Partagez | 
 

 Il y avait quelqu'un [pv Mally]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleue naturelle
DOUBLES COMPTES : heu... j'ai oublié...
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 chez les humains
COTE COEUR : Il y avait quelqu'un, mais il a disparu...
OCCUPATION : Surveillante de piscine :D
HUMEUR : Just keep swimming :D
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 895
POINTS : 112
LOCALISATION : je suis perdue D:

MessageSujet: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  Lun 27 Avr 2015 - 15:40

Il y avait quelqu’un

Dory ne comprenait pas ce sentiment étrange qui la hantait depuis un moment. Elle se sentait perdue, enfin plus que normalement.  sans savoir pourquoi, elle n'avait plus  d'entrain,  elle tournait souvent en rond, à la recherche d'elle ne savait trop quoi. Pourtant, il y avait tout ce dont elle avait besoin pour vivre confortablement, que ce soit de la nourriture, de l'eau, des vêtements et un toit. Même qu'elle jouissait d'un certain luxe dans son appartement moderne, utilisant les gadgets qui facilitent la vie, comme l’ouvre-boîte électrique, le micro-onde ou encore son téléphone intelligent... lorsqu'elle ne le perdait pas.

Malgré ses problèmes de mémoire, elle arrivait a bien fonctionner, elle oubliait rarement d'aller au travail ou de manger. Le ménage était souvent fait deux, voir trois fois plutôt qu'une... puisqu’évidement elle oubliait qu’elle l’avait déjà fait.  Tout semblait a sa place, même si elle cherchait toujours tout, de ses clefs à la télécommande en passant par son téléphone.  Tout était la, mais il manquait quelque chose d'important. Si important que ce vide était douloureux pour la blonde.  

Pourquoi n'arrivait-elle pas a se souvenir de qu'est-ce qui était si important pour elle? Ça avait été vital pour elle et maintenant elle ne se rappelait même Pas... un trou de mémoire parmi tant d'autres,  Voilà ce que cette chose était devenue.  Un trou de mémoire obsédant et qui s' agrandissait de jour en jour. Qu'est-ce qui avait bien pu prendre autant de place dans sa vie et qui maintenant n'était plus là? Comment le retrouver si elle ne savait même pas ce que c'était? Elle n'était même pas certaine que c'était une chose, ce pouvait-t-il que ce soit quelqu'un?
Quoi ou qui que ce soit, il n'était plus chez elle, alors rien ne servait de continuer à chercher chez elle, mieux valait sortir et aller voir ailleurs, peut-être l'avait-elle égaré dans la rue? Il fallait vérifier! Retourner aux endroits où elle allait souvent, si elle demandait aux gens, peut-être qu'ils lui diraient ce qu'elle avait perdu? Il fallait tenter le coup! Il valait mieux perdre sa journée ainsi que de continuer à angoisser sans savoir ce qui lui manquait. La  jeune femme avait l'impression d'avoir perdu son « chez elle », ce qui pouvait paraître ridicule, puisqu'elle n'avait pas perdu son appartement! Pour Dory se sentir chez soit, ce n'était pas un lieu, mais la sensation de quand elle se trouvait avec quelqu'un avec qui elle se sentait bien, le genre de personne qui rendait sa mémoire moins défaillante.

La blonde prit son téléphone,  un peu d'argent et ses clefs avant de sortir. Elle du retourner sur ses pas deux fois question de vérifier qu'elle n'avait pas laissé un rond ouvert et une autre fois pour verrouiller la porte. Mine de rien, ça avait été un départ plutôt rapide pour une fois! Quoi? C'est qu'elle n'était pas loin quand elle avait eu à retourner sur ses pas, ce qui pouvait démontrer à quel point elle était perturbée!

Elle se dirigea vers la pharmacie, celle où elle avait rencontrer Edna, ou était-ce Sarah? Gina? Qu'importe le prénom, la rousse avec un poisson dans l'aquarium. D'ailleurs,  c'était pas elle que Dory avait perdue? Le poisson regarda son téléphone,  elle y tenait un journal. Elle n'y avait pas songé avant, à cause de sa mémoire courte. En relisant, elle remarqua qu'il y manquait des informations... en fait les premiers mots étaient: « J'ai brisé mon ancien téléphone,  il n'était pas si intelligent. » Il y avait aussi des notes sur une Anna qui était gentille et qui avait perdu et retrouvé son fiancé.  Elle était retournée à New-York avec lui et son poisson dans l'aquarium... une autre? Et bien, les gens n'avaient visiblement pas entendu parlé de protection!

L'amnésique se dirigea ensuite vers l'épicerie. Elle demanda aux gens qu'elle croisait, mais personne ne savait qu'est-ce qu'elle avait perdu. Certains pensaient que c'était la tête, mais ils eurent la politesse de ne pas lui dire. Elle erra entre les étalages, se demandant si elle n'avait pas besoin de quelque chose, mais elle n'avait pas fait de liste, alors rien ne lui venait. Peut-être des ananas? Non, rien ne la tentait, même pas ce délicieux fruit. C'est bredouille qu'elle sortit du commerce.

La blonde ne savait plus quoi faire, elle marcha donc au grés de ses pas. Elle arriva dans un parc, où elle s' était souvent égarée, un bel endroit avec plein de fleurs, d'arbustes et de décorations. Il y avait une jolie fontaine. Le poisson aimait bien regarder l'eau s'écouler, ça avait de quoi de rassurant. Une minute, si elle était si bien près de cette fontaine, c'était peut-être ce qu'elle avait perdu? Les poissons crachant de l'eau étaient sans doute des amis perdus! Les pauvres, elle les avait oubliés là et maintenant ils étaient tout secs! Il fallait qu'elle les sortent de là! Dory sauta dans le petit bassin pour aller se cramponner à la statue au centre:

- Je vais vous sauver les amis! Je vais vous remettre à l'eau et puis vous ramener chez moi!

La jeune femme essaya ensuite de déplacer les poissons de toutes ses forces, mais rien ne semblait vouloir bouger. Il était hors de question qu'ils restent emprisonnés là.

- Nager vers le fond! Il faut nager vers le fond!



codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  Lun 27 Avr 2015 - 15:57


Il y avait quelqu’un

Dory & Mally, ça fait hiiiiii



Je me sentais vide depuis quelques temps. Pas que ma vie n'était pas palpitante, bien au contraire! Il m'en arrivait plein des aventures depuis l'ouverture du café. Tant de tasses avaient été balancées depuis! Bah quoi? Un serveur incompétent méritait bien cela. C'était incroyable de nombre de personnes qui étaient incapables de bien préparer un bon thé. Inutile de dire que pour ces gens là, je n'avais guère de bonté, du moins pas tant qu'ils ne faisaient pas un bon thé. Oh j'adore ce jeu de mots! Bonté, bon thé! Tout jeu de mots parlant de thé était comme une musique à mes oreilles! Malheureusement,  peu de gens aimaient en dire, c'est un peu comme les non-anniversaires,  personne ou presque ne semble connaître ou même s' y intéresser... Et que dire de la morve de Chess? Ça, non seulement personne ne veut écouter mon discours,  mais ça semble même les dégouter! Pourtant, quelque chose de si naturel! Bon, je sais que la couleur fluo ne fait pas si naturel, mais c'est normal chez un ch... un ch... un félin magique.

Donc ma vie était occupée, mais malgré cela, je ressentais un manque. Il manquait quelqu'un. Et ce quelqu'un n'était pas ce bel homme avec qui je m'étais envoyée en l'air sur le plancher d'une salle d'entreposage de l'hôpital.  Je ne l'avais pas revu et ça ne me dérangeais pas. Pas d'attaches, pas de sentiments, juste du sexe, point à la ligne. Ça devait être le côté interdit qui m'avait emballer, où peut-être juste le fait de me sentir désirée? Je crois qu'il avait aimé que je sois combative, si ça se trouvait, j'étais la première à ne pas me laisser soumettre. Quoiqu'il en soit, cette aventure n'était maintenant plus que de l'histoire ancienne.

Si ce n'était pas lui qui est-ce qui me manquait? La réponse était simple: le Lièvre. Pourquoi lui plus que les autres? Et bien parce que j'avais cru l'avoir retrouvé dans cet asile de Londres, puis nous avions passé un peu de temps ensemble, fait des projets... et puis maintenant plus de nouvelles du tout! En ayant mare de son silence, je m'étais rendue en Angleterre pour le chercher. Je suis allée partout où nous avions trainé, mais il s' était volatilisé!  C'était comme s'il était disparut du jour au lendemain... même pour des fous, ce genre de disparition était étrange. Avait-il retrouvé le chemin de Wonderland sans m'en avertir? Avait-il été lièvrenappé? Où retourné à l'asile?

Je n'avais pas envie d'aller vérifier,  mais il ne restait que ça! Je continuai de marcher, entrant dans un parc. Un bel endroit, qui donnait envie de s' assoir pour regarder les oiseaux, les fleurs et la femme dans la fontaine... une femme dans la fontaine?! Oui, j'avais bien vu, une blonde aux cheveux courts qui s' escrimait sur la statue représentant des poissons crachant de l'eau. Elle leur criait de nager vers le fond... elle devait être folle! Mais moi aussi, alors pourquoi ne pas faire connaissance?

J'allais la rejoindre rapidement au centre de la fontaine. Elle semblait gentille, perdue, mais gentille. Je la dévisageai un moment avant d'enfin lui parler:

- Bonjour, est-ce que ça va? Tu sais que c'est une statue? Ça ne bougera pas de là! Ce ne sont pas de vrais poissons. Ils ne savent sans doutes même pas nager! Je sais que c’est absurde un poisson qui ne sait pas nager, mais s’il est en pierre, il va couler, non? C’est comme… Tu savais que certains requins ne doivent pas arrêter de nager, sinon l’eau de circule plus dans leur branchies et ils se noient!  C’est un peu triste quand même l’idée d’un poisson qui se noie, mais en même temps si c’est un requin qui veut vous manger, c’est moins triste. C’est comme renverser un thé, c’est dommage, mais ça l’est moins s’il était pas bon… Je parle, je parle, mais il faudrait sortir de l’eau avant d’avoir froid, vous en pensez quoi?

Bien que je lui avais demandé son avis, je la tirai hors de la fontaine. Mine de rien, je n’avais pas envie qu’un surveillant ou pire, la police nous arrêtent pour nous jeter à l’asile… je me méfiais depuis ma première visite à Londres, qui s’était justement terminé dans un hôpital psychiatrique…



codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleue naturelle
DOUBLES COMPTES : heu... j'ai oublié...
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 chez les humains
COTE COEUR : Il y avait quelqu'un, mais il a disparu...
OCCUPATION : Surveillante de piscine :D
HUMEUR : Just keep swimming :D
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 895
POINTS : 112
LOCALISATION : je suis perdue D:

MessageSujet: Re: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  Dim 23 Aoû 2015 - 15:25

Il y avait quelqu’un

Toujours occupée à tirer sans succès sur le statue, la blonde n’avait pas remarqué l’approche d’une jeune femme blonde qui s’adressait à elle pour la raisonner. C’était qui celle-là? Une misse Je-sais-tout qui voulait lui dire quoi faire et qui pensait connaître quelque chose sur les poissons? Non mais on ne savait rien sur les poissons à moins d’en avoir été un soi-même! Pourquoi venait-elle interrompre Dory dans sa tentative pour sauver ses amis poissons de pierre? Si elle ne le faisait pas, qui le ferait? Bon peut-être que l’autre blonde avait raison de dire que ce n’était pas de vrais poissons et qu’ils couleraient sans doute…  Mais l’amnésique ne faisait pas toujours preuve de jugement et elle se débattit pour rester dans l’eau en criant comme une possédée.

- Aaaaaaaah! Non! Laissez mes amis en paix! Ils ont chaud! Il faut les arroser!

Sur ce, elle éclaboussa consciencieusement la fontaine et l’autre femme. Puis, elle se coucha dans l’eau, visage dans le liquide frais, soufflant pour faire des bulles. Lorsqu’elle oublia qu'il ne fallait pas respirer l’eau, elle s’étouffa. Recrachant l’eau, elle se releva, sortant de l’eau à la course, elle alla se cacher dans un buisson, parfait, là elle serait en sécurité! Sécurité pour quoi? Elle n’en avait pas la moindre idée… Pourquoi était-elle trempée? Elle était encore allée travailler sans son mayo? Non, parce qu’elle en avait un qui restait toujours à la piscine pour justement être certaine qu’elle l’ai pour surveiller ou pour enseigner la natation.

Elle sortit de sa cache en regardant s’il n’y avait pas de danger… Rien à signaler, alors elle pouvait sortir et tenter d’expliquer pourquoi elle était trempée de la sorte. Il n’avait certainement pas plu, puisque tout semblait sec autour… Une averse isolée? Éclaboussure d’une voiture? Non, sinon elle ne serait pas trempée jusqu’aux sous-vêtements! Peut-être que son téléphone pouvait lui dire ce qui s’était passé? Hélas il semblait hors fonction… Mais qui avait eu l’idée de le mettre dans l’eau aussi?! Peut-être que c’était la blonde qui se trouvait dans le petit bassin d’eau à côté de la fontaine représentant des poissons?

- Mademoiselle? Vous savez qu’il existe des piscines si vous voulez vous baigner. Une fontaine n’est pas particulièrement approprié. Vous savez ce qui s’est passée? Pourquoi je suis trempée de la sorte? Et mon portable, pourquoi il ne fonctionne plus?

Elle secoua l’appareil, mais il refusait de fonctionner, il semblait être bon pour la poubelle… C’était un peu triste de finir ainsi, comme un poisson mort… Ou est-ce que les poissons finissent dans les toilettes? Elle ne savait plus trop, parce que de toute façon elle ne veut pas enfermer un de ces congénères dans un bocal! Et puis il fallait revenir au moment présent et à la femme devant elle :

- Je suis Dory. Alors vous aimez l’eau? Moi j’adore! C’est parce que j’étais un poisson avant! Sauf que maintenant tout à changé… Je crois que je cherche quelqu’un, mais je ne sais pas qui, vous pouvez m’aider?

La blonde lui fit son plus beau sourire, tentant d’avoir un peu d’aide dans sa dure tâche.




codes par shyvana


Dernière édition par Dory F. Water le Lun 1 Fév 2016 - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  Dim 23 Aoû 2015 - 15:33


Il y avait quelqu’un

Dory & Mally, ça fait hiiiiii



Chouette! Je n’étais pas la seule folle dans le coin! Bah quoi? Une femme qui agit aussi bizarrement n’est certainement pas saine d’esprit! Je me sentais coupable, peut-être que j’aurais du y aller plus doucement? Bien qu’il faut avouer que la douceur n’est pas vraiment ma force. J’étais prompte et j’allais toujours l’être… mais je pouvais quand même être douce, parfois, avec beaucoup d’effort et de concentration… ou quand il s’agissait de thé. Quoi? Le thé ça calme! Et puis il faut faire attention pour ne pas briser les tasses, sauf s’il est question de demi-thé… Quoiqu’ici on ne peut pas vraiment couper une tasse en deux, no, il faut réduire la quantité de thé dans la tasse.

Mais revenons à nos poissons… et à cette blonde qui m’avait toute éclaboussée… J’avoue que je ne m’attendais pas à cela et encore moins à ce qu’elle s’étouffe en faisant des bulles! Que dire de sa fuite, sinon que je croyais bien ne jamais la revoir? Et bien ce ne fut pas le cas puisqu’elle se représenta devant moi avant même que je ne sois sortie du bassin d’eau. Bon, au moins j’étais certaine qu’elle allait bien… du moins physiquement.

Si ça n’avait été qu’elle avait un portable, j’aurais pu croire qu’elle venait de débarquer d’une autre planète… ou d’un autre monde. Beaucoup l’auraient cru folle, mais ce n’était pas mon cas… enfin, elle l’était peut-être comme je ne pouvais nier que je l’étais moi-même… Sauf que les fous se prennent rarement pour un poisson cherchant quelqu’un… car quoi de plus ennuyant qu’un poisson qui tourne en rond dans un aquarium? Une souris qui court dans sa roulette j’imagine? Quoiqu’il en soit, elle avait besoin d’aide et en tant que défenderesse des pauvres gens, je me devais de l’aider de mon mieux! Par contre un détail me chicotait…

- Tu ne te rappelle pas? C’est toi qui m’a arrosée! Si ça n’avait été de toi, jamais je ne serais pas dans ce bassin! Pas que je n’aime pas l’eau, mais j’étais occupée à autre chose qu’à me baigner quand je suis passée ici. Tu étais dans l’eau à parler à des statues, alors j’ai voulu te faire sortir pour éviter que tu te fasse arrêter, parce que je te jure que se retrouver chez les fous, c’est pas si amusant. Sinon, pour ton portable, on n’a qu’à le laisser sécher.

Je sortis de l’eau et entrainai Dory jusqu’à un banc pour nous y assoir. Je retirai la batterie du portable pour la faire sécher à côté de nous. Je ne savais pas si ça fonctionnerait, mais c’était tout ce que je pouvais tenter pour l’instant.

- Peut-être qu’il vaudrait mieux que tu te trouves un étui à l’épreuve de l’eau? Parce que si ça te reprends de te jeter à l’eau de la sorte, ça sauvera au moins ton téléphone… Pas qu’il soit nécessairement mort, mais j’ai des doutes si on pourra le sauver… Au fait, mon nom est Mallymkun et je serais heureuse de t’aider, car moi aussi je cherche à savoir ce qui est arrivé à un de mes amis. J’ai quelques idées d’endroits à vérifier, comme l’hôpital psychiatrique…




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________










Dernière édition par Mallymkun DeLoir le Lun 1 Fév 2016 - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleue naturelle
DOUBLES COMPTES : heu... j'ai oublié...
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 chez les humains
COTE COEUR : Il y avait quelqu'un, mais il a disparu...
OCCUPATION : Surveillante de piscine :D
HUMEUR : Just keep swimming :D
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 895
POINTS : 112
LOCALISATION : je suis perdue D:

MessageSujet: Re: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  Lun 1 Fév 2016 - 4:13

Il y avait quelqu’un

Elle était gentille cette fille, mais Dory ne comprenait pas tout ce que l’autre blonde lui disait. C’est qu’elle parlait vite et beaucoup! Aussitôt qu’une nouvelle phrase sortait de sa bouche, le poisson oubliait la précédente… Ce n’était vraiment pas facile à suivre, jusqu’à ce que l’autre lui explique qu’il fallait commencer par le laisser sécher… Parce qu’il était trempé? Et bien, ça alors, comment c’était arrivé? Un mystère de plus, enfin, un oublie de plus en fait. Un de plus ou de moins, qu’est-ce que ça changeait? L’autre femme eut une bonne idée, un étui qui empêcherait le téléphone de se faire arroser! Et puis avec un peu de chance, ça pourrait l’empêcher de se fracasser par terre s’il advenait qu’elle l’échappe à nouveau… Il fallait qu’elle note cet achat à faire sur son portable! Ah… opération impossible puisqu’il n’était plus en un morceau… Qu’est-ce qui lui était encore arrivé? Il était peut-être mort!?!

- MORT?!?! ET ON NE FAIT PAS DE MANŒUVRES DE RÉANIMATION?!


Il était maintenant temps de mettre en pratique ce qu’elle avait appris avec ses cours de secourisme. Elle vérifia, et il semblait que le téléphone ne respirait effectivement pas, aucun pouls… Il fallait donc débuter les manœuvres. La blonde plaça ses mains une sur l’autre et commença le massage cardiaque sur la batterie. Elle n’avait pas de masque pour faire le bouche à bouche, donc elle se contenta de pomper afin que le cœur redémarre. Elle se rendit bien compte que cela ne servait à rien… même un défibrillateur n’aurait sans doute pas sauvé l’appareil… En même temps, ce n’était pas un être humain, alors c’était peut-être normal? Dory n’en connaissait pas assez sur l’électronique pour savoir qu’en fait il n’y avait rien de vivant là-dedans.
Prenant une tête des mauvais jours, elle déclara sérieusement en regardant sa montre :

- Heure du décès, 14h32.


Elle ne savait pas d’où ça lui était venu et puis ce n’était pas vraiment important, car elle allait oublier de toute façon… Il était peut-être temps de revenir à son interlocutrice? Qui c’était présenté, mais son prénom s’était perdu au moment même où le poisson l’avait entendu. Pour sa défense, il faut dire que c’était un nom plutôt long… Mary quelque chose… ou était-ce Susy? Quoiqu’il en soit, les bonnes manières lui dictaient qu’elle devait se présenter aussi :

- Je m’appelle Dory, j’ai un trouble de la mémoire courte, ancien poisson et bleue naturelle, comment puis-je vous aider? Ou est-ce vous qui devez m’aider? J’ai oublié… Ah oui! On a qu’à aller voir où vous dites! Allons-y avant qu’il ne soit trop tard et qu’il ne parte ailleurs!

La blonde se leva brusquement, attrapa la main de l’autre blonde. Voyant le téléphone, elle pensa à en mettre les restes dans ses poches, question de lui offrir des obsèques plus tard… Ou ne sait-on jamais si quelqu’un réussissait à lui redonner vie? Elle eut quelques difficultés à cause de ses vêtements mouillés…  Heureusement, il y avait un certain vent ce jour-là et les deux demoiselles commençaient à sécher. Dory traina donc sa nouvelle amie jusque dans la rue, marchant un bon moment avant de s’arrêter net et demander embêtée :

- Heu… Où on va déjà? Et qui es-tu?





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  Mar 2 Fév 2016 - 2:30


Il y avait quelqu’un

Dory & Mally, ça fait hiiiiii


Je fus surprise par ce qu’elle cria… heu réanimé son téléphone? Et c’est qu’elle essayait vraiment de lui faire un massage cardiaque! Étais-je de retour à Wonderland? Non, parce que chez moi, on réparait les montres avec de la confiture et un marteau… Pendant un instant, je me suis demandé si cette drôle de blonde ne venait pas de mon monde, mais ce ne pouvait pas être Alice, elle était plus vieille. Ce devait être une autre fausse Alice! Quoique Alice était parfois un peu ennuyante, elle n’aurait surement pas essayé de réanimer un portable de la sorte. D’un autre côté, des fous, il y en avait partout, alors pourquoi se casser la tête? Parce que je suis moi-même un peu folle et que parfois je la perds? L’important est de toute façon de ne pas la perdre de façon littérale.

Elle arrêta bien vite ses manœuvres, déclarant l’heure du décès à ma manière d’un docteur… Sauf que franchement j’espérai qu’elle ne soit pas médecin, elle n’avait pas l’air franchement compétente… Et bien elle m’avait dit être un poisson plus tôt, là elle me le reconfirmait, se présentant au passage, ce qui était toujours un plus de savoir à qui on s’adressait. Qu’elle spécifie être une bleue naturelle me fit grand plaisir, car c’est rare autant d’honnêteté de nos jours! Et puis j’aime les gens naturel, c’est tellement rafraichissant! Presque autant que l’eau de du bassin où nous nous sommes rencontré…

Bon, je ne peux passer sous silence sa déclaration sur son problème de mémoire, qui expliquait bien des choses sur son comportement étrange. Ce ne devait pas être facile de vivre ainsi… Elle avait perdu quelqu’un ou quelque chose et elle ne savait même pas qui ou quoi! Malgré ces problèmes, elle semblait en forme et plutôt de bonne humeur. Elle était prête à entrer dans l’action, sans même se rappeler de quoi il était question! C’était le genre de personne que j’aimais bien! C’est pourquoi je ne fis pas de résistance, la suivant, car sur le coup, je pensais qu’elle savait où aller, surtout qu’elle avait pensé à ramasser son portable, alors je pensais que sa mémoire n’allait pas si mal…

En fait non…
Je compris vite qu’elle ne savait pas où aller, mais je me sentais mal de la contredire… peut-être qu’en fait elle connaissait un autre chemin? Une petite voix me dit que même si c’était le cas, elle l’aurait sans doute oublié…. Le bon point, c’est que Dory finit par s’arrêter et me questionner… Je crois qu’il était temps que je reprenne les choses en mains, sinon nous allions tourner en rond longtemps!

- Je suis Mally, nous venons de nous rencontrer et tu m’aide à retrouver quelqu’un. J’ai une petite course à faire et nous allons ensuite vérifier s’il se trouve à l’hôpital psychiatrique. Ensuite nous trouverons ce que tu cherches.

J’allais m’acheter une perruque brune et des lunettes fumées afin de ne pas me faire reconnaitre, car il ne faut pas oublier que j’ai déjà été détenue où nous allons… Je n’avais pas envie d’y aller, mais il ne restait que là à vérifier…
Nous marchâmes, jusqu’à nous trouver devant les grilles de ce sinistre endroit où j’avais séjourné que quelques heures. Perruque et lunettes en place, je sonnai, expliquant que je venais pour avoir des informations. Je dus insister en disant que je voulais être certaine qu’un malfrat s’étant pris à moi se trouvait bien enfermé et que je ne risquait plus rien. C’était l’excuse que j’avais trouvé pour venir voir à l’intérieur sans avoir à m’infiltrer. Mon ton dramatique finit par les convaincre de me laisser entrer. À l’admission, je donnai la description du Lièvre, grand, cheveux long et brun, yeux brun. Il y avait bien quelqu’un ici qui correspondait à cette description. Je commençais à avoir les mains moites… Je me sentais nerveuse, sans savoir ce qui me faisait le plus peur, que ce soit lui ou qu’il soit encore dans la nature? En fait il y avait une troisième option qui me tourmentait d’avantage…

- On peut le voir? Je veux seulement savoir si c’est bien lui, des tas de gens ressemblent à cette description…


Un homme en blouse blanche nous conduisit jusqu’à un poste d’observation. Là derrière la vitre, je le vis. Mon cœur s’emballa avant de s’arrêter net lorsque je compris ce qu’il faisait… Il se frottait la tête sur une dame qui tenait des photographies… Je m’en souvenais bien d’elle et de ses ch… ch… félins domestiques! Et lui qui les imitait! Il miaulait, ronronnait et tout ce qui va avec! Il n’était pas le Lièvre… mon Lièvre… Un imposteur qui s’était servit de moi pour s’enfuir d’ici. Un sale pervers qui m’avait tripoté en faisant croire qu’il ne savait pas ce qu’était une femme…

En même temps, je n’osais pas croire à cela, comme si cette vérité était trop douloureuse pour que je l’accepte.

- Lorsque je l’ai croisé, il disait être le Lièvre de Mars…


- Oui, il a toujours aimé Alice au pays des merveilles. L’autre semaine d’avant, il était le président américain, il y a un mois il était Heath Ledger… Et aujourd’hui il est un chat.

Je tiquais légèrement à son dernier mot, mais j’étais tellement détruite par le reste de la révélation que je ne réagis pas plus… l’idée de me faire interner pour aller casser la gueule de cet homme qui m’avait brisé le cœur. De plus en plus, je commençais à penser que tous les hommes étaient des salopards… Ils ne pensent qu’à ce qu’ils ont dans les pantalons dans ce monde! La dureté de cet univers me frappait de nouveau… Un cœur qui souffre, c’est bien plus difficile que de ce battre dans une guerre.





codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleue naturelle
DOUBLES COMPTES : heu... j'ai oublié...
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 chez les humains
COTE COEUR : Il y avait quelqu'un, mais il a disparu...
OCCUPATION : Surveillante de piscine :D
HUMEUR : Just keep swimming :D
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 895
POINTS : 112
LOCALISATION : je suis perdue D:

MessageSujet: Re: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  Mar 2 Fév 2016 - 21:28

Il y avait quelqu’un

Une petite course? Et bien si elle voulait courir, ce n’était pas Dory qui allait l’en empêcher! Par contre, si elle allait trop vite, le poisson ne pourrait peut-être pas réussir à la suivre. Quoiqu’elle était pas trop mal quand il était question de fuir. Sauf qu’au final, c’était une course dans le sens d’un petit achat… Ce qui était plus calme, mais pas vraiment compréhensible pour l’amnésique… Pourquoi acheter des faux cheveux? Les lunettes fumées, ça va, c’est pour que le soleil fasse moins mal aux yeux, mais l’autre article, il servait à quoi? Se déguiser? Pourtant, ce n’était pas Halloween? Non, il n’y avait pas de décoration et personne de déguisé… Elle voulait peut-être faire une farce à quelqu’un?

Quoiqu’il en soit, elle accompagna l’autre blonde jusque devant une grille peu rassurante… les grilles étaient en quelque pour les humains ce que les aquariums étaient aux poissons… Dory ne savait pas où elles se trouvaient, mais elle était certaine qu’elle ne voulait pas y aller. Il y avait quelque chose de malsain dans cet endroit, mais il semblait qu’il fallait y aller. Quelque chose lui disait qu’il faudrait se dépêcher. La blonde suivait de près Mery et sa perruque, la laissant parler… La femme, pas la perruque, parce que ça ne parle pas des faux cheveux. La fausse brune semblait de plus en plus nerveuse alors qu’un homme les conduisait devant une vitre.

Dory ne voyait rien de particulier dans cet aquarium, rien, autre que des gens qui s’occupaient à différentes activités. Une dame montrait des photographies, un homme se frottait sur elle, d’autres étaient occupés à baver, certains se racontaient des histoires… Son amie regardait intensément le brun qui se prenait pour un matou, plusieurs émotion lui passaient sur le visage alors qu’elle parlait avec leur accompagnateur. Même si elle n’était pas toujours très vite et qu’elle oubliait bien des choses, Dory pouvait comprendre certaines situations. L’homme brun de l’autre côté de la vitre était celui que l’autre femme cherchait, mais il lui avait fait de la peine, beaucoup de peine. Il n’était pas qui elle croyait.

- On devrait partir… Tu as eu tes réponses je crois. C’est pas en restant devant cet aquarium que ça va mieux aller.

L’ancien poisson prit la main de l’autre femme et tira doucement dessus pour qu’elle cesse de fixer ce qui se passait de l’autre côté de la vitre. Connaitre la vérité pouvait parfois faire du bien, mais bien plus souvent c’était douloureux, c’était pour cette raison que la plupart du temps, Dory ne cherchait pas à en savoir plus, tout comme oublier était un moyen de protection.

L’amnésique tira son amie hors de la pièce, elle lui laissa ensuite les rênes pour ce qui était de quitter le bâtiment. Il faut parfois savoir où se trouve nos limites. Une fois à l’extérieur, la blonde chercha dans ses poches le fameux bout de papier où son adresse était inscrite, mais l’eau avait complètement effacé l’encre… Oh non… Son téléphone! Elle l’avait noté dedans! Pourquoi la batterie n’était plus à l’intérieur? Peu importe, elle la remit au bon endroit et l’alluma sans problème. C’était comme si rien ne lui était arrivé.

Il y avait un message de Georges, qui lui demandait si elle allait mieux… Pourquoi irait-elle mal?

- Si nous allons le voir, il me dira peut-être ce que j’ai perdu? Viens avec moi, tu vas voir, il est très gentil, c’est lui m’a trouvée quand je me suis réveillé sur le bord de la piscine.

Dory ne lui laissa pas le choix et la traina jusque chez son protecteur sans laisser le temps à Suzy de glisser le moindre mot. Elles furent bien vite devant la porte du gardien de piscine, où la blonde frappa et entra sans attendre, un peu comme si elle était chez elle. Elle salua l’homme, présentant l’autre femme :

- Georges, c’est Mary, Merry, c’est Georges. Elle pas vraiment brune, mais c’est pas grave, elle est gentille quand même. Georges, j’ai perdu quelque chose et je ne sais pas qui ou quoi et ça m’énerve de pas savoir, je crois que j’ai fait une folle de moi à chercher.


L’homme la regarda un instant avec un air infiniment triste :

- Tu avais un copain, Ryan, mais il est partit. Il t’aimait, mais je crois qu’il avait un profond trouble qui s’aggravait à rester dans le coin. Oublie-le, repars à zéro. S’il y a bien quelque chose que tu dois oublier, c’est bien cela.

C'était vague, mais oui, il y avait bien quelqu'un avec elle à certains moments, comme lorsqu'elle avait appris comment se protéger...



codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  Ven 5 Fév 2016 - 3:59


Il y avait quelqu’un

Dory & Mally, ça fait hiiiiii


Je détestais cet homme… et je me détestais de m’être laissé avoir aussi facilement par cet individu… J’étais sur le point de tenter de fracasser cette vitre lorsque Dory me prit la main. Ses paroles me surprirent par leurs sagesses. Pas que je pense qu’elle soit stupide, mais j’étais tellement préoccupée par toute mon histoire que j’avais en quelque sorte oublié la blonde. Quand j’entre en état de rage, je ne me contrôle plus et je perds les pédales, lançant des trucs et me battant, mais elle m’avait empêché de me rendre là. Je ne peux pas dire que j’étais calmée, mais ça avait du éviter une catastrophe monumentale. Je la suivi donc docilement hors de la pièce, même si j’avais vraiment envie de péter les plombs… mais je crois qu’inconsciemment, je savais que si je faisais cela, je risquais d’être interné et de mettre ma nouvelle amie dans le pétrin.

Je pris le relais pour nous faire sortir de cet horrible endroit. Je fus bien contente de sortir de là autrement qu’en fugitive. Il y eu un moment pendant lequel Dory chercha quelque chose dans ses poches, un bout de papier qui n’avait pas aimé d’être mouillé plus tôt. Après un moment de déception, elle sembla avoir une idée et s’acharna sur son pauvre téléphone pour le remettre en marche. Une fois fait, elle avait un message et elle décida de me trainer chez un certain Georges tout en m’expliquant des choses fort intéressantes... J’avais donc raison de penser qu’elle venait aussi d’un autre monde! Il faut dire que l’indice qu’elle avait été un poisson avait grandement aidé mes soupçons. Je voulu bien lui en dire plus, mais elle ne me laissa pas vraiment le temps.

Une fois à destination, elle frappa et entra, me présentant aussitôt à l’homme qui ne semblait pas surpris outre mesure de l’entré de Dory. Je réalisai, que j’avais oublié d’enlever la perruque, ce que je fis, la rangeant dans mon sac, avec les lunettes fumées. Je serrai la main du fameux Georges :

- Enchanté, en fait, c’est Mallymkun.


Il n’avait pas l’air étonné que la blonde ait oublié mon prénom. Il ne faisait aucun doute à mes yeux qu’elle oubliait à peu près tous les noms qu’elle entendait. Je les écoutais silencieusement, jusqu’à ce que je trouve une objection aux recommandations de l’homme :

- Je ne crois pas que Dory devrait se forcer à oublier. Ce que nous vivons, nos peines tout autant que nos joies, font partit de nous. Tout ça fait de nous ce que nous sommes. Il faut se servir de ce qui nous arrive pour avancer, pour évoluer. Et si tu oublis, tu risque de te demander encore ce qui te manque sans savoir que c’est ce Ryan.

Je pris une pause question de lui laisser assimiler, mais je n’étais vraiment pas certaine qu’elle se rappellerait de tout. Je poursuivi tout de même, essayant de ne pas parler trop vite, ce qui était légèrement contre nature.

- Tu m’as dis que tu étais un poisson, et bien moi j’étais une souris et je vivais avec plein de fous. Je me suis réveillée dans une ruelle à Paris il y a déjà bien longtemps. Ça me semble lointain le temps où je prenais le thé avec mes amis dans le jardin du Chapelier, mais c’est important que je me souvienne. L’homme qu’on a vu là-bas, il m’a fait de la peine, mais je crois que ce n’était pas sa faute. Je suis contente que tu m’ais fait sortir. Je ne veux pas l’oublier, car ça me dite d’être plus prudente à l’avenir. Je vais t’écrire un petit mot que je veux que tu garde précieusement qui contiendra ce qui s’est passé aujourd’hui avec mes recommandations.

Georges avait un air de « faites ce que vous voulez », mais il me donna tout de même une feuille et un crayon. J’écrivis vite un résumé. Terminant la lettre par ce qui me semblait le plus important :

Quoi qu’il arrive Dory, n’oublie jamais l’océan. Reste le petit poisson courageux que j’ai rencontré.

Ton amie, le temps d’une aventure,
Mallymkun


Voilà, tout était dit, il était temps pour moi de retourner à Paris

[fin du rp]



codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Il y avait quelqu'un [pv Mally]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Il y avait quelqu'un [pv Mally]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelqu'un a vu ma voiture?
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» Quelqu'un connait-il Hero Heel ?
» [Gavalda, Anna] Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
» S'il y avait un Titanic 2...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-