Partagez | 
 

 Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Mer 21 Jan 2015 - 19:29

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’étais prête à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. »
Mercredi soir !! Qui dit mercredi soir, dit sortie en amoureux !! Caspian passait me chercher à mon travail pour m'emmener ensuite au restaurant, au cinéma, il avait toujours un tas d'idées pour passer une bonne soirée. C'était alors avec un vrai plaisir que je me refis une petite beauté avant de le rejoindre dans sa voiture.

Comment nous nous étions rencontrés ?! A mon nouveau travail. Grâce à Hayley ma meilleure amie, j'étais maintenant un mannequin et Caspian était un photographe. Encore une passion que l'on avait en commun. Je faisais souvent de la photo pour mon plaisir et lui m'apprenait un tas de choses ! Tout mon temps passé avec lui était un pur bonheur ! Il m'avait aidé à traverser un passe assez difficile.. J'avais été très traumatisée par certaines histoires mais aujourd'hui je préférais ne surtout pas en parler.. Trop de mauvais souvenirs..
Caspian lui était arrivé au bon moment. Il avait d'après ce que j'avais pu entendre flasher sur moi lors d'un shooting photo. Il avait alors obtenu mon numéro de téléphone et avant de se voir, nous avions beaucoup parlé par portable. Tous les jours même. Puis un premier rendez-vous, un deuxième puis un baisé et voilà que je me réveillais chez lui. Voilà un beau résumé de mon histoire avec Caspian. C'était un homme tout à fait charmant, à l'écoute et sans aucun secret. Je peux vous assurer que c'était très important pour moi.

Le programme de ce soir ? Petit diner dans un bar/brasserie pas très loin puis soirée en boite de nuit ! J’étais stressée à l’idée de retourner dans une boite de nuit.. Disons que la dernière fois que j’avais mis les pieds dans un endroit comme celui-là, j’y avais vu mon patron mourir.. Ce qui m’épatait chez mon homme c’est qu’il y avait comme une connexion entre nous, il l’avait senti que quelque chose n’allait pas. Après plusieurs questions de sa part, je décidais de lui expliquer qu’avec une amie j’avais vu Neal se faire assassiné dans une boite de nuit et que depuis j’étais très angoissée par ce genre d’endroit.. Aussitôt il voulut changer le programme de la soirée. Il me proposa d’aller voir un film au cinéma ou de se faire une soirée série chez lui avec du pop-corn mais non, il fallait que j’apprenne à vaincre cette angoisse non ? Et puis avec lui je me sentais bien, rassurée,  tout allait bien se passer !

Une fois le repas terminé direction la boite qui se prénommait Ministry of Sound. Apparemment une des meilleures boites de nuit de Londres ! Le fait que Caspian soit un petit peu connu, on avait même le droit de rentrer par la porte VIP ! C’était assez différent de la dernière fois, il n’y avait pas de scène ni un public strictement féminin. Il y avait des filles comme des garçons et tout le monde dansait. Caspian me demanda si je désirais boire quelque chose et partie me chercher un verre au bar. Pendant ce temps j’observais la salle avec toutes ses lumières et les gens qui pour la plus grande partie transpirait… C’était… Beurk… Mon côté sirène et hypocondriaque refaisait surface… Je fis alors quelques pas en arrière en voyant qu’un espèce d’abruti dégoulinant de sueur s’approchait bien trop près de moi. Sans regardé où je mettais les pieds, je bousculais un personne qui se trouvait derrière moi.

« Oh pardon je suis déso………….lée….. »

En me retournant pour m’excuser je vis le visage de l’homme que j’avais percuté et je suis sûre d’être devenue blanche comme si j’étais malade en une demi-seconde.. Je ne pensais tellement pas le revoir et encore moins ici.. Cela faisait des mois que je n’avais pas de nouvelles, que j’avais demandé à ne surtout pas avoir de nouvelles ! Et voilà qu’il se trouvait là devant moi… Mon ancien colocataire qui m’avait fait vivre un enfer pendant des mois et que.. j’avais tout de même… aimé..

« Je.. Hum… Comment tu vas ? »

Même si je n’avais rien voulu savoir à son sujet, je n’avais pas pensé à lui durant tout ce temps… Non je pensais encore assez souvent a lui et le revoir me faisait tout de même très plaisir. Je lui fis alors un grand sourire en attendant sa réponse. A croire que j’avais oublié tous ce qui s’était passé avant..  Alors que j’allais posé une autre question pour essayer de faire disparaitre le gros malaise qu’il semblait y avoir entre nous deux, Caspian revint vers moi et posa sa main sur mon épaule en me tendant mon verre.

« Tiens chérie. » Je le saisis et le remercia. Pour supprimer le malaise c’était mort… On n’allait pas rester 3h là à se regarder dans le blanc des yeux, je repris alors la parole « Randy je te présente Caspian mon petit ami » je me tournais ensuite vers Caspian « Je t’ai déjà parlé de Randy je crois, c’est un ancien colocataire. » Caspian acquiesça puis tendu la main vers l’homme aux yeux verts pour lui serrer la sienne.


   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Jeu 22 Jan 2015 - 11:09



Toi, moi et les deux autres
P
lusieurs mois s’étaient écoulés depuis cet événement. À l’époque, il avait été anéanti et c’était bien la première fois qu’il se sentait comme cela pour quelqu’un… Il faut dire qu’il ne s’était jamais aussi attaché à quelqu’un qu’à elle. Elle n’avait pas été son premier amour, non, mais c’était la première où il avait cru possible une histoire. Sa chevelure dorée lui manquait, son odeur, sa chaleur lorsqu’il lui frôlait une main ou un avant-bras… Il avait resté plusieurs semaines allongés sur le canapé d’Hadès qui lui avait donné refuge jusqu’au jour où il en eu assez de la déprime de l’ancien caméléon. Randy soupçonnait Helga d’avoir fait pression sur l’ancien dieu puisqu’il ne faisait plus partie de l’équipe de mercenaire à cause d’une fâcheuse prise d’otage.  

Heureusement pour lui, Randall se sentait mieux. Lorsqu’il fut mis à la rue de nouveau, il réalisa qu’il ne pouvait pas simplement rester là, sous un pont, en attendant un second miracle de la vie. Il alla donc se trouver un travail, qui se trouvait à être totalement dans ses cordes même s’il lui arrivait de temps à autre d’avoir un gamin dans les pattes. Il avait aussi rencontré une jeune femme cette journée-là. Il ne lui avait jamais posé la question, mais il savait très bien qu’elle était jeune, beaucoup trop jeune pour lui, mais il la trouvait si jolie avec son regard bleu marine et à ses long cheveux soyeux bouclés couleur auburn qui rebondissaient lorsqu’elle s’excitait. Randy avait toujours craqué pour les rouquines et celle-ci ne faisait aucunement exception à la règle. Il faut dire qu’il n’avait jamais vu un teint aussi clair, mais rempli d’autant d’énergie que le sien de toute sa vie. Il garda contact avec elle et oublia tranquillement l’autre qui avait eu une place particulière dans son cœur, mais pas entièrement, il ne pouvait pas.

Changer d’air après le travail lui faisait du bien et il adorait lorsqu’Alessia venait à son appartement pour discuter ou pour regarder un film. Elle était calme et posé, ce qui plaisait énormément à l’homme qui ne se considérait plus dans l’âge pour se saouler et de faire des choses dont il ne se souviendrait plus le lendemain. Elle lui parlait de ses cours à l’université et lui, il l’écoutait sans broncher, hypnotisé par son sourire et ses yeux pétillants. Elle était si passionnée dans ce qu’elle faisait dans la vie que Randy l’enviait presque.



♦ ♦ ♦


On cogna à la porte. Le brun se leva d’un bon et se dirigea vers le miroir qu’il ouvrit après s’être regardé dans le miroir suspendu à son meuble d’entrée. Il sourit et s’empressa de s’éloigner pour la laisser entrer. Elle garda son manteau et ne déposa pas ses clefs dans le vide poches comme à son habitude, mais l’ancien monstre ne s’en rendit pas compte.

« J’ai loué Glitter et Toi, moi et Duprée lequel préfère-tu pour ce soir ?

Je sais pas trop… En fait...

Ouais, t’as raison! On a qu’à regarder les deux! Mais est-ce qu’on peut regarder Toi, moi et Duprée en premier parce que j’ai peur de m’endormir devant Glitter. »

Il se retourna et remarqua finalement que son amie n’avait pas bougée d’un poil. Il fronça les sourcils et déposa les DVDs sur le guéridon à côté du divan. Il ouvrit la bouche pour lui demander ce qu’il n’allait pas, mais elle lui répondit avant même qu’il n’ait prononcé le premier mot, comme si elle le connaissait par cœur.

« En fait, je voulais savoir si tu avais envie d’aller au bar..? Mes amies disent que je suis coincée comme fille et que ce n’est pas normal qu’une fille de mon âge passe ses soirées à regarder des films. » Il fut choqué par cette demande, pas parce qu’elle ne lui plaisait pas, simplement parce qu’il ne s’y attendait pas. « O-oui bien sûr! »

Il enfila son manteau et il se laissa guider aveuglément dans les rues de Londres jusqu’à une boîte de nuit nommée Ministry of Sound. La file d’attente était incroyablement longue, mais cela leur permirent de discuter un peu de leur semaine et ils avaient tellement de choses à raconter qu’ils ne virent pas le temps passer. À l’intérieur, Alessia ne s’avait plus où se mettre et resta plantée comme un piquet à quelques mètres de l’entrée… De son côté, Randall avait l’impression que ses oreilles allaient explosés à cause de la musique beaucoup trop forte et il avait envie de frapper chaque personne qui le bousculait pour sortir.

« Je vais au bar chercher quelque chose, ça va t’aider à te détendre un peu! » hurla-t-il à la rouquine.

Et il s’y dirigea donc pour commander un verre de scotch et l’un de ses fameux cocktails multicolores dont les femmes raffolent. À peine avait-il eut le temps de faire quelques pas que les gens se mirent à se bousculer. Il souleva alors les verres pour ne pas les renverser et alors qu’il avait cru les avoir sauvé, ainsi que son chandail, une derrière personne le percuta et il renversa le cocktail de son amie sur ses souliers. Il se tourna pour engueuler l’inconnu, comme à son habitude, mais son regard menaçant changea en stupéfaction en voyant qui se trouvait devant lui.

« Sa… lut… Je vais bien! Enfin, tu m’as fait renverser de l’alcool sur moi, mais je vais bien! Et toi? » Il n’avait pas su comment réagir au départ, mais elle semblait si heureuse de le voir qu’il n’avait pas envie de retenir un sourire. Il avait envie de lui montrer qui il n’était vraiment, pas ce sale SDF profiteur et crasseux qu’il avait fait croire qu’il était. « Tu es venue.. »

Il n’avait pas eu le temps de terminer sa phrase qu’il croisa le regard d’un jeune homme qui appela Hanity chérie. Les présentations faites, Randy sentit tout son corps se crisper et réalisa alors qu’il n’en avait pas fini avec la blonde et que ce n’était pas Alessia qui allait pouvoir la lui faire oublier.  Il serra la main de Caspian d’une façon rapide juste pour s’en débarrasser et ça sans même le regarder, puis il se mit à reculer, près à tourner les talons et à s’éloigner.

« À ce que je vois, Hanity, tu es très bien accompagnée, tu n’as pas besoin de moi… » Il roula les yeux  exaspéré par la tournure de la situation. « De toute façon j’ai de la compagnie moi aussi et je ne veux pas la faire attendre. » Et aussitôt qu’il fut dos aux deux tourtereaux, il percuta Alessia qui l’avait enfin retrouvé.

« Tu discutais avec qui?

Ah… Personne. Mon ancienne colocataire et son copain.

Ah! C’est super! Tu me les présente? »

À contre cœur, c’est ce que Randall fit. Il attira l’attention d’Hanity avant qu’elle n'ait le temps de disparaître dans la foule et les présentèrent l’une à l’autre.

« C’est marrant que tu ailles été sa colocataire parce qu’il ne m’a jamais dit qu’il en avait eu une et pourtant il me raconte toooooouuut ce qu’il fait durant ses journées. C’est dingue non?

Ah, tu sais, le passé ce n’est pas important. Avait ajouté l’ancien monstre en fixant Hanity

« Aloooors... Ça vous dit qu'on passe la soirée ensemble? »



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Jeu 22 Jan 2015 - 18:43

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’étais prête à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. »
En voyant que Randy avait renversé son verre à cause de moi, je me mordis la lèvre. Ils nous arrivaient toujours quelque chose dans ce genre-là lorsque l’on se croisait à l’extérieur. Le café l’autre jour avec Helga, le plat de spaghetti, maintenant les verres d’alcools.. A mon plus grand regrées lorsque Randy vu Caspian il changea aussitôt.. Il ne me souriait plus non, il semblait plutôt avoir hâte de partir.. Et d’ailleurs, ces dernières phrases me firent un petit pincement au cœur… « Tu n’as pas besoin de moi…  De toute façon j’ai de la compagnie moi aussi et je ne veux pas la faire attendre. » Je n’étais pas jalouse non juste… Surprise…

Je le regardais s’éloigner et me tourna vers Caspian « Il n’a jamais été vraiment très bavard.. » Je pris ensuite une gorgée du verre qu’il venait de m’amener. Du coin de l’œil je vis la fameuse Alessia avec qui Randy passait sa soirée. Elle était jolie… Mais pas autant que moi ! Il lui manquait quelque chose à cette fille pour que je puisse l’apprécier. Sans doute une petite touche de Neverland ! Le fait qu’elle soit avec Randy n’allait pas aider les choses c’est vrai, mais je préférais ne pas y penser.
Le beau brun revint finalement vers nous avec sa compagne pour nous la présenter. Je lui fis un grand sourire pour lui dire bonjour. Sourire d’hypocrite oui parce que je n’avais qu’une envie c’était qu’il y ai bien plus de 10 mètres entre elle et mon colocataire.. J’avais même envie de lui balancer mon verre à la figure. Moi ? Encore amoureuse ? Non ! Excessive ? Non plus !
Maintenant j'avais clairement envie de lui arracher les cheveux un par un de la tête.. Comme ça Randy lui racontait toujours tout, mais il n'avait jamais parlé de moi ?! Je le fusillai alors du regard. Il ajouta que le passé n'était pas important... J'eus l'impression de me prendre une énorme gifle en pleine figure !

« Il vaut mieux se concentrer sur le présent c'est vrai ! » Dis-je avec un petit sourire en me tournant vers Caspian. Oui mon présent c'était lui maintenant ! Randy pouvait raconter ses journées à toutes les poupées rousses qu'il trouvait j'en avais rien à faire ! Vraiment ! Pour de bon ! Mais j'étais tout de même jalouse... Avec moi il n'avait jamais raconté ses journées ou alors il s'agissait de mensonges.. Tous ses souvenirs.. J'avais presque envie de pleurer... Comment en deux minutes on peut être euphorique à l'idée de retrouver quelqu'un et avoir envie de pleurer juste après..

Et la... A ce moment précis.... Cette stupide Alessia eut LA PIRE idée du siècle !! Nous proposer de passer la soirée ensemble ! J'étais prête à répondre non mais Caspian prit les devants « Oui ça pourrait être sympa ! » Je me mis alors à soupirer faiblement pour ne pas être trop entendu puis me remis à sourire pour faire bonne impression. « On a qu'à s'installer dans les fauteuils là-bas le temps de finir nos verres ? Et que vous retourniez en chercher un non ?... » Tout le monde sembla acquiescé, je me dirigeai donc vers les escaliers en tenant la main de mon chéri pour qu'il s'installe à côté de moi. Pas que je ne voulais pas être à côté de Randy non...... Bon ok si...

Une fois installée Caspian me demanda comment nous nous étions connus avec Randy. Je bafouillai quelques instants. Je n'avais aucune idée de quoi lui répondre.. « Eh bien... Heu... Je sortais du travail, quand j'étais encore décoratrice d'intérieur et je l'ai croisé dans la rue. Il était à la recherche d'un appartement. Vu qu'il faisait froid je lui ai proposé de passer une nuit à la maison, puis deux, puis trois et voilà ! » J'avais oublié des détails c'est vrai, mais ils n'étaient pas si important que ça... Randy ne pouvait qu'acquiescer ma version de l'histoire. « Et vous ? » demandai-je en m'adressant à la rouquine « Enfin je parle pour Randy et toi ». Oui je préférais préciser au cas où cette fille était stupide et bouchée... Je remarquais tout en parlant que Caspian avait glissé une de ses mains sur mon dos et il prit ma main droite avec son autre main et commença à me faire des petites caresses sur le bras. Il était vraiment adorable ! Comme s'il avait remarqué que quelque chose n'allait pas et qu'il voulait me détendre.



   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Jeu 22 Jan 2015 - 19:55



Toi, moi et les deux autres
C
e qu’Hanity ajouta suite à la phrase de Randall avait été de trop. Enfin, les deux compagnons des anciens colocataires ne s’en rendirent aucunement compte de la tension qui était en train de naître entre les deux individus. La rousse proposa alors à ses deux nouvelles connaissances s’ils voulaient passer la soirée avec eux… Ce qui fit soupirer l’ancien caméléon qui avait espéré silencieusement qu’elle n’aille jamais cette idée brillante… Et malheureusement, Caspian ou plutôt Casse plan dans tous les tableaux possible, répondu à la place d’Hanity qui semblait elle aussi autant énervée de la situation que le brun. Hanity désigna des fauteuils au loin et Randy se contenta d’acquiescer avant de retourner au bar pour s’enfuir de cette soirée qui se voulait à peine commencée, mais complètement désastreuse à ses yeux. Peut-être qu’il pouvait simplement abandonner Alessia avec eux et partir chez lui..? Il pourrait bien lui dire qu’il avait eu un malaise et qu’il avait préféré aller se coucher?  Non, ça n’allait pas fonctionner, Alessia lui aurait probablement répondu ensuite qu’elle s’aurait occupé de lui avec joie. Il fallait trouver une autre idée…

« Oh mon dieu! C’est tellement gentil ce que tu as fait pour lui! Mais j’avoue que j’aurais probablement fait la même chose pour lui si j’avais été toi! C’est tellement un amour et en plus il fait de merveilleux Cupcakes! » Hanity demanda alors comment Alessia et Randall s’étaient connu ce qui pouvait porter à croire qu’elle pensait qu’ils étaient en couple, mais cette  idée n’effleura pas une seule seconde l’esprit de la jeune femme. « On s’est rencontré cet automne à mon travail. Je travaille dans un petit café tout près de mon université et il s’est arrêté acheter un café. Il semblait plutôt nerveux alors je lui ai demandé ce qu’il se passait, mais il semblait retissant, parce que tu le connais aussi bien que moi si tu as été sa colocataire … Il est difficile d’approche. Mais il m’a expliqué qu’il allait à un entretien d’embauche et qu’il en avait vraiment besoin de cet emploi… Alors je lui ai dit que tout irait bien… Eh bien devinez quoi ? Il a eu l’emploi et le soir même il est venu me voir à mon travail pour me l’annoncer! Et comme je finissais mon quart de travail je l’ai invité à aller au restaurant pour fêter ça et il a accepté, voilà. »

Randy arriva finalement aux fauteuils et tendit le cocktail à son amie tout en demandant ce dont ils étaient en train de discuter tous les trois. Elle lui expliqua alors tout en prenant la peine de rajouté le détail de son parfum qui lui avait été si agréable qu’elle n’avait pas pu faire autrement que de l’inviter. Randall ricana nerveusement et s’assied à l’extrémité du fauteuil.

« Oui cet entretient… C’est grâce à toi que je l’ai eu!  Tu m’as tellement rassuré… » Il regarda  alors Hanity en souriant « Je fais plus dans la pole dance. » Il remarqua alors que le couple était en train de se faire de papouilles devant ses yeux. Alors que cela ne dérangeait aucunement la rousse, Randy détestait cela et il eut plusieurs visions de morts possible pour Caspian. Il avait bien envie de lui découper les dix doigts pour qu'il garde ses mains chez lui ou alors lui crever les deux yeux puisque c'était probablement la seule chose qui pouvait bien attirer Hanity. Non, mais c'est vrai, il fixait sans dire un mot, il était quoi? Muet, retardé pour agir de la sorte? Le lézard était presque près à lui faire une greffe de la langue pour l'entendre dire quelque chose ... Quelque chose d'autre et oui et d'accord. À croire que c'était une ventriloque et qu'elle faisait en sorte qu'il soit sa poupée.

Il se contenta alors de tendre encore plus l’atmosphère et en faisant peut-être en sorte qu’Hanity lâche un peu son prince soit disant charmant. « Et puis toi le boulot Hanity? Tu travailles encore pour Neal?.. Oh attends, non c’est vrai, j’avais oublié. »

Comment oublier une chose pareille? Randall n’aurait jamais pu oublier la mort du patron d’Hanity, d’autant plus que c’était lui qui avait appuyé sur la gâchette, mais ça, Hanity n’avait pas à le savoir.

« Sinon, et vous?! Comment vous vous êtes rencontré tous les deux ?! » explosa Alessia pour calmer l’ambiance.

L’ancien monstre n‘écouta pas. Il se contenta de hocher la tête durant toute l’histoire, en roulant les yeux d’exaspération, en se disant que cette soirée était terrible et qu’ils n’auraient jamais dû venir là, tout en s’accotant la tête dans la paume de sa main, son verre de scotch de l’autre. Boire. Il fallait boire pour oublier cette terrible soirée qui risquait d’être bien longue.



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Jeu 22 Jan 2015 - 22:20

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’étais prête à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. »
C’est un amour…. Il prépare de magnifique cupcake… MAIS C’EST UNE BLAGUE ?! Elle se fou de ma gueule ou quoi ?! Même si avec tous les histoires j’avais compris que le Randy que je connaissais ce n’était pas vraiment lui, j’étais à des centaines de lieux d’imaginer qu’il faisait des cupcakes, la cuisines, et surtout… que c’était un amour… C’est sans doute méchant ce que je vais dire mais… Elle veut se le faire ! Si ce n’est pas encore déjà fait…

Plus cette stupide bécasse parlait, plus elle m’énervait ! Pourquoi est-ce que j’avais posé une question ? Qu’est-ce que j’en avais à faire de la manière dont elle avait rencontré Randy au final.. Lorsqu’elle mentionna le fait que je devais savoir qu’il était dur d’approche je me contentai de lui faire un vieux sourire niait dans le genre *cause toujours tu m’intéresse*. La seule partie qui m’intéressais dans son histoire était le nouveau métier de Randy.. Pourquoi est-ce que ELLE avait de la chance ?! Pourquoi est-ce qu’il faisait les choses bien avec elle mais pas avec moi ?! Rien que d’y pensé je m’énervais toute seule… Randy nous rejoignis ensuite avec les verres et s’installa à notre table. Alessia se mit alors à parler de son parfum… Parfum si charmant qu’elle n’avait pas pu résister à l’inviter… J’avais envie de lui crier dessus qu’elle ne l’avait jamais vu en caleçon, pas lavé depuis 3j avachis sur le canapé à pué la sueur…  Pathétique !

Randy sembla s’amuser à faire une petite référence au pôle dance… Je compris aussitôt la subtilité de son message.. Enfin… Il y en avait une non ? Il disait bien cela parce qu’il n’était plus mercenaire ? Ou alors… J’étais trop intelligente et je voyais des messages subliminaux là où il n’y en avait pas…

Mon ancien colocataire fit alors une chose qui me donna envie de le gifler sur le champ.. Il osa parler de Neal… Mon patron que j’avais vu mourir. Mais le pire dans tout cela, c’est que je lui avais dis ! J’étais en pleure devant lui dans la cuisine, je m’en souviens comme si c’était hier et lui… Il n’en avait rien eu a faire ! Clairement il m’était passé devant sans même me calculer ! Je l’avais tellement haie à ce moment.. Pourquoi il s’amusait à parler de ça maintenant ?.. En l’entendant prononcer ce nom, je me crispai avant de me réfugier dans le creux du bras de Caspian. « Ce n’est vraiment pas une bonne idée de parler de cela ce soir ! Si tu as vécu avec elle, tu devrais savoir qu’on n’oublie pas ce genre de choses ! » J’avais tout raconté à mon petit ami ce qu’il m’était arrivé quelques heures plus tôt, il comprenait alors parfaitement mon attitude mais pas celle de Randy. Evidemment, il ne savait pas qu’il s’agissait d’un menteur, manipulateur mais moi si ! Et même s’il avait toujours prétendu le contraire, ce qu’il venait de faire était dans le seul et unique but de me faire mal !

La pauvre Alyssa qui semblait ne pas comprendre le malaise qui s’installait essaya de détendre l’atmosphère. C’est Caspian qui prit la parole en premier « J’ai rencontré Nini au travail. Je suis photographe et elle était le modèle avec qui je devais travailler pour une nouvelle campagne de pub » « Oui parce que je suis mannequin » dis-je à l’intention de Randy. Il fallait bien que je me trouve un nouveau job… « Je suis aussitôt tombé sous le charme ! » Je ne pu m’empêcher de rougir… Même si je savais que j’étais belle et tout ce qu’il y a de plus attirant, les compliments faisaient toujours plaisir ! « Il a remué ciel et terre pour avoir mon numéro de portable ! Il était trop timide pour venir me le demander ! » Dis-je en riant. J’adorais cette étape de l’histoire ! « Puis nous avons beaucoup parlé, nous avons appris à nous connaitre et voilà ! » Je lui pris alors la main et posa ma tête sur son épaule. A ce moment j’avais envie de faire abstraction sur tout ce qui se passait autour et sauté à son cou pour l’embrasser. Mais devant Randy et Alessia, non. Caspian déposa simplement un baiser sur mon front avant de finir son verre en une gorgé.

Une chanson démarra alors. J’adorais cette chanson ! « Viens on va danser ! » Dis-je en me levant et en prenant la main de mon chéri. Avec un grand sourire au lèvre, il se leva et m’accompagna sur la piste de dance. Voyant qu’Alessa nous regardait, je lui fis un grand signe de la main pour lui dire à elle et Randy de nous rejoindre. On était en boite de nuit pour danser non ?!

   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Ven 23 Jan 2015 - 3:08



Toi, moi et les deux autres
C
aspian avait une langue. Eh bien… Et il mordait en plus… Amusant. Randy fit une fausse mine vexé lorsque l’autre homme l’avait accusé de l’avoir blessé volontairement en lui parlant de son patron, puis il ajouta une petite moue triste pour le faire arrêter de parler. À croire que lorsqu’il s’y mettait, il ne s’arrêtait plus. Hanity et son choix de mec était à revoir franchement, il était trop bête. Et puis le surnom qu’il lui avait attribué! Ugh! Nini?! Qui surnomme quelqu'un Nini?! Elle ne s’appelle pas Nichole, mais bien Hanity! Il pensait bien que ce mec n'était pas une cent watt, mais là, il battait vraiment des records. C'était quoi ça? Un surnom donné par un enfant de 4 ans ?! C’était tellement débile que Randall avait presque de la peine pour elle. Imaginez-vous vous réveiller à côté d’un con pareil à tous les matins?! Oh mon dieu, est-ce qu’ils dormaient ensemble?! Espèce de pervers.

« Oh c’est tellement mignon..! » ajouta Randy le corps devenu de plus en plus crispé en entendant l’histoire de leur rencontre. « Vous avez l’air tellement heureux ensemble. »

Ses dents étaient serrées les unes contre les autres lorsqu’il parlait. Il serrait les poings sans s’en rendre compte et avait terminé son verre de scotch depuis la toute première phrase que l’imbécile avait pu prononcer. Il était trop gêné… Owwn c’était si chou…. Comme s’il était le seul garçon gêné de la planète!? La seule chose qui avait eu un intérêt pour Randy fut le nouvel emploi de la blonde. C’était cool qu’elle soit mannequin grâce à Hayley, car oui, il ne pouvait pas oublier le prénom de cette jeune femme qui lui avait fait une si mauvaise blague.

Une chanson sembla attirer l’attention d’Hanity qui se leva et qui entraîna son petit-copain pour danser… Et elle fit signe aux deux autres de venir les rejoindre. Alessia hésita quelques secondes puisqu’elle n’était pas le genre à danser, mais elle se leva en tirant la main de l’ancien caméléon qui ne voulut pas se lever.

« Oh non, moi je danse pas..! Il faut que j’aille bu plus d’un verre de scotch pour danser. T’as qu’à demander à Hanity ce que ça donne, elle doit s’en souvenir de notre soirée au pub. »

Cette soirée où il avait embrassé son ancienne colocataire par accident. Cette soirée où ils avaient dansés debout sur les tables en se prenant pour des hobbits. Cette soirée où il avait pris la défense de son amie en la frappant à la mâchoire parce que son agresseur s’était éloigné. Cette soirée où ils avaient dormi ensemble et qui avait semblée être la meilleure nuit de sommeil du jeune homme. Cette soirée que ce jeune homme ne pouvait pas oublier.

« Ah bon? Mais tu m’as jamais raconté cette histoire! Il va falloir que tu me la raconte en dansant ! »

Elle le traîna alors de force en le tirant vigoureusement sur son bras sur la piste de danse. Il voulut se débattre en secouant son poignet, mais il fut bien obligé de se dandiner sans aucune conviction avec les centaines autres adultes qui avait en moyenne dix ans de moins que lui. Alessia remarqua rapidement l’humeur maussade de son ami et elle s’empressa de lui demander ce qu’il n’allait pas même si elle avait l’impression de connaître déjà la réponse.

« C’est Hanity? Tu n’aurais pas souhaité la revoir ce soir? » Il fronça les sourcils à cette question et jeta un coup d’œil au couple qui dansait ensemble pendant quelques secondes pour finalement hocher la tête. Non, ce n’était pas ça, à la base Randall avait été très heureux de la voir… « Oh, je vois. C’est lui que tu n’arrives pas à sentir. »

« Humphf » Se contenta-t-il de répondre à cette déduction qui était si vrai.

« Tu devrais le lui dire au lieu d’être désagréable avec elle.

Oh oui, bien sûr! Je lui dis : Désolé, mais j’ai envie de tabasser son petit-copain chaque fois que je croise son regard?

… Peut-être pas comme ça, mais c’est un bon début, non? »

Et si Randy allait simplement casser le nez de ce con? Le message n’allait-il pas être direct ? Non, il devait se calmer. Aller aux toilettes et se calmer… Et c’est ce qu’il fit. La rouquine le regarda s’éloigner et alla voir Hanity.

« Je crois que ça serait bien que tu ailles aux toilettes… Maintenant. »



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Ven 23 Jan 2015 - 19:54

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’étais prête à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. »
CEt oui Randy ! Aussi dur que cela pouvait paraitre pour toi : nous étions heureux ! Mais je n’avais pas réellement pris la peine de répondre à Randy puisque maintenant je voulais danser ! Caspian semblait lui aussi aimer l’idée puisqu’il me suivit avec un grand sourire. Alors que je dansais ou plutôt sautillait au rythme de la musique, je ne pus m’empêcher de rire en voyant la pauvre Alessia tirer Randy pour qu’il danse. Pour qu’il danse il lui fallait bien plus d’un verre ! Mais elle avait tout de même réussi à le trainer jusque sur la piste de danse !

Je ne les regardai pas plus longtemps puisque Caspian vint me prendre par la hanche pour me faire tourner et me remettre en face de lui. La musique était alors de plus en plus rythmée, plus dansante, plus sensuelle. J’en profitais pour passer mes bras autour de lui et pour l’amener contre moi. Nos hanches se balançaient alors ensemble au rythme de la musique. Il commença alors à remonter ses bras le long de mes côtes et me chatouilla. Je ne pus alors m’empêcher de rire et de rabaisser mes bras sur mon torse. Il en avait fait exprès ! A voir l’énorme sourire que Caspian avait sur les lèvres il en avait fait exprès ! « Je vais me venger tu vas voir ! » Lui dis-je à mon tour avec un regard malicieux. Je partais pour redanser lorsque la rouquine me tapota l’épaule. Qu’est-ce qu’elle avait celle-là ?! Elle ne voyait pas que l’on s’amusait très bien sans elle…

Elle voulait que j’aille aux toilettes.. A entendre le son de sa voix ça devait être urgent. Je me mis alors a paniquer ! « Quoi ? Pourquoi ?! Je suis décoiffée c’est ça ? Le maquillage qui coule ? Ne me dis pas que j’ai un trou dans ma robe… » Oui pour moi ces trois choses étaient très importante ! En général lorsqu’une fille nous dis d’aller au toilette, c’est à cause d’une sympathique petite tache rouge sur le jean au niveau des fesses mais là, ça ne pouvait tout simplement pas être cela ! « Je reviens je vais me recoiffer ! » Dis-je à l’intention de Caspian avant de partir mais il me retint la main et m’empêcha de quitter la piste de danse « Mais non tu es parfaite ! Reste là ! » Il me reprit alors dans ses bras. Il passa ses mains sur mes joues et m’embrassa au milieu de toute cette foule qui dansait. Il décolla ensuite ses lèvres des miennes pour me refaire danser. « J’en ai vraiment pas pour longtemps je vais au toilette et je reviens ! »

Quand j’avais besoin de me refaire une beauté, ça ne pouvait pas attendre. Caspian semblait l’avoir compris puisque cette fois-ci il ne me retint pas. Alessia se glissa même entre nous deux pour ne pas laisser Caspian danser seul. C’était gentil de sa part mais qu’elle n’espère pas aller plus loin non plus… Elle avait déjà pris Randy, c’était assez comme ça !

Je me dirigeai vers la console pour avoir mon sac à main dans lequel j’avais mis mon nécessaire de maquillage avant de me diriger vers les toilettes. D’ailleurs ces toilettes étaient étranges… Les lavabos des femmes et des hommes étaient communs. C’était la première fois que je voyais ça ! Je me remis donc un peu de poudre à côté d’un homme qui se lavait les mains. Grâce au grand miroir devant moi, je pus voir, ensuite, que l’homme qui sortait de la partie " Homme " était Randy.

« Elle est gentille Alessia ! » MENSOOONGE ! « Je… Je suis heureuse que tu sois bien avec elle. J’espère que vous allez vivre une belle histoire et que ça va durer. » Mensonge ? Non pas vraiment puisque j’avais vraiment envie que Randy soit heureux. C’est pas parce qu’on avait traversé une période un petit peu difficile que je lui souhaitais de pourrir en enfer non évidemment ! J’avais seulement parfois imaginé qu’il pourrait être heureux avec une autre personne que cette Alessia..

« Je.. Hum.. » Je cherchais quoi lui dire… J’avais de faire la conversation avec lui quelques minutes tranquillement mais je ne savais pas vraiment s’il avait lui aussi envie de me parler.. « Ton nouveau métier ! Alors sa consiste en quoi ?! Tu as changé de secteur ou ?... » Oui c’était bien ça comme question pour démarrer une conversation !

   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Sam 24 Jan 2015 - 4:52



Toi, moi et les deux autres
I
l zigzagua entre les gens et se dirigea vers les toilettes où il alla aux urinoirs sans vraiment savoir pourquoi, puisqu’il y était venu pour réfléchir et pour se calmer un peu. D’accord, Hanity avait trouvé quelqu’un et puis? Ce n’était pas comme s’ils avaient été en couple et qu’elle avait passé à autre chose… Il ne lui avait jamais parlé de ses sentiments pour elle et elle ne lui avait jamais dit qu’elle l’aimait… Rien ne clochait avec cette situation sauf la sensation de trahison que Randy pouvait ressentir à ce moment. Il sortit finalement des toilettes et alla se laver les mains car contrairement à ce qu’il avait fait paraître durant sa colocation avec la jeune blonde, Randy détestait les microbes et tout le monde savait qu’il y en avait bon nombre dans les toilettes des hommes… Surtout dans les night club où ils étaient tout trop saoul pour se souvenir qu’il faut se laver les mains.

« Si tu te laves les mains, c’est que t’es pas assez bourré »

L’ancien monstre se contenta de dévisager l’inconnu, qui vint vers lui, tout en continuant de se frotter les mains. Note à lui-même : Ne pas serrer les mains des hommes dans ce club ou n’importe quel autre club passé 22h. L’homme qui avait clairement trop bu passa les lavabos sans se laver les mains et disparut de la vision du brun. Quelqu’un vint alors près de lui et il eut envie de lui dire que non, il n’était pas assez bourré puisqu’il se lavait les mains, mais la voix de la femme résonna dans sa tête et il la regarda.

« Quoi..? » Ce contenta-t-il en arrêtant de se frotter les mains et il observa Hanity via le reflet du miroir en face de lui. « Alessia et moi? Oh non, on est qu’amis. Elle est gentille c’est vrai, mais on est pas ensemble. C’est comme toi et Ryan… Enfin, comme c’était avec Ryan… Bref. » Randy avait l’impression de parler et de s’enfoncer. Il ne savait pas vraiment pourquoi Hanity et Ryan ne se parlaient plus, mais il avait quand même l’impression de savoir. Une dispute probablement… Et ça ne le regardait pas. « Non, je n’ai pas changé de secteur, Helga m’a viré. J’ai vraiment changé de travail. Je suis professeur d’auto-défense maintenant. J’adore ça et ça m’aide à rester en forme… Et à oublier... Tu devrais peut-être venir suivre des cours..! »

Randall s’essuya les mains, fouilla dans son portefeuille pour en sortir une carte d’affaire de la dite école d’auto-défense et la tendit à son ancienne colocataire. Il leva le regard vers elle et sentit soudainement sa gorge se serrer, comme si un étau était en train de se refermer sur elle. Il déglutit et ouvrit la bouche. Quelques secondes s’écoulèrent avant qu’il ne soit capable de sortir un quelconque son d’entre ses lèvres.

« Tu as l’air heureuse… Et ça me rend heureux de le savoir. Caspian est vraiment fait pour toi, ta vie est stable avec lui… Pas comme avec moi… Je suis trop instable, désagréable… et dangereux pour une fille… Comme toi. »

Il avait ralenti son débit, en se rendant compte qu’il était en train de se dénigrer et que ce n’était pas comme ça qu’Hanity voudrait bien le revoir après cette soirée.

« J’crois qu’on devrait retourner voir Caspian et Alessia… »

[HJ]: J'hésitais à arrêter pour que l'histoire se continu dans les toilettes ou à continuer et à retourner les voir... MP moi tu veux que je modifie :3



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Jeu 26 Fév 2015 - 22:01

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’étais prête à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. »
Alors il n'y avait rien entre lui et Alessia ? Pourquoi je me sentais si heureuse d'un seul coup ? J'essayais de camoufler mon sourire comme je le pouvais en me tournant vers les miroirs pour me recoiffer. Cependant, son allusion à Ryan me fit tout de même un peu de mal.. Même si Ryan ne voyait qu'une amie en moi, je l'avais aimé.. Alors si sa relation avec la rouquine était identique, une des deux personnes allait souffrir... Quand il me parla ensuite de son nouveau métier, je fus soulager à l'idée qu'il ne risquait plus sa vie. Je n'hésitais d'ailleurs pas à lui dire.

" Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais je pense que c'est mieux. C'est beaucoup moins dangereux pour toi, ta santé et.. Hum.. Et voilà quoi.."

Hanity qu'est-ce que tu foutais là... Autant lui faire faire tout de suite une déclaration d'amour ! Sérieusement, parfois je ne me comprenais pas.. Oui je sais, à dire c'est assez bizarre, mais c'est exactement ce qui m'arrivait. Comme si mon cerveau ne contrôlait plus ma bouche. Il semblait d'ailleurs ne pas réussir à contrôler mes joues qui rougissaient non plus... Mon dieu... Qu'est ce qui m'arrivait ?

Randy me tendis alors une carte afin que je puisse lui rendre visite pour prendre quelques cours.
<
"Merci ! Ca me permettra également d'avoir ton numéro de téléphone.""Pour... Pour avoir des nouvelles ! Enfin oui je passerais ! Merci."

Je me sentais conne.. Comme si un petit malaise s'installait entre nous, je ne trouvais rien de mieux que de me laver les mains. C'est Randy qui repris la parole pour me parler de Caspian et que je semblais heureuse avec lui. Certes c'était le cas. J'étais heureuse et j'avais une belle vie. Caspian était vraiment quelqu'un de bien. J'aimais passer du temps avec lui mais il manquait toujours quelque chose... J'avais l'impression de savoir maintenant ce qu'il me manquait... Mais... Comment le dire ?.. Comment l'expliquer ?...

Surtout qu'il ne faisait que se dévaloriser.. Je le regardais un moment en silence en écoutant ce qu'il me disait... Il se dénigrait tellement que j'avais presque mal pour lui. Je m'avançais alors vers lui et lui pris les mains.

"Chut, tais toi. A aucun moment je n'ai pensé une chose de la sorte. Je sais pourquoi tu étais si désagréable, j'ai mis du temps, mais maintenant j'ai compris. Je sais que ce n'était pas vraiment toi et je sais aussi que tu ne me feras jamais de mal... Mais..." Je mis alors une de mes mains sur sa joue et me rapprocha doucement de lui. "Il n'y a plus de danger maintenant.." Je rapprochais mes lèvres des siennes en me mettant sur la pointe des pieds au moment ou quelque rentra dans la pièce me coupant dans mon élan. Je fis alors un pas en arrière en réalisant ce que j'étais en train de faire.

Je... Heu.... Désolé... On.. On devrait retourner les voir tu as raison."

Sans même replonger dans ses yeux émeraude, je pris mon sac sur le rebord du lavabo et me dirigea vers la sortie des toilettes.. Au fond de moi je priais pour qu'il me rattrape...

   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Lun 2 Mar 2015 - 0:34



Toi, moi et les deux autres
C
roiser Hanity dans cette boîte de nuit avait été affreux au départ pour l’ancien caméléon qui s’efforçait à tous les jours de continuer à vivre sans se soucier d’elle, mais là, à ce moment, Randy ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il était heureux qu’ils soient l’un en face de l’autre, seuls. Hanity accepta l’invitation de son ancien colocataire qui consistait à suivre des cours d’auto-défense. Probablement parce qu’elle craignait qu’une histoire similaire à celle avec Nicholas ne se reproduise… À moins qu’elle souhaitait simplement le revoir..? Mais non, c’était bête. Elle lui parlait par simple politesse, elle devait être autant mal à l’aise qu’il pouvait l’être.

Cet inconfort le faisait dire n’importe quoi, mais la blonde l’apaisa rapidement avec ses paroles. Qu’elle comprenne pourquoi il avait été si méchant avec elle le soulageait même s’il se disait bien qu’au fond elle ne le connaissait pas vraiment et qu’il n’avait pas seulement été méchant avec elle depuis des années, mais que c’était bien la seule qui ne le méritait pas. Hanity s’approcha peu à peu du visage du brun qui n’osa pas bouger d’un poil. Il ne savait pas quoi penser de cette situation, son esprit était confus et il se sentait ambivalent face à cette situation. Il avait toujours trouvé dégouttant la façon qu’Hadès avait de traiter les femmes ainsi que les infidélités, mais maintenant qu’il était dans cette situation, il ne pouvait pas cacher son envie de l’embrasser.

Une personne entra et la blonde s’éloigna en proposant d’aller rejoindre leur partenaire respectif. Randall secoua la tête d’un signe positif et suivit la blonde en tentant de se convaincre que c’était mieux  ainsi. Par chance, Caspian et Alessia n’avaient pas bougés d’un poil et discutaient même ensemble sur leur intérêt commun. Le monstre jeta un regard hautain à l’amoureux d’Hanity et alla s’asseoir aux côtés de la rouquine qui lui chuchota à l’oreille.

« C’est moi qui a dit à ton amie d’aller te voir. »

Randy se contenta de pousser un « humphf » mélancolique en fixant ses mains. Cette soirée ne s’était pas passée comme il l’aurait espéré. Alessia, qui commençait à comprendre ce qui ne tournait pas rond glissa ses doigts entre ceux de son ami et l’entraîna sur la piste de danse dans l’espoir de le voir se défouler un peu et oublier ses tracas. Cela ne fonctionna pas, puisqu’il resta planté comme un piquet au beau milieu de la foule. Elle lui fit signe d’attendre et disparue quelques minutes pour revenir avec un verre à la main qu’elle lui tendit.  Il en but plusieurs gorgées à la suite de l’autre et finit par accepter de se dandiner avec elle sans pour autant détacher son regard de la blonde.

Ses sourcils se froncèrent peu à peu en pensant au jeune homme avec qui elle avait préféré partager sa vie. Il avait besoin de savoir ce qu'elle pouvait bien lui trouver, il ne pourrait pas passer à autre chose sinon. Il s'éloigna donc de sa partenaire de soirée et alla rejoindre le prénommé Caspian en lui envoyant un regard meurtrier.

« Alors Caspian, t'es photographe? C'est ta belle gueule qui t'as permis d'avoir ce boulot ou alors c'est tes pipes à 10 pence ? » Randall soutenu le regard faisant mine que sa question était véritablement sincère. « Enfin, comme on dit : L'un de va pas sans l'autre. Et avec Hanity..? Vous avez couché ? ... Non, ne répond pas finalement, je n'ai pas envie de savoir. » Le trentenaire s'approcha davantage de l'autre homme et leva l'index près de son visage. « Elle mérite quelqu'un de bien, alors si tu n'es pas pour l'être, fais comme moi et dégage de sa vie. »




© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Mar 3 Mar 2015 - 2:26

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’étais prête à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. »
Il ne m'avait pas rattrapé.. Mais qu'est-ce qu'il m'avait pris de croire qu'il allait le faire.. On ne s'était pas vus depuis au moins 6 mois.. Il n'allait pas m'embrasser comme ça juste parce qu'on avait parler 5 minutes dans les toilettes.. Quel glamour et quel romantisme.. J'avais honte de moi pour avoir pensé à une chose pareille.. Je pouvais être tellement bête parfois.. Randy était passé à autre chose et moi aussi ! J'avais Caspian ! Il était parfait ! Gentil, doux, attentionné et moi je ne pensais qu'à le tromper dans les toilettes avec mon ancien colocataire... Je commençais à croire qu'il y avait quelque chose dans le verre que j'avais bu qui me faisait perdre la tête..

Une fois de retour sur la piste de danse, je retournais voir Caspian et danser avec lui comme s'il ne s'était rien passé. Lorsqu'il me demanda ce que nous avions fait, je lui expliquais, mais sans rentrée dans les détails que nous avions fait le point sur nos vies, histoire de se mettre à jour. Je ne lui parlais pas des papillions que j'avais dans le ventre à chaque fois que je voyais Randy et encore moins que je mourrais d'envie de l'embrasser... Il fallait vraiment que j'arrête et que je me calme avec ça !

Je me remis alors à danser sur la piste avec Caspian qui semblait heureux de me revoir. Il mit ses mains sur mes hanches et c'était parti pour une danse assez sensuelle.. Il m'embrassait dans le cou et j'oubliais tout ce qui se passait autour. Enfin presque.. Je ne voyais plus que Randy qui semblait s'amuser lui aussi à boire avec Alessia. Il m'arriva alors une chose que je n'aurais jamais imaginée possible (c'est drôle ces paroles venant de quelqu'un qui s'est fait kidnapper) : j'imaginais Randy à la place de Caspian. A la place des yeux verts du photographe, je voyais ceux du mercenaire, à la place du visage de celui de Caspian, se dessinait les triais de Randall. J'avais l'impression d'être complètement shootée.

Je repris mes esprits lorsque je vis Randy arriver vers nous. Oh non.. Non non non... Je ne voulais pas le voir.. Si je le voyais, avec l'alcool, la musique et mon esprit tordu, j'allais lui sauter dessus.. Il fallait que je reprenne mes esprits ! Je m'écartais alors pour prendre mon manteau et aller prendre un peu l'air. Mais je voulais tout de même entendre ce que Randy pouvait bien avoir à dire à Caspian.. Je m'éloignais alors, mais assez pour être inaperçue et entre ce qu'ils se disaient. Pourquoi au visage de mon ancien coloc je pouvais déjà dire que ce n'était pas bon signe ?.. Après ses premières phrases, j'eus envie de m'interposer entre les deux hommes, mais Randy ne semblait pas avoir fini.. Je ne pus malheureusement pas entendre sa dernière phrase puisqu'au même moment, un homme sans doute beaucoup trop ivre me prit la main pour danser avec lui. Je lui fis comprendre que ce n'était même pas la peine d'y penser puis me mis entre Randy et Caspian, tourner vers mon ancien colocataire, les sourcils-froncés.

« Mais qu'est ce qui te prend de dire ça ? T'es pas bien ou quoi ?! Mêles toi de ce qui te regarde c'est bien compris ?! »

J'avais tellement honte de ce qu'il venait de dire... « Je suis désolée pour ça..» Dis-je à Caspian en m'éloignant de Randy « Ça ne lui ressemble pas d'être comme ça.. Je pense qu'il a trop bu, excuses le.. » Caspian acquiesça. « Je suis habitué au petit rigolo dans son genre ne t'inquiète pas.. Je me dis qu'ils sont jaloux puis j'oublie. Ils ne me font pas peur, encore moins lorsqu'ils sont bourrés dans une boite de nuit.. »

Au fond de moi je me disais qu'il devrait peut-être avoir peur.. Mais tant mieux aussi s'il le prenait comme cela. Il aurait pu se vexer et partir. Il préféra au contraire retourner vers le bar tandis que j'empruntai l'escalier pour sortir prendre l'air un moment. J'avais besoin d'air frais pour respirer et penser à ce qu'il venait de se passer.. J'avais eu envie d'embrasser un homme qui m'avait traité de pute ensuite ! J'en avais marre et je ne savais plus où donner de la tête.. Ca commençais à être trop pour moi.. Une fois dehors, je m'installais alors sur un petit banc histoire de réfléchir deux secondes.

   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Lun 30 Mar 2015 - 1:20



R
andy soutenait le regard du Don Juan d’Hanity. Il n’avait jamais été autant sérieux dans sa vie, même durant ses missions. L’amour était quelque chose de sacré pour lui et il ne fallait pas prendre à la légère ses paroles. Il n’avait jamais été en couple, mais il avait déjà aimé.  Il ne se considérait tout simplement pas à la hauteur pour être aimé en retour. L’ancien monstre n’était pas du genre romantique et à crier son amour sur les toits, mais il savait se montrer fidèle  et protecteur. Il voulut ajouter quelques mots, mais son ancienne colocataire apparue et lui ordonna d’arrêter de dire des trucs comme ça. Il ne comprit pas pourquoi elle était si offusquée, il avait été gentil en quelque sorte et tentait de la protéger d’un garçon qui ne la méritait pas… Sauf qu’il comprit rapidement qu’elle n’avait pas entendue la conversation dans son intégralité. Les deux partirent aussitôt.

« Eh merde! » explosa Randall en donnant un coup de pied dans le vide.

Alors qu’il avait réussi à se reprocher d’Hanity et il avait fallu qu’il dise une stupidité qui risquait de la faire fuir à tout jamais. Il était tellement doué pour faire fuir les gens auxquels il tenait…  

Randy resta planté au beau milieu de la piste de danse pendant plusieurs minute, puis au moment où il croisa du regard la blonde qui se dirigeait vers la sortie, il décida de la suivre pour s’expliquer et quoi de mieux pour le faire que de discuter sans l’autre emmerdeur. Le brun poussa les gens qui dansaient qui se trouvaient sur son passage avec sa carrure imposante.

« Eh minus! Tu dérange tout le monde et t’as poussé ma copine! Tu veux te battre, c’est ça ? Moi je suis chaud pour ça.

Écoutes, je veux juste sortir d’ici et rejoindre quelqu’un. J’ai pas le temps pour jouer. »

L’ancien mercenaire esquiva de justesse une droite de l’inconnu et il rappliqua d’un coup de poing dans l’estomac ce qui fit comme effet la retraite du gorille qui avait désormais le souffle coupé. Randy continua son chemin en direction de la sortie tout en se massant la main qui avait atterrit sur les abdominaux durs comme de la roche de l’homme. Il arriva finalement à la sortie, mais Hanity était introuvable.

La rue était incroyablement calme outre les rires des gens qui faisaient la file pour entrer dans la boîte de nuit et les quelques cris de klaxons qui provenaient de plusieurs rues plus loin. Les yeux émeraudes de Randall s’adaptaient peu à peu au changement d’éclairage de il finit par trouver sa cible qui s’était installée sur un banc un peu plus loin dans le parc de l’autre côté de la rue.  Il traversa d’un pas rapide, mais il hésita à s’approcher d’elle. Qu’est-ce qu’il pouvait bien lui dire? Il devait être franc, mais rester poli lorsqu’il allait évoquer Caspian. Un pas de trop révéla sa présence, une branche venait de craquer sous son poids. Il se contenta de faire une grimace et il s’avança vers elle.

« J’ai perdu mes talents en discrétion. » Dit-il en souriant quelques secondes avant de retrouver son air sérieux habituel.

Il se planta devant la blonde  et l’observa un moment. Il la trouvait tellement jolie, mais si songeuse. Il se mordit la lèvre inférieure et soupira bruyamment pour se ramener sur Terre.

« Je peux m’asseoir? Je crois qu’on a besoin de discuter. »

Le lézard s’installa aux côtés de la jeune femme sans attendre son avis. C’était plutôt une question rhétorique et puis ce n’était pas comme si c’était son genre d’écouter les autres de toute façon.

« T’es fâchée contre moi? » Il fit une pause puis roula les yeux en réalisant la stupidité de sa question. « Bon, je sais que tu l’es…. Tu sais, pour ce que j’ai dit à Caspian… D’accord, j’avoue que je n’aurais pas dû lui dire comme ça, mais je le pensais vraiment quand je lui disais que tu méritais quelqu’un de bien… Mais j’imagine que cette partie de la discussion t’est inconnue… »

Randall continua à masser sa main endolorie et qui commençait à trembler à cause de la fraîcheur de la nuit.

« J’ai dit à ton chéri qu’il vaut mieux qu’il disparaisse de ta vie s’il ne sait pas te traiter comme tu le mérite… Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais j’ai suivis mes propres conseils après ce qu’il s’est passé avec Nicholas. » Il sentit soudainement une honte terrible l’envahir à cause d’un secret qu’il gardait pour lui. « Lorsque tu m’as mis à la porte, je ne savais plus où aller, ni même quoi faire pour vaincre la solitude que j’ai ressenti pendant des jours… Je n’ai pas su t’enlever de mon esprit surtout que je craignais pour ta vie… Et j’ai passé des journées à surveiller tes moindres gestes à l’aide des ressources que le QG pouvait m’offrir. Je sais que je peux paraitre cinglé, mais je crois que si l’intervention d’Helga et moi avait été un échec je n’aurais pas pu survivre à ta perte. »

Il se sentit soudainement étrange. Son secret n’en était plus un, ce qui devait le soulager, mais désormais Hanity avait deux réactions possibles : Elle allait être touchée par ce geste ou elle allait être offusqué et elle allait hurler à l’attente de la vie privée.

« Je ferais n’importe quoi pour les gens qui me tiennent à cœur… Même me prendre une balle. » Ajouta-t-il en pensant à ses cicatrices.



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Mar 21 Avr 2015 - 21:14

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’ÉTAIS PRÊTE À TOURNER LA PAGE MAIS C’EST LA PAGE QUI NE VEUT PAS SE TOURNER. »

Mon cerveau me faisait faire n'importe quoi.. Je ne savais plus quoi faire, j'étais complètement perdue.. Lorsque j'entendis du bruit et vis Randy s'approcher de moi, j'eus envie de lui dire de repartir. Mais il réussit à me faire sourire cet abruti ! Lorsqu'il demanda pour s'asseoir, je ne pus me résoudre à lui dire non. Il avait raison, on ne pouvait plus continuer comme cela.

« Ça serait bien oui... »

Une fois Randy installé, je me retournais vers lui. Nos genoux manquèrent de se toucher, mais je fis en sorte qu'il ne se passa rien.
Il me demanda alors si j'étais fâchée contre lui

« Tu es sérieux là ? »

Il venait vraiment de me poser la question ?! Il venait d'insulter Caspian publiquement, de se ridiculiser et à voir sa main rouge, il venait de frapper dans quelque chose.. Ou même quelqu'un ! Alors oui ! Oui, j'étais fâchée contre lui ! J'étais si heureuse de le revoir et il arrivait à gâcher cette soirée. Je lui en voulais vraiment...
Heureusement qu'il réalisa rapidement la stupidité de sa question. J'aurais sans doute pu faire un très long monologue en lui expliquant toutes les raisons pour lesquelles j'étais plus qu'agacée contre lui, mais je n'eus pas à le faire. Il m'expliqua alors que tout ce qu'il avait pu dire, il le pensait. En particulier le moment où il lui disait qu'il me fallait quelqu'un de bien.

« Je suis désolée.. Je n'avais pas entendu ça.. »

Il m'expliqua alors que la raison de sa disparition totale.. J'étais comme suspendu à sa bouche. À chaque fois qu'un mot sortait, je sentais mes mains trembler. Pourquoi est-ce qu'il me disait tout cela que maintenant ? S'il me l'avait dit beaucoup plus tôt rien n'aurai été pareil. Tout ce que je voulais s'était être avec lui.. Si j'avais su tout ce qu'il avait fait pour moi, jamais je ne l'aurai mis à la porte. Ou si, mais j'aurais sans doute eu des remords...

« Si j'avais su.. »

Je me penchai alors pour lui prendre les mains. Il termina alors en disant qu'il était près a tout pour moi. La voix tremblante, j'essayais de lui répondre.

« Je.. Pendant un certain... Avant, j'aurais tout fait pour la personne que j'aimais... Mais au milieu des autres, je passais inaperçue.. Alors quand je suis arrivée à Londres sans trop savoir pourquoi, j'ai tout fait pour l'oublier. Puis je t'ai rencontré, mais.. J'ai toujours eu l'impression que la même histoire se répétait. J'avais beau faire de mon mieux pour t'impressionner, pour me faire remarquer, mais tu ne montrais jamais aucun signe... J'ai alors toujours cru qu'il y avait quelqu'un d'autre, quelqu'un de mieux... »

J'avais toujours dit que j'étais la perfection, mais Randall avait su me faire douter. Je ne comprenais pas pourquoi il m'avait toujours repoussé, mais depuis l'incident avec Nicholas, je comprenais mieux. Il avait tous fait pour me protéger. Je m'en voulais presque de l'avoir mis dehors maintenant..

« Je ne sais pas pourquoi je te dis tout ça.. » Je me levai et fis les cent pas devant lui « Tu vas être avec Honey heu.. Alésia ou je ne sais trop quoi.. ou ça ne va pas tarder alors.. Je suis désolée.. je vais rentrer ! J'étais heureuse de te voir ! »

Je pris alors mon sac qui était sur le banc et tourna les talons.
   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Lun 11 Mai 2015 - 21:16



P
our une des rares fois de sa vie, Randall su écouter quelqu’un. L’histoire d’Hanity l’avait touché. Il savait ce qu’était d’aimer quelqu’un, de l’attendre et de finalement se rendre compte que cette personne est trop bien pour soi. Ce qu’elle racontait lui faisait se souvenir de son adolescence et de son amour débordant pour Carry qui n’avait jamais été réciproque malgré qu’il soit dans une des fraternités les plus populaires de l’université.  Il avait été tellement dégoûté par la rousse lorsqu’il comprit qu’elle était quelqu’un de superficielle et qu’elle se fiait simplement au physique d’une personne… Pourtant, Hanity était pareille… Mais avec un petit plus. Le petit plus qui faisait toute la différence et qui l’avait rendu amoureux. Elle était naïve et c’était ce qui l’a rendait si désirable. Il voulait avoir quelqu’un qu’il pourrait protéger des douleurs de la vie et qui pourrait de son côté elle aussi le réconforter lorsqu’il avait mal à l’âme.

Randy avait toujours voulu partager sa vie avec quelqu’un, passer des soirées à regarder la télé, prendre le petit déjeuné avec elle, voyager… Pourquoi pas une croisière en amoureux ? Depuis qu’il avait fait une croix sur la rouquine, jamais il n’avait repensé à cette vie, mais lorsqu’il voyait son ancienne colocataire, il y repensait.  Il avait envie d’une vie rangée avec elle et cela serait d’autant plus facile désormais sans Nicholas.

Hanity se leva du banc et commença à faire des cents pas. Quelque chose la dérangeait. Elle ne semblait pas à l’aise avec la situation. Comme si quelque chose la tourmentait. Elle n’était pas la seule de tourmentée, l’ancien caméléon avait le cœur serrer chaque fois qu’il pensait que la blonde était déjà à quelqu’un d’autre. Elle décida finalement de lui dire qu’elle ne savait pas pourquoi elle lui racontait tout cela puisqu’il y avait son amie à l’intérieur de la boîte de nuit et qu’il ne tarderait pas à être en couple avec elle. Elle tourna le dos à Randall qui était bouche bée. Comment osait-elle dire cela alors qu’il y avait Caspian dans sa vie ?! Une rage monta en lui et il se leva, se dirigea vers elle d’un pas rapide et lui agrippa le poignet d’un geste brusque pour qu’elle arrête de marcher et qu’elle le regarde droit dans les yeux.

« PARDON ? J’ESPÈRE QUE T’ES AU COURANT QUE T’AS UN PETIT AMI QUI DOIT T’ATTENDRE À QUELQUES MÈTRES D’ICI ?! TU ME REPROCHE DE BIEN AIMER ALESSIA ALORS QUE T’AS UN PETIT AMI ?! JE SUIS CON POUR NE PAS COMPRENDRE TA LOGIQUE OU COMMENT ÇA SE PASSE ?! C’EST MOI QUI DEVRAIS ÊTRE MALADE DE TE VOIR AVEC LUI ET PAS L’INVERSE! TU L’AS BIEN VU ? T’AS VU SA BELLE GUEULE ET SES FAUSSES MANIÈRES ? COMMENT VEUX-TU QUE JE ME SENTE PAS DÉVASTÉ EN TE VOYANT COLLÉE À LUI ?! »

Le trentenaire prit une grande respiration, regarda quelques instants l’ancienne sirène et voulu lui dire quelque chose qui lui brulait les lèvres depuis tellement longtemps, mais incapable de le faire, il avança rapidement ses mains sur les joues de la blonde et pressa ses lèvres contre les siennes.



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Dim 24 Mai 2015 - 19:16

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’ÉTAIS PRÊTE À TOURNER LA PAGE MAIS C’EST LA PAGE QUI NE VEUT PAS SE TOURNER. »

Je n’avais jamais imaginé que la réaction de Randy serait aussi violente… En lui disant qu’il avait Alésia, je ne pensais pas à mal. Bien au contraire, j’étais tout de même contente pour lui ! Légèrement jalouse, c’est vrai mais contente tout de même. Mais dans son mouvement de colère, il se mit à dire des choses qu’ils ne m’avaient jamais dites avant. Il.. Il ressentait quelque chose pour moi ?.. J’en avais les mains qui tremblaient et je n’étais pas sûre de véritablement comprendre ce qu’il se passait.

Lorsqu’il eu fini, malgré le fait qu’il m’ait fait peur en criant, je n’eus pas envie de m’enfuir en courant. Non au contraire, j’avais envie de lui dire qu’il n’avait pas à être dévasté. Caspian était gentil et attentionné, mais ce n’était pas lui que je voulais ! Je voulais Randy, aujourd’hui Randall malgré tout ce qui avait pu arriver. Je savais au fond de moi que je ne pourrais l’oublier, même dans les bras d’un autre. Ses derniers mois en compagnie de Caspian avait me faire oublier ma peine, mais il n’avait pas détrôné Randy dans mon cœur.

Voilà tout ce que je voulais dire à Randy à ce moment précis seulement, il ne me laissa pas le temps. Il posa ses mains sur ma joue puis m’embrassa. Ne sachant quoi faire sur le coup, je me laissai faire avant de faire un pas en arrière. Décidément, j’étais d’humeur bipolaire.. Je ne trouvais pas ça bien qu’il m’embrasse alors que j’étais en couple avec une autre personne…
Et puis, peut importe ! Je lui fis finalement un sourire et me hissai de nouveau sur la pointe des pieds pour l’embrasser à mon tour. Sentir son souffle contre ma joue, sa main dans mon dos me donnait des ailes. C’était un véritable feu d’artifice dans ma tête. J’étais tellement heureuse de ce qui m’arrivait que j’en oubliais la pluie qui commençait à tomber.

Je fis durer se baiser aussi longtemps que possible. C’était sans doute la première fois que je ne criais pas à cause de la pluie qui défaisait mon brushing. Je finis tout de même par m’écarter et lui sourire. Je ne savais plus quoi dire, je pense que tout était clair maintenant.

Bon, je n’avais rien dit sur mon brushing jusqu’à, mais ça commençait à être assez. Je pris alors Randall par la main pour l’amener sous un petit auvent. Avant de l’embrasser de nouveau rapidement.

«- On ne vous dérange pas ? »

Surprise, je me retournai et vis Caspian derrière nous. Il s’était sans doute inquiété et il était venu me chercher.. Je le regardais sans vraiment savoir quoi lui dire puis me tourna vers Randy. J’avais sans aucun doute fait une énorme connerie.. À voir la tête de Caspian, il semblait même très énervé. Il s’avança alors vers Randy en levant le poing.

« -Arrêtes ! J’t’en pris calme toi !! »

Je me mise devant lui avant que son poing ne puisse atteindre le visage de Randall. Je savais que le caméléon pouvait se défendre, qu’il pouvait le mettre à terre en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, mais je ne voulais surtout pas que cette soirée se transforme en drame. Le regard noir Caspian se recula.

« - A quoi tu joues Hanity ?! Tu m’avais dit qu’il n’y avait rien entre toi et lui ? Je croyais que tu n’avais que de mauvais souvenirs avec lui, mais on dirait bien que tu m’as menti.. »

« - Non.. Mais c’est juste que… »

« - Que tu m’as bien eu ! Après la façon dont il s’est comporté, je ne pensais pas que tu allais retomber dans ses bras aussi facilement… »

Je ne savais plus quoi répondre.. Il avait raison, je n’avais jamais fait de discours élogieux à propos de Randy.. Il m’avait fait bien trop mal pour cela, mais je n’avais jamais été capable de dire à Caspian ce que j’avais véritablement ressenti pour mon colocataire.

« - Caspian, attend je peux tout expliquer… »

« -Expliquer QUOI ?! Que tu es la pire des hypocrites ? Que tu te promènes comme si tu étais Blanche-Neige, mais tu n’es vraiment qu’une petite trainée ? »

Je découvrais une partie de cet homme que je ne connaissais pas… Je l’avais toujours connu gentil, doux et attentionné, voilà qu’il était agressif et violent…
   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Mer 8 Juil 2015 - 22:00



R
andy n’avait jamais su exposer ses sentiments correctement et sa déclaration d’amour pour son ancienne colocataire était bien loin d’être parfaite. Il n’aurait pas été étonné de la voir reculer et de l’entendre dire qu’il était un connard pour lui avoir hurler dessus comme cela. Le tact, il ne connaissait pas. Il avait toujours été franc jeux avec les gens qu’il n’arrivait pas à sentir simplement parce que ce faire détester par quelqu’un était beaucoup plus facile que se faire aimer.

Contre toutes attentes, Hanity lui répondit avec un second baiser qui le fit trembler d’émotion. Une chaleur se faisait sentir au niveau de sa poitrine et ses mains devinrent tranquillement moites, mais la pluie empêchait la blonde de s’en apercevoir. Elle le tira pour se protéger de la pluie qui n’allait pas se gêner pour leur donner un rhume et elle l’embrassa de nouveau lorsqu’ils furent finalement au sec. Randy poussa un soupir de bonheur et d’étonnement lorsqu’il sentit à nouveau les douces lèvres de celle qu’il aimait sur les siennes. Il la prit par la taille et la serra près de son corps, il s’était tellement ennuyé d’elle qu’il voulait être sûr qu’elle soit réellement là.

Ils entendirent une voix tout près ce qui les fit décoller leurs lèvres. C’était Caspian et à voir son corps crispé, il ne semblait pas être de très bonne humeur. En même temps, qui le serait ? Il venait de voir son petite-amie embrasser un connard de première classe. Le jeune homme s’avança les poings serrés, prêt à en enfoncer un dans le visage de l’ancien monstre qui se recula de quelques pas. Ils avaient tous les deux bus et Randall avait de nouvelles lunettes, ce n’était pas une bonne idée de se battre, mais l’ancien mercenaire n’allait pas s’empêcher de riposter s’il le fallait.

Par chance, Hanity se mit entre les deux pour empêcher un drame. Enfin… Une discussion bien animée commença entre le couple et Randall dû se décaler sur le côté pour bien les entendre. À ce qu’il avait cru comprendre, la blonde n’avait pas fait d’éloge à son sujet durant leurs mois de séparation… Mais ça, il ne pouvait pas lui en vouloir. Lui-même il avait dit certains trucs qui n’étaient pas nécessairement gentils sous le coup de la colère. Vous savez, les stades du deuil? Randy les avait tous fait.

Le brun ne voulut s’interposer dans leur dispute, car il avait l’impression qu’il en avait déjà suffisamment faite. Déjà, les infidélités il n’aimait pas et son attitude durant la soirée n’aurait pas dû lui permettre d’embrasser l’ancienne sirène en temps normal. Il valait mieux qu’il s’excuse et qu’il reparte chez lui pour ensuite se détester le lendemain.

Alors qu’il pensait silencieusement à cela, le ton de voix de Caspian monta et attira violemment l’attention de Randall.

« Expliquer QUOI ?! Que tu es la pire des hypocrites ? Que tu te promènes comme si tu étais Blanche-Neige, mais tu n’es vraiment qu’une petite trainée ? »

Les sourcils du trentenaire se froncèrent et il poussa l’épaule d’Hanity pour passer. Il fut face à face à son petit-ami et il grinça des dents avant d’exploser verbalement.

« Tu te prend pour qui pour lui parler de la sorte ?! Hanity n’est pas une hypocrite ni même une traînée ! Oui, elle me casse les pieds, oui elle passe une éternité dans la salle de bain et ça m’énerve, mais elle est beaucoup plus que ça ! Elle a toujours été là quand j’avais besoin de me changer les idées..! Elle a pris soins de moi quand j’étais malade ou encore blessé et dieu sait à quel point j’étais régulièrement en mauvaise état à une époque! Elle a peut-être de mauvais souvenirs de moi, mais contrairement à toi, j’ai toujours su la protéger même si c’était moi qui la mettais dans une mauvaise situation et JAMAIS je n’ai osé lui manquer de respect comme tu as pu faire il y a quelques instants..! Franchement, si elle est une traînée pour avoir eu le courage de me pardonner, eh bien toi tu es qu’un sale abrutit pour ne pas comprendre ce qu’est l’amour. »

Randall prit alors la main d’Hanity et l’entraîna plus loin dans la rue en direction de son appartement.

« Mais comment tu as pu tomber amoureuse de ce mec ? Parce qu’il est totalement à l’opposé de moi ? Ouais c’est vrai que c’est mieux d’être en couple avec un connard qui se cache qu’un connard qui s’assume ! » …. Il prit une pause, puis il éclata de rire. Le sérieux de sa voix et la phrase qu’il venait de dire étaient totalement absurdes et incompatibles. « Tu veux venir chez moi.. ? J’appellerai Alessia  plus tard pour lui dire que je suis parti parce que la soirée s’est mal passée entre toi et Caspian… Et… mon appartement est plus proche d’ici que le tien. »

Randall n’avait aucune idée si Hanity et Caspian vivaient ensemble ou non, mais il se doutait bien qu’Hanity avait besoin de se changer les idées suite à cette dispute avec lui et il savait très bien qu’il pourrait le faire.



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Sam 11 Juil 2015 - 1:19

Toi, Moi et les deux autres

ft. Randall Boggs


   
« J’ÉTAIS PRÊTE À TOURNER LA PAGE MAIS C’EST LA PAGE QUI NE VEUT PAS SE TOURNER. »

Je ne savais pas quoi répondre.. J’étais ancrée sur le sol, la bouche entre ouverte ne sachant quoi lui répondre. Je ne connaissais pas cette facette de Caspian, j’avais l’impression d’avoir un étranger devant moi. L’homme qui avait su me faire retrouver le sourire après toutes ses horribles difficultés était en train de m’insulter. Et comme une idiote, je restais là sans me défendre. Décidément, je m’étais ramollie… Je lui aurais arraché le nez ou décoller une droite il y a quelques mois. Dans un sens, je crois que malgré ce qu’il me disait, je n’avais pas envie de lui en vouloir. Je comprenais qu’il réagisse de la sorte. À sa place, j’aurais sans doute été dans le même état. Seulement, je ne pouvais m’excuser de cette attirance que je ressentais pour mon ancien colocataire. Cette attraction, j’étais à bout de forces, à force de la combattre. C’était devenu trop difficile et l’alcool avait été plus fort que moi ce soir..

Vu que je ne disais plus un mot, c’est Randy qui s’interposa. Il se mit alors à me défendre et à ce moment précis, je compris pourquoi j’étais tombé sous son charme.. Même s’il avait toujours du mal à parler et qu’il était maladroit, tout ce qu’il avait beau dire m’allait droit au cœur. De plus, il parlait de moi comme si j’étais parfaite à ses yeux, mais j’avais l’impression qu’il se trompait. Je n’étais pas cette personne qui prenait soin des autres non, j’avais toujours été égoïste, mon petit confort était toujours passé avant le reste !
Je commençais à me dire que Randy aimait la mauvaise personne puis je me souvenus de ce que j’avais pu faire pour lui et… Depuis mon arrivée dans ce monde, j’avais tout de même changé. J’avais finalement l’impression de ne plus être cette gamine qui ne pensait qu’à son Peter et qui était très puérile.. Bon, j’étais toujours un peu superficielle, c’est vrai, mais j’avais soudainement le sentiment d’avoir grandi en maturité !

Randy termina par me prendre par la main pour m’emmener plus loin. Il marchait vite et je pouvais le comprendre, il voulait s’éloigner de Caspian. J’étais fière de Randy. Je commençais à vraiment le connaitre et j’étais sûre qu’il mourrait d’envie de lui mettre un point en plein milieu du visage, mais il ne l’avait pas fait ! Je suivis alors Randall mais avant de tourner au premier coin de rue, je me retournais tout de même pour voir Caspian. Il semblait nous avoir suivis, mais il s’était arrêté au milieu de la route sous la pluie… J’avais mal pour lui…

Lorsque Randall se mit à insulter celui qui semblait maintenant être mon ex, je ne sût quoi lui répondre. J’hochais seulement la tête. Puis il éclata de rire, je ne compris pas vraiment, mais je me mis à sourire moi aussi.

« Tu sais, je ne l’avais jamais vu comme cela, c’était un homme très bien. Je pense juste qu’il a été déçu puis les nerfs ont prit le dessus… À sa place, j’aurais sans aucun doute réagi de la même manière. Enfin, je pense… Je crois… Je ne sais pas trop.. »

J’étais dans les nuages, dans mes pensées. Ce qui venait de se passer en moins de cinq minutes était vraiment troublant et j’avais peur de ne pas tout comprendre. Randall me sortit de mes rêves en me proposant d’aller chez lui.

« Avec grand plaisir ! Je suis curieuse de voir où tu habites maintenant. »

J’avais l’impression qu’on avait tellement de choses à rattraper. Je ne l’avais pas vu depuis maintenant assez longtemps et je ne savais plus si je le connaissais bien ou pas. Je le suivis alors jusqu’à son domicile. Malheureusement, j’aurais aimé que le chemin soit tout de même un peu plus long puisqu’il me tenait la main. Ça pouvait paraître débile, mais j’étais fière de marcher dans la rue à ses côtés. J’allais bientôt pouvoir être fière de crier sur les toits qu’il était mon petit ami !
Une fois chez lui, je regardais rapidement l’intérieur. Bon, c’était assez petit, mais pour une personne ce n’était pas trop mal. J’étais même étonné de la propreté des lieux. « Tu es devenu encore plus maniaque que moi ! » Lui dis-je en plaisantant. Évidement, je faisais référence au gros dégelasse qui avait vécu chez moi plusieurs mois. Je finis par m’installer sur son canapé après mettre débarrasser de mon manteau.
Randall revint d’une pièce où je ne compris pas vraiment ce qu’il était parti faire, mais en revenant, il était accompagné par deux énormes molosses ! Par réflexe et par peur, je me redressais sur le canapé en essayant de m’éloigner le plus possible du sol. J’avais juste oublié un petit détail, des chiens ça peut très facilement monter sur un canapé !

« Dis-moi qu’ils ne mordent pas…. » Je ne voulais pas non plus paraître pour une folle et me mettre à hurler, j’essayais de garder mon calme, mais c’était loin d’être facile. « Randy… S’il te plaît… Tu peux lui demander d’arrêter de mordiller la lanière de mon sac… C’est du cuir… » Il y avait tout de même un des chiens qui s’était approché de moi gentiment, comme s’il voulait des caresses… J’hésitais puis pensais à Calypso… Si le chien sentait l’odeur du chat, il allait me bouffer ! C’EST SUR !! « J’imagine qu’ils te tiennent compagnie ? »
   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Jeu 4 Aoû 2016 - 20:51



R
andall n’avait aucunement envie de lui lâcher la main durant le trajet jusqu’à son appartement. Il se sentait tellement bien. À quelques reprises il ne pu s’empêcher de pousser de grands soupirs de bien être. Pour la toute première fois de sa vie se sentait complet. Il ne voulait pas que ce moment s’arrête… Que cette soirée se termine. C’était un moment magique et il craignait qu’Hanity réalise son erreur le lendemain. S’il le pouvait il aurait mit la soirée sur pause pour l’éternité. Ils arrivèrent finalement à l’appartement de l’ancien caméléon. Hanity ne pu se retenir de commenter sur la propreté des lieux, ce qui fit doucement sourire Randy.

« .. Tu sais, celui que tu as connu n’était pas véritablement moi. » C’était-il contenté de répondre en se dirigeant vers la seconde chambre qui avait été emménagé comme bureau puisqu’elle était petite et que Randall préférait vivre seul qu’avec un colocataire. Il fit sa routine habituelle dans cette pièce : Ouvrir la petite lampe sur le bureau, vider ses poches de son portefeuille et il ouvrit les cages des nouveaux petits monstres avec qui il vivait désormais : Zeus et Jupiter.

Il sortit de la pièce accompagné de ceux-ci en oubliant qu’il n’avait aucunement fait mention d’eux à la blonde durant leur trajet. Oups, surprise ! Jupiter, un jeune Golden Retriever un peu simplet par son manque d’expérience de la vie alla en direction du sac à main de leur invitée pour en mâchouiller la lanière, alors que Zeus, un Berger Allemand à l’âge avancé et bien dressé, s’avança lentement pour renifler l’inconnue. Celui-ci montra ses crocs en sentant un bout de la robe d’Hanity, mais Randall le fit arrêter en un simple signe de la main. Il déposa ensuite sa tête sur les cuisses de la blonde et la regarda d’un regard réclamant des câlins. Leur maître prit Jupiter dans ses bras pour l’empêcher de continuer à déchirer le sac et il prit le sac pour le déposer sur un bureau près de l’entré pendant que Jupiter continuait d’une façon désespérée à vouloir grignoter le cuir.

« Ne t’en fais pas, ils ne sont pas méchants… Enfin, si je ne leur dis pas de l’être… Voici Zeus. » dit-il en pointant le chien voulant des câlins « Et cette petite boule d’énergie c’est Jupiter. Un vrai petit démon, mais j’ai espoir qu’il soit aussi bien dompté que Zeus d’ici ses 1 an. » Randall vint s’asseoir aux côtés d’Hanity avec Jupiter sur ses genoux qui ne perdis pas de temps pour mordiller une oreille de Zeus. « Sans Calypso je trouvais qu’il manquait de poils à balayer. » Dit-il sérieusement avant de rire.

Il regarda la blonde et son sourire disparu lentement. Lorsqu’il la regardait, il n’avait pas envie de sourire, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir qu’une seule envie… L’embrasser... Il glissa sa main dans ses cheveux dorés et il déposa ses lèvres sur les siennes pour créer un baiser tendre et sincère.  Le monde autour d’eux avait cessé d’existé pour l’espace de quelques secondes pour l’ancien monstre.



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Mar 23 Aoû 2016 - 23:52
Toi, Moi et
les deux autres ∞

feat. Randall Boggs

Celui que j’avais connu n’était pas le vrai Randy… Il allait vraiment falloir que je m’y fasse. Mais si j’avais vraiment bien tout compris, j’allais adorer le Randall que je ne connaissais pas. Des chiens… Là, aussi il fallait que je m’y fasse ! Je n’étais pas… Comment dire… Par vraiment fan des chiens ! C’est gros, ça pue, ça perd ses poils - les chats aussi mais là n’est pas la question-, ça bave… Bref, j’ai beaucoup de mal avec ces grosses touffes de poils ! « Ne t’en fais pas, ils ne sont pas méchants… Enfin, si je ne leur dis pas de l’être… » Ce n’était pas rassurant DU TOUT. Je tournais donc la tête vers Randall les yeux ébat et un sourire gêné aux lèvres. « Vraiment… » D’un autre sens, cela ne m’étonnait pas qu’il ait si bien dressé ses chiens. Mais après ses mots, je décalais discrètement mes genoux pour que le plus gros des chiens ne me touchent plus. Évidemment, il reposa sa tête sur moi la seconde suivante. « Voici Zeus. » dit-il en me pointant le gros chien qui quémandait, je ne sais quoi ! « Enchantée, Zeus… » Dis-je timidement. Bon… Je dois bien avouer que ses yeux étaient attendrissants ! J’avais presque envie de le caresser, mais non. « Et cette petite boule d’énergie c’est Jupiter. Un vrai petit démon, mais j’ai espoir qu’il soit aussi bien dompté que Zeus d’ici ses 1 an. » « Enchantée ! » Dis-je en regardant le petit chiot que Randy avait dans les bras. « Celui-là est bien plus mignon que l’autre ! » Dis-je en approchant doucement ma main du petit Golden Retriver. Étrangement, j’étais un peu plus à l’aise avec le plus petit des deux canidés. Je me mis même à le toucher pour le caresser dans le sens du poil. « Il est vraiment tout doux ! » Dis-je avec un sourire au bout des lèvres. « Sans Calypso je trouvais qu’il manquait de poils à balayer. » J’eus alors un petit rictus et me mis à rire. « Un chat aurait suffi alors, tu n’aurais sans doute pas eux besoin de deux aussi gros chien ! Car si j’ai bien compris, cette petite boule de poils est bien partie pour être aussi grosse que l’autre ! » En même temps, je n’imaginais pas vraiment Randy avec un chihuahua… Quand je détournais enfin les yeux des deux chiens pour les poser sur Randy, il était assis à côté de moi avec une étrange expression sur le visage. Il était là, mais il ne souriait pas, ne parlait plus. « Qu’est-ce qu'il y a ? »

Il s’approcha alors de moi. Lorsque sa main effleura mon cou, je frissonnai jusqu’à l’échine. Puis, il vint m’embrasser. Le monde venait de s’arrêter autour de nous. J’étais comme envoutée par se baiser. Je plaçais ensuite mes bras autour du cou de mon ancien colocataire et c’est sans réfléchir à mes mouvements que je l’embarquais avec moi. Tout en douceur, je le contraignis à s’allonger sur le canapé pour venir me blottir contre lui tout en continuant à l’embrasser langoureusement. J’étais si bien, si près de lui et plus rien n’avait d’importance. Nos querelles passées étaient oubliées, je ne lui en tenais plus rigueur. Maintenant, j’avais envie de profiter de chaque instant près de lui. Je finis par décoller mes lèvres des siennes pour poser ma tête contre son torse avant de pousser un long soupir. C’était un soupir heureux, de soulagement puisque j’étais bien ! Je n’osais même pas parler pour ne pas gâcher ce magnifiquement. Mais Zeus semblait en avoir décidé autrement.

L’énorme berger allemand sauta sur le canapé, m’écrasant ainsi les jambes puis le dos pour venir s’installer juste à côté de moi. J’avais son énorme tête pile en face de la mienne… Mon Dieu… Ce chient avait besoin de soin dentaire ! Il avait une véritable haleine de chacal ! J’étais obligée de me relever, je ne pouvais plus respirer cet air… Le chien ensuite, me fit plutôt rire. Lui aussi voulait des bisous et se mit à lécher baveusement le visage de Randy. C’était un peu écoeurant, mais j’étais morte de rire ! « C’est qu’il n’a pas l’air si méchant que ça ! » Dis-je en tendant la main vers le chien. Je ne m’attendais pas à ce qu’il se tourne vers moi, pour me monter à moitié dessus et qu’il me lèche à mon tour. « Non non non… ! Arrêtes ! » Le chien ne semblait pas vouloir m’obéir, il avait même l’air heureux de sa bêtise ! « Zeus c’est fini ! J’aime pas ça ! » Il était tellement insistant qu’il me fit tomber à la renverse !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
Randall
PRESENCE/ABSENCE : Toujours là pour se plaindre! o/
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1071
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  Sam 10 Sep 2016 - 22:34



H
anity ne semblait pas apprécier plus qu’il ne fallait les deux nouveaux compagnons de Randy … C’était un peu dommage, mais Randall ne pouvait pas faire lui plaisir constamment… Déjà qu’il lui avait ouvert les yeux à propos de son faux prince charmant, il ne pouvait pas non plus la faire aimer les chiens… Quoiqu’il trouvait quand même étrange qu’elle préfère les chats aux chiens alors qu’elle avait horreur que les gens mangent du poisson. Les gens avaient parfois quelques mystères et l’ancien caméléon était bien placé pour savoir cela. Il lui arrivait même parfois de se demander pourquoi il avait se caractère explosif et pourquoi il aimait manger de la pizza dès le matin.

Alors que Randall s’était approché doucement du visage de la jolie blonde pour l’embrasser, les choses tournèrent d’une façon beaucoup plus intense. Il se retrouva sur elle et il sentit le battement de son cœur s’accélérer. Est-ce que tout était en train de s’accélérer ? Leur relation devait monter d’un niveau maintenant ? Une panique intérieur, mais une excitation inexplicable étaient en train de prendre possession de tout les sens du trentenaire. Peut-être l’avait-elle ressentie puisqu’elle le repoussa doucement et elle se blotti contre lui. Un court soupire se glissa entre les lèvres du caméléon : Il avait encore un peu de temps devant lui pour accepter la future réalité.

Il fixa l’écran de télévision qui était éteint et caressa avec sa main l’épaule de la blonde. N’ayant jamais eu de véritable petites amies, Randall n’avait jamais eu la chance d’explorer les dizaines, voir les centaines, de nouvelles possibilités qu’être en couple pouvait apporter.
Zeus brisa le moment de réflexion intense de Randall et par la même occasion le moment tendre d’Hanity. Celui-ci jaloux comme deux avait préféré se mettre entre les deux nouveaux partenaires au lieu de rester assit à les fixer. D’un bon, Hanity avait laissé sa place au Berger Allemand qui ne perdit pas une seconde pour montrer son affection à son maître. Le message était clair : C’était lui qui devait lui faire des bisous, pas Hanity.

Bien que Randall semblait désespérément lui ordonné de se calmer, les coups de langues se faisaient tellement insistantes qu’il lui était impossible d’ouvrir la bouche sans avoir le droit à une grande léchouille. Finalement, bien malgré elle, l’ancienne sirène lui porta secours et elle se retrouva à son tour sous une avalanche de salive. Randy ne pu s’empêcher de rire en voyant la situation, d’autant plus que les quelques verres d’alcool étaient toujours présents dans son organisme.


« Zeus arrête ! »Avait-il ordonné en riant.

Jupiter qui s’était éclipsé durant l’accolade des deux anciens colocataires, revint à la charge et décida de mordiller la queue de Zeus pour participer à la rigolade. Une jeune femme étouffée sous un énorme Berger Allemand souhaitant lui nettoyer les moindres recoins de son visage et un pauvre petit chiot ne comprenant pas ce qu’il se passe qui décide d’y prendre part… C’était un spectacle assez amusant et Randall ne pu s’empêcher de rester figé sur place en les regardant ... C’était tellement grotesque.

Il finit tout de même par prendre dans ses bras le petit Jupiter pour calmer le jeu et il tira le collier de Zeus pour le remettre à l’ordre. Lorsque celui-ci s’enleva de sur la blonde, Randall déposa Jupiter plus loin et vint aider Hanity à se relever.

« Je m’excuse, je n’avais jamais vu Zeus dans cet état… Je crois qu’il t’aime bien. »

Oui, pour voir le visage et le cou humide d’Hanity, il était bien difficile de dire qu’il ne l’aimait pas. Peut-être était-ce à cause de l’odeur de Calypso ? C’était quelque chose à noté si c’était le cas… Peut-être que Calypso pourrait aussi les aimer et ils pourraient peut-être vivre tous ensemble … Cela faisait beaucoup de peut-être. Rien n’était sûr. Peut-être que le lendemain ils se réveilleraient et se diraient qu’ils n’auraient jamais dû faire cela. L’alcool peut changer n’importe qui… Même la personne la plus droite.

« Si tu veux, la salle de bain est en face de ma chambre... La porte à gauche dans le couloir. »

Connaissant Hanity, elle n’aurait pas tardé à lui demander la salle de bain pour voir l’état de ses cheveux et de son maquillage alors Randy avait préféré le lui indiquer avant qu’elle ne le fasse. Aimer quelqu’un, c’est aussi la connaître par cœur …



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy  
Revenir en haut Aller en bas
 

Toi, Moi et les deux autres ∞ | Pv. Randy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour les dortoirs~ (et deux autres questions)
» Benjamin ○ Deux chromosomes en attendent deux autres.
» die frau - coupez une tête et deux autres repousseront
» [Jour 5] Une soirée... explosive [pv Recall et une ou deux autres personnes si vous voulez]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-