Partagez | 
 

 - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Mer 18 Fév 2015 - 22:41

New York Underground
❝ PV Ariel❞

NYC •Ce que je fais ici? Je me le demande encore. En fait je ne me souviens de presque rien avant d'arriver dans cet endroit dont j'ignore tout. À l'exception de ne pas être San Fransokyo. C'est un début...

Résumé de la situation •C'est encore trouble dans ma tête. Je me suis endormi au labo, et quand je me suis réveillé, je me trouvais là... Et il y a cette fille étrange, aussi.






La fille étrange • Ce que je peux dire sur elle? Je ne la connais pas, alors peu de choses... Qu'elle se fond mal dans ce décor; un peu comme moi je suppose...


❝ Storyline ❞


Je ne m'étais pas souvenu d'un rêve depuis longtemps. À la mort de mon frère il m'était arrivé de revoir l'incendie - enfin, quand je dormais. Et là, c'était un peu la même chose, pourquoi? Parce que tous les deux faisaient partie de ces rêves réalistes, si bien qu'on finit par ne plus faire la distinction le temps du sommeil.
J'entendais du bruit autour de moi, beaucoup de bruit, mais rien à voir avec une invention, qu'elle ait fonctionné ou pas. Non, c'était plutôt comme si je n'étais pas seul dans le labo. Enfin pire; comme si de l'autre côté de la porte, beaucoup de gens s'étaient réunis ici pendant la nuit pour organiser une soirée. Et si c'était vrai? Je ne savais pas me battre, et je m'imaginais encore moins leur envoyer Baymax pour les faire fuir... Vous l'avez vu? Il y avait de la lumière aussi, de toutes les couleurs mais à intermittence, je les voyais parfois à travers la lucarne encastrée.
Pendant un instant, j'avais regardé vers la fenêtre en hésitant à la traverser pour partir avant qu'on ne me remarque. Mais en l'absence des autres, j'étais à mon tour responsable de la SFI Tech comme n'importe quel autre étudiant là-bas. Autant assumer jusqu'au bout. D'un coup de pied sous le bureau j'avais écarté la chaise qui avait roulé presque jusqu'au milieu de la pièce pour finalement me lever et me diriger vers la porte. Je n'atteignais même pas le hublot en levant les yeux, j'avais peu de chances de me faire prendre au sérieux si j'intervenais... Alors autant jouer aux observateurs silencieux. Je pouvais peut-être prévenir quelqu'un ensuite. Après une dernière hésitation, en reprenant mon souffle, j'avais poussé la porte...

Je me réveillais en sursaut. Un premier réflexe, celui de m'étirer, parce que je ne pouvais pas m'en empêcher. Mais en regardant autour de moi avec un peu plus d'attention - et pas seulement en gardant les yeux ouverts - je commençais à comprendre. J'étais toujours assis sur une chaise, dans une pièce isolée, il y avait toujours du bruit de l'autre côté de la porte.. Alors tout était vrai. À une chose près: je n'étais pas au labo.
Je me levais comme je venais de le faire dans mon rêve mais cette fois mes jambes me semblaient comme engourdies, à croire que j'avais dormi depuis des heures sur ce bureau sans bouger. En posant une main sur la porte pour essayer de comprendre un peu mieux, j'avais vivement reculé en entendant des rires passer tout près, et j'étais finalement passé de l'autre côté. Il y avait quelque chose d'écrit au-dessus de moi: 'Staff Only'. Si je restais là, je risquais de m'attirer des ennuis.

Pas besoin d'aller plus loin ou d’émerger davantage pour comprendre que j'étais dans une boîte de nuit, ou quelque chose du genre. Et que ces endroits-là sont interdits aux mineurs. Sauf que moi, je ne pouvais même pas essayer de me faire passer pour plus vieux et essayer de ne pas échapper à la surveillance. Et en comptant toutes ces filles montées sur des talons pour l'occasion, je serai le plus petit.


??? • Hey, petit... Je peux savoir ce que tu fais ici?


... Ce que le vigile s'était fait une joie de me rappeler, maintenant que je sentais sa main sur mon épaule. Je n'avais pas osé me retourner, de peur de tomber sur un homme imposant comme on en voit dans les caricatures. Et je ne m'étais pas vraiment trompé. À son air sévère mais inquisiteur, il m'avait peut-être même vu sortir par cette porte destinée au personnel. Malgré la lumière parfois rose, parfois bleue, parfois verte qui passait sur son visage et qui lui faisait perdre de sa gravité, je n'arrivais pas vraiment à être détendu face à un colosse pareil. Au moins si Baymax était là...
Baymax, où était-il? Je ne l'avais pas vu depuis mon réveil, pourtant il était bien avec moi quand je m'étais endormi. Je redoutais le pire, et j'avais de quoi; il pouvait avoir pensé que j'avais disparu, être parti à ma recherche en ville, ça lui ressemblerait bien. Et je devais essayer de le retrouver. Il n'était pas équipé de son armure la dernière fois que je l'avais vu, alors si lui partait à ma recherche sans pouvoir voler, il en aurait pour des semaines...


Hiro • Euh... Je viens chercher quelqu'un? Vous n'avez pas vu un gros robot blanc? Il ressemble à un marshmallow...


Crédibilité zéro. Pas étonnant qu'il n'ait cru ni à mon excuse, ni à mon piètre sourire qui tenait plus d'une grimace. J'avais même mimé la taille de Baymax en levant les bras et en me mettant sur la pointe des pieds pour m'expliquer. En réponse, il avait levé un sourcil. Quelque part c'était un peu rassurant, il n'aurait pas pu passer à côté s'il était ici.
J'essayais de le suivre comme je le pouvais pour qu'il ne me fasse pas mal alors qu'il me tirait par le bras. Au moins il avait été moins brutal que ce que j'avais redouté et se contenta de me lâcher devant la porte une fois à l'extérieur au lieu de me lancer dans les cartons entreposés dans la ruelle comme dans les films. Mais j'avais quand même épousseté mes vêtements comme si je venais de me relever.
Mes vêtements. Ce n'était plus les mêmes; ou plutôt ils semblaient différents. Je fixais ma manche jusqu'à ma main qui s'était immobilisée dessus: elle aussi avait changé. En la portant devant moi avec l'autre, puis en regardant mes pieds, j'avais l'impression de ne plus être le même, tout simplement. Trouver quelque chose pour voir l'étendue des dégâts, avant que je ne perde définitivement mon calme. Je ne faisais même plus attention à mon rythme cardiaque en hausse depuis mon réveil et alors que je relevais les yeux pour chercher ce qui me servirait de miroir, je me stoppai net face à une fille qui tranchait dans la ruelle d'une façon inexplicable. Elle semblait jeune elle aussi, peut-être s'était-elle aussi fait jeter dehors. Pour l'instant elle représentait un de mes uniques espoirs. Au risque de lui faire peur, je devais tenter quelque chose pour en savoir plus et m'approchai sans pouvoir dissimuler mon angoisse.


Hiro • Où est-ce qu'on est?


© Halloween



Dernière édition par Hiro Hamada le Lun 6 Avr 2015 - 20:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Jeu 19 Fév 2015 - 1:17





Hiro&Ariel
New York Underground




Je me suis perdue...

C'était indéniable. Je regardais autour de moi, essayant de me resituer dans la ville... J'avais encore beaucoup de mal à m'y retrouver selon les quartier ou je me trouvais, et visiblement, avoir fait un détour pour m'acheter une gaufre avait une mauvaise idée...J'étais pourtant persuadée qu'en prenant à droite je me retrouverais sur mon chemin habituel ! Mais pas du tout, je ne me souvenais même pas être déjà venue dans ce quartier avant ! Zut... En plus il commençait à faire nuit et j'étais déjà en retard...

Heureusement que j'avais Choupoudou avec moi.

Je me serrais un peu plus contre l'immense bête à poils blancs qui m'accompagnait à chacune de mes sorties. Je n'aimais pas trop le laisser tout seul à la maison, c'était mon ami et Hans n'avait pas l'air de l'aimer beaucoup, alors... Et puis ça me rassurait de ne pas être toute seule. Pas que j'ai peur, je ne suis pas du genre à avoir l'écaillomètre à zéro, mais je ne pouvais pas parler alors... Je dois avouer que me retrouver toute seule en pleine nuit sans pouvoir demander mon chemin n'est pas une expériences des plus agréables.

Lui par contre, pouvait me le demander.

J'écarquillais grand les yeux tandis qu'un garçon s'était approché de moi pour me demander ou il était. Il avait l'air tellement paniqué... Il devait avoir mon âge, voir même à peine plus jeune...Et j'étais bien placée pour savoir qu'à mon âge, on n'a pas tellement le droit de vagabonder seul. Moi c'était différent, mon père était loin et ce n'était pas Anna qui allait m'empêcher de sortir. Et puis, même quand je vivais encore dans l'océan je me débrouillais toujours pour partir à l'aventure avec Polochon...

Mais ça ne semblait pas normal. Même si j'étais perdue, j'avais tout de même une vague idée d'où j'étais, alors que lui ne semblait pas en avoir la moindre... Et je ne pouvais même pas l'aider ! Je me mordillais la lèvre en réfléchissant à comment l'aider tout en agitant la main devant ma gorge pour lui signifier que je ne pouvais pas parler. Il fallait que je trouve un moyen de l'aider... Je regardais autour de moi avant de trouver pile ce qu'il me fallait, un panneau avec un plan ! C'était parfait ! Je l'attrapais par la main en souriant avant de courir vers le dis panneau, Choupoudou à nos trousses, pointant du doigt le point rouges indiquant notre position.


« But i'm lost too ! »


(C) MISS AMAZING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Ven 20 Fév 2015 - 0:43

❝ New York Underground ❞


Quand j'avais jeté mon dévolu sur cette fille pour avoir un semblant d'explication, au risque de lui faire un peu peur, je m'attendais à... Je ne sais pas moi, une réponse? N'importe laquelle, mais une réponse. J'avais du la surprendre, parce qu'elle était restée sans voix; et à cette réaction j'avais reculé d'un pas pour prendre de la distance. D'un coup, j'avais eu un peu peur d'à quoi je pouvais ressembler... Ou alors elle ne parlait pas cette langue - enfin pas la même que moi. Une chance qu'elle n'ait pas tardé à me rassurer, enfin en quelque sorte. Sa réponse avait été la plus inattendue qui soit: elle ne pouvait pas parler, c'était par des gestes qu'elle me l'avait fait comprendre. Est-ce que c'était un mutisme passager ou permanent? Difficile à dire, mais elle semblait chercher à communiquer. J'avais froncé les sourcils: là au moins c'était facile à comprendre.
... La preuve qu'elle avait au moins compris ma question! Je soupirai sans savoir si je devais m'en réjouir ou m'apitoyer. Dans ma malchance, c'était à se demander si je n'avais pas trouvé encore plus malchanceux. Baymax aurait sans doute eu du travail avec elle. J'espérais qu'il allait bien, où qu'il soit.

J'avais baissé les yeux en y pensant, si bien que je n'avais pas vu la main de cette fille se tendre vers moi, et encore moins m'attraper. Ni même m'entrainer avec elle. J'avais manqué de tomber d'emblée quand elle avait commencé à courir et lui adressais un regard stupéfait avant de regarder ce qu'elle avait tant tenu à me montrer. Un... Plan? Je regardais fixement son doigt qui indiquait notre direction, et j'en lisais les légendes respectives des points rouges au gros titre, au-dessus de la carte.


Hiro • 'You are here... New York City.' ... New York City?


Je sursautai en me retournant vivement pour regarder autour de moi. Ce plan venait de me confirmer ce que j'avais redouté: je n'étais plus à San Fransokyo. Difficile de distinguer tous les détails, les lumières étaient faibles la nuit comparées à celles de la ville que je connaissais bien. Pas de publicités dans les airs, seulement sur les immeubles. Pas de lignes de train suspendues au-dessus de nous... C'était même à se demander si je n'avais pas fait un saut dans le temps. Un saut en arrière, dans le passé.
J'en restais abasourdi, les yeux écarquillés et les lèvres entrouvertes. J'aurais même juré être pris d'un vertige si je ne m'étais pas appuyé contre un lampadaire, le temps de reprendre mes esprits. Ou plutôt d'emmagasiner le coup. Je devais faire encore plus peur à cette fille, mais quelque part elle m'avait aidé. Ça n'avait rien de rassurant, mais maintenant je savais où j'étais: pas chez moi, et même dans un endroit inconnu.


Hiro • Mais c'est quoi cet endroit...?


Prudemment, en récupérant un peu de souffle, je relevai les yeux jusqu'à cette jeune fille. Bien sûr qu'elle ne me donnerait pas de réponse, elle ne le pouvait pas... Mais quelque part, j'étais soulagé de ne pas être seul. J'aurais totalement perdu mes moyens probablement, plus encore qu'à cet instant. Mais là, mes jambes venaient de me lâcher malgré tout, et je tombais sans résister le long de ce qui me servait de support.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Lun 23 Fév 2015 - 16:47





Hiro&Ariel
New York Underground




Il ne savait même pas qu'on était à New York... C'était pourtant une des premières choses à savoir. Je veux dire, c'est facile de se perdre, très facile même, la preuve, il m'avait suffit de me tromper d'une station de métro pour me retrouver quelques peu étourdies, mais avec un peu de temps ou même tout simplement le plan devant lequel nous étions, je pouvais facilement retrouver mon chemin. Et même, en admettant que je ne connaisse pas du tout la ville...J'en connaîtrais au moins le nom. Alors que là... Il avait l'air vraiment surpris, presque que comme moi quand je suis arrivée.

Est ce que... Non, ce serait stupide. Et probablement présomptueux de ma part, c'est vrais, ce n'est pas parce qu'il semblait perdu qu'il lui était forcément arrivé la même chose qu'à moi et à Anna. Même si...Ca pourrait un peu mais ... Mais plus tard. J'aurais probablement tout le temps de le découvrir même si je ne pouvais pas lui poser la question directement. Je me mordillais la lèvre inférieur tout en le regardant se laisser tomber par terre.

Je sais que la norme dans ces cas là c'était d'essayer de rassurer la personne, de lui dire quelque chose de réconfortant mais... Dans mon cas, ce n'était pas vraiment possible. Alors je me suis simplement assise à coté de lui en posant doucement une main sur son épaule, avec un petit sourire qui se voulait rassurant. Anna était plus douée que moi avec ça... Un peu. En fait non, elle avait paniqué autant que moi à mon arrivée et m'avait traîné partout en ville avant de me servir du poisson mais...Elle avait quand même fais de son mieux.

Je relevais brusquement la tête en écarquillant les yeux, j'avais un stylo dans mon sac ! ...Probablement. Je l'ouvrais tout en fouillant dedans, si j'arrêtais de ramasser tout ce que je trouvais aussi... Je finis par abandonner et par m'asseoir par terre pour vider à un à un les objets qu'ils contenaient. C'était surtout des trucs qui pouvaient paraître sans importance, tel qu'une plume, un cailloux étrangement brillant, un petit objet en fer pointu et torsadé dont je n'avais pas encore trouvé l'utilité, une boucle d'oreille, un pinceau, une tourninouflette pour si je voulais me recoiffer...

Et ce que je cherchais ! Un stylo bille et une serviette en papier, sur laquelle je griffonnais du mieux que je pouvais un «  Tu es tout seul ? » après avoir rangé tout mon petit bazar. Ca fonctionnait bien mieux maintenant que je savais qu'il ne fallait les tremper ni dans l'eau ni dans l'encre pour écrire...  


« But i'm lost too ! »


(C) MISS AMAZING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Mer 25 Fév 2015 - 21:40

❝ New York Underground ❞


En me laissant tomber jusqu'au sol, j'avais regardé mes pieds glisser avant de ramener mes genoux contre moi, les entourant de mes bras comme si je cherchais du réconfort. Non, c'était exactement ce que je cherchais. Finalement je n'avais pas cédé à l'angoisse, mais à la tristesse. J'étais seul, dans un endroit que je ne connaissais pas, sans savoir quoi faire ni où aller. Autant le dire: perdu. Enfin il y avait cette fille, mais elle n'allait pas rester indéfiniment. Elle devait bien finir par rentrer chez elle, d'autant qu'il était tard, qu'il devait faire nuit depuis longtemps ici aussi pour que les bars et les clubs soient ouverts.
Pourtant elle ne semblait pas prête à partir. J'avais relevé les yeux quand j'avais senti une main sur mon épaule, pour la voir me sourire, probablement pour essayer de me consoler ou de compatir. Face à un signe, à ce seul signe de soutien, je sentais des larmes monter même si je refusais de les laisser paraître en replongeant le visage entre mes bras. À ce rythme-là, je risquais de finir par me mettre à pleurer devant elle alors que je ne la connaissais même pas...
Mais de nouveau elle avait attiré mon attention quand j'avais entendu le bruit de diverses matières toucher le bitume. Du métal, un galet, peut-être du bois... Je redressais le visage pour voir ce qu'elle fabriquait et devant elle se tenait un panel des objets les plus improbables, réunis en un seul sac. Pourquoi transportait-elle des trucs pareils? Je n'étais vraiment pas tombé sur quelqu'un de banal... C'était seulement quand je l'avais vue brandir un stylo devant elle et l'actionner que j'avais compris que c'était quelque chose de précis qu'elle avait cherché là-dedans, et j'attendais impatiemment de voir ce qu'elle essayait de me dire, dans l'attente d'un indice par exemple.


Hiro • Oui, enfin... Je ne sais pas vraiment...


Tu parles d'une réponse. Au moins je savais définitivement que j'arrivais à lire les panneaux et affichages de cette ville, qu'on parlait la même langue, elle et moi. Quand qu'est-ce que j'aurais pu lui répondre d'autre? Je ne savais même pas si Baymax était ici, s'il m'avait suivi ou s'il me cherchait à San Fransokyo, et retrouver un habitant que je connaisse ici semblait improbable ou relèverait d'un miracle. Alors oui, j'étais seul... Enfin peut-être.


Hiro • Tu n'aurais pas vu un robot blanc qui errait dans la rue quand tu es venue ici?


Si le vigile de tout à l'heure n'aurait pas pu ne pas remarquer le robot de mon frère, cette fille non plus. Même s'il faisait nuit, même si la ville devait être grande à s'en fier à la circulation alors qu'il était tard, Baymax ne passait jamais inaperçu. D'autant que je n'avais pas vu de robots pour l'instant, ce qui le rendrait encore plus insolite ici. En lui posant la question, je m'étais tourné vers elle avec un regard plein d'espoir, espérant une bonne nouvelle. En fait, n'importe laquelle m'aurait convenu, un hochement de tête positif ou négatif. Je ne voulais pas que Baymax ait pu connaître la même chose que moi, mais en même temps je voulais le revoir. C'était comme si à force, j'avais fini par avoir besoin de lui et de sa cure permanente.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Mer 25 Fév 2015 - 23:02





Hiro&Ariel
New York Underground




Un robot blanc ?... Je n'étais pas sure de ce qu'était un robot, j'ai d'abord pensé à ce qu'Anna utilisait pour faire les gâteaux, je suis sûre de l'avoir entendu appeler ça un robot... Mais il ne devait pas parler de ça, un robot comme ça ça ne marche pas... Oh mais il devait parler des robots humanoïdes ! J'en avais vu à la télé mais je n'aurais jamais penser qu'ils n'existaient pas pour de vrais, du moins je l'espérais... Dans les films que j'avais vu ils finissaient toujours par dominer le monde en réduisant les humains à l'esclavage alors... Je préférais que ce ne soit pas vrais. Mais dans tout les cas, je n'avais rien vu de tout ça alors je secouais doucement la tête en me mordillant la lèvre. J'aurais bien aimé l'avoir vu moi son robot, au moins pour qu'il ai l'air moins triste...

J'étais sûre qu'il était dans la même situation que moi quelques semaines plus tôt, il avait l'air totalement perdu et délirait à propos d'un robot alors... Et puis, plus j'y réfléchissais, plus j'avais l'impression qu'il ressemblait au garçon sur l'affiche du dernier film que le studio retraçant mes aventures et celles d'Anna avait sorti alors... Je ne pouvais pas l'abandonner là. Si il venait de se réveiller ici, il était tout seul et était sûrement complètement perdu... Enfin au moins, si il parlait de robot il ne devait pas être désorienté par toute la technologie de ce monde... Mais je ne pouvais tout de même pas le laisser là.

Je repris rapidement mon bout de papier pour lui demander si il venait de se réveiller ici en s'étant endormit dans un endroit totalement différent et si il avait quelque part ou aller, étant donné qu'il commençait vraiment à être tard...Dans le pire des cas, il me prendrait pour une folle mais tant pis. Et si il n'avait vraiment nul part ou aller et bien...Je ne savais pas trop ce que j'allais faire. Je vivais moi même chez Anna... Remarque, je pouvais toujours l'y amener, je suis sûre qu'elle serait d'accord ! Elle m'avait bien hébergée et elle avait aussi accueillie Raiponce alors il n'y avait pas de raison pour qu'elle le jette dehors alors qu'il était dans la même situation que nous ! Bon, d'accord, la maison commençait à être un peu pleine mais il y avait toujours le canapé... Je caressais doucement Choupoudou venu se coller à moi en attendant sa réponse...

[ Ouais, j'en viens vite au fait mais je savais pas trop quoi faire, et comme il fait nuit, tout ça...XD Mais je change si ça va pas ! ]


« But i'm lost too ! »


(C) MISS AMAZING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Lun 2 Mar 2015 - 21:41

❝ New York Underground ❞


Au moins j'avais eu un signe pour m'éclairer, même s'il indiquait que j’enchaînais réponse négative sur réponse négative, une question après l'autre; et il fallait vraiment du courage pour ne pas perdre complètement espoir. Moi, je commençais à me demander si je n'étais pas en train d'atteindre mes limites mais... Baymax n'était pas ici - ou du moins cette fille ne l'avait-elle pas vu? Je devais m'en réjouir ou m'en désoler? Les deux, probablement; c'était assez bizarre de se dire que celui qui était conçu pour apaiser mes hausses émotionnelles était celui qui les créait à cet instant. Mais si j'aurais voulu que mon assistant médical soit auprès de moi pour me remonter le moral, là, j'étais avant tout soulagé qu'il ne connaisse pas ce calvaire. Alors j'avais souri un peu tristement en baissant les yeux pour regarder la rue illuminée par les lumières nocturnes devant nous.

La fille un peu étrange m'avait tendu un nouveau message que j'avais lu distraitement, avant de le prendre entre mes mains pour le relire un nouvelle fois. J'arrêtais mon regard sur les derniers mots avant de le relever jusqu'à elle, les sourcils arqués et les lèvres entrouvertes. Je n'avais été capable de formuler qu'une seule réponse.


Hiro • Mais comment sais-tu que...?


... Non. Je ne pouvais pas croire qu'il lui était arrivé la même chose. Je peinais déjà moi-même à comprendre la situation, et surtout à l'admettre. Alors la faire croire à quelqu'un d'autre et même imaginer le même sort... Sur une échelle de 1 à 10, la probabilité était de 0 maximum. Quant à où aller... Je ne connaissais rien de cette ville sauf son nom et le quartier miteux dans lequel j'avais atterri. Oh, et cette boîte de nuit et son videur, aussi.


Hiro • Je ne sais déjà pas où je suis; alors savoir où aller... Un hôtel pour commencer, je suppose?


Un peu plus confiant, je m'étais remis debout pour chercher un peu d'argent dans ma poche. Depuis les Bot Fights, j'avais pris l'habitude d'en garder toujours un peu sur moi, avant pour les paris, maintenant pour tout le reste depuis ma reconversion en étudiant modèle. J'en tirais une liasse qu je regardais quelques secondes: elle devait bien être suffisante, au moins pour une nuit. Enfin...


Hiro • Est-ce que c'est aussi cette monnaie qu'on utilise ici?


Dans l'espoir qu'elle n'ait pas l'intention de partir avec les billets, je les lui montrais pour la laisser les examiner. Elle était étrange, mais je ne la pensais pas vraiment  intéressée; en fait quelque part, je me sentais assez en confiance avec elle, même si je ne la connaissais pas.


Spoiler:
 

© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Lun 30 Mar 2015 - 16:00





Hiro&Ariel
New York Underground




Dans le mille...Il était bien dans la même situation que nous. Ca se voyait, il avait l'air aussi perdu que moi dans ce monde, mais d'une autre façon... Moi je ne reconnaissais rien, tout m'était inconnus, mais lui avait plutôt l'air de les connaître mais...Différemment. C'était étrange...Et puis il n'avait aucune idée d'où il était, et en général on sait toujours plus ou moins où on est. On atterit pas à des endroits totalement par hasard et sans le vouloir...Sauf dans notre cas. Qui était loin d'être agréable, il fallait le dire.

Je me relevais en même temps que lui, après avoir rangé mon petit bazar dans mon sac, tout en l'observant chercher dans sa poche avant d'en sortir une liasse de billet. Du moins je suppose que c'en était, ça en avait tout l'air mais ils restaient néanmoins différent de ceux qu'Anna m'avait donné à mon arrivé ou de ceux présent dans le bocal prévu pour les courses... Ils étaient donc inutilisable ici... Je secouais la tête en me mordillant la lèvre tout en relevant les yeux vers lui, elle ne lui servirait à rien ici...Peut être que dans un autre pays oui mais pas ici...

Et je n'avais pas assez d'argent sur moi pour lui en donner... Mais on était pas très loin de la maison, alors il pourrait toujours y passer la nuit. Je repris mon bout de papier qui commençait à être plein pour lui proposer le canapé de chez moi. Je n'allais pas le laisser à la rue, ce n'était pas mon genre... Bon, j'avais déjà eu quelques problèmes en faisant ça, mon père n'avait pas beaucoup aimé Spot, l'épaulard que j'avais recueillis un jours mais je lui avais montré que non, ils n'étaient pas méchant et que, même si ils étaient effectivement encombrant, il lui fallait juste un petit peu d'amour que je ne pouvais pas lui refuser...

Et Hiro avait l'air d'être comme lui, perdu et par conséquent un peu apeuré. Alors j'attendis patiemment sa réponse en lui souriant gentiment.

[ Du coup ça te va si tu cloture en acceptant ? Après je peux lancer un sujet à la coloc pour ton arrivé là bas, avec du coup Anna et peut être Hans et Raiponce. XD ]


« But i'm lost too ! »


(C) MISS AMAZING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  Lun 6 Avr 2015 - 20:28

❝ New York Underground ❞


Hiro • Évidemment...


Je fermais les yeux en soupirant. Évidemment que l'argent d'ici n'était pas l'argent de San Fransokyo - je n'étais pas à San Fransokyo. Est-ce qu'au moins j'étais dans le même monde? Allez savoir. Je rangeai ma liasse de billets inutilisable, il ne me restai plus qu'une chose à espérer d'elle maintenant: qu'elle puisse être convertible dans une banque. Ou qu'elle ait des super-pouvoirs qui me téléporteraient chez moi? Sans façons, on est pas dans un comics ou un dessin animé.
Dormir dehors ne m'enchantait pas vraiment, mais j'avais passé l'âge d'avoir peur de la ville une fois la nuit tombée. Depuis ma période de BotFighter, j'avais déjà exploré les basfonds des quartiers les plus glauques, il suffisait de ne pas s'éloigner des coins éclairés et de ne pas s'adresser à n'importe qui. Et puis ce n'était une question de quelques heures, il faisait nuit depuis un moment.

Je commençais à planifier un plan B quand la fille bizarre me tendit une nouvelle fois son papier griffonné, il m'avait même fallu quelques secondes pour trouver où était ce nouveau message perdu au milieu des autres. 'Canapé', c'était le mot qui m'avait interpelé, et je levai les yeux vers elle en finissant sa phrase, troublé. Que devais-je faire? Je ne connaissais rien de cette fille; vrai, mais pour l'heure je la voyais davantage comme une alliée que comme une menace - ma seule alliée ici. Je baissai les yeux, un peu gêné, et hochai une fois la tête. Malgré tout il fallait bien l'avouer, c'était plus attrayant qu'un coin de bitume dans une ville inconnue...


Hiro • Mais quand je pourrais payer, je te rembourserai. Je te le jure.


Je lui avais répondu dans un élan d'enthousiasme, et aussi stupide que ce soit en y repensant, trop bouleversé pour la remercier. À croire que quand tout va mal, il y a au moins une chose ou une personne pour faire pencher la balance dans l'autre sens. Elle, c'était le premier poids dans le plateau vide. J'étais prêt à la suivre, quel que soit le nombre de kilomètres qu'on devrait parcourir mais je ne désespérais pas, il devait bien y avoir des transports même de nuit dans une ville qui semblait si grande. C'est l'un des avantages numéro 1 des métropoles: elles ne dorment jamais.

Je n'oubliais pas le fait que j'avais une dette envers elle. C'est quelque chose qui peut s'oublier entre amis, mais l'était-on vraiment? Mais pour lui rendre ce qu'elle me donnait, j'allais avoir besoin d'argent. Je comptais reprendre les combats, ne serait-ce que pendant un moment, assez pour gagner suffisamment pour lui rembourser ce canapé à ma disposition pour la nuit. Et après? Ça dépendrait si je la reverrais ensuite.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: - LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]  
Revenir en haut Aller en bas
 

- LOADING COMPLETE - New York Underground [Feat. Ariel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hiro Hamada - We didn't set out to be superheroes... [Loading... Complete.]
» Underground New York Public Library : un Tumblr sur les lecteurs
» Apprentit Barman au New York city bar =)
» Empire State Club au New York
» New York Unité Spéciale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-