Partagez | 
 

 Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Sam 2 Nov 2013 - 23:19

Le destin ne cesse de nous rattraper
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Le 31 octobre fut la pire journée de ma vie. Si, je vous jure. La journée de la mort de mes parents était rien comparé à toute la douleur que j'avais ressentis en si peu de temps à cause de l'homme que j'avais naïvement appelé mon âme-sœur. Je ne sais pas pourquoi je m'étais mis en tête qu'il l'était, car  mes sentiments n'était pas réciproque et ne le seraient sans doute jamais. Les événements de cette journée avaient été bizarre, inexplicable, même pour moi, et j'avais décidé qu'il était temps pour moi de faire un pas vers l'avant de lâcher prise. J'avais quitter notre appartement d'une façon froide, comme si cela m'étais égal, mais alors que je touchais le ciment en sortant de notre immeuble à logement, j'eus l'envie de retourner voir Timon et de le supplier de me reprendre comme colocataire et en lui promettant que j'allais être un meilleur homme. Bien évidement, je n'en fis rien. J'avais une fierté et un orgueil si énorme qu'il m'étais impossible de faire cela. Je restai pendant un moment à New-York dans une chambre d'hôtel en attendant de trouver un appartement, mais il faut dire que la tache n'était pas évidente, car chaque endroit que je visitais réussissait toujours à me faire penser a Jonathan ou à Timon.

Ce fut quand je reçu un appel pour un contrat photo pour un une maison de haute couture de Paris que je finis par comprendre que ma vie à New-York était finit et que je devais trouver un autre endroit où vivre. Un endroit où je pourrai recommencer à zéro. Je partis pour Paris le lendemain et je m'installai dans un grand hôtel que mon contrat payait. La chambre était spacieuse, le lit confortable et il y avait même un télévision avec des centaines de postes. C'était parfait comme endroit, mais je savais bien qu'après mon contrat il faudra que je me trouve un endroit où loger alors je décidai de faire le tour de la ville dans l'espoir de trouver quelque chose. C'est donc avec mon journal pour lire les petites annonces et un café à la main que je me mis à faire une petite expédition dans la ville.

Bon, évidement, ce n'était pas très évident de se retrouver puisque je ne connaissais pas du tout l'endroit où je me trouvais alors je m'arrêtais de temps à autre pour demander des indications aux Parisiens qui me répondaient d'un anglais atroce. C'était un autre truc de je devais faire : apprendre le français. Je sentais que mon séjour en France n'allait pas être de tout repos surtout que cette langue était tellement compliquée. Je décidai de m'arrêter un moment sur un banc pour continuer de lire annonces de logements à louer et de colocataire demandé. D'un marqueur je surlignai les choses qui me semblaient primordiales puis fit de grosses croix sur ceux qui était hors de question, car il ressemblait trop au truc miteux dans lequel j'avais vécu dans la grosse pomme.

« J'aime nourrir les pigeons, car quand ils sont assez dodues, je leur coupe la tête et je les mange crus. »

Je fis les gros yeux puis je jetai un coup d’œil sur une vieille dame habillé en haillons et qui semblait être à moitié aveugle. Je la dévisageai puis je décidai de me lever tranquillement et d'aller m'installer plus loin. J'avais l'habitude des trucs bizarres, car j'étais moi-même tout un phénomènes, mais elle, elle n'était pas bizarre. Elle était plutôt effrayante! Je montai une pente où la population se faisait de plus en plus rare et je me retournai la tête pour voir la femme tout en continuant de marcher, mais elle n'était déjà plus là à mon grand étonnement. Je continuai de regarder le banc désormais désert en me questionnant sur la vieille femme, mais mes pensées s'arrêtèrent lorsque mon pied se coinça dans une fente du trottoir et que je fasse un vole plané pour me retrouver sur une femme.

« S-Sorry I haven't seen the hole... Yeah.. I mean... Humm... Pardonnez-moi j'ai.. Pas fais attention... »

Je jetai un rapide coup d’œil sur la personne que j'avais tombé et je ne pu m'empêcher de sourire, je ne sais pas pourquoi. C'était une jeune femme au regard me faisant penser au ciel durant un orage et qui avait une épaisse chevelure dorée. Elle me faisait penser à quelqu'un... Comme si je l'avais déjà vu à quelque part... Je finis par me relever et lui tendis ma main pour l'aider à se relever. Aller Laurence, nouveau départ, nouveau caractère!
codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Dim 3 Nov 2013 - 1:05

    J'étais à Paris depuis un moment déjà. j'aimais bien cette ville, en même temps, si je n'avais pas aimé, je serais partie! Bon ce n'était pas aussi bien que chez moi, je veux dire mon vrai chez moi, Wonderland. Là où ils y avait tous mes amis et un thé merveilleux. Pas que le thé ici goutait l'eau de vaisselle, mais en grande partie, oui. D'ailleurs, eau de vaisselle, c'était amusant comme expression, parce qu'en fait ce qu'on désignait pas ça, ça ne goutait pas le savon! à moins que ça signifiait l'eau sale après avoir nettoyer la vaisselle? Ceci méritait réflexion... mais en même temps, je n'avais pas envie de boire de l'eau de vaisselle pour comparer! Parce que c'était des plans pour que je tombe malade! Quoique j'étais quand même curieuse... Non, pas d'eau douteuse pour moi! Et puis pourquoi tergiverser sur la comparaison entre le mauvais thé et de l'eau savonneuse alors que de toute manière je buvais toujours du thé de premier choix?

    nah mais c,est vrai, j,avais un don pour focusser sur des détails sans importances! J'essayais pourtant de me concentrer, mais les autres pensées venaient prendre la place du sujet principal! Quoique le thé, c'était un sujet capital, que dire, vital! Donc en fait, je pensais plutôt à des sujets super importants, mais juste aux mauvais moments... Enfin, pour les gens en général, parce que pour moi, il n'y avait jamais de mauvais moment pour ce chaud breuvage! le bon thé était toujours le bienvenue, comme la bonté, mais ceci était encore une fois un autre sujet. Mais c'était important d'être généreux, c'était comme ça que je m'étais fait une amie, la jeune Angélique. Je l'aimais bien cette petite, au début j'avais cru que c'était Alice, mais en fait, c'était une fausse Alice, donc pas LA Alice. mais ce n'était pas grave, c'était tout de même devenue ma meilleure amie. Je n'étais pas très portée sur les amitiés féminines, mais c'était pas si mal, il y avait juste mains de bagarres, pour dire pas du tout...

    Sinon parlant d'Alice, je n'avais toujours pas croisé quelqu'un de mon monde d'origine... Je m'ennuyais d'eux et de leurs folie.. parce qu'être folle toute seule, c'est pas aussi facile que de l'être à deux... ou de l'être comme le reste de son pays. parce qu'ici les gens n'étaient pas fous, enfin, certains si, mais il y en avait bien moins que par chez moi et puis ils étaient fous dangereux dans la plupart des cas, alors je n'avais pas vraiment envie de faire copain-copain avec eux... Donc j'étais obligé de contenir ma vraie nature du mieux que je pouvais et ce n'était pas facile tous les jours... J'aimais peut-être Paris, mais pas les standards qu'il y avait... mais j,avais cru comprendre que la folie ne faisait partie d'aucun standard, donc je restais tranquille, sauf pour tabasser un voleur de temps à autre... bon ce n'était arrivé qu'une fois, mais je restais à l'affut...

    J'étais perdue dans mes réflexions, sur tout et n'importe quoi, surtout n'importe quoi, quand quelque chose me tomba dessus. Ce quelque chose était un homme, un bel homme même! Qu,est-ce que je racontais là moi? je devais m'être cogné la tête en tombant? Ah bah non, et puis de toute façon j'étais déjà folle, alors ça n'aurait pas fait une grande différence! il me fixait et je le fixai aussi en retour, pourquoi j'avais l'impression de l'avoir déjà croisé alors qu'il n'était clairement pas Français? C'était étrange comme situation.. Il se releva et m'aida à en faire de même alors que je ne cessai de le regarder sans dire un mot... et puis, bien que j'avais des doutes, je finis par parler:


    - Lièvre? C'est toi?

    Bon j'avais probablement brisé ce moment étrange et il allait me prendre pour une folle, mais j,avais tellement envie de retrouver quelqu'un de chez moi, que je n'avais pu m'empêcher de demander! Et puis jamais je n,avais eut cette impression de déjà vu en rencontrant quelqu'un depuis que j'étais ici!

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Dim 3 Nov 2013 - 2:15

Le destin ne cesse de nous rattraper
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Elle se trouvait debout en face de moi et nous nous regardâmes silencieusement puisque nous ne savions visiblement pas quoi dire à l'autre. Si j'avais été à New-York, j'aurais sans doute grogner et continuer mon chemin sans même me retourner, mais là je ne pouvais pas. Partir à Paris était pour moi quelque chose de gros. Je repartais à zéro et je ne voulais pas de ma vie d'avant. Je ne voulais me retrouver seul à nouveau et détester par mon peut-être futur colocataire. Je voulais tout faire bien et peut-être qu'après un certain temps je pourrais lui parler pour mes médicaments... Mais je ne pouvais pas me permettre de détruire ma seconde chance alors que j'étais depuis que quelques jours. La femme brisa le silence qui nous entourait en parlant d'un lièvre. Mon regard perdu disparu et un air presque grognon apparut. Elle me faisait quoi là? Elle faisait une allusion sur mes incisives..? Je plaçai ma main contre ma bouche pour cacher mes dents, qui contrairement à ma crainte, étaient loin d'être bizarres et qui étaient même très égales.

« Non je suis pas un lièvre, je m'appelle Laurence. »

Oh non! Je venais de me présenté en premier pour la toute première fois de ma vie! Elle m'avait déstabilisé avec sa comparaison à un rongeur aussi! Bon d'accord, vous pouvez peut-être trouver cela curieux que je ne m'aille jamais présenté en premier, mais c'était comme ça. C'était une certaine façon de faire qui était typiquement moi. Ne pas se fouiller dans le nez, ne pas manger de céréales pour le dîner, ne pas dire au revoir avant de raccrocher le téléphone et ne jamais se présenter en premier, c'est tout.

Je l'observai en haussant un sourcil puis j'enlevai tranquillement ma main de sur mes dents blanches. Je lui demanda alors quel était son prénom et je fus incroyablement surpris de l'entendre. Mallymkun... Ce nom me disait tellement quelque chose... C'était comme si... Comme... Oh! Voilà j'avais trouvé! Mon regard s'éclaira soudainement et mon large sourire, presque digne du chat de Cheshire, réapparut. Je savais où j'avais entendu ce prénom! Je devais lui raconter cette histoire surtout qu'elle ne devait pas entendre souvent d'histoire sur son nom puisqu'il ne semblait pas vraiment très populaire dans ce monde.

« J'ai déjà connu un Mallymkun! Il dormait toujours, comme un loir! Mais il faut dire qu'il en était un! He was so adorable when he slept! Tu aurais dû le voir! Il était mon first love. J'aurais tout donné pour pouvoir dormir une nuit avec lui! Nous étions malheureusement si différent ... Et il était amoureux with a stupid hare of shit... Hare... Lièvre... Tu... Wait... »

Je venais tout juste de comprendre ce qu'elle m'avait dit. Non, elle ne m'avait pas comparé à un lièvre, mais elle m'avait plutôt demandé si j'étais le lièvre! Le lièvre de Mars !? C'était donc mon Mally?! Eeuh ma Mally..? Euh non c'est toujours pas ça. Comment pouvait-elle être ma/mon Mally – c'est comme vous voulez – alors que j'étais gay?! J'étais gaaaaaaaay! Non, mais je... Quoi? Non! Impossible!

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Dim 3 Nov 2013 - 3:52
    Pourquoi il cachait sa bouche comme ça? Je ne comprenais pas? voulait-il démontrer ainsi que j'avais mauvaise haleine ou un truc du genre? Pourtant, je m'étais brossée les dents! à moins qu'il avait peur d'avoir lui-même mauvaise haleine? mais je n'avais rien senti et il avait été très près de moi quelques instants auparavant... ou il avait quelque chose entre les dents? Ou moi? Ah vraiment je ne comprenais pas pourquoi il faisait ça, mais c'était agaçant à la fin! Il se présenta et j'en fis de même. J'étais tout de même un peu déçue qu'il ne soit pas mon ami le Lièvre de Mars, bien que je n'avais pas eut beaucoup d'espoir... mais puisque j'étais déçu, il semblait que j'avais quand même trop espéré...

    Il commença alors à raconter une histoire sur UN Mallymkun... et bien, je ne savait pas que ce prénom pouvait être employé aussi pour les hommes, mâle... enfin l'autre genre que le mien... C'était féminin Mallymkun enfin! et puis c'était un loir en plus! j'essayai de déchiffrer ce qu'il disait avec mes maigres notions d'anglais.. Son premier amour?! Mais presque tout ce qu'il disait me représentait! En amour avec le Lièvre!? Mais c'était moi, sauf que je n'était pas un, mais UNE! Et puis comment il savait pour le Lièvre? Même moi je n'en était pas certaine! Et puis tout avait changé...

    Je sais que je n'étais pas très féminine à une époque, mais c'était tout de même vexant d,avoir été pris pour un mâle... et puis ce Laurence, il avait été amoureux d'un mâle? Sinon, bien sur que nous étions différent, car je me rappelait que Laurence, c'était un flamant rose servant de bâton de crocket pour la Reine Rouge... Un grand type névrosé qui avait donné des misères à Alice si mes souvenirs étaient exacts. Bon, en même temps nous étions tous névrosés et avions tous à un moment ou un autre causé des problèmes à la petite blondinette. Différent certes, mais je l'étais aussi du Lièvre en fait, voilà donc pourquoi une histoire aurait été impossible! Comme avec Laurence...

    Sauf que maintenant, nous étions tout les deux humain, le flamant et moi, donc tout était possible! Je passai une main dans mes cheveux, mal à l'aise pour tout ce qu'il venait de dire...


    - Heum... et bien je crois que c'était moi... Il y a longtemps que nous nous sommes rencontré pour la première fois... j'étais jeune à l'époque et pas très féminine... Et puis je dormais beaucoup. Bon... je suis contente de croiser enfin quelqu'un que j,ai connu dans notre monde! C'est presque amusant, maintenant nous sommes de la même espèce...


    Je ne savais pas quoi lui dire, alors voilà pourquoi il semblait que tout ce qui sortait de ma bouche était ridicule, même pour moi. Peut-être qu'être humaine ne me faisait pas en fait? Parce qu'en tant que loir, je ne me questionnait jamais longtemps... j'allais dormir et puis au réveil je passais à autre chose. Peut-être que demain, je serais de nouveau insouciante? Malheureusement, ce n'était plus aussi simple... J'étais si inquiète à propos du fait qu'il pouvait me détester parce que je n'étais pas comme il le croyais... je me sentais ridicule, jamais je n'avais eu ce genre de réflexions! JAMAIS! J'avais toujours été comme j'étais, sans me préoccuper de ce que les autres pensaient! Bon peut-être un peu lorsque j'ai décider de faire un peu plus attention à mon apparence... mais ça n'avait jamais été une priorité pour moi!



_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Lun 4 Nov 2013 - 0:00

Le destin ne cesse de nous rattraper
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Plus jeune elle n'était pas féminine... Nooooooooooooon pas vrai?! J'avais tombé amoureux d'elle parce qu'elle portait de jolies robes peut-être? Bien sûr que non! J'avais cru que c'était un lui et pas une elle! Je fis un petit sourire faussement amusé par ce qu'elle venait de me dire puis je fixai le sol gris où les voitures passaient. Nous étions désormais de la même espèce... Elle avait raison... Mais pourquoi elle m'en parlait..? C'était aussi évident que mon amour pour le rose... Je levai mon regard puis courbai un sourcil.

« Attend... Je suis le premier de Wonderland que tu revois? »

Je m'attendais qu'elle en aille au moins vu un... Comme le chapelier ou Chess' peut-être... Il n'y avait donc personne de notre monde à Paris? C'était presque décevant... J'aurais bien aimé retrouver les gens avec qui je vivais, car là au moins je me sentirais beaucoup moins a part des Terriens. J'aurais pu être moi-même et nous aurions pu nous faire un quartier appelé le petit Wonderland comme la petite Italie par exemple. Moi, j'avais eu la chance de rencontrer quelqu'un d'autre venant de notre monde. Enfin, c'était vite dit puisque cette petite ne venait pas vraiment de notre univers, mais elle l'avait exploré et essayer de le comprendre même s'il n'y a rien comprendre là-bas. Oui, bien sûr, je bien évidement de Alice. La vraie Alice. Je ne l'avais pas cru, mais les évidences étaient là. Elle était aussi stupide et énervante qu'il y a 10 ans.

« À Londres il y a la vraie Alice... Je l'ai rencontré y'a quelques semaines quand j'étais en voyage là-bas. She's reeaaally annoying! C'est la bonne, I'm sure. »

Un bus s'arrêta et fit descendre une grande vague de personne qui marchaient dans tout les sens et j'avais l'impression de me faire envahir et je détestais qu'on entre dans ma petite bulle personnelle. J'étais sur le point d'éclater et de hurler à qui bon le voulait entendre de dégager s'ils ne voulaient pas que je leur arrache la tête et que je la kick jusqu'en Belgique. Finalement la marée humaine se dissipa peu à peu, mais je me sentais toujours inconfortable d'être planté à cette endroit, me disant qu'il risquait sans doute avoir d'autres personnes d'ici quelques minutes.

« Tu as le temps de discuter? Where are you going? Par-là? J'ai rien à faire, je vais venir. »

Je me sentais comme une véritable sangsue. Vous savez le genre de type que j'avais moi-même en horreur..? Je ne sais pas trop pourquoi, mais j'avais envie de rester avec elle. Peut-être parce qu'elle avait été la première personne que j'avais aimé et que j'étais très intrigué par ce qu'elle était devenue dans ce monde. C'était très bizarre comme sensation à l'intérieur de moi. J'avais envie de courir et de me cacher sous mon lit à l'hôtel parce que je venais de me rendre compte que j'étais déjà aimé une femme, mais j'étais très curieux de savoir comment elle avait fait en sorte que je tombe amoureux d'elle, car honnêtement, j'avais un profond dégoût pour les femmes. Et voilà que je me promenais aux côtés d'une d'elles.

« Tu es ici depuis quand? Et t'es devenu quoi? Wow it's unbelievable de te voir! Je n'aurais jamais pensé te voir ici! Et dire que si je n'avais pas décidé de chercher un appartement nous nous serions jamais croisé! »

Je gesticulais beaucoup trop et je ne fermais pas ma bouche plus que 2 secondes. Je me demande même si je prenais la peine de simplement respirer entre deux mots. Je devais me calmer, ça faisait presque creepy de ma part.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Mer 6 Nov 2013 - 20:17
    Bah si je le disais, c'était qu'il était le premier à croiser! je dis pas ce genre de chose pour faire plaisir aux gens, surtout que je vois pas ce que ça aurait changer que j'ai rencontré quelqu'un d'autre de notre monde... Quoique vu la façon dont Laurence parlait du Lièvre, mieux valait qu'ils ne se croisent pas... si mon ami était dans ce monde! Car je n'avais toujours pas de nouvelles de lui, ni du chapelier! Par contre le brun lui avait croisé Alice! Il avait pas tord de la trouver ennuyante, elle était gentille, mais elle avait une tendance à ne rien voir... enfin jusqu'à ce que ça devienne critique. Quoiqu'elle avait tellement été stupide en croyant que le Bandersnatch était le simple fruit de son imagination! Non mais c'est vrai quoi, si je n,avais pas été là pour voler l’œil de la bête, elle serait morte! Et quand on est mort, on imagine plus rien parce qu'on est mort, point.

    - Elle n'a donc pas changé? Moi je n'ai croisé que des fausses Alice... Y'en a une qui est devenue mon amie, elle est bien plus intéressante que la vraie Alice!


    Lorsque nous nous retrouvâmes entourés par la foule, il me sembla qu'il n'allait pas trop bien... D'un côté, je le comprenais, parce que moi-même je n'aimais pas me retrouver coincé de la sorte. Il n'y avait pas vraiment de moyens de s'échapper d'une marrée humaine, sauf avec une épée... ce que je n,avais pas. peut-être que mon parapluie rouge aurait fait l'affaire, mais je l'avais laissé chez moi. L'idée de sauver l'ancien flamant rose de la foule me fit sourire intérieurement. Bon, fallait que j,arrête de rêvasser, parce que premièrement, taper des gens à coups de parapluie, c'est pas bien vu, j'avais faillit me faire arrêter pour ça... Ensuite, la foule s'était déjà dispersée et puis finalement, l'homme venait de recommencer à parler. Il parlait beaucoup, mais ça ne me dérangeait pas, j'aimais bien l'écouter parler, c'était intéressant sa façon de mélanger le français et l'anglais.


    - J'allai faire quelques courses, mais ça ne presse pas, on pourrait aller boire un thé? Je connais un endroit qui est pas mal. Bon, il n'est pas aussi bien que celui de Wonderland, mais c'est un des meilleurs que j'ai trouvé ici.

    J'étais contente qu'il décide de me suivre, car après tout il y avait eut un malaise entre nous quelques instant plus tôt... D'ailleurs, je le sentais encore un peu. Et puis je me posais des questions... voulait-il se faire pardonner de m'avoir prise pour un mâle des années plus tôt? Je ne croyais pas que c'était son genre... Peut-être ressentait-il quelque chose pour moi? Je me sentais ridicule, mais cette pensée ressurgissait à chaque fois que je tentai de la balayer! Et puis il m'embrouillait à parler autant! je crois que les personne dites normales en auraient eut peur, mais je n'étais pas normale, enfin, pas ici. Et puis il venait de mon monde alors c'était un réconfort plus qu'autre chose... Ah et puis je n'ai peur de rien, ou presque, mais là n'est pas le sujet. Lorsqu'il y eut une mini-pause, j'en profitait pour parler aussi:

    - Je suis ici depuis plus de trois mois. J'ai un travaille de caissière dans une petite boutique. C'est amusant parfois le hasard! Si je n,avais pas eut quelques courses à faire, on ne se serait pas croisé non plus! Ça doit être le destin, un truc comme ça! Mais toi tu deviens quoi? Je crois pas que tu sois arrivé à paris?

    C'était parce qu'il semblait parler plus anglais que je pensais cela. parce que moi, même si je comprenais, je n'avais pas le réflexe d'utiliser une autre langue que le français. Pendant qu'il me répondait, je l'entrainai dans un salon de thé qui n'était pas loin où nous pûmes nous asseoir dans un coin bien tranquillement. J'étais contente de le revoir, bien que je me sentais toute chamboulée. Je commandai du thé et des biscuits, puis je demandai:


    - Tu cherche un appartement? Tu as trouvé quelque chose de bien? Parce que sinon... si tu veux... je peux t'héberger...

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Mer 6 Nov 2013 - 21:16

Le destin ne cesse de nous rattraper
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



J'avais peur qu'elle parte en courant tellement je parlais. N'importe qui aurait prit ses jambes à son cou pour s'enfuir de moi, mais elle resta auprès de moi. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle était heureuse d'avoir quelqu'un qu'elle connaissait avec elle ou bien parce qu'elle était aussi timbrée que moi, mais elle restait là à m'écouter raconter ma vie. Je finis par arrêter de parler pendant un moment ce qui lui permit de dire enfin quelque chose. Elle était caissière et avait rencontrer une fausse Alice qui était beaucoup plus sympa que la vraie. Cela ne m'étonnait pas vraiment puisqu'Alice était nulle de A à Z même si on pensait que j'avais quand même passé une nuit à l'hôtel avec elle et que j'avais fait la rencontre d'une fausse Alice nommée Dory qui était sans doute cent fois pire que la vraie. Évidement, je me remis à lui parler de ma vie, mais uniquement parce qu'elle m'avait posé des questions cette fois-ci.

« Non en fait je viens de New-York. It's funny that we're not from the same city... Je suis photographe et je suis ici pour un contrat... But i think I'll stay here... J'ai eu des tas de problèmes à New-York... Avec mon colocataire... He... He doesn't understand me... You know, I'm mad... And i'm ga... Je suis vraiment désolé de mélanger les langues... »

Nous arrivâmes finalement devant un salon de thé puis je m’assis aux côtés d'elle pendant qu'elle commandait du thé et des biscuits. J'enlevai ma veste en cuire et la déposai sur le dossier de mon fauteuil puis je regardai Mally, en me posant tout les questions possible que jamais je ne lui poserai, puis elle me demanda alors si j'avais trouvé quelque chose et si je voulais venir chez elle si je n'avais rien trouvé. Je fis un sourire timide, je ne sais pas pourquoi puis lui répondit d'une voix douce tout en me concentrant pour faire une phrase complètement française, ce qui n'a évidement pas fonctionné.

« Non, je n'ai rien trouvé... Et j'accepte ta proposition If you promise me that there are no cockroaches in your apartment... »

J'avais ris en finissant cette phrase qui semblait plutôt étrange sans aucune explication. J'espérais aussi que ses meubles soient dans un meilleur état que ceux de Timon et qu'il y aille aussi plus qu'un lit. Pas que je n'avais pas aimé partagé le mien avec le blond, mais là c'était différent... C'était une femme...

« Je crois que vivre avec toi m'aidera avec la langue... Tu crois pouvoir me donner des cours de french? »

Le serveur arriva ensuite avec le thé et les biscuits. Je me servis puis je bu une gorgée du thé que ma vieille connaissance avait commandée.

« It's true... The tea are better in Wonderland... It's my first cup of tea in this world... I don't know why...Maybe because I was afraid that if I drank some tea here it would mean that I would never return to Wonderland... Don't you think? »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Mer 6 Nov 2013 - 23:05
    Il était repartit à parler, mais c'était de ma faute car je lui avait posé des questions. mais comme je l,avais déjà mentionné, ça ne me dérangeait pas qu'il parle autant, car j'étais tellement heureuse de retrouver quelqu'un que je connaissais! Et puis bien sur que je comprenais, car moi aussi j'étais "mad", bon, je n'étais pas la plus folle, mais par moment, je ne laissais pas ma place non plus! Les gens de ce monde ne comprenaient que notre état était normal... dans notre monde d'origine. sauf qu'en même temps, ils ne savaient pas non plus que nous n'étions pas d'ici, mais d'ailleurs... Ils étaient un peu beaucoup fermés d'esprit les humains de ce monde en fait! Laurence dit qu'il était aussi ga... gah? ça voulait dire quoi? gaga? ou son colocataire n'aimait pas les gars? J'avais peur de passer pour une imbécile, alors je ne le questionnai pas là dessus, car de toute façon j'eus bien vite d'autres chose à démêler... c'était quoi ce truc que je ne devais pas avoir dans mon appartement?

    - Tu veux que je te promette qu'il n'y a pas quoi dans mon appartement? Des Coqs roches? Non, il n'y a pas de coqs où d'autres oiseaux en pierres... Bien que je ne sois pas certaine de comprendre pourquoi tu as des statues en horreur...

    Je ne pu m'empêcher de rosir légèrement en attendant sa question suivante... des cours de french? Voulait-il parler de la langue... heum ça c'était applicable dans tout les cas en fait... Non mais je veux dire, le french, comme le français, ou french comme embrasser? Le problème avec les fous, c'est que même entre nous, il y avait des malentendus! Sauf que vu ce qu'il m'avait dit précédemment, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il s'agissait de la seconde option. Où peut-être que j'avais envie que ça soit ça? Je finis par bafouiller que:


    - Ça me ferais... plaisir... de te donner des... cours...

    Je me dépêchai de prendre une gorgée de thé pour chasser ma gêne... depuis quand j'étais gênée moi? C'était des sentiments faibles ça! des choses d'humains stupides! Où était la courageuse souris? Je n'allais pas laisser ce monde me dénaturer de la sorte! Quoique peut-être que j,aurai réagit de façon semblable dans mon monde? Difficile à savoir, tout était différent et même chez moi il y avait eut tellement de chamboulements que c'était difficile de prédire mes réactions. Et puis en tant que folle, je me devais d'être imprévisible! Ouais, au point où même moi je ne savais pas toujours ce que j'allais faire!
    Laurence parla ensuite seulement en anglais... Ok là c'était plus difficile à suivre, je dus lui faire répéter deux ou trois fois pour décortiquer ce qu'il venait de dire... surtout qu'il parlait vite! Ouais, si moi je lui apprenais le français, lui devrais m'aider avec l'anglais... Quoiqu'il en soit je finis par pouvoir lui répondre:


    - Désolée, j'ai quelques difficultés avec l'anglais... Non, je n'ai jamais pensé à cela... même que je croyais que si je trouvais le meilleur thé, je pourrais retourner à la maison... Tu crois qu'on va rester ici alors? Je veux revoir mes amis, le Chapelier, Chess et le Lièvre... Mais peut-être que comme toi et moi ils sont ici? À quelque part dans ce monde? Ensemble, nous pourrons les trouver!

    Je lui souris doucement. Ce que j'étais contente d'avoir trouver un autre fou pour me comprendre! J'en était tellement heureuse que je commandai du gâteau, car maintenant je pouvais fêter comme je le faisais à Wonderland! Car faire la fête à tous les jours, ça m'avait manqué! J,aurais pu le faire seule, mais plus on est de fous et plus on rit!


    - Joyeux non-anniversaire!

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Jeu 7 Nov 2013 - 0:31

Le destin ne cesse de nous rattraper
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Mallymkun me fit répéter plusieurs fois mes dernières phrase que j'avais dit complètement en anglais, mais je finis par dire quelques mots en français pour qu'elle comprenne mieux. Il était clair qu'un cours de la langue serait quelque chose d'indispensable pour vivre avec elle. Bon, l'anglais est sans doute la meilleure façon pour discuter avec les gens de partout dans le monde... Sauf la France à ce que je voyais. Elle finit par me dire qu'elle croyait que trouver le meilleur thé pourrait la ramener chez elle... Je ne compris pas sa logique, sans doute parce que j'avais pris mes médicaments ce matin, puis elle me demanda si je croyais que nous étions pour rester ici pour toujours. Je haussai les épaules à cette question pour laquelle je n'avais malheureusement aucune réponse. J'étais bien dans ce monde depuis quatre ou cinq mois et pourtant je n'avais toujours pas trouvé de solution pour y retourner. Mally ajouta à cela qu'elle souhaitait revoir ses amis... Les énuméra.. Et osa parler du lièvre. Je faillis jeter ma tasse au sol, mais je me contentai simplement de grincer des dents et de serrer très fort de contenant. Je tentais de me calmer en me disant que je n'avais pas être jaloux puisque Mally était une femme, mais les souvenirs et l'ancienne haine étaient trop forts pour que je fasse une croix et que j'agisse comme si rien était.

Je me contentai de lui glisser un « Maybe » même si j'espérais au plus profond de moi-même qu'ils ne soient pas ici eux aussi... Ou du moins pas le lièvre. Elle me souris et je ne pu m'empêcher de lui sourire aussi. Je ne pouvais tout simplement pas faire la tête surtout qu'elle m'avait invité à boire du thé et qu'elle m'avait offert un appartement! Elle commanda alors un gâteau et me souhaita un joyeux non-anniversaire ce qui m'étonna au départ, car j'avais perdu l'habitude de les fêter puis je lui souhaitai à mon tour en lui chantant la chanson.

« A very merry unbirthday to me! À qui? To me! À vous! A very merry unbirthday to you! À moi? Yes, you! À moi! Let's all congratulate us with another cup of tea! A very merry unbirthday to you! »

À ces mots je pris ma tasse de thé et la cogna contre celle de la blonde qui se trouvait en face de moi, ce qui fit légèrement renverser la boisson chaude sur la nappe blanche de la table et je pris un grande gorgée puis déposai la tasse. Le gâteau arriva rapidement et j'engloutis rapidement ma portion parce qu'il faut dire que je n'avais pas vraiment pris la peine de manger durant la journée. Je bu quelques gorgées de thé puis je regardai finalement à l'extérieur pour regarder les rues encore chargés malgré que le soleil commençait déjà à se coucher. Il fallait dire que l'hiver qui commençait à arriver faisait en sorte que le soleil se couchait beaucoup plus tôt qu'auparavant et que nous étions a Paris et qu'il était normal de voir encore beaucoup de gens... Enfin, moins qu'à New-York, c'était un ait, mais de toute façon à New-York il y avait toujours des gens, peu importe l'heure qu'il était.

« It must have nice things in Paris, uh? Je suis en congé pour deux jours et j'aimerais voir un peu la ville... On ne dit pas que c'est la ville lumière or la cité de la gastronomie? »

Il y avait qu'une seule chose que j'aimais autant que le rose et la photographie et c'était bien la nourriture... Mais attendez! Pas la nourriture comme les Fast food que l'on pouvait retrouver à New-York! Oh non! Ce que j'aimais c'était les mets raffinés que j'avais découverts grâce a Jonathan et que je prenais plaisir à préparer à Timon alors qu'il ne se rendait pas compte du mal que je pouvais avoir à faire un mariage parfait entre chaque saveur des plats.

« I love cooking and.. Et je passerais des journées entières à cuisiner! J'espère que la ville ne me décevra pas et que tu aimes les bons repas unlike my former roommate... »

Pour être franc, je ne croyais pas que cette ville allait me décevoir, car déjà, le gâteau que je venais de manger était super! Sans parler des repas que j'avais eu la chance de manger dans mon hôtel! Mais il faut dire que c'était un grand hôtel alors si les repas auraient été pourris je ne m'aurais pas gêné pour me plaindre à la réception.

« Au fait, tu vis dans quel quartier? Parce qu'avant d'aller à ton appartement I need to pick up my stuffs in my hotel room.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Lun 11 Nov 2013 - 16:02
    Laurence sembla avoir une réaction étrange à la mention du Lièvre... Oh comme c'était mignon! Il était jaloux! C'est donc qu'il m'aimait bien, voir plus que bien! Sauf que je ne voulais pas de bataille entre eux! Quoique je ne pouvais m'empêcher de me demander qui sortirait gagnant si cela arrivait... Ils n'étaient pas vraiment des combattants, bien moins que moi, ça c'était certain! Et puis j'étais de loin une des plus combative à Wonderland, malgré ma petite taille, je n'avais pas peur d'affronter des créatures bien plus grande que moi! Et puis la taille, c'est comme la folie, c'est dans la tête! Bon, je ne peut pas nier que j'étais bien moins forte, mais la ruse et l’agilité compensaient.

    Je fus si heureuse qu'il se rappelle de la chanson... enfin c'est ce qu'il me sembla, parce qu'il la chanta en grande partie en anglais. Je me contentai de chanter en français, ce qui rendit notre petite chanson incompréhensible pour toute personne qui aurait voulu suivre nos paroles. Mais bon, on s'en foutais, ce n'était pas de leurs affaires, sinon nous les aurions invités, or, il n'y avait pas de place! Je bu du thé et mangeai mon morceau de gâteau. Ce n'était pas la nourriture de chez nous, mais elle était plutôt bien quand même.

    Je regardai à l'extérieur en même temps que l'homme... Il avait encore pas mal de gens malgré l'heure tardive. Mais bon, dans le coin c'était normale, c'était un rue pas mal achalandée même très tard le soir. J'avais souvent vu des hibou se promenant aux petites heures du matin! Eum, je crois qu'on les appelais plutôt des oiseaux de nuit? Bien que les hiboux soit des oiseau nocturnes, il semblait que ce n'était pas la bonne expression! Ah lala ses humains avec leur drôles d'expressions qui n'avaient pas tant de sens! Parlant de drôles d'oiseau, Laurence brisa le silence, ce qui me sortit de mes réflexions aussi utile que d'habitude.

    - Oui, il y a pleins d'endroits à visiter! Bien sur que j'adore la bonne nourriture! Oh, j'habite tout près d'ici. On peut aller chercher tes affaires quand tu seras prêt!


    J'avoue que j'avais bien hâte de gouter à sa cuisine, parce que moi, je n'étais pas très douée... j'arrivai à faire du bon thé, mais c'était pas mal ce à quoi mes talents se limitaient. Il avait encore parler de son colocataire... Il semblait vraiment ennuyant celui-là! J'étais curieuse d'en apprendre plus, mais j'attendrais avant de le questionner, parce que là, nous venions de nous retrouver! Je payai l'addition, contente d'avoir pu invité un ami à prendre le thé. Ensuite j'attendis qu'il soit prêt à aller chercher ses affaires pour le suivre dehors dans la rue. Il y avait moins de gens que plus tôt, mais trop quand même. J'avais envie d'être chez moi, bien que l'idée que Laurence habite chez moi commençait à me gêner un peu... je vais vivre avec un homme! Bon je vivais avec le Chapelier avant, mais qu'il soit un homme ne me dérangeait pas à l'époque parce que j'étais une souris... mais vivre avec quelqu'un de la même espèce que moi, ça serait nouveau!

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Jeu 14 Nov 2013 - 0:29

Le destin ne cesse de nous rattraper
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Mally accepta que l'on passe à ma chambre d'hôtel. Je terminai rapidement ma tasse de thé et je remis ma veste en cuire en lui disant que j'étais prêt. Nous sortîmes du salon de thé et je pris une ruelle sur la droite pour ensuite déboucher sur une grande rue de la ville où se trouvait mon hôtel. Sur le coup je ne reconnu pas l'endroit, mais je finis par voir une boutique qui se trouvait à quelques pas de mon hôtel et où j'avais déjà acheter un souvenir. Je me dirigeai vers lui puis je vis mon hôtel et je pressai le pas en regardant derrière moi pour être sûr que la blonde me suive bien. Arrivé à face de lui, je poussai la porte tourniquet puis j'arrivai dans le hall qui était richement décoré et je me dirigeai vers l'ascenseur qui se trouvait tout près de la réception.

« Si t'as congé demain, ça te dis qu'on aille voir la tour Eiffel? »

L'ascenseur s'ouvrit et j'entrai dans la cabine puis pressai le bouton du 5ième étage. Le trajet en ascenseur fut silencieux et heureusement qu'il n'y avait pas plus d'étage à monter, car sinon le silence aurait bien pu devenir malaisant. Les portes s'ouvrirent à nouveau puis je me dirigeai vers ma gauche pour aller à ma porte de chambre que j'ouvris avec une carte magnétique qu se trouvait dans mon sac. Je fis quelques pas pour entrer puis je m'arrêtai net pour ne pas laisser Mallymkun rentrer et voir le dépotoir dans lequel je vivais présentement. Je me tournai face à elle et d'un sourire embarrassé je t'entai de lui expliquer pourquoi il y avait tant de vêtements sur le sol.

« …. Sorry, my room is a dump... Je suis pas comme ça habituellement! C'est que c'est une chambre d'hôtel et... You know... »

J’espérais bien qu'elle comprendrait. Je savais bien que ce n'était pas une excuse pour se laisser aller, mais de toute façon je m'étais fait à vivre dans un véritable bordel à cause de l'état de l'appartement de Timon. C'était simple, chez lui je ne savais jamais si c'était propre ou sale.. Même lorsque c'était propre  ça avait l'air sale.. J'allai prêt de mon lit puis et prit le roman que j'étais entrain de lire qui traînait sur ma table de chevet puis je me penchai pour prendre mes vêtements qui étaient éparpillés un peu partout sur le sol de la chambre. Je m'arrêtai un moment et souris lorsque je me dis que c'était la deuxième fois que j'amenais une femme dans une chambre d'hôtel.. Certes la première c'était tout simplement n'importe quoi, mais Mally elle... On cogna à la porte ce qui me fit sortir de mes pensées. J'allai ouvrir et demandai à la femme de chambre de passer plus tard. Je lui claquai presque la porte au nez puis j'allai à ma salle de bain où contrairement à tout le reste de ma chambre, les choses étaient bien rangés. Vous savez, quand on parle d'hygiène et de soin, il est très important que ça soit en ordre!

Je finis par tout prendre ce qu'il m'appartenait puis je sortis de la chambre et me dirigeai vers la réception où je donnai ma clef en disant que mon séjour s'était raccourcis. La femme me dit alors que ce n'était pas remboursable. Je haussai un sourcil et je lui répondis que j'en avais rien à faire. Je me retournai vers ma nouvelle colocataire puis lui souris.

« C'est à toi de me montrer le chemin maintenant! »

Je mis ma ganse de mon gros sac sur mon épaule puis changeai ma sacoche de côté puis je suivis Mally dans les rues, en espérant que le chemin n'allait pas être trop long parce que je commençais à avoir mal aux épaules... Je pourrais peut-être lui demander un massage?

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Sam 16 Nov 2013 - 5:56

    Je le suivis dans la rue, le percutant presque lorsqu'il s'arrêta. Il était perdu? Nous étions perdu? Nous allions devoir mendier pour manger, incapable de retrouver notre chemin! Nous devrions dormir sous un pont avec la vieille folle aux pigeons qui essaierait de nous les faire bouffer avant de nous accuser de méfait publique et de vol d'oiseau, nous serions arrêté et emprisonnés à vie, séparer pour toujours et je me retrouverai dans la cellule d'une vieille nymphomane sadomasochiste bipolaire et je finirai par me pendre avec mes propres cheveux... Heum... avec toutes ces réflexions insensées, j'oubliais de suivre l'homme qui avait retrouvé son chemin... Quoiqu'au final, il ne l'avait pas vraiment perdu et j'avais paniqué et inventer tout ça pour rien.

    Une fois que j'eus rattrapé mon léger retard, je le suivis à l'intérieur de l'hôtel. Il me demanda si je voulais aller visiter la tour Eiffel avec lui, ce à quoi je répondis enthousiaste que bien sur nous irons! Ça serait une très belle sortie! Je montai aussi dans l’ascenseur à la suite de l'ancien flamant rose. La montée me parut interminable... mais pourquoi il ne parlait plus? Il était fâché? Pourtant, je lui avait dit que j'allai visité avec lui...  à moins qu'il ne voulait pas pour vrai? Peut-être qu'il fallait que je dise quelque chose? Ou peut-être pas? je ne savais pas moi! Je n,avais jamais été une experte dans la communication avec autrui... la preuve, la majorité des habitants de Wonderland semblaient croire que j'étais un mâle!

    Les portes s'ouvrirent enfin, nous libérant. Je continuai de le suivre, bien qu'une fois dans sa chambre, il tenta de cacher son désordre, qui était bien trop énorme pour être camouflé. Il disait qu'il n'était pas comme ça normalement... j'espérai bien, parce que j'avais pas envie de me faire mettre dehors de mon appartement parce qu'il ne se ramassait pas que que ça avait l'air d'une décharge publique... Quoique je vis que la salle de bain semblait bien rangé... trop bien rangé, surtout si je commençais à comparer avec le reste de la chambre. Je crois voir beaucoup de produit divers de soin... Il en avait pas plus que moi? pas que ça avait une importance, mais bon, c'était étrange, parce que les hommes, ça n,avait pas plus de produit qu'une femme normalement! Sauf que Laurence n'était pas vraiment normal...

    Il paya sa note une fois ses affaires rassemblées et nous retournâmes dans la rue où cette fois ce fut moi le guide. Nous dûmes retourner un peu sur nos pas, mais une fois sur la rue du salon de thé, je tournais de l'autre côté marchant un peu avant de prendre une autre rue, puis une autre. Je pris une clef pour déverrouillée la porte extérieure, puis je montai les escaliers pour trouver la porte de mon logis à droite. J'ouvris, lui tenant la porte, parce que c'est toujours chiant de se la prendre dans le front et je ne voulait pas qu'il prenne la porte en grippe! Elle était utile contre le froid et les voleurs!

    Ce n'était pas le grand luxe, les pièces étaient de taille moyenne, mais au moins c'était propre et plutôt bien éclairé. la table et les chaises n'étaient qu'une imitation de bois, mais ou moins elles étaient solides. le canapé et le fauteuil rouge étaient un peu élimé, mais rien de grave
    .

    - Voilà, c,est mon petit chez-moi... Les meubles sont un peu vieux, mais ils venaient avec l'appartement...

    Je lui montrai sa chambre en espérant que ça lui convenait. Il avait un bel hôtel, il devait être habitué à plus luxueux que ça! Sauf que c'était tout ce que j,avais les moyens de m'offrir si je voulais économiser! Je continuai en lui indiquant la salle de bain tout en baillant, c'est qu'il se faisait de plus en plus tard:

    - SI tu as besoin de quelque chose n'hésite pas, mais moi je vais aller me coucher... sauf si tu as besoin d'aide pour t'installer?

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  Sam 16 Nov 2013 - 7:18

Le destin ne cesse de nous rattraper
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Durant une bonne partie de notre court moment dans mon hôtel, je sentis une certaine gêne dans le visage de la femme... Ou bien était-ce de l'angoisse? Je ne pouvais pas vraiment dire, mais il faut avouer que je n'étais pas très doué avec les relations humaines... Même si elle était un loir au final. Enfin, vous comprenez ce que je veux dire? Je n'avais pas vraiment d'amis et ce n'était évidement pas eux le problème, c'était moi qui ne les comprenait pas bien! J'étais une grosse m... Oh on était déjà arrivé chez elle? Je la suivis presque aux centimètres près et faillis lui marcher sur les talons à plusieurs reprises. Finalement, elle glissa la clef de son appartement dans la serrure et je croisai les doigts sans même vraiment m'en rendre compte alors qu'elle ouvrait la porte et alors que je vis qu'une petite partie de l'entrée je poussai un grand soupir de soulagement. Voir que son appartement était normal me soulageait énormément! J'avais tellement eu peur de voir un truc dégouttant ramper sur son parquet... C'est vrai, elle avait fait une blague sur les coquerelles... J'avais eu peur sur le coup qu'elle n'aille simplement dit cela pour pas m'avouer qu'elle en avait où elle vivait!

Je déposai mes sacs un peu en retrait puis elle me montra les pièces communes telles-que le salon, la cuisine et la salle de bain où la petite visite guidée s'arrêta. Elle me parla alors des meubles qui n'étaient pas très neufs, mais qui faisaient l'affaire puisqu'ils venaient avec l'appartement. Je faillis la traiter de folle lorsqu'elle me dit cela puisque ses meubles étaient tout à fait respectables! À la limite, si elle souhaitait changer des meubles je lui en achèterai avec plaisir! Changer une table à manger allait sans doute être moins dispendieux que changer entièrement le mobilier dans un appartement contenant des termites... Elle me dit qu'elle allait se coucher. Je lui souris pour lui dire qu'elle pouvait y aller et que j'allais me débrouiller tout seul pour le reste. Elle sortit de la pièce et je fermai immédiatement la porte et mit le verrou pour ensuite jeter un coup d’œil à la salle. Je glissai lentement les doigts sur le long du mur où la peinture de s'écaillait pas, sur le comptoir du lavabo qui allait être assez large pour mettre mes produits les plus importants puis je tirai le rideau de douche et je faillis éclater en larmes tellement j'étais heureux de ne pas voir d'insectes rampants à l'intérieur.

Je mis le bouchon et laissai couler l'eau pendant que j'enlevai mes vêtements puis je me glissai dans le liquide chaud pour m'y reposer et détendre mes muscles tendues d'avoir transporter des sacs aussi lourds. Je finis par m'y endormir et il devait bien être dépasser minuit lorsque je me réveillai dans l'eau qui était devenue glacée. J'en sortis et fouillai dans les armoires pour me sortir une serviette - qui n'était malheureusement pas rose – puis je sortis de la pièce, sans la dite serviette enroulée à ma taille, car mes médicaments ne faisaient plus effet depuis un moment déjà, pour aller chercher mon pyjama que j'eus du mal à enfiler en dansant le cha-cha-cha avec le porte-manteaux. Je m'écroulai finalement à bout de souffle sur le canapé rouge de ma nouvelle colocataire. Durant la nuit, je me réveillai en tremblant de froid et ne sachant plus où je me trouvais. Je finis par courir en rond à l'entour du canapé puis je me mis à courir vers la pièce où j'avais cru voir Mally rentrer plus tôt puis j'ouvris la porte et je tirai ses couvertures sans aucune gêne puis je me fis une place derrière elle en l'enveloppant de mes bras.

[HJ]: Ouais je me suis permise de faire une fin chou... J'ai une excuse! Il avait pas prit ses médicaments... XD *Excuse de merde*

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Le destin ne cesse de nous rattraper [PV Mallymkun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♣Explication sur le jeu du destin♣
» ~°Namine°~ ~°Dessinatrice du Destin°~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-