Partagez | 
 

 Premier jour (Mally)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Premier jour (Mally)  Ven 21 Oct 2016 - 0:48
Premier jour
Jack & Mally

Le lendemain de l'entretien qu'il a eu avec la petite Mally, le maître de la peur se réveille dans l'appartement qu'il partage avec sa colocataire qui est absente car au travail. Il baille, il n'a pas vraiment l'habitude de tomber dans les bras de Morphée vu son ancien état d'esprit, mais il dort peu et se couche-tard pour se lever très tôt. Il se prépare pour se rendre à sa boutique qu'il ouvre à 9 heures, il enfile un tee-shirt blanc à manche ras avec un jean et des bretelles de pantalon noires, il aime beaucoup les bretelles de pantalon, il s'en est fait une belle collection dans sa penderie, puis déjeune avec des tartines de beurre, son péché mignon même s'il trouve que ça manque un peu de moisissure. C'est assez perturbant pour lui de changer de régime alimentaire, de passé à des aliments avariés, des déchets et autres déjections qui est le régime alimentaire de tout habitant d'Halloween Town à des aliments plus soft tel du chocolat, du beurre où de la marmelade et sa curiosité envers ces aliments est telle qu'il fait des expériences dessus. D'ailleurs l'appartement est un vrai musée des horreurs qui fait frémir sa colocataire.

Il descend les escaliers de l'appartement, pousse la lourde porte et se retrouve dans la rue de Paris avec le bruit et l'agitation d'un vendredi matin, les gens qui crient, les longues files de voitures, Jack regarde tout ceci avec une extrême curiosité. Aujourd'hui, c'est la première journée d'essai de Mally, une nouvelle employée de son magasin qui lui a énormément plu, d'autant plus que, comme lui, elle vient d'un autre monde, ça veut dire que d'autre gens sont dans la même situation que lui et que peut-être, il pourrait retrouver sa douce et tendre Sally. Il se ressaisit, trêve de pensée il avait un magasin à ouvrir aujourd'hui.

Arrivé au magasin, il l'ouvre avec la clé et pousse la porte qui sonne, installé au comptoir, il attend les employés afin que ceux-ci l'aide à mettre en place les cartes d'Halloween, le zombie et la momie, car ils sont trop lourds, trop grands et tout seul, il n'a pas la force de les bouger. Peut-être en aurait-il eu la force s'il avait eu sa forme de grand squelette ?

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Dim 23 Oct 2016 - 21:57



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



Premier jour de travail! Je n’arrivais toujours pas à croire tout ce qui s’était passé la veille. Non seulement j’avais trouvé un emploi, mais mon patron venait d’un autre monde, comme moi! Il était littéralement un expert d’Halloween, puisqu’il fêtait cette fête depuis des siècles. Il savait comment effrayer les gens, comme il m’en avait fait la preuve… Je n’avais pas sauté partout en criant, mais je lui avais craché dessus à la vu des bestioles dans ma tasse. Il ne l’avait pas mal pris, mais en même temps, c’était de sa faute! J’en avais tiré une leçon : Ne pas laisser ma tasse sans surveillance et ne pas trop faire confiance à cet homme. Pas que j’étais une trouillarde, cependant j’étais parfois un peu nerveuse, ce qui menait à de forts sursauts, voir des réactions un peu exagéré… Il y a des gens qui se sont pris des tasses par la tête pour moins que ça! Tout dépendait de si j’avais assez dormit et de ma consommation de thé! Mal dosé, je pouvais tomber en manque ou si j’en prenais trop, et bien c’était le même genre d’effet que la caféine!

Je n’avais peut-être pas assez dormit à cause de l’excitation, mais je me sentais tout de même en forme lorsque je me levais pour me préparer à aller travailler. Je plaçai  une tasse et une boîte de sachets de thé dans mon sac, avant même de m’habiller. Ensuite je me préparai ma première tasse de la journée et c’est seulement après l’avoir finie que je pus aller vraiment me préparer, donc me vêtir et me maquiller légèrement, le but étant que ça semble naturel. Je n’aimais pas les dames qui s’appliquaient presque leur maquillage au rouleau… Non mais même les enfants à Halloween n’ont pas autant de couleurs sur le visage!  

Parapluie en main, je quittai mon ancien café, où je logeais en attendant de réussir à le vendre et de rembourser mes nombreuses dettes… C’était peut-être étrange comme endroit où dormir, mais quitter mon appartement après la décision de cesser l’aventure de mon café m’avait aidé côté monétaire…  Ça faisait toujours ça de moins à payer! Je chassais ses pensés négatives pour me concentrer sur ma première journée de travail. Du positif, c’était ce qu’il me fallait!

Une fois à la boutique, la porte était déverrouillée, Jack devait donc être déjà là. Je le découvris en effet derrière le comptoir. Je m’approchai de lui en souriant :

- Bon matin patron! Vous allez bien? Je vais seulement déposer mon sace et mon parapluie dans l’arrière boutique afin qu’ils ne soient pas dans nos pattes.

Je déposai mes effets dans un casier avant de retourner voir l’ancien squelette. Comment je le savais? Et bien j’avais fait une petite recherche internet la veille après avoir quitté l’épouvantail, juste après mon embauche. C’est qu’il m’avait beaucoup intrigué, alors j’étais allée fouiner et lire le résumé du film de lequel il était sortit… Parce que les différents mondes d’où nous venions tous, étaient en fait les différentes histoires de Disney! Je ne savais pas si Jack le savait… mais j’avais traumatisé la  dernière personne à qui j’en avais parlé…. Bon c’était peut-être du à mes méthodes… un peu brusques.

- Alors, par quoi on commence Jack? Des boîtes à déballer?




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Lun 24 Oct 2016 - 11:52
Premier jour
Jack & Mally

La jeune Mally arrive en premier, toujours suivie de son parapluie. Le squelette l’accueille en s'inclinant face à elle, c'est toujours ainsi qu'il accueille ses clients ainsi que ses employés, qui se méfient de lui et l'apprécient en même temps. Ils se méfie car même embauché, il continue de leur faire des blagues effroyables et ils l'apprécie, car malgré cela, il est un bon patron, il ne leur crie jamais dessus pour un oui où pour un non au contraire, il les encourage tout le temps grâce à cet optimisme inébranlable et enfantin qu'il possède. Et le squelette apprécie beaucoup ses employés, ils travaillent tous très bien malgré les erreurs qu'ils peuvent faire de temps en temps - mais qui ne fait pas d'erreurs dans la vie ? Lui-même en avait fait une énorme qui avait failli ruiné la fête de Noël, les erreurs permettaient de devenir meilleur - tout comme ses amis, il ne vaux mieux pas y toucher un cheveu sous peine de le mettre très en colère, c'est la seule chose qui peut le mettre dans une colère noire, qu'on maltraite ses employés où bien ses amis. Une relation teintée de méfiance, d'affection et de respect s'été tissée entre les employés et le boss.

-Bonjour à vous Mally, je me porte très bien merci et vous chère enfant ? Oui allez-y, allez, déposez vos affaires, elles ne vous gêneront pas comme ça !  

Il la laisse s'installer tranquillement et quand elle arrive, elle lui demande par quoi ils peuvent commencer.

-Eh bien déjà pour commencer, nous allons sortir les cartes d'Halloween puis la momie et le zombie dehors, tout seul, je ne suis pas vraiment capable de le faire ils sont trop lourds pour moi, ensuite hier peu après que vous soyez parti, j'ai reçu pleins de cartons, il y en a neufs au moins, et trois cartons sont remplis de bougies en forme de squelettes, citrouille et fantômes, je vais vous aider à ouvrir les cartons, je mettrais les prix et vous placerais les bougies dans votre rayon, je vous aiderais si vous avez besoin ne vous inquiétez pas ! Et vous êtes la première de mes employées qui est arrivée, mais les autres vont arriver bientôt, je  vous présenterais ! Qu'en pensez-vous ? ça vous va comme programme ?

Il bouge du comptoir et s'empare de la gigantesque momie au œil rouge entourée de bandelettes tellement sales que le blanc ne se voit plus. La saleté n'était que de la peinture, tout comme le sang du zombie. Halloween été dans quelques jours et il est très excité à cette idée.

-Halloween est dans quelques petits jours, je suis plus que certain que les vivants d'ici réussiront leur fête grâce à nous ! Oh, Halloween sera merveilleux !

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Mer 26 Oct 2016 - 17:51



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



Si j’allais bien? J’étais d’une excellente humeur! Je me sentais revivre avec ce nouvel emploi. Parce qu’à m’occuper des toilettes à la fête foraine, j’avais un peu l’impression que ça m’avait tué à petit feu… et à coup de fortes odeurs! C’était en quelque sorte terrible, j’avais faillit perdre ma « plussoyance »! Et si j’avais croisé le Chapelier ou le Lièvre? Ils auraient bien pu ne pas me reconnaitre! Bon, avec nos changements de forme, c’était normal en quelque sorte… mais sans « plussoyance » en plus?! Ça serait sans doute devenus impossible de même avoir une discussion… Au moins je n’avais plus trop à m’inquiéter pour cela, j’allais beaucoup mieux! La vie n’avait pas toujours été facile depuis que je me trouvais dans ce monde, qui était bien plus compliqué que Wonderland selon moi! Il y a même eu des moments où le thé me semblait fade et qu’aucune réflexion sur la morve de Chess ne me venait!

J’écoutais les instructions de Jack avec attention, c’est que je ne voulais pas le décevoir. Ça me semblait un bon plan, j’acquiesçai donc avant de l’aider  à déplacer la momie à l’extérieur. Il me semblait un bon patron, du genre compréhensif et qui garde son calme. Bon, il avait semble-t-il la manie de jouer des tours aux gens, mais c’était dans sa nature, alors je me disais que je m’y ferais. Pour l’instant, je mettais toutes mes forces en œuvre pour l’aider avec cette foutue momie qui étaient en effet très lourde. J’avais de la rapidité et de la vivacité, mais la force… on peut dire que ce n’était pas mon point fort justement! Même en humaine, je n’étais pas la plus grande ou la plus forte, mais j’avais toujours autant de volonté et nous parvînmes à la placer à l’extérieur. L’avantage, c’était que personne ne pourrait la voler pendant que nous serions occupés à autre chose!

Vint le tour du zombie… C’est avec un peu trop d’enthousiasme que je commençais à le manœuvrer. Je fis un pas de travers et trébuchai après un moment d’équilibre précaire… Me retrouvant sur le dos avec le zombie sur moi… par chance, les bras de la statue l’avaient empêchée de venir s’écraser complètement sur moi. Je pus donc admirer de très près les détails de cet horrible être. En fait, il avait l’air d’un sale pervers qui bave sur tout ce qui passe! Je pus m’extirper de ma mauvaise posture avant de fondre en excuse :

- Pardon Jack, j’espère qu’il n’a rien de cassé, il m’arrive d’être un peu maladroite… et je crois que je me montre un peu trop orgueilleuse quand il est question de force… Je paierais pour les dégâts éventuels. Je serais plus prudente à l’avenir…

Je me sentais terriblement mal… non mais faire ce genre de gaffes stupides dans les dix premières minutes! Des plans que je ne finisse pas ma première journée! Avec son aide, le zombie fut bien vite debout, puis placé à l’extérieur. Il ne semblait pas avoir grand-chose de cassé, peut-être une nouvelle fissure sous un bras? En même temps, comme je n’avais pas pris le temps de l’observer avant l’accident, je ne pouvais pas dire s’il n’avait pas une déformation autre. Je dus arrêter de regarder puisque d’autres employés arrivèrent, donnant lieux à des présentations.

Ensuite, il fut temps de passer aux fameux cartons à déballer et les chandelles à placer sur les étagères.



codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Mer 26 Oct 2016 - 20:25
Premier jour
Jack & Mally

Avec l'aide de la jeune Mally il arrive à porter sans encombre la momie pour la placée dehors, mais lorsque le tour du zombie fut arrivé, il se passa un accident. Mally se prit les pieds dans quelque chose et rapidement elle se retrouva avec le zombie sur son dos, du moins à moitié car les mains de la créature permettaient qu'elle ne finisse pas comme une crêpe. Le maître de la peur l'aide à se débarrasser de la créature, de toutes ses forces et avec un coup de main de l'ancienne Loire, il arrive à extirper celle-ci du poids de la créature. Plus de peur que de mal. Il observe le zombie et constate qu'il n'a que de légères bosses.

- Pardon Jack, j’espère qu’il n’a rien de cassé, il m’arrive d’être un peu maladroite… et je crois que je me montre un peu trop orgueilleuse quand il est question de force… Je paierais pour les dégâts éventuels. Je serais plus prudente à l’avenir…

Il pose délicatement une main sur l'épaule de la jeune fille :

- Ne vous inquiétez pas, petit vampire, ce n'est rien et il n'a rien ce zombie, de plus je cautionne les bosses si cela peut le rendre plus laid qu'il n'est ! Mais vous auriez pu vous tuée, vous auriez pu avoir bien pire, heureusement il n'en fut rien et vous allez parfaitement bien, vous comprenez désormais pourquoi j'attends mes employés pour sortir ces mastodontes !

Il rentre ensuite avec la jeune femme dans le but de s'occuper des cartons et peu de temps après les employés rentre tout en même temps mais Jack remarque quelque chose, il manque Marlee. Marlee une petite blonde en surpoids à cause d'un souci de thyroïde et qui n'arrive jamais en retard. Il sort dehors et la voit aux prises avec les Martin, un couple de pâtissier d'une cinquantaine d'années dont leur boutique de pâtisserie n'est pas très loin de la sienne à deux rues. Leur méchanceté n'a aucune limite envers lui qu'ils traitent de demeuré ou de cassos, le maître de la peur ne sait pas du tout ce qu'est un "cassos" mais au vu du ton qu'ils emploient il lui semble que ce n'est pas un mot très aimable. C'est bien la première fois qu'ils s'en prennent à une employée de sa boutique, d'habitude c'est lui qui subit les insultes et les moqueries. Et pas la moindre employée car il s'agit de Marlee, qui silencieuse, nuque baissée, écoute ces sermons démoniaques.

-T'est un monstre, vilaine, regarde-toi tu est laide avec tout ce gras que t'as grosse baleine, hé mon amour elle a pas besoin de se déguisée pour Halloween elle est d'jà déguisée en baleine, en cachalot ! Maigris car tu dois pas trop pouvoir te bouger dans les rayons ! Quel homme voudrais d'un thon pareil comme employée ! J'suis sure que le cassos il l'a prise uniquement parce qu'elle ressemble à un cachalot !

Le mari ricane en même temps que la femme. Une lueur de colère éclaire les yeux du prince des cauchemars, il ne supporte pas qu'on s'en prenne à ses employés, physiquement ou mentalement. Il quitte la boutique et s'interpose entre Marlee et Edmund et Béatrice, bras croisés.

-Bien le bonjour monsieur et madame Martin !
-Toi le cassos on t'a rien demandé, retourne dans ta boutique merdique à vendre tes produits merdiques et débiles d'ados attardé  !
-Ah oui ? Vraiment ? Quelle grossièreté, vraiment vous ne brillez point par votre intelligence ni par votre éloquence !  

Il se met à tourner autour d'eux, les bras derrière son dos, il tourne tel un corbeau autour d'un cadavre, puis soudainement il s’arrête. Lentement, très lentement il s'approche d'eux, se penche et son visage touche celui de Béatrice, la plus méchante des deux. Son aura de peur faisant effet, le couple se ratatine en tremblant et en claquant des dents. Il se délecte de cette peur exquise qui suinte de tous les pores de leurs peaux, cette terreur délicieuse tel un sandwich aux légumes pourris qu'il avait l'habitude de manger avec Sally lorsqu'ils faisaient tous les deux des piques-niques en amoureux -lorsque ce n'était pas Halloween bien entendu - sur la colline "magique" jouxtant le champ de citrouilles dans le monde d'Halloween. Magique car elle pouvait s'étendre à l'infinie.

-Ce n'est pas des manières de traiter ainsi une jeune femme voyons cela n'est pas raisonnable ! Alors je vais bien me faire entendre de vous mes chers, je vous reprends une seule fois à blesser mes employés, à les faire pleurer et je vous le promets sur ma tombe, oui je vous le jure sur mon cercueil, que vous me le payerez très cher, me suis-je bien fait comprendre ?

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Jeu 27 Oct 2016 - 18:45



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



Je fus contente que Jack ne soit pas fâché de cette maladresse. Même qu’il prenait ça avec humour! Il était vrai que vu la situation, plus laid était ce zombie et mieux c’était! Ce n’était pas comme si ça avait été une statue d’un ange ou de quelque chose de beau et pur! Je crois que même si un des bras avait été arraché, ça aurait pu ajouter à la crédibilité… je n’étais pas une experte, mais dans les films, il arrivait souvent qu’une de ces créatures perde un morceau en se trainant, à la poursuite de cervelle fraiche. S’ils avaient existés, il ne me faisait aucun doute qu’ils auraient une haleine terrible! Probablement qu’ils pueraient plus que le Bandersnash! Par chance, il n’y avait rien de cela dans ce monde! Pas que j’avais peur, mais parfois les fortes odeurs me rebutaient. Et puis, de ce que je savais, le problème des morts-vivants était la quantité. Ils ne sont pas rapides ou adroits, mais quand il y en a cent qui débarquent, il se peut qu’ils aient le dessus…

Mon nouveau patron avait bien raison, l’important était que je n’ai pas de blessure. Valait en effet mieux être prudent avec ces monstres! Nous étions sur le point de déballer les cartons lorsque je remarquais que l’épouvantail avait l’air soucieux. Avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, il sortit dehors où il y avait de l’agitation. Je crus tout d’abord que quelqu’un s’engueulait avec la momie ou le zombie, mais non, il y avait un couple qui s’attaquait à une blonde un peu rebondie. La pauvre ne semblait pas pouvoir se défendre. Je n’attendis pas avant d’emboîter le pas et de sortir à mon tour attrapant un passage un balais de sorcière. Bah quoi? C’était moins long que d’aller chercher mon parapluie!

Bien que mon premier réflexe ait normalement été de sauter directement sur les mécréants, je m’occupais plutôt de ma collègue, la faisant entrer dans la boutique en la rassurant. Je la confiais aux autres avant de ressortir me poster devant cette scène… particulière. Jack qui tournait autour du couple de façon plutôt intimidante. J’avoue que je n’aurais pas aimé me trouer à leur place! Quoique bien évidement, je me serais jamais pris à une autre personne de façon gratuite comme eux venaient de faire. Il semblait qu’ils avaient une dent contre le squelette et tout ceux l’entourant. Je ne pus m’empêcher d’admirer le côté protecteur de mon patron. Pas que j’en avais besoin, je pouvais très bien me défendre et envoyer balader quiconque venait me chercher des puces.

Les Martin semblèrent se ratatiner légèrement, ce qui me fit sourire. Mais pourquoi jack serait le seul à s’amuser aux dépends de ces mauvaises personnes? Non mais je trouvais que leur montrer qu’il y avait au moins une autre personne pour supporter le propriétaire d’Halloween Town… Je fis donc un pas en avant, lui demandant :

- Jack, je vous avais parlé que j’étais douée pour le ménage? Ma spécialité, c’est de sortir les ordures!

Je levai le balai dans la direction du couple, qui recula rapidement. Ils étaient sur la même longueur d’onde, c’était dommage que ce soit sur la méchanceté et la couardise! Un nouveau pas et ils s’éloignèrent encore. Je me sentais d’une humeur féroce, c’était le genre de personnes qui me mettaient hors de moi! Bon il faut dire que parfois ça ne me prenait pas grand-chose pour me mettre dans tous mes états, mais faire pleurer une pauvre jeune femme si tôt, ça avait de quoi déclencher la fureur de n’importe quelle personne un peu sensible!

- Je dis comme Jack, si je vous reprends à faire du mal à quelqu’un, vous allez apprendre tout ce qui est possible de faire à une personne avec un balai…

Ils grognèrent un truc comme quoi tous les employés de cette boutique étaient des « cassos ». Non seulement ils étaient méchants, mais en plus ils étaient des crétins! Non mais on ne leur avait pas appris que les cas sociaux peuvent parfois être dangereux? Et eux ils viennent s’en prendre à des gens sans savoir exactement qui ils sont… Il faut connaitre son ennemi! Je me mis en tête que justement, j’allais les étudier un peu, me renseigner sur eux. Je me tournai vers mon patron :

- Ils sont toujours comme ça? Ils sont horribles! La prochaine fois qu’ils recommencent, je les cogne… Bon, en attendant, je vais aller voir si cette pauvre… Marlee? Se remet de ses émotions.

Je rentrai à l’intérieur où tout semblait sous contrôle. La jeune femme avait commencé à déballer des cartons dans une autre allée. Je me redirigeai à nouveau vers les caisses de chandelles, avant de réalisé que je ne savais pas comment mettre les prix, ni combien elles devaient couter… Je dus faire signe à Jack afin d’avoir un peu d’aide. Je commençais, alors il fallait encore qu’il m’explique quelques trucs. Avait-il une étiqueteuse? Était-il le seul à la manier? De grandes questions existentielles qui me venaient! Bon pas si grandes, mais tout de même importantes.




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Ven 28 Oct 2016 - 12:55
Premier jour
Jack & Mally

À peine, le prince des cauchemars à t'il finit de prononcer ses mots que, d'un seul coup, apparaît près de lui la silhouette de Mally, armée du balai pour nettoyer le magasin (un balai de sorcière) et menaçant les Martin qui reculent chaque fois un peu plus devant sa hardiesse. Un sourire en coin se forme sur les lèvres de Jack, elle est visiblement dotée d'une force de caractère peu commune et d'un certain courage. Une force qu'il avait vu s'ébaucher lors de leur entretien d'embauche... Elle prend en charge Marlee qu'elle amène à la boutique. Il irait voir la jeune blondinette de vingt-six ans tout à l'heure, pour savoir si elle va mieux.

- Jack, je vous avais parlé que j’étais douée pour le ménage? Ma spécialité, c’est de sortir les ordures!
-Eh bien, vous avez en face de vous Mally deux ordures qui ne sont pas de première fraîcheur ! Et j'aime quand les ordures sont fraîches !

La jeune fille fit un pas de plus, le couple reculèrent encore une fois, acculé par le courage de la jeune fille, Jack constate que les pâtissiers sont ensemble dans leur lâcheté et leur bêtise mortelle. Le roi des citrouilles se dit que lui et Mally font un parfait duo pour le coup, elle avec la force de son courage, et lui il use de son aura de peur. Le courage et la peur entremêlés.

-Je dis comme Jack, si je vous reprends à faire du mal à quelqu’un, vous allez apprendre tout ce qui est possible de faire à une personne avec un balai…

Pour accentuer davantage cette menace sortant de sa bouche  et y mettre un poids elle s'avance une nouvelle fois tandis que Jack se remet à tourner autour du couple de pâtissiers, il savoure une nouvelle fois cette peur qui émane d'eux, un frisson de plaisir grimpe à son échine et un rictus machiavélique étire ses lèvres, révélant des dents blanches et légèrement pointues pour certaines.

-Mon employée ici présente sait se servir d'un balai et de son courage, quant à moi, je maîtrise l'art de la peur sur le bout des doigts, je crois que cela veut tout dire...à moins que votre intelligence des plus limitées ne comprennent pas le sous-entendu !

Là-dessus il éclate d'un énorme fou rire tout aussi démoniaque que son sourire, il n'en faut pas plus au couple de pâtissier pour prendre la fuite tout en marmonnant entre leurs dents :

-Tous les employés de ce magasin sont des cassos, ils sont anormaux et monstrueux, c'est pas que le patron qui est un cassos..."

Mais Jack s'en doute, ils reviendront à la charge, ils ont une mémoire limitée, à moins que cela ne soit leur méchanceté qui grandit chaque jour ?  

- Ils sont toujours comme ça? Ils sont horribles! La prochaine fois qu’ils recommencent, je les cogne… Bon, en attendant, je vais aller voir si cette pauvre… Marlee? Se remet de ses émotions.

Jack se calme peu à peu son rire diabolique s'estompe pour se fondre dans l'air du petit matin mais il a tellement ri qu'il en a mal au dos, il essuie d'un doigt les larmes de rire qui roulent sur ses joues et se passe les mains dans le dos pour ce massé. Il ne les aime pas ces deux individus et c'était réciproque.

-Ils sont tout le temps ainsi oui, apparemment ils n'aiment pas mon magasin d'après certains de mes clients habituels, à cause du fait qu'ils pensent que c'est un magasin sordide qui va effrayer les enfants, leur faire peur et qu'il faut les préservés des pensées de ce genre pour préserver leur innocence. Depuis ils viennent souvent m’embêter mais c'est la première fois qu'ils s'en prennent à un de mes employés. Ces grossiers personnages ont une mémoire aussi limitée que leur intelligence, à moins que cela ne soit leur méchanceté qui mûrit telle une fleur de jour en jour, ils n'en resteront pas là, vous savez Mally ils me font beaucoup pensés à quelqu'un que j'ai connu dans la ville d'Halloween : Oogie Boogie. Nous l'avions accueilli dans la ville d'Halloween peu après que sa fête soit tombée dans l'oubli. Mais c'est une longue histoire jeune fille...

En effet Oogie était foncièrement méchant et ingrat à la ville qui l'avait pourtant accueillie les bras grands ouverts peu après que sa fête ait disparu, mais il s'était évanoui dans le néant lui aussi et c'était lui, Jack, qui l'avait vaincu.

-Si une fête est oubliée des mortels, le monde de la fête en question disparaît et les habitants aussi s'ils ne parviennent pas à s'enfuir ! Ainsi, Oogie était parvenu à s'échappé....

Il regagne le magasin, accompagné de Mally, Marlee elle s'était mise au travail dans un coin du magasin à ouvrir les cartons des déguisements. L'ancienne Loire quant à elle semble perdue et lui fit signe.

-C'est moi qui m'occupe de fixer les prix ne vous inquiétez pas, bien que j'aime beaucoup faire participer mes employés à leur fixation en leur demandant leur avis, si ceci où cela est trop cher où point assez cher !

Là-dessus il ouvre un des tiroirs du comptoir pour en sortir une étiqueteuse manuelle de couleur orange - car il ne sait pas se servir d'une étiqueteuse électronique- qu'il pose sur ledit comptoir puis va voir Marlee pour s’enquérir de son état. La jeune fille semble s’être remise, bien que son visage soit triste et elle ne semble pas avoir le moral, des larmes coulent sur ces joues et tombent sur le carton dont elle s'occupe. Cela lui fait mal au coeur de voir ce petit visage si triste alors il pose une main sur sa poitrine puis il s'incline en face de la jeune fille, sa longue silhouette penchée en avant l’épouvantail s'empare de la main de la demoiselle et dépose un baiser sur le dos de celle-ci. Elle devient aussi rouge qu'une écrevisse ce qui amuse parfaitement le squelette. Elle sèche ses larmes.

-Ne croyez pas un traître mot de ce que ces grossiers personnages vous ont dit ma petite Marlee, vous n’êtes pas tout ce qu'ils ont pu dire, si je vous aie pris c'est pour vos qualités, vous vendez très bien les costumes, certes vous faites des erreurs, cela est tout à fait normal, qui n'en fait pas, moi-même j'en aie fait durant mon existence, mais les erreurs ne permettent-elles pas de devenir meilleurs, tous comme les échecs ?  

Il lui fait un clin d’œil malicieux avant de repartir derrière son comptoir.

-Bon, les amis, vous allez m'amener un par un tous les cartons que vous avez déballés, je vais m'occuper de fixer les prix... Mally je vais commencer par vous, amenez vos cartons de bougies ! Au faites, quelqu'un d'entre vous aurait-t'il la gentillesse de me dire ce qu'est un cassos ?  

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE


Dernière édition par Jack Skellington le Ven 25 Nov 2016 - 0:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Ven 28 Oct 2016 - 23:35



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



Aujourd’hui, j’apprenais une grande leçon à propos de Jack : Mieux valait être du même côté que lui! Non mais même moi, avec tout mon courage, s’il avait agit de la sorte avec moi, j’aurais eu de gros frissons! Ce qui m’occasionnait un léger malaise, c’était qu’il semblait vraiment se délecter de la peur des deux horribles personnages! Nous sommes ce que nous sommes, il ne changera pas. Le plus important était qu’il ne fasse ce genre de trucs qu’avec des gens indésirables. Sinon, on peut dire qu’il avait un certain sens de l’humour. Les ordures fraiches, hmm? J’imagine que celles qui sont trop vieilles sentent vraiment très fort!

Une fois qu’ils furent partis, je me sentis fière d’avoir défendu ma collègue! On pouvait dire qu’il y avait de l’action dans cette boutique, je m’ennuierais certainement pas, ça c’était certain! Avec tout ça on prenait du retard! Mais je pris tout de même le temps d’écouter ce que mon patron avait à dire sur les Martin. Ça me semblait là des gens obtus, qui jugent sans se renseigner! Il était normal pour les enfants d’être intéressé par ce qui pouvait faire peur! Halloween avait quelque chose de si mystérieux, d’intriguant! Au pire, c’était aux parents de décider s’ils laissaient leurs enfant venir dans la boutique ou pas. L’endroit n’était pas si lugubre, ce n’était pas comme si les employés étaient des tueurs fous! Il n’y avait rien pour se blesser, les couteaux étaient en plastique et il n’y avait pas d’allumettes ou de briquets à la portée de n’importe qui.

Il ne parla pas que de eux, mais aussi d’un personnage venant de son monde. Le méchant de l’histoire, à ce que j’en comprenais. Il y aurait toujours des gens ingrats comme ce Oogie Boogie, comme il y aurait toujours des gens du genre de ce couple horrible… Parfois mieux valait les ignorer, mais moi j’avais plus tendance à attaquer… chacun sa façon de régler ses problèmes.

Mais pour l’heure, mieux valait travailler! Je me sentis rassurée de ne pas avoir à étiqueter les prix sur les articles. Jack semblait plutôt habitué et avoir sa méthode de fonctionner. Alors que je m’affairais avec les chandelles, je pus constater encore une fois la grande gentillesse de l’épouvantail. Ce qui me vint en tête, c’est qu’il était plus humain que bien des gens. Il était humble et ne demandait pas l’impossible aux gens. Donc malgré ses petites blagues et ses petites bizarreries, c’était quelqu’un de très respectable. J’étais heureuse que nos chemins se soient croisés et que je puisse travailler pour lui. je n’aurais sans doute pas pus rêvé d,un meilleur employeur.

Lorsqu’il m’appela pour mettre les prix, je m’approchai avec la première boîte. Je fus surprise par sa question, mais moi aussi au départ je m’étais demandé ce que ça signifiait. Je pris le temps de chercher les mots pour bien expliquer :

- Si je ne me trompe pas, un « cassos », c’est un « cas social ». Donc en gros C’est pour parler de personnes dérangées, c’est une autre façon de traiter quelqu’un de fou. comme les Martin n’ont que ça à la bouche, on peut dire qu’ils n’ont pas beaucoup de vocabulaire. Je ne pense pas qu’ils soient bien placés pour juger qui que ce soit…

Je le laissais étiquetés les chandelles, lui emmenant les deux autres cartons, puis plaçant les articles dans mon rayon alors que le suivant aille faire mettre les prix sur ses articles. Je pus au passage conseillé un client qui voulait de petites chandelles pour placer à l’intérieur de citrouilles. Une fois que j’eus tout placé, je donnais un petit coup de balais afin que personne ne glisse sur les copaux de mousse qui étaient tombés. Certains objets étaient fragiles, donc ils avaient été protégés dans leur boîte à l’aide de ces particules, mais maintenant ils n’en avaient plus besoin.

N’étant encore qu’une débutante, je ne savais plus vraiment quoi faire sur le coup, jusqu’à ce que je pense qu’il fallait ranger ou se débarrasser des cartons vides. N’étant pas certaine, je demandais donc au patron :

- Les boîtes vides, on les range dans l’entrepôt? Ça peut être utile si des clients ont beaucoup d’achats… sinon quand on en a trop, on les mettra au recyclage.

Comme ça me semblait de solides boîtes, je ne pouvais pas me résoudre à les jeter. Ça ne coutait rien de les entreposer pour les réutiliser plus tard. Alors que je les rangeais, je sentis un courant d’air… Quelqu’un avait du mal fermer la porte arrière, celle qui menait à une ruelle et aux poubelles. Je la fermais, retournant à mes affaires sans me préoccuper de cela. Soudain je sentis quelque chose sur ma cheville… un truc poilu et qui se frottait. J’eus l’impression que mon cœur s’arrêtait… Je n’osais pas baisser les yeux, sachant exactement quelle horrible bête se trouvait là… il était entré par la porte ouverte et maintenant il s’en prenait à moi! Lorsque je me résolu à confirmer l’identité du monstre, je vis ses grand yeux jaunes tournés vers moi. Il osa même pousser l’insulte avec un « miaou » arrogant! C’en était trop! Je pris mes jambes à mon coup retournant dans la boutique en appelant le patron :

- JACK! JACK! Il y a... Il y a un… UNE CRÉATURE DU DIABLE! Dans l’entrepôt! Il me regarde et m’empêche de travailler! Il est entré par la porte arrière laissée ouverte! Je ne peux pas y retourner tant qu’il est là! Sinon se sera un cas de vie ou de mort… un seul survivant, ce sera lui, ou moi.

Bon, c’était peut-être légèrement exagéré, mais je ne pouvais toujours pas supporter la présence d’un ch… d’un ch… d’un félin domestique! Juste penser à dire potentiellement le nom me faisait frissonner. Peut-être que j’étais en peu en manque de thé pour avoir une réaction aussi excessive? Jack allait surement me prendre pour une folle! Oh minute… en fait je l’étais vraiment.




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Sam 29 Oct 2016 - 13:07
Premier jour
Jack & Mally

Jack observe les employés se regarder entre eux, ne sachant que répondre face à une question aussi bizarre, mais finalement, c'est Mally en venant lui porté ses cartons, qui le lui explique.

- Si je ne me trompe pas, un « cassos », c’est un « cas social ». Donc en gros C’est pour parler de personnes dérangées, c’est une autre façon de traiter quelqu’un de fou. comme les Martin n’ont que ça à la bouche, on peut dire qu’ils n’ont pas beaucoup de vocabulaire. Je ne pense pas qu’ils soient bien placés pour juger qui que ce soit…

-Merci pour votre explication Mally, au moins j'en sais un petit peu plus sur ce mot grossier !

Il se doute qu'il s'agît d'un mot peu aimable, mais au moins il a la définition de ce mot maintenant, c'est donc tout simplement une autre manière de dire qu'il est un psychopathe bon à enfermé à l'asile. Il sort avec délicatesse les premières bougies du carton, protégées par une boite ainsi que de la mousse blanche et épaisse, elles étaient en cire, mais la cire ça reste quelque chose de fragile. Il s'empare de l'étiqueteuse et place les étiquettes, il prend ensuite un stylo noir dans le pot à crayon en forme d'araignée et marque les prix : entre 1 euro et 15 euros, les prix dépendaient de la qualité des produits vendus ainsi que de leur taille. Il réitéra les mêmes gestes pour les cartons de costumes que lui donne Marlee, les cartons de citrouilles d'Ernest, etc. Il observa du coin de l’œil Mally qui pendant qu'elle range ses bougies dans son rayon conseille un client qui demande des petites bougies à mettre dans la citrouille qu'il viens de prendre dans le rayons "citrouille à mettre aux portes"

Avec tous ces cartons qui furent ouverts, la boutique ressemble véritablement à un champ de bataille, aux yeux de Jack, on aurait dit que des zombies ont essayé de rentrer dans le magasin. Des copeaux de mousses ainsi que des morceaux de cartons et du scotch marron (il ne sait pas encore trop comment s'appelle ce gros scotch qui barre les cartons, il oublie à chaque fois) jonchent le sol. Il remarque que Mally prend alors l’initiative de prendre le même balais dont elle s'est servie contre les Martin pour nettoyer tout ce fouillis.

-Nous gardons quelques cartons, ceux qui sont en bons états, ça peut en effet toujours servir lorsque des clients ont trop d'achats, ils peuvent ainsi les réutiliser. Ils sont entreposés dans l'arrière-boutique qui est assez grande pour les accueillir ! Et pour ceux qui sont en mauvais état où quand il y en a trop, le recyclage est en effet une solution ! 

En effet Jack s'est aperçu lors du premier mois dans sa boutique que les cartons de livraisons étaient très pratiques à réutiliser, mais il faut aussi évité qu'il y en aie trop où qu'il y en aie en mauvais état. Il la regarde disparaître dans l'arrière-boutique avec les cartons dans ses bras. Mais, alors qu'il s'occupe de regarder la facture de son fournisseur, il voit Mally revenir en trombe et échevelée de l'arrière-boutique.

- JACK! JACK! Il y a... Il y a un… UNE CRÉATURE DU DIABLE! Dans l’entrepôt! Il me regarde et m’empêche de travailler! Il est entré par la porte arrière laissée ouverte! Je ne peux pas y retourner tant qu’il est là! Sinon se sera un cas de vie ou de mort… un seul survivant, ce sera lui, ou moi.

Une créature du diable ? Voilà qui est très intéressant ! Il écoute sans bouger la jeune fille qui est dans tout ses états, puis sans dire un mot, il se lève pour aller vérifié ses dires. Il eut au fond de lui un sursaut d'espoir, peut-être qu'il s'agit d'un des habitants de la ville d'Halloween qui est apparu dans son arrière-boutique ? Le maire ? La famille Zombie ? Sally sa chère et tendre... Où alors ...Son Zéro, son chien fantôme, fidèle compagnon et son meilleur ami, il lui manque tellement lui aussi... mais il fut déçu de constater que, ce qui avait tant fait peur à Mally n'est pas Zéro et encore moins un habitant d'Halloween Town...juste un simple chat noir a l' œil doré qui vint se frotté à ses jambes. Le maître de la peur le soulève avec délicatesse et le prends dans ses bras, le chat ronronne, heureux d’être lové dans des bras puis le maître de la peur revient dans la boutique avec le félin dans les bras.

- Ce n'est qu'un chat petite Mally, il ne vous fera aucun mal...Il n'est pas méchant, regardez il ronronne !


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Lun 31 Oct 2016 - 1:33



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



En général, on pouvait dire que j’avais trouvé mes marques rapidement et que le fonctionnement de la boutique était facile à comprendre. Je ne trouvais pas ça si compliqué de voir ce qu’il y avait à faire. De un, il faut songer qu’il faut toujours que ce soit propre et sécuritaire, sinon, les clients iront voir ailleurs, c’est une des premières règles avec le business! Et puis c’est plus agréable de travailler dans un endroit où on ne risque pas de tomber et de se fracturer le crâne! Si j’avais eu un client à ce moment là, c’est certain qu’il aurait été prioritaire au ménage, car si on les fait trop attendre, les gens ne reviendront pas! C’est important de se faire une solide clientèle et de la rendre fidèle grâce à de petites attentions et surtout avec une grande rapidité de réponse.

Tout ça, ça allait, jusqu’à cette attaque féroce dans l’entrepôt! Je n’étais pas certaine de pouvoir m’en remettre tellement c’était sauvage! J’avais eu de la chance de m’en sortir sans blessure. Bon… je sais, il n’y avait pas eu de combat ou rien de ce genre, mais je n’aimais pas ce genre de créatures, que pouvais-je faire contre cela? C’était mon instinct qui parlait, le loir en moi qui s’exprimait! Qu’est-ce qui me disait que ce félin n’avait jamais mangé de souris? C’était un peu comme s’il avait mangé de ma famille! Bien que je savais que ma vraie famille était à Wonderland, je ne pouvais m’empêcher de ressentir un attachement pour tous les petits rongeurs de ce monde.

Je me crus sauvée lorsque Jack alla à l’arrière, qu’il mettra la bête dehors… MAIS NON! Il revint avec cette bête dans les bras! La vicieuse créature avait réussit à l’amadouer! Je ne pensais pas que mon patron pouvait être aussi dupe! Bon, je sais qu’en fait c’était moi qui n’étais pas rationnelle. Comme jamais je ne le serais, il fallait faire avec, je n’allais surement devenir « normale » et encore moins m’abaisser à aimer les matous! Par contre, je pouvais au moins essayer de me calmer, ça serait déjà un bon début. Mon excès de panique risquait de faire peur aux clients ou à mes tout nouveaux collègues… Quoiqu’ils devaient en avoir vu d’autres avec un patron pareil.

- Il est peut-être très « gentil » là comme ça… mais il a surement mangé des tas de souris! Je ne pense pas qu’on puisse lui faire confiance… Jamais un loir ne s’abaissera à faire confiance à ce genre de créature… à moins qu’il ne s’appelle Chess et ne soit magique. Chess, il n’a jamais essayé de me bouffer!

Je me sentais plus calme, mais je restais tout de même à distance. Cette bête avait sans doute un foyer, alors il faudrait bien que l’homme le remettre dehors pour qu’elle rentre chez elle. Je savais que les gens s’attachaient à leur animal de compagnie, alors même si je ne comprenais pas l’attachement qu’on pouvait avoir avec un félin, je savais qu’il fallait le laisser retourner d’où il venait.

- Si ça ne vous dérange pas, je vais aller me faire une petite  tasse de thé pour me remettre, ensuite ça sera quoi le plan? Autre que de remettre cette bête dehors… Avons-nous finit de déballer les cartons? Avons-nous de nouvelles décorations à installer?

Ce n’était pas une question de vie ou de mort, mais de concentration. S’il y avait un matou dans le coin, je risquais d’être terriblement distraite. Je me dépêchais, remplissant ma tasse d’eau, je la fis réchauffer au micro-onde avant d’y mettre la poche de thé. Ce n’était pas assez chaud, mais je n’avais pas de bouilloire! Comme c’était ma première journée, je ne me voyais pas trop faire des demandes… Bon j’avais demandé à ce que le chat soit mis dehors, mais ce n’était pas pire que si j’y avais été allergique. Je fis vite, buvant d’une traite avant d’aller rejoindre Jack, me sentant d’attaque pour la suite. Enfin, tant qu’il n’y avait  plus de ch… de félin domestique.




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Mar 1 Nov 2016 - 21:04
Premier jour
Jack & Mally

Aux paroles de la jeune femme, il comprend qu'elle a la phobie des chats à cause de son passé de loir. Elle qui n'a pas voulu lui dévoiler la phobie lors de l'entretien, voilà qu'elle la montre clairement et purement. Si Jack aime à demander leurs phobies aux personnes, c'est pour pouvoir en joué et s'amuser avec. Mais il ne sait pas pourquoi, cette fois-ci étrangement il n'a pas envie de jouer avec la phobie de Mally, peut-être parce qu'il commence à beaucoup apprécier cette demoiselle au caractère bien trempé ? En tout cas il sait désormais qu'il n'aura pas besoin de la défendre, elle a prouvé qu'elle sait se défendre elle-même. Mais si elle sait se défendre, le roi d'Halloween a conscience que ce n'est pas le cas de tout le monde, Marlee par exemple est trop timide pour se défendre en face de méchancetés.

Il remet donc le chat dehors, l'ancienne loire à raison il doit certainement avoir une famille quelque part, il n'est pas question de le garder.

-Allons hop petit être, pars rejoindre ta famille, des gens t'attendent et t'aime !


Il ferme la porte de la boutique et se retourne pour voir Mally qui se prépare un thé et le met dans le micro-ondes, elle a emporté tout un attirail.

-Ma parole mais vous avez sorti l'attirail ! Un peu comme moi lorsque je prépare le chocolat, à quoi est le thé je vous prie . Pourrais-je en goûter ?

Son ton est taquin mais plein d'une curiosité tout enfantine, il lui fait un clin d’œil amusé avant de réfléchir à sa question, se grattant le menton, ah les tics d'un ancien monde, on ne peut pas les perdre et il peut rester longtemps ainsi perdu dans ces réflexions et ses pensées jusqu'à ce qu'un employé vienne lui toucher le bras pour le réveiller ! Mais c'est vrai qu'il a bien envie de goûter ce thé, il est même d'une curiosité dévorante de savoir quel gout ça peut avoir, il sait ce que c'est à peu près pour en avoir vu dans les rayons des supermarchés mais depuis son arrivée il n'a pas eu l’occasion d'en goûter et de se renseigner sur ce sujet, s'il aime il se renseignerait sur le sujet, il aime tant faire de nouvelles découvertes et ce monde en était rempli ! Tout savoir, tout comprendre et tout avoir été le maître mot du prince des cauchemars, après Halloween bien entendu !

-hummmm...vous pourriez vous occuper de vérifier dans votre rayon si les clients n'y ont pas rangé n'importe quoi comme des masques ou des bonbons, j'ai remarqué que les mortels ont souvent la flemme de remettre les choses à leur place ! Pareil pour vous autres, mes amis, occupez-vous de voir si les clients ne se sont point mélangé les pinceaux avec les produits !  ordonne t'il aimablement aux autres employés.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Jeu 3 Nov 2016 - 20:08



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



L’être maléfique fut mis à la porte, ce qui m’apporta beaucoup de satisfaction et me calma grandement. Je pouvais donc savourer mon thé en toute quiétude. Jack vint me voir, me questionnant à propos de la boisson. Je trouvais que parler d’attirail était un peu poussé, je n’avais qu’une tasse et une poche de thé après tout! Bon et le reste de la boîte dans mon sac à main… Ce n’était pas comme si j’avais emmené une théière, les feuilles de thés, tasses et petites assiettes! Je n’avais trainé que le nécessaire, ce n’était pas comme lorsque j’étais à la maison, où je pouvais prendre mon temps pour faire infuser les feuilles et libérer toutes leurs subtiles arômes… Non, j’étais au travail et je ne devais pas trop perdre de temps!

- C’est un thé à la camomille, ça a des vertus calmantes… Je vais vous en faire une tasse, j’ai bu un peu vite la mienne et il n’en reste plus.

J’étais une amatrice de tout les types de thés, tant qu’ils étaient bien préparés, mais j’avais un penchant pour la camomille, ça m’apaisait un peu, m’empêchant de trop m’exciter. J’allais chercher une des tasses en forme de crane que le patron affectionnait tant, j’y mis de l’eau que je fis chauffer. J’y trempais ensuite la poche de thé, la retirant avant que ça ne devienne trop gouteux. J’aimais mon thé fort, mais pour un débutant en la matière, mieux valait le faire un peu plus léger. J’allais ensuite donner la tasse à l’ancien squelette en lui précisant :

- Je prends toujours mon thé tel quel, mais beaucoup de gens aiment y ajouter du sucre, du citron ou même un nuage de lait. Chacun ses gouts et l’important c’est d’aimer ce que l’on boit! Normalement je prends une bouilloire pour que l’eau soit bouillante pour le thé en poche. J’en apporterais une demain!

Parce que j’imaginais que je n’étais pas mise à la porte pour tout de suite. Malgré les quelques mésaventures de la journée, tout semblait plutôt bien se dérouler. J’osais penser qu’il y avait une certaine complicité entre l’épouvantail et moi. Ensemble, nous avions repoussé cet horrible couple. Tout deux, ne supportions pas les gens s’en prenant à plus faible. Et puis il n’avait pas insisté pour garder le félin, il ne m’avait pas nargué à propos de cette peur, jugée irrationnel par la plupart des gens. Nous étions en quelque sorte tout les deux fous à notre manière. Je ne pouvais sans doute pas trouver un meilleur patron.

J’allais ensuite inspecter les étagères de chandelles, remettant un peu d’ordre. Jack avait bien raison, il y avait des choses qui n’auraient pas du s’y trouver. J’allais les remettre dans les bons rayons, ce qui me permit de voir les autres marchandises. Je ne pensais pas qu’il pouvait y avoir autant de variété, mais il faut dire que je n’étais pas la plus grande connaisseuse en matière d’Halloween! Je pus conseiller des clients cherchant des bougies de couleurs. Ensuite, d’autres à qui je conseillais de fausses bougies, en plastique, avec une ampoule allumant grâce à une batterie, c’était plus indiqué avec des enfants turbulents! Il ne faullait pas qu’ils mettent le feu à cause d’une flamme sur la nappe!

Ainsi se succédèrent des clients,  des périodes de temps libres à ranger et une tasse de thé par-ci, par-là, lorsque ça ne nuisait pas. Ce serait bientôt Halloween et il y avait des tas de clients venus chercher le nécessaire pour une fête réussie! Pendant une accalmie, je pus aller voir mon patron :

- Alors cette tasse de thé? Vous avez eu le temps d’y gouter? C’est plutôt occupé! Mais je me demandais… vous n’avez pas peur qu’il y est moins de clients après Halloween et tout le reste de l’année?

Si, je commençais à m’inquiéter pour mon emploi… j’étais la dernière embauchée, donc s’il n’y avait plus assez de travail, la première congédiée…




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Dim 6 Nov 2016 - 12:28
Premier jour
Jack & Mally

Ils partent donc vérifier leurs rayons respectifs et Jack écoute avec avidité les explications de la jeune femme. Il faut le comprendre, a Halloween Town, le thé ça n'existe pas vraiment, les habitants s'abreuvent avec des boissons préparées par le docteur Flinkenstein. Mais l'explication l'intéresse au plus haut point, il la regarde donc préparé une tasse crâne emplie de thé et la lui remettre. Curieux, il trempe les lèvres dans la boisson et le gout, exquis, vient lui chatouiller les papilles gustatives. C'est un petit peu amer mais c'est vraiment très bon ! Une idée germe alors dans son esprit, une idée qui se veut lumineuse... faire un rayon thé d'Halloween et se dégoter du thé à la citrouille, il est sur et certain que les clients vont adorer et qu'en plus ça va permettre d'agrandir le magasin. Excité par cette brillante idée, Jack en ricane.

La matinée fut très longue avec le nombre de clients qui ne désemplissait pas du magasin, le roi des citrouilles faisait de son mieux pour aider ses employés, tout en leur octroyant quelques pauses où il se permit de leur faire quelques farces d'un gout discutable, pareillement pour les clients, les nouveaux n'ont pas l'habitude, quant aux habitués ils sont tout à fait habitués aux lubies du patron même s'ils ne sont pas toujours rassurés non plus. Entre les mauvaises plaisanteries macabres il a réfléchi à son idée toute la matinée, l'esprit dans les nuages, et plus il y réfléchit plus il la trouve excellente cette idée. Il ne reste plus qu'a contacté ses fournisseurs pour leur demandé s'ils ont du thé à la citrouille ! Mally vint alors à lui interrompre le fil de ses pensées. Il sent dans sa voix une pointe d'inquiétude et il s'empresse de la rassurer :

-Ne vous inquiétez pas ma fille, les gens d'ici semblent aimé se faire peur après Halloween, ils cherchent le frisson, ils cherchent l'horreur et la peur ! Je ne crains pas grand-chose ! Et vous non plus très chère ! Quand j'ai ouvert, ce n'était même pas Halloween que j'avais du monde alors, vous voyez, ce n'est pas encore demain que je mets la clé sous la porte ! Votre thé est merveilleux, d'ailleurs ça m'a donné une idée des plus merveilleuses !

Sur ces mots il lui fait un clin d’œil malicieux, oui il ne craint pas la périclitation de son magasin, certains Parisiens ont un certain gout pour le frisson. À cet instant, midi sonne sur l'horloge en forme de squelette de la boutique. Il est temps pour les employés d'aller manger, et pour lui aussi d'ailleurs, de revenir à son appartement pour se nourrir.

-Midi sonne, je ne vais pas vous faire des heures supplémentaires, il est temps d'aller manger, vous reviendrez tout à l'heure à quatorze heures, vous pouvez laisser vos affaires les moins importantes, quel imprudent brigand irait cambrioler un magasin sur Halloween je vous le demande mes amis !  

Là-dessus il rigole puis il sort les clés avec le porte-clé macabre accroché à celles-ci de la poche de son jean. Les employés retournent cherchés leurs affaires les plus importantes tandis que Jack en attendant qu'ils soient tous prêts, retourne la pancarte "ouvert" à "fermé". Il s'agit d'une pancarte en forme de citrouille inquiétante et grimaçant un rictus machiavélique. Il compte partir en dernier car il doit compté la caisse de la matinée.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Dim 6 Nov 2016 - 19:56



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



Jack se fit rassurant. Face à une telle confiance, je m’en voulais un peu d’avoir douté de la longévité de sa boutique. Il n’avait pas tord, les gens aimaient se faire peur à l’année. Et puis il y avait des fêtes costumées à tout moment, tout comme des bougies pouvaient être utilisées toute l’année, soit lors d’une panne de courant, soit pour une soirée romantique. Dans le rayon, il y avait des chandelles tout à fait normales, blanche sans rien dessus. Il avait donc sans doute raison, le magasin pouvait survivre même lorsque ce n’était pas Halloween. Beaucoup de gens aimaient les trucs glauques, donc ils devaient venir visiter la boutique de temps à autre pour voir les nouveaux arrivages. J’imagine que cet endroit devait attirer pas mal de curieux.

J’étais satisfaite que mon patron ait aimé le thé, c’était toujours bien de réussir à convertir des gens à cette boisson. Je ne pensais pas que ça lui inspirerait des idées par contre! Sans doute voulait-il vendre du thé? Pourquoi pas! Ça me plairait bien et puis comme je suis l’experte, il me nommerait sans doute responsable? Gérer les bougies et le thé ne serait sans doute pas si compliqué, au pire ce serait de ne pas les mettre trop loin un de l’autre. Je songeais pendant un instant à me faire payer en thé, une idée certes savoureuse, mais peut-être pas si bonne, car les créanciers ne voudrait pas de ce type de paiement… alors le mieux était encore d’être payé en argent et d’acheter le thé par la suite.

Avec tout ce qui se passait, je n’avais pas eu le temps de regarder l’heure, je ne pensais pas qu’il était déjà le temps d’aller manger! Mon estomac le confirma, donc j’allais chercher mes affaires en arrière avant de sortir. J’avais décidé de laisser ma tasse et ma boîte de sachets de thé à la boutique, de toute façon, j’en avais d’autres chez moi! En fait il y avait un placard plein… oh, mais pas que celui à la camomille, j’en avais plein de différents! J’aimais bien la variété et selon mon humeur ou le moment de la journée, je choisissais en conséquence.

Aussitôt chez moi, enfin dans mon ancien café toujours à vendre, je me fis un thé et un sandwich. Je n’avais pas particulièrement d’inspiration pour le repas, alors je ne me cassais pas la tête. Et puis j’aimais vraiment beaucoup les sandwiches au fromage!

Je nettoyais un peu avant de repartir pour le travail. Près de la boutique, je croisais Marlee, je fis donc le reste de la route avec elle, discutant un peu de choses et d’autres. J’imaginais que ma présence enleva toute envie à quiconque de se moquer d’elle. C’était vraiment une gentille fille, c’était juste dommage que des personnes prennent plaisir à lui faire de la peine à cause de son surpoids. Ces gens étaient comme des charognards, ne s’attaquant qu’aux faibles… je poussais la porte de la boutique, presque en retard pour avoir un peu trop parlé avec l’autre blonde…

- Rebonjour Jack. Tout va comme vous voulez? Bien mangé? Alors, l’avant-midi as-t-il été aussi fructueux que vous l’espériez?

J’étais fraiche et dispo, prête à attaquer cet après-midi qui s’annonçait occupée! Il y avait déjà des gens qui entraient, en quête de leurs derniers achats d’Halloween. Je dus donc bien assez vite retourner m’occuper de mon rayon, que ce soit pour des conseils ou le tenir en ordre.




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Mar 8 Nov 2016 - 11:26
Premier jour
Jack & Mally

l a donc pris le temps de compter sa caisse avant de partir et il est plutôt satisfait des recettes emmagasinées dans la matinée. Il prend sa veste puis ferme derrière lui à clé le magasin désert de toute présence humaine, celle-ci étant partie mangée et s'occupe avant la reprise de quatorze heures. Il se dirige ensuite vers son appartement pour se nourrir, il monte les marches de l'escalier, ouvre la porte de l'appartement et s'en va dans la cuisine où il ouvre le frigo (sa colocataire à dû s'en racheter un neuf car il l'a démonté pour pouvoir faire des expériences dessus) là il prend une grosse boule de fromage de brebis avec un yaourt des pâtes au coulis qu'il met avec difficulté à réchauffer aux micro-ondes. Il s'installe sur la table et commence le déjeuner du midi. Les pâtes sont exquises le fromage est très bon et le yaourt également. Il essaie de se faire à l'idée qu'ils ne sont ni moisis ni pourri et que le coca-cola qu'il boit présentement n'a pas été fait par le docteur Flinkenstein ou par Sally. Difficile de trouver du gout a des aliments ordinaires quand ses papilles ont l'habitude des peut ragoutants (mais délicieux) détritus !

Son déjeuner du midi fini, il fait la vaisselle et range avant de s'adonner à quelques expériences sur le nouvel ordinateur portable de sa colocataire qu'il démonte pièce par pièce avec un traité sur les ordinateurs à coté de lui. Donc ceci c'est la carte-mère, c'est pour les écrans d'ordinateur à ce qu'il a compris si cette carte tombe en panne il n'y a plus d'écran, du moins c'est ce qu'il pense comprendre. Il met à l'aide d'une pince la carte dans une fiole dotée d'un liquide bleuâtre pour voir la réaction qu'elle produit. Le liquide devient successivement jaune puis vert.

-Hummm... réaction très intéressante !  

Tout occupé qu'il est l'heure passe rapidement, il finit par rangée son matériel de scientifique pour se préparer à aller travailler. Il prend ses clés puis pousse la porte de l'appartement pour se rendre à sa boutique. Arrivé il y trouve Mally en pleine conversation avec Marlee qui a le sourire aux lèvres. Ça lui fait plaisir de la voir ainsi, plutôt qu'en pleurs ce matin. Il ne sait pas pourquoi mais Jack à l'impression que ce début d'après-midi recèle également de son lot d'imprévus.

-Re-bonjour à vous mes demoiselles, j'ai très bien mangé merci c'était des plus exquis même si la nourriture bien que délicieuse mériterais d’être un peu plus...passée de dates ! Et vous alors ?

Le zombie et la momie sont restés dehors, pas besoin de les mettre dedan pour le midi et ils sont trop lourds pour être volés de toute manière. Il n'y a plus qu'à sortir les cartes d'Halloween. La journée se passe bien jusqu'à 15 heures, il surprend une de ses nouvelles employées, Alex, engagée peu avant l'arrivée de Mally qui elle est à l'essai, qui s'occupe des bonbons d'Halloween en pleine conversation téléphonique avec quelqu'un dans l'arrière-boutique, alors qu'elle est censée travaillée et que ce n'est pas la pause !

-Ouais grave mon coeur... c'est un malade mental le patron un truc de dingue... un psychopathe quoi ! Il dit que la bouffe manque de moissie ! Il est trop bizarre ! Pareil c'est un tueur recherché par la police ! J'sais même pas pourquoi j'ai postulé dans cette boutique minable étant donné le diplôme de commerce que je possède je mérite mieux que ce poste bidon dans les bonbons d'Halloween, genre j'aimerais trop bossé comme vendeuse dans une boutique de parfum où bien un magasin de vêtements féminins ! En plus mon rayon est pas loin de celui de l'autre grosse vache de Marlee !  

Jack ouvre doucement la porte de l'arrière-boutique et se coule lentement derrière Alex, il l'a souvent vue au téléphone durant les heures de travail et elle ne déballe jamais ses cartons (c'est Marlee qui le fait à chaque fois pour elle) mais comme il est d'une grande gentillesse il a voulu lui laisser plusieurs chances. Chances qu'elle a jetées dans des marais putrides et gluants ! Alex sursaute. Heureusement que Marlee n'est pas là pour entendre mais lui en revanche, tout ce débit de méchanceté lui fait mal au coeur, ça fait deux fois qu'on s'attaque à la jeune fille dans le même jour. Il a beau être le roi des citrouilles, prince des cauchemars, il a beau aimée provoquée peur et horreur et apprécié s'en nourrir, il a beau vénéré Halloween et ne vivre que dans l'attente de cette fête, ce n'est pas pour autant que ça fait de lui quelqu'un de mauvais !

- Oh c'est...vous patron je vous avais pas vu dis donc vous m'avez fait une de ces peurs héhé...

-C'est mon travail depuis très longtemps que de semée la peur et la terreur ! réplique t'il froidement quant à vous vous êtes licenciée !  

-Pardon ? Mais je n'aie rien dit voyons... s'offusque t'elle

Elle est hypocrite en plus se dit-t'il.

-Vous m'avez bien compris, vous êtes licenciée pour faute grave ! Vous avez manqué de respect à votre collègue et à mes yeux c'est une faute grave ! J 'ai entendu votre... charmante et plaisante petite conversation avec ce qui semble être votre cher et tendre moitié, je ne suis point sourd vous savez ! De plus vous ne faites rien dans la boutique et c'est Marlee qui déballe vos cartons de bonbons ! Il me semble que c'est là votre devoir, Marlee a déjà bien assez à faire avec ses cartons à elle !  

-Co...comment ? Comment osez-vous me traité ainsi espèce de dégénéré du cerveau  ? Hurle t'elle, furieuse.

Jack se met à tourné lentement autour d'Alex, il la scrute du regard.

- Mais vous êtes pas bien vous ! Genre allez vous faire soigné espèce de Gomez Addams !

"Qui est ce Gomez Addams ?" pense-t-il naïvement

S'il est comme lui il a fortement envie de le rencontrer et s'il aime autant Halloween que lui il n'en sera que plus ravi !  Ils pourront ainsi s'échanger des techniques pour faire peur aux autres.

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Mer 9 Nov 2016 - 17:12



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



Je restais quelque peu perplexe… Il aimait la nourriture avariée? J’imagine que c’était ses habitudes dans son ancien monde? Pour ma part, je préférais manger des trucs bien frais. Bon, ça pouvait quand même être un truc congelé ou des fruits séchés, mais je ne voulais pas que ce soit passé la date de péremption! C’était des plans pour être malade. J’imagine qu’il le savait et que c’était pour cela qu’il ne le faisait pas. Son corps d’avant était sans doute capable de digérer toutes sortes de choses, mais les humains étaient un peu plus sensibles de l’estomac… Non mais c’était fou d’être si grand, mais si fragile… Non, je ne considérais pas que les humains étaient si fort, car ils avaient pleins de petites faiblesses, sans parler de leur maladresse!

- C’était délicieux, merci. Rien de tel qu’un bon petit repas pour se remettre d’aplomb!

Je me remis au travail sans attendre, rangeant mon rayon, répondant aux clients… Tout ce passait très bien! Je décidai de passé un coup de balai, les chaussures des clients ayant laissé des saletés un peu partout. Ensuite, je me dis que l’entrepôt avait peut-être besoin d’un peu de rangement aussi, je m’y dirigeai donc d’un bon pas avant de m’arrêter net en attendant des voix. Pas n’importe quelles voix, celles de Jack et une autre moins connue… La fille qui s’occupe des bonbons? J’aurais sans doute du rebrousser chemin, ce qui se passait-là ne me concernant pas… mais lorsque mon patron vira la petite garce, expliquant les raisons de se choix, je ne pu m’en aller… Elle avait insulté Marlee, c’était inadmissible! Une grande colère monta en moi et lorsqu’elle insulta aussi l’épouvantail, c’en fut trop.

C’est avec un regard haineux que j’entrai dans la pièce. Elle eut un moment d’espoir, pensant que je pourrais l’aider… mais c’était mal me connaitre! À mes yeux, elle était du même niveau que les Martin, un être exécrable ne méritant qu’un bon coup de pied au derrière. D’un geste théâtrale, je la pointai du manche du balai :

- Espèce de petite imbécile… Comment fais-tu pour te regarder dans le miroir, paresseuse? Comment tu ose insulter des personnes aussi gentilles et travaillantes que Marlee et Jack? Gomez Addams n’est rien comparé au maitre de la terreur! Sérieusement, t’es paresseuse même sur les insultes? Les Addams sont une famille fictive, ici tu es dans la réalité ma grande, si tu levais ton nez de ton téléphone, tu le saurais…

Je donnais un coup sur son portable, qu’elle échappa. En touchant le sol, il fit un petit craquement…  Je n’en avais rien à faire, s’il avait été dans sa poche ou son sac à main, comme ça aurait du, ceci ne serait pas arrivé. Elle ramassa rapidement l’objet en me disant que je lui en paierais un neuf… Et c’était moi qui passais pour la folle? Elle était encore moins réfléchie qu’un gamin!

- Oh arrête, on sait toute les deux que ce n’est même pas toi qui te l’ai acheté, c’est un cadeau de tes parents… tu sais, ceux qui n’ont jamais pris le temps de t’éduquer… Maintenant vaudrait mieux que tu sortes d’ici, faut sortir les ordures…

C’est en lui donnant de petits coups de balai sur les talons que je l’escortais jusqu’à la sortie. C’était marrant, ça faisait vraiment comme si je la balayais jusqu’à l’extérieur. Je ne pus retenir un sourire féroce de satisfaction lorsqu’elle fut enfin dehors. Comme elle braillait pour avoir son sac à main, j’aillai lui chercher, puis en lui remettant en mains de façon brusque, j’en profitai pour lui faire quelques recommandations… que plusieurs appelleraient des menaces :

- Je te conseil de ne plus revenir et de ne pas faire de misères à personne ici… parce que je te retrouverais et tu le regretteras… Ce n’était qu’un aperçu… Et puis trouve-toi une profession que tu aime bon sang! Et surtout… travaille! Sinon tu ne garderas jamais d’emploi…

Je tournais les talons pour retourner travailler, question de prêcher par l’exemple, comme on dit. Avant, je m’adressai à Jack :

- Pardon pour l’ingérence… Mais quand j’ai entendu qu’elle avait insulté Marlee, je n’ai pas pus passer mon chemin comme si rien n’était. Je ne supporte pas ce genre de personne, ingrate, paresseuse et qui démontre tant de méchancetés gratuites…

J’espérais que l’épouvantail ne l’ai pas mal pris, me préparant à être possiblement virée aussi… sinon j’étais prête à retourner au travail comme si rien ne c’était passé.




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Jeu 10 Nov 2016 - 1:47
Premier jour
Jack & Mally

Jack n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit de plus, il n'eut même pas le temps de réagir ni d'usé de ses pouvoirs de croquemitaine d'Halloween qu'une tornade blonde arrive dans l'arrière-boutique avec son balai dans les mains. Elle possède décidément un caractère aussi flamboyant que le feu, élément dont il use quelquefois lorsqu'il était un squelette pour impressionner davantage les habitants de Halloween Town ainsi que les mortels, étant un esprit, donc immortel de surcroît (il peut cependant disparaître dans le néant si sa fête est oubliée des mortels) on ne pouvait pas le tué, il pouvait s'enflammer à l'aide d'une torche sans que cela n'ait d'effet sur lui, dans ce monde il a compris lorsqu'une personne a écrasé sa cigarette sur sa main sans le faire exprès et que ça lui a causé une douleur insupportable, qu'il ne pouvait pas reproduire ça sous peine d'y laisser la vie. Mais ce qui le touche c'est qu'elle prend sa défense et celle de Marlee avec une hargne de guerrière. Son respect vis-à-vis d'elle grandit de plus en plus au fil de la journée, il s'est renseigné rapidement dans la bibliothèque avant de partir au boulot afin de savoir ce qu'est un loir. Un peu déçu que ça ne soit pas un vieux rat mort de vieillesse mais il constate qu'on peut être petit et avoir un courage aussi grand qu'une maison. Et une force de caractère digne des plus grands feux d'Halloween ! 

La jeune femme atterri dehors mais elle a oublié son sac à main, un sac à main grenat, sans dire un mot car complètement hébéter par la scène qui se produit sous ses yeux, il prend le sac à main pour le remettre à Mally qui le remet à Alex. Celle-ci fulmine et tente de nuire une dernière fois :

-J'avais besoin d'un boulot mais franchement je vaux mieux que vous tous réunis je suis la meilleure et en plus j'ai un chéri en or et vous j'suis certaine que vous êtes célib, entre l'autre là qui passe son temps a bouffé sans arrêt tellement qu'elle est énorme, l'autre Ernest qui sait pas marché correctement, et le Jack qui se prends pour le demi-dieu d'Halloween ! lol quoi ! Redescends sur terre pauvre débile, Jack Skellington n'existe pas, c'est un personnage de conte de fées ! D'ailleurs j'vois pas ce que les gens lui trouve mort de rire c'est genre cinq ans de mentalité il fait même pas peur ! Il fait grave pitié plutôt ! Que vois-je, que vois-je, du bleu du rouge du vert, que vois-je des flocons blancs dans l'air ! Mais allo le demeuré quoi ! Et puis... tout le monde préfère Noël a Halloween ! Pour preuve a Intermarché ils ont mis les décos de Noël et pas celles d'Halloween ! Ils ont d'jà mis les chocolats de noël aussi ! Noël et le père Noël c'est beaucoup plus important que cette fête pour attardés et son Jack à la con ! Tout le monde s'en fout d'Halloween ! Noël disparaîtra jamais, en revanche Halloween...

Pour la première fois depuis son atterrissage dans le cimetière de Christmas Town, Jack sent au plus profond de lui son vieux coeur se brisé en mille morceau à chacune de ces paroles mesquines, mais en bon esprit d'Halloween qu'il est et qu'il reste, en bon patron aussi il ne montre rien. Il tente avec courage devant ses employés de ravalé en lui un sentiment qu'il n'a plus ressenti depuis sa chanson dans le cimetière qu'il a chanté pour exprimé sa douleur, alors intense comme aujourd'hui. Il prends la décision d'usé de ses pouvoirs de croquemitaine sur Alex, elle ravale ces mots et commence à tremblé de peur, à claqué des dents alors qu'il joue de son aura sur elle, il remarque même que sa petite jupe violette commence à avoir une drôle d'auréole et finalement elle s'enfuit en courant sans demandé son reste. Jack se redresse alors, droit comme un i, le regard froid il ne montre pas que les mots de cette vile vipère l'ont touché. Du moins il tente. Il s'incline en face de la jeune blonde et dépose un nouveau baiser sur sa main, cette fois c''est par gratitude mais aussi galanterie.

-Vous avez eue raison ma chère petite Mally et je vous remercie du plus profond de mon vieux coeur !  Vous avez fait ce qui est juste, vous avez beaucoup de courage ! J'avais déjà de l'estime pour votre personne mais mon estime à votre égard augmente de plus en plus !

Elle retourne travaillé, alors qu'elle passe devant lui Jack lui attrape alors gentiment le bras et lui chuchote au creux de l'oreille :

-Vous possédez beaucoup de courage pour un si petit être, j'ai fais des recherches sur les loirs rapidement avant de partir ouvrir la boutique, quelles créatures minuscules !  

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE


Dernière édition par Jack Skellington le Jeu 10 Nov 2016 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Jeu 10 Nov 2016 - 21:03



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



Cette petite imbécile d’Alex était une pomme pourrie, il n’y avait rien à faire avec ce genre de personnes, sauf essayer de ne pas les côtoyer. Je suis peut-être un peu folle, mais je ne voyais pas comment quelqu’un de sain d’esprit pouvait se croire au dessus des autres… C’était une attitude digne de la reine Rouge! Le genre de personne qui décapite des gens pour un oui ou pour un non. Menteuse et ignorante sur le marché! Comme si Marlee mangeait tout le temps! Elle ne mangeait qu’aux repas et aux pauses, comme n’importe qui. Une vipère prête à répandre son venin sur quiconque la contredisant, c’était ce que cette ex-collègue était. Elle savait tout de même quoi dire pour blesser, car je sentis que ses propos ne laissèrent pas Jack indifférent…

Par contre elle y allait un peu fort, je pouvais concéder que Noël était la fête préférée de bien des gens, mais beaucoup adoraient l’Halloween. C’était deux évènements différents et je savais que la plupart des enfants aimaient beaucoup les deux. Et puis comme elles étaient commerciales et faisaient faire beaucoup d’argent, ni une ni l’autre n’était vouée à disparaitre. Les gens dépensaient beaucoup en décorations, costumes, friandises d’Halloween! Les enfants se costument pour aller à l’école ce jour-là, ils reçoivent des bonbons d’un tas de gens… mais à Noël? Ils peuvent se mettre un bonnet rouge et blanc? Ils recevront des cannes en bonbons, mais personne ne fait la tournée des maisons! L’esprit des deux fêtes est totalement différent et je crois que les deux sont importantes.

J’eus bien envie de donner une petite leçon à cette garce, mais le patron s’en occupa lui-même. Elle qui disait qu’il ne faisait pas peur, je n’étais pas certaine qu’elle se remettre de la frousse qu’il venait de lui faire! Et si jamais elle s’en remettait et revenait rôder dans le coin, je me ferais plaisir de lui rappelé ce rond humide sur sa jupe… Peut-être que l’épouvantail lui referait son numéro? Encore une fois, j’étais heureuse d’être dans le même camp que lui! Je crois que je pouvais le considérer en quelque sorte comme un ami, vus nos péripéties de la journée. Je fus d’ailleurs bien satisfaite qu’il ne soit pas fâché contre moi, nous avions le même point de vu pour ce qui était des gens méchants avec les autres.

- La justice est une des valeurs les plus ancrés en moi. Jack, ne la croyez pas, vous êtes effrayants. Je crois sincèrement que l’Halloween ne tombera pas dans l’oublie. La preuve c’est que nous avons été occupés toute la journée! Je ne crois pas qu’une fête sur le point de disparaitre serait aussi rentable. Elle ne cherchait qu’à blesser et pour cela elle a sortit des âneries.

Je sourie doucement à l’homme, sourire qui devint un peu plus malicieux à l’évocation de mon passé. Je murmurai à mon tour :

- Et encore, vous ne m’avez pas vu contre le Bandersnatch… C’était un peu comme une souris contre un grizzli…  et je suis repartie avec son œil…

C’était une distraction pour sauver la fausse Alice, question qu’elle puisse ensuite devenir la vrai Alice. Ça m’avait tout de même fait un beau trophée, pour le temps que je l’avais eu. Avant de retourner au travail je glissais un dernier commentaire :

- Je ne suis pas une trouillarde, mais une chose est certaine, vaut mieux être votre ami que votre ennemi.

Je retournai donc au travail pour de bon cette fois-ci. J’avais fort à faire pour que tout soit en ordre. Avec Marlee, nous nous divisâmes le rayon des bonbons, le rangeant aussi bien que le reste du magasin. Ce coin avait été négligé par la paresseuse en ayant la charge, mais comme elle n’était plus là, nous n’avions plus l’impression de ne pas avoir le droit d’y toucher. Si des clients avaient des questions nous pouvions leur répondre selon qui d’entre nous était disponible. Sans vouloir me vanter, c’était sans doute mieux que quand c’était Alex qui en avait la charge!

La journée se poursuivie ainsi, sans trop d’autres problèmes. L’atmosphère semblait vraiment mieux depuis le départ de cette gamine gâté qui nous servait de collègue! Un renvoie qui profiterait à l’entreprise!





codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Lun 14 Nov 2016 - 13:27
Premier jour
Jack & Mally

Les mots cruels de la jeune fille ont touché le cœur de Jack au plus profond de lui-même. Est ce vrai ce qu'elle a dis ? Est-ce que sa fête va disparaître et la ville d'Halloween sombré dans le néant comme celle d'Oogie ? Jusqu'ici ni lui ni les habitants n'ont jamais pensé à cette éventualité de toutes leurs non-vies ! Les yeux du roi d'Halloween Town se font triste alors que l'idiote est partie en quatrième vitesse. Mais les mots de Mally le rassure et lui redonne confiance en lui : elle à raison, Halloween ne peut pas disparaître comme ça et personne ne peut oublier une fête en quelques années ! Jack retrouve le sourire alors que tous les employés re-rentre dans le magasin. Et l'on peut dire que tout de suite l'ambiance s'apaise. Mally et Marlee se dirige vers le rayon de confiseries d'Halloween et un sentiment d'effroi s'empare du cœur de Jack lorsque il découvre ce qui semble être un rayon. Il manque de faire une crise cardiaque à la découverte de l’infâme désordre qui y règne ! Lui qui aime tant que le travail soit bien fait et bien carré, il est horrifié de constater que le rayon est à l'abandon, et que des dizaines de paquets de bonbons sont éventrés et qu'il en manque, cette Alex à du s'en mangé quelques-uns durant son séjour a Halloween Town, peut-être même qu'elle s'en est amené avant d’être licenciée qui sait ? Lui qui lui faisait entièrement confiance et lui avait laissé des chances ! Que doivent penser les clients ? Il aide les deux demoiselles à rangé correctement le rayon de confiseries, il est vrai que depuis le départ d'Alex une ambiance différente se fait sentir.

-Intéressant ! Qu'est-ce qu'un Bander ? De mon côté, vous serez la bienvenue à Halloween Town si jamais nous rentrons chez nous, je serais ravie de vous accueillir en ville, vous serez l'invitée d'honneur du roi de la ville, qui est moi ! chuchote t'il.

Il y a beaucoup de boulot, il offre toutes les confiseries ouvertes par Alex à Marlee ainsi qu'à Mally et aux autres employés du magasin, une certaine manière de les récompensés de l'excellent travail qu'ils font tous les jours depuis leur embauche, en plus de leur salaire ! Il possède beaucoup d'idées pour le magasin, mettre un rayon thés d'Halloween mais aussi proposé des bons de réductions pour la fête foraine a ses employés ainsi qu'à ses clients les plus fidèles ! Ça permet de gardé la clientèle et aussi d'avoir l'affection de ses salariés ! Il possède tellement de projets pour son magasin !

-Je prévois de proposer des bons de réductions pour la fête foraine aux employés ainsi qu'aux clients, mais je ne sais pas encore pour quelles attractions ni pour quels jeux de forains, je prévois aussi de faire un rayon thés d'Halloween avec du thé à la citrouille si j'en trouve et si mes fournisseurs en ont, sinon j'aviserai de trouver autre chose, Mally, vous qui vous vous y connaissez en thés, pouvez-vous m'aider a trouvé des thés adéquats à Halloween ? Il me faudrait des thés avec les couleurs principales de la fête, rouge, orange, blanc et noir !

Car d'après ce qu'il a pu constater tout à l'heure lorsqu'elle lui a fait goûter son thé à la camomille, elle semble y connaître un rayon dans ce breuvage et il a bien envie de la changer de place s'il crée ce rayon ça lui colle tellement mieux que les bougies bien qu'elle semble appréciée d'y travailler, mais il se dit autant qu'elle soit placée dans un endroit qu'elle connaît et lui n'a aucune connaissance en matière de thés !

-Ce breuvage est des plus délicieux ! Et je suis certain que le rayon marchera !


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ? VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 641
POINTS : 162
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Lun 14 Nov 2016 - 21:50



Premier jour

mais il faut continuer de surveiller sa tasse...



Alors que Jack nous aidait avec le rayon des bonbons, il en profita pour me questionner sur ce qu’était le Bandersnatch. Mais d’où sortait-il? Tout le monde savait ce qu’était ce gros monstre, un genre de croisement entre un ours et une tête de bouledogue.  Bon, tout les gens de mon monde, mais visiblement il n’avait pas vu tous les films où j’apparaissais! Quoique moi non plus en fait, mais à quoi bon puisque je l’avais vécut et que de toute façon je n’étais considérée que comme un personnage secondaire… Comme quoi on n’est pas toujours reconnus à notre juste valeur! Bon, je n’avais plus se problème, puisque le squelette semblait vraiment bien m’apprécier et reconnaître mes talents et aptitudes. Au point de vouloir que j’aille le visiter dans sa ville natale si jamais nous rentrions dans nos mondes… par contre j’avais des doutes que cela soit possible, car tous ces univers semblaient indépendants les uns des autres, donc pas de passages… Enfin, comme nous nous étions retrouvés ici, il y avait peut-être des passages maintenant? J’aimerais bien enquêter sur le sujet, mais je n’avais ni le temps, ni les moyens… Par contre j’avais la possibilité de montrer à mon nouvel ami ce que la créature dont je parlais ressemblait.

- Avec votre permission, ça ne prendra que quelques instants et vous verrez le Bandersnatch… Une image vaut mille mots, alors ce sera plus simple.

Ce faisant, j’avais montré mon téléphone, que j’avais sorti de ma poche arrière. Je ne me serais pas permis de l’utiliser en dehors des pauses, mais j’aimais bien l’avoir à porter de main pour si une recherche s’imposait. J’aurais certes pus m’en passer, mais j’aimais la facilité avec laquelle on pouvait trouver l’information sur internet, juste en tapant des mots dans la barre de recherche. Ainsi je pus lui montrer une image avant de ranger le téléphone.

Je pus manger quelques bonbons provenant des sacs que cette voleuse incompétente avait ouverts. J’écoutais ensuite mon patron parler de ses multiples projets. Les bons pour la fête foraine? Ça pouvait être intéressant pour l’été prochaine, parce que pour le moment elle était fermée et puis je n’avais pas tant envie d’y retourner tant que mes souvenirs des toilettes puantes n’étaient pas plus loin dans mes souvenirs.

Comme Jack voulait mon avis sur les thés pouvant représenter Halloween, je pris un crayon et un papier afin d’en dresser rapidement une liste. Bon en fait ce n’était pas si difficile, déjà e thé rouge est plutôt rouge, le vert est… vert et le thé noir est très sombre. J’en ajoutais quelques autres que j’aimais bien… sans oublier le thé à la citrouille! Voilà, ça me semblait pas mal, j’allais donc donner le bout de papier à l’épouvantail :

- Voici quelques idées, mais je crois qu’on devrait aussi ajouter certaines tisanes, pour l’essentiel ce n’est pas si loin du thé et il y a plusieurs saveurs intéressantes. Rien ne vous empêche de demander l’avis de votre fournisseur, il se peut que j’aie fait quelques oublis.

L’ensemble du magasin me semblait tout à fait propre, j’en profitais pour prendre une autre tasse de thé bien méritée. Une fois de retour dans mon rayon, je répondis à quelques clients. L’heure avançait et je commençais à avoir plutôt faim, car les bonbons ne m’avait pas nourrit, loin de là. Lorsque j’aperçus l’heure, je constatais que la fermeture était proche. Nous devions sans doute faire quelques trucs avant de partir. J’allais donc voir Jack afin de le questionner :

- Pardon, mais serait-il temps de rentrer la momie, le zombie et les cartes? Il a-t-il autre chose à faire avant la fermeture?





codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  Lun 14 Nov 2016 - 22:37
Premier jour
Jack & Mally

Le maître de la peur s'est pris d'amour pour le Bander dès qu'il l'a vu sur la photo du téléphone de la jeune demoiselle. Il l'a autorisé d'un hochement de tête à prendre son téléphone portable, de toute manière, il autorise les employés à l'avoir sur eux si jamais ils rencontrent des problèmes où qu'ils doivent être prévenus. Un monstre digne de la ville d'Halloween Town, s'il avait été encore vivant Jack lui aurait proposé de venir habiter leur ville, de toute sa non-vie, il n'a jamais vu un monstre pareil, très semblable à certains croquemitaines d'Halloween Town.

-Comme c'est dommage que vous l'ayez tué, j'aurais adoré qu'il vienne vivre à Halloween Town, il a toute sa place dans la ville !

Le rayon a retrouvé sa beauté d'antan, Jack est fier de lui ainsi que de ses deux employées alors qu'il demande à Mally des informations sur les thés. Alors que la fermeture approche à grand pas elle prend le temps de lui écrire des idées sur un bout de papier qu'elle lui tend. Il met le tout dans la poche de son pantalon, il va le lire plus tard. La fermeture du magasin approche et les employés rentrent les monstres d'Halloween ainsi que les cartes d'Halloween à l'intérieur et Jack leur vient en aide. Ils se préparent tous à partir, mais Jack, lui, prend les clés du magasin. Tous les soirs depuis la création du magasin, l’épouvantail prend la précaution de s'enfermer à clé dans le magasin pour éviter qu'on ne vienne lui faire un hold-up et compte la recette de l'après-midi. Il n'a pas peur de la nuit, il est un être de la nuit lui-même, et rentré sous la lueur des réverbères ne le dérange pas bien au contraire. Il se rend compte qu'il aime Paris quand la lune montre le bout de son nez, la nuit, le noir, le lugubre, c'est le domaine d'Halloween Town et de ses habitants, son domaine.

Tous les employés partent en lui disant bonsoir et Jack les escorte jusqu'à la sortie, la clé du magasin dans sa main dans le but de s'enfermer à clé dans le magasin. Il sourit à Marlee qui lui souhaite bonne nuit et Mally est la dernière à partir.

-Vous êtes une employée merveilleuse mon enfant ! Vous faites un excellent travail, je suis très fier de vous ! J'espère que, lorsque vous serez engagée, vous continuerez d’être aussi sérieuse et studieuse et que vous ne vous laisserez pas allé comme cette Alex qui présente bien quand elle était à l'essai, tout comme vous ! Car je compte bien vous engagée !

Il lui fait un signe de la main et quand il s'aperçoit qu'elle n'est plus là, il met la clé dans la serrure et ferme la porte à clé. On pourrait croire que le magasin est ouvert à cause des lumières allumées, mais il n'en est guère question, ce n'est qu'une illusion. Il s'installe au comptoir et commence à faire ses comptes, tranquillement, sans se presser, il grignote un petit bonbon en forme d'araignée. Et il est plutôt content de la recette de l'après-midi ! Il inscrit la recette dans son livre de comptes puis il range le tout, s'empare de l'argent, s'empare aussi de ses affaires, ferme toutes les lumières et rouvre la boutique qu'il referme à clé derrière lui. La nuit est tombée sur Paris, la nuit tombe de plus en plus vite depuis le changement d'heure ce qui ne dérange pas du tout l’épouvantail. Il ferme les yeux pour apprécier le vent glacial de la nuit, il sent le vent froid et la présence des esprits qui accompagne sa marche. Halloween ne va point tarder et cet Halloween dans la peau d'un patron promet d’être terrifiant, angoissant et amusant aussi ! Du moins pour lui et ça l'excite grandement ! Alors qu'il avance jusqu'à son appartement un rire diabolique et grinçant résonne dans la nuit froide, il terrifie les quelque passants qui promène leurs chiens.

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ? VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Premier jour (Mally)  
Revenir en haut Aller en bas
 

Premier jour (Mally)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» 01 . Premier jour de travail
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Le premier jour du reste de notre vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-