Partagez | 
 

 Intrigue chapitre 4 : Les renforts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
Storyteller
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 536
POINTS : 29

MessageSujet: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Mar 4 Avr 2017 - 20:04


INTRIGUE :
LES RENFORTS





Lucas relut avec attention ses lettres. Un sourire vint étirer ses lèvres. Satisfait, il se dirigea vers la pièce qui contenait le Livre. Il le feuilleta, sachant quelle page il voulait. Quand il l'eut trouvée, il lut l'incantation. Aussitôt toutes ses lettres disparurent par magie et apparurent dans les boîtes aux lettres, bureaux et derrières les portes d'entrée des destinataires. Lucas sentit l'excitation naître en lui. Une dernière chose restait à faire. Ouvrir un nouveau portail. Il se servit une nouvelle fois du Livre. Puis, il disparut grâce à un des portails nouvellement créé, direction la Transylvanie. Le sauvetage était en marche.

A Londres, Paris et New York, les personnages Disney reçoivent chacun une lettre. Leur stupéfaction est visible lorsqu'ils apprennent que des chasseurs les traquent, pour le compte d'un mystérieux Louis. Certains d'entre eux prennent peur, en apprenant que leur proches ont été capturés et subissent des expériences. Ils n'ont qu'une idée : les sauver. D'autres répondent à l'appel, même si aucun de leurs proches n'a été capturé. Quoi qu'il en soit, tous répondent à l'appel et se rendent dans le lieu inscrit sur la lettre, pour utiliser le portail les menant en Transylvanie. Une fois arrivés, ils tombent sur un homme qui les attend. Il se présente sous le nom de Lucas. Il leur explique alors que les victimes se trouvent dans l'immense château, qui se dresse derrière lui. Lucas supervise le sauvetage. Il répartit les arrivants en trois groupes. Chaque groupe a pour mission de sauver des victimes, qui ne sont pas toutes au même endroit.

***


Depuis des années, Hoia Baciu, une zone boisée en Roumanie, serait le théâtre d’innombrables phénomènes paranormaux, une zone aujourd’hui connue sous le nom de « Triangle des Bermudes de Transylvanie ». Bien qu’elle ne soit pas connue du grand public, cette forêt a comme réputation d’être l’une des plus hanté. À première vue, le bois d’Hoia Baciu possède l’aspect d’une forêt de conte de fées du fait de ses arbres étranges et menaçants, de par leurs formes tordues et déformées. Mais du côté moins féerique, les visiteurs de ce bois rapportent couramment être envahis d’une forte anxiété à l’entrée de la forêt. Très peu d’entre eux s’y aventure et on raconte que même les plus intrépides finissent par s’y perdre à cause de l’épaisse brume.

Bien que l’on pense que cette forêt soit inhabitée, de l’autre côté de celle-ci, sur une montagne de roc, est situé un gigantesque château de pierres blanches désormais délabré par le temps. Sa façade bien qu’imposante, de par ses grands escaliers, a perdue de nombreuses pierres et certaines vitres des fenêtres aux étages sont manquantes ou cassées. Cette grande demeure est toutefois joliment décorée par un labyrinthe de haies épaisses contenant des fleurs multicolores, faisant office de jardin et laissant par la même occasion une fausse sensation de sécurité et d’émerveillement. En ses coins, de grandes statues d’anges déchus sont entourées par de fines branches de ronces, rappelant aux invités qu'ils ne sont pas les bienvenues.

Vous et vos compagnons d'infortune n'avez pas de chance. Le portail s'est retrouvé, pendant un bref moment, instable et vous avez été téléportés à quelques kilomètres du point de rencontre. Mais dites-vous une chose : vous avez tout de même été chanceux puisque vous restez en un seul morceau ! Une brume épaisse vous entoure et il est impossible de voir plus loin d'un mètre autour de vous. Restez grouper !

Résumé et explications
communs à tous les rps


• Vous avez reçu une lettre de la part de Lucas, à l'exception des victimes qui ont été capturées.
• Contenu de la lettre : explication de la situation (sauvetage des cobayes de Louis capturés par des chasseurs), lieu (château en Transylvanie, Ukraine), transport (portail).
• 800 mots maximum par post, pour une fluidité de rp.
• Le maître du jeu interviendra au bout de deux semaines. Si vous ne répondez pas d'ici là, vous devrez sauter votre tour et vous serez puni par le maître de jeu par la même occasion.
• Vous serez guidés tout au long du rp par des interventions du Storyteller (description du lieu, mise en situation, objets présents utiles ou non, pièges, etc..)
• Les personnages seront blessés par le compte Storyteller, en tenant compte de ce que vous nous avez envoyé par MP.



Résumé et explications
propres à ce rp


Bienvenue à l'entrée de la forêt hantée ! La malchance a fait en sorte que vous et vos compagnons avez été téléporté au mauvais endroit. Vous avez 3 Km à parcourir à travers ces arbres distordus et inquiétants avant de pouvoir revoir le ciel. N’étant pas sûr de la direction qu’il faut prendre vous avez décidé en équipe des rôles de chacun.

Voici les choix de chacun :

Pégase : Surveiller les environs ou monter à un arbre
Clémence : Explorer les environs ou surveiller celui qui grimpe à l’arbre
Honey : Explorer les environs ou monter à un arbre
Hadès : Surveiller les environs ou monter à un arbre
Roxanne : Explorer les environs ou surveiller celui qui grimpe à l’arbre

Information importante : un seul parmi vous peut monter à l’arbre. Les autres choix qui s’offrent à vous peuvent comporter tous les membres pouvant être éligibles aux postes. Vous pouvez discuter de l’organisation des tâches dans la zone flood pour l’intrigue située ici.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« C'est Leviosa et pas Leviosaaa »
Clem
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Belle et Le Clochard
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
COTE COEUR : Coeur brisé
OCCUPATION : Barmaid à l'hôtel Le Nouveau Monde
HUMEUR : Joueuse
MON ARRIVÉE : 06/03/2014
MON VOYAGE : 589
POINTS : 118
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Ven 7 Avr 2017 - 12:20

Intrigue chapitre 4 : les renforts
J'ai pas signé pour ces conneries, je voulais juste retrouver Oliver et Mally :cry:
Clémence, abattue, s'écroula sur son canapé, une limonade à la main. Six jours que son protégé avait disparu, cinq pour l'ancien loir. La jeune femme en voulait terriblement à Hadès. Il avait détruit le mythe du prince charmant et entraîné sa dépression. Elle le tenait pour responsable de la disparition d'Oliver. Si Hadès n'était pas revenu à Paris, s'il n'avait pas provoqué une dispute, Oliver n'aurait pas échappé à leur vigilance. Clémence en était persuadée. Elle y pensa, tout en se faisant les pires scénarios et en se remémorant les derniers événements.

Le lendemain de la disparition d'Oliver, la barmaid avait essayé de joindre sans succès Mally. Sachant où elle travaille, Clémence s'y était rendue, malgré sa peur du lieu et de Jack Skellington. L'heure n'était plus aux simagrées et étant une brave, elle s'était rendue sur place. Là, les employés l'avaient renseignée. Jack et Mally avait disparu. Clémence était allée voir la police, pour signaler leurs disparitions. Depuis, elle attendait qu'on les retrouve, tout en enquêtant. Clémence s'inquiétait à mesure que les jours passaient. Elle ne cessait de parcourir tout Paris à la recherche d'indices qui la mèneraient sur le chemin d'Oliver et de Mally.

Clémence soupira. Elle sortit un plan de Paris de son sac. Elle raya presque toute la carte. C'était un désastre. Elle avait presque tout fouillé et aucunes traces d'eux, à part la peluche d'Oliver. Les avait-elle perdus pour toujours ? En y pendant, son cœur se serra. Elle déchira la carte en confetti et pleura de rage et de désespoir. Clémence était désespérée et en colère. Elle commençait à s'en vouloir. Pourquoi avait-elle baissé sa garde ? Pourquoi s'était-elle laissée distraire par Hadès ?

Après avoir pleuré tout son soûl, Clémence alla dans sa chambre, pour faire des recherches sur son ordinateur. Là, elle tomba sur une lettre sur son bureau. Elle était certaine qu'il n'y en avait pas quand elle était partie. Elle prit l'enveloppe, l'ouvrit et lut le contenu. A mesure qu'elle lisait son cœur se serra. Oliver et Mally avaient été capturés, avec d'autres personnages Disney par un fou qui faisait des expérimentations ! Ni une ni deux, Clémence se rendit dans la chambre 2013. Avant de partir, elle avait pris le sac à dos, qu'elle avait pris pour sillonner Paris. Il était rempli de barres de céréales, de briquettes de jus de fruits, d'une couverture, de plans de Paris, de livres de coloriage, d'une trousse avec ses crayons et ciseaux, d'une trousse de premier secours, de son portable et la peluche d'Oliver. Clémence prit même une hache, dont elle avait eu besoin pour un de ces décors de spectacle, mais elle avait oublié de la rendre à Max.

En arrivant dans la chambre 2013 de son hôtel, Clémence tomba sur Hadès. « Non mais c'est pas vrai ! T'as pas fait assez de dégâts comme ça ! Laisse-moi aller sauver Oliver et Mally toute seule ! Pousse-toi de là, tu prends toute la place ! Non, moi d'abord ! » Et le duo improbable traversa en même temps le portail. Au lieu d'arriver devant Lucas, comme expliqué dans la lettre, ils se retrouvèrent entourés d'arbres. Mais où diable avaient-ils atterri ? Clémence se releva. « Au moins tu sers à quelque chose, le Don Juan de mes deux. » Clémence avait en effet atterri sur Hadès et non dans les branchages ou le sol. Une fois debout, elle s'excita sur Hadès, frustrée de ne pas être arrivée à bon port. « C'est de ta faute, si on se retrouve dans ce pétrin ! T'avais qu'à me laisser passer d'abord ! Et d'abord qu'est-ce que tu fous là ! Tu peux pas sortir de ma vie ! Laisse-nous tranquille avec Oliver, il n'a pas besoin de toi ! » Clémence vit alors Honey. Elle ignora Hadès et se jeta au cou de son amie, la prenant dans ses bras. Le contact de son corps contre le sien et la chaleur réconfortante des bras de son amie calmèrent la brunette. Elle se détacha de son amie et s'aperçut alors qu'ils étaient cinq personnes. « Bonjour, je suis Clémence, et vous ? Vous êtes aussi là pour sauver quelqu'un, j'imagine. » Archimède serait fière que Clémence reste polie, malgré ce temps de crise. Et à toute crise sa solution, du moment qu'il y avait un plan. C'est ce que firent les cinq compagnons d'infortune. Le club des cinq se répartirent les tâches. Clémence allait explorer les environs. Elle en était ravie, car elle ne serait pas avec Hadès, mais avec la seule qu'elle connaissait vraiment et qui comptait : Honey. Elle l'avait rencontrée il y a quelques mois chez Clochette. Le courant était bien passé. Elles avaient gardé contact jusqu'à aujourd'hui, Clémence avait d'ailleurs informé Honey par SMS de la disparition d'Oliver et Mally.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Young & Relentless
We could be any place, any time, in any moment It's a race to the line Break away from the life that they sold ya Pack a bag, say goodbye All we know is go, go, go ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Pégase
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Laurence Legay
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule, avec un super H majuscule!
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans + 4 ans = 22 ans
COTE COEUR : Une bleue naturelle
OCCUPATION : Pompier
HUMEUR : La tête dans les nuages
MON ARRIVÉE : 09/02/2017
MON VOYAGE : 29
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Ven 7 Avr 2017 - 18:56
Intrigue chapitre 4 : Les renforts
EXORDIUM.
Pégase sortit d'un pas rapide du taxi et se dirigea vers la porte d’entrée de l’immeuble dans lequel il vivait avec Dory. Le jeune adulte revenait d’une séance chez le psychologue. Il trouvait chaque séance absurde, mais il devait y aller sans faute s’il voulait garder son emploi. L’événement datait d’il y avait plusieurs années, mais aucune amélioration sur son comportement agressif n’avait vu le jour. Le blond était un jaloux compulsif et il était de nature insécure. L’importance de ce caractère lui méritait d’être violent envers autrui lorsqu’il se sentait en danger; lorsqu’il perdait l’exclusivité d’une personne qu’il aimait. Il glissa sa main dans la boîte à malle de son appartement et ses doigts tombèrent sur un petit bout de papier. Il le prit et l’observa. Son cœur s’arrêta de battre un bref moment en voyant son nom écrit sur le dessus. Non pas Ryan Smith comme il en avait l’habitude, mais bien Pégase. Il se tourna et regarda les environs en se demandant si quelqu’un l’observait. Il avait besoin de Dory. Il alla à son appartement et apostropha sa petite amie en lui tendant la lettre pour qu’elle la lise pour lui puisqu’il était toujours incapable de bien lire l’anglais. « Est-ce que c’est d’Hadès ? » C’était la seule réponse logique : il n’y avait que lui qui connaissait sa véritable identité. Même Dory l’appelait innocemment Ryan. Finalement, Pégase su le contenu de la lettre : Il y avait des enlèvements et il était primordiale qu’un maximum de personne viennent en renfort.

En bon fidèle destrier et frère de héro, Pégase ne se posa pas de questions. Il demanda à Dory de le suivre et il l’amena au pas de course à la caserne où il prit une hache qui était derrière un siège d’un camion et il laissa Dory choisir quelque chose. Lorsque cela fut fait, ils allèrent dans la bibliothèque que le Grec avait découverte quelques mois plus tôt. « Laisse-moi entrer en premier dans le portail. Je veux être sûr que tu ne risque rien. » Il se glissa dans le nuage brumeux faisant office de portail et, il jeta un dernier coup d’œil à Dory en se disant qu’il souhaitait rester auprès d’elle. Malheureusement, ce qu’il ne savait pas encore, c’était que le portail s’ajustait aux désirs de ses utilisateurs et que, par conséquent, le choix mitigé de Pégase l’envoya à un tout autre endroit.  

Il s’avança de quelques pas, mais il constata sans trop de mal qu’il n’y avait personne autour de lui. « Dory ..? » Il tourna sur lui-même pour observer les environs, mais une épaisse brume lui rendait impossible de voir bien loin. Une silhouette finit tout de même par se dessiner. Sans perdre de temps, Pégase s’élança en sa direction, mais une mauvaise surprise apparu. « Hadès… Pourquoi chaque fois que je perds Dory, tu es dans les parages..? » Les doux traits du visage du jeune homme étaient devenu crispé par la haine qu’il éprouvait pour son oncle. D’autres voix, féminines cette fois-ci se firent entendre un peu plus loin. Deux jeunes femmes semblant se connaître et une femme un peu plus âgée qui, pour Pégase, devait avoir au moins 90 ans, mais qui était tout de même très jolie. « Bonjour, je suis Clémence, et vous ? Vous êtes aussi là pour sauver quelqu'un, j'imagine. » La jeune brune avait prit la parole pour se présenter et la politesse voulait que les autres en fassent de même. « Pégase. »  Souffla-t-il en regardant du coin de l’œil le dieu des Enfers. « Je suis à la recherche de ma petite amie. Elle devait venir me rejoindre. » Il tourna à nouveau sur lui et hurla le nom de sa bien-aimée en espérant l’entendre répondre. Ses iris turquoises continuèrent leur cherche frénétiquement, mais réalisant que la tâche n’allait pas être évidente, il fini par capituler et de se joindre à la recherche du château dont la lettre parlait. Chacun se mirent d’accord sur ce qu’ils devaient faire : Explorer ou surveiller les environs. Pégase, lui, décida de grimper à l’un des arbres distordus dans l’espoir que la brume soit moins dense au sommet et de voir par la même occasion le château. Étant catégorique, Pégase refusa que son oncle le surveille et demanda à la femme rousse de faire le guet en cas de pépin. Il planta sa hache au pied de l’arbre et il commença son acensions à travers les nombreuses branches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Honey Lemon
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Anna d'Arendelle
PHOTO D'IDENTITE :



Chemistry ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Big Hero 6, Les Nouveaux Héros.
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans.
COTE COEUR : Rien que la chimie pour l'instant.
OCCUPATION : Enchaîne les petits boulots, tiens un blog et une boutique de vêtement en ligne. Future etudiante en génie chimique.
HUMEUR : Déterminée.
MON ARRIVÉE : 14/02/2015
MON VOYAGE : 384
POINTS : 134
LOCALISATION : Londres.

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Sam 8 Avr 2017 - 18:13
Intrigue chapitre 4 : les renforts
Honey & la team forest
Into the woods, it's not to late, it's just another journey... Into the woods but not too long: the skies are strange, the winds are strong. Into the woods to see what's wrong...

Angoisse. Appréhension. Révolte. Espoir. Dans la cacophonie de ses pensées, Honey peinait à démêler ses émotions. Inlassable routine, tout ça allait et venait pour finalement ne laisser qu'une simple et horrible certitude : quelque chose de terrible venait d'arriver. Une semaine que les événements s'enchaînaient à une vitesse folle. Une semaine à courir après les témoignages, les indices, à nourrir de faux espoirs, à rassurer Clochette… Peter avait disparu. Connaissant la nature espiègle de son colocataire, la jeune femme aurait pu croire à une plaisanterie de mauvais goût, mais ce genre de comportement ne ressemblait pas au Peter qu'elle côtoyait quotidiennement. D'autant plus que le jeune homme venait s'ajouter à une liste déjà bien trop longue d'étrange disparition. Oliver… Mallymkun… Six jours pour le petit, cinq pour son amie… Un peu moins pour Peter… Les circonstances de leurs disparitions restaient floues, mais Honey était sûre d'une chose. Le temps valait désormais de l'or. À chaque minute qui passait, c'était leurs chances de retrouver les disparus sains et saufs qui s'amenuisaient. Cette menace s'imprimait d'autant plus dans l'esprit de la blonde qui en était venu à privilégier la piste de l'enlèvement. À juste titre.

C'était une nouvelle journée de recherche qui se profilait devant elle lorsqu'une étrange lettre arriva à l'appartement. La jeune femme dut s'y reprendre plusieurs reprise avant de réaliser ce qu'elle était en train de lire. Ses yeux verts s'écarquillèrent sous le choc de la découverte. Alors il s'agissait bien d'un enlèvement. Pire même. La lettre avait beau ne pas s'attarder sur les détails, Honey avait un horizon culturel assez meublé pour que le simple mot expérimentation évoque chez elle toutes sortes d'images insoutenables, échos de films d'horreur, de sombre moment de l'histoire et des réalités de ce monde… Un nœud l'étrangla. Elle ne parvenait plus à se débarrasser de ses visions qui s'accrochaient avec insistance à ses rétines. Une lumière blafarde, le corps ensanglanté de Mally sur une table d'opération… Peter agonisant dans une cellule, mutilé et drogué… Le cadavre du petit Oliver, prisonnier à jamais d'un tel enfer… Une nausée la saisie tandis que son cœur, chargé d'une peur panique, tambourinait dans sa poitrine. D'une démarche encore tremblante sous le coup de l'émotion, elle s'empressa de montrer le fameux mot à sa colocataire. L'horreur de la situation laissa rapidement place à la nécessité d'agir. Et vite.

Alors elle y était. Ses longs cheveux relevés dans un chignon, son sac à dos bourré de vivres, de matériel de secours et autres outils en tous genres… La jeune femme se jetait corps et âme dans cette sombre aventure. Une aventure qui n'était pas sans lui rappeler son passé au sein de l'équipe Big Hero 6. Comme elle semblait loin, cette époque où elle s'improvisait super héroïne le temps d'une mission… Si seulement elle avait eu à sa disposition son ancien sac à main et sa technologie intégrée… Cette besace, ajoutée à ses connaissances en chimie, lui permettait jadis de se sortir de toute sorte de situation. Aujourd'hui, la blonde devait se contenter d'un lance-flamme fait maison ; un simple briquet qu'elle avait accroché à une bouteille de WD-40. Que comptait-elle faire avec ça ? Aiko même n'en avait pas la moindre idée. Elle avançait dans l'inconnue. Ou plutôt dans le brouillard.

C'était quoi, ça? Honey se releva avec difficulté, nauséeuse. La tête lui tournait. Elle dut prendre appui un instant contre un arbre pour retrouver son équilibre et prendre conscience de l'endroit où elle se trouvait. … Un arbre ? La jeune femme réajusta ses lunettes. Une forêt. Aucun château à l'horizon. Les traits de la jeune femme se durcirent sous l'incompréhension. « Y a quelqu'un ? » Ce n'était pas normal. Était-elle en Transylvanie ? Seule ? Impossible. Elle avait franchi le portail juste après la silhouette familière de Dory… À la suite de Clochette… « Hého? » Pas de réponse. Au loin, des murmures de conversation. Elle n'était pas seule. Aveugle dans cette brume, elle avança prudemment vers l'origine des voix jusqu'à ce que des silhouettes se dessinent devant ses yeux. La blonde devina immédiatement la présence de Clémence qui se jeta sur elle. « Clémence ! Est-ce que ça va ? J'ai accouru au portail sitôt que j'ai eu cette lettre… » S'écria-t-elle en resserrant son étreinte. Elles n'étaient pas seules. Honey reconnut le tuteur d'Oliver et le bourreau du cœur de son amie… En revanche, Pégase et la rousse n'étaient pas des visages connus. « Aiko. » Ajouta-t-elle pour se présenter. « Dory ? Je l'ai vu traverser le portail juste devant moi… Il y a dû avoir une faille, nous ne devrions pas être là… Il faut trouver le château. » Les deux jeunes femmes se portèrent volontaires pour explorer les environs. « Et si c'était un piège ? Tu l'as déjà vu, toi, ce Lucas ? Qui nous dit que la lettre est de lui…? »

Made by Neon Demon

_________________
"Another day of sun"
I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in my previous life is slipping away from me, my distant past is gone, is gone ❥ Climb these hills I'm reaching for the heights and chasing all the lights that shine. And when they let you down you'll get up off the ground 'cause morning rolls around and it's another day of sun.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
Bad Guys
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 568
POINTS : 166
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Sam 8 Avr 2017 - 21:50



Intrigue chapitre 4: Les renforts

C'est une autre journée de merde dans une semaine de merde...



Aujourd’hui, Je me suis perdu dans une forêt transylvanienne avec les deux personnes me détestant le plus dans ce monde alors que je voulais seulement retrouver mon chat. Vie de merde.

J’imagine que vous voulez savoir comment c’est arrivé? Sans doute que vous connaissez une partie de cette histoire? Ça a commencé Lundi dernier, alors que j’étais en train de subir une petite opération de vasectomie… Deux petites imbéciles ont décidés de profiter de mon absence pour enlever Oliver et le ramener à Paris grâce aux portails. Quand je suis rentré, la voisine du dessus, la rousse qui ne se mêle pas de ses trucs, qui devait jeter un œil au gamin m’a annoncé qu’il était partit en balade. Avec la description, j’ai foncé au bar pour aller vérifié et… Je suis tombé sur Clémence et cette Mally qui avaient décidé de s’occuper du môme sans que personne ne leur demande!

Pourquoi un tel acharnement? Je ne retenais pas Oliver contre son gré! C’était ce que je tentais de leur faire comprendre pendant l’engueulade. À un moment, nous nous rendîmes bien compte que le sujet de cette dispute avait disparut. Elles se pensaient tellement mieux que moi et en fait, elles l’avaient perdu! Ça ne serait pas arrivé si elles avaient laissé le rouquin où il était!

C’est alors qu’une longue semaine de recherche commença. Non seulement j’avais vraiment super mal dans le coin de l’entre-jambe à cause de l’opération, mais je n’avais rien emmené avec moi car je pensais quitter Paris dès qu’Oliver m’aurait dit où il préférait vivre… sauf que là, il était introuvable, ce qui n’était pas normal. Je le cherchais pendant plusieurs jours, communiquant chaque soir avec Helga pour la tenir au courant de cette mystérieuse disparition. Après une enquête, je crus comprendre qu’il n’était pas le seul et j’en eu la confirmation lorsque je trouvais une lettre sur mon lit de la chambre d’hôtel. Des personnages Disney enlevés pour servir d’horribles expérimentations… C’était dégoutant. Une colère monta en moi et je dus me ressaisir pour ne pas me précipité au portail. Il fallait agir intelligemment, car il ne faisait aucun doute que l’endroit serait surveillé par des gardes armés.

J’allais donc chez mon contact à Paris, le même qui m’avait aidé avec les papiers d’Oliver, mais cette fois, j’y allais pour des armes : Un couteau bien aiguisé et un pistolet avec quelques chargeurs. Je dissimulai tout ça sous mes vêtements avant d’aller m’acheter tout ce qui me semblait nécessaire pour cette aventure.

C’est avec un sac rempli de nourriture, d’une bouteille d’eau, d’une trousse de premiers soins, une longue corde et d’une lampe-torche que j’arrivais devant le fameux portail. Ça me semblait bien vu que je ne savais pas trop ce que je trouverais là-bas. C’est alors que Clémence débarqua aussi en se prenant pour la petite princesse de l’hôtel et exigeant que je la laisse passer!

-Arrêtes, tu n’es même pas capable de t’occuper de toi-même…

Peut-être que c’était notre entré chaotique dans le portail, peut-être que c’était autre chose, mais il était certain que nous n’étions pas au bon endroit. Je trébuchais et la brune se retrouva sur moi un instant, avant de se relever avec un grand manque de délicatesse. Et comme si elle n’était pas assez chiante comme ça, elle commença à m’engueuler, ce devant quoi je ne pouvais pas me taire :

-Arrête de faire ta princesse, c’est toi qui s’est dépêché pour passer devant moi alors que j’y était presque. Ensuite, je te ferais remarquer que ce n’est pas sous ma garde qu’Oliver s’est fait kidnapper par des fous. Si tu l’avais laissé où il était, c’est à dire en sécurité à New-York, on en serait pas là. Arrête de te croire le nombril du monde, je suis là pour sortir Oliver du pétrin où TU l’as mis.

Elle alla voir une blonde que j’avais vue une fois… Je ne savais plus trop où… Je n’avais pas porté attention à ce moment là et je continuais d’en faire de même. Et puis je reconnu une cervelle de moineau que je n’avais pas vu depuis bien longtemps et qui m’accusait aussi des ses malheurs. Non mais je n’avais pas que ça à faire!

-Oh… t’es encore vivant toi? Tu peux bien t’énerver contre moi alors que t’as disparut pendant plus de deux ans… Je l’ai pas vu ta Dory, elle doit avoir oublié…

Je ricanais un peu, car c’était fort possible… Ou elle avait atteint le lieu de rendez-vous. Cette perturbation n’avait pas que touché le portail de Paris, mais aussi celui de Londres. Je laissai le jeune imbécile monter dans l’arbre, s’il voulait se casser le cou, c’était son problème.

Avant d’aller surveiller les environs, je dévisageais la rousse d’un certain âge un instant :

-On se connait?



codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roxy
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Clémence Brown
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : 58 ans
COTE COEUR : Pas le temps ni l'envie d'y penser
OCCUPATION : Prévisionniste des marées de la Tamise
HUMEUR : Je suis une mortelle ?!
MON ARRIVÉE : 06/03/2017
MON VOYAGE : 143
POINTS : 79
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Lun 10 Avr 2017 - 16:41
Intrigue chapitre 4 : les renforts
« We're in deep shit »
Roxane commençait doucement à maîtriser internet. Ce que les mortels étaient pragmatiques et inventifs ! Les divinités avaient de la concurrence. Roxane cherchait une adresse de tatoueur. Chaque fois qu'elle en trouvait une, elle la consignait dans son carnet, n'ayant pas connaissance des favoris. Avec sa petite-fille, elles s'étaient promis de faire un tatouage ensemble. Roxane allait de site en site, quand elle reçut un mail. C'était Joe, le policier qui l'hébergeait. Il l'informa qu'il rentrerait tard, étant pris par son travail. Il avait spécifié qu'il lui envoyait un mail, puisqu'elle était injoignable et qu'il la connaissait. Roxane jura. Elle avait encore oublié de recharger son téléphone. La rousse se leva et alla le charger, sans l'allumer, n'ayant pas encore compris qu'il pouvait fonctionner en chargement. Retournant à l'ordinateur et voyant sa boîte mail ouverte, elle songea qu'elle avait oublié d'aller voir la boîte aux lettres. Elle sortit et alla réparer cet oubli.

Telle une furie, elle retourna tout l'appartement à la recherche de son glaive. Elle alla dans la chambre de Joe. Rien. Mais où était-il ? Roxane savait que le jour où Joe l'avait confisqué, il l'avait gardé. Et là, elle en avait besoin pour sauver Ismaël ! Roxane, en relevant le courrier, était tombée sur une étrange lettre qui lui était adressée. Un simple « Phoebé, La Brillante » y figurait. Un mortel savait sa véritable identité de divinité et son appellation ? Intriguée et avec appréhension, elle avait jeté le reste du courrier sur la table et avait lu sa missive. Un certain Lucas, qu'elle ne connaissait pas, venait de lui apprendre que sa petite-fille avait été enlevée. Il avait spécifié que son frère jumeau en était responsable et voulait faire des expérience sur elle, à cause de son ancienne condition. Comment savaient-ils qu'Ismaël était la déesse Artémis ? Roxane avait peur. Elle savait sa petite-fille coriace et intrépide. Qui serait assez fou pour la capturer ? Le danger devait être grand. Avant de se rendre à l'adresse indiquée pour voyager, Roxane devait s'armer. Elle avait besoin de son glaive. Elle fouillait tout l'appartement pour le retrouver. « Tonnerre de Zeus ! Où est-ce qu'il est ?! » Roxane trébucha dans le fourmillement d'objets. Au sol, elle dévia inconsciemment la lumière et s'aperçut d'un jour dans le parquet. Elle ne l'avait jamais remarqué. Il faut dire qu'elle allait rarement dans cette chambre. « Par la lune d'Artémis ! » Roxane venait de trouver son glaive, sous les lattes du parquet.

Après s'être armée de son glaive, elle prit la direction du portail. Elle était seule dans la pièce, quand elle le traversa. Elle atterrit sur un sol meuble, entourée d'arbre et de brume. Par la barbe de Poséidon, où avait-elle atterri ? C'était pourtant la bonne adresse ! Elle entendit des voix humaines. La rousse se releva et alla les rejoindre, se repérant aux sons. D'autres personnes se rassemblèrent. Une jeune femme se présenta sous le nom de Clémence et spécifia leur quête. Pas de doute, elle était au bon endroit. Un souci dans le portail avait dû les conduire dans cette forêt brumeuse et mystérieuse, au lieu de les amener devant Lucas. Le sauvetage commençait bien ! Roxane songea que sa capacité à prédire les choses aurait été bien utile. Malheureusement, tout ce qu'il lui restait en prémonition, c'était celle des marées. Pas vraiment utile ici. Comment faisaient les mortels ? Elle espéra néanmoins que le reste de ses pouvoirs leur serait utile. Sa capacité à dévier la lumière, la force supérieure à des mortels de sa condition et sa capacité d'inspirer les gens pourraient leur être salutaire. Encore fallait-il qu'elle soit en état de s'en servir et que les mortels sachent qui elle était. Devait-elle donner sa véritable identité ? Pendant ce temps de réflexion, elle apprit celles de ses compagnons d'infortune. « Phoebé. » Roxane s'était finalement décidée pour la vérité.

Surveillant attentivement Pégase, dans son ascension, une question la tarauda. Etait-il le Pégase de son petit neveu ? Vus les derniers événements, tout lui semblait possible. C'est à ce moment de ses réflexions, que le vigile des environs l'interrogea. Roxane le détailla soigneusement. Elle le connaissait, elle le sentait, et les indices concordaient. « J'ai cru entendre le nom d'Hadès, en m'approchant. Et comme tu es le seul à ne pas t'être présenté, je déduis que c'est toi. Et si la lettre de ce Lucas est vraie, ce que je pense, le « ancienne condition » fait référence à notre condition de divinité. Dans ce cas.. » Elle posa sa main sur la sienne, comme une tante le ferait. «...tu es donc mon neveu. Je suis ravie de te revoir, Hadès, malgré la situation. Es-tu aussi là pour sauver Artémis ? »
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
Storyteller
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 536
POINTS : 29

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Jeu 13 Avr 2017 - 16:24


INTRIGUE : LES RENFORTS





La tempête fait rage, pliant les arbres dans tous les sens, mais grâce aux feuillages denses, les 5 héros se retrouvent au sec. La simple lumière des éclairs passant à travers le sommet des arbres illumine la forêt et les fortes bourrasques de vent produisent des bruits inquiétants, comme des sifflements d’une personne tapi dans l’ombre d’un arbre, là à les observer dans l’espoir de les voir tomber dans un piège.  

Pégase, courageux et vigoureux décide d’escalader le plus grand conifère de la mer végétal. Bien que l’idée soit bonne, personne n’a voulu le contre dire malgré le fait que cet arbre ne semble plus vouloir tenir debout vu l’état de ses racines qui sont toutes majoritairement à l’extérieur de la terre, désormais enseveli par de nombreux champignons aux couleurs douteuses. Roxane souhaite tout de même veiller sur lui, au cas où qu’il lui arriverait quelque chose; une sage décision.

Clémence et Honey décident, sans trop se poser de questions, d’aller explorer les alentours. Elles avancent à tâtons, sans trop savoir vers où elles se dirigent et ce qu’elles trouveront sur leur chemin. Après quelques minutes, elles tombent sur une clairière où l’averse ne tarda pas à les tremper brusquement. Chaque goutte tombante pourrait être comparée à une balle de golf reçue à grande vitesse. La terre devenue boueuse les ralentis considérablement dans leur avancer.

De son côté, Hadès reste à faire le guet. Il n’est non loin de l’arbre où se trouvent Pégase et Roxane. Bien que Pégase soit déjà à une bonne distance du sol, Roxane peut être le lien humain leur permettant de se parler s’il est nécessaire de le faire. En d’autres mots : Hadès et Pégase ne peuvent pas se parler sauf si Roxane en décide autrement.

Tour n°2

Le tonnerre résonne une énième fois, puis laisse place aux inquiétants sifflements. Hadès, fidèle à son poste, entend un bruit provenir de derrière lui, puis un hurlement lointain d’un loup. Étant toutefois incertain, il partage ses craintes à Roxane. Deux choix s’offrent à eux : rester à leur poste (1) ou aller vérifier ce qu’il se passe un peu plus loin (2). Les filles de leur côté entendent elles aussi le loup hurler à la lune, mais celui-ci semble beaucoup plus proche. Cela veut donc dire qu’elles se sont éloignées beaucoup plus qu’elles ne l’avaient imaginé. Elles peuvent prendre leur courage à deux mains et continuer leur chemin (1) ou alors tenter de retrouver le groupe en revenant sur leurs pas (2).



informations importantes


Pour ce second tour, Pégase n’a aucun choix à faire, ce qui veut donc dire qu’il sera dépendant des choix de chacun. Faites donc un choix judicieux si vous ne voulez pas le regretter.

Chaque personnage peut choisir ce qu’il veut. Ce n’est donc pas des choix de groupe.

Hadès et Roxane : Si l’un de vous décide de choisir l’option 2, vous devez arrêter votre RP avant de trouver un loup.

Le flood de l'intrigue est toujours là pour vous aider à faire vos choix ! N’hésitez pas à en discuter ici.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
Bad Guys
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 568
POINTS : 166
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Ven 14 Avr 2017 - 3:40



Intrigue chapitre 4: Les renforts

C'est une autre journée de merde dans une semaine de merde...



Aujourd’hui, J’insultais mon pire ennemi dans une forêt perdue au milieu de nulle part lorsqu’un loup m’a répondu. Vie De Merde.

Phoebé? Ce n’était vraiment pas un prénom courant, tout comme le mien… Ça avait quelque chose de mythique… voir d’antique en fait. Était-ce ma tante? Je ne la connaissais pas beaucoup, c’est que j’étais toujours bien occupé aux enfers ou à comploter… Et puis je n’étais pas le plus familial, ce qui expliquait pourquoi je voulais me débarrasser de mon frère et de mes neveux. En même temps, ils étaient si insupportables! Mais bon, je ne devrais pas perdre plus de temps à songer à cette bande d’imbéciles consanguins… Bah quoi? Zeus et Héra sont frère et sœur je vous rappel! Bon d’accord, Pégase est fait d’un nuage, ce qui lui donne une intelligence qui s’évapore à vu d’œil… La rousse me semblait plutôt censée et je l’écoutais, alors qu’elle me confirmait son identité… m’apprenant au passage la présence d’Artémis dans le coin.

-En fait je ne savais même pas que vous étiez toutes les deux dans ce monde… je suis ici parce que le gamin dont je m’occupe a été enlevé... Il semble que quelqu’un en a contre nous. J’espère bien trouver ce Louis et lui faire regretter de s’en être pris à nous.

Je n’ajoutai pas qu’en fait, je n’avais rien à faire Artémis. Quoique si je la sauvais, elle serait redevable envers moi… ce qui était non négligeable… bah quoi? Vous pensiez que je n’essaierais pas de profiter un peu de la situation? Mais bon, pour l’instant, il fallait retrouver notre chemin! Pendant que cervelle de moineau commençait son escalade d’un arbre qui n’avait pas l’air solide du tout, je m’éloignai pour surveiller les alentours, en profitant pour tester si Pégase m’entendait :

-Pauvre cloche, j’espère que si tu tombe de l’arbre tu mourras pour pas qu’on est à te trainer…

C’est alors qu’un bruit et hurlement me firent sursauter. Tout en sortant mon arme pour me défendre en cas d’attaque, je me rapprochai de Phoebé pour lui en parler. J’avais pas envi de gueuler comme un perdu, bien que nous étions bien perdus... Il fallait éviter d’attirer l’attention. On ne pouvait pas rester là à ne rien faire et attendre qu’un danger nous tombe dessus. C’était peut-être seulement Honey et Clémence, mais il fallait vérifier. D’ailleurs, les deux têtes en l’air s’était sans doute trop éloignées pour être à porté de voix… tant pis pour elles, ce n’était pas moi qui allais me plaindre de leur perte!  Les gamines qui veulent jouer aux héroïnes, je n’avais pas besoin de ça! J’avais l’air de quoi? Un baby-sitter? Je ne crois pas non! J’avais déjà assez de problèmes comme ça!

Quels genres de problèmes? Et bien déjà, Oliver risquait d’être en mauvais état lorsque je le retrouverais. Ensuite, j’avais certains élancements et picotement dans le bas ventre à cause de mon opération… Pourquoi toutes les merdes devaient arriver dans la même semaine? Ce psychopathe kidnappeur de Disney aurait pas pus attendre deux ou trois semaines avant de mettre son plan à exécution? Les deux idiotes n’auraient pas pu juste éviter de ramener Oliver à Paris? Et le gamin, il n’aurait pas pu ne pas les suivre? Ou me laisser un mot « Yo, désolé Hadès, mais je déménage, je veux vivre ailleurs ». J’étais allé à Paris que pour savoir ce qu’il voulait… Et lui il n’avait pas trouvé mieux que de se faire enlever à cause d’une histoire de biscuits! Enfin, ce n’était peut-être qu’une rumeur, mais le connaissant, il était fort probable qu’il ait accepté n’importe quoi de n’importe qui… SI seulement j’avais pu le mettre un peu plus en garde! Maintenant il était trop tard.

- Phoebé, si ça te vas, je vais aller voir ce qui a fait ce bruit et surveiller un peu les alentours. Reste ici pour surveiller ce crétin… essai de l’empêcher de se rompre le cou, je n’ai pas envi d’annoncer à sa petite ami qu’elle est veuve… Je ne sais même pas si elle comprendrait en fait.

Je m’éloignais donc prudemment, arme au poing, près à faire feu sur toute menace. Je sentais mes nerfs à vif devant cette situation où tout pouvait arriver… J’avais l’impression d’être plus stressé qu’en mission… C’est que cette fois, la vie d’Oliver était en danger… et c’était comme si une force obscure s’acharnait contre nous, j’avais un mauvais pré-sentiment.

En résumé:
 



codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roxy
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Clémence Brown
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : 58 ans
COTE COEUR : Pas le temps ni l'envie d'y penser
OCCUPATION : Prévisionniste des marées de la Tamise
HUMEUR : Je suis une mortelle ?!
MON ARRIVÉE : 06/03/2017
MON VOYAGE : 143
POINTS : 79
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Dim 16 Avr 2017 - 17:19
 
Intrigue chapitre 4 : les renforts
« We're in deep shit »
Roxane écouta son neveu lui répondre. Elle était un peu déçue qu'il ne soit pas là pour sauver Artémis, mais elle le comprenait. Sa réponse faisait sens. Comment aurait-il pu savoir qu'elles étaient elles aussi devenues des mortelles et qu'elles avaient voyagé dans le temps, victimes d'une force supérieure ? Roxane n'avait d'ailleurs croisé que sa petite-fille, parmi leur famille titanesque. Et encore, cela n'avait été possible que grâce au caractère bien trempé d'Artémis et à la coïncidence que son colocataire était le policier qui gérait le cas Ismaël. Il était donc évident que retrouver la famille Olympienne risquait d'être compliqué. De plus, certains membres semblaient s'être fait une nouvelle famille. Roxane fut surprise d'apprendre qu'Hadès avait un enfant sous sa garde. Elle ne le connaissait pas sous ce jour. Son neveu égoïste avait peut-être changé ? Et puis, au fond, Roxane comprenait ses motivations. Elle n'avait pas approuvé les moyens. Chacun avait le droit à sa reconnaissance et considération.

L'ancienne titanide regarda Hadès s'éloigner et ne se concentra plus qu'uniquement sur sa tâche : surveiller Pégase. Par Zeus, pourquoi avait-il pris cet arbre ? Il ne semblait pas bien solide, mais Pégase semblait être une véritable tête de mule. Roxane avait peur qu'il tombe et se rompe le cou. Elle était donc restée pour veiller sur lui, tandis qu'Hadès surveillait les lieux et les deux femmes exploraient les alentours. De temps en temps, elle caressait son glaive, prête à le dégainer de son étui, accroché à sa hanche. Elle l'avait rangé, tandis qu'elle levait la tête, observant Pégase grimper. Elle s'était dit que s'il tombait, il valait mieux essayer de le rattraper avec la force de ses deux bras plutôt que son arme à la main.

La tempête s'intensifiait. L'ancienne titanide n'y avait pas prêté attention en arrivant, mais maintenant la mortelle ne pouvait plus l'ignorer. Ses bourrasques s'engouffraient dans la forêt, faisant ployer certains arbres. Au moins, ils étaient au sec, c'était déjà ça. Heureusement que le feuillage leur offrait cette protection. Déjà qu'ils ne voyaient pas à plus d'un mètre à cause de la brume, si en plus la pluie les aveuglait, ils auraient été dans la mouise. Roxane s'inquiétait du temps. Elle avait peur que Pégase soit frappé par la foudre. Elle savait que les mortels y étaient sensibles, contrairement aux dieux. Et même les dieux étaient des mortels. Il valait mieux ne pas rencontrer la foudre. C'est sur cette pensée qu'un bruit se fit entendre. La visibilité n'était pas grande, mais les sons circulaient bien. Hadès revint auprès de Roxane et lui communiqua son plan. Il semblait avoir repéré quelque chose, puisqu'il avait une arme la main. « Je partage ton avis. Il faut quelqu'un pour veiller sur lui. Et je serais accueillir les menaces. » Elle lui désigna son glaive. Dans l'Olympe, Phoebé était connue pour la maîtrise de cette arme.

En regardant Hadès s'éloigner, elle se demanda s'il n'avait pas quelqu'un dans sa vie. L'enfant sous sa protection était peut-être l'enfant d'une de ses conquêtes, ou d'une éventuelle fiancée ? Hadès venait de lui dire que Pégase -Roxane était maintenant persuadée qu'il était son petit neveu par alliance- avait une copine. Elle semblait lui correspondre. Roxane songea qu'il devait sûrement y avoir quelqu'un pour correspondre à Hadès. La rousse pensait à une âme sœur, mais elle savait qu'il pouvait y avoir différentes types de personne qui pourraient convenir, autre qu'âme sœur. Roxane trouvait triste que son neveu ait longtemps été seul, entouré uniquement de deux sous-fifres. Il méritait d'avoir quelqu'un avec qui partageait des moments. Roxane avait eu son frère comme mari. Le mariage ne l'avait pas entièrement satisfaite. Son frère bien que son sang et son mari n'était pas une personne spéciale dans sa vie. Elle avait alors eu des amants, mortels ou non. Ils étaient plaisants pour un temps et la satisfaisaient bien. Ils étaient spéciaux à leur façon, mais il y avait mieux. Avec ses millénaires d'existence, elle avait trouvé sa forme d'amour qui lui convenait le mieux : un lien familial. Une personne la rendait complète et épanouie. Une personne la comprenait et elle la comprenait. Une personne était celle avec qui elle pouvait presque tout partager. Cette personne était sa petite-fille adorée, Artémis, connue maintenant sous le nom d'Ismaël. Pour son croissant de lune, elle se battrait jusqu'à bout. C'est ce qu'elle comptait faire aujourd'hui. Elle devait sortir de cette forêt, retrouver ce Lucas pour retrouver sa petite-fille et tuer ce Louis. Pour l'heure, elle devait veiller sur Pégase. Sa sécurité reposait sur ses épaules. Elle n'allait pas faillir à son devoir.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« C'est Leviosa et pas Leviosaaa »
Clem
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Belle et Le Clochard
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
COTE COEUR : Coeur brisé
OCCUPATION : Barmaid à l'hôtel Le Nouveau Monde
HUMEUR : Joueuse
MON ARRIVÉE : 06/03/2014
MON VOYAGE : 589
POINTS : 118
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Lun 17 Avr 2017 - 19:03

Intrigue chapitre 4 : les renforts
J'ai pas signé pour ces conneries, je voulais juste retrouver Oliver et Mally :cry:
Après les présentations, le club des cinq s'organisa. Clémence et Honey exploreraient les environs au sol, afin de trouver un moyen de sortir de cette forêt et trouver le château. Pégase s'occuperait des environs en hauteur, surveillé par Roxane, sous la garde d'Hadès. C'était parfait ! Comme ça, la brunette n'aurait pas à supporter Hadès. Elle allait même pouvoir apprendre à mieux connaître Honey. Elles n'avaient passé qu'une semaine ensemble, depuis qu'elles se connaissaient. Elles avaient garder contact en correspondant par tous les moyens possibles. Aujourd'hui était l'occasion de passer plus de temps ensemble et d'apprendre à se connaître sous un nouveau jour, bien qu'elles n'étaient pas là pour ça. Clémence devait retrouver Oliver, Mally, Jack et Peter Pan, mais elle ne pouvait rien faire de plus pour les sauver à l'heure qu'il est. Elle devait d'abord sortir de ce merdier. C'était encore de la faute d'Hadès ! Il s'était débrouillé pour venir gâcher leur catnapping ! Sans lui, Oliver serait dorloté à l'hôtel ! Il ne serait pas dieu sait où à baliser. Et là, c'était encore de sa faute ! Sans lui, le portail aurait sûrement fonctionné ! Clémence serait en train de chercher Oliver, au lieu de chercher son chemin dans ce brouillard permanent ! Heureusement qu'Honey était là !

« Je ne sais pas si la lettre est de lui, mais je pense que c'est le cas. Je ne crois pas que ça soit un piège. Je l'ai jamais vu, mais je connais quelqu'un qui l'a vu. Il s'appelle Timon. Il était au courant du portail. Lucas lui a confié la garde d'un ranch, qui héberge un portail. Je t'avais envoyé un SMS où je te parlais que j'avais découvert un portail. Après je n'ai pas eu l'occasion de t'en dire plus. J'ai été occupée au boulot et après, quand j'ai récupéré Oliver, Hadès a débarqué à Paris. C'est de sa faute s'il a disparu ! Enfin, bref, pour en revenir à Timon, je l'ai rencontré le mois dernier. C'est un ancien suricate et il vient de New York. Timon a transformé le ranch en bar. Le T&L's bar. Lucas lui a confié la garde du bar, enfin du ranch converti en bar, pour qu'il protège le portail. Ce portail fait la liaison Paris-New York. Je m'en suis servie avec Mally, pour aller chercher Oliver à New York. Oh et d'ailleurs, heureusement que Timon était là. Figure-toi qu'il connaissait Hadès. Hadès lui avait cassé la gueule la première fois qu'ils se sont rencontrés ! Je te jure. Bref, Timon ne l'aime pas non plus et il m'a dit qu'Hadès était en fait à New York et pas à Londres ! Hadès n'est qu'un sale menteur ! » Elle se tut, se calmant et laissant Honey digérer les informations. Clémence répondit à ses éventuelles questions. « Je me demande si les portails nous permettent de voyager partout. J'ai pris le même portail pour aller à New York et pour venir ici. Si c'est le cas, ça veut dire qu'on pourrait se voir souvent ! » Elle lui sourit et la prit dans ses bras.

A force de parler, elles s'étaient éloignées du reste du groupe. Elles débouchèrent sur une clairière. Là, la pluie les trempa, tandis que les éclairs bien visibles zébraient le ciel. La boue les ralentissait considérablement. « On ferait mieux de se dépêcher de déguerpir d'ici. » Bien que brave, Clémence commençait à avoir peur. Elles étaient à la merci des éléments. Et pour conforter ses craintes, un hurlement lupin résonna. Clémence se retourna brusquement et regarda Honey, tout en lui prenant la main. « On ferait mieux de continuer, non ? »

Elles avancèrent avec le brouillard, qui les empêchait de voir convenablement. La pluie ne faisait qu'aggraver leur visibilité. Les deux arrivèrent enfin à la lisière, quand Clémence buta contre une souche d'arbre. En tombant, elle lâcha sa hache et entraîna Honey dans sa chute. La boue vint les accueillir. « Honey, ça va ? Je suis vraiment désolée ! J'ai pas vu la souche ! » L'effroi se lisait sur le visage de Clémence. Elle avait peur d'avoir blessé son amie. Heureusement, elle constata qu'elle n'avait plus sa hache. Elle n'avait pas pu la blesser de cette façon. D'ailleurs, elle était où sa hache ? « Honey, j'ai perdu ma hache ! » Clémence se mit à la chercher à tâtons sur le sol boueux de ses mains nues. La boue marquait Clémence un peu plus à chacune de ses recherches. Tout d'un coup, une douleur la prit au mollet. « Je l'ai retrouvée ! » Clémence venait de frotter son mollet contre la lame. Heureusement, ce n'était que superficiel. La lame n'était pas rentrée profondément dans sa peau, elle n'avait fait que l'effleurer.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Young & Relentless
We could be any place, any time, in any moment It's a race to the line Break away from the life that they sold ya Pack a bag, say goodbye All we know is go, go, go ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Pégase
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Laurence Legay
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule, avec un super H majuscule!
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans + 4 ans = 22 ans
COTE COEUR : Une bleue naturelle
OCCUPATION : Pompier
HUMEUR : La tête dans les nuages
MON ARRIVÉE : 09/02/2017
MON VOYAGE : 29
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Sam 22 Avr 2017 - 20:35
Intrigue chapitre 4 : Les renforts
EXORDIUM.
Pégase se mit en tête d’escalader un arbre qu’il considérait comme étant le plus grand des environs. Il aurait très bien pu avoir l’air intelligent avec cette idée s’il n’avait pas choisi par la même occasion l’arbre le plus dangereux qui s’offrait à eux. S’aidant de sa hache qu’il avait plantée au pied de l’arbre, le jeune homme réussi sans trop de mal à atteindre les premières branches robustes du sapin. Il escalada lentement, mais surement les branches à sa disposition qui devenaient de plus en plus petites et frêles. Lors de son avancé, le garçon ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’il s’était produit pour que Dory ne soit pas en sa compagnie. Ils étaient pourtant ensemble… Ils avaient donc prit le même portail. Peut-être … Peut-être les kidnappeurs étaient juste derrière eux et qu’ils en avaient fait une prisonnière ? Son cœur se serra et sa détermination de monter à l’arbre décupla. Il était hors de question qu’il la laisse seule et sans défense ! Bon, elle avait bien prit une gaffe avec elle, mais la connaissant, elle pouvait très bien oublier de s’en servir !

En cours de chemin, il crut entendre la voix d’Hadès, mais étant incapable de comprendre ce qu’il venait de dire, il jeta un coup d’œil au sol dans l’espoir que Roxane lui répète ses paroles. Étant un ancien cheval volant, regarder en bas ne le dérangea aucunement et il arrêta sa montée pour écouter la conversation que Roxane avait avec son oncle. Ne sachant pas ce qu’il se tramait autour et étant trop haut pour entendre le hurlement du loup, Pégase avait conclu que Hadès allait s’éloigner quelque peu pour avoir une meilleure visibilité des lieux. C’était tant mieux. Peut-être qu’avec un peu de chance Hadès allait tomber dans un trou et mourir de faim. Cela n’allait pas être une grande perte pour l’humanité… Personne ne l’aimait et encore, il ne comprenait pas ce que le gamin dont il avait la charge faisait avec lui. Recommençant à grimper, il se rappela les paroles de son oncle et de la femme. Ils avaient bien parlé d’Artémis ? Artémis comme la déesse ? Qu’est-ce qu’elle avait avoir dans cette histoire ? Elle était donc parmi les humains elle aussi … « Madame la dinosaure » Cria-t-il en l’intention de la rousse. « D’où connaissez-vous Artémis ? » Bientôt, la voix de Roxane se faisait presque inaudible et des gouttes de pluie commençaient à lui tambouriner le crâne. Cela voulait donc dire qu’il arrivait au sommet et qu’il lui serait alors possible de savoir dans quelle direction se trouvait le château dont la lettre parlait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Honey Lemon
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Anna d'Arendelle
PHOTO D'IDENTITE :



Chemistry ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Big Hero 6, Les Nouveaux Héros.
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans.
COTE COEUR : Rien que la chimie pour l'instant.
OCCUPATION : Enchaîne les petits boulots, tiens un blog et une boutique de vêtement en ligne. Future etudiante en génie chimique.
HUMEUR : Déterminée.
MON ARRIVÉE : 14/02/2015
MON VOYAGE : 384
POINTS : 134
LOCALISATION : Londres.

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Dim 23 Avr 2017 - 23:31
Intrigue chapitre 4 : les renforts
Honey & la team forest
Into the woods, it's not to late, it's just another journey... Into the woods but not too long: the skies are strange, the winds are strong. Into the woods to see what's wrong...

L’esprit encombré, la vision embrumée, Honey nageait dans l’inconnu. Ses pas se frayaient un chemin incertain dans le vague, loin de la tension sourde du groupe, au cœur de cette forêt. Étrange dépaysement. Le brouillard les enveloppait, à la fois protecteur et inquiétant. Même le faisceau de sa lampe ne parvenait pas à percer ce voile blafard. On n’y voyait rien. Était-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Après tout, l’épaisseur de cette brume pourrait les dissimuler d’un potentiel danger. C’est sur ces pensées optimistes que la jeune femme écouta son amie. Alors elles en étaient là ? À suivre les indications d’un homme qu’elle n’avait jamais vu ? Honey n’était certes pas d’une nature méfiante, mais les récents événements avaient éveillé chez elle des doutes qui, désagréables, s’accrochaient sournoisement à ses pensées pour venir teinter sa confiance de soupçons. Alors oui, elle doutait, Honey. Les sens en alertes, elle croyait deviner au-delà de cette opaque barrière de nuages, des silhouettes menaçantes prêtent à les prendre en embuscade. Ma pauvre Honey, tu deviens parano. Elle pensait trop. Ses inquiétudes se mêlaient aux nouvelles informations de Clémence dans un vacarme incessant. Lucas, Timon, un nouveau portail, un bar, New York, Oliver, Paris, Hadès, mensonge. Des noms, des lieux, toujours de nouvelles découvertes pour très peu d’explication. « Donc… Ça nous fait un portail par ville, avec deux destinations possibles… Pour l’instant. » Paris, Londres, New York. Trois villes qui semblaient correspondre avec les lieux d’arrivées des personnages. Sauf que, de toute évidence, ces portails n’avaient aucun lien connu avec les mondes Disney.

Mais la cohue de ses pensées s'évapora lorsque la brune l'attira à elle pour la serrer dans ses bras. Une esquisse de sourire sur les lèvres, elle resserra son étreinte. « Oui, je pense que celui de Londres doit mener à Paris et New York… On pourra tester ça dès qu'on aura retrouvé les autres » Doucement, elle s'écarta pour prendre les mains de la brune, le regard grave. « Oublie Hadès. On va retrouver Oliver. Lui, et tous les autres. Je te jure qu'on ne quittera pas cet endroit tant qu'ils ne seront pas sains et sauf. » Dangereuse promesse. Qu'en savait-elle après tout ? Rien. Elle ne savait rien, c'était là que reposait toute son angoisse. Seulement son optimisme l'empêchait d'imaginer les tristes issues possibles de cette aventure. Elle ne pouvait pas se laisser aller à de sombres pensées. Pas maintenant.

Leur marche hasardeuse les avait guidés jusqu'à une clairière, étendue flou ouverte sur le ciel où ne se démarquait aucune forme. À ses pieds, de la boue. Sur ses lunettes, des gouttes. Oh non… La pluie. À croire que même les éléments s'acharnaient contre son moral. « Ça se gâte…» Commenta-t-elle, une main en visière. Les arbres ne leur offraient plus aucune protection contre la météo capricieuse qui se déchaînait désormais avec force. « Ouais, à condition de vaincre la boue et la pluie... » Les traits durcis par sa réflexion, son regard tenta de percer la brume et la pluie. Et si le château se trouvait de l'autre côté de cette clairière. Au point où elles en étaient, noyées sous l'averse, elles pouvaient bien lutter un peu plus longtemps contre les éléments. Et soudain, alors que la pluie fouettait déjà son visage, obscurcissant sa vision, un hurlement se fit entendre au travers du vacarme du déluge. « … T'as entendu ça ? » Elle n'avait pas rêvé. Un loup… Sa main attrapa spontanément celle de Clémence. « On devrait aller voir ce qu'il y a de l'autre côté de la clairière, puis revenir sur nos pas avant de perdre le reste du groupe. » Car oui, malgré leur escapade qui donnait à leur sauvetage des accents d'aventures entre amies, elles avaient un objectif, et un groupe qu'elles ne pouvaient pas se permettre de laisser tomber, et ce, peu importe les tensions qui le traversaient.

Honey n'eut pas l'occasion de méditer plus longtemps sur la cohésion de leur équipe. Clémence lui rentra dedans. Une maladresse qui l'envoya embrasser la boue. La jeune femme se releva en grimaçant. « C'est rien ne t'inquiètes pas ! Je vais bien ! Un peu sale, mais… Faut juste que je trouve de quoi nettoyer mes lunettes… » Finalement, la pluie allait peut-être s'avérer être un bon allié, malgré sa violence. Ses lunettes dans une main, Aiko tenta d'essuyer ses verres avec son pull. Pull tout autant couvert de terre humide. Pour la clarté, on repasserait. Pour la sécurité aussi. « Ta hache ? Attends, on va la trouver ! Attention où tu marches !» Elles étaient là, sales et grelottantes sous leurs vêtements mouillés, à avancer à tâtons dans la boue, à la recherche d'une hache… La scène aurait pu être assez ridicule pour arracher un rire à la blonde, mais les circonstances étaient bien trop graves. Finalement, l'épisode de la hache s'acheva rapidement. L'arme retrouva bientôt sa propriétaire. Elles reprirent leur pénible avancée.

Made by Neon Demon

_________________
"Another day of sun"
I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in my previous life is slipping away from me, my distant past is gone, is gone ❥ Climb these hills I'm reaching for the heights and chasing all the lights that shine. And when they let you down you'll get up off the ground 'cause morning rolls around and it's another day of sun.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
Storyteller
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 536
POINTS : 29

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Mar 25 Avr 2017 - 18:44


INTRIGUE : LES RENFORTS





Entendant un bruit étrange derrière lui, Hadès se retourne pour vérifier ce qu’il se passe. Malheureusement pour lui, il marche à reculons, le faisant perdre pied et tomber dans un trou gigantesque. Il est impossible pour lui de revenir à la surface seul étant donné la profondeur importante de ce trou; Il devra attendre d’être secouru par les gens étant toujours au vieil arbre. Les choix précédents auront-ils joués en sa faveur ?

La forêt ayant un dense feuillage, Roxane se trouve certes au sec, mais la faible luminosité lui empêche de bien voir le sommet de l’arbre. Par chance, elle reste à son poste et elle ne reste déconcentrée que quelques secondes. Voyant que Pégase est sur le point de mettre l’une de ses mains sur une branche sur le point de rompre, elle lui hurle d’en prendre une autre. Son intervention permet alors au jeune blond de continuer son avancé jusqu’au sommet de l’arbre où il voit le château au nord-est sur le sommet d’une gigantesque montagne de pierre. Félicitation, la vigilance de Roxane aura évité à Pégase une vilaine chute qui lui aurait blessé une cheville et qui aurait handicapé le groupe pour le restant de l’aventure. En descendant, le jeune homme trouve un petit morceau de papier parchemin sur lequel est écrit une énigme. N’étant pas doué pour la lecture, Pégase décide de le garder et de le faire lire à quelqu’un de son groupe. Malencontreusement, un fort coup de vent lui fait perdre pied et il doit lâcher le papier pour ne pas tomber. Peut-être que quelqu’un d’autre aurait dû grimper à sa place ?

Clémence et Honey, de grandes aventurières, ont tenté le diable en voulant s’aventurer dans la forêt. En réalisant leur bêtise, elles ont voulu rebrousser chemin, mais elles ont rapidement changé d’avis en entendant un loup dans les parages.  Bien que désormais handicapé par une petite entaille à la jambe, Clémence souhaite prendre les rênes pour leur avancé. Stressée d’entendre plusieurs hurlements autour d’eux, Honey décide que c’est à elle de choisir la direction. À bout de nerf, les deux amies commencent à se disputer sur le chemin à emprunter. L’une dit à droite, l’autre à gauche. Mais qui a raison ? Et pour aller où ? Malgré leur dispute dont les décibels augmentent à vue d’œil, elles marchent dans la même direction et, étonnamment, elles aperçoivent Pégase et Roxane au loin. Comme quoi, leur choix de continuer l’exploration les aura fait tourner en rond.


Tour n°3

Désormais les quatre réunis, ils remarquent que quelqu’un manque à l’appel. Bien qu’il ne soit pas dans le cœur de tous les membres, Hadès reste un atout important pour le groupe. Ils décident finalement, après avoir posé les pour et les contre, d’aller chercher Hadès. Avantageusement, Hadès cri pour signaler sa position et rapidement ils se retrouvent tous autour du trou du Dieu et cherchent une façon pour le sortir de là.

Enfin sorti de ce trou, Hadès et le restant du groupe peuvent souffler… Quelques petites secondes. Les cris poussés par l’homme ont été certes très favorable lors de la recherche, mais ils n’ont malheureusement pas seulement attirés les gens du groupe. Deux loups se sont glissés dans un buisson et l’un d’eux bondit hors de celui-ci pour mordre le mollet de Roxane. Celle-ci a le choix de se débattre (1) ou bien de demander de l’aide à quelqu’un (2) . L’attaque enclenchée, le second loup fait surface et grogne en montrant ses crocs au reste du groupe. Chaque personne peut se battre (1).  Par contre, Pégase et Clémence ont tous deux aperçu un arbre creux où il serait possible de se cacher (2) pour échapper aux loups. De leur côté, Hadès et Honey étant plus cérébrale ont l’idée de faire diversion (2) à l’aide des petits cailloux à leurs pieds.



informations importantes


Étant tombé dans le trou avec son équipement, Hadès ne peut pas aider les gens. Il faut donc trouver un moyen de le sortir à l’aide de ce que le reste du groupe aura amené.
 
Chaque membre peut poster 2 fois lors de ce tour pour faire avancer le RP s’il en a besoin. Utilisez bien le flood pour organiser vos tours.  




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roxy
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Clémence Brown
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : 58 ans
COTE COEUR : Pas le temps ni l'envie d'y penser
OCCUPATION : Prévisionniste des marées de la Tamise
HUMEUR : Je suis une mortelle ?!
MON ARRIVÉE : 06/03/2017
MON VOYAGE : 143
POINTS : 79
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Mer 3 Mai 2017 - 20:05
Intrigue chapitre 4 : les renforts
« We're in deep shit »
Roxane regarda le jeune blond escalader l'arbre avec sa hache. C'est qu'il avait une technique peu orthodoxe mais efficace. Ces mortels étaient plein de ressources ! Enfin mortels. L'ancienne divinité en était venue à la conclusion, que Pégase n'avait pas toujours été un mortel de cette époque. En y pensant, l'image de son petit-neveu lui revint en mémoire. Où était Hercule ? Elle n'en savait rien et de toute évidence Hadès non plus. Artémis l'ignorait également. Peut-être était-il mort ? Après tout, il avait choisi de devenir mortel pour vivre avec Mégara. En voyageant dans le temps à son insu, Roxane avait dû rater la vie du rouquin. Cela la renvoya à sa nouvelle condition. Combien de temps lui restait-il ? La rousse l'ignorait. Tout en y pensant, elle quitta Pégase des yeux et regarda la forêt. Vivrait-elle aussi longtemps que ces arbres ou mourrait-elle comme une vulgaire mortelle ? Redeviendrait-elle un jour la titanide qu'elle était ? Sur cette réflexion, Pégase l'apostropha. Elle rigola au surnom, puis cria pour lui répondre. « Tu sais que je suis plus vieille que les dinosaures. Je connais Artémis, parce qu'elle était ma petite-fille. Et toi, tu es Pégase, le cheval ailé de mon petit-neveu Hercule ? » De cette façon, l'ancienne Phoebé en aurait le cœur net. Elle serait fixée si ses conclusions sur l'identité de Pégase étaient fondées ou non.

Roxane continua de surveiller Pégase, qui grimpait au poste de vigie. Lorsqu'elle remarqua qu'il allait se saisir d'une branche, qui serait responsable de son salut, elle lui hurla de faire attention. Ce faisant, Pégase évita la chute. Sur cette optique, la femme au glaive continua de veiller sur lui, jusqu'à ce qu'il atteigne le sommet de l'arbre. Quand elle ne put plus l'entendre, elle ne pouvait faire autrement que d'attendre en le regardant.

Une fois Pégase de retour à ses côtés, sur le sol, Roxane l'interrogea immédiatement. « Alors, qu'est-ce que tu as vu ? Il y a-t-il bien un château ? » Ayant eu sa réponse, Roxane remarqua l'absence du papier. Elle l'avait pourtant vu en décrocher un au sommet. Avait-elle rêvé ? « Pégase, n'avais-tu pas trouvé un papier au sommet ? Où est-il ? » Roxane se tapa le front de sa main devant la réponse de son petit-neveu par alliance. Comment avait-il pu être aussi incompétent ? Elle n'eut pas le temps de se pencher sur la question. Le duo des exploratrices revint à leur rencontre. Les voyant couvertes de boue, la doyenne du lot les interrogea. « Que vous est-il arrivé ? » Roxane leva les yeux au ciel en obtenant la réponse. Heureusement qu'il y avait Hadès pour relever le niveau du quintette. D'ailleurs, où était Hadès ? Quand Roxane fut interrogée, elle ne put les renseigner. « Je ne sais pas. Nous avons entendu un bruit. Il est parti dans cette direction pour aller voir. Il a dit qu'il surveillerait les environs. Il doit encore y être. »

Après une concertation pour savoir s'ils devaient oui ou non aller chercher Hadès, la troupe décida d'aller dans la direction pointée par Roxane. Ils marchèrent le plus près possible les uns des autres, afin de ne pas se perdre dans cette forêt brumeuse, qui ne demandait qu'à les happer. « Hadès ! » Ils crièrent son nom, mais aucune réponse. Ils s'aventurèrent davantage dans la forêt. Là, sa voix se fit entendre. Ils coururent dans sa direction et virent le drame. L'ancien dieu des enfers était tombé dans un trou. Les équipiers se dévisagèrent. Comment allaient-ils le sortir de là. « Ne t'en fais pas Hadès, nous allons trouver une solution », tenta de le rassurer la tante du malheureux. Elle scruta les alentours, à la recherche d'une branche solide, quand Honey eut une idée de génie, tout en sortant sa corde. Finalement, il y avait peut-être une autre tête pensante dans l'équipe. Roxane apprécia la prévoyance de la jeune femme. N'étant pas cachottière de ses états d'âme, la Brillante donna son point de vue. « Par Zeus, tu as été bien avisée, Honey, de prendre une corde. » Elle lui sourit, puis se tourna vers son neveu, qui ne pouvait pas voir la scène. « Honey a une corde, tu seras sorti en un éclair ! » Aussitôt dit, aussitôt fait. Enfin presque. Les chaussures des deux jeunes femmes glissèrent à cause de la boue encore accrochée aux semelles. Malgré sa force surhumaine combinée à celles de ses acolytes, ce ne fut pas une mince affaire de sortir Hadès du trou. Des péripéties rythmèrent le sauvetage.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Pégase
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Laurence Legay
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule, avec un super H majuscule!
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans + 4 ans = 22 ans
COTE COEUR : Une bleue naturelle
OCCUPATION : Pompier
HUMEUR : La tête dans les nuages
MON ARRIVÉE : 09/02/2017
MON VOYAGE : 29
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Jeu 4 Mai 2017 - 20:25
Intrigue chapitre 4 : Les renforts
EXORDIUM.
La femme qui lui servait de vigile avait répondu à sa question sans pour autant être fâchée par la remarque impolie du blond. Elle était donc la grand-mère Artémis… Ce qui faisait d’elle la quoi de Zeus ? La mère ? La tante ? La logique des arbres généalogique n’était clairement pas son fort…Peut-être devrait-il lui demander un dessin pour illustrer tout ça après tout ceci. « Et toi, tu es Pégase, le cheval ailé de mon petit-neveu Hercule ? » Légèrement agacé par la conclusion si peu gratifiante, il répondit par l’affirmative. Évidemment qu’il était un cheval ailé et oui, il avait été offert à Hercule à sa naissance et donc, il était bien le cheval ailé d’Hercule, mais il était beaucoup plus qu’un vulgaire accessoire de parade grecques. Arrivé au sommet, grâce à la brume quasi inexistante, Pégase réussi à voir le château au loin. Le soleil n’étant pas au rendez-vous et la pluie lui tombant dans les yeux lui avaient privé d’une bonne visibilité, mais l’imposante structure était tout de même impossible à rater. Il la regarda quelques instants pour bien s’imprégner du visuel et il descendit de l’arbre en croissant un morceau de papier perforé par une petite branche d’arbre. Il devait s’être envolé des mains d’une personne plus loin et, vu la forêt dense, avait arrêté sa course coincée au sommet de l’arbre. Le jeune homme s’arrêta et prit sans ménagement le papier qu’il voulut lire. Les mots, écrits à l’encre bleue, étaient en train de devenir des tâches. N’étant pas doué pour la lecture, il préféra l’apporter avec lui et le faire lire à quelqu’un de plus compétent.

Malheureusement, lorsque ses pieds retrouvèrent la terre ferme, une grande rafale de vent le déstabilisa et voulant se protéger les yeux des épines mortes des sapins qui étaient emportés, il laissa filer le papier qui alla continuer sa route plus loin. « J’ai vu le château. Il est sur un pique de roche à quelques kilomètres d’ici. » Répond-t-il à la rousse qui était venu à sa rencontre. Elle ne tarda pas à lui parler d’un morceau de papier qu’il aurait supposément attraper lorsqu’il était toujours dans l’arbre. Il voulut lui dire qu’elle avait halluciné, mais il savait bien que le mensonge n’allait pas lui servir à grand-chose. « Oui, mais il est partit. Il a venté et il m’a glissé des mains. » La réponse du blond était fortement exaspérante, mais parfois les choses arrivaient pour une raison. « Désolé… » Souffla-t-il en fixant ses pieds comme un gamin venant de se faire prendre la main dans le sac.

Par chance, un craquement derrière eux ce fit entendre et les deux demoiselles parties en expédition revinrent dans un état pitoyable, faisant par la même occasion de l’ombre à la bêtise du blond. Elles étaient couvertes de boue, de la tête aux pieds, ce qui amusa légèrement Pégase qui se retint toutefois de faire une quelconque remarque, question de ne pas recevoir la foudre des deux.  Elles expliquèrent ce qu’il s’était produit, puis l’une d’elles demanda où était Hadès. Regardant autour de lui, le pompier ne sut quoi répondre puisqu’il avait disparu au moment où il montait aux branches. « On a pas besoin de lui. » Affirma Pégase lorsque fut le temps de décider s’ils allaient le chercher ou non. Évidemment, le groupe finit par se mettre d’accord pour aller le retrouver et c’est d’un pas traînant qu’il ferma la marche.

La voix du Dieu des enfers se fit finalement entendre et, à contre cœur, Pégase suivit les femmes qui avaient commencés à courir en sa direction. « Ne t'en fais pas Hadès, nous allons trouver une solution » Pégase recula et croisa ses bras en fronçant les sourcils. « Moi je continu de dire qu’on a pas besoin de lui. » Encore une fois, son avis passa à la trappe et Honey annonça qu’elle avait  une corde qui pourrait l’aider à sortir. « Eh bien… Super… » Souffla-t-il sarcastiquement. Étant le plus fort du restant du groupe, le Grec se plaça en premier pour tirer la corde suivit des trois autres. Malheureusement, les deux demoiselles ayant les chaussures couvertes de boue avaient une moins bonne adhérence au sol et c’est lorsqu’une d’elles lâcha prise que Pégase perdu pied en ressentant plus de poids au niveau de ses avant-bras et il chuta dans le trou contenant déjà son oncle.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Honey Lemon
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Anna d'Arendelle
PHOTO D'IDENTITE :



Chemistry ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Big Hero 6, Les Nouveaux Héros.
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans.
COTE COEUR : Rien que la chimie pour l'instant.
OCCUPATION : Enchaîne les petits boulots, tiens un blog et une boutique de vêtement en ligne. Future etudiante en génie chimique.
HUMEUR : Déterminée.
MON ARRIVÉE : 14/02/2015
MON VOYAGE : 384
POINTS : 134
LOCALISATION : Londres.

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Mer 10 Mai 2017 - 21:40
Intrigue chapitre 4 : les renforts
Honey & la team forest
Into the woods, it's not to late, it's just another journey... Into the woods but not too long: the skies are strange, the winds are strong. Into the woods to see what's wrong...

Ça ne menait à rien. Plus les minutes défilaient, plus l'inutilité de leur entreprise sautait aux yeux d'Honey, plus son esprit s'échauffait. La boue entravait leurs mouvements, la pluie implacable se déchaînait sur elles et c'était la forêt tout entière qui semblait s'être retourné contre ces curieux envahisseurs. Ça ne menait à rien ! La situation était délicate, presque étouffante. Soumise aux éléments, la jeune femme était traversée par une désagréable impression d'impuissance. Que pouvait-elle faire contre la boue ? Rien. Contre la pluie ? Rien. Condamnées à serrer les dents, à avancer à l'aveuglette en priant pour que les loups ne viennent pas compliquer leur pénible traversé. Elle souffla, et pour la première fois depuis le début de son départ de Londres, l'adrénaline qui avait jusque là motivé toutes ses actions s'évapora, emporté par le déluge, pour ne laisser qu'un pur sentiment d'angoisse. Non, elles n'étaient pas invisibles. Oui, elles pouvaient y passer. Cette évidence la frappa avec force, agita son cœur et tourmenta ses pensées. La peur, terrible faiblesse. À San Fransokyo, ce genre d'idée ne lui aurait jamais traversé l'esprit. Leur groupe était soudé, leurs équipements adaptés aux urgences des situations, Honey vivait alors dans l'instant présent, porté par l'action. Mais Honey n'était plus à San Fransokyo. Des cernes se dessinaient sous ses grands yeux, marque de l'anxiété et de la fatigue de ces derniers jours, une fatigue qui, doucement, tirait sur la patience de la blonde. Peut-être était-ce le manque de repos, peut-être était-ce le stress, ou les terribles images qui hantaient son esprit lorsque ses pensées s'envolaient vers les disparus…

Peut-être était-ce un dangereux mélange de tous ces facteurs qui poussa Honey à contester l'initiative de Clémence. Droite ? Non, elles reviendraient sur leurs pas. Ce serait foncer dans la gueule du loup. Au sens figuré. Et littéral. Il faut aller à gauche. C'était stupide. Une querelle inutile qui ne dura pas. Les esprits s'échauffaient sous la pression et les émotions, Honey ne le savait que trop bien. Alors, elle céda, légèrement agacé. Aiko accueillait chaque moment passé avec Clémence avec joie, son amitié valait plus qu'une direction arbitraire. Cette forêt n'aurait pas raison de son affection pour la brune. « Qu'est-ce que c'est ? » Demanda-t-elle finalement en plissant les yeux pour tenter de percer la brume. Deux silhouettes se dessinaient au loin. Pégase et… Phoebé ? Oui, ça devait être ça. Honey jeta légèrement sa tête en arrière pour évacuer le soupir qui pesait sur son cœur. « Tout ça pour tourner en rond… » Si seulement son téléphone captait le Wi-Fi dans ces maudits bois… « Pas grand-chose… On s'est un peu empêtrée dans une clairière boueuse juste en bas de ce chemin. » Ce n'était pas très glorieux, certes, mais de toute évidence, les recherches n'avaient pas été plus fructueuses du côté des autres. « J'espère qu'Hadès aura eu plus de chances que nous… » L’espace d’un instant, son regard balaya les alentours à la recherche de l’individu en question. « … D’ailleurs où est-il ? » Hadès n’était pas revenu… Ce qui était inquiétant. « On doit aller le chercher. » Ce à quoi Pégase s’opposa. Bon. Voilà qu’elle allait devoir faire avec les tensions du groupe. « Non, il faut qu’on aille voir, il est peut-être arrivé quelque chose… Je sais que vous ne le portez pas dans votre cœur tous les deux… » Ses prunelles glissèrent jusqu’à Clémence et Pégase. « … Et pour être franche, moi aussi, mais on est là-dedans tous ensemble ce qui fait de nous une équipe, qu’on le veuille ou non. Et une équipe tire sa force de son union, donc on met ses ressenties personnelles de côté et on va chercher Hadès ! » Et sur ces mots, la jeune femme s’enfonça dans la forêt sur les talons de Phoebé. Le prénom du dieu des enfers résonna à travers le brouillard, jusqu’à ce que l’écho leur réponde. L’écho ? Non. Hadès. Il n’était pas loin !

À vrai dire, il ne risquait pas d'aller bien loin. Un trou. Il était tombé dans un trou. La jeune femme soupira une nouvelle fois, à la fois soulagée et dépitée de voir à quel point cette expédition tournait en rond. Décidément… Sans perdre un instant, Honey se débarrassa de son sac à dos pour en sortir une corde. « La solution est toute trouvée, j'ai ce qu'il faut. » Comme quoi, on était jamais trop prudent. Aussitôt, le groupe se mit en place pour tirer Hadès hors d'affaire. C'était sans compter sur ses chaussures boueuses et celle de Clémence… Difficile de savoir qui glissa la première, mais il suffit d'un instant pour que la situation leur échappe. Il y eut des cris paniqués. « La corde ! La corde ! » Puis un bruit sourd. Pégase était tombé. « Merde… Restez calme surtout, on va vous tirer de là… » Articula-t-elle en reprenant appui.  

Made by Neon Demon

_________________
"Another day of sun"
I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in my previous life is slipping away from me, my distant past is gone, is gone ❥ Climb these hills I'm reaching for the heights and chasing all the lights that shine. And when they let you down you'll get up off the ground 'cause morning rolls around and it's another day of sun.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« C'est Leviosa et pas Leviosaaa »
Clem
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Belle et Le Clochard
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
COTE COEUR : Coeur brisé
OCCUPATION : Barmaid à l'hôtel Le Nouveau Monde
HUMEUR : Joueuse
MON ARRIVÉE : 06/03/2014
MON VOYAGE : 589
POINTS : 118
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Lun 15 Mai 2017 - 17:27

Intrigue chapitre 4 : les renforts
J'ai pas signé pour ces conneries, je voulais juste retrouver Oliver et Mally :cry:
L'ancien canidé remonta son pantalon et inspecta sa blessure, remarquant le léger saignement au niveau de l'entaille, mais rien de grave. La boue recouvrant la plaie, Clémence sortit un mouchoir de sa poche et nettoya son mollet. Elle ôta son sac de son dos et le fouilla rapidement, à la recherche du kit de premier secours. Une fois la main dessus, elle l'ouvrit et prit un pansement Winnie l'ourson, initialement prévu pour son petit protégé rouquin. Elle l'appliqua sur la plaie et redescendit le pan de son pantalon. Elle se releva du sol boueux aidée de son amie. La brune saisit sa hache retrouvée et remit son sac sur ses épaules. L'aventure continuait.

A leur rythme, l'une à côté de l'autre, les deux amies continuèrent de s'engouffrer au cœur de la forêt. Après quelques minutes à lever les pieds, pour ne pas tomber sur des souches d'arbres ou des branchages, elles arrivèrent devant une sorte de croisement. Aucun chemin n'étant tracé, l'arrangement des arbres était ce qui s'apparentait le plus à une bifurcation. Différentes possibilités s'offraient aux deux jeunes femmes : elles pouvaient aller soit à droite soit à gauche. Jusqu'à maintenant, elles avaient toujours avancé droit devant. Dans tous les cas, ce sera la première fois qu'elles bifurqueront. Clémence examina les environs, tout en se demandant comment le duo retrouvera le reste du groupe une fois qu'elles auront trouvé le bon chemin, les deux enquêtrices ayant déjà remarqué, au cours de leur avancement, qu'il n'y avait pas de réseau. Si Clémence perdait Hadès dans les bois, ça ne la dérangerait pas. Elle n'avait pas besoin de lui pour sauver Oliver, surtout pas maintenant qu'elle avait sa fidèle amie Honey à ses côtés. La forêt était moins effrayante et plus magique en sa compagnie. Quant aux autres, après avoir sauvé Oliver, Mally et peut-être Jack, elle organiserait une fouille pour les retrouver. Tout en y pensant, peut-être influencée par cette pensée de retrouver ce qui s'apparentait à une meute, dans un reste d'instinct canin, Clémence déclara qu'elles devaient prendre à droite. Ce ne fut pas du goût d'Honey, qui refusa, maintenant sa position d'aller à gauche. Après un rapide argumentaire de la part des deux, le côté autoritaire de la brune l'emporta. Le duo prit à droite.

« On dirait Phoebé », répliqua Clémence à la question d'Honey. La chevelure rousse passait difficilement inaperçue. Elles étaient revenues à leur point de départ ! Finalement, Honey avait peut-être eu raison de vouloir aller à gauche. Au moins, le groupe se retrouvait, c'était déjà ça. « Oui, j'ai trébuché sur une souche d'arbre et on est tombées dans la boue. Désolée encore Honey. » Clémence tout à son excuse, posa une main sur l'épaule de son amie quelques secondes, puis Honey poursuivit en mentionnant Hadès. Où était-il celui là ? La blonde interrogea la rousse, qui informa le groupe qu'il était parti en exploration. « Ben s'il est parti surveiller, il doit encore y être, non ? » Honey poursuivit son argumentaire de Team spirit. Cela fit sourire la brune. C'était un trait qu'elle aimait chez la blonde : son esprit d'équipe et son optimiste à quasi toute épreuve. Clémence leva les bras en signe défensif, quand Honey la regarda, comme pour lui dire « j'ai rien dit cette fois. » Le speech terminé, la brune approuva. « Oui, je suis d'accord avec Honey, allons le chercher ! On est une équipe quoiqu'il arrive. Phoebé, on te suit. » Clémence suivit Honey, qui venait d'emboîter le pas à la rousse. Ils cherchèrent Hadès, guidés par Phoebé. Après s'être époumoné à hurler son nom, le groupe trouva Hadès...dans un trou. « Eh bien, ça remet les choses en perspective. Il ne peut pas tomber plus bas, Monsieur super ego », rigola Clémence.

Les quatre sauveteurs se placèrent à la queue leu-leu, Pégase en tête. Phoebé, étant celle avec le plus de force, dû à ce qu'il lui restait de sa condition d'ancienne divinité grecque, d'après ses dires, se plaça à la fin, derrière Honey. Ils tirèrent chacun de toutes leur forces pour libérer la malheureuse victime. Le duo d'exploratrices patinait. Faut dire que la boue à leurs chaussures ne donnait pas la meilleure des adhérences. En quelques secondes, le drame se produisit. Il était difficile de savoir qui de Clémence ou d'Honey avait lâché en premier, peut-être les deux en même temps ? Bref, il en résulta la chute de Pégase. « Pégase ! » , cria Clémence en le voyant chuter. « Génial, comment on va faire ? On arrive déjà pas à en sortir un, alors deux ! » Clémence remarqua alors que la profondeur du trou pouvait être un avantage. Elle en fit part à Hadès et Pégase. Il suffisait qu'un des deux fasse la courte-échelle à l'autre, pour réduire considérablement la distance les séparant du sol, et donc l'effort des sauveteurs pour tirer la corde.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Young & Relentless
We could be any place, any time, in any moment It's a race to the line Break away from the life that they sold ya Pack a bag, say goodbye All we know is go, go, go ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
Bad Guys
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 568
POINTS : 166
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Mer 17 Mai 2017 - 22:44



Intrigue chapitre 4: Les renforts

C'est une autre journée de merde dans une semaine de merde...



Aujourd’hui, alors que je surveillais les environs, j’ai atteint le fond du gouffre… de façon littéral après avoir trébuché comme une merde. Vie De Merde.

Je croyais avoir pris la bonne décision en allant surveiller les alentours, en essayant de protéger les arrières de mes coéquipiers. Certes, ce n’était pas le grand amour avec eux, mais je ne voulais pas qu’on m’accuse de les avoir laissé crevé ou d’avoir laissé une attaque surprise survenir… et puis dans la situation actuelle, sans doute valait-il mieux qu’on reste une sorte équipe. C’est avec ces intentions plus que louables que j’explorais le coin. Lorsqu’un bruit attira mon attention, je fis quelques pas à reculons en fixant le buisson. Ça aurait été bien s’il n’y avait pas eu ce trou dans lequel je tombai…

La chute fut brutale et douloureuse, mes mains étaient écorchées à avoir essayé d’empêcher la chute, mais le bord du gouffre s’était effrité et j’avais finalement finit sur le dos, le souffle coupé. Je grognais de rage et de douleur. Pourquoi fallait-il que ce genre de choses m’arrive? Alors que pour une fois, j’essayais de faire quelque chose de bien! J’en venais à la conclusion que peu importe ce que je pouvais faire, le bien ou le mal, il y avait toujours le destin pour venir m’emmerder d’une façon ou d’une autre… Il avait intérêt à être reconnaissant le môme lorsqu’on l’aurait secouru! Si on réussit, parce que là, on était quand même mal barré.

Après une rapide vérification de mon état, qui consistait surtout en des courbatures, des bleus et quelques écorchures, je me levais pour tenter d’escalader la paroi. Ce ne fut pas vraiment un succès, soit c’était trop abrupte, soit ça s’effritait sous mes mains. J’avais peut-être une corde, mais comme j’étais dans le trou, je ne pouvais pas l’accrocher à rien pour ensuite me hisser… je n’avais rien qui pouvait servir de grappin, que je pourrais nouer à un bout de la corde et lancer dans l’espoir qu’il s’accrocher à un arbre ou un rocher. Je dus en venir à la triste conclusion que je ne pouvais pas sortir de là seul… Je commençais donc à appeler à l’aide, ce qui était bien difficile pour l’orgueil… C’est que je n’avais pas prévu de jouer la demoiselle en détresse aujourd’hui, car en théorie, nous étions là pour secourir Oliver… et peut-être d’autres prisonniers, j’imagine. Ils n’étaient pas ma priorité, mais je trouvais inacceptable ce que ce Louis faisait, alors si je pouvais lui nuire, c’était tant mieux.

Sauf que pour l’instant, je ne nuisais qu’à l’avancé du groupe… Groupe qui m’avait peut-être abandonné? Je pourrais le comprendre, moi-même, il y a des jours où je ne m’aiderais pas. J’appelais régulièrement et finalement, je les entendis. Ils venaient m’aider? Sans doute que ma tante avait parlé en ma faveur? Ils furent bientôt là. Phoebe se fit rassurante, pas que j’avais besoin d’être rassuré, mais au moins ça faisait quelqu’un qui ne voulait pas se débarrasser de moi… pas comme cet imbécile de Pégase. Il se pensait bien fort, mais je ne donnais pas cher de sa peau s’il se retrouvait seul.

Je m’accrochais à la corde qu’ils m’envoyèrent, commençant à escalader. Malheureusement, ça ne dura pas et je me retrouvais à nouveau couché au fond du trou, avec cervelle de moineau sur moi en option… Quelle Blague!! Je le poussais violement :

-Non mais c’est pas vrai!? Ça devient n’importe quoi!! C’était déjà pas super que je tombe, mais toi, tu l’avais vu ce putain de trou!

Moi, énervé? J’étais en train de songer très sérieusement à foutre une baffe enflammé à ce crétin. Je pris quelques grandes respirations, ce n’était pas le bon moment pour le tuer, pas avant qu’on se soit sorti de se merdier et qu’on ait retrouvé Oliver… C’est alors que Clémence proposa quelque chose d’intelligent. L’idée que Pégase me fasse la courte-échelle et que je puisse « accidentellement » lui marcher sur la tête était fort tentant, mais je devais en venir à une solution plus logique:

-Bon, comme t’es plus petit et moins lourd que moi, je vais te faire la courte échelle, ça sera plus facile pour les filles de te remonter. Par contre, ne me fait pas de conneries, j’essai de faire preuve de bonne volonté, fais en autant.

Je voulais en quelque sorte une trêve… Sinon, j’allais lui faire payer. Je lui fis donc la courte-échelle pour qu’il sorte du trou avec l’aide des autres et ensuite, ils purent me hisser à mon tour après de gros efforts. J’avais les mains au sang, mais je pouvais tout de même fièrement continuer de chanter « Ain’t no grave, can hold my body down » en toute quiétude, car je savais toujours mater la mort... Sauf que nous n’étions pas au bout de nos peines…




codage par greenmay. sur Apple-Spring
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roxy
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Clémence Brown
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : 58 ans
COTE COEUR : Pas le temps ni l'envie d'y penser
OCCUPATION : Prévisionniste des marées de la Tamise
HUMEUR : Je suis une mortelle ?!
MON ARRIVÉE : 06/03/2017
MON VOYAGE : 143
POINTS : 79
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Dim 21 Mai 2017 - 21:52
 
Intrigue chapitre 4 : les renforts
« We're in deep shit »
Les péripéties pouvaient sembler drôles, d'un point de vue extérieur. Voir quelqu'un glisser et tomber, c'est toujours drôle, n'est-ce pas ? Seulement pas quand nous en sommes victimes, de près ou de loin, et surtout pas dans le contexte actuel. Pour rappeler les faits, au lieu d'arriver devant un château où sa petite-fille adorée était retenue prisonnière, Roxane s'était retrouvée propulsée dans une forêt brumeuse et mystérieuse. L'ancienne divinité ignorait à combien de mètres ou même de kilomètres, elle se trouvait de ce Lucas et de son château. Heureusement, elle n'était pas seule dans cette panade, puisque son neveu et petit-neveu étaient dans la même galère, tout comme les deux amies. Après s'être séparés pour tenter d'y voir plus clair, il avait résulté que Pégase avait failli tomber de l'arbre, les deux femmes, qui avaient tourné en rond, étaient couvertes de boues, et pour couronner le tout, Hadès était tombé dans un trou. Qu'avait donc fait Roxane pour mériter ça ? Finalement, ils trouvèrent une solution. Clémence eut une idée. Il suffisait qu'un fasse la courte-échelle à l'autre et de cette façon, une victime pourrait les atteindre et ils pourraient la faire sortir. Finalement, après Aiko, c'était Clémence qui avaient des idées. Les mortels étaient débrouillards tout de même ! Aucunes des anciennes divinités n'y avaient pensé, ni même pour la corde. Finalement, c'était ça que d'être un mortel ! Faire avec les moyens du bord et être débrouillard et ingénieux. Pour l'heure, Roxane ne pouvait pas encore compter sur ces facultés mortels. Elle tira donc Pégase du trou, grâce à ce qu'il lui restait de sa force de déesse, aidée des deux autres femmes. Ensemble, ils réussirent non sans peine à sortir Hadès du trou. Ils étaient de nouveau réunis, mais leur sauvetage n'avançait pas. Roxane reprit les choses en main. « Bien, maintenant que tout le monde est là, il vaut mieux rester grouper, pour éviter d'autres désagrément. Le nombre est notre force. Pégase a repéré le château dans cette direction là, à quelques kilomètres. Allons-y. »

Le groupe se mit en marche en direction du château. Il était temps qu'ils progressent dans cette forêt. Il était temps qu'ils en sortent et qu'ils accèdent enfin à leur premier objectif : le château. Il état temps qu'ils fassent ce pourquoi ils étaient là : sauver leurs proches. Il leur fallait pour cela atteindre le premier objectif. Le second sera de secourir les victimes et le dernier était simple : fuir. La forêt ne semblait pas de leur avis. Quelques secondes après la sortie d'Hadès et la mise en route du groupe, deux loups sortirent des feuillages. Un se jeta sur Roxane et lui mordit le mollet. La rousse tomba au sol. La surprise et la douleur lui firent pousser un cri. Elle se débattit, mais la mâchoire acérée du canidé était tenace. En quelques secondes, Roxane sortit son glaive pour libérer définitivement son mollet, en tuant la menace. Elle brandit la lame, prête à trancher la tête du loup, mais elle fut stoppée par Clémence. Cette dernière ne semblait pas vouloir que la rousse abrège la vie de l'animal. « Non ! Il a seulement faim, crois-moi, je le comprends ! Ne le tue pas ! » Comme si Roxane allait lui laisser manger son mollet ! Elle poussa violemment Clémence, qui tomba au sol. Elle leva une seconde fois son glaive et entailla le museau du loup. Ce dernier se retira de son mollet dans un couinement. L'ancienne titanide se releva tant bien que mal et constata alors qu'il n'y avait non pas un, mais deux loups. Un s'était attaqué au reste du groupe. Roxane, en boitant, alla les rejoindre, son glaive à la main.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Pégase
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Laurence Legay
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule, avec un super H majuscule!
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans + 4 ans = 22 ans
COTE COEUR : Une bleue naturelle
OCCUPATION : Pompier
HUMEUR : La tête dans les nuages
MON ARRIVÉE : 09/02/2017
MON VOYAGE : 29
POINTS : 15
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Mer 7 Juin 2017 - 18:20
Intrigue chapitre 4 : Les renforts
EXORDIUM.
Il était dans le trou. Super. Avec son oncle. Double super.

Étendu au sol, Pégase avait tombé sur son épaule. Il resta couché pendant quelques secondes encore perturbé par ce qu’il venait de se produire. Il ne comprenait pas ce qu’il s’était passé, mais le résultat était là. Il se leva finalement et il se frotta vigoureusement l’épaule pour tenter d’apaiser la douleur, puis il essuya la terre sèche qui s’était collé à son visage. Encore déboussolé, le jeune homme se fit agressé par le Dieu. « Tu penses que ça m’amuse d’être coincé dans ce trou avec toi ?! » Il avait serré les poings pour contrôler sa colère, puis il poussa un long soupire en fermant les yeux comme le psychologue lui avait dit de faire. Par chance, Hadès n’en rajouta pas une couche et il l’aida à sortir du trou à l’aide des filles. Enfin de retour avec les trois autres, il eut envie de continuer sa route, mais sa conscience quelque peu défectueuse le fit rester et il l’aida non sans une petite insulte. « Aller au gym, tu connais pas ? » avait-il grogné entre ses dents en tirant de toutes ses forces.

Lorsque le groupe fut à nouveau complet, ils se remirent à marcher. Malheureusement, les choses tournèrent à nouveau en catastrophe lorsqu’un loup bondit pour mordre la jambe de la Déesse. Pégase eut un geste de recul. Il la regarda se débattre sans savoir quoi faire. Clémence lui demanda de ne pas le tuer et le jeune homme avait eu le même sentiment qu’elle. Peut-être était-ce parce qu’il avait été un cheval et qu’il avait une forte compassion pour les animaux ? Quoiqu’il en soit, il ne pouvait se résigner à lui faire du mal. Un second loup bondit de derrière un buisson et Pégase chercha désespérément quelque chose qui pourrait les blesser sans pour autant les tuer.  Droite, gauche : rien. Il y avait bien des brindilles, mais cela n’allait que les fouetter et les énerver davantage.

Ses iris turquoise finirent par tomber sur un arbre creux où il serait possible de se cacher le temps que les loups finissent par en avoir assez. Se battre ou se cacher ? Pégase n’avait jamais fui de combats avec Hercule, mais là, ce n’était pas des monstres sanguinaires, c’était de pauvres loups affamés. À contrecœur, il courut en direction de l’arbre où il se cacha. Il se doutait bien que son oncle allait rire de lui et que les filles allaient sans doute le trouver bien peureux, mais ce n’était pas ça. Il ne pouvait tout simplement pas se résigner à donner un coup de hache à ces animaux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Honey Lemon
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Anna d'Arendelle
PHOTO D'IDENTITE :



Chemistry ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Big Hero 6, Les Nouveaux Héros.
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans.
COTE COEUR : Rien que la chimie pour l'instant.
OCCUPATION : Enchaîne les petits boulots, tiens un blog et une boutique de vêtement en ligne. Future etudiante en génie chimique.
HUMEUR : Déterminée.
MON ARRIVÉE : 14/02/2015
MON VOYAGE : 384
POINTS : 134
LOCALISATION : Londres.

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Mer 14 Juin 2017 - 0:00
Intrigue chapitre 4 : les renforts
Honey & la team forest
Into the woods, it's not to late, it's just another journey... Into the woods but not too long: the skies are strange, the winds are strong. Into the woods to see what's wrong...

Soupir. Ça s’agitait au fond du trou, les mots étaient colériques, cyniques sur les lèvres et l’espace d’un instant, Honey imagina le pire. Une situation qui s’envenime, des vieilles rancœurs, des coups, deux amochés sur le dos… « Pitié ne me dites pas qu’ils vont nous faire un concours de celui qui pourrit le plus l’existence de l’autre. » Sa voix n’était qu’un murmure, pourtant, elle témoignait de toute sa lassitude. L’angoisse teintée d’adrénaline, un dangereux mélange qui ne manquait pas d’ébranler la patience d’Aiko. Car les minutes, elles, n’avaient justement aucune patience. Elle s’y accrochait alors que la colère de ne pas pouvoir agir immédiatement la prenait, mais les secondes lui glissaient entre les doigts, grains de poussière dans le grand sablier du temps. Honey les observait s’écouler lentement, impuissante. Et s’ils étaient déjà trop tard ? Comment s’en sortaient les autres ? Qui sait quand ils arriveraient enfin au château ? Non, pas de conclusion hâtive. Après tout, elle n’avait aucune idée de la distance qui séparait son groupe du lieu de rendez-vous. Justement, elle ne savait pas. Pire que le brouillard, pire que la forêt, restez dans l’ignorance.

Heureusement, les deux hommes prirent sur eux pour s'entraider et s'en sortir. La tête de Pégase émergea des entrailles de la terre. Un dernier effort et voilà Hadès libéré de ce trou qui s'était creusé dans le sol. « On a réussi ! » Soupira Honey, un sourire aux lèvres. Non seulement le groupe était désormais au complet, mais ils avaient en plus une vague idée du chemin à parcourir, cette expédition prenait-elle enfin une meilleure tournure ? « On ferait mieux de se mettre en route dans ce cas, histoire ne pas traîner davantage, les autres ont peut-être besoin d'aide. » La corde retrouva sa place au fond de son sac et l'équipe improvisée s'apprêta à reprendre la route, enveloppée dans un court silence songeur. Il faudrait marcher. Oublier les lanières de son sac qui lui tiraient sur les épaules. Ne pas penser aux échos inquiétants qui résonnaient dans le lointain. Ignorer la pluie, ses cheveux et ses vêtements figés dans la boue. Et cette douleur sur le talon… Pitié faites que ce ne soit pas une ampoule. Il ne manquerait plus que ça. Ils n'avaient pas fait quelques mètres qu'une ombre jaillit de l'obscurité. Son cœur manqua de transpercer sa poitrine tandis qu'elle bondissait sur le côté, un hurlement dans la gorge. « ¡Coño! » C'était quoi ça ?!

Les loups. Ils avaient toujours été là, la jeune femme le savait. Seulement, elle avait osé espérer que leur présence se réduirait à des hurlements dans le lointain. Guidée par son instinct, Honey se plaqua contre un arbre, l'esprit en ébullition face à la scène qui se déroulait sous ses yeux écarquillés. L'animal avait attaqué Phoebé. Merde, merde, merde. Réfléchis, trouve quelques choses ! Ses mains fouillaient frénétiquement dans son sac à la recherche d'une arme pour se défendre. Tout se passait vite, trop vite. Des gestes, puis des pensées. L'éclat d'un glaive accrocha son regard. Clémence s'interposant, digne protectrice de la cause animale. Son cœur rata un battement. Quoi ?! « Clémence ! » Par chance, aucune pluie vermeille, aucun hurlement de douleur, si ce n'était ceux du loup. Clémence, de son côté gisait au sol. Que faire ? Se précipiter vers elle, c'était risquer de déclencher une nouvelle attaque. Ne pas s'enquérir de son état, c'était… Non, elle ne pouvait pas se permettre un tel écart, c'était ses émotions qui parlaient, pas sa raison. Et la jambe de Phoebé…

Soudain, elle le sentit sous ses doigts. Son lance-flamme improvisée. Loin d'elle l'idée d'incendier toute la forêt, mais si un petit peu de feu pouvait éloigner les loups… Ce genre de choses marchait dans les films. C'était stupide, comme si Hollywood dépeignait une once de réalité… Mais c'était tout ce qu'elle avait. Ces cours ne lui avaient jamais vraiment enseigné comment échapper à des créatures affamées. La flamme qui s'échappa de son arme lui arracha un sursaut. Son invention semblait tenir la route. Doucement, elle osa s'avancer vers les loups, assez proches pour que la chaleur leur frôle le museau, assez loin pour que ces derniers ne soient pas blessés. Ses pas prudents la dirigèrent vers Clémence. Un mur flou la séparait de la menace, Honey pouvait discerner les animaux reculés au fur et à mesure qu'elle se décollait à travers les brèches de cette paroi invisible. « Est-ce que ça va ? » Sa question s'adressait aussi bien à la brune qu'à Phoebé. Celle-ci était debout, c'était déjà un bon signe. Quant à Pégase… Son regard se perdit au-delà de la lueur orangée laissée par son lance-flamme. « Attendez, où est Pégase ? » Non, elle ne le voyait pas. S'était-il enfuit ? Dans un soupir angoissé, elle concentra à nouveau son attention sur ses gestes. Non, il ne devait pas être bien loin.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« C'est Leviosa et pas Leviosaaa »
Clem
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Belle et Le Clochard
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
COTE COEUR : Coeur brisé
OCCUPATION : Barmaid à l'hôtel Le Nouveau Monde
HUMEUR : Joueuse
MON ARRIVÉE : 06/03/2014
MON VOYAGE : 589
POINTS : 118
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Ven 16 Juin 2017 - 0:36

Intrigue chapitre 4 : les renforts
J'ai pas signé pour ces conneries, je voulais juste retrouver Oliver et Mally :cry:
Une fois Hadès et Pégase sortis du trou, le groupe reprit la marche. Il était temps d'aller sauver les victimes, comme Oliver et Mally ! Dieu seul savait ce qu'ils étaient en train de subir. Ou pire. Ils était peut-être morts ? Clémence refusait de l'envisager. Ils étaient encore en vie et ils attendaient d'être sauvés. Oui, c'était ça. Et eux, ils étaient là pour ça, pas pour se retrouver eux-mêmes en position de victime ! Il fallait donc reprendre la route, et fissa. Grâce à Pégase, ils savaient dans quelle direction aller. Il n'y avait plus de temps à perdre. Ce n'est pas comme s'ils étaient là en exploration paisible dans la forêt. Non, ils avaient des victimes à sauver. Et puis, ce n'était pas non plus une promenade de santé. Il y avait toute une série d'obstacles, comme des souches, de la boue.... et des loups ?! Un sortit du buisson et attaqua Phoebé. Il se saisit de son mollet, la faisant chuter au sol. La voyant sortir son glaive, pour de toute évidence tuer le loup, Clémence se précipita et lui saisit le bras, non pas pour l'aider, mais pour la supplier d'épargner le canidé. Loin d'elle l'idée de laisser Phoebé dans la panade. Clémence voulait simplement éviter qu'un de ses cousins se fassent tuer. « Non ! Il a seulement faim, crois-moi, je le comprends ! Ne le tue pas ! » Dans ce monde, Clémence avait la faculté de comprendre les canidés. Malheureusement pour elle, elle ne pouvait pas converser avec eux. Sinon, elle leur aurait déjà demandé de reculer et dit qu'elle avait à manger dans son sac. Au moins, elle les comprenait c'était déjà ça. La brune savait donc leurs intentions. Elle n'avait pas perdu la compréhension de sa famille de mammifères carnassiers. Néanmoins, la rousse n'avait pas l'air de vouloir discuter du sujet. Elle poussa violemment Clémence, pour pouvoir se défendre contre son agresseur. L'ancien canidé tomba au sol. « Aïe ! » A coup sûr, elle aurait un beau bleu. Ce n'était pas le seul résultat de sa chute, puisqu'elle eut son poignet de foulé. Heureusement, ce n'était pas le poignet avec lequel elle maniait la hache. La défenseure du loup se tourna dans sa direction et vit le loup lâcher la jambe de Phoebé, après avoir reçu un coup de glaive. Elle avait agi en légitime défense, tout en épargnant le loup, Clémence ne pouvait rien dire là dessus.

« Oh bravo Honey ! », s'exclama Clémence devant Honey et son lance-flamme improvisé. Cela avait permis de se débarrasser des loups sans les tuer, en les faisant fuir. Vraiment son amie ne manquait pas de ressource et de génie. Vraiment, elle était fière d'être son amie. Celle-ci s'approcha et s'enquit des derniers états de santé. Après que Phoebé ait répondit qu'elle allait bien, ce fut au tour de Clémence de passer le check-up. « Oui, je crois. Je n'ai rien de cassé, juste mon poignet qui me fait mal. » Clémence se tourna ensuite vers la rousse. « Phoebé, je suis contente que tu aies pu te libérer. Je suis vraiment désolée d'être intervenue, mais je ne pouvais pas te laisser tuer le loup. J'étais un chien avant, c'est mon instinct. Ça me fait toujours mal au cœur quand on veut tuer ou blesser un canidé. Ils avaient seulement faim, alors les tuer aurait été excessif. » Sensible aux états d'âme de Clémence et pleine de sagesse, Phoebé lui répondit d'une voix rassurante, chassant tout malentendu. « Je comprends ton point de vue, nous réagissons tous selon nos anciennes origines. J'étais une Titanide, il y a encore peu de temps, habituée à ce que les mortels et animaux me craignent plutôt qu'ils ne m'attaquent. Désolée pour ton poignet, Clémence, mais tu comprendras que je tenais à garder ma jambe. » Après un hochement de tête, Clémence réagit aux paroles d'Honey. C'est vrai ça, il était où Pégase ? « Bonne question. Il était là, il y a cinq minutes. Hadès, tu l'as vu, toi ? »
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Young & Relentless
We could be any place, any time, in any moment It's a race to the line Break away from the life that they sold ya Pack a bag, say goodbye All we know is go, go, go ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
Bad Guys
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 568
POINTS : 166
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Ven 16 Juin 2017 - 22:38



Intrigue chapitre 4: Les renforts

C'est une autre journée de merde dans une semaine de merde...



Aujourd’hui en appelant à l’aide, j’ai attiré des loups. Vie de merde.

La stupidité de Pégase m’énervera toujours… Sérieusement, comment avait-il fait pour survivre aussi longtemps? Et surtout, comment avait-il passé tout les tests pour devenir pompier? Ils ne sont pas supposé être fort, genre pour sortir les gens des bâtiments en feu? Peut-être qu’il a soudoyé des gens? Quoiqu’il ne doit pas être riche? Est-ce que ça m’intéressait vraiment? Non. Par contre il me faisait chier avec ce genre de commentaires… Parce qu’il est minus, il doit passer des commentaires sur les gens de constitution normale? Allait-il jusqu’à traité sa copine de grosse aussi? Bon, de toute façon elle devait oublier…

-Les muscles sont plus lourds que la graisse cervelle de moineau… Tu fais tout un pompier... tu laisse brûler tout ceux plus gros que toi?

J’avais bien évidement attendu d’être enfin sortit du trou pour faire cette remarque, question qu’il ne me laisse pas moisir là. Et puis mieux valait de ne pas le forcer à réfléchir en même temps qu’il faisait quelque chose celui-là… des plans qu’il perde connaissance! Bah quoi?, son système ne devait pas être capable d’envoyer de l’oxygène dans les muscles et au cerveau en même temps…  Non mais vous croyez aussi qu’il a été bercé trop près du mur? Après tout, il est fait de nuages… de l’eau et de l’air en résumé, ça ne pouvait pas faire de lui un Einstein.

Nous pouvions enfin nous mettre en marche vers le château. Le crétin de service avait au moins pu l’apercevoir et maintenant, nous pouvions enfin aller dans la bonne direction. Par contre, on ne pu pas vraiment avancer, car il semblait que deux loups voulaient se faire un festin… Dans mon cas, je ne m’occupais pas des états d’âmes de Clémence. Si elle voulait se faire bouffer, libre à elle, moi j’allais défendre ma vie. Heureusement, ma tante réussit à se défaire de la bête et pendant ce temps, la grande blonde faisait mumuse avec un lance-flamme de fortune. J’en étais presque jaloux, car je ne pouvais pas maintenir un jet de feu constant… je me contentais de lancer des boules de feu en directions des loups, afin qu’ils s’éloignent.

J’aurais bien fait diversion, mais il semblait que je ne pouvais pas… et puis se battre ça faisait quand même une sorte de diversion… ça occupait l’ennemi quoi! Non mais j’ai des pouvoirs sur le feu et une arme, je ne vais pas me contenter de lancer des cailloux… et tout ça pour quoi? Pour que la tarlouze puisse aller se cacher? Non mais trois femmes et c’est lui qui prend la fuite? Alors qu’il avait une hache… sérieusement, je perds vraiment confiance en ce monde. S’il se fait bouffer par les loups, ce sera sa faute… après tout, ils vont attaquer ceux qui s’isolent… les jeunes, les vieux… et les crétins.

Une fois les animaux éloignés grâce au feu, je m’approchai aussi de Phoebé, fouillant dans mon sac pour la trousse de soins. C’est alors que les autres remarquèrent l’absence du blond. Tout en pointant une direction approximative je leur dis simplement :

-Il se planque par-là.

Je n’étais pas un expert en soin, mais je connaissais la base. Je nettoyais et désinfectais la morsure sur le mollet de la rousse. Ensuite j’appliquai un pansement. J’aidais ma tante à se relever, nous ne pouvions pas rester là :

-Tu penses pouvoir marcher? Nous pourrons te trouver une branche sur laquelle t’appuyer. C’est le mieux que je puisse faire, il faudra faire examiner ça à l’hôpital quand nous serons sortit d’ici.

Je me tournais vers Clémence. Je n’avais pas envie d’être gentil avec elle, car après tout, c’était un peu de sa faute si Oliver s’était fait enlevé, mais nous étions dans ce merdier ensemble et nous devions essayer de faire preuve d’un peu d’esprit d’équipe pour survivre et espérer sauver le gamin.

-Je ne peux rien pour ton poignet, j’imagine qu’il faudrait l’immobilisé, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée que tu ne puisses plus utiliser le reste de ton bras… comme on ne sait pas ce qui risque de nous tomber dessus…

Je rangeais la trousse, prêt à me diriger vers le château.




codage par greenmay. sur Apple-Spring
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
Storyteller
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 536
POINTS : 29

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Ven 30 Juin 2017 - 17:53


INTRIGUE : LES RENFORTS





Notre équipe de bras cassés a finalement réussi à faire sortir Hadès … Et Pégase du trou. Heureusement, ils n’ont resté que quelques minutes à l’intérieur de celui-ci et auront évité la troisième guerre mondiale. Seront-ils capable de s’y tenir pour le restant de leur excursion ? Ceci reste encore à voir.

Lors de l’attaque des loups, cachés au creux de l’arbre dans lequel Pégase était installé, se trouvaient 3 petits louveteaux encore trop jeune pour ouvrir leurs yeux. Chacun d’eux dormaient paisiblement l’un sur l’autre pour garder la chaleur du lit de leur mère. Cependant, le groupe ayant préféré la force brute au lieu de la force mentale, les loups n’auront pas été distraits ailleurs et malgré leur petite frousse créée par le lance-flamme, cette décision causera une seconde attaque d’un des loups qui semblent être une louve venant avoir une portée. Il n’y a qu’une seule façon pour vous en débarrasser une bonne fois pour toute : L’éliminer. Peut-être aurait-il fallu plus réfléchir avant d’agir ?

Il est désormais temps pour Pégase de sortir de sa cachette et d’expliquer la situation au restant du groupe. Lorsque la menace sera finalement supprimée, le groupe pourra continuer son chemin dans la direction que Pégase aura indiqué. Soyez sûr que cette cervelle d’oiseau ne se trompe pas de direction.

En route, Hadès réalise soudainement que sa cheville gauche lui fait terriblement souffrir. Suite à sa chute, le Dieu des enfers s’est ouvert une partie du mollet ainsi que la cheville sur une roche pointue. Désormais l’adrénaline du combat disparue, il n’arrive plus à marcher correctement et retarde grandement le groupe. Il va de même pour Roxane s’étant fait mordre par le loup. Pégase s’offre d’en aider un des deux, mais la logique le forcera à transporter le plus lourd des deux : Hadès. Les deux jeunes filles décident à leur tour d’aider la rousse à marcher, bras dessus-bras dessous pour alléger le poids sur sa jambe blessée.

Après plusieurs minutes de marche intense et fatigantes, vous voyez ENFIN l’endroit convoité. Un immense château de pierres blanches aux allures inquiétantes et entouré d’un joli jardin labyrinthe de fleurs multicolores se dresse à quelques mètres devant vous. Que faites-vous ? Honey et Clémence (Une d’entre-elles) ont le choix de partir en éclaireur. Les autres peuvent rester sagement ou bien de continuer leur chemin en courant dans l’espoir de tomber sur Lucas pouvant les soigner. Lorsque vous serez finalement face à la grille, vous vous rendez compte que ces immenses barres de métal sont impossible à escalader et qu’il est nécessaire de trouver quelque chose pour briser l’épaisse chaîne qui garde fermé le portail puisque vous n’avez pas le code du cadenas (Conséquence du choix de Hadès du tour 2).



informations importantes


Hadès et Pégase sont désormais liés l’un à l’autre jusqu’à la prochaine intervention. Il va de même pour Honey et Clémence qui s’occupent de Roxane.

Le prochain tour inclura Elsa et Jafar.

Nouveau règlement : Veuillez mettre en spoiler le nombre de mot que vous avez fait et les actions importantes (ainsi que les choix) que vous avez faits. Tout manquement à ce nouveau règlement sera punitif.

Le MJ tient à s’excuser sincèrement pour ce retard d’intervention et pour ceux à venir.
 
N'oubliez pas d'utilisez le flood pour organiser vos tours.  




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
Bad Guys
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 568
POINTS : 166
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  Mer 5 Juil 2017 - 3:50



Intrigue chapitre 4: Les renforts

C'est une autre journée de merde dans une semaine de merde...



Aujourd’hui, je pensais que tout s’arrangeait enfin… et bien c’était sans compter sur le retour des loups et une blessure m’empêchant de bien avancer. Vie De Merde.

Nous allions nous mettre en marche lorsqu’un loup revint soudainement à la charge. Il n’avait pas eu assez des flammes et du bruit? La bête se montrait toujours aussi agressive, grognant et bavant… avait-il la rage? J’espérais bien que non, comme il avait mordu ma tante. Il était hors de question que nous nous laissions blesser ou tuer par l’animal! Je savais bien que les filles avaient voulu épargner les bêtes, mais à un moment, il fallait sauver notre peau et puis si cet animal avait une maladie mentale, il ne nous lâcherait pas! Je sortis donc mon arme et abattis le canidé d’une balle dans la tête. Vite et propre… C’était dommage que je n’aie pas le temps de récupérer sa fourrure, j’aurais pu en faire un beau manteau pour Helga.

C’est alors que le trouillard se ramena pour nous dire ce qu’il avait vu pendant qu’il se planquait… Un peu tard pour apprendre que ce n’était pas la faim, mais leurs petits qui motivait leur attaque… et merde, de quoi apporter de l’eau au moulin de Clémence. Comment j’aurais pu savoir moi? Elle qui se vantait de les comprendre, elle n’avait rien dit à propos de louveteaux! J’en avais assez de perdre du temps, qui savait ce qui se passait en se moment même dans ce foutu château là-bas? Oliver était peut-être tout seul au fond d’une cellule à souffrir! Et cette petite sotte qui nous faisait perdre encore du temps! Sans parler que des picotements de plus en plus douloureux semblait s’emparer de mon mollet gauche.

-Écoute Clémence, je voudrais te dire que je suis désolé, mais c’était lui ou nous. On n’est pas dans un conte de fée avec des licornes pour venir à notre défense! Y’aura pas un foutu elfe qui va sortir de derrière un arbre pour rappeler son loup! Vous ne trouvez pas qu’on a perdu assez de temps comme ça?

En voulant mener le groupe pour qu’on passe à autre chose, je fis une grande enjambée, mais c’est alors qu’une explosion de douleur me surpris dans mon mouvement. Ne m’attendant pas à cela, un grognement de douleur m’échappa alors que je m’écroulais par terre comme une merde. Qu’est-ce qui se passait? Ça venait d’où ça?! Le second loup n’avait pas débarqué pour se venger… Relevant le bas de mon pantalon, je constatai une terrible blessure. Mon voyage dans le trou n’aura pas été sans conséquences malheureusement. En fait, j’avais l’impression que bien des malheurs découlaient d’une simple décision qui m’avait pourtant semblé bonne au départ. Je vous entends déjà dire que je mérite tout ça, bande de sadiques! Vous pensez peut-être qu’Oliver aussi mérite ce qui lui arrive bande de sans cœurs?

Comme à peu près tout le monde me détestait et voulait surement me voir mourir d’une septicémie, j’entrepris de nettoyer rapidement la plaie moi-même avec un peu d’eau avant de me faire un bandage. Il était laid, mais il devrait tenir. Je serrais les dents, réprimant cette envie de hurler qui me brulait. Ce n’était pas le temps de faire du bruit et d’attirer encore d’autres bestioles.

Nous reprîmes enfin la route, lentement… très lentement dans mon cas et celui de Phoebe. Ok, en fait on ralentissait le groupe et ils seraient au château que nous les boiteux, nous ne serions pas au quart du chemin. C’est alors que l’impensable se produisit, quelque chose de surement plus rare que l’alignement des planètes : Pégase m’aida à marcher… j’aurais bien dit des bêtises, mais je préférais serrer les dents et avancer… et puis si je le faisais chier, il allait me laisser là pour que je me débrouille seul. La douleur me donnait des sueurs, ma respiration était de plus en plus sifflante. Si on me laissait seul, je deviendrais une proie facile pour les loups et tout ce qui habitait cette foutue forêt et qui bouffait de la viande.

Enfin nous arrivâmes devant ce foutu château! Je me sentais soulagé… Voyant ce labyrinthe, je pensais à me poser tranquillement pendant qu’une des filles partait en éclaireur, mais une pensée me tournait sans cesse en tête, qu’il fallait s’éloigner de cette forêt, il fallait rester mobile et ne pas laisser personne seul trop longtemps… Et puis si je m’assoyais, aurais-je le courage de me relever pour continuer? C’était de plus en plus incertain. Pourrais-je regarder Oliver et lui dire que j’étais encore plus en retard parce que j’étais fatigué? Je n’étais pas un faible! Je puisais dans mes ressources pour continuer, aussi vite que je le pouvais.

-Vite, qu’on en finisse avec tout ça… On se reposera quand on sera mort, comme on dit.

en résumé:
 


codage par greenmay. sur Apple-Spring


Dernière édition par Hadès D. Alexander le Lun 13 Nov 2017 - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Les renforts  
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue chapitre 4 : Les renforts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Résumé de l'intrigue
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: L'infini et l'au delà :: Autres lieux du monde :: Château Transylvanien-