Partagez | 
 

 Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleak mercenary with a warm heart
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1093
POINTS : 101
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Dim 26 Jan 2014 - 16:07


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne


Après avoir pris la défense d'Hanity, les deux commencèrent à éponger les dégâts, puis une serveuse arriva et finit de nettoyer. Une fois seules, les deux jeunes femmes reprirent la discussion. Hanity parla de la profession de Randy. Helga qui avait recommencé à boire une autre gorgée de son café, s'étouffa. Elle toussota, puis regarda hébétée Hanity. « Qu'est-ce que Randy a encore inventé?! » Vu sa réaction, elle ne pouvait faire comme si elle le savait, elle qui n'aimait pas être dans l'ignorance, c'était raté. Elle songea qu'elle devrait avoir une petite ou plutôt, une grande discussion avec sa recrue préférée.

« Il t'a dit qu'il était stripteaseur sadomasochiste gay ? J'ignorais ce léger détail de la vie de Randall. »


Puis, Helga pensa pour elle : « Oui, il est culotté le caméléon. »

Elle songea ensuite, qu'il était temps qu'elle en apprenne plus sur cet ancien caméléon. La mercenaire commença à se demander ce que Randall lui cachait encore. Elle songea qu'en allant chez lui, elle en apprendrait peut-être plus. Elle fit sa requête à Hanity, qui accepta. Helga finit son café et voulut savoir depuis combien de temps ils faisaient une colocation. La mercenaire n'eut pas sa réponse. Un plat vint redécorer la façade de la décoratrice d'intérieur. Cette dernière partit dans une colère noire envers le responsable de cette catastrophe. Elle signifia alors à Helga, que c'était maintenant qu'elle verrait l'appartement. Helga remercia intérieurement le serveur. Pas pour le désastre d'Hanity, mais pour pouvoir avoir l'occasion de voir l'antre de Randall. D'ailleurs, ce dernier revint à leur table et accentua le malaise d'Hanity. Helga ne commenta pas, mais ne put s'empêcher de sourire face à l'attitude de son soldat. Ah ces deux-là, Helga ne pouvait s'empêcher d'y trouver une alchimie.

Hanity ayant filé rapidement, Helga se retrouva seule avec sa recrue sur le chemin de leur appartement. La mercenaire était ravie, elle pouvait en apprendre plus sur sa recrue. Il commença par lui parler d'Hanity, Helga acquiesça simplement d'un signe de tête. Il lui parla ensuite d'un..troisième colocataire ! Helga ne comprenait pas pourquoi Randall faisait une colocation. C'était au-dessus de sa compréhension. Est-ce qu'elle s'emmerdait avec des colocataires qu'elle n'aimait pas ? Non, bien au contraire. Elle avait débord vécu chez Bill et sa femme, autant dire qu'elle n'y résidait que pour dormir, puis en devenant policière, elle avait eu un appartement seule, jusqu'à ce qu'Iago entre dans sa vie. Elle le partageait ainsi avec lui.

« Je ne comprends pas tu fasses une colocation, d'ailleurs je t'aurai jamais imaginé en faire une, avec ce que tu reçois, ce n'est pas un problème financier. Que tu sois avec la blondinette passe encore, je comprends, elle te plaît, mais quant à ton autre colocataire, s'il t'énerve tant que ça, pourquoi tu ne te tires pas avec la blonde ? »


Une fois arrivés, ils montèrent tous les deux les cinq étages par l'escalier et aucun des deux ne fut essoufflé. Il faut dire que l'entraînement d'Helga était rude, mais portait ses fruits. Tandis qu'Hanity se faisait x shampoing, Randy expliqua son train de vie. Helga éclata de rire lorsque le Père-Noël poussa la chansonnette. Puis, voyant le chat, Helga s'exclama.

« Ah enfin, je rencontre Calypso ! Un adorable chaton, au passage !»


C'est ce que pensa Helga, pour l'instant...Randy vérifia l'absence du dernier colocataire et revint soulagé. Helga décida de taquiner sa recrue préférée et surtout de le questionner. Elle se laissa tomber sur le canapé et le regarda amusée.

« Oh fait, j'ignorais que tu étais stripteaser nocturne sadomasochiste gay. Tu as été très inspiré. C'est d'ailleurs ce qui te rendrait exécrable, à cause de la fatigue. C'est vrai que ça ne doit pas être évident comme profession, hein Randychouchou. »


Helga ne put s'empêcher de pouffer de rire. Finalement, la crédibilité de Randall commençait à décroître de plus en plus vis-à-vis d'Helga, à mesure que la soirée avancée.

« Je me demande si tu seras toujours efficace après ce travail, ça doit être très exténuant. »


Puis, elle le regarda plus sérieusement et le questionnement vint.

« Tu as autre chose à me confesser, Boggs, ou je dois attendre que ta charmante colocataire le fasse ? »


Helga s'étonna de son comportement. La vie privée de ses recrues, elle s'en fichait, sauf si ça pouvait interférer avec les missions, mais là, elle se sentait légèrement trahie. Surtout que la trahison était la chose qu'elle détestait le plus. Elle se rendit compte, qu'elle avait été trop proche de Randall. La mercenaire s'était permise des familiarités avec lui, il était le seul à la tutoyer. Seulement, ça ne l'avait jamais dérangée, une forme d'amitié mutuelle s'était développée entre les deux. La frontière entre le professionnel et le privé avait été largement franchie. Seulement, Helga avait apprécié cette relation, elle s'était attachée à Randall, ce n'était pas rien qu'elle l'appelait Randy. Sauf que maintenant, elle avait l'impression d'être trahie, car Randy ne lui avait jamais parlé de certains détails de sa vie. Randy savait en effet pour sa relation avec Iago, le seul à le savoir dans l'équipe, et elle, elle avait ignoré l'existence d'Hanity et la colocation. L'image de Rourke la balançant de la nacelle lui revint en mémoire, son regard se durcit, sans qu'elle s'en rende compte.




_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Dim 26 Jan 2014 - 23:30

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie II
Helga K.Sinclair, Randall Boggs & Hanity M.Swan

Raaaaaaaaaaaaaaaah !! Saleté boulette de viande de merde !!! J'en avais plein dans la douche et ça bouchait l'évacuation d'eau.. Je dus sortir de la douche pour les mettre dans la poubelle, au passage, j'avais mis de l'eau partout et de la sauce tomate.. Décidément, c'était loin d'être ma journée ! En retournant dans la douche j'hésitais un moment sur quel shampoing utiliser.. J'avais des shampoings pour toi : cheveux gras, cheveux sec, cheveux fins, cheveux épais, cheveux bouclés, cheveux brun, cheveux blond, cheveux abimé, cheveux cassants, éclaircissant ou au contraire assombrissant. J'en avais également pour qu'ils poussent plus rapidement. J'en avais aussi à différent parfum : pomme, framboise, fruits des bois, cannelle, vanille, lilas, fleur d'oranger, chocolat, caramel, mangue, pamplemousse rose...J'avais TOUTES les sortes de shampoing SAUF le shampoing pour boulette de viande dans les cheveux, car évidemment, PERSONNE n'avait pensé à faire ce genre de shampoing, car je devais bien être la seule personne de cet univers à qui cela arrivait !!!

L'eau coulait dans mes cheveux et commençait à faire partir la sauce tomate. Je commençais alors par un shampoing pour les cheveux gras. Avec l'huile et la sauce qu'il y avait dans les spaghettis bolonaise, j'allais sans doute devoir me vider tout le produit sur la tête. Ou alors me faire cinq shampoing avec ce produit. Et c'est d'ailleurs ce que je fis ! Il fallait ensuite m'occuper de l'odeur ! Je n'avais vraiment pas envie que mes cheveux sente la sauce tomate ! Si cette odeur était agréable, le chanel n°5 aurait cette odeur ! Mais il ne l'avait pas, ni aucun autre parfum alors je ne voulais pas avoir cette odeur sur la tête ! C'était comme le poisson, même s'ils étaient mes amis, leur odeur était assez répugnante.. J'optais donc pour un mélange de chocolat et fruit des bois ! Je pris alors les deux shampoings et les mélangeais. Bon.. Mes cheveux devaient sans doute être en meilleur état maintenant.
Pour les cheveux, c'était bon ! Je fis tout de même un masque pour les faire briller. Une fois le produit appliquer, je pris un gant et me frotta le visage avec une lotion. J'avais également reçu de la sauce sur le visage et il fallait faire disparaitre toute trace de cette horrible repas. A partir d'aujourd'hui, je MAUDISSAIS les spaghettis bolonaises !! Je sortis enfin de la douche, le corps propre et les cheveux rincés. A peine un pied mis dehors, je glissais sur de l'eau et tomba par terre.

« God ! Fucking ! Dammit ca fait mal !! »

Et oui tomber sur les fesses sur un sol dur ne faisait en général pas du bien.. Je me relevais et aller me voir dans le miroir. Il semblerait qu'il n'y avait plus aucune trace de bolonaises sur moi.. J'examinais ensuite plusieurs mèches de cheveux pour être sûre qu'il n'y avait plus aucune petite boulette... Mes shampoing avaient été efficace car je ne trouvais aucune trace du plat qui m'était tombé dessus.
Je me dirigeais ensuite vers mon dressing. Ma pauvre robe était fichu.. A moins que le pressing puisse faire quelque chose, j'allais sans doute avoir une robe en moins... J'espérais vraiment qu'ils aient un détachant superultramegatrès puissant pour enlever toutes ses tâches rouges ! Car je l'aimais beaucoup cette robe ! Je l'avais mise pour un rancart à la base c'était qu'elle avait une certaine valeur pour moi. Une fois devant mon placard je choisis une autre robe bleue et des collants blancs pour aller avec. En les enfilant je remarquais quelque chose trainer à côté de la machine. Tiens.. C'était étonnant.. En général je ne laissais jamais trainer des vêtements..
En effet ce n'était pas à moi... C'était un caleçon à Randy... Il me désespérait vraiment.. Comment pouvait-on être autant désordonné et laisser trainer ses affaires partout comme ça ! C'était un manque de respects pour ses pauvres vêtements qui méritaient d'être bien traité.. Je le pris alors avec deux doigts, faisant très attention où je les posais. Je me dirigeais dans le salon et poussais une petite gueulante à l'égard de mon colocataire.

« Franchement, t'es dégelasse !! Tu pourrais laisser trainer ça ailleurs que dans mon dressing ! »

Je lui balançais son caleçon et retourna finir de me préparer. Il ne me restait plus qu'à me maquiller et me sécher les cheveux.Je commençais d'ailleurs par brancher le sèche-cheveux et me faire un brushing. J'étais maintenant experte dans l'art de la coiffure et je ne mis que très peu de temps pour faire en sorte de mes cheveux prennent du volume et une belle coupe. Une fois cela fait, je me maquillais. Je n'étais pas du genre à être un peu de peinture et sortir avec du far à joue, énormément de fond de teint, de far à paupière et des faux-cils, non ! Juste un peu de poudre pour cacher les imperfections -que je n'avais pas- du crayon et du mascara ! Une fois cela fait, je retournais dans la salle en m'excusant de mon absence. Mais elle était justifiée ! Il y a quelques minutes, je ressemblais à un plat mexicain.. Les boloniaises n'étaient peut-être pas mexicaines mais je m'en fichais ! Un pas rouge en général c'est mexicain !

« Alors, » Dis-je en m'installant à côté d'Helga « Depuis combien de temps êtes-vous ensemble ? Au passage, Randall c'est un surnom très mignon ! »

Evidement je mentais.. Randall je trouvais cela ridicule, mais il fallait que je fasse bonne impression si je voulais être témoin au mariage !!


© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Lun 27 Jan 2014 - 21:51


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne

Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs



Sans même s'en rendre compte, Helga avait mit le doigt directement dessus une question qui n'avait malheureusement pas de réponses. Lui non plus ne se voyait pas en colocation, car depuis toujours il avait vécu seul dans un grand appartement à Montropolis, mais il faut dire qu'il n'avait pas toujours eu les même moyens qu'à ce moment. À son arrivé à Londres, Randy n'avait pas de vêtements de rechange, méritait une bonne douche pour enlever la crasse des égouts de sur sa peau et n'avait encore moins un endroit où vivre et de quoi manger. Suivre Hanity lui avait semblé la meilleure option à cette époque et voilà que désormais il ne se voyait pas quitter l'appartement même si Robin était un rabat-joie. Il s'était habitué à vivre avec eux et s'était attaché à la blonde même s'il ne voulait pas se l'avouer. Il restait sans doute que pour elle et jamais il n'aurait osé lui demander de partir seulement avec lui. Non, mais franchement, ils étaient comme chien et chat, comment voulez-vous qu'elle accepte cette invitation? Elle avait sans doute envie de le tuer et cette envie venait de temps à autre dans l'esprit de l'ancien caméléon.

Suite à cette remarque que Randall considéra plus que déplacée, surtout qu'elle n'avait pas à savoir sa vie privée dans tout les détails, il avait été regarder dans la chambre de Robin pour constater qu'il n'était pas rentré et à peine eut-il le temps de mettre le pied dans la pièce où sa patronne se trouvait qu'elle lui posa une série de questions. Au départ, Randy sourit en croyant que Helga avait comprit que son boulot de strip-teaseur n'était qu'une blague, mais son sourire qui dévoilait des dents pointues s'effaça presque immédiatement après qu'elle lui aille demandé s'il n'avait pas autre chose à confesser. Il la regarda longuement, la bouche qui s'ouvrit tranquillement pour laisser place à  un état de stupéfaction sur son visage. Elle ne rigolait donc pas..? Il resta silencieux et examina chaque traits du visage de l'aînée tout en se demandant ce qu'il pouvait bien lui dire. Lui raconter son vrai boulot entre les missions qu'elle lui donnait? Bien sûr que non! Elle allait le tuer si elle l'apprenait... Et il avait bien du mal à choisir si ce serait au sens propre ou au sens figuré...

« Attends, quoi? Tu crois vraiment que je fais ça pour vivre?! J'ai que dis ça pour l'idiote qui me sert de colocataire me lâche avec ses questions..! J'ai pas eu le choix de me trouver un travail expliquant mes retours tardifs le soir et pourquoi j'ai régulièrement des blessures sur le corps, c'est tout! Me prendrais-tu pour un fou..? Et puis tu sauras qu'Ha- »

Randy s'arrêta net lorsqu'il entendit sa colocataire tomber dans la salle de bain. Il fit quelques pas vers le couloir et étira son cou pour mieux entendre ce qu'il se passait dans la pièce, mais le silence revint et il retourna vers Helga.

« Tu sauras qu'Hanity est très douée pour jouer la diva et inventer des choses donc la règle numéro un avec elle c'est de ne la croire sur parole. »

La jeune femme sortit alors presque aussitôt de sa chambre en hurlant qu'il était dégouttant, ce qui déstabilisa l'homme qui ne comprit pas de quoi elle pouvait bien parler jusqu'à ce qu'il reçoive un de ses caleçons directement au visage. Il s'empressa de les mettre en boule dans ses mains et de les lancer plus loin dans le salon. Non, mais quelle classe qu'elle avait!! Ne pouvait-elle pas être normale deux secondes devant Helga et ne pas le rabaisser? Il méritait désormais le surnom de ''randychouchou'' et sa patronne avait été persuadée qu'il était strip-teaseur dans un club sadomaso pour les gay dans son temps perdu. Qu'il en avait de la chance de vivre avec elle...

« HEY! Tu ne crois pas vraiment que c'est moi qui l'a mit là?! Je me suis sans doute pas dis : ''Oh tiens je vais mettre mon caleçon dans le dressing d'Hanity!''! T'en fais quoi de ton truc à quatre pattes qui fou le bordel partout dans l'appartement?! »

La plus jeune des trois quitta pour retourner se préparer et Randy décida de reprendre son café qu'il avait déposé dans la cuisine et en prit une gorgée puis invita sa patronne à s'asseoir à la table à manger puisque le temps d'attente risquait d'être long. En fait Hanity était pire qu'une femme normale lorsqu'il était question de se préparer pour sortir à quelque part. Habituellement, jamais ils ne sortaient ensemble, car l'homme trouvait cela beaucoup trop long et puis il préférait davantage être solitaire quand l'occasion se présentait. Il finit par briser le silence qui durait depuis déjà plusieurs secondes.

« Si tu veux savoir quelque chose de plus sur moi, je peux te dire que je déteste pour mourir les enfants, mais encore là, je ne crois pas que c'est un secret. »

Finalement l'attente ne dura pas longtemps et Hanity vint les rejoindre en leur demandant sans aucun détour depuis quand ils étaient ensemble. Randall s'étouffa une seconde fois avec son café en entendant cette question beaucoup trop directe. Il toussota plusieurs fois et des larmes lui montèrent dans les yeux.

« T'en a pas marre de me faire étouffer avec mon café?! »  Il toussa « Si je t'ai présenté Helga comme étant mon AMIE c'est que c'est mon AMIE! Je l'aurais présenté comme étant ma petite amie si ça aurait été le cas, est-ce que tu comprends ou je dois parler lamantin? Helga n'est qu'une AMIE! Rien d'autre! Et aucune femme que tu verras avec moi sera ma petite-amie parce que j'aime personne et j'aimerai jamais quelqu'un! EST-CE QUE C'EST CLAIR?! »

Hanity était vraiment exaspérante et si Helga disait quelque chose à propos de la réponse rude de l'homme, il était sûr qu'il allait détruire un mur de l'appartement à coup de pied et qu'il allait le quitter pour la soirée. Il respira bruyamment par les narines pour se calmer et il replaça ses lunettes qui étaient sur le point de tomber sur la table et jeta un coup d’œil en biais à sa patronne.

« Y'a rien dans le frigo. Une pizza ça vous dit? »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleak mercenary with a warm heart
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1093
POINTS : 101
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Lun 10 Fév 2014 - 21:27


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne


Helga ne supportait pas les trahisons, peut-être dû au fait qu'elle était extrêmement loyale. Une loyauté sans faille qui avait failli la mener à sa perte. Son mentor l'avait trahie dans leur monde, enfin il l'aurait fait. Elle s'était réveillée dans ce monde avant cet incident, mais elle avait vu son film. Le souvenir de la trahison de Rourke s'effaça dans l'esprit d'Helga, lorsque Randall commença à se justifier. Elle le regarda et l'écouta. Évidement, qu'elle ne le prenait pas pour un fou. La trentenaire savait parfaitement qu'il avait seulement justifié certains détails vis-à-vis d'Hanity. Ce qui avait surpris Helga, c'était surtout le fait qu'elle ignorait ce détail. Elle ignorait également la justification qu'avaient donnée ses recrues à celui ou celle qui partageait leur vie, ou s'ils avaient été honnête, comme elle vis-à-vis d'Iago. Enfin, Iago savait qu'elle était mercenaire avant qu'ils soient ensemble. Mais pour Randall, c'était différent. Ce n'était pas tellement le fait qu'elle ignorait ce détail, qui la tourmentait. Ce n'était qu'un détail insignifiant, c'était même une anecdote plutôt amusante. Non, ce qui chagrinait Helga, c'est qu'elle l'avait appris d'une inconnue et pas du principal concerné. C'était cela, qui l'avait blessée. C'est ainsi qu'Helga prit pleinement conscience qu'elle s'était irrévocablement attachée à Randy. Peut-être qu'après tout, la mercenaire était prête à se poser, à avoir une vie avec des personnes qui l'égayaient, comme Iago et Jessie, et maintenant Randy et peut-être Hanity. Elle avait passé sa vie à voyager, à faire des rencontres, à les perdre, à faire des missions, des guerres. Elle avait vu tellement de choses, que ça l'avait changé, rendu presque inhumaine. Sa sœur la comparait quelques fois à un robot. Et c'était cette même sœur qui l'avait rendue plus humaine, Iago avait poursuivi dans cette voie. Helga avait ainsi la famille et l'amour. Maintenant, l'amitié entrait et il avait pris une curieuse forme. Elle s'était manifestée en la présence de sa recrue. Un ancien caméléon de son monde, qui lui ressemblait sous bien des aspects. Et l'amitié avait ses revers, comme peut-être de s'immiscer un peu trop dans la vie de l'autre. Helga avait pourtant trouvé ses questions légitimes, surtout qu'elle s'était sentie trahie. Pourtant, question trahison, elle s'y connaissait. Alors, comparer à ce qu'elle en avait connu avec Rourke, le non-dit de Randy n'était qu'une broutille et pourtant ça l'affectait autant. Peut-être dû au fait qu'elle partageait un lien avec lui, comme elle en avait possédé un fort avec Rourke. Et puis, c'était quelque chose qui la frappait de plein fouet, une avalanche de ressentis. Elle et les sentiments ne faisaient vraiment pas bon ménage, pourtant c'est ce qui la rendait humaine.

Hanity tomba dans un grand fracas, ce qui interrompit Randall dans la description de celle qui venait de provoquer ce vacarme. Helga n'eut pas le temps de répliquer à Randall, que la blonde déboula dans la pièce, vêtue simplement d'une serviette. Après sa chute, elle s'était rendue dans son dressing et était tombée sur la pièce à conviction qu'elle brandissait avec écœurement. Elle réprimanda Randall et lui lança le caleçon à la figure. Une chose était sûre, cette soirée, Helga s'en souviendrait toute sa vie. D'ailleurs, elle ne put s'empêcher de lui lancer avec son sarcasme habituel.

«Tu marques ton territoire, Randychouchou ? »

Elle se leva ensuite et alla se chercher à boire, sa recrue ne lui ayant rien proposé depuis qu'ils étaient arrivés chez lui et Hanity. Il l'invita cependant à le rejoindre à la table à manger. Helga s'installa en face de lui, sans un mot et se contenta de boire une gorgée, quand Randy brisa le silence. Helga sourit.

« Oui, ce n'est pas un secret...Je m'en étais doutée. Et tu n'es pas le seul. Je n'aime pas non plus les enfants. Je ne pense pas en avoir un jour. »


C'est ce que pensait réellement Helga, à l'instant. Elle n'aimait pas les enfants et elle ne se voyait pas mère, alors pourquoi en aurait-elle ? C'était déjà un miracle qu'elle chérissait et protégeait sa nièce.

Hanity revint dans la pièce, habillée, coiffée et maquillée. Elle vint s'asseoir à côté de la mercenaire. En le voyant revenir, Helga ne put s'empêcher d'y voir furtivement une ressemblance avec Hayley. Helga n'eut pas le temps de se demander pourquoi, qu'elle s'étouffa en même temps que sa recrue. Hanity venait de leur demander depuis combien de temps ils étaient ensemble. Etait-elle sérieuse ? Elle et Randall...ensemble ? C'était inconcevable pour la mercenaire. Helga ne l'avait jamais, ne serait-ce même qu'envisager. Maintenant qu'elle y pensait, elle se demandait ce qui avait bien pu mettre cette idée dans la tête de la blonde. Helga songea qu'il était peut-être temps d'analyser réellement sa relation avec Randall. Avec cette soirée, elle avait finalement compris qu'ils étaient plus proches qu'elle ne le croyait. Elle s'y était attachée et elle le percevait comme un ami. Elle se demandait maintenant, si cela se voyait. Et si Hanity le voyait, est-ce que ses recrues voyaient également qu'elle favorisait Randall ? Elle, qui avait toujours opté pour l'impartialité au sein de ses rangs, allait devoir revoir son jugement. Enfin, ce ne serait peut-être pas ce soir qu'elle allait éclaircir ce point. En effet, les événements s'enchaînaient. Randall avait déjà retrouva sa voix et expliqua les choses à Hanity. Helga toussa une dernière fois, afin de recouvrir sa voix. Elle ne put s'empêcher de remarquer que Randy venait de terminer son discours de la même façon qu'elle le faisait en général. Finalement, elle avait réellement trouvé quelqu'un qui lui ressemblait. Heureusement, il n'était pas une pâle copie d'elle, non il avait sa propre personnalité. Et c'était ça qu'Helga appréciait chez lui.

« Oui, enfin jamais, ça reste à prouver, le caméléon.
Helga lui montra Hanity du regard, puis elle poursuivit et se tourna vers cette dernière.
Hanity, nous sommes seulement AMIS, il n'y a rien de plus entre Randy et moi... Et Randall n'est pas son surnom, c'est son nom : Randall Boggs.»


Décidément personne ne connaissait réellement Randall. Ni sa chef, ni sa colocataire ne le connaissait réellement. A deux, elles le connaîtraient peut-être entièrement. Enfin, maintenant les deux le dévoilaient à l'autre. Les secrets se révélaient et le mensonge s'effaçait pour la vérité.

« Oui, parfait ! Il est plus que temps de manger, surtout après le sport ! »


Elle fit un clin d'oeil complice à Randall. Helga savait qu'il comprendrait que le sport faisait allusion à leur mission. La mercenaire n'allait pas le dire ouvertement devant Hanity.

« Tu l'as fait livrer ? »


Helga voulait savoir s'ils se rendaient à une pizzeria ou s'ils restaient là. Helga préférait rester dans l'appartement. Elle avait écarté la possibilité que Randy en fasse, sachant qu'ils venaient de les informer que le frigo était vide, enfin façon de parler, mais le contenu ne devait pas suffir à faire assez de pizza pour les rassasier.




_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Mar 11 Fév 2014 - 21:56

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie II
Helga K.Sinclair, Randall Boggs & Hanity M.Swan

Je me demandais vraiment depuis combien de temps Helga et Randy pouvaient être en couple. C'est vrai tout laisser penser qu'ils étaient ensemble. Ils avaient à peut près le même âge à vue d'oeil, ils avaient l'air de parfaitement bien s'entendre. Ils prenaient un café en tête-à-tête. Et puis ils seraient vraiment adorables ensemble !
Autant dire que la réaction de Randy me surpris énormément. Il me cria dessus encore une fois. Il n'avait pas fini oui.. J'en connaissais un qui n'aurait plus de voix le lendemain à force de s'égosiller de la sorte pour un rien... Ce n'était pas si grave ce que je venais de dire franchement ! Pourquoi est ce qu'il se devait toujours d'en faire tout un plat comme ça pour un rien ?! Il aurait pu tout simplement me dire non tu te trompes.. A croire qu'il voulait montrer devant cette "amie" qu'il dirigeait tout ici... Il voulait faire son intéressant devant elle, se faire remarquer. Rien de plus normal si elle lui plaisait.

« Lamantin ?... Tu me trouves grosse ?!? » lançais-je en haussant les sourcils. Seulement ma phrase fut masquée par la voix de Randy qui continuait à hurler.. C'était à cause des pâtes que j'avais mangés hier... Il fallait que je me mette au régime, ca devenait vraiment urgent ! Randy continua à crier disant qu'il n'aimait personne et qu'il n'aimerait jamais personne. Il exagérait tout le temps.. Dire qu'il n'aimait personne n'était pas vraiment réelle puisqu'il adorait Calypso ! Combien de fois j'avais pu le voir câliner la petite chatte lors de mes pauses pipi la nuit ou même lorsqu'il pensait que je n'étais pas là.
Mais ce n'était pas parce qu'il avait trente ans et toujours aucune petite amie que cela ne pouvait pas changer. Suffisait simplement qu'il change un peu de caractère.. Qu'il soit plus aimable et plus attrayant. Après certaine personne aimait sans doute les gars comme lui aussi.. Enfin il fallait qu'elles aiment être une bonne à tout faire, aimer faire le ménage et avoir un compagnon crade ! Lorsqu'il hurla d'un ton encore plus fort son habituelle "EST-CE QUE C'EST CLAIR", je levais les yeux au ciel. Son discours était ENFIN fini.

« Tu sais, tu aurais pu tout simplement me répondre non. Pas besoin d'en faire tout un plat comme ça ! »

Dis-je en me levant de ma chaise. Je ne comptais pas rester à table avec lui vue la façon dont il venait de me parler.. Je comptais m'asseoir dans le canapé lorsqu'Helga prit la parole à son tour elle aussi. Elle semblait sous-entendre que Randy n'allait pas rester dans cette situation longtemps... J'avais donc raison !! Cette femme blonde avait bien des vues sur mon colocataire ! Si je me retrouvais seule avec elle quelques minutes, je lui poserais sans doute des questions... Elle me dit ensuite à son tour qu'ils étaient seulement amis. Elle continua à parler seulement mon téléphone se mit à sonner.

« Excusez-moi ! » Je décrochais alors mon téléphone et sortis de la pièce. Je n'avais pas pu entendre la fin de la phrase de la blonde. J'aurais aimé car j'avais entendu Randall mais l'appel venait de mon patron, je devais vraiment répondre. Je sortis alors de la pièce est resta quelques instants avec Neil. Il voulait me prévenir que j'avais une réunion très importante le lendemain avec un gros client et il voulait être sûr que je ne l'ai pas oublié. Comme si j'avais l'habitude d'oublier des rendez-vous... Franchement !
De retour dans la cuisine, Randy cherchait quelque chose dans le frigidaire. Qu'il ne fasse pas de connerie... Il parla alors de Pizza.. Helga acquiesça et je fis de même en reprenant ma place à la table. Manger après avoir fait du sport ? Etonnant... Elle ne semblait pas avoir fait du sport, enfin elle n'était pas habillée comme quelqu'un qui sortait d'une salle de gym. Et a moins que je ne me trompe, elle n'avait pas de sac de sport non plus..

« A moins que l'un de vous deux ai envie de sortir, je propose qu'on la commande. Surtout qu'il commence à pleuvoir.. »

Et en général, personne n'aimait sortir par ce temps... J'allais ensuite farfouiller dans un des placards dans lequel se trouvait pleins de papiers. Une personne tout à fait normal aurait sans doute pensé qu'il s'agissait de recette de cuisine, seulement je n'en avais aucune... Je n'étais pas douée en cuisine. Dans ce placard se trouvait en réalité pleins de brochures pour des restaurants de toutes les sortes. Des plats thaïlandais, mexicains, même chinois. Je me relevais en mode furie lorsque je tombais sur un flayer.. Ce n'était pas moi qui l'avais mis la c'était impossible puisque je ne mangeais pas ce genre de nourriture.

« Me dit pas que tu as commandé des sushis Randy...» Dis-je en me tournant vers lui. « Tu sais très bien que je ne veux aucune trace de poisson mort ici !!! »

Je lui avais déjà dit une centaine de fois au moins ! Etant une ancienne poissonne, j'avais horreur de cela ! Ce qui pouvait se comprendre non ?! Si vous aviez été une poule, dans la logique des choses, vous ne mangeriez plus de poule ! Il pourrait s'agir de votre oncle ou votre cousin ! Ou même manger des oeufs ! Cela pourrait être vos propres bébé, ceux de votre enfant ou de votre soeur... Rien que d'y penser j'en avais un frisson. Si je mangeais du poisson, il ne s'agissait pas de quelqu'un de ma famille, mais un de mes amis. Ce qui était tout aussi horrible !
Je mis la brochure du vendeur de sushi dans la poubelle, après l'avoir bien déchiré. Je retournais fouiller dans mon placard et tombais enfin sur la feuille que je cherchais !

« Alors, voilà mon livreur de pizza préféré du coin ! » Je tendis la plaquette à Helga. On pouvait y voir toutes les sortes de pizza qu'il proposait. Ma préférée était une toute simple : la reine, mais vu mes kilos en trop et l'allusion de Randy au lamantin, je devais faire attention. « Je vais prendre une végétarienne moi.. » Bon d'accord, ça restait une pizza, ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux, mais je ne me voyais pas faire des courses ce soir pour manger une salade...

Pendant qu'Helga choisissait ce qu'elle allait manger, je me rapprochais de Randy et lui glissa discrètement.

« Tu pourras changer la litière du chat.. C'est ton tour... Je l'ai fait hier et peut-être que si tu ne lui donnais pas au temps de petits gâteaux tout le temps, on ne saurait pas obliger de le faire aussi souvent... Je te dis ça maintenant parce que ça sent franchement pas bon, et je pense que devant ton amie tu aimerais sans doute faire bonne impression ! »

J'étais gentille ! J'aurais pu dire ça bien plus fort et Helga aura pu l'entendre... Seulement ce n'était sans doute pas une très bonne idée d'énerver Randy encore une fois.. Je n'avais pas envie de me faire péter le bras encore une fois.. Je retournais ensuite à côté d'Helga.

« Ca te tente de manger dans le canapé ? On sera bien mieux qu'ici ! Randy va nous commander les pizzas hein ? »

Les deux questions que je venais de poser étaient totalement rhétoriques !
Tout en accompagnant la blonde dans le salon, je me retournais pour faire un clin d'oeil à Randy. Il devait faire vite pour changer la litière et ne pas se faire remarquer. Une fois assise sur le canapé, je m'installais les jambes en tailleurs et questionna Helga.

« Désolé.. Je sais que je suis curieuse mais.. Quand tu as dit que Randy pouvait connaitre l'amour c'est parce que tu as des sentiments pour lui ? » Lui dis-je discrètement avec un petit clin d’œil. « Tu peux me répondre franchement ! Je ne dirais rien je suis une vraie carpe quand il s'agit de garder un secret ! »

Et c'était vrai enfin presque... Les secrets je les répétais souvent, mais uniquement à mon chat alors... D'ailleurs où était-elle passé . D'habitude elle était toujours avec nous lorsqu'il y avait des invités.


© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Sam 15 Fév 2014 - 17:30


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne

Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs



Si Randy la trouvait grosse..? Mais qu'est-ce qu'elle ne pouvait pas inventer? Il préféra ne rien dire. Pas qu'il la trouvait grosse ou quoique ce soit, mais simplement parce qu'il n'avait pas envie de faire un débat sur ce qu'il avait dit ou sous-entendu alors qu'il ne l'avait aucunement fait une allusion à cela. Helga voulu détendre l'atmosphère en soulignant qu'il ne sera peut-être pas toujours seul. Attendez..?! Venait-elle de faire un signe vers Hanity?! Randall haussa les sourcils et ses yeux devinrent rapidement plus ronds avant de secouer discrètement le tête d'un signe négatif. Ah! Hanity, vraiment?! Jamais de la vie! Il préférait mourir que d'être avec elle! Contre toute attente Helga ouvrit la bouche à nouveau, mais cette fois-ci pour révélé la véritable identité de sa recrue. Un grand « Noooooon » semi silencieux sortit d'entre ses lèvres, mais heureusement, sa colocataire n'entendit rien, car son téléphone sonna et elle quitta la pièce pour répondre. Il la regarda s'éloigner puis détourna le regard rapidement vers Helga et s'approcha la tête d'elle pour chuchoter : « S'il te plaît, gardes sous silence ma véritable identité..! Elle n'est pas au courant que je me nomme Randall et encore mois Randall Boggs. Pour elle je suis juste Randy et ça serait bien que ça reste ainsi pour encore très longtemps..! »

Hanity revint presque aussitôt qu'il termina d'aviser l'autre blonde et elle proposa alors de faire livrer la pizza. Il faut l'avouer que Randy était bien heureux de la décision de sa colocataire, car il trouvait qu'il avait assez bougé pour la journée, vous savez le sport, alors qu'à l'habitude il restait sur le canapé à faire le légume en regardant des films toute la journée. Hanity proposa alors que commander ce qui fit grand plaisir aux deux plus vieux. Elle alla donc chercher les dépliants et alors que Randy sortait son téléphone pour composer le numéro que sa colocataire allait lui donner, celle-ci hurla qu'elle ne voulait aucune trace de poisson mort à l'appartement, ce qui fit le sursauter tellement la violence dans sa voix était inattendue.

« Pourquoi moi? Pourquoi TOUJOURS moi? Est-ce qu'il t'arrive de réfléchir deux secondes? Peut-être que c'est Robin qui en a mangé, t'en dis quoi?! »

Non, mais sérieusement, pourquoi s'entêtait-elle autant à ce que ça soit lui le méchant? Randy n'était pas si méchant que cela... Il avait tenté de la protéger lors de leur soirée au bar et ce n'était pas parce qu'il laisser traîner ses chaussettes sales partout dans l'appartement qu'il était forcément le méchant! Bon, d'accord, Randall n'avait pas véritablement conscience qu'il était le méchant dans le dessin animé où il se trouvait, mais il avait tout de même un petit doute sur l'immoralité de kidnapper des enfants humains pour leur aspirer leurs cris... Hanity resta silencieuse. Peut-être parce qu'elle avait comprit qu'elle ne devait pas le juger? ...ou peut-être parce qu'elle ne l'avait pas vraiment écouté et qu'elle chialais que pour chialer...? Le brun savait qu'elle adorait faire cela. Elle finit par revenir à la table avec la brochure de la pizzeria du coin qu'ils adoraient puis passa sa commande à Randy qui tendit par la suite le papier à sa patronne pour qu'elle choisisse. Pendant ce temps, elle vint chuchoter à son oreille qu'il devait faire la litière du chaton. Il resta étrangement silencieux à la demande, mais il ne pouvait s'empêcher de grogner intérieurement. Helga finit par faire son choix et Hanity proposa d'aller dans le salon pendant que Randy allait commander. Il se leva d'un bon et plaqua mon téléphone portable sur la table en les regardant partir.

Faire la litière du chat qui n'était même pas le sien et commander la pizza! Elle voulait qu'il passe l'aspirateur et qu'il fasse l'époussetage en plus ou quoi?! Il respira bruyamment par le nez pour tenter de se calmer puis il partit en direction de la litière en prenant Calypso qu'il enferma avec lui dans la pièce.

« Stupide chat... d'amour...  Avec ta stupide maîtresse trop princesse pour faire ta litière. Elle ne devrait  pas avoir le droit d'avoir un animal  avec la façon dont elle s'occupe de toi..! »

Voila que Randall se retrouvait à quatre pattes, entrain de ramasser les crottes d'un chaton... Jamais il n'aurait cru descendre aussi bas. Il avait l'impression d'être un esclave, d'un pushing-bag à émotions pour Hanity et vraiment, il commençait à en avoir marre. Pourquoi l'énervait-elle autant? Faisait-elle cela pour oublier leur baiser? Pour oublier le matin où ils s'étaient retrouvé à dormir dans le même lit? Lui, il le faisait. La petite boule de poils commença à jouer avec la litière agglomérante et tapait sur le sac de plastique que l'homme tenait dans ses mains. Randy finit par la prendre et la mettre dans le panier à linge où il mit des livres dessus pour empêcher le chaton de sortir. Il glissa son index dans les trous pour lui montrer qu'il était toujours là puis il finit de nettoyer le bac et jeta le sac en plastique dans la poubelle de la pièce. Il quitta en oubliant le chat et alla rejoindre les deux femmes qui devaient comploter contre lui.

Il se dirigea rapidement vers la salon où les deux femmes se trouvaient toujours et il alla s'installer entre les deux, pour les interrompre volontairement. Il jeta un coup d’œil à sa patronne en haussant un sourcil comme pour lui demander si elle n'avait pas parler de lui à tout hasard puis il s'étira le bras pour prendre le téléphone fixe qui était sur la table juste à côté d'Hanity. Il faillit lui tomber dessus, mais il se rattrapa en lui mettant une main sur sa cuisse et finit par prendre le combiner. Il commanda finalement en poignardant des yeux sa colocataire puis raccrocha pour lui lancer le téléphone.

« Vous parliez de quoi toute les deux..? Tu disais à Helga à quel point j'étais désordonné? Que je ne faisais rien dans l'appartement? »

L'homme au regard émeraude avait dit ces phrases d'un ton neutre et complètement blasé, car la crainte que sa patronne le juge s'était évaporé dès le moment qu'Hanity lui avait jeter un de ses sous-vêtements au visage. De toute façon, Helga connaissait bien sa recrue qui était en fait un homme rangé et propre de sa personne, contrairement à ce qu'il pouvait bien vouloir faire croire à la femme avec qui il vivait.  

[HJ]: Je suis désolé, j'ai pas vraiment fait avancer l'histoire D:

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleak mercenary with a warm heart
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1093
POINTS : 101
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Jeu 6 Mar 2014 - 23:43


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne


Tout le monde se mit d'accord pour faire livrer les pizzas et rester au chaud au sein de l'appartement. Hanity alla ainsi chercher le prospectus dans un des tiroirs de la cuisine. Pendant ce temps, Randy avoua à Helga qu'il n'avait pas tout dit à la jeune blonde.

« Elle ne connaît même pas ton vrai nom, Boggs? Je pensais que tu le lui avais dit. Tu es un vrai mystère, Randy. »


La proximité soudaine de Randy l'avait fait repasser dans sa façon de le nommer de Boggs à Randy, soulignant le fait qu'Helga avait passé l'éponge sur tous les non dits qu'elle avait découvert. Et puis, elle prenait pleinement conscience que Randy avait irrévocablement pris une place dans sa vie, celle d'ami.

Hanity revint précipitamment en mode furie tout en hurlant sur Randall. La jeune femme venait en effet de trouver une brochure pour des plats de sushis. Elle s'exclama qu'elle n'en voulait pas ici. Helga trouva sa réaction quelque peu excessive. Ce n'était pas parce qu'elle n'en consommait pas, que ses colocataires n'y avaient pas le droit. D'ailleurs, qu'avait-elle contre le poisson mort ? Elle consommait bien des animaux morts, alors pourquoi le poisson la dérangeait-elle ? Helga y réfléchit quand Randy se défendit. La mercenaire songea qu'elle lui avait fait penser à Hayley, or Hayley était une sirène de leur monde. Et si Hanity en était également une ? Helga songea qu'elle allait passer Hanity à son logiciel pour avoir le fin mot de l'histoire. Il ne lui restait qu'à se procurer une photo de la demoiselle, ce qui serait plutôt chose aisée.
Lorsqu'elle eut fini de s'en prendre à Randy, Hanity tendit la plaquette contenant les différentes pizzas proposées à la mercenaire. Tandis qu'elle choisissait, Hanity glissa un mot à Randy, qui se leva, laissant les deux femmes seules. Helga finit de parcourir le listing et tomba sur une pizza à son goût, la Calzone. Hanity finit sa conversation avec Randy et emmena Helga dans le salon. Quand les deux furent seules, Hanity posa une question à la mercenaire. Helga songea qu'elle n'avait pas été très discrète puisqu'Hanity pensait qu'Helga avait des sentiments pour Randy, alors qu'Helga avait ponctué sa phrase en désignant Hanity. Elle avait en effet remarqué l'attirance de sa recrue en vers sa colocataire. Il fallait voir dans quel état elle lui mettait son soldat. Helga ne l'avait jamais vu comme ça. Il faut dire qu'elle le voyait dans un autre cadre que le cadre professionnel. Elle le voyait même chez lui, dans son intimité avec les personnes qui partageaient sa vie, ou du moins avec une certaine personne. C'était un tout autre contexte. Helga en était ravie, cela lui permettait de mieux connaître son chouchou. Il faut dire qu'elle s'était réellement attachée à son caméléon. Il comptait pour elle et ce n'était que maintenant qu'elle le réalisait pleinement. Elle réalisait aussi qu'Hanity y voyait plus que de l'amitié. La trentenaire songea qu'il était vraiment temps de mettre les points sur les i avec la colocataire de sa recrue.

« Quoi ? Non, je n'éprouve rien pour Randy, enfin je le vois comme un ami, c'est tout. Il n'y a aucun sentiment amoureux entre lui et moi, c'est clair ? D'ailleurs, j'ai déjà quelqu'un dans ma vie et cela va faire plusieurs mois que nous sommes ensemble. »


Randy revint alors et s'installa entre les deux blondes. Il voulut ensuite s'enquérir de la discussion qu'elle venait d'avoir. Il voulait surtout savoir si Hanity ne l'avait pas encore ridiculisé.

« Randy, tout ne tourne pas autour de toi ! Nous parlions d'Iago, figure-toi. Tu sais, mon homme ? »


Randy était au courant de sa relation avec Iago, le seul à le savoir dans l'équipe d'ailleurs. C'était comme une sorte de confidence, de privilège. Helga s'était livrée à lui sur ce point sensible de sa vie. C'était une grande preuve de confiance et de loyauté de sa part.

« Enfin si, nous avons parlé de toi. J'expliquais simplement que tu n'étais qu'un simple ami. »


Helga cherchait à minimiser ce rapprochement avec sa recrue, bien qu'au fond, il était plus qu'un simple ami. Il était presque le seul ami sincère qu'elle avait, celui à qui elle tenait le plus. Et dire que sans Hanity, Helga n'aurait peut-être pas fait aussi rapidement ce bilan sur sa recrue. Et sans sa colocataire, elle n'aurait jamais vraiment découvert Randy. Elle venait de le découvrir sous un autre aspect.

Après quelques minutes, une sonnerie retentit. La pizza venait d'être livrée. Ils passèrent rapidement à table et s'installèrent chacun devant sa pizza. Une fois attablée, Helga attaqua directement sa pizza. Elle avait faim. Il faut dire qu'une mission, ça creuse. Elle ne l'attaqua pourtant pas à la main, mais à la fourchette et au couteau. Helga gardait ses gants. Ils cachaient ses cicatrices faites dans son monde à une autre époque de sa vie. Seuls Rourke, Christopher et Iago les connaissaient.
Helga était tellement ravie de pouvoir enfin manger, qu'elle s'exprima à voix haute.

« Hum, elle est succulente. Un vrai régale ! »





_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Sam 8 Mar 2014 - 2:08

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie II
Helga K.Sinclair, Randall Boggs & Hanity M.Swan

Savoir que la femme blonde en face de moi n'éprouvait rien pour Randy me déçue.. Oui je m'étais déjà imaginée en parfaite demoiselle d'honneur ! J'aurais même pu m'entraîner à marcher derrière elle avec un bouquet de fleur fait en papier de sopalin ! J'aurai même pu chanter, faire les coeurs à leur mariage car étant une ancienne sirène, j'avais une magnifique voix.. Helga m'informa qu'elle avait déjà quelqu'un dans sa vie. Mes espoirs d'un potentiel mariage étaient maintenant réduit à zéro... A moins qu'elle ne m'invite au sien.. Je ne connaissais malheureusement pas assez la blonde pour qu'elle m'invite.. Mais si Randy était son amie, peut-être que lui elle l'inviterait ! Et on ne peut pas aller à un mariage tout seul.. Non on aurait personne avec qui danser alors il me proposerait de venir. Oh oui c'était une bonne idée ça !

- Je vous souhaite beaucoup de bonheur.

Randy revint alors de sa corvée litière et s'installa entre Helga et moi. Il commença par commander les pizzas et il me lança le téléphone ensuite. Seulement moi et les réflexes ça faisait un certain nombre.. Je ne réussis alors pas à l'attraper et me la prit dans l'oeil.. Je lui fis une petite moue boudeuse pour lui répondre, mais il ne sembla pas s'en inquiéter. Il se tourna vers moi et demanda si je parlais du presque enfer que c'était de vivre avec lui. Presque oui parce que malgré le fait qu'il soit un gros crado comme il le disait si bien il savait cuisiner ! Chose dont j'étais totalement incapable.. A chaque fois que je m'approchais trop près des Fournaux, il se passait toujours une catastrophe. Je le laissais donc faire où alors je me faisais des plats tout faits que je n'avais qu'à mettre au micro-onde quelques minutes.

- Non pas exactement, mais j'aurais très bien pu faire ça aussi !

Lui dis-je avec un petit sourire amusé. Helga confirma alors mes dires en citant le nom de son homme. Qui était assez étrange au passage... Iago.. J'étais sûre de l'avoir déjà entendu quelque part, mais sur le coup, il m'était impossible de dire comment je le connaissais.. Cela me reviendrait peut-être durant la soirée.. Helga avoue tout de même qu'on avait parlé de lui ensuite en lui disant qu'elle m'avait expliqué qu'ils n'étaient pas en couple.. Outch.. Randy allait encore piquer une crise je le sentais.. Je tournais alors le regard vers la télévision pour ne surtout pas croiser ses yeux émeraudes.
Heureusement ! Quelqu'un frappa à la porte. Je peux alors m'éclipser rapidement sans avoir à croiser le regard de mon colocataire. J'ouvris alors la porte au livreur qui me tendit les trois boites. Je les pausais sur le petit guéridon à l'entrée pour le payer. Une fois cela fait, je refermais le verrou de la porte et alla poser les pizzas dans la cuisine.

- A table tout le monde !

On avait eu de la chance, le service des pizzas avaient été très rapide aujourd'hui. Parfois j'attendais bien une heure avant qu'elle arrive.. Ce soir en à peine dix minutes, elles avaient toutes étaient livrées. J'ouvris chacune des boites pour savoir quelle pizza était à qui puis j'allais chercher des couverts dans la cuisine. Helga semblait être quelqu'un de très classe qui n'avait même pas enlevé ses gants, je la voyais mal manger sa pizza avec ses mains.. J'allais donc faire de même.
En ouvrant le tiroir à couvert j'eus l'impression d'entendre un miaulement..

- Calypso ?

C'est vrai ça où était-elle ?... Elle était toujours avec nous d'habitude et ne pas la voir dans nos pattes était assez étrange.. Je n'étais pas habitée à cela. Je me tracassais pour rien.. Elle était sans doute en train de dormir sur mon lit.. Je retournais alors dans la salle et déposa les couverts sur la table. Helga attaqua rapidement sa pizza. Elle semblait vraiment affamée. Elle trouvait sa pizza ça pizza Calzone délicieuse ? Tant mieux !
Je m'installais enfin sur ma chaise après avoir ramené de l'eau et des verres et sans m'en rendre compte, je m'assis sur la télécommande. Qui était l'idiot qui avait laissé ça là... La télé s'alluma. Elle était sur la chaîne que j'avais regardée ce matin... Une chaine pour enfant sur laquelle j'aimais beaucoup regarder les dessins animés. Il passait des My Little Pony vers 7h, l'heure à laquelle je prenais mon petit déjeuner. Sauf qu'il n'était pas vraiment 7h et ce n'était pas des dessins à la télé mais plutôt des chansons pour enfant...

Le caméléon change tout le temps de couleur, sur un bâton, une fleur il patienterait des heures ♫


- Merde... La télécommande... Je me levais aussitôt de ma chaise pour prendre la télécommande et éteindre la télé qui m'avait fait sursauter. Le son était tellement fort... Je ne m'en étais pas rendu compte ce matin..

La queue en serpentin guettant sa proie comme un chasseur. Le caméléon change tout le temps de couleur ♪

- Raaaaaah.... Ca marche pas ... J'avais beau appuyer sur le bouton pour éteindre la télé, mais elle semblait ne rien vouloir entendre... Me dîtes pas que les piles avaient décidé de me lâcher juste maintenant ?...

Quand il est en colère il devient rouge comme une tomate et sa mauvaise humeur peut se voir jusqu'au bout d'ses pattes. Quand il est effrayé devient d'un coup vert de peur et va vite se cacher pour pas nous montrer qu'il pleurpiouuuuuuuuuuuuuuf.. ♫


Je n'avais pas eu d'autre solution que me lever et éteindre la télévision avec le gros bouton sur l'engin.. Je déposais la télécommande à côté et retourna à table.

- Désolé.. Je crois qu'il va falloir que je change les piles de la télécommande

Une fois assise, je ne pus m'empêcher d'avoir un fou rire. La chanson que je venais d'entendre était en train de me faire mourir de rire. Le caméléon qui devient rouge comme une tomate ou qui se cache pour pleurer.. C'était tellement recherchée comme parole que je ne peux réussir à contenir mon rire. Evidement, j'étais très ironique en pensant que cette chanson était recherchée. C'était de loin le truc le plus débile que je n'avais jamais entendu et je n'arrivais pas à m'arrêter de rire. Des larmes commençaient même à couler tellement je riais.

[ BEST SONG EVER !!! ]

© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Dim 9 Mar 2014 - 19:46


Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne

Hanity M. Swan & Helga K. Sinclair & Randall Boggs



« Randy, tout ne tourne pas autour de toi! Nous parlions d'Iago, figure-toi. Tu sais, mon homme? »

L'homme bégaya quelque chose puis grogna. Il le savait bien que sa vie n'était pas le centre de l'univers, mais il avait pourtant cet impression depuis qu'ils avaient croisés Hanity au restaurant. Elle n'avait pas cessé de d'écrire Randy aux yeux de sa patronne, qu'elle croyait être une amie, alors il avait bien du mal à croire qu'elles avaient parlé d'autres choses que de lui. Randy roula des yeux à cause de la froideur dont Helga s'était servie pour lui répondre et il voulut se lever jusqu'à ce que la plus vieille avoue avoir parlé de lui. Un sourire satisfait apparut sur son visage, alors que quelques secondes plus tôt il affichait des traits irrités à cause d'Helga.

Heureusement, on cogna à la porte. Hanity alla répondre que Randy se dirigeait vers la table à manger pour les cartons de pizza se firent déposés et chacun prirent la pizza qu'il avait commandé... enfin, les deux femmes se servirent en premier et l'ancien caméléon prit la dernière boîte qui devait être la sienne, mais qui n'était étrangement pas ce qu'il avait demandé. Il ne comprenait pas pourquoi, mais c'était un pizza Hawaïenne alors qu'il en avait demandé une toute garnie. Fidèle à son caractère, il grogna et commença à faire le tri de la garniture qu'il voulait et qu'il ne voulait pas dans la petite boîte en carton. Suite à cette classification des légumes et fruits qui se trouvaient sur sa pizza, Randy commença à attaquer son repas comme Helga le faisait si bien, mais sans ustensiles puisqu'il ne portait pas de gants contrairement à elle... Il se demandait bien pourquoi elle ne les enlevait jamais. Devait-il le lui demander? Non, ce n'était pas poli, il allait la rendre mal à l'aise et cela ne le regardait pas, c'était tout de même sa chef même s'ils tentaient de ne pas le montrer à sa colocataire.

Celle-ci finit par s'installer à la table, mais elle s'assit sur la télécommande et alluma la télévision où une émission pour enfant passait. Les yeux émeraudes de l'homme s'arrondirent et il haussa les sourcils sans comprendre pourquoi la télévision se trouvait sur cette chaîne. Pourquoi regarder des trucs pour enfants quand il n'y en avait pas à l'appartement? Il espérait qu'il en aille pas... Enfin, visiblement, étant donné la réaction embarrassé de la plus jeune, c'était elle qui regardait cette chaîne. Randy eut presque l'impression de vivre avec une gamine. Cela le rendit le sang froid. Vivre avec une gamine... Il l'avait presque oublié qu'il avait 10 ans de plus qu'elle. Ça le répugnait presque.

« Tu vas l'éteindre oui?! »  

En plus d'être une chanson pour enfant et que le volume était très fort, il fallait que la chanson que les enfants chantaient était une chanson sur les caméléons complètement stupide. Comme s'ils changeaient vraiment de couleur en fonction de leurs émotions. Franchement..! La fonction première était pour se protéger des prédateurs quand ils avaient peur! Ensuite, Randy l'utilisait pour son boulot grâce à l'idée de Mike qui était, il faut l'avouer, pas mal. Ensuite, en humain, Randy changeait bien de couleur lorsqu'il était fâché, mais ça, ça n'avait rien à voir puisqu'il était justement un humain.

Hanity finit par éteindre la télévision directement puisque la télécommande ne semblait pas fonctionner et le silence revint. C'était agréable. Agréable jusqu'à ce que les oreilles aiguisés de l'homme se mirent à entendre le chaton miauler. Il se leva de table sans dire un mot puis se dirigea vers la pièce où il avait enfermé Calypso et il la libéra pour finalement revenir à la table comme si rien était, mais évidement, il craignait bien de recevoir la foudre de Hanity et faire fuir Helga à cause d'une dispute qu'il savait inévitable puisqu'il trouvait cela stupide de devoir de s'occuper d'un chat qui n'était même pas le sien au final.

[HJ]: Je crois que vous pourrez clore avec vos prochains posts?

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Mar 11 Mar 2014 - 22:03

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie II
Helga K.Sinclair, Randall Boggs & Hanity M.Swan

Cette chanson... Elle avait résonné tellement fort dans tout l'appartement que j'allais l'avoir dans la tête toute la soirée.. Une fois mon fou rire terminé, je pus enfin me mettre à manger ma pizza. Pizza végétarienne.. Mais quelle idée j'avais eu franchement ! Pourquoi est-ce que j'avais pris une pizza sans jambon ou sans lardon.. Je n'aurais jamais dû écoutr ce que Randy avait dit sur mon poids. Je me retrouvais avec une pizza sur laquelle il y avait des tomates, de la salade du choux et de la betterave.. Très appétissant.. Je croquais dedans sans beaucoup de conviction en louchant sur la pizza d'Helga qui semblait vraiment meilleure.
Un long silence s'installa ensuite à table.. Le silence.. C'était tellement ennuyant.. Personne n'avait une bonne blague à raconter histoire de remettre de l'ambiance ?... A priori non. Je crus un moment, entendre une nouvelle fois un miaulement. Calypso ! Mais où était-elle encore partie... J'avais beau regarder dans tout le salon, je ne la voyais pas pourtant j'étais persuadée de l'entendre.. Randy se leva finalement pour aller ouvrir la porte du sellier et Calypso apparue.

- Bravo... Après c'est moi qui m'occupe mal d'elle mais toi, tu l'enfermes !

Dis-je à l'intention de mon colocataire qui semblait toujours de plus mauvaise humeur.. Qu'est ce qu'il pouvait être lourd quand il décidait de ne plus sourire et de faire la tronche tout le temps.. A choisir je crois bien que je le préférais lorsqu'il se mettait à faire plein de conneries.. Même si cela avait le don de m'agacer au moins il y avait un peu d'ambiance à table et il ne donnait pas l'impression de revenir d'un enterrement.

- Viens ma chérie !

Dis-je à ma petite chatte. Elle monta alors mes genoux et je voulus lui faire goûter un petit bout de betterave. Elle renifla pendant quelques secondes le légume avant de détourner la tête. Je comprenais qu'elle n'aime pas. Je n'étais pas vraiment fan non plus. Je remarquais alors qu'un petit bout de tissu était coincé sur l'une de ses griffes.

- Qu'est-ce que...

Je posais délicatement ma chatte sur le sol avant de me rendre dans la lingerie. Je le savais, j'en étais persuadé ce petit bout de tissu venait de ... Et oui.. J'avais raison.. Je n'avais qu'une robe dans cette matière. C'était une belle robe en toile de couleur crème. La deuxième que j'avais porté lors de la fête de Noël quelques jours plus tôt après qu'une prostipute ai totalement ruiné ma première robe.. Mais ce n'était pas le moment de parler de cette conne j'allais m'énerver pour un rien...
Je ressortis de la pièce avec cette fameuse robe qui ne ressemblait plus à une robe, mais plutôt à une vielle serpillière.. Elle était griffée de partout, il y avait une manche plus longue que l'autre, la jupe, qui était faite en texture comme les tutus de danse, était trouée de partout, bref elle ne ressemblait plus vraiment à la magnifique robe de soirée que j'avais porté quelques jours plus tôt ! Je l'étendis sur la table afin que tout le monde puisse contempler le terrible état dans lequel ma robe se trouvait.

- Randy... Dis-je en levant lentement les yeux vers lui. Je peux savoir comment cette robe a pu être griffer alors qu'elle se trouvait dans ma bannette spéciale robe de soirée crème ?..

J'en avais plus que marre ! Je vivais avec un boulet c'était incroyable !

- Je vois pas d'autre moyen a part que ce soit toi qui l'ai mise dedans ! Alors, tu as beau crier sur tous les toits que je m'occupe mal de mon chat mais désolé l'enfermer dans le panier spéciale robe de soirée couleur crème c'était loin d'être l'idée du siècle ! T'as beau dire que je suis pas une lumière mais t'es un véritable boulet toi ! Ma robe est fichu ! C'est la deuxième que je mets à la poubelle en moins de deux jours j'en ai plus qu'assez !

Je repris la robe et partis telle une vraie furie dans la lingerie. C'était la deuxième robe que je mettais à la poubelle en une semaine.. Non pardon 3éme ! Puisque la robe que je portais ce matin et qui était couverte de sauce bolognaise allait sans doute devoir aller dans la ben aussi.. Pire journée : tu meurs ! J'avais envie de casser tous les vases de la maison pour faire une vraie scène de ménage comme je pouvais en voir dans les films seulement ça ne se faisait pas vraiment.. Encore moins devant quelqu'un.. Il fallait que je me trouve un autre moyen pour passer mes nerfs... Sauf que j'en avais pas vraiment sous la main là.. J'avais envie de prendre un coussin et d'aller arracher les plumes une par une dans ma chambre d'ailleurs c'est ce que j'allais faire ! Je ressortis et pris mon petit chat dans mes bras.

-Helga je te souhaite une bonne nuit, je vais me coucher je suis exténuée ! Randy..

Je lui adressais un dernier regard avant de me rendre directement dans ma chambre en claquant la porte. Je m'installais sur mon lit en ronchonnant lorsque je sentis ses petites moustaches me faire des chatouilles sur les pieds. Je pris mon chaton dans les bras et commença à lui parler.

- Nan mais tu te rends compte ! Oser t'enfermer dans un panier ! Et ma robe fichu à cause de ce... de ce nigaud, ce crétin !

Je posais mon petit chat en commença à me mettre en pyjama en continua de me plaindre en arrachant comme je l'avais dit, une à une les plumes du coussin. Calypso s'amusait dedans et moi je continuais à dire tout ce qui m'énervait !

- Au lieu de gaspiller ma salive, je ferais mieux d'écrire tout ca dans mon journal !

Je n'avais pas trouvé mieux que mon tiroir de ma table de chevet pour le cachet... Enfin je n'avais pas vraiment cherché à le cacher. Bref ! Je pris un crayon est me mit à écrire tout ce que je détestais ! Voilà ! C'était un bon défouloir après ce pauvre coussin qui n'avait rien demandé !

[ICI POUR LIRE]

Wtf... Pourquoi je me mettais à écrire la chanson du caméléon dans mon journal moi.. Il était tant que je dorme !


© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleak mercenary with a warm heart
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Clémence Brown & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :


DESSIN ANIME D'ORIGINE : Atlantide, l'empire perdu
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
COTE COEUR : Un certain coeur ardent...qui peut vaincre le froid en presque toutes circonstances
OCCUPATION : A la tête d'une équipe de mercenaires || Entraîner sa fille à la relève
HUMEUR : Aventurière
MON ARRIVÉE : 11/04/2013
MON VOYAGE : 1093
POINTS : 101
LOCALISATION : Le globe terrestre

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  Sam 12 Avr 2014 - 12:27

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie II
Helga K.Sinclair, Randall Boggs & Hanity M.Swan

Helga était ravie d'avoir enfin sa pizza. Surtout que cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus eu l'occasion d'en manger une. C'était un véritable délice, une délectation que de pouvoir se rassasier avec ce genre de nourriture, surtout après la mission du jour.

Hanity, en prenant place à table, s'assit sur la télécommande, qui alluma la télévision. Celle-ci diffusa alors un programme pour enfants, qui chantait une chanson sur un caméléon. Helga éclata de rire. Hanity se leva alors pour éteindre. La mercenaire se pencha alors vers Randy et lui chuchota.

« J'ignorais que tu étais fan des chansons pour enfants ! Mais fais attention de ne pas prendre la grosse tête avec ta chanson, le caméléon. »


Là encore, c'était une référence à son surnom dans l'équipe due à sa faculté d'agir comme un caméléon et non à son ancienne apparence, qu'Helga était supposée ignorer.

La jeune blonde n'arrivait pas à éteindre le programme, qui poursuivit la chanson. Helga ne put que difficilement retenir un fou rire. Autant elle en rigolait, autant sa recrue voyait rouge. D'ailleurs, Helga éclata à nouveau de rire lorsqu'Hanity revint à table et rit à son tour. Le fou rire était contagieux chez les deux blondes, tellement qu'elles en rirent en choeur. Helga se ressaisit ensuite, puis Hanity et le silence tomba. Vraiment ce n'était pas convenable de se moquer de la sorte de sa recrue. Enfin, ce n'était plus la patronne qui se moquait de son employé, mais belle et bien l'amie, qui rigolait gentiment d'une chanson idiote d'enfant en rapport avec son ami.
Helga terminait sa pizza lorsque son meilleur employé se leva. Helga surprise s'interrogea. Etait-il vexé ? Sûrement, mais ça ne devait pas être la raison, sinon pourquoi se levait maintenant et pas avant ? La mercenaire ne tarda pas à obtenir sa réponse. Un petit chaton apparut alors. Ainsi, Randall l'avait enfermé jusqu'à maintenant. Hanity le comprit également, puisqu'elle réprimanda le pauvre Randy et sa négligence.

Helga regarda la petite chatte aller dans les bras de sa maîtresse. La mercenaire ne put s'empêcher de la trouver adorable. Vraiment, cette soirée la changeait. Déjà, elle s'était autorisée des familiarités avec Randy, qu'elle n'avait jamais permis. Ensuite, elle mangeait pour la première fois chez lui. Et maintenant, elle trouvait adorable son chat. Enfin, il appartenait également et surtout à Hanity. D'ailleurs, celle-ci remarqua quelque chose dans le pelage de son chat. Elle se leva alors et quitta la pièce. Helga intriguée la suivit du regard. La mercenaire ne tarda pas à avoir la réponse à son interrogation. La jeune blonde revint dans la pièce peu de temps après, dans une colère noire, avec un vêtement en lambeau. Elle déposa le carnage sur la table. Helga comprit immédiatement ce qui était arrivé. D'ailleurs, Hanity confirma ses soupçons, puisqu'elle réprimanda Randall en exposant la situation. Helga fixa alors sa recrue, mi compatissante mi amusée. Il était dans de beaux draps. Un sourire naquit sur les lèvres d'Helga lorsqu'Hanity nomma Randall de boulet. C'est sûr qu'il avait l'air d'en être un beau, dans sa vie privée. La mercenaire se demanda si c'était volontaire, afin d'assurer sa couverture ou s'il l'était réellement. Peut-être les deux. Enfin, Helga le connaissait et savait qu'il ne l'était pas, du moins pas professionnellement. Ce sourire était surtout un de fierté. Vraiment sa recrue était un vrai caméléon, capable de se camoufler et de dissimuler sa couverture. C'est ce côté là qu'Helga prit pour le comportement de Randy. Elle était fière de sa recrue, ce n'était pas pour rien qu'il était le caméléon de son équipe. Bien sûr, elle ne le lui dirait jamais. Elle n'était pas du genre à flatter l'ego de ses troupes, même celui de Randy.

Hanity, après avoir salué Helga et une fois que cette dernière lui eut souhaité bonne nuit, claqua la porte. Helga se retrouvait donc seule avec sa recrue.

« Eh ben, c'est un phénomène ta colocataire ! Il faut dire que tu y as été un peu fort. Tu ne dois pas être facile à vivre non plus. Enfin, pas avec ta couverture de boulet. »


Elle lui fit un clin d'oeil et alla chercher sa veste.

« Bon eh bien, il est temps que je m'en aille. Ce fut une soirée...intéressante, Randy. »


Helga enfila sa veste, salua sa recrue, puis partit. Décidément, Randy avait été un sacré centre d'attention durant cette soirée avec les deux blondes. Il avait perdu presque toute sa crédibilité face à sa patronne, grâce à sa colocataire. Et Helga ne l'avait jamais autant charrié et en si peu de temps. Seulement, cette soirée n'était pas mémorable pour cette raison, mais pour les relations qu'elle avait mises en avant pour le caméléon et les deux blondes. Helga et Randy s'étaient découverts une amitié qu'ils s'étaient dissimulés. Quant aux deux colocataires, ils se rapprochaient encore, montrant que la présence de l'un perturbait l'autre de façon réciproque. Une alchimie certaine se développait.

Helga reprit le jet et s'envola pour la Grosse Pomme où elle alla retrouver son perroquet, laissant le caméléon et la sirène chez Big Ben.

© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou




_________________
Life out there isn’t a fairytale, but fortunately I'm not a princess. I'm glad that I'm much more. I'm a mercenary in a corrupted world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany  
Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne || Partie 2 ▬ Randy & Hany
» Lorsqu'on perd toute crédibilité devant sa patronne ▬ Randy & Hany
» Maladies des tourterelles
» EMISSION 2 (14/07/2012) - Equipe SHERYFA LUNA
» Devant quel film pleurez vous le plus ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-