Revenir en haut Aller en bas


AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Index des forums  :: New-York :: Brooklyn
One drink ago ~ Jim
Ian O'Connell
Voir le profil de l'utilisateur
In any books
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Doune, Loir, Kev', Dada
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 379
POINTS : 925
Sam 18 Mai 2019 - 23:25



One drink ago

Alors Jimy, tu sais boire comme un homme?




Assis au comptoir d’un bar quelconque, Ian jetait de petits coups d’œil dédaigneux aux autres clients. L’irlandais n’était évidement pas un habitué de l’endroit, lui qui fréquentait habituellement les bars parisiens ou des pubs londonien. Il était bien loin de l’Europe! Ce n’était pas par choix qu’il se trouvait à New-York, mais pour le travail. Le chasseur devait encore évaluer les compétences des employés se trouvant dans cette ville. C’était à croire que sitôt qu’ils n’étaient pas surveillés un peu, le niveau baissait! L’alcoolique en avait mare de devoir venir en Amérique… d’ailleurs, pourquoi lui? C’était à croire qu’on essayait de l’éloigner!
Il était donc d’humeur maussade… ce qui ne changeait pas vraiment de ses habitudes, seulement, pour une fois c’était des raisons plutôt valables. Il était toujours de meilleure humeur à Paris, pendant un temps de repos, dans un de ses bars préférés. Ça faisait plusieurs conditions à réunir et encore, ce n’était pas garantie qu’il serait plus heureux… L’irlandais n’était que rarement d’humeur agréable… sans être réellement de mauvais poil. Il était surtout blasé, en résumé. De plus, il vivait une certaine contradiction : Il n’avait pas vraiment envie de voir des gens… mais il ne voulait pas boire tout seul dans sa chambre d’hôtel! Se saouler seul, ça rendait son alcoolisme encore plus triste que quand il en voyait d’autres s’envoyer plusieurs verres.

Ian fit signe au barman afin qu’il remplisse son verre pour une énième fois. Le brun ne pouvait jamais dire combien de verre il avait déjà bu, se contentant de le faire remplir aussitôt qu’il était vide. Il ne comptait jamais, ça le forcerait à avouer qu’il buvait beaucoup trop. Surtout quand il se trouvait à New-York, comme il ne savait pas quoi faire d’autre et n’avait certainement pas envie de travailler. Pourquoi faudrait-il que se démène alors que visiblement les chasseurs du coin n’étaient pas à leur affaire? Ça devenait saoulant de venir ici plusieurs fois par année! Comme il n’avait pas de considération de la part de ses patrons, pourquoi devrait-il remuer ciel et terre pour eux? C’était le genre de journée où il se demandait bien pourquoi il continuait… lui qui en temps normal aimait le travail bien fait! Peut-être avait-il trop bu pour en arriver à ses pensées? Ou pas assez?

Un mouvement attira son attention, quelqu’un venait de prendre place juste à côté. Peut-être allait-il seulement commander et dégager? Ian dévisagea le jeune homme sans savoir s’il voulait quelqu’un là ou pas. Le jeune homme ne semblait pas hostile, pourquoi ne pas engager la conversation? C’était toujours intéressant les échanges dans les bars. Ça rendait la situation moins pathétique…

-Dis, t’es pas un peu jeune pour être ici? Si c’est le cas, je dirais rien… contre un verre.

Il avait glissé cette remarque de façon à ce que personne d’autre n’entendre, avec un petit sourire narquois. Ce garçon pouvait bien avoir 21 ans, l’âge était parfois difficile à deviner, mais l’alcoolique n’avait pas eu d’autre idée pour débuter une conversation. Il commençait à s’ennuyer et il y avait peut de gens présent qui lui donnait envie de converser. Il espérait ne pas être tombé sur un idiot qui snoberait son accent irlandais. Certains américains ne comprenaient pas ou ne voulaient pas comprendre ceux qui avaient des accents. Pas que le sien était si fort, mais il y avait tant de gens de mauvaise volonté! Il espérait bien que ce n’était pas le cas du jeune homme.



codage par greenmay. sur Apple-Spring

Jim S. Hawkins
Voir le profil de l'utilisateur
Fearless Adventurer
PHOTO D'IDENTITE : One drink ago ~ Jim BriskBrightGemsbuck-size_restricted

Je dois m’accrocher qu'importe les obstacles
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La planète au trésor un nouve univers
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
OCCUPATION : étudiant/mousse
COULEUR PAROLE : #0033ff
PRESENCE/ABSENCE : présent
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Josh Hutcherson by avengedinchains (vava)
MON ARRIVÉE : 15/04/2019
MON VOYAGE : 32
POINTS : 41
Lun 15 Juil 2019 - 22:10
Le chasseur et la proie autour d'un verre
Ian

« another drink ?  »


La soirée avit débuté depuis un moment et j'avais ressenti le besoin de boire. Coup de chance, c'était mon jour de repos. Pas de plonge a faire, pas de faux sourire en salle, bien que les clients soit avenant et agréable, j'avais eu le besoin de souffler et de prendre l'air. J'avais bien pris les indications pour pouvoir rentrer si jamais je me perdais, ainsi qu'un "portable", un genre de communicateur avec bien plus de choix et d'application. Honey m'en avait expliqué deux trois, mais bon l'avantage avait été de pouvoir écouter la musique où je voulais.

Je soupirai doucement en sentant le vent légèrement frais sur mon visage. New York, la ville qui ne dors jamais, toujours de la lumière, l'électricité a pris le pas sur le soleil une fois la nuit tombé. Je me vidai la tête en laissant mes pas décider ou j'allais atterrir en cette soirée. Malgré l'absence de créature interspatiale, j'étais fasciné par la diversité de cette planète, leurs cultures diverses et variés, leurs tatouages si différent de ce que j'avais pu voir lors de mes voyages avec le capitaine amélia, leurs manières de parler. Je ne pouvais m'empêcher de les comparer de temps à autres aux clients que ma mère pouvait avoir dans l'auberge.

A vrai dire, New York me faisait pensé un peu a la planète administrative Tegami, toujours en effervescence. Mais au milieu de cette activité bouillonante, il y a des petite alcove de paix, le corps et l'esprit pouvais décompresser sans se soucier de ce qui l'entourer.

Je finis par m'arrêter devant un bar. Je n'entendais pas les vieux beuglaient devant tel ou tel sport, ce sera parfait pour boire un verre sans pression.

je m'installer alors au comptoir pour commander calmement quand une voix grave a coté de moi s'éleva sans aucune agressivité

-Dis, t’es pas un peu jeune pour être ici? Si c’est le cas, je dirais rien… contre un verre.


-un verre contre votre silence ? Cela me semble honnête.
Souriais-je tranquillement.

L'accent de l'homme n'était pas du coin, mais cela n'avait rien de dérangeant, une fois qu'on parle le flatulas, je vous jure que tout les accent du monde sont classique. Le barman nous servis rapidement en grinçant des dents quand il déposa la bière devant moi.

-Alors comment s'appelle mon garant de boisson ?


(c) DΛNDELION


Désolé du retard.. J'ai honte T.T en espérant que ça te plaira !
Ian O'Connell
Voir le profil de l'utilisateur
In any books
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Doune, Loir, Kev', Dada
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 379
POINTS : 925
Lun 12 Aoû 2019 - 20:38



One drink ago

Alors Jimy, tu sais boire comme un homme?



Ce qui ressemblait à un léger sourire apparut sur le visage de l’irlandais. C’était toujours intéressant de rencontrer quelqu’un de censé! Il en déduisit que le jeune n’avait pas tout à fait l’âge d’être là, mais même si le nouvel arrivant n’avait pas voulu lui offrir à boire, Ian ne l’aurait sans doute pas dénoncé, car après tout, ça n’aurait eu aucun intérêt. Ce n’était pas dans les habitudes de l’alcoolique de jouer au porte panier, sauf si ça pouvait lui rapporter quelque chose. Quoi? Le résultat doit en valoir la peine, sinon, pourquoi se bouger? Selon lui, il faisait déjà bien assez d’effort pour son travail, alors il avait bien droit de prendre ça mollo pendant ses temps libres.

Il observa un peu le jeune homme à côté de lui. Il avait raison, des présentations étaient de mise. L’irlandais lui tendit donc la main :

-Ian O’Connell, à votre service. Monsieur?

L’homme était plutôt satisfait d’avoir déniché quelqu’un avec qui boire. Ça rendrait sa soirée moins morne. Il arrivait que certains soirs, il soit moins morose et apprécie la présence des gens. À ce moment, c’était un de ces fameux soirs. C’était plus distrayant et puis ça permettait de se faire des contacts, ce qui était parfois utile avec son emploi. Malgré ce que ses patrons et certains de ses collègues pouvaient en dire, il arrivait à l’alcoolique de trouver des cibles dans les bars ou d’y croiser des gens qui ont vu des choses bizarres, pouvant éventuellement mener à un Disney. Bon, il arrivait sans doute que parfois, trop saoul, Ian ne décèle pas la présence d’une cible, mais ça jamais il ne l’avouerait. Il était de ceux qui disaient ne jamais perdre le contrôle, alors que ce n’était évidement pas le cas… l’orgueil, tout ça…

-Vaut peut-être mieux ne pas rester au bar alors… Au cas où quelqu’un d’autre te remarquerait.

Certes, les gens déjà bien imbibés ne verraient rien, mais ceux qui arrivaient et qui étaient encore à jeun, ou presque, pouvaient émettre des doutes sur la majorité du jeune homme. L’irlandais trouvait ce genre de lois stupides, peut-être parce qu’il buvait depuis qu’il était adolescent? Il n’y avait que dans les grandes villes qu’on se préoccupait de ce genre de choses. Ça ne lui semblait qu’un bon moyen de faire payer des amendes aux tenanciers de bars afin que l’état engrange plus de revenus. Un jeune qui voulait vraiment se procurer de l’alcool trouverait le moyen de façon légal ou pas.

Il y avait une petite table dans un coin, parfait. Ce mouvement pouvait donner l’illusion qu’en fait l’ainé attendait l’autre avant d’aller prendre une place ailleurs. Il s’assit sur la banquette, bien plus confortable que les tabourets du bar.

-Alors, qu’est-ce qui t’amène dans ce bar miteux? Les jeunes de ton âge ne vont pas en boîte de nuit en général? Là où c’est branché?  


Ian trouvait ce terme un peu idiot, mais bon, c’était ce qu’utilisaient les gens? Il aurait pu dire « ce qui est à la mode », mais c’était l’autre mot qui lui était venu en premier. Il se demandait quand même d’où venait cette expression, branché, c’était bien pour les appareils électriques, mais les jeunes, ce n’était pas tous des lumières… donc il ne voyait pas le rapport, mais l’essentiel était de se faire comprendre. D’ailleurs, l’irlandais se demandait bien quel genre de personne était celui devant lui.



codage par greenmay. sur Apple-Spring
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum