« Le meilleur ami de l'homme » Aladdin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Jeu 27 Juin 2013 - 23:59

« Le meilleur ami de l'homme »
 
 
 
 
Jessie & Aladdin
 


Lorsque les temps de travail se font rares, et qu'il n'y a pas grand chose à faire au ranch, Jessie tente tant bien que mal de se tenir occupée. Cependant, récurer la maison une énième fois dans la même journée, cela devenait lassant. Et puis, avec ses deux compagnons qui logeaient chez elle et qui l'aidaient de temps à autre, cela réduisait encore plus ses tâches quotidiennes. De plus, avec les poulains pas encore sevrés qui restaient encore avec leur mère toujours aussi protectrice depuis le jour de la naissance, la jeune femme manquait terriblement de compagnie. Jessie adorait passer ses journées auprès des équidés, ou encore passer quelques heures de son temps avec les hommes qui vivaient chez elle, mais ce n'était jamais bien long. Ils finissaient toujours par se faufiler hors de la maison, pour elle ne savait toujours pas quelle raison et elle terminait ses après-midis ou ses soirées toute seule devant un nouveau DVD de Disney qu'elle avait trouvé ou devant un vieil épisode de « Woody's Round Up ».

La rouquine s'était laissée gagnée par la morosité de l'hiver, et ce n'est que par une journée au ciel nuageux, duquel tombait des tonnes de flocons blancs, que Jessie décida enfin de se sortir de cette léthargie qui ne lui ressemblait pas. Se levant de bonne heure ce matin-là, alors qu'aucun rayon ne perçait les rideaux opaques de sa chambre à coucher, de bonne humeur, la jolie demoiselle dévala les marches jusqu'au rez-de-chaussée pour se préparer un café au lait le temps qu'elle aille prendre ses vêtements dans la buanderie, à quelques portes de la cuisine. Une fois décemment vêtue pour sortir en public, l'ancienne poupée versa sa boisson chaude dans une tasse thermos puis se dirigea vers le vestibule pour s'emmitoufler dans son manteau d'hiver. La jeune femme sortit par la suite, verrouillant la porte derrière elle, sautant le petit déjeuner, bien trop excitée pour avaler quoi que ce soit d'autre que du café. Ce qui n'améliorait pas son niveau de sérénité, il faut le dire.

La veille au soir, alors qu'elle visionnait pour la première fois « La Petite Sirène » et qu'elle pleurait à chaudes larmes alors qu'Ariel secourait le prince, la jeune femme se rappela d'une idée qu'elle avait eu il y avait quelques jours de cela, lors d'une de ses balades au parc. Jessie avait pris la décision d'adopter un chien. Cela lui ferait de la compagnie dans la maison et aussi lors de l'accomplissement des diverses affaires dans l'écurie. Conduisant avec autant de prudence qu'elle le pouvait sur les rues enneigées et glissantes, la jeune femme se retenait d'appuyer à fond sur la pédale de gaz. Elle n'en pouvait plus d'attendre depuis que l'idée avait germé à nouveau dans son esprit. Pianotant des doigts sur le volant au rythme de la musique diffusée à la radio, la jeune femme mit un certain temps sans le vouloir, à trouver le coin du marché. Il fallait dire qu'avec toute cette neige, les noms de rues n'étaient pas visibles et n'y étant jamais allé encore, Jessie ne savait pas du tout le chemin à emprunter. À force d'acharnement, la rouquine trouva sa route qui la menait jusqu'au refuge trouvé sur Internet. En effet, elle avait pris la décision de venir en aide à une pauvre bête abandonnée. Quel grand coeur.

Ayant laissé sa voiture dans le stationnement, ayant quasiment couru jusqu'à l'établissement convoité, Jessie pénétra dans le local chauffé. Elle arriva d'abord dans ce qui semblait être une salle d'attente. Au bout de la pièce, devant un mur garni d'une porte de laquelle provenait des bruits de jappements, il y avait un comptoir, sur lequel trônait un ordinateur et derrière lequel se tenait une dame assise sur une chaise pivotante. D'un pas sautillant et déterminé, Jessie se rendit au devant de ce dit comptoir et affirma bien haut et fort malgré les quelques gens qui peuplaient la pièce, trop excitée pour contenir sa joie plus longtemps.

    « Je veux un chien ! »


Tout sourire, elle regarda la femme sortir les documents en silence.
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:06



Aladdin & Jessie
Le meilleur ami de l'Homme


Le jeune homme avait hésité avant de sortir. Il avait vu de la fenêtre de son salon qu’il ne faisait pas beau et qu’un orage pouvait éclater à tout moment. Par contre, il devait aller faire l’épicerie alors il se motiva à sortir comme ça. Il prit son long manteau en laine gris et son écharpe jaune banane et sortit en claquant la porte malgré lui. Il ne savait pas si Kuzco dormait encore et il s’enfichait. Il était tard et il sera le temps de se lever si ce n’était déjà pas le cas. Il se dirigea à pied vers un petit marché qui était à quelques pas de chez lui et vit dans une voiture une tête qui lui semblait familière. Il fronça les sourcils et essaya de se focaliser sur le visage de la conductrice. Il réalisa après deux ou trois secondes que les vitres de ses lunettes de vue étaient sales comme si quelqu’un avait mis des doigts gras directement dessus. Il les ôta et vit une rouquine sortir du véhicule et se diriger dans une boutique où l’on vendait des animaux.

Pourquoi entrait-elle là? S’était-elle acheté des animaux? Ou peut-être allait-elle acheter de la nourriture pour ses chevaux? Il en doutait. Il n’était peut-être pas un spécialiste pour ce qui était des chevaux, mais il présumait que ces gros mammifères avaient sans doute besoin de la nourriture beaucoup plus dispendieuse que ce qu’une animalerie pouvait vendre. Trop curieux, il traversa la rue et entra dans l’animalerie pour voir ce que la rouquine faisait. La cloche tinta et des oiseaux se mirent à roucouler et des chiots à japper. Le jeune trouva que ce lieu était extrêmement bruyant et voulut s’en retourner quand il entendit la voix de son amie dire qu’elle voulait un chien. Un chien? Elle avait vraiment dit un chien? Pourquoi? C’était demandant et embêtant! Al’ préférait les chats. Enfin, il disait ça, mais il n’avait jamais approché d’un chien et il n’avait jamais eu besoin de s’en occupé. Il n’était même pas sûr à quoi ressemblait un chien.

Al’ s’avançait vers le son de la voix de Jessie puis tomba nez à nez avec elle. Elle lui sembla encore plus belle que dans ses souvenirs. Certes il voyait un peu embrouillé, mais il se dépêcha à nettoyer les verres de ses lunettes pour les mettre sur son nez et pour regarder plus nettement la jeune femme. Il vit ses traits délicats et ses yeux pétillants de bonheur d’avoir un chien à elle. Elle était simplement adorable. L’Arabe s’approcha d’elle puis lui donna un petit baiser sur le coin des lèvres sans dire un mot puis lui donna un câlin tout doux. Un petit sourire apparut sur ses lèvres et un petit soupire de bonheur sortit entre les dents du jeune homme.

« Je t’ai vu dans ta voiture… J’allais au marché et j’ai pu résister de venir te voir. »

Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:08

« Le meilleur ami de l'homme »
 
 
 
 
Jessie & Aladdin
 


Alors qu'elle se retournait, pour observer les divers animaux qu'ils vendaient dans ce genre d'établissement, les oreilles emplies de bruits animaliers, la jeune femme tomba nez à nez avec un jeune homme. Haussant les sourcils, d'abord surprise, les lèvres entrouvertes, s'apprêtant à s'excuser de sa frivolité, il fallait dire que son café et son excitation n'aidait pas à la calmer, un large sourire vint finalement étirer sa bouche vermeille. Ses prunelles émeraudes brillèrent d'une lueur étrange un moment alors que son cerveau reconnaissait enfin celui qui se tenait devant elle. En silence, elle vit ce dit visage s'approcher du sien. Lentement, ses lèvres frôlèrent le coin des siennes, et elle ne put s'empêcher de sourire d'avantage. Passa doucement une mèche de cheveux roux derrière son oreille, d'un doigt tremblant, Jessie passa ses bras derrière la nuque d'Aladdin et le serra contre elle aussi longtemps que ce dernier la garda dans ses bras.

Suite à l'accolade, la demoiselle se recula, ses traits encore plus illuminés par l'apparition du jeune homme que par l'idée d'avoir un nouveau compagnon, un chien. La jeune femme le regarda mettre ses lunettes. Elle fronça les sourcils légèrement, deux ridules creusant son front, au-dessus de son regard incrédule. Cela faisait décidément longtemps qu'elle n'avait vu le grand brun, plus longtemps qu'elle ne croyait, puisque la dernière fois, il ne portait pas de lunette. Il fallait dire qu'ils s'étaient laissé dans un silence de mort, la fois précédente, puisque Ryan avait lourdement menacé son ami du regard. Doucement, elle pencha la tête sur le côté et du reculer encore de un ou deux pas. Un petit sourire malin se dessina sur son visage, alors qu'elle se mordait discrètement l'intérieur de la joue. Bien qu'elle tentait de s'en dissuader, la rouquine le trouvait irrésistiblement mignon, et ces verres lui donnaient un nouveau genre qu'elle avait du mal à ignorer.

Pour se sortir de ses rêveries, elle secoua vivement la tête. Son bonnet de laine en profita alors pour quitter sa tête, sous l'agitation de sa dense chevelure. Se penchant pour récupérer sa coiffe, Jessie eut une bouffée de chaleur. Vraiment ? Il n'avait pu s'empêcher de venir la voir ? Se redressant d'un geste vif, quasiment brutal, la jeune femme lui tira la langue.

    « Tu avais intérêt, sachant que tu m'avais reconnu ! »


Elle lui adressa par la suite, un doux clin d'oeil avant de se retourner vers la dame qui était revenue, après avoir été porté les documents fraîchement signés. Cette dernière lui fit un signe de la suivre dans l'arrière-boutique pour voir les chiots d'un peu plus près, non pas de derrière ses vitres épaisses. Empoignant la main d'Aladdin au passage, la jeune femme s'exécuta.

Cela prit plusieurs longues minutes avant que son choix ne fut fait. Ils étaient tous si adorables, si gentils ! Leur bouille la faisait fondre chaque fois que ses yeux se posaient sur l'un d'eux. Mais elle ne put résister à une petite femelle husky qui restait assise dans son coin. S'agenouillant doucement, la jeune femme tendit la main et patienta. Bien vite, le chiot ne put s'empêcher de venir la voir et de lui lécher doucement les doigts. Glissant ses mains sous les pattes de la petite chienne, Jessie la hissa dans ses bras. Âgée que de quelques mois, elle était tout simplement... A-D-O-R-A-B-L-E.

    « C'est celle-là que je veux. Je vais l'appeler ........... Molly ! »


Fière et heureuse, elle se tourna vers son ami et lui pressa doucement la main dans la sienne.

    « Ne me dis pas que tu es insensible et qu'il n'y en a pas au moins un qui te fait envie ! »


 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:10



Aladdin & Jessie
Le meilleur ami de l'Homme


Aladdin ne pouvait résister à la petite boule d'énergie qui se trouvait devant lui. Elle était tellement mignonne et pleine de vie! Elle lui semblait a chaque instant encore plus belle qu'elle l'était quelques secondes plus tard. Il n'était pas inconnu de ce sentiment. C'était le sentiment de l'amour... Il s'avait qu'il l'aimait, mais il n'osait pas lui dire. Il ne lui avait jamais dit, enfin à ses souvenirs, et il ne comptait jamais lui dire. Cela allait provoquer beaucoup de problèmes pour quelques mots. Elle avait Ryan qui semblait être un bon garçon pour elle, malgré qu'il soit plus jeune, et lui de son côté il avait sa fiancée. Oui, fiancée. À son arrivé à New York il ne cessait de penser à elle et de confondre les jeunes femmes mulâtre avec elle, mais désormais il n'y pensait plus ou du moins presque plus. Les seules fois qu'il y pensait c'était pour la comparer avec Jessie qui elle faisait beaucoup les choses selon lui que Jasmine.

La rouquine lui tira de ses pensées en l'emmenant avec elle voir les chiots au fond de la salle. Le jeune homme s'en tenait loin un peu effrayé. Il avait lu dans des revus que certains animaux pouvait se montrer féroces face à des inconnus et même mordre jusqu'au sang le prédateur. Il avait aussi lu que les loups pouvaient, en meute, tuer une personne en quelques secondes. Bien sûr ce n'était pas des loups, mais pour Aladdin la ressemblance était frappante. Il n'était pas sûr de vouloir et avoir un chez lui pour se faire tuer durant son sommeil. Son amie pointa un chiot husky aux yeux clairs et elle trépigna de joie. Cela fit sourire le jeune homme et apaisa un peu ses peurs. Elle lui demanda ensuite quel chien voulait-il. Un chien? Non non non! Ce n'était pas prévu! Les yeux émeraudes de la jeune femme semblaient insistant et pour lui faire plaisir se mit a regarder plus attentivement les chiots excités dans leur cage.

« Je ne crois pas que ... J'ai déjà assez de Kuzco tu sais... »

Son regard s'arrêta net sur un petit chiot endormi qui suçait le bout de sa queue et qui donnait des petits coups de patte dans le vide. Il était blanc et brun. Il semblait être un chien mélangé entre deux ou trois races. Aladdin le trouva immédiatement adorable et il ne put le quitter des yeux. Il était calme et paisible. Le nouveau favori du mulâtre se réveilla et s'étira de tout son long avant de se déplacer en zig zagant jusqu'à la vitre. Il était là en le regardant et en frétillant la queue dans tous les sens. Le chiot semblait déjà l'avoir adopté. Il jappa et fit sursauter Aladdin qui était dans une profonde contemplation. D'un juste automatique et brusque, le jeune homme prit la main de son amie pour se sécuriser. Le chiot ce mit alors à lécher la vitre avec sa petite langue rosée.

« Je crois que je vais prendre ce chiot ... » Dit-il en le pointant de sa main libre.

L'Arabe n'était pas sûr de ce qu'il avançait, mais il semblait qu'il y avait déjà un fort lien entre les deux individus et qu'il avait hâte de l'apporter chez lui.
Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:10

« Le meilleur ami de l'homme »
 
 
 
 
Jessie & Aladdin
 

Il se tenait en retrait, sans un souffle plus fort que le son d'un murmure. Malgré que toute son attention soit portée sur les petits chiots tous plus agités les uns que les autres, Jessie ne pouvait empêcher son regard brillant de glisser sur la silhouette musclée de son ami. À chaque fois, lorsqu'elle s'apercevait de cette répétition de geste inconscient, la rouquine détournait brusquement la tête. Elle sentait la chaleur lui envahir le visage, ses joues prenant une couleur écarlate. Se secouant vigoureusement pour chasser ce langoureux frisson qui lui montait l'échine, la demoiselle se remettait à nouveau à caresser les petits chiens qui se donnaient à coeur joie dans diverses prouesses, espérant être l'heureux élus. Comme elle choisissait et baptisait sa nouvelle compagne, Jessie fit une tentative d'influencer son jeune ami pour que lui aussi adopte un des chiens de l'animalerie.

Sa réaction la surprit d'abord. Elle ne lui connaissait pas cet aspect vulnérable et effrayé. Avec elle, il s'était toujours montré si assuré, prévenant et protecteur ! Le voir ainsi arracha un sourire amusé à la jeune femme. Non pas un sourire moqueur et humiliant, mais bien un de ses sourires taquin qui cachent quelque chose. En effet, en son intérieur, la jolie rousse abaissait un nouveau rempart, une nouvelle défense de détruite. Elle fondait comme neige au soleil devant la réaction d'enfant qu'avait le jeune homme vis-à-vis les chiens. Elle secoua doucement la tête à son argumentation pitoyable concernant Kuzco. Justement, cela lui prenait quelqu'un d'autre. Un petit être aussi aimant qu'un chiot, il y a rien de mieux.

En silence, du moins, presque, puisqu'elle prenait un plaisir fou à taquiner du doigt la petite chienne qu'elle tenait toujours dans ses bras, Jessie observa Aladdin alors qu'il s'approchait d'une des vitres. Étirant le cou, la jeune femme aperçut la petite forme brunâtre et blanchâtre d'un petit chiot, endormi et tout maladroit, qui essayait tant bien que mal de se frayer un chemin jusqu'au verre à travers le papier journal déchiqueté. Lorsqu'il atteint sa destination, il se mit à japper, ses petits yeux intenses dirigés vers Aladdin qui s'était posté devant sa cage. L'ayant suivi sans bruit, Jessie sentit la soudaine emprise des doigts du grand brun sur sa délicate main. Frémissant à ce contact subit, la jeune femme leva ses prunelles émeraudes et fixa le derrière de la tête du jeune homme, les sourcils froncés, l'interrogeant du regard. Répondant à son geste brusque par une douce pression rassurante, la jeune femme tira doucement son bras pour pouvoir le regarder en face. Souriant chaleureusement, ses yeux vert dans les siens, Jessie ne pouvait être plus rayonnante qu'à ce moment.

    « Il est trop mignon ! Vous allez bien ensemble ! »


Se défaisant vivement de l'étreinte de la main du jeune homme, couvrant sa bouche de ses doigts tremblants, Jessie écarquilla les yeux, papillotant des cils vivement. La jeune femme éclata ensuite d'un doux rire avant de poser sa main dans le dos du jeune homme pour le pousser jusqu'au comptoir caisse. À l'endroit où les doigts d'Aladdin avaient touché sa peau, elle ressentait comme une vive brûlure, une cicatrice qui ne se refermerait jamais. Toujours cachée des yeux du grand brun, Jessie secoua sa tête. Il était fiancé.

    « Bon aller, c'est pas le moment de t'enfler la tête parce que j'ai dit que tu étais beau, alors tu vas aller régler les papiers de TON chien avant que tu ne changes d'idée ! Après on ira se promener, tiens ! »



Le poussant toujours vivement, la jeune femme ne regarda pas où elle mettait les pieds et s'emmêla alors les pieds dans une pyramide de nourriture pour poissons. Construction qui se détruit sous son poids maladroit. Pouffant de rire, allongée sur le ventre sur le sol, la rouquine fit signe à Aladdin de la laisser.

    « Aller, occupe-toi des derniers détails pendant que je ramasse tout ça ! »


 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:12



Aladdin & Jessie
Le meilleur ami de l'Homme


Elle lui avait fait un compliment? Tiens! Il n’avait même pas fait gaffe au sous-entendu des paroles de son amie. Ses joues s’empourprèrent et dû étouffer un gloussement pour ne pas se faire entendre par les gens qui se trouvaient autour de lui. Alors elle le trouvait beau? Si seulement il serait capable de lui dire aussi ses sentiments aussi vifs que la chaleur d’un brasier. Les yeux du jeune homme devinrent brillants de savoir qu’elle tenait toujours à lui malgré le fait qu’un autre homme avait atterri entre les deux et voulu l’embrasser, mais ses lèvres ne touchèrent à rien puisque son amie avait déjà disparue plus loin.

Il bafouilla quelques mots arabe et qui n’avait en fait aucun lien entre chacun puis s’avança vers la dame qui travaillait dans l’animalerie pour avoir son petit chiot. Quand il l’eut dans ses bras, le canidé se mit à gémir et voulut rapidement lécher le visage de son nouveau propriétaire. Il fut si insistant qu’il décrocha les lunettes du nez du jeune homme. Quand les léchouilles terminés, Aladdin remit ses lunettes puis regarda attentivement sa nouvelle acquisition. Il décida au fond de lui qu’il allait l’appeler Dexter. Dexter le chien. Il aimait.

Les pensées s’arrêtèrent après quelques secondes quand il entendit du bruit vers l’avant. Fronça les sourcils, il se mit à marcher d’un pas rapide pour voir ce qu’il pouvait bien arriver. Quand les nombreuses étagères disparurent de la vision du jeune homme, il vit Jessie étalé de tout son long sur des cannes de nourriture pour poisson. Il sourit et ne put retenir après quelques secondes de contemplation un fou rire énorme. Qu’elle pouvait être mal à droite quand elle le voulait! Bien sûr, la voir dans cet état était quelque chose d’habituelle pour Aladdin puisqu’il passait une grande partie de sa vie de New-Yorkais avec elle et qu’elle était la personne la plus mal à droite qu’il connaissait. Elle les mettait toujours dans des situations complètement grotesques. Comme disons … se retrouver sur une île avec des cannibales, jeter des vêtements dans le feu, sortir un lit d'hôpital par une vitre après une descente dans les escaliers, manger des arachides alors qu'elle est allergique, se faire tatouer et se saouler jusqu’à ne plus se rappeler de sa soirée. Ah non, ça c’était Al’.

Le jeune homme s’avança vers la rouquine et déposa le chiot au sol pour l’aider à ramasser ce qu’elle avait fait tomber. Il s’enfichait de ce qu’elle avait dit, il serait toujours là pour elle quand elle en aurait besoin, même si cela impliquait de se mettre à quatre pattes et à ramasser des cannes de nourriture pour poissons. Ils remirent assez rapidement la pyramide en place. Il ne restait plus qu’une seule boite de flocons et Al’ laissa la chance à son amie de la remettre puisqu’il ne voulait pas être tenté à nouveau par elle. Elle était comme un aimant à câlins et à baiser. Il fallait qu’il se tienne loin d’elle s’il ne voulait pas faire quelque chose de déplacé une seconde fois. Il alla au comptoir pour signer les papiers puis attendit que Jessie soit prête pour sortir du magasin avec le chiot dans ses bras et une laisse entre ses doigts qu’il avait acheté pour la mettre autour du cou de Dexter après d’être à l’extérieure.
Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:12

« Le meilleur ami de l'homme »
 
 
 
 
Jessie & Aladdin
 

Il arrivait toujours à la faire sourire. Alors que tous les deux riaient à gorge déployée devant le spectacle de la jeune femme étalée sur le sol, Jessie sentit les regards des clients et des employés peser sur leur duo, mais cela la fit rire de plus bel. Se roulant sur le sol, sa nouvelle acquisition jappant joyeusement près d'elle pour accompagner ses éclats de rire, la jeune femme eut grand mal à arrêter. Se tenant le ventre, ses abdominaux contractés la faisant souffrir, elle se redressa de peine et de misère, utilisant ses coudes, ses genoux, ses bras, les pieds d'une table, tout ce qui pouvait l'empêcher de retomber sur le parquet, tout ce à quoi elle réussissait à mettre la main dessus. Affaiblie par le rire, la rouquine tenta de reproduire la structure qu'elle avait détruite par sa maladresse, aidée contre son gré par son ami qui lui avait désobéi. Souriant de toutes ses dents, la jeune femme ramassa la dernière boîte.

Pourquoi s'était-elle imaginé qu'il allait tenter de la replacer en même temps qu'elle et qu'elle allait enfin ravoir un contact, ne serait ce qu'un effleurement avec la main du jeune homme ? Secouant sa tête, Jessie se réprimanda mentalement. Elle se faisait trop de films. Elle l'avait bien vu, alors du visionnement de la cassette, il était fiancé et amoureux. Il était humain dans son monde. Elle, elle était une poupée dans son univers. Séparé du sien. À ce moment, la jeune femme venait de trouver un point avantageux à ce fichu banquet. Elle avait rencontré Aladdin.

Alors que ce dernier réglait les derniers détails, la rouquine se pencha pour prendre de ses doigts tremblants la laisse de la petite chienne qui débordait d'énergie à ses côtés. La voir si enjouée arracha un sourire de tendresse à la demoiselle qui se dirigea, en silence avec son ami, dehors. Ils marchèrent un temps, sur le trottoir côte à côte, avec leur chiot qui ouvrait la marche.

    « Alors comme ça tu as peur des chiens ? »


Taquine, la jeune femme regarda du coin de l'oeil le grand brun, serrant doucement de sa main gantée le poignet du jeune homme avant de lui donner une vive bourrade amicale. Excitée par l'animation des maîtres, la jeune Molly sauta sur Dexter, le chiot d'Aladdin. Tous deux commencèrent alors à se livrer à de petits jeux canins, ce qui fit rigoler doucement Jessie qui les observa, attendrie. Cela se fit si vite. En deux temps, trois mouvements, la jeune femme se retrouva collée contre le torse d'Aladdin, sans liberté de mouvement. Les deux chiens qui s'étaient pris dans un jeu de course, s'étaient mis à tourner autour des deux maîtres et avaient par le fait même enroulé les deux laisses autour des gens des deux amis.

    « Tu vois ils ne sont pas méchants ! Remplis d'énergie, mais pas ... méchants. »


Le dernier mot s'était étouffé dans sa gorge, s'étant transformé en murmure, en chuchotement. Son regard émeraude avait croisé celui d'Aladdin, et mal à l'aise, Jessie se mit à rigoler doucement, gigotant légèrement pour se défaire des laisses.

 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:17



Aladdin & Jessie
Le meilleur ami de l'Homme


À l’extérieure, le jeune homme se pencha pour être la hauteur au chiot puis lui mit la laisse autour du cou. Il semblait heureux d’être enfin libre et il voulut courir dans tous les sens pour découvrir le nouveau monde qui s’ouvrait à lui. Al’ sourit et se laissa guider par Dexter qui se dirigeait vers les boutiques aux vitrines multicolores. Jessie le suivait à quelques centimètres de distance et Molly avait déjà l’air d’apprécier son compagnon canin. Molly et Dexter étaient en quelque sorte comme Jessie et Aladdin. Ils étaient tous les deux d’une autre race, mais pourtant ils ne pouvaient s’empêcher de bien s’aimer. Le jeune homme regardait du coin de l’œil la rousse puis fit un petit sourire. Le genre de sourire blanc et parfait que toutes les filles adoraient et qui les faisaient craquer. Son sourire disparu à l’instant même que son amie lui fasse rappeler qu’il n’aimait pas vraiment les chiens.

« J’ai pas peur des chiens! Tu racontes n’importe quoi! » Avait-il dit sèchement « Bon… Oui d’accord j’avoue. Mais ce n’est pas vraiment avoir peur… Je ne connais seulement pas leurs habitudes de vie et … Et pour dire vrai, c’est la première fois que j’en vois un… »

Détournant le regard à nouveau vers les chiens, Aladdin fronça les sourcils et mit ses mains dans les poches de son manteau. Il se trouvait tellement con d’avoir peur de petites choses si gentilles et si taquines quand il avait déjà sauvé Agrabah à plusieurs reprises de vilains monstres. Un chiot! Pourquoi avait-il peur de ça? Il avait à peine eut le temps de répondre à cette question que les chiots se mirent à jouer en se tirant les oreilles et à tourner en rond autour de leurs nouveaux propriétaires. Ils tournèrent si bien autour des deux amis que ceux-ci se retrouvèrent ligotés ensemble en plein milieu du trottoir. Ils étaient très proche l’un de l’autre et le regard du mulâtre ne voulait et ne pouvait pas décrocher de celui de la cowgirl. Elle était si jolie. Il sourit et sortit un petit rire timide à la suite de ce qu’elle venait de lui dire.

« Oui… Ils sont gentils… A-Arrêtes de gigoter comme ça, je …Je suis bien comme ça, prêt de toi… »

Le jeune homme approcha lentement sa tête vers celle de son amie et ferma les yeux. Son cœur battait très fort et il sentait tous les membres de son corps trembler d’excitation et de gêne. Il allait vraiment poser le geste qu’il souhaitait faire depuis des mois.
Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:18

« Le meilleur ami de l'homme »
 
 
 
 
Jessie & Aladdin
 

Le temps s'arrêta pour la jeune femme. Elle leva des yeux vert aussi brillants qu'une émeraude miroitant au Soleil. Une étincelle si vive dans ce regard si expressif. S'immobilisant d'un coup, Jessie plongea son regard dans celui d'Aladdin, ses lèvres rosées entrouvertes, l'expression béate suite à ce qu'elle venait d'entendre. La demoiselle ne s'attendait pas à de tels propos venant du jeune homme qu'elle côtoyait que depuis quelques mois, alors qu'elle croyait le connaître depuis toujours. Clignant des yeux à plusieurs reprises, battant de ses longs cils qui à force de battre de la sorte finiraient par déclencher un ouragan, la jeune femme pivota légèrement, pour se retrouver face à face avec son ami.

Jessie n'arriva pas à y croire. Ses deux yeux grands ouverts, elle regardait le jeune homme se pencher vers elle. Surprise, elle n'osait bouger. D'un geste qui lui fut difficile vue l'étrange position qui ne lui offrait pas autant de liberté qu'elle en souhaiterait, la jeune femme réussit à glisser sa main jusqu'à ce que ses doigts effleurent la joue du brun qui se rapprochait toujours. Lentement, ses paupières s'abaissèrent sur ses prunelles lumineuses. Alors que ses doigts progressaient doucement jusqu'à la nuque du jeune homme et qu'elle tendait les lèvres pour toucher aux siennes, leur premier baiser lui revint en mémoire, comme un flash, avant de disparaître aussi vite qu'il était venu. Cette scène remontant à la surface, Jessie ne put l'ignorer.

Ouvrant brusquement les yeux, la rouquine posa ses doigts contre les lèvres du jeune homme, alors qu'elle tentait un pas de recul. Malheureusement, les laisses toujours tendues au plus haut point, restreignirent le geste qui lui causa une grave perte d'équilibre. Tournant les bras en moulinet deux ou trois fois vivement, Jessie finit par accrocher ses doigts dans le col du chandail du jeune homme, et l'attira dans sa chute. Roulant sur le sol neigeux, Jessie se retrouva couchée sur Aladdin, toujours ligotée à lui les cheveux en bataille, avec les deux chiots tirant au bout de leur corde, toujours en pleine crise d'amusement entre eux. D'un mouvement quasiment brutal, la rouquine posa ses lèvres contre celles du jeune homme l'espace de 3 secondes avant de se retirer tout aussi vite.

Rougissant jusqu'aux oreilles, la demoiselle évita alors ce regard qu'elle avait jusqu'à maintenant toujours soutenu. Ses mains maintenant libres, elle entreprit de démêler les laisses alors qu'elle restait toujours allongée contre le torse d'Aladdin, sans pouvoir changer sa position. Lorsque les liens furent plus amples, elle s'extirpa de cette position embarrassante. Se relevant, Jessie tendit alors la main à son compagnon pour l'aider à se redresser. Jouant dans ses cheveux roux de ses doigts gelés, la jeune femme leva ses yeux vert pour chercher le regard du jeune homme.

    « Je... Je n'aurais pas du pardonne-moi, Aladdin... Je n'ai... pas pu m'en empêcher il faut croire. Surtout après le premier... »


Jessie savait pertinemment qu'il ne se souvenait pas de leur premier baiser pour cause de trop d'alcool ingurgité. Elle ne l'avait pas blâmé, bien que son coeur s'était retrouvé blessé, mais la jeune femme n'avait pu résister de lui rafraîchir la mémoire.
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin Ven 28 Juin 2013 - 0:19



Aladdin & Jessie
Le meilleur ami de l'Homme


Ses lèvres avaient touchés celles de Jessie et cela lui semblait être le plus beau moment de sa vie de New Yorkais. Il était aimé et lui il aimait. Tout lui semblait parfait et il se fichait éperdument de Jasmine durant ce moment. Jasmine n’était rien. Rien d’autre de sa fiancée… S’il avait rencontré Jessie avant elle, aucunes fiançailles n’auraient eu lieu. Jessie tellement différente, mais portant si identique à sa fiancée. Il ne savait pas quoi faire et sa tête lui hurlait de toute arrêter et son cœur lui hurlait de continuer. Ses joues rougirent puis un sourire béat apparu sur ses lèvres sans le consentement du jeune homme. Bien qu’il essayait de le faire disparaître, il n’en était incapable tellement il se sentait bien durant cette instant.

Jessie lui parla par la suite de leur premier baiser. Oui … Il était vrai que cela n’était pas leur premier, mais pour Al’ ce l’était et il le trouvait tout simplement magique. Elle semblait vouloir s’excuser, mais n’en était incapable à cause de sa gêne évidente. Le jeune homme se contenta de la tirer à nouveau vers lui puis de glisser une de ses mains derrière la cascade rousse puis lui souffla à l’oreille quelques mots que lui seul connaissait la signification. C’était de l’arabe et le jeune homme avait pris plaisir à étirer quelques mots pour rendre la phrase beaucoup plus douce à l’oreille qu’elle pouvait l’être. Encore très près de l’oreille de son amie, il continua sa mouvement romantique avec ses lèvres en descendant le long de son cou et en lui déposant quelques baisers du bout de ses lèvres.

Sortant lentement sa tête de l’épaisse couche de cheveux, il ne pouvait s’empêcher de regarder la femme et de voir sa réaction face à ce qu’il avait fait. Elle n’était pas la première dans son cœur, mais il aimait voir l’effet qu’il faisait aux femmes. Et puis, pour lui Jessie était la plus importante. Peut-être pas la première, mais il espérait du moins qu’elle soit la dernière. Il l’aimait tellement, c‘était quelque chose de profond et beaucoup plus simple qu’aimer une princesse.

Détournant un peu le regard, il vit les deux petits chiots couchés sur le trottoir l'un par-dessus l'autre et Dexter suçait légèrement l'oreille de la petite Molly. Ils étaient trop mignons et cela donna une petite idée au jeune homme. Il regarda Jessie de la tête aux pieds puis fit un petit sourire en coin.

« Je ne sais pas pour toi, mais je crois qu'ils aimeraient bien se reposer... Viens chez moi, on prendra un café. »

L'Arabe n'attendit pas l'approbation de la jeune femme et prit Dexter dans ses bras pour éviter de le faire marcher. Restant pencher, il voulut prendre Molly dans ses bras, mais hésita un peu. Ce n'était pas son chien et puis elle n'avait pas le même comportement que le sien. Il avait un peu peur. Après quelques secondes d'encouragement personnel, il la prit puis serra les chiots contre lui pour les couper du vent froid de l'hiver que lui-même avait du mal à supporter. Si Jessie tenterait de lui dire non, elle était tout de même obligée de le suivre jusqu'à chez lui pour avoir Molly. Un plan ingénieux.  
Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Le meilleur ami de l'homme » Aladdin
Revenir en haut Aller en bas
« Le meilleur ami de l'homme » Aladdin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La bière est le meilleur ami de l'homme. [PV Damps]
» Jour 1 - Le secret de l'Espadon
» Le chien est le meilleur ami de l'homme
» Le Loup est le meilleur ami de l'Homme?
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-
Sauter vers: