Partagez | 
 

 Quand tu en viens a vendre des bougies [pv Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
PRESENCE/ABSENCE : Reprise du rpg apres des mois donc doucement mais sûrement
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : Coeur à prendre
OCCUPATION : Étudiant ~ Sportif , guitariste
HUMEUR : Pensive
MON ARRIVÉE : 30/04/2017
MON VOYAGE : 46
POINTS : 0
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Quand tu en viens a vendre des bougies [pv Jack]  Mar 2 Mai 2017 - 22:08


Quand tu en viens à vendre des bougies
Ft. Valentin A. Doyle & Jack Skellington  

Valentin était allongé sur son lit, fixant le plafond, lançant son ballon de rugby au plafond qui rebondissait avant de retomber lamentablement sur le lit avant qu'il ne recommence encore et encore. Pas qu'il n'avait en soit rien de mieux à faire car aujourd'hui il devait commencer son premier jour de vendeur à Halloween Town la boutique de produits et déguisements de fête. C'était en fait une drôle d'histoire qui l'avait conduit à accepter le poste et surtout à ce que quelqu'un lui propose un job au vu de ses horaires peu flexibles.

*flashback*
Valentin se baladait dans le centre, avançant nonchalamment les mains dans les poches en mâchouillant son chewing-gum quand il était tombé sur l'enseigne. Halloween Town, un sorte de bric à brac de conneries en tout genre qui puait l'encens et les farces et attrapes. La fête des morts ca n'avait jamais été son truc surtout que ses parents n'avaient jamais eu envie de l'accompagner et que c'etait pas dans le délire de Clawd ou dans le sien. Il avait bien dû le faire une fois avec son vieux costume de fantôme avec deux trous dans un draps et le grésillement de son appareil dentaire en mâchonnant les bonbons. Par curiosité, un peu malsaine il faut bien avouer, il était rentré dedans histoire de passer le temps. Tête de mort, bougies, tête de mort, perruque ringarde et oh... Tête de mort.... Navrant... Il s'apprêtait à fuir quand un homme grand et sec se plaça devant lui. Oui ? Valentin recula et laissa cet homme tenter de lui vendre sa camelote. Il n'écoutait qu'on mot sur deux mais son attention comme ca à revenir en entendant des mots comme "salaire" "poste à pourvoir" "temps partiel". Valentin se demandait clairement si cet homme venait bien de lui demander s'il était intéressé pour un entretien pour un job de vendeur dans ce trou a rat. Bon bah ca évidement il n'allait pas le crier sous les toits, vendeur ou pas ? Il suivit le dit homme et au terme d'un entretien simple et efficace ou pour une fois il se concentra pour vendre son bifteck il obtint le job. Un truc simple et sans prétention du 15h par semaine dont 7h le samedi et le reste repartit sur la semaine entre ses entraînements et ses matchs de rugby au lycée. Juste de quoi se payer le cinéma, le matos pour la guitare et de l'essence dans la vieille voiture de son père.

Ainsi donc en ce premier samedi du travail il avait revêtit la tenue que lui avait donné le dit Jack qui tenait le magasin. Il bossait de l'ouverture jusqu'à 15h30 aujourd'hui où on allait lui montrer un peu la maniere de gérer le commerce et la façon de prendre en charge son rayon. Bougies... Nan clairement le truc pour nana et autant dire qu'il avait un peu mentit a l'entretien parce qu'il n'y connaissait rien de rien. A la rigueur les trucs bateau à la vanille,chocolat et fraise mais Apres il avait vu cannelle, gingembre ou encore cactus. Et que dire de rosé du matin, plaines enneigées ou  coucher de soleil, non parce que ca a une odeur un coucher de soleil ? Concretement, quelqu'un a déjà sentit ça pour le mettre en pot ? Bah si yavait des nanas assez bêtes pour en acheter ma foi c'était au fond pas son problème. Faire rentrer de l'argent dans les caisses ça oui. Bon évidement n'étant pas un grand travailleur ou quelqu'un de motivé ça n'aidait pas à envisager qu'il puisse garder un travail. Clawd avait rit, ses parents avaient rit, meme la femme de ménage avait pouffé alors que dire... Il allait leur prouver à tous qu'il en était capable. Distribuer des prospectus avec un grand sourire et tenir un bout de rayon bougies ça devait pas être la mer à boire si ?
*fin du flashback *

Ainsi donc Valentin se présenta, presque à l'heure un exploit, pour commencer son premier jour et son premier job étudiant depuis qu'il avait arrosé les plantes de la voisine de ses parents et nourrit le poisson rouge quand il avait dix ans, qui avait finit par mourir vu que Valentin avait arrêté de le faire au bout de trois jours et avait prétexté la mort par noyade du pauvre petit Boris qui avait, paix à son âme, finit dans les toilettes. Valentin portait une tenue avec son prénom dessus qui un peu moulante montrait ses muscles généreux sous la tenue, de quoi attirer les midinettes et la ménagère de plus de quarante ans dans la boutique. Il salua tout le monde et se rendit devant son nouveau chef pour savoir ce qu'il convenait de faire et par quoi il devait commencer.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Quand tu en viens a vendre des bougies [pv Jack]  Mar 2 Mai 2017 - 22:51
Quand tu en viens à vendre des bougies

Valentin et Jack

Ça y est, Mally avait son rayon thés et infusions d'Halloween, elle avait donc bougé de place pour allé à ce rayon, du coup le rayon des bougies d'Halloween était resté vide, du moins le poste de vendeur de bougies d'Halloween était désormais à pourvoir. Jack à donc sélectionné un petit étudiant, sportif, musclé il faut le dire, pour vendre cela. Il a convaincu Jack  durant l'entretien et il a été embauché à mi temps, son emploi du temps ayant été adapté a ses loisirs et ses besoins. Ce n'était pas la première fois que Jack embauché un jeune humain mais les autres jeunes humains fraîchement sorti de grandes écoles pour la plupart étaient souvent dédaigneux et hautain envers la boutique et ils n'avaient pas tenu le coup et pour cause : les farces macabres du "jeune" patron les avaient fait fuir en courants, méprisants certes, mais fort peu courageux !

Doté d'une canne possédant un pommeau orange en forme de citrouille, d'un grand chapeau haut de forme pourpre et bordeaux, de mitaines oranges, d'une courte veste en jean jaune, d'un tee shirt a manche courte orange, de bretelles de pantalon et, enfin, d'un loup orange qui lui masquait une grande partie du visage, le prince de l'épouvante accueilli son nouvel employé en ce samedi matin. Il travaillerais jusqu'à quinze heure trente.

-Bonjour mon jeune ami, vous travaillerez de l'ouverture jusqu'à 15 heures 30 et je vais vous expliqué votre travail !  

Là dessus le vieux squelette l'amena jusqu'au rayon des bougies et lui expliqua un peu ce qu'il devait faire, rangé et conseillé les clients, distribué des prospectus également. Là dessus le roi des citrouilles le laissa quelque temps pour atteler a ses comptes sur le comptoir. La porte du magasin s'ouvrir et le roi des citrouilles vit la petite Margaux entré. La fillette salua tout le monde et elle remarqua le nouveau venu et s'approcha de lui.

-Bonjour, t'est nouveau je t'aie jamais vu, comment tu t'appelle ?  

Jack retint un rire, Margaux était une petite fille franche et expéditive. Au bout d'un moment il alla voir Valentin et proposa :

-Voulez-vous un café où un chocolat ? Tout se passe bien ?

Il se souvint du premier jour de Mally, très mouvementé à cause du couple de pâtissier et il espérait que celui de Valentin se passera bien, bien que le couple ne les embête plus trop depuis l'intervention des forces de l'ordre.



☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
PRESENCE/ABSENCE : Reprise du rpg apres des mois donc doucement mais sûrement
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : Coeur à prendre
OCCUPATION : Étudiant ~ Sportif , guitariste
HUMEUR : Pensive
MON ARRIVÉE : 30/04/2017
MON VOYAGE : 46
POINTS : 0
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Re: Quand tu en viens a vendre des bougies [pv Jack]  Mer 3 Mai 2017 - 17:29


Quand tu en viens à vendre des bougies
Ft. Valentin A. Doyle & Jack Skellington  

V alentin n'avait aucune idée de s'il pouvait prétendre à avoir un don particulier pour la vente en tout genre. À part des boîtes de cookies au beurre de cacao pour les scouts quand il était petit il n'avait jamais rien refourgué à quiconque. Pire, il etait tout à fait le genre de personne que cela gênait profondément quand vous mettez à peine les pieds dans une boutique qu'un vendeur se jette sur vous pour vous refiler sa camelote qui lui a sûrement coûter le quart de ce qu'il essaye de vous la vendre. Il ne connaissait rien au ficelle du commerce, aux techniques de marchandage ou les petites phrases type pour inciter à consommer. Il s'était dit qu'il allait se contenter de son sourire et de l'être en avant sa musculature s'il s'agissait de jeunes femmes ou meme de femelles d'âge mûre histoire de vendre sans effort et donner du chiffre à son patron pour contrer sa pseudo flemmingite chronique. Il avait donc essayé de venir à peu près à l'heure histoire de se faire quand même bien voir pour son premier jour pis sa mere avait lourdement insisté sur ce point. Son père avait,même odieusement parié qu'il n'allait pas dépasser les quinze jours avant d'être mis à la porte, merci le soutien. Il avait reçu un texto de son père cependant partit avant qu'il ne se lève pour lui dire je cite "que la force soit avec toi fiston". Il pouvait le faire. En arrivant il tomba sur cet étrange personnage qu'était son patron. Un illuminé, non parce que y'avait pas d'autres mots pour le deçrire. Trop de couleurs tuaient la couleur mais visiblement personne n'avait jamais osé lui dire. Ça piquait la rétine à ce stade la. Et puis le chapeau alors la c'etait le petit accessoire en plus ppur parfaire le tout et donner de l'harmonie à ce merdier. Bon apres qui etait Valentin pour juger, ce qui comptait c'était de se faire un peu d'argent facile, les soucis vestimentaires d'un farfelue étaient le cadet de ses soucis. Ainsi il fit son sourie le plus sympa en arrivant devant lui alors qu'il lui lançait justement

"Bonjour mon jeune ami, vous travaillerez de l'ouverture jusqu'à 15 heures 30 et je vais vous expliqué votre travail ! "

Il le suivit donc et se fit présenter les rayons dont le sien, celui des bougies. Il écouta son patron lui en expliquer les rudiments en essayant de faire son maximum pour se concentrer et en retenir un maximum. Il nota meme sur un carnet la plupart de ce qu'il avait reussit à retenir et à coucher sur le papier. Il plaça ensuite le calepin dans sa poche arrière de jean et s'empara des prospectus. C'etait sa mission premiere du matin de distribuer des tracts sur le trottoir pour promouvoir un peu la boutique avec une petite reduction au bout de temps d'achat. Il s'y attela pendant les deux premières heures avant de rentrer prendre en charge son rayon. Il s'ennuyait pas mal parce que franchement les bougies n'attiraient pas grand monde il fallait bien le dire. Et la plupart des gens avaient envie de sentir tranquillement et à part deux collégienne qui pouffèrent en le regardant mettre en rayon c'était plutôt calme. Cependant, plus tard dans la matinée il se fit intercepter par une petite fille qui se plaça devant lui tout sourire comme si elle habitait ici et que c'était son territoire. Il leva la tête pour voir que le patron semblait observer sa réaction aussi prit il son plus beau sourire pour reprendre en se baissant pour se mettre en équilibre sur ses pieds et ainsi atteindre la taille de la petite fille.

"Bonjour, t'est nouveau je t'aie jamais vu, comment tu t'appelle ? "

- Salut la miss, moi c'est Valentin mais tu peux m'appeler Val. Je vais travailler ici à partir de maintenant.

Il termina sa phrase par un sourire alors que la jeune demoiselle tourna les talons pour retourner voir le patron. Aller savoir comment elle n'avait pas peur d'un mec qui semblait penser que Halloween etait une philosophie de vie et pas une fête commerciale. Sa fille ? Visiblement non et puis ils semblaient quand même différents. Il finit par hausser les épaules et se rendre auprès de la vieille dame qui commençait à dévisser les bouchons de toutes les bougies du rayonnage de printemps.
Un peu plus tard encore, peu avant sa pause repas de midi il remarqua que le patron arrivait vers lui. Il passa le dos de sa main sur son front comme pour souligner un effort, qu'il n'avait pas fait, et l'accueillit par un sourire.  

[i]"Voulez-vous un café où un chocolat ? Tout se passe bien ? "[i]

- Désolé je n'aime pas les boissons chaudes, je ne consomme que du frais. Et oui ca se passe nickel enfin je pense.

En effet, Valentin avait une sainte horreur de tout ce qui etait chaud du cafe, au thé en passant par le chocolat. Il aimait surtout les jus de fruits, les sodas et la bière évidement. Il avait pas voulu être impoli en déclinant mais il n'en buvait vraiment jamais. Il attendit de savoir ce que son patron avait à lui dire en espérant qu'il etait pour le moment satisfait de sa premiere matinee.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
PRESENCE/ABSENCE : Présent !
DOUBLES COMPTES : Aucun
PHOTO D'IDENTITE :



DESSIN ANIME D'ORIGINE : L'étrange noël de monsieur Jack
ÂGE DU PERSONNAGE : Jack a 36 ans physiquement mais son esprit est aussi ancien que le monde, né et nourri par les angoisses des mortels
COTE COEUR : Épris de Sally, sa fiancée
OCCUPATION : Esprit patron d'Halloween / Patron d'Halloween Town
HUMEUR : Joyeuse
MON ARRIVÉE : 07/10/2016
MON VOYAGE : 201
POINTS : 15
LOCALISATION : Halloween Town normalement

MessageSujet: Re: Quand tu en viens a vendre des bougies [pv Jack]  Mer 3 Mai 2017 - 19:00
Quand tu en viens à vendre des bougies

Valentin et Jack

Jack été étonné de voir quelqu'un qui ne bois pas de boissons chaudes, mais après tout il se dit que tous les goûts sont dans la nature, lui-même n'aime pas les mélanges de parfums en glace.

-Dans ce cas je vous ferais boire du jus de citrouille ! C'est délicieux, exquis !

Il alla donc prendre un gobelet en plastique, depuis que Clawd lui avais recommandé de prendre cela pour les plaisanteries, il en faisais rentré régulièrement. Les gobelets étaient orange avec des silhouettes de sorcières noires et des petites touillettes de la même couleur. Il alla a la machine à jus offerte par un client pour préparé le dis jus. Il alla ensuite au comptoir, tira un tiroir pour prendre des bonbons en forme de doigt et d'yeux qu'il laissa tombé dans la boisson. Il ne put retenir un petit rire à l'idée de la joyeuse épouvante qui allait glacé le sang de son nouvel employé. Normalement c'était les chocolats où les cafés qui étaient piégés mais vu que Valentin n'aime pas les boissons chaudes, il fallait faire autrement. Il alla porté le tout à Valentin.

-Tenez mon cher, une petite boisson pour vous rafraîchir, vous avez du travaillé dur dites-moi, je vois la transpiration saillir sur votre tenue !

Il fit un clin d’œil à Margaux qui se retenait de pouffé de rire.

-Moi c'est Margaux, enchantée de faire ta connaissance Valentin !

Jack jeta un coup d’œil au rayon, celui-ci n'avait pas bougé depuis l'arrivée de Valentin, en vérité le jeune homme n'avais pas fait grand -chose. La fillette suivit ensuite le roi des citrouilles qui se baissa à sa hauteur comme l'avait fait Valentin tout à l'heure pour lui dire :

-Mon petit vampire, je te donne la charge de surveillé Valentin quand j'ai le dos tourné, tu sais je n'aie pas les yeux partout alors je compte sur toi pour veillé sur lui quand tu es là évidemment et quand je ne peux pas, d'accord ? Et de l'aidé s'il à des difficultés, j'ai l'impression qu'il faut lui secoué un peu les puces mais n'en fais pas trop non plus, tu es encore petite !  

Margaux se posta droite comme un i et posa la main sur sa tempe, comme un militaire et s'exclama :

-A vos ordres Jack le roi des citrouilles ! Je suis plus un bébé tu sais j'ai huit ans alors je serais une surveillante hyper méga assidue !  

Elle alla donc de nouveau auprès de Valentin, bras croisé elle le regardait de l'air le plus martial et intimidant possible.

-Valentin, Jack m'a donné l'ordre de te surveillé pour que tu fasses bien ton travail et je dois aussi t'aidé, mais sans trop en faire non plus hein !

Le roi des citrouilles eue envie de pouffé de rire en voyant la fillette avec son air militaire.


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Quand tu en viens a vendre des bougies [pv Jack]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand tu en viens a vendre des bougies [pv Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ici viens vendre ton matos de mix,de live, ton son,tes lights
» Tu sais que tu viens de Toulouse quand
» Tu viens de la Lorraine si............
» Tu viens de Toulouse si.........
» Vendre ses photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: Paris :: Paris sud :: Halloween Town-