Team "Chalet moisi" - Intérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar

James P. Ratigan


Bad Guys
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Basil, détective privé
ÂGE DU PERSONNAGE : 50 ans
OCCUPATION : Napoléon du Crime
LOCALISATION : Londres
COULEUR PAROLE : #990000
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Vincent Price
MON ARRIVÉE : 28/12/2017
MON VOYAGE : 121
POINTS : 415
MessageSujet: Team "Chalet moisi" - Intérieur Mar 24 Avr 2018 - 20:07
L'obscurité de la montagne

 

   Un chalet absolument misérable... Des colocataires indésirables, malpolis et irrespectueux... Maintenant le fait qu'on insinuait qu'il puait de la... bouche......... Qu'est-ce qui le retenait encore ici !!?? Le responsable de ce monumental fiasco entendrait parler de James !!! Respirant fort par les narines sous l'effet de l’agacement, il monta difficilement les escaliers pour récupérer sa valise à l'étage, prêt à partir... non sans discrètement vérifier son haleine............. Il lui faudrait peut-être ralentir les cigarettes, oui...

 Hélas, le destin sembla vouloir que toutes ces personnes restent ensemble... une violente tempête commençant subitement dehors, baissant fortement la luminosité ! Elle fut même tellement violente qu'elle coupa la lumière dans le chalet, les plongeant dans une obscurité quasi totale ! Pourquoi, POURQUOI !!!???  Mais malgré « l'horreur » de cette situation, il dut s'y contraindre, se massant l'arête du nez pour se calmer. Malheureusement, ils devraient cohabiter le temps que la météo se calme... mais ensuite, bon débarras !

 Un énième problème s'annonça par le biais des deux... énergumènes : il n'y avait pas assez de lits pour tout le monde. Les prenant presque pour des abrutis, il leva les yeux au ciel, rétorquant :



JAMESSi vous êtes un tant soit peu gentlemen, vous laisserez vos places à ces dames ici présentes. Même moi, le plus âgé, en suis capable.


 Non pas que cela l'enchantait de dormir par terre, mais hors de question de voir une femme dans ces conditions !


JAMES ▬  Bien, si nous sommes contraints de vivre ensemble... l'essentiel est surtout de rétablir le courant, ainsi que de nous conférer une source de chaleur.


 Il fut rappelé que le panneau d'alimentation se trouvait à l'extérieur. Mais sortir dans une telle tempête... Néanmoins, la rouquine impertinente, le malpoli Timon et le cinglé aux cheveux rouges, ainsi que d'autres dont il avait déjà oublié l'existence, se proposèrent de s'en occuper. Il devait le reconnaître, ils en avaient dans le ventre. Si sa jambe le lui avait permis...... et puis quoi encore, il tenait à rester au chaud !

 Il se contenta d'un bref hochement de tête d'encouragement à leur départ. Bon, en attendant qu'ils reviennent, il fallait qu'ils se rendent tous utiles. Oui, même lui allait mettre la main à la patte ; pas de gaieté de cœur, mais pour son confort !



JAMES ▬  Hey, au rez-de-chaussée ! S'exclama-t-il. Autant démarrer un feu avec cette horrible tête de cerf empaillée inutile, ça sera un début ! Voilà mon briquet, trouvez une substance inflammable !


 Qu'il lança en bas. AH, ils seraient bien contents d'avoir un fumeur à leurs côtés ! Puis il farfouilla à l'étage, à la recherche de tout objet utile. Cela ne fut pas glorieux, les meubles ne révélant rien de  réjouissant, à part quelques breloques : bois, élastiques, bouts de verre, petits tubes en acier, etc...... Mais à bien y réfléchir, il pourrait peut-être en tirer quelque chose, avec son génie et ses nombreuses idées ? Il haussa des épaules à cette idée, et rassembla ce qu'il trouva dans un sac en plastique.

 Oui, mais sans lumière, il ne pourrait pas......... BINGO ! Dans un placard, il trouva une lampe de poche, en état de marche ! Il émit un petit rire satisfait, le problème de lumière étant à moitié réglé. Prudemment pour ne pas encore chuter dans cette obscurité, il descendit pour annoncer la nouvelle et découvrir l'avancée de ses compagnons... mais un sinistre bruit se fit entendre dans... tout le chalet... ? De violents grincements, des... crissements contre les murs...... Même une tempête ne pouvait produire pareil bruit... Le doute ne fut plus permis lorsque ces étranges sons, bien plus intenses, retentirent de derrière une porte, menant probablement au sous-sol...... James n'était pas du genre à être paranoïaque, mais tout cela était louche...

 Fronçant les sourcils, il ramassa sa canne par terre et en sortit sa lame, prêt à tout. Il lança un regard entendu à ses camarades, lançant la lampe de poche à celui qui irait ouvrir, tandis qu'il se positionnerait derrière lui, prêt à riposter devant...... ils ne savaient quoi... Si ce Louis était derrière tout ça... quel autre calvaire leur avait-il concocté... ?


Résumé:
 

(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disney-badendings.forumactif.org/t2091-tu-es-le-grand-genie-du-mal-james-p-ratigan-termine http://disney-badendings.forumactif.org/t2093-relations-de-ratigan

avatar

Laurence Legay
Le rose est mon âme-sœur ♥

Laurence
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
LOCALISATION : New-York
HUMEUR : Oh du rose! ♥
COULEUR PAROLE : #F3A5BD
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith & Clawd Delatour & Rox Fox
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : David Burtka & Myself
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 935
POINTS : 137
MessageSujet: Re: Team "Chalet moisi" - Intérieur Jeu 17 Mai 2018 - 22:33
L'obscurité de la montagne
Laurence Legay & Et les autres moins bien
••••

Quel merdier… Ne pouvaient-ils pas passer un week-end tranquille entre amoureux ? Bien sûr que non! Il fallait que d’autre s’invitent! Qu’il oublie ses médicaments à l’autre bout du monde! Qu’il y aille une tempête de neige ! Sans même mentionner la panne de courant qui venait tout juste de survenir. Ah ouais, vraiment, merci Louis pour ce cadeau de merde ! Agacé, Laurence avait croisé les bras et avait écouté qu’à demi les crises de chacun. Blablabla, ces sales rabat-joie. Ils faisaient quoi quand ils allaient se coucher ? Ils laissaient la lumière allumée ou quoi? Finalement, Timon mentionna le disjoncteur extérieur. Quel imbécile avait mis un disjoncteur à l’extérieur ? Dans tous les cas, il fallait avoir des membres du groupe allant à l’extérieur… Avec la tempête qui faisait rage, il serait imprudent de laisser qu’une seule personne y aller… Un plan pour qu’elle se perde et meurt de froid enseveli sous la neige.

Timon annonça qu’il allait y aller et demanda à l’ancien flamant rose de rester à l’intérieur. Sur le coup, Laurence fut vexé par cette décision. Il était quelqu’un de dégourdit, il savait utiliser ses dix doigts, ce n’était pas comme Anna qui était en train de mourir de froid depuis on-ne-sait-combien-de-mois à cause de sa propre sœur. Puis, après mûre réflexion, il réalisa que sa folie ne tarderait pas à s’installer et qu’il valait mieux pour lui de rester sagement avec les autres. Lorsque le petit groupe décidé à sortir pour braver la tempête, Laurence descendit au rez-de-chaussée avec précaution pour faire un feu comme l’aîné avait proposé de faire. Ce n’était pas bête. À cette température, ils n’allaient pas tarder à mourir de froid s’ils ne trouvaient pas une source de chaleur. Arrivé au foyer, Laurence réalisa qu’il leur fallait bien un combustible pour démarrer le feu et il alla vers la cuisine en tâtonnant le vide pour éviter de se cogner à quelque chose. Finalement arrivé à destination, il fouilla dans les placards pratiquement vide, puis trouva finalement par hasard une boîte s’apparentant à une boîte en carton de céréales complètement vide. C’était quoi cette idée de pas jeter les trucs terminés ?! Cela agaça le trentenaire qui était de nature légèrement maniaque, mais il réalisa rapidement que cela allait leur permettre de démarrer un feu. D’accord, cela n’allait pas être le feu du siècle s’ils ne trouvaient pas autre chose, mais c’était mieux que rien. Il retourna donc vers la personne ayant le briquet puis lui tendit le carton. Peut-être avait-il des journaux qui traînaient pas loin ? BINGO. Sous une petite pile de bois coupés se trouvait un journal ayant encore toutes ses pages. Sans ménagement et surtout contre sa propre volonté, Laurence lança les papiers au visage du préposé au feu. « Vas-y, fais nous un beau barbecue. »

Désormais inutile au niveau du foyer, Laurence se rendit vers l’homme désagréable qui semblait perturbé par les bruits créés par la tempête… Ou est-ce pas plutôt les bruits provenant du sous-sol ? Intrigué, le New-Yorkais s’avança vers la porte et il y colla son oreille. Oui, il y avait bien quelque chose d’étrange là-dedans. Toute personne normale se serait tenue loin par crainte, mais pas Laurence ! « Je vais aller voir. Quelqu’un vient avec moi? » Il espérait bien que quelqu’un allait bien vouloir le suivre, puisque si ce n’était pas une créature étrange qui allait avoir raison de lui, ça sera sa folie qui allait l’empêcher de remonter après. Ratigan lui tendit alors la lampe de poche qu’il avait lui-même trouvé un peu plus tôt dans un placard à l’étage. « HEY ! J’AI TROUVÉ UNE LAMPE TORCHE! » Avait soudainement crié Laurence en la voyant dans sa main comme par magie. Heureux de sa trouvaille, il la secoua vivement en frôlant de frapper les gens autour de lui, puis il tourna la poignée de la porte. Éclairant devant lui, il dévala les escaliers sans précaution et tourna le premier coin de la pièce, ressemblant à un labyrinthe avec ses nombreuses étagères.
 

Spoiler:
 

••••

by Wiise

_________________




✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team "Chalet moisi" - Intérieur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... ::  :: Autres lieux du monde :: Autres continents du monde-
Sauter vers: