La vérité sort de la bouche des enfants [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: La vérité sort de la bouche des enfants [solo] Mar 9 Avr 2013 - 0:52



Rp solo
La vérité sort de la bouche des enfants


Aladdin vit un grand trou noir qui ne finissait pas de finir puis il entendit des gens parler autour de lui. Il ouvrit les yeux péniblement et regarda autour de lui les gens qui se parlaient entre eux d’un air paniqué. Il ne comprenait pas ce qu’il se passait car la seule chose qui lui venait à l’esprit était une petite fée habillée en vert et des cartes à jouer parlantes. C’était comme un rêve, mais ce rêve avait l’air vraiment trop réaliste pour en être un. Il se leva la tête puis se fit aider par un homme pour se mettre debout. Il replaça correctement le bas de son chandail qui avait légèrement levé et qui dévoilait le commencement de son sous-vêtement puis essuya ses épaules qui étaient couvertes de poussière. Les gens se mirent à partir peu à peu vers les autres directions voyant que le jeune homme allait bien. Des vrais vautours à catastrophes quoi! Cependant, un homme blond d’environ son âge resta à ses côtés pour une raison inconnue d’Aladdin.

''Vous allez bien? Vous n’avez pas besoin d’aller à l’hôpital? Vous avez foutu la frousse à plusieurs passants vous savez! Et moi le premier! Vous êtes tombé pouf! Comme ça sans aucune raison!''

''Comme ça? Il n’y a pas eut de tremblement de terre ou quelque chose qui ressemblait à ça, vous en êtes sûr? Le lampadaire m’est tombé dessus et puis je suis arrivé … ''

Le garçon regarda autour de lui et vit que le lampadaire était toujours fixé à l’asphalte qui elle n’était pas du tout craquée. Les choses autour de lui paraissaient paisibles et tout simplement normales. Ce qu’il venait de dire à l’homme allait sans doute l’inquiéter et il allait surement appeler l’ambulance, même si ce n’était complètement pas nécessaire. Bah pas nécessaire … Il n’était pas vraiment sûr que son histoire avec clochette soit vraiment réelle. Il avait peut-être vraiment pris un coup qui sait?

''Venez, entrez avec moi dans ma boutique, vous avez sans doute pris trop de soleil, vous auriez besoin de vous relaxer un peu, dit calmement l’homme, au fait, moi c’est Mathew Richard.''

Aladdin regarda la boutique que l’homme pointa après sa phrase de présentation et vit que l’établissement était la pâtisserie où il voulait faire application. Ouais ce n’était pas la meilleure façon de se présenter à son employeur, mais la glace était brisée. Il comptait bien faire copain-copain avec lui pour avoir plus de chance pour son emploi. En entra dans la pâtisserie, une bonne odeur de gâteaux chauds et de sucre vint caresser les narines du jeune prince. Il savait déjà qu’il allait adorer travailler ici. L’homme l’invita à s’assoir et lui dit de l’attendre quelques instants car il allait chercher de la glace pour sa vilaine prune qui commençait tranquillement à apparaître sur son front. Al’ regarda le propriétaire partir vers l’arrière-boutique et détourna le regard et vit une petite fille coloriée un peu plus loin à une table basse multicolore en plastique pour enfants. Ce fut plus fort que lui, il se leva et alla vers la gamine et se mit en petit bonhomme pour être à sa hauteur.


''Le monsieur est ton papa ?''

La fillette secoua vivement la tête vers le bas et le haut puis plaça une de ses mains dans sa bouche et devint rapidement rouge tellement elle était intimidée par le jeune homme en face d’elle. Ses yeux étaient scintillants et avaient même l’air émerveillé par la vue d’Aladdin qui lui trouvait cette scène plutôt adorable.

''Tenez, j’ai votre glace pour votre bosse. Je ne pensais pas que vous vous étiez … Le pâtissier regarda un moment sa fille et Aladdin et sourit. Je te présente Alicia, c’est ma fille elle a 3 ans et elle est une grande fan de la princesse Jasmine et de son mari Aladdin!''

L’Arabe ne se tourna pas vers l’homme pendant qu’il parlait. Il gardait les yeux fixés sur une feuille de papier à moitié coloriée, les yeux bien ronds, ne croyant pas à ce qu’il voyait présentement. La fillette était en train de le colorier lui! Lui et seulement lui! Comment cela se pouvait-il? Le musulman faillit tomber une seconde fois dans les pommes, mais essaya de se ressaisir en se donnant une claque sur la joue. L’employeur vit rapidement que quelque chose n’allait pas bien et courut vers lui pour éviter une seconde chute de la part du mulâtre.


''Vous voyez, cet Aladdin c'est moi...''

À cette phrase, Mathew resta septique. Comment pouvait-il être CE Aladdin quand en fait c’était un film pour enfants qui plus est un dessin animé!? Il le voyait bien en face de lui, il était de chair! Rien ne pouvait faire croire de toute façon qu’il pourrait l’être. Ses habits étaient plutôt communs chez les jeunes de son âge et il n’avait pas de longs cheveux. La seule chose qu’il avait de semblable c’était la couleur de la peau et puis il n’allait tout de même pas croire cet homme qui avait l’air d’un gamin qui voulait simplement avoir l’attention des gens qui l’entouraient! Il ne pouvait tout simplement pas être le prince favori de sa petite fille! La petite fille qui justement approuva rapidement les dires du musulman. Pour elle, aucun doute possible, il était qui il prétendait être. Elle le ressentait au plus profond d'elle-même il disait la vérité. Elle l'avait su dès qu'elle l'avait vu entrer dans la boutique, il était différent. Elle le voyait ausis clairement que sur le papier qu'elle était en train de colorié, le prince qu'elle admirait, son héros était devant elle. Elle n'hésita donc pas une seule seconde avant de dire:

''Oui Papa!'' cria-t-elle en pointant son dessin du doigt

''En fait, je venais ici pour demander un emploi…'' Expliqua-t-il embarrassé

S’en était trop! Cet homme entrait dans sa boutique et racontait n'importe quoi à sa fille pour avoir un job. Sur que sa petite princesse en serait affectée, non il ne pouvait autorisé qu'un homme raconte de pareil sornettes à sa fille.Les contes de fées n'existent pas et il refusait de permettre à sa fille d'y penser. Le propriétaire de la pâtisserie hurla à l’arabe de quitter immédiatement son établissement et qu’il ne souhaitait pas le revoir roder dans les environs. Il n’allait sans doute pas employer ce jeune m’as-tu-vu! C’est à l’instant même qu’Aladdin déposa sa main sur la porte pour sortir que la jeune fille se mit à hurler et à pleurer ce qui brisa le cœur des deux hommes. Le propriétaire ne voulait pas céder devant sa fille mais avec ce regard insistant, ses yeux mouillés de larmes il succombait à chaque fois. Et ce qu'elle ajouta l'acheva.

''S'il te plait papa. C'est lui je te le jure ''

''Tu rentres demain à 10h. Ne me déçois pas!''

Aladdin remercia du fond du coeur l'homme et avant de quitter il fit un clin d'oeil à Alicia car c'était grâce à elle qu'il avait eu cet emploi. Comme quoi la vérité sort de la bouche des enfants.


Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas
La vérité sort de la bouche des enfants [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La vérité sort des ténèbres. (Vol : 1, 2, 3, 4, 5)
» (07/08 à 00h15) action ou vérité, acte II (version HOT les enfants !) ; tout le monde.
» La vérité ne sort jamais de la bouche d'une adolescente cqfd
» 1.25 sorties le 23/09 modification et sort revus definitif
» Perte des points en dextérité après Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-
Sauter vers: