Partagez | 
 

 Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Ven 1 Nov 2013 - 23:22


Kalixte January Emerson
On s’habitue à une chose et c’est dur à arrêter...



gazexposed@tumblr

Infos



★ NOM DISNEY Aucun
★ NOM DE SUBSTITUTION Kalixte January Emerson pardi !
★ DATE ET LIEU DE NAISSANCE Un lieu paumé de New-York un 29 Janvier.
★ ÂGE 20 ans.  
★ CONTE/DESSIN ANIME Ma propre histoire, je préfère. 
★ MÉTIER Serveuse pour payer ses études de commerce en première année.  
★ STATUT Célibatairement amoureuse.
★ ATTIRANCE Totalement hétéro
★ GOÛTS Je ne sais pas ce que j'aime. Après tout, je n'ai pas grandi normalement, je ne suis pas une fille banale. J'ai connu la drogue et l'alcool très tôt alors c'est ça que je devrais aimer. Il me semble que, dans ma jeunesse, j'aimais la douceur du chocolat ou des sucreries ... Cela fait longtemps que je n'ai pas succombé, je ne sais pas si je devrais recommencer à y toucher. Après tout, il fallait garder la ligne pour appâter les meilleures fortunes.
★ PLUS GRANDE PEUR Que je ne le revoit plus jamais. D'ailleurs, m'a-t-il déjà oublié dans sa prison. Quand il sortir de derrière les barreaux, est-ce qu'une femme plus belle et plus mature que moi l'attendra ? Ô mon dieu, pitié, non !
★ SIGNES PARTICULIERS Je n'ai aucun signe particulier. Je ne suis peut-être pas banale mais n'ai néanmoins pas de super pouvoirs. D'ailleurs, ça n'existe pas. Enfin sauf si l'on consomme bien sûr. Il paraît que l'on peut voler avec. Je demande à voir. Je devrais tester cette drogue un jour. Les miennes commencent à ne plus faire effet ...
★GROUPE In Any Books
★ CÉLÉBRITÉ Taylor Marie Hill
★ LE PORTAIL Londres
★VOULEZ VOUS QUE LE PNJ INTERVIENNE DANS VOS RPs ? Oui.




Photo


 


Caractère





Les menottes m’entravaient douloureusement les poignets alors que la lumière aveuglante du plafonnier devait me faire passer pour une fille cadavérique. J’avais donc préféré fermer les yeux jusqu’à ce qu’un raclement de chaise ne me fasse rouvrir les paupières. Un flic s’était installé en face de moi, le sourire carnassier. Je déglutis, n’aimant pas être observée de la sorte, comme une proie. Même si je l’avais été …

Kalixte January … Jolis prénoms. Dis-moi ma douce, qui es-tu ?
Je foudroyais longuement ce type du regard avant de lui répondre d’une voix assurée et sans qu’aucun sentiment ne passe.
Je suis une fille bien dans ses baskets qui avait besoin d’argent pour payer ses études. J’ai pas vérifié le bar où je devais travailler. Je vivais encore dans les contes de fée et la naïveté faisait partie de ma vie tout comme le devoir de toujours bien faire mon travail voilà pourquoi je suis restée. J’ai mis mes réticences de côté et j’ai fait ressortir la battante qui se trouvait en moi.

D’accord. Tu n’es donc pas aussi frêle que l’on pense. Et Klaus dans tout ça ?
A l’évocation du prénom de l’homme que j’aime, ma vue se brouilla rapidement. Non, je ne devais pas me montrer émotive devant eux ! Mais ma voix tremblante me trahit.
Je … J’ai … * raclement de gorge * Il ne m’appartenait pas. Il voyait d’autres filles. Qu’est-ce que je pouvais les maudire ces sales garces. Je suis jalouse et j’assume mais bordel. Klaus est à moi et moi seule ! * criais-je, prise dans mon impulsivité et la folie du manque de drogue * je l’aime vous comprenez ?! Je suis déterminée et l’ai toujours été. Vous aurez beau nous séparer, il me reviendra !
Paf un coup de pied dans leur table. Le café du flic se renverse et je ris douloureusement.

Voyons Mademoiselle, calmez …
Non je ne me calmerai pas ! * cris * Je veux ma coc, j’en ai besoin ! Je commence à devenir faible, à tout embrouiller dans ma tête. Aidez-moi … Je ne veux plus être dépendante !
Les larmes jaillissent. Je suis en proie à mes démons … Le flic finit par soupirer et se lève, examinant des feuilles que je n'avais pas encore vues.

Vous avez de la chance de ne pas aller en taule vous savez ? On a fait une enquête sur d'anciennes connaissances qui vous sauve la mise. Elles nous décrivent une fille douce, généreuse, gentille, agréable à vivre, optimiste et timide. J'espère qu'un jour vous arrêterez vos conneries Mademoiselle Emerson.
Puis il sort, me laissant seule, une nouvelle fois.





Once upon a time...



[/color]
[/color]


« Cours dans ta chambre Kaly » Je regardai ma mère, totalement intriguée alors que mon feutre se trouvait suspendu au-dessus de la feuille sur laquelle j’étais en train de dessiner.  « Mais Maman … » Son regard apeuré me fit frissonner et une sueur froide se répandit de mes omoplates au bas de mon dos. « Fais ce que je te dis Kalixte. Dépêche-toi ! » Malgré son ton autoritaire, je sentais le tremblement de sa voix. Du haut de mes cinq ans, je savais que quelque chose n’allait pas. Son visage était livide, ses mains se croisaient et se décroisaient … Une nervosité qu’elle ne montrait jamais, elle la grande mannequin de renommée internationale dont j’avais obtenu les traits. Docilement, je me levais et alla m’enfermer dans ma chambre, tournant la clé dans la serrure comme il était d’usage lorsque le danger menaçait. Une fois ce petit geste – que je pensais rassurant - fut fait, je me suis réfugiée sous la couette, serrant Simba contre ma poitrine. Plus aucune lumière ne perçait de sous ma tanière. J’étais dans le noir complet, coupée de la journée qui avançait. Mais même si les sons se trouvés amoindris, j’entendais néanmoins les voix étouffés de ma mère et d’un autre homme que je ne voulais pas reconnaître comme mon père tellement il me faisait peur. « Arrête Jensen, tu ne sais plus ce que tu fais ! » Criai ma mère alors que des bruits de vaisselle brisée se répandaient dans la maison. « Qui était cet homme avec qui tu as été prise en photo ? Qui était-il ?! » Hurlait-il, complètement déchaîné. J’entendis ma tendre génitrice se laisser aller à sa peur et son chagrin tandis que des coups sourds s’abattaient sur elle. Je me bouchais les oreilles pour essayer d’éradiquer toutes ces choses qui me faisaient trembler.  « Je vais t’offrir un monde aux mille et une splendeurs où les princesses au jardin du bonheur ouvrent leur cœur. Je vais ouvrir tes yeux aux délices et aux … » J’avais beau chantonner, voir les images d’Aladdin et de Jasmine dans la tête, les supplications d’Evelyn Emerson couvraient mes pensées. Tremblante, je suis sortie de ma cachette, Simba toujours contre moi et suis allée déverrouiller la porte. Je pouvais protéger ma mère. Après tout, j’étais grande non ?
La vue de cet homme me terrifia. Il avait la mâchoire serrée, un regard gris d’acier et, surtout, une main couverte de sang. Ma mère gisait sur le sol, inerte. Des larmes s’échappèrent de mes yeux et je commençai à courir vers elle malgré la présence du vilain. Ce dernier m’empêcha de la rejoindre et m’arrêta par les cheveux avant de me traîner sur le sol. Son relent de cigarette et d’alcool me souleva le cœur mais ma douleur fut plus grande encore lorsqu’il m’assena plusieurs claques d’affilés et que ma vue commençait déjà à se brouiller. « T’as quoi toi à crier hein ?! Gamine de merde ! T’es venue pourrir notre vie ! T’étais pas désirée. » Il me tourna froidement le visage vers ma génitrice qui respirait avec difficulté. « Elle te déteste autant que moi. Son corps n’est plus parfait pour les podiums. Pourquoi crois-tu qu’elle soit plus souvent à la maison en ce moment ? » Puis il me laissa longuement retomber au sol alors que des sirènes de police se faisaient entendre. Je ne luttais pas plus longtemps et me laissai entraîner vers la noirceur qui m’enveloppait. Sombre mais reposante. Bienvenue …


Un, deux, trois … Inspire. Un, deux, trois … Expire. Je courais dans Central Park, me mêlant aux New-Yorkais matinaux. Après mes folles nuits, je devais absolument nettoyer mon corps de ses impuretés. J’avais réussi à conserver un corps mince et élancé malgré l’adolescence qui avait pointé le bout de son nez. A 17 ans, j’étais sûrement l’une des filles les plus convoitée du lycée et pour tout avouer, je n’en étais pas peu fière. Cela m’aidait à préserver mon lourd secret et à montrer une façade de gentille petite fille sage. Je travaillais la nuit pour me faire de l’argent de poche et pouvoir, plus tard, ouvrir un refuge. Un sourire s’étira fugacement sur mes lèvres. Qu’est-ce que les gens pouvaient être naïfs. Oui, c’était vrai au début mais l’appât du gain – et surtout ce que l’on pouvait avoir avec – se trouvait être plus fort que tout.

FLASHBACK

« Bonsoir, que puis-je vous servir ? » Demandai-je avant que ses yeux d’un bleu électrisant ne me coupent le souffle. Il avait le visage carré, des os saillants mais je retenais surtout ses yeux qui pétillèrent dès qu’ils passèrent sur mon corps. « Ton corps ma jolie. » Sa voix grave me fit vite oublier l’étrangeté de sa remarque et son rire rauque lorsque je me mis à rougir ne me fis que m’empourprer d’avantage. Il me détaillait sans gêne, qu’importe s’il était beaucoup plus vieux que moi. Dans ce pub de New-York, les serveuses devaient être affublées d’une jupe, d’un haut noué au-dessus du nombril et chaussées de rollers histoire d’aller plus vite dans les commandes. A ma prise de fonction, cette tenue m’avait plu. Je me sentais enfin adulte. Mais là, devant ce regard inquisiteur, je ne pouvais que me sentir exposée, mise à nue même si sa main sur mon bras m’arracha quelques frissons et me firent lâcher le plateau rempli de verres que je portais. Je me penchais déjà pour ramasser qu’une main se posa sur mon épaule et me fit me relever. C’était mon patron. Je me mordis la lèvre, gênée. « Klaus, quelle surprise ! » Entonna mon employeur en tendant à l’homme qui m’avait tant dévisagée. « Jaime, c’est un plaisir de te revoir. Je vois que tu as de nouvelles apprenties depuis que je suis venu. Et appétissantes de surcroît ! » Son regard émeraude se reposa sur moi mais je ne fis comme si de rien n’était et me tournait alors vers le gérant du pub. « Je suis désolée pour les verres, vous pourrez les déduire de ma paie. » C’est alors que l’homme se leva et me prit par le coude, signe d’appartenance. « Je paierai pour elle. » Annonça-t-il avec un clin d’œil par lequel Jaime répondit avec un sourire en coin. « Très bien mon cher, elle est à vous. » Comment ça j’étais  à lui ? Pourquoi y avait-il autant de mystère entre ces deux hommes ? « Quoi ? » Et sans aucunes réponses, je fus entraînée dans une salle au fond du lieu où je travaillais. Klaus ferma la porte à clé et se jeta sur moi sans crier gare. Les patins me firent tomber sur n canapé et mes tentatives d’échappatoires furent vaines vu la musculature qui le composait. « Arrêtez, lâchez-moi ! » Seul son rire brisa le silence et ses mains s’égarèrent sur mon corps. Les larmes se déversaient sur mon visage, mes cheveux coincés dans son poing et je ne pouvais pas bouger. Lorsque je lui mordis la langue pour me libérer, il se contenta de me donner une claque qui m’ouvrit la lèvre et de m’injecter un truc dans le bras. Cette nuit-là, à seulement 16 ans, je perdais ma virginité et me retrouvais droguée pour la première fois. Je ne savais pas que j’avais été embauchée dans un bar servant de maison close …

FIN FLASHBACK

Essoufflée, je m’arrêtai sur un banc pour me reposer lorsqu’un café de chez Starbuck se matérialisa devant moi accompagné d’une petite boîte. « Et un petit-déjeuner pour ma beauté, un ! » Un rire m’échappa tandis que je mettais mes mains en coupole autour du gobelet en carton et que Klaus s’installait à mes côtés, glissant négligemment son bras sur mes épaules. Il aimait montrer que je lui appartenais. « Merci Klaus ! » Je l’embrassai sur la joue et soulevai le couvercle du carton. Quelques sachets par-ci par-là. Bien. Cela me donnait de quoi tenir la journée de cours et le travail de ce soir. Son pouce caressa doucement mon épaule dénudée et un frisson de désir se répandit dans mon corps. Un soupir franchit mes lèvres et je me relevai prestement. Il arqua un sourcil mais ne dit rien. « J’ai cours. A ce soir ? » Un sourire illumina son visage et j’y lus la réponse qu’il me fallait. Je partis d’un pas rapide vers l’appartement que je partageais avec ma tutrice, ma mère étant très peu là. Mon cœur était serré et ma gorge obstruée de larmes. J’étais à lui comme toutes les autres filles. J’étais tombée amoureuse de mon bourreau et je devais le partager.


« Vous n’avez pas le droit de venir sans perquisition ! » Furent les mots qui me tirèrent du sommeil. Ma tutrice criait à qui mieux mieux et je devinais, comme un sixième sens, que ç’en était fini de moi. Quatre ans que je travaillais dans ce bar. Je venais d’avoir mon diplôme et j’avais justement fêté ça la nuit précédente avec Jaime, Klaus et tous les clients privilégiés du pub. La porte de ma chambre alla heurter le mu et des bras me saisirent pour me faire sortir de mon lit et m’amener dans le salon où se trouvaient déjà deux hommes menottés. Je vous laisse deviner leur identité. « Vous me faites mal, que me voulez-vous ? » Leur crachais-je au visage tout en me débattant furieusement, me fichant totalement d’être en fine lingerie. Certains policiers baissèrent les yeux lorsqu’ils croisaient mon regard et d’autres ne se privèrent pas pour me reluquer. Klaus ne disait rien mes ses prunelles en disaient long sur la haine qu’il avait envers les autorités. « Qu’est-ce que vous regardez hein ? Vous n’avez jamais vu de fille de votre vie ? » Continuais-je à vociférer jusqu’à ce qu’un métal froid entrave mes poignets. Oups … « Kalixte January Emerson, vous êtes en état d’arrestation pour prostitution et consommation de produits illicites. Tout ce que vous pourrez dire sera retenu contre vous. » L’esprit encore embrumé, je me laissais alors traîner dehors, recouverte d’un vulgaire peignoir.
Nos procès furent vite expédiés. Jaime fut renvoyé en France – son pays natal – pour purger sa peine de sept ans de prison. Son crime, du proxénétisme. Il était donc mon maquereau. Klaus, lui, encourra trois ans de prison pour vente et consommation de drogues. Et moi … On me jugea victime de tout cela. Que je m’étais faite manipulée à 16 ans et je vous laisse deviner en mille où on m’envoya pour me refaire une santé … Bonjour Londres !







Qui es tu ?




[/color]
[/color]
★ PSEUDO Hopliness.
★ ÂGE  19 ans.
★ PRÉSENCE 5/7.
★ OU AS-TU CONNU NMHE ?  Ariel ... Mag ... Des personnages qui, au final, ne correspondaient pas à la noirceur de mon âme. Je suis tantôt joyeuse, tantôt douteuse et un personnage trop fleur bleu ne pouvait que m'enfoncer d'avantage. Au moins, avec Kali - que je joue beaucoup sous diverses histoire - je me retrouve énorméméent dans son caractère. Elle est un peu mon extension, mon autre moi. Cette fois, j'en suis sûre.
Désolée pour le tort que j'ai causé :carton:Mais vous pouvez remercier les noces funèbres pour m'avoir ouvert les yeux sur ce que je pensais réellement.
★ EN T'EN PENSES QUOI?  c'est vous, bande de moule, qui me retenez ici au final. Donc lit
★ CODE Code validé par la mercenaire
★ UN MOT POUR LA FIN?  :string: 




Dernière édition par Kalixte J. Emerson le Sam 2 Nov 2013 - 12:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
avatar


PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1845
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Ven 1 Nov 2013 - 23:45

et bien rebienvenue, en espérant que ce perso soit le bon pour toi^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le rose est mon âme-sœur ♥
avatar


PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Jonathan par moment ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 928
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Ven 1 Nov 2013 - 23:47

Rebienvenue parmi nous! J'espère que ce personnage te conviendra davantage parce que sinon je vais te taper sur les doigts vilaine x)

_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Ven 1 Nov 2013 - 23:50

Non pas taper, je vous assure que Kali est la bonne. Quoi qu'au pire, si tu as un fouet ... :string: 
Elle est moi et je suis elle, c'est bon *.*
Merci *_*
Revenir en haut Aller en bas

Bleak mercenary with a warm heart
avatar


PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toute circonstance
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaire || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 999
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Sam 2 Nov 2013 - 0:23

    Contente que tu restes :banana: 

    Première modération:
    Infos→Je mettrai un signe particulier, tu ne dis pas clairement qu'elle consommait de la drogue, c'est juste une supposition ("Il paraît que l'on peut voler avec. Je demande à voir."), qu'on comprend avec l'histoire. Tu pourrais donc le mentionner plus explicitement ou parler de certains détails de son enfance qui la rendent à part.
    Caractère→Il manque quelques lignes, les quatre premières servent d'introduction et non de description. Et ce serait bien d'étoffer le caractère. Je n'ai relevé que deux traits de caractère: Naïve et Jalouse. Romantique étant ce qu'elle était et non ce qu'elle est, si j'ai bien compris.
    Histoire→Rien à redire.

    Pour le code du règlement: il manque la fin.

    Voilà, après ces quelques modifications, tu pourras être validée.

_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Sam 2 Nov 2013 - 0:56

Merci *_*

Voilà, normalement, tout est bon ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Sam 2 Nov 2013 - 1:04

    REUH-BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Sam 2 Nov 2013 - 1:10

MEEEEEEEEEEEERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII lit
Revenir en haut Aller en bas

Bleak mercenary with a warm heart
avatar


PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toute circonstance
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaire || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 999
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Sam 2 Nov 2013 - 1:15

    Tout est en ordre.

    Ta fiche est validée.

_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Sam 2 Nov 2013 - 11:16

Merci ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar


DOUBLES COMPTES : Anna d'Arendelle, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :





DESSIN ANIME D'ORIGINE : Oliver & Compagnie.
ÂGE DU PERSONNAGE : Tout juste 8 ans.
COTE COEUR : Clawd ❤︎ Mes nounous ❤︎ Clémence ❤︎ Kiara ❤︎ Mally ❤︎ Nounours ❤︎ Mackenzie de la classe de CP ❤︎
OCCUPATION : Apprenti capitaine d'industrie, futur business man, assistant d'espion, rêveur compulsif... Et accessoirement, écolier en 1th grade.
HUMEUR : Terrorisé.
MON ARRIVÉE : 08/04/2013
MON VOYAGE : 605
LOCALISATION : New York, dans l'ombre des adultes.

MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Sam 2 Nov 2013 - 11:50

Tellement contente de voir que tu reste :hug: Rerebienvenue en tout cas ! :lovelove: 

_________________
    Nightmare
    Keep your dream alive dreaming is still how the strong survive △ Dans le sein du possible en songe on s’élance; le réel est étroit, le possible est immense; l’âme avec ses désirs s’y bâtit un séjour, où l’on puise à jamais la science et l’amour, l’homme, altéré toujours, toujours se désaltère; et, de songes si beaux enivrants son sommeil, ne se reconnaît plus au moment du réveil. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   Sam 2 Nov 2013 - 12:30

Après avoir fait chier tout le monde pour trouver un perso convenable x)
Merciiii :hug:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kalixte January ∇ Tu es mon souffle de vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Aubert, Brigitte] Le souffle de l'ogre
» [Patterson, James] Souffle le vent
» [Bloch, Muriel] Le souffle des marquises
» "Bouts de Planète", paysages à couper le souffle
» [Werber, Bernard] Le cycle des dieux - Tome 2: Le souffle des dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... ::  :: C'est un nouveau monde :: Présentations supprimées-