Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar

Oliver Foxworth
✧ Broken Child

Oliver
PHOTO D'IDENTITE :




DESSIN ANIME D'ORIGINE : Oliver & Compagnie.
ÂGE DU PERSONNAGE : 9 ans !
COTE COEUR : Clawd ❤︎ Clémence ❤︎ Clawd ❤︎ Mally ❤︎ Clawd ❤︎ Hadès ❤︎ Clawd ❤︎ Nounours ❤︎ Clawd ❤︎
OCCUPATION : Apprenti capitaine d'industrie, futur business man-astronaute, assistant d'espion, rêveur compulsif... Et accessoirement, écolier en year 2.
LOCALISATION : Paris, avec Clawd ❤︎
HUMEUR : Angoissé.
COULEUR PAROLE : ff9966
PRESENCE/ABSENCE : Présence réduite.
DOUBLES COMPTES : Anna d'Arendelle, Aiko "Honey" Miyazaki
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Noah Schnapp, avatar par moi-même, code signature de Astra
MON ARRIVÉE : 08/04/2013
MON VOYAGE : 773
POINTS : 401
MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Sam 26 Mai 2018 - 3:21
Dans la montagne de l'angoisse
Oliver & la Team BG
He withers all in silence, and in his hand
Unclothes the earth, and freezes up frail life.

La tension prenait ses aises, elle accompagnait chaque pulsation de son coeur, résonnant jusque dans ses doigts. Figé dans l'appréhension, l'enfant silencieux attendait, aux aguets. Cache-cache, un jeu sérieux. Ou pas. Dory ne semblait pas saisir toutes les règles, elle faisait pas comme il fallait, dans le jeu ! « Chut faut p-p-pas faire de b-bruit, c'est le jeu. » Murmura-t-il en posant un doigt sur ses lèvres. En guise de réponse, un cri lointain, une porte qui claque. Un malaise. Oliver ramena ses genoux contre sa poitrine. Il n'aimait pas ça. Et Rox qui n'arrivait pas... L'enfant ne voulait plus jouer. Cache-cache prenait soudainement des allures morbides. Une douleur le saisit à l'estomac, le pressentiment nauséeux d'un danger tout proche. La porte entrouverte révélait autant qu'elle trahissait. La ligne blanche qui s'y découpait marqua sa peau, ruban de lumière sur son visage. Une ombre le déchira. Celle de Rox ? Non. VLAM. La porte claqua grande ouverte. Un hurlement lui répondit en écho. Le sien. Dans un sursaut, Oliver poussa sur ses pieds. Contre son dos, la cloison, devant ses yeux, l'horreur. Un monstre, comme il en imaginait trop souvent. L'enfant ne se posa pas de question quand à la réalité de la chose s'agitant sous ses yeux, il réagissait aux chimères de son esprit comme il réagissait aux dangers du réel : en explosant de terreur. Sa voix brisant de nouveaux aigus, il reculait à n'en plus pouvoir, les yeux fermés fort fort, sourd aux paroles de Dory, noyé dans un concert de sons cauchemardesques. Grognement. Brûlure. Hurlement. La douleur avait une voix qu'Oliver savait reconnaître. Elle perçait les oreilles et déchirait ses poumons. Plongé dans l'obscurité, il y eut un vague flottement où Oliver fut incapable de savoir s'il criait encore ou si les sons qu'il percevait étaient réel. Puis, plus rien. Le calme qui retombe d'un coup et Mally penchée sur sa jambe, à lui parler.

Il se jeta dans ses bras protecteurs, tremblant, des larmes au fond de la gorge. Ça refusait de sortir, bloqué par le choc d'un jeune esprit peinant à réaliser ce qu'il venait de se passer. Il y a un monstre. Son regard ahuri balaya la pièce. Un lit. Dory. Une trousse à pharmacie. Autant d'indices pour affirmer sa prise sur le réel. Du sang. Il se détourna, son visage à moitié caché contre Mally. Un couinement. Ça fait mal. Ça recommençait. Il ne rêvait pas. Ça recommençait. La présence de Clawd se révéla soudainement à ses yeux hébétés et aussitôt, l'enfant quitta Mally pour faire l'adolescent prisonnier d'une nouvelle étreinte. Sa figure enfouie contre la poitrine de son ainé, il s'immobilisa, muet, ses doigts agrippés aux manches, à profiter d'une illusion de sécurité. Son esprit prit dans la contemplation des récents événements, il ne remarqua pas le sang qui tâchait les vêtements de Clawd. « Le m-m-monstre était là p-p-pour d-de vrai. » Qu'il lâcha, comme pour ancrer ce qu'il venait de voir dans la réalité. L'enfant n'avait pas bougé, ses mots saccadés à moitié étouffé dans le pull du jeune homme. Les monstres, Oliver ne doutait plus de leurs existences. Ils s'étaient décliné en mille et une façons dans sa vie. Il y avait ceux qu'il peinait à différencier, les montres dans sa tête, pour de faux et les monstres pas beaux, pour de vrai. Et puis, il avait les autres. Ceux avec un visage humain. Une aiguille s'enfonça dans sa poitrine. Des souvenirs flous se bousculaient, porteur d'une terreur confuse. « Les m-m-méchants v-vont revenir nous chercher aussi, c’est à eux les m-m-montres. » Si sa voix partait dans tous les sens, il n’y avait cependant aucune trace de doute dans cette phrase. « Je v-v-veux pas q-q-qu’ils reviennent, Mally, je veux p-p-pas retourner là-b-bas. » Doucement, il se recula et ses yeux tombèrent sur les tâches vermeilles. Autour de la laine, la pression s’évapora. C’est qu’il sentait à peine ses doigts, et ses jambes déjà tremblantes ne tardèrent pas à se faire flottante. Je veux rentrer la maison criaient ses prunelles, parce que ses lèvres n’étaient plus capables de rien. Oliver avait beau connaître les effets de ses crises d’angoisse, se sentir subitement privé d’oxygène, la poitrine en feu, le prenait toujours par surprise.

En bref:
 

Made by Neon Demon

_________________

Le gouffre — J'ai peur du sommeil comme on a peur d'un grand trou, tout plein de vague horreur, menant on ne sait où
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Storyteller
I've got the power

Storyteller
PHOTO D'IDENTITE :
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Fassylover
MON ARRIVÉE : 05/04/2013
MON VOYAGE : 856
POINTS : 86
MessageSujet: Re: Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018 Jeu 14 Juin 2018 - 19:35


Dans la montagne
de l'angoisse





Troisième
intervention


Un à un, les corps tombent, leur monstruosité plus frappante encore dans l'inertie de la mort. Partout dans le chalet, les cœurs marqués de peur s'apaisent enfin, soulagés d'être encore en vie. Ce calme n'est qu'illusoire, il souligne un malaise naissant. Ce cadre idyllique semble se refermer sur eux comme un piège mortel : deux sons distincts viennent écorcher ce silence tout juste retrouvé. Un hurlement strident. Une vitre qui explose. Un dernier chien ? La faute a la tempête qui se lève ? On se précipite dans l'une des chambres de l'étage. Le vent et la neige s’y engouffrent violemment, faisant voler les rideaux. La fenêtre est brisée, mais il ne s'agit pas là de l'œuvre du vent. Les traînées peu ragoûtantes qui entourent la scène du crime racontent une tout autre histoire. Les plus avertis remarquent maintenant qu'elles sont partout, sur les murs, les meubles, au plafond, sous forme de sillons, d'un blanc douteux tournant au jaune. Tout un trajet qu'on peut suivre du regard. Mais ce qui frappe le plus, ce sont les tâches vermeilles qui éclaboussent le sol et les morceaux de vitre encore debout. Elles forment leur propre chemin depuis le couloir, jusqu’à la fenêtre. L’évidence les frappe : le groupe est incomplet. Vitalia a disparu. Les ‘chiens' n'étaient qu'un avant-goût. Une autre créature rode, et avec cette fenêtre brisée, impossible de savoir si cette chose arpente toujours les pièces du chalet ou non. Une chose est sûre, c’est ce monstre qui a emporté Vitalia. Où est-il désormais ? Serait-il partie à la recherche d'autres chalets ? Y en a-t-il seulement dans les environs ? D'après le plan de la brochure, oui, plusieurs mêmes, à quelques kilomètres, mais compte tenu des événements, difficile de juger de son exactitude. Pourtant, la nécessité d'agir s'impose : si le blizzard les empêche de quitter la montagne, il en faudra en revanche plus pour empêcher les plus courageux d'aller chercher de l'aide. Justement, dans un coin de la carte, une tour de communication doublée d'un poste de garde. Un rapide coup d'œil à travers l'une des fenêtres confirme sa présence, là-haut, au loin, sur la montagne, son voyant rouge légèrement visible à travers la tempête. C'est décidé, une poignée de volontaires décident d'affronter les éléments dans l'espoir de retrouver Vitalia, d’établir un contact avec l'extérieur et trouver de l'aide. Le danger est cependant réel aussi bien pour ceux qui partent que pour ceux qui restent : prisonnier des murs du chalet, ils n'en sont que plus faibles. Heureusement, le chalet est assez grand et regorge de suffisamment de ressource pour improviser une forteresse.



Explications
de l'event



• Maintenant débarrassé des chiens, vous découvrez une nouvelle menace et, faute de pouvoir quitter la montagne à cause de la météo, vous décidez d'aller chercher de l'aide. Un groupe s'aventure donc à l'extérieur pour tenter de joindre la tour de communication, tandis que l'autre se barricade à l’intérieur.
• Libre à vous d’être témoin de la mort du PNJ et d’avoir tenté d’agir ou non.
• Suivant vos choix, vous vous repartirez ensuite en groupe et ouvrirez un nouveau sujet entre vous. (Ex : un RP pour l'équipe extérieure et un autre pour l'équipe intérieure.) Merci d'équilibrer au mieux les groupes. Libre à vous de vous diviser dès vos premières réponses ou de continuer un peu sur ce sujet avant d'en ouvrir un nouveau.
• Le flood de l'event est ici pour vous aider à vous mettre d’accord.
Histoire de pimenter tout ça, le staff vous à préparer un petit dé péripétie, à utiliser quand bon vous semble. Rappel du fonctionnement du lancer de dés Sélectionnez le dé "chalet 2 extérieurs" ou " chalet 2 intérieurs " selon votre choix. Les lancers de dés sont à faire dans le flood de l'event.
• En raison d’un changement de personnage, Vitani (désormais Vitalia) est désormais un PNJ, d’où sa mort soudaine, pas de panique.
• N’oubliez pas la limite de mot et le petit résumé ! Le staff est là en cas de question !
Bon jeu !  Coeur  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dans la montagne de l'angoisse : Évent février 2018
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» Le magnétisme curatif
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco
» L'appel de la Rose Noire
» Dans une montagne enneigée..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... ::  :: Autres lieux du monde :: Autres continents du monde-
Sauter vers: