Partagez | 
 

 « De moi à toi » Aladdin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: « De moi à toi » Aladdin  Lun 15 Juil 2013 - 0:31

« De moi à toi »
 
 


Jessie & Aladdin <3
 

Jessie se cala dans le siège de cuir moelleux de sa nouvelle automobile. Elle venait de se garer dans le parking d'une boutique à laquelle elle se sentait plus que liée. C'était étrange d'entrer dans cet établissement. Enlevant ses clés du contact, appuyant légèrement sur le bouton rouge pour défaire sa ceinture et elle glissa ses doigts sous le petit levier pour ouvrir la portière. La jeune femme s'arrêta et hésita, son regard lime glissant jusqu'à sa main tendue. Elle remarqua le léger tremblement qui assaillait ses doigts raffinés et délicats qui tenaient la poignée. Jessie eut un léger sourire, une esquisse qui étira ses lèvres rosées et scintillantes. Il n'était plus rare de la voir avec un léger maquillage lorsqu'elle sortait. Surtout lorsqu'elle devait rejoindre Aladdin.

La jolie rousse fréquentait le jeune homme depuis plusieurs mois déjà. Dès son arrivée à New-York, la poupée avait fait laissé entrer le jeune homme dans sa vie. Elle ne l'avait pas laissé se faire désirer. Leurs débuts avaient été houleux et agités, entre un affront avec des indigènes ainsi qu'une visite à l'hôpital, ils avaient quand même lié une amitié qui doucement, s'était solidifiée et métamorphosée. Des sentiments avaient grandit en son être pour ce personnage de Disney, qui vivait les mêmes choses qu'elle. Il la comprenait tout comme elle pouvait le faire. Et c'était dans la représentation de leur monde dans la vision des New-Yorkais qu'ils allaient se retrouver. Bien qu'ils se voyaient quotidiennement, le coeur de la demoiselle battait à la chamade. Peut-être était-ce la requête qu'elle avait fait à Aladdin qui la rendait nerveuse. La rouquine avait demandé à son copain de coeur de venir avec elle pour se procurer des objets à son effigie.

La demoiselle n'avait pas encore eu le courage. Peut-être était-ce le soutien que lui donnait Aladdin qui l'aidait à tout supporter ce bagage d'émotions, elle ne le savait pas, elle aimait y croire. Profitant d'une bouffée de détermination, Jessie ouvrit la portière et sortit. De son pas sautillant, elle entra dans le Disney Store. La sonnette tinta doucement et l'ancien jouet s'arrêta sur le pas de la porte et salua poliment le commis derrière son comptoir. De ses prunelles émeraudes brillantes d'excitation, Jessie balaya les allées du regard. Elle ferait le tour plus tard. Pour l'instant, perchée sur la pointe de ses pieds, Jessie bloquait l'entrée pour essayer de trouver ce qu'elle était venu trouver.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  Mar 16 Juil 2013 - 18:32



Aladdin & Jessie
De moi à toi


Al' avait prit une éternité à ce préparer cette journée-là et il ne savait pas trop pourquoi. Certes il devait voir Jessie, mais il ne savait pas vraiment pourquoi il voulait toujours être à son meilleur pour elle. C'est vrai quoi... Il l'avait déjà, ils étaient en couple, alors pourquoi voulait-il lui plaire davantage? Peut-être parce qu'il avait peur de la perdre... Bien sûr il y avait Jasmine en cas de perte, mais il n'avait pas envie de perdre Jessie... Pour rien au monde. Elle le complétait tellement bien et avait toujours le don de le faire rire, contrairement à Jasmine qui lui faisait souvent des crises d'enfant trop gâtés par la vie. Jessie était terre à terre et c'est ce qu'il aimait d'elle. Quoi Jasmine l'était aussi? Aaaah le temps à une façon bien à lui de changer la vision des choses des gens et Jasmine était bien une des choses qu'Aladdin avait réussit à oublier.

Quand Al' fut selon lui présentable à Jessie, il sortit de son appartement et prit un taxi pour le Disney Store. Malheureusement pour lui, il resta prit dans un embouteillage monstre. Peut-être aurait-il dû prendre moins de temps pour se préparer? Maintenant il allait clairement être en retard. Il décida d'appeler son amie pour lui dire, mais il tomba sur le répondeur. Bon lui laisser un message c'était pas ce qu'il souhaitait, mais au moins il l'aurait avertis... Il resta un moment dans le taxi à parler pour lui-même en arabe. C'était long! Terriblement long! Ça l'énervait d'être en retard pour son rendez-vous avec Jessie! Le chauffeur finit par lui dire qu'il serait peut-être mieux pour lui de marcher le reste du trajet s'il ne voulait pas être en retard à son rendez-vous. Al' fronça les sourcils puis acquiesça.  C'était un très bonne idée! Il paya le chauffeur qui devait sans doute parler arabe lui aussi puisque le jeune homme ne lui avait pas parler de rendez-vous.

Il sortit du taxi puis regarda l'heure sur son téléphone portable pour se rendre compte qu'il lui restait que 10 minutes pour se rendre à leur rendez-vous. Il resta figé quelques secondes et décida finalement de courir jusqu'à là-bas. Courir était essoufflant et il se rendit bien compte qu'il n'avait plus la même énergie que quand il vivait à Agrabah. Il faut dire que se déplacer à New-York était beaucoup plus évident et puis il n'avait pas à s'enfuir de la loi... Il finit par arriver et vit qu'il y était parvenu qu'avec une ou deux minutes de retard. Il en était très fier, mais là ses jambes avaient du mal à rester en place sans trembler. Il prit une grande respiration puis tira la porte du magasin pour percuter une rouquine. Sa rouquine.

« Oh Jessie! Tu es arrivé depuis longtemps? »

Le jeune homme à la peau foncé s'essuya le front couvert de transpiration du revers de sa main puis prit l'ancienne poupée par les hanches et lui déposa un baiser sur le bout du nez. Il était très heureux d'être là avec elle pour l'aider à confronter sa peur de ce magasin. Il semblait peut-être fort, mais ce magasin l'effrayait aussi et c'était bien une des raisons pourquoi il ne l'avait jamais exploré depuis son arrivé. Peut-être qu'à deux cela serait plus facile.
Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  Ven 19 Juil 2013 - 6:20


« De moi à toi » Jessie & Aladdin

La jeune femme n'entendit pas son téléphone et le mode vibration n'était pas assez fort pour qu'elle puisse le ressentir à travers son jeans. La demoiselle rata donc l'appel de son copain qui l'informait de son retard. Ce qu'elle n'avait pas remarqué et ce qui ne la dérangeait pas le moins du monde. Jessie était occupée à repérer l'allée qui l'intéressait. Pourtant, quelque chose la retenait à l'entrée et elle n'osait faire un pas de plus, malgré le regard intrigué et moqueur du commis. Elle ne bougea de l'entrée d'où elle prenait racine que lorsqu'une collision se produisit. La rouquine bascula vers l'avant et failli s'écraser à plat ventre sur la céramique du magasin. Reprenant son équilibre avant de se retrouver le nez contre le sol, la jolie rousse entendit une voix. Une voix familière. Plus que familière. « Oh Jessie! Tu es arrivé depuis longtemps? » L'intonation masculine vibrait encore dans sa tête alors que la demoiselle se tournait pour faire face au jeune homme qui glissait déjà sa main contre la hanche de la poupée qui frémit au contact des lèvres de ce dernier. La jeune femme eut un doux sourire. Elle pencha doucement sa tête sur le côté.

« Plus ou moins, je t’attendais. Je ne voulais pas aller plus loin sans toi. » souffla-t-elle, doucement. La demoiselle esquissa un sourire éclatant. Elle glissa doucement sa main le long du bras fort et musclé du jeune homme et serra ses doigts contre le poignet de ce dernier et tira vers elle. « Viens. Je crois savoir où trouver ce que je veux te montrer. »

L’entraînant à sa suite, la jeune femme se dirigea vers une allée qui se situait au fond du magasin. De son pas sautillant et léger, Jessie parcourra les allées avant de s’arrêter, brusquement. Ses yeux s’écarquillèrent et ses lèvres s’entrouvrirent légèrement. Elle regarda par-dessus son épaule et chercha le regard d’Aladdin avant de tendre des doigts tremblants vers une des poupées disposée en position assise sur l’étagère. Elle la prit doucement et l’approcha de son visage et se tourna vers le jeune homme qui l’accompagnait.

« On se ressemble non ? »

L’ancien jouet grimaça rieuse avant de détailler la poupée de chiffon. Et dire que c’était elle. C’était une sensation bizarre. Dans le magasin, il s’y trouvait aussi des figurines et autres objets à l’effigie de son amoureux. Cependant, c’était lui, mais seulement en représentation. Alors que sur l’étalage se trouvait des tonnes de copies d’elle-même. Ce qu’elle était à l’origine. La poupée eut le vertige. Serrant tendrement le jouet contre sa poitrine, la jeune femme se tourna vers Aladdin.

« Je veux une peluche à ton effigie. »

L’air malin, la demoiselle pose ses lèvres contre la joue du jeune homme et entreprit de trouver l’allée consacrée au dessin animé d’Aladdin. Lorsqu’elle l’eut trouvé, Jessie constata qu’il y avait beaucoup plus de diversité dans les articles pour ce dessin animé que pour le sien. Un large sourire fendit son visage rayonnant. Alors qu’elle repérait les peluches qui caricaturaient le personnage principal, la rouquine s’arrêta net. Plusieurs des objets représentant le beau brun à ses côtés le montrait dans son couple initial, c’est-à-dire avec la Princesse d’Agrabah, Jasmine. La jolie rousse avait vu le film. À ce moment cependant, elle ressentit un pincement au niveau de sa poitrine. Dans un autre monde, une autre histoire, le jeune homme était lié à une autre. La poupée n’était pas jalouse excessivement, mais la peur intense de l’abandon était présente dans sa tête. Elle tenait plus qu’elle ne laissait paraître au jeune homme et voir ainsi ce qu’il était autrefois, le choix que peut-être un jour il devait affronter la terrifiait. Fronçant légèrement les sourcils, elle empoigna une figurine et la lui mit sous le nez.

« Tu en veux une ? » la demoiselle fronça le nez. « Moi, je ferais bien un petit feu ce soir. Ce serait romantique. » chuchota-t-elle, entre ses dents, espérant qu’Aladdin n’est pas entendu.

Jessie n’était pas du genre violent. Simplement, se défouler ne faisait pas de mal. Pour changer le mal de place, la rouquine s’empara d’une peluche et la serra contre elle.

( nul... dis moi si tu veux que je change quelque chose /o/ )

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  Sam 20 Juil 2013 - 18:19



Aladdin & Jessie
De moi à toi


Elle ne semblait pas avoir remarqué son retard. Bien! Aumoins il y avait quelque chose qui allait bien dans cette après-midi! Jessie le tira rapidement vers elle en zigzagant dans les allées puis ils finirent par se rendre dans la rayon qu'elle souhaitait voir depuis un bon moment. Il y avait tout pleins de personnage et de jouets sur les tablettes ce qui fit décrocher un petit sourire à l'Arabe. C'était amusant de voir que des jouets qui étaient transformé en humains ici étaient représenté en d'autres jouets. Aucun d'entre-eux était unique comme les dessins animés le sous-entendaient. Bon évidement les jouets de Toy Story étaient en fait des classiques et devaient exister bien avant le film, mais cela n'effleura pas vraiment l'esprit du jeune homme qui ne pouvait se détacher le regard des nombreuses copies à l'effigie de Jessie. Il étira son bras puis en prit une et la regarda un instant. Il était réellement amoureux de ça? Enfin non pas ça. Jessie était beaucoup plus qu'une chose aux yeux d'Aladdin. Elle était tellement plus qu'une poupée ou bien qu'une humaine. Il avait l'impression de se trouver en face de la femme de sa vie et c'était une réflexion qui mijotait dans son esprit depuis plusieurs semaines déjà.

Jessie vint lui pointé une poupée lui demandant si elles se ressemblaient. Il souffla un petit oui hésitant si cela était la réponse qu'elle souhaitait, car en fait même si elles se ressemblaient, il considérait la nouvelle Jessie comme beaucoup plus jolie encore. Elle avait de magnifiques yeux qui exprimaient tant de sentiments à la fois et ses longs cheveux roux étaient soyeux et sentaient toujours bon, contrairement à la poupée qui semblait qu'être heureuse, une fausse joie créée de toute pièce, et avait des morceaux de laines pour faire deux nattes.

Elle tira de nouveau Al' plus loin qui lui garda une Jessie à l'aspect d'origine dans ses mains. Il pensait bien la garder celle-là. Dormir avec elle lorsque son amie ne serait pas là et il pourrait ainsi lui parler lorsqu'il en aurait besoin. Oui discuter, Al' en avait eu besoin à certains moment dans ce monde. Il y avait tant de sentiments qu'il n'avait jamais vécu jusqu'à ce jour et cela le tourmentait parfois. Il ne pouvait s'empêcher d'être contrarié et fâché contre ses dessinateurs qui lui avait fait la vie dure, mais si facile à la fois quand il y pensait. Tout ce qu'il avait vécu, c'était l’œuvre de Disney! Il n'avait pas mérité ce qu'il avait eu cette dernière année grâce à eux et il s'était bien rendu compte que ce n'était pas aussi facile que cela d'être aimé par les gens. Ils se trouvèrent alors en face de petites figurines d'Aladdin et de ses compagnons. Il leur jeta un coup d’œil et sentit une marée de larmes lui monter aux yeux lorsqu'il vit Abu, Génie et Tapis... C'est trois meilleurs amis qui se limitaient qu'à être des petites choses sans valeur alors que pour lui ses amis valaient tout l'or du monde. Il s'approcha des peluches pour en prendre, mais la main de Jessie lui bloqua l'allée.

Oh mais elle avait quelque chose dans les mains? Une figurine? Al' se recula la tête puis finit par voir ce qu'elle représentait. Il fut surprit sur le coup de voir une figurine de lui enlaçant Jasmine, mais pourtant il n'aurait pas dû l'être. Enfin, il croyait que c'était bien lui à cause des habits, car pour ce qui était de la ressemblance, c'était une toute autre chose. Son nez était trop court et ses yeux trop grands et ils semblaient loucher de tout les sens... Vraiment elle lui faisait peur cette représentation de lui.

« Dis Jessie, est-ce que je ressemble VRAIMENT à ça? » dit-il sans détacher du regard la figurine. « Tu me la donne? Nous pourrions faire un feu ce soir... Ça serait.. Romantique. »

Il fit un petit clin d’œil à la rousse pour lui faire savoir qu'il n'avait pas dit cela comme par hasard. Non, il l'avait bien entendu marmonner dans son coin. Alors elle était jalouse? Comme c'était mignon! Et lui qu'il se croyait le seul à l'être dans cette relation! Non, mais vraiment, Jessie était très jolie et peut-être un peu trop selon lui puisqu'elle ne manquait pas de faire retourner les regards des gens. en même temps, il se considérait très chanceux d'avoir une aussi belle amoureuse, mais il craignait de se la faire voler, car il savait bien que l'amour dans ce monde était bien loin d'être comme celle d'Agrabah... La preuve, il avait trouvé mieux que Jasmine... Malgré le fait qu'il n'aurait jamais voulu échangé son amour pour rien au monde.

Le jeune homme lui prit des mains la figurine puis la regarda un instant avant de vouloir se séparé de sa fiancé. Bon évidement il ne réussit pas, mais l'idée était là. Il la glissa finalement dans sa poche pour se libérer la main puis prit le visage de Jessie avec elle. Il la regarda un moment dans les yeux et il ne pouvait faire autrement que de se dire qu'il était bien avec elle. Tellement bien... Tellement... Il fronça les sourcils et glissa à nouveau la main dans une de ses poches de jeans et reconnu tout de suite la petite boite qu'il trainait avec lui depuis près d'une semaine. Il ne l'avait pas encore ouvert depuis son achat et il se contentait simplement de la déplacer de pantalon lorsqu'il devait laver celui qu'il portait. Il n'avait aucune idée de quand il devrait la sortir. Il la transportait avec lui en attendant le moment parfait, mais jamais elle n'était venue jusqu'à présent.

« Tu es sûr de vouloir une peluche de moi..? Je suis tellement affreux..! »  Il regarda les autres peluches de son dessin animé et prit une d'Abu. « Abu à cent fois plus de classe que moi! Non, mais comment ils font pour avoir la morale pour défigurer le personnage clef ? »

Le jeune homme n'en revenait pas! Jessie était pourtant très jolie elle! Oui bon il faut dire qu'elle était une poupée alors la difficulté de la refaire n'était pas très complexe. Quoiqu'elle semblait un peu trop heureuse... En fait tout les jouets dans ce magasin semblait avoir un trop grand sourire ce qui donnait froid dans le dos à l'Arabe. Alors qu'il s'approchait à nouveau de la tablette pour prendre une peluche de Rajah, il entendit un bruit, une sorte d'effondrement, mais il était persuadé que ce n'était pas lui qui avait fait cela puisque tout de son côté semblait être intacte.
Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  Dim 21 Juil 2013 - 23:37


« De moi à toi » Jessie & Aladdin

Jessie ne savait comment se sentir. Nostalgique du passé, heureuse de sa nouvelle vie, chanceuse d'avoir trouvé quelqu'un de formidable pour partager ses peines et ses joies en ce triste monde, malheureuse d'être séparée de Pile-Poile et ses autres amis proches du coffre à jouets d'Andy ? Ne pouvant mettre le doigt sur la dite émotion, elle fut bien obligé de capituler face à son coeur tourmenté : c'était toutes ses réponses. Debout devant les tonnes de copies de ses amis pourtant si uniques sur chacune des étagères dédiées à son dessin animé, la demoiselle à la chevelure flamboyante poussa un doux soupir. Prenant délicatement une poupée à son effigie, elle fit la moue et se tourna vers son compagnon pour blaguer sur la ressemblance. Ce dernier s'affirma de manière hésitante. Penchant doucement sa tête sur le côté, frôlant son épaule de son oreille, elle le dévisagea en silence, le regard inquisiteur, emplit de questions muettes. De ses prunelles vertes, elle tentait de lire dans les pensées du brun, mais elle ne réussit point à sonder cet esprit si introverti.

Sortant de ses réflexions et de sa contemplation du visage de celui qui avait su prendre son coeur, Jessie lui décocha un tendre sourire avant prendre sa main et de l'entraîner vivement à sa suite. La poupée ne voulait pas se laisser entraîner dans ce tourbillon de nuances émotionnelles controversées et légèrement difficile à gérer. Sautillant, courant presque devant les rangées de jouets et autres objets de la marque Disney, la jeune femme cherchait ce qui semblait être la rangée la plus vendeuse vue l'espace supplémentaire lui étant accordé. En effet la section d'Aladdin comportait plus d'objets et autres articles du dessin animé que les autres. La jolie rousse ne put s'empêcher de sourire à l'idée qu'il était avec elle. Avec personne d'autre, mais bien elle. Passant discrètement une mèche de feu derrière son oreille, elle détourna le regard. Ce n'était pas dans ses habitudes de rougir et de détourner le regard, mais en l'occurrence, c'était une situation bien exceptionnelle. La demoiselle était amoureuse. C'est ce même sentiment qui s'embrasa à la vue de toutes les figures qui montraient Aladdin et sa fiancée, Jasmine. Fulminant intérieurement, prenant sur elle-même pour contenir ce feu qui bouillait dans ses entrailles, l'ancien jouet essaya de tourner à la blague sa jalousie. Blague murmurée, ironie susurrée. Malencontreusement, malgré son intention de maugréer pour elle-même, le jeune homme qui se tenait à proximité d'elle saisit le sens de ses paroles, et tourna la situation à son désavantage, exposant sa jalousie au grand jour. « Tu me la donne? Nous pourrions faire un feu ce soir... Ça serait.. Romantique. » Ouvrant ses grands yeux verts, elle pivota pour faire face à Aladdin, d'abord surprise, puis, lentement, un sourire étira ses lèvres rosées, une étincelle de malice brillant dans ses iris vertes.

« Parfait, je m'occupe du bois pour le feu. » lança-t-elle sur un ton qui ne laissait place à aucune discussion. « Et non, tu es beaucoup plus beau que cette représentation. »

Tournant le dos au jeune homme, la demoiselle s'empara de la plus grande quantité des figurines qui représentaient la princesse d'Agrabah seule. Elle n'allait pas brûler celui qu'elle aimait, même si ce n'était qu'un jouet. Alors qu'elle pivotait à nouveau pour faire face à Aladdin, la poupée le surprit dans une tentative de gamin. En effet, la jeune femme fronça un sourcil en regardant Aladdin essayer de séparer les deux éléments de la figurine. Un sourire en coin, elle fit un pas pour se rapprocher de lui. Elle remarqua le petit objet qu'il glissa dans sa poche et elle voulut le lui reprendre pour ne pas qu'il l'oublie là. Alors qu'elle tendait les doigts, le jeune homme prit son visage entre ses mains et elle s'arrêta dans son geste. Perdue dans ce regard si profond qui ne laissait pas le sien, Jessie en laissa même tomber toutes les petites figurines à l'effigie de la princesse arabe. C'était à peine si elle parvenait à respirer. Le contact de sa joue dans la paume du jeune homme la chatouillait. Comme s'il laissait une marque, une empreinte. Inspirant doucement, elle emplit ses poumons du parfum du jeune prince avant de glisser ses doigts sur les siens dans une douce caresse. color=#33ccff] « Tu es sûr de vouloir une peluche de moi..? Je suis tellement affreux..! Abu à cent fois plus de classe que moi! Non, mais comment ils font pour avoir la morale pour défigurer le personnage clef ? »[/color]

La demoiselle lui lança un regard de tueuse avant de resserrer son étau de bras sur la peluche qu'elle avait choisi. « Tu es mieux que n'importe quel autre jouet ici. » C'était lui ou rien. Et puis de toute façon, c'était elle qui la gardait, il n'avait pas son mot à dire. Lentement, elle sortait de sa transe et se souvint de la figurine glissée dans sa poche. À son insu, la rouquine glissa sa main dans la poche du jeune homme et attrapa tout son contenu. Lorsqu'elle ouvrit ses doigts serrés sur les objets elle en tira un trousseau de clés, la dite figurine ainsi qu'une petite boîte. Curieuse, la demoiselle reposa sur l'étagère le petit objet avant de se reconcentrer sur le petit écrin cubique et doux au touché. Après avoir lancé un regard en coin au jeune homme qui lui tournait le dos, elle l’entrouvrit, pour être tant éblouie qu'elle recula vivement. S'emmêlant dans ses propres pieds, la jeune femme trébucha et Jessie percuta brusquement les étagères. La poupée eut du mal à se ressaisir. Ce n'est que lorsqu'elle vit Aladdin faire volte-face pour la regarder et qu'elle entendit les bruits de pas de course du commis qu'elle se remit sur ses pieds agitant le boîtier, faisant tinter les clés accrochées à son index.

« Qu'est-ce que c'est ? »

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  Jeu 25 Juil 2013 - 9:46



Aladdin & Jessie
De moi à toi


Jessie était tout simplement adorable et avec elle Al' ne se sentait jamais bien longtemps triste ou bien perdu. Elle avait toujours les mots pour le réconforter ou bien pour le faire rire et c'est avec ces quelques mots qu'une réussit à lui décrocher un sourire sur son visage qui était pourtant très pensif. Ah c'était si dur pour lui de vraiment s'avouer qu'il l'aimait vraiment! C'était stupide, car les sentiments qu'il ressentait pour elle étaient bien réellement et impossible à contester (Croyez-le, il a essayer pendant près de 6 mois!). Cependant quelque chose de chicotait, l'empêchait de dire Je t'aime d'une façon naturelle. Depuis toujours, lorsqu'il disait ces trois mots à la rouquine, le visage de Jasmine lui apparaissait pendant un bref instant. Il n'en avait jamais fait un drame, se disant que c'était sans doute les souvenirs qui faisaient remonter cela à la surface, mais là, alors qu'il souhaitait la demander en mariage, il commençait drôlement à se poser des questions et il se sentait stupide de s'y être arrêté aussi tard.

Alors qu'il entendit un bruit dans l'allée, Al' se retourna aussitôt vers Jessie pour lui demander si elle avait une idée d'où pouvait bien provenir le bruit, mais alors qu'il allait jeter un coup d’œil en sa direction, il comprit alors que c'était elle qui avait fait tout ce brouhaha. Il tendit son bras pour aider son amoureuse, mais celle-ci se leva d'elle-même quelques secondes avant que l'idée lui vienne à l'esprit. En fait Al' était un peu perturbé par sa chute alors qu'il n'y avait rien dans le chemin qui risquait de la faire tomber. C'est alors qu'il vit une petite lumière entre ses doigts et un entendit un petit sons métallique. Comprenant tout de suite ce qu'était ce bruit, il glissa rapidement ses mains dans ses poches puis constata qu'elles étaient désormais vide. Oh, mais c'est qu'elle avait des tendances de voleuse celle-là! Et lui qui avait toujours réussit à déjouer les plans d'Abu, un singe dressé pour voler, voilà qu'il n'avait même pas sentit les petites mains de son amie fouiner dans son pantalon. Cette réflexion qui le débossela un peu fut très brève, car Jessie lui demanda rapidement ce que c'était cela.

« Oh ça? C'est des clefs chérie! »

Il l'avait dit d'un air moqueur, car il savait très bien que ce n'était pas du tout de cela qu'elle parlait. Oh il savait bien qu'elle parlait du coffret qui contenait une jolie bague en or assortie de diamants. Il se contenta de sourire bêtement de toutes ses dents, mais finit tout de même par soupirer et s'approcha de son amie pour lui prendre délicatement la boite de ses mains. Il recula, fit quelques pas et jeta un coup d’œil commis qui rangeait déjà le désordre que Jessie avait fait tout en dévisageant légèrement les deux jeunes adultes.

« Ah Jessie... Si tu savais à quel point je ne voulais pas que tu la voit maintenant... Je cherchais le bon moment pour ... »

Il s'arrêta de parler, surprit lui-même par ce qu'il était entrain de dire. Le bon moment... Quand allait-il arrivé? Allait-il en avoir un seulement? Peut-être devait-il forcer les événements pour que le bon moment arrive. Il regarda autour de lui, observant tout ses amis à la forme de peluche ou de figurine puis étira légèrement le cou pour se rendre compte que l'allée du dessin animé de la cowgirl était à quelques pas d'eux. Il ne pouvait pas trouver meilleur endroit pour faire sa demande, il en était sûr désormais, car tout leurs amis étaient là pour y assister. Ses mains devinrent soudainement moites, son cœur se serra davantage et se mit à battre de plus en plus rapidement et même sans rendre compte, un de ses genoux se posa au sol et il ouvrit lentement la boîte pour lui présenter officiellement la bague.

« Jessie Davis, veux-tu devenir ma femme? »

De son plus joli sourire, il regarda doucement son amie de cœur, le regarde remplit de tendresse, de peur, mais aussi de désirs. Il eut que quelques secondes entre sa demande et la réponse, mais pourtant le jeune homme avait l'impression que le temps c'était arrêté.
Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  Lun 29 Juil 2013 - 0:44


« De moi à toi » Jessie & Aladdin

Jessie avait appris du maître. La jeune femme avait seulement détourné son attention et avait été des plus fluides. N'était-ce pas la technique utilisée par le jeune homme pour subtiliser des fruits aux marchands d'Agrabah ?Se remettant péniblement debout, secouée par sa chute précédente, restant immobile un moment pour rétablir son équilibre, Jessie ne dérogea pas son regard émeraude de celui du jeune homme qui s'était tourné pour constaté les dégâts qu'elle avait encore une fois causé. La jeune femme s'affolait peut-être, malgré que ce genre de bague voulait dire peu de choses différentes. Même les poupées le savaient. Il s'agissait d'une connaissance générale universelle, même les plantes devaient savoir qu'une bague, dans la poche d'un jeune homme, contenue dans un petit boîtier de velours ne voulait dire qu'une seule chose.

Peut-être que les paroles qu'elle anticipait ne lui étaient pas destinées. Avait-il retrouvé sa fiancée ? Allait-il partir et c'était cela qu'il la gardait dans sa poche ? Probablement. Malgré ses efforts, elle courba l'échine. Ses yeux se brouillèrent lentement. Sa vue devint floue et l'image de son compagnon s'effaça tranquillement. Elle allait être abandonnée par la personne à laquelle elle tenait le plus. Encore une fois. Elle ferait tout pour le jeune homme qui se tenait devant elle. La vision passée de la voiture de la mère d'Emily dans laquelle se trouvait toujours la fillette lui revint en mémoire. Le coeur serré, la jeune femme écouta à peine les mots qui sortirent de la bouche d'Aladdin. « Oh ça ? Ce sont des clefs chérie. » Esquissant un sourire vague, pour montrer qu'elle était quand même présente, elle s'enfonça encore plus dans ses pensées. Comment pouvait-il être si adorable avec elle alors qu'il voulait partir avec une autre.

« Oh Jessie... Si tu savais à quel point je ne voulais pas que tu la voit maintenant... Je cherchais le bon moment pour ... » Il lui avait pris l'écrin des mains, et elle ne broncha pas, les yeux mouillés, rivés dans le vide. La demoiselle s'imaginait les pires scénarios. Elle s'emportait vite, la rouquine. Perdue dans ses pensées, Jessie vit sans le voir, Aladdin reculer pour ensuite se tourner et poser un genou au sol. À nouveau, la demoiselle eut un mouvement de recul involontaire. Elle faillit tomber en raison du commis à quatre pattes qui ramassait son désordre. Elle voulut se pincer, mais elle n'y arriva pas. Figée dans l'émotion, ses yeux se vidèrent de ces larmes de chagrin pour se remplir de larmes de joie tout aussi vite. Portant ses mains à ses lèvres tremblantes, elle hésitait. Crier, sauter, danser, courir, tout détruire ? Alors que toutes ses actions se bousculaient en choix de réponses, la poupée se contenta de d'abord répondre.

« Oui. » souffla-t-elle, doucement. C'était irréel. Comment cela se pouvait-il qu'une poupée de Disney et Pixar soit ainsi demandée en mariage. La demoiselle peinait à croire que c'était là son avenir qui se présentait à elle.« ALLLLLL !»hurla-t-elle avant de lui sauter au cou. « Je t'aime.»

Jessie n'avait aucune retenue à dire ces trois qui sonnaient si bien lorsqu'elle les lui adressait. Elle ne s'en lasserait jamais. Agrippée au cou de son compagnon de coeur, la rouquine enfouit sa tête contre la peau chaude du jeune homme. Son coeur battait à tout rompre contre sa cage thoracique. Ne pouvant contenir autant de joie et de bonheur, elle le lâcha vivement avant de s'élancer dans les allées. Tous ses amis étaient là. En quelque sorte. Ils faisaient office de témoins, témoins du bonheur infini de la demoiselle. C'était indescriptible comme sentiment. Jessie se sentait légère. Toute peur tout doute dissipé de son corps, de son esprit. Rien excepté la gravité ne pouvait la retenir au sol. Il y avait des ailes qui lui étaient poussés dans le dos. La rouquine aurait pu vivre de cette sensation pour le restant de ses jours. Aimer est un sentiment fabuleux. Être aimé par l'être désiré est un sentiment impossible à mesurer, à représenter, même par les phrases les plus à l'eau de rose. Sa vie prenait un sens, elle posait un nouveau morceau dans le casse-tête de ses envies, de ses rêves, de ses projets. Le bonheur à l'état le plus pur émanait du sourire intarissable de la poupée qui était revenue à l'allée d'Histoire de jouets.

Elle aurait tant voulu partagé ce moment avec eux. Dans leur monde, cela aurait été le cas. Sans être animés, ils auraient entendu et vu toute la scène. Cela faisait un souvenir très beau à raconter, il est vrai, mais c'était à ce moment précis qu'elle aurait voulu étreindre la pelucheuse encolure de Pile-Poil, qu'elle aurait voulu secouer Woody de toutes ses forces. Le besoin de partager cet amour lui était nécessaire, essentiel, voir vital. Elle tourna alors la tête et regarda de loin celui qui venait de lui faire sa demande. Maintenant, elle avait Aladdin aussi. Et il était présent depuis le début. Reprenant son calme, du mieux qu'elle put, elle revint aux côtés de son aimé et se colla contre lui, brûlante de bonheur, bouillante d'amour, avide de partage. Appréciant l'étreinte un long moment, la demoiselle fut dérangée par le commis qui souhaitait leur offrir les peluches à condition qu'ils sortent. Confuse, mais trop heureuse pour s'énerver, Jessie embrassa tendrement Aladdin avant de le prendre par la main, et les bras garnis d'une peluche à l'effigie du jeune homme, d'une poupée à sa propre effigie ainsi qu'une de Pile-Poil, et de se diriger vers la sortie, le pas léger et sautillant, comme à son habitude.

À l'extérieur, la demoiselle eut un petit rire à la pensée de leur première rencontre.

« Si jamais tu me dis que tu veux te marier sur une île, je t'avertis, je refuse. Ou tu auras un plâtre comme cadeau de mariage et une nuit de noce à l'Hôpital. »

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  Mar 30 Juil 2013 - 6:07



Aladdin & Jessie
De moi à toi


Elle avait dit oui? Elle avait vraiment dit oui?! Alors que Jessie lui sauta au cou, Al' resta bouche-bée. Il ne savait pas trop comment réagir. En fait, il n'avait même pas réfléchit une seule seconde qu'elle aurait pu lui dire oui. Pas qu'il n'avait pas confiance en lui, mais plutôt parce qu'il n'avait pas réalisé qu'il y avait 50% de chance qu'elle lui dise oui. Finalement le jeune homme sourit de toutes ses dents et serra très fort contre lui sa nouvelle fiancée. Ah fiancé il aimait se dire dans sa tête qu'il était officiellement fiancé... À deux femmes..! Il secoua vivement sa tête comme si cela l'aiderait à oublier ce bémol puis continua à serrer fort Jessie contre lui. C'était un moment terriblement parfait et il n'y avait plus rien autour d'eux, même pas le commis qui semblait énervé par tout les cris qu'ils avaient pu pousser depuis leur arrivée. S'il savait seulement qu'ils étaient sage à ce moment...

L'Arabe prit la main de la jeune femme lorsqu'elle se calma un peu puis il glissa la bague de fiançailles dans son annulaire. Désormais tout hommes qu'elle verrait sauront qu'elle appartient déjà à quelqu'un. Il aimait cette idée et il décrocha un large sourire. Un sourire qui ne dura que quelques minutes, car le commis qui venait tout juste de terminer de ranger les boites que la rouquine avait fait tomber au sol leur demanda de quitter en échange des peluches qu'ils tenaient précédemment dans leurs mains. Oh, mais c'était une vraie petite fortune qu'il leur offrait là! Ils étaient si embêtant que cela? Al' se sentit quelque peu vexé, mais il se contenta de faire un faux sourire à l'employer pour lui faire comprendre que le compromis marchait.

Le jeune mulâtre prit les peluches de ses amis ainsi qu'une poupée à l’effigie de Jessie puis se dirigea vers elle vers la sortie. C'est alors que le commis d'un ton à la blague lui demanda s'il ne se nommait pas Aladdin pour avoir le surnom de Al' et pour se promener a son âge avec des peluches de ses amis. Le jeune prince se contenta de sourire naïvement et fit un petit salut avec sa main libre ce qui laissa perplexe de commis. Ah les gens dans ce monde le faisait bien rire quand même. Et s'il faisait le lien avec Aladdin et une certaine Jessie Davis, il risquait bien d'avoir une crise cardiaque dans les allées du Disney Store

À l'extérieur du magasin Jessie fit une petite blague à propos de la localisation du mariage. Ah sur une île déserte, pourquoi pas! Al' ne pu s'empêcher de rire aux éclats à cette idée, mais il la rassura rapidement qu'ils pourraient faire cela à la mairie de la ville avec quelques-uns de leur amis. D'accord ce n'était pas le merveilleux mariage que les deux souhaitaient avoir, mais il était impossible pour eux de se marier dans une église puisqu'ils n'étaient pas du tout de la même religion. Lui était musulman et elle, elle était... Eeeuh... Une poupée pouvait avoir une religion?

« Je ne sais pas encore pour le mariage ma chérie, mais aller à Paris pour notre nuit de noce, je crois que ça serait parfait. »

À ces mots, il la prit à nouveau dans ses bras et l'embrassa passionnément. Il lui murmura à l'oreille qu'il l'aimait plus que tout au monde et qu'il ne se voyait pas sans elle. Pour la première fois, il ne pensa même pas une seconde à Jasmine. Elle était de l'histoire ancienne et il ne pourrait pas vivre sans la cowgirl. Alors qu'il la serrait dans ses bras malgré les peluches qui prenaient une grande place entre eux, son téléphone sonna et dû répondre quand il vit que c'était Mathew qui l'appelait. Il savait malheureusement pourquoi il l'appelait.

Il décrocha en soupirant, écoutant distraitement ce que son patron lui disait puis accepta sans conviction. En fait, il devait garder Alicia ce soir comme tout les soirs depuis une semaine. C'était un peu frustrant surtout qu'il voulait passer du temps avec Jessie, mais il ne pouvait rien refuser à Mathew s'il ne voulait pas perdre son emploi.

« Je suis désolé, Mathew à besoin de moi, mais on se revoir bientôt bientôt, je te le promet! » Dit-il a Jessie d'un air désolé

Il lui embrassa le bout du nez et cria au taxi le plus proche de s'arrêter et se dirigea finalement chez son patron. Un si court rendez-vous certes, mais il y allait avoir une très longue histoire entre ces deux amoureux ensuite.
Fiche par (c) Miss Amazing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  Mar 30 Juil 2013 - 23:30


« De moi à toi » Jessie & Aladdin

La sonnerie familière du portable du jeune homme retentit. L'étreinte se déchira lentement au son des notes qui s'amplifiaient. Déjà ? C'était vraiment trop court. Laissant tomber son bras mollement contre son corps frémissant, la demoiselle se contenta d'hocher la tête doucement. Depuis le temps, elle n'arrivait toujours pas à défaire son regard du jeune homme. Elle n'en croyait pas ses oreilles, ses yeux, sa peau. Il s'intéressait à elle et désormais, ils étaient fiancés. Jessie gloussa intérieurement,et trépigna discrètement. Fiancés. C'était presque irréel pour elle, poupée de souche, de se dire engagée. Tremblante de bonheur, la demoiselle sourit à Aladdin qui revenait vers elle. « Je suis désolé, Mathew à besoin de moi, mais on se revoir bientôt bientôt, je te le promets! » Secouant sa tête flamboyante, la rouquine.

« Tant que tu tiens tes promesses... » lâcha-t-elle doucement, roulant doucement l'anneau glissé à son doigt. Elle connaissait le dit bémol qu'avait à affronter le jeune homme. Mais elle ne se laisserait pas faire. La poupée était une battante ♥

Jessie fronça le nez en riant à la réception de la tendre démonstration avant de le laisser partir sans s'y opposer malgré son coeur qui se serrait toutes fois qu'ils se séparaient.

« Oui. Bientôt bientôt...» souffla-t-elle, dans un murmure amoureux.« Paris ? Nuit de noce ? »pensa-t-elle à haute voix. « Je t'aime ? ...»

Jessie venait de récapituler les derniers moments, les dernières paroles et s'extasiait. C'était un rêve. Un rêve qu'elle n'avait jamais eu, qu'elle n'avait jamais cru pouvoir avoir. Elle avait seulement assisté à de tels moments de la vie. Jamais elle n'aurait cru que son histoire prendrait ce tournant. La poupée tapa frénétiquement des mains avant de prendre la direction de son automobile garée non loin en courant. Le bonheur, c'est d'aimer à l'infini. Jessie Y. Davis, fiancée à Aladdin Ababwa, était heureuse.

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: « De moi à toi » Aladdin  
Revenir en haut Aller en bas
 

« De moi à toi » Aladdin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aladdin me pardonneras-tu? [PV Aladdin] TERMINÉ
» (M) Aladdin - mon papa
» Alina, fille d'Aladdin et Jasmine
» OBLIGATOIRE ▬ Recensement des avatars
» LA COUR DES MIRACLES ▲ trouvez votre personnage Disney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-