Partagez | 
 

 Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Mar 10 Déc 2013 - 19:08

Sometimes it's better to stay home...
Anna feat Hans.

 




Assise en tailleurs sur le canapé, j'appuyais inlassablement sur le bouton de la télécommande, fessant défiler à toute allure les différents programmes à la télévision sans qu'aucun n'accroche vraiment mon regard. Je soupirais, jouais avec une mèche de cheveux, fit plusieurs bruits bizarres avec ma bouche, mais il n'y avait rien à faire. Je m'ennuyais. Cela faisait plusieurs semaines, peut être même un mois à présent que je m'étais réveillée loin d'Arendelle, dans cette ville appelée New York et ce sans que je puisse vraiment expliquer pourquoi. Tout était arrivé d'un coup. Le soir je m'étais endormis dans mon lit, au château, à Arendelle, rien de plus normal, et voilà qu'à mon réveille je m'étais retrouvée aux beaux milieux d'une rue dans une ville tout sauf familière. J'avais été totalement perdue et surtout extrêmement seule... Il n'y avait eu personne à mes côtés lors de mon réveil, Elsa Kristoff, Olaf, Sven... Je n'avais simplement aucune idée de l'endroit où ils pouvaient bien se trouver, ils avaient comme disparu. Je serrais un coussin contre moi, ils me manquaient tous tellement... Je n'avais toujours pas trouvée d'explication logique à ce qui avait bien pu m'arriver et à vrai dire, les jours qui avaient suivi mon réveil, j'avais été bien trop occupé à essayer de m'en sortir plutôt que d'essayer de répondre à des questions sans réponse. Finalement, j'avais fini par trouver une bonne âme qui m'avait recueillit le temps d'avoir un travail et un appartement. J'avais dû m'adapter, c'était comme un renouveau après tout...

Je me laissais tomber sur le côté, un renouveau oui... J'avais beau avoir un travail maintenant, les soirées et les week ends étaient tous affreusement long. J'avais presque l'impression de revivre à l'époque ou les portes du château était close, sauf que là, il n'y avait aucun serviteur à qui parler et aucune sœur à qui quémander des bonhommes de neiges à travers la porte. Bon, au moins je pouvais sortir, c'était déjà ça...

Mon regard fut soudain attirer vers la fenêtre. Je bondis du canapé pour m'approcher de plus près : il neigeait, il neigeait ! Tout sourire, je glissais jusqu'à la cuisine, histoire de prendre un chocolat au passage, pour ensuite me précipiter jusqu'à ma chambre. C'était peut-être stupide, mais j'espérais au fond que cette neige soit en quelque sorte liée à ma sœur. J'étais peut-être la seule de mon monde à être arrivée ici, mais s'il y avait une chance même minime qu'Elsa ou Kristoff soit là, je devais la saisir et les retrouver. Je balançais mon pyjama que je n'avais pas quittée depuis ce matin à l'autre bout de ma chambre et enfilais un pull, des collants et une jupe. Je re glissais jusqu'à l'entrée pour mettre mes bottes, manquant de faire tomber un cadre contenant la photo d'une famille d'inconnu à la base faite pour être remplacé par une photo personnelle.

Attention vous quatre ! M'écriais-je en le rattrapant in extremis.

J'avais évitée les dégâts. Ouf. Je saisis mon sac et fermais la porte en fessant attention cette fois de ne pas avoir oubliée les clés à l'intérieur... Le mur trembla et un bruit de verre cassé se fit entendre derrière les murs. Oups, je l'avais peut-être claquée un tout petit peu trop fort cette porte... Tant pis, je nettoierai en rentrant ! Maintenant je n'avais plus qu'à trouver un bus.

Mes pas me guidèrent finalement jusqu'à Central Parc. La ville était déjà recouverte d'une fine couche de neige et je n'étais pas mécontente d'avoir mes gants. Après avoir marchée un petit bout de temps, je décidais de m'accorder une pause près du lac. De toute évidence, Elsa n'était pas là. Ni elle, ni personne d'ailleurs... Je poussais un soupir, au moins j'avais pris l'air, je n'en pouvais plus de cet appartement vide et silencieux. Je posais mon sac sur un banc quand une sonnette de vélo parvint jusqu'à mes oreilles, ainsi que la voix d'un homme qui me criait de me pousser du chemin. Et c'est instinctivement que je reculais d'un pas. Mauvaise idée. La suite se passa très vite : mon pied glissa et ma cheville se déroba dans un bruit tout sauf rassurant et avant que je ne réalise quoi que ce soit, je me retrouvais à tomber en arrière, droit dans le lac. J'eus à peine le temps de lâcher un cri de surprise que je me retrouvais déjà à l'eau. Je n'eus pas le temps non plus de faire quoi que ce soit d'autre, ma tête heurta quelque chose et je perdis connaissance.
@destiny.

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Mar 10 Déc 2013 - 21:19

Sometimes it's better to stay home...
Anna D'Arendelle & Hans Des-îles-du-sud



Depuis mon retour dans les îles-du-sud, mes frères me portèrent encore moins d'attention qu'avant. Même Klaus, mon frère qui avait toujours su être le plus généreux avec moi, dédaignait de poser un regard sur moi. Je faisais honte à la famille qu'il m'avait dit lors de ma première journée dans une cellule du cachot du palais... Il ne revint jamais pour me parler. Mes autres frères n'étaient pas venu m'énerver ou faire des plaisanteries sur mon cas. Ils vaguaient à leurs occupations sans même penser à moi, comme si je n'avais jamais exister, comme si je n'étais pas une grande perte pour leur déroulement de vie. J'étais dans le cachot depuis plusieurs jours, je ne sais plus, j'ai perdu la notion du temps, et je ne recevais aucune visite hors de la visite quotidienne qui était d'avoir un peu d'eau et une miche de pain pour que je ne meurs pas de faim... Pour continuer de souffrir d'une solitude que j'avais pourtant l'habitude de vivre depuis 23 ans. Je ne sais pas si c'était parce que j'avais été important aux yeux de certaines personnes pendant mon séjour à Arendelle, mais ma solitude me semblait plus difficile qu'avant. Peut-être était-ce parce que je n'avais même plus le droit aux regards haineux de mes 12 frères aînés et que je n'avais plus Sitron, ma seule véritable amie, pour me faire croire que ma vie n'était pas si minable au fond...

Cette soirée-là, je me couchai bien avant le soleil en me morfondant et en me rappelant ma vie de prince où les jeunes femmes d'aristocrates se jetaient sur moi et où j'avais le droit au bon repas de notre chef cuisinier et des plus beaux habits du royaume que je faisais refaire quatre à cinq fois par notre couturière, car je n'étais toujours pas satisfait. C'était une incompétente celle-là... Je suis même surpris qu'elle sache enfiler un fil dans une aiguille. Je m'installai sur la planche de bois accrochée au mur en pierre qui me servais de lit beaucoup trop petit pour mes grandes jambes. À peine ai-je eu le temps de fermer les yeux que j'entendis le bois craquer et il se fendit en me faisant tomber lourdement par terre. Je me cognai la tête directement contre la pierre et trop sonné pour me relever, je m'endormis dans cette position.

Je finis par me réveiller, le soleil venait me chatouiller les paupières. Je les ouvris lentement puis en me tenant la tête et en grognant légèrement je m'assis et observai l'environnement qui m'entourait et qui n'était en fait plus du tout ma cellule sombre et humide. Il faisait froid et de la neige recouvrait en bonne partie le sol. Je fronçai les sourcils puis finis par me relever en enlevant la neige qui s'était permise d'entrer dans mon costume. Je fis quelques pas lent en poussant la neige poudreuse avec mes pieds pour ne pas risquer de tomber puis en grelottant de commençai à faire une petite expédition des lieux. Des gens marchaient sur un petit sentier et me dévisageaient comme si j'étais un fou alors que c'était eux qui était drôlement vêtues et qui avaient de drôles d'habitudes. Un homme en pantalon qui lui arrivait au-dessus des genoux et avec un genre de chaperon refermé par une quelconque magie courra même vers moi et lorsque je l'interceptai pour lui demander ce qu'il fuyait, il s'était contenté de me dévisager et de repartir en courant. Je le regardai partir au loin puis lorsqu'il fut presque impossible à voir, je me remis à marcher dans le petit sentier qui me menait à un lac où quelqu'un semblait se trouver. Un homme qui se déplaçait avec un truc bizarre lui hurla de s'éloigner et j'entendis un cri un surprise et je la vis tomber à l'eau comme une roche.

Je m'élançai vers la personne en détresse et je plongeai à l'eau sans même me poser de questions et réussis par quelques instants à sortir le corp inconsicent d'une jeune femme. Je la déposai au sol et déposai mon oreille contre son coeur pour savoir si elle donnait encore signe de vie puis lorsque j'entendis finalement son batement de coeur et une respiration faible, j'essayai de la refaire venir à elle en tappant dans mes mains, mais rien à faire. Je vis finalement son sac qui avait eut la chance d'être épargné et après quelques secondes d'hésitation je fouillai à l'intérieur pour y trouver un quelconque objet pour la réveiller, mais je tombai plutôt sur un morceau de papier où était écrit des chiffres et des lettres. Je restai perplexe par ce que c'était et failli le jeter quand soudain l'homme qui lui avait hurlé de se bouger hurla que c'était peut-être son adresse. Son a-quoi? Il me dévisagea.

« Où elle habite!

Bien sûr, je le savais! » Dis-je faussement insulté.

L'homme me proposa d'aller la porter chez elle, mais je n'étais pas convaincu. C'était qunad même moi qui avait plongé et qui était trempé! C'était à moi que les remerciements allaient, pas à un autre homme! Encore moins à celui qui l'a fait tombé! Je refusai donc l'offre et je pris la demoiselle dans mes bras et son sac et je me mis à arpenter dans les rues qui étaient surpeuplé et qui étaient vraiment étranges. Finalement je trouvai la rue et le grand batiment où elle vivait et j'ouvris la porte en vitre flou et tombai ensuite face à un grand escalier et a des portes avec numéro dessus. Je restai perplexe et ne sachant pas quoi faire, je déposai la jeune femme et retentai de la réveiller.

«  Madmoiselle..? Où habitez-vous? Madmoiselle..? »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Ven 13 Déc 2013 - 18:25

Sometimes it's better to stay home...
Anna feat Hans.

 



Le choc que j'avais reçu à la tête m'avait plongée dans le noir total. Je me sentais aspirer vers les profondeurs du lac sans pouvoir faire quoi que ce soit, tout ce que j'arrivais à deviner autour de moi, c'était l'eau glacée qui m'enveloppait. ... Non, ça ne pouvait pas finir comme ça, pas ici, pas maintenant ! Pas sans que je sache si Elsa et Kristoff allaient bien... ! Je ne m'attardais pas plus longtemps sur la pensée déprimante que je ne les reverrais peut-être jamais, quelque chose, ou plutôt quelqu'un, venait de me saisir. J'aurai voulu m'accrocher à cette personne comme à une bouée de sauvetage, parce que c'était littéralement ça, une bouée de sauvetage. Sauf que mes muscles semblaient ne plus répondre à mes envies, j'étais comme paralysée. Des voix d'hommes se firent entendre sans que je puisse vraiment discerner ce qu'elles disaient. Je re sombrais dans le noir totale.

Mademoiselle..? Où habitez-vous? Mademoiselle..?

Je clignais plusieurs fois des yeux sans pour autant parvenir à dissiper l'espèce de brouillard qui s'était formé devant ma vision. Oulà... Ma tête me tournait et instinctivement je portais une main sur la partie qui avait pris le choc de la chute. Je grimaçais, comment avais-je bien pu me débrouiller pour arriver à me retrouver dans le lac ?... J'étais complètement trempée et frigorifiée maintenant. Une fois ma vision un peu moins floue, je jetais un coup d’œil à l'endroit où je me trouvais, à la recherche de repère. Je fus soulagée de constater que c'était le hall de mon immeuble. La dernière fois que j'avais eu aussi mal à la tête en me réveillant je m'étais retrouvée totalement perdu au milieu de New York donc, mieux valait être prudente pour une fois...

Je... Je m'appelle Anna ! ...Mais qu'est-ce que je dis... Euh, je veux dire... dixième étage, appartement de droite... C'est là que j'invite... Euh habite... C'est là que j'habite !

Bon sang, mais qu'est-ce que je racontais moi ? Pourquoi est-ce que je venais de me présenter alors que la question n'avait juste aucun rapport ? ... Bon, j'étais loin d'avoir les idées claires, c'était le cas de le dire. J'allais mettre ça sur le compte que j'avais failli me noyer... D'ailleurs à qui j'étais en train de donner mon adresse là ? Je restais plusieurs secondes à cligner des yeux sur l'homme qui m'avait questionné. C'était un brun, plutôt mignon, avec des vêtements... plutôt spéciaux, du moins pour cette ville. Mais j'étais bien trop sonnée pour faire un quelconque rapprochement avec quoi que ce soit. Il était autant trempé que je l'étais, c'était surement lui qui était venu me sortir du lac. Je pris appuis sur le mur pour tenter de me redresser, sans grand succès, j'avais l'impression que de ne plus avoir aucune force dans les jambes, ni nulle part d'ailleurs.

Merci beaucoup en tout cas, pour le sauvetage je veux dire, vraiment. Et désolé que vous ayez dû vous déplacez jusqu'ici pour m'aider... Je ne sais pas comment je me suis débrouillée pour tomber dans ce lac, à cause de moi on risque d'être deux avec rhume d'ici demain. Oh, c'est ici !

Avec tout ça je n'avais même pas remarqué que « mon sauveur » m'avait porté jusqu'au dixième étage. Je me remettais sur pied difficilement, ma cheville droite me fessait assez mal à vrai dire. Tout en évitant le plus de contact possible entre le sol et ma cheville, je saisis mon sac pour récupérer mes clés. Heureusement qu'il ne m'avait pas suivi dans l'eau celui là ! Ma tête me tournait toujours, si bien que je m'y reprenais plusieurs fois avant d'arriver à enfoncer la clé dans la serrure. J'ouvrai enfin la porte pour tomber sur les bouts de verre du cadre que j'avais fait tomber tout à l'heure. Oh... j'en poussais plusieurs du bout du pied avant de me retourner :

Entrez, je vais vous offrir de quoi vous sécher. C'est le moins que je puisse faire pour vous remercier. Dis-je en souriant.

Bon, je n'avais certainement pas de quoi lui offrir des vêtements de rechange, mais au moins j'avais des serviettes, un sèche cheveux et des chocolats chauds. Je l'invitais à entrer et à s'asseoir sur le canapé pendant que je boitais vers la salle de bain cherché des serviettes. Mon appartement n'était certes pas l'image même de la propreté et du rangement, mais pour une fois, mis à part le cadre cassé au sol, rien ne traînait ! Je m'en occuperai... après. Quelque minute après j'étais de retour dans le salon. Je pris place près de l'inconnu pour lui tendre une serviette avant de me sécher les cheveux énergiquement avec la mienne, la tête en bas.

Vous souhaitez boire quelque chose peut être hum... Monsieur... ? Ajoutais-je hésitante.

Oui, parce que je ne connaissais toujours pas son prénom. Je me sentais beaucoup mieux en tout cas, et à vrai dire plus j'y pensais plus le visage de cet homme me semblait familier...

@destiny.

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Lun 16 Déc 2013 - 20:43

Sometimes it's better to stay home...
Anna D'Arendelle & Hans Des-îles-du-sud



Les yeux de la demoiselle s'ouvrirent tranquillement puis elle me répondit. Enfin... sur le coup, je ne compris pas sa réponse qui n'avait aucun sens, mais ce fut sans doute ma réaction qui la fit se corriger et me donner son adresse. Elle s'appelait Anna. C'est ce qu'elle m'avait dit en premier et c'est là que je compris immédiatement qui elle était. Ses yeux bleus, ses cheveux roux, sa petite taille et son air étourdit... Tout me faisait penser à elle. Je savais bien que la jeune femme qui se trouvait étendue devant moi était Anna d'Arendelle. Celle avec qui je m'étais fiancé que pour avoir le pouvoir de son royaume, celle a qui j'avais mentis, celle que j'avais laissé pour morte dans un des salon du palais... Celle qui m'avait frappée si fort que j'avais tombé du bateau. Je fus tenté de la laisser au sol pendant quelques secondes, mais une réflexion ainsi qu'une idée géniale m'apparurent soudainement. Si elle avait un endroit où vivre.. Et qu'elle était toujours aussi idiote que dans mes souvenirs... Elle pouvait bien m'héberger pendant quelques temps... disons le temps de trouver le moyen de retourner dans mon pays... Bon.. Elle me détestait aussi.., mais sa jambe douloureuse pouvait bien l'empêcher de me mettre à la rue...

Je la pris dans mes bras et je montai les nombreux escaliers sans me plaindre même si mes jambes commençait à trembler et mes bras qui semblaient vouloir lâcher à tout moment. Au moins elle me faisait la discussion... C'était pénible, mais au moins j'oubliais la douleur que j'avais. Finalement, je finis par la déposer doucement pour qu'elle insère quelque chose dans la porte qui s'ouvrit ensuite. Elle m'invita à entrer, je souris satisfait de sa proposition et j'entrai après elle et fermai la porte derrière moi. C'était petit. Très petit. Je me sentais coincé dans une seule petite pièce divisée en d'autres petites pièces. Je suis persuadé que ma chambre au château faisait le double de l'endroit où nous nous trouvions. Je glissai mes gants blancs sur un meuble et constatai que même les meubles étaient repoussant avec toute la poussière qui était déposée sur. Je fis quelque pas vers une pièce qui semblait être le salon et j'entendis craquer sous mes pieds. Je levai légèrement le pied pour me rendre compte que c'était en fait du verre brisé... De mieux en mieux. Je m'installai finalement sur le divan et attendis la femme qui arriva finalement avec une serviette qu'elle me tendit. Je la prit en remerciant Anna puis frottai mes cheveux vigoureusement et décidai l'enlever la veste blanche que je déposai sur le bras du divan. Elle me reposa de boire quelque chose.

« Prince Hans.. Je m'appelle Hans et je ne boirai rien, merci. »

Je savais bien qu'elle allait réaliser qui j'étais, mais ça ne me dérangeais pas plus que cela. Je me levai et fis une révérence telle qu'un prince le doit à une jeune femme puis je m'assis à nouveau. Anna me reconnue évidement, mais j'avais plus d'arguments dans mon sac qu'elle pouvait l'imaginer. Lui faire croire que j'avais changé allait être un véritable jeu d'enfant! Mais voyons, mon charme, le geste de gentillesse que je venais de faire envers elle... Elle ne pouvais pas ignorer que j'avais « changé ». Alors qu'elle allait surement me hurler de partir, je souris naïvement à la princesse en faisant mine de ne pas la reconnaître.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Lun 16 Déc 2013 - 23:52

Sometimes it's better to stay home...
Anna feat Hans.

 




Prince Hans… Je m'appelle Hans et je ne boirai rien, merci.

J'ouvris la bouche pour parler sans pour autant émettre un son... Je n'arrivais pas à croire ce que je venais d'entendre. Non, je n'avais pas rêvée, il venait bel et bien de se présenter en tant que... Hans. En tant que Prince Hans même. Ça ne pouvait être qu'une simple coïncidence, les princes ne courent pas vraiment les rues dans ce monde, et encore moins les princes s'appelant Hans. C'était lui, je n'en avais aucun doute. Comment. Comment avais-je pu être aussi aveugle ?! Tout chez lui trahissais son identité, sa tenue, sa voix, son visage, son attitude... Tout cela aurait largement pu m'indiquer à qui j'avais à faire plus tôt, depuis que j'avais ouvert les yeux dans le hall même ! Mais non, il avait fallu qu'en plus de ne pas le reconnaitre de suite, je lui indique l'endroit où j'habitais et même pire, que je l'invite chez moi ! Bon, j'avais été sérieusement sonné à cause de ma chute, mais cela n'excusait rien pour autant. Bravo Anna, en plus de tomber dans un lac, voilà que tu invitais la personne que tu avais surement le moins envie de revoir chez toi. L'effet de surprise se dissipa enfin. Je clignais plusieurs fois des yeux pour me remettre les idées en places. J'avais encore du mal à réaliser, j'avais beau avoir recherché des connaissances de mon monde depuis des semaines, je ne m'attendais certainement pas à en retrouver de cette façon. Et encore moins à le retrouver LUI. Je me levais difficilement. Je ne voulais pas qu'il passe une minute de plus dans mon appartement.

J'étais... assez énervée oui. Énervée et... dans un sens, rassuré. Énervée parce que j'aurai espérée ne plus jamais revoir Hans après ce qu'il m'avait fait à moi et surtout à ma sœur. Il avait joué avec mes sentiments et laissé pour morte avant d'essayer d'assassiner Elsa. C'était de très bon argument pour le détester. Rassurée, car dans un sens... Sa présence ici me prouvait que je n'étais pas la seule de mon monde dans cette ville. S'il était là, Kristoff, Elsa et les autres devaient l'être aussi, quelque part, maintenant j'en étais sûre et certaine. Les retrouver était plus urgent que jamais. Enfin, l'urgence pour le moment, c'était plutôt d'expédier Hans hors de chez moi. Je saisis la veste trempé qu'il avait posée quelques minutes plus tôt sur le bras du canapé pour lui balancer dessus sans ménagement. Il ne m'avait peut-être pas reconnue, mais je m'en fichais, s'il y tenait mon poing pourrait parfaitement se charger de lui rafraichir la mémoire.

S... ...Sortez d'ici. MAINTENANT ! SORTEZ DE MON APPARTEMENT ! M'écriais-je.

Je voulus faire un pas vers lui pour le trainer dehors de force. Dans mon emportement, j'oubliai de ménager ma cheville qui me faisait souffrir et pris pleinement appuis sur celle-ci. Le résultat ne se fit pas attendre, après avoir lâché un cri, je me retrouvais par terre en quelque seconde, surprise par la douleur. Je me mordis la main pour ne pas crier, d'accord, ma cheville avait visiblement bien plus qu'une simple petite foulure, je n'arrivais simplement plus à la bouger sans hurler maintenant. Je ne savais pas ce qui était le pire dans tout ça, être étalé dans mon salon avec une cheville cassée ou être tombé au pied de Hans exactement comme je l'avais le jour où il m'avait laissé gelé dans la bibliothèque. Je pris appuie sur la table basse pour tenter de me redresser un peu. Vu qu'apparemment j'allais avoir du mal à le sortir de force à cause de ma cheville, j'espérai naïvement que ma colère et... mon chandelier que je venais de saisir sur la table basse, le dissuaderai de me tenir tête.

Je n'hésiterai pas à l'utiliser !

@destiny.

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Mar 17 Déc 2013 - 1:52

Sometimes it's better to stay home...
Anna D'Arendelle & Hans Des-îles-du-sud



Ça y était la princesse d'Arendelle avait découvert ma véritable identité... Je me demande bien combien de temps il lui aurait fallut pour comprendre si je ne lui avait pas dit... Anna me hurla de quitter son appartement et me lançant ma veste trempée au visage. Son app-quoi? Ah, sûrement le truc aussi gros qu'une boîte à chaussures dans lequel elle vivait... Charmant comme mot... Je fis mine de ne pas comprendre en ouvrant légèrement la bouche et en examinant chaque partie de son corps puis mon regard s'éclaircit et comme si je venais de comprendre avec qui j'étais entrain de discuter. Je m'avançai vers elle pour la serrer dans mes bras, feignant que j'étais si heureux de rencontrer quelqu'un que j'étais capable de faire un geste autant déplacé, mais à peine avais-je fais quelques pas qu'elle s'avança vers moi pour sans doute me sortir de force sauf qu'elle s'écroula à mes pieds. Elle faisait quoi là..? Je lui tendis la main pour l'aider à se relever, mais elle finit plutôt par prendre la table basse comme accotoir et elle me menaça avec un chandelier qu'elle venait de prendre. Je fis quelques pas en arrière, mais étant déjà très près de la table, je me cognai le pied ce qui me fis tomber à la renverse et cassé le meuble sous mon poids.

Voilà que je me trouvai à mon tour au sol et cette fois-ci sans défense. J'avais mal au dos à cause de la chute et j'étais incapable de me lever pour l'instant. Je me contentai donc de ramper jusqu'au mur le plus proche en étirant un bras vers l'avant comme signe à Anna de ne pas me frapper. Lorsque je touchai finalement au mur, je me levai tranquillement en prenant appuie dessus et fronçai les sourcils.

« Anna? Vous êtes la Anna? Celle d'Arendelle? Wow, que vous avez changé... Vous êtes, puis-je me le permettre, encore plus jolie que dans mes souvenirs... »

Je l'avais complimenté pour détendre l'atmosphère et aussi, car je savais que Anna allait sans doute oublier pendant un bref instant notre malentendu... Dispute..? Mésentente... Non ce n'est toujours pas ça... Ma trahison peut-être? Ah oui, c'est mieux ainsi. Je finis par me remettre sur pied et d'un pas sur mes gardes, je m'avançai vers la demoiselle pour l'aider à s'asseoir.

« Mais ne vous énervez pas, vous allez vous épuiser... »

Je m'assied à ses côtés puis lui prit les mains un peu de force puis je la fixai longuement d'un regard faussement amoureux et ébloui par la beauté de ses iris clairs.

« Je sais que je n'étais pas un bon homme lorsque j'étais à Arendelle, mais la prison me fit comprendre que ce n'est pas la puissance qui est importante, mais plutôt l'amour que l'ont vous porte... J'ai compris cela et depuis je souhaite faire le bien autour de moi... Permettez-moi de rester pour prendre soin de vous et de votre cheville blessée... »

Je sais, je suis adorable, mignon tout plein avec mes belles phrases. Je me croirais presque.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Mer 18 Déc 2013 - 19:40

Sometimes it's better to stay home...
Anna feat Hans.

 



Apparemment, ma menace avec le chandelier avait fait son petit effet. Peut être avait telle fait un peu trop d'effet d'ailleurs... Hans recula oui, mais pour ensuite tomber sur ma table qui se brisa littéralement dans un bruit immense. Ma table ! J'écarquillais les yeux en grimaçant, pour lui, pour la table aussi. Je voulais bien croire que je n'avais pas vraiment les moyens de m'acheter des meubles de meilleure qualités, mais quand même je n'aurai jamais imaginé qu'elle puisse se casser si facilement... Peut être que cette fameuse pièce que je n'avais pas réussie à installer lors du montage était importante en fin de compte. Je laissais mes problèmes de table de côté, j'avais déjà un cadre à jeter de toute façon, pour me reconcentrer sur Hans que je ne quittais pas des yeux. Mon arme toujours dans la main, je l'observais avec méfiance prendre appui sur un mur pour se relever. D'après ses dires et son air surpris, lui non plus ne m'avais pas reconnu de suite, malgré le fait que je me sois présenter en première... Il avait même l'air heureux de me voir, sentiment loin d'être partagé ! Depuis combien de temps était t'il ici d'ailleurs ? Vu ses vêtements, surement pas longtemps... À moins qu'il ait refusé de s'adapter aux coutumes de ce monde peut être ?

Vous êtes, puis-je me le permettre, encore plus jolie que dans mes souvenirs...

... Attendez, quoi ? J'étais en train de le menacer et lui, il me... complimentait ? Un petit rire à la fois agacé et gêné s'échappa de ma bouche malgré moi, tandis que je posais le chandelier pour replacer, légèrement embarrassée, une mèche derrière mon oreille. J'étais plutôt perturbée, je n'aimais pas du tout cette situation, et malheureusement pour moi Hans ne semblait pas décider a quitter les lieux comme je lui avais ordonnée quelques secondes plus tôt. Je cherchais instinctivement mon sac du regard, peut être que si lui ne voulait pas sortir, la police ou quelqu'un d'autre se chargerait de le jeter dehors... Problème, mon sac, je l'avais laissée dans la salle de bain, et donc mon portable aussi. Quant à mon fix, je savais que j'aurai dû l'installer dans le salon et non dans ma chambre... Dans tous les cas, il fallait que je me lève. Je me repris plusieurs fois en m'aidant de la table basse, sans grand succès quand Hans m'aida à m'asseoir. Je reculais par réflexe pendant qu'il s'approchait pour me conseiller de me calmer. Je n'avais pas envie de me calmer, cette journée était devenue une véritable catastrophe, j'avais manquée de me noyer, je m'étais cassée la cheville et... et il était toujours là ! Je soufflais un bon coup. Il avait peut-être raison, m'énerver comme ça ne servait visiblement à rien du tout vu qu'à par lui faire casser ma table, ma petite crise ne l'avait pas du tout fait partir. De plus ma tête recommençait sérieusement à tourner. D'accord... j'allais me calmer, ou du moins essayer. Je ne savais pas si c'était dû à mes émotions, mais j'avais la soudaine impression d'être encore plus mal qu'à mon réveille. Hans quant à lui, venait de s'asseoir à mes côtés et me prit les mains de force avant que je n'aie le temps de m'écarter. Je tirais pour les dégager, mais elles étaient bien prises, et je n'avais pas la force ni la volonté de lutter. Je plongeai mon regard dans le sien, pour immédiatement le détourner en voyant avec quels yeux il me regardait. Je me mordis les lèvres. Qu'est... Qu'est ce qu'il lui prenait ? Je baissais les yeux, encore plus embarrassée et perturbée qu'avant, tout en écoutant son discours. Je libérais mes mains et reculais.

... Écoutez... je... Je suis vraiment heureuse de vous entendre dire ça, vraiment, et je vous suis aussi très reconnaissante de m'avoir sauvé et ramené ici... Mais... ça ne pardonne pas les actes que vous avez commis envers ma sœur... Murmurai-je en ramenant mes genoux contre ma poitrine. Maintenant je vous demande de partir ou... ou j'appelle la police. Et puis... Je peux parfaitement me débrouiller toute seule, cheville cassé ou non. Terminais-je d'un ton que je voulais plus ferme.

Comme pour illustrer mes propos, je m'aidais une fois encore de la table basse et du canapé pour me remettre sur pied, en faisant cette fois ci attention à ce que ma cheville blessée n'entre pas en contact avec le sol. Mais mon voyage dans le lac m'avait peut-être affecté plus que je ne le pensais. Je me sentais affreusement faible et mal. Je portais une main à ma tête, soudainement prise de vertiges et d'une soudaine envie de vomir. Je sentis à nouveau mes jambes me lâcher et retombait dans le noir.

@destiny.

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Mer 18 Déc 2013 - 21:07

Sometimes it's better to stay home...
Anna D'Arendelle & Hans Des-îles-du-sud



Mon beau discours avait sembler porté fruit même si la demoiselle semblait me dire le contraire puisqu'elle avait détournée le regard pour me dire qu'elle ne me pardonnait pas et qu'elle voulait que je parte puisqu'elle était capable de s'occuper d'elle-même. Je fis une fausse moue triste et hochai la tête affirmativement pour montrer que j'avais finalement compris qu'elle me détestait réellement. Bon honnêtement, je n'en doutais aucunement, surtout après le coup de poing qu'elle avait déjà donné puis sa menace avec le chandelier, mais bon, il fallait que je joue le pauvre prince délaissé de tout le monde et repentant. Je le jouais bien jusqu'à présent, non? Je me levai donc, la mine toujours aussi triste puis fis quelques pas lents en espérant l'entendre me dire de rester, mais à la place j'entendis Anna respirer de plus en plus fort et lorsque je me tournai pour l'observer, je la voyais tomber et je l'attrapai de justesse avant qu'elle tombe au sol. Bon, je dois mettre un truc au clair.. Je ne l'avais pas fait par gentillesse... C'était plutôt par habitude... Ou bien par réflexe. Ouais, voilà. Par réflexe.

Je l'avais donc dans les bras, en me demandant ce que je pouvais bien faire d'elle maintenant qu'elle était sans connaissance. Je finis par la déposer sur le canapé et je la fixai quelques instants. Je m'assis sur le fauteuil plus loin et la fixai pendant sans doute plusieurs minutes avant de me décidé qu'il valait mieux qu'elle soit dorloter à son réveil pour que j'aille la chance de rester chez elle. De la glace. Il me fallait de la glace. Où pouvais-je bien trouver de la glace? Il faisait beaucoup trop chaud pour qu'il y en aille dans son logement... Et Kristtof et Elsa n'étaient pas une bonne référence... Et puis de toute façon je n'avais pas la moindre idée d'où ils se trouvaient et c'était mieux ainsi. Je décidai donc de sortir à l'extérieur pour trouver de la glace. J'eus la chance (ou bien serait-ce de la malchance?) de glisser sur de la glace à peine sortie de l'immeuble. Je me relevai péniblement, avec une douleur au postérieur puis je donnai plusieurs coups de talon sur la glace qui finit par se fendre et je l'apportai à l'intérieur où je l'enroulai dans un morceau de tissu qui était accroché à un truc métallique avec tout plein de boutons qui se trouvait dans la cuisine. Je déposai ensuite le morceau de glace sur sa cheville qui gonflait de plus en plus et je me dirigeai au fond du couloir où se trouvait sa chambre et j'arrachai les couvertures pour les lui apporter.

Suite à ces attentions, je décidai d'aller à la cuisine où de nombreux objets étranges s'y trouvait. Je fouillai dans les armoires pour trouver à manger, mais je ne trouvai que des couverts et des chaudrons. Étrange... Les gens de ce pays  rangeaient leur nourriture où..? Je finis par détourner le regard vers un truc en métal blanc qui était presque de ma grandeur. Il avait une poignée.. C'était donc ouvrable... Je la tirai et je fus troubler de remarquer la fraîcheur qui en sortait. C'était comme … Comme si quelqu'un avait fait un tour de magie... C'était comme si Elsa avait décidé de rendre froid cet objet. Le fronçai les sourcils puis je finis par prendre un sac transparent qui contenait des carottes et je l'observai un moment avant de planter mes doigts hésitant dedans et de déchirer le sac sans trop de difficulté. Mais qu'était-ce cette matière étrange..? Je décidai de le mettre dans ma bouche, question de voir si ce n'était pas mangeable, mais suite à un étouffement, je conclus que non. Je finis par faire une assiette de légumes et de fruits à la princesse d'Arendelle que je déposai sur une table. Je m'assis aux côtés de la rousse et le patientai jusqu'à son réveille. Lorsque je l'entendis se réveiller, je lui pris immédiatement une main et je la regardai d'un faux air inquiet.

« Oh Anna j'ai eu peur pour vous! Vous allez bien..? Ne vous levez plus, vous n'êtes pas en état de faire quoique ce soit... »

Je retirai doucement ma main de la sienne puis étirai mon bras pour lui donner l'assiette que je lui avait fait et lui sourit de toutes mes jolies dents blanches.

« Veuillez m'excuser, mais je me suis permis de vous faire une petite collation pour vous donner des forces... Je vous aurais bien fait une tasse de thé, mais je ne comprend pas comment faire... »

Je rougis, mais cette fois-ci ce n'était pas du cinéma. J'étais réellement mal à l'aise de ne pas savoir comment fonctionnait à plupart des objets dans cet endroit appelé « Appartement ». Non, vraiment, il me faudrait un cours pour bien comprendre tout ce que je voyais. Tiens, juste le truc rectangulaire et noir qui se trouvait sur un meuble devant de canapé, c'était quoi?

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Ven 20 Déc 2013 - 20:30

Sometimes it's better to stay home...
Anna feat Hans.

 



Mes yeux s'ouvrirent difficilement sur le plafond blanc de mon salon. Un réveil. Encore. Décidément, j'espérais que s'éveiller de cette manière après avoir perdu connaissance n'allait pas devenir une habitude, deux fois dans la même journée, un record. Sauf que contrairement à tout à l'heure je n'étais pas par terre, mais installé confortablement dans mon canapé. Enroulée dans une couverture, je soulevais légèrement cette dernière après avoir senti quelque chose de froid sur ma cheville blessée. Oh, de la glace... Fatigué, j'enfonçais ma tête dans un coussin quand on me prit la main. Je tournais la tête pour trouver Hans qui affichait à ma grande surprise, un visage inquiet. Si j'allais bien ? J'aurais aimée dire oui, mais mon état démontrait clairement le contraire. J'avais toujours affreusement mal à la tête, je me sentais trop faible à mon gout et malgré la couverture, je frissonnais. Ça c'était fort ! J'avais passé toute une nuit et une journée à me balader dans la neige en robe d'été pour finir dans un ruisseau glacé sans attraper froid, et voilà que je tombais malade et faisait de la fièvre après moins de deux minutes dans un lac. À croire que mon organisme était plus faible ici... Hans me tendit soudain une assiette, tout sourire. Je la saisis, un peu méfiante.

...Merci... lâchais à mi-voix.

C'était une assiette de fruit et de légume. Je me serai mal imaginée manger autre chose, je n'avais pas vraiment faim, d'autant plus que je n'étais pas sûre que mon corps garde cette nourriture, vu m'ont état du moment... Je pris une carotte du bout de doigts pour la croquer sans hésitation, non sans avoir une autre pensée pour Kristoff... Une petite part de moi-même restait un peu méfiante face à cette nourriture, mais celle-ci s'envola vite. S'il avait voulu se débarrasser de moi, il l'aurait déjà fait plutôt, après tout, ce n'était pas les occasions qui avaient manqué ! Entre ma semi noyade et mes évanouissements... J'esquissais un sourire et terminais mon assiette.

Je comprends, il faut avouer que les objets de ce monde sont plutôt spéciaux... La première fois que je me suis servie d'un micro-onde j'ai cru que j'allais faire exploser mon appartement en laissant de l'aluminium à l'intérieur... Confiais-je en riant. Mais on apprend vite.

Je posais l'assiette vide sur mes genoux en observant Hans du coin de l’œil, forcé de constater qu'il avait vraiment l'air inquiet. À vrai dire, je n'avais pas l'impression d'avoir le prince qui m'avait abandonné dans la bibliothèque devant moi, pas après toutes ces marques de gentillesse. C'était peut-être vrai après tout, peut être que la prison lui avait réellement ouvert les yeux, lui avait fait prendre conscience que l'amour était plus important que le pouvoir. Les mots de Bulda me revinrent soudains en mémoire. Les gens ne changeaient pas, ils faisaient juste de mauvais choix lorsqu'ils étaient en proie à la tristesse, la colère et la peur, l'amour les rendant meilleurs... C'était vrai, et c'était peut-être également ce qui avait poussé Hans à commettre ses actes dans le fond... L'amour guérissait tout, ce que Hans avait besoin finalement pour vraiment redevenir un homme meilleur, c'était peut-être un peu d'amour... ou d'amitié. Une seconde chance en somme, sauf que je n'étais pas sûre d'être prête à lui accorder cette seconde chance justement... Cela faisait beaucoup de peut-être quand même... Enfin, ce n'était pas vraiment comme si j'avais le choix de toute façon, il avait raison, je n'étais pas capable de me débrouiller toute seule dans mon état. Et puis... Je devais avouer que ce n'était pas désagréable d'avoir un peu de compagnie pour une fois. Je m'étais sentie tellement seule et perdue pendant ces dernières semaines...

Depuis combien de temps êtes-vous ici ? Enfin, je veux dire, dans ce monde ? Cela fait des semaines que je cherche des gens venant de chez nous, Kristoff, ma sœur... J'avais fini par croire que j'étais peut-être la seule à me trouver ici...

Je m'enfonçais un peu plus dans la couverture en enroulant mes bras autour de mes épaules. Ils me manquaient tellement. C'était injuste tout ce qui arrivait. J'étais enfin réunie avec Elsa, nous avions tant de temps à rattraper, de choses à partager ! Les portes étaient ouvertes, ma sœur à mes côtés et je vivais le bonheur et l'amour complet au côté de Kristoff. Et puis, je m'étais retrouvée ici sans personne et maintenant, j'avais peur de ne plus jamais les revoir. ... Il ne fallait pas que je me laisse abattre, Elsa et Kristoff n'auraient certainement pas aimée me voir comme ça... Je ne devais plus penser à ça. L'après-midi touchait déjà à sa fin et l'obscurité commençait à s'installer sur la ville et dans l'appartement. Je soupirais et étirais un bras derrière ma tête pour atteindre l'interrupteur sur le mur et allumer la lumière. Je secouais la main dans le vide pour trouver le mur, qui apparemment était plus loin du canapé que je ne le pensais. Je terminai par me contorsionner pour atteindre le fameux interrupteur, pour finalement manquer de tomber du canapé. Oh non, non, ce n'était pas le moment de me cogner ailleurs ! ... Je m'agrippais au dossier du canapé tout en faisant de grands gestes avec mon autre bras pour éviter la chute. Des gestes un peu trop grand peut-être, puisque ma main alla littéralement s'écraser sur le visage d'Hans. Oups...

Oh pardon ! M'écriais-je en grimaçant... Je suis désolée...Vous allez bien ?...

Et voilà, une autre maladresse, décidément je les accumulais aujourd'hui...

Spoiler:
 

@destiny.

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Sam 21 Déc 2013 - 20:14

Sometimes it's better to stay home...
Anna D'Arendelle & Hans Des-îles-du-sud



Elle me comprenait. Je souris légèrement lorsqu'elle m'affirma que j'allais vite m'y habituer... Je l'espérais bien, quoique en même temps j'espérais surtout retourner dans mon pays... Voir mes sujets, mes frères.. Ma cellule... Non en fait je préférais rester dans cet endroit bizarre! Au moins ici les choses semblaient être mieux que dans une petite pièce isolé de tous et humide... Bien sûr le lit que j'avais vu était loin d'être mon grand lit baldaquin qui avait de nombreux matelas empilés les uns sur les autres, mais quand même, il semblait vraiment mieux qu'une planche de bois.. là au moins mes pieds ne risquaient plus d'être dans le vide quand je dormais... Anna commença à manger l'assiette que je lui avais fait pendant qu'elle était sans connaissance et je restai silencieux en l'observant. Elle mangeait silencieusement, mais son regard trahissait son état pensif. Pensait-elle à moi? Était-elle entrain de croire mes mensonges, toutes mes belles paroles liées à mon changement de comportement? Je l'espérais, car je n'avais pas envie de me donner tout ce mal pour rien. Si elle me croyait, elle m'hébergerait... Et si elle m'héberge, je pouvais la refaire tomber amoureuse de moi, la redemander en mariage... Et si nous retournions à Arendelle fiancés, cela signifierait que j'aurais enfin la chance d'être le roi... Et cette fois-ci je ne ferai pas deux fois la même erreur... Cette fois-ci, je pouvais bien l'empoisonner avec une tasse de thé après d'avoir causé un petit accident à Elsa... Cette idée me semblait parfaite et je ne pu m'empêcher de sourire à cette idée. Un sourire amoureux... amoureux du pouvoir, pas de Anna, mais c'était sans doute à s'y méprendre. Mes rêveries s'arrêtèrent net lorsque j'entendis la voix de la princesse.

« Je... hmmm quoi? Ah oui depuis quand je suis ici? Oh eh bien je suis ici depuis qu'une jeune femme à faillit se noyer.. » Riais-je doucement, faisant mine d'être amusé de cet événement

Elle m'avait posé la question.. Alors, elle était ici depuis combien de temps? Était-il possible qu'elle y soit depuis plusieurs mois? Comment avions nous pu arriver dans cet univers tellement étrange et cela dans avec plusieurs jours nous séparant... C'était vraiment étrange... C'était comme... Comme de la magie. Il y avait donc plusieurs formes de magie... Je fronçai les sourcils en pensant à cela et je me dis par la suite qu'il valait mieux que je sois du bon côté… Pour en profiter un maximum... Je suivis distraitement du regard la rousse qui tentait de faire je-ne-sais-pas-trop-quoi et je finis par me rendre compte après quelques secondes qu'elle était presque entrain de tomber du canapé. Alors que j'allais l'aider à s'installer correctement, je reçu une baffe sur le nez. Je reculai brusquement le nez, étonné et déboussolé d'avoir eu un coup au visage puis en clignant rapidement des yeux, je me touchai le nez doucement comme pour vérifier qu'il était toujours là.

« Oh non, ne vous inquiétez pas! Ce n'est pas de votre faute, ce doit être parce que mon nez est trop long! » Dis-je en souriant

En fait, intérieurement j'avais mal à l’ego et j'avais envie de lui hurler de faire plus attention à ce qu'elle faisait cette petite maladroite! C'était bien loin d'être la faute de mon nez qui était très joli soit dit en passant! C'était elle l'étourdie qui ne regardait pas ce qu'elle faisait! Je grognai donc intérieurement, ne faisant tout de même pas paraître ma mauvaise humeur en surface puis je pris l'initiative de la remettre dans une position confortable.

« Puis-je me le permettre..? Il faut.. Oh attendez... Oui c'est ça! »

Je touchai lentement un petit morceau sortit du mur et je le poussai vers le haut comme Anna avait sembler essayé le faire plus tôt. La pièce devint soudain beaucoup plus claire et je ne pu m'empêcher de sursauter et de descendre le truc pour que tout revienne à la normale.

« Mais qu'est-ce que c'est? Avez-vous un soleil personnel? »

Alors que Anna m'expliquait le fonctionnement de ce qu'était une « lumière », je ne pu m'empêcher de l'allumer et de la fermer à plusieurs reprises, étonné chaque fois de voir que cela fonctionnait. Mais que ces être humains étaient évolués en fait! Et moi qui croyais presque qu'ils étaient primitifs... Je me demandais bien ce qu'il y avait d'autre dans ce genre dans cet « appartement ». Peut-être avaient-ils autre chose que du feu pour se réchauffer..? Ah non tout de même pas, je devais exagérer...

« Ce monde est fascinant.. Vous êtes ici depuis combien de temps vous dites..? »

Bon, pas que je m'en intéressais vraiment, mais il fallait bien faire comme...

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Mar 24 Déc 2013 - 18:37

Sometimes it's better to stay home...
Anna feat Hans.

 




Qu'est-ce que je pouvais être maladroite aujourd'hui... Enfin, maladroite, il ne fallait pas le cacher, je l'avais toujours été, mais j'avais l'impression que cette maladresse s'était comme multiplié par dix par rapport à d'habitude. Je me mordis l'intérieur de la joue en espérant quand même que la gifle que je lui avais donnée en pleine figure ne lui avait pas fait trop mal... Mais manifestement ce n'était pas le cas, heureusement, il aurait manqué plus que ça, que je lui casse le nez ! Il y avait déjà eu assez de catastrophe dans la journée comme ça. Mon poignet dans l'autre main, comme pour m'empêcher de frapper à nouveau quelqu'un, je souris à mon tour devant la stupidité de la situation, enfin plutôt devant ma stupidité à vrai dire. Ce n'était pas sa faute si j'étais une catastrophe ambulante, encore moins celle de son nez, qui était très bien d'ailleurs... Je le laissais me réinstaller sur le canapé sans dire un mot, forcée de constater que cette proximité que j'avais cherchée à éviter ne me dérangeait pas tellement en fin de compte... La lumière qui m'aveugla pendant plusieurs secondes me sorti finalement de mes pensées. Oh ! Hans avait trouvé l'interrupteur que je n'avais pas su atteindre visiblement ! Mes yeux eurent à peine le temps de s'accommoder à la luminosité que déjà celle-ci disparu pour replonger à nouveau l'appartement dans l'obscurité. Pendant quelques secondes, je crus que c'était l'ampoule qui avait grillé, mais non, il s'agissait simplement d'Hans qui... qui découvrait l'électricité. Devant sa réaction, je ne pus m'empêcher de laisser s'échapper un rire de ma gorge. Un soleil personnel ? Il n'était pas si éloigné de la réalité dans un sens.

C’est une lampe, ça marche un peu comme des bougies, mais en plus puissant et avec de l’électricité. Expliquais-je entre deux rires.

Ce n'était pas vraiment le genre de choses que l'on trouvait chez nous, c'était sûr. Le revers de la main devant les yeux pour éviter l'éblouissement, j'observais, amusée, le prince éteindre et rallumer la lumière à plusieurs reprises. Décidément, qu'est-ce que cela allait être lorsque qu'il découvrirait la télévision ?

Je suis ici depuis... plus d'un mois environ, je pense. Quand je suis arrivée j'ai un peu perdu la notion du temps pendant quelques jours...

À vrai dire, j'étais tellement perdue à mon arriver que les seules choses auxquelles je m'étais réellement soucié, c'était de trouver où dormir, quoi manger, et retrouver les autres. Mais toutes ses recherches avaient peut-être été vaines en fin de compte. Je réalisais que si je n'avais trouvée personne depuis tout ce temps, c'était peut-être car tous se trouvaient encore à Arendelle. Hans avait spécifié n'être arrivé qu'aujourd'hui après tout, c'était tout à fait possible qu'Elsa soit encore chez nous. ... Avaient-ils remarqués mon absence ? Que ce soit ici ou là-bas, imaginer ma sœur seule en train de s'inquiéter me remplissait de tristesse. Plus j'en apprenais, moins je trouvais de logique à toute cette histoire. Je secouais la tête comme pour chasser toutes ses pensées qui s'emmêlaient dans ma tête. S'embrouiller l'esprit avec ça ne servait à rien pour le moment, malheureusement la situation resterai la même dans tous les cas. Mais au moins, je n'étais plus seule à présent. Oui, finalement j'étais prête. Prête à lui offrir une seconde chance, à lui accorder ma confiance une deuxième fois. Il avait fait l'effort de changer, et maintenant que je savais qu'il n'avait nulle part ailleurs où aller, je ne pouvais pas lui ordonner de partir, surtout après s'être montré si gentil avec moi... Après qu'il m'ait sauvé la vie...

... Ce que je vais vous dire va peut-être vous sembler totalement insensé et illogique après la crise que j'ai piquée tout à l'heure, mais... hésitais-je...J'accepte de vous offrir une seconde chance et de vous héberger, pour vous remercier après ce tout ce que vous avez fait pour moi. Du moins, jusqu'à ce que j'aille mieux et que vous vous soyez intégré dans ce monde ! M'empressais-je de rajouter. Bien sûr mon appartement est loin d'être aussi confortable et grand de ce que nous avions dans notre monde, mais il a deux chambres et il est chauffé, c'était déjà ça.

Insensé et illogique oui... Il y avait une demi-heure, j'étais prête à le frapper à coup de chandelier et maintenant je lui proposais de vivre chez moi... J'espérais que je n'aurai pas à le regretter, je m'accrochais à l'idée qu'il avait vraiment changé, que dès que je serai guérie et qu'il aurait trouvé de quoi gagner sa vie, nos routes pourraient à nouveau se séparer. Avec un peu de chance, nous serions peut-être rentrée à Arendelle d'ici là, ou bien j'aurai retrouvée Elsa et Kristoff. Bien que je doute que cette dernière soit pour le fait que je partage mon toit avec Hans. Enfin, si le prince quittait les lieux avant que je ne la trouve, à condition qu'elle se trouve dans ce monde, nous pourrions peut-être éviter la guerre...

Hum... Je... Vous voulez peut-être manger quelque chose non? Il y a des plats tout prêts à faire cuir au micro-onde dans le frigo, ou bien de quoi faire des sandwiches si vous voulez.  Ajoutais-je le sourire aux lèvres.

Pas de la grande gastronomie en somme, mais tout comme l'appartement, c'était mieux que rien. Je levais à nouveau les yeux vers lui. Je devais être vraiment très sonné pour ne pas l'avoir directement reconnue quand même, il n'avait pas tellement changé, enfin, physiquement je voulais dire. Il était toujours aussi beau. ... Attendez, quoi ? Qu'est-ce que je venais de penser là ? Non, non, non. Ce n'était pas le moment Anna ! Je concentrais difficilement mon regard ailleurs en priant pour que mon embarras ne soit pas visible sur mon visage. J'avais réussie à me gêner toute seule, ça c'était fort... Pourquoi étais-je gêné comme ça d'ailleurs ?! …Est-ce que j’avais pensée à voix haute ?! J’avais besoin de sommeil moi…

@destiny.

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Sam 28 Déc 2013 - 1:39

Sometimes it's better to stay home...
Anna D'Arendelle & Hans Des-îles-du-sud



Un mois... Anna était réellement dans cette endroit étrange depuis un mois..? J'en restai étonné. Sans voix. Un mois... Cela voulait donc dire que j'avais resté au moins un long mois à croupir en prison... C'était énorme, et dire que mes envies de pouvoirs ne s'étaient pas calmé avec tout cela. Lorsqu'elle souligna qu'elle avait perdue la notion du temps, je lui fis un petit sourire, perdu dans mes pensés. Évidement qu'elle avait perdue la notion du temps à être enfermé dans un endroit pareil! J'avais réussis à perdre la notion du temps alors que j'avais été emprisonné et nourri à tout les jours... Ici tout était si bizarre et comment avait-elle pu survivre à tout tout ceci? Je crois que j'aurais sans doute désespéré si je ne l'aurais pas croisé dans le parc. Mon attention fut à nouveau attiré lorsqu'elle me parla d'insensé et d'illogique, je fis un sourire amusé en entendant cette réplique que j'avais déjà entendu et ça au couronnement de sa sœur, mais mon sourire disparu et mes lèvres s'ouvrèrent peu à peu et mes yeux s'arrondirent face à l'étonnante nouvelle qu'elle était entrain de me dire. Elle... Elle me laissait vraiment rester chez elle? Après tout ce que je lui avais fait subir? Elle voulait encore de moi? Est-ce que mes fausses intentions à son égards avaient portés fruit? Je me jetai à genoux et lui prit les mains doucement et d'un regard faussement plein de bonheur.

« Oh Anna! Vous n'allez aucunement être déçue de votre décision! Je prendrai soin de vous comme je prend soin de Sitron depuis son arrivé dans ma vie! »

Oh Sitron... Où était-elle? J'espérais qu'elle soit toujours au palais, au chaud et bien nourrit par les serviteurs qui prenaient ce travail puisque désormais j'en étais incapable... Ma jument avait toujours été la seule chose importante pour moi. Mes parents ainsi que mes frères n'avaient pas su m'aimer, mais elle oui. Elle avait toujours été là, ma confidente et ma meilleure amie. Elle avait su être là pour moi et c'était bien pour cela que c'était la seule à qui je tenais. Oh Anna..? Bien sûr qu'elle avait su m'aimer, mais franchement... Avoir du pouvoir c'était bien plus attirant que sa propre personne... Bien sûr, j'imagine qu'avec le temps j'aurais pu apprendre ce qu'était l'amour véritable et tout le tralala, mais je ne me voyait pas le secourir avec un véritable baiser d'amour alors que ce n'en était pas un.

« Si j'ai faim? Oui bien sûr.. » Dis-je en me levant «  La prison dans les-îles-du-sud est beaucoup plus difficile que vous ne pouvez l'imaginer. Je dois avoir perdu beaucoup de poids à ne manger que du pain... »

Je me frottai le ventre et fis un petit sourire timide et désolé pour l'inconvenance que je venais de dire. Comment avais-je osé parlé de mon séjour en prison alors que c'était en partie à cause de la trahison que j'avais fait aux princesses d'Arendelle? Elle sembla mal à l'aise par cette discussion. Je voulus me couper la langue sur le champ, craignant d'entendre Anna me dire que son offre ne tenait plus. Je décidai plutôt d'aller vers la cuisine et j'ouvris la grande armoire blanche et froide où j'avais pris les légumes et les fruits puis je vis des tranches de viande coupées étrangement égales et entourées elles aussi du truc transparent et collant. Je trouvai aussi le pain et je tentai tant bien que mal de me faire un sandwich même si je n'étais pas tout à faire sur de comment. Je grognai un peu, me disant que la vie allait être un enfer ici, mais je retournai tout sourire avec mon assiette dans le salon et en apportant avec moi un drôle de sac lui aussi transparent, mais impossible à percer avec les doigts.

« J'ai trouvé des ananas et je sais comme vous aimez cela donc j'ai pensé à vous en apporter, mais je ne sais pas comment ouvrir ce truc... Vous protégez vos ananas..? »

Truc. C'était vraiment affreux comme mot, mais je n'avais aucune idée de comment l'appeler. Je déposai mon assiette sur le coin du fauteuil où j'étais assis et je tendis d'un air piteux le sac à la rousse pour qu'elle me l'ouvre.

« Il faudra vraiment que vous me donniez des cours parce que j'ai l'impression de venir d'une autre planète avec tout ces nouvelles choses... Comme vous savez, le miron-don? Je n'ai pas la moindre idée ce que c'est et à quoi cela peut servir! » Riais-je timidement

Je finis par croquer dans mon sandwich, mais l'appétit disparue presque immédiatement et je me sentis nauséeux, sans doute à cause de l'habitude que j'avais pris à ne pas manger beaucoup.. Je lui tendis mon assiette et lui demanda d'un sourire timide : « Voulez-vous finir mon sandwich? Je n'ai pas croqué dans cette partie.. »
codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Mar 31 Déc 2013 - 23:59

Sometimes it's better to stay home...
Anna feat Hans.

 




Les yeux rivés sur le mur, je ne dis pas un mot, me contentant d'afficher un petit sourire gêné, en particulier après qu'Hans eut mentionné son séjour en prison. Si je voulais lui offrir sa seconde chance je préférai oublier les mauvaises actions qu'il avait pu commettre dans notre monde d'origine, tout reprendre à zéro en quelque sorte. J'étais consciente que ma décision avait dû être fortement influencée par ces semaines de solitude que je ne pouvais plus supporter, mais j'osais croire que je serais moins naïve que la dernière fois et que je saurais deviner si jamais il me mentait à nouveau. Je le suivais du regard tandis qu'il se rendait dans ma cuisine. Mais bien sûr, ça n'arriverait pas, puisqu'il avait changé. Je me redressais, me sentant soudainement inutile. J'avais envie de me lever, de bouger, d'aller aider dans la cuisine, de nettoyer les restes de tables et de tableau, bref, de faire quelque chose. Je soupirais, attendis quelques secondes, puis aperçut la télécommande. Ma cheville m'empêchait peut être de me lever, mais rien ne m'empêchais d'allumer la télé pour m'occuper en revanche. Je fis glisser la télécommande posée sur la table basse avec mon pied pour que celle-ci soit à ma portée, renversant un verre contenant un fond de jus de pomme de ce matin au passage. Oups. Sans réfléchir, je lançais un coussin sur la petite flaque pour masquer les preuves, ni vu ni connu... Ou presque. Pourquoi avais-je fait ça ? Bonne question, j'étais chez moi après tout. En fait je ne savais pas si j'étais gênée de ma propre maladresse ou si j'étais gênée que Hans la voit...

L'écran s'alluma sur un jeu télévisé, mais je n'y prêtais plus vraiment attention, Hans était déjà de retour, les mains pleines. Il m'avait ramené... De l'ananas. Je souris, c'était gentil d'avoir pensé à moi. J'avais surement dû lui parler de mon goût pour ce fruit après avoir dansé avec lui, certainement même, étant donné que nous ne nous étions pas vraiment reparlé par la suite, à pars bien sûr dans la bibliothèque. Non, je m'étais promis de ne plus y penser et c'est ce que j'allais faire ! J'étais surprise qu'il se souvienne d'un tel détail n'empêche. Agréablement surprise. Il me demanda alors si je protégeais mes ananas et je ne pus m'empêcher d'éclater de rire. Protéger des ananas... L'idée générale était là, le plastique protégeait l'ananas de pourrir je suppose, mais je ne savais pas si c'est l'image de moi-même en train de protéger mes ananas ou la manière dont il me l'avait demandé qui me fessait le plus rire. Je saisis le sac qu'il me tendait pour essayer de le déchiqueter avec mes ongles. Mais le rire ayant semblé prendre le dessus sur mes forces, je décidais après plusieurs secondes de lutte d'utiliser mes dents pour libérer le fruit du plastique. J'avais l'impression de ne plus avoir ri comme ça depuis une éternité, cela faisait un bien fou ! Je me calmais enfin après avoir failli m'étouffer avec ce fameux bout d'ananas à force de rire.

Excusez-moi... toussais-je en me frappant la poitrine Et... Non, je ne protège pas mes... mes Ananas...Je les ai achetés comme ça, c’est pour éviter qu’ils pourrissent. terminais-je en pouffant.

Je poussais un soupir de soulagement, enfin calmé. Je n'étais pas sûre de pouvoir m'en remettre de ce fou rire. Je terminais mes ananas avec le sourire, non sans me faire gicler du jus sur le visage. Oui, c'était dur de manger en riant ! C'était comme la fondue au chocolat ou le nutella ça, il fallait toujours que je trouve le moyen de m'en mettre sur le visage. La bouche encore pleine, je me contentais de hocher la tête lorsqu'il me demanda de lui donner des cours. Je ne tenais pas vraiment à montrer l'intérieur de ma bouche surement remplis d'ananas mâché... Et encore moins à en cracher partout en parlant... Pas très gracieux tout ça... Je m'apprêtais à prendre la parole, mes ananas enfin avalé, jusqu'à ce que Hans me propose de... de finir son sandwich. Sa proposition avait une désagréable impression de déjà vu... J'étais prête à décliner son offre, il devait manger lui aussi ! Sauf que mon estomac ne semblait pas de cet avis et commença à faire la conversation. Je souriais et acceptais le sandwich que je croquais à pleine dent sans me soucier vraiment d'où il avait mordu ou pas.

Merci...Oh ce n'est pas grave, ce n'est pas un peu de bave qui va me tuer, j'ai déjà reçu celle de Kristoff dans l’œil après tout, je suis immunisée ! Confiais-je, amusée.

Mon sourire s'effaça un peu. C'était fou comme tout me ramenais à penser à Kristoff... Il me manquait tellement, j'espérais de tout cœur qu'il allait bien en ce moment, qu'il était heureux et en sécurité... Penser à lui m'attrister plus qu'autre chose, je refoulais donc ces pensées dans un coin de mon esprit. Finalement, je n'avais pas du tout envie de vomir comme je le croyais, j'avais plutôt faim au contraire ! Je terminais rapidement le sandwich, rassasié pour la soirée.

J'ai l'impression d'être une véritable goinfre à manger comme ça... Et je serai ravi de vous donner des « cours » ! dis-je en mimant les guillemets avec mes doigts. Même si je n'ai pas la moindre idée de comment certains de ces objets marche vraiment dans le fond ! Enfin pour ça, je préférerai pouvoir me déplacer...

C'était tellement frustrant d'être coincé ! Je m'assis correctement sur le canapé. La glace qui enveloppait a cheville avait fondue. C'était peut-être têtue de ma part, surtout que la dernière fois j'étais tombée dans les pommes, mais je voulais bouger. Je pourrais toujours me déplacer en me déplaçant sur une cheville, en sautillant, du moins essayer. Je me mis donc debout en m'appuyant sur l'accoudoir du canapé et du fauteuil. C'était laborieux... Mais j'allais y arriver ! Je me risquais à lâcher le canapé, ce qui s'avéra être une mauvaise idée. Je perdis à nouveau l'équilibre pour dégringoler droit sur le fauteuil... Droit sur Hans. Super ! Qu'est-ce que j'avais ce soir ?!

... D'accord, je me lève plus.Déclarais-je très vite en essayant de me relever.

[HS : FUCK YEAH ! J'AI RÉUSSIE A POSTER 8 SECONDES AVANT 2014 !]

@destiny.

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Mer 8 Jan 2014 - 22:51

Sometimes it's better to stay home...
Anna D'Arendelle & Hans Des-îles-du-sud



Anna accepta de terminer mon sandwich comme je m'y attendais, mais ce qui me fit rester perplexe fut la phrase qu'elle osa me dire à propos de la salive de Kristoff qui lui avait atterri dans l’œil. J'eus bien du mal à te pas échapper un commentaire... Et fut bien sans m'avertir qu'un « Charmant... » glissa d'entre mes lèvres rosées. Honnêtement, je crois qu'elle aurait pu ne pas le dire et ma vie n'aurait pas été changée pour autant. C'était dégouttant. Heureusement qu'elle n'avait pas dit qu'il mangeait ses crottes de nez ou quelque chose du genre... Mais il faut dire que cela ne m'étonnerait pas plus que cela puisque c'était un vulgaire vendeur de glace et qu'il ne devait sans doute pas savoir les bonnes manières... Un sauvage en d'autres mots. Je crois qu'Anna entendit ma réflexion, car elle resta silencieuse pendant un moment avant de changer de sujet et d’accepter avec joie de m'enseigner les technologies de ce monde. Je souris lorsqu'elle fit les guillemets.

« Vous savez, cela sera mieux pour moi et nous apprenons mieux à deux, pas vrai..? »

Bon, apprendre qu'elle non plus ne connaissait pas vraiment ce qui l'entourait n'était pas tout à fait rassurant, mais au moins elle avait pu m'expliquer le principe de l'ampoule et de l'électricité... C'était déjà un bon début... Ensuite avait fait fonctionné la grosse boîte à image qui se trouvait tout près de moi... C'était étrange, mais si elle savait ce que c'était... c'était déjà ça de plus? Je la regardai se lever pendant quelques secondes avant de me rappeler qu'elle avait mal à la cheville, mais je n'eus pas la chance de me lever pour l'empêcher de faire un pas qu'elle s'écroula directement sur moi. Elle m'écrasait de tout son poids et ses lèvres étaient à quelques centimètres des miennes et je ne pus faire autrement que de détourner ma tête et je décidai de la reprendre dans mes bras, sauf que cette fois-ci au lieu de l'installer sur le canapé, je décidai plutôt d'aller la porte dans sa chambre où elle pourrait dormir tranquillement.

« Vous devriez dormir, il fait déjà nuit et vous êtes épuisés de votre journée... Vous devriez reprendre des forces »

En fait, c'était surtout parce que j'en avais assez de toujours la prendre dans mes bras parce qu'elle s'écroulait à mes pieds. C'était quoi, la journée consacrer pour les maladroites non anonymes qui s'écroulent aux pieds des princes? Je lui fis un faux sourire doux puis je la bordai comme ma nourrisse le faisait quand j'étais encore qu'un gamin. Je lui souhaitai une bonne nuit puis je fermai la porte de sa chambre pour me diriger vers son salon où je regardai la boîte à images avec une grande curiosité. Comment les gens pouvaient-il bien entrer dans cette petite boîte? Peut-être étaient-ils des hommes miniatures? Je m'avançai vers la boîte et je me mis à cogner sur la vitre pour avoir leur attention, mais il semblerait que rien de pouvait les déconcentrer et c'est seulement lorsque je donnai une trop grande poussée et que la boîte tomba par terre que les petits hommes disparurent pour laisser place à du noir. Oups, je les avait tué..

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The picture of sophisticated grace
PRESENCE/ABSENCE :
DOUBLES COMPTES : Oliver Foxworth, Aiko "Honey" Miyazaki
PHOTO D'IDENTITE :



I wanna stuff some chocolate in my face !

Annanas:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen, La Reine des Neiges.
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans.
COTE COEUR : Fiancée à Hans.
OCCUPATION : Animatrice pour enfant en plus d'enchaîner les petits boulots.
HUMEUR : Épuisée.
MON ARRIVÉE : 05/12/2013
MON VOYAGE : 693
POINTS : 49
LOCALISATION : New York.

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  Lun 20 Jan 2014 - 23:58
Anna&Hans
Sometimes it's better to stay home...
J'aurais voulu disparaitre, loin, très loin d'ici. Après une journée entière de maladresse et de moment gênant, j'avais l'impression d'avoir atteint l'apothéose de l'embarras... Je poussais du mieux que je le pouvais sur mes bras pour me redresser, mais le manque d'appui solide et ma confusion ne fessait qu'empirer les choses. Je bafouillais des excuses entrecoupé de rire nerveux. C'était tellement ridicule comme situation, enfin, ridicule, c'était plutôt moi qui devais l'être en ce moment. Tout ça me donnait un nouveau sentiment de déjà-vu, exactement comme avec le sandwich quelques minutes plus tôt. À croire qu'on était destiné à tomber l'un sur l'autre, littéralement. Sauf que cette fois-ci, contrairement à notre première rencontre sur la barque, j'allais éviter de parler pour raconter n'importe quoi et risquer de penser à voix haute. J'avais déjà eu assez honte de moi aujourd'hui. Mon regard croisa le sien juste avant qu'il ne détourne son visage. Je sentis aussitôt mes joues s'empourprer. Nos visages étaient si proche... Trop proche. Je tournais à mon tour ma tête, faisant mine d'être soudainement très intéressée par une tâche sur le mur... D'où sortait-elle d'ailleurs, cette tâche ? Est-ce que j'avais fait gicler de la nourriture dessus ou... Je ne m'interrogeais pas plus sur la provenance de cette tâche, ce n'était pas comme si c'était important de toute manière. En fait, j'essayais plutôt de focaliser mon esprit sur autre chose que ma gêne pour arrêter de bafouiller et de rougir comme ça. À mon grand soulagement, Hans mit fin à ses secondes interminables en me prenant dans ses bras, mais pas pour me réinstaller sur le canapé.

Vous devriez dormir, il fait déjà nuit et vous êtes épuisés de votre journée... Vous devriez reprendre des forces.


J'avais beau ne ressentir aucune envie particulière de dormir, je me contentais d'acquiescer sans dire un mot. Il avait raison, j'avais déjà eu mon quota de bourde, mieux valait pour moi comme pour lui que je ne bouge plus jusqu'à demain matin... Cette fin de journée n'avait en effet pas été de tout repos, j'espérais d'ailleurs ne pas avoir à en revivre une du même genre avant longtemps. Je le laissais donc me porter jusqu'à ma chambre en me tordant inconsciemment les mains sans protester. Ma chambre était dans le même état que ce matin, toujours aussi... peu ordonné ? Bon ce n'était pas si déplorable que ça. J'avais tout de même essayée de faire mon lit ce matin, bien que l'oreiller soit maintenant à moitié par terre et que les draps soient mal tiré, l'effort et la motivation y étaient. Je me glissais dans les draps tout en souriant à Hans qui commença à me border comme on le ferait pour un enfant. C'était tellement gentil de sa part d'être aussi attentionné après toutes les maladresses que j'avais fait... Et dire que s'il ne s'était pas trouvé là, j'aurai peut-être fini ma vie au fond d'un lac... Reconnaissante, je murmurais un merci, le sourire toujours aux lèvres, avant de lui souhaiter à mon tour une bonne nuit accompagnée d'un petit signe de la main, juste avant que la porte ne se ferme. Pendant l'espace d'une seconde, j'hésitais à me lever pour légèrement entrouvrir la porte. Aussi bizarre que cela puisse paraitre, j'avais du mal à m'endormir avec la porte fermé depuis mon arrivée dans ce monde. Peut-être craignais-je de la trouver fermée pour de bon à mon réveil et de ne jamais pouvoir partir d'ici, je ne savais pas. Je m'enfonçais dans mes draps. Bien que cette histoire soit ridicule, je n'avais plus à appréhender un tel scénario à présent que je savais qu'Hans se trouvait derrière cette fameuse porte. Et cette pensée était… rassurante…

Trouver une position confortable avec ma cheville s'avéra être plus compliqué que je ne le pensais et c'est seulement après m'être tourné et retourné plusieurs fois que je me sentis enfin à l'aise. Moi qui pensais que j'aurai du mal à m'endormir, que les mêmes questions et remises en doutes que je m'étais posé tout à l'heure allaient m'empêchait de trouver le repos, j'avais eu tord. Hans avait raison, cette journée m'avait en effet épuisés, si bien que je sentis rapidement le sommeil me gagner. Du moins, avant d'être soudainement sorti de cette torpeur en sursaut par un fracas. Je me redressais et allumais la lumière par réflexe. Le bruit m'avait semblé venir du salon... Hans devait avoir fait tomber quelque chose, ça ne valait surement pas la peine que je me lève... Surtout que je ne pouvais pas me lever justement... Du moins pas sans risquer de finir par terre. J'attendis un petit moment, mais n'entendant plus aucun bruit j'en conclus qu'il devait s'être couché à son tour et fit donc de même en me réinstallant. Je ne tardais pas à retrouver le sommeil. Étrangement, même si j'avais manqué de me noyer aujourd'hui et que ma cheville était blessé, j'étais... j'étais heureuse. Car, dorénavant, je ne serai plus seule. FIN
©flawless

_________________
    hope
    I smile, I shake and I'm quite submissive to the world I am in. My previous life is slipping away from me my distant past is gone. Mon histoire c'est un rêve qui commence sur les pages d'un conte de mon enfance. Les yeux fermés, mon prince enfin m'enlace et je prie pour que jamais son étreinte ne se défasse. Je sais bien que j'ai tout inventé, je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtés et pourtant, je continue à croire qu'avec lui, j'écris mon histoire.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans  
Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sometimes it's better to stay home... ⊱ PV Hans
» [AIDE] Cookies Home Tab : problème Wallpaper étiré
» Question home cinema
» [TWEAK] Icône du menu démarrer sur le HOME impossible à modifier
» Home cinéma de Manson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-