Partagez | 
 

 Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Lun 3 Fév 2014 - 17:23

Trois p'tits cafards qui s'en allaient...


C'était une journée plutôt ensoleillé malgré le froid hivernal. Les gens dans la rue étaient joyeux. Enfin joyeux... en fait ils avaient l'air moins blasé que d'habitude... Car ouais, les New-yorkais avaient rarement l'air content. Il faut dire qu'à avoir vécut tant d'années entassés les uns sur les autres, c'était probablement normal... En plus ça puait... Bon, moins avec le froid, mais c'était pas comme la nature. Et puis c'était dangereux comme endroit, ça Timon l'avait bien constater par lui-même au début de l'été... La question se posait, s'il détestait tant cet endroit pourquoi y restait-il? Mieux valait un danger que l'on connaissait qu'un qui nous était inconnu, pas vrai? Et puis, il avait un emploi et un appartement. Il avait Aladdin, un très bon ami qui l'avait aidé dernièrement... Pourquoi? parce que Timon avait été très déprimé sans trop savoir pour quelle raison exactement et il avait donc squatter le divan de l'arabe. Bon en fait c'est que il y avait quelqu'un qui était partit et le suricate regrettait vraiment leur dispute...

Timon chassa es pensés liées à LUI pour se concentrer sur ce qu'il devait faire, soit son travail. Il avait mis son uniforme beige avec son prénom brodé sur sa poche à l'emplacement de son cœur. Il ne voyait pas trop l'utilité de ça, parce que même si on lui avait collé en plain front, la plupart des gens s'en foutait du prénom du gars qui était là pour les insectes... Pour eux, tant qu'il faisait son travail et partait au plus vite, c'était tout ce qui leur importait. C'était un peu déprimant en fait à bien y penser. Il replaça son stylo dans sa poche, cachant la première lettre de son nom, ce qu'il n'avait pas grand chose à faire parce que la plupart du temps les gens pensait qu'il s'appelait Simon... c'est fout ce que les humain pouvait ne pas croire au "T"... Pourtant un T et un S, ce n'est pas la même chose... mais bon il s'en foutait pas mal et ne faisait pas attention à comment il avait placé le crayon. Qu'il l'appelle Simon si ça leur chantait parce que de toute façon rien ne pouvait vraiment lui remonter le moral.

Bon, il pris quand même un sourire avec son équipement avant d'entrer dans le grand bâtiment qui devait servir de refuge ou il ne savait quoi pour les jeunes en difficultés. Qu'ils travaillent cette bande de fainéants et ils n'en auront plus de problèmes... Puisque c'était un grand endroit à couvrir, il de ses collègue était venu avec lui. Ils rencontrèrent le responsable de l'endroit qui leur dit que les cafards avaient été vu au sol sol et dans certaines chambres.  Le blond hérita des chambres à vérifier. Il aurait bien préféré aller au sous sol dans le noir, tout seul... Il monta donc à l'étage et frappa à la porte avant d'entrer et de chercher l'endroit par où les insectes avaient bien pu entrer dans la pièce... Il longeait le mur, vérifiant la moulure, à quatre pattes au sol. Il n'y avait rien d'anormal ou révélant la présence de cafards, il continua donc son exploration, jusqu'à ce qu'il se cogne la tête contre un lit.

Il s'assit, se prenant la tête de ses deux mains, comme si ça pouvait enlever la douleur... Toujours regarder où on va! Comment avait-il pu oublié quelque chose d'aussi logique? et puis il y avait ce gros insecte dodu qui semblait le narguer... Il se prenait pour qui lui?! Il se croyait meilleur parce qu'il avait six pattes et des antennes?! non mais il allait lui montrer! Timon le poursuivi jusque sous le lit où il l'attrapa et le mangea, tel l'insectivore qu'il était. Croustillant comme il les aimait! Bon jamais les insectes de ce monde ne seraient aussi délicieux que ceux de chez lui, mais celui-là avait été pas trop mal.

Bon présence de nuisibles confirmés, maintenant il devait vaporiser les produits qui allaient tuer ces bestioles... Peut-être qu'il pourrait en manger d'autres avant? parce que ça lui avait tout de même  remonter un peu le moral de manger son met préféré. Ce qu'il pouvait s'ennuyer de la Terre des Lions en ce moment! Bon assez perdu de temps, il devait sortir de sous le lit et travailler... sauf qu'il réalisa qu'il n'était pas seul dans la pièce... et ce n'était pas un cafard.





codes par shyvana


Dernière édition par Timon S. Merkat le Mar 4 Fév 2014 - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Lun 3 Fév 2014 - 21:21
Trois ptits cafards qui s'en allaient...
Timon S. Merkat & Vitani Outlanders

La jeune femme tournais en rond dans sa chambre. Elle cherchait un moyen de retourner chez elle, dans la savane. Voilà à peine trois jours qu'elle était dans ce monde et elle ne supportait déjà plus son apparence et toutes les contraintes d'être humaine. Elle avait envie de retrouver ses habitudes de félines, sentir le sol chaud de la savane contre ses pattes, rentrer ses griffes dans la terre et retrouver l'adrénaline d'autrefois lorsqu'elle pourchassait une proie. Tout cela lui semblait loin bien qu'elle ait quitté son ancienne vie depuis peu. Elle aimait s'imaginer de temps à autre qu'elle était dans un rêve, qu'elle finirait par rouvrir les yeux et se retrouverait dans la caverne, sur le rocher de la fierté entouré des autres lions.

Seulement, lorsque ses yeux s'ouvrirent ce matin, elle était encore dans le lit dur et inconfortable de l'auberge de jeunesse. N'ayant aucun argent sur elle en arrivant dans cette grande ville, elle n'avait rien trouvé de mieux pour vivre que cet endroit. C'était grâce à une jeune fille rousse du nom d'Anna qu'elle avait trouvé un endroit pour dormir. Elle aurait sans doute airé dans les rues un bon moment et finis par dormir dehors si la jeune femme rousse n'avait pas eu l'idée de l'amener par ici. Vitani aurait préféré qu'Anna lui propose de dormir chez elle plutôt que dans cet endroit seulement, il ne semblait pas y avoir assez de place dans son appartement. L'ancienne lionne avait donc accepté de passer du temps dans l'établissement sans trop broncher bien qu'elle ne comptait pas y rester longtemps !

Elle n'avait rien contre l'auberge en elle-même non, au contraire, la vielle dame qui tenait cet endroit était très courageuse. Pour héberger des jeunes en difficulté, il en fallait du cran ! Ca ne devait sans doute pas être facile. D'ailleurs, Vitani avait eu beaucoup de mal à fermer l'oeil la nuit précédant à cause des cris de la vielle dame qui sermonnait des jeunes filles sans doute rentrer beaucoup trop tard et dans un mauvais état.. L'ancienne lionne avait déjà croisé dans les couloirs une personne titubant et qui ne semblait plus avoir toute sa tête, mais elle ne savait pas pourquoi. Venant de la savane, elle n'avait aucune connaissance de l'alcool, la drogue et des stupéfiants.

Vitani se réveilla et la première chose qu'elle fit fut d'aller prendre une douche. Il était environ 10h lorsqu'elle entra dans les douches communes. Elle avait été très étonnée la première fois qu'elle y avait été. Voir de l'eau couler comme cela.. Déjà en tant que lionne, elle n'avait jamais apprécié l'eau. C'était un gros chat après tout, mais même en humaine, sentir les gouttelettes ruisseler le long de son corps n'était pas très agréable. Contrairement à d'autres filles de l'auberge, elle passait très peu de temps dans les douches. Elle ne connaissait pas non plus le maquillage et toutes ses choses qui faisaient que les filles passaient énormément de temps dans la salle de bain.

Sans même prendre le temps de retirer la serviette qu'elle avait sur la tête pour essuyer ses cheveux mouillés, Vitani retourna dans sa chambre. L'atmosphère humide des douches communes étaient loin d'être agréable pour la blonde. Une fois dans la chambre, elle se cambra pour finir se s'essorer les cheveux et remarqua une quelque chose bouger sous son lit. Elle pensait que c'était encore le chat de sa colocataire de chambre. Vitani partageais sa chambre avec une autre fille qui avait un fils vraiment adorable. L'ancienne lionne l'adorait et aimait lui faire des papouilles lorsqu'il venait demander des câlins. Elle pensait qu'il s'agissait du chaton car depuis qu'elle était arrivée, il c'était déjà pris plusieurs fois les pattes dans les fils qui passaient sous le lit.

« Minou, minou ! » Dit-elle en soulevant le lit afin qu'il puisse sortir. Seulement lorsqu'elle baissa les yeux, il ne s'agissait pas d'un chat sous le lit mais d'un homme. Un homme d'une trentaine d'année qui avait un accoutrement très spécial. La jeune femme, très surprise relâcha aussitôt le lit et se mit à crier d'effrois.

« Mais qui êtes-vous ?!? » Cria l'ancienne féline en se reculant du lit. « Vous êtes un... » Vitani réfléchie au nom du type de personne que sa colocataire de chambre avait décrit une nuit au par avant. « Un pédophile ?!? Si vous tentez de me faire du mal je vous préviens vous aller le regretter !! »

Ce n'était que du bluff, la blonde n'avait aucune idée de comment elle pouvait se défendre face à un homme dans ce monde. Dans son ancien corps, elle pouvait planter ses griffes dans les côtes de ses adversaires et ses crocs dans leur chaire seulement aucune de ces deux options n'étaient possibles à présent. Elle se contenta de se rappeler ce que lui avait dit la fille avec elle partageais sa chambre. Un bon coup de pied bien placé dans les bijoux de famille suffisait souvent à mettre le plus coriace des hommes à terres. Si l'homme blanc qui se cachait sous le lit essayait de la toucher ou de lui faire quoi que ce soir, elle n'hésiterait pas à appliquer les conseils qu'on lui avait donnés !




© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou




Dernière édition par Vitani Outlanders le Jeu 6 Fév 2014 - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Mar 4 Fév 2014 - 0:57

Trois p'tits cafards qui s'en allaient...


Minou? Il avait l'air d'un chat peut-être? C'était quoi encore ce délire? Une droguée? i il l'ignorait, peut-être qu'elle partirait? C'était quoi se résonnement de... de.. de suricate? Il se surpris lui même... parce que parfois il avait peur des humain, quand c'était des hommes méchants! Il n'avait pas peur des femmes en temps normal... Bon il s'en méfiait et essayait de ne pas les contredire parce que sinon elles finissaient par devenir hystériques et criaient très for! un peu comme Laurence en faut. Hum pourquoi il pensait à son ancien colocataire tout d'un coup? Ce n'était pas le moment! bon ce n'était jamais vraiment le moment, ça le coupait de la réalité...

La jeune femme souleva le lit... Sauf que dès qu'elle le vit, elle relâcha le meuble qui tomba sur la pauvre tête de Timon. Si seulement il était resté coucher plutôt que de se relever légèrement pour regarder la blonde... Et puis elle commença à lui crier dessus avant même qu'il ait réussit à sortir de là. une vraie femme, hystérique... En fait une femelle, même humaine, c'était comme une lionne. La mangouste avait toujours eut quelques difficultés avec le sexe opposé... non mais c'est vrai, il avait élevé Simba sans problèmes, mais Kiara, ça avait été bien plus compliqué! En fait les femelles devaient avoir un problème avec lui... Il chassa cette idée pour tenter d'analyser ce qu'elle lui disait. Oh et il vit qu'elle arrivait de la douche... ça expliquait pourquoi elle n'était pas contente.

Pédophile... C'était quoi ça déjà? C'était pas les vieux qui aimaient les enfants? Aimaient dans un sens pas très bien vu par les autres gens... mais lui, il n,avait pas ce genre d'attirance! Et puis ça n'était plus tout à fait une gamine devant lui! Il aimait certes les enfant, mais comme un grand frère, pas comme un pervers! Il faudrait qu'il arrête de la fixer parce que sinon elle n'en croirait rien! Il détourna le regard:

- Je suis ici pour éliminer les cafards, regardez.


Il sortit la carte de la compagnie. Il y avait juste le nom du propriétaire et un numéro de téléphone. Rien de très extravagant, mais ça indiquait bien les informations importantes. Il voulait prouver par cela qu'il n'était pas un voyeur ou un quelconque pervers sortit d'un asile. Il était là parce qu'on lui avait demander, c'était tout. c'était le problème quand il y avait trop de gens habitant au même endroit, plusieurs n'étaient pas au courant lorsqu'un exterminateur était envoyé.

- Pardonnez-moi, mais je dois continuer à travailler. Les gens par ici n'aiment pas trop les insectes.


Pas qu'il n'avait pas envie de discuter, mais il s'était déjà fait gronder pour avoir trop parler... Et puis il ne savait pas s'il avait vraiment envie de parler à cette jeune femme qui venait de lui crié dessus... Elle lui rappelait quelqu'un, mais il n'arrivait pas à dire qui. Il se sentait stupide, il n'allait pas avoir peur d'elle? Bon en fait c'était plus un malaise... et si elle continuait à crier? Il pouvait être virer! Et puis perdre son emploi n'était pas idéal s'il ne voulait pas finir à la rue. Sauf qu'au fond de lui, il savait qu'au pire, il ne perdrait que ce contrat, son patron savait qu'il était fiable, il travaillait pour lui depuis près d'un an et demi après tout. sauf que perdre un contrat, ça faisait quand même un point contre vous, même avec vingt ans d'expériences!

Timon repris son inspection des moulures tassant les meubles sur son chemin en évitant de se cogner contre les obstacles, surtout qu'il avait déjà bien assez mal à la tête comme ça!  






codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Jeu 6 Fév 2014 - 20:43
Trois ptits cafards qui s'en allaient...
Timon S. Merkat & Vitani Outlanders

La jeune femme avait la respiration qui s'accélérait et le coeur qui battait de plus en plus fort. Elle commençait à s'imaginer les pires scénarios possibles. Sa colocataire de chambre lui avait fait tellement peur, qu'elle ne se sentait pas en sécurité dans ce nouveau corps. Son seul moyen de défense était ses petites mains qu'elle pouvait utiliser pour repousser le blond et ses genoux pour frapper.. L'homme se releva du dessous du lit. Il était assez grand et Vitani sentit son sang ne faire qu'un tour dans son corps. S'il se jetait sur elle, elle ne pourrait sans doute pas résister bien longtemps..
Il apporta alors une de ses mains dans ses poches. Craignant qu'il sorte une arme, un couteau, un poignard ou autre chose de la sorte, elle prit la chaise qui se trouvait à côté d'elle et pointa les pieds du meuble en direction de l'inconnu. En réalité, il sortit un petit morceau de papier sur lequel se trouvait des inscriptions. Elle reposa la chaise à sa place et saisit la carte. L'ancienne lionne la regarda de plus près, incapable de comprendre ce qui était marqué dessus..

- Je suis ici pour éliminer les cafards, regardez.

Les sourcils de la jeune femme se levèrent, c'était donc pour cela qu'il portait une combinaison aussi ridicule ? Le stresse et la peur qu'elle éprouvait envers cet homme dissipa. C'est vrai qu'il n'avait pas une tête de méchant.

- Pardonnez-moi, mais je dois continuer à travailler. Les gens par ici n'aiment pas trop les insectes.

Entendait t'il part là que certaine personne aimait les insectes ?.. Vitani le dévisagea un moment avant d'aller s'asseoir sur son lit afin de laisser l'homme terminer son travail. L'ancienne lionne ne connaissait personne ici susceptible d'aimer ces bestioles qu'elle-même qualifiait de répugnants. C'est vrai ! Avec leurs grands nombres de pattes, leurs couleurs sombres pour certain, leurs aspects, leurs antennes, leurs dents et leurs nombre un calculable d'yeux.. Non Vitani n'aimait pas les insectes et ne les avait jamais aimés ! Elle en avait même un terrible souvenir..
En particulier les termites... Lorsqu'elle était encore une lionne exilés, elle vivait sur un territoire infester de ces horribles bêtes que l'on appelle : les termites... Ces espèces de fourmis blanches avaient le don pour s'accrocher aux fourrures des lions et provoquaient d'horrible démangeaisons. Il était impossible d'y échapper. Ils avaient d'énormes nid : des termitières et le clan de Vitani avait élu domicile au sein d'un de leur nid... Qui semblait inhabité au départ, mais qui s'était révélé infesté de ses horribles insectes.

Au final, la jeune lionne connaissais deux personnes qui appréciaient les insectes. Seulement avec eux, ils ne restaient en général par très longtemps en vie puisqu'ils en faisaient leur repas. C'était une mangouste et un phacochère. Aussi étrange que cela puisse paraitre, ses deux êtres étaient les meilleurs amis du monde et partageais toujours la même assiette d'asticots ou autres vers et sauterelles..

- Vous ne devez sans doute pas apprécier les insectes non plus si votre métier consiste à les tuer non ?

Dit la jeune fille au blond qui était en train de vaporiser un spray dans les rainure de la pièce. Quelle question.. Un peu débile certes, la réponse était évidente. Mais Vitani avait besoin de compagnie. Elle avait envie d'apprendre à connaitre ce nouveau monde ainsi qu'apprendre à le quitter pour retrouver les siens. Le meilleur moyen pour cela était donc de faire connaissance avec d'autres personnes vivant ici... La féline n'était pas habituée à parler avec des personnes inconnues, elle avait toujours été du genre assez solitaire et n'avait pas eu beaucoup d'amis. Elle n'avait pas été malheureuse non plus. Elle n'était pas le vilain petit canard que tout le monde déteste, elle avait seulement un caractère solitaire et n'était pas douée pour la conversation.
Vitani fut sortie de ses pensées lorsqu'un bruit de grésillement se fit entendre.

-Timon, j'ai fini la cave, rejoins moi au camion dès que tu as finis.

Timon... Ce nom n'était pas anodin pour la jeune fille. Elle connaissait en effet une mangouste qui portait ce nom. Une mangouste qui aimait bien les insectes même ! L'agent sortit une étrange boite de sa poche avec une antenne et parla dedans.

-Il n'est pas très commun votre prénom. Dit alors l'ancienne lionne. Et ce qui est assez drôle dans cette histoire c'est que je connais quelqu'un qui a le même prénom que vous et qui raffole des insectes !

Raffoler était assez minime comme verbe. C'était son seul amour les insectes ! Il ne jurait que par les insectes gluant ou croustillant.. La jeune femme avait un doute sur l'aspect des insectes, mais elle se souvenait qu'il s'agissait du principal sujet de dispute en Timon et son acolyte. De nombreuses, très nombreuses fois elle avait eu très envie de leur crier de se taire et de cesser leurs chamailleries seulement étant "nouvelle" dans la tribue de Simba, elle voulait faire bonne impression. Mais bon dieu que leurs disputes l'énervait.. De plus la mangouste avait une voix perçante et agaçante.. Un peu comme celle du blond qui s'occupait des insectes dans la chambre.

Vitani commença alors à leur trouver plusieurs points en commun. Seulement elle se refusa à continuer sur sa lancé. Le fait de vouloir retrouver quelqu'un de son monde lui faisait perdre la tête et dire des imbécillités. Et dire que leur voix s'assemblait était une hallucination de sa part. Après tout il n'avait dit que deux petites phrases, comment pouvait-elle faire une comparaison avec la voix de la mangouste. De plus que ses souvenirs étaient assez troubles puisque le petit mammifère avait disparu depuis quelques temps de la terre des lions..
La jeune féline avait remarqué son absence car elle n'entendait plus le son de sa voix nasillarde et les disputes incessantes avec son acolyte.

[PS n°1 :Pour le coup du talkie-walkie, je ne savais pas trop comment reconnaitre Timon du coup j'ai trouvé ça, si ca ne te va pas je changerais ^^]
[PS n°2 : J'allais posté le rp hier seulement ma mère a débarqué dans ma chambre à23h45 et j'ai du fermer le pc très rapidement, désolé du petit retard :3 ]


© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Jeu 13 Fév 2014 - 11:54

Trois p'tits cafards qui s'en allaient...


Timon avait bien fait de sortir sa carte, car elle devait bien être sur le point de le taper à coup de chaise, ce qui pouvait sans doute faire très mal. Bon aussitôt qu'on le frappait, ça faisait mal en fait, car la plupart du temps c'était justement dans ce but que ce mouvement était fait. Bon au moins c'était une fille, donc ça devait faire moins mal que si c'était un homme et puis c'était la peur qui la faisait agir ainsi, pas parce qu'elle voulait vraiment attaquer le blond, non elle voulait juste se défendre! Sauf que lui n'avait aucunement l'envie de s'attaquer à la blonde! Pourquoi il ferait ça? Il n'était pas un fou détraqué voulant du mal aux gens! Certes il n'aimait pas particulièrement les humains de ce monde, mais il ne leur voulait pas de mal pour autant, enfin sauf aux méchants, comme ceux l'ayant attaqué au printemps précédent.

Elle se calma et s'assit sur un lit. Il trouvait ça étrange d'être observé de la sorte alors qu'il faisait son travail. Normalement personne ne trouvais ce qu'il faisait intéressant... mais peut-être qu'en fait elle n'avait rien d'autre à faire? Elle semblait presque rester là pour avoir un peu de compagnie, mais surement qu'elle ne l'avouerait pas. Le blond lui jetait des petit coups d’œil à la dérobé... Cette jeune femme lui rappelait quelqu'un... Pourtant il ne l'avait jamais vu! Et puis quelle impolitesse, elle ne 'était même pas présentée! Bon lui non plus, mais son prénom était écris sur son uniforme... bon il n'était pas totalement visible, mais normalement les humains n'en on pas grand chose à faire du gars venu éliminer les insectes, donc il n'avais pas tant l'habitude de se nommer lorsqu'il portait son uniforme...

Après un moment elle lui parla. La question fit réfléchir le suricate. Il avait cru que son travail le rapprocherai des insectes, mais il était vrai que beaucoup étaient gaspillés à cause des produits... mais en même temps, ils n’avaient pas aussi bon gout qu'à la terre des lions, donc ce n'était pas un si grand gaspillage.

- Oh je les aime, les traquer est vraiment passionnant! Mais il est certain que les éliminer de la sorte est un grand gaspillage. Sauf qu’ici, on a pas le choix de travailler si on veut avoir de quoi se nourrir.

Il reprit son travail, parce qu’il était là pour ça après tout. Il du s’interrompre car son collègue lui parlait par son talkie-walkie. Il n’avait pas trop envie de lui répondre, mais il se sentait un peu obligé. Il faut dire que les fois où il n’avait pas répondu, il avait eut droit à un sermon sur le travail en équipe et tout ça… des foutaises quand on pensait que Mike, le type qui était au sous-sol n’aidait même pas le blond… Il lui parlait que pour lui dire qu’il avait finit et il allait se fumer une clope dehors. Bon Timon préférait ça, l’autre était plus une nuisance de toute façon. Il lui fit donc un simple « D’accord » Il se retint d’ajouter ‘gros fainéant’

L’homme se figea quelques instants, le temps d’analyser ce que la jeune femme lui disait. Un Timon qui aime manger des insectes… combien de chances il y ait qu’un autre Timon existe avec cette même qualité? Il n’avait jamais croisé un autre animal ou humain ayant le même prénom que lui… Donc elle le connaissait? Venait-elle de son monde? Un espoir fou montait en lui… jamais il n’avait croisé des gens de chez lui. Il avait cru bien des fois, mais finalement ce n’était que des rêves fous. Il avait été si déçu à chaque fois, il avait peur d’espérer à nouveau… Mais l’espoir était souvent plus fort que tout, même si on essayait de l’oublier, il revenait se pointer, au risque d’être déçu à nouveau… L’espoir est un sadique en fait. Le blond hésita un moment avant d’ouvrir la bouche :

- Kiara? C’est toi? Depuis quand tu es ici?

Vu l’âge de la femme, c’était le premier nom qui lui était venu. Il voulait tellement avoir quelqu’un qu’il connaissait devant lui! Au point où il n’avait peut-être pas assez réfléchie avant de parler… Il ne savait pas qu’il s’exposait potentiellement à un danger… c’est qu’il lui arrivait encore d’être inconscient. Bon en même temps, peu importe qui la blonde était, maintenant elle était bien moins dangereuse… Il poursuivit sur sa lancée, la serrant dans ses bras, il lui dit :

- Je vais te sortir d’ici! Je vais t’aider à survivre ici, je t’apprendrai ce que je sais comme lorsque tu étais petite!

Bon Timon était peut-être un peu suicidaire sans le savoir…






codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Ven 14 Fév 2014 - 21:27
Trois ptits cafards qui s'en allaient...
Timon S. Merkat & Vitani Outlanders

Vitani fut très surprise de voir qu'il aimait les insectes... Si il les aimait autant qu'il le disait, pourquoi est-ce que son métier consistait à les exterminer ?.. Ce disant que cela ne la regardait pas et qu'après tout, elle n'en avait pas grand chose à faire, elle décida de ne plus poser de question à ce sujet. Lorsqu'elle brisa de nouveau le silence pour parler du prénom du blond et qu'elle fit un parallèle avec un ancien suricate qu'elle connaissait, l'ancienne lionne s'attendait à tout sauf à ce qu'elle entendu.. Elle cru tout d'abord avoir mal compris ce qu'il venait de dire pourtant...
Le blond se retourna vers elle et l'appela Kira.

« Quoi ?!? »

La jeune fille complètement abasourdie par ce qu'elle venait d'entendre n'avait aucune autre réaction que celle-ci. Elle avait énormément de mal à croire ce qu'elle venait d'entendre. Cette idiot d'humain avait oser l'appeler par un nom qu'elle n'appréciait vraiment pas.. Kiara ! Elle trouvait ce nom tellement niait ! Et il lui rappelais surtout une personne que l'ancienne lionne ne portait pas véritablement dans son cœur. Il faut dire que les deux lionnes, qui avaient le même âge n'était pas souvent d'accord.. La fille de Simba avait un véritable don pour agacer Vitani. Tout d'abord car elle était tellement maladroite que cela en devenait insupportable, ensuite elle ne tenait jamais en place plus de deux minutes et pour finir elle était terriblement bavarde ! Non Vitani n'appréciais vraiment pas cette jeune lionne seulement, elle était bien obligé de faire comme si car son demi-frère en était fou amoureux.. Elle était presque triste pour lui de voir a quel point il était tombé bas..
Le blond qui venait clairement d'insulté Vitani lui demanda ensuite depuis combien de temps elle était ici. Une chose qui agaça encore plus la blonde, c'est qu'il ne lui laissa même pas le temps de répondre. Vitani avait vraiment horreur qu'on pose une question et que l'on attende pas la réponse... Mais ce qui était pire restait qu'on lui coupe la parole.. Timon s'élança alors et sera l'ancienne lionne dans ses bras.

« Qu'est-ce que ?.... » Une fois de plus, elle ne pu terminer sa phrase « Lâche-moi !»

Elle se demandait vraiment quel était le problème des gens de ce foutu pays à toujours couper la parole comme ça ! Elle se débattait comme elle le pouvait pour que l'homme ma lâche tandis qu'il lui promettait de la sortir d'ici et de l'aida à survivre. Lorsqu'il termina sa phrase en faisant allusion à l'éducation qu'il était sensé lui avoir fait lorsqu'elle était petite, Vitani se figea. Il la prenait vraiment pour cette pimbèche de Kiara ! Son visage se durcit et elle le repoussa violement !

« Qu'est ce que tu ne comprends pas dans "Lâche-moi ?". » Et en plus tu oses m'insulter en m'appelant Kiara ?! J'avais bien raison quand je disais que tu n'étais qu'une mangouste sans cervelle ! C'est bien dommage que tu sois plus grand maintenant car j'avais bien envi d'une mangouste grillé au repas !

Dit la jeune femme d'un ton très sarcastique. Si c'était bien le suricate qu'elle avait connu sur la terre des lions, elle allait se faire une joie de le torturer mentalement maintenant du coup. Puisqu'elle ne pouvait plus vraiment le pendre par les pieds ou la queue, il fallait trouver autre chose ! Elle lui fit un petit regard assez mesquin avant de lui dire.

« Mais je veux bien que tu m'aides à sortir d'ici quand même ! D'ailleurs aurai tu retrouvé Kovu ou quelqu'un d'autre ? »

Vitani commençait par demandé des nouvelles de Kovu car son frère était la personne qui comptait le plus pour elle. Elle le considérait en effet comme un véritable frère et pas un demi-frère. Elle avait partager tellement de chose avec lui lorsqu'ils n'étaient que deux lionceaux qu'elle ne se voyait pas vivre sans lui. Il y avait eu certes une période où ils n'étaient plus si proche, lorsque Kovu commença a s'entrainer pour tuer Simba. Durant toute cette période il était devenu terriblement solitaire et ne parlait plus vraiment à beaucoup de monde.
Après la réponse de l'ancienne mangouste, et pour s'amuser un peu, l'ancienne féline décida de faire des aller et vient sur la rambarde en métal du lit avec ses ongles. Faute de ne plus avoir de griffes, le bruit des ongles était nettement moins fort mais tout aussi agaçant.

« Alors ? Tu habites où ? J'ai envie de sortir de se trou à rat moi ! Quoi que... j'hésite...»

Vitani n'avait pas vraiment envie de rester ici, les personnes qu'elle pouvait côtoyait était souvent de très mauvaise compagnie mais vivre avec l'ancien suricate... C'était sans doute pire pour la lionne qui pensait sans cesse à ses ancienne cuisse de mangouste bien dodu qui lui donnait tant envie il y a quelques mois avant sa disparition.

© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Mar 18 Fév 2014 - 2:10

Trois p'tits cafards qui s'en allaient...


Timon était tellement content d'avoir retrouvé quelqu'un qu'il connaissait qu'il n'écouta pas les protestation de la jeune femme. Il ne réalisait pas qu'elle n'était pas Kiara, bien que l'âge concordait... Il y avait pourtant que cela qui coïncidait! Parce que même si l'autre jeune lionne trouvait parfois le suricate agaçant, elle l'aimait bien au fond et elle aurait sans doute été fort heureuse de le retrouver, surtout dans ce monde étrange auquel il pouvait être difficile pour des animaux sauvages de s'adapter. Et puis les relations avec les humains, ce n'était pas facile... ni avec les anciens oiseaux... bon en fait la mangouste avait quelques difficultés avec ses relations avec les autres...

Lorsque la jeune femme le repoussa violemment, il comprit enfin qu'elle n'était pas qui il croyait. ça joie tomba d'un coup sec, il fallait dire qu'elle n'était pas très tendre avec lui! Bon d'accord, il s'était trompé, mais de là à en être fâchée? Dans la tête de Timon, elle y allait plutôt fort!! C'était ridicule pour lui d'être fâché pour si peu. C'est pas comme si il l'avait pris pour un mâle ou quelque chose du genre... En plus il avait même la bonne espèce... pff quel sale caractère! Maintenant il ne pouvait plus se tromper sur celle qui lui faisait face.

- Calme-toi un peu si tu veux vraiment de l'aide, Vitani... Et puis non, je n'ai vu personne, tu es la première que je croise depuis que je suis ici... et ça fait plus d'un an et demi dans ce monde que je suis là...

Il trouva particulièrement agaçant le bruit des ongles de l'ancienne lionne sur la rambarde du lit... Il se força à poursuivre on travail, mais il savait que vu les vas et vient de tous ses gens dans le bâtiment, il y aurait toujours des insectes et puis il pensait que son collègue avait encore été trop vite et avait tourné les coins ronds... Il faudrait qu,il en parle à son employeur... Il commençait à en avoir marre de passer en arrière de l'autre incompétent paresseux... Il frissonna lorsque qu'elle dit "j'hésite" ça lui rappelait un souvenir étrange de l'automne précédent, il ne pus se retenir de serrer convulsivement sa main, comme s'il avait été brûlé. Mais bon il passa pour se concentrer sur la conversation:

- Je ne crois que tu n'aimeras pas plus mon appartement... c'est un trous à cafards dans le Bronx. Libre à toi de voir ce que tu préfère, les rats ou les cafards? Mon invitation tient quand même, mais tu dois te décider rapidement, parce que j'ai presque fini...

Il ne savait pas s'il avait vraiment envie qu'elle vienne vivre avec lui... Il ne l'aimait pas vraiment, puisqu'elle avait souvent voulu le bouffer... mais maintenant tout ça lui semblait bien loin... c'était une autre vie. Mais d'un autre côté, il avait bien envie de savoir ce que les autres devenaient chez eux... Il lui fit donc un sourire, hakuna Matata pour toujours après tout! Enfin c,est ce qu'il essayait de se faire croire, mais à quelque part, Hakuna Matata sans Pumba, ce n'était pas la même chose...
Il finit d'arroser un trou avec un insecticide et il se tourna vers elle:

- Alors? tu reste ici où tu m'accompagne?






codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Jeu 27 Fév 2014 - 1:05
Trois ptits cafards qui s'en allaient...
Timon S. Merkat & Vitani Outlanders

L'ancienne lionne regardait d'un regard plutôt menaçant l'ancienne mangouste qui lui demandait de se calmer.. Elle n'aurait sans doute eu aucun besoin de lui crier dessus s'il ne s'était pas jeté pour elle pour la serrer dans ses bras. Les grandes accolades amicales n'était pas le genre de choses qu'elle avait l'habitude de faire.. Encore moins lorsque cela venait d'une personne agaçante qui la confondait avec sans doute une des lionnes qui l'agaçait le plus dans ce monde. Il y avait un fossé entre elle et Kiara ! Vitani se demandait toujours comment cet idiot de suricate avait-il pu les confondre.. La réponse était tout simplement dans la question : Timon était un simple d'esprit..
Timon expliqua ensuite que non il n'avait croisé personne de leur monde au plus grand désespoir de la lionne qui poussa un long soupire.. Elle aurait tellement apprécié l'entendre dire que si, il avait retrouvé Kovu par exemple. Oui savoir que Kovu était ici, était sans doute la chose la plus réjouissante qu'elle aurait pu entendre. Mais non, elle dûe se contenter d'un "je n'ai revu personne"..

Vitani observait l'ancienne mangouste travailler alors qu'elle se demandait si elle allait vivre chez lui ou non.. Elle n'avait qu'une envie c'était de quitter cet endroit. Les gens ici n'étaient pas très commode.. Beaucoup lui faisait peur, même si elle n'aimait pas le reconnaitre. Ils rentraient tard le soir et l'empêchait de dormir, ils n'avaient pas toujours des paroles très chastes, mais le pire restait quand même les choses illicites qu'ils fumaient. Certes Vitani n'était pas parfaite non plus, mais elle pouvait se permettre de les juger sur ce point, car ce n'était pas dans la même situation qu'elle avait fait des choses graves.. Si ses stupides humains savaient qu'il lui était arrivé de tuer plus d'une fois, il ne serait sans doute pas en train de la siffler à chaque fois qu'elle passait devant eux...
Timon reprit la parole en disant que la jeune fille n'aimerait sans doute pas son appartement. Il dit alors lui-même qu'il s'agissait d'un trou à rat..

« Je suis sûre que ca ne peux pas être pire qu'ici... » Dit-elle en grimaçant.

Timon avait beau se plaindre que son appartement n'était qu'un trou à cafard, ça ne pouvait pas vraiment être pire qu'ici... En y repensant, l'endroit pourrait être très agréable si tous les pensionnaires y mettait du sien. Mais ce n'était pas le cas, beaucoup préférais passer leurs journées dehors au lieu de faire les tâches ménagères qui leurs sont attribuées.. Du coup les douches sont dégelasse sans même parler des toilettes ! De plus les gens sont de véritables porcs ici ! La blonde ne compte plus vraiment le nombre de fois qu'elle a pu voir de kraken au fond des toilettes, car les gens ne pensaient pas à tirer la chasse d'eau.. Pourtant ce n'était pas si compliqué.. C'était d'ailleurs une des inventions des hommes que Vitani trouvait intelligente. Mais elle n'était pas là pour parler des inventions des hommes non, il fallait qu'elle prenne une décision et rapidement, car Timon semblait avoir presque terminé son travail. En effet, à peine quelques minutes plus tard, il se redressa demandant clairement à l'ancienne lionne de faire un choix maintenant !

« Je pars avec toi ! » Dit la lionne en sautant du lit pour se mettre droite comme un piquet juste devant lui « Laisse-moi juste le temps de rassembler quelques affaires. »

Elle sortit alors un sac de sous son lit dans lequel elle mit rapidement le peu d'affaire dont elle disposait. Elle avait à peu près une dizaine de tee-shirts, trois jeans, un jogging qui lui servait accessoirement de pijmoissa et deux ou trois produit de beauté que les autres filles de la résidence avaient bien voulu lui passer. Ce n'était pas grand-chose, mais c'était mieux que rien.. Une fois son sac terminé, elle le zippa et le mit sur son épaule.

« Il faut juste que je prévienne la dame qui s'occupe du centre. Attend moi dehors je te rejoins dès que j'ai finis ! »

Vitani descendis alors les escaliers en vitesse pour se rendre dans le bureau de la gérante de l'auberge. Heureusement elle était là et pas partie houspiller après des garnements de la maison.. La lionne lui expliqua alors rapidement qu'elle avait retrouvé un ami et qu'il lui proposait de l'héberger. C'était très bref et elle ne donna pas plus de détail, mais cela semblait convenir à la vielle dame qui souhaita alors à la jeune fille d'aller bien mieux. Elle l'encouragea même en lui disant qu'elle la trouvait très courageuse ce qui fit sourire l'ancienne lionne.
Elle quitta ensuite le bureau avec son sac et son manteau sur le dos pour rejoindre Timon à l'extérieur. Elle ne prit même pas le temps de dire au revoir aux autres locataires de l'auberge. De toute façon, ce n'était pas ses amies et elle ne les appréciait pas vraiment...

« Alors ? On y va ? »

Demanda t-elle en se pointant devant l'ancienne mangouste.


© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Sam 1 Mar 2014 - 2:56

Trois p'tits cafards qui s'en allaient...


Ça ne pouvait pas être pire qu’ici? Vraiment? Et bien si c’était le cas, cette auberge de jeunesse devait être un endroit bien dégoutant. Bon, il était certain que l’appartement de Timon était en mauvais état, mais au moins il nettoyait. Par contre, il ne parvenait pas à enlever toute la moisissure, mais il ne restait pas de trucs louches dans la cuvette ou dans le fond du bain! Il ne voulait pas non plus risquer de faire fuir les cafards avec un logis trop sale! Bon en fait ça ne dérangeait pas vraiment les petites bêtes... Seulement la grande mangouste qui ne comprenait pas comment la poussière faisait pour se déposer partout ainsi et comment il pouvait perdre autant de poils de tête dans le bain sans être chauve? L’avantage à l’étroitesse de son appartement était qu’il n’en avait jamais pour longtemps à faire le ménage

Elle voulait vraiment venir habiter avec lui? Parce qu’ils n’avaient jamais entretenu de liens positif… avant que le blond ne se réveille à New-York, on peut dire que c’était neutre puisqu’elle ne le mangeait pas et lui ne l’embêtait pas… enfin, pas volontairement… Car la demoiselle avait tout de même tendance à s’énerver pour un rien! Lui et Pumba adoraient chanter et ça n’avait jamais déranger personne… sauf elle. Et peut-être quelques autre bannis qui étaient de retour sur la Terre des Lions, mais bon, le duo de meilleurs amis ne s’était jamais empêché de s’amuser pour eux! Bon en même temps, le suricate avait quitté son monde très peu de temps après la fin de la guerre.

Elle voulait du temps pour se préparer… et puis quoi encore? Elle allait pas commencer à faire sa diva? Si? Bon en fait ce n’était pas grand-chose, il lui fallait du temps pour ramasser ses affaires. Ça ne semblait pas faire longtemps qu’elle était là, donc elle ne devait pas en avoir beaucoup… Quoiqu’avec les femmes, on ne savait jamais! Le maquillage et tout ça, il n’y comprenait rien lui! Pourquoi elles se peinturaient la figure? Certaines ressemblaient à des clowns tellement elles mettaient du maquillage! C’était réellement effrayant dans croiser tard le soir dans la rue, alors qu’elles semblaient vouloir attraper des hommes… Bon c’était vraiment le cas en fait… quelqu’un avait expliqué au blond qu’elles faisaient des gâteries aux hommes contre de l’argent. Il n’avait pas compris si c’était des sucreries ou autre, mais il n’avait pas d’argent et il ne leur faisait pas confiance… C’est vrai quoi! Elles le regardaient comme si elles voulaient le croquer! Sauf que les autres dames n’aimaient pas les prostitrucs… en fait les femmes étaient méchantes entre-elles parfois! Les hommes ne se disaient pas toujours pleins de vacheries comme ça… Bon en fait Laurence pouvait le faire… mais Laurence était Laurence… Pourquoi il pensait à lui au juste? AH non vraiment son esprit partait dans tous les sens!

Donc voilà, Timon avait des difficultés avec les humains en général, mais surtout les femmes… Sauf qu’il ne pouvait pas s’empêcher de leur porter secours! Il devrait les laisser à leur sort tel les orphelins dans la nature… minute, il avait recueillit un orphelin et l’avait élevé… mauvais exemple en fait… Alors il allait encore se retrouver à s’occuper d’un lion, même pire qu’un lion quand on y pensait! La seule chose pire qu’un lion, c’est une lionne! Et une jeune lionne adulte c’est encore pire! Horrible! Il devait être masochiste sans le savoir…

Ça ne prit pas trop longtemps à Vitani pour terminer de rassembler ses affaires, heureusement. Peut-être qu’elle ne serait pas aussi pire que les demoiselles humaines? Il fallait peut-être qu’il arrête de penser à sa, parce qu’il allait vraiment par passer pour un femmophobe! Alors qu’en fait elles n’étaient pas si terribles! Jessie et Helga étaient gentilles après tout. Il ne fallait pas les mettre toutes dans le même panier.

Pendant que la jeune lionne allait parler à la responsable, le suricate lui alla parler à son collègue qui attendant à la camionnette. Il se changea et dit à l’autre qu’il pouvait partir, qu’il rentrerait directement chez lui maintenant car repasser par le bureau l’obligerait à rentrer tard et donc de risquer de faire de mauvaises rencontres. Mike haussa les épaules et partit sans faire de commentaires. Il lui souhaita tout de même une bonne soirée. Oh Timon aurait pu se faire reconduire, mais en fait ça lui aurait sans doute attiré des ennuis, car ils ne devaient pas employer les véhicules de la compagnie pour des affaires personnelles… sans parler des questions si l’autre l’aurait vu ramener la jeune femme chez lui… c’est qu’il ne voulait pas avoir à débattre sur le fait qu’il n’était pas un pervers dégénéré aimant les demoiselles à peine sortie de l’adolescence! Il ne croyait pas que dire «  salut, c’est Vitani ma sœur  que je viens de retrouver » aurait passé… Personne ne pouvait croire à ça, enfin pas si ça arrivait aussi soudainement.

Le blond fut bien heureux d’avoir pu revêtir un jean et un pull avec bien évidement un manteau! C’est qu’il faisait vraiment froid! Comme l’Afrique lui manquait. Mike venait de partir lorsque la blonde vint se planter devant lui. Bon, ça faisait vraiment bizarre en fait de penser qu’il ramenait une fille chez lui, même si c’était juste pour l’aider… Il lui fit signe de le suivre et il l’entraina vers le métro. C’était bien le métro parce que ça coutait bien moins cher que le taxi… par contre il y avait des gens louches, mais il ne fallait pas les regarder et tout allait bien. L’homme paya le ticket de la lionne, car il se doutait bien qu’elle n’avait rien.

Il n’y avait pas beaucoup de gens dans le wagon et ils purent avoir des places assises, ce qui était bien parce qu’ils risquaient moins de tomber et de se casser la gueule… ou de tomber sur quelqu’un qui leur aurait cassé la gueule... enfin surtout à Timon parce que pour une raison inexplicable, les gens semblaient bien aimer le taper pour toutes sortes de raisons. C’était comme chez lui avec les carnivores qui voulaient le bouffer… par chance les humains ne mangent pas les autres humains! Enfin sauf les cannibales qui se cachent dans les égouts, mais vaut mieux ne pas aller les interroger. Pour arrêter de penser à n’importe quoi, l’homme commença à questionner la blonde :

- Alors… ils devenaient quoi les autres chez nous? Pumba allait bien la dernière fois que tu l’as vu? Et Simba? Et Ki… Rafiki? Sinon tu as pensé à ce que tu allais faire? Ici c’est pas comme la Terre des Lions, on travail pour avoir de l’argent et ensuite on peut se payer des trucs, comme de la nourriture ou un endroit où vivre… Mais peut-être qu’on te l’a déjà expliqué?

Il écouta sa réponse, mais rapidement leur sortie fut annoncée et il traina Vitani en dehors du wagon. Il fut ensuite bien content de retourner à l’air libre, même s’il savait qu’ils devaient se montrer prudents. Heureusement il faisait trop froid pour que les gangs de rues ne se fasse la guerre… Ils devaient être trop gelés, dans tout les sens possible du terme… Il marcha tout de même rapidement, il valait toujours mieux de rester en mouvement, un voleur était si rapidement arrivé…

Il emmena la jeune femme dans son immeuble, montant au second étage rapidement, manquant de tomber à cause d’une planche de travers… tient c’était nouveau ça. Il ouvrit la porte et tira l’autre à l’intérieur, verrouillant aussitôt la porte. Voilà, ils étaient en sécurité. Façon de parler, car les ressorts dans le divan brun ou les pattes instables des chaises pouvaient aussi être dangereux. En fait la seule chose qui ne risquait pas de briser était la table basse du salon qui était brun chocolat. C’était Laurence qui l’avait acheté pour remplacer l’ancienne qu’il avait brisée à son arrivé… Tout ça à cause d’un petit cafard…





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Dim 2 Mar 2014 - 23:56

       

       
Trois p'tits cafards qui s'en allaient...
Vitani & Timon
Lorsque la jeune lionne rejoignis le suricate, il ne portait plus son horrible combinaison pour pratiquer son travail, mais il avait vêtu un jean et un pull ainsi qu'un manteau. Cela lui donnait déjà un air plus normal. Pas qu'elle le trouvait bizarre.. Enfaîte si ! Vitani avait toujours trouvé que Timon ne semblait pas être une lumière. Mais ce n'était sans doute pas le moment pour le dire si elle ne voulait pas qu'il lui dise que finalement la proposition pour vivre chez lui ne tenait plus. Elle le suivit donc à travers les rues. Lorsqu'il commença à descendre dans ce qui ressemblait à une bouche d'égout, elle se pétrifia. Ce n'était pas dans ses habitudes d'avoir peur, où même de le montrer, mais dans ce nouveau monde, elle avait beaucoup de mal à cacher l'expression effrayée qui s'était dessinée sur son visage... Elle connaissait le métro, elle s'y était déjà rendu une fois avec Anna.. Et cet endroit lui avait plus que tout paru désagréable..

Elle descendit alors à une grande vitesse les escaliers afin de rejoindre Timon. Si seulement il avait été quelqu'un avec qui elle s'entendait bien, elle aurait sans doute pu se rapprocher plus, et elle se serait sentie plus en sécurité seulement, bien qu'il ne mesure plus une trentaine de centimètre, Timon n'avait toujours pas l'air de quelqu'un d'imposant qui pourrait faire fuir des ennemis. A vrai dire ce n'était pas vraiment de ça qu'elle avait peur, mais plutôt de la foule qui se trouvait dans ce genre d'endroit.. Lorsqu'elle était venue avec Anna trois jours plus tôt, elle avait failli la perdre.. Heureusement avec la petite rouquine avait prit la main de l'ancienne féline pendant tout le voyage. Elle s'était donc senti mieux, mais elle ne se voyait en aucun cas prendre la main de l'ancien suricate pour ne pas se perdre. La rapidité de la jeune fille et sa joie de vie permanente avait rendu ce geste totalement naturel. Avec Timon, cela serait sans doute très différent..
Heureusement pour l'ancienne lionne, arrivé en bas de l'escalier et sur le quai, elle remarqua qu'il n'y avait pas beaucoup de monde, personne presque. Elle n'eut aucun mal à monter dans le wagon et trouva une place assise. Il faut dire qu'ils étaient quatre à se trouver dans ce compartiment du train souterrain. Timon prit place aux côtés de Vitani et à mi-voyage il commença à lui poser des questions sur les gens qui se trouvaient toujours sur la Terre des Lions. Evidement il commença par demander des nouvelles de Pumba, son meilleur ami.

-Pumba va très bien oui. Aux dernières nouvelles, tu lui manquais beaucoup.. D'ailleurs tu manquais à tout le monde là-bas. Et sinon oui il allait tous bien. Au fond d'elle allait envie de lui faire une blague. Lui dire qu'une maladie les avait tous décimé, mais ce n'était pas une bonne idée non.. Simba avait même lancé des recherches pour te retrouver à ta disparition. Certains lions ont marché jusqu'à l'endroit où tu es né pensant peut-être que tu y serais retourné.

Le blond demanda ensuite à la jeune fille si elle savait qu'elle avait besoin de travailler dans ce monde pour avoir de choses. Elle fit alors oui de la tête. En effet, Anna lui avait expliqué lors de son arrivée. C'était d'ailleurs une des premières choses dont la jeune fille rousse lui avait parlé. Vitani avait retenu la leçon, mais elle n'avait aucune idée de ce que signifiait vraiment travailler pour les humains. Elle avait compris qu'il s'agissait de faire quelque chose en échange des étrange feuilles de papiers, mais elle ne savait pas vraiment en quoi consistait les métiers qui excisaient dans ce nouveau monde.

-A vrai dire je ne sais pas ce que je pourrais faire ici.. Je ne connais pas encore très bien les habitudes des humains et j'ai beaucoup de mal à m'habituer à leurs coutumes étranges.. Je ne suis là que depuis trois jours, j'espère que je serais habituée à cette vie bientôt..

Elle avait bien comprit qu'elle ne rentrerait pas chez elle de suite. Anna n'avait pas trouvé de moyen et Timon qui était ici depuis pas mal de temps maintenant ne semblait pas savoir non plus comment retourner sur la terre des lions. Non sinon il ne serait pas ici, avec elle assit à parler. Le métro s'arrêta et Vitani descendit avec le suricate. Sortir de ses tous-terrains puant lui faisait du bien. Elle fut tout de même déçue de voir que l'endroit où vivait le suricate était toujours en plein centre-ville.. La campagne et les plaines n'existaient donc pas ici ? Il suivit l'ancienne mangouste jusqu'à un immeuble et monta au deuxième étage. Elle remarqua que l'homme manqua de trébucher sur une planche qui sortait légèrement de l'alignement des autres.. Finalement, l'auberge n'était peut-être pas pire que cet endroit.. La lionne voulait tout de même vérifier l'état de l'appartement avant de faire un véritable jugement.

Lorsque le blond ouvrit la porte, Vitani se faufila à l'intérieur en première. Elle regarda en rigolant Timon qui s'empressait de fermer tous les verrous de la porte.

- Tu as si peur que ça qu'on vienne de dévorer ou quoi ?

Dit-elle avec un sourire presque diabolique qui s'étendait jusqu'à ses oreilles. Voir le suricate comme cela lui rappelait les fois où il stressait de peur de finir comme repas. Vitani regarda ensuite l'appartement qui ne semblait pas très grand..

- C'est pas le grand luxe ici..

S'exclama t-elle en s'installant sur le fauteuil. Il y avait des petits trucs pointus horriblement désagréable qui lui rentrait dans les cuisses. Elle se releva alors et se tourna vers Timon

- Où est-ce que je dors ?
img Hanity / code diesel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Sam 8 Mar 2014 - 16:37

Trois p'tits cafards qui s'en allaient...



Timon fut extrêmement heureux d’apprendre que son meilleur ami allait bien, tout comme les autres. Par contre, cela voulait dire qu’ils étaient toujours chez eux, à la Terre des lions… enfin quand Vitani avait disparut. Une pointe de déception lui passa en réalisant qu’il se pouvait qu’il ne revoie jamais Pumba, en fait c’était plus que de la déception, mais de la tristesse même. Il n’en montra rien, puisque ça aurait été bien égoïste de sa part de vouloir que le phacochère se retrouve dans ce monde avec lui plutôt qu’il reste en sécurité chez eux. Avec tout ce qui était arrivé au suricate, vivre avec les humains lui semblait bien plus risqué que la vie dans la savane avec les lions comme protecteurs! Sauf que  son meilleur ami lui manquait tellement, il pensait vraiment souvent à lui ces derniers temps… C’est que justement, il avait beaucoup de temps, étant presque toujours seul…
Le cœur du blond se serra d’avantage lorsqu’elle lui révéla que ses amis s’ennuyaient de lui et que Simba l’avait fait chercher! Ils n’avaient pas compris ce qui s’était passé… Il faut dire que Timon non plus n’avait pas compris pourquoi ou comment par un beau matin, pas si beau en fait, il s’était réveillé dans une ruelle de new-York dans un corps complètement différent. Les pauvres ne savaient même pas qu’il allait bien, enfin physiquement, parce que pour le moral, on repassera. Il trouvait ça dommage de ne pas pouvoir leur faire savoir ce qui se passait… C’est comme pour Vitani, son demi-frère ne saura pas qu’elle va bien et qu’elle n’a pas fuit la terre des lions pour retourner dans les terres l’ayant vu naitre… D’ailleurs, le suricate n’était pas enchanté de savoir que les lions l’avaient cherché jusque chez sa mère! Maintenant elle devait aussi s’inquiéter! Il aimait sa mère et ne voulait pas l’inquiéter… Il plaignait le pauvre oncle Max qui devrait la calmer! Elle finirait sans doute par croire qu’il s’était fait manger par une hyène à cause de son insouciance… Insouciance, comme ça lui semblait loin!

Timon ne s’inquiétait pas trop pour la blonde, il savait qu’elle trouverait bien ce qu’elle voulait faire. Il trouva ça amusant qu’elle trouve aussi les humains étranges. Par contre il préféra ne pas commenter sur le fait qu’il était là depuis bien longtemps et que pourtant il n’était pas totalement habitués aux « coutumes » des humains. Il savait maintenant bien des choses afin de survivre dans ce monde… Comme que passer dans les parcs mal éclairés une fois la nuit tombée, ce n’était pas une bonne idée. Il savait aussi qu’il ne fallait pas embêter les femmes et que même si elle n’en ont pas l’air, elles peuvent être très en colère pour un rien…

Timon leva les yeux au plafond lorsqu’elle demanda s’il avait peur de se faire dévorer. Elle se croyait drôle peut-être? Parce que faire référence au fait qu’il avait toujours été une proie chez eux, et bien il ne trouvait pas ça particulièrement drôle. C’est qu’il restait sensible sur le sujet… Et il faut dire que son sens de l’humour en prenait un coup ces derniers temps avec sa presque dépression. Il était du pour un changement et à quelque part il espérait peut-être que Vitani serait ce changement. Par contre il n’était pas certain que ça serait vraiment un bien… Ça serait à voir. Il se contenta de répondre :

- Ici, il y a pire que de servir de nourriture… ici les gens ne tuent pas que pour survivre parfois il le font que par plaisir… Ce monde est bien plus cruel que le notre…

Combien de fois le suricate avait entendu parler de règlements de comptes? D’une personne  en tuant une autre juste parce qu’ils n’étaient pas du même avis? Bon il est certain que c’était déjà arrivé sur la Terre des Lions, pour une question de territoire… mais ici il y avait aussi des tueurs en série et ce genre de trucs… C’est sur que Scar qui tue Mufassa pour régner, ce n’était pas très gentil, mais ici, les gens étaient prêts à tuer bien plus qu’une ou deux personnes pour avoir le pouvoir! Bon, ça ne le concernait pas directement et lui il essayait plutôt de faire profil bas en fait.

- C’est tout ce que je peux me payer… et puis j’ai pris l’habitude de vivre ici. Je crois pas que ça soit pire qu’une caverne… Quoique parfois je préfèrerai bien la caverne.  Et bien il y a deux matelas dans la chambre, alors tu peux en prendre un, à moins que tu ne préfère le divan?


Non ce n’était pas du tout du luxe, mais il ne la retenait pas! Si elle n’était pas contente, elle n’avait qu’à retourner avec les drogués dans le trou à rats! Et puis, il l’avait avertie que c’était pas le plus beau des appartements! Il lui avait même dit pour les cafards! Il avait été franc, alors ce n’était pas son problème si elle ne l’avait pas cru! Bon, il ne dit rien, parce qu’il ne voulait pas qu’elle parte… enfin il n’en savait trop rien en fait. Voulait-il être seul ou pas, là était la question.

Son estomac le tira de ses réflexions… il était vrai qu’il y avait un moment qu’il n’avait pas mangé. Il se dirigea donc vers la cuisine tout en lança :

- je ne sais pas pour toi, mais moi je commence à avoir faim… Alors je vais nous préparer un petit quelque chose à manger… Des pâtes ça te va? J’espère bien parce que c’est la seule chose que j’ai car je suis pas allé à l’épicerie dernièrement…

Il n’y était pas allé parce qu’il mangeait peu depuis quelques temps. Sinon il n’avait pas eut très envie de cuisiner et il commandait. En fait d’un point de vu culinaire, il faisait très célibataire, heureusement il ne laissait pas son appartement en désordre, il était plutôt rangé. Faire du ménage l’occupait, ce qui n’était pas un mal après tout. Une fois devant la cuisinière, il alluma un rond et y déposa un chaudron remplit d’eau qu’il porta à ébullition. Il y jeta des macaronis, parce que c’était pas mal ce qui lui restait. Une fois que ce fut cuit, il enleva l’eau et mis de la sauce tomate et du fromage sur les pâtes avant de diviser le tout dans deux bols qu’il déposa sur la table en invitant la jeune lionne à manger.

- Je sais pas ce que tu préfère comme ustensiles… En fait, je sais même pas ce que tu connais des accessoires humains… la fourchette c’est bien pour piquer dans les aliments, comme des griffes, je suppose. Et la cuillère elle sert pour ce qui est plus liquide. Mais pour des macaronis, j’aime bien quand même la cuillère.  

Il lassa les deux ustensiles devant elle alors que lui prenait une cuillère pour manger son repas.






codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Dim 9 Mar 2014 - 2:51
mapydew codes.
modif' Hani'
Trois ptits cafards qui s'en allaient...

Vitani se mit à dévisager son nouveau colocataire lorsqu'il expliqua qu'ici des personnes tuaient pour le plaisir et non pour manger. Elle ravala sa salive.. Tuer simplement pour le plaisir ? Elle avait déjà eu cette envie... A plusieurs reprise même ! Comme par exemple tuer Timon parce qu'il parlait trop.. Tuer Simba car il avait tué son père.. Tuer Kovu qui avait trahi les siens.. Elle préféra ne rien dire de tout cela devant le blond. Elle se contenta de s'installer sur le divan. La blonde regarda l'ancienne mangouste en haussant un sourcil lorsqu'il émie l'hypothèse que vivre dans une caverne pouvait être mieux.. Ce n'était pas faux, mais seulement dans une autre forme ! L'ancienne féline n'avait eu aucun mal à dormir dans des grottes miteuses lorsqu'elle était encore une lionne. Son pelage épais lui tenait chaud lors des nuits froides car même dans la savane, les nuits peuvent être très froide.. Lors de son arrivée, elle avait également passé une nuit dehors lors de sa nouvelle forme humaine et elle avait cru mourir de froid ! La peau des bipèdes n'était pas faite pour résister aux températures qu'il pouvait y avoir..
Timon expliqua ensuite qu'il y avait deux matelas dans la chambre. Dans sa nature curieuse et déplacée, elle lui demanda :

-Pourquoi deux ? Tu vivais avec quelqu'un ?

Elle n'avait jamais vu Timon avec une femelle suricate. Peut-être qu'il avait trouvé quelqu'un dans sa nouvelle vie ! Enfin s'il proposait à la lionne de prendre le matelas, c'était sans doute parce qu'il vivait seul maintenant et qu'il était inoccupé.. La jeune fille alla regarder l'état du matelas qui était posé sur le sol puis compara avec le canapé.. Les deux étaient pourri.. Vive les ressorts.. Vitani commençait vraiment à se demander pourquoi elle n'était pas resté à l'auberge.. Enfin elle savait pourquoi. Parce qu'elle était perdue, qu'elle ne connaissait personne et que les gens là-bas étaient tous des drogués.. Mais l'état pitoyable de l'appartement de Timon lui faisait douter. Avait-elle prit la bonne décision ?..

- Je vais prendre le matelas !

Dis la jeune fille en s'asseyant dessus. Elle essayait de trouver des points pour se dire que ce n'était pas si horrible, mais elle n'en trouvait pas vraiment.. Seulement l'idée d'être avec quelqu'un qu'elle connaissait plus ou moins lui faisait voir une pointe de contentement.
Timon décida alors de faire la cuisine. La jeune fille acquieça de la tête mais ne dis pas un mot. Des pâtes ? Pourquoi pas.. Ce n'était pas aussi délicieux qu'un bon steak mais elle n'en avait encore jamais mangé ici.. Sans doute que les humains n'en mangeaient pas.. Elle se voyait mal en demander à la mangouste qui avait fait de nombreuse fois fait office de "presque" repas à la lionne.. Pendant qu'il se mit à cuisiner, Vitani s'installa dans la chambre. Elle commença par décoller les matelas. Dormir dans la même pièce que le blond ne la dérangeait pas vraiment. Lorsqu'elle fut acceptée par Simba dans sa tribu, elle avait déjà dormie avec lui dans la caverne. Enfin pas côte à côte, mais dans la même pièce. Elle ne s'inquiéta pas des formalités qu'elle avait pu entendre lors de son auberge selon quoi les filles et les garçons ne devaient pas dormir ensemble mais cela ne la choquait pas plus que ça. C'était comme la douche.. Avant jamais elle ne s'était cachée dans un truc de 2m² pour se laver non. Elle faisait cela en plein air, parfois en groupe et ce n'était pas quelque chose de choquant pour aucun des lions.
Elle poussa son matelas jusqu'à l'autre bout de la pièce sous la fenêtre. Elle ouvrit l'armoire pour voir s'il restait un peu de place pour qu'elle puisse y ranger ses affaires seulement elle lui resta à moitié dans la main. Il semblait qu'un gond de la porte ne soit plus vraiment fixé..

- Faudrait penser à réparer ou acheter une autre armoire Timon..

Elle l'ouvrit alors délicatement et constata qu'il n'y avait pas vraiment de place.. Il fallait donc en racheter une et une plus grande pour qu'elle puisse elle aussi, ranger ses affaires. Elle posa alors son sac au bas du placard et sans refermer la porte de peur de vraiment la déboiter et l'arracher.. Elle rejoignit ensuite Timon en cuisine qui semblait avoir fini de préparer ses pâtes. Elle s'installa à table et écouta d'une oreille attentive ce que lui disait Timon. Personne ne lui avait jamais expliqué à quoi pouvait bien servir tout ce qu'on pouvait trouver sur la table.

- Je vais prendre celui là !

Dit-elle en prenant la fourchette dans sa main. Elle avait remarqué à l'auberge que tout le monde se servait de ce drôle de petit truc avec des dents pointues pour manger. Elle les avait donc imités sans vraiment savoir pourquoi ils faisaient ça.. Lorsque l'on est lion, c'est bien plus simple. On croque dans de la chaire bien fraiche et c'est fini.

- Je connais pas grand-chose.. Dit-elle entre deux bouchés de pâtes. A mon arrivée, j'ai eu la chance de trouver une jeune fille qui avait eu le même problème que nous. Elle s'était réveillé dans ce monde un jour sans savoir pourquoi. Elle m'a donc expliqué certaines choses assez rapidement, mais sans trop rentrer dans le détail.. C'est elle qui a trouvé l'auberge pour que j'ai un endroit pour dormir..

Vitani était quelque peu en colère envers Anna. Bien que la jeune fille rousse avait tous fait pour aider la lionne, elle l'avait tout de même emmené dans un trou à toxico ! Ce qui n'était une si brillante idée.. La blonde était certaine qu'il y avait d'autres solutions.. Bien qu'elle avait envie de se plaindre, elle préféra rester muette. Anna n'étant pas présente, lui faire des reproches ne serviraient à rien.

- Au fait, c'est quoi... un épicerie ?

Demanda la lionne. Elle avait entendu l'ancienne mangouste en parler, mais elle n'avait aucune idée de ce que cela pouvait bien être. La seule chose qu'elle savait était qu'il n'y en avait pas sur la terre des lions. Ou s'il y en avait, elle n'en avait jamais vu..

Une fois l'assiette de pâte terminé la lionne demanda à Timon

- Tu aurais pas autres choses à manger... J'ai encore l'impression d'avoir l'estomac vide..

Elle avait dit cela sur un ton assez froid comme à son habitude, mais sur un ton insolent comme elle aurait certainement pu le faire. Elle craignait qu'il lui réponde d'aller se faire cuisiner autre chose si elle avait si faim et elle ne savait pas faire la cuisine.. Tellement de choses lui étaient encore tellement inconnues dans ce monde.. Tout comme le papier qui se trouvait devant elle. Il y avait des espèces d'inscriptions qu'elle voyait partout depuis qu'elle était dans ce monde et qu'elle ne comprenait toujours pas.. La lionne plissa les yeux espérant comprendre ce que les dessins représentaient, mais son cerveau ne semblait toujours pas faire de lien avec une chose qu'elle connaissait..

- C'est quoi ça ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Dim 9 Mar 2014 - 18:00

Trois p'tits cafards qui s'en allaient...



Timon se crispa lorsque la jeune femme demanda s’il y avait quelqu’un d’autre. Il eut envie de dire que non, mais il n’était pas menteur. Il ne voulait pas en parler, il avait tant de déceptions et des gens qui étaient partis… Des personnes auxquelles il tenait… Il aurait vraiment du les suivre et les empêcher de partir! Seulement il ne l’avait pas fait, peut-être parce qu’il ne les croyait pas si décidé, mais maintenant il regrettait terriblement. Il aurait du sortir et les supplier de rester… Il avait perdu deux amis ainsi… Jim, le jeune New-yorkais et Laurence, qui au final venait aussi d’un autre monde, comme le suricate. Le départ du second était la perte qui lui avait fait le plus mal et de loin.

- J’ai eut d’autres colocataires, mais ils sont parti.


Alors qu’il préparait le repas, il entendit la remarque de Vitani à propos de l’armoire, mais il ne répondit rien. Il ne faisait pas un super salaire et puis une bonne armoire, ça coutait cher… Il le savait parce qu’il avait justement regardé les prix et avait jugé que finalement celle qu’il avait lui convenait parfaitement… Bon il faut dire qu’il était seul, alors il ne manquait pas de place! En même temps, si la blonde n’était pas contente, elle n’avait qu’à travailler pour avoir de l’argent et s’en acheter une pour elle! Il était prêt à l’aider à la monter jusque dans l’appartement ou à l’assembler s’il fallait, mais acheter ça juste comme ça ? Non! Peut-être si elle jouait le gentil chaton? Bon en fait il n’y croyait pas vraiment.

Lorsqu’ils furent à table, il regarda avec amusement la jeune lionne qui choisissait la fourchette… Il ne savait pas pourquoi, mais il se doutait qu’elle prendrait cet ustensile… Les lions aimaient bien planter leurs griffes dans la viande… c’était ce qui imitait le mieux cette action. Ensuite elle lui parla d’une jeune femme qui l’avait trouvé et qui l’avait emmené à l’auberge. Bon le blond savait que ce n’était pas tout le monde qui avait de la place chez soit, mais de là à abandonner quelqu’un dans un endroit aussi miteux, il trouvait ça peu attentionné… mais c’est vrai quoi, quand un animal débarque ici, il doit tout apprendre de ce monde, ça va des habitudes des humains à leur comportement en passant par toutes les machines et ce qui va avec… Alors avant d’abandonner quelqu’un, il faut l’aider un peu plus que ça, quitte à le faire dormir par terre sur un coussin, juste le temps qu’il comprenne un peu plus le fonctionnement du monde des humains!

Il ne fit aucun commentaire, puisque ce n’était pas à lui de juger… Peut-être que si cette blonde n’avait pas été une connaissance, peut-être qu’il ne l’aurait pas ramenée avec lui? Il ne savait pas trop en fait et il préférait ne pas trop y penser, car il savait bien qu’il lui arrivait d’être égoïste… Il l’était moins avec les gens qu’il connaissait. Et puis il avait appris que le bien qu’on faisait finissait par nous être rendu.

- Une épicerie, c’est un endroit où on peut acheter de la nourriture. Il y a des fruits, des légumes, de la viande qu’on a pas besoin de chasser et pleins d’autres trucs. Par contre, pour y aller, il faut avoir de l’argent… dans ce monde, très peu de choses sont gratuites. Je t’y amènerai si tu veux.


Il se leva pour ramasser les bols et les ustensiles qu’il mit dans l’évier à tremper. Il laverait le tout le lendemain, là il n’en avait pas trop envie. Et puis la vaisselle sale, ça ne se sauvait pas… malheureusement. Mais en même temps, si elle disparaissait, il n’avait peut-être plus à la laver, mais il ne pouvait plus non plus l’utiliser! Vitani demanda alors s’il avait autre chose à manger… Elle devait avoir gardé son appétit de lionne, parce que lui n’avait plus du tout faim. Ou peut-être qu’elle n’était pas assez nourrit où elle était? En plus, la pauvre avait du souffrir de la faim une grande partie de sa vie… jusqu’à ce qu’elle vienne vivre sur la Terre des Lion.
Le suricate fouilla un peu et dénicha des craquelins et donna aussi le reste du fromage qu’il n’avait pas utilisé pour le repas. Elle lui posa ensuite une autre question, ce qui lui rappela quand lui-même était débarqué à New-York… Il y avait tant de choses étranges ici!

- Voilà, c’est tout ce que j’ai… je crois que l’épicerie, ça sera pour demain. Ça, c’est un journal. Les humains aiment écrire ce qui se passe dans le monde là-dedans. Ils parle de sport, c’est des compétitions d’habileté en gros, de conflits importants et parfois de bonnes nouvelles. Il y a aussi un format à la télévision, pour se tenir informé sans avoir à lire.


Timon aimait être informé, car peut-être que ça l’aiderait à retrouver ses amis? C’était du moins ce qu’il espérait. Et puis il pouvait savoir s’il se passait des trucs étranges… Peut-être qu’une solution pour rentrer chez lui, lui apparaitrait un jour? Il traina la jeune femme dans le salon devant la télévision. Il s’assit sur le divan et attrapa la télécommande pour allumer l’écran :

- Je sais pas si tu as pu regarder ça depuis que tu es là… Il y a ce qu’on appelle des chaines ou des canaux, certains parlent de postes. Mais c‘est pas comme des chaines pour retenir des trucs ou comme l’arbre. En fait je sais pas pourquoi on appelle ça comme ça, mais en gros c’est les différents numéros qui apparaissent dans le coin quand on appuie sur ce bouton. Chaque chaine est différente, certaines sont des dessins animaux, d’autre les informations et il y en a qui ont des reportages ou il y en a qui racontent des histoires toute la journée. Il faut faire attention, parce que tout ce que nous montre la télévision n’est pas nécessairement vrai.

Il regarda le télé-journal jusqu’à ce que ses yeux se ferment tout seul alors qu’il était question d’olympique ou d’il ne savait trop quoi et s’endormie, glissant jusqu’à être appuyé contre le bras du divan. Il n’était pourtant pas si tard, mais il avait eut une journée plutôt occupée et il ne dormait pas beaucoup la nuit.







codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  Dim 9 Mar 2014 - 19:09
mapydew codes.
modif' Hani'
Trois ptits cafards qui s'en allaient...

Vitani regarda l'ancien suricate lui servir ce que les humains appelaient du fromage. Encore une chose qu'elle avait goûté pour la première fois dans ce monde. Elle ne trouvait pas cela mauvais, mais pas autant que la viande c'est vrai. L'homme blond lui expliqua également ce qu'était une épicerie. Si c'était dans cet endroit que l'on pouvait trouver de la viande, elle voulait y aller au plus vite ! Elle acquieça lorsque la mangouste lui demanda si elle désirait s'y rendre. Mais sans doute pas se soir.. Alors qu'elle prenait sa dernière bouché de fromage, elle sentit sa mâchoire s'écarter en grand. Elle bailla et se remit à écouter Timon. Il lui expliquait à présent ce qu'était le papier gris devant elle avec des inscriptions qui lui étaient inconnu.
Elle ne comprit pas vraiment ce qu'il entendait par "écrire", mais préféra ne rien dire. La blonde avait l'étrange sensation que si elle se mettait à poser trop de questions elle passerait pour quelqu'un de faible.. Elle se contenta de faire oui de la tête. Cela semblait être un super outil ce journal. La lionne était étonnée par tout ce que les humains arrivaient à faire simplement avec un morceau de papier. Si seulement les lions avaient pu faire cela, elle aurait sans doute pu avoir des nouvelles de la Terre des Lions lorsqu'elle fut exilée avec toute sa famille.. Cela aurait même pu servir à élaborer des plans plus discrètement, avoir des informations à propos de ce que Kovu découvrait sans risquait de se faire voir.. Encore fallait-il comprendre l'étrange langage écrit des humains pour faire cela.. Vitani avait beau tourner le journal dans tous les sens, elle n'arrivait pas à savoir ce qu'il y avait dessus.. Ne cherchant pas plus longtemps, elle suivit Timon dans le salon.
Il alluma alors une énorme boite noire. Sur le coup, la blonde fit un grand sursaut. Elle ne s'attendait pas à voir une si grosse chose faire du bruit et montrer une image.. Elle s'installa à côté de Timon un peu perplexe et intimidée par cet étrange engin..

- J'en avais déjà vu des choses comme ça mais plus petite...

En effet, lors de son premier jour à l'auberge, elle avait vu des choses semblables. Elle parlait des téléphones portables. Elle avait même réussi à en avoir un. Enfin c'était plutôt un gars qui vivait à l'auberge qui lui avait donné seulement elle ne savait pas vraiment comment l'utiliser.. Elle ne comprenait rien encore une fois aux inscriptions bizarres sur le petit bidule.

La lionne se reconcentra sur la télévision et ce que Timon lui expliquait. Il avait raison ! C'était plutôt pratique comme engin. Pour elle qui ne comprenait rien au journal, elle pouvait regarder cela. Heureusement qu'ils parlaient une langue qu'elle comprenait. L'ancienne mangouste lui expliqua alors comment fonctionnait l'étrange boitier qui servait à contrôler la télévision. Des boutons et il suffisait d'appuyer dessus pour changer de chaine.. Ce n'était pas compliqué mais c'était assez pour ce soir.

Elle se leva et alla dans la chambre sans même dire bonne nuit. C'était une habitude qu'elle n'avait jamais eue. Elle ne se voyait pas non plus souhaiter au rongeur de bien dormir.. Non elle ne le faisait pas lorsqu'elle était encore une lionne elle ne comptait pas le faire maintenant. Surtout qu'il semblait déjà s'être endormi sur le divan.. La blonde enfila alors un tee-shirt beaucoup trop grand pour elle juste pour dormir et un leggings. Elle se coucha ensuite sur le matelas à même le sol. Elle ne mit pas beaucoup de temps avant de rejoindre les bras de Morphée...

=
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Trois ptits cafards qui s'en allaient... [pv Vitani]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Trois Mousquetaires
» La Geste des Trois Amants
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Trip à trois!
» Un, Deux, Trois ... mètres de cordes (PV Kilip)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-