Partagez | 
 

 « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Ven 6 Déc 2013 - 21:34






J'suis mort un soir de Noël...

Alors autant dire que pour moi, c'est pas franchement la joie le mois de décembre. D'autant plus maintenant que je vais me marier.
C'est pour ça que je suis là devant un miroir, avec Jill qui me rassure comme elle a toujours su le faire, en refaisant ma cravate parce que ça aussi elle le fait mieux que moi. Aaron et Zeke s'engueulent, bien sûr, ce serait pas normal s'il en était autrement. Ca reste gentil, ils s'entendent bien, c'est juste leur façon à eux de s'amuser. En temps normal j'aurais suivit leur mouvement, mais quelque chose m'en empêche. Ca doit être ça la peur. J'ai tellement l'impression que tout va recommencer comme avant, comme à BugTown.

Crise de panique...

C'est pas grave, ils le sauront pas, personne le saura, j'ai fait semblant d'aller au toilette pour me calmer. Ca va pas, ça s'aggrave avec le temps. D'abord j'ai retrouvé mes habitudes à buguer devant de la lumière, et maintenant ça. Je veux pas que ça redevienne comme avant, mais j'ai pas le droit d'être heureux. Je peux pas. Je suis le méchant. Les méchants perdent toujours. Ca arrivera tôt ou tard mais je finirais par perdre Sally. Et ça lui fera autant de mal qu'à moi.
Faut que je me calme, je pourrais pas tenir autrement. Sally s'est déjà rendue compte que je continuais les scarifs. Et là il m'a suffit de relever la manche de ma chemise blanche immaculé pour me rendre compte que j'ai encore des bandages blancs eux aussi. Je me sentais trop mal hier soir. Et j'étais tout seul. Ca devait faire des mois que j'avais pas été tout seul un soir. Ca faisait comme à BugTown. Comme à HalloweenTown. Comme dans les Hinterlands.

Je veux plus être tout seul...

Mais j'ai pas le choix. Je finis toujours par me faire jeter, c'est juste une question de temps avant que Jill m'en veuille de nouveau de pas avoir pu sauver Ryan. Mais je suis pas le héros. Sally finira par me quitter parce que je suis pas si gentil que ça. Mais je suis pas le héros. Même Aaron et Zeke finiront par en avoir marre de mes conneries et que je les traite comme mes acolytes. Mais je suis pas le héros.
Ca pourrait se finir dans une heure, dans un jour, dans un an ou un siècle. J'en sais rien, je le sais jamais. Tout ça ça recommence toujours. Je finis toujours à l'écart de tout le monde, de tout ce à quoi je m'étais attaché. Et si tout ça ça s'arrête? Que c'était qu'un rêve et que j'en savais rien? Peut-être qu'on va tous retourner dans notre monde et là tout redeviendra comme avant parce que je serais de nouveau dans les Hinterlands.

Je veux pas y retourner.

Je veux pas. Je peux pas. Je tiendrais pas.
Ca y est, je tremble. Fallait bien que ça arrive. Et Jill va venir me chercher si je sors pas. Tant pis, j'ouvre la porte, je mets un pied dehors et je tombe nez à nez avec mon reflet. Même si on dirait toujours un inconnu. Manque de sommeil, il m'a suffit d'une seconde d'inattention pour sursauter en voyant dans le miroir un moi suturé et sans yeux. Comme avant un peu. Je me rattrape à l'évier juste à temps et je me calme avant de passer mes mains sur mon visage. C'est toujours humains, toujours aussi inconnu, mais toujours celui que Sally aime.
A HalloweenTown elle me détestait, ça a p'tet pas changé. Et si jamais elle revoit ce qu'il y a derrière ce masque, elle va juste fuir et aller retrouver Jack. A moins que c'était Oogie Boogie le masque...

Ah ça y est, j'entends Jill qui m'appelle. Toujours à m'appeler "mon lapin" en claquant ses talons. Ca lui va bien la robe rouge, c'est Zeke qui doit être ravi, il a des vues sur elle, je le sais. Et ils seraient mignons ensembles. Comme Sally et moi? Je sais pas, mais c'est un peu tard pour ça.
Un bref arrêt devant un miroir du couloir, avec Jill qui se pose sur mon épaule. Visiblement elle est heureuse pour moi. Je lui souris, elle me rend son sourire, me tape gentiment l'épaule et me pousse dans la salle où quelques amis à nous se sont rassemblés.

Qu'est-ce que je fais? Où je suis?...

C'est ça que je veux?...

Oui... Je crois que je le veux...

Mais pour combien de temps?

Ca je le saurais jamais, et c'est pas maintenant, dans mon costume trois pièces noir et blanc, devant l'autel, que je risque de le deviner. Reste plus qu'à attendre qu'elle vienne jusque là, pour dire oui, pour me dire oui. Encore une fois. Juste une de plus. Au fond, ça change rien, on est déjà mariés. Mais pour nous ça change tout. C'est LE mariage, c'est LA cérémonie, le jour J, celui qu'elle a du attendre autant que moi et qui semble bien trop proche maintenant qu'on y est.
Je panique encore, et tremble évidemment, pourtant je simule avec bien trop de facilité un sourire pour rassurer Jill qui semble plus heureuse encore que moi. Evidemment Aaron fait des gestes obscènes, espérant me faire rire, pendant que Zeke tente de l'arrêter autant que de l'imiter. Tout a l'air parfait, idéal, c'est le plus beau jour de ma vie...

Mais qu'est-ce que je fous là?...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Lun 9 Déc 2013 - 19:41


Oui ! <3
Mr and Mrs Boogeyman. <3


A peine éveillée, une petite poupée rousse sauta du lit et courut vers la chambre de son colocataire pour lui sauter dessus, le sourire au lèvres. Bien entendu, il était bien plus tôt que l'heure à laquelle elle avait prévue de se lever, mais elle s'en fichait bien, c'était un jours trop important pour retourner se coucher ! Et puis, elle avait déjà bien assez dormit comme ça, elle serait incapable de se rendormir, elle avait des milliers de choses à faire ! Bon, en réalité pas tant que ça... Mais peu importe, aujourd'hui, elle allait se marier ! Ce jours était juste censé être un des meilleurs de sa vie et il promettait de l'être ! Même si elle venait de se faire éjecté de la chambre de Riley qui lui comptait bien continuer sa nuit. Rabat joie... Tant pis, elle resterait toute seule, mais elle ne retournerait pas dormir pour autant. Elle préférait nettement aller préparer son petit déjeuner. Avant de l'abandonner une fois qu'elle a eu finit de beurrer son morceau de pain. Nan, en fait elle n'avait pas faim, elle était trop nerveuse pour manger. Et si quelque chose se passait mal ? ... Il pourrait se passer n'importe quoi aujourd'hui! Nan, en fait nan. C'était stupide, pourquoi quelque chose se passerait mal ? Après tout, ce n'était pas n'importe quel jours, c'était le jours de son mariage ! Et elle ne se mariait pas avec n'importe qui ! Elle se mariait avec Boogey ! Elle avait souvent rêvé du jours où elle se marierait, mais si on lui avait dis que ce serait avec lui, elle n'y aurait pas crus... Mais finalement, elle ne trouvait pas ça si mal, loin de là. C'était même carrément mieux... Lui elle l'aimait vraiment, et il l'aimait aussi. Certes, leur histoire n'avait pas démarré de façon très conventionnelle, mais ce n'était pas ça l'important. L'important c'est qu'ils allaient se marier. Et elle avait même trouvé la robe parfaite pour l'occasion. Enfin, trouvé le mot est grand, elle l'avait surtout dessinée elle même donc forcément, elle la trouvait parfaite.

Et rentrait parfaitement dedans plusieurs heures plus tard. Même si elle gigotait beaucoup trop au goût de Riley, occupé à la lui attaché dans le dos et à celui d'Extasy, occupée a ajusté sa jarretière. Oh bien entendu, Sally aurait pu le faire toute seule, mais non, son excentrique meilleure amie n'était pas de cette avis, c'était sa journée, alors elle devait en faire le moins possible. Même si là, la rouquine avait plutôt envie de courir. Courir jusqu'à l'homme qu'elle avait déjà épousé une première fois sans même s'en souvenir et se jetter sur lui... Mais ça, ce n'était pas prévus un moment. Même si elle ne put retenir un sourire en songeant à l'ensemble qui attendait Boogey ce soir pendant qu'Extasy ajustait le mini diadème qui retenait le voilà sur ses cheveux détachés. Ensemble qui accomplissait l'exploit de faire comme si elle avait un peu de poitrine et laissait entrapercevoir le tatouage qu'elle avait sur les fesses. Tatouage qu'elle avait fait lorsqu'ils s'étaient mariés d'ailleurs... La jolie poupée, toute de blanc vêtue regardé autour d'elle en arrivant dans l'immense verrière avant de chercher Boogey du regard. Elle avait vraiment envie de courir, mais non, avec les splendides chaussures blanches mais dangereusement hautes qu'elle portait, ce n'était pas recommandé. C'est pour cela qu'elle préféra avancer d'un pas léger et calme, un sourire radieux aux lèvres et les yeux rivés sur l'homme qu'elle aimait malgré son bras accroché à celui de Riley. Elle était là, lui aussi. Ils allaient avoir un vrai mariage, un beau, un grand, un sobre. Un mariage dont ils se souviendrait totalement, ils allaient enfin se dire oui.

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Mer 11 Déc 2013 - 10:00






... Woaw.

Ca lui va bien le blanc. Comme tout le reste en fait. Mais là... c'est... y'a pas de mot pour la décrire. Si on m'avait dit un jour que Sally deviendrait ma... femme...
Je suppose que j'y aurais pas cru. J'aurais rit et je me serais foutu d'elle, et de Jack. Pourquoi je pense à lui maintenant? Pourquoi je repense à HalloweenTown maintenant? C'est supposé être le passé. Ca devrait plus interférer avec mon présent. Notre présent.
D'ailleurs c'était quoi mon passé... J'en ai pas vraiment... Je me souviens difficilement de BugTown. Tout ce qu'il me reste c'est le souvenir de mes premiers jours passés dans le noir au fond de mon casino et de ma solitude.C'est peut-être ça qui m'a rendu fou après tout. Enfin, fou pour le reste de la ville. Moi j'estimais normal de me venger sur les humains après ce qu'on m'avait fait. Aujourd'hui c'est la premières fois de ma vie qu'on a besoin de moi pour que cette journée soit réussie. C'est la première fois que j'ai ma place quelque part, et qu'on veut que j'y reste.

Jusqu'à quand?...

Est-ce que j'ai vraiment droit à une fin heureuse?... Si même moi j'y crois pas, qui le fera? Dollface, sans doute, dans sa jolie robe de princesse avec son sourire qu'elle voudrait pouvoir agrandir davantage. Une heure plus tôt, j'étais en train de paniquer à l'idée de ce moment. Mais là... J'étais bien. Et pas encore à cause d'un paradis artificiel, plutôt grâce à ma fleur du mal. Je me fais souffrir en l'aimant, je le sais et je reste convaincu qu'un rien pourrait tout détruire entre elle et moi. Je ne sais juste pas ce que c'est.
Je suis un monstre. On me l'a assez répété pour que j'y crois. Personne veut d'un croque-mitaine. Mon seul talent c'est les cauchemars, et tout le monde en a peur. Si je pouvais mourir, tout le monde serait beaucoup plus heureux. A commencer par Sally qui pourrait se trouver quelqu'un de mieux que moi. Quelqu'un qui arrête de déprimer avec Jill, de boire pour oublier avec Zeke, de se droguer par amusement avec Aaron, et de se scarifier en repensant à Juliette.
Babydoll a jamais été aussi belle. Et j'aurais tout donné pour la prendre dans mes bras et la serrer jusqu'à ma mort, jusqu'à ne plus avoir un souffle de vie suffisant pour l'étreindre comme je le devrais. Je voulais dire oui. Je voulais lui dire oui pour changer. Faire tout mon possible pour qu'elle soit heureuse, tout accepter, me sacrifier pour elle, faire en sorte qu'elle soit heureuse.

Heureuse sans moi.

"Non."

Je suis désolé... Je veux plus te faire souffrir... Je veux pas que tu finisse malheureuse avec moi...

"Non, je veux pas."

Tu m'oublieras. Tu trouveras mieux. Tu le mérite. Moi pas.

Je lâche un rire que je veux faire paraître confiant et assuré. Je ne l'aime pas. Je ne l'ai jamais fait et je ne le ferais jamais. Je suis le méchant de cette histoire et je vais m'appliquer à tenir mon rôle. Je n'ai pas besoin d'une poupée. Je suis Oogie Boogie, le Prince des Cauchemars, et mon titre restera à jamais inégalable. Le sourire de défi que je lui lance aussi. Toi, poupée, tu vas prendre cher, mais pas de la façon que t'aime. J'en profite pour desserrer cette cravate de merde et remonter les manches de ma veste. T'y as cru? Dommage pour toi. J'suis Monsieur Oogie Boogie, par contre, toi tu n'es plus rien.

"Tu croyais vraiment que j'étais capable d'aimer? De t'aimer toi? Mais ouvre les yeux, même Jack préférait travailler toute la nuit plutôt qu'être avec toi. T'es assez désespérée pour te jeter dans les bras d'un type qui a voulu te tuer."

Je balance la cravate noire par terre, rien à foutre. Je garde un sourire, le meilleur que j'ai jamais eu. Ce sentiment de pouvoir, d'être capable de briser une vie comme j'aurais briser une allumette après avoir allumer ma clope.

"Tu tombe de haut, Dollface. Dommage que cette fois personne soit là pour te recoudre..."

Ca c'est le regard que je lui ai lancé des dizaines de fois pour la teaser, pour jouer un peu avant de me la faire. Si seulement elle avait su ce que ce regard signifiait pour moi depuis le début.

"J'te souhaite bonne chance pour récupérer Skellington maintenant. Pauvre petite poupée brisée... T'as perdu. J'ai gagné."

J'en profite qu'elle soit sous le choc comme tout le reste de l'assemblée pour me rapprocher et coller mon visage près du sien pour lui glisser quelques mots à l'oreille, quelques mots que j'ai rêvé de dire dès que j'ai été entre ses cuisses au bar. Juste quelques mots assez forts pour la casser encore plus.

"T'es devenue la pute de Judas, félicitations, jolie poupée de son..." je lâche un rire dans son cou, le dernier geste de moi qu'elle aura jamais...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Jeu 12 Déc 2013 - 7:00


Oui ! <3
Mr and Mrs Boogeyman. <3


Un simple mot ça peut faire beaucoup de choses... En tout particulier un petite mot, de trois lettre à peine, ça ne semble pas grand chose, trois lettres, ce n'est rien, c'est minuscule, et pourtant elles avaient suffit à Sally pour perdre le sourire pourtant resplendissant et qui semblait éternellement ancré sur son visage. Comment ça non ? Il ne voulait pas ? Mais pourquoi ?! Nan en fait, elle n'était pas sûre de vouloir savoir, le non qui retentissait faisait déjà bien assez mal comme ça... Le monde s’effondrait autour d'elle, elle ne voulait pas y croire, ça ne pouvait pas être possible, il l'avait déjà épousé une fois, alors pourquoi dire non maintenant ? Pourquoi maintenant, après un mariage, une deuxième demande et avoir tout préparé... Peut être qu'en fait, s'il avait dis oui à Las Vegas c'était juste uniquement parce qu'il était bourré... Et avec ce qu'il venait de lui dire c'était même sûre... Et pourtant, elle y avait cru... Stupide, elle était vraiment stupide. Bien sûr qu'elle y avait cru, comment aurait elle pu ne pas y croire ? Elle était tombée amoureuse de lui et ça avait l'air d'être réciproque... Alors oui, la chute était brutale et douloureuse. Mais il avait raison, il avait voulu la tuer elle avait visiblement ete trop naïves de croire que quelqu'un comme lui pouvait changer... Si des larmes coulaient déjà le long de ses joues, ce fut pire lorsqu'il évoqua Jack. Elle ne voulait pas le récuperer ! Elle s'en moquait bien, c'était lui qu'elle aimait, lui qu'elle voulait... C'était pour lui qu'elle était là, pour lui qu'elle avait mis cette robe blanche...

Tout était si parfait entre eux... Elle en était même venue à se faire tatouer son nom sur les fesses, elle avait l'air bien maintenant... Il était partout, sur sa cuisse, sur ses fesses, sur son fond d'écran de portable, sur un de ses bonnets, un peu partout en dessin, elle semait des photos de lui et d'eux un peu partout, avait une peluche de lui, sa tête sur son mug... Et désormais il était même en elle... Elle posa doucement les mains sur son ventre toujours plat mais pourtant bien remplis... Évidemment qu'elle ne lui avait rien dis... En réalité, elle n'était sûre de rien. Oh bien sûr, elle avait fait un test qui s'était révélé positif après les interminables minutes d'attentes, mais elle ne pouvait être sûre de rien avant d'avoir fait une prise de sang alors elle avait préféré se taire. Après tout, elle n'avait absolument aucune idée de comment il réagirait, il n'avait pas l'air d'être vraiment du genre à vouloir des enfants et elle... Et bien elle n'avait pas d'avis et donc ce serait rangée à son avis, alors cela aurait été inutile. Mais maintenant, elle savait que de toute façon, elle avorterait. Peut importe son avis, il n'avait plus son mot à dire, après tout, elle n'était plus que sa pute, alors à quoi bon garder ce bébé qui n'en était même pas encore vraiment un ? Après tout, ce n'était encore que quelques cellules il valait mieux voir ça comme... Comme un corps étranger au sien voilà, un alien qu'il fallait faire sortir au plus vite. Elle n'aurait plus qu'à prendre rendez vous pour demain chez le médecin et voilà... Oh, mais comment pouvait elle penser à ça alors qu'il était en train de rire dans son cou ? Elle le repoussa les larmes coulant toujours le long de ses joues avant de partir en courant...

Et de se vautrer lamentablement. Devant tout le monde. Comme si ça ne suffisait pas... Elle resta une seconde avant de se relever lentement lui lançant un dernier regard et une dernière phrase avant de repartir lentement, après avoir arraché et jetté le long collier qui appartenait a son ancien mari et qu'elle portait chaque jours, la tête haute, malgré les larmes coulant le long de ses joues, avec le peu de dignité qui lui restait.


« Au fait, je suis enceinte. »
Enfin, elle sortait de l’hôtel et fit quelque mètres dans la rue avant de s’effondrer sur le sol, dos contre un mur, dans sa si jolie robe de mariée...

... Et de se réveiller en sursaut, pleurant et serrant une peluche dans ses bras, simplement vêtue d'un sweat appartenant à l'homme qu'elle s’apprêtait à épouser. Tout cela n'était donc qu'un rêve... Un affreux cauchemar même... Mais stupide, il ne pourrait jamais lui faire ca... Du moins, elle l’espérait.

[On vous a eu. <3]

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Jeu 12 Déc 2013 - 21:53






"NON JE VEUX PAS!!"

Réveil en sursaut. Ca faisait longtemps. Boogey ne se rappelait même pas de la dernière fois que c'était arrivé à dire vrai. Il ne différenciait plus ses cauchemars nocturnes et diurnes. Tout ça revenait toujours au même. Sally qui le quitte, la solitude, le noir total, son exil... Des vieilles douleurs du passé. Les mêmes, inlassablement.
Déjà assis à cause de son sursaut, il se courba plus en avant encore et mis la tête dans ses mains, cherchant par tous les moyens à se calmer alors qu'il constatait la déchirure dans les draps. C'était vraiment lui qui avait fait ça en dormant? Même endormit il était dangereux. Un monstre, rien de plus. Il remonta ses mains dans ses cheveux pour les dégager de son visage avant de relever la tête. L'une de ses mains descendit contre son torse où il sentait son coeur battre à vive allure. Il se leva, cherchant en tâtonnant la porte de la salle de bain sur laquelle donnait sa chambre. Il se sentait encore perdu ici, dans ce penthouse qu'il venait d'acheter au dessus d'un casino. Mais il trouva finalement la porte et entra dans la pièce avant de la refermer, enclenchant l'interrupteur de la lumière tout en allant près du lavabo. Il observa une seconde son reflet dans le miroir avant de baisser les yeux en se tenant au meuble.

Aujourd'hui il se mariait.

Encore. Mais pas bourré, pas drogué, pas par accident. Rien de tout ça. C'était pleinement voulu et c'est lui qui avait demandé à Sally pour qu'ils se remarient comme il se devait. D'où le costume trois pièces noir et blanc qui pendait à un cintre dans cette même salle de bain. Tout se passerait comme il le fallait, ce serait parfait, juste comme ils le voulaient, juste comme elle le voulait. Ce serait loin de ses rêves torturés et de ses crises de panique qu'il cachait de tous.
Ca devait être le plus beau jour de leur vie. A quelques semaines à peine de Noël, il avait l'occasion de changer la donne. C'était finit les mensonges à un bal masqué, les tortures à coup de roulette russe, les Halloween ratés, et les insectes morts. Sa vie changeait, pour le meilleur et pour le pire. Peu importe. Ce serait avec Sally.

Aujourd'hui, ils se mariaient.

Il n'y avait plus de moi et les autres, plus de elle et lui, juste un nous. Ca semblait toujours aussi irréel pour Boogey, misanthrope tenu à l'écart des autres. Pour lui, l'Enfer, c'était les autres. Et les paradis sont artificiels, la même rengaine. Au milieu de tout ça, il y avait Sally. Boogey ne parvenait pas à la catégoriser si facilement. Ce n'était ni l'Enfer, ni le paradis. Ni sa vie, ni sa mort. Juste elle. Juste sa poupée. Et aussi dégradant que ça pouvait paraître, c'était pourtant la plus belle preuve d'amour qu'il pouvait lui donner. Ca et l'épouser.

Dans son costume trois pièces.

Il attendait devant l'autel, stressé comme jamais il ne l'avait été, doutant presque de sa présence à venir. Si elle ne venait pas, il aurait à jamais le goût de ce "oui" qu'il rêve de dire sur la langue. Qui aurait pu dire autrefois qu'il se retrouverait là, à mourir d'impatience plus que tous les invités ici présents, en attendant la femme de sa vie. Et qui aurait pu croire que cette femme était Dollface, la seule, l'unique.
Il répétait inlassablement dans sa tête ce qu'il voulait dire. Mais tout se mélangeait et il savait d'avance qu'il ne dirait rien de ce qu'il avait prévu. Alors il imaginait encore et encore ce qui allait se passer ensuite, autant dans dix minutes que dans dix ans, émettant même l'hypothèse que Sally soit enceinte d'ici là. Sûrement par accident, et il ne voudra sûrement pas de ce bébé. En tout cas c'est ce qu'il dirait. En réalité, enceinte ou pas, loin ou près, aimé en retour ou détesté, il voudrait encore d'elle, simplement pour la chérir, la protéger, et la rendre heureuse. Être la raison de son bonheur, quitte à l'étouffer. L'avoir pour lui et lui seul, en être fier, passer sa vie avec elle, sa mort, tout ce qu'il peut bien y avoir entre. Avoir un bébé, peut-être deux, une fille, un garçon, un autre chien, une grande maison, tous ces clichés stupides auxquels il ne croyait pas. Ca ou autre chose. Ca ou vivre seuls tous les deux, partir, s'enfuir, rêver de plus, de mieux, voir le monde, explorer, se réinventer, s'aimer, partager, découvrir, rêver, espérer, se quitter, se retrouver. Chaque fois qu'ils s'éloignaient, c'était pour mieux se rapprocher. Chaque fois qu'ils se détestaient, ils s'aimaient plus encore. Et chaque fois que Boogey refusait, il savait au fond de lui qu'il accepterait.

Oui, je le veux...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Mar 17 Déc 2013 - 15:37


Oui ! <3
Mr and Mrs Boogeyman. <3


Sally eu un fin sourire devant Extasy qui s'extasiait devant sa robe de princesse. Aussi narcissique que ce soit, la poupée elle même trouvait qu'elle lui allait bien, bien que son enthousiasme soit un peu refréné par le rêve qui la hantait. Pourtant, elle savait au fond d'elle même que Riley avait raison, c'était juste un simple rêve... Il fallait qu'elle arrête d'y voir une quelconque prémonition, c'était stupide. Bon d'accord, elle en avait assez régulièrement du temps d'Halloween Town mais justement, c'était à Halloween Town, elle n'en avait pas eu depuis qu'elle était à New York, elle n'avait donc aucune raison de s'en faire.... Pas vrais ? Mais oui, bien entendu, ce n'était pas un rêve prémonitoire, juste le stress... Il l'aimait, et elle aussi, c'était aussi simple que ça, ils étaient déjà mariés après tout. Ils refaisaient simplement une cérémonie pour que ce soit jolie, mieux... Parce qu'ils réussissaient toujours mieux au second essaie. La preuve, la première fois qu'ils s'étaient retrouvés à trois, elle, lui et Jack, il avait essayé de la tuer. La seconde, ils s'embrassaient deux heures plus tard. La première fois qu'ils ont couchés ensemble, c'était catastrophique, elle avait accepté pour Jack et l'avait regretté immédiatement, finissant en larmes. Mais la deuxième fois avait tout simplement été merveilleuse... Là c'était pareil, leur premier mariage avait déjà été génial pour elle, simplement parce quelle s'était mariée avec lui et personne d'autre, mais le deuxième serait encore mieux... Après tout, peut être que son rêve n'avait été là que pour confirmer cette règle. Oui, voilà, elle avait vécu une première fois un mariage catastrophique pour que le second soit magique...

Et il promettait de l'être. Entre la verrière qui était encore plus jolie que dans son rêve et sa robe de princesse, ça ne pouvait que bien se passer. Elle glissa doucement les doigts sur la croix renversée qui pendait à son cou, en plus du ruban blanc orné d'un lune. Cette fois, elle ne le jetterai pas, au contraire même, elle aurait la certitude de ne jamais avoir à le retirer. Ce qui l'inquiétait par contre, c'était ce qu'elle avait lancé après au sujet d'un... Bébé. Nan, c'était stupide... Ca ne devait pas être vrais, ça ne pouvait être qu'une invention de son subconscient, elle n'était pas enceinte.L'idée même qu'un bébé puisse grandir en elle était absurde. Ils se protégeaient et elle prenait la pilule, il ne pouvait donc pas y avoir d'accident, c'était aussi simple que ça. Et c'est pour cette raison qu'elle préféra chasser cette image de son esprit avant de s'avancer doucement au bras de Riley. Mais comme dans son rêve, elle ne put s'empêcher de fixer immédiatement le regard sur l'homme qu'elle aimait et allait épouser. Il était... Classe. Ca on ne pouvait pas le nier, le trois pièce, ça lui va bien. Mais c'était en même temps assez troublant,elle n'avait pas l'habitude de le voir avec des manches qui n'étaient pas relevées, par exemple. Mais ça, de toute façon, ce n'était pas ce qui l'importait. Il aurait pu venir en calfute ou en bisounours que ça ne l'aurait pas préoccupé plus que ça. Ce qui importait c'était qu'ils soient là, tout les deux. Rien que ça, ça lui donnait envie de se jeter dans ses bras et de ne plus le lâcher... Mais ça, ça devrait attendre un peu. Plus tant de temps que ça, ils allaient bientôt se dire oui, mais avant, elle voulait parler, et la première. Parce qu'elle savait que quoi que dise Boogey, des larmes de joie couleraient le long de ses joues et elle ne voulait pas pleurer en le disant.

« Je t'aime...C'est sûrement stupide de le dire maintenant et ici, parce que c'est évident, on est en train de se marier mais... Mais je t'aime. Je t'aimais ce soir à Londres, où tu es revenu, et je t'aime un peu plus chaque jours et je veux pas que ça s'arrête, je veux continuer d'être avec toi. Je suis vraiment heureuse d'être ici avec toi, simplement parce que, au risque de me répéter, je t'aime... »

Et elle avait parlé sans le lâcher des yeux, un sourire qui n'était pas prêt de s'en aller sur le visage.

Oui je le veux. <3

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Sam 21 Déc 2013 - 23:26






De toute sa vie, sa mort, et bien plus encore... Personne ne l'avait jamais aimé à ce point.

Il n'avait pas le moindre souvenir de quelqu'un lui ayant accordé autant d'importance, quelqu'un qui ne le traitait pas comme le dernier des ratés ou le monstre dont on voulait se débarrasser. Jamais on ne l'avait apprécié. Jamais on ne l'avait voulu autour de soi. Jamais personne ne s'était soucié de lui. Il ne servait à rien, il n'était utile à personne, il n'était qu'un déchet pour le reste du monde. Et Sally était arrivée, avec ses coutures rafistolées, son petit coeur de poupée en lambeaux, et ses espoirs à l'agonie. Il y avait cru. Un bref instant il y avait cru. Et comme toujours, Skellington l'avait devancé. C'était sa poupée cassée, il savait qu'il voulait la réparer et devenir important pour elle. Faire son bonheur, pas son malheur. Mais il n'en avait pas été capable jusque là. Et il s'en rendait compte seulement maintenant, au pied de l'hôtel, alors qu'elle disait pour lui des mots qu'il n'aurait jamais cru entendre venant de quelqu'un comme elle.
Lui, il a toujours été cassé, incomplet, comme un vieux jouet qu'on a jeté en trouvant mieux ou un ami imaginaire qu'on abandonne en devenant vieux. Il avait toujours été vide de sens et de but, cherchant dans la conquête d'une ville qui n'était pas la sienne la rédemption de celle qu'il avait perdu. Et toute sa vie depuis qu'il était à New York, il avait cherché dans des relations sans lendemain et des poupées jetables, l'espoir de trouver quelqu'un capable de remplacer ce qu'il aurait voulu vivre avec Sally. Tout ça c'était pour elle depuis le départ. Il avait raté sa chance, comme toujours. Et il avait peut-être triché entre temps, mais il avait finit par gagner. Sauf que maintenant qu'il l'avait devant lui, en robe blanche prête à l'épouser, il voyait bien plus qu'une poupée chiffonnée ou une victoire remportée.

C'était Sally.

Juste elle-même. Et juste pour ça elle méritait d'être la gagnante ici. Ce n'était pas Boogey qui avait raflé la mise pour une fois, c'était sa poupée. Lui, il n'avait fait que lui mettre des bâtons dans les roues en agissant comme le dernier des goujats. Et pourtant, elle avait tenu bon et s'était acharnée à faire ressortir ce qu'il avait de meilleur en lui, même si c'était loin.
Lui aussi s'efforçait de faire de Sally quelqu'un de meilleur, même si elle était déjà plus que parfaite à ses yeux. Il voulait juste qu'elle ne se sente plus victimisée, ni rejetée. Qu'elle ne se sente pas comme lui l'avait été tout ce temps. Il voulait qu'elle ait sa place ici, dans sa vie et partout ailleurs. Juste qu'elle se sente bien pour effacer de sa mémoire l'image d'elle courant vainement après Skellington. Juste pour qu'elle soit libre. Et là seulement il avait pu se permettre de lui demander de l'épouser, simplement pour qu'elle soit libre d'être à lui, qu'elle choisisse de lui appartenir autant que lui. Il ne se l'avouerait jamais, mais il lui avait donné son coeur - même brisé depuis longtemps - bien avant qu'elle ne le fasse. Et au fond, c'était peut-être d'avoir jeté son myocarde dans le vide qui l'avait rendu plus amer encore année après année. Ca fait mal d'aimer quelqu'un qui ne vous aime pas en retour. Mais c'est le risque à prendre pour un jour voir cette personne devant vous qui répète phrase après phrase qu'elle vous aime. C'était comme une mise, un pari un peu fou qui pouvait se révéler payant si on avait une paire d'as.

Ca coupe le souffle.

Pas d'avoir une paire d'as, ça il avait l'habitude. Juste de gagner pour une fois. Alors il aurait pu se faire le plaisir sadique de dire non, simplement pour se sentir gagnant dans l'histoire. Mais était-ce vraiment une victoire? Non. Il y aurait perdu Sally. Et c'était la dernière chose qu'il voulait présentement. Après tout ce temps passé à jouer des vies comme s'il s'agissait de vulgaires objets, il voulait garder celle-là précieusement. Quitte à lui sacrifier la sienne, jusqu'à ce que la mort les sépare.
Avec tout ça, il en avait oublié ce qu'il comptait dire, comme il s'en doutait. Alors il était resté silencieux un instant, pour être sûr que Sally avait terminé et reprendre ses esprits. Puis il lui avait pris la main, enlaçant ses doigts avec les siens, en gardant le même sourire plein d'admiration envers sa poupée qui, comme toujours mais plus que jamais, était belle. Malgré son éloquence habituel, il avait bloqué sur le détail de son visage, ne détachant pas ses yeux des siens plus d'une seconde alors qu'il avait attrapé sa main. Si seulement tout ça avait pu durer éternellement, si ce moment avait pu durer pour toujours afin que rien ne s'arrête jamais...

"Babydoll... J'aurais jamais pensé qu'un jour je t'épouserais. Et... j'ai jamais prévu ce que je te dirais maintenant. Alors... après tout ce qu'on a vécu et ce qu'on vit encore... J'ai l'impression de plus rien avoir à dire que je t'ai pas déjà dit. Je veux juste... être avec toi, peu importe où et comment... Je voudrais qu'on s'évade toi et moi, comme on l'a toujours fait. Juste pour partir loin, arrêter de penser à Halloween, Noël, et tout ce qu'on a vécu à ces dates, surtout en mal. Mais je veux pas qu'on oublie tout ça. Et je veux que tu sache que je voulais que tu sois ma poupée depuis que je t'ai vu à... tu sais où. Même si tu savais pas que j'existais. Je regrette de t'avoir pourri la vie jusque là et de t'avoir cassée plus que t'étais déjà... Mais je sais que sans ça, j'aurais pas eu mes chances avec toi. C'est égoïste, mais je regrette pas de t'avoir fait du mal parce que sans ça, je suis pas sûr que j'aurais pu être avec toi aujourd'hui. Je t'aime... Je pense que tu le sais... Mais ça fait des années que ça dure, et ça tu l'ignorais sûrement. Je suis pas capable de dire pourquoi je veux t'épouser maintenant ou pourquoi... pourquoi je fais tout ça pour toi. Mais je veux pas te perdre. Ni que tu crois que je tiens pas assez à toi pour faire mieux qu'un mariage raté à Las Vegas. Pardon Jill, Zeke, et Aaron, je sais, vous m'aviez prévenu. Mais j'aurais jamais cru me marier, et encore maintenant j'y crois toujours pas. Mais j'arrive à croire que tu m'aime et que je t'aime aussi. Ca me suffit. J'en ai pas besoin de plus pour rêver de toi et de tout ce qu'on va faire ensemble à partir de maintenant. Grâce à toi j'ai arrêté de faire des cauchemars toutes les nuits. Je ressens des choses que j'avais jamais ressentit, et j'ai envie que ça continue... tout le temps! T'es la seule personne... la seule personne que je veux voir dans mes rêves. Parce qu'il y a que la nuit que je peux pas être avec toi, et que tu me manques."

Et ce discours était bien trop court encore pour exprimer tout ce qu'il avait sur le coeur à chaque fois qu'il pensait à elle.

"... Je t'aime. Et je veux que ça continue."



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Ven 27 Déc 2013 - 3:30


Oui ! <3
Mr and Mrs Boogeyman. <3


Le sourire de Sally s'agrandit alors que l'homme qu'elle aimait entrelaça ses doigts les siens. Le peu de doute qui lui restait s'envola instantanément, elle ne voyait même pas comment elle avait pu trouver une raison de douter de lui, de ses sentiments. Évidemment qu'il allait dire oui, pourquoi l'inverse se produirait ? Peut être qu'ils avaient mal démarrés tout les deux, mais tout allait bien se terminer. Pas que leur mariage était une fin, loin de là, c'était un commencement, un renouveau même. Ils ne se quitteraient plus, ils vivraient ensemble leur vie, il n'y aurait plus juste un et juste l'autre, juste un couple marié. Et la rouquine aimait plus que tout cette idée. Oh, pour elle, ils étaient déjà tout ça, mais l'idée que ce soit officiel, avoir la preuve que ce soit réciproque, la comblait de bonheur. Tout autant que de se perdre dans ses yeux si bleus alors qu'il lui disait qu'il voulait juste être avec elle, peu importe où et comment, partir loin et oublier les mauvaises choses. Et elle approuvait totalement, elle aussi s'était souvent dit qu'elle avait envie de partir, juste partir, loin, juste avec lui, sans prévenir personne, juste avec un sac, sans portable, rien et qu'ils s'évadent, tout les deux... Mais ce n'était pas raisonnable, elle le savait bien. Surtout qu'elle était très bien avec lui, même ici, sa vie était parfaite à ses yeux, alors pourquoi partir ? De toute façon, là, elle préférait nettement l'écouter lui dire qu'il l'avait cassé pour avoir ses chances.... Mais là, elle n'était pas d'accord. Il était loin de l'avoir cassé, il l'avait réparé. Même lors de leur première fois, à la Chapelle, il lui avait fait comprendre qu'elle n'était pas amoureuse de Jack, alors même si sur le moment elle en avait été dévastée, au fond, il l'avait aidé à avancer. Et lui permettait de savoir qu'actuellement elle était vraiment amoureuse de lui, et c'était agréable de savoir que ce n'était pas à sens unique. Et si en effet elle ignorait qu'il l'aimait depuis si longtemps, elle aurait du s'en douter. Après tout, ce n'était sûrement pas par hasard si c'était lui qu'elle avait retrouvé en premier et pas Jack... Ils étaient fait l'un pour l'autre, il était son croque mitaine et elle était sa poupée...

Poupée qui se félicitait d'avoir parlé en première vu l'état dans lequel son discours le mettait. Mais les larmes qui coulaient le long de ses joues étaient bien des larmes de joies qui ne ternissaient en rien le sourire qui était fixé sur ses joues. Elle aussi voulait rêver de lui, ne plus être séparé de lui même la nuit... Même si elle passait de toute façon le plus clair de ses nuits avec lui, blottie dans ses bras et jamais elle n'avait dormit aussi bien que dans cette position. Elle lui sourit en se rapprochant de lui, posant sa main libre sur son épaule alors que l'homme censé les marier lui demandait si elle voulait prendre pour époux Oogey Dante Boogeyman ici présent. Évidemment qu'elle le voulait, comment aurait elle pu ne pas le vouloir après ça ?

« Je le veux... »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Sam 28 Déc 2013 - 0:34






"Je le veux..."

Après cette courte réponse qui signifiait tant, il attrapa sa poupée par la taille, doucement, et l'amena dans ses bras pour presser ses lèvres contre les siennes. Désormais c'était sa femme. Non. Mieux. Sa princesse. S'il avait encore eu Bug's Town, il n'aurait pas hésité une seule seconde à dire d'elle que c'était sa reine, à partir de maintenant et jusqu'à sa mort. Même après ça il souhaitait encore qu'elle soit toute à lui. Comme hier, comme demain, comme aujourd'hui. Maintenant plus que jamais.
Il la lâcha enfin après un instant qui lui sembla trop court, et une heure plus tard, la petite fête battait son plein. Jill ne manqua pas de dire qu'elle avait tout simplement changer de marque de maquillage au lieu d'avouer que ses yeux n'avaient pas pu retenir tant d'émotions. Aaron y alla de ses plaisanteries, le contraire aurait été étonnant. Et Zeke, fidèle à lui-même, glissa et tomba sur Boogey en plein milieu des festivités. Une chance que le croque-mitaine ne soit pas tombé avec lui comme à Noël dernier. Et heureusement puisque que malgré le monde et les invités, Boogey ne lâchait plus sa femme. Il s'assurait de ne jamais s'éloigner d'elle de plus d'un mètre et de temps en temps, sa main glissait le long de la robe blanche jusqu'à atteindre sa main pour la serrer dans la sienne, comme si elle allait s'enfuir, disparaître soudainement.

Plus jamais ça...

Aujourd'hui il ne voulait même pas y penser. Sally était toute à lui, la seule personne qu'il avait jamais voulu dans ses bras était enfin près de lui et avait juré de le rester quoiqu'il advienne. Et c'est pour cette raison que Boogey voulut s'éloigner de la foule avec elle et rien qu'elle. Il jouait avec un pli de sa robe blanche, le bras autour de sa taille, quand l'idée de fuir tous les deux le frappa. Il laissa revenir son bras près de lui en attrapa la main de Sally au passage et sans dire un mot, la tira à lui alors qu'il partait en direction de la sortie. Tout ça pour aller errer dans les couloirs en entraînant Sally avec lui. Bien évidemment, il fallait éviter les invités et le parcours fut entrecoupé de détours et de messes basses à l'angle d'un couloir. Ce genre d'angle mort où Boogey en profitait pour embrasser de nouveau Sally en attendant que le danger passe. Quelques fois même il lâchait un rire qu'il ravalait rapidement en croisant quelqu'un. Et quand il voyait que c'était quelqu'un d'extérieur à la cérémonie, Boogey continuait sa route en baladant avec lui sa mariée plus belle que jamais.
Après une course folle jusqu'à l'ascenseur, Boogey appuya des dizaines de fois sur le numéro du dernier étage avant que d'autres personnes ne montent avec eux, de sorte que lui et Sally soient seuls jusqu'à leur étage. Mais même là, il ne lâcha pas sa main pour autant. Ils étaient seuls, enfermés, elle n'aurait eu nulle-part où aller. Et pourtant il avait toujours cette même peur qui le hantait. La voir partir, mais sans lui. La regarder au loin devenir de plus en plus petite, de moins en moins détaillée, sans même revoir son visage puisqu'elle ne daignerait pas se retourner pour lui. Il la regarderait s'effacer au loin et ne pourrait rien y changer. Et il se voyait déjà tomber à genoux dans la poussière en se demandant encore et encore qu'est-ce qu'il avait fait pour tout perdre, pour voir son monde disparaître à tout jamais jusqu'à ce que même sa mémoire l'efface. Une fois de plus.

Alors c'est pour ça qu'il serrait sa main dans la sienne.

"Je dois t'avouer que je ne sais pas où on va... Mais j'avais envie d'y aller." lâcha-t-il pour briser le silence

Et comme depuis le début de la soirée, il avait un rictus qui ne quittait pas ses lèvres. Comme si le simple fait de faire quoi que ce soit avec Sally rendait cette chose meilleure.
Encore un étage, monté à pieds par les escaliers, et ils se retrouvaient sur le toit, face à New York de nuit. Et pourtant tout ce que regardait Boogey c'était la poupée dont il venait de lâcher la main. Comme s'il n'y avait qu'elle au monde. Dans son monde à lui.

Sa poupée.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Dim 29 Déc 2013 - 1:22


Oui ! <3
Mr and Mrs Boogeyman. <3


Et par les pouvoirs qui lui sont conféré, il les déclara mari et femme. <3

Le sourire acquis quelques minutes plus tôt ne quitta pas le moins du monde le visage de la poupée rousse alors que les mains de l'homme s'emparaient de sa taille fine pour la serre contre lui avant de poser doucement ses lèvres contre les siennes le temps d'un instant qui lui parut bien trop court. Mais peu importe ! Ils étaient l'un à l'autre pour l’éternité, alors ils auraient tout le temps de s'embrasser et de se caliner, surtout avec l'ensemble qu'elle avait prévu pour la nuit de noce...Mais il valait mieux qu'elle y pense plus tard à ça... Mais encore plus tard qu'une heure après alors que Jill avait versé des larmes et que Zeke ai bousculé son époux, entraînant la rouquine dans la bousculade puisque l'ancien croque mitaine ne la lâchait plus, ce qui était loin de lui déplaire. S'il pouvait ne plus jamais la lâcher, ça lui irait parfaitement...

Et c'est la raison qui la poussa à le suivre en riant au détour des couloirs de l'hôtel, fuyant les invités du mariage et échangeant quelques fugitifs baisers dans les coins des étages. Ce qui l'amusait grandement, mais il faut dire qu'elle était presque euphorique de cette journée et qu'un rien venant de l'homme qu'elle aimait pouvait la faire rire. Rien que sa présence suffisait à la faire sourire, et elle aurait bien appuyé sur le bouton d’arrêt d'urgence de l’ascenseur juste pour rester avec lui, en étant seule que plus personne ne les dérangerait.... Mais elle était trop curieuse de connaître l'endroit ou il l'emmenait, même s'il n'en avait lui même aucune idée, ce qui la fit rire à nouveau.

Et elle ne fut pas déçue de la vue qui s'offrit à elle, malgré la souffrance de ses pieds engendrés par sa paire de talons bien trop haute pour être portées dans escaliers. Paire de talon qu'elle ôta une fois en haut avant de la poser sur le rebord du toit, sur lequel elle s'appuya pour mieux se pencher et admirer la vue, après avoir elle même placé le bras de son cher et tendre mari autour de sa taille, pour compenser le fait de lui avoir lâché la main. Elle finit tout de même par se retourner pour l'enlacer, l'embrassant délicatement avant de poser sa tête contre son torse.

« Je suis heureuse... Et je crois que j'ai jamais été aussi heureuse qu'avec toi...Tu as dis tout à l'heure que tu m'avais cassé, mais c'est tout l'inverse, tu m'as réparée. Et même si j'avais pas été cassée, je suis sûre qu'on en serait là aujourd'hui, ou demain, ou peu importe. Au fond, j'ai commencé à m'intéresser à toi bien avant Londres, c'était à la St Valentin, quand j'ai réalisé que t'étais peut être pas comme tout le monde le disait... Et maintenant je sais qu'ils avaient tord sur toute la ligne. T'es un homme fantastique, et ça, personne pourra me faire penser le contraire, simplement parce que je t'aime... »

Elle lui sourit, l'embrassant légèrement sur la joue avant de se dégager de son étreinte pour lui prendre la main avant de se remettre à parler, sa robe virevoltant autour d'elle au rythme des pas qu'elle faisait, sans pour autant lâcher sa main.

« Dis moi qu'un jours on partira. Même si on le fait jamais, parce que ce serait complètement fou et irraisonnable, parce que bon, t'as le bar et tout mais... T'en as parlé aussi, alors je me dis que peut être, je suis pas la seule à y avoir pensé plus d'une fois alors... Dis moi qu'un jours on partira, comme ça, sur un coup de tête le jours où on en aura envie, sans forcément savoir où aller, ni quand rentrer, tout décider sur le moment même ! Et puis sans prévenir personne, quitte à couper nos portables, parce que sinon c'est beaucoup moins drôles, on prend juste une valise et on part, tout les deux, rien que nous deux... »

La poupée de glissa de nouveaux dans ses bras, stoppant ses amples mouvement et lâchant une dernière phrase en souriant avant de l'embrasser de nouveau.

« Mais c'est qu'une idée stupide. »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Dim 29 Déc 2013 - 2:18






Depuis quand elle n'avait pas parlé autant?...

Boogey avait beau passer ses journées et une partie de ses nuits avec elle, Sally n'était pas spécialement bavarde, c'est d'ailleurs plutôt lui qui alimentait la discussion avec ses tirades plus ou moins sensées. Typique du beau parleur qu'il était. Pourtant c'était loin de lui déplaire de la voir aussi... heureuse. Elle l'avait dit elle-même, elle était heureuse. Juste heureuse avec lui.
Le croque-mitaine n'avait pas le souvenir de l'avoir vu dans un pareil état depuis... jamais? Il ne l'avait jamais vu aussi enthousiaste, à tel point qu'elle parlait de fuite en amoureux, juste elle et lui partant nulle part par simple envie. D'ailleurs pour mieux expliquer ses rêveries, elle s'était détachée de lui, sans pour autant lâcher sa main. Et même si son discours alambiqué l'intéressait réellement, Boogey ne pouvait s'empêcher à l'étreinte qu'elle venait de briser. A chaque fois qu'elle s'écartait c'était de la torture, et cette dépendance inquiétait presque Boogey et ses habitudes de misanthrope.

S'enfuir tous les deux...

Ca semblait tellement stupide. Et puéril. Boogey ne pouvait pas se permettre de laisser la Chapelle même quelques jours. Etait-ce égoïste? C'était tout le problème. Malgré tout ce qu'ils avaient vécu, Boogey ne voyait que le passé. C'était sa hantise, son fantôme qui revenait chaque soir quand Sally dormait. Comme les hallucinations passées qui le poursuivaient chaque fois qu'il se laissait enivrer par une quelconque substance nocive. Toujours ce même besoin d'autodestruction. Alors que paradoxalement il ne supportait pas de voir Sally souffrir. Selon le croque-mitaine, il fallait toujours que l'un souffre et l'autre non. Le principe du jour et de la nuit et du sacrifice que fait l'un ou l'autre à l'aube et au crépuscule. Boogey retrouvait ce paradoxe même chez ses amis. Il voyait toujours l'un se laisser mourir à feu doux pour l'autre. Jill se laissait croire qu'elle ne méritait pas le grand amour après tout ce qu'elle avait fait, et Aaron se privait de vivre pour une fille qui remarquait à peine son existence en tant qu'ami. Boogey ne voulait pas ça. Du moins pas pour Sally. Il avait souffert tellement longtemps qu'il ne voyait même plus sa vie comme une existence heureuse. A croire qu'il était fait pour vivre une tragédie encore et encore.
Partir? C'était ça la solution? Tout quitter pour peut-être recommencer ailleurs, en mieux? Ou revenir avec des idées nouvelles? Non... Boogey n'avait rien d'un voyageur, il laissait ça à Skellington et sa sempiternelle envie de nouveauté. Le croque-mitaine souhaitait tout le contraire, il voulait juste avoir sa place quelque part, sauf qu'on le forçait à la quitter. Mais pour Sally, il aurait fait tellement, tellement plus qu'une pauvre fuite à deux...

Tellement plus que lui...

Boogey attendit qu'elle se stoppe après son récit fou et changea son visage interloqué pour un sourire plus doux qu'à l'habitude. Il retourna plus près encore de sa poupée et détacha sa main de la sienne pour la glisser sur sa taille tandis que ses autres phalanges, toujours ancrées des lettres H-A-LL-O se frayaient un chemin de son cou à sa nuque pour mieux approcher Sally de lui. Cinq minutes sans ce contact et il se sentait déjà en manque comme jamais. Il la savait fragile et à chaque fois qu'il l'avait dans les bras ou qu'il l'effleurait à peine, il tâchait d'être plus délicat que la dernière fois, simplement par peur de voir ce joli faciès de poupée se briser comme on aurait brisé de la porcelaine. Ce jolie visage qu'il relevait vers le sien en gardant une main sur sa joue à peine maquillée, suffisamment pour relever ses traits déjà exquis aux yeux du croque-mitaine.

"On partira. Toi et moi, rien que tous les deux. Comme ce soir. Je te réveillerais aux aurores et... et on ira à l'aéroport le plus proche prendre le premier avion, peu importe où il va, tant pis si on a pas ce qu'il faut, on se débrouillera sur place. On improvisera! Et puis on s'occupera comme d'habitude, juste en se baladant, en faisant des conneries, en baisant! J'm'en fous, du moment que c'est avec toi." avait-il lâché en ne la quittant pas des yeux une seule seconde, espérant avoir dit tout ce qu'elle souhaitait entendre venant de lui

Idée folle, mais ça lui ressemblait tellement. Partir? Non. Mais laisser faire le hasard, oui. Ca c'était tout lui. Et tout ce que Sally voulait. Il approcha davantage son visage de celui de la poupée, jusqu'à pouvoir parler assez bas pour être sûr qu'elle seule l'entendrait, pas parce que c'était secret, non. Juste parce qu'il n'y avait qu'à elle qu'il voulait le dire.

"Je t'aime... Depuis HalloweenTown je t'aime... Mais je pouvais pas te le dire, je voulais pas te mettre en danger ou gâcher ta vie parce que moi... J'étais un moins que rien, un monstre... Et j'avais peur de te faire du mal."

L'un des deux doit toujours se faire du mal. C'est comme un cauchemar, il ne serait jamais efficace sans réveil. Ce serait une réalité abstraite et douloureuse mais pas une peur, pas une phobie, pas une hantise de chaque seconde qui vous ronge et vous dévore de l'intérieur. C'était le réveil qui donnait une finalité, un sens, une profondeur à tout le reste.

"Je t'ai jamais autant aimé qu'aujourd'hui, Babydoll..." termina-t-il enfin avant de lui redonner un baiser qu'il aurait voulu faire durer éternellement



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Lun 30 Déc 2013 - 1:31


Oui ! <3
Mr and Mrs Boogeyman. <3


Sally ferma doucement les yeux, appréciant le contact de la main de son époux contre sa nuque. Si seulement il avait pu ne jamais la lâcher...C'était peut être stupide mais elle aurait souhaité rester dans ses bras à jamais, juste pour être sûr qu'il ne partirait plus jamais. Enfin, sauf s'il partait avec elle, comme il en parlait à l'instant. La perspective de se faire réveiller à l'aurore et prendre le premier avion lui plaisait bien trop pour une idée aussi déraisonnable que celle là, mais pourquoi s'empêcher de rêver après tout ? Elle était loin d'être la seule à avoir envie de s'enfuir avec l'homme qu'elle aimait et ne rien faire de ses journées autre que discuter, se balader et jouer à la tasse et au biscuit. Mais même en dehors de ça, elle avait envie de faire des tas de choses avec lui. Des tas de choses futiles tel que faire des donuts ou encore simplement passer la journée dans ses bras à lire du Baudelaire ou peu importe quoi d'autre, elle s'en fichait en réalité, du moment qu'elle était avec lui, ça lui suffisait amplement.

Simplement parce qu'elle l'aimait, elle l'aimait plus que tout. Peut être pas depuis Halloween Town, il fallait être honnête, à l'époque elle était bien trop obnubilé par Jack pour penser à s'intéresser à lui, mais elle l'aimait. Elle l'aimait plus que tout, plus qu'elle n'avait jamais aimé personne. Et elle savait du fond de son coeur, de son être même que même à l'époque, il était loin d'être un monstre. Même si elle ne s'en était pas rendus compte à ce moment là, ce n'était pas un moins que rien, et encore moins un monstre. Après tout, il n'y avait pas que elle en cause, personne ne s'intéressait à lui et il vivait reclus alors forcément, ça ne l'aidait pas des masses à se faire accepter... Et puis au fond, il avait juste commis une erreur. Il avait voulu tuer le perce oreille oui, mais c'était Jack qui l'avait fait kidnapper ! Il avait monter tout le monde contre le bonhomme vêtus de rouge alors qui aurait pu se douter qu'en réalité il n'était pas si méchant ? Et puis, il fallait être lucide, bien sûr que Lock Shock et Barrel allaient l'emmener au Prince des cauchemars... Au final, Jack avait commis beaucoup d'erreur et, s'il n'avait pas sauvé la situation à la fin du film, peut être que c'est lui que tout le monde détesterait. Oh, bien sûr ce n'était pas ce que Sally souhaitait, mais elle était vraiment convaincue que tout le monde avait fait une erreur au sujet de son mari. Elle finit par rompre elle même le baiser et posa une main sur sa joue.

« T'es pas un monstre... Ni un moins que rien, et je suis sûre que tu l'as jamais été. On s'est tous trompé à ton sujet, même moi, t'es un homme bien, quoi que t'en dise, et moi aussi je t'aime plus que tout, plus que j'ai jamais aimé qui que ce soit... Et c'est pas prêt de s'arrêter. »

(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  Lun 30 Déc 2013 - 20:53






C'est fou...

Jill lui avait déjà dit qu'il n'était pas un monstre et même qu'elle avait exagéré en le traitant de Judas. Aaron lui avait laissé croire qu'il y avait mille fois pire que lui. Et Dug, malgré une trop brève rencontre, lui avait assuré que c'était un homme bien. Mais que Sally le lui dise... C'était tellement différent. Parce qu'elle, elle l'avait connu à HalloweenTown, elle l'avait vu en train de jeter les dés pour savoir si elle vivrait ou non, et même tricher pour qu'elle meurt. Et tout ce qu'elle disait était assurément sincère puisqu'il s'agissait de Sally et qu'il savait depuis toujours qu'elle était incapable de lui mentir quoiqu'il arrive.

"Babydoll..." soupira-t-il en la ramenant contre lui pour mieux l'étreindre

Ca lui ressemblait si peu d'être tout sauf éloquent et d'être... aussi tactile. En règle générale, il prenait ce qu'il voulait, ne manquait pas de s'en vanter et d'être humiliant par quelques simples paroles, et il s'arrêtait là. Sally changeait tout chez lui, et malgré les apparences, ça le terrifiait. Il s'était habitué à ce qu'ill était en surface et avait enterré très loin ses souvenirs de même que sa vie passée. Bug's Town, tout ça, c'est finit.

Tout ça c'est mort.

Tant pis, non? Le passé est passé, c'est ainsi. Et même s'il pouvait y revenir, Boogey ne savait pas s'il échangerait son présent avec Sally pour son passé à Bug's Town. Etait-il vraiment heureux dans un cas ou l'autre? Bonne question... C'est difficile de guérir de tels traumatismes. Humain ou pas on se recoud. Ou bien on laisse d'autres que nous suturer ce qu'on a laissé déchiré et laissé comme tel. Le temps n'arrange rien, ceux qui disent le contraire ont tort.

Ce sont les événements qui réparent tout.

"Ma poupée en sucre, je..."

Boogey pensait faire une autre déclaration guimauve, mais le hasard en avait décidé autrement visiblement. Le croque-mitaine tourna rapidement la tête en entendant la porte donnant sur le toit s'ouvrir d'un coup et là, il vit ce qu'il ne pensait jamais revoir ailleurs qu'à la chapelle.

"Oh... Désolé. On savait pas que c'était occupé."

Aaron. Visiblement en très bonne compagnie puisqu'il avait Extasy dans les bras. Au moins ils s'amusaient bien. Boogey lâcha un rire après un moment de silence, abasourdit par cette intrusion imprévue.
Ca clôturait à merveilles la petite soirée. Et surtout, ça laissait le champ libre aux nouveaux mariés pour le reste de leur première nuit en tant que véritables mari et femme.

Jusqu'à ce que la mort nous sépare. Et après.


FIN



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: « We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]  
Revenir en haut Aller en bas
 

« We're simply meant to be... » [Mariage Boolly ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Simply Bubble Boom // FBL
» [Poupée] Simply Vanilla and Simply Chocolate Octobre 2010
» Simply Sparkly Spark // FBL
» [Simply Sparkly Spark] Mlle Bubble p8
» simply Mango // RBL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-