Moisson Du District 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Moisson Du District 8 Dim 7 Juil 2013 - 22:19


❧ Moisson District 8
Je ne faisais pas exception à la règle. Non. Comme tout adolescent de mon district, je n,avais pas réussis à bien dormir. Je crois avoir dormi 3 heures en tout et ce n'était que par tranche de quelques minutes. Trop effrayé, je n'étais pas capable de fermer l’œil sans faire de cauchemars. La seule chose qui me différenciait des autres, c'est que jamais je ne me sentais à l’abri. 365 jours par année, j'étais terrifié à entendre mon nom durant la journée de la moisson. Tellement terrifié que je refusais que l'on ajoute mon nom un fois de plus pour de la nourriture. Résultat:  300 jours par an, environ, j'avais le ventre creux.

À la maison, nous n'avions pas beaucoup d'argent, moins que les autres. Tellement que j'étais le pauvre des pauvres... Pas très glorieux tout ça... Je n'ai jamais connu mon père. Il fut tué durant le 2ième Hunger Games alors qu'il était à la dernière année, tout comme moi en ce moment. Ma mère qui était plus vieille d'un an, avait échappée aux jeux, mais fut démolie par sa mort. Elle y avait cru pendant un moment, que mon père pouvait gagner les jeux. Il avait eu la chance d'avoir pas mal de sponsors, car savoir qu'un jeune homme allait être papa très bientôt attirait la compatissons du capitole... Ou enfin, une fausse compatissions. Je n'ai jamais su comment mon père fut tué, mais je sais qu'il était dans les finalistes. Je n'ai pas su, car ma mère n’a jamais voulu en parler... Elle sombra dans une dépression et eue du mal à s'occuper de moi à ma naissance. Ce fut une voisine et son mari qui nous aidèrent, mais tout les deux son décédés il y a 4 ans. Avec le temps, elle va mieux, mais je dois m'occuper d'elle, car elle est fragile. Si fragile qu'elle n'a pas la force de travailler. Sans père et avec une mère sans travail... Voilà pourquoi  je menais une vie misérable.

Misérable et hantée par la peur de la  moisson. Pourtant, me voilà parmi les autres garçon de mon district, attendant la dernière pige de ma vie. Dans quelques minutes, j'allais enfin pouvoir vivre en paix. Je n'allais pas entendre mon nom et j'allais  repartir chez moi, à la grande joie de ma mère. Dans  quelques minutes, elle et moi allions former une famille ''normal''. Je vis enfin l'hôtesse de notre district monter sur la scène puis nous sourit bêtement. Elle était trop joyeuse avec ses vêtement à froufrous qui déteignaient affreusement avec nos plus beaux vêtements qui étaient pourtant ternes. Comment pouvait-elle sourire ainsi alors qu'elle savait que nous avions tous peur d'être pigé? Elle nous présenta alors le film que le capitole nous avait fait pour nous inciter à nous sentir mieux , mais personnellement, ce film me donna surtout envie de pleurer.

Enfin vint la pige. Comme toujours, ce fut la fille qui fut pigée en premier. J'entendis alors le prénom Harmony sortir de la bouche du clown installé sur la scène. Les gens autour de moi applaudissaient mollement la prénommée Harmony, mais pas moi. Je me contentais de la regarder avancer, les yeux remplient de larmes. Je compatissais avec elle. J'avais beaucoup de mal à rester sans émotion alors que la jeune femme qui marchait était condamnée à mort... Tout le monde savait que jamais le district 8 ne gagnerait... C'était toujours les carrières qui avaient cette chance. Eux ils avaient la chance de pouvoir s'entraîner pour les Hunger Games. Ici nous étions trop occupé à survivre pour ce permettre un tel luxe.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Nick Wilde


Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Zootropolis/Zootopie
ÂGE DU PERSONNAGE : 32
OCCUPATION : Businessman... En quelques sortes.
LOCALISATION : New York city
MON ARRIVÉE : 17/04/2013
MON VOYAGE : 465
POINTS : 0
MessageSujet: Re: Moisson Du District 8 Mer 23 Oct 2013 - 19:47
Cette nuit là fut une nuit blanche. Bon, okay, je suis insomniaque, mais là au moins j'avais une excuse. Demain serait le jour de la moisson. J'avais déjà ajouté mon nom plusieurs fois pour nous nourrir, mon frère et moi. Après la mort de nos parents – un sombre meurtre que la police ne prendra jamais le temps de résoudre, des tenanciers de bar agressés par des alcooliques qu'ils servaient, qui ça intéresse de toute façon ? - j'avais essayé de faire face, de concilier école à temps plein en journée et travail à la manufacture le soir mais j'avais vite dû me rendre à l'évidence et abandonner l'école. Comme je n'étais pas très qualifiée, sans diplôme et jeune, mon salaire n'a jamais été une vraie source de revenus pour Peter et moi, mais nous devions faire avec. Et il faut bien se nourrir, alors oui j'avais dû ajouter mon nom contre des rations. J'ai plus de chances que la plusieurs autres jeunes de mon quartier d'être tirée au sort demain, et je ne me fais pas d'illusion, les risques que j'y passe sont assez élevés. Pourtant, il me reste un espoir, j'ai eu 17 ans la semaine dernière, ce qui veut dire que si j'en réchappe cette année, je serai tranquille puisque j'aurai 18 ans passés à la prochaine moisson. Et Peter, lui, n'en a que 9, j'ai donc quelques années pour réfléchir et mettre au point un plan pour nous faire gagner le Capitole avant qu'il ne soit en âge d'être tiré au sort. Je sais que ça paraît idéaliste, niais et tout ce que vous voulez, mais quand on vit dans la misère et le désespoir, il faut bien quelque chose à quoi se raccrocher...

Bref, c'est sans enthousiasme que je me suis levée ce matin, mais ça vous vous en doutiez sûrement. Comme l'exige la tradition, j'ai passé ma plus belle robe, coiffé mes cheveux d'un ruban et ai rejoint d'un pas traînant les filles de mon âge – en interdisant strictement à Peter de me suivre ou d'allumer la télé, si je devais aller combattre dans l'Arène, je voulais qu'il l'apprenne de ma bouche et pas de celle de ce stupide présentateur. Donc je me retrouve sur la grande place, au milieu des autres victimes potentielles, devant le film de propagande habituelle. Ils nous prennent vraiment pour des … « Hey ! On veut distraire ces nobles oisifs du Capitole, venez vous faire tuer dans l'arène, vous verrez, ce sera drôle » Ouais, à d'autres. Comme si mourir pour votre bon plaisir nous amusait ! On n'a pas des vies faciles mais on veut pas mourir pour vous distraire non plus ! A chaque fois ce film et cette cérémonie me met hors de moi, et là revoilà l'autre hôtesse bourgeoise. Elle arrive tout sourire, toute mièvre, toute endimanchée dans des vêtements que nous e pourrions pas nous acheter même avec une vie de travail, vêtements qu'elle balancera sans doute demain parce qu'ils ne sont plus à la mode. Croyez-en une pauvre fille qui travaille dans une manufacture de vêtements... Et elle glousse maintenant, quelle hypocrite ! Tout le monde sait que le District 8 n'a aucune chance. Nous ne sommes pas des carrières, nous n'avons aucun entraînement avant de se retrouver face aux autres et leurs armes, on ne peut pas se permettre ce genre de luxe... Si je m'écoutais je lui sauterais dessus, je l'égorgerais, je la massacrerais, je... Je...

Je reçois un coup de coude de ma voisine de droite et écarquille les yeux.Tout le monde me regarde. Je reste interdite un instant puis je comprends. Non ! NON ! Ce n'est pas possible ! Pas moi ! Je ne peux pas avoir été tirée au sort. On me pousse légèrement vers l'avant et je marche presque machinalement vers l'estrade. J'ai envie de hurler, de m'enfuir le plus loin possible, de me rouler en boule, de me terrer, de... Je suis tellement confuse, tout bourdonne autour de moi, je n'entends rien, ne comprends rien. Je crois qu'on me demande de parler, je ne sais pas, je pense à Peter, que va-t-il devenir sans moi ? Ce n'est un bon élève, mais il est très débrouillard, il peut s'en sortir si... Je relève la tête, encore sous le choc et le vois. Je sens monter des larmes en moi quand je croise le regard de Peter. J'ai le cœur serré, je revois les plans que j'avais fait dans ma tête pour l’emmener vivre au Capitole. J'aurais aimé que ça se passe comme ça. J'aurais tellement aimé... Mais mon petit frère essaye de courir vers moi mais se cogne contre un autre garçon. Je connais ce garçon, c'est Pégase, on a été à l'école ensemble avant que... Vous savez. Mais il est hors du périmètre de sécurité. Alors c'est lui le deuxième tribut, Pégase ? J'aurais préféré un illustre inconnu mais tout le monde connaît plus ou moins tout le monde ici, alors... Au moins ce n'est pas un de mes amis... Quoique des amis j'en ai pas des masses de toute façon... Mais on s'en fiche, il faudra que je remercie Pégase pour avoir, même involontairement arrêté la course de mon frère. Au moins maintenant il est en sécurité avec les spectateurs.

Je regarde Pégase monter sur scène. Il est pâle comme la mort, je crois qu'il va s'évanouir. Je fais quoi, je vais le soutenir ? J'hésite, dans quelques semaines je serai face à lui et je devrai le tuer avant que lui ne le fasse... Mais il a sauvé mon frère des coups de bâton que son geste ont failli lui apporter alors je fais un pas vers lui et lui tends la main. Sans le regarder. J'ai les yeux rivés sur l'hôtesse, si un regard pouvait tuer, elle serait morte 100 fois au moins. Elle fait un commentaire sur le geste que je viens de faire et je ne pourrai plus jurer de rien. Je crois qu'elle s'en est rendue compte parce qu'elle a effacé son sourire niais pour s'adresser à son public. C'est ça, qu'elle profite bien de son heure de gloire, moi je vais détailler un peu plus mon nouveau « partenaire ». Il n'ose pas me regarder, je crois que les mêmes choses que moi lui ont traversé l'esprit. Il a l'air sonné, alors c'est à ça qu'on ressemble de l'extérieur quand ça nous arrive ? J'essaye de lui parler, je ne me soucie pas fondamentalement de lui, je dois gagner, pour Peter, mais si glisser un petit mot gentil peut attirer l'attention d'éventuels sponsors...


« - Pégase ? Tu es très pâle.. Écoute, je sais que c'est très dur et tragique, mais si tu ne te reprends pas, tout le monde va penser que tu vas mourir sans te battre. Tu ne veux pas laisser ta mère toute seule, si ? Essaye au moins de faire bonne figure pour t'assurer quelques sponsors... »

Chuchoté, mais assez fort pour que tout le monde entende la gentille petite Harmony qui prend soin de son partenaire de district, même si ça pourrait lui être fatal, le plan parfait pour commencer. Enfin, je veux dire, qu'est-ce qui pourrait aller mal ? A moins qu'une deuxième bonne nouvelle vienne ensoleiller ma journée si radieuse, mais ce serait vraiment improbable, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moisson Du District 8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» II,1. la moisson du district quatre
» II,1. la moisson du district un
» II,1. la moisson du district cinq
» VI,2. la moisson du district quatre
» IV,1. la moisson du district huit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: Hunger Games !-
Sauter vers: