Partagez | 
 

 Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Dim 18 Sep 2016 - 18:16


Elsa
Von Arendelle




"Peux-tu me dire pourquoi les gens cachent si jalousement leur vraie personnalité ? Comment se fait-il qu'en société, je fasse toujours autre chose que ce que je devrais faire ? Pourquoi les uns font-ils si peu confiance aux autres ? " Le Journal d'Anne Frank, 22 janvier 1944


Ex
tra



PSEUDO :
Bragation
ÂGE :
23 ans
PRÉSENCE :
Essentiellement le week-end, surtout en ce qui concerne le rp
OU AS-TU CONNU NMHE ?
 Recherche Internet
EN T'EN PENSES QUOI? :
Ca fait tellement, mais TELLEMENT plaisir de trouver un forum rpg Disney qui soit ACTIF ! Au vu de la longévité du forum je m’y intéresse depuis longtemps, l’an dernier déjà je cherchais à incarner Adam/La Bête
CODE :
Vu & validé par Anna ♥


UN MOT POUR LA FIN ?
 Hâte de me lancer dans l’aventure ! Et un grand grand merci à Elsa première du nom pour m'avoir gentiment cédé son personnage :)




Iden
tité

Nom Disney et de substitution :
Elsa von Arendelle (Elsa se fait passer pour la descendante d’une famille aristocratique allemande ruinée, ce qui n’est pas rare dans l’histoire tourmentée de l’émigration aux Etats-Unis
DATE ET LIEU DE NAISSANCE/ÂGE :
Royaume d'Arendelle, an de grâce 1821
DESSIN ANIME :
Frozen/ La Reine des Neiges
MÉTIER :
Etudiante en météorologie/petits boulots à mi-temps (serveuse, caissière…)
ATTIRANCE :
Homosexuelle (refoulée)
STATUT :
Célibataire endurcie
GOÛTS :
Etude/Littérature/Voyages/Sciences naturelles/Famille
PLUS GRANDE PEUR :
Etre pointée du doigt pour être différente et cataloguée comme un animal de foire/faire du mal à ceux qui lui sont proches
SIGNES PARTICULIERS :
Des cheveux blonds platinium, presque blancs, et quelques traces de ses pouvoirs d'autrefois (indifférence au froid, possibilité de faire tomber des flocons de neiges ou de faire souffler le vent)
GROUPE :
Crowned Head
CÉLÉBRITÉ :
Georgina Haig
LE PORTAIL :
New York
CREDIT IMAGE :
Nom du créateur ou site




Carac
tére


Elsa d’Arendelle est un être à la personnalité complexe et tourmentée : à la fois courageuse et lâche, à la fois déterminée et faible de caractère, à la fois altruiste et égoiste. L’accident avec sa sœur au cœur de son enfance fut l’acte qui détermina tout le reste de sa vie et eut des conséquences décisives sur sa personnalité. En partie à cause de la pression de ses parents, en partie à cause de ses propres remords, elle en vint à regarder que ses pouvoirs, qu’elle considérait comme une partie intégrante d’elle-même, était un danger pour le monde entier. Progressivement la jeune fille en vint à se détester elle-même, à se considérer comme une créature dangereuse pour la société. De là est issu un profond manque de confiance en elle dont elle n’est jamais parvenue à se débarrasser, malgré les progrès qu’elle a accompli depuis son arrivée à New York. Ce manque d’assurance est d’autant plus dérangeant qu’il contraste avec l’apparence rigide, sèche et parfois hautaine qu’Elsa peut afficher en société. Un héritage de son éducation de souveraine, mais aussi un moyen pour elle de cacher sa véritable personnalité, de peur que les autres ne la découvre et ne l’exploite.

Car le rapport d’Elsa avec autrui est tout aussi ambigu que son rapport avec elle-même. Si elle s’est autant isolée du reste du monde, c’est parce qu’elle avait peur de faire du mal à autrui : on pourrait donc penser qu’elle souhaite le bien de ses semblables. Après plusieurs années d’isolation, une partie d’elle-même aspire aussi profondément à recevoir de l’estime, de l’amour de la part des autres. Mais dans un même temps Elsa est toujours hantée par la peur d’être rejetée à cause de ses pouvoirs, d’être considérée comme une créature maléfique, une sorcière bonne à être conduite au bûcher.  Ces craintes se sont concrétisées le jour tragique de son couronnement, où elle a du faire face aux insultes, au rejet et à la peur de son propre peuple. Désormais une partie obscure d’elle-même la pousse à répondre au rejet par le rejet, de ne compter que sur elle-même et de ne jamais faire confiance à une Humanité qui la méprise. La situation est rendue encore plus complexe par le fait que, après plusieurs années de réclusion, la jeune femme manque cruellement d’aptitudes sociales, et il lui est très difficile d’interpréter l’attitude des autres.

Depuis son arrivée à New York, les complexes psychologiques d’Elsa se sont quelques peu apaisés. Le fait d’être débarrassée de ses pouvoirs y est pour beaucoup. L’ancienne reine commence à sortir, à fréquenter le monde. Mais il lui est encore difficile d’anticiper les actions des gens et de leurs faire confiance. Et ce d’autant plus bon nombre de conventions sociales de ce nouveau monde la laisse perplexe, elle qui a toujours grandi dans une cour régie par l’étiquette ou chaque acte était codifié et encadré. Entre autres choses, les approches très directes des hommes intéressés par elle la rendent mal à l’aise, et elle a toujours refusé poliment leurs avances jusqu’à présent.

Dans l’Ancien Monde Elsa a su mettre à profit son isolement pour étudier et lire énormément, afin de se préparer à son métier de reine. Au-delà des matières destinées à la formation des souverains, elle s’est intéressée à un spectre très large de domaines, notamment l’Histoire et la Nature. En plus d’être un défi qu’elle s’imposait de relever pour faire passer l’ennui, la lecture et les études étaient un véritable refuge pour elle, dans le sens où elle pouvait se permettre d’être fière d’elle-même au moins sur un sujet. La jeune femme n’a pas perdu ce goût dans le nouveau monde, ce qui explique son succès dans ses nouvelles études et la jalousie qu’elle peut susciter chez certains de ses condisciples.

Sur le plan physique, Elsa est une jeune fille d'une rare beauté: la taille longiline, les cheveux blonds platinium, les yeux bleus et grands, les traits du visage finement desinés... Elle aime s'habiller de vert et de bleu, mais en dehors de ce trait-là n'accorde pas une attention excessive à son apparence. Bien qu'elle sourit quand on lui fait un compliment sur son physique elle n'apprécie guère, cela lui donne l'impression d'être une poupée de chair.  




 




Dernière édition par Elsa von Arendelle le Mar 20 Sep 2016 - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Dim 18 Sep 2016 - 18:33


Co
nte



Is there somewhere I belong ? A place where I can be my true self ?





Il était une fois un minuscule royaume, coincé entre des montagnes abruptes, des forêts sombres et inexplorées et un immense océan. Il se tenait isolé des grandes affaires de son monde, se contentant d’importer des biens de premières nécessités et d’exporter son bois et ses produits artisanaux. C’était un royaume dont on disait qu’il avait toujours été imprégné par la magie, bien que le sujet soit tabou chez les habitants qui esquivaient le sujet dès que les étrangers posaient des questions un peu trop pressantes…

Et pourtant… la famille royale d’Arendelle cachait un terrible secret. De son mariage avec une princesse de l’aristocratie locale, le roi Adgar avait eu deux filles, Elsa et Anna héritières du Trône selon la coutume locale. La monarchie d’Arendelle avait toujours été proche de ses sujets, et la coutume voulait que la famille royale s’affiche régulièrement en public pour les principales célébrations. Or vint un jour où les portes du palais se fermèrent à double tour, sans aucune explication. Les apparitions du roi et de la reine se faisaient rares, et celles des deux princesses encore plus rares. Surtout pour l’aînée la blonde princesse Elsa, recluse seule dans sa chambre.

Car la jeune fille possédait des pouvoirs surnaturels, inhumains : elle était en mesure de contrôler la glace et le froid. Longtemps ses parents n’avaient pas jugé nécessaire de prendre des mesures, considérant que les pouvoirs d’Elsa n’étaient pas un danger. En effet, la petite fille se contentait à l’époque d’innocentes boules de neiges lors de jeux avec sa sœur. Mais un jour Anna fut blessée accidentellement par sa sœur aînée, touchée à la tête par un éclat de magie. In extremis la petite parvint à être sauvée grâce à l’action des trolls, un peuple mystérieux de la forêt. Mais la famille entière était traumatisée par l’expérience : plus rien ne serait jamais pareil.

Et en effet, cet événement tragique fut indubitablement le tournant de la vie d’Elsa. Elle qui avait toujours considéré ses pouvoirs comme une partie intégrante d’elle-même en vint à les rejeter comme étant une malédiction, qui faisait d’elle une créature bizarre et dangereuse. Lorsque ses parents décidèrent de l’isoler du monde extérieur, elle approuva ces mesures comme étant nécessaires, bien qu’en son fort intérieur elle fut blessée jusqu’au fond de l’âme d’être traitée ainsi comme une paria. Le plus dur fut indubitablement lorsqu’il lui fallut également couper les ponts avec Anna : soit Elsa restait cloîtrée dans sa chambre, soit elle ignorait superbement sa sœur en la croisant dans les couloirs, en dehors des banales salutations d’usage. Le malaise d’Elsa grandissait d’autant plus que, au fur et à mesure qu’elle grandissait, ses pouvoirs ne cessaient de se renforcer. La mort soudaine de ses parents au cours d’un voyage en mer constitua une nouvelle épreuve : la voilà qui était seule pour faire face à son anormalité. Pour sauver les apparences, elle s’efforça d’intérioriser les notions de contrôle et de dissimulation que lui avait inculquées son père, des principes matérialisés par une paire de gants spécialement conçus pour l’aider à cacher ses pouvoirs. Et ce tout en se jetant à corps perdu dans les études et la lecture destinées à la préparer à devenir reine.

Vint le jour de son couronnement officiel, le jour à partir duquel il ne lui serait plus possible de se cacher derrière les murailles du palais. Droite dans ses bottes, fidèle au mantra inculqué par ses parents, Elsa s’efforça d’afficher le visage le plus royal possible : froid, impassible, contrôlé. Alors qu’en elle ses pouvoirs exigeaient, la suppliaient pour être libérés. A cela s’ajoutait la peur des autres et une timidité naturelle après plus de quinze ans de réclusion. Seuls deux fois pendant la journée le contrôle d’Elsa faillit lâcher. Une première fois lorsqu’il lui fallut s’emparer du sceptre en enlevant ses gants. Une deuxième fois lorsque, ayant retrouvé Anna et s’amusant avec elle, Elsa dut se rappeler le danger qu’elle représentait pour sa sœur et revenir à une attitude distante.

Mais même la plus forte volonté du monde a ses limites, et il est impossible de se forcer éternellement contre sa propre nature. Lorsqu’Anna vint trouver sa sœur pour lui demander de bénir ses fiançailles avec un parfait inconnu en qui tout respirait l’artifice et l’opportunisme, un certain prince Hans, Elsa répondit avec la logique qui était exigée d’elle en tant que reine et sœur. Mais Anna s’accrochait à son rêve, et la discussion ne tarda pas à devenir orageuse. En quelques instants les blessures du passé remontèrent à la surface, et le contrôle exercé par Elsa sur elle-même se lézarda tel une muraille harcelée par des armes de siège. Un éclat de colère lui fit ériger une muraille de glace entre elle et les autres personnes présentes, et c’en fut fini de son secret.
En une seconde le cocon rassurant que s’était fabriqué Elsa s’effondra. La colère s’évanouit comme enchantement pour laisser place à une terreur indicible. Elle ressentait les regards portés, braqués sur elle : de l’étonnement, de la stupeur. Mais à l’étonnement allait succéder la peur, et à la peur la colère, et à la colère la haine. Le regard qui lui arracha le plus le cœur fut celui d’Anna, entre douleur et incompréhension. Son corps obéissant à l’instinct de survie, celle qui n’était déjà plus reine s’enfuit avec précipitation de la salle de bal. Elle ne savait pas où aller, juste qu’elle devait s’échapper si elle devait rester en vie. Mais le destin semblait vouloir s’acharner sur elle : à peine sortie du palais elle tomba sur une foule venue l’acclamer. L’acclamer… ou la saisir et la traîner par les cheveux au bûcher des sorcière ? Dans la tête terrifiée et désespérée d’Elsa, la confusion était à son comble, plus aucune être humain n’était digne de confiance. Elle battit en retraite jusqu’à une fontaine, où ses pouvoirs se manifestèrent une nouvelle fois au grand jour. Si Elsa avait pu croire qu’il y avait la moindre beauté dans son don, l’espèce de monstre de glace biscornu et terrifiant qui surgit de la fontaine gelée l’en dissuada à jamais.

Le duc de Weselton surgit alors accompagné de ses hommes, ordonnant son arrestation. La partie rationnelle d’Elsa ignora le fait qu’un dignitaire étranger ne pouvait en aucun cas se saisir de la reine d’Arendelle pour émettre le seul avertissement que la situation imposait : « Restez loin de moi ! ». Une nouvelle fois, les pouvoirs d’Elsa parlèrent plus vite qu’elle, et une projection de glace faillit détruire le duc. « Monstre… Monstre ! ». L’interjection cruelle qui tomba tel un couperet aurait dû affoler encore plus Elsa. Mais étrangement, elle sentit revenir en elle un éclair de lucidité à cet instant précis. Elle ne pouvait clairement pas rester à Arendelle, elle n’était pas fait pour vivre auprès de son peuple. Elle était un danger pour les autres, et les autres étaient un danger pour elle. Tout devint soudain clair comme de l’eau de roche. Un instant le souvenir d’Anna, sa chère Anna, faillit la faire rester. Mais la peur fut la plus grande : Elsa tourna le dos au palais, à la ville, à son ancienne vie, à jamais. Et elle prit la direction de la forêt, la population, trop effrayée, n’osant la suivre.

Combien de temps elle courut droit devant elle, seule et désespérée, Elsa ne saurait le dire. Elle s’éloigna d’Arendelle, de la civilisation, et se réfugia dans les profondeurs de la forêt enneigée. Lorsque ses forces l’abandonnèrent, elle finit par se réfugier dans un trou dans le sol, sans doute une tanière d’ours abandonnée. Roulée en boule, encore tremblotante, elle se sentait comme un animal traqué par des chasseurs déchaînés. Non pas comme des chasseurs : des chevaliers. Un tableau présent depuis toujours dans le bureau de son père, représentant Saint George terrassant le Dragon lui revint en mémoire. Etant petite, elle était resté plusieurs heures fascinées par ce tableau, admirant la grandeur et la bravoure de Saint George face le Monstre. Alors qu’elle visualisait dans sa tête le tableau, le visage de Saint George lui apparaissait maintenant froid, cruel, dénué d’émotion, tandis que le visage du Dragon trahissait la peur. Le Dragon, c’était elle désormais. Saint George, c’était le duc de Weselton, les gardes, la foule, la cour. Des larmes coulèrent et gelèrent sur ses joues tandis qu’elle réalisait qu’il lui faudrait se battre pour sa survie désormais.

Celle n’était plus reine que de nom construisit une barrière de glace à l’entrée de la tanière, afin d’en barrer l’accès à quiconque. Puis elle s’endormit, étrangement rassurée. Au moins pour ce soir elle était à l’abri. Puis de toute manière c’était mieux ainsi : elle ne pouvait plus faire de mal aux autres, et les autres ne pouvaient plus lui faire du mal. Anna ferait une excellente souveraine, elle était née pour ça : les autres l’aimaient, lui faisaient confiance, elle savait se lier avec les gens. Elle comprendrait mieux le peuple qu’Elsa n’aurait jamais pu le faire.

La jeune fille ne resta pas terrée longtemps dans son refuge, terrée comme un lapin en fuite. Il reprit bientôt le chemin de l’exil, avançant la tête basse dans la neige. C’est ainsi que, enfoncée dans ses pensées noires, elle parvint au sommet de la Montagne du Nord. Elle se prit à regarder en arrière, et se vit cernée par des paysages enneigés et vides, désolés. Mais en même temps que le sentiment de la solitude montait en elle une autre sensation. Elle se souvenait de toutes ces années qu’elle avait passer à rejeter cette partie monstrueuse d’elle-même, à se rendre seule malheureuse, pour le bien de sa sœur et des autres. Elle avait écouté les conseils de ses parents, elle était même allée plus loin que ce qu’ils lui disaient et avait transformé sa propre vie en enfer. Et pour quel résultat ? L’inévitable était arrivé, elle n’avait pu cacher ses pouvoirs plus longtemps, et c’était presque comme si les autres lui avaient lancé des pierres au visage. Elle revoyait le visage des nobles et des petites gens d’Arendelle, leurs yeux effarés et leurs mouvements de recul. Elle réentendait la voix de duc de Weselton, ce petit homme avide et mielleux à qui elle avait ouvert sa demeure. Monstre, Monstre…

Sans même qu’elle s’en soit rendue compte, Elsa avait enlevé sa tiare de couronnement, la tenait entre ses mains, et sous l’effet de la colère, la serrait, la serrait… Ses pouvoirs entrèrent en action et le petit objet vola en éclat, et d’un élégant geste de la main, la Reine des Neiges dispersa la poussière au vent.

Laisse-toi aller, laisse-toi aller… toutes les barrières psychologiques qu’Elsa s’était imposée volèrent en éclat en un instant. D’un geste de la main, elle faisait apparaître des monticules de neige, des stalagmites. Et les monticules de neiges se muèrent en bonhommes de neiges, et les stalagmites en colonnes, et des colonnes émergèrent un palais… Oui elle était une créature des neiges, oui elle avait des pouvoirs, oui elle était différente. Et non elle n’avait pas à en avoir honte. Et si pour être elle-même le prix à payer était de se couper de la société, de s’isoler dans son propre palais de glace… Et bien, qu’il en soit ainsi.

Elsa n’avait même plus besoin de commander ses pouvoirs avec ses mains, la glace semblait suivre ses pensées. Elle montait les marches d’un escalier qui se formait sous ses pas, tandis que des tours de glaces transparentes s’élevaient dans le ciel nocturne. La fierté de voir de quoi elle était capable : voilà un nouveau sentiment agréable à rajouter à la liste de ses découvertes. Elle avait toujours aimé l’architecture et l’esthétique, et elle sur mettre en œuvre ses connaissances dans ce qui resterait son héritage, son testament dressé à la face du Monde.

Quand tout fut fini, la Reine des Neiges se tint à l’entrée du balcon de la plus haute tour de son palais. Loin, très loin et tout en bas elle pouvait voir les tours du palais royal d'Arendelle. Un certain pincement de cœur la saisit en pensant à tout ce qu’elle laissait derrière elle, notamment à Anna. Mais sa décision était prise, il n’y avait plus de retour en arrière possible à présent. Elle prit conscience qu’elle ne pouvait plus se permettre de tels regrets. Son regard se pencha sur ses vêtements de couronnement, si brillants, si richement décorés, si aristocratiques : il lui fallait couper les derniers ponts avec le passé.

Avec une élégance infinie et un visage de marbre, comme il sied à une souveraine, Elsa retira ses parures, une à une. D’abord les joyaux, ensuite sa robe, ensuite sa tunique, ensuite ce qu’il restait. Consciencieusement, elle les plia, les empila contre le mur, et d’un geste de la main elle fit apparaître une muraille de glace qui les emprisonnait et les cachait à sa vue. Pour une raison qu’elle ne parvenait pas à identifier, elle ne pouvait se résoudre à les détruire. Elle se tint ensuite un instant debout, immobile, seule, nue comme une statue grecque. L’appréhension la saisit, et elle croisa ses bras sur sa poitrine, frissonnant mais point de froid. A présent qu’elle avait accompli le dernier pas, elle se sentait comme paralysée, incapable d’aller de l’avant.

C’est alors qu’une légère bise pénétra par la fenêtre du balcon, et enveloppa la Reine des Neiges. Elsa fermé les yeux, sentant le froid pénétrer par chacun des pores de sa peau. Le froid ne l’avait jamais dérangée. C’était ce qu’elle était, c’était sa nature. Comme par magie le vent délia les fils de sa tresse, et ses cheveux blond platinium tombèrent en cascade sur ses épaules, sur sa poitrine, sur son dos nu. C’était une sensation très agréable, et Elsa se jura à l’instant qu’elle ne se nouerait plus jamais les cheveux. A ce moment précis, elle se sentit véritablement renaître.

Sans qu’elle s’en rende compte, les flocons portés par le vent avaient commencé à se fixer à sa peau, comme happés par le fil de ses pensées. Ils se relièrent entre eux, et quand Elsa ouvrit les yeux, elle constata avec stupeur qu’elle était désormais couverte d’une magnifique et resplendissante robe de glace couleur bleu azur. Les yeux grand ouverts, elle resta un instant à contempler cet extraordinaire pouvoir qu’elle venait de se découvrir. Puis elle releva la tête, et jeta au soleil un regard de défi. Puis les portes du balcon se fermèrent à grand fracas, et Elsa d’Arendelle se replia dans sa Tour d’Ivoire.

Mais il n’était pas écrit que la Reine des Neiges pourrait vivre tranquillement, isolée du Monde : le destin ne devait pas tarder à la rattraper. Elsa n’eut pas le temps de se poser la question de ce qu’elle allait faire de sa nouvelle vie seule (construire des palais, explorer des montagnes et des pays lointains ?) qu’elle reçut une visite impromptue : Anna et un étrange inconnu, un homme des montagnes qui exploitait la glace semblait-il. Elsa aurait du se sentir heureuse de retrouver sa sœur, et pourtant c’était le malaise qui l’emportait. Elle avait coupé les ponts, sa décision était prise, et les supplications d’Anna ne pourraient rien y faire. Tout ce qu’elle gagnait à prolonger cette conversation c’était un surcroît de souffrance.

Et c’est alors que la cadette des sœurs d’Arendelle commis l’erreur qui allait tout précipiter : l’air toute joyeuse, comme si elle abattait sa carte maîtresse, elle sortit de sa poche… le gant qu’Elsa avait perdu en s’enfuyant de la salle de bal. Elle affirma que la Reine pouvait rentrer à Arendelle en cachant ses pouvoirs à nouveau, et que tout rentrerait dans l’ordre comme avant, et que cette fois elles pourraient vivre comme des sœurs. Bien qu’Anna ait agi d’évidence par naïveté, le sang d’Elsa ne fit qu’un tour, et un voile noir enveloppa ses yeux. Si le prix à payer était de porter à nouveau un masque, une armure, pour le reste de sa vie, alors ça n’en valait en aucun cas la peine. Elsa lâcha alors des mots durs, qui dépassaient sa pensée, sur sa sœur et sa manière d’appréhender le monde. Anna en fut blessée, mais il en fallait plus pour décourager la vaillante rouquine. Elle s’accrocha à la manche de sa sœur, et la supplia de revenir. Dans l’altercation qui suivit, un éclat de glace jaillit de la main d’Elsa, et frappa Anna au creux de la poitrine cette fois. Alors les dernières barrières de la raison sautèrent : complètement paniquée, Elsa fit apparaître un horrible monstre de glace, qui se chargea de chasser manu militari les intrus. Sans violence excessive, mais sans tendresse non plus.
Quant à la Reine des Neiges, elle se replia dans la plus haute tour de son château d’ivoir, et ferma les les portes à double tour derrière elle, emmurée dans son chagrin. Pourquoi la Providence s’acharnait-elle à la torturer ? Quel était donc sa destinée, son chemin sur Terre. Ses paupières se firent lourdes, sa tête s’abaissa, et allongée sur un lit de glace, elle s’endormit d’un sommeil sans rêves…

Mais il semblait que le Destin n’avait pas fini de jouer avec elle : sa surprise fut totale lorsque, à son réveil, elle se retrouva allongée sur un banc au milieu d’un parc. Envolée la tempête de neige, les montagnes, la forêt, le palais de glace, Arendelle, Anna. Elle se trouvait à Central Park, à New York, entourée par les regards intrigués des passants. Elle ne portait plus sa robe de glace, mais des vêtements étranges, semblables à ceux des couches les plus défavorisées de la population dans son Arendelle natal. Et le tout sans aucune logique, aucun début d’explication.

Après sa fuite traumatisante et l’échange blessant avec Anna, cette nouvelle expérience allait-elle la détruire psychologiquement une bonne fois pour toutes ? Contre toute attente, Elsa trouva en elle la force de relever la tête et de se battre. Dans le fond c’était peut-être là ce qu’elle avait besoin : prendre un nouveau départ, recommencer tout à zéro dans un monde totalement du sien. D’autant plus que ses pouvoirs, le fléau qui avait causé sa déchéance, s’étaient évanouis du jour au lendemain. Il lui en restait encore quelques traces -il lui est arrivé plus d'une fois de geler par inadvertance les canalisations sous son appartement en plein mois de juillet- mais rien qui ne puisse réellement nuir à ses semblables. L’ancienne reine, qui n’avait jamais travaillé de ses mains de sa vie, comprit vite les règles de ce nouveau monde et se mit à multiplier les petits boulots pour gagner sa vie : serveuse, caissière… Elle mit sa fierté de côté un instant pour loger dans un foyer social, avant de louer son propre petit appartement dès que ces économies le lui permirent. Remarquée pour son intelligence et son érudition, elle parvint à décrocher une bourse étudiante et s’inscrivit à une faculté scientifique. Héritage de son ancienne vie, elle choisit d’étudier la météorologie et les conséquences du réchauffement climatique dans le Cercle polaire Arctique.

Elsa s’étonna elle-même de sa rage de vivre et de sa détermination à se tailler sa place dans ce nouveau monde. Il faut dire que, dans le fond, cette société individualiste faisant l’éloge de la réussite personnelle convenait bien à sa personnalité indépendante et introvertie. Il lui restait difficile de se lier avec les habitants de ce nouveau monde au-delà des relations superficielles et utilitaires. A l’université, elle était aux yeux des gens le type même de la première de la classe rigide mais solitaire, qui refuse obstinément la plupart des invitations aux soirées et les invitations de ses camarades masculins. A son travail, elle se faisait remarquer pour son empressement à servir le client, par la façon impeccable avec laquelle elle servait… mais aussi par son peu d’empressement à interagir avec les autres serveuses.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleue naturelle
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : heu... j'ai oublié...
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 chez les humains
COTE COEUR : Il y avait quelqu'un, mais il a disparu...
OCCUPATION : Surveillante de piscine :D
HUMEUR : Just keep swimming :D
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 941
POINTS : 183
LOCALISATION : je suis perdue D:

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Dim 18 Sep 2016 - 18:45
bienvenue parmi nous o/

j'espère que tu t'amuseras avec ce perso!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
Anna
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 720
POINTS : 105
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Dim 18 Sep 2016 - 22:15
Bienvenue officiellement sur le forum sœurette ! coeur Hearteyes Bounce
J'ai hâte de jouer nos retrouvailles en RP, ça va envoyer du lourd. Please? N’oublie pas d'aller signaler si t'as fiche est terminée Run

_________________
    hope
    Some people know their hearts the minute true love starts I’ve sat alone in this room before hours and hours on end. I know this delusion won’t wish the door would open to reveal a friend. I know this solitude, I know this kind of cold but I have faith in what the stories told of true love, how I’d find true love. And here I am in this room again just as lost and small, that lonely girl with a desperate heart is who I am after all. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Hopps
Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Zootropolis/Zootopie
ÂGE DU PERSONNAGE : 24
OCCUPATION : Policière à la NYPD et détective free-lance
MON ARRIVÉE : 17/04/2013
MON VOYAGE : 451
POINTS : 0
LOCALISATION : New York city

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Lun 19 Sep 2016 - 12:00
Je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous !
Effectivement c'est une sacrée fiche que tu nous as fait là ça aurait été dommage de tout devoir recommencer. En tout cas amuse toi bien parmi nous et avec Elsa et à bientôt en rp ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
The boy who never grow up
Fearless Adventurer
DOUBLES COMPTES : Aucun pour le moment
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : J'ai personne pour le moment.. Je suis un vrai tombeur mais je suis un éternel célibataire!
OCCUPATION : Vendeur en magasin de jouets
HUMEUR : Joueur, comme d'habitude
MON ARRIVÉE : 12/08/2015
MON VOYAGE : 309
POINTS : 34
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Lun 19 Sep 2016 - 13:27
Bienvenue love !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Lun 19 Sep 2016 - 20:03
Bienvenue parmi nous jolie Elsa ! *_*

Tu fais une heureuse en prenant ce personnage ! D'après ce que je viens de lire, tu vas nous faire une Elsa PARFAITE ! coeur
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fée bricoleuse
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présente !
DOUBLES COMPTES : Théana & Marie
PHOTO D'IDENTITE :


Bitch Please:
 


Pony Club ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans
COTE COEUR : Allez savoir ...
OCCUPATION : Bricoler, râler des fois aussi un peu ...
HUMEUR : Soulagée
MON ARRIVÉE : 15/11/2013
MON VOYAGE : 717
POINTS : 54
LOCALISATION : London Town ♫

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Mar 20 Sep 2016 - 11:38
Bienvenue parmi nous jolie reine ! Très bon choix de vava Hearteyes
Je suis contente de voir ce personnage ici, pas autant que notre Anna bien sûr *_*
Ta fiche est super, tu vas nous faire une chouette Elsa !! :excité:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
Anna
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 720
POINTS : 105
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Mar 20 Sep 2016 - 13:57
Je te l'ai déjà dit par MP, mais j'ai beaucoup aimé ta fiche et les touches personnel que tu as apporté à Elsa ! coeur Je n'ai rien à redire, si ce n'est que tu as oublié de remplir la case "Date et lieu de naissance". Please? Une fois ce petit détail réglé, je te validerai sans problème. Run

_________________
    hope
    Some people know their hearts the minute true love starts I’ve sat alone in this room before hours and hours on end. I know this delusion won’t wish the door would open to reveal a friend. I know this solitude, I know this kind of cold but I have faith in what the stories told of true love, how I’d find true love. And here I am in this room again just as lost and small, that lonely girl with a desperate heart is who I am after all. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Mar 20 Sep 2016 - 23:03
Oups petit détail réglé !

A bientôt en rp pour manger du nutella ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
Anna
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 720
POINTS : 105
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  Mar 20 Sep 2016 - 23:36
Parfait ! Je te valide ! coeur
Ouiii, du nutella *_*

_________________
    hope
    Some people know their hearts the minute true love starts I’ve sat alone in this room before hours and hours on end. I know this delusion won’t wish the door would open to reveal a friend. I know this solitude, I know this kind of cold but I have faith in what the stories told of true love, how I’d find true love. And here I am in this room again just as lost and small, that lonely girl with a desperate heart is who I am after all. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle  
Revenir en haut Aller en bas
 

Cannot hold it back anymore ! - Elsa reine d'Arendelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elsa - Reine des neiges
» « Let it go, can't holding back anymore. » | Over
» Don't look back anymore. I'm home [Cerenna]
» Hold me back - Margo & Gabriel
» Coloriages "la Reine des neiges"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: Au beau milieu d'un rêve :: C'est un nouveau monde :: Présentations validées-