Partagez | 
 

 Moisson District 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Moisson District 11  Lun 8 Juil 2013 - 16:39


« I'm a lover not a fighter... »





"Tu me promets que tu seras toujours mon amoureuse pour toute la vie de tout le temps?..."

"Bah oui, je te le promet."

Il avait tout juste eu le temps de lui donner son bandana rouge, comme une preuve de cette promesse. Ensuite, son père était venu le chercher et il avait perdu son premier amour. Il lui restait seulement le souvenir de son paternel et de son manque de tact avec son fils unique. C'était plus un dictateur qu'un père en vérité et Boogey n'avait jamais vraiment su s'entendre avec lui.

Aujourd'hui ne faisait pas exception...

Il ne savait probablement même pas qu'il était partit pour la moisson et Boogey s'en fichait bien qu'il le sache. A dix-huit ans, son père le considérait seulement comme un bon à rien qui ne méritait même pas d'être son fils. Alors qu'il rentre un jour chez lui ou non, ça ne chamboulerait la vie de personne.
Il y était allé sans entrain, d'autant plus que ce n'était jamais très joyeux de se rendre à ce genre de cérémonie pompeuses qui ressemblaient davantage à un abattoir protocolaire qu'autre chose. Mais pour le peu d'intérêt que Boogey portait à sa vie, il se fichait bien de savoir s'il allait y passer ou non. Jusque là, il y avait échappé mais tout était possible après tout. Alors comme toujours, il avait sa place au milieu de la foule et s'intéressait plus aux expressions terrorisées des faiblards et aux allures fières des plus courageux qu'à toute la mise en scène organisée par le Capitole. De toutes façons, il verrait encore deux pauvres innocents se faire traîner de force dans cette boucherie. Peu importe qui irait, ce serait un massacre. Et même si le Capitole prétendait le contraire, c'était un combat purement déloyal qui poussait juste à la violence. Mais les gens avaient besoin de ça pour être maintenus à leur place. Un simple divertissement pour leur faire oublier la détresse de ce monde.

Et c'est partit...

Premier tribut. Un nom au hasard, une donzelle monte sur scène où elle est attendue par l'hôtesse. Boogey lâche un rire amer en songeant à la folie qui l'attend dans l'arène. Vu sa carrure, elle ne survivra pas longtemps. Intérieurement, l'adolescent de dix-huit ans seulement plaignait le pauvre type qui allait devoir supporter ça et survivre voir protéger cette déb...

"DANTE BOOGEYMAN!!"

Le brun se figea, une mèche de cheveux dépassant de son bandana noir encore entre deux doigts. Il cessa de jouer avec immédiatement même s'il resta le bras levé un instant en voyant les regards se tourner vers lui. Il faut dire qu'il n'était pas parmi les moins connus du district. Réputation de bad boy et paria officiel du coin. Vous voyez le genre...

"... Super, au moins c'est pas mon vieux qui me massacrera ce soir."

Il replaça son bandana correctement, même pas fier de son sarcasme. Pour lui, tous les combats se valent. Les Hunger Games, c'est jamais qu"une bagarre de plus. Seul le résultat change. Là, il ne finira pas tabassé à l'arrière d'un bâtiment ou exclu comme toujours.

Il sera mort.

Tant pis. Ici, il ne vaut rien. Personne ne vaut plus rien. Aux yeux du Capitole en tout cas. Pour Boogey, il y avait bien quelqu'un qui comptait encore...
Mais il n'a plus le choix. Il avait soupiré en lever les yeux vers l'hôtesse qui le priait de monter sur la scène où il se dirigea.

Tous à l'abattoir, et avec le sourire...

"J'suis vraiment un poissard..." marmonna-t-il en remontant son bandana comme à son habitude




Dernière édition par Oogey D. Boogeyman le Jeu 25 Juil 2013 - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Moisson District 11  Jeu 18 Juil 2013 - 0:04



Sally & Boogey


« DANTE BOOGEYMAN!! »

Erreur 404, arrêt cardiaque, le cerveau va procéder à un redémarrage.

« Tu me promets que tu seras toujours mon amoureuse pour toute la vie de tout le temps?... »
« Bah oui, je te le promet ! »


Une simple petite promesse, le dernier jours de l'année en maternelle. Juste deux enfants qui n'allaient pas se revoir avant un moment, elle en première année de maternelle, lui en dernière, ils ne seraient plus dans la même école l'année prochaine, mais peu importe, il lui avait offert son bandana, alors c'était du sérieux pour la gamine rousse qu'elle était. Et une dizaine d'année plus tards, la même rouquine, un bandana rouge porté en bandeau dans ses cheveux n'avait pas oublié sa promesse. Si elle la tenait ? Bonne question. En tout cas, lui ne devait pas s'en souvenir de cette promesse, mais qu'importe, elle était son amie, ça lui suffisait. Du moment qu'elle était près de lui ça lui suffisait. Et puis, c'était un peu la seule personne qui se préoccupait un minimum d'elle et qui ne la rejettait pas. C'est bête hein, mais quand on est rousse et aussi pâle qu'elle dans un district ou les gens non colorés sont rares, ce n'est pas forcément facile tout les jours. Mais il était là et c'était ça qui faisait toute la différence. C'est surement pour ça qu'elle a fait ça. Qu'elle a fait quoi ? Oh pas grand chose en sois... Elle a juste dis quelques mots... Trois pour être précises... Je. Suis. Volontaire. C'était sortis tout seul, elle n'avait pas pu s'en empêcher lorsque l'hotesse les avait demandé. C'était totalement fous... Mais elle ne regrettait pas. Après tout, elle préférait passer encore un peu de temps avec lui que de vivre une longue vie en l'ayant vu crever à la télé. C'était de la cruautée pure ce que le Capitol faisait, on arrachait des gens à leurs familles, à leurs amis et on forçait les dits familles et amis à les observer se faire tuer par d'autre gens sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Mais elle ne le evoulait pas... Elle préferait crever avec lui dans l'arène que de l'observer. Elle releva la tête et s'avança doucement vers l'hotesse, tentant de garder un visage plus ou moins neutre alors qu'elle prononçait son nom face à l'hôtesse qui le répetat avec une joie indéçante. Elle avait l'air si heureuse d'être là, à présenter des gens morts. Oui, il fallait l'avouer, c'était ce qu'ils étaient, des gens morts. Ils mourraient tous, sauf un. Et ce ne serait pas elle, elle le savait, et elle l'acceptait. Elle avait beau ne pas savoir ce qu'il y avait après la mort, ce serait toujours mieux qu'ici. Elle attendit la fin de la cérémonie avant de se rendre dans elle ne savait quelle salle où elle était censée voir une dernière fois ses proches. Tu parles, à part sa blondasse de soeur et son beau père, elle n'avait pas de proches et elle était soulagée qu'ils ne soient pas venus. Elle patienta donc jusqu'à ce qu'on vienne la chercher pour monter dans le train et s'executa sans dire un mot. Et que le sort lui soit favorable...

(c) by Miss Amazing for P.R.A.


Dernière édition par Sally L. Boogeyman le Lun 5 Aoû 2013 - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Moisson District 11  Mer 31 Juil 2013 - 17:23


« I'm a lover not a fighter... »





Ses doigts se crispèrent net sur le bandana qu'il replaçait nerveusement sur sa tête. Il avait beau ne pas le montrer, il commençait à avoir peur pour sa vie. Et plus seulement la sienne à présent.

"Sally! Pourquoi t'as fait ça?!"

Il avait regardé la fille désignée redescendre avec joie de l'estrade pour y laisser sa place à la rouquine à qui Boogey adressait désormais un regard horrifié. Il ne comprenait pas pourquoi elle avait fait ça. Elle signer pour l'Enfer en se portant volontaire. Et s'il se fichait bien d'abandonner à son sort la désignée à un moment ou à un autre du jeu, il ne se voyait pas perdre Sally pendant ce massacre ridicule. Et il avait des milliers de raisons de vouloir la protéger de ça. Peut-être même plus encore. Il avait prit plusieurs raclées déjà, juste parce qu'il avait voulu prendre sa défense et lui éviter des ennuis. Il jouait les héros à défaut d'en être réellement un...
Boogey n'en revenait toujours pas. Il n'arrivait pas à croire que Sally avait fait ça. Elle était pire qu'inconsciente. C'était du suicide de se porter volontaire pour les jeux.
Cela dit... il devait bien admettre qu'il aurait fait de même pour elle. Il ne l'aurait jamais laissée seule pour subir une telle épreuve et il aurait préféré être là jusqu'à son dernier souffle plutôt que la laisser à son triste sort sans rien y changer. Elle comptait tellement pour lui, tellement plus que n'importe qui d'autre. Mais ce n'était pas réciproque, pas de la même manière. C'était sa seule amie, et vice versa, mais Boogey ressentait davantage que de l'amitié à l'égard de Sally, même s'il ne le lui avait jamais avoué, préférant agir dans l'ombre pour l'aider et la protéger surtout.

Chose qu'il comptait faire pendant les jeux.

Mais d'abord, il fallut dire adieu à sa famille. Pour l'adolescent, ça signifiait surtout croiser son père si tant est qu'il prenait la peine de venir voir son fils pour sans doute la dernière fois. Vivant, en tout cas. Il aurait peut-être le plaisir de le voir mourir, même si Boogey doutait que cela intéresse son géniteur. Un accident, voilà tout, il était un accident non désiré qui avait eu le privilège de ne pas mourir tout de suite. Et après dix-neuf ans, son père allait ENFIN être débarrassé de lui, comme il devait être ravi...
A la grande surprise de Boogey, lorsqu'il fut conduit à la mairie pour y dire adieu à sa famille, son père y était. Il eu un bref espoir l'espace d'un instant... avant de se retrouver face à son père dont il n'osa même pas croiser le regard.

"Au moins pour une fois, tu ne reviendras pas à la maison si tu échoues..."

Ce furent ses seuls mots et Boogey - Dante de son vrai nom - n'osa même pas y répondre et regarda son père partir sans se retourner en songeant qu'il n'aurait même pas dû s'attendre à la moindre pitié de sa part. Il n'y avait jamais eu droit, pourquoi aujourd'hui serait différent?...
Et aller, encore l'impression d'être traité comme un veau mené à l'abattoir. On le traînait dans tous les sens depuis qu'il avait été tiré au sort, et ça, ça lui déplaisait par dessus tout. D'autant plus qu'il n'avait pas lâché un seul mot depuis tout à l'heure. Et même en arrivant dans le train supposé les conduire droit à leur mort, il ne daigna pas prononcé un mot pendant un long laps de temps, préférant ruminer sa colère à l'égard de Sally qui sacrifiait inutilement sa vie. Jusqu'à ce qu'il craque et n'attrape violemment Sally par son haut pour la plaquer contre l'une des paroie de l'intérieur du train.

"Pourquoi t'as fait ça?! T'es complètement maso ou t'as vraiment rien dans le crâne?!" lâcha-t-il finalement en la regardant sévèrement droit dans les yeux


Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Moisson District 11  Lun 12 Aoû 2013 - 2:40
[quote="Sally L. Boogeyman"]



Sally & Boogey


Peut être que oui, elle n'avait rien dans la tête, mais à part lui, elle n'avait rien tout court. Et c'est vrais, elle ne tenait à personne dans la ville qu'elle quittait à présent, elle n'avait pas vraiment d'amis, et quand à sa famille, elle préférait dire qu'elle n'en avait pas, c'était beaucoup plus simple et à peu près vrais. Elle ne s'entendait vraiment pas avec son beau père et sa blondinette de soeur alors elle n'avait personne à regretter à part lui. Et puis elle n'aurait pas supporter de devoir rester là, loin de lui à le regarder se battre et peut être mourir. Honnêtement, elle espérait déjà mourir avant lui, elle savait que de toute façon elle n'avait aucune chance de gagner alors que lui en avait, il savait se défendre, elle était persuadé qu'il avait une chance contrairement à elle. Oui, elle s'était portée volontaire sans avoir aucun espoir de gagner, mais de toute façon, elle n'aurait pas survécu longtemps sans lui, elle se serait laissée mourir où pire alors il valait mieux vivre ses derniers instants avec lui. Même si lui n'avait pas l'air enchanté de la voir vu la violence avec laquelle il l'avait plaqué contre le mur. Mais elle le comprenait un peu, elle aussi lui en aurait voulu si les rôles étaient inversés, mais elle ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir un peu de ne pas comprendre. C'est surement pour ça qu'elle soutenait son regard bleu sans faillir.

« Et tu voulais que je fasse quoi ? Que je reste là bas à te regarder à la télé dans un putain d'abattoir ? Je peux pas, je veux pas... »

Peut être qu'au fond, elle l'aimait un peu trop. Peut être qu'au fond, ça n'avait pas changé depuis la maternelle. C'était stupide, peut être qu'elle se raccrochait à lui parce qu'elle savait que ce serait surement la dernière personne amicale qu'elle verrait mais qu'importe, de toute façon, elle serait bientôt morte, alors ça n'avait plus d'importance, elle n'avait plus rien à perdre. Mais de toute façon, au fond, qu'est ce qui peut bien avoir de l'importance ? Sa vie, elle venait de réaliser qu'elle s'en fichait bien. Sa famille ? Certainement pas. Au final, elle ne tenait pas à grand chose à part Dante, alors non, elle ne laissait rien derrière elle et n'avait rien à regretter. Elle finit tout de même par baisser les yeux, un peu à contre coeur.

« Tu peux me lâcher ? Tu me fais mal... »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Moisson District 11  
Revenir en haut Aller en bas
 

Moisson District 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moisson district 7
» FETE DE LA MOISSON VALENNES 72 / 08/08/2010
» District 9
» RGM-79 GM Cold District - Zen Type
» DISTRICT 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: Hunger Games !-