Partagez | 
 

 Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Jeu 28 Nov 2013 - 11:19


Welcome...
Sulley & Porcelaine


Porcelaine ouvrit doucement ses grands yeux bleus en sentant la morsure du froid sur sa peau de porcelaine. Avait elle oublié de fermer la fenêtre avant de s'endormir hier soir ? Non, de toute façon, même si c'était le cas, elle ne le sentirait pas, sa couette couperait le vent, et vu la taille qu'elle faisait, la couette en question n'aurait pas pu tomber, elle était bien trop grande et elle trop petite. Et puis, l'endroit sur lequel elle se trouvait était bien trop dur pour être son lit. Mais pourtant, elle ne se rappelait pas l'avoir quitter... C'était sûrement un coup des méchantes sorcières ! Elles étaient revenus et recommençaient à faire des vilaines choses, la première étant de la téléporter en dehors de sa chambre pour une raison qui lui était obscure ! Il fallait qu'elle trouve le magicien et lui en parle ! Enfin, c'est ce qu'elle comptait faire avant de se rendre qu'elle n'avait absolument aucune idée de où elle se trouvait. Elle ne reconnaissait absolument pas la région du pays d'Oz ou elle se trouvait, c'était plus qu'étrange... Mais elle ne comptait pas se laisser abattre ! Elle se leva, décidée à trouver quelqu'un qui pourrait l'aider à retrouver son chemin avant de se rasseoir tout aussi vite en trouvant qu'elle était vraiment, vraiment beaucoup plus haut que d'habitude. Si elle n'avait jusque là, pas penser à s'observer, là, elle baissa immédiatement les yeux pour découvrir avec effroi que, si elle avait conserver son habituel robe bleue, ce n'était pas la même chose pou sa chère porcelaine.

Elle n'avait aucune idée de comment ça pouvait être possible mais elle avait troqué son corps porcelaine contre un corps de chair et d'os, et ça, ça ne lui plaisait pas du tout. D'accord, la porcelaine qui la composait n'était peut être pas ce qu'il se fait de plus solide, mais elle n'était pas aussi fragile qu'elle en avait l'air, et puis, avec de la magie en pot, si elle se cassait quelque chose elle pouvait le réparer sans problème, mais là, elle n'avait aucune idée de la résistance de ce corps et elle savait qu'elle ne pourrait pas le recoller. Et puis de toute façon, même si c'était possible, elle n'en avait pas sur elle. Et ça non plus elle n'aimait pas, même si c'était inutile, ça la rassurerait d'en avoir sur elle, il fallait qu'elle s'en procure au plus vite... Mais elle ne voulait pas se lever, se lever c'était prendre le risque de casser ses jambes, et elle refusait de le prendre. Ca lui faisait bien trop peur, elle se souvenait encore avec horreur du jours où l'armée d'Evanora est venue détruire son village, lui brisant les deux jambes au passage. Elle replia ses jambes contre elle, tant pis, elle resterait ici jusqu'à trouver une meilleure solution... De toute façon, elle ne savait pas ou était le magicien, ni Glinda, elle était toute seule et ne voulait pas risquer de casser ses jambes. Même si le groupe d'homme qui s'approchait ne lui disait rien qui vaille...

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Jeu 28 Nov 2013 - 12:55





    "C'est grand New York..."

    Ça devait faire quelques semaines, peut être quelques mois, que Sulley était arrivé ici. Et il s'y sentait bien petit, curieux sentiment quand on a été toute sa vie un monstre énorme. Mais les gratte ciel et autres bâtiments imposants, caractéristiques de cette ville gigantesque, semblaient infinis vus d'en bas. En parlant de bas, Sulley qui avait connu des sommets s'était retrouvé au bas de l'échelle. Encore. Autrefois PDG de la Monsters Inc., il était désormais baby sitter et vivait de ça, assez pour de payer un petit appartement dans un petit immeuble d'un petit quartier de New York. Une vie très différente en somme. Et très seule aussi.
    Bob restait introuvable, et Boo... Boo était toujours chez elle, d'après les suppositions de Sulley. Après tout, il était peut être le seul touché par ce changement autant géographique que physique. A son arrivée, ça avait été terrifiant de voir qu'il était dans un monde d'humains, même s'il commençait à les connaître grâce à Boo et surtout à son travail. Ancien travail. Même si le nouveau l'aidait beaucoup aussi à comprendre les humains. Il en apprenait davantage des enfants qu'il gardait que le contraire, même si le comportement un peu entreprenant de son employeuse le laissait perplexe et le mettait mal à l'aise.
    C'est vrai, il n'avait rien perdu de sa carrure athlétique en arrivant ici, bien au contraire. Pour un humain, il était même du genre attrayant auprès de la genre féminine, chose qui l'amusait mais qu'il négligeait assez, peu regardant de se trouver quelqu'un. Surtout ici.

    En revanche, il allait trouver quelqu'un d'autre.

    Assise dans une ruelle et en fort mauvaise compagnie d'après l'allure des hommes qui l'avaient accosté. Tout autre que Sulley aurait pris la fuite, éventuellement en appelant la police pendant sa course loin d'ici. Mais pas lui. Pas Sulley et son comportement de héros avec les plus faibles que lui. Ce n'était pas Boo. Ce n'était pas Bob. Ce n'était aucun de ses amis pas costaud mais malin au possible. Juste une fille assise par terre qui semblait avoir été au mauvais endroit au mauvais moment.
    Sulley attendit un instant en restant près de la scène, attendant un signe quelque chose avant d'agir, espérant un peu qu'elle prenne la fuite pour qu'elle sauve sa peau pendant que les types étaient malencontreusement arrêter par une poubelle qui traînait là ou bien un passant de carrure assez imposante qui se trouvait sur leur chemin. Mais elle ne daigna pas bouger, laissant croire à l'ancien monstre pelucheux qu'elle était déjà blessée et donc incapable de bouger d'ici.

    Prise au piège.

    Sulley n'en serait pas mort s'il était partit, le contraire était d'ailleurs plus probable de causer sa perte. Mais s'il l'avait laissé là, il aurait constamment pensé à ce qu'il aurait pu faire, à ce qu'il aurait dû faire. Il n'avait pas l'avantage numérique, ni d'arme sur lui, rien. Juste un éventuel effet de surprise. Et pour une étrange raison, ça lui rappelait ses exploits de terreur d'élite. C'est vrai, il était capable de terroriser des adultes aussi bien que des enfants et même plus. Mais ça c'était quand il était un monstre. Il n'avait aucun mal à faire ça, même s'il le craignait toujours un peu. Sauf qu'ici, il n'avait plus rien de ce qui faisait de lui un être terrifiant. Et même si ça lui plaisait assez, il aurait tout donné à cet instant présent pour récupérer un dixième de ses capacités de monstres.

    Tant pis.

    Il n'avait pas tellement le choix s'il voulait lui venir en aide. Et ça ne lui coûterait rien d'essayer, si? D'accord, si. Ça pourrait même lui coûter cher. Mais peu importe le prix. Savoir qu'il avait laissé une innocente en danger tout comme il aurait pu laisser Boo quelques année plus tôt lui ferait davantage mal qu'une côte ou deux brisées.
    C'est donc assez naturellement qu'il s'avança en douce vers les hommes et fit sursauter l'un d'eux si vivement qu'il tomba tandis que des compères se retournaient étonnés de la situation. Et tout ça sans même pousser le moindre rugissement qui leur aurait pourtant arraché un cri.
    Le reste était un peu flou, tout comme la vision de Sulley après quelques minutes à réévaluer son capital terreur. Il s'était battu, oui. Pour une inconnue mais ça en valait la peine après tout. Et malgré la vue trouble et les bleus un peu partout - ironie du sort étant donné son ancien pelage - il était allé voir la petite blonde qui était au sol.
    Elle ressemblait tellement à une poupée. Tout était dans des détails mais elle avait des allures de poupée ancienne à jointures en balles, le tout en porcelaine. Mais c'était une humaine. Comme Boo. En plus grande. Et moins survoltée. Une apparence qui dénotait grandement avec le monstre plus très monstre qui s'était pris quelques coups en voulant l'aider et se tenait encore l'épaule en se rappelant de la droite qu'il avait reçu ici.

    "Ça va aller?..." demanda-t-il avec la voix la plus douce qu'il pouvait prendre



Dernière édition par James P. Sullivan le Mer 15 Jan 2014 - 19:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Ven 6 Déc 2013 - 22:52


Welcome...
Sulley & Porcelaine


La petite poupée dans une mauvaise, très mauvaise posture. Elle ne pouvait rien faire contre les hommes qui l'avaient accostés, même pas fuir puisqu'elle n'avait aucune idée de la résistance de ses jambes et avait encore plus peur de les casser de nouveaux que d'eux. Certes, le raisonnement manquait d'instinct de survie mais c'était le sien, elle ne voulait pas ressentir le même sentiment que le jours où elle avait perdu sa famille et même si maintenant elle en avait une nouvelle qu'elle aimait plus que tout, elle s'empêchait de repenser à ce jours funèbre et se briser les jambes la renverrait immédiatement à celui ci. Mais elle ne trouvait pas d'issue à la situation, même si elle criait à l'aide elle ne connaissait personne, alors qui viendrait l'aider ? Sûrement l'homme très grand et qui avait l'air très fort qui vint leur demander de la laisser et paya pour cet acte de courage le prix d'une bagarre que Porcelaine préféra ne pas regarder, enfouissant son doux visage contre ses genoux. Oh elle avait déjà vu des gens se battre, mais là...C'était différent. Elle était trop déroutée et perdue dans cet endroit inconnu pour supporter ça. Elle n'avait vraiment aucune idée d'où elle était, et même l'architecture de l'endroit ne lui disait rien, et pourtant, elle connaissait bien le pays d'Oz, même si c'était à travers des cartes et des livres qu'elle l'avait visité...

Elle releva doucement la tête en entendant les méchants partir et observa l'homme qui l'avait défendu. Il avait l'air mal en point et se tenait l'épaule comme s'il souffrait. C'était vraiment gentil d'avoir fait ça... Surtout qu'il n'y était pas obligé, il n'avait rien à y gagner et beaucoup à y perdre... Mais il l'avait tout de même fait, et c'était sûrement une des choses les plus gentille qu'on lui ai jamais faites. Oh, Oscar avait été très gentil avec elle bien entendu, mais ce n'était pas pareil, il n'avait pas risqué sa vie pour ça, alors disons que ça ne lui faisait pas le même effet. Et malgré sa carrure bien plus grande et large que celle de la petite blonde, l'inconnu ne lui faisait pas peur, loin de là. Il l'avait défendu et s'était battu contre des méchants pour elle, ça ne pouvait qu'être quelqu'un de bien, alors elle lui faisait déjà confiance. Elle le faisait sûrement trop vite et à tort, il faut toujours se méfier des inconnus, ils ne sont pas toujours ce qu'ils semblent être. Parfois ils ont l'air gentil mais ne le sont pas et mentent, mais voilà, elle ne songeait pas une seule seconde qu'il puisse être méchant, pas avec elle. Et puis, il lui avait parlé d'une voix si douce en lui demandant si ça allait aller... Mais ça ne l'empêcha pas de baisser les yeux vers le sol. Non ça n'allait pas aller, il allait repartir et elle serait de nouveaux là, prise au piège par elle même, toute seule... Seule sans sa famille d'adoption. Et elle n'avait aucune ide de où et comment les retrouver... Oh ils devaient être mort d’inquiétude ! Mais pour le moment, il valait mieux penser à un moyen de partir d'ici pour savoir où elle se trouvait et comment rentrer au Palais d'Emeraude...Elle releva les yeux vers l'inconnu, il savait forcément où on était, lui. Et puis, peut être même qu'il avait une solution pour réparer les jambes cassés et comme ça il pourrait la lui prêter et elle pourrait se lever et marcher ! Elle finit par prendre la parole après un moment d'hésitation.

«  Je sais pas où je suis, ni comment retourner au palais d'Emeraude... Et je peux même pas marcher, mes jambes risquent de se casser et je pourrais pas les réparer avec de la colle...De toute façon j'ai même pas de colle, elle est restée chez moi... »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Sam 21 Déc 2013 - 15:24





    Elle est jolie...

    Non. C'est pas l'essentiel pour le moment. Sulley se secoua la tête pour revenir de ses songes. Elle était encore seule et perdue visiblement. Elle était en danger en somme. Et ça Sulley ne pouvait pas l'ignorer. Il était actuellement le seul à pouvoir lui apporter de l'aide. Et il comptait bien la lui donner. L'ennui, c'est qu'elle ne semblait pas capable de marcher. Ça posait quelques problèmes pour l'aider à retrouver son chez elle. D'autant plus qu'elle ne savait pas où c'était. Elle avait parlé d'un palais... C'était une princesse alors? Ça expliquerait la robe froufrouteuse et la bouille de poupée. Elle n'avait pas l'air très vieille en plus, de même qu'elle ne paraissait pas très grande. Fragile donc, très fragile. A tel point qu'elle disait s'être brisé les jambes. Cette pensée seule attristait le monstre bleu qui était désolé de voir qu'une pauvre petite comme elle pouvait souffrir seule ici. C'était navrant comme scène, c'est vrai.
    C'était aussi une raison de plus pour qu'il ne la laisse pas ici une minute de plus. Alors, en sportif qu'il était, il oublia la douleur dans son épaule et se baissa a sa hauteur afin de la prendre doucement dans ses bras, la portant comme une véritable princesse pour mieux la transporter sans heurter ses jambes qu'elle pensait blessées. Il ne lui avait pas demandé son avis et c'est vrai qu'il aurait du. C'était une demoiselle après tout et il était de mise de lui demander son avis avant quoique ce soit. Mais elle était également en détresse et qu'elle le veuille ou non, Sulley l'aiderait. Alors peu importe son avis, elle avait besoin de son aide.

    "Si vous avez les jambes cassées... Euh... Le mieux c'est de vous emmener à l'hôpital."

    L'éloquence n'était pas son fort. Mais l'essentiel était dit. C'est vrai après tout, si elle était blessée, l'urgence était de l'emmener à l'hôpital. Et de ne pas la faire tomber bien sur. Mais ça, ce serait plutôt aisé vu sa carrure de petite poupée qui semblait encore plus petite une fois dans les bras du monstre tout en muscles qu'était Sulley.
    Elle était vraiment jolie, oui. Plus que tous les monstres qu'il avait croisé dans sa vie. Et pourtant, Sulley était du genre dragueur émérite. Enfin quand il était plus jeune en tout cas. Avec le travail, il ne se préoccupait pas tant que ça de savoir s'il avait quelqu'un dans sa vie ou pas. Bob et Célia s'entendaient si bien pourtant, c'était beau à voir, quoiqu'un peu trop guimauve pour Sulley qui préférait vouer sa vie à son travail pour rendre sa famille fière de lui.

    "Enfin de toutes façons si vous ne marchez pas elles ne se casseront pas... Je suppose... Vous n'avez qu'à me dire si je vous fait mal, ou si vous voulez que je vous pose. L'hôpital est... Par là je crois... Sinon je dois avoir de... De la colle chez moi... Si vous préférez..."

    Il s'était arrêté en plein milieu du trottoir en attendant d'avoir sa préférence. Certes, il ne lui avait pas demandé son avis pour la porter dans ses bras, mais elle avait le choix de la destination. Même s'il se doutait bien que ramener une inconnue chez lui comme ça était non seulement crétin mais dangereux. Pour elle en tout cas. C'est vrai, elle ne lui faisait peut être pas confiance malgré cela. Il n'avait fait qu'éloigner quelques brutes de rue, rien de plus. Il ne lui avait même pas dit son nom.

    "Moi c'est Sulley. Juste Sulley." lâcha-t-il le plus naturellement du monde en relevant enfin les yeux vers elle

    Même si elle était jolie et qu'il aurait adoré la dévorer du regard, il préférait garder les yeux ailleurs, un peu timidement, juste parce que même en l'ayant dans les bras, il n'osait pas trop l'approcher. Elle était seule fragile et blessée, et lui était un monstre à la carrure impressionnante qui pouvait terrifier plus fort que lui. Alors il avait simplement peur de la casser, peur de faire un geste brusque qui l'éloignerait alors que sans se l'avouer, il avait déjà envie de la garder près de lui. Sulley, il était ce genre de monstre pelucheux qui s'attachait très vite. Surtout à ceux qu'il pouvait protéger. Alors il avait simplement envie de la garder avec lui. Juste pour la protéger.

    Juste pour être son héros plutôt que son monstre.



Dernière édition par James P. Sullivan le Mer 15 Jan 2014 - 19:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Lun 23 Déc 2013 - 1:27


Welcome...
Sulley & Porcelaine


Porcelaine poussa un léger cris lorsque le géant la souleva de terre pour la porter dans ses bras. Mais c'était uniquement par surprise, elle n'avait pas peur de lui. Elle ne pouvait pas en avoir peur alors qu'il avait été si gentil avec elle ! Il avait risqué SA VIE pour elle ! Bien entendu, la petite poupée n’exagérait pas le moins du monde la chose. Mais elle ne resta pas surprise très longtemps et passa un bras autour de son cou pour être sûr de ne pas tomber et posa doucement son autre main sur son épaule, se demandant si c'était elle qui était totalement minuscule ou lui qui était vraiment très grand... Mais s'il était aussi gentil que grand comme il semblait l'être, c'était loin de lui déplaire. Et puis c'était...Rassurant de sentir ses grands bras musclés autour de son frêle et délicat nouveau corps. Elle avait l'impression que tant qu'elle était là, il ne pourrait rien lui arriver. Oh bien entendu, c'était stupide, il pouvait lui arriver n'importe quoi, après tout, c'était peut être un psychopathe qui avait juste vu en la jolie blonde une victime idéal, mais ça ne lui venait même pas à l'esprit. Surtout qu'il avait raison, tant qu'elle ne marchait pas, ses jambes ne risquaient pas de se casser, alors elle avait tout intérêt à rester dans ses bras. Et puis, aller à l'hôpital était une bonne idée, après tout, elle avait un corps d'humaine maintenant, mais dans l'immédiat, ses jambes n'étaient pas cassées alors ça ne servirait pas à grand choses... C'était de la pure paranoïa oui, mais si ça arrivait elle n'avait rien pour les réparer, alors elle préférait aller chez lui... Surtout qu'il était très attentionné, il lui laissait le choix, si elle voulait qu'il continue à la porter, il avait peur de lui faire mal... Il lui avait même dit comment il s’appelait avant qu'elle n'ai à le lui demander! Il s'appelait Sulley... Juste Sulley... Est ce que ce n'était qu'un surnom ? Peut être que lui aussi il ne donnait jamais son nom mais uniquement un surnom... Bon, en même temps, elle, c'était encore différent. Ce n'est pas qu'elle ne donnait jamais son vrais nom, c'est qu'on ne le lui demandait jamais... Même son père adoptif ne le lui avait pas demandé et l'avait simplement baptisé Porcelaine.

« Eleonore... Je m'appelle Eleonore. Mais tout le monde m'appelle Porcelaine. Et je préfère aller chez toi... »

Elle baissa une seconde les yeux avant de regarder autour d'elle. Non, vraiment, elle ne reconnaissait nullement l'architecture du pays d'Oz...Et puis, les humains, à part au palai étaient relativement rare, encore moins aussi beau que Sulley. Elle releva donc les yeux vers ceux si bleus de l'homme qui l'avait sauvé, son héro en quelques sortes.

« Dites... Ce n'est pas le Pays d'Oz ici, n'est ce pas ?... »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Dim 29 Déc 2013 - 3:53





    Chez lui...

    C'est vrai que l'hôpital, si elle n'avait rien, ne servirait pas à grand chose. Quand à lui, il présumait que ce n'était que des bleus au niveau de son épaule, rien de plus. Alors oui, ça semblait plus logique de l'emmener chez lui, même s'il était le premier à trouver ça louche alors qu'il venait à peine de la rencontrer. Mais il ne s'inquiétait pas, il savait qu'elle n'était pas dangereuse et espérait qu'elle pensait la même chose de lui. Encore que son histoire de colle était plutôt invraisemblable. Mais c'était de la folie douce tout au plus, c'est tout. Elle avait l'air trop fragile pour être méchante de toutes façons. Alors en fait, son histoire de colle lui semblait presque logique. Au vu de sa bouille de poupée, sa carrure fine, et ses grands yeux, ça semblait normal qu'elle ait peur de se casser et même Sulley craignait de la briser rien qu'en la tenant dans ses bras. Pourtant il ne la lâcha pas avant d'être arrivé à destination.
    Elle avait parlé d'Oz... Sulley n'avait jamais entendu parlé de cet endroit. Il faut dire qu'à part Monstropolis, il n'avait pas tellement voyagé. Juste quelques fois pour des vacances, ce genre de choses. Mais rien dans ses souvenirs ne correspondait à cet Oz. C'était de là qu'elle venait? Si elle connaissait, elle ne devait pas l'avoir vu depuis longtemps. Ou alors elle s'y rendait seulement. Dans tous les cas elle n'allait pas dans la bonne direction, ici c'était New York d'après ce que Sulley savait, et personne ne lui avait parlé d'Oz.

    "Non... Là vous êtes à New York... Et je peux pas vous dire mieux... Je suis pas de la région moi non plus..."

    Ça c'est le moins qu'on puisse dire. Ça avait des airs de Monstropolis, surtout à cause de la taille impressionnante de certains bâtiments, mais c'était très différent. Et peuplé d'humains. Une chance que Sulley s'y soit habitué. Ça l'aidait à garder Porcelaine dans ses bras sans craindre de finir radioactif. La seule chose qu'il craignait, c'était de devoir la lâcher

    Bizarrement...

    Il ne la connaissait pas. Elle ne le connaissait pas. Mais Sulley avait déjà envie de donner sa vie pour la sienne. Bon peut-être pas autant, mais il avait tout de même envie de prendre sa défense et de s'assurer qu'elle allait bien. Un peu comme avec Boo, il avait tout fait pour qu'elle soit saine et sauve. C'était sûrement dans sa nature de s'occuper des autres. Sûrement plus qu'il ne prenait soin de lui-même en tout cas.
    Sulley atteignit enfin l'immeuble où il vivait et posa délicatement Porcelaine debout le temps d'ouvrir la porte. Mais même là, il ne se permit pas de la lâcher totalement et se laissa le droit de garder un bras autour de sa taille pour la soutenir et qu'elle ne s'effondre pas avant d'être arrivés. Elle ne prendrait sûrement pas le risque de marcher seule après ce qu'elle venait de vivre. Sulley était bien placé pour savoir qu'après une telle frayeur, on se retrouvait tremblotant, avec la bouche pâteuse, et les jambes flagadas. Aussi, il continuait de la porter du mieux qu'il le pouvait tout en l'aidant à marcher à son rythme. Et il continue ainsi jusqu'à l'ascenseur et finalement jusqu'à la porte de son appartement.

    "Voilà... C'est... C'est... Mal rangé. Je sais. Je m'attendais pas à de la visite en partant ce matin."

    C'est vrai que l'état des lieux était presque déplorable. Pas spécialement délabré, juste en bazar un peu partout. Entre les papiers qui envahissaient le bureau et la table basse, la porte de la chambre qui donnait sur une pile de linge semi-propre, et la cuisine et son envier remplit de vaisselle sale... Ça ne donnait pas spécialement envie de rester. Cela dit, ça avait au moins le mérite d'être grand pour un appartement à New York, surtout dans un quartier aussi calme.
    Sulley aida la blondinette à s'installer sur le canapé, dernier meuble à peu près épargné par le dérangement malgré les coussins décoratifs en pagaille, et alla fouiller le bureau à la recherche de colle, tout enfin tenant un semblant de discussion.

    "Et donc... Ça vous arrive souvent de rester assise dans des ruelles comme ça?..."



Dernière édition par James P. Sullivan le Mer 15 Jan 2014 - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Ven 3 Jan 2014 - 23:30


Welcome...
Sulley & Porcelaine


New York ?... Porcelaine écarquilla doucement ses grands yeux de poupée tandis que ses lèvres s'entrouvraient, formant une moue étonnée sur son visage. Elle n'avait jamais entendu parler de cette région, elle n'appartenait pas au pays d'Oz... En même temps, c'était logique en un sens puisqu'elle n'était plus une poupée comme là bas mais... Elle avait besoin de l'entendre pour en être sûr. Lui non plus n'était pas d'ici... Donc il ne savait certainement pas comment il fallait faire pour retourner à Oz... Peut être qu'il fallait aller un ballon... Elle était peut être près du Kansas, là d'où venait Oscar ! Ou peut être pas...Il fallait qu'elle pose la question à Sulley. Mais là tout de suite, elle se pré-occupait plutôt du fait qu'il venait de la poser au sol, ce qu'elle n'aimait pas, mais alors pas du tout. Enfin, ça allait tout de même parce qu'il avait gardé un bras autour de sa taille mais... Elle n'appréciait tout de même pas. Mais, étrangement, elle n'arrivait pas à déterminer si ce qui la dérangeait le plus était l'idée qu'il la lâche ou celle de marcher toute seule...Elle ne le connaissait peut être pas, mais elle savait déjà que c'était quelqu'un d’extrêmement gentil puisqu'il n'avait pas hésité à lui venir en aide, à la porter et encore moins à la ramener chez lui... Et lui en était très reconnaissante, après tout, sans lui, elle serait toujours assise au beau milieu de cette ruelle...

Mais pour le moment, tout semblait aller plus ou moins bien. Certes, ses nouvelles jambes flanchaient quelque peu, mais, très certainement grâce à l'aide de Sulley, elle parvenait à marcher, assez lentement mais elle y arrivait tout de même. Et elles ne faisaient pas mine de se casser, même si elle avait tout de même encore peur... Peur qui s'accentua lorsqu'elle entra avec Sulley dans une étrange boite sans fenêtre et elle ne put s'empêcher de se serrer légèrement contre lui lorsqu'elle se met à monter. C'était très étrange... Mais assez fascinant, était ce de la magie ? Et si oui, de la magie comme celle d'Oscar où plutôt comme celle de Glinda ? Elle se posait des tas de questions, qu'elle prenait soin de garder dans un coin de sa tête pour les poser plus tard à Sulley... Mais quoi qu'il en soit, elle continua son chemin avec lui jusqu'à la porte de son appartement qui était, il fallait l'avouer, quelque peu dérangé... Mais ça ne posait pas de problèmes à Porcelaine, elle n'était pas vraiment maniaque après tout. Elle s'installa sur le canapé, prenant un des coussins pour le serrer contre elle par réflexe avant de l'observer fouiller dans le tiroir d'un bureau.

«Et donc... Ça vous arrive souvent de rester assise dans des ruelles comme ça?... »

« Pas vraiment non...C'est la première fois ... Mais je me suis réveillée là en fait... C'est assez étrange parce que je me rappelle très bien m'être couchée dans mon lit, au Pays d'Oz... Et j'étais bien plus petite que ça...Et en porcelaine... »

Elle s'arrêta un instant, réalisant que si elle était dans un pays où la magie n'existait pas comme la Kansas, ses propos étaient réellement insensés.

« ... Je suis pas folle, je vous le jure... »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Mar 14 Jan 2014 - 13:24





    Oh oui, ça aurait été tellement logique de la croire folle...

    Pour enchaîner en disant que lui même avait autrefois été un monstre bleu beaucoup plus grand et beaucoup plus... poilu. Non, il n'avait pas le droit de la croire folle. Et même si ça le surprenait, il avait envie de lui faire confiance, au moins pour la rassurer et l'aider. Lui, il n'avait pas eu d'aide en arrivant ici, il s'était débrouillé seul pour une fois. Pourtant, il aurait tout donné pour avoir un semblant de soutien ici à son arrivée. Alors il savait ce que ça faisait d'être perdu à New York, sans personne, et de passer pour un fou quand on parlait de ce qui était arrivé. Il ne la laisserait pas tomber.
    Sulley parvint enfin à trouver un tube de glue dans son tiroir en pagaille. Il prit une seconde pour ranger les quelques éléments qu'il avait sortit et retourna près d'Eleonore pour lui tendre la colle.

    "Je vous crois, ne vous en faîtes pas. Et... si jamais vous avez encore besoin de colle..."

    Après tout, c'était une aide comme une autre. Ou un cadeau. Peut-être les deux. En tout cas, ça ne manquerait pas à Sulley et, avec un peu de chance, ça rassurerait Eleonore. Et c'était ce qu'il voulait faire pour l'instant.
    D'où venait ce besoin d'aider les autres? Son travail ne lui semblait pas si atroce que ça... Enfin c'était avant que Boo n'arrive, bien sûr. Là il avait réalisé à quel point c'était mal de faire peur aux enfants. Et il avait cherché à se racheter en se vouant corps et âme à faire de Monsters Incorporation une compagnie décente et digne de respect. Donc au fond, c'était logique qu'il tente aussi de se racheter auprès d'Eleonore. Elle avait sans doute été enfant un jour, et ça devait être il n'y a pas si longtemps que ça. Sulley l'avait peut-être effrayé sans le savoir. Et si ça se trouve c'était encore sa faute si sa phobie était de voir ses jambes se briser. Beaucoup de choses sont liées à l'enfance, et les monstres sous le lit en font partie...

    Et en sont les coupables.

    Sulley laissa Eleonore une seconde seule à seule avec sa colle tandis qu'il allait faire un tour à la salle de bain. Juste pour enlever son tee-shirt une seconde et remarquer que oui, il avait bien morflé en voulant jouer les héros. Mais tant pis. Ce n'est pas quelques hématomes et des courbatures qui allait le tuer. Il renfila donc son tee-shirt bleu foncé et retourna au salon s'asseoir à côté d'Eleonore.
    Il voulait bien la croire quand elle disait qu'elle était autrefois en porcelaine. Elle avait un visage propre aux poupées anciennes. Sulley n'en avait vu que quelques fois, derrière des portes d'inconnus qui décoraient la chambre de leur petite fille avec des poupées parfois angoissantes, parfois adorables. Mais Eleonore n'avait rien d'angoissant, bien au contraire. Si l'inverse avait été vrai, Sulley l'aurait aidé, oui, mais n'aurait peut-être pas oser l'inviter chez lui.

    En fait si, il est beaucoup trop gentil.

    Et crédule aussi. Ou trop confiant, tout bêtement. Mais c'est cette confiance sans bornes qui lui avait permis de changer les choses quelques fois. Pourquoi celle-ci serait-elle différente? Bon d'accord, cette fois-là avait toutes les raisons d'être différente. Déjà parce qu'il était humain. Mais à l'intérieur il restait le même, et risque ou pas, il était déjà très heureux d'avoir fait la rencontre d'Eleonore, même dans ces conditions. C'est pourquoi il songea qu'il lui devait la vérité.

    "En fait... J'ai pas vraiment de raisons de vous croire folle... J'ai... J'ai eu le même problème, à quelques détails près..." jusque là tout va bien "J'étais un monstre en fait... au sens littéral... tout bleu et... à fourrure..." ça devient plus compliqué déjà "C'était le James Sullivan d'avant..."



Dernière édition par James P. Sullivan le Mer 15 Jan 2014 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Mar 14 Jan 2014 - 15:05


Welcome...
Sulley & Porcelaine

Porcelaine releva la tête vers Sulley avec un sourire soulagé, il la croyait ! Il ne la traitait pas de folle où quoi que ce soit d'autre! Il lui avait même apporté un tube de colle...C'était vraiment très gentil, surtout qu'il n'y était pas obligé... Mais bon, ça, elle le savait déjà qu'il était gentil, après tout, il n'était pas non plus obligé de l'emmener chez lui, et encore moins en la portant. Et puis, il s'était battus pour la protéger alors qu'il ne la connaissait même pas, il aurait très bien pu partir et la laisser se débrouiller... La plupart des gens auraient fait ça d'ailleurs, ça semble normal. Bien sûr, quand on en parle, la plupart des gens disent qu'ils sont différents, que eux ils iraient à la rescousse de la personne, mais dans les faits, peu de gens y vont vraiment, en général ils se contentent de passer discrètement ou d’appeler la police, dans le meilleur des cas. Mais pas lui, lui il s'était battus quitte à bien s'amocher...

Et pourtant, c'était un monstre d'après ses dires. Un grand monstre tout bleu et plein de fourrure... Il devait être un gentil monstre alors, parce que Porcelaine l'imaginait très mal être méchant avec quelqu'un... Oh évidemment, il avait été plus ou moins méchant avec les hommes de toute à l'heure, mais ce qu'elle voulait dire c'était être méchant gratuitement, sans raison. Il avait été tellement gentil avec elle que non, elle ne le voyait vraiment pas faire ce genre de choses. Et puis si il était bleu, il devait être beau. Eleonore adorait plus que tout le bleu, c'était sa couleur préférait. Est ce que c'était en rapport avec les tatouages sur les bras qu'elle avait sur ses bras depuis qu'elle avait été façonnée ? Très certainement, et heureusement d'ailleurs, parce que si elle n'avait pas aimé le bleu, ça aurait été problématique.

« James... » répétât-elle doucement « Tu devais être un très gentil monstre alors... »

Oui, tutoiement de nouveaux. Porcelaine n'aimait pas le vouvoiement, alors même s'il l'utilisait...Tant pis. Elle elle préférait nettement dire tu, le vouvoiement mettait une certaine distance qu'elle n'appréciait pas beaucoup. Porcelaine posa la tête sur l'épaule de Sulley en l'observant avant de remarquer une touche de bleu sur lui aussi. En effet, quelques mèches bleues parsemaient ses cheveux à l'arrière de sa tête. Elle leva la main pour y glisser doucement ses doigts.

« T'as toujours des mèches bleues... C'est joli. »

Elle retira sa main pour mieux montrer les marques qui faisaient le tour de ses bras avec un sourire.

« En plus c'est assortis à mes bras... »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Mer 15 Jan 2014 - 19:50





    Owh...

    Un frisson parcourut Sulley alors qu'Eleonore glissait une main dans ses cheveux dont elle remarqua bien vite les mèches bleues. Et il lâcha un rire semi-nerveux quand elle le complimenta à ce sujet. C'est vrai que Sulley avait été un tombeur à la fac, mais sans plus, il flirtait et ça s'arrêtait là. Alors même un si petit contact le mettait assez mal à l'aise. D'autant plus qu'il connaissait à peine le prénom d'Eleonore. Sans compter que c'était... qu'elle était elle, voilà tout.
    Sulley s'apprêtait à éloigner la main qu'elle passait dans ses cheveux quand elle s'en chargea spontanément afin de montrer ses bras décorés de fines lignes bleues. C'était particulier, c'est vrai. Mais joli, oui. Le monstre bleu s'attarda d'abord à remettre ses cheveux en place, et donc n'importe comment, avant de regarder plus en détails les bras de la petite blonde. Sulley avait de plus en plus de facilité à croire qu'elle avait un jour été en porcelaine. Même ces symboles encrés dans sa peau ressemblaient à des décorations peintes sur les bras des poupées à jointures articulées. Mais quand il remarqua qu'il la fixait depuis quelques secondes déjà sans rien dire, il détourna les yeux rapidement au point de tourner un peu la tête dans une direction opposée à Eleonore, gêné d'être déjà si proche d'elle. Et la proximité de ne venait pas juste de leur amitié naissante. Sulley s'était assis plutôt près. Ou bien s'était-elle rapprochée en voulant toucher ses cheveux? L'un ou l'autre, ça ne réglait pas le problème.

    Mais était-ce vraiment un problème?

    Pour l'ancien monstre, oui. Et non. Au fond, c'était plutôt appréciable, d'autant plus qu'il avait été assez seul jusque là. Il ne connaissait pas grand chose ou grand monde à New York.

    "C'est plutôt joli aussi... T'as ça depuis toujours?"

    Bon, il avait finit par relever les yeux vers elle pour lui parler. Et surtout pour rebaisser les yeux une seconde vers ces marques bleues. C'était drôle. Pas les marques, le fait qu'elles soient bleues. A dire vrai, c'était la couleur préféré de Sulley. Surtout parce qu'il était né avec ça sur le dos et n'avait pas vraiment eu le choix. Mais tout de même, c'était marrant de voir qu'Eleonore avait peut-être elle aussi eu droit à sa couleur par défaut dès la naissance. Mais même si ça venait d'ailleurs, ça restait très esthétique. Surtout sur elle. Et puis c'était assortit au reste de fourrure de l'ex monstre, comme elle l'avait si joliment dit.
    Et dans tout ça, il n'avait même pas fait attention qu'il avait arrêté de lui dire "vous". Certaines choses viennent plus naturellement que d'autres. C'est vrai, il n'était pas non plus prêt à lui sauter dans les bras ou à la considérer comme sa meilleure amie. Mais continuer de la voir et de la tutoyer de lui déplairait pas.

    Et certaines choses demandent une pichnette.

    Ou une envie soudaine. En l'occurrence, la curiosité de Sulley qui l'avait poussé à prendre Eleonore par le poignet délicatement pour regarder ses lignes bleues. Ca ressemblait un peu à des tatouages, mais en plus fin et plus... vrai. Et Sulley cru dur comme fer que son histoire était vraie et qu'elle avait un jour été en porcelaine, sans doute une poupée au moins aussi jolie qu'elle ne l'était présentement. Mais une poupée, surtout en porcelaine de Chine, c'est fragile. Alors Sulley regardait ses marques bleues en faisant attention de ne pas lui faire mal. Il n'avait pas vraiment envie de la revoir craignant de finir en morceaux. Et perdu dans ses pensées, il n'avait même pas fait attention qu'il avait pris sa main et enlaçait déjà ses doigts avec les siens, le plus naturellement du monde.

    "Je crois quand même que c'est un peu plus bleu que mes cheveux."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Mar 21 Jan 2014 - 12:39


Welcome...
Sulley & Porcelaine

Porcelaine rougit une seconde en réalisant que James la fixait. C'était stupide comme réaction, après tout, c'était elle qui avait parlé de ses bras en les montrant mais... Ca la troublait, un peu et elle fut légèrement soulagée lorsqu'il tourna la tête. Elle ne comprenait pas vraiment sa réaction, elle n'était pas spécialement du genre timide alors être gênée qu'on la regarde...C'était bizarre. Mais bon, ça n'empêcha pas la petite poupée de porcelaine de sourire lorsqu'il dit trouver jolies les marques qu'elle avait sur les bras. Ouais, elle les avait depuis toujours...C'était ses parents qui avaient trouvés ça jolis en la façonnant et avaient décidés de les peindre. Oui, parce qu'à ChinaTown, on ne fait pas les bébés de manière très conventionnelle. Enfin pour Eleonore ça l'était puisqu'elle ne voyait pas comment procréer autrement qu'en sculptant dans de la porcelaine l'enfant de leurs désires alors... Et c'est ce qu'avaient fait ses parents avant de peindre ces jolis marques sur ses bras.

« Je les ai toujours eu oui... »

Un sourire se posa sur le visage de la poupée de porcelaine alors que les doigts de James s’entrelaçaient avec les siens. C'était bizarre mais elle avait envie de ce contact physique entre eux, c'était...Rassurant. Elle était arrivée toute seule dans ce monde étrange, sans savoir comment rentrer chez elle, alors sentir qu'elle n'était pas vraiment toute seule, qu'il y avait quelqu'un en qui elle pouvait très certainement faire confiance, un ami en quelque sortes...C'était vraiment rassurant.

Plus tard

Porcelaine se retournait, gigotait, roulait, bref, changeait de position sans cesse. Arriverait elle à dormir un jours ? Elle se le demandait bien ! Elle était trop perturbée pour cela, en plus, elle n'avait même pas été bordée ! Elle était incapable de dormir sans avoir été bordée, c'était une habitude depuis toute petite, lorsque son père était...Mort, le magicien avait prit le relaie, parce qu'il fallait que ce soit un homme, une femme ne ferait pas ça assez bien. Mais elle n'avait pas osé demander à Sulley, il avait déjà été beaucoup trop gentil avec elle, il lui avait laissé son lit et donné de la colle... Colle qu'elle serrait contre elle contre elle comme un doudou d'ailleurs. En ayant marre de gigoter sous les draps, elle finit par se lever, décidant d'aller voir James. Elle se rendit donc jusqu'au salon ou dormait Sulley.

« James ?...J'arrive pas à dormir. »

Elle finit par s'asseoir par terre, le dos contre le canapé avant de se remettre à parler.

« C'est bizarre parce que d'habitude je m'endors plutôt vite, on me borde, je pose la tête sur l'oreiller et pouf je dors... Bon quand on me borde pas ça prend plus de temps mais là ça fait vraiment longtemps... Enfin je crois, je sais pas quelle heure il est...Et désolée si je te réveil du coup, mais j'aime pas rester toute seule... Je crois que j'ai un peu peur, je suis perdue toute seule... Tu crois que je reverrais ma famille un jours ?... »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Ven 14 Fév 2014 - 21:43





    C'était plutôt agréable comme réveil...

    Entre son prénom prononcé par la petite voix de Porcelaine avec une douceur incomparable, pour finalement ouvrir les yeux et la voir marcher jusqu'au canapé perdue dans un tee-shirt qu'il lui avait prêté pour la nuit. Et ça avait quelque chose de mignon, en tout cas, assez pour faire sourire discrètement Sulley qui était seulement à moitié réveillé. Cependant, ce sourire s'estompa vite quand il remarqua qu'elle avait l'air apeurée, une chose dont Sulley n'avait plus vraiment l'habitude. Malgré tout, il comprenait aisément pourquoi elle se sentait aussi mal. Après tout, il avait connu ça lui aussi et rêvait autant qu'elle de retrouver ses proches, ses habitudes. Même s'il ne disait pas non à la présence d'Eleonore.
    Sulley descendit du canapé afin de s'asseoir tout près de Porcelaine en se frottant les yeux pour se réveiller davantage. S'il avait bien un talent, c'était celui de rassurer et protéger les autres. Surtout quand il s'agissait d'une poupée égarée comme elle. Quelqu'un qui, en théorie, n'aurait jamais eu sa place dans l'univers monstrueux de Sulley.

    "Bien sûr que tu reverras ta famille... Et en attendant, t'es pas toute seule. Moi je resterais avec toi si tu veux..."

    Et aussi longtemps qu'il le faudrait même. Il n'avait rien à perdre et après tout, lui aussi était encore seul et perdu depuis son arrivée ici. Une amie ne serait pas de refus. Surtout s'il s'agissait d'Eleonore. Et comme elle semblait avoir tout aussi besoin de lui, Sulley ne voyait aucun mal à s'assurer qu'elle ne serait plus seule. Il pouvait bien jouer les héros de temps en temps, non? Alors qu'est-ce que ça lui coûterait d'aider Porcelaine?

    C'est vrai, il la connaissait à peine...

    Alors il ne lui devait rien et serait peut-être surpris qu'elle le trahisse du jour au lendemain. C'est pas parce qu'on a un visage de poupée qu'on en est une. Il suffisait de regarder Boo. Une petite fille qui semblait adorable, douce, calme... En réalité un véritable petit monstre qui n'était pourtant pas sans déplaire au monstre bleu qu'était lui-même Sulley.

    "Je sais ce que ça fait d'arriver ici et de ne rien comprendre de ce qui se passe... Alors je peux t'aider. Je risque pas de faire des miracles mais c'est toujours ça..."

    De toutes façons, risqué ou pas, il ne se priverait pas de lui apporter son aide. Il n'était pas du genre à la jeter sans raison valable. Il n'était pas de ceux qui abandonnent les autres sous prétexte qu'ils les connaissent trop peu. Surtout pas quand il était optimiste à l'idée de mieux connaître Porcelaine.

    "J'ai pas retrouvé qui que ce soit de mon monde depuis que je suis ici. Donc je sais un peu ce que tu ressens."

    Sulley hésita une seconde avant de poser doucement une main sur l'épaule ridiculement petite comparée à sa carrure d'ancien monstre. Il lui adressa un sourire un peu forcé mais qui se voulait bienveillant avant de tourner les yeux vers une pendule qui décorait un mur proche. Tard, il était tard. Et ce n'est pas tant son travail du lendemain qui le préoccupait mais la fatigue que devait supporter Eleonore. Après sa journée, son arrivée ici, son blues, et tout le reste des événements de la journée, elle devait être épuisée. Mais comme elle l'avait précisé, elle ne pouvait pas s'endormir si on ne la bordait pas. Bien sûr c'était un peu bizarre mais c'était assez candide comme problème. Et Sulley s'y connaissait énormément en candeur après s'être occupé de Boo pendant plusieurs jours d'affilée. Alors il n'ignorait pas à quel point ça pouvait être important pour quelqu'un d'un peu enfantin de se sentir rassuré par ce genre de petite attention avant de se retrouver seul à seul avec les monstres sous son lit pendant toute une nuit.

    "Tu devrais peut-être retourner te coucher... Il est tard et vu ta journée, tu dois être plutôt fatiguée je suppose..." commença-t-il timidement "Je peux venir avec toi si tu veux... Enfin pas pour dormir avec toi! Juste... pour t'accompagner..."

    C'était plus facile avec Boo.

    Il faut dire que c'était une enfant, une vraie enfant. Porcelaine était juste... jeune. Ce n'était plus vraiment une enfant même si elle en avait encore le visage parfois. Mais Sulley faisait de son mieux. C'est tout ce qui était important, même s'il était maladroit et ne savait pas vraiment s'y prendre avec... les filles comme Eleonore...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Dim 23 Fév 2014 - 16:29


Welcome...
Sulley & Porcelaine

Des fois, il y a des gens avec qui le courant passe tout de suite. On les a à peine rencontré qu'on sait tout de suite que l'on sera amené à devenir ami avec cette personne. Ami ou peut être même plus, qui sait... Mais quoi qu'il en soit, l'alchimie avait tout de suite fonctionné entre Sulley et Porcelaine. Du moins, c'est ce que ressentait la petite blonde, elle ne le connaissait peut être pas beaucoup, après tout, il venait à peine de se rencontrer, mais elle lui faisait déjà confiance, elle savait qu'il était beaucoup trop gentil pour faire du mal. Peut être qu'elle lui faisait confiance trop vite, peut être qu'en fait ce n'était pas un gentil monstre, peut être qu'il allait être méchant avec elle mais pour être honnête... Eleonore en doutait beaucoup.

Après tout, il faisait tout pour la rassurer... Il lui avait même dit qu'elle n'était pas toute seule, qu'il serait là pour elle et...Et c'était vraiment gentil. Ca faisait du bien d'avoir quelqu'un qui comprenait ce qu'elle ressentait, qui ne se contentait pas de la laisser dans un coin et basta. Elle, elle était sûre que si, il pouvait faire des miracles. Parce que rien que rester avec elle, lui parlait, poser la main sur son épaule comme il le faisait ça la rassurait. Elle sentait bien qu'elle n'était pas toute seule et rien que pour ça, il ne pouvait pas être méchant. S'il était méchant il ne l'aurait même pas ramené chez lui, il se serait contenté de la laisser là, avec le groupe de garçons de toute à l'heure. Ou pire, il les aurait aidé.

Mais il avait raison, elle était exténuée. La journée avait été longue et c'est vrais qu'aller se coucher était une très bonne idée mais... Même si il venait la border, il le ferait et puis après il partirait, et elle se retrouverait toute seule dans la grande chambre qu'elle ne connaissait pas. Bon, elle n'était peut être pas si grande c'est juste que... Malgré le fait qu'elle ai nettement grandis aujourd'hui, elle se sentait toujours toute petite alors... Alors ce n'était pas rassurant. C'était même très désagréable comme sensation, comme si on pouvait se perdre dans une chose aussi simple qu'un pull ou les draps recouvrant un lit. Alors c'était plus facile lorsqu'on ne l'occupait pas toute seule...

Et c'est bien pour ça que lorsqu'elle se releva elle attrapa la main qu'il avait posé sur son épaule avant de l’entraîner vers la chambre. Et cette main, elle ne la lacha pas une fois arrivée, au contraire, elle la tira en se glissant sous la couette pour qu'il fasse de même. Elle ne voulait pas être toute seule, vraiment pas. C'était bête d'avoir aussi peur pour une si petite chose, après tout, il n'était pas loin, il était juste dans la pièce d'a côté mais... C'était différent. Elle se glissa dans ses bras, se faisant la réflexion que c'était peut être malpoli, après tout, c'est assez inconvenant de coller un inconnu de la sorte mais... Mais elle s'en fichait, dans le pire des cas il la repousserait...

« Reste avec moi...S'il te plait... Je veux pas être toute seule... »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  Lun 24 Fév 2014 - 13:46





    Une soirée avec elle, et déjà dans le même lit...

    Le rêve de bien des hommes. Et de certains monstres aussi. Mais pas vraiment celui de Sulley. C'est vrai qu'à l'université, il avait fait quelques folies. Mais venant de Porcelaine, il ne s'attendait pas à ça, encore moins alors qu'il ne la connaissait que depuis aujourd'hui. C'était un peu rapide comme relation. Et Sulley n'eut pas son mot à dire tandis qu'elle le trimbalait à sa suite jusqu'à la chambre et même jusque dans le lit. Ca ressemblait à une nuit de noces à l'envers, au premier jour de leur rencontre au lieu du dernier d'une relation non officielle, la mariée traînant son mari jusqu'à son devoir conjugal et non l'inverse. Et Sulley, un peu étonné des gestes de Porcelaine, s'était laissé faire en emportant son coussin sans trop le vouloir jusqu'à finir allongé dans son lit, Porcelaine dans ses bras comme s'ils se connaissaient depuis toujours. L'ancien monstre hésita une seconde à s'extirper de là en vitesse. Il désserra même les bras autour de Porcelaine pour les mettre à des endroits qui ne prêteraient pas à confusion sur ce qu'ils faisaient dans ce lit. Il se voyait déjà se lever et retourner dormir au salon. Il n'aurait qu'à la border et tout irait aussi bien, non?

    Non, clairement pas...

    Eleonore l'avait presque supplié de rester, avec sa petite voix fatiguée qui s'opposait à l'étreinte déterminée qu'elle s'efforçait de faire durer. Vu sous cette angle, elle avait tout à fait l'air d'une enfant. Juste une pauvre petite fille perdue qui avait peur des monstres dans le placard. Et bien sûr, ce n'était pas sans lui rappeler quelqu'un en particulier, quelqu'un à qui il n'aurait jamais dit non si elle avait fait ça. Alors, au fond, s'il repoussait Eleonore et la laissait avoir peur ici, toute seule, sans sa famille, il serait véritablement un monstre. D'autant plus qu'elle semblait vive d'esprit et n'hésiterait peut-être pas à se faire la malle si elle se sentait mal ici. Et vu ce qui avait faillit lui arriver dehors, Sulley ne préférait même pas imaginer ce qui lui arriverait si elle fuguait en pleine nuit sans même le prévenir.
    L'ancien monstre se déplaça donc légèrement, mais pas pour s'éloigner, juste pour s'installer confortablement en serrant Eleonore contre lui, un bras replié derrière sa tête pour la surélever un peu et ainsi pouvoir regarder Porcelaine et s'assurer que tout allait bien pour elle. Eleonore avait l'air davantage fragile ainsi calée dans ses bras. Il faut dire qu'elle n'était pas spécialement imposante, contraire à Sulley qui s'entretenait et avait gardé quelques attributs de son physique monstrueux. Ca ne l'empêchait pas d'être mal à l'aise et d'avoir un frisson à chaque fois qu'il sentait le souffle de la petite blonde contre lui.

    "Promis... Je reste avec toi..." décrocha-t-il finalement avec un faible sourire forcé

    C'était un peu intimidant malgré tout. Fragile ou pas, la poupée faisait presque rougir le monstre. Bien sûr, il avait l'habitude du contact physique, surtout depuis Boo, et maintenant grâce à son travail de baby-sitter. Mais Eleonore... Ce n'était pas une enfant. Ni une amie. En tout cas pas déjà. Ce n'était pas tout à fait de l'amitié, ni plus, ni vraiment moins. Sulley lui apportait son aide, c'est tout. Et son aide, ça passait aussi par cette nuit qu'il était voué à passer là, avec elle.

    "Euh... Bonne nuit alors..."

    Il avait envie de l'embrasser...

    C'est mal, non? Parce que ce n'est pas une enfant. Ou justement parce que c'en est une. Sulley se contenta donc de baisser les yeux pour ne plus affronter ceux de Porcelaine et remua ses épaules pour se replacer correctement. Il garda toujours un bras autour d'Eleonore cependant, la main timidement posée dans le bas de son dos couvert par un vêtement bien trop grand pour elle qui, évidemment, laissait ses jambes nues. Raison pour laquelle il gardait les siennes plus loin en essayant de ne pas trop bouger.
    A cause de cette position peu naturelle par rapport à ses habitudes au moment de dormir, Sulley eu du mal à s'endormir et observa un long moment Porcelaine tomber de fatigue avant de finalement se lever pour retourner au salon. Il eu tout juste le temps de s'asseoir sur le canapé, tirant sa couverture à lui, avant de réaliser qu'il avait froid. Mais pas un froid de fatigue parce qu'on vient de sortir de la couette, non. Juste ce petit courant d'air qui passait le long de son torse et lui rappelait que cet espace au creux de ses bras était désormais vide. Par ailleurs, il s'était rappelé qu'il lui avait promis de rester. Et une promesse, ça ne devait jamais être brisé. D'autant plus qu'il craignait déjà de perdre sa confiance même s'ils se connaissaient à peine.
    L'ancien monstre hésita de longues minutes, assis sur le canapé, la couverture posée sur ses genoux et le regard perdu dans le vide. Il avait envie d'y retourner au fond. Mais pas juste parce qu'elle lui avait demandé ou qu'il avait promis. C'était ce vide contre lui qui lui donnait envie de retourner se coucher avec Eleonore plutôt que de rester tranquille ici. Alors bien sûr, il finit par céder à cette envie et retourner discrètement jusqu'à la chambre, chose facile quand on connaissait son passé. Et d'autant plus facile qu'il ne cherchait vraiment pas à lui faire peur. Il se rallongea de nouveau, tirant la couette par dessus lui et la remontant également sur la petite blonde avant de se replacer comme il était un peu plus tôt. Toutefois, il n'avait pas remis son bras autour d'elle. Il hésitait encore à dire vrai. A la place de ça, il remis en place une mèche de Porcelaine qui s'était étalée sur son visage, tout ça pour mieux pouvoir la regarder pendant qu'elle avait l'air encore calme et en sécurité.

    C'était tellement bizarre...

    Jamais Sulley n'avait ressentit quelque chose de ce genre. C'était tellement différent de tout ce qu'il avait vécu jusqu'ici. Il la connaissait à peine et il avait déjà envie de lui promettre bien plus que de rester avec elle une nuit. Il en était même venu à se demander comment il avait pu s'imaginer lui dire non et la laisser seule ici. Et plus encore, il se demandait pourquoi il ne l'étreignait pas encore.
    Alors l'ancien monstre repassa ses deux bras autour de la taille de la poupée, la serrant contre lui avec douceur en laissant aller un petit sourire heureux sur son visage. Il n'avait pas envie de la laisser, d'avoir de nouveau de vide dans ses bras la nuit en sachant qu'elle est peut-être terrorisée par le monstre de son placard dans la pièce juste à côté.

    Une promesse est une promesse.

    The End

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Marcher c'est risqué... [ PV Sulley ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sur le marcher a Boston
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Je veux marcher sur la lune, mais l'avouer c'est m'humilier
» “Jouer la sécurité est le choix le plus risqué que l’on puisse faire.” - Andrew-James "Barbie" Barbara
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-