Partagez | 
 

 « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]  Sam 14 Déc 2013 - 22:31


    « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. »



    "Sven?..."

    Toujours pas. Mais où est-ce qu'il peut bien être? Il doit être perdu quelque part ici mais où que j'aille, je ne vois pas la moindre trace d'un renne. Encore moins celle de mon meilleur ami. Il faut dire aussi que je ne sais pas moi-même où je me trouve. Malgré tous les lieux d'Arendelle et ses alentours où j'étais allé, cet endroit ne ressemblait à rien de ma connaissance. Même les gens étaient différents et me regardaient d'un air étrange. J'avais dû me perdre durant la nuit... Peut-être que ma famille... Non, ils n'avaient pas de raison de faire ça. Hans était partit. Elsa ne me déteste pas assez pour m'exiler je crois. Et Anna... Je rêve juste de la retrouver.
    Ca doit faire des heures que je cherche Sven. Mais il n'est nulle part. Je me retourne pour voir les traces que j'ai laissé dans la neige mais le mauvais temps les a déjà recouverte. Sven ne me retrouvera jamais même s'il essaye. Il va paniquer s'il est tout seul ici. Il connait personne, à part moi il a personne, et à part lui... j'ai presque personne. Il faut que je continues les recherches, tant pis s'il fait froid et que je suis frigorifié à force d'errer dehors. Il a pu s'écouler plus d'une dizaine d'heures depuis que je suis ici. Il fera bientôt nuit, je peux pas le laisser tout seul dehors toute une nuit. Pas Sven, pas mon meilleur ami.

    "SVEN!"

    Pas la moindre réponse nulle part. Et je commence à être tellement fatigué que je vois flou. Ma respiration qui forme un nuage de froid à chaque expiration n'aide vraiment pas. Il faut que je retrouve Sven. Je veux pas le perdre. C'est mon seul ami. Il faut que je le retrouve. Je jure que je le retrouverais. J'abandonnerais pas, je te retrouverais. On trouvera un moyen de rentrer à la maison ensemble. Il faut juste que je le retrouve.
    Je commence à lutter de plus en plus contre le froid et la fatigue. Mais rien n'y fait, plus j'avance, plus je titube jusqu'à m'appuyer contre un mur proche. J'avance encore, je fais de mon mieux, mais j'en peux plus. Mes nerfs lâchent, mes jambes aussi. Je me fige alors, croisant mes bras contre ma poitrine pour limiter la sensation de froid glacial qui m'envahit. Il faut que je le retrouve, mais j'y arrive pas...

    "Sven..."

    ************

    Un bip se répète à un rythme régulier, et soudain s'accélère. J'ai peur, je sais pas où je suis, et j'ai un tube en plastique qui relie mon bras à je ne sais trop quoi. Qu'est-ce qu'ils m'injectent ici? Qu'est-ce qu'il se passe? Où je suis? Où est Sven? Il faut que je parte, que je m'en aille loin d'ici, mais quelqu'un entre dans la pièce, deux personne en fait. Les deux portent du blanc et me regardent d'un air sérieux, presque inquiets. Est-ce que je les connais? Ils n'ont pas l'air familiers. Pourtant ils s'adressent à moi comme si j'étais un habitué des lieux. Mais quel lieu au juste?
    Peu importe. Mon regard oscille entre la machine qui continue ses bip froids et parfaitement réguliers, le tube plastique qui me lie à un objet inconnu, et les regards interloqués des visiteurs. Je suis trop terrifié par ce qu'il m'arrive pour répondre correctement à leurs politesse. Le mieux que je puisse faire, c'est m'asseoir au fond du lit où je me trouve en crispant mes mains sur les côtés du matelas. Je suis rapidement repris par la femme qui insiste pour que je me recouche avant que l'homme ne la retienne en expliquant que... j'avais subit un choc. Ils se tournent, font quelques messes basses tandis que je regarde encore une fois d'un air inquiet le bout de plastique pendant à mon bras.
    Soudain, ils se retournent, l'homme prend un air plus tendre et essaye même de sourire. Moi j'en suis bien incapable, tout comme la femme qui porte une main à sa bouche en fronçant les sourcils d'inquiétude. L'inconnu pose alors quelques questions, des évidences, mon nom, si j'ai une famille, d'où je viens, pourquoi j'étais dehors.
    Tout ce que je suis capable de bégayer c'est mon prénom. C'est un début. L'homme se présente alors comme étant médecin et explique que j'étais dans le coma. Ça ne m'est jamais arrivé. Pas que je sache en tout cas. Apparemment j'ai passé trois jours ici, sans que personne ne signale ma disparition. Visiblement ils sont étonnés que personne ne se soit manifesté, ce qui m'amène à dire qu'il m'arrive souvent de m'éclipser plusieurs jours, c'est même mon quotidien. Mais peu importe, ils insistent pour que je leur explique la situation.
    Je leur raconte alors les grandes lignes aussi bien que je m'en souviens. Et tout au long de mon récit, ils semblent un peu plus choqués. C'est quand j'ai terminé mon histoire, ils se tournent de nouveau vers le mur et parlent à voix basse. On dirait que quelque chose les préoccupe, pourtant j'ai rien dit de mal, c'est la vérité.

    J'ai rien fait de mal...

    Apparemment, je serais amnésique. Enfin c'est ce que le médecin m'a expliqué. Et tout ce que je raconte serait un entremêlement de ma vraie vie et d'un rêve ou quelque chose comme ça qui se serait produit pendant mon coma. Ca signifie que tout ce que j'ai cru vrai... est faux. Sven, Anna, Arendelle... Rien n'existe?
    La seule chose qui semble vraie, c'est l'homme qui m'a trouvé. Le médecin a dit que c'est lui qui m'avait ramené ici et qu'il pouvait le faire venir si je voulais. Alors j'ai aquiescé et je les ai regardé sortir de la chambre en attendant une autre visite...



Dernière édition par Kristoff Bjorgman le Ven 3 Jan 2014 - 13:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 555
POINTS : 120
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]  Dim 15 Déc 2013 - 3:07
    Je trébuchai sur un type coucher sur le sol.
    Comment ce n'était pas assez précis? Vous préférez: "Je trébuchai sur un crétin faisant un somme dans la neige à New-York près d'un hôpital"? Parce que d'une manière ou d'une autre ça voulait dire la même chose pour moi... À cause de cet homme, je m'étais vautrer dans la neige. Et puis pas qu'un peu... j'avais eut de cette horrible matière un peu partout sur le visage sous mon manteau... ça avait l,air bien jolie comme ça la neige, mais tombé dedans était une très mauvaise idée... parce que justement ça s'infiltrait partout et c'était de l'eau gelée, donc c'était très froid. Je détestais le froid. Le froid... ça étouffait les petites flammes... C'était un meurtrier... Ne me dites pas que le feu fait plus de victime même si probablement vrai! À Londres il faisait aussi froid à cet époque de l'année, mais pas autant et avec moins de neige.

    Sauf que je n'étais pas à Londres, mais à New-York... Pourquoi? Parce que c'est pas de vos oignons! Bon d,accord, je vais le dire... Après ma rencontre avec un certain Randall, un homme qui avait pour travail particulier de descendre des gens, j'ai du quitter le pays... J'avoue que je manque de précision... Donc précisément, le gars, il tue d'autres gars... et peut-être même des femmes! Disons que la mort d'humains, ça ne me dérange pas vraiment, même que je dirai que ça ne me fait ni chaud, ni froid, sauf si j'avais quelque chose à y gagner ou à y perdre. Donc ensemble nous avons un peu fait un travail pour tuer un Italien avec une mallette... Sauf que des membres de la mafia ou de je ne sais quel groupe pas très sympa m'ont vu et donc j'ai du m'éloigner un temps... Non, ce n'est pas une fuite, c'est un repli stratégique!

    Bon, parlant de repli, je faisais quoi moi avec ce type par terre? Le laisser là était franchement ma première idée. Alors que je me relevai et enlevai la neige, je le fixai en réfléchissant... Si je l'aidai en ne le laissant pas crever là, peut-être que je pourrai en faire mon larbin? Peut-être qu'il pourrait m'être utile d'une manière ou d'une autre? S'il connaissait les environs? Quoique si ça avait été le cas, il aurait su que dormir dans un tas de neige, ce n'était pas l'idée du siècle! Le pauvre était sans doute un débile mental ou un truc du genre... Il serait facile de le contrôler si c'était le cas! Ça valait la peine de tenter quelque chose, car je n,avais pas grand chose à perdre à part un peu de temps. Et puis je n'avais pas grand chose à faire pour m'occuper ce jour-là.

    C'est donc ainsi que je décidai de trainer ce type jusqu'à l'hôpital afin qu'il soit pris en charge. J'aimais l'idée de laisser d'autres s'occuper de lui et me donner le mérite parce que c'était moi qui s'était donné la peine de l'emmener là... C'était eux qui allaient le nourrir, le soigner et veiller à son bien alors que moi j,aurai une grande part du mérite pour n'avoir presque rien fait! C'était pas mal comme idée. Je m'aimais lorsque j,avais des plans comme ça! Même si la plupart du temps ça tournait mal... mais bon, pas besoin de me le rappeler!

    Il s'avéra que cet imbécile faisait de l'hypothermie... normal à dormir au froid comme ça! Quelle idée aussi! Il resta trois jours dans le coma... Je passai de temps à autre pour avoir de ses nouvelles. pas que j,en avait vraiment envie, mais si je voulais un larbin, il fallait quand même faire quelques efforts. Donc au bout de trois jours, il émergea enfin! Non mais ce n'était pas trop tôt! je n,avais pas que ça à faire moi attendre après monsieur! Bon en fait si, mais chut! Je dus attendre que les médecins lui ait parlé avant que je puisse à mon tour le voir. Il me dire des trucs plutôt intéressant, comme son prénom, mais surtout qu'il avait un problème de mémoire. J'avoue que vu ma mésaventure avec un ancien poisson amnésique, j'eus un peu peur... C'est qu'elle oubliait si vite... Elle n'arrivait même pas à se souvenir que j'étais son kidnappeur! Mais dans le cas présent ce n'était pas la même chose heureusement, non les docs croyait qu'il délirait et s'était inventer un monde qu'il mêlait avec la réalité. moi ça m'indiquait surtout qu'il ne devait pas être du coin...

    J'entrai enfin dans sa chambre, allant m'installer à son chevet en prenant un air inquiet tel le superbe acteur que j'étais... Parce que pour être méchant il faut savoir manipuler et donc jouer la comédie!


    - Kristoff, Tu nous a fait une de ces peurs! Tu n'as pas pris tes médicament encore, hein? Et tu es reparti dans tes délires? Je sais que ce n'est pas facile, mais tu dois t'accrocher à la réalité mon vieux. Dis-moi... tu te rappelles qui je suis au moins cette fois?


    Cet air compatissant me donnait envie de vomir pour l'instant, mais il fallait ce qu'il fallait pour réussir à l'embobiner! Et puis ensuite, lorsque je l'aurai accroché, je pourrai redevenir un peu plus moi... mais pour l'instant j'allai même lui chercher un verre d'eau pour ajouter à mon jeu et lui donnai du chocolat que j'avais voler à quelqu'un qui dormait à l'étage du dessous... Pour l'instant je trouvais que je n,avais pas eut trop d'effort à fournir, et c'était pluton bien comme ça!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]  Sam 21 Déc 2013 - 13:56


    « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. »



    Mais...

    Qui c'est?

    Visiblement, je le connais. L'ennui, c'est qu'il ne me rappelle personne. Ca ne peut même pas être mon père, je ne me rappelle pas de mes parents. Mais il a quand même l'air plus vieux que moi. Et inquiet aussi. Très inquiet. Donc ça doit être quelqu'un de proche. Au moins un ami ou un parent. Et dire que je pensais n'avoir inquiété que Sven. Peut-être Anna, même si on ne se connaissait que depuis quelques jours.
    De toutes façons j'ai rêvé tout ça. Rien n'est vrai à part... ce type. Et mes médicaments. Je regarde une fois de plus le cathéter - je crois que le médecin a appelé ça comme ça - qui relie mon bras à une poche en plastique, fronçant un peu plus les sourcils à l'idée que c'est peut-être relié à ma vie d'une façon ou d'une autre. Visiblement, l'inconnu est quelqu'un qui m'apprécie dans une certaine mesure. Il m'a même ramené du chocolat. L'ennui c'est que toute la situation a plutôt tendance à m'écoeurer. Je pose donc tout ça sur une tablette à proximité en gardant les yeux baissés vers les draps dans lesquels je suis. Ca devait vraiment être grave pour que je sois alité dans un lieu pareil.

    "Merci... Mais j'ai pas très faim..."

    Les politesses, c'est fait. Maintenant son nom. Sven dans mon rêve était un renne. Sauf que cet individu face à moi est humain. Je ne me rappelle pas avoir eu le moindre proche humain avant Anna. Alors la question est de savoir... Qui il est. Tout simplement. On en revient encore au même problème.
    Je ne me rappelle pas de ma propre vie, juste de ce rêve étrange qui me semblait tellement vrai. Mais è suis resté dans le coma plusieurs jours, alors ça tendrait à expliquer pourquoi j'ai fait un rêve aussi long. Mes souvenirs sont donc faux. En fait, je n'ai pas de souvenirs. Juste... Un reste de subconscient. Ça va m'être très utile je sens, au moins autant que la visite de cet inconnu.

    "Euh... Et vous... Tu... On se connaît depuis longtemps?..."

    J'aimerais bien me raccrocher à la réalité et arrêter ces "délires" comme il les appelle. Mais c'est comme si je n'avais plus rien pour me rattacher. Je suis perdu aussi bien physiquement que psychologiquement. En plus j'utilise des mots auxquels je penserais même pas normalement. Je dois vraiment avoir eu un accident monumental.

    Eh... C'est vrai ça!

    J'ai même pas demandé ce qu'il m'était arrivé. Le médecin a juste dit qu'on m'avait retrouvé inconscient mais avant tout ça, qu'est-ce qui avait bien pu m'arriver? Si ça se trouve, quelqu'un a voulu me tuer. Non... A quoi ça servirait? Je suis pas important, je vends juste de la glace. Ah... Ah non c'est vrai... C'était dans mon rêve ça. J'imagine que je suis juste tombé. Et avec le froid ou la fatigue... Peut-être même que je me suis cogné.
    Je me frotte la tête, passant une main dans mes cheveux. Rien. Pas de bosse ou de bandage, aucun point qui fait mal, tout est normal. En fait, à part des courbatures et quelques muscles endoloris par ces quelques jours de coma, je vais plutôt bien.

    "En fait je me rappelle pas de toi... Ni de ton nom..."

    Je baisse les yeux, assis en tailleur dans mon lit d'hôpital, un peu honteux de ne pas me souvenir de lui alors qu'il semble être un ami ou un proche. Et même un habitué de mes dérives mémorielles. Je m'en veux un peu d'infliger ça aux gens que j'aime. Parce que je suppose que s'il s'inquiète pour moi c'est qu'on est en de bons termes. Ça doit être un ami, peut-être le meilleur ou même le seul que j'ai.

    Ah non, ça c'était Sven...



Dernière édition par Kristoff Bjorgman le Ven 3 Jan 2014 - 13:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 555
POINTS : 120
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]  Sam 28 Déc 2013 - 16:13
    Je devais tout faire pour garder mon faux air inquiet. Parce que non, en réalité, je n'étais pas inquiet du tout... La seul personne pour qui j'avais pu être déjà inquiet, c'était moi! Il n'y avait jamais eut quelqu'un de plus important pour moi, que moi-même! Bah quoi? J'étais un dieu avec des pouvoir, comment ne pas m'aimer? Bon, je sais que wonderboy et sa clique ne m'aiment pas, mais en même temps j'ai quand même essayé de les tuer et des petits trucs comme ça, donc ça ne compte pas vraiment.

    Lorsqu'il repoussa mes chocolats que j'avais spécialement volés pour lui, je fis mine d'être déçu, parce que c'est ce que les humains font en même temps, si je tenais à lui, je suppose que je n,aurai pas aimé qu'il ne veule même pas daigner en manger un... Quel ingrat! Non non, ne me dites pas qu'il est malade et qu'il sort du coma! C'était un type tout droit sortie du bois, je sais pas... J'observai les humains depuis que j'étais là et il n'était pas comme les autres. pas dans le sens qu'il était exceptionnel, ce n'était qu'un humain après tout... mais je veux dire qu'il semblait décalé... un peu à la manière de cervelle de moineau. Sauf que lui, il n'était pas une saloperie de cheval ailé. Était-il un fou de l,endroit, ou venait-il d'ailleurs? Bon en fait je m'en foutais un peu. Pour moi, il ne devenait d'un jouet, de la pâte à modeler... Bah quoi? je n,avais toujours pas retrouvé Pain ou panique, il me fallait bien un sous-fifre pour les remplacer, car je n,avais pas l'impression de les revoir de sitôt.

    Je feignis une déception magistrale lorsqu'il me dit ne pas se rappeler de moi. C'était amusant parce qu,en fait, c'était normal parce que nous ne nous étions jamais rencontré avant! je me demandais jusqu'où je pourrais le mener en bateau. Je m'assis en me prenant le visage entre les mains.


    - Kristoff... qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi? Tu n'arrive même pas à te souvenir de ton vieil ami et patron Hadès? je sais que ce n'est pas ta faute, que tu es malade... mais tu te rend compte au moins de tout ce que tu me fait subir? Je prends soin de toi et toi tu te sauve pour aller faire la sieste dans la neige?


    Je m'amusais bien à regarder ses réactions. je sais, ce n'était pas gentil de lui faire tout ça, mais c'était ma nature de jouer avec les gens, de les manipuler et ce genre de trucs... Je me levai, changeant de sujet:


    - Et puis tu dois te nourrir! je vais aller de chercher quelque chose d'autre à manger! je crois qu'il y a des petits plats de salade de fruits avec pleins d'ananas! Et je sais à quel point tu adore les ananas!

    J'allai donc lui chercher ça, déposant le petit plat devant lui tout en l'encourageant à manger. J'espérai bien que tous mes efforts n'allaient pas servir à rien! Je lui expliquai aussi qu'il devait manger sinon ils ne le laisseraient pas sortir de l'hôpital. Bah quoi? c'était vrai en plus! ne discuter pas quand je dis la vérité, ça m'arrive parfois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]  Lun 30 Déc 2013 - 23:17


    « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. »



    "Je suis désolé..."

    C'est tout ce que je peux sortir. Je ne me souviens de rien et je m'en veux de causer autant de souci à quelqu'un qui semble tenir à moi. Du coup le mieux à faire était encore de m'excuser et de garder les yeux baissés jusqu'à ce qu'il sorte. Il revient peu après en apportant... Quelque chose. Mais je me dois quand même de lui dire merci pour l'effort, c'est la moindre des choses.

    Mais c'est quoi ça?...

    D'après ce qu'il a dit, c'est de l'ananas. Je n'ai pas le souvenir d'en avoir déjà mangé à Arendelle. Ah oui, c'est vrai, il faut que j'arrête d'y penser. Tout ça ça n'existe pas. Mais les ananas oui... Et ça semblait protégé par un film plastique. Mais pourquoi ils protégeaient leurs fruits ici?
    Je retire donc l'espèce d'emballage qui se trouve être plus facile à retirer que je le croyais. En fait c'est simple de se protéger ici! Tout ce qu'il fallait c'était du plastique mou. Et c'est pas si mauvais l'ananas, je regrette pas d'avoir laissé de côté le chocolat finalement. Mais ça ne m'empêche pas de continuer à réfléchir à la situation. Arendelle c'est finit, ça j'ai compris. Mais Hadès... Ce nom ne me disait rien. En plus il a dit être mon ami et mon patron. Le seul travail dont je me rappelle c'est vendeur de pain de glace. Et de ce que j'ai vu, cet endroit est loin des lacs de glace que je connais. Ça vient donc de mon rêve ça aussi.

    Comme tout le reste...

    Je pose la barquette vide sur une table non loin du lit et je relève les yeux vers ce Hadès en essayant de retrouvant quelque chose de connu dans ses traits. Mais rien. Alors je baisse les yeux, un peu gêné de ne pas me souvenir de lui alors qu'il se fait autant de souci pour moi. J'aimerais pouvoir en faire autant mais c'est à peine si je me souviens de son nom.

    "C'est gentil... Et encore désolé de t'avoir inquiété... Hadès..."

    Même en le prononçant ça ne me rappelait rien en particulier. Le seul prénom que j'avais envie de prononcer pour le moment, c'était celui d'Anna. Mais visiblement ça aussi ça n'avait été qu'un rêve. Sven aussi. Ça me ressemble bien de rêver d'animaux comme ça. Et d'une fille...

    "Dis... Je fais quoi au juste dans la vie?... Je me souviens de rien... Enfin, si, je me souviens d'un tas de choses mais les médecins ont dit que c'était... euh... comment ils ont appelé ça... Un délire! Voilà! Apparemment je délire..."

    Ca fait mal rien que de le dire. Moi? Délirer? C'est... C'est trop étrange. Je ne me croyais pas si fou que ça pourtant. Je ne me croyais pas fou du tout! Et voilà que je ne me rappelais même plus d'un ami. C'est peut-être le seul que j'ai d'ailleurs, comme Sven dans mon rêve. C'est horrible. Je m'en veux tellement. Sans parler de ma fiancée, si j'en ai une. Dans mon rêve, un peu, enfin il y avait Anna... C'était tout comme. Ici, je n'ai pas la moindre idée de qui je suis, ou de qui je connais...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 555
POINTS : 120
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]  Dim 5 Jan 2014 - 2:18
    Il me croyait? Vraiment? C'était évidement bien, mais c'est que voyez-vous, je n'ai pas l'habitude que mes plans fonctionnent. Tout finissait par foirer lamentablement... même si je passai des heures et des heures à me préparer et bien rien ne marchait! Ça avait donc quelque chose de perturbant que quelque chose sans grande réflexion semble aller exactement dans le sens qu je voulais. C'était comme si toute l'injustice que je vivais depuis si longtemps avait enfin laisser sa place à un peu de chance. D'un autre côté, je ne pouvais m'empêcher de me méfier de tout ça... car combien de fois tout semblait ne pas trop mal aller et puis je me prenais un coup en plein visage? De façon symbolique bien sur... quoique de façon littérale aussi en fait.

    Je le regardais manger avec une bienveillance plutôt convaincante. C'était une expression difficile à imiter, car j'étais du genre à me foutre des gens. Pas seulement du genre, je n'avais vraiment rien à faire des humains et de ce qui pouvait leur arriver. Qu'ils rampent à mes pieds, c'est tout ce qu'ils méritaient! Alors qu'il terminait ses ananas, je me dis que j'aurai aussi du en prendre un plat pour moi, parce que ça avait l'air plutôt bon. Une autre ois... j'avais un plan pas très planifié à exécuter avant de penser à mon estomac qui n'était pas si vide. Le blond s'excusa de nouveau. je le laissai faire, parce que je n'étais pas pour lui répondre qu'en fait je m'en foutait! je lui souris tristement, jusqu'à ce qu'il me demande ce qu'il faisait dans la vie... Je dus faire attention afin de ne pas démontrer que je n,en savais rien et que je n,avais pas vraiment pensé à ce détail. C'était donc là que mon plan s’effondrait? Non, hors de question! je répondis donc ce qui me vint et ce qui m'amusait le plus:


    - Tu es escorte. Je te trouve des contrats où tu dois jouer le rôle d'accompagnateur pour de jeunes femmes. Ah et tu danse aussi pour arrondir tes fins de mois. Le problème c'est que quand tu pars dans tes délire, nous perdons de l'argent... les femmes ne veulent pas payer pour un gars qui part soudainement à la recherche de je ne sais plus trop qui, qui n'existe même pas...

    Pas mal, je crois que je pouvais dire que le plan n'était pas encore à l'eau... Mais arriverai-je à lui faire gober ça? Je l'espérais bien, parce que j'avais l'impression que ça serait vraiment très intéressant comme situation. J'étais en train d'inventer une vie à ce jeune homme... et je pourrais tout contrôler! j'aurai enfin mon sous-fifre que je pourrai utiliser pour me venger de Pégase... Une nouvelle idée germant dans mon esprit, je pris un air taquin:

    - Oh tu n'aurais pas envie de voir ta fiancée? Elle ne doit pas être loin en train d'attendre le feu vert pour te voir! La pauvre, c,est elle qui m'a dit qu'elle ne te trouvait pas! C,est comme ça que j'ai su que je devais partir à ta recherche. Attends, je vais la trouver!

    Je ne lui laissai pas le temps de répondre et je sorti de la chambre pour aller LA trouver. Non pas sa vraie fiancée, mais celle que je lui avais choisi. C'était une femme qui venais consulté son psychiatre de temps à autre. Je l'avais croisée le premier jour. J'avais cru comprendre qu'elle soufrait d'une grande dépendance affective, un truc comme ça. En plein ce qu'il me fallait! Par chance, elle attendait pour sa consultation, quelle chance! bon en même temps, je crois qu'elle passait sa vie en consultation... ou à attendre la prochaine.
    Je lui fis un peu de charme avant de lui expliquer ce qui m'amenait là. Elle fut très enthousiaste à l'idée de s'inventer une vie avec un beau jeune homme qui serait en quelque sorte obligé d'être son fiancé. Je lui expliquai L'état de Kristoff et ce que j'avais déjà inventé avant de l'emmener avec moi. Le seul truc que j,avais oublié c'était de demander des information sur la femme, comme son prénom... Mais bon ça n'était pas le plus important à mes yeux. Une fois dans la chambre, je souris à mon "protégé":


    - Regarde qui j'ai réussis à dénicher! Tu te rappelle de ta douce, j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]  Dim 23 Fév 2014 - 16:41


    « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. »



    Mais de quoi il parle?...

    Escort... Je ne connais pas ce mot. Et je ne vois pas à quoi ça aurait pu servir à Arendelle. Mais Arendelle n'existe pas d'après les médecins. Ici ça doit être utile d'être... escort ou je-ne-sais-quoi. Et danseur avec ça. La réalité est tellement étrange. Les gens payent pour de la compagnie. Moi je me débrouille très bien tout seul. Enfin je crois.

    Peut-être pas au final...

    Hadès a dit que j'étais fiancé. Je n'en avais aucun souvenir. Mais comme je ne me souviens de rien d'autre, ça ne m'étonne pas vraiment. Cela dit, je me croyais trop... réservé pour être déjà fiancé à quelqu'un. Et puis, je ne suis pas si vieux que ça. Alors ça semble un peu précipité. On n'épouse pas quelqu'un que l'on vient de rencontrer. Alors, je suppose que je connais cette fille depuis longtemps. Ca explique qu'elle se soit jetée dans mes bras en entrant dans la chambre. Elle m'étouffe presque mais... au moins quelqu'un s'est inquiéter pour moi. Je suppose que je devrais en être heureux. Ce n'est pas la personne que j'espérais voir quand la porte de la chambre s'est ouverte, mais je suis idiot d'avoir imaginé mieux que ça. J'aurais voulu que ce soit Anna qui franchisse cette porte, au moins pour retrouver un visage familier après tous ces événements.  Surtout celui-ci.
    Elle a dit qu'elle s'appelait Priscilla et qu'elle m'aimait. Apparemment moi aussi, même si je ne sais pas vraiment quoi penser ni quoi faire à ce moment. Elle n'a pas l'air méchante, c'est vrai. Et je suppose que quand on la connaît, elle a de grandes qualités. Sinon je ne serais pas fiancé avec elle. Et puis je ne vois pas pourquoi mon meilleur ami me mentirait sur une chose pareille.
    Je passe mes bras autour de ma fiancée, oubliant la douleur et les courbatures qui me harcèlent depuis mon réveil. Je ne sais pas vraiment si j'apprécies ce contact ou pas, et les picotements de mes muscles n'aident pas vraiment à savoir ce que je pense de tout ça. Je voulais retrouver Sven et Anna, et j'ai retrouvé Hadès et Priscilla.

    Je suis perdu...

    "Ah oui... Ma... euh... douce..."

    Priscilla ne me lâche plus. Ce qui est UN PEU oppressant. Je peux comprendre qu'elle se soit inquiétée, mais là c'est moi qui m'inquiète, et pour ma vie. Je l'écarte gentiment de moi le temps de reprendre mon souffle et de m'assurer que je n'ai pas un os cassé en plus du reste. Nerveusement, je passe la main dans ma nuque, le regard hésitant entre Hadès et Priscilla. Aucun d'eux ne me rappelle qui ou quoi que ce soit. Ce sont des étrangers pour moi à cet instant. Mais ce sont aussi les seules personnes que j'ai, alors je ne m'en plains pas. Les choses pourraient être pires.

    "Merci pour tout, Hadès. Vraiment. Je sais pas quoi dire de plus... Je te dois la vie je pense..."

    Enfin si c'est mon ami, c'est normal. Des amis, ça s'entraide. Mais je n'étais pas sûr de pouvoir lui rendre la pareille un jour. J'aimerais bien! Mais ça risque d'être difficile à ce stade...

    Le lendemain, je sortais de l'hôpital, toujours accompagné de Priscilla qui semble ne pas m'avoir vu depuis des mois. Tout ça c'est un peu bizarre, mais c'est ma vie. Je crois...



[HJ: C'est court mais je pense qu'on peut dire que c'est finit. \o/]
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]  
Revenir en haut Aller en bas
 

« L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. » [PV Hadès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» " - Mis à part ça, tu fais autre chose dans la vie ? "
» Je veux vivre autre chose que cette vie } Chelsea
» BELLE (+) Je veux vivre autre chose que cette vie.
» M. Gaillard prône autre chose que le consensus actuel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-