Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar

Storyteller
I've got the power

Storyteller
PHOTO D'IDENTITE :
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Fassylover
MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 802
POINTS : 71
MessageSujet: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Jeu 15 Fév 2018 - 1:48


Dans la montagne
de l'angoisse





Contexte général
de l'event


Cherchant fébrilement dans son carnet les copies des sorts, sachant que c'était son frère Louis qui était en possession du Livre, Lucas trouva enfin ce qu'il cherchait. Soulagé, il sourit. Grâce aux sorts, sur une partie inhabitée de la montagne, il allait pouvoir créer une véritable station de ski. Cela allait permettre des retrouvailles entre les personnages Disney, sans que des gens de ce monde, donc d'éventuels chasseurs, ne viennent interférer. Lucas était fier de lui. Depuis quelques temps, il se désespérait que certains personnages ne se soient toujours pas retrouvés ou que d'autres restent isolés. Il espérait ainsi favoriser les rencontres, remonter le moral de certains Disney et permettre les personnes d'un même monde d'enfin se retrouver.

Quand sa magnifique station fut prête, il rédigea des prospectus qu'il envoya aux destinataires choisis. Il ferait croire que les personnages avaient gagné un week-end dans les montagnes canadiennes tout frais payé, voyage compris, dans un chalet, en ayant participé à un tirage au sort, ou étant la énième personne ayant acheté telle ou telle chose. Ainsi, certains reçurent des vacances au ski, d'autres un week-end en cure thermale et d'autres encore un week-end sportif à la montagne, avec ski de fond, parapente et randonnée. Lucas avait envoyé les invitations uniquement aux personnages Disney. Ne connaissant pas leurs alliés et ne voulant pas faire de bévue, il préféra leur glisser une invitation supplémentaire. De cette façon, il laissait le soin aux personnages d'inviter une personne de confiance de leur entourage. Tout était parfait. Seulement c'était sans compter sur les espions de son frère. Ils prévinrent Louis des plans de Lucas. Aussitôt, le jumeau maléfique alla voir sa collaboratrice Narissa. Ensemble, ils interférèrent dans l'initiative, bien décidés à faire vivre un enfer aux personnages et éviter les retrouvailles le plus possible, isolant les malheureux personnages et créant le chaos. De ce fait, le chalet vendu comme un havre de paix et de sérénité pour un week-end de tranquillité à la montagne n'a plus rien d'un rêve. Narissa, d'un revers de magie, fit disparaître la plupart des installations créées par Lucas. En dehors de quelques rares magasins, dont certains en ruines, seuls deux chalets subsistèrent au coeur de la montagne et de sa forêt. Il ne restait plus qu'un luxueux et un dépenaillé, forçant la discorde entre les personnages, qui croyaient avoir un chalet rien que pour eux. Et s'il n'y avait que ça ! Une tempête se lève, soulevant la neige et invitant le froid à la partie. Et ce n'est pas tout. Dehors une menace rode. Entre la cohabitation forcée et les impondérables, les personnages ne sont pas au bout de leur peine.



Contexte du
chalet


Le vent dans les arbres, les flocons contre la fenêtre de la cabine téléphérique, le paresseux soleil hivernal déclinant à l'horizon… Le décor est rustique, le décor fait rêver et l'imposant chalet que l'on devine au bout du chemin boisé dépasse vos espérances. Sa façade extérieure respire d'ores et déjà confort et luxe. Face à cette agréable surprise, vous en oublierez presque les pas qui ont foulé la neige avant vous ainsi que les valises déjà entassées dans l'immense hall d'entrée. Vous n'êtes pas seul, et le chalet solitaire promis par l'invitation n'est visiblement plus d'actualité. Les vacanciers se croisent et se toisent, confus, et vous voilà piégés dans une contraignante collocation. Ne vous sautez pas immédiatement à la gorge. Par chance, le chalet est assez spacieux pour accueillir tout ce beau monde, sa superficie s'étendant au-delà du raisonnable. On se sentirait presque rétrécir sous ce haut plafond et ces pièces aussi riches qu'immenses. Au premier étage comme au second, des portes à n'en plus finir : si certaines s'ouvrent sur des chambres aussi luxueuses que le reste de la demeure, d'autres pièces semblent n'être là que pour votre divertissement. Bibliothèque, cinéma miniature, salons… Même une piscine et un sauna ! Une chance pour vous, car à l'extérieur, le vent se lève, la neige tombe en abondance et le ciel se couvre, présage d'une tempête imminente qui fait déjà trembler et craquer l'infrastructure. À moins que ces sons étranges que vous croyez deviner entre deux rafales de vent ne viennent pas de l'extérieur… Mais bien de l'intérieur. Un autre invité surprise ? Jeu de votre imagination ou réalité, rien n'empêche les plus curieux de partir à l'exploration de l'immense chalet, d'autant plus que le sous-sol a encore tout à vous révéler. Tentez de vous relaxer, mais gardez toutefois un œil sur vos êtres chers, il serait dommage de vous perdre de vu entre ses murs.



Fonctionnement général
de l'event


• Uniquement les personnages Disney reçoivent l'invitation de Lucas. Il y a cependant une invitation pour potentiellement permettre à un personnage non Disney de les rejoindre.
• Tous les personnages sont répartis dans les deux chalets. Dans chaque chalet, le fonctionnement sera le même.
• Une limite de 700 mots est demandée pour la fluidité de l’évent.
• Merci d'ajouter un bref résumé de vos RP en spoiler.
• Il n’y a pas d’ordre à suivre pour poster vos RPs, vous pouvez répondre comme bon vous semble, mais soyez toutefois courtois et laissez le temps aux autres d’écrire leur réponse.
• De courtes interventions du MJ vont jalonner le rp pour vous guider.
• Le rp se déroule le week-end du 16 février 2018.

Si vous avez des questions, le staff est là. hinhin



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rox Fox
A worm for breakfast? Yuck!

Oliver
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Rox et Rouky
ÂGE DU PERSONNAGE : 15 ans
COTE COEUR : Makoto ♥
OCCUPATION : Étudiant year 11
LOCALISATION : Londres
HUMEUR : Espiègle
COULEUR PAROLE : #009999
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Hansol Vernon Chwe & myself.
MON ARRIVÉE : 09/12/2017
MON VOYAGE : 345
POINTS : 406
MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Jeu 15 Fév 2018 - 5:14
Évent
février
2018
Rox Fox
&
les autres


 

 



 

 

Une version que nous révélons au monde et l'autre que nous gardons cachée... Une dualité gouvernée par l'équilibre de la lumière et de l'obscurité. Chacun de nous a la capacité d'accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.'Δ Emily Thorne

Trépignant d’impatience, Rox avait été faire ses bagages aux pas de course lorsqu’il entendit Roxane lui dire qu’ils partaient pour le Canada pour un week-end. Il trouvait ce pays terriblement beau l’hiver et l’idée de se retrouver en pleine nature l’avait charmé. Rapidement, il avait fourré dans son sac des hoodies et son fidèle pyjama à tête de renard bleu qui était déjà en train de perdre ses couleurs tellement il se faisait régulièrement lavé. Ses objets de toilette finalement mis dans le sac, les deux roux avaient quittés le duplex en compagnie de Poppy, une nouvelle amie que Rox s’était fait lors d’une sortie scolaire au musée, en direction de l’aéroport de la ville pour aller dans le nord Canadien.

Lors du vol, Rox s’était installé côté hublot en se disant que cela allait l’aider à oublier sa St-Valentin désastreuse, mais son esprit était resté dans la chambre de Makoto… Rox avait tenté une approche qu’il considérait comme étant de circonstance, mais son petit ami, n’avait pas semblé apprécier et lui avait enlevé les mains de sur lui brusquement. Un malaise avait plané dans la pièce, puis Makoto lui avait finalement demandé froidement de quitter. Évidemment, le Japonais n’était pas mauvais et ne l’avait pas fait dans le but de blesser l’ancien renard qui ne comprenait pas l’inconfort que celui-ci pouvait ressentir face à sa sexualité encore nouvelle. Toujours est-il que Rox attendait des nouvelles de son amoureux depuis déjà deux jours et que malgré tous les efforts qu’il avait pu y mettre pour s’excuser du geste qu’il ne voyait pas être tabou, celui-ci ne lui avait toujours pas répondu.

Poppy s’était finalement endormie la tête contre son épaule et l’adolescent s’était contenté de sourire faiblement le temps de quelques secondes avant de replonger dans ses pensées. Les humains étaient difficiles à comprendre… Pourquoi était-il si compliqué pour eux de se dire « Je t’aime » ? Rox ne l’avait jamais entendu provenant de son petit-ami et parfois il se demandait s’ils étaient réellement en couple tous les deux. C’était comme si le plus vieux ne voulait pas de cette relation, mais lorsque Rox se trouvait en compagnie de Jihoon, son ami qu’il considérait un peu comme une maman, Makoto devenait soudainement très irritable, voir jaloux de leur connexion.

Désormais sur le sol Canadien, il ne restait plus qu’à prendre le bus les menant à un téléphérique lié à une grande montagne enneigée. Le spectacle était magnifique et c’est en sautillant que Rox embarqua le premier dans la cabine, son sac à l’épaule en tirant la main de Roxane pour qu’elle se dépêche. « T’as vu comme c’est beau ?! » Avait explosé le jeune homme le nez collé contre la vitre alors qu’ils prenaient de l’altitude. « On dirait des petites fourmis! » Le sourire aux lèvres, il s’était finalement assit, mais il n’y resta pas bien longtemps puisqu’il était trop excité par leur séjour à l’étranger.

Courant sur le sentier de neige, Rox avait atteint la porte du chalet en premier : il était magnifique. À première vue, on pouvait affirmer qu’ils allaient passer un merveilleux moment tous les trois. La brochure avait promis une piscine ce qui était l’idéal pour l’adolescent qui adorait passer son temps dans l’eau et il y avait suffisamment de neige autour du chalet pour qu’ils puissent s’amuser à faire une famille de bonhommes de neige. Les vacances étaient prometteuses. Finalement à l’intérieur, une douce chaleur venait chatouiller les joues, rosées par le froid, du garçon qui s’était empressé d’enlever ses cache-oreilles et ses bottes pour se diriger vers la cheminée qui lui faisait se souvenir de son autre vie… C’était près d’une comme celle-là qu’il s’était endormi pour la dernière fois sous sa forme animal. « Mamie, je pourrais dormir dans le salon ce soir ? » Ses yeux en amande étaient pétillants à l’idée de faire comme avant, mais rapidement, ils se posèrent sur la porte du chalet qui s’ouvrit à nouveau pour faire apparaître de nouveaux visages. Ne devaient-ils pas être que tous les trois ?  
Spoiler:
 

©️ Gasmask



_________________

    Swimming fool ◇Tantalizing feel that soaks from the tip of my toes. I twitch once. The heart dances, badum tss. I throw my body, I’ve fallen for you, stupid. I’m always soaked in this feeling.The light shining because of you is hot, I want to keep swimming. We are always tied together, tightly. ©️endlesslove


Dernière édition par Rox Fox le Ven 23 Fév 2018 - 5:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mallymkun DeLoir
Le courage ne se mesure pas à la taille!

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
LOCALISATION : Quelque part à Paris
HUMEUR : ZzZ
PRESENCE/ABSENCE : Jamais très loin 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Amanda Seyfried, Vava d'Anna :D
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 789
POINTS : 610
MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Ven 16 Fév 2018 - 3:16



Dans la montagne de l'angoisse: Évent février 2018

Des vacances qu'il disait, du repos qu'il disait...



C’était avec déception que j’avais accueillie la réponse négative d’Alexis. Il était de garde et ne pourrait pas m’accompagner pour un weekend à la montagne, tous frais payés. Pouvais-je lui en vouloir? Absolument pas, après tout, c’était son altruisme, cette gentillesse qui me faisait craquer. Ça n’aurait pas été lui s’il avait refusé de prendre des patients  pour venir s’amuser. Ce prix semblait si merveilleux, je ne pouvais pas le jeter, j’avais envie de me changer les idées et de m’amuser! Je convainquis donc Clawd et Oliver de venir avec moi. Ce serait amusant de faire un peu de ski, le grand air et tout! Nous méritions tous du repos après cette dernière année chaotique.

Comme ce n’était qu’une courte absence, je pris seulement un sac avec la base, des vêtements, trousse de toilette et du thé, beaucoup de thé! Je rejoignis les deux garçons et ensemble, nous partîmes pour l’aéroport. Je n’avais pas du tout envie de monter là-dedans, mais les billets partaient de Paris, alors je ne  pouvais pas essayer d’entrer dans un avions à New-York en mode «allez, laissez-nous monter, c’est moins loin», ça ne marche pas comme ça! Et puis c’était surement mieux d’éviter l’endroit où Oliver avait vécut si longtemps, pas envie d’aller dire bonjour à Hadès.

Sur le chemin, je souhaitai un joyeux anniversaire au brun, j’avais deux jours de retard, mais je me rattrapais car la semaine précédente, j’avais emmené Oliver acheter un petit cadeau. Entre lui et Clémence, je ne pouvais pas oublier l’importance du 14 février! Je préfère ne pas mentionner la longue attente avant d’enfin pouvoir monter à bord de l’appareil. Sitôt en place, je pris des comprimées de Nausicalm, car il était hors de question que je reste éveillée tout le voyage à enfoncer mes ongles dans le siège devant moi! Je ne voulais pas risquer d’avoir des nausées, déjà que je ne savais pas comment réagirait le rouquin en avion. Il semblait être le seul emballé par l’idée de voler, alors nous lui laissâmes le hublot, au pire nous pourrions changer de place plus tard, après tout, ce serait long… J’étais entre Clawd et l’allée, la joie de se faire cogner le coude à chaque fois qu’une hôtesse passait avec le chariot! Je finis par me placer un peu plus du côté du jeune homme pour sauver mon bras.

Je dormis  une bonne partie du trajet, la plupart du temps la tête sur l’épaule du jeune homme. Je n’en fis pas un cas, trop excité à l’idée d’avoir enfin des vacances. En plus, je n’étais jamais allée au Canada! Une fois de retour sur la terre ferme, nous prîmes place dans un bus en direction de la montagne. Je regardais avec un grand sourire les paysages défilant de l’autre côté de la vitre. Tant de neige, c’était incroyable! Je m’imaginais déjà glisser ou faire un bonhomme de neige!

Je réalisais que je n’avais pas laissé la fenêtre à Oliver! Le pauvre aimait surement voir!

-Assis-toi sur moi, regarde ces beaux paysages! On va bien s’amuser, tu vas voir.

Je fus bien surprise de me retrouver face à un seul chalet à notre arrivé après la monté en téléphérique. Je n’avais pas trop aimé cette lente ascension peu stable. J’avais l’impression qu’un simple coup de vent aurait pu faire décrocher la cabine de son câble. Je fronçais les sourcils, me demandant bien où étaient passés les autres installations, car ça n’avait rien d’une station de ski! Et comme si ce n’était pas tout, il semblait qu’il fallait partager! Je pensais que nous aurions un chalet pour nous seuls!

J’entrais pour découvrir nos colocataires du moment, une vieille femme avec deux adolescents. Ils ne devaient pas être méchants? Et puis, cet endroit semblait si immense, il y avait moyen d’avoir chacun son coin tranquille.

-Bonjour, je suis Mallymkun, j’ai gagné un séjour ici, mais je pensais pas qu’il y aurait d’autres gens!

Il semblait qu’ils se connaissaient tous en fait et que j’étais un peu l’intruse de l’histoire. Ça me rassura que si Oliver était heureux de les voir, ça devait être des bonnes personnes!

-Et si on allait voir les chambres?

Je montais à l’étage, cherchant une chambre adéquate.

en résumé:
 



codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Clawd Delatour


Clawd
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
COTE COEUR : Une jolie Anglaise ♥ My tiny cutie boy, le sang de mon sang, la chair de ma chair, MON bébé d'amour Oliver ♥ #Proudmommy #Lookatmyson
OCCUPATION : Enquêter sur un mystère + étudiant en journalisme en attente de pouvoir entrer à l'école de police de Paris
LOCALISATION : Paris
COULEUR PAROLE : #009900
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Laurence Legay & Pégase R. Smith & Rox Fox
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Cole Sprouse & Class whore stuff
MON ARRIVÉE : 02/04/2017
MON VOYAGE : 80
POINTS : 57
MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Ven 16 Fév 2018 - 4:46
Dans la montagne de l'angoisse
Depuis deux jours, Clawd ne se réveillait plus dans la grande chambre, aux murs fades et à la décoration simpliste, dans laquelle il avait vécu pendant 17 ans. Orphelin, il avait toujours su que ce jour viendrait, qu’il allait devoir quitter le foyer où il avait fait les quatre cents coups avec son ami Damien, là où il avait rencontré Oliver 3 ans plus tôt. Il venait d’avoir 18 ans, un chiffre qui symbolisait beaucoup plus pour lui que pour les autres. Il avait été éjecté du foyer en matinée, ses quelques effets personnels dans des boîtes en carton. Mathilde, son éducatrice, l’avait toutefois accompagnée jusqu’à son appartement où Valentin était déjà installé depuis quelques temps. Très protectrice envers lui, cela l’avait soulagé de savoir qu’il avait quelqu’un sur qui compter. Suite à cela, Clawd avait été cherché Oliver à l’hôtel Le nouveau monde où il l’avait caché depuis quelques semaines puisqu’Oliver n’était nul autre qu’un fugitif et que leur relation était loin d’être très légale puisqu’il était insensé qu’un garçon de son âge puisse en adopter un de celui du chaton. Il avait reçu cette journée-là une jolie carte faite à la main par Oliver ainsi qu’une loupe achetée avec soin par Mallymkun. Infiniment touché par cette attention, Clawd s’était mis à pleurer et avait serré le rouquin dans ses bras sans vouloir le lâcher. Il était si rare pour lui de recevoir des présents qu’il n’avait pas pensé une seule seconde à cette possibilité, mais semblerait-il qu’il comptait désormais pour certaines personnes.

Ce matin-là, Clawd s’était réveillé en sursaut en entendant son téléphone tomber de la table de chevet puisqu’il était en mode vibration pour ne pas déranger Oliver avec qui il partageait son lit. C’était une habitude qu’ils avaient pris lorsque le plus jeune n’avait que 6 ans et qu’il était effrayé par le noir. Au départ, ce n’était que pour lui faire plaisir, mais avec le temps, Clawd était incapable de dormir sans sa présence. Lentement, le jeune homme s’était faufilé hors du lit et avait quitté la chambre pour décrocher. C’était Mallymkun qui lui proposait des vacances dans un chalet dans le nord Canadien. Choqué, il resta muet pendant un bref instant, mais il réalisa qu’il était désormais majeur et qu’il pouvait faire ce qu’il voulait.

C’est donc ainsi que le brun s’était empressé de réveiller Oliver en lui annonçant qu’ils partaient en voyage pour le week-end. À moitié endormi, Clawd avait envoyé Oliver à la douche et il s’était lancé de son côté sur les sacs de voyage. Il était persuadé d’avoir oublié quelque chose, mais le nécessaire était là ; vêtements chauds, sous-vêtements, pyjama, brosse à dents et à cheveux, nounours et la médication d’Oliver. Clawd s’habilla rapidement, oubliant par la même occasion de se brosser les cheveux et ce fut seulement arrivé à l’aéroport qu’il réalisa que ses cheveux étaient en pagaille. Du mieux qu’il le pu, il démêla sa chevelure, mais il finit par abandonner et il mit un bonnet qui cacha le tout sauf une mèche bouclée rebelle.

Dans l’avion, le jeune homme laissa le hublot à Oliver qui semblait être le seul excité par le voyage qui s’annonçait. De son côté, Clawd tentait simplement d’oublier l’altitude à laquelle ils se trouvaient et se fut en lisant une histoire à l’enfant qu’il oublia ses tracas pour l’instant de quelques heures. Finalement, Mally et Oliver s’étaient tous deux endormis sur lui et bien qu’il eut un malaise en ce qui concernait la femme, Clawd caressa doucement la tête de son protéger heureux de l’avoir à ses côtés.  Arrivés au Canada, ils durent prendre un bus les menant à un téléphérique et tout le long du trajet, Clawd couva comme une mère poule l’enfant : met ta ceinture. Reposes-toi. Manges un peu. Croyant que le chalet allait lui permettre d’arrêter de s’inquiéter, son cœur s’arrêta en constatant que Rox et Roxane se trouvaient déjà là en compagnie d’une demoiselle qu’il n’avait encore jamais vue. « … Bonjour… » Avait-il soufflé en français en fusillant du regard l’adolescent qu’il considérait être une mauvaise influence pour Oliver.  Pourquoi Mallymkun ne lui avait-elle pas dit qu’ils allaient être là ? Finalement, il monta à l'étage.

Spoiler:
 


Si jamais quelqu'un est incapable de lire ce post (Je le dis parce que je sais que c'est un souci pour Valentin parce qu'il est sur tablette), MPez-moi sous le compte de Rox et je changerai mon code, y'a aucun souci Coeur

_________________



It is my business to know what other people don’t know.
#Regardezloeuvredartdemonbébé♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Dory F. Water
Bleue naturelle

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 chez les humains
COTE COEUR : l'eau <3 les ananas <3 Ryan <3
OCCUPATION : Surveillante de piscine :D
LOCALISATION : je suis perdue D:
HUMEUR : Just keep swimming :D
COULEUR PAROLE : #0033ff
PRESENCE/ABSENCE : ça j'oublie pas d'être là o/
DOUBLES COMPTES : heu... j'ai oublié? Simon, le fishnappeur, Marly et le gars qui traine dans les bars
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Ellen Degeneres & j'ai bidouillé un truc x)
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 1069
POINTS : 574
MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Sam 17 Fév 2018 - 2:59



Dans la montagne de l'angoisse: Évent février 2018

mais qu'est-ce que j'ai oublié? Reflexion




Qu’avait-elle oublié? Surement quelque chose d’important, sinon elle n’aurait pas cette impression… Dory avait vérifié plusieurs fois que tout était en ordre chez elle avant de partir. Tous les robinets étaient fermés, les plaques de cuisson éteintes et la porte verrouillée… Elle avait bien pris son sac avec des effets personnels, sa carte de crédit, billets et passeport, alors pourquoi La blonde avait-elle l’impression d’avoir laissé derrière elle quelque chose d’important? Elle avait nourrit leur énorme chien qui ne ressemblait pas vraiment aux caniches de la voisine… ni à aucun autre chien du coin. Ça devait être parce qu’il venait d’un autre pays? L’ancien poisson ne saurait le dire, n’ayant pas vraiment de connaissances dans le domaine des animaux de compagnie.

Où Dory allait-elle? Et bien elle avait gagné un weekend à la montagne! Il y avait quelqu’un qui lui avait dit que ce serait sans doute très amusant, alors elle avait décidé d’y aller aussi! Elle ne savait pas skier, mais il y avait un spa, ce pouvait être bien de patauger dans l’eau chaude. C’était loin par contre, elle devait prendre l’avion pour s’y rendre! Ça devrait aller, elle était déjà monté dans un oiseau de fer auparavant, c’était avant qu’elle ne connaisse les portails… enfin, plutôt avant qu’elle ne tombe accidentellement dedans… Tout c’était plutôt bien passé, les gens avaient été très sympathique, dommage qu’elle les oublie alors qu’elle montait à bord de l’avion.

Le vol se passa surement très bien, comment aurait-il pu en être autrement quand Dory oubliait la plupart des trucs désagréable? Lorsqu’elle sortit de l’appareil, la blonde n’avait plus aucun souvenir du repas immangeable ou du gamin qui donnait des coups dans le dos de son siège. Et l’odeur de sueur? Pas plus de souvenirs! Il faut dire que l’amnésique avait passé le temps en regardant des films, bien qu’elle ne se souvenait plus ce qui s’y passait. Le poisson suivi les indications et se retrouva dans un bus en direction de la montagne. Une chance qu’on lui avait envoyé des instructions claires! C’était étrange comme moyen de transport, c’était un genre d’aquarium sur roues!

Une fois sur place, comme il n’y avait personne, et que le décalage horaire commençait à se faire sentir, Dory monta donc à l’étage et s’installa sur un lit où elle s’endormie… jusqu’à ce que des voix la réveillent! Des voleurs?! Elle s’arma de la petite poubelle qui trainait là. Des pas se rapprochèrent… Lorsque la porte s’ouvrit, la blonde balança son arme de fortune sur l’intruse en criant. Elle se précipita hors de la pièce descendant les marches comme si sa vie en dépendait, s’arrêtant en réalisant qu’elle connaissait plusieurs des personnes présentes… oups. À qui avait-elle lancé la poubelle? À son amie Nelly… oups.

-Oh, mais quelle belle surprise, je suis contente de vous voir! Vous avez aussi gagné un prix? J’avais peur de m’ennuyer toute seule ici, alors c’est bien que vous soyez là! Vous avez vu comme c’est beau?! Par contre, ça n’a pas l’air d’une station de ski? Je n’y connais rien, mais il devrait pas y avoir des employés?

Dory souriait à tout le monde, même à l'inconnue, une adolescente, avant de se tourner vers le plus jeune du groupe:

-Salut Omer, alors, ça va? Tu aime vivre avec Claude? Ça fait un moment qu’on s’est pas vu je crois? Par contre Fox, on s’est vu il y a peu? Suzane! Comment va ta jambe?

L’amnésique se souvenait d’eux, mais leur prénom, c’était autre chose… D’ailleurs, elle les avait presque tous vu à Noël en fait, mais sur le coup, elle n’y avait pas pensé. Sinon, il semblait y avoir d’autres gens qui arrivaient, il y avait du bruit à l’extérieur :

-Vous attendiez quelqu’un d’autre?


en résumé:
 


codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Oliver Foxworth
✧ Broken Child

Oliver
PHOTO D'IDENTITE :






DESSIN ANIME D'ORIGINE : Oliver & Compagnie.
ÂGE DU PERSONNAGE : 8 ans.
COTE COEUR : Clawd ❤︎ Clémence ❤︎ Mally ❤︎ Clawd ❤︎ Kiara ❤︎ Nounours ❤︎ Clawd ❤︎ Mackenzie de la classe de CP ❤︎ Clawd ❤︎
OCCUPATION : Apprenti capitaine d'industrie, futur business man, assistant d'espion, rêveur compulsif... Et accessoirement, écolier en 2th grade.
LOCALISATION : New York, dans l'ombre des adultes.
HUMEUR : Angoissé.
COULEUR PAROLE : ff9966
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Anna d'Arendelle, Aiko "Honey" Miyazaki
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Noah Schnapp, avatar par moi-même, image signature de 72tsp sur tumblr
MON ARRIVÉE : 08/04/2013
MON VOYAGE : 740
POINTS : 259
MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Ven 23 Fév 2018 - 18:20
Dans la montagne de l'angoisse
Oliver & la Team BG
He withers all in silence, and in his hand
Unclothes the earth, and freezes up frail life.

L'enfant émerveillé colla son front contre le hublot, le regard perdu dans l'immensité du ciel. Il était à la recherche de l'inconnu, de quelque chose qu'il n'a jamais vu. Rien. Des nuages. Mais ça lui suffisait. L'inédit, son imagination le projetait sur les banalités du quotidien. Une éternité qu'il était scotché à la vitre, noyé dans ses propres rêveries. C'était joli, les nuages. Les gros, les petits, en forme de lapin, de canard… « T'as vu Clawd, regarde, on d-d-dirait un château. » C'était dans ceux-là que les fantômes vivaient. Le petit s'imaginait des plafonds à n'en plus finir, un sol tout doux, comme le gilet de Clawd, et beaucoup de lumière, même la nuit, tellement que certains fantômes étaient obligés de redescendre sur la terre pour pouvoir dormir, voilà pourquoi les maisons étaient hantées. Un voile cotonneux passa sur le hublot et l'arracha à ses pensées. « C-Clawd, c'est fabriqué c-comment les nuages déjà ? » Les questions, elles pleuvaient depuis son réveil précipité de ce matin. On va où ? Combien de temps ? Comment ? Pourquoi ? Oliver avait besoin de savoir. L'incertain l'angoissait. Dans sa tête, l'enfant avait pris l'habitude de dresser des listes, un quotidien point par point aux allures de rengaine, pour ne plus jamais avoir peur de l'imprévu. RER, avion, Bus, téléphérique, vacances tous les trois avec Mally.

L’avion, c’était trop bien. Oliver, il avait plus été excité à l’idée de s’envoler à bord d’un de ces engins que par la destination elle-même. L’engouement s’était doucement éteint, remplacé par les effets de la fatigue, résultat de récentes insomnies et d’un sommeil instable. Soudainement épuisé, le petit avait fini par abandonner le hublot pour se lover contre Clawd, son attention toute à l’histoire qu’on lui lisait. Et pouf. Nounours sous son coude, pouce entre les dents, le bras protecteur de l’adolescent autour de son épaule, Oliver avait plongé dans les torpeurs d’une somnolence capricieuse.

***

L'avion, ça volait tellement vite qu'il faisait encore jour au Canada. Depuis son siège, Oliver se tordait le cou pour tenter de discerner le paysage brillant qui glissait autour du bus. Voeux exaucé par Mally. L'enfant lui sourit, désormais aux premières loges. « On p-pourra aller faire de la luge ? » Demanda-t-il les yeux brillants. « Et un b-b-bonhomme de neige ? Et un igloo ? » Les idées affluaient, mêlées d'excitation et d'envies. Absorbé par l'extérieur, Oliver posa sa tête contre l'épaule de Mally, songeant tristement qu'il ne pourrait pas dessiner la neige sur les pages blanches de son cahier ce soir. Dommage, l'hiver, c'était vraiment joli. À la descente du bus, l'enfant s'était empressé de sauter dans la neige, sautillant d'un point à l'autre dans les pas des adultes. Il était un espion sur la lune, pas le droit de laisser d'empreinte ! Son jeu fut de courte durée. Il avait oublié ses gants. Le contraste de ses doigts rougis sur la neige immaculée attrapa son regard. C'était froid, douloureux. Déjà-vu. Un souvenir. Il avait déjà eu les mains toutes brûlantes. C'était des flashs sous son front, de l'eau glacée dans un fossé. Il s'y était jeté, caché. Mais on l'avait trouvé. Clawd le ramena brusquement dans le présent en lui remettant ses gants. La poitrine serrée, l'enfant saisi sa main et marcha silencieusement à ses côtés jusqu'au chalet. Parfois, les médicaments ne marchaient pas très bien.

***

Bizarre. Y avait du monde. « Bonjour. » Souffla-t-il après Clawd, confus par le silence des adultes. Pourquoi étaient-ils tous là? Ce n’était pas dans la liste. Oliver était légèrement perdu, répondant d’un hochement de tête à Dory tout en cherchant une explication. Est-ce que c’était une surprise ? «  Vous êtes tous en vacances avec M-Mamie ? Toi aussi Rox ? » Trop cool ! Ils allaient pouvoir aller jouer dehors tous les deux ! Ou tous les trois… Il y avait une fille avec Rox. Le petit la détailla un instant, mais ses prunelles se réfugièrent vite sur le sol lorsque son regard croisa malencontreusement le sien. Elle était jolie. Intimidé par la présence de cette fille légèrement plus âgée que lui, Oliver senti le rouge lui monter aux joues et s’empressa de rejoindre Clawd à l’étage. «  P-Pourquoi tu m’as pas dit ? C’était pas d-dans la liste. » Qu’il souligna en se secouant pour retirer son manteau.

En bref:
 

Made by Neon Demon

_________________

THE MOVIE IN MY MIND  
Every time I close my eyes it starts, the movie in my mind the dream they leave behind, a scene I can't erase. The movie plays and plays the screen before me fills and life is like a dream, the dream I long to find. A world that's far away where life is not unkind where no one comes at night to blow the dream away. ©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar

Poppy MacSilwood


Anna
PHOTO D'IDENTITE :
Mon crush : les cookies et un certain renard:
 

ÂGE DU PERSONNAGE : 11 ans
COTE COEUR : Vient de tomber amoureuse pour la première fois d'un mignon rouquin asiatique nommé Rox, son partenaire d'étude au musée
OCCUPATION : Year 7
LOCALISATION : Londres
PRESENCE/ABSENCE : I'm there
DOUBLES COMPTES : Helga, Clémence et Roxane
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Raffey Cassidy | littlewilding
MON ARRIVÉE : 13/01/2018
MON VOYAGE : 55
POINTS : 56
MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Hier à 20:01
Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018
Tout excitée, je sonnais à la porte, valise à la main, sac à dos sur le dos. J’attendis impatiemment qu’on ouvre. Je partais en week-end avec Rox et sa grand-mère au Canada ! Je sens que je vais adorer ! J’y suis jamais allée. Apparemment on aura un chalet dans la montagne ! Et il y a une forêt ! C’est trop cool ! Moi, qui adore la forêt, je suis ravie. J’ai tellement hâte, surtout que j’y vais avec mon amoureux ! Bon, d’accord. Rox et moi, on est pas en couple, mais peut-être que ce voyage va le permettre. Il m’a invitée après tout. Sa grand-mère et lui ont gagné ce voyage et ils avaient une invitation supplémentaire. Rox m’a choisie ! Moi ! C’est un signe ! Preuve qu’il m’apprécie ! C’est sur cette douce pensée, que la porte s’ouvrit sur souriante personne. Sûrement sa grand-mère. Maman prit la parole, expliquant la situation et nous présentant. Roxane, qui venait de se présenter, nous fit entrer. Maman discuta un peu avec Roxane, puis après un câlin, elle partit et me laissa seule avec la dame et Rox, qui arriva sa valise à la main. Quelques instants plus tard, nous partîmes en direction de l’aéroport.

Dans l’avion, assise entre les deux roux, je regardais la brochure des vacances donné par Roxane. Le chalet avait l’air d’être suréquipé et proposait toute sorte d’activité ! On en discuta toutes les deux, Rox ayant l’air d’être dans ses pensées. Je m’extasiai ensuite sur le paysage, que je vis à travers le hublot. Puis après avoir fini plusieurs pages de mon livret de jeux, je m’endormis. Lorsque je me réveillai quelques minutes avant l’atterrissage, je constatais que j’avais la tête sur l’épaule de Rox. Je déduisis que ma tête était tombée pendant mon sommeil. Enfin peu importe, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne m’a pas repoussée ! On se sourit et mon coeur s’emballa. Décidément, les vacances commençaient bien.

Je courrai gaiement sur le sentier, malgré la fatigue dû aux nombreux changements de transports. Ni la fatigue ni le froid ne m’arrêtait. J’étais galvanisée par l’amour ! Bon, c’était plutôt à cause du splendide paysage, ainsi que la joie d’être enfin arrivée, du bonheur de pouvoir courir et des vacances. Rox arriva avant moi. J’observai la bâtisse. Une merveille ! J’entrai, en compagnie des deux roux. Ce chalet était parfait ! L’intérieur était somptueux. Je me déchaussai de mes bottes et époussetai mon manteau via une brosse de mon sac. C’était un geste routinier de mes grands-parents pour ôter la neige, évitant de ramener de l’eau dans la maison. Je retirai ensuite mon manteau, mes gants, mon écharpe et mon bonnet. Il faisait chaud dans le chalet, je n’avais plus besoin de mon équipement hivernal. En chaussette, je rejoignis Rox près de la cheminée. N’ayant pas eu l’occasion de vraiment parler, sauf dans le télésiège où on a commenté le paysage et les gens qui ressemblait à des fourmis, j’envisageai d’y remédier. J’allais lui demander s’il voulait se reposer ou si une bataille de boules de neige l’intéressait, après avoir posé nos bagages dans notre chambre, quand la porte du chalet s’ouvrit. Je croyais qu’on devait être que tous les trois ? Les vacances commençaient si bien, pourquoi fallait-il qu’il y ait un couac ? Une femme entra, suivie par deux garçons. Roxane sourit immédiatement, tout comme Rox. Apparemment ils se connaissaient. La rousse expliqua qu’on était dans la même situation et se présenta à la blonde. Par politesse, je fis de même, puisque je ne les connaissais pas. « Bonjour. Poppy. » D’accord, ce n’était pas une phrase, mais j’étais une personne plutôt effacée et ils avaient leur réponse. Non mais d’où ils me prenaient mon Rox ? Le petit posa une question. Je plongeai mon regard dans le sien. « Oui, avec Rox. » C’est mon Rox, pas touche ! C’est alors qu’une autre personne débarqua. Mais c’est plus un chalet, c’est un moulin ! Elle aussi, avec les autres, ils se connaissaient. Heureuse d’avoir une distraction, pendant que ma joie se fissurait, me sentant exclue, j’acquiesçai à la proposition de Mallymkun et pris le chemin des chambres.

Le résumé:
 
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

❝ Winter is the time for comfort, for good food and warmth, for the touch of a friendly hand and for a talk beside the fire: it is the time for home. ❞ ― Edith Sitwell
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disney-badendings.forumactif.org/t2120-pere-chasseur-raconte-moi-une-histoire http://disney-badendings.forumactif.org/t2131-les-aventures-et-mesaventures-de-poppy http://disney-badendings.forumactif.org/t2130-les-relations-fleurissantes-d-un-coquelicot


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018
Revenir en haut Aller en bas
Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» Le magnétisme curatif
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco
» L'appel de la Rose Noire
» Dans une montagne enneigée..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: L'infini et l'au delà :: Autres lieux du monde :: Autres continents du monde-
Sauter vers: