Partagez | 
 

 Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Ven 13 Déc 2013 - 3:28

Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood
Hadès D. Alexander & Randall Boggs



Le plan allait être infaillible. Il était impossible que ça rate.... Si l'ont oubliait que quelqu'un venait de faire foirer le tout en n'étant pas à la bonne place au bon moment. Quand l'homme avec qui Randall devait se battre s'expliqua en disant simplement qu'il devait où ils étaient, l'agent resta quelques fractions de secondes perplexe en réalisant que ce n'était pas son collègue qui se trouvait en face de lui, mais bien un pur inconnu qui allait tout faire foirer. Heureusement, le sang froid de Randy dans un moment critique comme cela lui permettait de ne pas piquer un crise et il décida de faire comme si rien était et continua à piquer du doigt l'inconnu. Il allait bien finir par s'énerver pour vrai... Sauf que cela ne fut pas assez rapide et le terroriste embarrassé de voir un jeune délinquant intimider un homme respectable au premier regard décida  prendre son téléphone et d'appeler quelqu'un ce qui fit immédiatement arrêter l'attaque de l'ancien monstre pour se retourner et lui demander ce qu'il faisait..

« Vous faites quoi?!

Je modifie l'endroit pour mon rendez-vous... »

Modifier l'endroit? Mais non! Il ne pouvait pas! Ce n'était pas à lui de faire ça! Ce n'était pas lui qui établissait les règles! Ils n'accepteraient jamais! Le plan était gâché! Randy ne pouvait pas jouer une deuxième fois le bad boy pour avoir sa confiance! Ils devront utiliser une nouvelle personne et du coup il n'allait plus avoir le contrat! Plus d'argent non plus! Aussitôt que tout se plaça dans la tête de l'homme, celui-ci prit le téléphone l'homme à la mallette puis le cassa en deux, refusant que cela se passe ainsi.

« NON! NON VOUS N'ALLEZ PAS MODIFIER LE RENDEZ-VOUS! VOUS ALLEZ RIEN MODIFIER!! »

Le terroriste prit de peur, car il venait de réaliser que tout ça n'était qu'une mascarade décida de partir en courant et Randy, voulant le retenir, réussit simplement à garder la mallette remplie d'argent que l'homme céda rapidement au détriment de sa vie. Il allait courir derrière lui pour tenter de le rattraper, mais on lui parla dans son oreillette ce qui le déstabilisa.

« Randall tu règle ça tout de suite ou c'est moi qui te règle. »

Le ton glacial que l'homme avait utilisé le fit déglutir, sachant qu'il était loin de plaisanter sur le sujet. Il détourna le regard vers l'homme au regard clair puis l'agrippa fermement par le collet et le pointa du doigt en grinçant de ses dents plus pointues que la normale.

« Je ne te connais pas, mais tu vas m'aider. Oh oui tu vas m'aider parce que sinon tu vas entendre parler de moi et tu n'oseras plus sortir de chez toi, EST-CE QUE C'EST CLAIR?! »

Oh que oui, il ne pouvait pas être plus clair. Enfin si, il pouvait bien dire qu'il allait le tuer, mais l'angoisse de ne pas savoir ce qu'il allait lui faire était bien plus amusante.
codage par langweilen sur apple-spring



Dernière édition par Randall Boggs le Lun 16 Déc 2013 - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 532
POINTS : 100
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Sam 14 Déc 2013 - 17:47
    Après mon échec avec le kidnapping de la copine de la cervelle de moineau, cet imbécile étant bien évidement Pégase pour ceux qui n'auraient pas suivis mon histoire. Non mais j'arrive pas à croire que je dois encore vous expliquer ce qui s'est passé... C'est de la mauvaise volonté ou quoi? En gros, l'imbécile heureux était mon superviseur pour mes travaux communautaires et je l'ai sauvé... Pourquoi j'ai fait ça? Je ne savais pas encore tout à fait moi-même... Ce que je savais, c'était que ça avait vraiment été stupide! J'aurai pu en être débarrassé définitivement! Mais en même temps, ce venger d'un mort, c'est assez loser... Et puis il devrait vivre avec la honte que moi, son pire ennemi, je lui avait sauver son petit derrière de maigrichon. Personnellement j'aurai voulu mourir si les rôles avaient été inversé. Peut-être que j'avais fait un bon geste, mais au fond de moi, je savais que je ne voulais que trouver d'autres occasion de me venger et de lui faire du mal. Si nous avions été chez nous, sa mort aurai été une occasion de torturer son âme... mais ici, dans ces conditions qui étaient les nôtres, je n'avais plus aucun pouvoirs sur les âmes... Donc pour emmerder les gens, ils devaient être vivants.

    Le laissez vivre m'avait permis de faire une découverte importante et surprenante... Il n'était pas en couple avec le barman gay ou avec le pompier des toilettes... enfin peut-être que oui, mais pas officiellement, car il avait une copine. Oui, malgré ses airs pas très masculins, sa stupidité et ses fréquentations peu fréquentables, cervelle de moineau avait trouver une femme qui voulait de lui. J'avais faillis manquer cette découverte, car malgré tout il avait été assez malin pour tenter de me la cacher. En même temps peut-être que s'il avait eut le cran de me la présenter, je n,aurais pas eut tant d'idées sombres? Naaannn, j'aurais juste hésité un peu avant de concocter exactement le même plan. Hésiter, c'est un bien grand mot, car ça aurait pris dix secondes de plus avant que mon cerveau n'arrive aux même conclusions. C'est que je n'avais plus grand chose dans ma vie... donc faire des problèmes au blond était maintenant une source de divertissement non-négligeable.

    Je dus espionner la copine de l'autre un moment, faire quelques course et faire quelques petits boulots pour pouvoir faire ces dites courses... J'avais rencontré une jeune femme voulant "m'aider" à accomplir mes sobres desseins, mais elle ne voulait pas vraiment se salir les mains alors notre idée d'entreprise sombra bien assez vite. De toute façon ses idées étaient aussi bancales que son équilibre... Avais-je besoin d'une associée aussi maladroite? Non. Donc j'avais continué mes petites affaires tel le loup solitaire que j'étais. Je traquai la brebis qui s’avéra être d'une stupidité sans limite... Je comprenais mieux comment l blond avait pu la séduire... elle était aussi stupide que lui! Et je ne savais pas à quel point elle l'était jusqu'à ce que je la kidnappe... En fait je n,ai pas envie de parler de mon échec cuisant avec vous! J’essaie de passer à autre chose et devoir toujours tout raconter n'aide pas du tout à réussir!

    Il fallait que j'arrête de méditer, car j'avais déjà raté mon arrêt de bus! Je descendis aussitôt que je m,en rendis compte, mais j'étais déjà bien loin de ma destination... Cette destination étant chez moi. Enfin je devrais dire la chambre que je louai pas trop cher en l'échange de quelques services... Comme de menacer les autres locataire de leur briser les jambes s'ils ne payaient pas le proprio... salle travail, je vous l'accorde... Mais voir la peur dans les yeux des gens, c'était si... amusant! J'aimais sentir que je pouvais encore inspirer la crainte chez les mortels. Sauf que là intimider le chauffeur, ce n'était pas une bonne idée parce qu'il y avait trop de témoins... Donc je me retrouvais tard le soir un peu perdu. Bon pas tant que ça... En fait si parce que j,avais voulu prendre un raccourci par un parc et que finalement je ne savais plus trop par où aller... Il me faudrait trouver quelqu'un à qui demander mon chemin, ce qui ne m'enchantait pas particulièrement...

    Je vis un homme avec une mallette. Bon, je ne savais pas ce qu'il foutait là, à cette heure à attendre je ne savais pas trop qui avec sa mallette... Et en fait je m'en foutais. J'allais le voir pour lui demander s'il savais par quel côté était ma rue. Je n'étais pas trop fière de moi, mais vu l'heure, l'orgueil état partie se coucher et puis ça arrivais à plein de gens de se perdre un peu... et puis je n'étais certainement pas pire que les Titans qui partaient vers l'Olympe dans le mauvais sens alors que franchement, une montage qui touche aux nuages, il n'y en a pas cinquante ... c'est disons assez évident même, il ne manquait qu'un panneau lumineux "Olympe par là, Pour tuer Zeus, entrez puis frappez"... Donc tout ça pour dire que se repérer à Londres, ce n'était pas toujours facile.

    J'apostrophai l'homme à la mallette qui me sembla être un italien plutôt sympathique. Sauf qu'il n'eut pas le temps de me dire par où aller qu'un jeune imbécile s'interposa sans raison. Ce devais être un des débiles mentaux qui errai tard la nuit dans les parcs à la recherche de substances illicites. Ou juste un drogué comme un autre? Peut-être qu'en fait l'homme à la mallette était un vendeur? En fait je m'en foutais un peu... quoique s'il y avait de l'argent dans sa fameuse mallette ou le moyen d'en faire beaucoup, ça commençait à être intéressant. Et puis le jeune insistait juste trop pour que je parte, c'était louche. Et puis je ne supportait pas qu'il se permette d'enfoncer son index dans mon torse de la sorte... Pour qui il se prenait? Je lui attrapai le doigt, lui tordant un peu:


    - Écoute gamin... Je sais pas c,est quoi ton problème, mais je veux juste demander mon chemin moi... Alors ça serait à toi de nous laissez tranquille alors qu'on discute de choses de grandes personnes...


    Je savais qu'il était adulte et blablabla.... mais s'il agissait qu'un un gamin sans cervelle, je le traiterais comme un gamin sans cervelle... Point. Il se prenait pour qui ou quoi ce jeune? Je le relâchai en me demandant si je ne devais pas tenir mon canif prêt... bon son premier usage n'était pas pour tuer des gens ou me défendre, mais pour couper des cardes et des petits trucs du genre, sauf que ça pouvais toujours servir... surtout le soir avec des gens bizarres et trop agressif sans raison... Je m'adressai à nouveau à l'italien:

    - Il y a vraiment des gens peu fréquentables ici, vous devriez faire attention... Ce gamin en veut surement à votre mallette, comme tous les truands qui trainent par ici. Sinon... c'est par où la rue Ellis?

    Si je convainquais cet homme que je pouvais lui être utile et tout, peut-être que je pourrai éventuellement lui piquer sa fameuse mallette... Sauf qu'avec ce drogué fou qui nous lâchait pas, je ne savais pas quand j'en aurai l'occasion... Et puis je crois que l'agitation commençait à attirer l'attention... Il n'y avait pas quelqu'un qui s'approchait? Qu'il aille jouer ailleurs, sinon jamais je ne pourrais réussir à gagner un peu d'argent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 532
POINTS : 100
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Mer 18 Déc 2013 - 5:03
Hrp: *clapclapclap*... Bravo maintenant j,ai l,air de faire du double post XD

    Je peux vous dire que je ne comprenais pas grand chose à cette situation? Bon même si vous ne me le permettez pas, c'est quand même ce qui se passait. Il avait ce faux jeune délinquant qui visiblement était de plus en plus énervé. Ensuite cet homme italien à la mallette qui semblait de plus en plus nerveux... oh et moi, de plus en plus perdu! Autrement dit, c'était le genre de situation où on ne voulait pas se retrouver, surtout après le couché du soleil. Enfin quand on était humain, parce que les situations sombres, ça ne me faisais pas peur. Et puis ce qu'il y a de bien avec l'obscurité, c'est qu'on peut se cacher! Sauf que si les autres aussi se cache, on risque de se rentrer dedans, mais ce n,est qu'un détail... et puis avec les réverbères, on voyait bien l'homme à la mallette qui ne voulait qu'une chose, dégager de là. D'ailleurs c,est ce qu'il faisait juste après que le jeune lui ait crié dessus. Regardant l'italien filer en abandonnant sa mallette, je laissai un commentaire glisser entre mes lèvres:

    - Eh ben bravo, c,est ce qui s'appelle brûler sa couverture... tu t'es vraiment grillé le jeune.


    Si je me trouvais drôle? Bien sur! Tout jeux de mot faisant référence à du feu était tout simplement génialissime! Sauf que mon commentaire n'avait pas du tout calmé le jeune homme qui semblait s'enflammer davantage. J'eus l'impression qu'il s'arrêtait un court instant comme s'il écoutait un message venu de l'au-delà... Un messager divin? Ou peut-être plus une oreillette... Parce que ce type m'apparaissait de plus en plus comme quelqu'un étant en train d'accomplir une sorte de mission ayant un rapport avec l'homme en fuite. Le brun s'approcha de moi pour me menacer en me tenant par le col... non mais c'était une habitude pour tout le monde de m'attraper ainsi? Je savais que j'étais désirable, mais j'aurais préféré des femmes... je le regardai sans être vraiment impressionné par ses menaces:

    - Ah ouais? Pour entendre parler de toi, il faudrait tout d'abord que je connaisse ton nom... Si c'est bien ce que je crois qu'il y a dans la mallette, de l'argent, j'en veut la moitié pour t'aider. C'est pas de ma faute si personne n'était là pour m'intercepter ou je sais pas...

    J'espérai vraiment qu'il y avait un bon montant, parce que travailler pour dix billets, non merci! Je tendis la main pour formuler l'accord, tout en croisant les doigts derrière mon dos. Bon je le fis pas vraiment, parce que c'est stupide comme mouvement, mais la pensé qui me traversa l,esprit allait dans ce même sens... S'il faisait quoi que ce soit contre moi, je le ferai disparaitre... Peut-être même s'il ne faisait rien, juste pour que je puisse avoir la totalité de la somme dans la petite valise... Si ça en valait la peine! Parce que là encore il fallait que ça vaut la peine pour que je me donne du mal à tuer et cacher le cadavre de quelqu'un... Après s'être serré la mains, je partis en direction du fuyard. Sauf qu'il avait déjà pris de l'avance ce salopard! Il traversa une rue en courant pour entrer dans un immeuble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Mer 18 Déc 2013 - 19:45
Ouais bon... Désolé, mais ma fin de session à été plus rude que je l'avais cru XD


Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood
Hadès D. Alexander & Randall Boggs



L'homme qui avait fait fuir le terroriste était le pire des crétins.  Oh oui, franchement. Faire des jeux de mots propres à sa vraie nature, Randy ne trouvait pas ça drôle... surtout qu'il ne pouvait aucunement savoir que c'était un jeu de mot. Le traiter de jeune, non de gamin, n'avait pas aider non plus à l'envie de l'homme de le découper en petits morceaux. Jeune? Il croyait qu'il avait quel âge? 20 ans? Franchement! Il avait tout de même été à l'université et il avait eu son diplôme! Il avait presque déjà 30 ans, il n'était plus un gamin! Il avait même une repousse de barbe qu'il n'avait pas prit le temps de raser pour jouer son personnage. Enfin, l'homme sembla tranquillement comprendre ce que l'ancien caméléon était lorsqu'il vit le terroriste partir en courant en laissant sa mallette dans ses mains. Suite aux menaces que Randy avait fait à l'ancien dieu en grinçant des dents de colère, l'homme accepta de l'aider, mais à la condition d'avoir la moitié de l'argent qu'il y avait dans mallette. Mais quel crétin... Il croyait vraiment que cette argent allait directement à l'agent secret? Bien sûr que non. Il devait la remettre à son patron qui allait ensuite partager avec les autres agents... Il ne pouvait donc pas avoir la moitié et puis de toute façon Randy ne comptait pas lui donner quoique ce soit. Il devait le faire ou sinon cette journée allait être la dernière de sa vie, voilà tout. Alors qu'il regardait longuement la main que l'inconnu qui voulait faire l'accord, il se posa de nombreuses questions puis finit par la serrer pour conclure l'accord.

Han! Franchement, pensait-il réellement que Randall allait partager quoique ce soit avec lui? Bien sûr que non! Il avait décidé qu'il allait suivre les consignes de son patron parce que c'est ce qui était signé dans le contrat, mais aussi parce qu'il avait un peu peur de voir sa tête rouler. Son plan? Il allait attendre d'avoir enfin capturé le terroriste pour ensuite liquider son partenaire improvisé. Improvisé et complètement imbécile puisqu'il se mit à courir derrière le terroriste au lieu de demander ce que le plan était. Randy resta sur place avec la mallette en regardant son partenaire partir et il appuya sur son oreillette pour discuter avec son patron.

« Bon.. Je suis pris avec un amateur..Mais j'ai la valise. Je la laisse près de la fontaine sous la montagne de feuille morte.. Arrangez vous pour ne pas merder cette fois-ci... » Il eu un grand silence, mais pourtant Randall savait que son patron avait bien entendu. « Au fait, pouvez vous me donner la position du fugitif? » Quelques secondes s'écoulèrent entre la question et la réponse. « Il est entré dans un bâtiment. Par la porte arrière du British Museum selon la puce que tu lui a mis. »

Évidement, Randy avait plus d'un tour dans son sac. Alors qu'il tentait d'avoir l'attention de l'homme pour se battre avec lui, il avait glissé une puce dans le revers du long manteau du terroriste en voyant que les choses commençaient à mal tourner. Il se dirigea donc vers le British Museum d'un pas rapide, mais sans courir où son stupide partenaire devait se trouver, mais il finit par le trouver dans la ruelle. Je le fixai deux secondes et je soupirai pour ensuite me diriger vers la porte arrière du musé et je l'ouvris pour me retrouver dans un entrepôt où des statues et autres babioles s'y trouvaient. Il s'avança vers une boîte et commença à fouiller à l'intérieur pour trouver quelque chose qui pourrait les aider à le capturer, mais il tomba plutôt sur un vieux rasseoir enroulé dans du papier bulle.

« Oh chouette! Je devrais le garder pour le donner à Roz... Ça lui serait peut-être utile pour sa moustache... »

Randy se mit immédiatement à rigoler, mais il sursauta en entendant son patron de lui dire de garder son sérieux. Oups, l'oreillette semblait toujours activée du côté de l'ancien caméléon. Il regarda donc l'inconnu en biais puis lui demanda de fouiller lui aussi dans les boîtes pour trouver quelque chose. Il décida ensuite après quelques secondes de se présenter puisqu'il ne l'avait pas fait plus tôt.

« Randall au fait. Toi c'est quoi ton nom pour que j'arrête de t'appeler ''Heille''? »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 532
POINTS : 100
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Jeu 19 Déc 2013 - 2:40
    Il avait "accepté" l'accord, mais ce n'était pas de bon cœur, ça c'était certain. Comment je le savais? Bah je suis un expert en contrat louches de toutes sortes... Je sais donc reconnaitre les gens louches! Il fallait que je me méfie de cet homme... ne surtout pas lui tourner le dos! Il n'avait pas eut besoin de me dire ce qu'il comptait faire à l'homme en fuite... jouer aux poupées! je blague, c'était bien évidemment pour le tuer! Ou sinon pour lui faire des trucs très sombres... Mais bon ce n'était pas tant de mes affaires, moi je voulais que l'argent. Je n'aurais d'ailleurs pas du le laisser seul avec la valise... ce qui fut confirmé quand il vint me rejoindre.

    Il commença à fouiller les cartons. Je voyais pas trop pourquoi parce que nous n'avions pas un italien à attraper? On perdait du temps-là! Mais bon, s'il voulait chercher des babioles dans des boîtes, pourquoi le contredire, c'était lui qui risquait de perdre son emploi, pas moi. Oh et maintenant il décidait de se présenter? Bon je n'étais pas pour le snober. Pas que je n,en avait pas envie, mais il y avait de l'argent en bout de ligne.


    - Hadès... Tu peux aussi m'appeler mon dieu. Je sais pas, mais on devrait pas le chercher ailleurs ton type? Parce que ça me surprendrais qu'il se cache dans une boîte...

    Je ne pouvais m'empêcher de sourire narquoisement. Bah quoi? je n'allais surement pas faire une tête de chien battu! Parce que non seulement ce n'était pas le moment, mais surtout ce n'était pas mon genre! Sinon, je me demandai vraiment comment j'avais ou me retrouver dans cette situation... Je comprenais vraiment la signification de l'expression "être au mauvais endroit au mauvais moment". J'avais eut de la chance par contre que la porte ne soit pas verrouillée! Justement pourquoi la porte n'était pas verrouillée à cette heure?

    - Hey le jeune... Tu trouve pas ça étrange qu'il soit entré si facilement ici? C'est comme si on lui avait laissé la porte ouverte...

    Continuant de fouiner dans les boîtes pour la forme, je trouvais un poignard. Pas super, mais c'était toujours mieux que mon canif! Je le mis discrètement dans ma poche. Je restai aux aguets. parce que j,avais l'impression que je n'avais pas que ce Randall dont il fallait que je me méfie... l'homme qui n,avait plus de mallette avait surement des tas d'amis...

    - C'est quoi le plan au juste? Et puis je peux savoir pourquoi on le pourchasse? Ce qu'il a fait? ou pas encore fait?


    J'entendis une porte fermer... on avait de la compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Jeu 19 Déc 2013 - 3:49

Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood
Hadès D. Alexander & Randall Boggs



Randy continua à fouiller dans les boîtes que l'autre homme semblait négligemment oublier. Cela le rendait de très mauvais puisque déjà, l'homme semblait de pas savoir quoi faire de ses dix doigts et il allait être un véritable fardeau pour lui, sans même parler des questions stupides qu'il posait sans arrêt. Il ne pouvait pas simplement suivre le mouvement sans poser de questions?! Il se présenta sous le nom d'Hadès puis simplifia en lui disant qu'il pouvait l'appeler dieu s'il le voulait. L'agent double soupira d'exaspération et regarda le plafond en se demandant ce qu'il avait fait pour mériter ça... Oh peut-être juste quelques crimes et puis torturer quelques personnes.. Et une gamine aussi, mais ça c'était qu'un détail insignifiant, car de toute façon la petite s'en était presque tirée indemne. Hadès se remit à parler en se moquant de la technique de Randy.

« Je le sais qu'il ne se trouve pas dans les boîtes espèce de guignole! Mais y'a des choses dedans qui pourrait être utiles! Genre un couteau ou quelque chose comme ça! Jte le donnerai si j'ten trouve un. Comme ça j'aurai pas besoin de te suivre comme un p'tit chien pour pas que tu me meurs dans les bras comme une diva de cinéma. »

L'homme au regard émeraude détourna à nouveau le regard vers les boîtes et commença à fouiller de plus en plus rapidement et sans précaution, énervé de ne rien trouver dans les cartons bruns de plus intéressant que des statuettes laides et de vieilles tasses de thé. Finalement l'autre homme souleva une question que Randall s'attendait bien évidement. S'il trouvait cela bizarre d'avoir été capable de rentrer dans le musée sans aucune difficulté à cette heure si tardive? Ah franchement! Il le croyait pour qui? Un amateur? Il avait déjà plusieurs affaires à son dossier et les gens se battaient pour qu'il travaille pour eux. Bien sûr qu'il savait que quelque chose allait se passer.

« Oh bah non, c'est tout normal, il nous invite pour prendre le thé..! Bien sûr que c'est pas normal! »

Il fixa l'homme qui était enfoui dans la pénombre de l'entrepôt mal éclairé puis plissa son regard et fronça les sourcils en inclinant légèrement la tête en se demandant si cet homme était vraiment idiot ou s'il jouait la simple comédie. Peut-être que cette homme était engagé par le terroriste et qu'il était là pour le tuer. Peut-être que tout ça n'était qu'une vulgaire mise en scène digne d'un film de Hollywood..? Hadès finit par trouver un poignard dans une des boîtes qu'il vérifiait que Randall se contenta de faire un sourire satisfait en le remarquant. L'ancien caméléon savait bien ce qu'il faisait et il espérait que l'homme avec qui il devait travailler n'allait plus en douter. Il se retourna pour fouiller dans quelques boîtes questions de trouver de la corde ou quelque chose, mais Hadès lui posa à nouveau des questions. Et c'est alors que Randy ouvrit la bouche pour lui dire de se taire, car ils devaient se faire discret et que ce n'était pas comme ça qu'ils allaient l'être, les lumières s'allumèrent et l'aveuglèrent pendant quelques instants avant qu'il ne se rende compte qu'ils étaient encercler.

Il devait en avoir une dizaine et tous étaient habillés en costume noir. Ils avaient tous des armes qu'ils avaient encore tous dans leur pantalon. Randall eut besoin de quelques secondes pour analyser ce qu'il était entrain de se passer et c'est l'homme qu'il poursuivait qu'il brisa le silence en entrant dans le cercle et en pointant son fusil en sa direction.

« Boggs, Boggs, Boggs... Tu n'as pas compris que tu ne pouvais pas être vainqueur avec moi..? Tu as peut-être tuer beaucoup de personnes, mais personne comme moi. J'ai plus d'un tour dans mon sac, tu le sais bien pourtant. »

Randy ne pu s'empêcher de serrer les poings et de grincer des dents.

« Maintenant, jettes ton arme si tu veux que je te laisse partir sans avoir une balle dans la tête. »

L'homme ne bougea pas d'un poil, mais lorsqu'il remarqua que le terroriste était entrain de se positionner pour tirer, il fit signe d'attendre et il sortit son arme qu'il lança au loin. L'homme armée se contenta de rire grassement  en le voyant faire.

« Oh, mais quel idiot que tu es... Toi qui fais le coup chaque fois... Comment n'as-tu pas vu venir le coup de l'homme désarmée qui se fait exploser la cervelle..? »

Aussitôt les derniers mois prononcés, Randall sauta sur l'homme en poussant son fusil vers le haut. Un coup de fusil résonna alors dans la pièce est tout les hommes avec qui le terroriste se trouvait décidèrent de sauter sur l'agent.  Celui-ci poussa violemment  l'homme au sol au fond de la pièce puis frappa un autre homme à la tête avec le revolver qu'il venait de voler, puis il donna un coup de pied au visage à un gorille qui courrait vers lui tête baissé. Il sortit ensuite son poignard et planta sans aucune hésitation la lame dans nuque d'un autre homme qui tomba comme une roche au sol. Alors que les ennemis se faisaient de plus en plus rares autour de l'agent secret, il décida d'aller voir celui qu'il devait tuer pour terminer cela au plus vite, mais il vit plutôt le dieu des enfers entrain de se battre avec le poignard qui semblait être à moitié rouillé. Il tira un des assaillant vers l'arrière et lui colla une bonne droite avant de lancer son revolver à son complice.

« S'il te plaît ne te fait pas tuer,  je n'ai pas envie de plus de boulot. »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 532
POINTS : 100
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Lun 23 Déc 2013 - 17:11
    Il se croyait malin peut-être? Comme si j,allai mourir comme ça dans ses bras... de tout façon il serait plus du style et m'approcher alors que je suis à l'agonie pour m'achever... et je ne laisserai pas ça arriver. Je n'avais pas confiance en lui, tout comme il ne devait pas avoir confiance en moi. Je préférait faire l'imbécile, paraitre inoffensif, question de mieux frapper le moment venu. Comme de frapper un bon coup dans le dos! Ouais, j'aimais cette idée, surtout avec le poignard que j'avais trouvé. Je continuai à fouillé, même si c'était ennuyant et de plus en plus ridicule... S'ils nous avaient laissé entrer, ils devaient savoir que nous étions là! Parce que eux, ce n'étaient surement pas des amateurs, ils avaient tissé ce piège qui se refermait sur ce Randall et sur moi par la même occasion, car il m'avait obligé à collaborer avec lui.

    Après le bruit de porte se refermant, ce fut les lumières qui s'allumèrent.... J'aurai préféré ne pas voir que nous nous trouvions au centre d'un cercle formé par les hommes de mains de l'italien... En même temps, c'était peut-être mieux que ce faire attaquer par surprise dans la pénombre? je ne savais ps trop, parce que je n'étais pas particulièrement habitué à ce genre de situation. Mais j'avoue que l'effet était bien réussi, c'était comme dans les films! Peut-être que je rêvais en fait? je me pinçai discrètement pour m'apercevoir que non, j'étais bien dans la réalité. Dommage, j'aurai bien aimé que ça ne soit pas réel pour pouvoir faire n'importe quoi.

    Je restai sans voix quand notre proie devenu prédateur s'adressa à mon genre de collègue... Il s'appelait Bogg? Randall Bogg? bon ça sonnait pas si mal, mais Bogg? sa sonnait Bug en plus! C'était vraiment un nom de famille de... il avait choisi ça ou c'était vraiment son nom d'origine? Bon, ce n'était pas trop le moment de penser à ce genre de trucs... Non parce que notre ennemi pointait son arme sur Randall qui jeta la sienne comme un débutant. je ne pu me retenir de me frapper le front... Et puis c'était moi qui passait pour le crétin? Non mais il n'avait pas vraiment cru que l'autre nous laisserait partir? Ah non il sauta sur l'autre. Je soupirai de soulagement, au moins je n'étais pas avec un parfait crétin! C'était vraiment un soulagement jusqu'à ce que les hommes de mains m'attaquent... Depuis quand on attaque les touristes?

    Le poignard que j'avais trouver ne se révéla pas d'une grande utilité, mais bon je faisais avec et je réussis à poignarder un homme dans la poitrine. Sauf que pour que la lame pénètre bien la chair, il fallait que j'use de trop de force, c'était du gaspillage d'énergie! et puis avec deux gorilles contre moi, ce n'était pas aussi facile. Randall décida de me donner un coup de main, question de blesser mon orgueil au passage... je suis certain que je les aurait eut... Il me lança un révolver que j'attrapai avec une certaine classe, je tiens à le mentionner. Je tirai une balle dans la tête du mec devant moi... bon en fait je le ratai et la balle se contenta de lui prendre une oreille... Puisqu'il s'écroula par terre, je crus que son compte était bon, mais non! Il me sauta dessus sans que j'eus le temps je lui tirer à nouveau dessus! par réflexe, mes pouvoirs se pointèrent et je mis un peu le feu à ses vêtements.

    Mon ennemi trop occupé à se rouler par terre pour continuer à essayer de me tuer, je décidai plutôt de suivre Randy. Pourquoi? Bah pour l'argent! Et puis je voulais savoir pourquoi j'avais un peu risquer ma si merveilleuse vie. Un gorille oublié se releva pour tenter de sauter sur mon presque allié. Je tirai sur l'ennemi dans le dos et il s'écroula. Je dois avouer qu'avec cet arme, je me sentais puissant! Et puis maintenant, ma "dette" était payé... il m'avait aidé en me débarrassant d'un ennemi et maintenant j'en faisait de même.

    - Peut-être que tu devrais surveiller tes arrières le jeune, parce que si tu te fais tuer, je crois pas que je ramènerai ton corps à ta mère... sinon il est passer par où ton type? Parce qu'on a pas juste ça à faire... et puis tout les coups de feux, c'est sur que la police se ramène...

    Je crus voir une porte se refermer. Je fis signe à Bogg avant d'ouvrir la porte pour le laisser entrer en premier... bah quoi, il avait semblé ne pas aider que je fonce dans le tas au départ aussi bien qu'il y aille en premier alors! et puis je n'avais pas envie de me prendre une balle non plus... Déjà que si quelqu'un fonçait dans la porte, je me la prendrait sur le nez, c'était déjà assez de risque pour ma belle gueule! Et puis, c'était son travail, pas le mien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Jeu 26 Déc 2013 - 20:35

Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood
Hadès D. Alexander & Randall Boggs



Randall se dirigea vers l'Italien pour terminer le boulot qu'il avait à faire, mais il entendit un coup de feu dans son dos et il resta figé pendant quelques instants en croyant que c'était lui qui avait reçu la balle, mais il remarqua qu'il ne sentait aucune douleur au niveau des côtes, de la nuque ou de abdomen... Il fini alors par tourner les talons de 180° en pointant son fusil qu'il avait déposé au sol plutôt sous la menace du terroriste. Alors qu'il allait pressé sur la gâchette, il vit que c'était l'autre crétin qui venait de lui sauver a vie et c'est alors qu'il allait le remercier amèrement, parce qu'il connait tout de même la politesse,  il se mit à l'insulter ce qu'il ne digéra pas. Mais pour qui il se prenait pour lui dire une chose de la sorte?! Ah oui, C'était sur et certain, dès qu'il allait enfin en avoir finir avec Navarro, c'était de son cas qu'il allait s'occuper. Il se contenta de grogner comme réponse puis il se dirigea vers la porte qui venait de se fermer. Le prénommé Hadès lui avait fait signe d'ouvrir la porte. Randy ne pu s'empêcher de penser qu'il était sans doute avec le plus peureux des hommes qui il avait eu la malchance d'avoir à faire avec. Il finit par ouvrir doucement la porte en pointant son arme en face de lui et retenu la porte avec son dos, mais la pièce était vide. Il n'y avait que des grandes statues ainsi que des présentoir en vitre où était exposé plusieurs antiquités.

Randy fit quelques pas méfiants dans la salle qui semblait être celle de la Rome antique ainsi que la Grèce antique puis il finit par marcher dans quelque chose de trempé qui qui lui fit perdre un peu pied. L'homme s’accroupit et glissa ses doigts dans la flaque visqueuse et comprit immédiatement que c'était du sang malgré le manque d'éclairage dans la pièce. Il décida donc de suivre les traces de sang qui allaient les guider jusqu'à l'homme qu'ils recherchaient. L'agent double fit signe à l'autre homme de le suivre silencieusement et c'est à pas de loup qu'il monta un grand escalier en marbre et il se faufila entre des maquettes des temples des Dieux Grecs pour mieux prendre son adversaire, mais les gouttes de sang s'arrêtèrent. Randy fronça les sourcils en le remarquant et grogna pour lui-même, se disant que la tâche allait être plus difficile maintenant. Par chance, Randall n'eut pas à chercher bien longtemps, car l'homme se trahi lui-même en faisant tomber une lance de son présentoir. L'homme dans la fin vingtaine se leva d'un bon et chargea son arme pour le pointé en la direction de l'Italien qui semblait être déjà gravement blessé ce qui attira l'attention de Randy.

« Pourquoi es-tu blessé? Nous ne t'avoir pas tiré dessus.

Je sais, y'a un crétin qui m'a tiré en croyant que j'étais toi! » Grogna-t-il en gémissant

Randall ne pu s'empêcher de pousser un rire sadique et complètement amusé par cette situation. Et lui qui croyait qu'il avait affaire avec le pire con, le terroriste était en fait totalement servit avec ses incapables. Randy s'avança doucement vers l'homme et fit lentement pression sur la gâchette en faisant un sourire satisfait.

« John, John, John... Je crois que la partie est terminée.. J'ai tué tout tes hommes et voilà que tu es à ma merci... Tu as quelques choses à dire avant de mourir..? »

Randy avait posé cette question narquoisement, mais son sourire de triomphe disparu aussitôt lorsqu'il vu l'homme glisser sa main dans sa chemise. Il tira immédiatement dans le crâne à trois reprises de celui-ci comme s'il craignait ne pas l'avoir tuer dès la première balle. Alors qu'il était sur que l'homme n'allai plus se réveiller, l'agent se jeta sur lui et déchira sa chemise pour voir qu'il avait une bombe collé à son ventre et qu'elle était prête à sauter à tout moment. Les mains de l'ancien caméléon tremblaient, encore sous le choc d'avoir passé si proche d'une mort qu'il n'aurait pas pu empêchée s'il n'avait pas eu le réflexe de lui tirer immédiatement dessus.

« Ce sale mec avait une bombe! Il voulait nous faire exploser... »

Randall à ces mots se tourna en la direction de son collègue improvisé puis se leva en pointant son révolter en sa direction et ria grassement.

« Désolé, mais tu en sais trop... »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 532
POINTS : 100
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Sam 28 Déc 2013 - 21:11
    Voyant mon "coéquipier" qui avait faillit s'étaler au sol, j'avais fait preuve de prudence en évitant une flaque louche au sol. Non mais je n.allait pas faire exprès de mettre le pied dans se truc et risquer de tomber, j'étais pas masochiste! L'idée e me cogner la tête ne m'était donc pas très attrayant. Et puis je n'avais pas envie d'avoir l'air stupide comme l'autre homme qui avait faillit tomber. Il fallait toujours regarder où on met les pieds! Et puis ne pas mettre les doigts dans des trucs dégoutants au sol... mais bon, il fallait croire qu'on avait pas tous les mêmes idées à propos des trucs gluants au sol... Peut-être juste pas la même culture... et époque... Quoiqu'il en soit, je n'aurai jamais mit mon doigt là-dedans. On venait d'être au milieu d'une fusillade, ça pouvait pas être autre chose que du sang... peut-être qu'il travaillait l'effet dramatique? Un truc comme ça?

    Nous suivîmes les traces de sang, ou plutôt je suivis l'homme qui suivait les traces de sang. Bon je les suivais un peu, mais j'essayai plus de pas marcher dedans en fait. bah quoi? je voulais pas salir mes chaussures! je les aimais bien et je sais pas si j'aurai pu les nettoyer ensuite... Au bout de la piste ensanglanté, il y avait l'italien. Oui celui que nous étions là pour tuer, qui d'autre? Les autres n'étaient plus très en état de se déplacer... parce que les morts, ça bouge pas!

    Sinon j,aimais bien la pièce où nous trouvâmes l'homme, ça me rappelait bien des souvenirs. Je regardais des représentations de ma sublime personne en me disant que ça ne me rendait pas vraiment gloire... c'était quoi cette affreuse barbe toute crasseuse? Je me demandais ce que je pouvais avoir l'air avec une barbe? Ah ouais sinon Y,a Randall qui voulait faire causette avec sa proie avant de finalement lui tirer trois balles en pleine tête... Il avait si peur d'avoir mal visé? parce que une seule aurait suffit en fait! Ensuite il essaya de déshabiller le cadavre... heu quoi?! Et bien on avait tous de différentes attirances et ça ne me concernait pas vraiment... Oh non en fait il vérifiait un truc! Le type avait une bombe... Ça devait être pour ça qu'il fallait le descendre...

    Ce travail finit, je savais qu'il était temps de finir avec d'autres corvées... Je levai le révolver pour le pointer sur l'homme... qui me pointait aussi de son arme. Je le savais! Maintenant que je l,avais aidé, il voulait se débarrasser de moi sans plus de cérémonie! En même temps, moi je voulait le tuer voler quelques trucs et décamper... donc je suppose qu'on était quitte? Nous restâmes un moment face à face, notre arme pointé sur l'autre. C'était super classe et tout, mais ça menait pas très loin par contre.


    - C'est gentil de me remercier en voulant me mettre une balle dans la tête... Je te supplierai pas et je sais que toi non plus... Parce que ce n'est pas notre genre, on est au dessus de ça. Nous ne sommes pas comme le petit peuple, nous ne rampons pas...


    Je baissai mon arme. pas que je croyais qu'il hésiterait à tirer sur quelqu'un ne le menaçant pas. Non, je savais que ça ne le dérangeait pas au contraire. Je ne sais pas pourquoi je faisais ça... peut-être parce qu'en fait je n,avais pas envie de tuer un allié potentiel? Il me ressemblait plus que personne d'autre. Il n,avait pas grand chose à faire des autres, il n'avait pas peur de se salir les mains pour réussir ce qu'il entreprenait... mensonge manipulation... Ouais, je l'aimais bien ce jeune. je n,avais pas envie de tuer un de mes semblable.. Nous pourrions sans doute accomplir de grandes choses ensemble!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Dim 29 Déc 2013 - 23:15

Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood
Hadès D. Alexander & Randall Boggs



Contre toute attente, l'homme avec qui il avait faire affaire avait lui aussi pointé son arme vers lui. Peut-être n'était-il pas aussi crétin qu'il ne l'avait imaginé? Il aurait dû prendre plus de précaution... Il aurait dû le laisser crevé... Quoique en même temps, il lui avait sauvé la vie de retour... Ils restèrent pendant un bon moment, les deux silencieux, se regardant dans les yeux et en attendant que l'autre baisse son arme. Randy n'avait aucunement l'intention de baissé son arme et il attendait que le bras de l'autre homme faiblisse pour lui tirer une balle dans la tête. Il savait que l'homme n'utilisait pas souvent de fusil, voir jamais, car sa posture laissait à désirer et son bras semblait beaucoup moins endurant que le sien. Il semblait le voir commencer à trembler à force de rester tendu dans le vide. L'homme sourit lorsqu'il entendit l'autre ouvrir la bouche pour le résonner. Avait-il peur? Savait-il qu'il risquait de perdre au jeu de Randy qui était entraîné pour tuer contrairement à lui, un simple homme qui passait au mauvais endroit au mauvais moment? Il ria grassement en sifflant entre ses dents.

« Te remercier? Je n'ai pas à te remercier. Nous sommes égaux. Je n'ai fais que te couvrir, car je n'avais pas envie de me faire tout ses hommes... Si tu ne voulais pas mourir ce soir, tu n'avais qu'à me laisser mourir quand j'ai baissé ma garde. »

L'ancien caméléon fit un sourire narquois en tenant toujours son arme dans les airs. Il remit ses mains en position pour tirer et commença à faire pression sur la gâchette alors qu'un idée plutôt intéressante lui passa par l'esprit. Il enleva son doigt, mais garda toujours son fusil en sa direction, restant silencieux pendant un instant puis décida de glisser son revolver dans son pantalon.

« Tu as bien dis ''nous''? ''nous'' ne rampons pas? Qui es-tu pour être si sûr de toi? » Demanda-t-il pour tâter le terrain.

Il regarda autour de lui, sûr que l'homme n'allait pas le tirer, puis ses yeux verts tombèrent sur des écriteaux. Ils se trouvaient dans la salle d'exposition de vases Grecs et il cru lire sur une pancarte le prénom d'Hadès, dieu des enfers. Randall glissa doucement sa main vers son jean pour reprendre son fusil en se disant qu'il se trouvait devant un fou, mais son regard s'arrêta ensuite sur le mot Pégase et il pensa immédiatement au meilleur ami de sa colocataire qu'elle appelait affectueusement Peg alors qu'il s'était présenté sous le nom de Ryan.

« Hadès..? Ce ne serait pas Grec par tout hasard..? » Randy enleva son oreillette pour la déposer au sol et lui donna un coup de poing pour la casser. « Je crois que toi et moi nous allons former une très bonne équipe... »

Quoi de mieux que d'un dieu à ses côtés..? Le dieu des ténèbres... De la mort... Il savait faire du feu aussi, non? Il avait bien cru apercevoir un homme prendre en feu plus tôt? Maintenant, il ne restait qu'à faire sa petite enquête pour comprendre pourquoi un dieu était désormais avec les mortels...

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 532
POINTS : 100
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  Dim 29 Déc 2013 - 23:57

    Ouais j'aurai pu le laissez mourir, mais ensuite? Aurai-je vraiment eut de meilleures chances de m'en sortir? je ne pouvais m'empêcher d'en douter. parce qu'ensuite, peut-être que ce serait moi qui me serait fait descendre? J'avais l'impression que peu importe ce que j'aurai fait, j'aurai été dans une mauvaise situation quand même à la fin de la soirée... je connaissais ma chance... assez pour savoir que je n'en avais tout simplement pas. la preuve, je manquais mon arrêt de bus et je me retrouvais entrainer dans une histoire de terroriste... Y,a vraiment qu'à moi que ça peut arriver!

    Après un moment, L'autre sembla déstabilise par mes paroles. J'avais peut-être réussis à l'ébranler? C'était le moment pour le descendre! Non en fait je blague, je ne voulait pas éliminer mon allié potentiel. parce que j'aimais bien le cran de cet homme. ce n'était pas n'importe qui qui pouvait abattre un homme comme ça en le regardant dans les yeux. si j'avais un ami, je voudrais qu'il soit comme lui... mais les amis, c'est trop de travail, donc je n'en voulait pas. m'inquiéter et tout ça, ce n'était pas pour moi... ni pour lui. Il me demanda qui j'étais vraiment... je souris narquoisement... la réponse était dans cette salle le jeune! mais je n'eus pas à lui dire. je savais que son regard avait dérivé jusqu'à la bonne place lorsqu'il me demanda si je n'étais pas grecque.


    - Grecque pur souche... je ne suis pas d'ici, comme tu te doutes. J'ai un peu changé aussi... mais ce n'est pas le temps d'en parler. Partons avant que la police n'arrive.

    Je partis, sans me retourner. je savais qu'il n'y avait plus de risques... Et puis il valait mieux que je ne me fasse pas arrêter, sinon j'étais dans de sales draps... Et puis je n'avais pas envie de faire de la prison... ou des travaux communautaires... J,aurai bien aimé discuter et tout avec le jeune homme, mais ce n'était pas vraiment le bon moment... et puis au fond de moi, j'avais l'impression que je le reverrai. je ne savais pas quand, ni où, mais nous devions travailler ensemble d'une façon ou d'une autre! j'avais aussi une drôle d'impression... que ma vie allait changer.

    Je sortis rapidement du musé, prenant la direction de mon logis. je ne savais pas que bientôt, je devrais le quitter pour sauver ma peau... car il y avait bien quelqu'un que j,aurai du tuer ce soir et que j,avais laissé vivre... mais ce n'était pas Randall...

Rp fini... pour l'instant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Aussi incroyable qu'un film d'Hollywood [PV Doune :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hollywood et Bollywood ensemble contre le piratage.
» Aimez vous aussi les vieux film Disney ?
» QUELQU'UN A ENTENDU PARLER DU FILM HITLER A HOLLYWOOD
» DaubeBZ le film, un topic pour dire du mal de Hollywood
» L'avant-première à Hollywood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-