Partagez | 
 

 lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Lun 20 Jan 2014 - 19:23

lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Laurence regardait le plafond. Il le regardait depuis un moment et il trouvait ça amusant. Il était blanc. Uni. Blanc et uni. Il était tout à fait normal, mais pourtant Laurence réussissait à s'inventer une histoire. Il se voyait à Wonderland avec ses amis du jardin de la reine rouge, car oui, il en avait, mais il était aussi avec Timon. Timon avait été invité. Invité à un mariage. Au sien et celui de Laurence. Ils étaient tout les deux humains et magnifique. Laurence portait un complet blanc et Timon un noir. Il souriait dans son histoire et dans la lit aussi. Il tourna la tête et observa son colocataire qui dormait encore. Il était mignon lorsqu'il dormait. Il pouvait passer des heures à l'observer avant de décider de se lever et de se coincer la tête dans la porte du frigo. Avec le blond, Laurence avait l'impression d'être normal. Enfin... Pas qu'il n'aimait pas être bizarre... Mais en fait il voulait faire plaisir à la personne qu'il aimait. L'homme se tourna complètement et glissa l'une de ses mains sur le visage du blond pour le réveiller délicatement et lorsqu'il ouvra les yeux, le sourire de Laurence s'élargit.

« J'ai congé aujourd'hui et Snail m'a parlé de sushi hier soir... J'aimerais essayé. C'est du poisson cru, tu veux venir? »

L'homme plongea son regard dans le ciel clair qui était les iris de son colocataire et fit un sourire suppliant. Il avait vraiment envie de passer la journée avec lui même si ce n'était peut-être pas réciproque... Sinon il pourrait peut-être y aller avec un des gars du club, mais ça n'allait pas être pareil, ça c'était sûr. Laurence s'approcha davantage de Timon qui se trouvait à être dans le même lit que lui et glissa son bras sous son oreiller pour se faire de plus en plus insistant en papillonnant des yeux.

« Ça sera amusant aller viiiiiens! » Finit-il par dire en prenant les mains de Timon pour les glisser dans son propre visage. « Y'a un resto sushi proche et.. Quoi? Oh laisses faire je croyais que tu me parlais, mais c'est les voix dans ma tête! »

Laurence échappa un rire d'entre ses lèvres et il décida de se lever et d'aller dans la salle de bain pour se préparer à sortir au restaurant qui se trouvait à quelques minutes de marche de leur appartement. Il ouvrit le robinet du bain et s'y glissa en pyjama pour se laver. Il se mit à penser à plein de choses, mais quelque chose vint le déranger. C'était les voix qui étaient revenues.

Dis.. Dis... Leb-eb-eb... ssh! Arg! Marg-ar...arg

« Chut pas tous en même temps! Je vous comprend pas quand vous parlez comme ça! »

Kssh.. Kssh... Kssh... Leb-eb-eb-eb... Le-eb-eb-eb...Bouaaarg...

« Non, mais un à la fois j'ai dis! »

Évidement, les voix qui résonnaient dans sa tête depuis son arrivé dans ce monde ne pouvaient pas l'écouter et rapidement il s'énerva contre elle et il décida de sortir de la douche et sans même enlever son pyjamas ou s'essuyer, il alla dans le salon où il alluma la télévision tellement forte qu'il ne pouvait plus les entendre... Ni même entendre quoique ce soit.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Lun 20 Jan 2014 - 21:50
    Il n'y avait pas très longtemps que Timon avait recueillit un homme bien étrange nommé Laurence. En fait, le blond ne savait toujours pas pourquoi il avait fait ça... et encore moins pourquoi ils partageaient le même lit... bon en fait c'était deux matelas qui étrangement s'étaient retrouvés collés de manière à faire un lit double... Ça économisait de l'espace dans la pièce, mais il n'avait pas trop compris pourquoi son colocataire semblait vouloir économiser aussi la place dans le lit en se collant contre lui... Mais bon, il y avait tellement de comportements que le suricate ne comprenait pas chez l'autre homme, qu'il n'en faisait plus un cas. Bon, il avait penser à l'envoyer consulter un médecin, parce que même pour un humain, il était vraiment très bizarre.

    Comme cette manie de fixer Timon pendant son sommeil... Ce dernier finissait par se réveiller inconfortable et faisait comme si rien n'était et se tournait... mais il y avait toujours un truc qui clochait dans ces scènes matinales... Pourquoi il le regardait comme ça? Pour la même raison pour laquelle il jouait violemment avec la porte du frigo et sa tête? Ou il avait-il quelque chose d'autre? Sauf que cette fois, le brun décida de réveiller l'ancien animal en lui caressant le visage... ce qui rendait Timon fort mal à l'aise... Il n'eut d'autre choix d'ouvrir les yeux en essayant de ne pas avoir l'air terrorisé... Sauf qu'en fait, il n'était pas si dangereux? Il demanda pour aller essayer de manger du poisson cru... encore une invention des humains... quoique les oiseau en mangeait du poisson cru! Quand ils ne volaient pas SES insectes. Sauf que les humains, ils mangeant ça enroulé dans du riz... Il n'était pas très friand de poisson, mais il pouvait bien essayer:

    - D'accord nous irons, mais heum... oooook....


    Les voix dans la tête de Laurence... il ne savait si le pire était que l'autre entende des voix, ou qu'il en parle aussi ouvertement... Comme si c'était normal... Sauf que ce n'était pas normal! Il y avait que les fous pour entendre des voix! Son colocataire alla à la douche, laissant un peu de tranquillité à Timon, qui l'entendait tout de même discuter avec les voix... Peut-être que la place de Laurence était dans un asile ou un truc comme ça? Il faudrait surement qu'il arrête la drogue, ça l'aiderait surement! Sauf qu'il fallait trouver le moment et les mots, ce qui était vraiment compliqué! Comment savoir comment il réagirait?

    Le blond s'habilla, il avait pris une douche la veille avant de se coucher et n'avait donc pas besoin d'y retourner. Il ne vit pas Laurence sortir de la salle de bain, ni toute l'eau qu'il avait pu mettre sur le plancher... Ce qui devait donc arrivé arriva lorsqu'il se dirigea vers la cuisine, Il marcha dans l'eau et trébucha, tombant sur le dos et se cognant la tête au sol. Il tenta de se contenir mais il cri s'échappa de sa bouche:

    - LAURENCE!! Combien de fois je devrais te dire de ne pas mettre de l'eau PARTOUT! Tu dois prendre une SERVIETTE et essuyer les dégâts...et ah non c'est pas vrai... et enlevé ton pyjama avant de prendre la douche... ou du moins ne pas te promener avec lorsqu'il est trempé...

    Le blond se frappa la tête en voyant l'autre avec les vêtements dégoulinant d'eau... Mais il faisait exprès ou quoi? Il fini par se relever pour aller chercher des serviettes qu'il lança à l'autre:

    - Tiens, ramasse ton dégât avant que je me casse vraiment quelque chose en tombant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Mar 21 Jan 2014 - 2:49

lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Le volume de la télévision était beaucoup trop fort et Laurence eut bien du mal à réaliser que son colocataire était entrain de lui gueuler de faire attention en sortant de la douche. Ce fut lorsqu'il détourna la tête pour observer le corridor qu'il vit Timon qui bougeait ses lèvres et qui semblait être fâché d'être entendu au sol. Il coupa donc le son pour entendre la fin de phrase de l'homme qui lui demandait de nettoyer son dégât d'eau avant qu'il ne se blesse vraiment. L'homme hocha la tête et il se dirigea vers l'énorme flaque d'eau savonneuse.  Le blond quitta le couloir pour se diriger vers la salle de bain où il chercha une serviette pour éponger le tout, mais Laurence préféra se lancer à plat ventre et faire des anges d'eau. Des gouttelettes montèrent sur le long des murs du passage et le restant ne faisait que s'étendre sous la forme de l'ancien flamant rose qui éclatait de rire en trouvant cela vraiment très amusant comme réveil.

« Faut rajouter de la moouuuusse pour que ça l'éclaboooouusse! Ça serait marrant et on lavera le plancher en même teeeeemps! Je fais des riiiiiiiiiiiiiiimes! C'est subliiiiiiime! »

Il continua à se trémousser dans tout les sens et alla jusqu'à tirer le bras de Timon pour qu'il vienne le rejoindre pour qu'il se décoince un peu, car même s'il était très mignon, il était vraiment trop coincé. Il était du genre ''fais pas ci.'', ''fais pas ça'' et ça l'énervais le plus jeune qui souhaitait s'amuser puisque depuis trop longtemps il avait été enfermé dans le jardin de la reine rouge et il avait été trop longtemps son flamant rose de poche. Finalement il changea d'idée et il se leva pour prendre la seviette que son colocataire lui tendait toujours, car il voyait bien que rien ne pourrait lui briser son masque de plâtre. Il essuya rapidement de tout et lança la serviette au visage de Timon et il enleva son pyjamas qu'il laissa au sol et alla dans la chambre pour prendre un de ses fameux t-shirt rose ainsi qu'un jean puis il se brossa rapidement ses cheveux trempés vers l'arrière puis prit ses clefs.

« Tu viens? Ou tu attends peut-être que le papier peint change de couleur tout seul? » dit-il sans aucun pli dans son visage causé par un sourire. Il n'aimait pas l'humeur crispé du blond. S'il ne l'aimait pas, il avait qu'à le lui dire! « Je t'attend dehors! »

Laurence tourna les talons et se dirigea vers l'extérieur comme il l'avait dit à l'autre homme et s'accota contre la façade de l'immeuble de fortune pour regarder les pigeons qui roucoulaient à ses pieds. Il voulut en kicker un, car il les trouvait vraiment très moche, mais ils partirent tous avant qu'il n'aille le temps de soulever un pied de terre. Bon, tant pis, ça sera pour une autre fois! Il continua à attendre Timon quelques instants puis il le vit arriver et ils partirent en direction du restaurant de sushi. Laurence espérait qu'il allait changer d'humeur... même les voix dans sa tête en avaient marre de son caractère trop sérieux.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Jeu 23 Jan 2014 - 4:24
    Timon était fan des chansonnettes et des rimes, mais il ne trouvait pas particulièrement amusant de voir l'homme qui s'amusait dans l'eau au sol. Lorsque l'autre lui tira le bras, le blond fronça les sourcils. Il songea presque à le rejoindre, mais il se repris... Depuis quand était-il devenu aussi ennuyant? Bah depuis qu'il était dans ce monde en fait... Ce monde l'avait rendu terne à bien des égards... Il lui arrivait souvent de ne plus vouloir chanter. Cette nouvelle attitude ne lui plaisait pas tellement, mais c'était plus fort que lui, il ne pouvait s'empêcher d'être rabat-joie.

    Il faut dire que ce prendre une serviette au visage, ça pouvait être limite insultant en plus... Il aurait pu la renvoyer à l'autre, mais ce dernier venait de se mettre à poil devant lui... Bon, il lui avait certes dit de ne pas se promener avec un pyjama trempé, mais de la à juste le laisser là et s'en aller? AH non mais vraiment! ce que son colocataire était paresseux! ce n'était pourtant pas si difficile de mettre le vêtement dans le panier à vêtements sales! C'était trop de demander un peu d'aide? la drogue l'occupait trop ou quoi? Non, mais c'est vrai et puis Jim lui avait dit de pas se promener tout nu comme ça. les humains ne devaient pas se promener sans vêtements devant les autres! Une autre chose qui prouvait qu'être un animal c'était plus simple!

    Puis soudainement l'autre sortit, l'air fâché... Bon qu'est-ce qu'il avait encore? Si ça ne lui plaisait pas d'être là, chez la mangouste, il n'avait qu'à partir! Pourquoi Timon ne le foutait pas dehors? Il ne le savait pas lui-même... Quelque chose chez cet homme le fascinait. Est-ce que c'était comme Aladdin, un ami? Quoique Laurence était tellement imprévisible qu'il était difficile de savoir comment le gérer et en quoi consistaient leur lien...

    Le suricate finit pas aller rejoindre l'autre après avoir lancé le pyjama dans le panier approprié. Il verrouilla la porte et alla rejoindre le brun pour se mettre en route pour le restaurant de sushis. Peut-être qu'il pourrait avoir des sushis aux insectes? Lorsqu'ils arrivèrent ils choisirent une table près d'une fenêtre. C'était bien de voir à l'extérieur avec la lumière du soleil! Il étudia le menu avec attention, Proposant:

    - On pourrait prendre un des assortiments? Comme ça on pourrait gouter à tout?

    Il fit un petit sourire en coin à l'autre, ne sachant pas trop ce qui serait le mieux pour leur repas, n'y connaissant rien à ce type de nourriture. Peut-être que son colocataire aurait une idée? Où l'envie de gouter à un truc en particulier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Jeu 23 Jan 2014 - 18:46

lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Le chemin pour se rendre au restaurant fut silencieux. Enfin, surtout pour Timon puisque Laurence, lui, avait la chance  (Ou serait-ce de la malchance?) d'avoir des voix dans sa tête qui lui tenaient compagnie. Elles lui répétait sans cesse les mêmes choses, mais ça ne lui dérangeait pas plus que cela puisque c'était bien la seule chose qu'il avait connu depuis son arrivé à New-York. Ça et la drogue, mais pour une des rares fois, Laurence n'en avait toujours pas prit et il était pourtant près de l'après-midi. Il faut dire que l'homme se sentait particulièrement mal lorsqu'il avait prit de la cocaïne ou de l'héroïne et qu'il allait ensuite à l'appartement. Il ne se sentait pas à l'aise devant le blond qui semblait ne pas apprécié sa dépendance... Il aurait bien aimé tout arrêté, mais il ne s'en sentait pas capable.

Ils arrivèrent finalement au restaurant de sushis et Timon décida d'aller s'asseoir tout près d'une fenêtre et Laurence ne dit rien même s'il se demandait si ce n'était pas à cause qu'il ne voulait pas être là et qu'il allait toujours l'ignorer en regardant à l'extérieur. Il s'assit puis regarda le petit menu qui se trouvait déjà sur la table et commença à lire les drôles de noms que les sushis portaient. Son colocataire lui proposa de prendre un assortiment et il sourit à pleines dents pour approuver sa proposition. À peine avaient-ils décidé qu'ils allaient prendre un assortiment qu'une femme vint leur demander s'ils avaient choisit. Ça c'était du service rapide. Beaucoup trop rapidement, mais il faut dire que le restaurant était plutôt vide vu l'heure qu'il était.

« Eeeuh... Nous n'avons jamais mangé de sushi.., mais nous voudrions un assortiment pour goutter à un peu de tout, sauf que je voudrais absolument des sushis avec des crevettes!

Je crois que nous avons quelque chose qui vous plaira. »

La femme quitta la table des deux hommes puis Laurence détourna le regard vers l'extérieur quelques secondes pour ensuite le porter sur Timon d'un air sérieux qu'il n'avait pas très souvent vu ses problèmes d’hilarité non contrôlable.

« Je m'excuse pour tout à l'heure avec l'eau et tout. J'aime être de bonne humeur et rigoler... » Il fit un petit sourire en coin discret en regardant ses mains croisées puis chuchota pour lui-même « Contrairement à toi... »

Les sushis arrivèrent rapidement à leur table et la femme leur pointa chaque sorte de sushi qu'ils avaient  que Laurence écoutait attentivement jusqu'à ce qu'il entende ''Sushi végétarien''. Il se demandait ce que ça pouvait être. Enfin... végétarien... Ce n'était pas ceux qui ne mangeaient pas de viande? Il n'avait donc pas le viande dans ces sushis? Intéressant. Lorsqu'elle quitta à nouveau la table, l'homme au chandail rose prit sans perdre une seconde un morceau de sushi végétarien qu'il porta à sa bouche. Il poussa un petit gémissement de satisfaction. C'était en fait délicieux même s'il n'y avait pas de poisson à l'intérieur. Il prit un autre morceau végétarien tout de suite après, mais observa l'intérieur avant.

« Ça doit être amusant comme travail de faire des sushis... Enfin, ça ne doit pas être aussi amusant que mon travail et beaucoup moins bien payé, mais ça doit être pas mal... »

Il était vrai que le travail de Laurence pouvait être assez amusant lorsque l'ont pensait qu'il n'avait pas besoin de réfléchir pour se trémousser à moitié nu devant des inconnus, mais il n'avait aucunement conscience que ce n'était pas un travail très recherché et que les gens ne manquerait pas de le pointer du doigt parce qu'il était strip-teaseur dans un club gay.

« Au fait, c'est comment ton travail? Je n'ai jamais pensé te le demander! »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Ven 24 Jan 2014 - 23:08

Lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé


La serveuse arriva avant qu'ils n'ai le temps de parler beaucoup plus que pour se mettre d'accord sur leur choix. Timon était content que pour une fois, Laurence et lui semblaient avoir la même idée sur un point. C'est qu'ils avaient malheureusement tendance à être plutôt en désaccord sur presque tout... Pourtant, le blond n'avait pas tant l'esprit de contradiction... non, c'était plutôt que l'autre disait et faisait toujours des trucs qui n,avaient aucun sens logique! Ce qui était difficile à suivre et à accepter. mais là, il semblait en meilleur état que plus tôt. Mais était-ce le calme avant la tempête? Le suricate préférait ne pas trop penser à ça.

Ils commandèrent donc, et pendant qu'il attendaient, l'autre homme s,excusa de son comportement du matin. Bon il marmonna aussi autre chose, mais Timon n'y porta pas particulièrement attention, lui faisant juste signe que tout était oublié et de ne pas s'en faire:

- Ça va... mais fais attention, tu n'es pas seul et je n'es pas envie de me fendre le crane en glissant dans l'eau...

Leur commande arriva et il pu gouter à un sushi végétarien. c'était pas mal. Bon la texture du riz était surprenante, car déjà, il n'en mangeait pas beaucoup et là il était plutôt collant pour que les sushis tiennent bien. Le blond se surpris à bien aimer cela en fait. L'autre lui prla de son travail:

- Comment c'est? Je dois traquer les insectes. personnellement, j'aime bien ça. Ce que j préfère ce sont les extras, sinon ça ne vaudrait pas la peine de faire ça.

Par extra, il voulait évidement parler de pouvoir manger des insectes de temps à autre. Il voulu reprendre un sushi, mais son attention fut attirée par une pâte verte à côté de leur repas. Sur le coup, il cru que c'était e la morve séchée... Il apostropha la serveuse pour lui demander ce que c'était: Du wasabi...

- Wasabi? C'était une espèce de petit kangourou? Parce que je ne crois pas qu'il soit frais s'il est vert...

Elle du lui expliquer que ce dont il parlait était en fait un wallaby et que le wasabi était une plante servant de condiment. Ah bon si ce n'était que ça! Elle n'eut pas le temps de réagir avant que le suricate n'en prenne une bouchée. ça n'était pas mauvais si ce n'était que ça brûlait comme du feu dans sa bouche! Il en avait des chaleurs et ses yeux se remplirent d'eau tellement sa lui brûlait, il fallait qu'il éteigne cet incendie! Il vida son verre d'eau d'une traitre... ainsi que celui de Laurence... Mais ce n,était pas assez! Il se précipita donc au comptoir pour prendre un pichet d'eau qu'il vida aussi. Ça allait mieux, mais il lui semblait encore avoir des chaleurs... Plus jamais il ne mangerait de wasabi!

- Attention monsieur, ça goute fort...


Non?! POUR VRAI?! Il se retint de répliquer quoique ce soit et mangea plutôt un autre sushi. Il était aux crevettes. Oh pas mal comme gout. Sauf que sa langue était dans un sale état pour pouvoir vraiment apprécier les saveurs...




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Mar 28 Jan 2014 - 0:48

lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé
Laurence Legay & Timon S. Merkat



C'est vrai, Timon était exterminateur... Parfois Laurence l'oubliait, car il faut l'avouer, leur appartement était rempli de bestioles rampantes et l'amoureux du rose ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi le blond ne s'occupait pas de leur propre logement avant ceux des autres... Il en avait la phobie et parfois il lui arrivait de se mettre à pleurer le matin lorsqu'il voyait des cafards s'enfuir dans le drain du bain lorsqu'il ouvrait la lumière du néon qui clignotait pendant plusieurs secondes avant d'éclairer correctement la pièce. À son arrivé, Laurence avait brisé la table basse du salon en sautant à pied joint pour éviter un truc non-identifiable et dès ce moment, l'homme ne pouvait se demander s'il n'y avait pas non plus des termites dans cet appartement... M'enfin, cela ne le dérangeait pas vraiment puisque les termites étaient des créatures si petites qu'il ne pouvait aucunement les voir! L'important c'est qu'elles ne décide pas de prendre comme quatre heure ses beaux vêtements roses! L'ancien flamant rose secoua la tête en souriant lorsque son colocataire lui répondit et cela même s'il ne comprenait pas ce qu'il voulait dire lorsqu'il parlait de supplément. C'était en fait sûrement de l'argent de plus pour les tâches dégoûtantes et peu commune qu'il devait rencontrer. Enfin, Laurence se disait que ça ne devait pas être très commun puisque Timon ne semblait pas toucher un gros salaire ou du moins pas un aussi gros salaire que lui, mais en même temps il ne pouvait pas juger, car il n'avait aucune idée d'un salaire moyen à New-York.

Pendant que Laurence pensait à tout cela, Timon avait prit l'initiative de demander à la serveuse ce qu'était la petite pâte verte qui était du wasabi selon elle. Rapidement, le plus vieux demanda si ce n'était pas une espèce de kangourou et, évidement, Laurence se mit à divaguer sur la provenance de ce kangourou et pourquoi il était devenu vert. Peut-être était-il périmé? Si c'était le cas, ils n'avaient pas choisit un bon restaurant et ils seraient mieux de quitter rapidement avant de s'empoisonner avec le poisson! Ou alors peut-être que c'était un kangourou extraterrestre? Il avait bien vu dans les films que les aliens étaient des créatures vertes et technologiquement très avancé contrairement à la planète Terre. Si c'était cela, il ne fallait surtout pas en manger, car sinon le wasabi allait leur aspirer leur cerveau et les rendre zombie et ils voudront manger les cerveaux des autres, mais ils n'auront pas de cerveau donc ça serait la fin du monde des zombies! C'était diabolique comme plan!! C'était un plan d'extermination deux en un! L'homme voulut immédiatement empêcher le blond de manger le wasabi, mais voilà qu'il était trop tard et qu'il était en pleine convulsion! Il sembla vouloir se battre pour garder son cerveau et décida de boire beaucoup d'eau pour avaler son propre cerveau. Le malade mental resta figé et se contenta de fixer la wasabi qui était entrain de l'inciter à en manger aussi. Tant bien que mal il tenta de résister aux avances de la pâtes, mais ses doigts finirent par s'y tremper et il les porta à sa bouche pour y goutter.

Il eut alors la même réaction que son colocataire, mais malheureusement pour lui, il n'y avait pas d'eau pour apaiser la brûlure intense qu'il ressentait sur sa langue et il décida plutôt de courir en rond dans la salle, tout en renversant les chaises qui se trouvaient dans son chemin et en tombant avec elles la plus part du temps puis termina sa course contre une poutre de soutient qu'il lécha généreusement. Le contact du marbre froid sur sa langue l'apaisa et la serveuse lui tendit après quelques secondes un verre d'eau en lui ordonnant de ne plus en manger. Laurence secoua vivement la tête et décolla finalement sa langue pour revenir à sa table où le blond avait déjà recommencer à manger des sushis.

« Je ne suis pas sûr que je veux en manger... J'ai peur que ça brûle comme le wallaby! … Wallaby c'est pas un nom de rue?  »

Cela ne prit pas bien longtemps que Laurence avait déjà oublié la douleur qu'il avait ressenti après d'avoir imité Timon, en gouttant au wasabi, et il décida finalement par prendre un sushi aux crevettes qu'il avala presque sans mastiqué. Il se mit alors à toussoter et en croyant qu'il s'était étouffé, il fit quelques petits coups de poings sur son abdomen pour recracher le tout, mais sa respiration se fit de plus en plus difficile et il sentit tranquillement sa gorge enflée et lui piquer comme si plusieurs couteaux lui passaient à travers la gorge. Il se mit donc à se la gratter nerveusement et puis soudain il se raidit pour tomber comme une roche de sa chaise.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Mer 29 Jan 2014 - 17:19

Lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé


Timon eut envie de se cogner la tête contre la table lorsqu'il vit son colocataire gouter lui aussi au wasabi... Il voulait se montrer plus endurant que Timon ou quoi? lui prouver qu'il avait eut tord de réagir ainsi et de vider toute l'eau qu'il trouvait? Ou peut-être qu'il ne croyait tout simplement pas que cette pâte verte avait ou gout aussi... brûlant? Pourtant, des deux homme, le suricate était celui qui avait le moins tendance à l'exagération et au mélodrame! Sauf que Laurence était Laurence et qu'il faisait les trucs qui semblait stupides ou illogique... Comme de manger ce que tout le monde autour n'aurait pas gouter... Bon au lieu d'en faire tout un plat, le blond finit par se dire que peut-être que l'autre s'était lancé une sorte de défi: "Si lui le fait, je le fais aussi"?

La mangouste regarda son colocataire courir en rond tout en mettant une belle pagaille dans le restaurant. Il aurait pu essayer de l'arrêter, mais ça aurait servit à quoi? Il se serait sans doute fait bousculer comme les pauvres chaises et serait tomber au sol avec le brun? Timon continua donc à déguster les sushi. Le mélange des saveurs était vraiment intéressant. bon, il n'en mangerait surement pas à tout les jours, ni à toutes les semaines, mais une fois de temps en temps, ça serait pas mal. Il leva les yeux au ciel en voyant l'autre homme qui léchait la colonne... Peut-être qu'il devrait aller l'enlever de là? Finalement non, la serveuse s'en occupa et l'amoureux du rose revint à leur table. Où il dit qu'il n'était pas sur de vouloir manger des sushi:

- La serveuse a dit que c'était du Wasabi, pas du Wallaby... Je crois pas avoir déjà vu une rue de ce nom à New-York... peut-être d'où tu viens? Les sushis ne goute pas comme ce truc, ils sont vraiment délicieux. Si tu n,en veut pas tant pis, ça m'en fera plus!

D'ailleurs, Timon n,avait pas vraiment comprit d'où venait Laurence. Il avait mentionné qu,il n'était pas de cette ville, mais d'où? mystère. Mais un mystère de plus ou de moins, ça n'avait plus grande importance dans le cas de cet homme. Parfois, le blond aurait voulu en savoir plus sur son colocataire, mais il avait peur de sombrer dans la folie... Donc il passait à autre chose. Comme là, il mangeait. L'autre en fit de même, mais il réagit bizarrement. Mais bon les trucs bizarres, c'était en quelque sorte normal dans son cas. Et puis il devait avoir mangé trop vite...

Sauf que ça n'avait toujours pas l'air d'aller quelques instant plus tard... Surtout lorsqu'il se raidit pour ne plu bouger... Bon, il lui prenait quoi encore? Parce que c'était malheureusement le genre du brun de faire ce genre de simagrées... Sauf que ça commençait à être assez lourd là, donc le suricate se leva pour le secouer:

- Je sais que c'est bon, mais pas de là à perdre conscience! Hello? Y'a quelqu'un? Arrête tes stupidités...

Sauf qu'il n'y avait pas de réactions... À force de le secouer, l'autre tomba par terre et là Timon compris qu'il y avait vraiment un problème... surtout que le visage de l'autre semblait enfler et rougir? Paniqué, il appela à l'aide. Mais qu,est-ce qu'il devait faire dans un cas comme celui-la? Quelqu'un appela les secours, tout en disant qu'il fallait laisser de l'espace pour respirer au malade... Mais ce n'était pas parce que le blond secouait Laurence en le tenant par le collet que ce dernier ne pouvait pas respirer... Bon un peu, donc il s'éloigna un peu.

Après quelques minutes, un ambulance arriva et deux hommes en uniformes débarquèrent pour emmener Laurence. Ils lui injectèrent un truc, car ils dirent que c'était un réaction allergique. C'était quoi ça au juste? Il n'eut pas le temps de poser la question, car il devait lui aussi grimper dans l'ambulance s'il ne voulait pas que son colocataire se retrouve seul. C,est donc ainsi qu'ils partirent vers l'hôpital. Assis dans un coin du véhicule, Timon ne pouvait s'empêcher d'être inquiet pour l'autre homme... Allait-il survivre? À quel point c'était grave?




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Mer 29 Jan 2014 - 19:12

lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Le corps de l'homme se raidissait de plus en plus et sa gorge se gonflait rapidement pour l'empêcher de respirer correctement. Cela ne prit pas beaucoup de temps que Laurence se mit à paniquer intérieurement et à se répéter intérieurement qu'il était sur le point de mourir. Il n'avait pas particulièrement peur de mourir et même que la mort l'amusait, mais ça ce moment précis, il remit en question sa logique sur cette chose. Il ne voulait pas mourir! Pas devant Timon! Pas étouffé par les tissus de sa propre gorge! Il se refusait de mourir en regardant comme dernière chose les yeux de son colocataire qu'il considérait comme tellement parfaits et ça sans jamais avoir pu toucher ses lèvres rosées avec les siennes. Il se faisait secouer dans tout les sens et avait envie de lui hurler d'arrêter, mais un simple bruit étranglé réussit à sortir de sa bouche. Les employés paniquaient autour, mais sans doute moins que Timon. S'il avait pu, l'homme aurait sans doute fit un grand sourire, comme celui de Chess', mais il se contenta de sourire intérieurement, heureux de compter quelque peu pour celui qu'il aimait.

Les ambulanciers finirent par arriver dans le restaurant et ils montèrent sur une civière l'homme qui était entrain de perdre peu à peu conscience, faute d'oxygène. Ils le portèrent jusqu'à l'ambulance où un des deux lui planta dans le bras une seringue aussi appelée un EpiPen. Il se sentit mieux, mais les ambulanciers étaient entêtés à vouloir l'amener d'urgence à l'hôpital pour passer des tests en cas d'autres allergies. Timon monta à bord du camion ce qui apaisa Laurence qui finit par tomber endormit jusqu'à l'hôpital. Enfin arrivé à l'hôpital on le réveilla et on l'amena faire des prises de sang et ensuite un test d'allergie où il dû être séparé de son colocataire pendant plusieurs minutes, mais heureusement, son état avait redevenue normal. Il se retrouva donc dans une salle avec une infirmière qui lui grattait les avant-bras avec bâton et il se laissa faire, sans trop comprendre ce qu'elle faisait.

Elle finit par lui demander de quitter la salle et d'attendre les résultats assit sur une chaise qui lui semblait plutôt confortable dans un long corridor blanc où se trouvait déjà Timon. Il s'exécuta donc en sautillant comme s'il était un gamin de huit ans qui attendait une friandise pour avoir été sage, alors qu'en fait ce n'était qu'une envie passagère comme lorsqu'il se mettait à courir dans les mur de l'appartement quand Timon ne s'y trouvait pas.

« T'as pensé à amener des sushis ? J'ai HYPER faim! »

Il sourit puis s'assit aux côtés du blond et glissa ses mains entre ses cuisses pour se mettre à se balancer doucement d'avant en arrière, toujours en montrant ses dents blanches. Il n'avait aucune idée que ce qu'il venait de dire était complètement stupide puisqu'il avait faillit mourir à cause du poisson qui s'y trouvait. On lui avait pourtant expliqué, enfin il croyait, mais son attention avait été de -5 sur une échelle de 10 à cause des voix qui résonnaient de temps à autre dans sa tête.

« Dis, ça fait longtemps que t'as ses yeux là? » il détourna le regard et  l'observa silencieusement et devint soudainement calme. « Ils sont magnifiques en tout cas... C'est dingue, j'ai faillis mourir et je me suis rendu compte que je ne te l'avais jamais dis! Je me rend compte que y'a plein de choses que je ne t'ai jamais comme le fait que je t'aime com-.. »

Il s'arrêta immédiatement et le fixa tout en réfléchissant rapidement. Il avait presque dit ses sentiments pour lui! Il était dingue?! Ah bah oui il l'était! (8DD), mais il ne pouvait pas le lui dire! Pas comme ça! Non, tout simplement pas! Il devait rien dire et c'était tout! Il ne se comprenait pas, mais il était bien heureux comme ça! Il était contradictoire et c'était ce qui faisait son charme et que personne ne dise le contraire!

« Ami. Comme ami. J'aimerais qu'on soit plus que colocataire... être Amou- i. Amoui! C'est ça, être ami! »

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Mer 29 Jan 2014 - 20:48

Lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé


Timon avait vraiment eut peur que Laurence ne survive pas à ça. Parce que même si le brun lui tapait parfois sur les nerfs, il s'était tout de même habitué à sa présence. Il faisait maintenant parti de son quotidien, avec ses bizarreries. Jamais le blond ne l'avouerait, mais son colocataire mettait de la vie et de la couleur dans son existence parfois morne. Il avait perdu son éclat après ce soir où il s'était fait attaquer dans le parc... Il était souvent renfermé et n'aimait plus vraiment sortir. Il s'était mit à détester ce monde et ne pensait qu'à le quitter... sauf qu'il ne savait pas comment et que retourner chez lui ne l'aiderait surement pas, puisque tout ça l'avait changé...

Pendant que l'autre homme passait des tests d'allergie, la mangouste réussit à trouver quelqu'un pour lui expliquer ce que c'était que ça, une allergie. Bon, il savait que dans certains cas, ça faisait morver, comme quand c'était de la poussière, sauf qu'il pu en savoir plus. En gros c'était une réaction du corps à quelque chose d'étranger. Et quand c'est alimentaire, et bien la personne peut vraiment en mourir, comme ce qui avait faillit arriver... Donc là ils vérifiaient si d'autres choses en apparence inoffensives pouvaient être mortelles pour l'amoureux du rose.

L'autre revint finalement et demanda si Timon n,avait pas des sushis... Il devait rigoler, non? Quoiqu'il n'en avait pas l'air... Le blond se tapa mentalement le front devant l'inconscience de l'autre... Non mais il était sérieux? Il n'avait pas compris que ça risquait de le tuer? Peut-être avait-il des tendances suicidaires, mais une chose était certaine, le blond ne l'aiderait pas à se donner la mort! Il préféra ne rien répondre et son colocataire changea de sujet. Pendant que l'homme parla, le suricate ne pu s'empêcher de hausser un sourcil.

- heum... Merci. J'ai mes yeux depuis que je suis ici... les tiens sont beaux aussi...

parfois un peu effrayant par tout le folie qui semblait y sommeiller, mais c'était une autre histoire. Le brun bafouilla autre chose. L'ancien animal eut de la difficulté à saisir ce qu'il racontait. Il réalisa que l,autre avait raison, après tout ça, ils était surement bien plus que de simples colocs:

- Oui, soyons amis. Je n'ai pas beaucoup d'amis depuis que je suis là. Je ne suis pas doués dans les relations avec d'autres humains.

L'adaptation était extrêmement difficile pour Timon en fait... Le pauvre était complètement décalé et ne comprenais pas grand chose aux sentiments humains et tout ça... Il sourit tristement. Il aurait voulu dire autre chose, mais quoi? Et puis un médecin vint les voir pour leur donner les résultats. Il leur dit très clairement que Laurence ne devait plus JAMAIS manger de crevettes... sinon il allait mourir. La mangouste espérait vraiment que son ami ferait attention, parce qu'il n,avait pas envie de revenir à l'hôpital de sitôt! Surtout que ça risquait de moins bien se terminer que cette fois.

- On va à la cafétéria? grignoter un petit quelque chose?

C'est qu'il avait lui aussi un peu faim! Il fit un léger sourire à l'autre tout en l'entrainant où ils pourraient manger quelque chose.




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Sam 1 Fév 2014 - 2:15

lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Au plus profond de son être, Laurence ne pouvait s'empêcher de se traiter d'idiot. Il avait presque avoué ses sentiments à son colocataire alors qu'il ne souhaitait pas le faire,  mais alors qu'il avait finalement l'opportunité de le faire il avait décidé de faire autrement. Comment il pouvait se détester! Il aurait dû lui dire! Lui avouer qu'il pensait sans arrêt a lui et que toutes les petites attentions qu'il avait pu faire depuis son arrivé dans l'appartement miteux de Timon était bien parce qu'il l'aimait au point qu'il aurait pu lui décrocher la lune s'il lui avait simplement demandé. Il le voyait dans sa soupe, dans ses rêves, dans son futur, il le regardait dormir, il avait les mains moites lorsqu'il croisait son regard et il sentait son cœur vouloir sortir de sa poitrine lorsqu'il entendait le son de sa voix, sans même parler du fait qu'il hallucinait son odeur lorsqu'ils n'étaient pas ensemble! Il était fou amoureux de lui et chaque jour qu'il gardait ce secret pour lui et plus il sentait son cœur se briser en morceaux, croyant de le voir dans les bras de quelqu'un d'autre un jour. Il allait finalement ouvrir la bouche pour lui dire que ce n'était pas cela qu'il voulait dire, mais un médecin arriva pour lui expliquer les résultats des tests d'allergie.

Il lui expliqua alors d'un ton qui se voulait sérieux que Laurence ne pourrait plus jamais manger de crevettes pour le restant de sa vie. L'homme en resta bouche-bée. Comment ne pouvait-il plus en manger alors qu'il en avait mangé durant toute sa vie pour garder la belle couleur rosée de son plumage?! Il voulut argumenté, mais le médecin lui signala alors qu'il ne pouvait pas non plus manger du poissons ou autres fruits de mers s'il ne voulait pas refaire un séjour à l'hôpital et peut-être que cette fois-là il ne se retrouverait pas dans une salle d'attente, mais plutôt à la morgue. Pour la première fois de son séjour à New-York, le flamant rose se sentit secouer dans tout les sens intérieurement et avait l'impression que son monde venant de s'écrouler. Ne plus être un oiseau l'avait troublé, mais il avait vu de bons côtés à être un être humain, sauf que soudainement, il se rendit compte qu'il y avait de nombreux mauvais côtés à l'être... L'homme en sarrau blanc quitta le couloir et le silence revint pour quelques secondes avant que le blond propose d'aller manger quelque chose à la cafétéria. Le plus jeune secoua doucement la tête d'un signe affirmatif sans regarder son nouvel ami pour ne pas lui montrer les larmes qui semblaient vouloir déborder de ses yeux à tout moment.

Il laissa Timon s'y diriger en premier et lorsqu'il fut assez loin de lui, il se leva à son tour et essuya du revers de la main ses yeux et marcha rapidement pour aller le rejoindre et revint le bon vieux Laurence avec des idées toujours plus bizarres les unes que les autres.

« Hey tout à l'heure les voix dans ma tête me disait de voler avec mes ongles de doigts de pied! Mais je leur est dit que je pouvais pas parce que je les coupe régulièrement et ils m'ont ordonné de forcer pour les faire pousser plus vite! Je sais pas si ça l'a fonctionné... Je regarderai tout à l'heure quand nous serons à la cafétéria! »

Le plus jeune se mit à sautillé comme il l'avait fait plus tôt dans le corridor et se rendit rapidement au bout de celui-ci où il attendit Timon pendant quelques instants avant de revenir sur ses pas et de le tirer par la main avec lui en sautillant ce qui ne faisait de rebondir lourdement le bras du blond. Son sourire était large et il avait déjà oublié ma mauvaise nouvelle en lien avec ses allergies. Ce n'était pas bien grave, il avait d'autre nourriture tout aussi succulent pour le garder en vie! Ils arrivèrent finalement à la cafétéria et Laurence se lança immédiatement dans la file pour acheter quelque chose pour manger puisqu'il mourrait de faim.

« Je suis quasiment persuadé que mon estomac se mange tellement j'ai faim. Je ne serait même pas étonné que si j'aurais un deuxième estomac ils seraient entrain de faire du cannibalisme... Enfin, si on se mange nous-même... Est-ce qu'on fait acte de cannibalisme? »

Parlant d'acte cannibalisme, pendant que le brun ne cessait pas une seconde de parler, celui-ci prit une assiette où il était clairement identifié : poulet. Sans doute que l'homme n'aurait jamais osé acheté cela s'il l'avait remarqué, mais ce fut arrivé à la caisse, alors qu'il avait prit une bouchée de son assiette avant d'avoir payé qu'il s'en rendit dès que la caissière aille nommé ce qu'il y avait dans son plateau. Aussitôt Laurence cracha le morceau de poulet qu'il avait mâché sur elle et renversa dans son affolement le plateau au sol.

« Je peux pas manger du poulet! Je peux pas! Du poulet c'est des oiseaux! Je peux pas me bouffer!! »

Laurence était fou. Cette crise pouvait sembler normale pour Timon sans doute, mais l'employée prit peur et quitta sans attendre la caisse pour se diriger avec une porte où il était écrit : Employés seulement.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Lun 3 Fév 2014 - 15:55

Lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé


Timon n,avais pas remarqué que son ami avait les larmes aux yeux. Bon, il se doutait qu'il n'allait pas trop bien, ça avait été un rude nouvelle d'apprendre qu'il ne pourrait plus manger des aliments qu'il aimait tant! Il commença à se poser des questions, mais l'autre finit par le suivre. Le blond s'était inquiéter quelques instant... quelle bêtise pouvait inventer l'autre s'il restait trop longtemps seul en arrière? C'est qu'il était imprévisible et qu'on ne savait jamais ce qu'il allait faire. Non en fait il était surement très triste, il lui fallait accepter cette nouvelle. Lorsqu'il rejoint le suricate, ce dernier constata que le brun allait mieux avec ce qu'il lui raconta sur les voix dans sa tête... Ça devait être bon signe qu'il agisse comme le Laurence qu,il connaissait...

Il se laissa trainer jusqu'à la cafétéria par son colocataire qui était trop content... Pourtant, il n'avait pas pris de drogue? Peut-être que les médecins lui avait donner un truc? parce que pour la mangouste, l'autre était comme il était à cause de la drogue... Il le suivis dans la queue, alors que l'autre parlait de trucs étranges. Avoir un deuxième estomac qui mange le premier? Il se prenait pour une espèce de vache avec cette idée de plusieurs estomac? Il ne savait pas trop quoi répondre à la question cinglée du brun... bon en même temps c'était pas une si mauvaise question...

- Je ne sais pas... c'est peut-être un genre d'auto-cannibalisme?


Timon attrapa une assiette de poulet comme Laurence, ça lui semblait plutôt un bon choix. Il pris aussi quelques fruits, seulement, quand le brun arriva pour payer, il fit une crise... Il se prenait pour un poulet maintenant? Le blond déposa immédiatement son poulet pour prendre plutôt de la salade... Mieux valait de ne pas empirer la situation, déjà que la caissière était en fuite. Il déposa un billet sur la caisse tout en entrainant son ami à l'extérieur avant que la sécurité ne débarque.

- Tu sais, il faut toujours lire les étiquettes, même moi je sais ça. Tiens, prends la salade de fruit, il y a de l'ananas dedans, c'est bon l'ananas...

Le suricate jeta un coup d’œil derrière eux, mais aucun agent ne semblait les suivre... il faut dire qu'il avait donner de quoi payer le repas perdu ainsi que ce qu'il avaient pris et même plus. Une fois dehors, ils s'éloignèrent et l'aîné traina l'autre jusqu'à un banc pour finir leur minuscule repas.

- Une fois chez nous, on n'aura qu'à commencer une pizza si tu veux.... parce que je crois qu'on aura encore faim...





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  Mar 4 Fév 2014 - 23:01

lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Comment avait-il simplement pu avoir mit un morceau de poulet dans sa bouche? Comment?! Et comment avait-il pu trouver cet animal aussi savoureux?! Était-il cannibale? Peut-être était-ce en lien avec ses nombreuses maladies mentales qui lui était à ce jour inconnues? Laurence avait bien du mal à comprendre son comportement et il ne se débattu pas lorsque Timon l'amena avec lui pour ne pas avoir a se battre avec les gardiens de sécurité qui les aurait mit dehors de l'établissement.  Ils se retrouvèrent tout de même à l'extérieur, mais cela ne dérangeait pas vraiment l'ancien volatile, car il ne se sentit aucunement violenté par le blond qui l'avait agrippé. En fait, tout lui était égal, aussi longtemps qu'il pouvait être à ses côtés... Cela ne s'appelait pas l'amour pour rien, n'est-ce pas?

« Je sais qu'il faut toujours lire... Je sais pas, tout me semble bizarre aujourd'hui. Plus qu'à l'habitude. » Il regarda quelques instants Timon distraitement et prit la salade de fruit qu'il lui tendait.« Merci, c'est gentil, c'est vrai que c'est délicieux de l'ananas... »

Ils se rendirent à un banc où ils s'installèrent et où Laurence décida de manger quelques fruits avant de tendre le plat de plastique au plus vieux comme invitation à en manger. Il n'avait pas l'habitude de partager, il avait toujours été enfant unique, car la reine rouge avait décidée de se faire une omelette avec ses frères et sœurs, et jamais il n'avait apprit à partager quoique ce soit. Ce n'était pas lui de faire cela, mais avec Timon c'était différent. Il avait envie de tout lui donner. Il aurait été prêt à se retrouver sans rien pour le faire sourire. L'amour qu'il avait pour lui était folle, maladive et jamais il n'aurait pu s'imaginer que cette amour aurait pu le rendre aussi malheureux. Pour l'instant il était bien et il souriait à pleines dents d'être en vie et en compagnie avec l'homme qu'il aimait.

« Oui, une pizza c'est une très bonne idée! Il faudra en prendre une grande pour la partager avec mes voix par contre! »

Ils finirent de manger puis partirent à l'appartement pour faire comme prévu, sauf que Laurence ne se fit pas insistant sur la grandeur du repas et avait déjà oublié la stupidité qu'il avait dit lorsqu'ils étaient encore sur terrain de l'hôpital. L'homme se coucha tôt, épuisé par les événements de la journée et ne pu s'empêcher de coller le corps chaud de son colocataire durant la nuit, il pouvait enfin bien dormir.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]  
Revenir en haut Aller en bas
 

lorsqu'on apprend à connaître son colocataire dérangé [PV Timon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Questions pour apprendre à mieux se connaître
» Drôle de colocataire! [PV Takeshi]
» Comment ça, apprend-moi à me battre ?! [PV Raph]
» Nouveau colocataire, pas trop tendu ? [James]
» Et comment Evan se fit connaître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-