Partagez | 
 

 OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


DOUBLES COMPTES : Anna d'Arendelle, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :





DESSIN ANIME D'ORIGINE : Oliver & Compagnie.
ÂGE DU PERSONNAGE : Tout juste 8 ans.
COTE COEUR : Clawd ❤︎ Mes nounous ❤︎ Clémence ❤︎ Kiara ❤︎ Mally ❤︎ Nounours ❤︎ Mackenzie de la classe de CP ❤︎
OCCUPATION : Apprenti capitaine d'industrie, futur business man, assistant d'espion, rêveur compulsif... Et accessoirement, écolier en 1th grade.
HUMEUR : Terrorisé.
MON ARRIVÉE : 08/04/2013
MON VOYAGE : 605
LOCALISATION : New York, dans l'ombre des adultes.

MessageSujet: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Dim 20 Sep 2015 - 22:01


 
Oliver Foxworth

« If it's always once upon a time in New York City why does nightfall leave you feeling so alone ? »

 

Nom Disney et de substitution

Oliver, le prénom que lui a donné Jenny. Foxworth, le nom de cette dernière, le seul qu’Oliver a été capable de citer.

DATE ET LIEU DE NAISSANCE/ÂGE

Vers le mois de Mars, aux alentours de New York City, dans les années 80. Dans ce monde, Oliver à environ 6 ans.

DESSIN ANIME

Oliver & compagnie.

MÉTIER

Actuellement en apprentissage pour devenir capitaine d’industrie à Wall Street. Si, si, demandez à Roublard !

ATTIRANCE

Trop jeune pour s’en soucier.

STATUT

Célibataire.

GOÛTS

Oliver aime être entouré de ceux qu'il aime. Recevoir leur affection, mais également leur prouver la sienne autant que possible. Autrement dit, aimer et être aimé. Il adore aussi écouter de la musique et se trémousser au rythme de celle-ci, même si cela lui semble encore plus laborieux et comique qu'avant avec ce nouveau corps. Cela va sans dire qu'Oliver aime énormément ses amis, Jenny  hrt  ainsi que les histoires qu'on peut lui lire, les balades à Central Park, les glaces, s'amuser, s'endormir blottit contre quelqu'un, les câlins, les peluches, les hot-dogs, les biscuits, les cookies oh, sans oublier les œufs à la Jenny avec Cocoa Krispies !

PLUS GRANDE PEUR

Beaucoup de choses peuvent paraitre effrayante aux yeux d'un enfant. L'obscurité, l'orage… Les dobermans. Malgré sa nouvelle apparence, Oliver est toujours méfiant et craintif avec les gros chiens qui, il en est persuadé, pourrait encore le dévorer s'ils le souhaitaient. Il redoute également qu'un malheur arrive à Jenny ou à ses amis. Enfin, l'ancien chaton est tout particulièrement, et surtout, terrifié à l'idée de se retrouver de nouveau perdu et livré à lui-même.

SIGNES PARTICULIERS

Bien qu’il ne le porte plus sous sa nouvelle forme, Oliver est toujours en possession de son ancien collier avec sa petite plaque en or qu’il conserve précieusement. Après tout, l’adresse qui y est inscrite et le seul indice pouvant lui permettre de rentrer chez lui.

GROUPE

Fantastic Animals.

CÉLÉBRITÉ

Matvei Sneg.

LE PORTAIL

Paris.

INTERVENTION DU PNJ BAD DAYS ?

Ouaip.

CREDITS

Crédits des images de votre présentation ici :
Gif présentation: Endlessdisney sur tumblr
Avatar : Tussanus Postea sur Bazzart
Icon : tmg_icons sur livejournal

Caractère

Certains disent qu'il faut se méfier des apparences et de ce qu'elles laissent deviner. Ces gens-là perdraient bien leurs temps à être prudent avec Oliver. Non, ce n'est pas un petit monstre prêt à vous faire les quatre cents coups qui se cache derrière cette bouille et ces airs d'enfant sage, mais bien ce à quoi on s'attend : un enfant adorable. Oliver est en effet un garçon naïf et ô combien innocent avant tout, un caractère candide visible dès le premier coup d'œil. Encore peu forgé par les expériences de la vie, son jeune esprit est particulièrement malléable ce qui fait de lui non seulement une personne très influençable, mais aussi facile à mener par le bout du nez. Absence de figure parentale oblige, son caractère, il essaye de le forger en calquant ses actions sur ce qu'il voit autour de lui, son dernier modèle en date étant Roublard. Il en faut peu pour gagner sa confiance et il en faut encore moins pour lui faire croire n'importe quoi, en particulier quand on sait  qu'il saisie à peine les subtilités de l'ironie et du second degré.

Il est pourtant loin d'être bête Oliver. Du moins, pas plus que pourrait l'être un enfant du haut de ses six ans. Curieux, il ne demande qu'à se rendre utile et à apprendre des autres et de ses erreurs. Cependant, même avec toute sa bonne volonté, il faut avouer qu'il n'est pas des plus débrouillards, bien au contraire. Peu averti, maladroit et malchanceux, il finit presque toujours par reposer entièrement sur une aide extérieure pour l'aider à sortir d'une mauvaise passe. En plus de lui attirer des ennuis, son manque de savoir faire le rend le plus souvent dépendant de la bonne volonté d'autrui. Aussi a-t-il tendance à se plier sans broncher aux décisions que d'autres peuvent prendre pour lui, peu conscient, à son âge du manque de contrôle qu'il a sur sa vie.

Malgré cela, Oliver est capable d'un courage et d'une détermination peu anodine chez un enfant de son âge. Deux traits de motivés par l'instinct de survie et l'amour qu'il porte pour ceux qui ont su prendre soin de lui quand il en avait besoin. Pour eux, Oliver serait prêt à beaucoup de choses, aussi insouciante et risqué soient-elles. Très affectueux, l'ancien chaton déborde de gentillesse et d'amour à revendre. Cet amour, il aime le montrer à travers des marques de tendresse, parce que c'est parfois plus simple de montrer ce que l'on ressent à travers des gestes plutôt que d'utiliser des mots. Surtout que ses mots à lui, Jenny aurait bien été incapable de les comprendre dans son monde.

Jenny pourra peut-être le comprendre désormais, mais dans ce monde il n'en reste pas moins un enfant, avec tous les bons et mauvais côté que cela entraine. Espiègle à ses heures, il ne ratera jamais une occasion de rire et s'amuser lorsqu'il est en bonne compagnie. Peu enclin au caprice et à la désobéissance, cela ne l'empêchera de connaitre des périodes de pure obstination commune à tous les enfants.
 

   

Conte

Tout commence par il était une fois, à New York City, dans cette grande ville, théâtre de nombreuses histoires dans laquelle celle d'Oliver ce mêle parmi tant d'autre. Un appartement dans le Bronx, un chat, une nouvelle portée. Devant ce tableau plus qu'anodin, difficile de croire que la vie d'Oliver prendrait un si mauvais départ. Membre d'une fratrie de huit chatons, ses premières semaines, il les passa auprès de sa mère et de ses frères et sœurs, comme n'importe quel petit chat. De ces jours heureux, le chaton ne gardera que des souvenirs flous et obscurci. Une figure maternelle aimante, des siestes, des jeux, puis soudain, la boite. C'est là qu'on l'installa lui et le reste de sa portée une fois leur sevrage expédié, afin de les vendre 5$ l'unité à qui les voudraient. La brusque séparation avec leur mère ne traumatisa que très peu les chatons, pour cause, tous savaient qu'ils ne tarderaient pas à trouver une nouvelle famille aimante prête à les choyer. Des propriétaires attentionnés, voilà de quoi ils rêvaient. Certains ne tardèrent pas à gouter à ce bonheur-là. Cette boite remplie d'adorables chatons placés aux alentours de Time Square ne tarda pas à faire des curieux et ce jour-là, trois des chatons firent la joie de leurs nouveaux propriétaires. Ils partaient, tandis que ceux qui restaient, les observaient, heureux et impatient de voir leur tour venir.

Mais celui d'Oliver ne viendrait jamais. Le lendemain, il regarda ses quatre derniers frères et sœurs quitter le carton aux bras de leurs maîtres, restant seul. Personne n'avait voulu de lui. Désireux de se débarrasser de ce dernier chat qui l'encombrait, le propriétaire, qui avait déjà baissé ses prix, était prêt à laisser Oliver gratuitement, pourvue que quelqu'un le prenne. Seulement, la journée se termina sans qu'aucun passant ne prête attention au dernier chaton qui attendait désespérément que quelqu'un lui démontre un peu d'amour. Seul sous la pluie, il ne put que se demander ce qu'il avait bien pu faire pour mériter un tel abandon. Peut-être s'était-il montré trop turbulent avec les autres ? Peut-être avait il miaulé trop fort pour quémander de l'attention ? Il ne le saurait jamais. Cherchant à se faire remarquer des quelque New Yorkais qui se frayaient un chemin dans la tempête, il provoqua par accident une véritable inondation dans on petit carton qui finit par se disloquer, manquant de l'entrainer dans une bouche d'égout. Perdu, sans repaire dans cette grande ville, il s'enfuit et finit par s'endormir sur les roues d'un camion sans vraiment savoir ce qui l'attendrait à son réveil.

La solitude et l'estomac vide. Le lendemain, voyant que les passants ne lui prêtaient que très peu d'attention, il décida que la meilleure chose était de manger un morceau avant de repartir à la recherche d'une famille. Justement, un vendeur ambulant de hot dog avait installé son stand non loin. Il ne lui restait plus qu'à se servir. Du moins, c'était plus facile à dire qu'à faire, Oliver s'apprêtait à partir tenter sa chance ailleurs lorsqu'un curieux chien vient à sa rencontre. Les péripéties du chaton se seraient très certainement abrégées si ce n'avait pas été pour cette rencontre. Roublard, le nouveau venu, avait bien remarqué l'échec cuisant du petit. Aussi avait il décidé de profiter de la naïveté du chat pour servir son propre intérêt : voler les précieuses saucisses. Choses qu'ils réussirent plus ou moins habilement. Cependant, Oliver n'eut pas le temps de gouter au fruit de leurs efforts, Roublard était déjà parti, amenant toutes les saucisses avec lui. Il avait beau être jeune, Oliver avait néanmoins une idée de ce qui était juste et de ce qui ne l'était pas : et ça, c'était clairement injuste à ses yeux. Pour réparer cela, il décida de poursuivre le voleur afin de récupérer son dû. Malgré la connaissance urbaine pointue de Roublard, Oliver qui peinait derrière parvint à le suivre jusqu'aux vieux quais de New York.

Là, il tomba (littéralement) sur une bande de chien. Ils étaient si énormes comparé à lui, qu'ils auraient facilement pu le dévorer en une bouché. Sauf le chihuahua, peut-être. Intimidé et effrayé, il bafouilla de vague explication sur sa présence ici, jusqu'à ce que Roublard ne fasse une intervention nonchalante, avachi sur le canapé. L'attitude des chiens, jusqu'à la menaçante, se fit instantanément plus amicale. Enfin, jusqu'à ce que le groupe commence à se battre sans raison apparente pour le chat. Il resta un moment à observer le curieux spectacle qui se déroulait sous ses yeux, caché dans un coffre, lorsqu'un homme fit irruption dans la pièce. Le maitre des chiens, de toute évidence. Ce dernier ne s'attarda pas bien longtemps, il fut bientôt appelé sur les quais, tandis que deux dobermans à l'allure menaçante entraient à leur tour dans la pièce. Oliver prit bien soin de ne pas se faire voir durant l'entrevue qu'il suivit. Les deux derniers arrivants étaient loin d'avoir l'air aussi sympathique que Roublard et ses amis. L'un deux flaira néanmoins l'odeur du chaton et le débusqua hors de sa cachette. Terrorisé face à ce monstre, Oliver fit la première chose qui lui vient à l'esprit et griffa le museau du doberman pour se défendre. Roublard et les autres chiens vinrent immédiatement à la rescousse du chaton : il faisait partie de la bande désormais.

Une bande qui se trouvait dans une mauvaise passe. Endetté jusqu'au cou, Fagin, le maître des chiens, n'avaient plus que trois jours pour rembourser ce qu'il devait à Bill Sikes, un mafieux. Avec l'homme au bord du précipice, c'était l'avenir de tout le gang qui était en jeu.

Le lendemain, toute la petite troupe prit la direction de Colombus Avenue afin de trouver de quoi renflouer les caisses de leurs maîtres et par la même occasion, apprendre les ficelles du métier au nouveau venu, bien que ce dernier n'ait aucune idée de ce que cela impliquait vraiment. Il suivit docilement Tito dans une limousine qu'Einstein avait fait en sorte d'arrêter et resta là, un peu trop curieux au gout du chihuahua qui finit par l'envoyer faire le guet pour pouvoir se concentrer. C'était sans compter sur l'étrange forme qui se dessinait sur la banquette arrière… Voulant prévenir Tito, Oliver trébucha et redémarra la voiture par accident. Le chihuahua se trouva expulsé du véhicule, tandis qu'Oliver se débattait vainement dans les fils électriques que le chien avait laissé derrière. C'est à ce moment-là que la forme étrange qui avait inquiété Oliver se dévoila : il s'agissait d'une petite fille, bien décidé à prendre le chaton sous son aile. Mieux que ça, elle était déterminée à l’adopter.

En sa compagnie, Oliver passa l'un des plus beaux après midi de sa vie. Jamais il n'avait été aussi heureux. Enfin, il connaissait la joie de vivre choyé et entouré d'une personne qui l'aimait, ce dont il avait toujours voulu. Oliver avait adopté Jenny comme elle l'avait fait, et rien ni personne n'aurait pu les séparer. Sauf Georgette, le caniche de la résidence Foxworth. Ce qu'elle réussit admirablement à faire à l'aide de Roublard et de sa bande, le lendemain même. Jenny s'était absentée pour aller à l'école, seul Winston, le majordome, était à la maison en compagnie du caniche. Il fallut peu de temps au gang pour expédier l'homme dehors et s'introduire dans la maison. Leur mission, récupérer leur chat, au plus grand plaisir de Georgette qui les pressa et les aida dans leur tâche. Enlevé dans son sommeil, Oliver ne réalisa ce qui lui arrivait qu'une fois de retour au repaire de Fagin. Ses amis étaient venus le sauver. Le sauver ? Mais de qui, de quoi ? Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi on l'avait arraché au bras de Jenny, lui qui pensait enfin pouvoir vivre la vie à laquelle il avait toujours aspiré avant de se retrouver à la rue. Bien sûre qu'il aimait toujours ses amis canin, il leur devait énormément, mais Jenny… Elle allait s'inquiéter, le chercher… Il ne pouvait pas l'abandonner ! Il voulait simplement partir, rentrer chez lui. Ce discours ne fut pas du goût de Roublard qui, blessé par la forme d'ingratitude qu'exprimait inconsciemment Oliver, déclara qu'il pouvait partir s'il le souhaitait tant, puisque ses anciens amis n'étaient plus assez bien pour lui. Se sentant malheureux et coupable d'avoir à quitter ses amis de cette manière, le chaton trottina tristement jusqu'à la sortie.

Il n'eut pas le temps de mettre une patte dehors qu'il fut attrapé par Fagin, qui se désespérait de pouvoir un jour rembourser Sikes. Une idée le frappa cependant à la vue de la jolie médaille qu'Oliver portait à son cou. Un cadeau de Jenny, avec son adresse et le tout nouveau prénom d'Oliver dessus. En l'espace d'une seconde, le chaton venait de prendre une toute autre valeur aux yeux de Fagin : peut-être que la solution à ses problèmes financier se tenait là, au creux de ses mains. Les nouveaux riches propriétaires du chat feraient certainement n'importe quoi pour le récupérer ! Sans savoir qu'il avait en réalité affaire à une enfant, Fagin rédigea une lettre déclarant qu'il rendrait le chaton à condition qu'une certaine somme lui soit versée.

Oliver passa le reste de la journée dans la poche de Fagin, trimballé un coup chez Sikes, puis au vieux port. C'était là que Jenny était censée retrouver le pauvre homme, avec la rançon du chaton. Seulement, le temps se faisait long, les secondes s'écoulaient et la fillette n'avait pas encore montré signe de vie. Fagin s'impatientait, quant à Oliver, bercé d'un bout à l'autre par les cent pas de l'homme, il finit par se sentir étrangement étourdit. Lui qui avait les sens en alerte voilà quelque minute plus tôt, sentait désormais ses paupières se fermer sans raison apparente. Pendant plusieurs secondes, il luta, puis, il céda à un sommeil beaucoup moins anodin qu'une simple sieste…


   

Extras

PSEUDO : Anna, Honey, anciennement Hayley...
ÂGE: Bientôt majeur ! (Je suis presque une grande fille!)
PRÉSENCE: Plus que de raison.
OU AS-TU CONNU NMHE ?: Je le connais depuis... toujours?  hrt
EN T'EN PENSES QUOI?:  hrt  hrt
CODE:Vu & validé par le mercenaire  :smmmh
UN MOT POUR LA FIN?: Hippocampe (parce que Ananas c'était trop prévisible.)
   

   
alias. timezone. contact.

   

_________________
    Nightmare
    Keep your dream alive dreaming is still how the strong survive △ Dans le sein du possible en songe on s’élance; le réel est étroit, le possible est immense; l’âme avec ses désirs s’y bâtit un séjour, où l’on puise à jamais la science et l’amour, l’homme, altéré toujours, toujours se désaltère; et, de songes si beaux enivrants son sommeil, ne se reconnaît plus au moment du réveil. ©endlesslove


Dernière édition par Oliver Foxworth le Lun 24 Avr 2017 - 13:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Lun 21 Sep 2015 - 12:35

Ce cutie blblbl
Rebienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Lun 21 Sep 2015 - 19:36

Daaaaaaaawh trop trop cute !!!

Je t'aime déjà chaton ! (Tu vas y avoir le droit !) chaton

Mais je meurs de cuttitude là x3333
Revenir en haut Aller en bas

The boy who never grow up
avatar


DOUBLES COMPTES : Aucun pour le moment
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : J'ai personne pour le moment.. Je suis un vrai tombeur mais je suis un éternel célibataire!
OCCUPATION : Vendeur en magasin de jouets
HUMEUR : Joueur, comme d'habitude
MON ARRIVÉE : 12/08/2015
MON VOYAGE : 273
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Lun 21 Sep 2015 - 20:10

Re-bienvenue hrt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Lun 21 Sep 2015 - 21:07

Rebienvenuuuuuuuuuuue !
Je craque définitivement pour ton perso. ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar


DOUBLES COMPTES : Anna d'Arendelle, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :





DESSIN ANIME D'ORIGINE : Oliver & Compagnie.
ÂGE DU PERSONNAGE : Tout juste 8 ans.
COTE COEUR : Clawd ❤︎ Mes nounous ❤︎ Clémence ❤︎ Kiara ❤︎ Mally ❤︎ Nounours ❤︎ Mackenzie de la classe de CP ❤︎
OCCUPATION : Apprenti capitaine d'industrie, futur business man, assistant d'espion, rêveur compulsif... Et accessoirement, écolier en 1th grade.
HUMEUR : Terrorisé.
MON ARRIVÉE : 08/04/2013
MON VOYAGE : 605
LOCALISATION : New York, dans l'ombre des adultes.

MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Mer 23 Sep 2015 - 16:33

Merci vous 4. ♥ :hug:
J'annonce que j'ai fini ma fiche! *_*

_________________
    Nightmare
    Keep your dream alive dreaming is still how the strong survive △ Dans le sein du possible en songe on s’élance; le réel est étroit, le possible est immense; l’âme avec ses désirs s’y bâtit un séjour, où l’on puise à jamais la science et l’amour, l’homme, altéré toujours, toujours se désaltère; et, de songes si beaux enivrants son sommeil, ne se reconnaît plus au moment du réveil. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Sam 26 Sep 2015 - 22:00

Oliver ! ♥ Quel cutie !

C'est rare de te voir sous les traits d'un homme (enfin homme, pas encore mais on se comprend XD )

Bref amuse toi bien avec ce perso !
Revenir en haut Aller en bas

Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
avatar


PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1060
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Lun 28 Sep 2015 - 12:59

Hippocampe xDDD
Mais c'est MON mot celui-là xD

Bref, beurk un mioche. Rebienvenu! \\o//

Édit : Je n'ai rien à redire sur ta fiche, elle me semble parfaite //poutre//
Bon jeu sur NMHE mon bichon ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fée bricoleuse
avatar


PRESENCE/ABSENCE : Présente !
DOUBLES COMPTES : Théana & Marie
PHOTO D'IDENTITE :


Bitch Please:
 


Pony Club ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans
COTE COEUR : Allez savoir ...
OCCUPATION : Bricoler, râler des fois aussi un peu ...
HUMEUR : En colère !
MON ARRIVÉE : 15/11/2013
MON VOYAGE : 689
LOCALISATION : London Town ♫

MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   Lun 28 Sep 2015 - 20:16

Aaaaaaaaaaaaaaaaawhn ermagad *_* *_*
Mais kil est tout kikinou cet Oliver mon dieu !! Run

Rebienvenue parmi nooous, ta fiche est parfaite !!
Il nous faudra absolument un lien avec Marie, qui en plus est à Paris héhéhé :hug:

_________________
There no light without darkness
Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light

Peter ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City   

Revenir en haut Aller en bas
 

OLIVER ⊱ Once Upon a Time in New York City

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» New York City Kebab + V2
» New-York City - The Chrysler Building
» Apprentit Barman au New York city bar =)
» Quelques photos de mes 5 jours dans Manhattan, New York
» New York sur petit écran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... ::  :: C'est un nouveau monde :: Présentations validées-