Partagez | 
 

 « this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Souci internet
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Fée Clochette
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans.
COTE COEUR : Libre comme le vent.
OCCUPATION : Le vent chaque jour, la femme chaque seconde.
HUMEUR : Tempêtueuse
MON ARRIVÉE : 01/04/2017
MON VOYAGE : 44
POINTS : 0

MessageSujet: « this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington  Mar 11 Avr 2017 - 14:23

This wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !

WHIRLWIND vidia & SKELLINGTON jack

Vidia se redressa et passa une main tremblante dans ses cheveux. Elle venait de refaire le même cauchemar que celui de la nuit précédente. Encore et encore, chaque nuit, ce même mauvais rêve revenait hanter son esprit. D'un mouvement long et paresseux, elle se frotta les yeux avant de rejeter la tête vers l'arrière. Ce monde lui déplaisait au plus haut point. Dans la Vallée des Fées, ce qu'elle adorait faire en se levant, c'était s'entrainer et améliorer sa technique de vol et sa vitesse. Ici, elle ne pouvait pas le faire. Pas sans ses ailes. Ses jambes peinaient encore à supporter les longues marches qu'elle faisait dans la journée en quête de divertissement.

Lentement, elle sortit du lit et grimaça dès le premier pas. Son aventure jusqu'aux Champs Elysées lui avait demandé de marcher trop longtemps pour sa capacité et voilà qu'elle était courbaturée. Si seulement elle avait ses ailes.

Vidia s'approcha d'une petite porte coulissante vis-à-vis de son lit. Elle l'ouvrit et en sortit un manteau, une paire de pantalon noir et un long chandail de laine pourpre. Malgré l'arrivée du printemps, il faisait froid dehors et Vidia n'était pas accoutumée à une température aussi crue et changeante. Et il s'agissait des trois morceaux qu'elle possédait. Elle enfila ses chaussons et sortit. Rester enfermée, malgré qu'elle n'avait aucune idée d'où elle allait, lui semblait une pire idée encore.

Les rues étaient calme. Cela soulagea la jeune femme qui n'avait guère envie de voir mille et un visages inconnus qui lui rappelaient sa situation de pauvre petite fée perdue. À un moment, elle croisa un jeune homme qui courait en sa direction. Ne sachant que faire, ne comprenant pas pourquoi il ne changeait pas de trajectoire, elle se jeta sur le côté, contre la vitrine d'une boutique, ce qui lui valu un regard perplexe et moqueur de la part du coureur. Vidia, un peu gênée par sa réaction excessive, rougit derrière le col de son manteau, et le regarda s'éloigner. Sans qu'elle ne se rende compte de ce qu'elle faisait, elle interpella l'étranger qui revint vers elle, surpris, et qui s'arrêta face à elle, le goulot de sa gourde déjà porté à ses lèvres.

Qu'est-ce que je peux pour toi ?



Qu'est-ce que tu fais, exactement ?

demanda-t-elle du ton le plus sérieux.

Le regard étonné qu'il posa sur elle la mis soudainement inconfortable. Elle se balança d'un pied à l'autre, jouant avec une de ses mèches de cheveux.

Je cours. Je m'entraine...



On peut s'entrainer à courir ? Et c'est aussi agréable que voler ?



Il recula d'un pas devant l'excentricité de la jeune femme qui elle se rendit compte trop tard de son erreur.

Euh, oui je suppose... Si tu permets, je vais m'y remettre... Bye.



Sans attendre une réponse en retour, il s'élança d'un bond et s'éloigna à toute vitesse, laissant derrière lui une Vidia pensive et qui ne resta pas en place bien longtemps. Elle s'élança et se mit à courir. D'abord, ses jambes lui refusèrent leur coopération, elle trébucha souvent, grimaçant des courbatures de la veille qui peu à peu s'estompèrent, à force de courir. Elle se sentait vivante. Vidia aurait couru jusqu'à l'autre bout de la ville si quelques minutes plus tard, elle n'avait pas été prise de vertiges. Sans penser, elle entra dans la première boutique qu'elle croisa.

Dès qu'elle mit les pieds à l'intérieur, elle grogna d'exaspération. Ce n'était pas la première fois qu'elle y venait. Elle avait été attirée la première fois par toutes les sucreries et leur couleur, ainsi que par tous les drôles d'objets dispersés ici et là. Son attirance pour la boutique s'était vite évaporée quand elle eut rencontré le propriétaire. Plus excentrique, ça se fait pas. Mais les gens et les enfants l'adorent. Ce qui a toujours mis Vidia en rogne, puisqu'elle, aussi vindicative qu'elle soit, n'arrive pas à attirer l'attention sur elle autrement que par ses habilités. Qu'elle n'a plus aujourd'hui. Elle s'approcha du comptoir. Il n'y avait personne dans la boutique. Du moins, c'est l'impression qu'elle avait et cela l'inquiétait. Elle n'aimait pas être surprise.

Il y a quelqu'un ?

lança-t-elle, se cramponnant au comptoir pour ne pas s'évanouir.


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: « this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington  Mar 11 Avr 2017 - 16:41
this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat

Vidia et Jack

Depuis quelque temps, Jack était tranquille avec les Martin, ils ne venaient plus trop les embêtés depuis l'histoire de la casse et de la police, lui et ses employés ce qui les faisaient soufflés un peu. On été deux heures de l'après-midi, il venait tout juste d'ouvrir boutique qu'il s'employais à surveillé ses employés, ce qui est tout à fait normal. La vitrine cassée par le voyou avait été réparée par le vitrier contacté par Jack et il avait été indemnisé par son assurance. Il avait reçu une coquette somme.

Le temps dehors n'était pas au beau fixe, il pleuvait, parfois il tombait même de gros grêlons, il faisais froid et le vent soufflais fort, il n'avais donc pas mis les cartes ni les watchover voodoos dehors. Quand le temps n'était pas merveilleux, le roi des citrouilles évitait de sortir ces articles dehors, par contre les grosses statues ne risquaient rien, elles étaient si lourde que même le vent ne les feraient pas pliées.

Il y avait pas mal de clients aujourd'hui, de ce fait le maître de la peur n'eue pas trop le temps de se penché sur son étude de la géographie et il se dit qu'il le ferais cette nuit, vu qu'il dormais très peu. Soudain, la petite cloche de la boutique sonna et Jack alors occupé dans le rayon des citrouilles a donné un coup de main à Ernest, vit apparaître Vidia, une jeune femme avec qui le squelette est en compétition. Lui ça l'amuse, elle croit qu'il est aimé et adoré de tous, mais il aimerais lui dire que c'est faux. Comme tous le monde, il a des ennemis, donc les Martin en principaux adjuvants. Pour le moment elle semblait épuisé, comme si elle avait été poursuivie par une horde de fantômes et il la vit s'accoudée au comptoir. Pour lui faire peur, il se glissa derrière elle, tel une ombre, et posa ses mains sur ses épaules.

-Bonjour mon enfant, vous semblez ma foi fort épuisée, voulez-vous un verre de jus de citrouille ?

Jack arborais sur son visage un large sourire moqueur et ses yeux pétillaient de malice. Lui et elle aimaient beaucoup se lancé des piques, mais qui aime bien, châtie bien après tout ! Il lui fait un clin d’œil et ouvre la bouche pour dire :

-Par tous les vampires d'Halloween, mais quelle idée extravagante de courir avec un temps aussi froid, j'imagine que vous vous entraînez pour un marathon, afin d’être la meilleure ?


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Souci internet
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Fée Clochette
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans.
COTE COEUR : Libre comme le vent.
OCCUPATION : Le vent chaque jour, la femme chaque seconde.
HUMEUR : Tempêtueuse
MON ARRIVÉE : 01/04/2017
MON VOYAGE : 44
POINTS : 0

MessageSujet: Re: « this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington  Jeu 13 Avr 2017 - 4:10

This wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !

WHIRLWIND vidia & SKELLINGTON jack

L'air lui pesait sur les épaules, de plus en plus lourd et il lui semblait sentir chacune des rotations de la Terre, et elles lui paraissaient plus rapides qu'elle ne le devrait. Vidia bascula la tête vers l'arrière, fixant sans le voir le plafond auquel était suspendue une panoplie d'objets dont elle ne distinguait même pas les formes. Un soupir, une expiration qu'elle aurait voulue apaisante, s'échappa de sa gorge.

Bonjour mon enfant, vous semblez ma foi fort épuisée, voulez-vous un verre de jus de citrouille ?



Elle sentit alors des mains sur ses épaules et elle sursauta. Elle recula, hurla, sauta. Elle s'écarta d'un bond, agitant ses mains au-dessus de sa tête.

OH MON… !! QU’EST-CE QUI TE PRENDS ?

paniqua-t-elle.

Elle passa ses mains dans sa chevelure de jais et fit quelques tours sur elle-même, cherchant à calmer son rythme cardiaque affolé.

Du… Du jus de ci…citrouille ? En quoi du jus de citrouille pourrait m’aider ? Chéri, faut revenir sur terre.



Par tous les vampires d'Halloween, mais quelle idée extravagante de courir avec un temps aussi froid, j'imagine que vous vous entraînez pour un marathon, afin d’être la meilleure ?




Elle agita sa main sous le nez de Jack avant de la porter à son front couvert d’une fine couche de sueur, résultat de l’effrayante surprise dont elle avait été victime ajoutée à l’épuisement. Elle le regarda un instant sourcil froncé avant de se pencher, cherchant quelque chose, n’importe quoi autre que du jus de citrouille, pour lui redonner contenance.

Épuisée ? Extravagante ? Tu me confonds avec ta personne, mon cher.

Vidia lui tapota doucement la joue pour le narguer, un petit sourire narquois étirant ses lèvres.

Et pour ton information, je n’ai guère besoin de m’entrainer pour être la meilleure, je le suis déjà. Je découvre tout simplement en quoi j’excelle en plus du reste…



Elle se détourna de lui, pâle, tremblante, chancelante. Elle n’eut pas le temps de faire trois pas qu’elle vacilla dangereusement vers un étalage avec des grosses araignées en plastique et de fausses toiles. Son premier réflexe pour ne pas tomber fut de se rattraper à ce présentoir qui ne supporta ni son poids, ni la vitesse à laquelle elle bascula, ce qui se termina en un bruit de fracas et un fouillis considérable. Un sac s’ouvrit la couvrant de fins filaments blanchâtres, collants, qui lui donnait vraiment l’air d’être tombée dans une grosse toile d’araignée.

Je suis persuadée qu’à présent, c’est moi qui fait le plus peur entre nous deux.

laissa-t-elle tomber, hésitant entre rire et grogner. Elle essaya de se relever, mais glissa sur une araignée en plastique.

Je prendrais bien un verre de jus de citrouille. Et je vais t’aider à tout remettre en place.



DEV NERD GIRL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: « this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington  Sam 15 Avr 2017 - 2:54
this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat

Vidia et Jack

L'effet du petit frisson fut immédiat, elle eue un violent sursaut et un accès de panique, que Jack apprécia beaucoup. Il s'en nourrit, gonflant ses poumons de la bonne odeur de cette peur. Ensuite elle lui tapota la joue pour le narguée, devant se mettre sur la pointe des pieds pour le faire d'ailleurs. En réponse, Jack lui ébouriffa les cheveux, pour la narguée également.

Ensuite, tout se passa rapidement. Elle tituba, pale comme une morte, et recula sur un étal qui dégringola sous son poids, éjectant au passage tout son contenu sur le sol. Elle semblait vraiment épuisée, le roi des citrouilles se précipita donc pour allé la relevée.

Je suis persuadée qu’à présent, c’est moi qui fait le plus peur entre nous deux.

Là dessus Jack bomba le torse, un peu piqué au vif mais toujours aussi amusé par le comportement de la petite Vidia, c'est les habitants de la ville qui resteront à jamais les champions de la peur et lui , le prince des cauchemars, car selon le roi des citrouilles jamais personne ne pourrait les égalés sur ce point, étant donné que ça faisais des siècles qu'ils faisaient ce travail. Faire peur c'était véritablement tout un art, subtil, raffiné.

-Je ne crois point non, moi cela fais des siècles que je pratique cet art subtil avec les habitants de ma ville. Connaissez-vous les bons coins où vous caché pour faire sursauté les enfants et les adultes ? C'est là le secret CAPITAL pour une peur réussie !

Jack pris la jeune femme par les épaules et l'installa avec délicatesse sur le fauteuil du comptoir. Il était habillé d'un habit d'homme d'époque emprunté a sa colocataire qui s'étais mise au théâtre depuis quelques semaines, un habit jaune a manche longue recouvertes de jolies dentelles blanches, une veste à manche longue recouvrait le tout, un grand chapeau haut de forme marron recouvrait soigneusement la tête du roi des citrouilles. Délicatement, il enleva sa veste pour la placée soigneusement sur les épaules de la petite demoiselle, il la frictionna un peu et s'empressa d'allé préparé un jus de citrouille pour Vidia, en effet il avait reçu récemment comme cadeau d'un client pour noël une petite machine à jus qu'il avait branché à une prise du magasin. Sans rien dedans je précise, pour le jus. Il l'apporta ensuite au comptoir devant la jeune fille.

-Remettez vous, ma chère, je crois que vous allez trop loin dans le dépassement de vos limites quant au jus de citrouille cela vous aidera a allé mieux.


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Souci internet
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Fée Clochette
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans.
COTE COEUR : Libre comme le vent.
OCCUPATION : Le vent chaque jour, la femme chaque seconde.
HUMEUR : Tempêtueuse
MON ARRIVÉE : 01/04/2017
MON VOYAGE : 44
POINTS : 0

MessageSujet: Re: « this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington  Sam 6 Mai 2017 - 20:46

This wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !

WHIRLWIND vidia & SKELLINGTON jack

AAssise, parmi un bric-à-brac d’objets dont elle ne connaissait pas même l’utilité, Vidia porta ses mains à sa tête, glissant ses doigts entre ses cheveux, comme si de cette manière, elle pouvait contenir l’étourdissement. Le décor était troublé, dansant comme une ombre autour d’elle. Elle se surprit à chercher Jack du regard. Il se pencha au-dessus d’elle, et posant ses larges mains contre ses épaules, la souleva, la remettant sur ses pieds.

Je ne crois point non, moi cela fais des siècles que je pratique cet art subtil avec les habitants de ma ville. Connaissez-vous les bons coins où vous caché pour faire sursauté les enfants et les adultes ? C'est là le secret CAPITAL pour une peur réussie !



Vidia s’étonna malgré elle de la réponse de Jack qui la fit asseoir sur une chaise près du comptoir. Elle porta ses doigts à ses lèvres, cachant un rictus amusé par ses propos. Elle se contenta de lever les yeux au ciel, exaspérée malgré tout. Comme à son habitude lorsqu’elle voulait le narguer, elle lui tapota la joue avant qu’il ne s’écarte.

Cher Jack, mon pauvre… tu prends toujours tout beaucoup trop au mot juste. Bien sûr que je ne ferai jamais aussi peur que toi… Mon visage est beaucoup trop délicat et joli pour ça.



Un gloussement s’échappa de sa gorge, mais il mourut quelques secondes à peine plus tard. Il s’était reculé de quelques centimètres et enleva sa veste pour la lui passer sur les épaules. Il frictionna avec une certaine vigueur ses bras le long desquels elle sentit le sang circulé, une chaleur timide se propageant à nouveau de part et d’autre de son corps. Vidia n’était pas accoutumé aux gestes aussi gratuits et familiers à son égard. Toujours à l’écart, elle se protégeait derrière cette façade de jeune femme caractérielle et forte. Elle était totalement désarmée face à ce type de bonté qui caractérisait très bien Jack, ce qui faisait de lui une cible des plus évidentes pour la jeune femme. Il était si différent d’elle.

Lorsqu’il posa un verre devant elle, la fée se pencha, les sourcils haussés, un air curieux au visage. Ses narines frémirent, elle inspira un bon coup. L’odeur était supportable. Vidia se recula, jaugeant son compagnon d’un œil méfiant. Du jus de citrouille. Elle l'avait certes demandé, mais elle était encore incertaine qu'il s'agissait d'une bonne idée.

Remettez vous, ma chère, je crois que vous allez trop loin dans le dépassement de vos limites quant au jus de citrouille cela vous aidera a allé mieux.




Voilà qui n'apaisait pas ses doutes. Elle chuchota un maigre merci et tandis une main tremblante pour prendre le verre et le porter à ses lèvres. Fermant les yeux, elle en avala une gorgée. Pas si mal. Une deuxième. Ce fut assez. Elle grogna tout bas et reposa le verre sur le comptoir. Certes, elle pensa à jeter le breuvage par-dessus son épaule, mais elle devait déjà ranger un premier désordre, elle n’allait quand même pas en créer un deuxième, et donner cette horrible boisson à une plante n’était même pas une option. Pauvre plante.

Dis-moi Jack… ta boutique me rappelle l’automne. Il y fait frisquet, un peu sombre, et toutes ses choses… J’adore l’automne… Le vent y est plus fort, je peux m’amuser un peu plus. Pour que les feuilles mortes tombent, tu comprends…



Vidia était une fée voltigeuse. Elle avait grandi à Pixie Hollow, la vallée des fées elle-même séparée en quatre saisons. Certes, elle participait aux changements de saison, mais elle ne savait pas ce qui s’y déroulait comme célébration saisonnière telle Halloween, Noël, Pâques… Elle se leva de la chaise et s’approcha de l’étalage qu’elle avait renversé. Elle commença à rassembler les araignées en plastique. Elle en observa une attentivement.

Pourquoi des araignées ? Chez moi, ce sont les chardons sauvages qu’on redoute…



DEV NERD GIRL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magical Creatures
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: « this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington  Lun 8 Mai 2017 - 12:01
this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat

Vidia et Jack

Dis-moi Jack… ta boutique me rappelle l’automne. Il y fait frisquet, un peu sombre, et toutes ses choses… J’adore l’automne… Le vent y est plus fort, je peux m’amuser un peu plus. Pour que les feuilles mortes tombent, tu comprends…

Jack aussi aimais l'automne, après tout c'était à cette saison que se passais Halloween, rien de tel qu'une saison lugubre, triste, pour une fête effrayante. Les feuilles qui tombent des arbres, des feuilles oranges, jaunes, marrons, le vent froid et glacial qui fait hurlé les arbres, la nuit noire et le ciel recouvert de nuage, sans voir la lune et les étoiles, parfois l'orange éclatais où la pluie tombait, rajoutant davantage de morosité à cette saison bien mélancolique. Jack aimait cette ambiance et avait essayé également de la reproduire dans sa boutique. L'automne est une saison morne, tournée vers la mélancolie, les fantômes, les sorcières !

-C'est normal, l'Halloween se passe en automne, moi aussi j'aime cette saison pour le vent froid qui hurle entre les branches des arbres, la nuit sombre, le ciel recouvert de nuages, les chiens qui hurlent à la mort ! Ce n'est qu'à Halloween que nous les esprits de cette fête nous pouvons descendre dans le royaume des mortels pour les terrifiés ! Et croyez-moi que terrorisé les mortels dans une telle ambiance c'est quelque chose d'assez appréciable !

Le roi des citrouilles était content de voir qu'elle avais repris des couleurs mais il était un peu dépité de voir qu'elle avait à peine touché à son jus de citrouilles.

-Oh mais même un joli visage peut devenir effrayant si on sais y mettre du sien !

Là dessus il alla lui prêter main forte pour rangé les araignées en plastique. Tandis qu'ils rangeaient tous les deux, elle lui demanda pourquoi des araignées alors que, d'où elle vient, c'était les chardons qu'ils craignaient.

- Les araignées ainsi que les chauves-souris et les chats noirs sont les animaux liés à la fête de l'Halloween car ils font peur et ont une mauvaise réputation chez les mortels. Tout comme les rennes sont affiliés a la fête de noël, les lapins à la fête de Pâques, les oiseaux à la Saint-valentin ! Chaque fête à son où ses animaux emblèmes et ses aliments emblèmes. Halloween c'est la citrouille et le feu, Noël les bonbons, la bûche et le froid, La saint-Valentin les fraises et les cœurs, Pâques, le chocolat et les œufs... pour la Saint Patrick, l'Indépendance Day, la Saint Sylvestre et Thansgiving je ne sais pas...


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: « this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington  
Revenir en haut Aller en bas
 

« this wind is so disrespectful ; just blew past my ear and say : screw your coat !» Jack Skellington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» ..:: Wind of change ::.. (Pv Einar)
» Wind Horses.
» ~ Wind Horses, RPG équin.
» Wind of Change ❖ Sevastyan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: Paris :: Paris sud :: Halloween Town-