Chérie j'ai changé de corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Chérie j'ai changé de corps Ven 12 Avr 2013 - 17:09



Chérie, j'ai changé de corps !


Helga & Iago
D'abord un perroquet, puis un homme, maintenant une femme et puis quoi après un cornet de frites ?




    Iago se réveilla ce matin là avec une horrible migraine, une de celle qu'on attrape après une soirée bien arrosée. En fait, peut-être que c'était ça qui s'était produit, il avait trop arrosé la soirée. Il avait bu à ne plus se rappeler son adresse et ce qu'il devait faire. Enfin son adresse, celle de son pote. Iago ne vivait plus chez Jessie et cherchait un endroit pour vivre. Une altercation avec cet abruti de Pégase l'avait fait dégagé et il avait finit par arriver chez son collègue de boulot. Il était actuellement sur le canapé, à décuver, une bassine remplie de vomi à ses pieds. Il était pathétique. Pire encore qu'autrefois en perroquet, il était devenue l'ombre de lui-même. Un homme sans argent, sortit de prison avec une sombre tendance à la consommation de boisson. Il ne touchait pas à la drogue parce qu'il avait été accusé d'en détenir en ayant volé le tshirt et le pantalon d'un homme qui en possédait. Il ne retoucherait pas à cette sous espèce infâme et couteuse de farine. Il soupira, passa sa main sur son frond humide avant d'ouvrir un oeil.

    Iago fixa le plafond de ce seul oeil pendant quelque secondes, le referma pour faire pareil avec le second avant de les ouvrir les deux simultanément. Dieu que c'était dur. Il devait bossé ce soir par les deux bosses du chameau ! Il se leva péniblement, restant au bord du canapé quelques instant avec la tête qui tourne. Il sentait la nausée remontée en flèche et dût se rallonger quelques secondes avant d'enfin pouvoir s'assoir sans voir des dizaines de tapis volants lui tourner autour de la tête. Il prit enfin son courage à deux mains et se dirigea vers la salle de bain à tâton, se tenant la main au mur pour ne pas tomber. Il avança un pas après l'autre, ouvrit la porte et alluma la lumière. Il se positionna devant la cuvette des toilettes, près à soulager son envie pressante du matin quand un détail l'alerta. Il...Hein...Il baissa sa tête et eut comme un vent de panique. Que ? Quoi ? C'était passé où ? Mais qu'avait-il donc fait la veille ? Il recula, se prenant les pieds dans le tapis pour attérir au sol. Par les mamelles de la chamelle, c'était quoi ce souk !

    Il se releva, s'aggripant au rebord de la baignoire. Mais que ? Ses mains...Des petites mains de femme...Mais...il voulut poser ses mains sur son torse pour s'aider à respirer quand il sentit une forme sous sa main. Plutôt deux formes. il fit glisser ses mains le long de son torse jusqu'à ses hanches. Enfin ses hanches...Parce que de toute évidence ce qui était en haut n'était pas à lui où alors il avait prit de la poitrine. Il se dirigea comme un alliéné vers le miroir en se demandant si tout ça était un cauchemar. Il tenta bientôt de se pincer mais n'en résultat qu'une vive douleur. Il se jeta sur la glace avant de pousser un cri. Ce n'était pas lui de toute évidence. Enfin dedans si mais ce corps de blondinette méga bien gaulée n'était pas à lui, ça il en était certains. Il passa une main dans sa toute nouvelle chevelure blonde en essayant de ventiler. Non mais c'était quoi cette merde ? Il n'avait rien fait, rien dit pour mériter ça. Et son corps à lui, il était où ? D'abord un perroquet, puis un homme, maintenant une femme et puis quoi après un cornet de frites ? Il tournait dans la salle de bain comme un lion en cage.

    Il n'en revenait pas. Il avait le corps d'une femme.Bonun superbe corps pour ce qu'il pouvait en juger. Un peut trop musclé peut-être à en juger par ses bras et son petit ventre plat et ses abdominaux dessinés. Bah quoi il avait regardé ! Il devait sortir, trouver des réponses mais il n'avait rien d'autre que ce qu'il portait sur lui pour sortir. Un pyjama quoi ! Non, Elliot, son pote, devait bien avoir des fringues de son ancienne nana, qui venait de le plaquer quelque part. Il sortit de la salle de bain en trombe, percutant de plein fouet son ami. Il ne vut qu'une solution..Mentir

    - Euh salut euh...Je suis...La...Coopine de Iago et je...Je crois que j'ai un peu trop bu et j'ai jeté mes vêtements et donc je me demandais si vous aviez un truc à me prêter...

    IIl ou plutôt elle se dandinait sur ses pieds, attendant la réponse pendant que l'abruti en face la fixait comme si il venait de tomber sur un cadeau du père noel encore emballé sous le sapin. Il la reluquait sans honte dans le pyjama de son colloc. * Aller file moi un truc gros pervers* Il finit par se diriger dans la chambre et lui amena une mini robe noire, plutôt courte et peu chaude pour la saison. Iago ouvrit de grands yeux, sûr que son ami l'avait fait exprès avant de saisir les fringues et de se diriger vers la salle de bain

    - Iago est sortit, je ne vais pas tarder aussi. Merci pour les fringues...

    Iago s'enferma dans la salle de bain dans un mouvement sonore. Non mais ça devenait ingérable toute cette merde et il allait dire quoi au boulot. Excusez mon copain n'est pas dispo alors je viens le remplacer ? Non mais fallait que ça cesse et vite, il allait faire une crise cardiaque. Qu'est ce qu'il devait faire maintenant. Il essaya de trouver une idée et une seule germa dans son esprit : Jafar. Il avait volontairement évité de le chercher, préférant s'abstenir de toute rencontre avec son ancien maitre mais lui seul, avec ses pouvoirs, pouvait lui rendre son corps d'être humain et pourquoi pas lui apporter quelques petites améliorations. Il ne vit que cette solution, il devait aller parcourir les rues en quête d'informations. Il continua à réfléchir tout en se déshabillant quand il s'apperçu qu'il était nu. Enfin elle, lui ou...Peu importe ! Il ne put s'empêcher de baisser son regard, jetant un coup d'oeil sur la marchandise. Pas mal du tout, vraiment bien même. Si c'était lui c'était bien dommage. Soudain une nouvelle dimension fit sa place dans sa tête. Et si, si hypothétiquement il avait ce corps de femme qui était en fait celui de quelqu'un et que ce quelqu'un était en train de faire la même chose avec le sien. Non mais sans déconner, pas touche à son matos.

    Il se dépêcha d'enfiler la petite robe, non sans avoir largement baladé ses mains sur ce nouveau corps. Retrouver Jafar ou la propriétaire de son corps, si échange il y avait eu. Pas une minute à perdre, un coup de peigne, un peu de maquillage qui traine dans le placard dans l'ancienne copine et zou, en avant la musique. Il prit sa sacoche et s'en aller en claquant la porte. Le seul hic il était pied nu, enfin elle, enfin...C'est pénible cette histoire ! Iago devait donc trouver des chaussures et s'arrêta à la grande surface la plus proche pour prendre une paire de ballerine. Ca arrachait la voute plantaire ce truc, instrument de torture de nenette. Il marchait à vive allure, ayant droit à des clins d'oeil de gros machos ou de mecs louches. C'était pas simple d'être une nana, ça ressemblait à ça de se faire reluquer dans la rue. Il soupira, avant de fixer un papy sur le bord de la route

    - Qu'est-ce t'a Papy? Tu veux ma photo tronche de cake ?

    Avant de s'en aller, en tirant sur son boxer. Il n'avait pas trouvé de sous vetement alors il avait prit un de siens mais il était trop grand et le grattait. Pas très féminin comme attitude. Il n'avait mis de sous-vêtement en haut non plus, il n'allait pas l'inviter. Heureusement que la robe noire cachait la marchandise du regard des autres, lui en avait largement profité. Il s'était suffisament rincé l'oeil. Il marcha donc le long des rues, cherchant à l'aveugle. Non, il n'y arriverait pas comme ça mais comment ? La police pour signaler un homme disparu et chercher son propre corps ? Pas bête du tout, ça valait le coup de tenter. Il se hâta donc à grand pas vers le comisseriat de police le plus proche...


Dernière édition par Iago L. Piaf le Sam 20 Avr 2013 - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Helga K. Sinclair
Tough mercenary in a corrupted world


Helga
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
LOCALISATION : Le globe terrestre
HUMEUR : Aventurière
COULEUR PAROLE : #466B50
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Diane Krüger | Libella, Solosand et Talesofnorth
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1258
POINTS : 70
MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Dim 14 Avr 2013 - 17:01



Chérie, j'ai changé de corps





Une autre journée normale allait commencer pour Helga, enfin c’est ce qu’elle croyait ce matin en se réveillant. Elle passa une main sur l’oreiller de son compagnon, il était encore tiède. Elle l’avait raté de peu. Il avait dû partir récemment. Un sourie étira ses lèvres en l’imaginant s’habiller à la hâte, connaissant sa légère maladresse. C’était aussi ce qu’il l’attendrissait. Elle n’en revenait toujours pas de partager sa vie avec ce cow boy, anciennement jouet depuis presque un an. Elle ouvrit les yeux et regarda leur chambre, puis elle les referma, étant encore quelque peu endormie. Il faut dire qu’elle avait du sommeil à rattraper. Elle aimait sa nouvelle vie, mais elle était quelques fois exténuante. Il lui arrivait de travailler à des heures très tardives ou à l’inverse très tôt. Quelques fois elle dormait peu, devant veiller des témoins durant une bonne partie de la nuit pour assurer leur protection. Il fallait également élaborer des stratégies pour coincer les malfrats. C’est ainsi que son corps et son esprit étaient sans cesse sollicités.

Helga somnolait et des souvenirs de son voyage avec Alice lui revinrent en mémoire. Ce qu’elle pouvait apprécier cette petite curieuse âgée d’une dizaine d’années. C’était d’ailleurs une des seules enfants qu’elle appréciait. Helga n’aimait pas particulièrement les enfants, pourtant elle vivait avec un ancien jouet qui en raffolait. C’était un paradoxe, mais sa vie en était truffée. Après tout, elle avait été mercenaire, et maintenant elle était policière et ne laissait aucun répit aux criminels.

Helga se décida à se lever, elle était encore légèrement endormie, si bien qu’elle ne remarqua pas que son short qu’elle mettait pour dormir, était devenu trop petit ainsi que son débardeur. Elle se dirigea vers la salle de bain pour se préparer avant d’engloutir son petit déjeuner. C’est alors qu’en entrant elle remarque un reflet dans le miroir. Aussitôt elle se retourna, personne. Parfaitement réveillée et en alerte, elle reporta son attention sur le miroir et constata que c’est son reflet qu’elle regardait. Mais qu’était-elle devenue ?! Elle s’observa alors plus attentivement. C’était un cauchemar, elle était devenue un homme ! Jamais elle n’aurait cru que ça possible et encore moins que ça lui arriverait. C’est alors qu’elle remarqua que ses affaires étaient trop petites et qu’ils la serraient. Qu’est-ce que c’était que ce corps ! Elle alla dans le dressing et prit des vêtements de son compagnon, qui étaient par chance à sa taille, du moins à sa nouvelle. Etait-ce un effet secondaire du changement de monde ? Pas après un an, si ? Helga posa plusieurs hypothèses sans parvenir à en sélectionner de rationnelles. Enfin, le fait qu’elle était un ancien personnage de Disney qui se retrouvait dans ce monde n’était pas des plus rationnels. Elle y pensa tout le temps qu’elle passa à se préparer, non sans avoir tout de même profiter de ce corps. Elle préférait celui de son compagnon mais celui-ci n’était pas si déplaisant que ça. Par contre, elle trouva bizarre le fait d’enfiler les vêtements de son chéri avec ce corps-ci, ce n’était pas la même sensation, ça lui faisait bizarre. Elle n’avait qu’une envie, retrouver son corps. Ce qu'elle ignorait alors c'est qu'elle garderait ce corps pour la journée.

Après avoir fini sa toilette et il faut le reconnaître observer de près ce corps, elle prit la direction du commissariat. Parce qu’elle était policière et voulait faire comme si de rien n’était ? Non, car elle avait remarqué le bracelet électronique, que portait l’individu dont elle avait pris le corps. Elle comptait bien se renseigner sur lui. Elle avait eu une idée en faisant sa toilette et en s’habillant. Si elle avait son corps, lui devait avoir le sien, et ce qui lui arrivait n’était pas banal. Donc comme elle venait d’un monde particulier, il était possible que la personne vienne également du même monde. Elle comptait bien vérifier son hypothèse avec le logiciel de son collègue. Ce dernier avait inventé un logiciel, pour le fun qui permettait de voir l’apparence que les personnages des dessins animés auraient dans ce monde, il marchait également dans l’autre sens. Helga savait qu’il marchait, elle l’avait testé sur elle. Elle comptait s’en servir.

Une fois au commissariat, elle alla voir son collègue qui s’occupait du contrôle des personnes détentrices de ce style de bracelet.

« Ah M. Iago Piaf, quel bon vent vous amène ?! »

Helga reconnut bien le style de son collègue. Au moins, elle était fixée, elle savait à qui elle avait à faire.

« C’est votre collègue, Mme Sinclair qui m’a fait venir pour un truc sur son affaire. »

Helga espéra qu’elle avait bien joué le jeu, ne sachant pas vraiment comment réagissait le personnage dont elle avait pris l’identité.

« Elle m’a demandé d’aller dans son bureau pour la confidentialité, vous voyez le genre, je suppose. »

Suspicieux son collègue lui indiqua où se trouvait son bureau. Evidemment elle savait. Une fois arrivée, elle alla à son ordinateur.

« A nous deux mon coco »

Elle chercha une photo d’Iago sur la base de données de la police, donc du corps quelle possédait, puis l’introduisit dans le logiciel qui était également sur son ordinateur. C’est alors que l’image d’un perroquet rouge apparu. Il venait d’un dessin animé nommé Aladdin. Elle ne le connaissait pas, elle ne l’avait jamais vu.

« Alors c’est toi le volatile qui a mon corps, attends que je te retrouve. »

Elle sortit de son bureau, et se vit rentrer dans le commissariat. Enfin, elle vit la personne qui avait son corps. Elle se dépêcha de la rejoindre, il ne fallait pas que ses collègues se doutent de quelque chose. Aucun ne savait qu’elle venait de Disney, et elle ne tenait pas à ce que cet individu la compromettre en demandant des renseignements comme simple citoyen, alors qu’elle était de la maison, ce serait louche. Elle s’approcha alors d’elle, et une fois à sa hauteur lui chuchota.

« Toi le perroquet, faut qu’on cause ! »

Elle savait qu’il l’écouterait, après tout c’était elle qui avait son corps, il était sûrement venu pour ça.


© Commissariat © Iago et Helga

_________________

Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.


Dernière édition par Helga K. Sinclair le Mer 14 Aoû 2013 - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Sam 20 Avr 2013 - 16:56



Chérie, j'ai changé de corps !


Helga & Iago
 D'abord un perroquet, puis un homme, maintenant une femme et puis quoi après un cornet de frites ?





    Iago venait de vivre un début de journée mouvementée. Qui pouvait se vanter de s'être réveillé avec le corps d'une autre personne, qui plus du sexe opposé. Lui, si fier de son corps d'homme nouvellement acquis et qui n'avait aucune envie de retrouver son petit corps de perroquet grasouillé venait d'hériter de celui d'une belle blonde torride. Il n'était pas contre discuter avec la propriétaire du corps en question et plus si affinité. Il n'allait pas très bien en ce moment, déprimé par sa récente rupture il avait du mal à passer à autre chose et à s'en remettre. Une épave était un juste mot pour évoquer ce qu'il était devenu ou ce qu'il avait toujours été dissimulant juste la chose. Un mec minable avec un job minable voilà comment il se voyait, ni plus ni moins. Il était pitoyable et ce n'était pas près de s'arranger s'il ne faisait pas un petit effort. Cependant être le mauvais garçon qui rend les autres plus confortables dans leurs petites vies étaient un rôle qu'il prenait habitude à jouer et il fallait bien que quelqu'un le fasse. Remonter à la surface ? Il en avait envie mais c'était difficile de le faire seul...

    Iago avait donc décidé de se rendre au poste de police avec le corps de la belle blonde histoire de trouver des réponses ou quelque chose du genre. En fait, il n'avait pas d'autres idées ce qui n'était pas surprenant ces temps-ci. Il venait à peine de faire un pas dans la pièce qu'il s'apperçut au fond du couloir. Enfin pas lui, enfin...Son corps quoi et la personne qui vivait dedans, la blonde dans laquelle il était. C'était à s'en filer la migraine entre deux crises de rire en y pensant. Il se vit s'approcher et venir chuchotter à son oreille qui n'était pas la sienne

    « Toi le perroquet, faut qu’on cause ! »

    Il, enfin elle savait. Comment ? Comment connaissait-elle son identité secrète à la superman alors que lui ignorait jusqu'à son prénom. Il allait répliquer quand un policier s'approcha de lui

    - Bonjour Helga

    Ainsi donc elle était connue ici, peut-être même y travaillait-elle ? Ainsi il connaissait au moins son prénom. Il se contenta de sourire, dans la peau de la jolie blonde avec une voix haut perchée qui serait entendu par tous les policiers présents dans le hall et les bureaux.

    - Bien sûr Iago mais de quoi veux-tu que nous discutions. De ce qui s'est passé cette nuit peut-être ?

    Il prit son air innocent qui donnait ainsi un drôle d'air à la blonde dont il possédait le corps. Il savait qu'il allait loin, il ne la connaissait pas, elle si. Elle semblait bosser ici lui avait fait un séjour de l'autre côté de la grille à en juger par son petit bracelet souvenir à la cheville. Il aurait pu la jouer discret mais le fait qu'elle en sache plus que lui sur son compte, qu'elle sorte d'ici comme si elle avait su dès le début où aller chercher les informations alors que lui marinait et surtout le fait qu'elle venait faire la gentille pour lui marmoner en douce sa condition de perroquet avait achever de trancher. Elle voulait discuter et bien soit, ils allaient discuter. Iago prit le bras de son propre corps et donc de cette fameuse Helga pour la conduire et bien euh...Il parla doucement afin qu'elle seule entende

    - Tu as un bureau ici, enfin est-ce que j'en ai un ? On pourrait aller discuter de nos affaires là-bas en privé chérie...

    Elle avait dû être ravie au réveil avec le corps bien foutu d'un ex tolard sous contrôle judiciaire et lui, il avait fallut que la nana qui gère son corps et qui lui refile le sien soit une flic. Monde cruel, il n'allait peut-être pas tardé à revenir faire un tour ici...


Dernière édition par Iago L. Piaf le Lun 22 Juil 2013 - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Helga K. Sinclair
Tough mercenary in a corrupted world


Helga
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
LOCALISATION : Le globe terrestre
HUMEUR : Aventurière
COULEUR PAROLE : #466B50
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Diane Krüger | Libella, Solosand et Talesofnorth
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1258
POINTS : 70
MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Mer 24 Avr 2013 - 22:33



Chérie, j'ai changé de corps





Helga comptait entraîner de force cette personne qui avait son corps dans un endroit discret, ne voulant pas dévoiler la situation à ses collègues. Ils ne savaient rien de son passé et elle comptait bien le préserver. Ils ignoraient qu’elle avait été une mercenaire et qu’elle venait d’un dessin animé, elle ne tenait absolument pas à ce qu’ils l’apprennent. Mais les choses ne se passèrent pas du tout de la façon dont elle l’avait voulues. En effet, un de ses collègues vint la saluer, ou du moins la personne ayant son corps. C’est alors que son corps s’adressa à elle, en suggérant des choses à l’attention de ses collègues. Helga bouillonnait. Elle n’avait qu’une idée, tuer ce volatile. Mais c’était compromettre toute sa nouvelle vie, tout ce qu’elle avait construit. Sa vengeance pouvait la tuer, il n’y avait que Woody pour l’apaiser et la guider sur un chemin de droiture plutôt qu’un guidé par le mal menant vers une mort certaine, et qui plus est déplaisante.

Comment osait-il ! Pour qui il se prenait ! Helga allait lui faire passer un sale quart d’heure. Mais avant, elle devait rattraper le coup, c’était sa réputation qui était en jeu, bien qu’elle s’en moque. Mais ce qu’elle ne se moquait pas, c’était bel et bien ce que ses collègues pourraient dire à son compagnon. Peu de choses pouvaient atteindre Helga, sa plus grande faiblesse était son cœur, chose qu’elle dissimulait sûrement pour cette raison. Elle ne laisserait donc personne détruire son couple. Son couple était à la fois sa plus grande force et sa plus grande faiblesse, peut-être la seule chose qui pouvait l’atteindre dans ce monde.

« Mais bien sûr Helga, j’ai des informations supplémentaires sur notre filature. »

Certes, c’était peu crédible mais ça passerait. Elle voulait sauver les apparences. C’est tout ce qui comptait, elle n’avait pas mieux en magasin. Ce changement de corps ne la réussissait pas. Elle savait s’adapter très facilement, mais pas avec un autre corps, elle n’était plus elle, elle ne se sentait plus elle-même. Elle voyait au travers d’autres yeux, réagissait avec un autre corps, seule sa pensée était à elle. Cette situation ne lui convenait absolument pas. C’est alors que le perroquet lui saisit le bras, contact qu’elle n’approuvait vraiment pas. Il lui demanda un endroit discret : son bureau. « C’est qu’il est malin le perroquet », pensa-t-elle ironiquement du volatile.

« Oh oui qu’on va discuter et en privé, le volatile ! »

Helga était hors d’elle, si elle avait été dans son monde, dans un autre contexte, elle l’aurait déplumé sur place. Seulement, dans la situation présente, elle ne pouvait rien faire. Heureusement pour elle, qu’elle n’avait pas pris son arme. Cette dernière ne la quittait jamais, seulement aujourd’hui, avec ce nouveau corps, elle ne l’avait pas prise. D’ailleurs, en y repensant ses collègues auraient dû le remarquer, tout comme sa tenue, elle ne se serait jamais habillée comme ça. Si ça continuait le perroquet allait la démasquer avec cette attitude qui n’était pas la sienne, ses collègues allaient se poser des questions.

Helga lui indiqua le chemin de son bureau, le laissant passer devant sinon cela paraîtrait louche. Arrivée dans son bureau, elle se jeta sur son corps et le plaqua au mur.

« Pour qui tu te prends le perroquet ! Encore un mot de travers et on va vérifier si tu sais encore voler. » le menaça-t-elle en lui montrant la fenêtre, bien qu’ils soient au premier étage.

Cela fit bizarre à l’ancienne mercenaire d’empoigner son corps de cette façon, elle avait l’impression d’être face à son double, ou du moins une pâle copie d’elle-même, une copie qu’elle n’aurait jamais voulu être. Elle n’était pas l’archétype de la blonde sexy, plutôt le garçon manqué qui dévoilait son corps par des vêtements sportifs que par des tenues sexy. Et puis ce maquillage, c’était quoi ?! Elle ne se serait jamais maquillée de la sorte. C’était simple, Helga ne se reconnaissait même pas. Elle relâcha la pression et se recula, les deux compères de fortune s’observèrent. Les deux allaient s’écharpaient quand Helga eut une illumination. Il était sous bracelet électronique, donc surveiller. Il était évident que s’il ne se rendait pas à l’endroit où il devait se trouver à cette heure, donc à son boulot, il risquerait d’avoir des ennuis. Elle nota cette information dans sa tête, pour en tirait parti plus tard. Après tout, elle ne savait pas où cette discussion allait la mener, ni qu’un accord fragile allait se créer dans ce bureau…


© Commissariat © Iago et Helga

_________________

Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Lun 22 Juil 2013 - 15:36



Chérie, j'ai changé de corps !


Helga & Iago
 D'abord un perroquet, puis un homme, maintenant une femme et puis quoi après un cornet de frites ?





    Iago n'avait pas été très fin sur ce coup là, comme toujours. Il voulait se moquer et profiter de la situation, n'ayant pas réfléchit sur le coup que cela risquait de ne pas tourner à son avantage. Elle était flic et donc elle avait les pleins pouvoirs sur lui et son petit bracelet électronique pour le renvoyer ficelle derrière les barreaux. Il ne voulait pas y retourner, il avait payé sa dette pour un crime qu'il n'avait pas réellement commis. Détention de drogue ? Non, juste vol de propriété contenant accidentellement de la drogue, nuance...Il n'avait pas forcément un mauvais fond, il n'avait jamais eu les bonnes personnes avec lui voilà tout. Et quand il avait cru trouver, que se soit Jessie ou Axelle, elles lui avaient toutes deux tournées le dos et jeté à la rue comme un moins que rien. Il commençait à croire qu'il n'était pas capable de faire quoi que se soit de bien dans ce bas monde à part vendre des menus pleins de gras et préparer des burgers.

    Iago s'était rendu à la police histoire dé débuter une piste mais tomber sur son propre corps n'était pas ce qu'il avait prévu. En soit c'était mieux, ça l'arrangeait, il était sur place et y avait pas à dire, il était vraiment plutôt beau gosse. Il n'avait pas besoin de se lancer dans des recherches, son corps parfait était devant lui et il avait celui d'une belle blonde. Il avait décidé donc de jouer un peu quand il avait compris qu'elle était flic ici histoire de passer au mois un bon moment mais pas sûr que la jolie blonde ait le sens de l'humour ultra développé dirons nous. Si le perroquet tenta une pirouette, elle su aisément s'en dépétrer

    « Mais bien sûr Helga, j’ai des informations supplémentaires sur notre filature. »

    Il lui demanda tout bas si elle avait un bureau où ils pourraient se rendre. Lui dans le corps de la blonde flic et elle dans le corps du bad boy au bracelet qui fait "clic". La réponse ne le déçu pas. Une femme de caractère, il adorait ça.

    « Oh oui qu’on va discuter et en privé, le volatile ! »

    A peine arrivé dans le petit bureau, il sentit le corps musclé qui était à lui quelques heures plus tôt le plaquer au mur en direction de la fenêtre. Ca sentait le roussis mais il ne put s'empêcher de sortir son petit sourire en coin, fixant d'un oeil amusé les mains tendues qui le maintenait au mur.

    « Pour qui tu te prends le perroquet ! Encore un mot de travers et on va vérifier si tu sais encore voler. »

    Elle savait qui il était ! Elle avait connaissance de sa réelle identité. Comment ? Ce n'était pas du jeu ? Il voulait lui aussi en savoir un peu plus sur elle. Aussi il la força à le relâcher pour parler

    - Rhoo c'est bon blondie je plaisante...Remets toi...Humour chérie...Et puisqu'on parle humour c'est marrant que tu m'appelles le perroquet...Ah qui ais-je l'honneur moi à part une petit blonde flic à New York...Surprends moi...

    Il croisa les bras et appuya son pied gauche contre le mur, attendant une réponse de sa part.


Dernière édition par Iago L. Piaf le Mer 24 Juil 2013 - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Helga K. Sinclair
Tough mercenary in a corrupted world


Helga
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
LOCALISATION : Le globe terrestre
HUMEUR : Aventurière
COULEUR PAROLE : #466B50
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Diane Krüger | Libella, Solosand et Talesofnorth
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1258
POINTS : 70
MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Mar 23 Juil 2013 - 23:44



Chérie, j'ai changé de corps






« Rhoo c'est bon blondie je plaisante...Remets toi...Humour chérie...Et puisqu'on parle humour c'est marrant que tu m'appelles le perroquet...Ah qui ais-je l'honneur moi à part une petit blonde flic à New York...Surprends moi...
-Nous n'avons pas le même sens de l'humour, alors on se calme le perroquet ! Tu n’as pas affaire à une petite flic de pacotille ! J’étais mercenaire dans notre monde et j'en ai tué des pires que toi, alors profile bas ! Je n'étais pas un perroquet de rien du tout, moi ! Ça va, t'as été assez surpris ! »

Helga relâcha l'emprise sur son corps, corps qu'elle ne reconnaissait pas. Ce n'était pas elle. La femme en face d'elle ne pouvait pas être son corps, elle n'avait pas l'impression de se regarder. Elle ne voyait qu'un reflet d'une femme facile, sans cervelle, qui ne comptait que sur son physique pour réussir. Tout l'opposé d'Helga, en sommes. Elle n'avait réussi sa vie, ses différentes carrières que grâce à son intelligence et son esprit d'analyse. Certes, son corps musclé était utile en mission, le cerveau ne faisait pas tout, il fallait bien un corps pour réaliser les actions. Seulement, ça s'arrêtait là, son corps presque parfait, elle ne le mettait pas en valeur de cette façon. Son corps, elle s'en servait d'arme, pas d'arme de séduction.

C'est pour cette raison qu'en relâchant Iago, sa colère ne retomba pas. Elle n'aimait pas ce qu'il avait fait d'elle, ou plutôt ce qu'il avait fait de son corps. Mais, c'était qui cet énergumène avec son corps ?! Pour qui se prenait-il ? Son corps n'était pas un jouet ! Tiens, en parlant de jouet, elle pensa à Woody. Il était hors de question que cet homme avec son corps sème la discorde dans son couple. Helga réfléchit. Il fallait maintenant qu'ils trouvent un plan. Ils ne pouvaient pas rester indéfiniment dans son bureau, surtout qu'elle ignorait combien de temps leur malédiction allait durer. Peut-être que demain, elle aurait toujours le corps de l'ancien perroquet. Il fallait donc trouver une solution. Aucun des deux ne savait comment s'était arrivé et donc comment inverser le processus, il fallait juste faire avec. Helga réfléchit de plus belle. Devait-elle prendre sa place ? Et puis quoi encore ! Elle avait une vie dans ce monde, elle ne voulait pas la gâcher. Seulement, sa vie pouvait être détruite avec cet homme. Helga n'aimait pas ça, la situation lui échappait. Elle devait prendre une décision. Finalement, elle en vint à la conclusion qu'elle pouvait le garder ici. Elle aurait au moins le contrôle sur son corps. Après tout, ses collègues pensaient qu'Iago était avec Helga pour une enquête. Les deux avaient un alibi pour rester dans ce bureau. Helga se détendit, elle avait la situation en main, enfin c'est ce qu'elle croyait. Elle n'avait pas fait attention à la photo de Woody sur son bureau. Cet homme avec son corps risquait d'en tirer partie. Son couple était sa force et sa faiblesse.

« Bien, on va rester ici, pour la journée du moins, on avisera ce soir. »

Helga n'avait aucune envie de prendre la place d'Iago. Elle avait sa vie à gérer, c'était amplement suffisant.


© Commissariat © Iago et Helga

_________________

Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Mer 24 Juil 2013 - 18:19



Chérie, j'ai changé de corps !


Helga & Iago
 D'abord un perroquet, puis un homme, maintenant une femme et puis quoi après un cornet de frites ?





    Iago adorait voir à quel point il pouvait pousser la blonde à bout en quelques secondes. Enfin la blonde, celle qui logeait actuellement dans son propre corps. Il préférait le sien mais vu que la vie leur jouait un tour pareil autant s'en amuser un peu non ? Il n'avait rien de mieux à faire de toute façon. Il n'avait pas besoin d'aller bosser aujourd'hui alors c'était déjà ça de fait, pas besoin de courir les rues sous une autre apparence. Oh ça ne lui avait pas déplu de profiter un peu de ce corps, il en avait bien profiter en la regardant sous tous les angles. Pas gentleman du tout non mais bon c'était Iago en même temps. Il n'avait jamais été un bon élève et ça n'allait pas changer d'un seul coup comme ça. Il n'avait jamais eu à avoir des manières en perroquet et il avait l'habitude de dire les choses cyniques et mauvaises qui passaient par sa tête. Aussi, il avait cru bon de jouer avec elle ne pensant pas que se serait une très mauvaise idée car elle était encore de plus exécrable humeur que lui. Elle l'avait plaqué au mur avec ses propres bras et le perroquet n'avait pu s'empêcher de sourire en coin, amusé par la situation.

    «-Nous n'avons pas le même sens de l'humour, alors on se calme le perroquet ! Tu n’as pas affaire à une petite flic de pacotille ! J’étais mercenaire dans notre monde et j'en ai tué des pires que toi, alors profile bas ! Je n'étais pas un perroquet de rien du tout, moi ! Ça va, t'as été assez surpris ! »

    Mercenaire...Blablabla...Perroquet de rien du tout...Blablabla...Mais de quoi elle parlait, elel ne connaissait rien de lui. Il avait été le second du sultan pendant presque une journée quand même ! Le conseiller de Jafar le vilain et méchant grand vizir et génie avant de finir au fin fond de la lampe dans le désert. Iago reconnaissait qu'il était désormais mieux sans l'homme à la barbichette et qu'il se demandait quelle hatitude il adopterait s'il devait se retrouver face à lui dans ce monde et dans ce corps. Il était bien mieux tout seul c'était sûr. Il reporta de nouveau son attention sur son double qui le regardait avec des yeux encore empli de colère qui était à deux doigts de provoquer l'hilarité du perroquet. Trop de sérieu tue le sérieu. Elle avait besoin de tout commander celle-là, fallait qu'elle se détende et se lâche un peu. Il comprit qu'il avait tapé dans le mille quand elle ajouta

    « Bien, on va rester ici, pour la journée du moins, on avisera ce soir. »

    Et s'il avait dû aller bosser hein, elle y avait pensé à ça ? Non, elle s'en foutait pas mal tant que madame pouvait elle rester là. Il se permit de lui dire le fond de sa pensée

    - Ca va que je bosse pas parce que sinon je présume que c'était pareil. Tu peux dire de moi et me juger mais en attendant t'as décidé qu'on allait resté là et que je devais attendre ici avec toi mais tu t'es pas demandé si j'avais une vie et mieux à faire. Alors d'accord, être dans le coprs d'une grande blonde n'était pas prévu mais je pourrais quand même aller bosser comme ça, pour ce que je fais. T'as pas le monopole de la situation dramatique blondie !

    Il soupira avant d'aller s'accouder sur le bord de la fenêtre et de regarder dehors avec un air las et déjà fatigué de cette journée qui n'en terminait pas. Il tourna la tête et remarqua alors une photo sur le bureau de la dite blondie. Il se déplaca et s'en saisit avant que son autre lui réagisse

    - Oh c'est mignon, c'est ton petit chéri ? Se serait dommage que la personne qu'il croit être toi ne le soit pas non. Imagines si je pars d'ici et que je vais voir ce charmant jeune homme pour deux trois explications. Nan...C'est toi qui va m'écouter ma chère. Je suis sûr que tu n'as pas envie que je me mêle de ta vie privée et moi j'aurais bien besoin d'un petit coup de main dans la mienne alors on va procéder comme ça. Je serais le plus sage des petits perroquets de la terre aujourd'hui, je ne ferais rien qui puisse te nuir et en échange tu te débrouilles soit pour m'enlever cette merde de bracelet soit pour faire en sorte que je puisse gagner plus de fric que comme employé de fast food, seul boulot de merde que tes petits supérieurs m'ont refilés. Alors deal or not deal ?

    Iago était comme ça, il n'y allait pas par quatre chemins et il voulait rapidement en finir si possible en tirant la situation à son avantage.


Dernière édition par Iago L. Piaf le Dim 28 Juil 2013 - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Helga K. Sinclair
Tough mercenary in a corrupted world


Helga
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
LOCALISATION : Le globe terrestre
HUMEUR : Aventurière
COULEUR PAROLE : #466B50
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Diane Krüger | Libella, Solosand et Talesofnorth
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1258
POINTS : 70
MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Dim 28 Juil 2013 - 19:18



Chérie, j'ai changé de corps






Helga n’écouta qu’à moitié Iago parler et faire son monologue. Qu’il doive bosser ou non n’était pas son problème. Elle se moquait bien de ce qu’il adviendrait de lui. Il était loin dans l’ordre de ses priorités, du moins son corps était sa priorité, mais pas le sort du possesseur. D’ailleurs, sans leur changement de corps, elle ne l’aurait d’ailleurs peut-être même jamais rencontré. Elle aurait tranquillement continué de s’occuper de ses enquêtes, de sa vie. Elle aurait continué à faire ce pourquoi elle était payée et aurait peut-être même déjeuné avec l’homme qui partageait sa vie. Seulement, maintenant, ce n’était plus envisageable et Helga ne se sentait plus vraiment elle. Elle n’avait qu’une envie retrouver son corps sans que personne ne s’aperçoive du problème et encore moins Woody. Helga se regarda, ou plutôt regarda l’homme qui avait son corps. Qu’est-ce qu’il pouvait l’agacer dans ses paroles et les surnoms stupides qu’il lui donnait. Non vraiment, elle ne tenait plus à le revoir, après aujourd’hui, elle n’aspirait qu’à être le plus loin possible de cette énergumène, qui avait son corps.

Il parla en exprimant le fait qu’elle ne s’était pas posée la question de savoir s’il avait une vie. Non, elle ne se l’était pas posée, pour la simple et bonne raison, qu’elle n’en avait rien à faire. La soi-disant vie de cet ancien perroquet ne l’intéressait pas. La seule chose qui l’intéressait était de finir son enquête et de retrouver Woody ce soir, le reste, elle s’en fichait royalement. Helga était presque comme une machine, mais deux jouets avaient réussi à l’humaniser. Woody lui avait fait retrouver l’amour, chose qu’elle avait perdu depuis la mort de son mari, dans son monde. Quant à Jessie, elle lui avait apporté la valeur de la famille, elle était comme sa sœur. Il faut dire qu’Helga n’avait pas de sœur, elle était l’aînée d’une famille dont elle était la seule fille. Elle avait cinq frères, qu’elle n’avait plus revus depuis qu’elle était devenue mercenaire et avec le changement de monde, elle doutait qu’elle en reverrait un, un jour.

Helga s’assit à son bureau et commença à élaborer une stratégie pour son enquête, ne se préoccupant pas le moins du monde des gestes du perroquet. Chose qu’elle aurait peut-être du faire. Iago vit la photo de son compagnon et profita de son inattention pour s’en saisir. Lorsqu’il la prit, les yeux d’Helga, ou du moins ceux du corps qu’elle possédait, s’agrandirent. Mais pourquoi, elle avait cette photo, déjà ? Qu’est-ce qui lui était passé par la tête d’en avoir une ? Ça ne lui était jamais arrivé dans son monde. Bon, il est vrai qu’en voyant cette photo, ça la faisait réfléchir et elle se posait des questions. Elle était plus posée et elle essayait de faire des actions dont elle pourrait être fière ou du moins des actions pour lesquelles elle pourrait encore se regarder dans les yeux de cet homme. C’était peut-être pour ça qu’elle avait mis cette photo dans son bureau.

« Tu n’auras aucun coup de main de ma part. Et s’ils t’ont refilé ce boulot de merde comme tu dis, c’est que tu devais en être une belle. Soit déjà content d’avoir un travail, le parasite ! Le travail que j’ai ici, je ne le dois qu’à moi et pas à d’autres ! Alors ferme ton bec ou je te le cloue. »

Helga ne tenait pas aider cet homme, qui l’avait traitée comme un objet de séduction sans cervelle, dès le début. Il l’avait affichée à ses collègues, avait suggéré des choses pas très élogieuse à son sujet et maintenant, il voulait qu’elle l’aide. Helga n’apprécia pas du tout et le lui fit savoir. Et puis, elle se dit qu’il n’avait aucune chance de connaître son homme. Après tout, qu’elle était la probabilité de chance qu’il le connaisse. Deux anciens personnages de Disney ayant atterri à deux périodes différentes dans un monde grouillant d’habitants ?


© Commissariat © Iago et Helga

_________________

Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Dim 28 Juil 2013 - 20:41



Chérie, j'ai changé de corps !


Helga & Iago
 D'abord un perroquet, puis un homme, maintenant une femme et puis quoi après un cornet de frites ?




    Iago avait proposé un marché à la jolie blonde en espérant qu'elle accepte de l'aider. Il devait absolument faire en sorte que cette situation lui profite. Il voulait tirer avantage de ce fait et quoi de mieux que de se faire aider par une flic, surtout dans son cas. Autrefois, il avait cru qu'en sortant avec Axelle, cela lui permettrait au passage de se voir enlever son bracelet mais il n'en était rien et elle avait finit par mettre le perroquet dehors, ses agissements et son peu de moral avait eu raison de leur couple. Il s'était remis en question, un peu, cherchant ce qui avait pu clocher mais il avait du mal à croire qu'il en était entièrement responsable. Il y avait du bon en lui, il en était sûr, il fallait juste que quelqu'un se donne la peine de chercher. Il lui avait donc parut normal de se servir de l'avantage d'avoir permuté de corps pour qu'elle lui rende service. Coup de bol, la photo sur le bureau. Il le connaissait ce mec-là grâce à Jessie. Le monde était vraiment petit. Elle sortait avec ça ? Savait-elle qui il était auparavant ? Il riait intérieurement, lui avait bien eu un petit pincement pour Jessie alors. La connaissait-elle du coup ? Il supposait que oui mais après tout il s'en fichait pas mal en fait. Il pensait qu'Helga allait gentillement lui dire oui ? Non, mais il ne pensait pas qu'elle serait aussi catégorique à son égard

    « Tu n’auras aucun coup de main de ma part. Et s’ils t’ont refilé ce boulot de merde comme tu dis, c’est que tu devais en être une belle. Soit déjà content d’avoir un travail, le parasite ! Le travail que j’ai ici, je ne le dois qu’à moi et pas à d’autres ! Alors ferme ton bec ou je te le cloue. »

    Et bien, que de grossiertés dans la bouche d'une si jolie femme. Il retenait le " ce boulot de merde comme tu dis, c'est que tu devais en être une belle". Ca aurait pu le vexer si les mots qu'elles prononçaient intéressait un tant soit peu l'ancien perroquet. Il se fichait qu'elle le prenne pour une merde, il la prennait bien pour une conne lui alors. Il la regarda amusé en hochant la tête comme un enfant

    - Non, non, non. Ce n'est vraiment pas joli tant de vulgarité dans la bouche d'une si jolie fille. Je suis sûr que Woody n'aimerait pas entendre ça dans ta bouche. Je devrais peut-être lui en apprendre de belle sur sa compagne. Qu'est t-en dis, et si la merde que je suis allait la foutre dans ton couple ?

    Il la regarda droit dans les yeux. Elle n'avait plus le choix, elle devait accepter son deal sous peine de finir célibataire. Il était fort, très fort même à ce jeu là mais il devait avouer qu'il le devait à la chance et au hasard de connaitre l'homme qui partageait sa vie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Helga K. Sinclair
Tough mercenary in a corrupted world


Helga
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
LOCALISATION : Le globe terrestre
HUMEUR : Aventurière
COULEUR PAROLE : #466B50
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Diane Krüger | Libella, Solosand et Talesofnorth
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1258
POINTS : 70
MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps Lun 29 Juil 2013 - 16:17



Chérie, j'ai changé de corps






Helga se dit qu’il n’avait aucune chance de connaître son homme, enfin c’est ce qu’elle pensait. Après tout comment aurait-elle pu savoir que Jessie connaissait Iago et qu’elle lui avait montré une photo de lui ? Le hasard fait si bien les choses. Mais le hasard existe-t-il vraiment ? Quoi qu’il en soit Helga lui fit la remarque qu’il ne le connaissait pas. Elle fut alors surprise lorsqu’il mentionna qu’il s’appelait Woody. Comment le connaissait-il ? Il faudra qu’elle en réfère à Woody, enfin non, il ne valait mieux pas. Cela reviendrait à parler de cette mésaventure. Helga n’eut pas vraiment le temps de se pencher sur la question, il la menaça de révéler qui elle était à Woody. Elle s’en moquait. Woody savait pour elle, il savait tout. Elle lui avait tout dit ! Il savait tout de son passé de mercenaire. Cela n’avait pas été simple et facile à dire, mais elle l’avait fait. Il l’avait rendue honnête sur ce point. Non, ce qui inquiétait surtout Helga, c’est qu’il menaçait de détruire son couple. Elle ne le laisserait jamais faire ça. Helga était loin d’être une sentimentale, pourtant c’était quelques fois ses sentiments qui la poussaient à agir ; elle était d’ailleurs prête à tout. En effet, lorsque ses sentiments s’exprimaient, ils pouvaient être une faiblesse ou une force. Ils lui donnaient de la force ou pouvaient la détruire. Elle savait qu’elle serait prête à utiliser tous les moyens pour empêcher qu’il détruise son couple et que, paradoxalement ça le détruirait avec elle au passage. Il fallait donc céder. Helga n’avait pas le choix, pour que les deux compères de fortune ne se détruisent pas l’un l’autre et qu’ils aient chacun un intérêt de ce mauvais tour, elle devait céder.

Seulement, Helga n’aimait pas céder à un chantage pareil. Non, Helga n’eut qu’une envie l’éliminer. Le problème serait réglé. Sauf que si elle tuait son corps, qui allait mourir ? L’homme qui avait son corps ? Ou elle ? Et s’ils retrouvaient chacun leur corps ? Elle serait morte, sachant qu’elle avait éliminé son corps. Non, elle ne pouvait tout de même pas éliminer son corps. Il fallait trouver autre chose. Il la faisait chanter. « Il chantera moins le perroquet quand il va voir où je l’emmène. » Helga n’avait qu’une idée en tête, l’envoyer chez Oogey. Enfin, chez Judas. Helga ne le connaissait pas sous son véritable nom, mais sous Judas, l’identité dans ce monde. Après tout, comment aurait-elle pu savoir qu’il venait aussi de leur monde ? Avec Iago, c’était différent. Elle avait pris son corps, elle s’était donc renseignée. Mais pour Oogey, il n’y avait aucune raison de le faire. Helga le connaissait grâce à ses collègues. Elle songea qu’elle pourrait en tirer profit. Elle fermait les yeux de la police sur son compte, en échange, il prenait Iago, problème réglé.

« Bon alors écoute moi le piaf ! Tu ne t’approches pas de lui, ni de près ni de loin, d’aucune manière que ce soit et je te trouve du travail. Tu ne bouges pas d’ici, tu es scotché à ce bureau. De mon côté, je prends ta place et je fais ton boulot miteux. Tu me retrouves à minuit à l’Electric Chapel et je t’arrange un travail. Content le volatil ? »

La question était plutôt d’ordre rhétorique. Helga n’aimait pas qu’on lui force la main de cette façon. D’ailleurs, elle n’aimait pas qu’on lui force la main tout court. Vraiment, ce perroquet l’exacerbait.

La policière quitta son bureau pour se rendre au travail du perroquet. Quand minuit approcha, elle quitta le travail et se dirigea vers le lieu du rendez-vous. Ils se retrouvèrent ainsi à minuit à l’Eletric Chapel. Helga ne se doutait pas que ce changement soudain n’était pas qu’un changement de corps, mais également un changement d’esprit, qui allait la mener sur un autre chemin de vie. Cela allait irrévocablement la changer, ainsi que le possesseur de son corps. Ils étaient liés, d’une manière qu’ils ne réalisaient pas encore.


© Commissariat © Iago et Helga

_________________

Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chérie j'ai changé de corps
Revenir en haut Aller en bas
Chérie j'ai changé de corps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» La lune s’attardait sur leurs corps endormis
» Garde du corps particulier cherche employeur aisé.
» Halak échangé!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-
Sauter vers: