Partagez | 
 

 Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:28


« Le hasard défait bien les choses ... »
Boogey & Sally




La St Valentin ... Hiiiiiiiiii ! J'adooooore la St Valentin ! Et c'est même pas de l'ironie, sans déconner, j'aime vraiment cette fête ... Rien que d'y penser j'en suis toute retournée. Oui bon certes, j'ai jamais vraiment fait quelque chose de particulier le quatorze février mais là c'est... Différent. En fait, il y a encore trois jours, j'en avais vraiment rien à faire de la St Valentin, mais royalement. Et puis j'ai reçu une lettre ... Oui, encore une ... Mais celle-là encore mieux que celle m'annonçant le bal ... En même temps, celle de Noël ne m'avait pas franchement emballée, j'avais pas particulièrement envie d'y aller, c'est Riley qui m'y a forcé. Je sais même pas si je regrette ou pas en fait. C'est tellement ... Compliqué. Tout ça à cause d'Oogie Boogie ... Si il n'avait pas été là, la soirée aurait été super alors que là ... C'est pas vraiment qu'il l'a gâchée mais bah, ça à jeter un froid quoi. Je me serais bien passée de découvrir que le mec pour qui je travaillais n'était ni plus ni moins que le pire ennemie Jack ... En fait non, d'un côté je suis heureuse de le savoir, mais de l'autre je déteste ça. Ce mec m'insupporte mais à un point ... Roh cessons de parler de lui, revenons-en à la lettre. A l'invitation plutôt ... Rose à paillette, en forme de coeur, elle est juste trop mignonne ! Et puis son contenu ... En gros, j'étais invitée à un rendez-vous mystère à Central Park à 19 heures. Mais le rendez-vous est mystérieux au point que je ne sais même pas avec qui j'ai rendez-vous ! Bien que j’aie ma petite idée ... A qui je pense ? A votre avis ? ... Jack évidemment ! Qui d'autre aurait pu organiser ça pour moi ? J'en suis sûre, il m'a retrouvé et il cherche la manière la plus romantique de fêter nos retrouvailles ! Oh qu'est ce que je l’aime.. Ca a toujours été et ce le sera toujours, c'est l'homme de ma vie ! Il est tellement gentil, intelligent, cultivé ... Il est tellement parfait ! Je ne pouvais pas rêver mieux ! Mais qu'est ce qu'il me manque ... C'est juste horrible, je meurs à petit feu. Je supporte de moins en moins bien son absence, elle me tue ... Mais c'est pas grave ! Puisque ce soir je le revois ! C'est juste ... Merveilleux. Vous ne pouvez pas savoir dans quel état je suis rien qu'à cette idée, j'ai envie de sautiller partout, de hurler, de danser ! Bref, ça me met d'une humeur extraordinairement bonne tout ça. Bref, il serait temps que je me prépare moi ... Je prends une rapide douche avant d'enfiler une robe choisie par Riley. Ce mec est mon styliste en fait, dès qu'il y a un évènement particulier c'est lui qui désigne ma tenue. Je n'arrive pas vraiment à en définir la couleur en fait ... Mais le plus original dans cette robe c'était surement l'espèce de grosse fleur dentelle sur mon épaule ... j'enfilais une paire de bas assortie et laissait mes cheveux se mettre comme ils en avaient envie. De toute façon, j'avais finis par comprendre que je ne pouvais pas lutter contre mes cheveux. A la limite vaguement décider si ils étaient bouclés ou lisses, et encore ... J'appelais un taxi et me rendit donc à Central Park, de plus en plus impatiente. J'en trépignais presque sur mon siège, j'allais revoir Jack ! Ca paraissait tellement ... Irréel ! J'en reviens pas, vraiment ... Je me rends sagement à l'endroit du parc indiqué sur la lettre et y découvrit une nappe étendue dans l'herbe, des chandeliers et un panier. Wow, c'était ... Cliché, mais tellement romantique ... Le clair de lune, la lumière des bougies, l'ambiance tout entière tout était ... Parfait. Il ne manquait plus que Jack ...

[ Comme d'hab, si tu veux que je rallonge tu me le dis. xP ]


(c) by Miss Amazing for P.R.A.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:29





"Je HAIS la St Valentin. Je HAIS ValentineTown. Et je HAIS le clampin qui m'a envoyé cette foutue lettre."

Boogey se disait qu'il n'y avait aucun moyen pour qu'il y aille. C'était sûrement juste une mauvaise blague de... allez savoir. Tiens, ça aurait même pu être un sale coup de Skellington. Pire. De Cupidon. Rien que d'y penser, il revoyait ValentineTown et toute sa niaiserie. Tout ce rose, ces coeurs partout, les fleurs, les chocolats... C'était à vomir pour le croque-mitaine. Il envisageait déjà de jeter aux ordures cette invitation stupide qui ne lui apporterait sans doute rien de mieux que ce qu'il avait déjà expérimenté au bal. Ah, le bal... Le masque, pas de clopes, pas de champagne, Sally, Juliette, et sa crise de nerfs en fin de soirée qui avait clairement dû le faire passer pour un fou.

C'est décidé, il n'irait pas cette fois.

Cependant... Cette lettre lui rappellait énormément son invitation à la masquarade de Noël. Et les règles avaient été très claires mais aussi parfaitement appliqué. En enlevant son masque, Boogey avait déjà dérogé à une règle et en avait payé le prix ce soir-là en se faisant jeter dehors. Certes, il aurait pu lui arriver bien pire, mais là n'est pas la question. Sur son invitation mystère, il était explicitement dit qu'en refusant ce rendez-vous et en passant la St Valentin seul, il en paierait le prix. Il n'aimait mieux pas savoir de quoi il s'agissait mais il aurait également aimé ne pas savoir ce qui lui arriverait cette fois à ce mystérieux rendez-vous.

*Pitié, pas encore Juliette....* songea-t-il

Il en avait assez de voir partout sa silhouette, aussi jolie soit-elle. Il n'aurait pas dû s'amuser avec elle à jouer leurs vies, même en trichant. A New York, il n'avait plus le loisir de jouer des vies à...

Pile ou Face, mais bien sûr!

Boogey est un grand joueur, c'est un fait. Aussi, il laissait fréquemment le hasard décidé pour lui, même s'il s'arrangeait toujours pour que ce dernier joue en sa faveur. S'il veut un 7 aux dés, il l'aura, il peut vous le garantir. Après... Il était difficile de dire comment. Quoiqu'il en soit, il était déjà en train de prendre un jeton de poker sur l'une de ses tables de jeux. Noir, pour ne pas changer. Il le posa sur son pouce gauche, plié dans son poing, et le lança en l'air d'un geste habituel. Il le rattrapa avant qu'il ne tombe et le plaqua sur sa main droite, inquiet du résultat.

Face....

Il le savait bien pourtant qu'il aurait du choisir Pile! Il se figea un instant, un peu perdu dans ses réflexion et les yeux toujours rivés sur sa chance qui lui faisait tant défaut. Il songeait déjà qu'il n'avait pas à écouter ce qu'un jeton lui ordonnait et n'avait donc pas à aller à ce rencard malgré tout. Mais ce serait se mentir à soi-même, une chose que Boogey... faisait très bien en fait. Il reprit le jeton entre deux doigts et commença à jouer nerveusement avec. Au poker, on évite ce genre de gestes qui trahit instantanément votre jeu minable. Et quel jeu aurait pû être plus minable que le sien?...
Il se détestait d'avoir osé laisser le hasard jouer pour lui. Il aurait dû le baillonner en lui mettant une camisole (violette *BAM*) avant de le jeter à l'asile le plus proche. C'était de la folie de le forcer à fêter la Saint Valentin, surtout de cette façon. Mais le risque, le hasard, et surtout la curiosité dévorante de savoir qui l'avait invité... Sans parler de la potentielle chance de ne pas passer la soirée seul au bar ou avec ses jolies poupées qu'il commençait à connaître par coeur. De toutes façons, tant qu'il ne s'agissait pas d'un thon, Boogey n'avait rien à perdre, pas vrai? Il doutait encore de lui, d'accord... Mais comme il n'arrivait toujours à se décider, il décida d'écouter sa chance et suivit donc la voie du hasard sans trop savoir ce qu'il faisait.

Il ne savait même pas quoi mettre, pour quoi faire, et pour qui surtout. Alors il opta pour une chemise bleue, presque noire, et une cravate noire assortie à son pantalon. Ca ne le changeait pas beaucoup de d'habitude mais au moins, il pouvait virer la cravate s'il s'agissait d'une soirée normale et se faire passer pour un mec qui déteste les smoking en cas de soirée chic. C'est ça la clé pour avoir la classe: être paré à n'importe quelle éventualité. Il attrapa sa veste - noire, oui - et sortit prendre sa voiture pour aller à ce mystérieux rendez-vous. Même en conduisant il ne savait encore pas si c'était une bonne idée ou non. Et à cause de sa curiosité grandissante, il enchaînait les cigarettes à une vitesse folle, jusqu'à arriver sur place.
Le rendez-vous avait lieu à Central Park, autant dire qu'il s'attendait au pire. Et comme il fut surpris en voyant une silhouette qu'il connaissait bien trop près de ce qui semblait être une pique-nique romantique. En voyant cela, il se fixa sur place, écarquillant les yeux de stupeur. Il resta choqué un instant avant de grimacer un rictus incrédule. C'était sérieux? Vraiment?...

"Oh non... Pas encore toi...." soupira-t-il en s'approchant presque à reculon



Dernière édition par Oogey D. Boogeyman le Sam 29 Juin 2013 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:31
Sally a écrit:


« Le hasard défait bien les choses ... »
Boogey & Sally




"Oh non... Pas encore toi...."

... Quoi ?! Mais je la connais cette voix ... Nan, cest pas possible. Nan, je refuse ! Je me crispe brusquement, pourquoi c'est pas la voix de Jack que j'entends dans mon dos là ?! Nan, nan, nan et nan ! C'est pas possible que mon rendez vous soit avec ce crétin sérieusement ! Franchement nan, c'est juste impossible, je dois être en plein cauchemar c'est pas possible ! Je refuse, j'ai pas signé pour ça moi ! Enfin, techniquement j'ai rien signé du tout ... Oh mais j'étais persuadée que c'était Jack que j'allais retrouver ce jours là ! Pourquoi ?! Pourquoi a t il fallut que ce soit LUI en particulier à sa place ? N'importe qui mais pas ce mec ! Comme si je le voyais pas déjà assez ! Nan bah nan, c'est sur que voir sa tronche presque tout les soirs au taff c'est pas suffisant ! Il faut EN PLUS que mon rencart de la St Valentin se passe avec lui ! J'arrive pas à y croire que ce soit lui, mais qui est l'imbécile qui à organisé cette connerie ?! Nan mais sérieux, Oogie Boogie, pourquoi ? POURQUOI ? Tain ... Non quoi, j'étais tellement heureuse à l'idée de retrouver Jack et à la place j'ai drois à Oogie Boogie, super vraiment, merci ... Soirée de m*rde, endroit de m*rde, quatorze février de m*rde ! Rah ça m'énerve ... Oh Jack, pourquoi est ce que ce n'est pas toi qui est là avec moi devant ce pique nique ? Je finis par me retourner vers lui, les bras croisés. Mauvaise idée, c'est encore plus vrais maintenant que je le vois ... Avec sa chemise bleux marine et ses putains d'yeux bleux ... Yeux qui avaient causés sa perte au bal sois dit en passant. malgré le fait que ça me gave clairement de l'avoir en face de moi, je ne peux m'empêcher de remarquer que sa chemise les fait ressortir. Mais on s'en fout, ça change rien au fait que c'est pas Jack m*rde ! Nan sérieux, j'aime pas ça, mais vraiment pas, je veux Jack ! Pas un gros sac à patate vert ... J'envisage de partir, mais si c'est pas Jack qui m'a envoyé cette lettre, qui est ce ? C'est déjà pas Boogey, ça c'est clair, jamais il ne m'inviterait surtout à un truc comme ça ... Mais qui alors ? A part Cupidon en personne, je vois pas ... Enfoiré de gosse en couche culotte. Nan mais sérieux, il pouvait pas rester à ValentineTown et me laisser tranquillement passer ma soirée en bouffant une glace devant un film ? Enfin, Riley m'aurait surement virée pour avoir l'appart mais je préfère encore passer ma soirée paumée dans un cinéma toute seule à bosser qu'en tête à tête avec lui ! Je trouve quand même l'ambiance vachement moins romantique d'un coup, ça doit être lui, il gache le décor avec sa tête et ses clopes.

    Pourquoi t'es là ? Pourquoi TOI ? "


En fait, je crève de trouille.Quoi que je fasse ça risque de mal tourner. Si je reste, je vais devoir passer la soirée avec lui ce qui ne va forcément pas me plaire et si je pars, c'est stipulée dans la lettre qu'il m'arriverat un truc. Après, la question ai de qui j'ai le plus peur. Oogie Boogie ou l'expediter de cette lettre ? ... Enfin je sais pas, la dernière fois, il à voulut me jetter dans une fosse de lave ! Mais ... Jack est venus me sauver après tout ! Si il l'a fait une fois, pourquoi il le referait pas ce soir ? Ca y est c'est un signe, il faut que je reste pour que Jack me retrouve et vienne me chercher ! C'est décidé, je ne bouge pas d'ici.


(c) by Miss Amazing for P.R.A.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:32





"Pourquoi t'es là ? Pourquoi TOI ?"

C'était bien elle....

En fait, il l'avait reconnu au premier regard, même de dos. Mais entendre sa voix l'avait conforté dans sa pensée. Et troublé aussi....
En fait, elle avait plutôt une jolie voix, même s'il ne l'avait jamais remarqué. Il faut dire aussi qu'il s'écoutait lui-même plus qu'il n'écoutait les autres. Et pour ce qui est de ses employées, il regardait mais ne se souciait jamais de ce qu'elles pouvaient bien raconter. En plus, Sally il ne lui prêtait pas beaucoup d'attention contrairement aux autres. Il n'avait pas vraiment envie de la connaître de toutes façons. il savait déjà ce qu'il avait besoin de savoir sur elle: c'est une groupie de Skellington. Autant dire qu'ils n'avaient pas le moindre point commun et rien à faire ensemble le soir de la Saint-Valentin. En plus, l'ambiance était tellement... guimauve. Les chandeliers, la nuit, le parc,... A vomir. Boogey n'a rien d'un grand romantique et ça, tout ça... c'était juste une plaisanterie de très mauvais goût. Et c'était déjà très loin de plaire à Boogey.

"Si tu veux tout savoir, j'ai pas eu de chance." dit-il en mettant ses mains dans ses poches où il retrouva le fameux jeton de poker, blasé par la situation "Je sais même pas ce que je fais ici. J'aurais dû me douter que c'était une ENORME connerie d'ouvrir une lettre en forme de coeur. C'est stupide...."

Légèrement recroquevillé sur lui-même, son regard évitant à tout prix celui de Sally,  il soupira, exaspéré par la situation. Il commençait déjà à craquer complètement. Et sa maladresse naturelle revenait au grand galop.
Enervé, il voulut sortir une main de sa poche dans un geste ridicule qui le fit à moitié lever sa veste sans parvenir à sortir sa main, tandis qu'il commençait à faire demi-tour sur lui-même.

"J'vais pas rester là, j'peux pas passer ma soirée avec TOI."

Il fit quelques pas avant de s'arrêter en soupirant de nouveau. Il leva les yeux au ciel, repensant au quelconque risque qu'il prenait en partant. Qu'est-ce qui était le pire? Rester ici avec Sally ou risquer de se faire tuer ou pire? Il y réfléchissait sérieusement, en sortant les mains de ses poches dans un autre soupir. Il baissa la tête, posant une main contre son visage, complètement désemparé par ma situation, et finit par se retourner pour faire face à Sally en évitant toujours de croiser son regard.

"J'ose croire que c'est pas toi qui m'a envoyé cette foutue invitation. J'pense pas que tu sois désespérée à ce point de retrouver Skellington. Du coup je sais pas pourquoi je suis là et je crève d'envie de le savoir. Parce que déjà, ça me fait chier PROFOND de pas être dans mon bar ce soir pour une raison que j'ignore et qu'en plus j'dois passer cette soirée déjà MERDIQUE avec TOI toujours pour une raison que j'ignore." commença-t-il en revenant sur ses pas "Alors j'vais m'asseoir, attendre, et espérer que ce sera pas aussi chiant que la dernière fois que je t'ai croisé hors du bar."

En disant cela, il faisait évidemment référence au bal masqué. Et il mentait en plus en disant que ça avait été exaspérant comme soirée puisqu'il s'était plutôt bien amusé à jouer les mimes jusqu'à ce qu'elle devine qui il était. D'ailleurs depuis ce soir-là, il osait à peine lever les yeux vers elle. Il avait vraiment fait trop d'idioties ce soir-là sous prétexte qu'elle ne le reconnaitrait pas. Il fallait vraiment qu'il arrête de joueur comme ça avec tout et tout le monde. Ca lui retombait toujours dessus et il ne le supporterait bientôt plus aussi bien.
Il avait finit par s'asseoir sur la nappe prévue à cette effet, en tailleur et remettant les mains dans les poches de sa veste. Il était complètement crispé sur lui-même et regardait les bougies fondre d'un air blasé. On aurait dit un gamin en train de bouder. Il n'attendait rien de cette soirée mais comptait pourtant attendre tout au long de cette soirée. Il ne savait même pas ce qu'il fichait ici et pourquoi. La Saint Valentin est supposée être une fête pour les amoureux, non? Hors, il était TOUT sauf amoureux de la poupée de Skellington. Il n'aimait personne d'ailleurs. Même pas de Juliette. Il avait joué avec elle plus qu'autre chose.
Même les bougies l'exaspéraient. C'était tellement... cliché. Cela dit, il venait de leur trouver une utilité: allumer la cigarette qu'il venait de prendre. Au moins, ça le détendait. Un peu....



Dernière édition par Oogey D. Boogeyman le Sam 29 Juin 2013 - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:33


« Le hasard défait bien les choses ... »
Boogey & Sally



    "J'vais pas rester là, j'peux pas passer ma soirée avec TOI."


AH AH AH. Parce qu'il croit que MOI j'ai envie de passer ma soirée avec LUI peut être ?! Super, même pas cinq minutes que je suis la et j'ai déjà envie de l'étrangler. Ou de me pendre a un radiateur, je sais pas, j'hésite encore. En fait, peut m'importe du moment que je suis débarrassée de lui ! Mais où est Jack ?! Pourquoi il n'est pas là ? C'est avec lui que je devrais être, pourquoi il met tant de temps à arriver ?! Peut etre qu'il attends que je sois dans une situation vraiment délicate ... Ce qui ne manquera pas d'arriver avec cet énergumène. Oh Jack dépêche toi je t'en supplie ...

    « J'ose croire que c’est pas toi qui m'a envoyé cette foutue invitation. J’pense pas que tu sois désespérée à ce point de retrouver Skellington. Du coup je sais pas pourquoi je suis là et je crève d'envie de le savoir. Parce que déjà, ça me fait chier PROFOND de pas être dans mon bar ce soir pour une raison que j'ignore et qu'en plus j'dois passer cette soirée déjà MERDIQUE avec TOI toujours pour une raison que j'ignore. Alors j'vais m'asseoir, attendre, et espérer que ce sera pas aussi chiant que la dernière fois que je t'ai croisé hors du bar.»



BIEN SUR ! Bien sûr, c'est moi qui l'ai invité, je m'ennuyais alors je me suis dis " Oh tiens, je vais inviter ce qui se rapproche le plus de mon pire ennemi pour fêter la St Valentin avec lui plutôt qu'avec le squelette dont je suis amoureuse, ça va être marraaaaant ! " j'ai que ça à foutre de ma life, vraiment. Si en plus il parle de la soirée du bal … Des fois je me dis que ne pas savoir qui il était ça aurait pu être pas mal … Mais d’un autre côté ça craindrait tellement … Bwarf, de toute façon, je le sais, qu’est-ce que je peux y faire ? C’est surement mieux comme ça. Mais je ne pense pas qu’il se soit vraiment fait chier au bal, au contraire, il s’est surement même éclaté. S’il ne m’avait pas reconnus plus tôt, il m’a forcément reconnus au vus de ma tenue, donc je pense que ça à du plus l’amuser qu’autre chose de savoir que moi je ne le reconnaissais pas. Je le regardais s’asseoir sur la nappe, complètement crispé sur lui-même. On aurait dit un gosse de sept ans en train de faire la tronche parce qu’il n’a pas eu ce qu’il voulait. Hey, s’il y a quelqu’un qui devrait bouder ici c’est moi ! Lui il s’en fout, sa St Valentin il l’aurait passé tout seul ou avec une prostituée de toute façon ! Alors que moi je devrais être avec Jack en ce moment, pas avec un sac à patate ! D’ailleurs, pourquoi il ne retourne pas dans son bar au lieu de rester avec moi ?! Aurait-il peur ? Nan c’est débile, il est trop sûr de lui pour avoir la trouille, encore que … Au pire, même si je lui demande il me dira surement pas la vérité, donc pourquoi se prendre la tête avec cette question ? Je finis par m’asseoir aussi, je n’allais pas rester debout toute la soirée après tout, après tout la nappe était là pour ça. Je le regarde allumer sa clope avec une chandelle… Si il crame sa manche, je rigole.

    « Et t’attends quoi au juste ? Parce que ça me gave autant que toi d’être là donc autant avoir une bonne raison. »





(c) by Miss Amazing for P.R.A.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:33





Lui-même n'en savait rien.

Il s'attendait à quoi en restant ici? Rien de spécial... mais il osait croire qu'une explication finirait par lui tomber dessus. Au moins une piste, un indice, quelque chose. Même une infime trace de farce douteuse lui aurait suffit. Ce n'était tout de même pas anodin de se faire mistérieusement inviter par un inconnu pour un rendez-vous avec la seule fille à qui il ne pourrait jamais rien faire. Encore que... Non. Hors de question. Il ferait mieux de se sortir cette idée de la tête.

Foutu.

Maintenant qu'il y avait pensé, ça allait le hanter. Génial, il lui manquait plus que ça. Déjà qu'il agissait comme un demeuré ce soir. C'était pire que tout même. Il était d'habitude si assuré, sans le moindre problème de ce côté-là. Il y a des millions de femmes sur Terre mais c'est avec elle qu'il était tombé pour le pire soir de l'année. Il avait déjà aperçu ValentineTown... Ca ne le tentait pas le moins du monde. Tout ce rose... les coeurs... chocolat... fleurs... Que des trucs qu'il détestait. Mais il restait quand même, faisant de son mieux pour éviter de regarder Sally. Tout ceci le perturbait affreusement d'ailleurs. Il avait une assurance folle habituellement. Mais aujourd'hui, il semblait se renfermer sur lui-même pour éviter le pire. La dernière chose qu'il voulait était de dire quelque chose qu'il pourrait regretter. Mais avec ce raz-de-marée sentimental qui lui retournait le cerveau, il avait pas mal de difficulté à trouver les mots justes.

"J'en sais rien... J'm'en fous qu'il m'arrive un truc si je pars mais j'ai pas envie de partir sans savoir pourquoi j'suis venu parce que ça va me hanter toute ma vie de savoir que je suis allé quelque part sans savoir pourquoi et donc que j'en suis partit toujours sans savoir pourquoi." il s'interrompit une seconde, comme incrédule en entendant sa propre phrase "... Y'a des jours où je sais pas moi-même ce que je dis."

Il plaqua une main sur son visage qu'il laissa glisser jusqu'à sa mâchoire avant de soupirer, fatigué de lui-même. Il se désespèrait lui-même. Cette attitude ne lui ressemblait pas du tout. Il se sentait... mal à l'aise. presque angoissé de faire une bêtise. Alors que c'était seulement Sally, soit l'un de ses martyres favoris et accessoirement la groupie numéro 1 de Skellington. Il n'allait pas lui tendre une rose en lui souhaitant une joyeuse Saint Valentin non plus....

Alors pourquoi cette idée lui avait parcouru l'esprit?...

Woaw... Ca devenait vraiment bizarre.... Il ne se reconnaissait pas lui-même... Mais au delà de ça... il ne la reconnaissait pas elle. Il la voyait... différemment. Comme une poupée en fait. Juste une poupée. Pas celle de Skellington. Il avait du mal à se faire à l'idée qu'elle existait autrement que dans l'ombre de Jack. Il avait souvent pensé à se servir d'elle de la pire des façons, juste pour s'en prendre à Skellington... Mais il ne l'avait jamais imaginé... pour un rencard. Même en plein délire il n'y aurait jamais pensé. En même temps, elle était différente aujourd'hui. Elle ne travaillait pas et, Boogey devait bien l'admettre, sa robe lui allait plutôt bien.
Sa raison commençait vraiment à l'abandonner. Il allait péter un câble s'il continuait à délirer autant à propos de Sally. C'est vrai qu'elle était plutôt pas mal et un peu moins niaise que certaines humaines mais ça restait la fanatique malsaine de Skellington. C'était une poupée comme les autres, avec un peu plus de caractère et une jolie voix mais une banale babydoll de plus qui bossait dans son bar glauque à en mourir.
Il était complètement perdu dans ses pensées. Tellement qu'il en oubliait même de lâcher quelques mots pour éviter un long silence pesant qui les mettrait encore plus mal à l'aise qu'ils n'étaient déjà.

"... Du coup... Tu comptes rester avec moi?... J'veux dire... ici... pour... enfin la Saint Valentin... le rencard improvisé... tout ça...." dit-il en jouant avec sa cigarette, les yeux difficilement relevés vers Sally



Dernière édition par Oogey D. Boogeyman le Sam 29 Juin 2013 - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:35


« Le hasard défait bien les choses ... »
Boogey & Sally





    « J'en sais rien... J'm'en fous qu'il m'arrive un truc si je pars mais j'ai pas envie de partir sans savoir pourquoi j'suis venu parce que ça va me hanter toute ma vie de savoir que je suis allé quelque part sans savoir pourquoi et donc que j'en suis partit toujours sans savoir pourquoi. »


Je le regardais, un peu perdue par son raisonnement. Wow... Déjà que je trouve que je me pose trop de question, c'est que dalle par rapport à lui. En même temps, ça avait simple pour moi, je sais pourquoi je suis venue. Je suis venue parce que j'étais persuadée que la lettre venait de Jack et que je veux le retrouver. Je me suis pris un beau mentis quand même... Mais au fond, est ce que je ne m’y attendais pas un peu ? Enfin quand j'y repense, ça parait trop beau pour être vrai au fond... Non mais c'est vrais, c'est pas logique il aurait pas attendus tout ce temps pour me dire qu'il m'avait retrouver... A moins qu'il n'attende pour jouer les héros...

    « ... Du coup... Tu comptes rester avec moi?... J'veux dire... ici... pour... enfin la Saint Valentin... le rencard improvisé... tout ça...»


Je lui jetais un coup d’œil en basculant en arrière, prenant appuis sur mes coudes, mes doigts pianotant sur le sol. C'était assez délicat tout de même... Apres tout, c'était quand même le pire ennemi de Jack, le mec qui m'avait ligoté sur une table penchée au-dessus d'une cuve de lave... Et puis bon, je débloque totalement en disant que Jack va venir me sauver, il doit même pas savoir ou je suis... Et puis, ce serait totalement illogique qu'il ait organisé un rencard pour moi, l'élue de son coeur et lui, le gros tas qu'il déteste. Enfin gros tas... Ca a bien changé quoi. Je jette un oeil vers lui, on peut vraiment pas dire qu'il soit resté le même physiquement... Autant avant il ressemblait à un sac a patate difforme et énorme autant maintenant... Bah il est quand même vachement classe faut l'avouer. Je l'avais jamais remarquer quand j'y pense… Enfin j'avais remarqué ses yeux évidemment, mais ça on ne peut pas les louper aussi... Je me redressais et pivotais pour lui faire face.

    « Bah ... Ouais. J'ai rien de mieux à faire écoute. Et puis c'est vrai que ça m'intrigue aussi, je me demande pourquoi on est ici... Et c'est pas en partant que je vais le découvrir. »


Je joue avec un coin de la nappe, histoire de m'occuper les mains. Faut que j’arrête de gigoter, ça craint … C'est dingue, je vois même pas pourquoi je suis si nerveuse ? J'ai même pas de raison valable, ce mec je le vois quand même régulièrement, et au taff en plus, donc c'est la bas que je devrais etre nerveuse. Je relevais la tête vers lui. Remarque, vu comment il est crisper, je dois pas être la plus nerveuse ... C'est qu'il à limite bégayé toute à l'heure en plus. Ca lui ressemble pas vraiment, lui qui donne tout le temps l'impression de se croire au dessus de tout ... C'était surement ce que qui m'avait le plus énervée d'ailleurs, le soir ou il m'a engager ... Je sais pas quoi lui dire pour relancer la conversation... Tain c'est chiant, si l'ambiance est tendue comme ça toute la soirée, va y avoir une ambiance de folie …

[list]« Sinon, t'as crus la vie c'était un kiwi ? Pourtant c'est un curry au poulet. ... Je sais pas pourquoi j'ai dit ça ... »

Je facepalme avec un léger rire nerveux, non mais je vais vraiment pas bien...




(c) by Miss Amazing for P.R.A.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:35





*... Elle vient de me parler de quoi là?* songea Oogie en levant un sourcil d'incompréhension

Il n'était peut-être pas tout à fait à l'aise et sûr de ses propos mais visiblement, il n'était pas le seul à être un peu à l'ouest ce soir....

"T'as pas l'impression de partir un peu en sucette là?... Oh, oublies, j'suis pas franchement mieux ce soir. Et ouais, si tu veux, la vie c'est un kiwi, du poulet au curry, tout ce que tu veux. J'vois plutôt la mienne comme Roméo et Juliette mais ça...."

Mais ça c'était son avis. Et celui de Juliette peut-être. Il ferait sans doute mieux d'arrêter de penser à elle. C'était le meilleur moyen qu'il avait de se remplir la tête d'idées noires qui lui étaient utiles seulement quand il martyrisait son piano au bar à Jazz. Et encore. Car au delà de la littérature il adorait toujours autant la musique et....

Stop. Il venait de mentionner Juliette?

Il venait... de mentionner... Juliette... devant Sally.... Parmis toutes les imbécilités qu'il faisait fréquemment, celle-ci remportait la mise. Certes, il ne l'avait pas vraiment mentionné elle, juste son nom, son surnom même. Cependant, ça restait assez troublant d'avoir osé parler d'elle ici et maintenant. Il se redressa donc, arrêtant de jouer les dépressifs chroniques pour mieux reprendre son attitude sûr de lui alors qu'il éloignait la cigarette de sa bouche. Mieux valait vite changer de sujet avant de partir dans des discussions qui ne lui plairaient pas.

"Sérieusement, tu vas les chercher où tes expressions?... Parce qu'on peut pas dire que ce soit courant ce genre de trucs à HalloweenTown...."

Ca volait tellement haut ce soir... Entre les expressions alembiquées de Sally et l'attitude absurde du croque-mitaine.... Ce n'était vraiment pas un soir comme les autres.

"Je devrais pas parler de cette ville. C'est le dernier truc dont j'ai envie de parler pour passer le temps.... Donc il nous reste plus qu'à parler de kiwi... Et je sens que ça va encore être d'un ennui..." il reprit une bouffée de sa cigarette qu'il expira avec un dernier mot "... Mortel."

Avoir des sujets de discussion aussi absurdes pendant une soirée aussi absurde, avec une personne tout aussi absurde, ça aurait presque eu l'air sensé. C'était digne d'Alice au Pays des Merveilles tel que le voyait Lewis Carrol. Tout est bizarre, étrange, malsain mais comme absolument tout est ainsi, plus rien ne l'est. Mais après tout, qu'est-ce qui est bizarre et qu'est-ce qui ne l'est plus? C'est étrange d'être un boogeyman devenu humain. C'est encore plus étrange de passer la St Valentin avec la poupée de son pire ennemi. Et c'est encore plus étrange qu'il ne se soit pas encore brûlé avec les bougies alors qu'il joue avec depuis le début de la soirée. Tout est surprenant ce soir. Surtout Boogey qui avait finit par enlever sa veste pour pouvoir enfin relever les manches de sa chemise. Pire qu'un chat qui déteste les colliers. Boogey, lui, détestait avoir les poignets gènés par des manches. C'est désagréable et ça lui rappellait qu'il avait des mains. D'ailleurs, depuis, une bonne dizaine de secondes, il fixait la cigarette qu'il tenait entre ses doigts. Et une pensée en amenant une autre, il avait finit par observer ses phalanges sur lequel il avait fait encrés des lettres. Trois fois rien en vérité, juste un mot: H-A-L-L-O-W-E-E-N. Noir, blanc, sobre. C'était des dégradés de gris mais ça lui rappellait cette fête qu'il aimait autant qu'il la détestait.

Un peu comme Sally.

Elle n'était pas excessivement agaçante quand elle voulait et pas si désagréable à regarder. Mais il ne l'aimait pas. Pas comme on aime quelqu'un en tout cas. Pas comme il le croit en fait. Pas comme il le craint il espère....
Boogey finit par relever les yeux, après avoir constaté que sa cigarette s'était consumée toute seule pendant qu'il se perdait dans le fil de sa pensée. La soirée allait être longue....



Dernière édition par Oogey D. Boogeyman le Sam 29 Juin 2013 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:37


« Le hasard défait bien les choses ... »
Boogey & Sally





Romeo et Juliette ? ...

Je haussais un sourcil à ses mots. C'était étrange comme propos venant de quelqu'un comme lui. Du peu que j'ai vu de son mode de vie, il est tout sauf romantique, encore moins a la manière des enfants de Vérone. Il vivait plus d'alcool et de sexe que d'amour et d'eau fraiche si vous voyez ce que je veux dire. Et je vois pas ne serait ce qu'une once de romantisme dans le fait de changer de meuf chaque soir. Et je suis prête à parier qu'il les rappelle pas le lendemain... Enfin parier, façon de parler, les paris c'est pas vraiment mon trucs.

    « Sérieusement, tu vas les chercher où tes expressions?... Parce qu'on peut pas dire que ce soit courant ce genre de trucs à HalloweenTown... »


C'est vrais qu'on utilise pas vraiment ce genre d'expression à HalloweenTown ... On utilise pas vraiment d'expressions tout courts en fait. Ca fait d'ailleurs beaucoup rire Riley qui se fait un réel plaisir de m'en apprendre de nouvelles régulièrement. Essentiellement pour avoir le plaisir de voir la moue d'incompréhension qui ne manque pas de naitre sur mon visage à chaque fois qu'il arrive à en glisser une. Du coup, j'en connais pas possible maintenant ... Du genre tremper son biscuit. Je vous laisse deviner à quoi ça fait allusion hein ... Encore que celle là, elle est gentille, j'en ai des pires en tête ...

    « Je devrais pas parler de cette ville. C'est le dernier truc dont j'ai envie de parler pour passer le temps.... Donc il nous reste plus qu'à parler de kiwi... Et je sens que ça va encore être d'un ennui... Mortel. »
    « Moi je veux parler des kiwis, mais que des jaunes alors, les autres ça craint ... »


Non mais, sans déconner, va falloir trouver un sujet de conversation si vraiment je dois le supporter toute la soirée ... Nan parce que, parler fruit et légume, ça va cinq minutes quoi. En plus à ce rythme là, on va en arriver a parler politique et sport. Je me demande si il fait du sport tiens ... Bwarf, ça m'étonnerait. Remarque, il a surement du temps à tuer la journée le sport peut être un bon moyen pour ça ... Nan, ça colle pas avec sa vie de débauché. N'empêche, je me demande toujours ce que c'est que cette histoire de Roméo et Juliette ...

    « Bref ... Il y a mieux que les kiwis comme sujet de conversation, ils soient jaunes, vers ou même chocolats bleux pales ... Oh bah tiens, pourquoi Roméo et Juliette en fait ? »





(c) by Miss Amazing for P.R.A.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:38





Ca existe les kiwis jaunes?...

Boogey s'était arrêté à cette remarque, délaissant même sa clope pour dévisager Sally avec perplexité. On ne pouvait pas vraiment dire qu'il connaissait beaucoup l'alimentation des humains mais de ce qu'il avait vu, les kiwis, c'était vert. Vert comme lui, vert parce que c'est beau le vert. Mais il y avait mieux à faire que de se comparer à un fruit... ou légume... ou quoi que ce soit. Boogey n'en savait rien et préfèrait l'ignorer.

"... Jaune?... Vraiment?... J'ai encore pas mal de trucs à apprendre sur les humains... Je pensais que c'était vert... Juste vert... Je me posais pas la question en fait...."

Il était temps de se la poser alors. L'anatomie humaine, il la connaissait de fond en comble. Le sport de chambre, c'était son passe-temps favoris. Les boissons humains, il en était devenu expert. Mais la nourriture... C'était encore un grand mystère. Les insectes étant tellement meilleurs au goût que tout ce que les humains ingurgitaient à longueur de journée. Mais apparement, les gens normaux n'était pas friands d'insectes par ici. C'est Jill qui le lui avait dit quand il avait parler de cafard. Ca avait encore été une grande soirée d'ailleurs. Ils avaient débattu sur le meilleur endroit pour faire ce que les types comme Boogey aiment faire avec leurs poupées. Le croque-mitaine en était venu à la conclusion que c'était le billard le mieux parce que...

Oh non, pas Roméo et Juliette....

Pourquoi il avait fait la bêtise de parler de ça? C'était sortit tout seul sinon jamais il n'aurait osé s'épancher sur sa vie sentimentale plutôt pitoyable, il faut l'avouer. Juliette était ce qui se rapprochait le plus de son grand amour. Dommage pour lui, elle était morte. Et par sa faute. il s'en voulait encore et en parler à Jill n'avait pas suffit à l'exorciser de sa douleur. C'était sa Juliette. Elle aurait tout fait pour lui comment aucune autre auparavant et comme jamais personne ne le ferait. Elle l'avait aimé elle aussi... Peut-être pas d'une façon saine puisqu'elle aurait tout fait pour lui, quitte à mourir, mais c'était ça qui lui avait tant plut. Elle lui avait fait confiance au point de laisser son existence entre ses mains. Et en remerciement, il avait joué avec ce qu'elle avait de plus précieux: sa vie. Il avait brisée en mille morceaux la seule poupée qui était assez folle pour s'amouracher d'un type aussi vicieux et malsain que lui.
Passant une main derrière sa nuque, tenant sa cigarette dans l'autre, il se crispa à la simple idée de parler de Juliette. Il aurait pu en parler des heures en réalité... Mais ça voulait dire parler de lui d'une façon qu'il n'appréciait guère. Un vrai leader cache ses faiblesses pour mieux montrer ses points forts. Mais ça, c'est le genre de choses qu'on fait devant une armée. Pas devant une poupée. Pas devant une femme....

"Pourquoi pas?... Je peux pas me vanter d'être Roméo mais y'a au moins une fille qui m'aura pris pour lui. C'était la plus grosses erreur de sa vie et je pense qu'elle regrette autant que moi ce qui s'est passé. Où quelle soit...." il fit une pause, en profitant pour reprendre une bouffée de sa cigarette, puis releva les yeux vers Sally "Quoi? Tu croyais p'tet que parce que j'suis boogeyman j'ai pas de sentiments? Ton sac d'os a pas de coeur que je sache, ça l'empêchait pas de t'aimer. La seule différence c'est que moi... j'ai pas eu de chance."

De la chance, oui.

Il n'en avait pas eu. Ou peut-être en avait-il trop eu justement. Il trichait quand c'était le tour de Juliette mais pour lui, il laissait le hasard décider. Il avait sans doute mériter ce qui lui arrivait. Il n'aurait pas du jouer ainsi avec le feu comme il jouait en ce moment même avec la flamme de la bougie pour s'allumer une autre cigarette sur laquelle il baissait les yeux.

"Elle s'appellait Juliette." lâcha-t-il en regardant sa cigarette brûler toute seule, perdu dans son spleen quotidien



Dernière édition par Oogey D. Boogeyman le Sam 29 Juin 2013 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:39


« Le hasard défait bien les choses ... »
Boogey & Sally





Alors c'était ça ? C'était ça qu'il dissimulait sous ses allures de macho je je-m’en-foutiste qui considère les femmes juste comme des objets uniquement bonne un soir ? J'ai beau y réfléchir, ça colle pas ... Enfin je sais pas, je peux l'imaginer dans beaucoup de situations, mais amoureux désespérés ... Nan, ça m'étais jamais venus à l'esprit, vraiment. Ca lui ressemble tellement pas ... Enfin je sais pas, dans ma tête c'est le connard qui a voulut me tuer et à rien trouvé de mieux que de m'embaucher pour un boulot naze que j'ai même pas été foutue de refuser. Et là je sais pas, c'est comme si sa façade s’effondrait pour montrer un mec sensible. C'est ... Déroutant. J'aurais presque pitié de lui en fait ... Bon okay, je suis carrément mal pour lui. Je me rends pas toujours compte de la chance que j'ai eu avec Jack ... Là je me la prends en plein tronche par contre. J'ai toujours refusé d'envisager l'idée que ça aurait pu se passer autrement avec lui, mais là ... Ca fait réfléchir quoi. J'aurais très bien pu rester la petite groupie scotchée à lui, prête à tout pour lui alors que de son côté, c'est limite si il connait son existence ... Je repliais mes genoux contre ma poitrine, le menton posé dessus, presque effrayée par cette idée ...

    « J'ai jamais vraiment pensé à ce qui aurait pu se passer si j'avais pas eu de chance ... C'est vraiment affreux pour toi ... »

Je me demande quand même ce qu'il s'est passé au juste ... Il dit qu'elle l'a prit pour Roméo, mais ça laisse tellement de possibilités ... Il peut s'être passé tellement de choses. Et puis pourquoi elle regretterait ? Quand on aime quelqu'un on est pas censé le regretter ... Enfin je sais pas, je ne regrette nullement d'être amoureuse de Jack, j'en suis heureuse même. Enfin, si notre amour n'était pas réciproque, peut être que si ... Mais de ce que je comprends ils s'aimaient tout les deux ... Pourquoi ça à mal tourné alors ? Ca peut pas être une simple engueulade, ça à l'air plus grave que ça ... Tain nan mais ça y est, je suis perturbée pour la soirée là ... Entre l'image d'un Boogey amoureux dont j'ai absolument pas l'habitude et son histoire qui à plus qu'éveillé ma curiosité ... J'en ai pour la soirée à réfléchir... Et puis je peux pas poser la question, c'est indiscret ... Oh et puis tant pis, au pire je me ferais remballer, j'en mourrais pas.

    « Mais ... Il s'est passé quoi au juste ? Enfin, t'es pas obligé de répondre hein ... »


C'était con de poser la question ... Je suis quand même la petite amie de son pire ennemie, donc la dernière personne à qui il doit avoir envie de raconter ça ... Et c'est parfaitement compréhensible, je vois pas pourquoi il me le raconterait ... Bwarf, j'aurais essayé au moins ... Et si il me remballe et bien, je n'aurais plus qu'à rester avec ma curiosités inassouvie.




(c) by Miss Amazing for P.R.A.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:40





Affreux? Perdre au poker c'est affreux. Ca c'est...

De la torture.

"J'ai pas besoin de ta pitié. C'est la dernière chose dont j'ai besoin. C'était une connerie de ma part. J'suis pas prêt de recommencer. Mes problèmes, je les règle seul. J'ai pas besoin de l'aide des autres."

Dès qu'on s'approche un peu trop près de sentiments, Boogey se braque, il est ainsi fait. Il n'avait nullement besoin qu'on se montre compatissant avec lui. Tant qu'il lui restait un semblant de dignité, il n'avait besoin de l'aide de personne. Jack était du genre à demander l'aide de toute la ville pour régler ses problèmes mais pas Boogey. Il se créait des problèmes tout seul et se débrouillait donc avec tout seul.

"Personne en a besoin. Ca arrive à tout le monde d'avoir des problèmes. La seule différence, c'est la façon qu'on a de les régler. Moi j'me suis défilé, j'aurais pas dû."

Il s'était défilé en laissant Juliette. Car depuis le début il le savait qu'il éprouvait autre chose pour elle que de la haine à peine dissimulée. Il ne serait jamais allé aussi loin juste pour se venger d'une claque. Alors pourquoi était-il partit en l'abandonnant comme une moins que rien? Parce qu'il avait peur de ses sentiments. L'amour, c'est la dernière chose qu'un croque-mitaine voudrait éprouver. C'est typique des humains et de leur émotivité maladive. Pourquoi aurait-il besoin de s'encombrer d'une fille comme Juliette? Il ne lui aurait amené que des ennuis et ce n'est pas ce qu'il voulait pour elle. Et elle aussi lui avait amené tout un tas de problèmes....
Il baissa les yeux une seconde sur ses bras. Le gauche n'avait rien, étonnant puisqu'il était gaucher, mais sur le droit, il savait quelel genre de marques dissimulaient les plis de sa manche. Des traces de seringues, des essais pour oublier, des soirées à regarder ses mains trembler à cause des effets de ce qui avait traversé l'aiguille pour aller directement dans ses veines. C'est Elle qui lui avait montré ça, tout ça.... Et maintenant, il ne lui restait plus que ça. De simples marques qui prouvaient à quel point il était prêt à tout pour oublier qu'elle avait existé ailleurs que dans les fantômes qu'il voyait par moment. Nerveusement, il passa une main sur son bras en songeant à la soudaine envie qui le gagnait. L'addiction, le pire démon des humains. Ca ne lui faisait même pas suffisamment d'effet pour le détendre complètement. Ca aggravait les choses en réalité. Comme un rêve, le genre de rêve auquel il n'avait pas accès en tant que boogeyman. Le temps que le stupéfiant se dissipe, il se sentait redevenir le croque-mitaine qu'il était. Mais dès que les effets s'estompaient, le réveil devenait nettement plus douloureux. C'était donc ça sa vie? Un instant de pure sérénité pour des années de cauchemars? Il l'avait sans doute mérité pour avoir tenté de ruiner HalloweenTown et pour avoir brisé des vies entières au travers de ses songes cauchemardesques. Au moins il faisait bien son boulot....

Et voilà qu'elle voulait savoir ce qui s'était passé....

Il aurait dû s'y attendre. Une histoire pareille, ça éveille la curiosité, aussi étrange que cela puisse lui paraître. Tant pis. Au point où il en était, ça ne lui ferait pas plus de mal que d'habitude de parler de Juliette. Il sortit donc la cigarette qu'il avait entre les lèvres avant de repartir joyeusement dans la mélancolie qui lui allait si bien.

"Si je te le disais, tu me croirais pas... En même temps, on peut pas dire que tu me connaisse si mal que ça." il inspira un bon coup avant de se lancer dans des explications aussi floues que tragiques "Je voulais pas m'attacher à elle. Je pensais même sérieusement la tuer pour me faciliter les choses. Je l'ai pas fait, j'ai préfèré l'abandonner pour qu'elle meurt lentement et toute seule dans son désespoir. Ca a tellement bien marché qu'elle s'est suicidée à ce qu'il paraît. Je suis jamais sûr de rien la concernant. Pour une fois que je réussis quelque chose, fallait que ce soit une connerie...."

Il reprit sa cigarette qu'il n'arrivait même plus à apprécier. Certes, ça le détendait d'ordinaire, mais il lui aurait fallut bien plus que ça pour sortir de ses souvenirs, aussi enjoués soient-ils. Il n'osait même plus relever les yeux vers Sally. Elle devait le prendre pour le pire râté que la Terre ait jamais porté. Et elle aurait eu raison de le penser. Boogey avait l'habitude de perdre tout ce qu'il entreprenait. Ca ne l'empêchait pas de recommencer. Encore, et encore....

"Dommage que les secondes chances existent pas."



Dernière édition par Oogey D. Boogeyman le Sam 29 Juin 2013 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:41


« Le hasard défait bien les choses ... »
Boogey & Sally





Je l'avais dit que j'allais le braquer. Non mais c'est quoi aussi cette manie de se braquer dès qu'on se montre un peu compatissante envers lui aussi ? Il aurait préféré que je me foute de sa gueule peut être ? Remarque, j'en aurais été incapable de toute façon... Ca me vient pas naturellement, c'est pas du tout dans mon état d'esprit de faire preuve de méchanceté. Oui, même envers le mec qui a voulu me tuer. Je ne vois pas l'intérêt de faire souffrir les gens sans raisons en fait... Et la vengeance c'est pas trop mon truc. Sans compter que je pense ne pas me tromper en disant qu'il est assez désespéré comme ça... Mais je ne le dirais, je suis pas idiote à ce point. Même si il n'était pas braque à ce point. Je suis peut être folle, mais faut pas pousser. Remarque, je passe la soirée avec lui et même si il est pas en rogne c'est surement une connerie ... Mais comme Jack viendra de toute façon me sauver, je n'ai pas peur. Je l'ai pas déjà dis ça ? Ah bah si... Je me répète, à croire que j'essaie de m'en convaincre moi-même... Oh non, c'est bête, j'ai pas besoin de m'auto persuadée je le suis déjà. Enfin, si ça se trouve ça cache peut être le fait qu'au fond, je me dis qu'il ne viendra pas... Oh c'est absurde, bien sûr qu'il va venir !

    «Si je te le disais, tu me croirais pas... En même temps, on peut pas dire que tu me connaisse si mal que ça. Je voulais pas m'attacher à elle. Je pensais même sérieusement la tuer pour me faciliter les choses. Je l'ai pas fait, j'ai préfèré l'abandonner pour qu'elle meurt lentement et toute seule dans son désespoir. Ca a tellement bien marché qu'elle s'est suicidée à ce qu'il paraît. Je suis jamais sûr de rien la concernant. Pour une fois que je réussis quelque chose, fallait que ce soit une connerie....»


Wow... J'ai strictement compris. Enfin si, j'ai compris le sens de sa phrase mais je vois pas en quoi ca m'aide à comprendre ce que c'est passe avec Juliette... Je lui demanderais bien plus d'explication mais il va me jeter cette fois j'en suis sure... Tain non mais sérieux, c'est quoi ces gens qui supportent pas qu'on compatisse et tente de les aider ? A croire qu'il aime jouer le rôle du mec rejette et mal aime que personne ne comprends ou même ne cherche à comprendre. C'est surement ca en fait... Ca collerait même plutôt bien au personnage d'ailleurs. N'empêche que je peux quand même de ressentir de la peine pour lui... Qui pourrait rester insensible a une histoire pareille en même temps ?

    «Dommage que les secondes chances existent pas.»

    « Pense pas comme ça, on a toujours une deuxième chance. »


Oui, je sais, il veut pas que je l'aide et encore moins que je m'en mêle mais c'est pas mon problème, je peux pas m'en empêcher, c'est tout. Il a dit qu'il est pas sûr qu'elle se soit suicidée... Je comprends pas pourquoi il a pas cherché a la retrouver. Enfin, peut-être qu'il a peur de la retrouver aussi... Ou alors il se plait vraiment dans le role de petit malheureux. Ouais c'est surement ça... Je retins un soupir, c'est triste quand même. Mon oeil s'attarda vers le panier a piquenique, c'est que je commence à avoir soif moi... Je tendis le bras vers le panier et l'ouvrit, dans l'espoir de trouver quelque chose à boire. Il y avait effectivement une bouteille de champagne mais ce qui attira mon attention fut surtout un gâteau ... Rose. Et en forme de coeur.

    « Sans déconner ... »




(c) by Miss Amazing for P.R.A.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:42





Une deuxième chance.

Les autres, oui, lui, non. Personne ne donnerait sa chance à un type comme lui. Il avait fait trop d'erreurs par le passé. Du coup, il préfèrait continuer d'en faire plutôt que changer et devenir un gars comme Skellington. Au moins, on arrêterait d'avoir pitié pour le boogeyman qu'il était si on se rendait compte qu'il créait lui-même ses problèmes. Il cherchait un peu trop souvent les ennuis, c'est tout. Pas grave, il provoquerait lui-même sa chance, comme toujours. La triche, rien de tel pour forcer le destin et l'obliger à jouer en votre faveur. Certes, c'était tout sauf réglo. Mais s'il y avait bien une chose que Boogey n'était jamais, c'était réglo. Réglo et clean. Demandez à n'importe qui de son entourage, ils vous diront que Boogey est tout... sauf clean et réglo. Tant pis. On change pas ce qu'on est. Bien sûr, il pourrait améliorer certaines choses. Il pourrait arrêter de se mettre dans un état pitoyable pour oublier une fille qu'il a à peine connu en vérité. Il pourrait cesser de prendre tous les paris qu'on lui fait. Il pourrait s'empêcher de se mettre au défi de faire tout et n'importe quoi. Et bien sûr, il pourrait devenir un autre.

Pour quoi faire?

Personne ne lui demandait d'être différent. Il se complaisait tout à fait dans sa vie de dépravé et ne parviendrait jamais à refuser un pari stupide. Faible, il est faible, mais n'est-ce pas le propre de l'homme? Il vivait selon sa condition maintenant, se laissant parfois - souvent - guidé uniquement par ses sentiments qu'il ressentait, pour la plupart, pour la première fois de sa vie. Triste faiblesse.

Il fut sortit de sa pensée quand Sally se décida à regarder ce que ce pique-nique débile leur réservait. Le coude appuyé sur son genoux, la mâchoire écrasée dans sa paume, il la regardait faire à moitié blasé et amusé. Surtout blasé en vérité. Parler de Juliette l'avait complètement dépité. Il parvint tout de même à esquisser un rictus amusé en voyant l'immonde truc rose à vomir sortir du panier. Comme à ValentineTown, y'a vraiment aucune différence.

"Je toucherais pas à ça. Ca a l'air radioactif. En plus ça me dégoutait déjà assez à ValentineTown tous ces trucs... roses... en coeur...." il roula des yeux, un sourire toujours palqué sur le visage "Je dois quand même avouer que le crétin qui nous a fait venir ici toi et moi a un certain humour. La dernière fois j'me suis retrouvé à un rencard mystère, c'était avec un mec, maintenant toi. J'attends le prochain avec impatience." lâcha-t-il avec un bref rire

C'est vrai qu'il touchait vraiment le fond en matière de ridicule ces temps.

"Faudrait que j'arrête de dire oui à n'importe quoi...." dit-il en s'allongeant, les jambes à moitié repliées

A chaque silence de sa part, il recommençait à faire des ronds de fumée. Ca ne l'aurait même pas étonné que ces cercles grisâtres ne finissent par former des coeurs. Tout était tellement... guimauve.

En parlant de guimauve, des marshmallows. C'est tout ce qu'il vit dépasser du panier, il se redressa et attrapa le paquet. Réfléchissant une seconde, il fouilla ses poches, sortant des cartes, des dés, encore des dés, un jeton de poker ou deux, et finalement son briquet. Il chercha du regard une fourchette qui trainait par là et planta dessus un marshmallow. Là ça devenait sympa. Surtout pour les brûler sur les bougies en fait. Les Oogie's Boys faisaient ça souvent. Ca dérivait régulièrement et ils finissaient souvent par brûler n'importe quoi avec Boogey. Mais bon, c'était marrant.

"J'avais pas vu qu'il était rose, je préfère les blancs d'habitude...." lâcha-t-il en l'avalant

Mauvaise idée. Enfin sauf si on est assez maso pour aimer se brûler. Boogey grimaça, marmonna des grossiéretés à l'encontre du marshmallow et de toute sa famille, maudissant sa famille sur sept générations avant de tourner la tête à l'opposé de Sally pour tirer la langue dans l'espoir qu'elle ne le verrait pas faire ça. Une fois l'honneur plus ou moins sauf, il se décida à lâcher quelques mots qui n'étaient pas destinés au marshmallow cette fois.

"D'accord, c'était pas une bonne idée...." admit-il en reprenant un marshmallow qu'il évita de faire griller cette fois



Dernière édition par Oogey D. Boogeyman le Sam 29 Juin 2013 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:43


« Le hasard défait bien les choses ... »
Boogey & Sally





Radioactif, carrément.

Minute... ValentineTown ? Il est sérieusement allé à ValentineTown ? ... Je n'y suis jamais allé, mais vu que c'est là que se prépare la St Valentin... J'ai du mal à y voir Boogey quoi. Quand j'y pense, je me suis jamais pose la question de ce qu'il avait fait après son exil ... Bon en même temps je le croyais mort donc j'ai une excuse, mais ça craint quand même. Je me demande pourquoi personne ne s'est pre occupe de savoir si il était vivant ou mort... Nan, okay, c'était con comme question. On peut pas dire qu'il était méga apprécié dans la ville... Personne ne l'aimait en fait, Lock, Shock et Barrel mis à part. Aussi, si il accueillait tout le monde en les attachants au-dessus d'une fosse de lave ... Encore que, au début ça ne c'était pas si mal passe. Enfin... Je me comprends quoi. C'est là que je me rends compte que son problème avec les meufs ne date pas de New York... Enfin, a HalloweenTown du moment qu'il n'avait vu que mes jambes tout allait bien, c'est quand il a vu qu'il n'y avait que ça, que ça a poser problème... Bref, c'est pas le moment de penser à ça.
Je tourne la tête en l'entendant marmonner des insultes envers le chamallow qu'il venait d'avaler. Je souris en le voyant faire, faut dire que c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de le voir s'énerver sur un truc aussi inoffensif qu'un chamallow rose... J'éclatais de rire en le voyant tourner la tête, la langue pendante. Ah non mais sans déconner, c'était juste énorme... Mais bizarrement, c'était pas un rire moqueur, juste de l'amusement, comme on en a lorsqu'un enfant raconte n'importe quoi ou fait une bêtise. C'était assez étrange quand même, enfin, j'aurais jamais cru le voir comme ça un jour. Il a tout le temps l'air tellement... Sûr de lui qu'on dirait pas que si, il est capable de faire des conneries telle qu'avaler un chamallow brulant et de se bruler.

    « C'est marrant, j'aurais jamais cru que tu pourrais être... Autre chose que con en fait. »


C'est même pas méchamment que j'ai dit ça, plus comme une affirmation que je me faisais a moi-même... Je réfléchis quelques instants, perturbée par ma propre réflexion avant d'attraper le paquet de chamallow et de lui en lancer un blanc a la tête. Pourquoi j'avais fait ça ? Et bien c'est une excellente question que nous nous poserons plus tard.

    « Tu connais le Chuby Bunny ? »


J'attrapais un chamallow et le mit en bouche avant d'essayer de dire la fameuse phrase. Bien entendu, j'ai failli m'étouffer même avec un seul chamallow. Je l'avalais vite fait avant de parler en riant.

    « Okay, mauvaise idée aussi. »


Je le regardais quelques instants avant de parler a nouveaux.

    « Pourquoi t'étais pas comme ça a Halloween Town ? Je veux dire, tu passais ta vie enfermé dans ton casino et t'étais juste exaspérant alors que la... Bah on pourrait presque te supporter. »





(c) by Miss Amazing for P.R.A.

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  Lun 8 Avr 2013 - 22:44





Con.

Sadique, oui. Salaud, souvent. Pervers, un peu sur les bords. Vicieux, très. <3 Mais con... Jamais il ne l'aurait vraiment pensé. Il faut dire aussi que les filles qu'il fréquentait l'insultaient rarement. Sans doute par peur du licenciement ou par crainte qu'il ne revienne jamais pour les autres. D'ailleurs, même quand elles s'énervaient contre lui, ce n'était pas de con qu'elles le traitaient. C'était "salaud" qui revenait le plus souvent. Ca ou autre chose....
A HalloweenTown, on le traitait de monstre, un comble en sachant qu'il était croque-mitaine. Le seul, l'unique. Boogeyman, certes. Mais monstre... Ca restait à prouver. Il avait des penchants mauvais et des enviesclairement malsaines mais c'était dans sa nature. Il aimait ce qu'il faisait et faisait ce qu'il aimait. C'était encore le cas aujourd'hui, même si c'était moins flagrant. Il aurait dû acheter un casino au lieu de ce bar mais il avait tellement voulu aidé Jill.
En parlant de Jill, elle aussi lui avait parlé du Chubby Bunny. Mais au delà de sept, Boogey crachait ou déglutissait ce qu'il avait dans la bouche. C'était un score ridicule malgré une résistance au sucre au dessus de la moyenne grâce à trois chérubins qui ramenaient sans cesse des bonbons. Les insectes, c'est meilleur.

Voilà autre chose.

Le supporter? Pff... Lui... Elle... Le supporter... Ha! Non, il n'avait pas changé. Mais ça prouvait bien à quel point Skellington et les rumeurs extrapolaient les rumeurs au sujet du croque-mitaine. Pourquoi? Elle demandait pourquoi... Toujours la même raison: Jack, Jack, Jack. Cet abruti qui l'avait d'abord exclut du centre-ville avant de le virer complètement de la ville. Exhilé. Deux fois. Par le même squelette mégalomane. Bien du courage à elle si elle envisage de le supporter toute sa vie. Boogey ne le supporterait même pas une heure.

"Ca c'est parce que Skellington est pas à proximité." lâcha-t-il en donnant une pichnette dans le marshmallow - blanc, preuve qu'elle l'écoutait encore déblatérer ses idioties - qu'elle lui avait lancé quelques minutes plus tôt "Les gens me prennent pour un paria complètement associal qui supporte à peine Lock, Shock & Barrel... qui doivent encore être perdus ici." continua-t-il, un brin triste "Mais à HalloweenTown, qui passe le plus clair de son temps dans le monde des humains? C'est moi. Si Jack l'avait demandé, je lui aurais dit que les humains flippent pour un rien. Il a préfèré faire ça à sa manière. C'est pas mon problème...."

Boogey était d'ailleurs le seul à faire des allers-retours entre le Monde des Fêtes et celui des rêves. Les humains, il les avait largement côtoyé et un squelette... Oogie aurait pû en terrorriser vingt avec moins que ça.

"D'ailleurs c'était pas le tien non plus." changement de rôles "J'ai pas changé et toi non plus. Mais on peut pas vraiment dire qu'on a beaucoup parlé jusque là..." ses jambes, évite de regarder ses jambes; bien, garde les yeux braqués sur les siens "Et j'ai une question qui me trotte dans la tête depuis... J'en sais rien." faut dire qu'entre Boogey et le temps qui passe... "Tu trouves pas ça malsain d'être presque morte juste pour Skellington? Je remets pas en doute votre petite histoire mais, moi ça m'a toujours semblé glauque d'être prêt à crever de la pire des façons - la mienne en ce qui te concerne - juste pour quelqu'un qu'on croit aimer." finit-il en ravalant un marshmallow

Ca lui allait bien de dire ça....

Avec un seul prénom, on pouvait complètement détruire sa façade d'homme sûr de lui. Avec un seul prénom, on aurait presque pu le rendre furieux. Avec un seul prénom, on pouvait se rendre compte que derrière ses sourires de manipulateurs, il avait de vrais sentiments. Et avant elle? A part avec le nom de Skellington, c'est à peine si on le croyait capable de s'énerver. Blasé, il était blasé. Les humains, les cauchemars, la peur, tout ça... C'est chiant. On s'en lasse, on s'y ennuie, on n'a vite plus rien à y faire. Les gens manquent cruellement d'imagination alors que Boogey avait tellement plus à leur donner. Lui, il pouvait parler des heures durant de ce ciel qui manquait cruellement d'étoiles avant de dériver sur un sujet qui lui était cher comme les parties de billard à trois heures du matin et enfin les arbres morts d'HalloweenTown sous lesquels poussaient plus de ronces que de fleurs. A passer des jours entiers à errer seul çà et là, on finit par gamberger sur tout et n'importe quoi et ce à n'importe quel moment, même lors de la plus intéressante des discussions.

"C'est comme ça que Juliette est morte. Tu veux savoir la vérité? Elle s'est tuée à cause de moi. Et ça, ça pardonne pas. On n'a pas de seconde chance. Si Jack crevait à cause de toi demain, t'y as déjà pensé? Nan, bien sûr que nan... Parce que si c'était le cas, tu saurais que personne vaut le coup qu'on meurt pour lui. Et ça, c'est simplement parce que c'est égoïste de mettre sa mort sur le dos de quelqu'un d'autre." dit-il d'une voix glaciale

Ca partait trop loin. Tant pis pour la mise en garde, tant pis pour la St Valentin. Il ne pouvait pas supporter de rester ici plus longtemps. Il aurait encore préféré dormir que parler de sa Juliette encore une fois. Il finit donc par se relever, attrapant sa veste au passage.

"... J'crois que j't'aime bien." lâcha-t-il en la regardant une dernière fois "Mais c'est p'tet de la pitié. Alors j'vais être honnête avec toi: Jack vaut pas la peine que tu te sacrifies pour lui. Essaye de t'en rendre compte avant que je le retrouve et que je me charge de te le prouver moi-même...."



The End

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Rien n'est réel, sauf le hasard... [PV Boogey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Rien dans ce monde n’arrive par hasard || Anubis
» Rien n'est éternel sauf, chez les hommes courageux, le goût de la liberté [Max Velmist/Sakura Saïto] [FINI]
» FDJ.fr, tout sauf du hasard
» Alanna - Rien dans ce monde n'arrive pas hasard.
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-