Partagez | 
 

 John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Mar 19 Avr 2016 - 20:30

John & Tatcher

«J’ai déjà survécu a bien pire ! »



Nom Disney et de substitution

John Smith et John Tatcher

DATE ET LIEU DE NAISSANCE/ÂGE

En l’ère 1500 à Londres et il a 20 ans  

DESSIN ANIME

Pocahontas

MÉTIER

Capitaine d’expédition

ATTIRANCE

Hétérosexuelle

STATUT

En couple avec Pocahontas pour le moment

GOÛTS

L'aventure et la découverte des endroits du monde

PLUS GRANDE PEUR

La perte d'un être cher et les batailles entre peuple

SIGNES PARTICULIERS

Il est capitaine à seulement 20 ans

GROUPE

Brave heroes

CÉLÉBRITÉ

Chris Hemsworth

LE PORTAIL

Au nouveau monde d’aujourd’hui donc New York

INTERVENTION DU PNJ BAD DAYS ?

CREDITS

Crédits des images de votre présentation ici :
Gif présentation: Tumblr
Avatar : Chris hemsworth photobucket
Icon : Tumblr

Caractère

Depuis que j'ai commencé à être capitaine, j'ai compris qu'il fallait avoir du caractère, d'être un homme quoi ! Sans pour autant être agressif, mais il ne faut pas se laisser marcher dessus bien sûr et c'est bien mon image ! L'esprit d'équipe est une qualité d'or pour moi, aidé un membre de travail est très important tous autant que la famille et les amis. La violence, je hais cela ! J'ai beau être capitaine et à avoir mis les pieds chez les Indiens, mais je ne fais du mal à personne, pour cela que je n'étais pas d'accord avec mon supérieur Capitaine Ratcliff cupide et sans cœur… Après en reparlant de moi, je suis plutôt quelqu'un qui agit seul et qui fait son travail plutôt dans son coin, même si comme dis au paravant que j'avais un esprit d'équipe. J'aime beaucoup l'aventure, de connaître les choses et la sociabilité. Discuter est un de mes points forts, même si certains disent que cela ne sert à rien et qui rentre dans le tas sans réfléchir et sans raisonner. Comme tout le monde, j'ai de grandes peurs, mais je ne sais pas les qu'elles, après la seule véritable peur que je peux avoir, c'est de perdre quelqu'un de cher à ma vie… Quelqu'un avec qui j'ai fait un long parcours.


 

Conte

De mon passé, je n’ai pas grand-chose à dire, depuis petit, je travaille sur les bateaux et que j’ai fait des découvertes, et c’est de là qu’est venue ma passion pour les expéditions et j’en ai fait vraiment beaucoup dans ma vie et au fils du temps, j’avais pris la place de capitaine.

J’étais très content qu’un beau jour ! Organisé par la « Virginia company » dirigé par le commandant Ratcliff, mon supérieur, nous partions vers le nouveau monde ! Une terre totalement méconnue par nous les Anglais, je ne savais pas si le reste du monde connaissait cet endroit, ce serait donc formidable de le découvrir et de connaître le peuple sauvage qui y vivaient, on devait absolument y allaient et les civilisées comme notre propre peuple ! Ce beau jour arriva toute l’équipe avec tous les colons avec qui j’avais fait des grandes découvertes étaient là, un petit nouveau nommé Thomas nous avait rejoints, il était le plus jeune de nous tous et avait encore beaucoup à apprendre sur le métier de colon. Une nuit alors que l’on était à quelques morceaux de notre destination, un gigantesque tonnerre s’abattait et la pluie coulée comme des couteaux pointus qui chuter sur notre corps et la mer s’agitait avec violence que les voiles avec tout l'équipement du bateau faisaient remuer le navire ! C’était un danger pour nous, cela nous pouvait coûtait la vie ! Il fallait s’accrocher fort aux cordes et aux rampes du navire ! Thomas à ce moment-là avait besoin d’aide, à vrai dire tout le monde avait besoin d’aide et il fallait que j’intervienne à tout prix vue que j’étais capitaine, il fallait que je tienne mon rôle jusqu’au bout ! Thomas à cause d’une grande vague qui s’était infiltré sur le navire, tomba à l’eau, je devais le sauver, il ne fallait qu’aucun membre d’entre nous trouver la mort et personne ne mérite de mourir ! Je m’accrochais la corde qui tenait la voile brigantine et couru pour aller le sauvé de la noyade, j’aurais pu paraître fou en mi prenant comme ça, mais c’était l’unique solution que j’avais en tête, il ne devait pas ce noyé. Les colons avaient rattrapaient la corde à temps, car elle avait cédé et ils, nous remontâmes sur le navire, Thomas était enrobé de mes bras, il avait était sauvé et la tempête céda, nous étions sur le point d’arriver et le jour aller bientôt se lever.

En traversant le bateau dans la brume, nous aperçûmes une plaine avec toute une végétation, c’était notre destination qui s’approchait, nous étions enfin arrivés ! Après de bons mois de navigation, cela faisait du bien de trouver une terre très différente de la nôtre… Moins construite que chez nous et cela me paraissait beaucoup plus vaste que Londres ! Hâte de découvrir un peu plus cet endroit, je laissais un peu les colons de leur côté attaché le navire et j’en profitais d’escalader sur un grand arbre pour contempler la vue de cette première découverte du « nouveau monde ». C’était vraiment un agréable paysage avec d’énormes arbres et il y en avait de toutes sortes que certains m’étaient inconnus. Sorti de nulles parts ! Je sentis quelque chose me venir brusquement taper sur mes jambes, par défense, je sortis mon poignard et vu que ce n’était qu’un petit animal innocent qui devait venir de ces endroits. Je rangeai mon poignard dans ma botte et l’analysé de haut en bas avec joie, il était très mignon et n’avait pas l’air trop effrayé, pour lui montrer que j’étais affectueux envers les animaux, je lui offris un biscuit que j’avais rapporté de Londres. Il le sentit et me le prit directement de mes mains, à ce que je voyais, il aimait vraiment ce que je lui avais donné et pour la peine, je lui en tendis un autre, à ce moment, il fit un signal derrière lui, il voulait surement s’adresser à un de ses compagnons. Curieux, je voulais inspecter le lieu d’où venait son ami et à cet instant un genre de petit oiseau s’en prit à moi, il me piailler comme pour me dire de déserter son coin, au même moment Thomas cria mon prénom pour me dire de redescendre rejoindre la compagnie, car le commandant Ratcliff devait nous faire un discours et je redescendis rapidement.

Après un long discours pas très intéressant, du moins pour moi, cette histoire d’or et de creuser sous terre m’apporter peu. Je me permettais de dire au commandant Ratcliff que j’allais visiter les lieux pour y découvrir si un peuple sauvage y vivait, car à notre arrivée, aucun ne s’est montré. Je laissai mon équipe travaillée de leurs côtés tandis que moi, je faisais le mien en profitant de découvrir cette végétation magnifique, escaladant des roches, j’apercevais des gigantesques cascades d’eau avec un reflet du ciel bleu magique qui éblouissait mes yeux ! C’était une terre de cocagne, le paradis ! Après cette belle balade, je m’arrêtais à une chute d’eau bien fraiche, je buvais et me laver le visage… Je sentis que quelqu’un derrière moi me suivait et ça ne m’avait pas l’air d’être un animal ou quelqu’un de la Virginia company, je me réfugiais derrière un rocher qui était situé de l’autre côté de la chute d’eau en attendant que j’aperçoive la silhouette de cette créature qui m’avait l’air humaine mais sauvage. J’allumais la mèche de mon fusil à poudre noire et étais déjà préparer à faire feu, même si je n’aimais pas du tout ce que je faisais, tuer un être vivant, je n’aimais guère ça. Je me fis découvrir et j’aperçus enfin la silhouette…

Je vis avec la brume qui se dissipa petit à petit que c’était une femme de ces terres, je baissai mon fusil et échangeai un regard avec cette femme à la beauté époustouflante ! De longs cheveux ébène jusqu’au bas du dos, une peau bronzée, des yeux noirs à couper le souffle et une bouche rouge bien dessinée, un portrait que l’on n'aurait jamais croisé dans les rues de Londres. Je ne savais pas si elle avait peur ou si c’était moi qui devais avoir peur, mais je pris la peine de descendre du rocher où je m’étais posé et parcouru jusqu’à elle avec délicatesse mes pieds chausser de cuissardes noires qui trempé dans l’eau, au moment où j’allais me présenter en retirant mon chapeau, la jeune femme se retira et s’enfuyait loin de moi. Je la poursuivais en lui disant de s’arrêter, elle se faufila dans la forêt de cette terre jusqu’à ce qu’elle atteigne une rive d’une rivière pour prendre son canot, je lui répétai encore une fois de s’arrêter et elle se retourna vers moi avec un regard pensif en me disant des mots incompréhensibles, elle ne devait surement pas comprendre ce que je lui disais. Pour lui prouver qu’elle n’avait rien à craindre avec moi, je lui tendis ma main en lui adressant un grand sourire, hésitant, elle me coucha sa main sur la mienne et un sourire se dessina sur sa bouche, je la fis lever du canot et elle se rapprocha de moi. Je lui demandai son prénom, je ne savais pas si elle comprenait mon langage, un petit silence eu lieu et elle me sortit un mot « Pocahontas » je ne comprenais pas, donc, je lui demandai de répéter et me dit que « Pocahontas » était son prénom, un prénom bien étrange pour nous les Anglais, je fis de même pour moi avec mon prénom « John Smith ».
Après cette approche et nos présentations, Pocahontas et moi, nous discutâmes en faisant découvrir nos cultures différentes, il y avait avec nous l’animal à qui j’ai offert les biscuits Anglais et l’oiseau qui m’avait fait la guerre en piaillant dessus. L’animal s’appelait Meiko s’était un raton laveur, une espèce de la famille des ours, il était curieux et gourmand. L’oiseau s’appelait Flit, c’était un colibri, un oiseau-mouche qui picorait les fleurs, lui était plutôt têtu comme une mule et défensif envers la jeune Indienne et n’avait pas l’air de trop m’apprécier.
Je discuté ensuite avec Pocahontas d’un sujet dont elle était intéressée nos maisons comment était à Londres, je lui expliquai qu’elle aller les voir bientôt sur sa terre, mais elle n’avait pas trop apprécié ce que je lui avais dit, elle retenta de repartir et je me mis sur son chemin en m’excusant de ce que j’avais dit et que c’était pour le bien-être de son peuple que l’on allait construire sur sa terre, pour ne plus vivre en tant que « sauvage » le terme sauvage ne lui avait pas plu non plus et je lui dis que ce n’était rien qu’un mot pour signifier des gens non civilisés. Elle me raconta que les Indiens, son peuple, n’était pas des sauvages, mais des gens différents de nous les Anglais avec une nature humaine bien différente que la nôtre… Elle m’apprit beaucoup de choses sur la vie de cette terre et elle m’emmena visiter les autres merveilles de cet énorme continent ! La nuit tomba et des tams-tams retentissaient dans son village, il fallait qu’elle file au plus vite et je voulais tellement la revoir ! Je crois que quelque chose se créa en moi, mais je ne savais pas ce que c’était. Après trois jours, de mon côté, je retournais à mon campement en aidant les colons de la Virginia Company a monté des murets et à creuser. Les colons parlaient d’éliminer les Indiens, de trouver de l’or pour le compte du commandant Ratcliff mais je n’appréciais guère leurs sujets et je m’en allais du campement pour aller retrouver Pocahontas vers son village, en ayant la conscience que cela pourrait me mettre en danger.

J’arrivais jusqu’à l’habitation des Indiens, c’était immense ! Il y avait une partie du peuple qui péché vers un lac, des femmes qui s’occupaient de leurs enfants et d’autres qui étaient en train de cultiver dans un champ de blé un peu particulier, je me rapprochais de plus en plus, car j’entendis une voix d’une femme qui était très similaire à celle de Pocahontas, je ne savais pas si je faisais le bon choix de pénétrer dans le champ de blé. Et si le peuple me voyait, que feraient-ils ? Allaient-ils m’exécuter sur place ? Je ne savais pas du tout ce qui pouvait m’arriver maintenant. Je pris le risque sur moi et traversai les premiers champs de blé, je regardais dans les deux voies si l’on ne m'avait pas aperçu, mais en effet, deux personnalités étaient là ! La première se retourna, oh prodige, c’était Pocahontas. Je revoyais sa chevelure ébène frappante et son visage doté de ses beaux yeux noirs, je m’approchai d’elle, mais son amie allé alerter le peuple, heureusement que Pocahontas lui couva la bouche avec sa main. Pocahontas me demanda qu’est-ce que je faisais dans les parages, je lui dis que j’étais tout simplement venue la chercher pour la revoir, elle hésita si elle pouvait venir, mais finit par choisir de venir avec moi, elle s’en alla avec moi en disant a son amie de ne rien dire et qu’elle fait comme si elles ne nous avaient pas vues… Après avoir quitté les coins des habitations du peuple Indien, Pocahontas et moi, on se promena vers le milieu de la forêt, là où on se trouvait, il y avait toute une faune pas comme les autres. D’autres sortes d’animaux que le reste du monde n’avait pas encore découverts et à les voir avec ses propres yeux, c’était tout simplement magique !

Pocahontas et moi, on s’arrêta se reposer sur un tronc d’arbre en s’échangeant encore quelques cultures de nos peuples… Je lui posai une question sans importance, si de l’or se cachait sur ces terres, elle me montra une grappe de blé qu’elle me dit que chez eux ceci s’appelait du « Maïs », je lui dis que ce n’est pas ce que rechercher mon supérieur Ratcliff, alors je sortis de mon sac une pièce d’un livre sterling en or, ceci ne poussait pas par ici me dit-elle. Après avoir bien bavardé de ce genre de choses, je lui dis que ma troupe et mon supérieur Ratcliff allaient surement rentrée, vu qu’il y avait pas d’or ici, mais moi, je lui expliquai que tout ce qui était histoires d’argent et de fortune ne m’intéressait pas et que c’était bien dommage de quitter ce lieu avec beaucoup de belle choses à voir, Pocahontas me demanda si je devrais repartir chez moi à Londres, je lui dis que je n’avais pas de maison bien à moi et que si un endroit me plaît, je reste sur le lieu… Une lueur tourna autour de nous, je sentis comme s'il y avait une présence en face, je vis apparaitre un visage sur le tronc d’arbre en face de nous deux, je dis à Pocahontas si par hasard, je n'avais pas fait d’hallucination, elle me dit de regarder encore attentivement… J’apercevais alors qu’un visage de vieille dame apparaissait me saluant en me nominant, je demandais à Pocahontas si cela était normal que l’arbre m’adressât la parole, elle me dit que je pouvais lui parler et que ce cher esprit de l’arbre s’appelait grand-mère feuillage. À ce moment-là, on entendit des voix d’homme vernirent de loin m’appelant, il ne fallait surtout pas que je me montre avec la belle Indienne, par peur qu’ils lui fassent du mal, grand-mère feuillage pour les faire déguerpir de la zone, attaqua avec ses lianes les deux colons qui s’enfuient en courant la peur au ventre. Ce moment avait était drôle à voir, croyant qu’ils allaient revenir, je devais quitter Pocahontas en lui promettant de me retrouver ce soir au même endroit, je sentis mon cœur battre pour l’adorable Indienne.

Revenant au campement, Ratcliff sortit de sa tante pour parler de commencer une bataille, je l’interrompis en disant qu’une bataille était inutile et qu’il fallait laisser en paix le peuple, que j’admettais aussi que j’avais rencontré une d’entre elle et qu’ils étaient comme nous. Je sortis de ma sacoche en toile, la grappe de Maïs que m’avait offert Pocahontas, la troupe me demanda qu’est-ce que c’était, je leur dis que j’en savais rien jusqu’à maintenant et que c’était bien meilleur que le porridge où le gruau. Ratcliff m’arracha des mains la grappe de maïs en estimant que les Indiens seraient prêts attaquer pour protéger leurs ors, mépris de colère, je lui dis que l’or n’existait pas sur ces lieux et que c’était Pocahontas qui me l’avais avoué, pensant alors que c’était des mensonges, l’égoïste et imposteur Ratcliff se vantait qu’il pouvait récupérer cette terre, je lui dis que cette terre ne l’appartenait pas et que cette terre appartenait aux Indiens. Il déclara alors que si l’un d’entre nous, compris les colons rencontrait un Indien en cachette trouverait la mort pendu ! Le soir tard, alors que j’étais sensé dormir pendant que les colons parlés entre eux autour d’un feu de camp, J’éteignais ma chandelle et sortis de ma tante en me faufilant discrètement vers la sortie du campement, je courais de plus en plus vite pour atteindre le coin où se trouvait Pocahontas, je la prévenais que les colons allaient être prêts à attaquer, elle me dit que son père avait appelé les autres tribus guerrières pour faire de même, elle me conseilla de venir avec elle et de parler à son père, je l’arrêtai un certain moment en lui disant que les paroles ne suffisent plus désormais… Grand-mère feuillage nous expliqua qu’il fallait prendre l’initiative de la bonne action même si ce n’était guère facile, je regardai grand-mère feuillage en me retournant vers Pocahontas et j’acceptai avec une sincère décision d’aller m’exprimer devant le père de la cher indienne, qui m’enlaça de ses bras autour de mon cou et moi autour de sa taille.

C'est alors que je déposai mes lèvres sur les siennes, le cœur battant en l’enlaçant avec un amour fort qui venait de se créer entre nous, j’étais en train de profiter d’un grand moment de joie ! Le calme de notre moment de tendresse se brisa ! Un homme hurla en se dirigeant vers nous, je l’aperçus beaucoup trop tard qu’il eut le temps de se jeter sur moi armé d’un poignard forgé avec un os pointu ! C’était un Indien, Pocahontas essaya de l’éloigner de moi, mais l’homme la repoussa en arrière avec sa force de bœuf, il revient sur moi en me braquant son poignard vers le visage, je résistais durement avec l’aide de Pocahontas qui revient en lui disant d’arrêter sur-le-champ. Un grand coup de fusil retentit ! L’Indien tomba en arrière sur la rive d’un petit lac, je me retournai et vis que c’était Thomas qui l’avait fusillé, Pocahontas poussa des cris en se dirigeant vers Thomas, je la retenu pour la calmer, mais je la comprenais, un de ses hommes était mort tuer par un colon.

J’entendis les guerriers indiens qui se dirigèrent vers notre zone, je dis à Thomas de fuir au campement pour ne pas qu’il se fasse prendre, Thomas s’en alla en courant vers la direction du campement. Les guerriers Indiens m’avaient attrapé, deux me bloquèrent mes deux bras et un me pointa une lance devant moi si je bronchais, ils m’emmenèrent avec force au campement devant le chef des Indiens, le père de Pocahontas, il annonça les autres membres du peuple que j’allais être exécuté à l’aube au lever du soleil. Je fus mis dans un tipi isolé gardé par des guerriers Indiens et je ne fis rien que de dormir et de penser… Je vis alors une silhouette me caressant mon front en apercevant que c’était Pocahontas qui était venue me revoir avant mon dernier jour de vie, elle disait que si on ne s’était pas rencontré ça n’aurait pas était jusque-là, je lui dis que si je ne l’avais pas connu, je n’aurais pas était heureux comme je l’étais jusqu’à maintenant et que je serais toujours dans son cœur si elle me perdait…

Quelque temps avant le lever du soleil, je voyais par l’entrée du tipi les Indiens, se préparent pour la bataille contre les colons Anglais. Je n’aurais jamais voulue que ce fléau soit en arrivé là, c’était bien sur toute la faute de mon supérieur Ratcliff, décision qu’il avait prise depuis notre arrivée, j’avais découvert sa vraie nature à ce terrible cruel homme sans cœur !
L’aube avec un soleil rouge comme le sang se leva, les guerriers indiens m’attachèrent une corde autour du cou comme l’on faisait pour les pendaisons et m’entraînèrent en me bloquant les bras dotés aussi d’une corde aussi serrée qu’une ceinture jusqu’à un endroit inconnu, peut-être qu’il allait me tuer par pendaison ou d’une autre manière, je ne savais rien, mais je savais qu'aujourd’hui, j’allais mourir et que je ne pouvais plus rien faire face cette situation. Ils y avaient les femmes qui rejoignirent la troupe pour assister à la bataille, moi, j’étais au premier rang de la file indienne, le prisonnier, le reste était derrière moi en suivant comme une queue de serpent. S’arrêtant sur le haut d’une roche vers le milieu isolé de la forêt non loin de mon campement, les Indiens me jetèrent à terre sur une espèce de petite bosse, je voyais mon groupe de colons qui arrivèrent armés de fusil, de canon et d’épée. Le chef de la tribu indienne commença à s’armer d’un casse-tête aussi long qu’une massue et s’apprêta à me faire subir la pire douleur que j’aurais vécue avant de rendre l’âme, voire peut-être même mourir sur-le-champ !
J’entendis des pas de course d’une personne qui se dirigea dans ma direction, en criant un certain « Non » ! Qui se coucha après sur moi comme pour me protéger, c’était la femme dont j’étais tombé amoureux qui était venue me protéger, Pocahontas. Le chef de la tribu indienne arrêta son geste, au même moment, elle dit d’un ton très sérieux envers son père que s’il comptait me tuer, il devait la tuer d’abord, le père lui demanda de s’écarter, mais elle refusa en affirmant qu’elle m’aimait et que le chemin que les deux peuples avaient choisi était pitoyable, la violence ainsi que la haine.
Le père de Pocahontas baissa alors son arme en écoutant un genre d’esprit et en réfléchissant à ce que venait de dire sa fille, leva l’arme de ses deux bras par geste de paix et s’adressa à sa tribu et aux colons que ce que venait de dire sa propre fille était vrai, que c’était une preuve de courage et d’intelligence. Le père ordonna à un des guerrier indien de me libérer et je pouvais reprendre Pocahontas dans mes bras, j’avais évité la mort, j’avais évité le pire grâce à la femme que j’aimais, a la volonté de son père et à sa preuve d’innocence.
En regardant vers ma troupe de colons qui avaient baissaient les armes eux aussi, je vis Ratcliff qui pointa son fusil vers le chef indien, de toutes mes forces, je me décrochai des bras de Pocahontas pour aller protéger son père en projetant sur lui pour le reculer, le coup de fusil fut lancé et me toucha vers la hanche droite, j’étais à terre secourue de Pocahontas et de son père. Ratcliff était parti trop loin n’en avait fait qu’à sa tête que les colons l’emprisonnèrent en l’attachant grâce à des chaînes de fer.
Le jour même les colons décidèrent de lever l’ancre et de partir du nouveau monde qui maintenant que nous l’avion découvert s’appelait « Amérique », toute l’habitation indienne était venue nous saluer ainsi que Pocahontas qui s’agenouilla prêt de moi en me donnant un sachet fait en peau de bête avec des herbes médicinale de grand-mère feuillage pour adoucir la douleur, le père m’emmena une sorte de cape faîte également en peau de bête et me couvrit en le remerciant, en me disant que nous les Anglais faisait partie de leurs frères dorénavant.
Je proposai à Pocahontas de repartir pour Londres avec moi, elle hésita en se tournant vers son père qui lui dit qu’elle devait choisir son propre destin elle-même, elle regarda ensuite son peuple et pris une décision. Pocahontas ne pouvait abandonner son peuple, car ils comptaient sur elle, je la comprenais parfaitement, je lui dis que je resté ici alors, car je ne pouvais pas l’abandonner, elle me dit qu’il fallait que je rentre à Londres pour pouvoir être soigné, que quoi qu’il arrive, elle serait toujours dans mon cœur et dans le siens.
Nos lèvres s’embrassèrent tendrement une dernière fois, ma main se lâchait de la sienne tous en douceur. Les colons me portèrent jusqu’au navire sur un lit de blessé, la plupart restèrent en Amérique et les autres partirent avec moi, ils remontèrent l’encre en ouvrant les voiles et le navire commença à repartir pour Londres.
À quelques distances de la rive, je vis Pocahontas me regardant de loin, je lui administrai un dernier signe de salut en langage Powhatan et elle fit de même en me souriant comme quoi pour me souhaiter un bon courage. Je n’allais jamais l’oublier ! La femme dont mon cœur s’était ouvrit pour elle, j’espérais la revoir lors de mes prochaines expéditions vers l’Amérique.
En s’éloignant de plus en plus je pris du sommeil causé par la blessure sur la hanche, je m’endormis profondément en pensant encore à ma belle Indienne dont j’étais fou amoureux…

J'ouvris petit à petit les yeux, je vis que plus rien était normal, je ne me trouvais plus sur un bateau, mais bel et bien dans un monde très étrange...


 

Extras

★ PSEUDO : John Tatcher
★ ÂGE : 21 ans
★ PRÉSENCE : Je serait normalement dispo 5/7 ou 4/7 tous dépendra cher amis^^
★ OU AS-TU CONNU NMHE ? Je connaissais l'ancien forum nommé RPG Disney, j'ai essayait d'en trouver un autre, car il avait fermé et je suis tombé sur celui-là, il avait le même contexte et dont le staff sont les mêmes qui l'on recrée sous un autre nom!
★ EN T'EN PENSES QUOI? : C'est repartit pour l'aventure!
★ CODE : Vu & Validé par Honey ♥
★ UN MOT POUR LA FIN? Nous allons avoir de la caféine dans le sang!
 

 
alias. timezone. contact.

 


Dernière édition par John Tatcher le Jeu 5 Mai 2016 - 20:02, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Mar 19 Avr 2016 - 21:54
Je le redis ici, bienvenue^^ bonne chance avec ta fiche o/

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ladies don't start fights, but they can finish them.
PRESENCE/ABSENCE : Présente o/
DOUBLES COMPTES : Clochette & Théana
PHOTO D'IDENTITE :

Bitch I'm fabulous:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Les Aristochats
ÂGE DU PERSONNAGE : 16 ans
COTE COEUR : Mon apparence D:
OCCUPATION : Lycéenne
HUMEUR : Inquiète ...
MON ARRIVÉE : 23/07/2014
MON VOYAGE : 111
POINTS : 18
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Ven 22 Avr 2016 - 9:41
Bienvenue parmi nous beau blond o/ :eyebrow:

Bon courage pour la fin de ta fiche  :slip: Au plaisir de se croiser en rp :arg:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Anna d'Arendelle
PHOTO D'IDENTITE :



Chemistry ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Big Hero 6, Les Nouveaux Héros.
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans.
COTE COEUR : Rien que la chimie pour l'instant.
OCCUPATION : Tient un blog et une boutique de vêtement en ligne. Future etudiante en génie chimique.
HUMEUR : Déterminée.
MON ARRIVÉE : 14/02/2015
MON VOYAGE : 311
POINTS : 17
LOCALISATION : Londres.

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Ven 22 Avr 2016 - 15:42
Bienvenue officiellement sur le forum ! Run Bon courage pour ta fiche, si tu as besoin d'aide surtout n'hésites pas, tu sais où nous trouver ! hrt

_________________
"Another day of sun"
I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in my previous life is slipping away from me, my distant past is gone, is gone ❥ Climb these hills I'm reaching for the heights and chasing all the lights that shine. And when they let you down you'll get up off the ground 'cause morning rolls around and it's another day of sun.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
The boy who never grow up
DOUBLES COMPTES : Aucun pour le moment
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : J'ai personne pour le moment.. Je suis un vrai tombeur mais je suis un éternel célibataire!
OCCUPATION : Vendeur en magasin de jouets
HUMEUR : Joueur, comme d'habitude
MON ARRIVÉE : 12/08/2015
MON VOYAGE : 286
POINTS : 13
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Sam 23 Avr 2016 - 9:36
Bienvenue hrt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Mar 3 Mai 2016 - 22:30
Merci tous le monde pour votre agréable accueil!

J'ai finis ma présentation vous pouvez jetez un coup d’œil!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Anna d'Arendelle
PHOTO D'IDENTITE :



Chemistry ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Big Hero 6, Les Nouveaux Héros.
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans.
COTE COEUR : Rien que la chimie pour l'instant.
OCCUPATION : Tient un blog et une boutique de vêtement en ligne. Future etudiante en génie chimique.
HUMEUR : Déterminée.
MON ARRIVÉE : 14/02/2015
MON VOYAGE : 311
POINTS : 17
LOCALISATION : Londres.

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Jeu 5 Mai 2016 - 19:42
Let's go ! =D
Alors je n'ai pas grands choses à redire, tout les points de l'histoire du film sont là, en revanche il faudrait simplement préciser que John se réveille ensuite dans le monde réel, pas besoin de faire tout un paragraphe détaillé, une phrase de quelques mots suffit. dance2 Autre détail, y a pas mal de petites fautes qui viennent gâcher la lecture ce qui est dommage, je pense à la conjugaison de certains verbes du style "Je discuté" au lieu de "Je discutais". Y a plusieurs correcteurs sur le net qui peuvent aider si jamais ce genre de faute t'échappe (ce que je peux comprendre, je suis une vraie tête en l'air parfois quand j'écris. xD) comme bonpatron, le correcteur d'orthographe de reverso ou encore scribens. :slip:
Voilà, voilà, bon la dernière précision, c'est surtout pour tes futurs RPs, pour te valider, je te demande simplement de préciser l'histoire du réveil dans le monde réel, après ça tu sera certainement validé. :smile:

_________________
"Another day of sun"
I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in my previous life is slipping away from me, my distant past is gone, is gone ❥ Climb these hills I'm reaching for the heights and chasing all the lights that shine. And when they let you down you'll get up off the ground 'cause morning rolls around and it's another day of sun.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Jeu 5 Mai 2016 - 20:04
Voila c'est fait, j'ai revue aussi les fautes et j'en est modifié, j’espère qu'elle seront valable^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Anna d'Arendelle
PHOTO D'IDENTITE :



Chemistry ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Big Hero 6, Les Nouveaux Héros.
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans.
COTE COEUR : Rien que la chimie pour l'instant.
OCCUPATION : Tient un blog et une boutique de vêtement en ligne. Future etudiante en génie chimique.
HUMEUR : Déterminée.
MON ARRIVÉE : 14/02/2015
MON VOYAGE : 311
POINTS : 17
LOCALISATION : Londres.

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Jeu 5 Mai 2016 - 21:08
Super, te voilà validé ! Bon jeu parmi nous !

_________________
"Another day of sun"
I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in my previous life is slipping away from me, my distant past is gone, is gone ❥ Climb these hills I'm reaching for the heights and chasing all the lights that shine. And when they let you down you'll get up off the ground 'cause morning rolls around and it's another day of sun.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Hopps
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Zootropolis/Zootopie
ÂGE DU PERSONNAGE : 24
OCCUPATION : Policière à la NYPD et détective free-lance
MON ARRIVÉE : 17/04/2013
MON VOYAGE : 448
POINTS : 0
LOCALISATION : New York city

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Mer 18 Mai 2016 - 19:35
Je suis un peu (très) en retard, mais bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  Jeu 19 Mai 2016 - 19:42
Merci, ne t'inquiète pas pour le retard!
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]  
Revenir en haut Aller en bas
 

John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» John Tatcher---John Smith " Ceci est la terre des Indiens!" [Terminé]
» Compilation de toutes les citations de ou sur John Wayne.
» Freddie, John, Roger et Brian====> Queen...
» [John Saul] Creature
» John Ellis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: Au beau milieu d'un rêve :: C'est un nouveau monde :: Présentations supprimées-