Partagez | 
 

 Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Sam 16 Nov 2013 - 22:55
    J'étais sur une plage de sable blanc, un peu comme celle que j'avais vu dans un magasine. Il faisait chaud, très chaud même, mais c'était normal pour ce genre d'endroit, non? En même temps, je n,y connaissais rien parce que je n'y était jamais aller avant. je ne connaissais que Wonderland et Paris... et dans les deux cas, je n'avais pas trouvé de plage. Sauf qu'en même temps, ce n'était pas vraiment mon genre de chercher à aller m'étendre à rien faire dans un endroit trop chaud! C'est vrai quoi, j'avais autre chose à faire... Bon je savais pas quoi, mais je trouverais bien... et puis jouer à la souris brûlée, pas trop pour moi, merci! Sauf qu,en fait c'était pas si ennuyeux sur cette plage, parce que je n'étais pas seule! Il y avait ce bel homme brun que je venais de retrouver, Laurence. Il était beau, charmant, poli et surtout, j'étais son premier amour... jamais je n'aurai cru le retrouver ici! enfin à Paris, mais maintenant nous étions sur un plage! Comment nous étions arrivé là? Quand? Toutes ses questions me ramenaient à une bien triste réalité: Je rêvais de cette plage. Bon techniquement ce n'était pas une réalité, quoique j'étais réellement en train de rêver? Tout ça commençait à m'embrouiller en fait.

    je n'avais pas vraiment envie de me réveiller, j'étais bien dans les bras de l'ancien oiseau. D'ailleurs s'il avait encore eut des ailes, aurais-je été aussi confortable? Sauf que ça n'avait pas vraiment d'importance puisque je rêvais! je me sentais aussi idiote qu'Alice, sauf que elle, elle croyais rêver, mais en fait elle s'était vraiment trouvé à Wonderland... Alors au final je n'étais pas aussi cruche qu'elle car je savais que je rêvais et que c'était bien un rêve. Sauf que quelque chose me titillais: pourquoi toutes ces sensations me semblaient si vraies alors? Ses bras? Son souffle? son odeur? Je pouvais pas halluciner à ce point? Enfin peut-être bien, mais même en étant folle, il ne me semblait pas que j'avais des hallucinations! Sauf si j'en avait eut sans le savoir?

    Ça commençait à être trop compliquer tout ça pour que je puisse garder les yeux fermés... Mais même ouvert j'avais l'impression de rêver: Il était encore là! Il était dans MON lit! Je rougis sans doute, parce que c'était bizarre d'avoir un homme dans mon lit, surtout celui qui m,avait avouer que j'étais son "first love". J'eus l'impression que mon cœur s'arrêtait avant de repartir à toute vitesse. Je devais être malade? Une maladie d'humain encore? Quoique peut-être pas... Malade pas malade, je ne savais de toute façon pas comment réagir. Fallait-il que je le réveille? Mais j'avais pas envie qu'il se réveille et s'en aille! je me blottie un peu plus dans ses bras, me demandant si ce n'était pas malsain de respirer son odeur de la sorte... Quoique une chose soit malsaine, ça n,avait jamais vraiment empêcher que je la fasse... car n'oublions pas que sous mes airs calmes du réveille, je restais tout de même... comment dire... cinglée? Bon, pas présentement, parce que sinon c'est sur que je l'aurais réveillé! Et puis je n'étais pas complètement folle non plus hein, sinon je n'aurais jamais pu trouver mon travaille et tout ça. Mine de rien je m'étais adapté à ce monde, bien que ça me pesais de ne plus être moi-même...

    je souris... avec quelqu'un venant aussi de là-bas, je pourrais enfin rester naturelle, plus de masque de gentille petite humaine blonde qui travaille comme tout le monde! Bon je continuerais de travailler parce que sinon j'allais mourir de faim, mais au moins j'avais quelqu'un qui pouvais me comprendre! Le masque, je n'aurais plus à toujours le porter! J'avais hâte de pouvoir lui faire visiter la ville et tout! mais pour l'instant, je profitais de ce moment.

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Dim 17 Nov 2013 - 0:50

Paris n'est-elle pas la cité de l'amour?
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Je marchais dans un long couloir qui n'était pas très bien éclairé. Je ne marchais qu'en traînant les pieds et en glissant mes doigts sur les murs. Étrangement, je ne les sentais pas sous mes doigts, mais je savais qu'ils étaient là. Je marchai pendant un bon moment sans savoir pourquoi je marchais et encore moins pourquoi je me trouvais dans cette endroit. Soudainement, je sentis le sol se dérober sous mes pieds et je tombai longtemps et rapidement puis je me retrouvai dans un puits. L'eau m'arrivait aux mollets et une lumière mystérieuse au fond me permettait enfin de voir une porte que j'ouvris sans aucun mal.  L'eau se fit aspirer et m'apporta avec elle jusqu'à une seconde porte qui était miniature cette fois-ci. L'eau disparue par enchantement et je pu m'accroupir pour mieux voir ce qu'il y avait de l'autre côté sauf qu’étrangement, j'avais rapetissé ou bien la porte avait grandit, car je me retrouvai de la bonne grandeur pour y entrer. De l'autre côté, il faisait tout aussi noir qu'avant que je tombe et je recommençai à tâter les murs pour avancer. Mes doigts finirent pour toucher une surface irrégulière. Au départ je cru que c'était de la pierre ou une brique, mais je me rendis rapidement compte que c'était plutôt une bosse plutôt ronde et plus ou moins ferme. Je la tâtai un moment pour mieux comprendre ce que je touchai, puis je me réveillai en sursaut en attendant un craquement dans la pièce où je me trouvais.

J'ouvris les yeux et ils devinrent ronds lorsque je me rendis compte que je me trouvais dans un lit. J'en sursautai même une seconde fois. La première chose que je vis fut une chevelure blonde. Je pensais sur le coup à Timon, ce qui me donna envie de chialer, mais je suivis la longue chevelure dorée des yeux puis je descendis mon regard jusqu'à son bassin que j'entourais avec l'un de mes bras. Je portai davantage attention a ce bras et à ce que ma main touchait et je finis par faire une équation très scientifique pour me rendre compte que j'avais la main sur un endroit très... stratégique sur le corps de ma nouvelle colocataire. Je l'enlevai rapidement et je tombai à la renverse en hurlant pour me retrouver en bas du lit.

« Mallymkun! Tu faisais quoi à mettre ma main là?! Oh my god! »

Je me retrouvai assis au sol entrain de dévisager la blonde et en essuyant ma main sur mon pantalon de pyjama comme si j'avais une quelconque bactérie sur la main. Je l'essuyai vigoureusement, puis je tentai de me lever, mais sur le coup j'avais vraiment mal au derrière. Enfin sur mes deux jambes, je regardai autour de moi et je pu me rendre compte que je me trouvais dans sa chambre. Je ne me souvenais pas pourquoi je me trouvais là, mais j'eus soudainement envie de m'écraser la tête dans la porte du frigo. Je sortis de la chambre comme si tout ça n'avait jamais eu lieu puis je me dirigeai en traînant les pieds jusqu'à ma sacoche où je pris mes médicaments avant que ma fatigue du réveil ne se fasse détrôner par ma folie naturelle. J'allai ensuite à la cuisine où je m'installai sur la table en étoile et je me mis à regarder le plafond qui semblait bouger.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Dim 17 Nov 2013 - 3:50
    Je fus surprise que ses mains deviennent aussi baladeuses. pas que c'était désagréable, mais je n'étais peut-être pas prête à ça... Comment savoir? je n'avais jamais eut d'avance de la part de la gente masculine à Wonderland... ni de la gente féminine en fait... Je crois que personne ne m'aimais vraiment. c'était une dure révélation matinal ça en fait... mais bon c'était peut-être un peu parce que j'avais passé une grande partie de ma vie à dormir? Puis l'autre partie à me battre pour la liberté? Et puis disons que peut de gens nous approchaient le Chapelier, et lièvre et moi... ils avaient peur d'attraper notre folie! Non mais c'était ridicule, c'était pas une maladie contagieuse! Et puis nous n'aurions pas craché dans leur thé non plus! et puis c'était bien moins pire de perdre la tête par folie que pas la hache, car cette deuxième option était bien plus définitive...

    Il était mignon lorsqu'il dormait, mais je sentais une sorte de malaise en moi, je voulu enlever sa main délicatement, mais il se réveilla! Raté pour la discrétion... Il se jeta littéralement en bas du lit, essuyant sa main comme s'il avait touché quelque chose de dégoutant... moi. Je ne comprenais pas... les têtes coupées, c'est dégoutant, la bave de Bandersnatch et la morve fluo de Chess quand il est malade aussi... mais un gentil loir? Sauf que je n'étais plus un petit mammifère... Il me cria dessus comme si j'avais mis sa main là! C'était quoi son problème? Pourquoi j'aurai fait ça? C'était des trucs d'humains alors je sais pas pourquoi j'aurais pensé à ça moi! Alors qu'il quittai ma chambre, je lui hurlai:


    - Mais j'essayai d'enlever ta main, faut s'assumer quand on est un pervers!!

    J'étais en colère, mais en même temps j'avais de la peine... arg que de sentiments, ça devenait compliqué! J'allai à la salle de bain pour me rafraichir, un truc comme ça que les gens disaient, sauf que je prenais pas d'eau froide pour le faire... mais bon c'était une tout autre histoire. Je revins dans ma chambre pour m'habiller, question de cacher mes formes dégoutantes avant d'aller à la cuisine pour me faire un thé. Je ne vis pas Laurence, il devait s'être enfuit et plus jamais je ne le reverrai... Je me fis aussi deux toasts avant de m'assoir à table et d'y déposer mon assiette... sauf que ce n'est pas sur la table que je la déposai, mais sur l'homme... Je le dévisageai un instant avant de lui lancer un air mauvais:

    - Tu fais quoi coucher sur ma table, le lit dans ta chambre est pas assez bien pour toi?


    Il avait l'air tellement ridicule couché là, que je ne pu m'empêcher de rire... Il me rappelait quand moi-même je dormais sur la table du Chapelier! Malgré tout nous étions pas si différent! Sauf que lui c'était un crétin pervers qui ne s’assumait pas, mais ça je lui avais déjà crié. Après tout, il venait du même endroit que moi, donc il devait avoir toutes sortes de problèmes psychologiques? Il m'avait certes parut sensé, mais peut-être ne l'était-il pas toujours? Je soupirai:

    - comme que tu peux me dire ce que tu faisais dans mon lit si tu était pour réagir de la sorte?

    Non, tourner autour du pot, ce n'était pas trop mon genre... Nous devions être colocataire, alors il fallait que je comprendre. Sauf que l'idée qu'il ne veule plus me rendait triste, tout comme celle qu'il ne veule plus visiter la ville en ma compagnie.

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Dim 17 Nov 2013 - 5:38

Paris n'est-elle pas la cité de l'amour?
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Je cru avoir entendu Mally me dire un truc pendant que je me dirigeai à ma sacoche, mais il faut l'avouer, j'étais tellement fatigué que les mots que je pouvais entendre n'étaient pas totalement décrypté. Je compris les mots « essayé », « main », « assumé » et « pervers ». Dans ma tête cela sonnait qu'elle essayait de mettre ma main dans son t-shirt et qu'elle assumait d'être pervers. Je m'étais couché sur la table et j'observai le plafond qui tournait tout en regardant ma main qui lui avait touché un sein comme si j'étais entrain de regarder quelque chose de nouveau et d’intrigant... comme si je voyais pour la toute première fois la tête de quelqu'un rouler et terminer sa course à mes pieds... Sauf que ça, je l'avais déjà vu plusieurs fois. Je l'entendis finalement sortir de sa chambre et j'entendis l'eau couler, ce qui me fit penser au puits de mon rêve. Je me demandais ce à quoi il pouvait signifier... Est-ce que je me sentais prisonnier dans un gouffre sans fond? Est-ce que j'avais l'impression de tourner en rond? De ne pas savoir ce que demain sera et que cela m’angoissait énormément quand je prenais mes médicaments? Je pouvais facilement répondre oui à toutes ses questions. L'eau du robinet s'arrêta de couler, mais moi, je continuais à penser et à divaguer, couché sur la table à manger. C'était la toute première fois que j'étais aussi tranquille un matin... Est-ce que c'était Paris qui me rendait ainsi? Ou peut-être ma colocataire qui avait elle aussi des problèmes de folie et qui me sécurisait...?

Je fermai les yeux tranquillement et je me mis à m'imaginer dans un lit. À New-york. Dans un lit à New-York. Mais ce n'était pas n'importe quel lit, non. C'était le lit de Timon. Le lit sans doute le moins confortable du monde, mais j'étais là, le serrant dans mes bras et à sentir sa chaleur et son odeur qui me réconfortait ce qui m'aidais à dormir. J'adore l'heure où nous allions nous couché... C'était la meilleure partie de la journée... Mon esprit divagua et des arbres tordues apparurent un à un dans la pièce et le toit de l'appartement s'arracha pour laisser place à un ciel gris. Je sentis soudainement une pesanteur sur mon torse et j'ouvris les yeux d'un coup et fronçai les sourcils lorsque Mally me demanda ce que je faisais sur la table et me demanda ensuite d'expliquer mon comportement dans la chambre.

« Tu ne trouve pas que la morve de Chess' est  fluo quand il est malade? »

Je n'avais pas répondu à ses questions tout simplement parce que je ne voyais aucun rapport avec ce que je venais de lui dire. Oui, je sais, c'est elle qui avait posé la question en premier donc je devais lui répondre, mais en fait elle n'avait qu'à me poser une question en lien avec ma réponse si elle voulait être satisfaite.

Je pris l'assiette qui était déposée sur moi puis je m'assis sur le rebord de la table pour me rendre compte que Mally s'était fait un thé. « Oh chouette du thé! » que je m'exclamais-je en me tapant dans les mains. Je mis mes deux pieds au sol et je me dirigeai vers la cuisine où je me sortis une tasse après d'avoir fouillé dans la plupart des armoires puis j'accrochai la ficelle de la poche de thé à la poignée puis je versai de l'eau chaude à l'intérieur de celle-ci. Je revins finalement à la table à mangé où je déposai ma tasse en face de moi. Je regardai un moment Mally manger ses toasts puis je lui fis un grand sourire.

« Do you love pink? »

À dire vrai, j'avais déjà l'impression de connaître la réponse, car jusqu'à présent tout le monde m'avait répondu la même chose et moi ensuite, je leur faisait un monologue sur mon amour pour le rose qui leur donnait envie de me fuir. Cette fois-ci, je n'avais pas envie de lui étendre mon amour pour cette couleur. Je l'écoutai en hochant la tête de bas en haut et en buvant de temps à autre ma tasse de thé que j'avais entouré vers mes deux mains. Suite à cela, j'allai en direction de la salle de bain tranquillement en apportant avec mon mon gros sac de vêtements puis j'allai m'habiller et me brosser les dents en me demandant comment les tortues pouvaient bien manger leur salade si elles n'avaient pas de dents.

Je traversai ensuite le corridor pour me retrouver dans ma chambre. Elle était simple, mais j'avais un lit pour moi pour une fois. C'était sans doute mieux comme ça, surtout que je n'avais pas vraiment envie de partager mon lit avec la blonde qui me servait de colocataire. Ça serait trop... Bizarre. Et je ne m'imaginais pas vivre à chaque jour des trucs comme ce matin-là. Je vis dans l'étagère au fond, où quelques livres semblaient prendre poussière, un petit bibelot en forme de dauphin. Je le pris dans mes mains et je me mis à fait des bruits de dauphins et à le faire sauter comme ont les voit faire dans les films.

« Maaaallyyyyyyyyyy!! J'appelle la AC&C! J'ai envie d'adopter une baleine! »

Je me dirigeai vers le téléphone pour composer le numéro, mais mes doigts s'arrêtèrent au troisième numéro. Pourquoi j'étais entrain d'appeler le centre d'adoption pour animaux de New-York? Je remis le téléphone à sa place.

« Non, laisse tomber..! »

codage par langweilen sur apple-spring



Dernière édition par Laurence Legay le Lun 18 Nov 2013 - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Dim 17 Nov 2013 - 16:47
    Il changeait de sujet... Pourquoi il ne me disait pas pourquoi il était dans MA chambre? Parce qu'il n'osait pas m'avouer ses sentiments? Parce que lui-même ne savait pas? Peut-être que lui non plus ne comprenait pas tout ce qui nous arrivait? J'étais d'ailleurs très confuse. Non mais il changeait de sujet! et pour quoi? pour parler de la morve de Chess! Quel crétin! AH les hommes... qu'ils sont hommes ou ancien animaux, ils étaient tous aussi stupides! Et puis quel sujet dégoutant, sans rapport et complètement débile! Non mais! Il savait que je ne pourrai pas résister à ça?!

    - Mais même pas malade sa morve est quand même fluo! je crois qu'il est radioactif ou un truc comme ça, parce que t'as remarqué à quel point ses yeux brillent dans le noir? je te jure c'est flippant quand il apparait devant nous sans prévenir! Une fois ou il était super malade, on a cru qu'un devrait laver tout la forêt! Sauf que sa morve, elle est comme lui, elle peut disparaitre! Mais c'était peut-être parce qu'il a plut?

    Ensuite il se fit du thé... Il se croyait tout permis?! Il fouillait dans ma cuisine comme s'il habitait ici! Ah oui, c'était mon colocataire... J'avais oublié avec tout ça... Il me troublait à changer d'attitude et de sujet comme ça! Bon c'est ce que je faisais dans ma tête tout le temps, mais j'avais perdu l'habitude que quelqu'un d'autre ne le fasse! À Wonderland, c'était normal, nous le faisions tous, mais ici, c'était la première personne que je croisais qui avait ce genre de comportement! sauf la dame aux pigeons... Elle, elle ferait peur même à l'horrible grosse tête... qui la ferait décapiter, parce que c'est ce que la Reine Rouge fait, elle faut couper les têtes qui lui déplaisent! J'avais d'ailleurs faillit gouter à cette médecine très radicale.
    Heum on en était où avec tout ça? Oh le rose? Je réfléchis avant de lui répondre:


    - C'est bien le rose! Si tu veux on peinturera ta chambre de cette couleur! Beaucoup de gens aiment pas, mais je vois pas en quoi le rose serait moins bien que les autres couleurs!

    Je ne crus pas qu'il m'avait vraiment écouter, mais bon... Il partit se brosser les dents et s'habiller pendant que je nettoyais les tasses et l'assiette. Je ne pouvais m'empêcher de me demander si c'était une bonne idée de l'avoir accueilli chez moi. Il venait de mon pays, il avait besoin d'un endroit, donc bien sur que c'était ce qu'il fallait faire! Je fus sortie de mes pensées par laurence... qui voulait adopter une baleine?! Nah mais même moi je ne trouvais pas ça logique! j'allai le rejoindre en luis disant:

    - Mais tu peux pas faire ça, une baleine ça ne rentre pas dans mon appartement, c'est bien trop gros! Par contre on peut prendre un poisson rouge si tu t'en occupe.


    Il me dit de laisser tomber, je lâchai donc le torchon à vaisselle que j'avais encore dans les mains. Puis je réalisai qu'il était question de cette expression humain qui signifiait plutôt d'oublié le sujet, alors je ramassai ce que j'avais laissé tomber. En regardant l'ancien flamant rose, je crus comprendre qu'il y avait un problème:

    - Heum... ça va? t'as l'air bizarre... bizarre dans le sens que ça va pas je veux dire... SI on sortait visiter la ville? Marcher c'est bien, ça change toujours les idées! Et puis tu me diras ce qui va pas!

    Je pris mon sac et le trainai dehors, verrouillant la porte derrière nous. Il faisait beau, c'était le temps idéal pour faire une petite sortie et oublié les événements contradictoires du matin.

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Lun 18 Nov 2013 - 1:06

Paris n'est-elle pas la cité de l'amour?
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Je fixais le téléphone un moment puis j'allai voir Mally qui me dit que je semblait bizarre. Je fronçai immédiatement les sourcils. De quoi « Bizarre »? Elle était entrain de parler à quelqu'un de Wonderland! Comment pourrais-je ne pas être bizarre? Elle même l'était à faire cette remarque. Comme si madame le loir serait saine d'esprit. Elle se rattrapa en disant plutôt que je ne semblait pas bien aller. Je continuai a la regarder en me disant qu'elle allait continuer sa phrase et comme de fait, elle m'invita à sortir pour visiter la ville. Je lui souris finalement puis elle me tira avec elle jusque dans les rues de Paris. Je la suivis silencieusement puis je finis après quelques pas par ouvrir la bouche pour lui expliquer ce qui n'allait pas. C'était très bizarre comme moment, car jamais ont ne savait vraiment soucié si j'allais bien ou non.

« En fait, je suis perturbé le matin... Je retrouve ma folie de Wonderland en quelque sorte... But after few minutes i feel better... Et je peux faire ma journée comme si rien était... »

Nos pas nous portèrent jusqu'aux pieds de la tour Eiffel qui était au finale tellement plus grande que je n'avais pu me l'imaginer. Il y avait beaucoup de gens qui semblaient avoir décidés de faire la même chose que nous. Certains photographièrent le monument, d'autres se prenaient en photo et c'est à ce moment que je regrettai de ne pas avoir pris mon appareil photo avec moi. J'aurais bien aimé prendre quelques clichés pour les mettre dans mon porte-folio... Et j'étais persuadé que Mally aurait fait une très jolie mannequin... Je regardai de la tête aux pieds la blonde qui se trouvait tout près de moi pendant cette réflexion. Je m'avançai vers l'entrée de la tour et j'entrai à l'intérieur où je m'achetai un billet d'entrée, mais un billet aussi pour la jolie blonde. Je ne sais pas pourquoi, ce n'était pas mon genre d'être galant, pas avec les femmes en tout cas, mais je me dis intérieurement que c'était bien moi qui avait décidé d'aller visiter la Tour Eiffel, non? De toute façon, le billet de Mallymkun fut moins cher de le mien. 1.50€ de moins pour être exacte. Elle avait eut la chance de passer dans le trafic « jeune » alors que moi j'avais dû payer pour « Adulte ». Le caissier ne la draguait pas..? Je sentais mon sang bouillir dans mes veines et mes poings se serrer. Je dû me contrôler et tourner les talons vers l'ascenseur qui allait nous monter jusqu'au sommet pour ne pas sauter à la gorge de l'homme.

Laurence, t'es dingue! Mally est une femme! Arrête d'agir comme un con pour une femme! Tu es gay! Gay! Alors regarde le cul de l'homme qui vient d'entrer dans la cabine au lieu de penser à ce que tu as envie de faire au caissier qui regardait un peu trop à ton goût ta colocataire. Je mis mes mains dans mes poches de jeans puis regardai Mally du coin de l’œil. Je crois avoir rougis, j'en sais trop rien. Je ne veux pas me l'avouer. Le chemin fut rapide jusqu'au sommet et lorsque les portes s'ouvrirent, je tirai la blonde par la main et la tira à l'extérieur pour regarder la vue que la hauteur nous offrait. Je l'attira avec moi vers le bord et je me penchai légèrement le corps pour observer la rue. Je souris.

« It's wonderful! C'est splendide! C'est à couper le souffle! Unbelievable! Wow! »

C'était tellement romantique comme endroit... Il faudrait que Timon vienne avec moi un jour... Ou Jonathan... Ou enfin... Je ne sais plus qui.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Mar 19 Nov 2013 - 3:47
    Je l'avais trainé dehors pour marcher et nous changer les idées, c'était drôle que marcher pouvait nous changer l'esprit, parce qu'en fait, nous ne faisions que poser un pied devant l'autre. Un mouvement très répétitif et ennuyant quand on y pensait! Lever le pied-l'avancer-le déposer. Lever l'autre pied-l'avancer-le déposer. Relever le premier pied-l'avancer le déposer-éviter de percuter la vieille folle aux pigeons. Contourner la vieille folle aux pigeons avant qu'elle n'appelle au secours-Partir à la course... Bon, mais pas se jour là, enfin si je levais les pieds et tout, mais il n'y avait pas la dame bizarre qui trainait trop souvent dans le coin... Il me faisait un peu peur celle-la... mais peut-être qu'elle venait de Wonderland aussi? Quoique je ne connaissait personne d’obsédé par les pigeons... Sauf elle, mais en même temps, je la connaissait pas vraiment non plus, je savais même pas si elle avait un vrai prénom! Enfin surement, les gens ici en avaient tous un! et un nom aussi! J'avais du m'en inventer un pour avoir une carte d'identité! Je savais pas pourquoi c'était si nécessaire à la vie d'ailleurs, c'est pas comme si les Mallymkun couraient les rues... Bon y'en avait au moins une, moi! Sauf qu'aujourd'hui, je ne courais pas, je marchais... lever le pied-l'avancer-le déposer...
    heum... je tourne un peu en rond mentalement... Parce que physiquement, j'avançais plutôt en ligne droite, aux côtés de mon beau Laurence qui m'expliquait ce qui n'allait pas. Je dois dire que ce qu'il me dit me rendis perplexe. Il n'était pas comme moi tout le temps? Il n'y avait que le matin qu'il était fou? Quoique moi, même si ça ne tournait pas rond dans ma tête, ça ne paraissait que rarement, je crois. Ou c'est ce que je voulais croire.


    - Donc tu es toi-même que le matin? Ce monde prend le dessus le reste de la journée? Être ici nous change...

    Nous marchâmes jusqu'à la tour Eiffel, une grosse construction de métal qui attirait tant de touristes... Bon c'était après tout un symbole français! Je crus remarquer que Laurence me dévisageait, mais je devais me faire des idées... je le remerciai lorsqu'il paya mon billet. Je crois que c'était la première fois que quelqu'un me payait quelque chose! Bon faut dire qu'il n'y avait pas vraiment de système économique chez nous... à part avoir ou non la tête sur les épaules? Le caissier me faisait de jolis sourires, mais je ne savais pas trop pourquoi. Bon en même temps dans le service à la clientèle il fallait être gentil et tout, donc je n'en faisais pas tout un cas. Sinon mon ami eut une drôle de réaction, il ne serrait pas les poings? Il avait peut-être une rage de dents? Quoiqu'il en soit je le suivis dans l'ascenseur. Je ne pouvais m,empêcher de l'observer du coin de l’œil, il me fascinait... Peut-être que s'il n,avait pas dit que j'étais son "first love" je n,aurai pas un tel intérêt... enfin peut-être que si, je voyais en cet homme plein de qualités qui me poussaient à aller vers lui. Il ne venait pas de rougir? Moi aussi en fait...

    Il me tira jusqu'au bord afin de bien profiter de la vue. Près de lui ainsi, je me entais bien, mon cœur battait vite... si vite que la tête me tournait légèrement. Je ne sais pas si c'était l'effet de la hauteur ou du paysage, mais je n,avais plus l'impression d'être dans la réalité. je n'étais plus à paris ni à Wonderland mais à quelque part entre les deux... Le brun souligna à quel point c'était magnifique, j'acquiesçai doucement en lui rendant son sourire. Je me tournai vers lui tout en m'approchant. Je ne savais pas si c'était les évènements du matin qui me guidaient, mais j'approchai mon visage du sien et collai mes lèvres aux siennes en fermant les yeux.

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Ven 29 Nov 2013 - 20:22

Paris n'est-elle pas la cité de l'amour?
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Mallymkun ne m'avait pas semblé vraiment insistante sur la question qu'elle m'avait posé lorsque nous étions en route vers la tour Eiffel, alors je n'y répondis pas, mais pourtant je ne cessais de trouver une raison à celle-ci. Que je sois que moi-même le matin? Eh bien... Oui c'était vrai, mais est-ce que j'étais vraiment moi avec mes médicaments aussi? Je restais le même il me semblait... Je gardais les mêmes valeurs, les mêmes pensés, mais j'étais simplement plus calme et je savais me contrôler pour ne pas me jeter devant une voiture en chantant la macarena... J'étais moi... Ou l'étais-je? J'avais drôlement envie de me frapper la tête contre un mur. Nous arrivâmes finalement au sommet de la tour et la vue me fit complètement oublié mes soucis. Enfin, que pour quelques secondes à peine, car un autre m'apparut en plus visage, mais ce n'est pas peu dire...

Alors que je me retournais pour regarder la blonde, celle-ci s'était lancée sur moi et avait déposé ses lèvres contre les miennes. Je dû rester choqué pendant plusieurs secondes, mes yeux grands ouverts et ne sachant pas quoi faire. J'étais terriblement embarrassé du fait qu'elle m'embrasse, elle une femme, mais aussi parce que j'avais un semblant de bien être d'être aussi près d'elle. Attend Laurence... Il se passe quoi dans ta tête d'oiseau?! Je la repoussai doucement et fis quelques pas vers l'arrière pour prendre mes distances. Je la fixai en essuyant du revers de la main mes lèvres légèrement humides puis j'inclinai un peu ma tête et haussai un sourcil.

« Pourquoi tu as fais ça.?! No... No... No, no, no, no, no... No..No, no, no. »

Honnêtement, je ne savais pas pourquoi je disais autant de fois non. Peut-être que je voulais qu'elle comprenne qu'elle et moi ce n'était pas possible parce que j'aimais les hommes et non les femmes, mais en même temps je doutais de la raison... Peut-être était-ce simplement pour me convaincre moi-même que j'aimais que les hommes..? Non, IMPOSSIBLE! J'aimais les hommes et c'était tout voilà!

« Écoutes, toi et moi.. Non. On vient de se revoir et...et … Wow! Je sais pas quoi dire... It's reeeaally awkward! »

Je me frottai le visage en le déformant légèrement pour essayer de replacer mes idées, mais ce fut plutôt un cris aigu derrière moi qui me replaça les idées d'un coup. Je me retournai la tête pour finalement voir un homme qui était l'autre côté de la clôture et qui semblait vouloir sauter. Mes yeux devinrent ronds et mon sang se figea dans mes veines. Je voulais faire quelque chose, mais j'avais aussi terriblement envie de fermer les yeux pour ne pas risquer de le voir se jeter dans le vide. Voilà pourquoi je les prenais mes médicaments! Pour pas avoir d'idées aussi débiles que ça!

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Sam 30 Nov 2013 - 16:05
    C'était le plus beau jour de ma vie... Bon en fait non, ça aurait pu être le plus beau jour de ma vie si Laurence ne m'avait pas repoussée. Quoiqu'en même temps avec le début de journée chaotique, ça n'aurait pas pu être une journée si extraordinaire, juste une belle journée... Sauf que là, avec les réactions incompréhensibles de l'homme, ça commençait vraiment à être un mauvais jour. Pas aussi mauvais que le jour où je m'étais fait arrêtée avec la promesse de me faire couper la tête, parce que ça c'était vraiment un très très mauvais jour... mais ce n'était pas encore le pire jour, qui selon moi était celui où la Reine Rouge avait pris le contrôle de Wonderland. Un jour très noir de l'histoire de notre pays... Et puisqu'il faisait très clair avec le soleil aujourd'hui, ces journées ne pouvaient être comparées d'aucunes manière. Et puis de toute façon je trouvais ça ridicule de donner un titre de "meilleur jour de la vie" Parce qu'il était impossible que tout aille bien, sans le moindre défaut pendant 24 heures! Surtout si vous veniez de Wonderland...

    Je fronçai les sourcils pendant que le brun répétait trop souvent "non". Quoi?! C'était si horrible de m'embrasser? Décidément, c'était dure pour l'égo de se trouver avec Laurence! Ce matin j'avais appris que j'étais dégoutante et maintenant que j,avais mauvaise haleine? Pourtant je m.étais brossé les dents! Je me sentais terriblement rejetée... Le problème n'était pas qu'il ne m'aime pas comme moi je l'aimais, mais qu'il m'ait laissée croire par des petits sourires, des petits gestes et une espèce de mini crise de jalousie que c'était la cas! J'eus envie de versée une larme ou deux, mais une guerrière de pleure jamais sur le champ de bataille... Le giflé fut aussi fort tentant, même que ma main me démangeait fortement... Sauf que je n'en fit rien... je dois dire que j,étais dans tous mes états et je ne savais pas vraiment comment réagir à cette situation nouvelle... Qu'est-ce qu'on devait faire lorsque notre baiser était rejeté? Surtout quand c'était notre premier baiser? Tout ce que je trouvais à faire c'est murmurer:


    - Tu disais que j'étais ton "first love"... Tu me souriais... tu rougissais... tu es venu me rejoindre dans mon lit... comment tu voulais que j'interprète tout ça?

    Non mais c'est vrai quoi, je suis peut-être folle, mais je reste tout de même une femelle... une femme même! Je n'y peut rien, mais je suis maintenant sensible à ce genre de signes! Les hormones? Aucune idée... mais quand j'étais une souris tout ça finissait par passé avec un bonne tasse de thé. Peut-être que c'était un thé qui me faudrait? Et peut-être aussi au type qui semblait vouloir sauter? Oui, il y avait un gars juste à côté qui avait un regard plus fou que le chapelier qui venait d'enjamber la rambarde. J'eus envie de le rejoindre pour sauter moi aussi... QUOI?! C'était quoi cette pensée ridicule! C'était indigne d'une habitante de Wonderland! J'avais combattu l'horrible grosse tête et ses gardes, je n'allais pas abandonner maintenant à cause d'une espèce de peine d'amour! Et si je n'abandonnai pas, le crétin suicidaire non plus!Je poussai Laurence qui était dans ma trajectoire. je n,avais pas vraiment de plan, mais je criai à l'homme:

    - Hey attend, je veux sauter avec toi!


    Il parut encore plus perdu. En même temps, je suppose que quand on pense à se jeter en bas de la tour Eiffel, on ne pense pas que quelqu'un va venir avec nous... J'enjambai à mon tour la rambarde pour aller le rejoindre tout en gardant mes distances. Je lui souris tristement, laissant une des larmes que j'avais retenue s'écouler sur ma joue... décidément j'étais une excellente comédienne. Cette idée me poussa à continuer mon petit jeu:


    - Pourquoi tu veux sauter toi?


    - Une femme m'a brisée le cœur...

    - Je comprends, moi c'est le gars là-bas qui vient de me briser le coeur. Il vient dans mon lit me tripoter et puis là il vient de me dire que c'est bizarre de s'embrasser...


    - Ce gars est fou... Il devrait être heureux d'avoir une fille comme toi...


    - Je sais pas, parce que... moi aussi je suis folle!


    Je m'étais approché suffisamment pour l'attraper par le bras et le pousser de l'autre côté de la rambarde. Je crus voir des gens l'attraper... bien! Mais moi? Y avait-il quelqu'un pour m'attraper? Le suicidaire c'était un peu débattu et j'étais en train de perdre l'équilibre, les bras faisant des moulinet pour tenter de me redresser ou d'attraper quelque chose.

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Sam 30 Nov 2013 - 23:34

Paris n'est-elle pas la cité de l'amour?
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



L'homme observait les mètres de vide qui se trouvaient sous des pieds et restait accroché contre le grillage pour ne pas tomber. Il avait peur de tomber? Mais pourquoi ce con s'était mit de l'autre côté de la rambarde s'il craignait de tomber. Mais où elle la logique dans tout ça?! Je fis quelques pas vers lui pour lui donner un petit coup de main et l'aider à se suicider, mais Mally me barra le chemin en allant le rejoindre. Elle lui hurla même qu'elle souhaitait se jeter avec lui. Mon souffle se coupa net et mon cœur se serra. Je cru pendant un bref instant que j'étais entrain de faire un arrêt cardiaque. Comment pouvait-elle vouloir se tuer pour un simple baiser rejeté..? La vie était tellement sympa! Surtout les matins quand je ne prenais pas mes médocs... Pas de soucis... Mais je faisais quoi à les prendre..? Pour Jonathan peut-être? Je devrais aller me jeter en bas de la tour moi aussi quand on y pensait. J'avais toutes les raisons du monde pour tourner le dos à la vie! J'avais vu un ami mourir, je m'étais fais trompé tellement de fois par mon ex petit ami, une conne avait détruit mon univers et l'homme que j'avais cru celui de ma vie m'avait simplement tourné le dos...

Je continuai à m'avancer vers la blonde et l'inconnu et je fus assez près pour entendre leur discussion. Enfin... Je pu simplement entendre l'homme me traiter de fou. Cette réplique me resta perplexe, car c'était vrai... J'étais vraiment fou et ça malgré que je prenne des médicaments ou que je consulte un médecin... Je restais moi.

Alors que j'allais les rejoindre, Mally réussit à remettre le suicidaire en sécurité, mais ce fut dans un mouvement trop brusque qu'elle se retrouva dans équilibre précaire. Aussitôt que je remarquai le danger qu'il y avait dans son manque d'équilibre, je me penchai en sa direction et lui agrippai l'avant-bras et la tira vers moi. Alors qu'elle se retrouvait désormais près de moi, je la serrai dans mes bras et je sentis mon cœur battre terriblement fort dans ma poitrine. J'avais eu si peur en quelques secondes à peine de ne plus la revoir... Ou plutôt la revoir en état de bouilli... Je continuai à la serrer dans mes bras et je glissai mes doigts dans sa longue chevelure dorée et descendis mes mains jusqu'au bas de son dos pour la serrer fort dans mes bras, au point de presque lui casser les côtes.

« Mallymkun! Tu refais ça and I'll make you live to kill you again! Alright?! Ce n'est pas parce que je ne veux pas que tu m'embrasse que tu n'es pas importante pour moi! It's just... complicated... »

J'avais dit ses paroles d'un ton sévère et sérieux. Je n'avais pas envie de rire. Pas du tout. J'avais eu l'impression que mon monde s'écroulait à nouveau. Je ne l'aurais pas supporté... Enfin je ne m'aurais pas jeté dans le vide à mon tour, mais j'aurais sans doute passé le restant de l'année sous les couvertures du lit de ma colocataire. Et si, je vous jure que je ne l'aime pas!

« On-on va d-descendre... Y'a des restau-taurants, ça nous fera du bien... »

J'avais bégayé encore sous le choc, l'adrénaline était disparue, et c'est avec une main tremblante que je pris celle de mon amie et que je me dirigeai les jambes molles jusqu'à l'ascenseur pour aller à l'étage des restos. Être au sommet de la tour n'était peut-être pas une si bonne idée.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
Fantastic Animals
DOUBLES COMPTES : Tim, Do, Doune et l'alcoolo
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 647
POINTS : 163
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Dim 1 Déc 2013 - 1:27

    Il y eut un long moment de flottement alors que j'essayais de retrouver mon équilibre désespérément. Enfin c'était une façon de parler, parce que si j'avais vraiment flotter, je n'aurais pas eu autant peur d'aller m'écraser au pied de la tour! La peur, c'était fou ce que se sentiment paraissait faible face à ce que je ressentais à ce moment là, suspendue entre la vie et la mort. J'avais l'impression de voir ma vie défiler devant mes yeux, je revoyais mes amis de Womderland comme si je venais de les quitter, prenant leur thé bien tranquillement. Je vis la Reine Rouge qui criait de nous couper la tête... La fausse Alice, la vraie Alice... Encore le Chapelier et le Lièvre, mes amis de toujours avec qui j'aurai passé ma vie à prendre le thé... ils étaient mes amis, mes frères et même plus. Que de pensées tristes! La mort, c'était un sujet bien... mort. Il n'y avait pas vraiment de blague à faire, enfin sauf peut-être rire comme des débiles qui ont perdu l'esprit alors qu'on parle de couper des têtes... Pourquoi je pensais à tout ça? je ne le savais pas moi-même...

    Une mains sur mon mon avant bras me ramena à la réalité... et en sécurité. J'eus à peine le temps de voir que c'était Laurence avant de me retrouver collé à lui, en sécurité. Je ne pouvais m'empêcher de trembler dans ses bras, le visage enfoui dans son chandail. Peut-être même que je versais une larme ou deux... Il me serrait tellement fort, que j'en avais mal aux côtes, mais d'un côté, je savais que ce petit mal me signifiait que j'étais bien vivante! Je le serrai aussi de toutes mes forces, comme si en le lâchant je risquais encore de tomber. Je me calmai peu à peu, bien que j'avais toujours l'impression que mes jambes allaient cédées. Mourir en combattant ne me faisait pas peur, je sautais dans l,action sans réfléchir... mais tomber d'une tour et avoir le temps de penser au fait que j'allais mourir et que je n'y pouvais plus rien était plus que terrifiant.

    Le brun me parla. me menaçant de me tuer lui-même si je refaisais quelque chose du genre... Je ne pu m'empêcher de sourire légèrement à cela. Je dois dire que la suite me rendait confuse... il m'aimait bien, mais ne voulait pas que je l'embrasse... avait-il peur que je lui transmette une maladie? Ce flamant était vraiment un drôle d'oiseau! mais à quoi pouvais-je m'attendre de lui, qui venait d'un pays de fous?


    - Je... je voulais juste... le sauver...


    Bon, j'étais fâché contre mon colocataire à ce moment là, je l'avoue, mais pas de là à sauter pour de vrai! Lui faire une peur certes... mais je ne voulais pas m'effrayer moi-même! J’acquiesçai à son idée de restaurant, bien que je n'avais pas vraiment faim. J'avais l'impression que mes pieds étaient lourds et mes jambes molles alors que j'essayai de suivre l'homme en le tenant par la main. Les gens qui avaient vu la scène voulaient me féliciter, mais moi je n'avais pas envie de leur parler à cette bande de couards qui n'avaient rien fait! C'était moi qui avait risqué ma vie! Moi qui risquait de garder des séquelles de cette mésaventure! Je me forçai à leur sourire, mais je n'avais qu'une envie: M'en aller... Je serrai probablement la mains de Laurence plus fort que nécessaire alors que j'essayai de fuir les "spectateurs" en me réfugiant dans l'ascenseur. Je dois dire qu'à cet instant, j'aurai vraiment souhaité être une petite souris pouvant se cacher dans un trou.


    - Si tu tiens vraiment à aller dans un restaurant... on pourrait pas en prendre un ailleurs qu'ici? parce que j'ai pas envie de voir ces sangsues qui risquent de nous reconnaitre...

    Je lui lançai un regard suppliant alors que je m'accrochai à son bras... J'avais l'impression de ne plus me reconnaitre et ça m'écœurait... J'étais vraiment à l'envers à cause de ce foutu incident! Si je retrouve le suicidaire, je le tue de mes mains pour tout ce que j'endure par sa faute! Et ensuite je le ressuscite parce que Laurence me démontre beaucoup d'attention et ça j'aime ça... Ensuite je le retue parce que décidément je n,aime pas avoir l'air faible comme ça, non mais je suis une guerrière! Et une guerrière ça reste forte et ça ne fuit pas... sauf peut-être devant une foule d'admirateur? ce qui nous attendait au restaurant de la tour...

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  Mar 3 Déc 2013 - 14:22

Paris n'est-elle pas la cité de l'amour?
Laurence Legay & Mallymkun Deloir



Contre toute attente, parce que je n'ai pas la même logique que ses parisiens, ceux-ci la félicita d'avoir risqué sa vie pour en sauver une autre. Non, mais ils étaient con ou quoi? On ne félicite pas quelqu'un qui risquait e faire le grand plongeons que pour sauver un homme qui n'avait même pas assez de courage pour faire face à la vie! Il allait coûter cher à la société et … Et puis la meilleure médecine contre la dépression restera toujours le coupage de tête! Bah quoi? Quand on à plus de tête, on a plus de soucis, non? Je l'entourai délicatement avec mes bras pour la protéger des spectateurs qui tentaient de percer sa bulle en étant vraiment trop près d'elle et de moi par la même occasion puis l'ascenseur s'ouvrit et je la forçai à se fermer pour avoir enfin de la tranquillité. J'avais eu pendant un moment l'impression d'être poursuivis par des paparazzis et c'est à ce moment que je compris ce que je faisais subir à certain mannequin qui se trouvait dans les coulisses des défilés de mode.

Je soupirai pour moi-même que j'étais heureux que nous soyons finalement seuls et Mally me demanda s'il était possible d'aller manger ailleurs. Je tournai la tête et la regardai longuement silencieusement puis je finis par lui faire un petit sourire pour approuver son idée.

« Si tu le veux, on peut aller à l'appartement. Je te ferai à manger pendant que tu prendras un bain chaud pour te calmer... »

Je la regardai. Elle semblait trembler, je n'en était pas sûr, mais après tout, qui n'était pas sous le choc après avoir raflé la mort et après être autant harcelé en quelques secondes à peine. Je fis quelques pas vers elle et je la serrai dans mes bras et fermai les yeux pendant un bref instant avant de me rendre compte que c'était bizarre. Jamais au grand jamais je n'avais autant touché à une femme jusqu'à ce jour! Sauf peut-être la reine... Sauf que c'était plutôt elle qui me touchait, pas l'inverse...

« Wierdo alert... » Que je me disais-je en défaisant mon étreinte.

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et comme je l'avais proposé il y avait à peine une minute, je pressai immédiatement le bouton pour aller au premier étage puis nous nous dirigeâmes vers notre appartement où comme convenu je lui fis un repas digne de ce nom.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Paris n'est-elle pas la cité de l'amour? [pv Laurence <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux roses enlacées [ Déconseillé aux moins de 16 ans ]
» WILL + Une soirée de retrouvailles plus qu'arrosée ?
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-