Partagez | 
 

 Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 475
POINTS : 5

MessageSujet: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mar 4 Avr 2017 - 19:28


Intrigue :
le laboratoire





Lucas relut avec attention ses lettres. Un sourire vint étirer ses lèvres. Satisfait, il se dirigea vers la pièce qui contenait le Livre. Il le feuilleta, sachant quelle page il voulait. Quand il l'eut trouvée, il lut l'incantation. Aussitôt toutes ses lettres disparurent par magie et apparurent dans les boîtes aux lettres, bureaux et derrières les portes d'entrée des destinataires. Lucas sentit l'excitation naître en lui. Une dernière chose restait à faire. Ouvrir un nouveau portail. Il se servit une nouvelle fois du Livre. Puis, il disparut grâce à un des portails nouvellement créé, direction la Transylvanie. Le sauvetage était en marche.

A Londres, Paris et New York, les personnages Disney reçurent chacun une lettre. Leur stupéfaction fut visible lorsqu'ils apprirent que des chasseurs les traquaient, pour le compte d'un mystérieux Louis. Certains d'entre eux prirent peur, en apprenant que leur proches ont été capturés et subissent des expériences. Ils n'ont qu'une idée : les sauver. D'autres répondirent à l'appel, même si aucun de leurs proches n'a été capturé. Quoi qu'il en soit, tous répondirent à l'appel et se rendirent dans le lieu inscrit sur la lettre, pour utiliser le portail les menant en Transylvanie. Une fois arrivés, ils tombèrent sur un homme qui les attendait. Il se présenta sous le nom de Lucas. Il leur expliqua alors que les victimes se trouvaient dans l'immense château, qui se dressait derrière lui. Lucas supervisa le sauvetage. Il répartit les arrivants en trois groupes. Chaque groupe eut pour mission de sauver des victimes, qui ne sont pas toutes au même endroit.

***

Lucas constitua un trio, formé d'Anna, Timon et Clochette. Il leur donna pour mission de trouver le laboratoire d'expérimentation du sous-sol et de sauver la victime torturée, ainsi que les victimes rencontrées en chemin. Connaissant son frère, Lucas donna des recommandations au trio des optimistes. Avant qu'ils se lancent dans le sauvetage, Lucas les prévint que la porte d'accès au laboratoire risquerait d'être gardée par des chasseurs. De plus, il est fort probable qu'elle soit verrouillée par un digicode. Lucas leur conseilla d'abord de trouver le bureau de Louis. Il leur dit qu'il se situe au deuxième étage, et que le trio doit le fouiller pour y dénicher un carnet, où le code y sera inscrit, pour pouvoir entrer dans le laboratoire.

Peter a terminé les expérimentations pour la journée. Il a passé des heures ligoté sur une table d'opération, à être le cobaye d'un fou. Louis, sachant que Peter ne vieillit pas dans son monde, a voulu étudier le phénomène. A l'aide du Livre, il a fait vieillir et rajeunir le corps de Peter. Le corps s'est vite fatigué, n'étant pas habitué à de tels changements si soudain. Louis, le voyant, a stoppé cette expérience. Il a enchaîné sur d'autres tests. Il a parsemé le crâne de son cobaye d'électrodes. Louis a enregistré les résultats de Peter selon ses stimuli. Il a visualisé les réactions suivant les images que Peter voyait, regardé son seuil de douleur et testé sa capacité à résister aux changements de températures. Après le chaud, il a testé le froid. Et le froid, c'est aussi ce qui caractérise le laboratoire improvisé du château. Cette pièce du sous-sol, faisant office de laboratoire, n'a rien de chaude et confortable. Elle est lugubre et froide. La pierre est apparente, tout comme la tuyauterie, sur les pans de mur. Le vent s'infiltre par les fenêtres mal isolées, apportant son bruit effrayant et sa froideur. Effet glaçant garantit ! De quoi donner la chair de poule et faire trembler les plus peureux. Et en parlant de peur, la victime suivante n'est nulle autre que le maître de la peur d'Halloween Town. Peter le croisa, lorsqu'il fut sorti du laboratoire après ses tests de la journée.

Lorsque Jack arriva au laboratoire, il est ligoté sans cérémonie à la table d'opération par deux colosses. Quand les deux gorilles eurent quitté la pièce, Louis, après diverses hésitations, commença ses tests sur Jack. Il débuta par des tests visant à voir sa capacité à résister ou non à l'électricité. Il lui infligea des décharges en y allant crescendo sur l'intensité.


Résumé et explications
communs à tous les rps


• Vous avez reçu une lettre de la part de Lucas, à l'exception des victimes qui ont été capturées.
• Contenu de la lettre : explication de la situation (sauvetage des cobayes de Louis capturés par des chasseurs), lieu (château en Transylvanie, Roumanie), transport (portail).
• Vous arrivez directement devant Lucas, après avoir traversé le portail.
• Lucas répartit les héros en groupe et les envoie dans le château sauver les victimes, après leur avoir rapidement donné un complément d'information.
• Vous serez guidés tout au long du rp par des interventions du Storyteller (description du lieu, mise en situation, choix possibles, objets présents utiles ou non, pièges, etc..). Il interviendra une fois que tout le monde aura participé.
• Les personnages seront blessés par le compte Storyteller, en tenant compte de ce que vous nous avez envoyé par MP.
• 800 mots maximum par post, pour une fluidité de rp.
• Il n'y a pas d'ordre de passage. Vous avez tous deux semaines pour répondre par tour de jeu. Passé ce délai, le compte Storyteller interviendra (ou plus tôt, si vous avez tous répondu avant les deux semaines).
• Privilégiez les rps de l'intrigue.



Résumé et explications
propres à ce rp


Peter a terminé sa série d'expérimentations. Il est épuisé moralement et physiquement de sa séance. Il est en cours de transfert par deux chasseurs. Son premier rp parlera de comment il s'est retrouvé dans cette situation, puis de ce qu'il a vécu pendant l'expérimentation.
Jack est ligoté à une table d'opération et subit en ce moment des tests de résistance à l'électricité. Son premier rp parlera de comment il s'est retrouvé là et de décrire sa torture.
Anna, Timon et Clochette entrent dans le château, sous la pluie. Leur premier rp sera comment vous vous êtes retrouvés là et votre entrée dans le château. Vous avez le choix d'entrer soit par la cuisine soit par l'impressionnante porte d'entrée. Ce choix aura des conséquences, réfléchissez bien What a Face


Image de Mickey and company

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mer 5 Avr 2017 - 22:21


   
   Jack et Louis
   Intrigue chapitre 4

J
ack ne savais pas ce qui allé se passé lorsque des personnes ont débarqué dans sa boutique un mardi matin alors qu'il venait juste d'ouvrir et que les employés venaient d'arrivés. Il a vu débarqué quatre  grands colosses d'a peu près sa taille et s'était apprêté à les servir et à leur faire très peur surtout, la peur, comme la nuit, il la connait sur le bout de ces doigts squelettiques.

Sauf qu'ils sont allé beaucoup plus vite que lui, Jack n'eue pas le temps de dire un mot ni d'usé de ces facultés pour se défendre que, soudain, le noir remplaça la vue des hommes. Il avait été assommé sous les yeux de ses employés, médusés. Il ne vit donc pas le reste du trajet, assommé qu'il était, dans une bulle sombre et noire sans son, sans odeur.

Lorsqu'il immergea, ce fut ligoté à une table. Le maître de la peur crut à un songe dans son lit, il avait moins besoin d'heure de sommeil qu'un être humain normal, étant un esprit à la toute base, mais quand il dormait il rêvait de son ancienne vie à Halloween Town, d'y retourné, pas de se faire torturé sur le billard ! il battit des paupières, encore engourdi par le choc des mains sur son crane. Qu'est ce qu'il faisais ici ? Et pourquoi ? Quelle était le but de ce rêve ? Il se débattit pour essayé de se libéré mais les cordes le maintenait fermement. Soudain, une violente décharge lui traversa le corps, tellement forte que de la salive sorti de sa bouche, jamais de sa vie d'esprit il n'avait subi une telle souffrance. Son gracile buste se courba, et dans sa douleur, il ne savais pas s'il était tout seul où pas. Il comprit alors petit à petit qu'on était réellement en train de le torturé et que ce n'était pas un songe... mais qui ? Et pourquoi ? Où il était, surtout ?

-Qu'est...qu'est ce qui se pa...passe, que diable fais-je donc ici ? Pourquoi me torturé de la sorte ?  Même à Halloween Town on...

Il n'eue pas le temps de terminé sa phrase, une autre décharge vint lui arraché un gémissement de douleur. C'était insupportable, il en vint d'ailleurs à se demandé si les objets qu'il avait disséqué jusqu’alors avait souffert comme lui était en train de souffrir à l'instant présent.  
WILDBIRD
 


Dernière édition par Jack Skellington le Mar 11 Avr 2017 - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
The boy who never grow up
DOUBLES COMPTES : Aucun pour le moment
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : J'ai personne pour le moment.. Je suis un vrai tombeur mais je suis un éternel célibataire!
OCCUPATION : Vendeur en magasin de jouets
HUMEUR : Joueur, comme d'habitude
MON ARRIVÉE : 12/08/2015
MON VOYAGE : 286
POINTS : 13
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Ven 7 Avr 2017 - 8:40



Intrigue 4
Ft. Peter et Timon, Clochette, Jack et Anna
 
Ce jour-là, Peter s'était levé pour aller travailler dans sa boutique comme chaque matin. Mais, alors qu'il allait ouvrir sa boutique, il se fit enlever. Trois hommes assez costauds l’assommèrent et le mirent dans un camion.

Lorsqu'il se réveilla, il était dans un laboratoire, loin de sa boutique et ligoté sur quelque chose qu'il ne commençait pas. A côté de lui se trouvait un fou inconnu. Ce dernier commença par vouloir faire vieillir et rajeunir le garçon qui ne grandit jamais. Mais le corps de Pan se mit très vite à fatiguer. Mais le vieux fou n'arrêta pas pour autant. Peter n'osait rien dire pourtant... Il lui dit de drôles de truc sur la tête et Peter se mit à le voir manipuler des choses. Peter commença à avoir mal avant d'aller bien et puis l'homme lui fit tester le chaud et le froid. Déjà que la pièce était sinistre et froide...

Finalement, l'homme enleva ses liens à Peter et ordonna à deux autres hommes de l'emmener ailleurs. Épuisé moralement et physiquement, le garçon tenait à peine debout et les hommes devaient l'aider à avancer.... En sortant, il croisa un autre homme qui allait sûrement prendre sa place. Il n'eut pas le temps de se demander qui il était autrefois  et de lui dire de faire gaffe à ce qu'on allait lui faire...



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fée bricoleuse
PRESENCE/ABSENCE : Présente !
DOUBLES COMPTES : Théana & Marie
PHOTO D'IDENTITE :


Bitch Please:
 


Pony Club ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans
COTE COEUR : Allez savoir ...
OCCUPATION : Bricoler, râler des fois aussi un peu ...
HUMEUR : En colère !
MON ARRIVÉE : 15/11/2013
MON VOYAGE : 707
POINTS : 47
LOCALISATION : London Town ♫

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Dim 9 Avr 2017 - 20:42


   
   Intrigue Chapitre 4 :
Le laboratoire

   La Team boulets optimistes

"C
alme-toi. Respire. Reprends-toi. Respire. Lève la tête. Sois forte. Respire ..." Je me répétais sans cesse ces mots depuis environs une semaine. La disparition de Peter m'avait anéanti, je paraissais différente, comme si une part de moi ne voulait plus sortir. Je ne dormais ni ne mangeais plus, je ne souriais plus, j'avais perdu goût à beaucoup de choses finalement. Aiko faisait tout son possible pour tenter de me rassurer, pour ne surtout pas me laisser seule ... Je le voyais bien. Pourtant, mon visage restait dur, comme figé. La peur et l'angoisse me gagnaient chaque jour un peu plus, je ne savais pas quoi faire ni quoi penser. Des images de tortures et d'horreur tournaient encore et encore dans ma tête, malgré mes efforts pour ne pas y penser. Mes émotions à fleur de peau, je pleurais pour la moindre petite contrariété. La rage et la peur faisaient désormais parties de mon quotidien. Depuis une semaine, j'étais semblable à une âme en peine à qui l'envie de rire avait été enlevée. Le bonheur était parti.

Je ne travaillais pas ce jour-là. Comme à mon habitude durant mes jours de repos, je bricolais un peu dans l'appartement. Je n'aurai jamais imaginé que le ciel allait s'écrouler sur moi, sur nous tous. Je cherchais des outils dans ma chambre lorsque Aiko entra, tremblante, les yeux choqués et humides, un papier à la main. "Honey, qu'est ce qu'il y a ? " m'enquis-je, la peur au ventre. Elle me tendit le papier que je lus avec beaucoup d'attention. Celui-ci contenait des explications et la liste des victimes enlevées, dont Peter. Certains noms me semblèrent familiers, Oliver par exemple. Clémence m'en avait parlé, il fut également présent lors de la journée Harry Potter à la bibliothèque. Mon coeur battait la chamade, ma respiration s'accélérait au fur et à mesure des lignes, je fondis en larmes une fois ma lecture achevée. Peter, mon cher Peter était bel et bien retenu, dans des conditions atroces.  Ce soir là, je me suis enfermée dans la salle de bain, et je suis restée sous la douche, recroquevillée sur moi-même, pensant à mille et une choses. Je pleurais toutes les larmes de mon corps, je sentais mon énergie s'évaporer doucement. Ma lumière de fée s'éteignait ...

Les évènements s'enchainèrent rapidement après la réception de la lettre. Grâce à mon amie qui resta à mes côtés, j'ai relevé la tête, prête à sauver Peter, et tous les autres de cet enfer. Nous devions agir au plus vite pour éviter le pire. Munis de quelques armes bricolées à l'aide de lames de couteaux, j'ai passé le portail avant Honey, bien décidée. Mais comme si cela ne suffisait pas, ma colocataire disparut à son tour. Je ne la vis pas à l'arrivée du portail, je priais pour qu'elle soit saine et sauve et qu'elle nous retrouve plus tard. Le rassemblement auprès de Lucas me fit froid dans le dos, je ne compris pas totalement les fils de son plan, pourtant rien n'aurait pu me faire changer d'avis. Les équipes faites, nous savions tous ce que nous devions faire mais pas dans quoi nous nous embarquions ...

Un hululement sourd résonna au milieu de la nuit, me rappelant la terrible réalité qui nous frappait à cet instant. Accompagnée d'Anna et de Timon, j'avançais difficilement dans la pluie et le vent qui me déchiraient le visage, une lampe torche à la main. L'immensité du château se dressa devant nous, prête à nous engloutir comme de vulgaires insectes. Nous semblions si petits face à la porte d'entrée digne des châteaux du Moyen Âge, ce qui s'avéra être un gros problème. Comment entrer sans se faire remarquer ? Comment pénétrer dans le château autrement que par la porte d'entrée ? Inquiète, je tournais le problème dans tous les sens. "Je pense qu'il faudrait trouver une issue pour entrer proposais-je à mon équipe, c'est beaucoup trop dangereux de passer par la grande porte.". Contourner le château à la recherche d'une autre entrée plus discrète s'avéra être la meilleure solution. Nous ne tenions pas à nous faire remarquer. Tout en dirigeant ma lampe torche sur la façade, je restais en alerte au moindre bruit alentour. Finalement, une petite porte de service au milieu des briques s'offra à nous, par grande chance. Nous avions trouvé notre entrée. Ce qui, de mon côté, ne me rassura pas pour autant.

Résumé:
 
 


Dernière édition par Clochette F. Tinker le Mar 11 Avr 2017 - 8:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1883
POINTS : 96
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mar 11 Avr 2017 - 1:48



Intrigue chapitre 4: Le laboratoire

Team boulets optimistes à la rescousse o/ ou pas...



L’inquiétude enserrait le cœur de Timon depuis trois jours. Il avait ouvert le bar, mais le cœur n’y était pas puisqu’il était bien trop inquiet pour sa petite Kiara qui avait disparue sans laisser de traces. Il avait eu vent de rumeurs de disparitions depuis plus d’une semaine, mais rien ne l’avait confirmé jusque là. Le suricate était allé voir aux endroits que la lionne aimait fréquenter, rencontrer des gens qu’elle connaissait, mais rien. Ça lui rappelait quand elle échappait à sa surveillance quand elle était petite… sauf qu’il avait la nette impression qu’elle n’était pas disparue parce qu’elle le voulait… Quelque chose de pas net se passait et ça l’intriguait tout en le rendant mal à l’aise. Le blond avait donc demandé à Laurence d’appeler la pétasse blonde de Paris, alias Mallymkun, afin de savoir s’il se passait des trucs louche de son côté… Quoi? Le suricate n’allait quand même pas l’appeler lui-même? Ça finissait toujours mal quand ils se parlaient… mais son téléphone semblait fermé ou déchargé, ce qui était étrange, ce n’était pas dans ses habitudes. Ils laissèrent plusieurs messages sur sa boîte vocale, mais elle n’avait toujours pas rappelée.

Timon n’avait pas le cœur à ouvrir le bar, trop inquiet pour Kiara, mais il savait que l’endroit devait rester ouvert afin d’accueillir les anciens personnages Disney, surtout dans les moments d’incertitudes. Il y avait une lettre qui l’attendait juste sur le comptoir, ça sentait le Lucas… Il faut dire que Le blond savait que le mystérieux personnage aimait bien laisser des lettres comme demi-réponses à leurs questionnements… Sauf que cette fois-ci, il y avait des instructions claires, ainsi que bien des informations troublantes…  sa protégée avait été enlevée pour servir d’expérience! L’ancien animal sentit l’horreur l’envahir alors qu’il s’imaginait la lionne subir les pires tortures.

Sans réfléchir plus longtemps, le suricate commença ses préparatifs. Tout en rassemblant quelques provisions et quelques bouteilles d’eau dans un sac, il appela Laurence pour lui dire ce qui se passait. Le flamant ne semblait pas chaud à l’idée que Timon se lance dans cette aventure, mais comme il se pouvait que Mally soit aussi dans le pétrin, il se laissa convaincre. Et puis, si Lucas avait fait appel au blond, c’est qu’il devait avoir les qualités nécessaires pour ce sauvetage! Ou pas…

Alors qu’il terminait son sac en y plaçant une trousse de soins, la princesse des catastrophes, plus connue sous le nom d’Anna d’Arendelle,  débarqua. Elle aussi avait reçu une lettre et elle aussi s’inquiétait pour la jeune lionne… ce qui était normal, comme elles étaient colocataires et amies. Timon glissa un couteau suisse dans sa poche, se disant que ça pouvait être utile d’avoir quelques gadgets. Il prit aussi une lampe-torche et ils purent aller prendre le portail dans la pièce au sous-sol. Il avait pris soin de laisser un petit mot sur le comptoir à l’attention de tous ceux venant à la rescousse des gens enlevés. C’est que ce n’était pas tout le monde qui savait où se trouvait le portail! C’était le temps que Laurence ou quelqu’un d’autre vienne le remplacer dans son poste de barman.

Ils débarquèrent devant un château lugubre où Lucas décida de faire des équipes… Timon aurait préféré aller avec Helga, qui était entrainée et qui semblait fort bien équipée comparativement aux deux équipières qu’il s’était vu attribuer… Anna dont la maladresse était légendaire et cette Clochette… comme la fée?! C’est que ce petit personnage était une des célébrités Disney, on la voyait un peu partout! Il espéra qu’elle soit plus adroite que ce qu’il croyait, parce que sinon, ils étaient mal barrés!

Timon acquiesça, passer par la porte principale semblait tout simplement suicidaire, il était bien d’accord avec la blonde. Il se dirigea donc vers une porte de service qui menait sans doute à la cuisine. C’était utile pour emmener les produits alimentaires directement à la cuisine et ça servait aussi d’entrer et de sortie pour les serviteurs. Il y avait de fortes chances qu’il y ait quelqu’un, mais ils avaient plus de chances de réussir une entrée par-là. C’était ce que le blond espérait de tout cœur, mais il n’était pas rassuré pour autant, car il n’était pas reconnu pour sa chance! Et puis à sa connaissance, Anna ne l’était pas plus que lui…

S’approchant doucement de la porte, Timon colla son oreille afin d’écouter s’il attendait quelque chose. Il fit signe aux filles de surveiller les alentours. S’il y avait eu des serviteurs dans ce château lugubre, ils avaient désertés depuis fort longtemps vu l’état des lieux!

- Je crois qu’il n’y a personne… vous voyez quelque chose? Chuchota le suricate, pas rassuré pour autant.

en résumé:
 


codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mar 18 Avr 2017 - 19:20
Intrigue chapitre 4 : les renforts
Anna & la team Laboratoire
The horror of the spectacle, the ignorance of all around how this misfortune had happened, and above all, the tremendous phenomenon before her, took away the Princess's speech. Yet her silence lasted longer than even grief could occasion.

Son poing s'écrasa contre la porte, une, deux, trois fois. Pas de réponse. Face à ce silence, son assurance vacilla jusqu'à s'évaporer. Personne. Oh non. Accablée par le sort, Anna porta ses mains jusqu'à sa figure pour tirer les traits de son visage en une grimace désespéré. Qu'allait-elle faire ? Du porte-à-porte dans tout l'immeuble jusqu'à ce qu'un voisin bienveillant accepte de l'aider ? Impossible. Que dirait-elle ? Excusez-moi, ma colocataire ne donne plus signe de vie depuis trois jours et tout porte à croire qu'elle est retenue prisonnière en Roumanie… Vous n'auriez pas des armes par hasard ? Non, mauvaise idée. Ses voisins du dessous étaient les seules personnes susceptibles de comprendre sa situation, or, cela faisait des jours qu'aucun son ne s'était échappé de la porte de cet appartement. Plantée sur le palier, Anna se dévora les lèvres. Et s'ils avaient disparu, eux aussi ? À moins qu'ils ne soient encore à Paris ? Quelle idiote. Si seulement elle n'avait pas laissé son petit voisin filer avec ces deux jeunes femmes, Hadès ne serait jamais parti à sa recherche et elle ne se retrouverait pas livrée à elle-même en ce temps de crise. Sa pauvre Kiara… Anna avait bien essayé de joindre sa sœur, mais… Elle ne pouvait pas se permettre de perdre plus de temps. Il fallait agir. De suite.

Sur le tissu, ses mains tremblaient sous le coup de la fatigue et de l'émotion. L'action fut brève, sa détermination sans failles. Suspendue à ses rideaux, Anna usa de tout son poids pour faire pression sur la tringle qui ne tarda pas à céder pour s'écraser au sol dans un vacarme métallique. Ouch. La jeune femme se releva en grimaçant. Le mur n'avait pas apprécié cette petite démonstration de force, mais qu'importe. Après avoir ôté les rideaux, Anna empoigna son bout de ferraille et quitta l'appartement sans plus de cérémonie. Chaque pas lui semblait plus lourd que le précédent. Son cœur malade s'emballait et son corps tout entier souffrait d'un trop-plein d'émotions et d'adrénaline que la jeune femme peinait à calmer. Ces derniers jours avaient été éreintants, source d'une fatigue à la fois physique et morale. Malgré ses recherches, Kiara était restée introuvable. Disparut, à l'image de ses voisins. Que se passait-il ? C'était à n'y rien comprendre.

Cette histoire était confuse dans son esprit, pourtant, c'est une Anna motivée par la force de son courage et le désir de sauver son amie qui déboula dans le bar de Timon, manquant de renverser plusieurs chaises avec sa tringle au passage. Pour l'arrivée discrète et héroïque, c'était raté. Aucun de ses voisins n'était en mesure de l'aider ? Soit. De l'aide, elle savait où en trouver. « Timon ? Timon ! » Hurla-t-elle paniqué. « Oh vous êtes là ! » Sans perdre un instant, la princesse se jeta sur le blond pour lui montrer la lettre qu'elle avait reçue quelques heures plus tôt, fameux élément déclencheur de sa soudaine montée d'angoisse. « C’est Kiara… Je l'ai reçu ce matin ! » Articula-t-elle, essoufflé par sa course, la voix déformée par l'affolement. « Enfin, j'ai reçu la lettre, pas Kiara. Mais… Ooh, c'est horrible et s'il était déjà trop tard, ça fait trois jours… Et puis… Elle ne m'a jamais rien dit, pour cette histoire d'autre monde ! D'un côté, je ne lui ai rien dit non plus,… Quelle idiote ! J'aurai dû m'en douter, je veux dire ce n'est pas comme si je ne savais pas qu'elle savait pour vous, ce bar et… » Les mots s'enchaînaient aussi vite que ses pensées tandis que, subitement, tout se mettait en place. Kiara aussi, venait d'un autre monde. Comme ça lui semblait évident désormais ! « Wow, vous avez l'air bien préparé… Joli couteau. » Anna se mordit les lèvres en réalisant à quel point, elle, au contraire, n'était pas prête… La petite sacoche qu'elle avait accrochée en bandoulière ne contenait que deux objets : son téléphone et une barre chocolatée… Du matériel de nécessité, en soi.

La suite fut presque irréelle. Elle, traversant le portail. Un château cauchemardesque digne des romans gothiques qu'elle avait dévoré lors de ses longs après midi solitaire. Un groupe de héros improvisé. La jeune femme ne fut pas mécontente d'être en compagnie de l'ancien suricate, quant à la blonde, Anna ne la connaissait pas, mais celle-ci avait eu la sagesse d'esprit de prendre une lampe de torche. Une porte de service. L'entrée parfaite ! Écoutant Timon, Anna jeta un rapide coup d'œil aux alentours. « Personne… Mais cette porte ne va pas nous empêcher d'entrer ! » Aussitôt, la jeune femme colla sa tringle entre les mains de Clochette pour évaluer la solidité de l'obstacle. Bien. Sans avertissement, la princesse se jeta sur la porte pour tenter de l'enfoncer à coup de pied. Une, deux, trois fois, jusqu'à ce que la porte cède et l'entraîne dans sa chute.

En bref:
 
Made by Neon Demon

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 475
POINTS : 5

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mar 18 Avr 2017 - 22:58


Intrigue :
Anna, Clochette & Timon





Un climat festif régnait dans une des cuisines du château. Trois compères festoyaient, ayant terminé leur chasse et leur tour de garde. Ils discutaient gaiement de leurs prises, du comportement des victimes et comparaient leur tableau de chasse. Il était important de savoir qui était le meilleur chasseur. Le plus doué des trois avait le droit de prendre la plus grande part du succulent rôti, qui trônait sur la table. Vladimir fut déclaré vainqueur pour cette fois. Il avait le privilège d'ouvrir les festivités, après ce long apéro, où plusieurs chopes de Vodka avaient été ingurgitées. Il sortit un couteau de sa poche et commença à découper le rôti. Les deux autres n'avaient qu'à attendre ou pouvaient admirer la pièce. Cette dernière ne manquait pas de charme. Des couteaux, des casseroles et ustensiles de cuisines étaient accrochées ça et là. L'imposant mobilier en bois donnait du cachet à la pièce. Malgré que la seule source de lumière provienne d'une vasque dans lequel crépitait un feu, puisque la pièce ne possédait pas de fenêtres, elle avait son caractère. Sa cheminée condamnée offrait de la splendeur à cette cuisine, ne servant plus que de restauration. Après tout, ils étaient une bande de joyeux chasseurs, pas d'aimables cuisiniers. La nourriture leur était apportée. Ils étaient là pour se restaurer, pas pour cuisiner. Ce n'était pas leur rôle. Cela ne voulait pas dire qu'ils ne passaient pas leurs victimes à la casserole. Ils savaient ce que leur chef Louis faisait. De temps en temps, les trois joyeux lurons l'épaulaient. Du moment qu'ils étaient bien payés et avaient le gîte et le couvert, ils étaient enclin à obéir.

Arrivés à la moitié de leur repas, l'alcool bien dans le sang et la panse quasi pleine, les blagues salaces et les plaisanteries sur les prisonniers fusèrent. Leur éclat de rire résonna dans la pièce aux murs épais. C'est à ce moment-là qu'une des trois portes s'ouvrit. C'était celle menant à l'extérieur. Les deux autres, moins épaisses, donnaient accès au hall d'entrée pour la première et à une serre intérieure pour la seconde. Les trois optimistes Disney avaient décidé de pénétrer dans l'imposant château, par cette porte. Lorsqu'Anna, Clochette et Timon entrèrent, ils tombèrent nez-à-nez avec les trois amateurs de bonnes chairs. Après un instant de flottement dû à la surprise de la part des adversaires, la bataille s'engagea entre les deux camps. Lequel obtiendra la victoire ? Telle est la question. Surtout que durant la bataille, les coups de couteaux pourraient laisser des traces bien amères sur nos trois héros.

Résumé et explications
propres à ce rp


Anna, Clochette et Timon : Vous venez d'entrer dans la cuisine, où trois chasseurs sont en train de se rassasier. Ils sont saouls et ramollis par leur copieux repas. C'est peut-être votre chance de vous débarrasser d'eux, bien que vous risquez de vous prendre des coups de couteau. Un de vous trois va se faire entailler au couteau. Je vous laisse choisir lequel d'entre vous. Si vous ne vous décidez pas, je le ferais. Une fois l'obstacle des chasseurs surmonté, vous aurez le choix entre (1) prendre la porte menant au hall d'entrée ou (2) prendre la porte menant à une serre.
• Prochaine intervention Storyteller : le 2 mai, sauf si vous avez répondu avant.


Image de pbario




Intrigue :
Jack & Peter





Louis poursuivit ses expériences sur son cobaye. Quelle douce ironie que le cobaye soit un ancien expérimentateur. La perspective est tout autre en inversant les rôles. Jack le découvrit amèrement, tandis qu'il continua de subir sa torture. Le courant grignotait son corps quelques secondes, laissant une cuisante douleur. Louis inscrivit scrupuleusement les résultats sur son ordinateur. Tout en consignant les données, il consentit à répondre à son sujet. « Tu es ici, mon très cher Jack, pour m'aider à comprendre ce que vous avez de si particuliers, vous les Disney. Vois-tu, toi et tes semblables, que vous veniez d'Halloween Town ou non, avez quelque chose qui vous rend unique, magique. Et je veux le comprendre. Qu'est-ce qui fait que vous êtes capables de fasciner notre monde ? Que vous ayez des capacités hors normes, même ici, bien que diminuées ? Ce très cher Walt n'a fait que raconter et enjoliver certaines de vos histoires. Et bien que certaines de ses productions soient bien faites, je ne crois pas que ça soit seulement ça qui fascine les enfants. Il y a quelque chose d'autres. Je suis sûre qu'il y a de la magie et vois-tu Jack, tu seras peut-être celui qui m'aidera à le comprendre et à le démontrer. Imagine la portée. J'apporterais un éclaircissement au monde ! Ou plutôt, je pourrais m'en servir. » Louis termina sa phrase en la ponctuant par une autre décharge. Il continua ainsi quelques temps, tout en reportant les résultats en parallèle sur son ordinateur. Il faisait varier l'intensité et le temps d'exposition. Ayant déjà préparé le traitement des données, des graphiques apparurent à l'écran. Le bourreau les visualisa, puis interpréta rapidement les résultats. Il décida de changer de test, trouvant que l'électricité n'avait pas de grandes différences avec un simple humain de son monde ou non. Louis se demanda si le maître de la peur n'avait pas quelque chose dans son sang, qui lui permettait d'avoir gardé certaines de ses aptitudes. Il sourit tout en empoignant une seringue et un garrot. Il prépara le bras de sa victime, puis préleva quelques échantillons de son sang. Il mit les échantillons à conserver pour des analyses ultérieures, soit après la torture. Il se munit ensuite de son scalpel. Louis commença à entailler le corps de Jack pour voir sa résistance à la douleur et les réactions de sa peur. Il voulait voir si l'ancien squelette cicatrisait rapidement ou pas. Le tortionnaire prévoyait une étude sur plusieurs jours. Après tout, ce n'était pas comme si Jack avait ailleurs où aller ces prochains temps.

Quant à Peter, ses deux colosses chargés de l'escorter, du laboratoire situé au sous-sol jusqu'à sa cellule du troisième étage, continuèrent de le porter à bout de bras. Après être sortis du laboratoire, ils tournèrent à l'angle d'un mur, pour monter au rez-de-chaussée. Les pieds du malheureux cobaye, traînant au sol, se prirent dans une cordelette. Une imposante vitre apposée contre un mur perdit son équilibre précaire, quand la cordelette coincée entre le sol et la vitre fut tirée d'un coup sec. Cela résulta d'un fracas de verre brisé. Grigore jura en lâchant Peter, pour se rendre voir les dégâts, tout en l'accusant de cet incident. Son collègue l'approuva et proposa une punition pour le malheureux rouquin. Grigore ramassa un morceau de verre et entailla une jambe de sa victime. Puis, son partenaire prit le morceau de verre et traça une autre ligne. La jambe de la victime arbora un magnifique V inversé ensanglanté. « Voilà. Un A sans la barre pour empoté ! » « C'est un E, pas un A, la première lettre d'empoté, débile ! » Les deux imbéciles reprirent Peter et montèrent l'escalier menant au hall, tout en se disputant sur l'orthographe du mot empoté.

Résumé et explications
propres à ce rp


Jack : Louis te répond et poursuit sa torture. Il t'a fait plusieurs tests sur ta capacité à résister à l'électricité, variant la durée et l'intensité. Il passe maintenant au scalpel, après une prise de sang. Il t'entaille le corps, lui permettant de mesurer ta douleur par la même occasion. Louis prévoit de voir la cicatrisation dans le temps, n'ayant pas prévu un sauvetage dans l'immédiat.
Peter : Tu continues ton transfert, en étant soutenu de chaque côté par deux chasseurs. Tes pieds traînant au sol, ont fait tombé une plaque en verre, qui s'est cassée. Les chasseurs ont alors décidé d'entaillé chacun leur tour ta jambe d'un grand V à l'envers. Après ça, ils poursuivent le transfert. Tu es sur le chemin menant au hall d'entrée.
• Prochaine intervention Storyteller : le 2 mai, sauf si vous avez répondu avant.


Image de AlynSpiller

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mer 19 Avr 2017 - 10:41


   
   Jack et Louis
   Intrigue chapitre 4

J
ack écouta les réponses de la personne en train de le torturé et il eue bien du mal à en croire ses oreilles. Qu'est ce que c'est qu'un Disney ? N'ayant pas de réponses sous la main, le squelette en conclut que c'était des personnes dotées de pouvoirs magiques, comme lui. Où du moins qui avait gardées un semblant de magie de leur forme originelle. Entre les électrocutions particulièrement douloureuse il ouvrit la bouche pour dire, le corps en sueur et les lèvres pâteuses :

-J'imagine surtout la portée des drogues que vous vous insérez dans votre corps, petit mortel. Auriez-vous l’extrême amabilité de me dire quel est votre fournisseur et combien vous lui devez ? Est -ce de la marijuana que vous prenez où bien du cannabis ?  Je serais fort curieux de le savoir.

Un grand sourire aux lèvres, l'humain s'approcha de lui pour lui préparé son long bras et lui enfonça une seringue dans le dit bras, avec horreur, Jack s'aperçut qu'on lui avait prélevé du sang. Sous forme de squelette, ça ne serais jamais arrivé vu qu'il était dénué de sang et d'entrailles. Il eue une pensée pour les habitants de la ville d'Halloween Town, les avait t'il capturés eux aussi et trouvés avant lui ? NON ! Sally, Zéro son cher petit toutou au nez citrouille, le maire, le clown qui garde les clés de la ville, la famille zombie... en les imaginant emprisonné dans une enveloppe charnelle en train de se faire torturé par ce savant, il eue peur. Cependant, malgré cela il répliqua d'un ton sec :

-Je ne vous aiderais point a quoi que ce soit, misérable et pathétique petit mortel que vous êtes ! Allez donc au diable très cher ! Qu'avez vous fait des autres habitants d'Halloween Town ? Je vous jure que si vous leur faite du mal, et si vous faite du mal à Sally, vous le regretterez, je vous en donne ma parole, on ne touche pas a ma FAMILLE !  

Jack avait bien de la peine à caché son mépris pour cet humain, mépris augmenté par l'humiliation de se retrouvé a la place des nombreux objets qu'il avait disséqués et étudiés a l'aide de son matériel de petit chimiste. L'homme commença de l'entaillé avec son scalpel et Jack ressenti une douleur très vive, si vive qu'il se mordit la lèvre pour évité de lâché un cri de douleur. Il vit rapidement son sang coulé, ce qui lui faisais bizarre. Il se souvint alors de la magie qu'il y avait en lui, la magie noire, qu'il avait touché du bout des doigts alors qu'il avait médité a plusieurs reprises. Malgré la douleur qui lui vrombissais dans la tête jusqu'au cerveau. Avant, il pouvait détaché les membres de son corps et les commandés par le simple pouvoir de sa pensée mais ici dans ce corps de sang et de chair, il ne pouvait guère compté sur cette aptitude pour se sortir de ce guêpier,  il décida donc de fermé les yeux et de descendre au plus profond de lui-même, pour collecté cette magie noire. 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
The boy who never grow up
DOUBLES COMPTES : Aucun pour le moment
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : J'ai personne pour le moment.. Je suis un vrai tombeur mais je suis un éternel célibataire!
OCCUPATION : Vendeur en magasin de jouets
HUMEUR : Joueur, comme d'habitude
MON ARRIVÉE : 12/08/2015
MON VOYAGE : 286
POINTS : 13
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Jeu 20 Avr 2017 - 12:44



Intrigue 4
Ft. Peter et Timon, Clochette, Jack et Anna
 
Peter avait enlevé ses liens à Peter et ordonné à deux hommes de l'emmener ailleurs. Il avait croisé la prochaine victime, ou plutôt le prochain cobaye. Il n'avait rien eu le temps de dire, les deux hommes l'emmenaient ailleurs de suite.

Peter, très affaibli, se retrouva donc à les suivre ailleurs, jusqu'à sa cellule, bien sûr. Ils tournèrent à l'angle d'un mur et ils se mirent en route vers le rez de chaussée. Peter, très affaibli et mal en point, se traînait et ses pieds traînaient au sol. Il se prit, sans s'en rendre compte, les pieds dans une cordelette. Et, peu après, une vitre tomba au sol et se cassa.

Evidemment, les deux hommes jurèrent et accusèrent le pauvre garçin qui ne grandit jamais. Et ils proposèrent une punition. Comme si le jeune homme n'était pas assez affaibli, tiens. Un des hommes ramassa un morceau de verre et entailla la jambe du jeune homme. Son camarade fit la même chose et la jambe de Peter se retrouva entaillée d'un V à l'envers. Et ça saignait, bien évidemment. Pan ne put retenir un cri de douleur.

Mais les deux jeunes, après avoir débattu de l’orthographe du mot empoté, se remirent en route, Peter entre leurs mains. Ils se dirigèrent vers le hall d'entrée. Peter n'avait envie de rien dire mais il n'en pensait pas moins: il n'y avait que des empotés dans ce château, ce n'était pas lui qui l'était. Il se mit alors à faire un faible sourire, espérant que ses bourreaux ne le remarquent pas.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1883
POINTS : 96
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Sam 22 Avr 2017 - 20:09



Intrigue chapitre 4: Le laboratoire

Team boulets optimistes à la rescousse o/ ou pas...



Voyant Anna enfoncer la porte, Timon ne pu s’empêcher de lever les yeux au ciel, se retenant pour ne pas se frapper le front devant autant de stupidité et d’inconscience. Non mais! Elle n’avait pas compris qu’une mission de sauvetage devait être un mélange de subtilité et d’efficacité? Si ça se trouvait, cette porte ne devait même pas être verrouillée… Quelle perte de temps et d’énergie! Ce n’était pas pour rien que le suricate aurait préféré que la rousse reste à New-York! Elle avait un talent pour l’exaspérer au plus haut point!  Non mais elle s’était quand même baladé dans la ville avec une tringle à rideau, pour la discrétion, on repassera… Et maintenant qu’elle en avait de besoin, elle la laissait entre les mains de quelqu’un d’autre!

C’est que la cuisine n’était pas vide, autre les accessoires, le feu et un rôti, il y avait trois hommes! Ils étaient visiblement en train de festoyer et l’arrivé de l’équipe des optimistes venait de les interrompre. Ils ne semblaient pas trop heureux de cette intrusion dérangeante, ils se levèrent donc pour venir à la rencontre des héros (ou des zéros, c’est au choix). Ce n’était évidement pas pour leur souhaiter la bienvenue, malheureusement. Ils devaient se douter que les intrus étaient aussi des Disney, venus à la rescousse de leurs amis, alors s’ils les capturaient, leur patron serait bien heureux. Quoi de mieux que des sujets d’expérimentations qui viennent à vous pour se faire capturer sur place?

Un des chasseurs se précipita sur Anna, couteau à la main. Voyant qu’elle n’était pas en position de se défendre, Timon se dépêcha à la rencontre de l’homme. Bien que le suricate trouvait bien souvent les manière de la princesse d’Arendelle agaçantes, il n’allait pas laisser quelqu’un s’attaquer à elle! Bon, il se doutait qu’elle savait bien se défendre, mais comme elle était en mauvaise posture, étalée sur le sol, désarmée, ce n’était pas trop loyal. Le blond savait qu’il fallait faire tout leur possible afin de ne pas se faire tuer ou capturer, parce que ça n’était jamais une mission de sauvetage réussie quand il y avait des pertes…

Timon pu arriver devant Anna avant leur opposant, mais il n’était pas vraiment préparer à un combat, son couteau suisse étant toujours dans sa poche. Il ne pu que brandir son sac pour se protéger des coups tel un bouclier. Il réussit à attraper le poignet de son adversaire, s’évitant un coup de lame. C’est que la bagarre ne faisait que commencer et l’homme frappa sous le sac, dans l’estomac du suricate. Le souffle coupé, le blond fléchit, relâchant sa prise sur son ennemi qui en profita pour abattre le couteau sur l’ancien animal qui eut comme réflexe de se protéger de son avant-bras droit, où la lame s’enfonça profondément. La douleur sembla encore plus atroce lorsque la pointe égratigna l’os. Il étouffa un cri de douleur en tombant à genoux, ce qui le débarrassa de la présence dérangeant dans son bras, qui se mit aussitôt à saigner.

La tête commençait à lui tourner, mais il devait rester conscient, il devait se défendre! C’est avec l’énergie du désespoir que Timon attrapa une lourde poêle après avoir lâché son sac pour envoyer l’accessoire de cuisine sur la tempe de l’homme qui était en train de se pencher sur lui, l’assommant sur le coup. La suite était plutôt flou pour le blond, peut-être qu’il perdit conscience quelques minutes à cause de la douleur… puis ses esprits lui revinrent et il songea qu’il fallait faire quelque chose pour son bras avant qu’il ne se vide de son sang. Mais avant, il devait vérifier que ses coéquipières allaient bien :

-Les filles? Vous allez bien? Je crois qu’il faudrait attacher et bâillonner ces types, s’ils sont encore vivants… je crois que j’ai un peu frappé fort… Il ne faut pas qu’ils alertent les autres. Une de vous peut m’aider un peu?

Ce qui pouvait être troublant, c’était l’absence d’émotion de Timon, alors qu’il avait peut-être tué quelqu’un. Ces hommes avaient peut-être enlevés leurs amis et ils les avaient attaqués, alors ils n’étaient pas de bonnes personnes et ne méritaient donc pas de considération. Le suricate préférait s’occuper de son avant-bras, nettoyant rapidement la plaie, la désinfectant au prix d’une douleur qui faillit presque le faire tourner de l’œil. Ensuite avec un peu d’aide, il la banda grâce à ce qu’il avait dans la trousse qu’il avait emmenée.

Maintenant, le groupe était confronté à deux choix : la serre ou le hall? Le blond donna son avis :

-Je ne crois pas que le bureau de Louis soit dans la serre… Où que les victimes y soient. On serait mieux de continuer dans le château. Discrètement cette fois. Faudrait pas rameuter tous les gardes.

Il regarda Anna en parlant.

en résumé:
 


codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Dim 30 Avr 2017 - 23:16
Intrigue chapitre 4 : les renforts
Anna & la team Laboratoire
The horror of the spectacle, the ignorance of all around how this misfortune had happened, and above all, the tremendous phenomenon before her, took away the Princess's speech. Yet her silence lasted longer than even grief could occasion.

CRAC. Une volonté de fer combiné à une force brute ne laissa aucune chance à la malheureuse porte. Sans aucune résistance, celle-ci céda dans un affreux vacarme. Les nuages de poussière ne tardèrent pas à laisser apparaitre le corps de la jeune femme au milieu des décombres. Assommée par sa chute, elle n'avait plus les idées claires. Anna grimaça, le regard un instant brouillé, le souffle coupé. Le sol n'avait jamais été aussi dur. Elle avait l'air fine, la princesse, écroulée avec les pans de sa jupe relevés jusqu'à son ventre, ses collants effilés et ses yeux égarés. Ça sentait le rôti. Ou le roussi. Attendez, quoi ?! Les idées se remettaient lentement à l'endroit. Trop lentement. Où était-elle tombée ? Son cœur bondit violemment dans sa poitrine alors que la silhouette d'un homme armé jaillit dans son champ de vision. Un petit cri perça l'air et ses bras se levèrent pour venir couvrir son visage. La peur ? Non, l'instinct. Pourtant, il n'arriva pas, l'excès de douleur promis. Il y eut un bref moment de flottement : irréel. L'œil du cyclone. Autour d'elle, le monde s'agitait dans des mouvements incohérents, presque ralenti par sa vision saccadée. Ses topazes s'accrochaient frénétiquement à chaque détail, chaque geste esquissé. Timon venait de se jeter devant elle. La scène la frappa d'un coup.

Trop tard. La tempête était déjà là. Violente, elle la heurta avec force, jusqu'à la faire chuter. Son dos résonna lourdement contre le sol. Immobilisée par le poids du chasseur, la jeune femme se débattit avec la détermination d'un corps qui s'agite pour sa survit. Fais quelque chose ! « Lâchez-moi ! » Une lame s'enfonça contre sa gorge. « Calmes-toi un peu chérie, tu veux. » Ce surnom lui arracha un sentiment de panique qu'elle ne parvint pas à dissimuler. Le visage du chasseur à quelque centimètre du sien, les relents d'alcool dégagés par son souffle soulevèrent le cœur fébrile d'Anna. Oh non, non. Défends-toi Anna, trouve quelque chose ! Le sang battait contre ses tempes. Chacun de ses mouvements accentuait la pression du couteau sur sa peau. Alors, elle ferma les yeux et ne bougea plus. Le temps de rassembler ses pensées, de laisser croire à l'ennemi qu'elle abandonnait. Et soudain, l'étau qui lui broyait le poignet disparu. Enivrée par la boisson, la main outrageuse du chasseur avait décidé de se faire baladeuse. La colère s'enchevêtra à la peur dans ses poumons comprimés par l'urgence de la situation. C'était sa chance. Maintenant.

Sa main libérée, ses doigts se refermèrent brusquement autour du poignet de son agresseur. Portée par un élan de rage, la jeune femme entra en lutte, usant de toute son énergie pour repousser la lame loin de sa gorge. De violents coups de genoux bien placés achevèrent d'affaiblir l'homme qui, surprit par ces brusques vagues de violences, poussa un grognement furieux en se tordant de douleur. Il n'en fallut pas plus à Anna. La princesse se jeta sur lui, renversa le jeu. Envolée, la demoiselle en détresse. C'était elle qui avait le dessus désormais. Sous cette carcasse de porcelaine, il y avait chez Anna une force physique insoupçonnée que l'adrénaline et la rancœur avaient réveillée. Le chasseur l'apprenait à ses dépens. Anna ne pensait plus. Les coups pleuvaient et parlaient pour elle. Dans un sens comme dans l'autre. Mais les gestes de l'homme étaient mous, ralentis par l'alcool. Les poings d'Anna, en revanche, visaient juste. Ils se déchaînaient avec détermination sur le visage de cet inconnu. Ces hommes étaient à l'origine des disparitions, la jeune femme en était certaine. Personne ne touchait à ses proches. Le coup de tête final marqua la fin du combat. Étourdie par la violence du contact, Anna s'écroula à son tour à côté du chasseur inconscient. Ouch. Les poings en feu, la tête commençait à lui tourner. « Ça… ça va… » Souffla-t-elle. « Je, je reprends juste mon souffle… Deux minutes… » Ou dix. Le monde redevenait flou. Que venait-elle de faire ? Tout s'était déroulé à une telle vitesse… Et si lentement en même temps… Doucement, Anna se redressa pour inspecter les dégâts que le combat avait eu sur son corps.

Tout semblait en place, si on oubliait le sang qui perlait sur sa nuque, ainsi que les diverses teintes rouges sur ses bras et son visage qui, déjà, tournaient au violet. La princesse d'Arendelle avait fière allure. « Je suis désolée… Tout est ma faute, si j'avais un peu réfléchi avant de foncer dans le tas comme une idiote… » La jeune femme se mordit les lèvres tout en aidant Timon à panser sa plaie. « Ça va aller ? » Demanda-t-elle, inquiète. Silencieuse, elle acquiesça aux dires du blond. « Promis, je ne casse plus rien. » Un fracas métallique vint ponctuer ses paroles. Une casserole au mauvais endroit, au mauvais moment. Anna venait de buter dedans en reculant.

En bref:
 
Made by Neon Demon

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fée bricoleuse
PRESENCE/ABSENCE : Présente !
DOUBLES COMPTES : Théana & Marie
PHOTO D'IDENTITE :


Bitch Please:
 


Pony Club ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans
COTE COEUR : Allez savoir ...
OCCUPATION : Bricoler, râler des fois aussi un peu ...
HUMEUR : En colère !
MON ARRIVÉE : 15/11/2013
MON VOYAGE : 707
POINTS : 47
LOCALISATION : London Town ♫

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Lun 1 Mai 2017 - 9:27


   
   Intrigue Chapitre 4 :
Le laboratoire

   La Team boulets optimistes

Q
ue ... Hein ? Je n'eu pas le temps de dire quoi que ce soit qu'Anna se jeta tête la première en avant et défonça littéralement la porte de la cuisine. Qui aurait pu croire qu'une princesse aussi menu et tendre qu'elle était capable d'un tel geste de violence. Bouche bée, je constatais l'efficacité de son initiative, si inconsciente fut-elle. En effet, il fallait bien avouer que défoncer la porte de cette manière n"était surement pas la technique la plus discrète ... Cette porte n'était peut être même pas verrouillée. Elle aurait du attendre qu'on analyse toutes les possibilités mais non, Anna a agit avec empressement et détermination, il fallait bien le dire. Quoi qu'il en soit, nous ne pouvions plus reculer.

La jeune princesse sembla sonnée, ce qui ne m'étonna pas vu la violence de son acte. Je voulus m'avancer vers elle pour l'aider à se relever mais un homme surgit de la pénombre et se précipita sur elle. Nous n'étions malheureusement pas seuls dans cette cuisine, un odeur de rôti vint me chatouiller le nez et me fit éternuer. Deux autres hommes apparurent et se jetèrent sur nous, leur couteaux en main. Je voulus aider Anna lorsque l'un des hommes me barra la route avec ses gros bras "Pas si vite ma jolie". Ah non, désolée mon gros, je n'ai jamais aimé les surnoms. Armée de la tringle à rideau, je réfléchis vite à une stratégie. Mon adversaire étant plus grand que moi et surtout étant un homme, je pouvais l'assommer sans problèmes à un certain endroit. J'attendis qu'il s'avance mais au lieu de simplement me bloquer, il saisit la tringle et la souleva pour la jeter de l'autre côté, avec moi accrochée au bout. Un peu étourdis par la chute, je me relevai prudemment afin de ne pas perdre pieds. Mon agresseur se jeta de nouveau sur moi mais j'eus le temps de lui donner un grand coup de pied pour le faire reculer. Ma force inférieur à la sienne, ça ne s'avéra pas si efficace que ça, mais suffisamment pour me permettre de récupérer ma tringle. Avec l'agilité d'un chat, je m'esquivai sur le côté sa tentative de coup et frappai un bon coup de tringle entre les jambes de mon opposant. Sonné, il tomba à terre, je pus me précipiter vers Anna et Timon qui semblèrent en plus mauvaise posture que moi.

A ma grande surprise, Anna s'en tira remarquablement. Timon cependant, couvert de sang sur le bras, devint pâle d'un seul coup. "Ca va, je crois, répondis-je haletante. Ne bouge pas, je vais t'aider avec ta plaie." Son coéquipier la nettoya consciencieusement et sortit la trousse de secours. Je l'ouvris pour récupérer un bandage que Timon plaça sur son bras. Voyant et comprenant sa douleur, il devait se poser un peu. "Repose-toi quelques minutes, je m'occupe de ces crétins, suggérais-je. De son côté, Anna se remettait doucement de ses émotions.

Avec ce qui s'offrit à moi dans la cuisine, j'attachai chaque homme séparément, des pieds à la tête pour éviter qu'ils ne nous suivent. Tous les trois semblèrent bien assommés, une chance pour nous pensais-je. Je revins ensuite vers mes partenaires pour que nous décidions de la suite. Deux possibilités s'offraient à nous, cependant une seule me sembla logique. A moins que la serre ne cache de nombreux secrets dont nous n'avions pas conscience. Timon fut d'accord avec moi et suggéra que l'on passe donc par l'intérieur du château. Personnellement si j'avais kidnappé des gens pour pouvoir faire des expériences, c'est dans un sous sol bien reclus, à l'abris des regards et de la lumière. Généralement avec une porte dissimulée quelque part dans le château.

Je voulus aider Timon à se relever lorsque Anna nous fit une nouvelle démonstration de sa maladresse et fit résonner une casserole sur le sol. Levant les yeux au ciel, je regardai mon partenaire qui sembla aussi désespéré que moi. "Regarde où tu mets les pieds Anna, et tiens, je te rends ta tringle qui m'a été très utile." chuchotais-je en lui tendant l'objet accompagné d'un sourire amicale. Je me tournai ensuite vers Timon "tu vas pouvoir marcher, ca va aller ?" lui demandais-je un peu inquiète. Le calme revint dans l'immensité froide du château, dieu seul savait ce qui nous attendait désormais ...

Résumé:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 475
POINTS : 5

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mar 2 Mai 2017 - 17:15


Intrigue :
tour 3





L'arrivée en fanfare, des trois sauveteurs improvisés, ne passa pas inaperçue. La surprise passée, les trois lurons se levèrent et se jetèrent sur leurs proies, avec les premières armes à portée de main et facile d'accès : leurs couteaux. La fureur les guida pour tenter d'enrayer l'éventuelle menace que représentait ces trois intrus, qui avaient l'audace de perturber leur repas. Ils étaient furieux d'être dérangés et surtout, ils ne tenaient pas à subir le courroux de Louis, s'ils avaient échoué à les maîtriser. Les trois lascars devaient gérer l'imprévu, soit en les capturant, soit en les tuant. Leur chef serait évidemment pour les avoir en vie, ne rechignant pas contre de nouveaux cobayes. Néanmoins, il ne leur tiendrait pas rigueur d'avoir enrayé une menace en les éliminant.

La bataille fit rage. Les coups de couteaux, de poings, de casseroles et de tringle assaillirent les combattants. Finalement, le combat fut remporté par le trio des optimistes, bien qu'ils n'en sortirent pas indemne. Timon écopa d'un avant-bras droit ouvert à vif par une lame acérée, qui avait été saluer l'os. Anna arborait dorénavant une traînée rouge sur la nuque et des contusions sur ses bras et son visage. Clochette récolta simplement quelques bleus. Les héros avaient réussi la première quête de l'aventure.

Une fois les vaincus attachés et ballonnés, les héros reprirent leur route. Ils empruntèrent le couloir menant de la cuisine au hall d'entrée. Tout en longeant ce froid couloir à la pierre apparente, les héros songèrent, chacun de leur côté, à la meilleure façon de procéder pour trouver le bureau de Louis. Pour avoir accès à la salle de torture, ils devaient trouver le carnet  rouge, contenant le code pour délivrer la victime du laboratoire, prisonnière des atrocités de Louis. Sera-t-il judicieux de se séparer pour fouiller ce gigantesque château ou le nombre faisait-il la force ? Leur seule indication était l'étage : le deuxième. Sur cette réflexion, ils débouchèrent dans le hall d'entrée. En observant les lieux, alerté par un bruit émanant du premier étage, une tête attentive se leva. Elle aperçut deux silhouettes, soutenant une troisième, disparaître à l'intersection d'un couloir. Le héros attentif partagea sa vision avec ses deux partenaires. Après s'être interrogés sur ces trois silhouettes, les héros décidèrent de gravir les marches en bois de l'impressionnant escalier, pour accéder au premier étage. Ils se dirigèrent vers le dernier endroit où les silhouettes avait été vues. Là, ils virent alors un corps se faire traîner par deux hommes. Une victime à sauver se tenait devant eux. Ils décidèrent de lui porter secours. Après tout, les héros n'ont-ils pas été recrutés dans ce but ? Pour délivrer les victimes de leurs bourreaux ?

***


Tout à leur débat, quant à l'orthographe du mot empoté, les deux acolytes marchèrent en direction de l'escalier. Arrivé devant, Grigore lorgna d'un regard Peter et le vit sourire. « Qu'est-ce qui te fait sourire, le Moroï ? T'en as pas eu assez ? » « Ptêtre qu'il veut jouer, Grigore. C'est Peter Pan, pardi ? Et il connaît ptêtre pas le jeu du sac à patate. » Un vilain sourire creusa le visage des chasseurs. Le jeu cruel commença. Ils montèrent l'escalier en se jetant à tour de rôle Peter, tel un vulgaire sac de pomme-de-terre à décharger. Cette cruelle trouvaille, imaginée pour passer le temps et ôter l'envie de rire de Peter, dura tout le trajet de l'escalier menant au hall. Là, ils trouvèrent drôle de faire danser leur pantin dans le hall, histoire de lui donner le tournis. Après quelques minutes d'amusement, ils se lassèrent et reprirent leur victime à bout de bras. Ils montèrent les marches en direction du premier étage. Ils firent attention à ne pas faire traîner les jambes du rouquin dans l'escalier en bois. Ils ne s'en soucièrent plus, une fois arrivés sur le seuil du premier étage. Ils reprirent avec véhémence leur discussion, en se dirigeant vers un autre escalier, situé à leur étage. Tout à leur débat orthographique, ils ne remarquèrent pas que trois personnes venaient de faire irruption dans le hall et qu'une les avait vus.


***


Tandis que Louis le préparait à la suite, à savoir la prise de sang et la résistance à la douleur, les paroles de Jack l'inspirèrent. Les drogues n'étaient pas une mauvaise idée. Le jumeau diabolique sourit. L'ancien squelette était un de ses plus intéressants cobayes. Il avait du répondant, même après le test de l'électricité et donnait des idées.

Après la prise de sang, l'expérimentateur songea que plonger son cobaye dans un état psychédélique serait intéressant à étudier, surtout pour un cobaye tel que Jack Skellington. Cela lui permettrait peut-être d'augmenter ses capacités et ses perceptions à la peur. Le professionnel du dérivé de l'ergot du seigle prépara une solution de diéthylamide de l’acide lysergique, autrement dit du LSD. Il le fit ingérer à Jack. Louis avait maintenant une demi heure, voir une heure, selon comment réagirait Jack, avant que ne commencent les effets. S'en suivrait une virée en enfer pour six à douze heures, où les sens de Jack seraient modifiés. Il avait donc le temps pour son test à la douleur, si bien qu'il commença à scarifier le corps de son cobaye. Il prit tout de même la peine de répondre à son sujet avant de débuter. « Figure-toi, mon cher Jack, que c'est toi qui vas y aller, au diable. J'attends de toi, que tu me racontes ton voyage. Tu verras ta famille après...sauf si tu te perds en route. »

Après quelques minutes de tests sur les bras et le torse, Louis se demanda si le bas était plus, moins ou également sensible au haut du corps. Il retira le pantalon de Jack et s'attaqua à ses jambes. Il s'arrêtait seulement pour noter les résultats et répondre à son cobaye.

Résumé et explications
propres à ce rp


Anna, Clochette & Timon : Vous avez décidé de prendre la voie en direction du hall. En sortant de la cuisine, vous avez le droit de prendre deux objets chacun (couteau, poêle, casserole, nourriture, boisson, faites-vous plaisir). Une fois dans le hall, un de vous (choisissez lequel d'entre vous) voit trois personnes au premier étage. Elles disparaissent de son champ de vision en tournant dans un couloir. Après une discussion rapide entre vous (est-ce que c'est 3 chasseurs ? Trois victimes ? Trois héros ? Deux chasseurs et une victime ? Deux héros et une victime?), vous décidez de monter et d'aller voir. Là, en voyant la scène, vous comprenez que c'est une victime et deux chasseurs. Vous prenez la décision de la sauver. Option 1 : Si vous réussissez vous aurez le choix entre (1) rester grouper et monter ensemble au deuxième étage ou (2) se séparer en deux groupes et chaque groupe monte au deuxième étage de son côté.
Option 2 : Si vous échouez, les chasseurs appellent du renfort, préviennent tout le château et vous montent tous au donjon (ou option comment foutre le Marshmallow dans l'intrigue).
Peter : Dans l'escalier entre le sous-sol et le rez-de-chaussée, les deux chasseurs se servent de toi comme d'un ballon. Ils te jettent sur la montée. Dans le hall, ils jouent avec toi, en te faisant danser. Puis, quand ils en ont marre, vous montez jusqu'au premier étage. Dans les escaliers, ils sont attention à tes pieds. Une fois au premier étage, tes pieds traînent de nouveau au sol. Tu es actuellement dans un couloir du premier étage.
Jack : Louis prend note de tes idées et t'administre du LSD. Comme c'est pas instantané, après t'avoir répondu, il fait son test sur la douleur. Il te scarifie les bras et le torse. A toi de voir s'il fait tout le torse ou non. Il passe maintenant aux jambes.
Intervention : Prochaine intervention du Storyteller : autour du 16 mai.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mar 2 Mai 2017 - 17:55


   
   Jack et Louis
   Intrigue chapitre 4

J
ack, le roi de l'épouvante, n'aurais jamais pensé procuré sans le vouloir des idées à ce fou dingue. Le squelette leva délicatement sa tête pour apercevoir le méprisable humain en train de préparé quelque chose, quelque chose qu'il n'aurais jamais eue envie de prendre. Il s'approcha avec une seringue et lui inséra un liquide.

« Figure-toi, mon cher Jack, que c'est toi qui vas y aller, au diable. J'attends de toi, que tu me racontes ton voyage. Tu verras ta famille après...sauf si tu te perds en route. »

-Vous êtes méprisable !  

Si Jack n'était pas aussi bien élevé il aurais certainement craché a la figure de ce triste individu. Il senti qu'on commença a l'entaillé au niveau du bas, plus précisément ses longues jambes et qu'on lui avais enlevé pour se faire son pantalon et défait ses bretelles, il se retrouvais le nombril triplement à l'air en boxer moulant orange avec des dessins de citrouilles, des cœurs roses et des têtes de squelettes devant son tortionnaire qui devait bien rire devant cette tenue ridicule, Jack en rougit d'ailleurs, de colère et de gêne. Mais il se senti soudainement bizarre après quelques heures, cela commença par son coeur, le prince de l'épouvante sentais que son rythme cardiaque battait tambour, c'était insupportable. Ensuite il ressenti des picotements, des fourmillements et un engourdissement au niveau de ses mains. Sa bouche se sécha et son champ visuel se modifia. Les couleurs devant ses yeux lui paraissaient plus vive, plus colorée aussi. Le roi des citrouilles commence a perdre la notion du temps. La nausée et une sensation de vomi lui monta au nez il commença à chanté l'hymne d'Halloween, sans s'en rendre compte.

Les garçons et les filles de tout âge
Ne voulez vous pas voir quelque chose d'étrange?
Venez avec nous et vous verrez
C'est la ville d'Halloween

C'est Halloween, C'est Halloween
Les citrouilles crient à dans la nuit mortelle

C'est Halloween, tout le monde en fait une scène
"Des bonbons ou une farce" jusqu'à ce que les voisins
meurent de peur
C'est notre ville, tout le monde crie
Dans la ville de Halloween

Je suis celui qui se cache sous ton lit
Les dents pointues et les yeux rougeoyant
Je suis celui qui se cache sous tes escaliers
Mes doigts sont comme des serpents et des araignées dans
mes cheveux

C'est Halloween, C'est Halloween,
Halloween, Halloween, Halloween, Halloween !

Dans cette ville que nous appelons maison
Tout le monde écoute la chanson des potirons

Dans cette ville, ne l'aimons-nous pas maintenant ?
Tout le monde attends la prochaine surprise

Au prochain tournant, l'homme se cache dans la poubelle
Quelque chose attend pour t'assaillir, et comme vous...

Criez ! C'est Halloween
Rouge et noir, vert gluant

N'es-tu pas effrayé ?

Bien, c'est bien juste
Dis le une fois, dis le deux fois
Tentes ta chance et roule le dé
Chevauchez la lune dans la mort de la nuit


Tout le monde crie, tout le monde crie !

Dans notre ville d'Halloween

Je suis le clown avec la figure arrachée
Apparu dans un flash et parti sans laisser une trace

Je suis le "qui" quand vous criez, "qui est là?"
Je suis le vent dans vos cheveux

Je suis l'ombre dans la lune la nuit
Remplir vos rêves à la limite de l'effroi

C'est Halloween, c'est Halloween
Halloween(x6)

Tendre de partout
Pas de plaisir dans la vie sans un bonne peur

C'est notre travail, mais nous ne sommes pas avares

Dans notre ville de Halloween

Dans cette ville

Ne l'aimons-nous pas maintenant ?
Tout le monde attend la surprise suivante


Mr. Jack le squelettique pourrait vous attraper dans le dos
Et crier comme la dame blanche
Et vous faire sauter hors de votre peau
C'est Halloween, tout le monde crie
Voudrez-vous le faire pour un gars très spécial?

Notre Jack est le Roi des citrouilles
Tout le monde salue le Roi des Citrouilles
C'est Halloween, C'est Halloween
Halloween (x4)


Dans cette ville que nous appelons maison
Tout le monde acclame la chanson du potiron


La la la la  Halloween ! Halloween !
WHEE ! ! ! Ha Ha Ha !
 


WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
The boy who never grow up
DOUBLES COMPTES : Aucun pour le moment
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : J'ai personne pour le moment.. Je suis un vrai tombeur mais je suis un éternel célibataire!
OCCUPATION : Vendeur en magasin de jouets
HUMEUR : Joueur, comme d'habitude
MON ARRIVÉE : 12/08/2015
MON VOYAGE : 286
POINTS : 13
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Jeu 4 Mai 2017 - 11:56



Intrigue 4
Ft. Peter et Timon, Clochette, Jack et Anna
 
Peter se faisait trimballer dans le sous-sol, direction le rez-de-chaussée, par deux acolytes de l'homme qui s'était occupé de lui. Ils discutaient sur le mot "empoté" et son orthographe. Il avait souri, légèrement, pensant que ses bourreaux ne le remarqueraient pas.Mais, une fois devant l'escalier, un des deux remarqua et dit:

« Qu'est-ce qui te fait sourire, le Moroï ? T'en as pas eu assez ?»

L'autre lui répondit:

« Ptêtre qu'il veut jouer, Grigore. C'est Peter Pan, pardi ? Et il connaît ptêtre pas le jeu du sac à patate. »

Peter répondit:

-Eh bien tentez donc ça alors.

Puis l'homme se mit à sourire et Peter se retrouva à monter l'escalier en étant trimbalé des pieds d'un des bourreaux à ceux de l'autre et ainsi de suite. Evidemment, ils continuèrent jusqu'en haut, c'est-à-dire qu'ils finirent qu'une fois dans le hall. Mais ils eurent envie de le faire danser. Peter en avait marre. C'était pas des jeux très marrants, tout ça!

Heureusement, ils se lassèrent très vite et le reprirent à la force de leurs bras. Ils le firent monter vers le premier étage, faisant bien attention à ses pieds meurtris.

Une fois sur le seuil du premier étage, ils reprirent leurs discussions et se dirigèrent vers un autre escalier, ne faisant évidemment plus attention à ses pieds. Peter pensa à ses amis et cessa de s'en faire. Peut-être que ses amis viendraient le chercher et qu'il pourrait se remettre à jouer...

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fée bricoleuse
PRESENCE/ABSENCE : Présente !
DOUBLES COMPTES : Théana & Marie
PHOTO D'IDENTITE :


Bitch Please:
 


Pony Club ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans
COTE COEUR : Allez savoir ...
OCCUPATION : Bricoler, râler des fois aussi un peu ...
HUMEUR : En colère !
MON ARRIVÉE : 15/11/2013
MON VOYAGE : 707
POINTS : 47
LOCALISATION : London Town ♫

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Lun 8 Mai 2017 - 9:36


   
   Intrigue Chapitre 4 :
Le laboratoire

   La Team boulets optimistes

U
n silence glacial s'installa dans la noirceur angoissante du château, je rassemblai nos affaires pour repartir. Quelques ustensiles de cuisines furent éparpillés lors de l'affrontement, j'en profitai pour ramasser une poêle en fonte, cela pourra être utile. Je songeais à la suite, à ce qui nous attendait de l'autre côté du couloir et j'avouais ne pas être trop rassurée avec Anna. Qui sait quelle catastrophe elle allait à nouveau provoquer. Toutefois, il fallait bien reconnaître que cette princesse m'avait impressionné durant son combat. Elle dissimulait une volonté de fer et un courage sans nom pour venir en aide aux autres.

Après avoir aidé Timon à se relever, nous prîmes la direction du couloir pour nous rendre au rez-de-chaussée. Ma lampe torche dans une main, la poêle dans l'autre, j'avançais doucement. Je réfléchissais à ce que nous allions faire une fois dans la pièce, à ce que nous devions trouver, à savoir le bureau de Louis. Devions nous nous séparer pour cherche de notre côté, ou bien rester grouper afin de ne pas se perdre de vue ? Je ne savais pas quoi faire, il fallait être prudent et discret. Un courant d'air me sortit de ma refléxion, j'en frissonnai. Les battements de mon coeur  s'accélérèrent de plus en plus. Nous arrivions.

A la sortie du couloir, un immense escaliers se dressa devant nous. La pièce était rectangulaire, aux couleurs chaudes et froides à la fois, avec un immense lustre accroché en son centre. La lumière tamisée des appliques au mur était aussi douce que terrifiante. De longs rideaux en velours et quelques meubles en marbre habillaient la pièce et les fenêtres ça et là. Cependant, mis à part la grande porte et l'entrée du couloir, je ne distinguais aucune autre porte. Quel angoissant problème à résoudre. Par où aller, par où sortir ? J'eus bien peur que nous soyons obligé de monter à l'étage pour y trouver ce que nous cherchions.

Je voulus poser une question lorsqu'un bruit venant de l'étage m'interrompit. Levant la tête vers la source, j'aperçus trois silhouette en haut des escaliers. Je n'en fus pas sûre mais il me sembla bien que deux d'entre elles en soutinrent une autre. Mon coeur se mit à battre la chamade, et si c'était Peter ? Si c'était une victime ? Mon sang ne fit qu'un tour ! "Là haut ! m'écriais-je à voix basse en pointant le premier étage du doigt. J'ai vu trois silhouettes, l'une semble être portée par les autres. Je suis sûre que c'est une victime, que c'est Peter !" m'enquis-je la voix tremblante. Dans tous mes états, je tentais de garder la tête froide, nous devions agir vite mais pas sans y avoir un tant soit peu réfléchi. Il ne nous fallut pas longtemps pour décider de rester ensemble et de monter voir ces silhouettes. Je tenais ma poêle des mains, au cas où l'un d'eux nous sauterait dessus. Gagnée par l'émotion et la peur, je montais chaque marche des escaliers d'un pas décidé.

Une fois en haut, nous décidâmes de créer une diversion pour attirer au moins l'un des deux chasseurs, si de chasseurs il s'agissait bien. C'est alors qu'Anna, qui n'avait toujours pas froid aux yeux, fonça dans le tas aussi déterminée que jamais. Munie de sa tringle à rideau, elle se mit à courir en direction des trois silhouette. Tout se passa si vite. La rousse s'en prit à l'un des chasseurs qui lâcha le prisonnier pour riposter, le deuxième voulu l'aider mais avec Timon nous ne lui en laissâmes pas le temps. Un grand coup de poêle dans l'abdomen, je laissais à Timon le loisir de l'achever. Je me précipitais sur la troisième silhouette, à terre un peu plus loin. Peter ! Quel soulagement ! "Oh Peter c'est toi ! lançais-je en pleurant. Ils ne t'ont trop fait de mal ? Ca va aller ? Tu es sauf je suis si contente. J'ai eu tellement peur !" Je ne pouvais retenir mes larmes mais il fallait malgré tout rester discret pour ne pas rameuter tout le château. Je voulus aider mes coéquipiers à combattre mais cela ne sembla pas utile, tous deux vinrent nous rejoindre après en avoir fini."Que faisons-nous maintenant ? demandais-je à mes camarades. Nous étions au premier étage, peut être que le bureau de Louis s'y trouvait. Il y avait aussi le deuxième étage à envisager. Je suggérais de rester ensemble, nous étions plus forts en groupe alors que la séparation pourrait nous mettre en danger sans qu'on ne le sache vraiment.

Résumé:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1883
POINTS : 96
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mer 10 Mai 2017 - 16:50



Intrigue chapitre 4: Le laboratoire

Team boulets optimistes à la rescousse o/ ou pas...



Ils avaient survécut à l’affrontement, c’était le plus important pour le moment. Timon était certes le plus abimé des trois, mais il pouvait tout de même continuer la mission de sauvetage. Il n’allait pas abandonner Kiara pour une égratignure! Bon, c’était plus que ça, mais tant qu’il pouvait marcher, le blond continuerait. Il eu envie de dire à Anna de rester là, comme elle semblait décidée à faire du bruit par tous les moyens possible… C’était une gentille fille, mais terriblement maladroite et irréfléchie! Au moins, elle savait se défendre! Quoiqu’avec un peu plus de discrétion, ce ne serait pas nécessaire de se battre…

Avant de se diriger vers le Hall, le trio pu prendre un instant pour récupérer quelques trucs dans la cuisine. Timon opta pour la poêle qu’il s’était servi contre le chasseur. Il avait aussi pris un peu d’eau pour humecter sa gorge, devenue sèche à cause de la nervosité. Il préférait garder ce qu’il avait emporté dans son sac pour plus tard, après tout, ils n’allaient pas rester dans la cuisine! Clochette avait soigneusement ligoté et bâillonnés leurs ennemis, la blessure du suricate était pansé, ils pouvaient donc s’aventurer prudemment dans le reste du château à la recherche de victimes, mais surtout, du bureau de Louis.

Timon essayait de mémoriser le chemin qu’ils empruntaient, question de savoir par où passer en cas de fuite. Il se pouvait qu’ils aient à faire un retrait stratégique à tout moment… Pour l’instant, ils avaient été chanceux, mais s’ils rencontraient plus de trois gardes à la fois, ils seraient dépassés en  nombre! Et puis ceux de la cuisine étaient plutôt ivres, alors ça avait aidé le trio des optimistes. Les aventuriers avaient eu de la chance, le suricate en était conscient, il savait qu’il aurait bien pu être mort ou captif, alors il ne se plaignait pas de sa blessure qui le faisait pourtant bien souffrir. Il serrait les dents, se concentrant sur leur mission.

Le hall était vaste, comme tous ceux des châteaux. Il semblait y avoir du mouvement plus haut, mais Timon ne vit pas quoi exactement. Si Clochette n’avait pas vu et reconnu Peter, le suricate n’aurait peut-être pas osé aller par là, de peur de croiser des gardes en pleine forme et en trop grand nombre pour eux. Selon la blonde, il y avait trois personnes, son ami et deux chasseurs… Ils étaient trois contre deux ennemis, c’était un combat qu’ils pouvaient gagner! S’ils étaient chanceux, se serait un seul chasseur, mais il ne fallait pas trop y compter. Il fallait agir vite avant de les perdre dans les couloirs!

Le trio monta rapidement les marches, élaborant ce qui pouvait être une stratégie à peu près viable… Ou était-ce plutôt un coup de tête stupide? Un mélange des deux? Quoiqu’il en soit, Anna fonça vers les hommes, s’en prenant au premier. Ils ne s’attendaient pas à cela! Et surement encore moins à ce que Timon et Clochette ne s’en prenne au second, à grands coup de poêles! Pourquoi avoir des couteux et des épées quand on pouvait assommer les ennemis aussi facilement? Pendant que la fée allait s’occuper de la victime au sol, Timon aida la rousse. Quelques coups de poêle et de tringle plus tard et ce fut finit. Sans doute que personne n’avait déjà vu des combattants aussi… particuliers.

-Anna, tu m’aide à les ligoter et bâillonner? Faudrait pas qu’ils lancent l’alarme.

Une fois cette tâche faite, ils purent trainer les deux chasseurs sans ménagement pour les enfermer dans un placard à balais. Ils durent forcer un peu pour refermer la porte, mais Timon n’avait aucune honte à ce que les deux hommes soient coincés là-dedans et qu’ils soient courbaturé pendant des jours… En fait, il ressentait presque un plaisir sadique à savoir qu’ils se souviendraient longtemps de ce jour. Le suricate détestait Louis et sa clique encore plus que les hyènes… ces animaux n’étaient certes pas sympathique du tout, mais au moins, Elles faisaient ce qu’ils faisaient pour se nourrir… alors que ces humains dans ce château, ils ne prenaient les personnages Disney que pour des cobayes!

-Je crois que nous devons monter au deuxième étage. Restons groupé, ce serait stupide de se séparer alors que Peter peut à peine marcher et que j’ai un bras presque inutilisable. Nous devons rester à porter de vue, pour que nous puissions nous entraider.

C’est ainsi qu’ils purent monter au second étage, en aidant Peter pour qu’il arrive à suivre.


en résumé:
 


codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Sam 13 Mai 2017 - 11:18
Intrigue chapitre 4 : les renforts
Anna & la team Laboratoire
The horror of the spectacle, the ignorance of all around how this misfortune had happened, and above all, the tremendous phenomenon before her, took away the Princess's speech. Yet her silence lasted longer than even grief could occasion.

Elle n'avait pas l'étoffe d'une héroïne. Aucune éloquence, aucune élégance. Anna le savait. Au cœur de l'action, ses actes se défilaient à sa conscience, elle agissait, tout simplement, regrettait ensuite. Figée sur place, le visage tordu par une grimace gênée, la jeune femme n'osa plus bouger. Le silence les étreignait avec une telle violence que chaque son n'en était que plus intense. Elle regrettait ; Sa nature trop impulsive, sa maladresse, la rudesse de ses mouvements… Le long de sa nuque, une goutte glissa. Doucement, elle porta ses doigts jusqu'à sa blessure. La vue du sang sur ses mains lui arracha une nouvelle grimace et son regard voulut fuir cette vision, uniquement pour tomber sur le bras de Timon. Terrible culpabilité. C'était sa faute. La princesse devait se faire discrète. Alors, c'est sans bruit qu'elle calqua ses gestes sur ceux de ses coéquipiers pour rassembler ses affaires. Ses iris scrutèrent la cuisine à la recherche d'une arme, d'un objet utile comme… De l'eau. Anna porta la bouteille jusqu'à son visage pour en sentir le contenu suspect, une moue peu convaincue sur les lèvres. Drôle d'odeur. Malheureusement pour elle, c'était tout ce que sa maigre sacoche pouvait contenir.

Le cœur au bord de l’explosion, la princesse resserra sa prise sur son arme de fortune en découvrant le hall, saisie par ce décor. La pièce semblait avoir traversé le temps. C’était presque comme dans ses romans. Des sons mystérieux, des menaces invisibles, des passages secrets… Combien d’histoires les murs de ce château renfermaient-ils ? Anna n’eut pas le loisir d’y penser. La voix de Clochette l’en empêcha. Son souffle se coupa. Quelque chose se tramait à l’étage. « Il faut y aller ! » Murmura la jeune femme. Le prénom de Peter avait beau n'évoquer aucun visage familier dans son esprit, continuer leur quête en ignorant sa présence était impensable. Car plus que de simples inconnus, tous étaient unis par une origine commune, une seule et même expérience qui obscurcissait leurs différences. Sa gorge se serra. Kiara, Peter… Ça aurait pu être elle, Elsa, Timon, Clochette. Ils pourraient tous y passer. C’était à cette petite communauté d’expatrié que l’on s’en prenait, leur communauté et Anna prenait subitement conscience de la gravité de la menace. Ce monde d’opportunités et de libertés prenait soudain de nouvelles teintes, plus sombres, aux yeux de la jeune femme. Leurs différences les rendaient-ils moins humains ? Étaient ils condamnés à vivre dans le secret, à craindre les oreilles indiscrètes et les regards inquisiteurs des autres ? Ces pensées laissèrent un terrible sentiment d’injustice dans le cœur fatigué d’Anna. Personne ne méritait un tel traitement. Il fallait agir, sortir Peter des griffes de ces gens, profiter de l’effet de surprise. Maintenant !

Princesse trop téméraire, elle n'écouta que son instinct, sourde aux paroles de son équipe. Oubliée, les résolutions. Les émotions reprenaient le dessus, puissantes. L'incompréhension, la colère, la détermination… Dans cette mêlée chaotique, il n'y avait pas de place pour la réflexion. Anna s'élança en direction des chasseurs. Sa tringle s'écrasa avec violence contre le crâne du plus proche. Un geste insensé qu'elle répéta, une, deux fois… Son aventure aurait certainement pris une tout autre tournure sans l'intervention de Clochette et Timon. Par chance, l'effet de surprise était de leur côté et le trio sut en tirer parti. Des bruits sourds, l'impact de la ferraille contre les corps, des grognements, puis, le silence. Essoufflée par ces efforts répétés, Anna s'appuya un instant contre sa tringle, le temps de calmer les élans douloureux de son cœur. « J'arrive. » Souffla-t-elle à l'intention de Timon. Ils avaient mauvaises mines, ces chasseurs que les coups n'avaient pas épargné. Anna s'activa en silence au côté du blond tandis que ses pensées s'emballaient. Ces étrangers… Qu'est-ce que la vie avait fait d'eux ? Pourquoi en étaient-ils arrivés là ? Il y avait des choses que son esprit gorgé d'optimiste et de naïveté ne parvenait pas à saisir. Anna croyait en beaucoup de choses, mais elle ne croyait pas au mal inné. Alors quel événement pouvait avoir poussé ces étrangers à l'impensable ? Pourquoi ? Elle en revenait toujours à cette éternelle question. Pour rien. Le mal n'avait pas de sens à ses yeux. C'était là les idées d'un cœur trop bon. « Oui, je suis d'accord. » Qu'elle répondit aux dires de Timon.

Elle s'attarda un instant sur Peter, les blessures de son corps meurtri. « Est-ce que ça va aller ? » Que lui était-il arrivé ? Cette question lui brûlait les lèvres, mais elle n'osa pas formuler ces pensées à voix hautes. La peur l'en empêchait. Il y avait des vérités qu'elle craignait. Cependant, elle ne put taire ses inquiétudes grandissantes. « Vous… Vous pensez que Kiara ira bien ? » Sa voix n'était plus qu'un murmure. La vision de Peter avait éveillé chez elle des craintes terribles et pour la première fois, son optimisme flancha.

En bref:
 
Made by Neon Demon

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 475
POINTS : 5

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mer 17 Mai 2017 - 17:21


Intrigue :
tour 4





La pluie s'intensifia et le vent prit de l'ampleur, guidant les gouttes d'eau dans leur course effrénée vers le sol. Elles vinrent tomber en rafale contre les tuiles et les façades du château. Les carreaux et vitraux furent martelés par la pluie. Pour l'heure, cette agitation climatique était le cadet de leurs soucis pour le trio des trois optimistes. Ils venaient de remporter un second combat. Les deux chasseurs, tenant leur victime, n'avaient rien vu venir. L'effet de surprise, combiné aux trouvailles de la cuisine, avait scellé le sort de cet assaut singulier. Cette fois, personne du trio n'avait été blessé, contrairement à leur première bataille. Les chasseurs furent ligotés, ballonnés et enfermés dans un placard à balai. Lucas serait fier. Les trois sauveteurs improvisés avaient remporté deux combats et une victime venait d'être sauvée. L'impulsive, la caractérielle et le généreux devinrent des héros en ce jour, sauvant le facétieux.

Les émotions du sauvetage passées et la décision unanime de rester groupé, l'équipe, agrandie d'un membre, reprit sa route, quittant le premier étage, pour le deuxième. Sur leur montée, les marches en bois craquèrent sous leur poids. Heureusement pour eux, les environs étaient déserts, sinistrement silencieux. Seul le craquement du bois et le tambourinement de la pluie raisonnaient. Le groupe déambula dans les couloirs silencieux du deuxième étage, à la recherche du bureau de Louis, se perdant dans ce gigantesque labyrinthe. Finalement, ils arrivèrent devant une immense pièce, sobrement meublée. Ils entrèrent dans les lieux. Le quatuor constata que de toute évidence, elle faisait office de bureau. Le mobilier était d'origine. Aucun rajout n'avait été fait. Un imposant bureau secrétaire trônait au milieu de la pièce, avec sa chaise assortie. Son état attestait qu'il était régulièrement utilisé. Ils venaient de trouver la dernière étape de leur quête « recherche du bureau du frère scélérat ». Maintenant, il fallait le fouiller. Un des héros dénicha un carnet rouge. Il le feuilleta, mais ne comprit plus rien à la situation. Il appela ses coéquipiers pour tenter d'y voir plus clair. D'une écriture manuscrite, des pages et des pages de latin s'étalaient. Les héros se demandèrent si Lucas ne s'était pas joué d'eux. Comment ce carnet rempli d'une langue morte les aiderait-ils à trouver un code ? C'est alors qu'un des héros supposa qu'il devait y avoir une clef pour décrypter le code. Ils se mirent à fouiller la pièce. Dans un tiroir du bureau, l'un deux trouva un post-it, sur lequel figurait un symbole, le même que celui de la couverture du carnet. C'était la clef. Aussitôt, le découvreur cria sa victoire, mais trop tard. Un de ses coéquipiers, en fouillant de son côté une partie de la pièce, déclencha un mécanisme ouvrant un passage secret, s'ouvrant et se refermant sur deux héros au mauvais endroit. Ils se retrouvèrent de l'autre côté du mur, dans une bibliothèque. Le groupe venait d'être séparé en deux.

Loin de toute cette agitation et l'ignorant totalement, l'expérimentateur poursuivit ses essais sur son cobaye préféré. Désireux de voir l'effet de la drogue sur un cobaye tel que Jack, c'est-à-dire un être avec des particularités, voir des restes d'anciens pouvoirs, Louis testa le LSD. Il poursuivit son test de résistance à la douleur le temps qu'il agisse, passant outre la répartie de son cobaye. Il marqua scrupuleusement les résultats, ne manquant pas de préciser le caleçon dans ses notes. Pour lui, c'était un signe que les personnages Disney avaient besoin de repère de leur monde, d'où ce caleçon avec des citrouilles et têtes de squelettes.

Lorsque la drogue prit effet, l'esprit de Jack était entré pour quelques heures dans un monde aux perceptions différentes. Un monde qui n'était pas si inconnu pour l'ancien maître de la peur. Il venait de rentrer provisoirement chez lui, puisqu'il se mit à chantonner l'hymne d'Halloween Town. « Intéressant », s'exclama Louis. Il consigna le résultat dans sa base de données informatiques. Il regarda ensuite Jack. Il avait tellement de questions à lui poser. « Qu'est-ce que tu vois ? Sens ? Entends ? Dis-moi tout, mon cher Jack. » Quand il eut ses réponses, il prit une lampe et la braqua sur Jack. Il l'alluma, puis l'éteignit. Il la fit ensuite bouger, désireux de voir la perception de Jack devant cette lumière. Il prit des notes sur les mouvements de pupilles de son cobaye. Puis, ne voyant pas à sa place, il l'interrogea. « Que vois-tu, Jack ? »

Résumé et explications
propres à ce rp


Anna, Clochette, Peter et Timon : Peter, tu es sauvé par l'intervention d'Anna, Clochette et Timon. Tu passes de victime à héros. Après avoir enfermé les chasseurs, vous montez tous les quatre au deuxième étage. Vous vous perdez dans les couloirs, mais heureusement, il n'y a pas personne. Vous finissez par trouver le bureau de Louis. En le fouillant, l'un de vous trouve un carnet en latin. Comprenant qu'il est crypté, vous cherchez une clef dans la pièce. Quand l'un de vous la trouve, un autre ouvre un passage secret, propulsant deux d'entre vous dans une bibliothèque, au même étage. Cela ne veut pas dire qu'elle est à côté. Son entrée est peut-être la pièce à côté ou celle de l'autre côté du couloir ou de l'aile du château. Je vous laisse choisir vos rôles, pour ce tour, qui sont les suivants : (1) Trouve le carnet, (2) Comprend que le code pour le laboratoire est crypté et qu'il faut une clef pour décoder le code. A l'idée de chercher dans la pièce la clef du code (3) Trouve le post-it (4) Ouvre un passage secret (5) Se retrouve dans la bibliothèque suite à l'ouverture du passage secret.
Le rôle 5 sera pour deux personnes uniquement. Les rôles 1, 2, 3 et 4 sont exclusivement pour une seule personne, mais peuvent se combiner. Ex : le personnage A peut avoir le rôle 1 et 3.
Maintenant trois choix s'offrent aux héros du bureau : (A) chercher comment le passage secret a été ouvert (B) chercher les héros (C) tenter d'accéder au laboratoire.
Pour les héros de la bibliothèque, vous avez le même panel de choix : (A) chercher un moyen d'ouvrir le passage secret (B) chercher les héros (C) tenter d'accéder au laboratoire.
Jack : Maintenant que la drogue fait effet, Louis commence à expérimenter tes réactions. Il commence par la vision. Ils te posent des questions sur ta vision. A toi de répondre ou non, honnêtement ou non, ou de te taper la discussion, ou de délirer dans ton coin.
Intervention : Prochaine intervention du Storyteller : autour du 30 mai.
Anna, Clochette, Peter et Timon : Vos trouvailles :

Post-it a écrit:
14 L2M2L1 L9M6L1
L3M3L1 L7M3L2
L2M6L4 L10M6L4
L1M3L2 L12M4L1

Sur le post-it, le nombre 14 est entouré.
La page 14 du carnet rouge:
 


Source image : ArtifexMundi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mer 17 Mai 2017 - 18:35


   
   Jack et Louis
   Intrigue chapitre 4

J
ack, le roi de l'épouvante, est revenu chez lui, du moins l'illusion donnée par la drogue le lui fis croire. Il voit le maire lui apparaître, Sally sa bien aimée, et même son chien Zéro l'accueillir en aboyant. Tous sont joyeux, heureux de revoir leur roi. Jack, au comble de la joie, éclate d'un rire hystérique, laissant éclaté son bonheur. Il regarde ses mains, elles sont redevenues squelettiques, à son plus grand plaisir. Il est redevenu l'esprit patron d'Halloween, libéré de sa prison de chair et d'os. Du moins c'est ce que la drogue lui fais croire, il est dans son monde intérieur. Le bonheur illusoire de revoir ceux qu'il aime tant.

-Je suis revenu mwhihihihi hahahahaha ! Vous ne pouvez pas savoir combien vous m'avez manqué, mes chers et tendres amis...

Sans qu'il ne s'en rendre compte, le rire hystérique du roi des citrouilles se répercute dans le laboratoire, en écho avec la pluie qui bat sur les carreaux de la fenêtre, un rire de joie glaçant et effrayant. Soudain, les habitants d'Halloween Town semblent ne plus bougés, comme gelés, et sombre rapidement dans un trou noir, remplacés par un grand jardin et une énorme flamme qui parle avec une voix d'homme. En réalité il s'agit d'une lumière braquée sur lui.

« Qu'est-ce que tu vois ? Sens ? Entends ? Dis-moi tout, mon cher Jack. »

Par la suite, la flamme se mis à s'éteindre et se rallumé, à bougé dans tous les sens. Le roi des citrouilles la suivis des yeux puis il tendit la main pour l'attrapée afin de la prendre dans sa paume mais c'était mission impossible et elle répéta, inlassablement, comme une comptine.

-Que vois tu Jack ?

-Une flamme qui parle, je désire l'attrapée...je suis insensible au feu... n'aie pas peur petite flamme, laisse-toi attrapée ! Allala iouiouuuuuuu ! Il deeescend de la montaaagne à cheeevaaal !

Il commença par la suite une espèce de chant montagnard puis conclut dans un nouveau rire hystérique des plus inquiétant à faire dressé les cheveux sur la tête. Il revit par la suite le moment où il avait essayé de s'emparé de la fête de noël.

-Pourquoi ne serais je pas capable de décoré moi-même un arbre et de faire mieux que ces fous. Çà sera l'enfer un point c'est TOUT ! Mwihihihihi ! Hahahahahahahaha ! MWAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAA !  

Une nouvelle crise de rire s'était emparée de Jack, en parfait duo avec l'orage.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
The boy who never grow up
DOUBLES COMPTES : Aucun pour le moment
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : J'ai personne pour le moment.. Je suis un vrai tombeur mais je suis un éternel célibataire!
OCCUPATION : Vendeur en magasin de jouets
HUMEUR : Joueur, comme d'habitude
MON ARRIVÉE : 12/08/2015
MON VOYAGE : 286
POINTS : 13
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mar 23 Mai 2017 - 7:52



Intrigue 4
Ft. Peter et Timon, Clochette, Jack et Anna
 
Peter était toujours aux mains de deux chasseurs. Il avait dit qu'ils devraient donc tenter le jeu qu'ils voulaient tenter. L'homme avait souri et les deux bourreaux l'avaient trimbalé comme un ballon entre leurs pieds jusqu'en haut, soit dans le hall. Ils le firent ensuite danser avant de se lasser et de le faire monter au premier étage sans plus faire attention à rien, y compris ses pieds meurtris.

Tout à coup, trois personnes surgirent et Peter ne comprit plus rien du tout. Jusqu'à ce que Clochette ne s'approche de lui en pleurant et en disant:


"Oh Peter c'est toi ! Ils ne t'ont trop fait de mal ? Ca va aller ? Tu es sauf je suis si contente. J'ai eu tellement peur !"

Peter essaya de ne pas pleurer et il se releva, heureux de voir son amie à ses côtés. Il tomba dans ses bras et se laissa aller quelques minutes. Finalement, les deux autres personnes se rapprochèrent et Clochette demanda:

"Que faisons-nous maintenant ?"

L'autre jeune femme présente demanda:

« Est-ce que ça va aller ? »

Peter acquiesça. Il comprenait ses inquiétudes mais il saurait faire aller, même si ça devait lui prendre du temps. La jeune femme demanda comment aller une de ses amies avant que l'homme réponde:

-Je crois que nous devons monter au deuxième étage. Restons groupé, ce serait stupide de se séparer alors que Peter peut à peine marcher et que j’ai un bras presque inutilisable. Nous devons rester à porter de vue, pour que nous puissions nous entraider.

Et ils montèrent donc au deuxième étage. Peter faisait attention à ses pieds meurtris mais il ne se plaignait pas, même s'ils faisaient du bruit sur les marches craquantes et qu'il pleuvait dehors.Ils se mirent à déambuler dans les couloirs du premier étage. Ils se perdirent dans cet immense labyrinthe. Ils finirent par entrer dans une pièce immense et très peu meublée. C'était de toute évidence un bureau.

Peter se mit à regarder partout, malgré ses douleurs et ses blessures. Il avait hâte de quitter cet horrible château, il faisait donc tout pour. Il finit par trouver un carnet rouge dans un tiroir du bureau secrétaire. Il le feuilleta mais il n'y comprit rien parce que c'était dans une langue inconnue. Il appela donc les autres ainsi:


-Eh les amis, j'ai trouvé un carnet mais c'est écrit en latin, je n'y comprend rien, j'ai besoin d'aide.

Il espérait vraiment qu'ils comprendraient. Il pensait au jeune homme qui était allé à sa suite dans le laboratoire et aux autres héros enlevés et enfermés dans ce château.

© Belzébuth


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1883
POINTS : 96
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Jeu 25 Mai 2017 - 17:30



Intrigue chapitre 4: Le laboratoire

Team boulets optimistes à la rescousse o/ ou pas...



Les inquiétudes d’Anna, Timon les partageait. Comment savoir si Kiara allait bien? Ils ne sauraient qu’une fois qu’elle serait secourue, par leur groupe, ou un autre. Le blond ressenti un serrement alors qu’il constatait aussi l’état du jeune homme qu’ils venaient de secourir. Il semblait avoir subit des épreuves qu’on ne pouvait imaginer et ça rendit le suricate bien mal à l’aise… Lui vint en tête des tas de questions. Comment Louis avait-il choisit ses proies? Qu’est-ce qu’il avait en tête? Seulement des tests pour satisfaire sa curiosité malsaine? Ou voulait-il se servir d’eux pour d’autres desseins? L’idée que du mal soit fait à Kiara le rendait malade, mais il essayait de se convaincre qu’elle allait bien. Il ne devait surtout pas s’avouer vaincu et sauver le plus de gens possibles. Ils devaient faire vite! L’homme tenta donc de rassurer La princesse de son mieux :

-Oui, Kiara ira bien, il ne faut pas perdre espoir. Lucas ne nous aurait pas envoyé ici, si nous n’étions pas en mesure de sauver nos compagnons. Kiara est forte et intelligente, elle s’en sortira et nous serons là pour l’aider. Nous devons nous concentrer sur notre mission, comme les autres groupes se concentrent sur la leur. Nous la retrouverons plus tard.

Timon savait bien qu’ils n’étaient plus dans un film Disney et que dans ce monde, les choses pouvaient aller terriblement mal, mais ils ne devaient surtout pas baisser les bras! Et puis, avec tout ce rassemblement de personnages, peut-être pouvaient-ils espérer une fin heureuse? Mais pour l’instant, ils étaient bien loin d’avoir terminé leur opération de sauvetage! Heureusement, le bureau de leur ennemi ne fut pas trop difficile à trouver et aucun garde ne se présenta devant eux. S’ils pouvaient éviter les affrontements, c’était tant mieux! Ainsi, ils économisaient leurs forces, car qui savaient ce qui les attendait? Chaque décision pouvait les mener dans la mauvaise direction, les éloignant de leur but ou les faisant capturer!

Le quatuor commença la fouille de l’espace, cherchant n’importe quoi qui aurait un peu d’intérêt. Le premier qui trouva quelque chose fut Peter, qui demanda de l’aide pour déchiffrer le mystérieux langage contenu dans le carnet rouge. À la simple mention que c’était en latin, Timon su tout de suite qu’il ne pouvait rien faire et laissa la place à quelqu’un pouvant déchiffrer cette langue morte…. Anna. Surement un truc en lien avec son éducation royale? Elle mentionna alors qu’il manquait surement une information pour déchiffrer le code… Le suricate continua donc de chercher retournant les feuilles et cahiers sans savoir ce qu’il cherchait vraiment… Puis il tomba sur un post-it plutôt mystérieux. Des lettres et des chiffres... ça pouvait être ce dont ils avaient de besoin! Le blond alla donc rejoindre la rousse :

-Tu penses que ça peut être ça, Anna?

C’est alors que l’étagère près de laquelle ils se trouvaient pivota subitement, les entrainant hors du bureau. Timon perdit l’équilibre et tomba sur la princesse. Il se releva bien rapidement, frappant et essayant de pousser la bibliothèque en s’appuyant de tout son poids contre le meuble :

-AH NON! NON! NON! Qu’est-ce que t’as fait?

Sans doute que le blond accusait un peu vite, mais il avait fait cette déduction comme il n’avait touché à rien et que la rousse était déjà près de l’étagère… mais qu’en savait-il au fond? Ce château était fort probablement infesté de pièges de toute sorte. Ils avaient surement de la chance que ce ne soit pas une trappe avec des pieux au fond qui se soit ouverte sous leurs pieds. Ce qui l’agaçait, c’était que leur groupe se retrouve séparé, alors qu’ils voulaient rester ensemble.

-Pardon, je suis sur les nerfs… Bon, ça n’a pas l’air de vouloir bouger, on devrait essayer de descendre trouver le laboratoire, en espérant que Clochette et Peter en fassent de même. Chaque instant qu’on perd, il y a un pauvre malheureux qui se fait torturer là-bas.

Timon sorti sa lampe-torche, question d’éclairer où ils mettaient les pieds et espérant ainsi éviter une nouvelles catastrophe alors qu’ils cherchaient le chemin vers le laboratoire de Louis.



en résumé:
 


codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Mar 6 Juin 2017 - 13:10
Intrigue chapitre 4 : les renforts
Anna & la team Laboratoire
The horror of the spectacle, the ignorance of all around how this misfortune had happened, and above all, the tremendous phenomenon before her, took away the Princess's speech. Yet her silence lasted longer than even grief could occasion.

Anna avait envie d'y croire, de s'accrocher aux paroles de Timon. Son sourire, un espoir qu'on devinait sous ses traits soucieux. Oui, elle avait envie de se mentir. De se dire que tout irait bien. Pourtant, le doute venait grignoter les petites notes d'espoir qui naissaient et mouraient dans son cœur. Kiara… Et si… Non. Elle ne pouvait pas se laisser aller à ce genre de pensée. Ses mains se tordaient sous l'angoisse de ses craintes. Dans ses veines, le sang s'était gelé. Quelques secondes de silence, de solitude nerveuse. Les idées sombres se croisaient dans son esprit avec cette seule et même conclusion. Plus rien ne sera comme avant. Même s'ils réussissaient, la princesse le savait. Il y avait des maux insensibles à l'épreuve du temps et des peurs impossibles à taire. Plus rien ne sera pareil. Anna traîna son corps jusqu'au reste du groupe, essayant d'attraper les regards de ses coéquipiers à la recherche d'une force qu'elle peinait à puiser dans son optimisme en berne. Ses états-d'âme pouvaient attendre. Trouver le bureau. C'était la seule chose qui comptait. Avec un peu de chance, celui-ci ne devait pas être bien loin. Anna avait envie d'y croire.

Et son vœu fut exaucé. « Jolie déco. » Souffla-t-elle en découvrant les lieux. Pas qu’Anna ait un quelconque avis à émettre sur la décoration. Seulement, elle préférait les remarques peu pertinentes et sans grand intérêt au silence anxiogène qui pesait sur le groupe. Une manière comme une autre de détourner son flot de pensées vers des idées moins lugubres. Ne pas songer à Kiara. Ne pas songer aux menaces, présentes et futures. Mécaniques, ses mains se frayaient un chemin dans les affaires de Louis. Les livres se soulevaient pour ne révéler qu’une épaisse couche de poussière. Rien. Aucun trésor dans les coffres. Des papiers, une myriade d’objets figés dans le temps, une araignée… Une araignée ?! Comme heurtée par une décharge électrique, Anna recula d’un bond. Une araignée. Sérieusement ? Elle se retrouvait au cœur d’un château potentiellement hanté, chassé par des individus malveillants, et elle sursautait pour une araignée ? Prise d’un rire nerveux et consciente de la stupidité de sa réaction, la jeune femme fit mine d’inspecter le tapis, comme si de rien n’était, comme si tout était sous contrôle.

Lorsque Peter demanda de l'aide, elle sauta sur l'occasion pour faire oublier la rougeur de ses joues et les battements frénétiques de son cœur. « Du latin ? Je peux voir ? » Les traits durcis par la réflexion, Anna tourna les pages du carnet. Les mots défilaient sous ses yeux, des phrases interminables qui la renvoyaient à des épisodes d'ennuis, de soupir et d'incompréhension : ses cours de latin. Elle n'avait jamais trouvé d'intérêt particulier aux lourds ouvrages qu'on lui faisait étudier, à vrai dire la jeune Anna avait longtemps eu la mauvaise habitude de s'éclipser dès que son précepteur avait le dos tourné et lorsqu'elle ne se cachait pas, elle occupait les heures interminables en comptant les motifs de la tapisserie de sa salle de cours. Et il y en avait beaucoup. Elle n'avait certes pas été l'élève la plus modèle, mais elle avait néanmoins gardé assez de bases pour en arriver à cette déconcertante conclusion : « C'est… Des textes et des textes dans leurs formes d'origine… Juste des textes. Rien à voir avec ce que l'on cherche. » Ses dents retournèrent à l'assaut de ses lèvres. Non, il devait forcément y avoir quelque chose… « Si… C'est peut-être crypté. Dans ce cas traduire ne servirait à rien, ce qu'il faut, c'est… Trouver comment le décrypter. Peut-être qu'en regardant la première lettre de chaque page… » Elle s'arrêta pour observer la dernière trouvaille de Timon : un post-it sur lequel s'étalaient de curieuses inscriptions. Anna loucha sur le papier. « Peut-être, mais qu'est-ce que ça veut di- » Les mots moururent au fond de sa gorge, remplacé par un cri de surprise. Le sol venait de s'ébranler sous ses pieds.

Anna ne se souvint pas être tombée. Pourtant, elle était là, affalée sur le sol, immobilisée par le poids de Timon. « Qu'est-ce… » Le décor n'était plus le même. La jeune femme se redressa, médusée. Où était passé le bureau ? Le précieux carnet serré contre sa poitrine, elle observa Timon s'acharner contre une bibliothèque… Avant de l'accuser gratuitement. « Qu'est-ce que J'AI fait ? Mais rien ! Vous avez bien vous que j'étais à côté de vous ! D'accord, je sais que je n'ai pas été la plus… moins maladroite, mais ce n'est pas une raison pour m'accuser dès qu'il a un problème dans ce foutu château ! » Désormais debout, elle rumina un instant, mais l'amertume s'évapora rapidement de ses paroles. « À tous les coups, on a dû tomber sur un piège ou… Un passage secret… » Elle soupira et acquiesça aux dires de Timon. « J'espère qu'ils n'auront pas de problème… »


En bref:
 
Made by Neon Demon

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fée bricoleuse
PRESENCE/ABSENCE : Présente !
DOUBLES COMPTES : Théana & Marie
PHOTO D'IDENTITE :


Bitch Please:
 


Pony Club ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans
COTE COEUR : Allez savoir ...
OCCUPATION : Bricoler, râler des fois aussi un peu ...
HUMEUR : En colère !
MON ARRIVÉE : 15/11/2013
MON VOYAGE : 707
POINTS : 47
LOCALISATION : London Town ♫

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Jeu 8 Juin 2017 - 16:27


   
   Intrigue Chapitre 4 :
Le laboratoire

   La Team boulets optimistes

L
e bruit de la pluie battante et le souffle puissant du vent venaient ajouter un aspect encore plus inquiétant au château dans lequel nous nous trouvions. Je pouvais entendre les claquements des volets et le sifflement criard du vent dans les fissures du toit. J'en eus quelques frissons. Je secouais la tête pour m'enlever mes idées noires avant d'aider Peter à se relever pour continuer. Nous avions réussi à sauver un innocent, pourtant notre mission n'était pas terminée pour autant. Je sentais bien la grande inquiétude d'Anna et Timon à l'égard de leurs amis, et je ne pouvais que la comprendre. Je ressentais la même chose avant de retrouver Peter. Je posais ma main sur l'épaule d'Anna en esquissant un sourire qui se voulut rassurant. Nous ne devions pas perdre espoir.

Il s'agissait maintenant d'atteindre le bureau de Louis pour trouver des informations sur le laboratoire. Pour ce faire, nous décidâmes de rester ensemble et d'accéder au deuxième étage. Munis d'une lampe, j'avancais à pas feutrés, aidant Peter qui avait du mal à marcher. Par chance, le bureau en question ne fut pas difficile à trouver, ce qui nous évita de nous perdre et nous attirer d'autres ennuis. Chacun de notre côté, nous avons commencé nos recherches de ce qui pouvait nous être utile pour continuer notre mission. Je ne savais pas bien ce que je devais chercher à vrai dire, un indice, des notes, n'importe quoi ... Cependant, les recherches portèrent leur fruits puisque Peter trouva quelque chose. Un carnet rouge avec des annotations écrites dans une langue qui lui fut inconnue. A nous tous d'ailleurs. Sauf Anna qui, visiblement, la connaissait. Pas très étonnant, une demoiselle de son rang avait probablement dû étudier quelques langues étrangères, question d'éducation et d'étique je suppose.

La jeune princesse mentionna le décryptage d'un éventuel code. Cela ma rappela quelque chose. Je me souvins avoir lu des livres dans lesquels les personnages doivent trouver des anagrammes et des codes cachés dans les textes. Il fallait se servir des premières lettres ou des fautes d'orthographes volontaires, je ne savais plus trop. Certes il s'agissait d'histoires, mais cela me semblait tout à fait plausible. Après tout, tout n'était pas qu'invention dans les histoires. Dixit la petite fée issue d'un dessin animé lui même issu d'un roman. Il me vint une idée. "C'est peut être un anagramme ? ajoutais-je. J'ai lu des choses là dessus, mais mes souvenirs sont flous à ce sujet."

Je me mis en quête d'un indice ou quelque chose qui pourrait nous mettre sur la voie. Timon en trouva un nouveau, un post-it avec de nouvelles inscriptions. Anna semblait être une experte en la matière et tandis qu'ils s'afféraient au déchiffrage, je continuais de fouiner dans les tiroirs d'un meuble en face d'eux. Je posais ma lampe dessus qui roula et tomba à terre en s'éteignant. Je me penchais pour la ramasser mais en me relevant ma tête heurta le coin du meuble, faisant bouger tout ce qui était dessus et ... "AIE !" soufflais-je, un peu assommée. Ne voyant pas ce que je faisais, je voulus m'accouder sur ce meuble lorsqu'un bruit étranger émana de la pièce et un mécanisme s'enclencha là où se tenaient Timon et Anna. L'étagère se mit à pivoter de façon circulaire et les entraîna de l'autre côté le pièce ! "Attention !" hurlais-je mais il fut trop tard, mes compagnons se retrouvèrent derrière le mur ... par ma faute. Ma tête me faisait mal, j'allais probablement avoir une belle bosse. Je tentais de savoir comment j'avais bien pu déclencher ce mécanisme mais je ne vis rien. Je touchais tous les objets, les tournant et retournant dans tous les sens, je tirais les livres pour voir mais rien ne se déclencha.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, expliquais-je paniquée à Peter. Je ne vois pas comment réouvrir de nouveau ce passage ..." Angoissée, j'essayais de remettre mes idées en place, en essayant de ne pas culpabiliser. Quelle idée de mettre des mécanismes du genre dans un bureau aussi ! Que devions-nous faire à présent ? Je regardais Peter, un peu désespérée. "Je pense que nous devrions continuer et tenter de trouver le laboratoire, qu'en dis-tu ? proposais-je à mon ami. Ils feront probablement la même chose? En tout cas je l'espère." Je soupirais. Je ne savais pas trop comment nous allions faire, Anna et Timon avaient le fameux post-it avec les codes. Il ne me restait plus qu'à faire confiance à mon instinct ainsi qu'à ma détermination, au moins je n'étais pas seule ...


Résumé:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Storyteller
I've got the power
PHOTO D'IDENTITE :

MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 475
POINTS : 5

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  Sam 10 Juin 2017 - 15:48


Intrigue :
tour 5





Le sauvetage prit une tournure inattendue pour le quatuor, qui se retrouva divisé en deux. D'un côté, il y avait l'impulsive et le généreux, qui se retrouvaient dans une bibliothèque. De l'autre, se trouvaient la caractérielle et le facétieux, toujours dans le bureau de Louis. Voyant que ce désagrément était de sa faute, la paniquée fée bricoleuse tenta de déclencher à nouveau le mécanisme, mais rien n'y fit. La bibliothèque resta en place. Désespérée et devant l'évidence de la situation, elle proposa à son ami de poursuivre leur quête : trouver le laboratoire et délivrer la victime. Ils n'eurent d'autre choix que cette option. L'unique raison de leur présence à cet étage était la recherche du carnet rouge, qui leur donnerait le code de la porte d'accès au laboratoire. Or, ce précieux document, ainsi que sa clef, était en possession du duo envoyé de l'autre côté du mur. A part perdre du temps à les chercher dans les moindres recoins de l'étage, au risque de se faire prendre, ils n'avaient pas tellement d'options à leur disposition. Résigné, le duo neverlandien se dirigea vers la sortie du bureau. Une latte craqua sous un de leur pas et un nouveau mécanisme cliqueta. Une seconde bibliothèque se mit en mouvement et coulissa le long du mur, laissant apparaître une ouverture dans le pan de mur latéral central, derrière le bureau de Louis. Les héros allèrent voir. Un immense escalier de pierre en colimaçon, descendant dans les tréfonds du château, se dressa devant eux. A coup sûr, cet escalier se trouvait dans une tour. Il s'agissait probablement d'un raccourci, menant directement dans le couloir du laboratoire. Encore fallait-il descendre. La jambe ensanglantée de Peter et sa fatigue due aux expérimentations risqueraient de ralentir la cadence du duo. Néanmoins, il fallait tenter le tout pour le tout. Le temps s’égrainait inexorablement.

La bibliothèque pivota, envoyant la vahiné et la princesse de l'autre côté du château, et plus précisément du mur. Ils venaient d'atterrir dans une bibliothèque plongée dans la pénombre. Armé de sa lampe torche, le suricate éclaira les lieux. Il leur fallait quitter le deuxième étage. Seulement l'accès au premier ne se fit pas sans encombre. En tentant de sortir de la bibliothèque, un autre passage secret s'ouvrit à eux. Une trappe les aspira et ils glissèrent sur un toboggan. L'immense tapis jaune délavé d'une chambre, autre fois luxueuse, les accueillit. Au regard du plafond, il ne semblait pas y avoir d'étage au-dessus d'eux. Ils étaient au premier étage, dans une autre aile du château que le bureau de Louis. N'ayant pas le temps de détailler la splendeur des lieux, et après avoir vérifié qu'ils avaient toujours le carnet et le post-it, ils se dirigèrent vers la porte pour regagner le couloir. Néanmoins le sort s'acharna sur eux. En voulant quitter la pièce, ils remarquèrent qu'elle était verrouillée. Etaient-ils condamnés à moisir dans cette chambre ?

Les intrépides héros prirent chacun la décision de se rendre au laboratoire. Ce n'était pas une mauvaise idée, puisqu'il était temps de sauver la victime. Celle-ci fut en plein délire, lorsque la drogue fit effet. Louis nota scrupuleusement les réactions de Jack dans sa base de données. Il semblerait que lorsqu'un personnage Disney prenait du LSD, il se croyait de nouveau chez lui, sous sa véritable apparence. Désireux d'en apprendre davantage, l'expérimentateur questionna son cobaye sur ses sens. Ce dernier ne répondit rien. La victime devait être trop désorientée. Cela faisait trop d'informations d'un coup à assimiler, surtout dans son état. Louis décida de réduire le champ des possibles et prit la décision de tester un par un les sens de Jack. Il commença par braquer une lampe sur l'ancien squelette, testant son acuité visuelle. Il réitéra sa demande, le questionnant sur ce qu'il voyait, tout en modifiant le champ lumineux.

Avec le souci du détail, Louis rentra tous les éléments obtenus de la part de Jack. Il enregistra son comportement et ses dires. Puis, il passa aux autres sens. Il mit un casque à son cobaye préféré, testant son sens auditif. Différents sons, silences et morceaux de musique furent envoyés dans les tympans de l'homme au caleçon. Le tortionnaire le questionna sur ce qu'il entendait, puis il passa à l'odorat. Il lui fit sentir différentes substances.

Résumé et explications
propres à ce rp


Clochette et Peter : Après avoir pris la décision de tenter d'accéder au laboratoire, sachant que vous n'avez pas le code et pensant qu'Anna et Timon feront pareil, vous décidez de quitter la pièce. Là, un de vous deux marche sur une latte, qui déclenche l'ouverture d'un passage secret. Vous décidez de descendre l'escalier de la tour. Comme il descend, vous supposez qu'il doit faire chaque étage du château et doit forcément finir au sous-sol, là où il y a le laboratoire. Le seul choix possible pour ce tour, c'est que vous décidiez qui a déclenché le mécanisme.
Anna et Timon : En prenant la décision de regagner le laboratoire, vous prenez la direction de la sortie. Là, l'un de vous (au choix) déclenche l'ouverture de la trappe, qui vous propulse à l'étage inférieur, dans une chambre. En voulant en sortir, vous découvrez que la chambre est verrouillée. Vous avez la possibilité (1) de trouver un moyen d'ouvrir la porte (2) de fouiller la chambre à la recherche de la clef.
Jack : Après avoir noté tes réactions quant à ta vue de lampe, Louis te met un casque. Il te fait entendre différentes choses et te demande ce que tu perçois. Il note le tout, puis passe à l'odorat. Il te fait sentir différentes choses.
Intervention : Prochaine intervention du Storyteller : autour du 24 juin.


Source image : WolfeWOLF



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire  
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Intrigue] Chapitre IV ; Groupe I
» Bleach - 97 - Let Stop The Pendulum
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: L'infinie et l'au delà :: Autres lieux du monde :: Château Transylvanien-