Partagez | 
 

 Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleak mercenary with a warm heart
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1091
POINTS : 99
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Ven 3 Jan 2014 - 1:49

 

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne


Helga était dans la salle d'entraînement. Elle était en pleine simulation, simulation qui fut interrompue par un homme. Helga leva les yeux au ciel, sachant très bien pourquoi on l'interrompait. C'était Sam. Il était le gérant de son équipe et surtout de leur quartier général. Il gérait les clients et donc les missions, ainsi que l'équipement adéquate pour chaque mission. Il avait pour ordre d'interrompre les entraînements, les repos, bref toute activité lorsqu'une mission arrivée. Après tout, l'équipe d'Helga était connue dans la profession pour être une des plus performante, discrète, rapide, bref une des plus efficace. Helga tenait à perpétuer leur réputation.

« C'est quoi cette fois-ci ?

-Copies de dossiers, Chef. »


Il lui expliqua alors rapidement la mission et lui indiqua que le dossier était dans son bureau.

« Bien, va me chercher Léon, notre caméléon. Je le veux dans mon bureau, dans dix minutes précises. Et prépare-nous le jet et les armes. Je veux être prête à partir dans quinze minutes.

-Bien Chef ! »


Il partit à la recherche de l'ancien caméléon, tandis qu'Helga rejoignait le vestiaire pour une douche rapide, avant de regagner son bureau. Bien évidemment, Sam ignorait que Randall était un véritable caméléon du même monde qu'Helga. C'était seulement son nom de code, qui servait surtout lors des missions. Cela servait à protéger l'identité de ses employés. C'était un contrôle pour leur sécurité. Cependant, la trentenaire ne pouvait pas tout contrôler. Ce qu'elle faisait, elle le faisait toujours pour la sécurité de son équipe. Elle s'en sentait responsable et sa plus grande peur était d'en perdre un, mais cela, elle le cachait au plus profond d'elle-même. Il en allait de même pour sa vie privée et celle de ses mercenaires. Il lui arrivait de surveiller celle de certains membres de son équipe, toujours par mesure de sécurité. Il y a quelques temps, ils étaient même partis en mission de sauvetage pour la femme d'un des membres. Les noms de code avait également une autre fonction pour les membres de l'équipe d'Helga. Cela leur servait de thermomètre, pour mesure l'humeur de leur chef. Pour nommer ses mercenaires, Helga utilisait soit le nom de code des missions soit le vrai nom. Cela variait selon ses humeurs. Pour l'heure, son humeur était plutôt bonne.

Une fois arrivée dans son bureau, Helga prit connaissance du dossier. Elle eut juste le temps de le lire, que déjà on toquait à sa porte. C'était Randall Boggs.

« Ah Randall ! Je t'en prie, assieds-toi »


Helga lui expliqua alors rapidement la mission, puis ils partirent pour l'embarquement où ils s'équipèrent sur le chemin. Ils décollèrent alors tous les deux pour l'Angleterre et plus exactement pour Londres. C'était là qu'Helga avait rencontré Randall pour la première fois. La mercenaire se souvenait comment elle avait connu l'ancien caméléon. Elle l'avait repéré dans les rues londoniennes, alors qu'elle se promenait après une mission fructueuse. Elle avait vu un potentiel de discrétion et de camouflage. C'était exactement ce qui manquait à son équipe. Helga avait ainsi vu une potentielle recrue pour son équipe de mercenaire. La trentenaire lui avait fait passer toute une batterie de tests pour finalement le prendre définitivement dans son équipe. Ce n'était que là, qu'elle lui avait expliqué qui elle était réellement, enfin dans ce monde, et ce qu'elle faisait vraiment. Helga avait également précisé en quoi consisterait le travail de Randall dans son équipe. Elle l'avait également passé au logiciel. Ce même logiciel qui permettait d'obtenir l'apparence des personnages Disney dans ce monde. C'était un de ses anciens collègues de la police qui l'avait crée. Il ignorait qu'il marchait vraiment, il l'avait crée plus par passion et distraction qu'autre chose. En quittant, la police, Helga avait gardé le logiciel. Elle y avait passé toute son équipe. Elle avait alors découvert que seul Randall venait de son monde. Les autres venaient tous de ce monde-ci. Ils étaient des humains, tout ce qu'il y a de plus normal, à quelques détails près.

Un sourire naquit sur ses lèvres au souvenir de cette rencontre, sourire qu'elle dissimula derrière sa main gantée en posant le coude sur la table, afin de soi-disant mieux voir le dossier. Helga ne l'avouerait peut-être jamais, mais Randall ou plutôt  Randy, c'est comme cela qu'elle l'appelait de temps en temps, était sa recrue préférée. C'était avec lui qu'elle partageait le plus de missions, qu'elle avait développé le plus d'affinité, surtout qu'il n'était rentré que récemment dans son équipe comparé aux autres. Elle avait tissé un lien particulier avec lui. A dire vrai, il était son chouchou, bien qu'elle essayait de se montrer impartiale. Peut-être le fait qu'elle savait qu'il venait de son monde, bien qu'elle pensait que lui l'ignorait. Elle le lui dirait peut-être un jour. Ou alors, c'était sa grande habileté à se fondre dans la masse, ou le fait qu'il était un des meilleurs. Peu importait la raison, Randall était son préféré et c'était peut-être pour cela qu'elle l'avait choisi pour partir avec elle, pour cette mission. C'était aussi pour ses capacités, Helga s'entourait rarement d'incompétent.

Ils arrivèrent enfin au lieu convenu et purent atterrir discrètement.

« On y est ! En piste, le caméléon ! »


Lorsqu'ils étaient tous les deux, Helga l'appelait quelques fois de cette façon, non pas en référence à son ancienne apparence, Helga était censée l'ignorer, mais à sa capacité à se fondre dans la masse. C'était surtout le signal. Randall entrait le premier et neutralisait les caméras. Grâce à sa discrétion et à son habilité naturelle à se camoufler, il entrait discrètement. Il lui arrivait également de savoir créer des diversions. Helga se chargeait pendant ce temps du guet, le temps de la manœuvre de Randall. Elle neutralisait quelques éventuels témoins au passage, certains de façon définitive... en maquillant ça, en suicide ou en mort accidentelle. En effet, dans cette mission, il s'agissait de ne pas éveiller les soupçons. Randall la faisait ensuite entrer et ensemble, ils se rendaient sur les lieux. Dans leur mission actuelle, il devait se rendre dans le bureau du PDG afin de copier tous les dossiers demandés pour la concurrence. Le PDG n'était pas tué, mais neutralisé d'une manière moins définitive. Une nouvelle fois, il ne fallait pas éveiller les soupçons de l'entreprise. Quand Helga eut fini, elle sortit du bureau et rejoignit Randall.

« On a tout Randy, fichons le camp rapidement d'ici ! »


Comme les personnes n'étant pas tuées, elles n'étaient pas définitivement neutralisées. La rapidité était donc de mise. Les deux compères coururent jusqu'à la sortie, après avoir rétabli les caméras et effacé toutes traces de leur passage.
 
 

 
 

_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Ven 3 Jan 2014 - 8:30


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne

Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs



Étrangement, l'homme nommé Randall ne pouvait se souvenir de comment il avait été recruté par Helga, même si cela ne faisait pas bien longtemps. Il aussi avouer que sa vie n'était pas tout à fait ce qui était la plus calme depuis son changement de corps. Heureusement pour lui, l'homme connaissait déjà les coutumes des humains, car les monstres fêtent eux aussi Noël et les autres fêtes devenues complètement commerciaux puisqu'ils avaient finit par s'intéresser de plus en plus aux êtres humains. La seule chose qui avait semblé étrange pour lui était d'avoir perdu 4 membres, ainsi que ses écailles qui furent remplacer par de la peau et sa capacité à changer de couleur. Tout était étrange dans sa nouvelle vie, car il y avait désormais deux personnes dans lui. Il avait Randy, le gentil colocataire qui faisait penser à lui à l'âge de 20 ans, doux et naïf et il y avait Randall, l'homme qui n'avait pas peur de se salir les mains et d'utiliser la force. L'homme n'avait aucune faiblesse, ce qui charmait sans doute sa patronne. Savoir qu'une recrue sera toujours à l'heure et n'hésitera pas à faire quelque chose était toujours bonne. C'était peut-être pour cela que l'homme était le chouchou de la patronne qui avait tendance à l'insérer dans la plupart des missions... Heureusement, la femme ne savait pas que Randall devenait tranquillement de plus en plus sensible au charme d'une jolie blonde avec qui il vivait... C'était en fait à cause d'elle qu'il arriva au QG presque en même temps que Sam. En fait, ce n'était pas tout à fait à cause d'elle, mais plutôt de sa chatte Calypso qui avait décidé de faire ses griffes sur ses vêtements... Il dû donc trouver un nouvel agencement pour se rendre au travail.

Randall arriva rapidement au bureau de sa patronne et il s'assit sur un fauteuil plutôt confortable. Chaque fois, l'homme avait envie de s'y installer confortablement et y faire une sieste, mais la blonde finissait toujours par le ramener à l'ordre en commençant à lui expliquer le plan et comme à chaque fois, il ne rouspéta pas et l'écouta attentivement, en se disant qu'un jour il viendrait dans son bureau que pour profiter des fauteuils moelleux. Aussitôt tout mit en place ils partirent à Londres pour mettre à exécution le plan. Durant le vol, l'ancien monstre regardait les nuages par le hublot et ne pouvait s'empêcher de penser qu'il allait bientôt être à nouveau chez lui... Bon d'accord, il n'était pas réellement chez lui à Londres, mais il s'y sentait de mieux en mieux surtout depuis qu'il avait fait la connaissance d'Hadès durant une mission hors de l'équipe d'Helga... Ah justement... Il ne faudrait pas que sa patronne l’apprenne, car il allait avoir de sérieux ennuis... Mais bon, on ne l'appelait pas Léon le caméléon pour rien... Il était aussi discret qu'un souffle de vent. Il détourna son regard émeraude vers elle qui semblait amusée pour une raison qui semblait inconnue... Randy ne pu faire autrement que de sourire à son tour. C'était bête, mais il aimait la voir sourire... Elle était tellement froide avec les autres, mais pourtant avec lui, il semblait que les jours étaient meilleurs.

Ils arrivèrent finalement à destination et Randall dû entrer dans le bâtiment en premier pour neutraliser les caméras et les détecteurs de mouvement. Tel une ombre, il longea les murs et marcha à pas de velours, mais contre toute attente, alors qu'il croyait être seul sur l'étage comme les caméras de surveillance semblaient montrer, un garde de sécurité l'attaqua de dos et il n'eut aucunement le choix de lui casser la nuque et de le déposer au sol pour ne pas faire de bruit. Le reste du plan fut suivis à la lettre sans autre faux mouvements, surtout que l'homme devint doublement vigilant en surveillant la porte du bureau du PDG où Helga devait imprimer des documents. L'ancien caméléon acquiesçant la proposition judicieuse, ils sortirent aussitôt. L'adrénaline s'estompa rapidement et le souffle de l'homme devint tremblant, mais il revint rapidement à la normale après avoir bu quelques gorgée d'eau.

« Il se fait tard et nous n'avons rien mangé depuis un bon moment, qu'en penses-tu si nous irions manger quelque chose dans un restaurant? Vivant ici, j'ai deux ou trois petits resto préféré. »

Oups, il n'avait pas vouvoyé sa patronne. Pourquoi ne l'avait-il pas fait? Peut-être parce qu'il se sentait particulièrement proche d'elle et avait l'impression qu'il n'avait pas la même chimie entre les deux? Il faut dire que les petits surnoms affectueux que la femme pouvait lui donner rendait leur collaboration beaucoup plus étroite qu'avec les autres. Ce ne fut pas bien long que les deux marchaient dans les rues du quartier de Randy pour aller dans son restaurant préféré. Ils attendirent que la serveuse leur assigne une table tout près d'une fenêtre puis l'employé enleva son manteau qu'il installa sur le dossier de sa chaise.

« Alors Helga.. Tu m'as embarqué dans ce plan pour quoi cette fois-ci..? Je suis curieux de savoir ce que les documents photocopiés contiennent... »

Habituellement une recrue aurait simplement fait la tâche sans poser de questions pour être ensuite être payé, mais l'homme au regard perçant avait la mauvaise manie de mettre son nez à la mauvaise place.

« Café ? Thé? Demanda une serveuse

Oui, un café pour moi. »

Alors que la serveuse partit chercher les tasses, l'homme ouvrit la bouche pour se remettre à parler, mais un bruit de verre éclaté le fit sursauter et Randall se mit automatiquement en position de défense. Sérieusement, il avait besoin de se détendre... L'homme était la plupart du temps terriblement crispé et prêt à attaquer... Dire qu'il aurait pu tuer Hanity quelques semaines auparavant...

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleak mercenary with a warm heart
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1091
POINTS : 99
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Mar 7 Jan 2014 - 18:14


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne


Une fois sortie du périmètre de l'entreprise, Helga se détendit. Pas qu'elle était stressée ou nerveuse, juste concentrée. Lorsqu'elle effectuait une mission, que ce soit seule, en binôme en un équipe, elle était toujours au maximum dans la mission, concentrée jusqu'au bout. Après tout, elle était la chef, c'était sur elle que reposait toute la responsabilité des opérations et la vie des participants. Pour l'heure, la mission venait de s'achever et Helga en était satisfaite. Elle n'aurait plus qu'à donner les informations à Sam, pour qu'ils les développent et en informent le client. Toutes les données étaient stockées sur une clef USB. Les dossiers papiers avaient été photographiés grâce à un petit appareil confectionné par Quentin, qui gérait le développement des gadgets en tout genre et des armes qu'ils n'achetaient pas. Helga irait ensuite soit seule soit avec Sam pour rencontrer le client et recevoir le reste de l'argent. Elle recevait la moitié avant et le reste après la mission. Elle partagerait ensuite avec Randy et Sam. Elle garderait la plus grande part. Elle reverserait également une partie pour son QG. Celui-ci était en effet onéreux, puisque certains de ces constituants nécessitaient des fonds, comme l'équipement, l'armement, les locaux, les soins,etc. Après tout, l'équipe d'Helga était parfaitement autonome. Ils avaient, par exemple, leurs moyens de locomotions, très diversifiés. Ils possédaient également leur propre équipe médicale, il fallait également prendre soin des locaux, de la salle d'entraînement, etc. Tout ceci constituait des frais, qui étaient couverts entièrement par l'argent des clients. Ce n'était pas pour rien qu'Helga et son équipe étaient chers. Ils étaient peut-être chers, mais compétents et étaient reconnus comme tel. Helga savait qu'elle avait des concurrents, certains sévères, mais elle tenait bon. Ce qu'elle ignorait c'est que sa recrue préférée travaillait également chez la concurrence. Le jour où Helga l'apprendrait, Randall aura intérêt à avoir de sacrés explications et à se faire tout petit. La mercenaire pourrait l'éliminer, comme Rourke l'aurait fait. Seulement, Rourke n'était pas là et Helga n'était pas comme son mentor. De plus, elle tenait trop à Randy pour le supprimer. Les sentiments avaient toujours été ce qu'elle refoulait, c'était une faiblesse à ses yeux. Pourtant, elle en avait des attaches dans ce monde. Avec le changement de monde, elle s'était constituée de sacrés faiblesses, comme son homme Iago, un ancien perroquet, ancien ennemi de son beau-frère Aladdin. Ce dernier allait bientôt être père, puisqu'il allait avoir une fille, Amani, la future nièce d'Helga. La mère n'était nulle autre que sa sœur de cœur, Jessie. Cette ancienne poupée et l'ancien perroquet étaient les deux personnes auxquelles Helga tenait le plus dans ce monde. Randy n'était pas loin derrière, seulement, il ne faisait pas parti de sa famille, bien que l'équipe d'Helga était comme une seconde famille. Ils se connaissaient tous, du moins certains dissimulaient quelques secrets, elle la première.

Une fois dans la rue, Randall but quelques gorgées d'eau tout comme Helga. Le soleil commençait à perdre en rayonnement, il se couchait. Randall le remarqua tout comme Helga, seulement il le mentionna à voix haute, ainsi que leur du repas avait sonné. Il est vrai que cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas mangé et l'adrénaline de la mission ne faisait qu'augmenter leur faim, cela leur avait ouvert l'appétit. Ça creuse les missions. Randall proposa alors quelques restaurants qu'il connaissait puisqu'il résidait dans cette ville. Helga le savait, elle savait où chaque membre de son équipe résidait. Ils ne résidaient pas tous à égales distances du QG et ceux qui résidaient loin avaient un jet à leur disposition. Helga ne s'embarrassait pas de ce genre de détails. Elle ne tolérait d'ailleurs aucun retard ou il fallait une sacré excuse. Helga était connue comme froide, sévère et juste. Il lui arrivait également d'être chaleureuse, comme après une bonne mission, surtout une dure et éprouvante ayant mobilisé pas mal de ressources et de personnels. Le QG avait alors des airs de fêtes, qu'Helga tolérait le temps d'une journée. Et puis, elle savait être reconnaissante. Il faut dire qu'elle chouchoutait bien ses membres. Elle leur avait fait une salle de détente au QG.

« Bien, je te suis, Randy. Tu connais mieux que moi. »


Il ne l'appela pas chef. Il le faisait lors des missions, mais pas en dehors et là, la mission était terminée. Helga ne se formalisa pas du tutoiement, bien que c'était la première fois que Randall la tutoyait. C'était une évolution dans leur relation qu'Helga acceptait. La blonde accepta également que Randall les dirige. Elle savait s'effacer quand un plus compétent savait quoi faire.

Une fois installée à leur table, dans son restaurant préféré, l'ancien caméléon voulut se renseigner sur le but de la mission. Il est vrai qu'Helga ne spécifiait pas toujours le but final. Ils avaient ça à faire point. Il n'y avait pas à savoir les raisons, juste à agir. Lorsque les missions étaient très risquées, il lui arrivait de spécifier davantage pour savoir qui était prêt à venir et risquer sa vie et qui ne l'était pas. Helga ne souhaitait pas que remords submergent ses soldats en pleine mission. Certains avaient plus de conscience que d'autres, mais de grandes compétences. Pour l'heure, Helga n'avait pas précisé et n'avait pas souhaité le faire, sauf que Randall avait posé la question. A un autre, Helga l'aurait envoyé baladé. Mais c'était Randall, ce n'était pas un autre.

« Eh bien. Disons que nous allons renseigner la concurrence. »


Une serveuse vint alors à leur rencontre et s'enquit des commandes. Les deux comparses commandèrent la même chose : un café.

Randall allait parler, quand un bruit de verre cassé se fit entendre et le fit sursauter. Helga regarda en direction du vacarme et comprit. Elle posa une main gantée sur l'avant-bras de Randy et lui dit en le rayant gentiment, comme l'aurait fait un ami, bien qu'ils ne l'étaient pas vraiment.

« Faut se détendre, Randy ! Ce n'est que de la vaisselle cassée. »


Helga le lâcha alors et souleva sa tasse et trinqua avec lui.

« A une mission réussie, comme je les aime. »


Puis but son breuvage. C'est alors qu'une jeune femme à la chevelure dorée arriva dans leur direction. Helga la vit et comprit que c'était à leur table qu'elle venait. Pourtant, elle ne lui disait rien. Peut-être que Randall la connaissait...




_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Dim 12 Jan 2014 - 0:57
Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne
Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs

           

           
J
e sais, ce n'était pas encore la nouvelle année mais j'avais déjà décidé de prendre une résolution ! Elle était plus ou moins bonne.. Cela dépendait de votre point de vue, mais pour moi elle était parfaite ! Parfait pour repartir sur le bon pied ! J'avais décidé d'oublier Peg ! Enfin, pas l'oublier complètement, de toute façon cela était impossible ! Mais d'oublier la façon dont je l'aimais. C'était mon meilleur ami et je n'aurais jamais plus que son amitié. Je m'étais donc résiliée à devenir la meilleure des meilleures amies ! Pour certain cette idée était stupide.. Par exemple je voyais très mal Hayley oublier Peter comme cela, mais aujourd'hui Peg avait quelqu'un et il semblait heureux alors je ne voulais pas qu'il se passe quelque chose de mal dans sa vie par ma faute.

Ce qui signifiait qu'à partir d'aujourd'hui, j'étais libre ! Bon d'accord je l'avais toujours été... Mais je pouvais tester de nouvelles choses ! Comme par exemple, accepter un rendez-vous ! C'était d'ailleurs ce que j'avais fait. Un collègue qui me tournait autour depuis quelques semaines m'invita à diner. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'il me demandait mais j'avais toujours trouvé une excuse pour éviter d'y aller. Un jour j'étais malade, l'autre j'allais chez ma mère, rendez-vous chez le coiffeur -je vous l'accorde celle-ci était vraie-. Il me proposa alors un diner en tête-à-tête dans un restaurant que je ne connaissais pas, mais qui ne semblait pas très loin de chez moi. Après tout pourquoi pas !

Je passais une bonne partie de l'après-midi à me préparer : maquillage, mise en plie, tout ! Je devais être parfaite ! Sauf qu'une fois devant mon dressing je n'eus aucune idée de comment il fallait s'habiller pour un rendez-vous.. Je ne savais pas non plus s'il s'agissait d'un grand restaurant de luxe ou au contraire du kebab du coin... J'espérais vraiment qu'il ne s'agisse pas d'une vulgaire brasserie ou d'un vieux truc avec de la nourriture immonde... J'optais alors pour une robe passe par tout. Elle était très bien pour un diner ! Quand aux chaussures, des chaussures fermées marrons aillaient parfaitement avec ! Après une dernière petite retouche de maquillage, je me rendis au lieu du rendez-vous. Je fus rassurée en voyant le restaurant. Ce n'était pas un restaurant de luxe, mais il ne semblait pas non plus tomber en ruine. C'était un restaurant tout à fait normal ! J'entrais à l'intérieur et mon collègue s'y trouvait déjà. Lorsqu'il me vit arriver, il se leva et recula ma chaise pour que je puisse m'installer. Petite touche gentleman, j'aimais ça ! Il commença par me demander si j'allais bien, si j'avais passé une bonne journée, les questions habituelles ! Il me proposa ensuite de boire quelque chose. Je pris alors un chocolat chaud avec un supplément de caramel. Et oui un chocolat ! Je ne raffolais pas du café que je trouvais trop amer et le thé qui n'avait pas vraiment de gout.

Une fois mon chocolat commandé, je vis la serveuse repartir vers l'entrée. Elle accueillit un homme que je connaissais plutôt bien.. Très bien même puisqu'il vivait chez moi depuis quelques temps.. J'étais assez étonnée de le voir ici mais également soulagé ! J'allais pouvoir quitter mon collègue qui c'était révélé être très très lourd.. Il me parlait de ses cinq chiens.. Qu'est- ce-que j'en avais à faire ?!? Bon à ce moment à vrai dire, je le laissais parler, mon attention était tournée vers mon colocataire qui était accompagné d'une blonde.. C'était qui elle ?!? Je ne l'avais jamais vu avant.. Je ne les lâchais pas du regard jusqu'à ce qu'ils s'installent près d'une fenêtre. C'était parfait ! J'allais pouvoir les guetter tout le long du repas..

Je reportais mon attention à mon "rencard" lorsque mon chocolat chaud arriva. J'allais le porter à ma bouche lorsque j'aperçus Randy et la blonde rire.. De plus mon collègue commençait sérieuse à me saouler avec ses histoires de poils, il était donc temps d'en finir ! Je fis alors semblant d'échapper ma tasse qui se brisa sur le sol.. Tant pis pour mon chocolat, mais il y avait urgence ! Je voulais absolument savoir qui était la femme qui accompagnait Randy. Ils avaient l'air de bien s'entendre, c'était sans doute sa petite amie. Si c'était le cas, je serais sans doute déçue qu'il ne m'en ait pas parlé plutôt ! Une serveuse vint alors pour nettoyer ce que je venais de faire tomber sur le sol et j'en profitais pour dire à l'homme qui m'accompagnait que je devais partir. Il quitta le restaurant et quant à moi je fis mine d'aller aux toilettes. Une fois qu'il fut sortie, je me dirigeais vers la table de Randy et la blonde.

« Bonjour ! » Dis-je une fois à leur niveau. « Je m'appelle Hanity enchanté ! » Dis-je en tendant la main à la blonde. La saluer et me présenter, cela me semblait être la moindre des politesses ! Je m'installais alors sur la banquette à côté de Randy avant de reprendre « Je suis la colocataire de RandyChouchou ! Et vous êtes ? »

C'était sans doute un peu rapide comme présentation, mais au moins j'avais percé l'abcès et l'on n'allait pas avoir une présentation qui dure trois heures, car personne ne sait quoi dire !
J'eus alors un moment d'absence... Je venais sans doute de faire la plus grosse bêtise de tous les temps ! Je m'étais installée à côté de Randy sans même demander si la place était libre et en plus je l'avais éandyChouchou.. J'allais me faire tuer ! Si cette fille en face de moi était sa petite amie, elle avait toutes les raisons de me haïr ! Moi qui ne voulais pas faire de problèmes dans le couple de Peg, j'allais en faire dans celui de Randy... J'étais un réel cadeau empoisonné ! Je me mordis alors la lèvre en attendant une réponse.. Surtout qu'une fille en colère, je savais ce que cela pouvait faire !
         
           
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Dim 12 Jan 2014 - 22:52


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne

Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs



Se détendre. C'était possible? Randall ne se souvenait pas la dernière fois qu'il avait réellement été détendu. Bon, en fait cela ne datait pas de bien loin puisqu'il passait son plus clair du temps à regarder la télévision pour emmerder sa colocataire qui était tellement trop gentille et qui ne disait la plupart du temps pas grand chose. Sauf que souvent, Randy était entrain de bosser sur une tactique pour une mission qu'une autre personne qu'Helga lui avait changé d'accomplir dans un certain délais. Habituellement c'était des meurtres planifiés et calculé à la pince, mais parfois c'était des vols ou des règlements de comptes. C'était … distrayant, mais énormément stressant, au point où l'homme était toujours prêt à se défendre et cela, même si ce n'était qu'à cause d'un bruit de vaisselle brisée. Oui bon d'accord, se calmer... Il soupira et se mit à rire en se rendant compte qu'il était excessif et qu'il devait prendre une pause de son boulot de temps à autre. Il trinqua donc avec sa patronne : « Et aux nombreuses autres! » puis il porta le rebord de sa tasse à ses lèvres, mais recracha sa gorgée en s'étouffant lorsqu'il vit sa colocataire s'approcher d'eux.

Elle allait passer à côté et ne pas le voir. Elle allait continuer son chemin. Randy essayait de se convaincre tout en glissant doucement le long de la banquette et en mettant sa main devant son visage en éventail pour qu'elle ne le reconnaisse pas. Malheureusement, cela ne fonctionna pas et il sursauta lorsqu'il entendit la voix d'Hanity résonné dans une salutation. « Bonjour ». Non, mais qui dit ça à cette heure-ci? Il leva le regard vers la blonde qui venait de s'asseoir à côté de lui sans lui demander la permission. Enfin, peut-être que cela était mieux comme cela puisqu'il ne lui aurait sans doute jamais donné, même avec ses grands yeux suppliant qu'il trouvait tellement adorable... Non! Il n'aurait pas accepté! Elle se présenta ensuite comme étant sa colocataire. Non en fait elle avait utilisé un surnom qui fit frisonner instantanément Randy et le rendit rouge tomate de gêne. Elle plaisantait? Elle ne venait pas vraiment de l'appeler comme ça? Il avait halluciné, ça ne pouvait pas être vrai!

« Premièrement on dit bonsoir à cet heure-ci. Deuxièmement mon nom est Randy. Troisièmement elle se nomme Helga et c'est une amie. Quatrièmement : TU FAIS QUOI ICI ?! »

Non sérieusement, si on oubliait le fait qu'elle venait tout juste d'arriver et qu'elle foutait la honte de sa vie à Randall, elle faisait quoi dans ce restaurant et ça complètement seule? Elle se cherchait des amis? Qu'elle aille voir son fabuleux et magnifique Ryan avec qui elle était 24 heures sur 24! Randy, jaloux? Non pas du tout! Enfin, c'est ce qu'il essayait de se convaincre.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleak mercenary with a warm heart
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1091
POINTS : 99
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Jeu 16 Jan 2014 - 19:31

 

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne


Helga trinqua avec Randy, puis but son café. La chaleur que son breuvage lui procura lui fit du bien. Rien de mieux pour se détendre, qu'une boisson chaude et de la bonne compagnie. D'ailleurs, en parlant de compagnie, une jeune femme à la chevelure dorée vint les rejoindre et apparemment, elle connaissait bien Randall, ou plutôt Randy... Elle ne se présenta qu'à Helga en lui tendant la main, preuve qu'elle connaissait bien l'ancien caméléon. Helga lui serra la main et la laissa poursuivre. Devant le regard interrogatif de la trentenaire, elle se présenta comme la colocataire de Randy. Elle le surnomma même d'un curieux sobriquet, qui ne manqua pas de décrocher un sourire moqueur sur les lèvres d'Helga. Cette dernière s'était retint de pouffer de rire. Randychouchou. Helga songea qu'elle ne manquera désormais pas une occasion de le lui ressortir.

Hanity voulut ensuite s’enquérir de l'identité d'Helga, mais Randy l'arrêta avant qu'Hanity le fasse rougir davantage, ce qu'Helga n'avait pas manqué de constater. Il commença par remettre sa charmante colocataire à sa place. La mercenaire remarqua que son chouchou n'avait pas l'air très ravi de la voir. Cela l'intrigua, elle observa les deux interagir ensemble. Randy se chargea alors à sa place des présentations. Helga était de toute façon bien trop amusée pour ne pas répondre sans rire. Ce n'était pas très professionnel, mais la mission était finie, ils étaient loin de leur QG et surtout, en dehors du cadre du travail, dans le cadre de la détente, bien que Randy n'avait pas l'air très détendu.

« Alors, il me voit comme une amie ? » Helga était surprise de cette appellation. C'était peut-être juste un moyen de la présenter, c'était passe-partout, bien que ce ne soit pas toujours sincère. Pourtant, Randy se rapprochait le plus de ce qu'Helga pouvait appeler un ami. Elle avait connu Bill, qui l'avait aidé lorsqu'elle avait atterri dans ce monde. Il lui avait d'abord fourni des vêtements en échange de lots, qu'elle avait gagné à la fête foraine. Elle avait pu y participer, en trouvant miraculeusement une pièce de monnaie, qu'elle avait joué à un stand de tir à la carabine. Autant dire qu'elle avait fait mouche. Elle l'avait ensuite revu et il lui avait proposé de l'héberger en échange du fait qu'elle travaille pour lui. Puis, lorsqu'elle était devenue policière et eut son propre appartement, elle avait gardé le lien. Elle lui confiait même des témoins à protéger. Mais avec le temps, elle avait fini par perdre le contact, surtout avec sa nouvelle profession. Il y aurait ensuite pu y avoir Steve, un policier Québecois, avec qui elle avait fait équipe quelques temps dans la police. Elle l'avait ensuite revu. Il s'était chargé de les escorter elle, Jessie et Hayley de l'aéroport à leur hôtel, lorsqu'elle était arrivée à Montréal, alors qu'elle était la garde du corps d'Hayley. Il lui avait alors fourni quelques noms pour son équipe, qu'Helga avait analysé. Il était presque un ami, comme Bill. Pourtant, elle n'avait jamais vraiment pris un verre avec eux, comme elle le faisait maintenant avec Randy. Finalement, ce n'avait été que des relations de travail, avec qui elle avait eu des affinités. Ensuite, elle aurait pu compter Rourke parmi ses amis, mais là encore ce n'était pas ça. Il l'avait trahie, il l'aurait même tuée, lui, son mentor, malgré tout ce qu'ils avaient traversé ensemble. Helga ne s'en était pas vraiment remise de cette trahison. Enfin, ce n'était pas vraiment arrivé, puisqu'elle avait atterri avant dans ce monde, mais elle avait vu son film. Cela lui avait laissé une amer sensation. Ainsi, à bien des égards, Randy était le seul actuellement, dans son entourage à se rapprocher le plus d'un ami. Et puis maintenant, Helga apprenait à mieux le connaître. Elle découvrait ainsi plus sur les personnes importantes de la vie de sa recrue préférée. Elle venait de faire la connaissance de sa colocataire, qui était aussi la propriétaire de la chatte de Randy. Cet animal n'était pas inconnu d'Helga, puisqu'il lui arrivait de rappeler Randy à l'ordre, lorsqu'elle voyait l'état de certaines de ses tenues. La raison était souvent due à Calypso, qui faisait ses griffes. Malgré qu'elle ne l'avait pas encore vue, cet animal lui était familier par les dires de Randall.

« Du calme, Randall, ta colocataire voulait simplement te saluer. Et peut-être se joindre à nous. »


Elle se tourna vers Hanity.

« Naturellement, vous restez, n'est-ce pas ? »
 , conclue Helga amusée par la situation.

La question était plutôt d'ordre rhétorique, puisqu'Hanity s'était déjà installée en face d'Helga, à côté de Randychouchou. Helga cacha son sourire moqueur en buvant une gorgée de café. Alors comme ça ,Randy avait une colocataire. Une charmante blonde qui avait l'air assez possessive. Helga les observa attentivement. Y avait-il de l'amour dans l'air ? La situation plaisait à Helga. Une distraction amusante, pour faire relâcher la pression de la mission. La soirée promettait d'être riche en divertissement, que la mercenaire ne voulait pas se priver. D'ailleurs, Helga proposa de poursuivre la soirée, surtout que dehors la nuit commençait à tomber.

« D'ailleurs, nous pourrions rester ici pour le dîner. Tu avais raison, Randy, il est charmant ce restaurant... »

 
 

 
 

_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Jeu 16 Jan 2014 - 23:45
Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne
Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs

           
 

J
e n'avais aucunement l'intention d'embêter Randy en venant à sa table avec sa supposée petite-amie. Je voulais juste faire connaissance avec elle.. Sauf qu'il ne semblait pas réellement apprécier ma venue.. Peut-être que je le dérangeais finalement... S'il l'avait prévu de lui faire sa demande en mariage, je n'étais pas là au bon moment (au passage j'aimerais être demoiselle d'honneur à l'heure mariage si cela arrivait !) ! Je me contentais alors de lui répondre sur un ton plutôt sec, car il n'avait pas vraiment été très gentil en posant ses questions.

« Premièrement, bonsoir sa sonne très mal alors je dis bonjour si je le veux ! Deuxièmement, Randy ou Randychouchou c'est pareil, c'était juste pour être gentille ! Troisièmement, je suis contente de le savoir que tu arrives à te faire des amis et pour finir j'avais un rencard sauf que ça n'a pas marché voilà ! T'es content, l'interrogatoire est terminé ? »


Ça c'est ce que j'aurai aimé lui répondre en fait.. Ce que j'allais faire lorsque Helga, son amie ouvrit la bouche avant moi. Elle prit même ma défense ! Je l'aimais bien elle ! Randy avait bien choisi sa petite-amie. Elle me posa alors la question directement.

« Bien sûr avec plaisir ! »

Je n'allais pas refuser de passer un peu de temps avec eux puisque je n'avais plus rien à faire à part rentrer chez moi et m'apitoyer sur mon sort. Surtout que la blonde m'avait invité, je ne m'étais pas imposée ! De plus j'avais très envie de la connaitre cette Helga. Elle avait tout d'une personne qui a beaucoup de classe et semblait avoir beaucoup de charisme. Si elle avait un caractère bien trempé, cela devait sans doute faire des étincelles avec Randy. J'espérais également pour elle, qu'elle avait de la force dans les bras ! Oui Randy ne savait pas vraiment contrôler sa force et j'en avais déjà fait les frais ! Si la blonde ne voulait pas se retrouver avec une épaule déboîtée lors d'une de leurs disputes elle devait bien l'attacher ! J'avais du scotch dans mon sac, pas encore fondu, dès que l'occasion se présenterai, je le glisserais dans le sac d'Helga !
Helga proposa même de rester ici pour diner. C'était une bonne idée ! Mais c'est qu'elle n'était pas bête en plus !

« C'est vrai que cet endroit est adorable ! Et puis il n'est pas loin de chez nous ! On pourra revenir ici ! » Dis-je en me tournant vers Randy. Je chuchotais alors auprès d'Helga « Je ne suis pas vraiment douée pour la cuisine alors il vaut mieux connaitre les bons restaurants des environ ! »

Je me redressais alors en laissant échapper un petit rire. On pouvait compter mes prouesses culinaires réussi sur les doigts d'une main ! Je commençais à maîtriser la cuisson des pâtes, sans vodka, ainsi que tous les plats à réchauffer au micro-onde, seulement je ne maîtrisais que cela.. C'était mieux que rien certes, mais il y avait bien mieux !

« Et sinon Helga tu fais quoi dans la vie ? »

Je m'étais mise à la tutoyer sans même y réfléchir. J'avais énormément de mal à tutoyer les gens.. Seulement les personnes âgés et Helga ne semblait pas avoir 42 ans alors c'était bon, je pouvais la tutoyer ! En posant cette question, j'eus un véritable choc... J'étais au courant du travail de Randy : Stripteaseur, dans une boîte de striptease sadomasochiste gay. Le jour où je l'avais appris j'avais vraiment été très étonnée. A vrai dire, je m'attendais à tout sauf à cela, mais aujourd'hui je n'en faisais plus vraiment attention. S'il aimait exhiber son corps pourquoi pas, mais la question était de savoir si sa petite-amie était au courant. Si elle travaillait avec lui, il n'y avait plus aucun problème, mais si elle n'était pas au courant... Comment réagirait-elle en l'apprenant ? Sans doute très mal.. Apprendre que son futur fiancé nous ment et fait un métier de Stripteaseur, ce n'est sans doute pas une nouvelle que l'on fête avec du champagne... En conclusion, je devais vraiment faire attention à ce que j'allais dire ce soir. Je ne voulais pas une scène de ménage dans un restaurant par ma faute !
         
           
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Ven 17 Jan 2014 - 0:46


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne

Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs



Randy avait utilisé le mot d'amie en parlant d'Helga dans le simple but de faire les présentations courtes et que la blonde puisse quitter la table rapidement suite à l'humeur massacrante de l'homme, mais celui-ci , après quelques secondes d'observation , ne pu s'empêcher de sourire en regardant Helga, car il était vrai que leur relation était sans doute beaucoup plus que seulement professionnel. Elle était certes sa patronne, mais il y avait une certaine familiarité entre les deux qui étrangement ne le dérangeait pas plus que cela. C'était bon d'avoir quelqu'un sur qui compter et il ne se sentait pas faible d'être attaché à elle, car elle était comme lui. Elle semblait elle aussi dans une coquille qui l'empêchait de s'extérioriser vraiment. Peut-être que c'était leur travail sérieux qui leur faisait cela ou peut-être avaient-ils choisit leur travail pour cela justement? Randall ne savait quoi en penser, mais il ne pouvait s'empêcher de sourire en pensant à cette idée, jusqu'à ce que la voix dure d'Helga brisa la réflexion.

« Je... hmm... quoi? » avait-il dit en sortant de la lune et fit de gros yeux par réflexe lorsqu'il entendit son vrai prénom sortir de la bouche de l'aînée. « Oui, bien sûr nous pouvons rester ici pour dîner! »

Hanity avoua bien aimer ce restaurant en disant à l'homme au regard émeraude qu'ils pourraient bien revenir ensemble un jour. Il se contenta de hocher la tête de bas en haut comme signe d'accord alors qu'il glissait son index dans son café chaud à plusieurs répétions comme signe d'ennuis. Il aurait voulut qu'elle quitte, qu'elle ne vienne pas à leur table, car depuis un certain temps, il le savait si bien, il faisait régulièrement des bourdes lorsqu'elle se trouvait dans la même pièce que lui. C'était comme s'il sentait une énorme tension dans ses épaules et ses muscles qui lui faisait faire n'importe quoi. Hanity finit par demander à Helga se qu'elle faisait dans la vie et alors qu'elle termina sa question, Randy espéra profondément qu'elle ne lui réponde pas qu'elle travaillait avec lui puisqu'il avait eu la brillante idée d'inventer le plus stupide boulot du monde lors d'une soirée au bar il y avait quelques temps déjà. Il voulut répondre pour elle une seconde fois, en prenant son café dans ses mains tout en se replaçant droit sur la banquette, mais son coude effleura le bras de sa colocataire et il sentit ses muscles de raidir et il échappa sa tasse sur la table et elle finit par se renverser et couler le long de la table en direction d'Hanity.

« Tu pourrais faire attention! Tu as vu ce que tu m'as fais faire?! J'ai renversé tout mon café sur la table! J'avais à peine pris trois gorgées! Tu devrais rester calme au lieu de bouger comme une écervelée! »

Tout cela voulait dire « Je m'excuse d'être aussi maladroit », mais jamais il n'aurait osé lui dire. Ce n'était pas son genre de dire des choses pareil même si au fond il se le disait pour lui-même. Pour avoir l'esprit tranquille d'avoir été aussi méchant avec sa colocataire qui était pourtant si douce avec lui depuis leur première rencontre. Il le savait, il n'avait pas à être méchant, personne ne lui voulait du mal et il n'était pas là pour impressionner qui que ce soit... C'était juste devenu une habitude.

« Bon, je vais aller me chercher un autre café et des serviettes en papier pour nettoyer ça. » Dit-il en grognant en se dirigeant vers une autre table

[HJ]: J'ai modifié le dernier paragraphe si une de vous deux l'a lu... C'est juste qu'il me choquait trop xD
codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleak mercenary with a warm heart
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1091
POINTS : 99
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Dim 19 Jan 2014 - 22:39

 

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne


Les lèvres d'Helga se fendirent d'un large sourire lorsqu'Hanity accepta de rester. Décidément, la situation plaisait à Helga. Surtout que la jeune femme approuva également le fait de rester dans ce restaurant, tout comme Randy, ou plutôt Randall. Hanity s'adressa ensuite au caméléon et lui mentionna qu'ils pourraient revenir tous les deux, surtout qu'ils n'habitaient pas loin. Cette dernière information intéressa Helga. Elle eut soudain envie de voir où habiter sa recrue préférée. En cette soirée, étrangement, Helga voulait vraiment en apprendre plus sur Randy. Où et comment il vivait, qui partageait sa vie. Ce genre de détails dont généralement, Helga se fichait éperdument de ses recrues, sauf si cela interférait avec leur mission ou leur travail, de quelque manière que ce soit. Seulement, ce n'était pas le cas ici et Helga voulait en apprendre plus sur Randall, car elle s'y intéressait vraiment, il comptait pour elle. Ainsi, elle venait d'apprendre qu'il résidait bien à Londres, bien qu'elle le savait, mais surtout qu'il faisait une colocation avec une charmante jeune femme pétillante de joie. Helga supposa que Randall était amoureux, puisque l'argent ne rentrait pas en ligne de compte. D'ordinaire, les colocations se font entre amis ou entre inconnus au départ afin de payer moins cher et d'avoir plus grand. Or, avec ce que Randy touchait chez Helga- et ce qu'il touchait en dehors, bien qu'Helga l'ignorait pour le moment- pouvait largement se dispenser d'une colocation. Et puis, la façon dont les deux se cherchaient, Helga ne put s'empêcher de penser à elle et Iago, au début de leur relation.

Helga n'eut pas le temps d'approfondir ses pensées. Hanity lui fit une confidence culinaire. La mercenaire lui sourit et l'informa, qu'elle non plus, n'excellait pas dans ce domaine. Il faut dire qu'elle n'avait jamais pris la peine de la faire et que l'envie lui manquait grandement.

Hanity voulut ensuite savoir quelle profession exerçait Helga. Ce n'est pas la vérité qu'Helga allait lui dire. Elle ne pouvait pas lui dire qu'elle était mercenaire tout comme Randy. Et surtout pas qu'ils rentraient de mission à l'instant. D'ailleurs, Helga se demanda ce que Randy avait dit à sa colocataire vis-à-vis de sa profession. Si elle y repensait, elle le lui demanderait à l'occasion. Vu la surprise d'Hanity face à Helga, Randall ne lui avait pas parlé d'elle et il l'avait mentionnée comme une amie durant les présentations. Helga songea alors à ne pas dire qu'ils travaillaient ensemble. Cela, elle ne le savait pas encore, fut une bonne idée et lui sauva la mise. Cela lui épargna un jugement faussé d'Hanity. Elle décida tout de même de ne pas trop mentir, surtout avec son arme accrochée à la ceinture. Elle donna ainsi la profession qu'elle avait exercée juste avant de redevenir mercenaire.

« Je suis policière. »


Helga ne s'était pas formalisée du tutoiement et puis, elle était censée passer pour une amie de Randy, donc le tutoiement s'appliquait bien. Il fallait jouer l'apparence, bien que cela n'en était pas vraiment une pour Helga. Randy était bien un ami, du moins ce qui s'en rapprochait le plus. Cela ne faisait pas longtemps qu'ils se connaissaient, mais ils s'entendaient très bien, comme si ça faisait des années. Ils se ressemblaient sous bien des aspects. Et puis, Helga lui confierait sa vie, ce qu'elle faisait d'ailleurs durant certaines missions. Et ce n'est pas à toutes ses recrues qu'elle le ferait. Et puis, Randy savait qu'elle sortait avec Iago. Il était le seul dans l'équipe à connaître des détails personnels sur leur chef, comme savoir qu'elle était en couple.

« Et toi, Hanity, tu exerces quelle profession ? »


Hanity eut juste le temps de répondre avant que Randy renverse son café. Il se mit alors à accuser la pauvre Hanity en la traitant d'écervelée. Helga devant cette injustice prit la défense d'Hanity.

« Stop Randall Maintenant, ça suffit! Hanity n'y est pour rien, arrête de t'acharner sur elle. Si t'es fatigué, va te coucher et arrête de t'acharner sur elle!»


Il partit ensuite se chercher un autre café. Helga se leva alors et commença à éponger le café avec des serviettes, tandis qu'une serveuse arriva et termina rapidement de nettoyer les dégâts. Helga eut alors une idée. Elle voulait en savoir plus sur sa recrue préférée. Elle connaissait maintenant sa colocataire, elle voulait maintenant savoir où ils habitaient, enfin Hanity avait mentionné non loin de là, mais elle voulait voir le cadre.. Elle profita de l'absence de son caméléon, pour faire une requête à la charmante jeune femme à la chevelure dorée.

« Finalement, ce serait peut-être mieux de manger chez vous deux, non ? Ce serait plus convivial et plus pratique au cas où Randall renverserait encore quelque chose, sûrement du à la fatigue... Et vous pourrez toujours, tous les deux, revenir ici dans ce restaurant. »


Elle voulut ensuite savoir depuis combien de temps la charmante blonde était dans la vie de Randall. Elle sentait que les deux s'attiraient mais n'arrivaient pas à se l'avouer, un peu comme elle et Iago au départ. Helga eut juste le temps de poser une question à Hanity avant que Randy revienne.

« Ça fait longtemps que vous vous connaissez avec Randall ? Vous avez tout de suite fait de la colocation ?»

 
 

 
 

_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Lun 20 Jan 2014 - 21:09
Helga K.Sinclair, Randall Boggs & Hanity M.Swan
Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne


Helga était donc policière !

« Oh c'est bien ! »

Lâchais-je en souriant. Seulement je n'en pensais pas un mot ! Comment ça c'était bien ?!? Policière mais c'était un métier horrible où il fallait toujours se salir ! Helga avait l'air d'une femme charmante, élégante et qui prenait plutôt d'elle, à aucun moment je n'avais pensé qu'elle faisait un tel métier. Je ne savais pas comment elle pouvait faire.. A sa place, je ne supporterais pas de voir mon brushing complètement décoiffer, de la saleté sous mes ongles et encore moins porter ce ridicule costume de Schtroumpfs bleu ! Elle me demanda ensuite quel métier je faisais moi et c'est avec une grande fierté que je lui répondis que j'étais décoratrice d'intérieur ! J'adorais mon métier et j'aurai pu en parler pendant des heures ! Seulement je me stoppais net lorsque Randy renversa son café après m'avoir effleuré le bras. Il s'énerva et me traita d'écervelée ! Je n'en revenais pas ! Pour une fois que j'étais calme, que je ne faisais rien il me criait dessus. Il voulait faire bonne impression à sa petite amie ou quoi ?!? Est-ce que je lui parlais comme ça lorsqu'il foutait des chips partout à la maison ou qu'il cassait mes porte-savons ? Non ! Alors qu'il se détende un peu, car il était très agacent à monter dans les tours pour rien.
J'allais lui dire de ce calmer mais Helga fut plus rapide que moi.

« Stop Randall Maintenant, ça suffit! Hanity n'y est pour rien, arrête de t'acharner sur elle. Si t'es fatigué, va te coucher et arrête de t'acharner sur elle ! »
Je la regardais en souriant alors que Randy partis prendre un autre café. Cela me faisait plaisir ce qu'elle venait de dire. Je n'osais plus vraiment hausser la voix devant Randy depuis qu'il avait failli lui casser le bras. Alors que ce soit Helga qui réplique, c'était une bonne chose ! C'était sa petite amie, il n'allait pas lui faire de mal.

« Il est culotté quand même !.. » Dis-je envers Helga. « C'est depuis qu'il a son métier de stripteaseur ça.. Il travaille la nuit alors il est exécrable ! Et puis avec son histoire de sadojesaisplustropquoi gay... Bref ! »

Je jetais un rapide coup d'oeil à Randy au comptoir et me retourna vers Helga. Elle proposait qu'on aille manger chez moi plutôt. Pourquoi pas.

« Si tu veux ! C'est pas moi qui cuisine !! »

Dis-je alors très rapidement. Faire cela me rappelait un jeu que nous faisions avec mes soeurs. Lorsque nous étions encore toutes au lagune et qu'il y avait une tâche à faire, la dernière qui parlait devait la faire ! Je souris à cette pensée et écouta Helga.Randall ? Cela faisait plusieurs fois que j'entendais la blonde appeler Randy comme cela. C'était assez étrange comme surnom. En général les petites amies appellent leur petit copain doudou, chouchou, minou.. Mais Randall... Il y avait plus affectif que ça.. Je sais pas moi .. RandyChouchou ce n'était pas trop mal, Randychouchounet, Randychouchounet d'amouuuuuuuuuuuuuuuuuuuur, enfin bref, elle aurait pu faire mieux !

J'allais répondre à Helga, elle voulait savoir depuis combien de temps je vivais avec Randy. C'était une très bonne question.. Cela faisait trois ou quatre mois à peu près. Moi et la notion du temps.. Vous savez quand on vit à Neverland on oublie très rapidement le temps. On vit au jour le jour, on se couche en même temps que le soleil sans trop réfléchir. C'était une des choses qui m'avait frappée en arrivant dans ce monde : le temps ! Aujourd'hui tout était programmé tous était question d'horaire ... J'avais mis du temps a mis habituer, mais revenons à nos moutons !
Helga voulait savoir depuis combien de temps j'habitais avec Randy. J'allais lui répondre seulement un serveur qui tendait son plat à un client trébuchait. Devinez ou a atterrie ce putain de plat de spaghettis de merde ?!?!?!?!? Et oui ... Tout était sur moi.

« Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!! »

Je sentais la sauce tomate chaude dégouliner dans mes cheveux... Mes cheveux vous vous rendez compte ?!? La chose que je chérissais le plus chez moi ! Il n'était plus blond mais rouge et gras. Sur mes épaules je pouvais sentir les spaghettis encore tièdes pleines de beurre et les boulettes de viande sur ma robe...

Je bouillonnais ... Je sentais mes jours devenir rouges ... Oui j'étais tellement énervée que j'étais sans doute plus rouge que la sauce qui se trouvait dans mes cheveux !

« Espèce d'incapable !!! » Dis-je en me tournant à l'intention du serveur. « Vous ne pouvez pas faire un minimum attention ?! Votre métier n'est pas compliqué, amener des plats à des gens ce n'est pas sorcier alors essayer de bien le faire !! »

Je sentais alors tous les yeux se tourner vers moi. Ce que je venais de dire n'était peut-être pas très gentil, mais je détestais que l'on s'en prenne à mes cheveux ou mes vêtements ! C'était même un attenta à ce stade !! J'étais mauvaise et finalement plus jamais je ne reviendrais manger dans ce restaurant ! Il venait de perdre une cliente à cause de l'incapacité d'un serveur à poser des plats sur une table ! J'allais dépenser mon argent dans le pressing au lieu d'un plat ici !
Je pris alors mon sac à main sur la banquette et me dirigeais vers Helga.

" Si vous voulez voir notre appartement je pense que c'est le moment "

Oui je ne comptais pas rester une minute de plus ici et dans cet état ! Seulement une fois devant la porte je m'arrêtais... Est-ce qu'au final c'était une bonne idée de sortir comme ça dans la rue ?! Les gens allaient tous se moquer de moi.. Moi qui étais toujours si belle j'étais dans un sale état et je craignais que mes voisins me reconnaissent ... Si c'était le cas il fallait que je déménage très rapidement ! Je ne pouvais pas vivre avec cette honte..
Je pris alors une très grande respiration devant la porte et sortis. Je marchais très rapidement en baissant la tête pour que personne ne puisse me reconnaître. Je ne faisais même plus attention à Helga et Randy s'ils suivaient.. Au pire Randy connaissait le chemin, il pouvait très largement guider Helga jusqu'à l'appartement.
Une fois dans le hall de mon immeuble je soupirais de soulagement. Personne ne semblait m'avoir reconnu ! Je pris ensuite l'ascenseur qui pour une fois fonctionnait !! C'était tellement rare que je me devais de le souligner. Une fois dans l'appartement, je courus dans la salle de bain. Une hôte digne de ce nom aurait accueillit ses invités, mais à vrai dire je ne pensais qu'à me laver à cet instant. Et c'est d'ailleurs ce que je fis ! J'allais devoir me faire un certain nombre de shampoing pour enlever l'odeur et la couleur et le gras et les épices et ... Et je ne trouve pas autre chose pour l'instant, mais cela était suffisant ! J'allais donc me faire au moins une quinzaine de shampoing ! Cette journée était un véritable désastre au final !


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  Mer 22 Jan 2014 - 14:49


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne

Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs



S'acharner sur elle? Han?! Vraiment?! S'acharner sur elle?! Randall n'en revenait pas que sa patronne soit du côté de sa colocataire... Du mauvais côté. Elle aurait dû être d'accord avec lui... Ou non, ne simplement rien dire! Il s'était levé en grognant de la table pour aller chercher un autre café. Non, mais..! Ah! Il n'en revenait pas et il aurait bien aimé dire sa façon de pensée à Helga, mais le seul truc qui pouvait l'en empêcher était en fait qu'elle soit sa patronne. Bon, ils étaient ensemble hors des heures de travail et il n'avait donc aucun compte à lui rendre sur sa façon d'agir avec les gens, mais il savait bien que s'il l'envoyait péter dans les fleurs, il allait avoir une punissions indirecte venant d'elle lorsqu'elle lui confierait une mission. Avait-il vraiment envie de transpirer plus qu'à l'habitude pour une simple réponse désagréable? Hmmm... non il pouvait s'en passer. Il se contenta donc de s'accrocher les pieds ''involontairement'' dans les chaises des tables menant à la caisse et de bousculer les clients qui allaient à leur table en grognant.

« Un café, deux crèmes, deux sucres. »

Randy s'installa tout près de la caisse et attendit patientent son café alors que les employés faisaient les nombreux autres repas qui avaient été commandés. Il regardait partout dans la salle et comme son humeur était massacrante, il se contentait de critiquer les gens dans sa tête sur leurs vêtements ou bien sur leur façon de manger un certain repas. Ses pensées finirent divaguer, mais elles revinrent rapidement lorsqu'il entendit du bruit de vaisselle cognée plus loin et une femme hurler. C'était digne de Hanity... Et comme de fait, il ne s'était aucunement trompé. Ses cheveux dorés n'étaient qu'un souvenir pour les yeux émeraudes de l'homme qui la voyait avec des boulettes de viande et des spaghettis dans les cheveux. Il pouffa de rire, mais porta immédiatement sa main sur ses lèvres pour cacher le large sourire qui se dessinait sur son visage. Il ne devait pas rire... mais c'était beaucoup trop amusant! Il eut finalement son café et se dirigea vers leur table, mais la blonde la quitta presque aussitôt. l'ancien caméléon ne pu malheureusement pas s'empecher de faire un commentaire, mais elle ne sembla pas s'en soucier.

« C'est le karma Hanity! » Cria-t-il « Oh et tu me dois £1.34 ! »

Sa colocataire franchissait la porte de sortie alors qu'il était encore bien loin derrière. Peut-être ne l'avait-elle pas entendu? Ce n'était pas bien grave, il ne comptait pas réellement son argent vu le salaire que Helga pouvait lui donner. Il alla donc vers son appartement avec Helga, se disant que ce devait bien être là qu'Hanity devait aller vu la tête qu'elle avait. Il traîna légèrement les pieds pour avoir la chance de glisser quelques mots sur son appartement et ses colocataires à sa patronne.

« Ce qu'il faut que tu saches, c'est qu'Hanity s'aime trop et qu'elle aime trop les portes-savons... Ne me demandes pas pourquoi, mais elle adore les portes-savons. J'ai un autre colocataire qui est un vrai casse couilles et j'espère honnêtement qu'il ne sera pas là parce qu'avoir Hanity dans nos pattes c'est suffisant... » Il prit une pause et courba un sourcil et la regarda d'un air très sérieux « Je plaisante pas. »

Ils finirent par arriver à l'immeuble à logement où ils vivaient et qui était un immeuble voisin de l'extraordinaire Ryan d'Hanity et Randy décida d'emprunter les escaliers pour aller au cinquième étage puisqu'il avait su comprendre que leur ascenseur ne fonctionnait qu'une fois aux cinq ans.. Et puis de toute façon, ce n'allait pas être lui qui allait se plaindre de monter quelques marches puisqu'il s'entraînait presque à tout les jours. Arrivé à la porte de leur appartement, Randy se contenta de la pousser puisque sa colocataire n'avait pas prit la peine de bien la fermer. « C'est efficace contre les voleurs ça.. » Grogna-t-il puis entra chez lui et enleva son manteau pour le lancer sur le dossier du divan. « Bon bah je te présente ma chambre. » dit-il en montrant la divan. « Ça c'est le magnifique sapin avec qui je valse tout les matins parce qu'il est beaucoup trop près du sofa. Et ça c'est mon réveille matin, car Calypso me réveille à chaque matin en marchant sur ce petit bouton. » puis il pressa sur le petit bouton rouge qui se trouvait aux pieds d'un Père Noël chantant ''jungle bells'' et qui se trémoussait de gauche à droite.

Rapidement, au premier coup d’œil, la colocation de Randy semblait très minable. Deux colocataires casses pieds et un salon comme chambre sans parler d'un grand manque d'intimité et les nombreuses prises de becs entre le brun et la blonde. L'homme déposa son café sur la table basse du salon et se dirigea vers la chambre de Robin pour voir qu'il n'était pas là. Un vrai soulagement!

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany  
Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany
» Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany
» Maladies des tourterelles
» Devant quel film pleurez vous le plus ???
» ZOOM sur une toute nouvelle Marque: VALBRAY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-