Partagez | 
 

 [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Ven 14 Fév 2014 - 2:12

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Je ne sais pas par où commencer mon histoire. Tant de choses c'était passé dans ma vie avant même que j'aille le temps de dire ouf. J'avais eu nombreuses histoires d'amour qui ne fonctionnaient jamais, car soit que ce n'était tout simplement pas une personne du bon sexe ou alors c'était le pire con que l'univers avait pu avoir. Oui, le pire con de l'univers et pourtant j'ai tenté d'être en couple avec lui je ne sais plus combien de fois! Il était le seul qui me permettait de me faire oublier le vrai et l'unique amour que j'avais! L'homme de ma vie... Je croisai Jonathan durant un vol vers New-York et j'oubliai rapidement la vraie raison de mon départ de Paris. Je vécu avec lui plusieurs jours puisque je n'avais plus nul part où vivre dans cette ville qui m'avait hébergée pendant plusieurs mois puis vint le jour de la St-Valentin.

Je passai toute ma journée à me faire beau; me laver, me brosser les cheveux, me les coiffer, me raser, me mettre de la crème, du parfum et j'avais mis ma plus belle chemise en soie rose et un jean blanc pour l'occasion, mais alors que je pensais enfin vivre le grand amour et que j'avais vraiment quelqu'un dans ma vie pour de bon, j'eus une énorme gifle du destin qui me remis à l'ordre en me faisant rappeler que ce n'était que des chimères et que l'amour parfait n'existait pas vraiment et que j'étais bien fou de croire la contraire... Pourtant, je les avais bien prit mes médicaments ce matin..! J'avais voulu être le plus parfait pour le brun, mais voilà qu'il me largua en beauté en face du café où nous nous étions rencontré pour la première fois. J'avais échappé le cadeau que je lui avait acheté au sol et je l'avais regardé quitté les lieux sans être capable de le rattraper ou bien même de lui hurler quelque chose. Mon cœur était fendu en petits morceaux et mon corps était paralyser par toute la douleur que je ressentais intérieurement.

Finalement, je trouvai le courage, après plusieurs minutes, de me déplacer et ne sachant pas où aller, je décidai de me diriger vers le seul endroit qui me vint à l'esprit : la ruelle où j'avais vécu pendant quelques semaines et où je partageais mon lit avec les fourmis et les rats du quartier. Quand j'arrivai à destination, je vis qu'il y avait de la neige. Je n'y avais pas songé. Je n'avais pas l'habitude d'en voir à Paris, mais à New-York c'était quelque chose courant lors de cette saison. J'hésitai quelques instant puis je décidai de m'installer contre ma bonne vieille amie, la benne à ordure. Le sol était froid, mais heureusement à cet endroit il n'y avait pas trop de neige et il fut facile pour moi de la pousser avec ma sacoche qui était désormais décorée de nombreuses traces de doigts rouges. Je regardai mes doigts instinctivement et je me rendis compte que donner un cœur de bœuf encore rempli de sang n'avait pas été ma meilleure idée jusqu'à ce jour. Je pris alors de la neige et je me frottai les mains avec pour les nettoyer. J'avais désormais les doigts roses, car je n'y avait pas pensé, mais le sang, ça tâche.

« C'est chouette, c'est rose... » J'approchai alors ma main près de mon visage pour mieux l'observer. « Salut le rose..! T'es mon âme sœur, je crois. Y'a que toi qui m'a jamais abandonné jusqu'à ce jour. »

C'est vrai, j'avais toujours eu la malchance d'être abandonné. Mes parents, Jonathan, Timon, Mally... Ensuite les gens se demandent pourquoi je ne suis pas gentil avec eux..! Bah tout simplement, car je sais que l'amitié ne mène à rien sauf à une déception continue.

J'entendis des bruits de pas. Si mes oreilles ne me trompaient pas, elles aussi, les pas semblaient venir en ma direction. Je tournai le regard et courbai un sourcil lorsque je me rendis compte qu'il y avait bel et bien une personne qui semblait passer dans ma ruelle. Je ne pu dire si je reconnaissais son visage ou non, car le soleil m'aveuglait. Fâché par toutes les pensées négatives que je pouvais avoir en cette journée qui devait être celle de l'amour, j'étirai d'un coup l'une de mes jambes et fis trébucher la personne. Un sourire se dessina sur mon visage, j'étais tout à fait heureux du malheur que je venais de lui apporter.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Lun 17 Fév 2014 - 4:00

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ


La vie était quelque chose de bien étrange... Pleine de hauts, mais surtout de bas. Ça des bas, Timon en avait connu beaucoup depuis qu'il était dans ce monde... en fait, il avait connu presque que ça! Bon, il avait eut quelques bon moments, mais ça avait trop souvent été suivis d'une catastrophe... À chaque fois où ça vie semblait avoir un sens, il se prenait une gifle au visage... ou il se faisait tabasser dans un parc sombre... La vie de la mangouste n,avait pas été rose du tout... enfin sauf le moment où Laurence habitait chez lui, parce que du rose, son ancien colocataire en mettait partout! Sauf que penser à lui mettait le blond tout à l'envers!

C'est que le brun et lui s'étaient brouillés à l'Halloween après un espèce de rêve commun où l'homme lui avait caché que cette jolie brune, c'était lui! Et à leur retour à la réalité, il avait accusé la mangouste de jouer avec lui! Timon n'avait décidément rien compris à cette histoire et pour lui, Laurence avait profité de la situation. Sauf que dans l'énervement, il était allé trop loin et il avait tout de suite regretté le départ de son ami. Il avait essayé de s'occuper, mais rien d'intéressant ne se passa jusqu'à Noël...là, il avait revu l'homme entre deux sommes... Il était avec une jolie femme blonde dans la douche! Elle était encore habillé, mais le brun était complètement nu.. en même temps, elle devait l'avoir interrompu dans sa douche et lui répondait aux avances de cette femme... depuis quand Laurence aimait les femmes?

Timon en était rester chamboulé, au point ou il avait été déprimé sans comprendre pourquoi... Il ne voulait pas s'avouer que voir son ancien colocataire avec quelqu'un avait déclenché ce qu'on appelle communément de la jalousie... Combien de fois par la suite il avait chantonné"Je serai seeeeuuuul au mooondeeeee"? Aladdin l'avait aidé et lui avait permis de dormir sur le divan. Ensuite il avait trouvé Vitani et ça l'avait distrait de ses sombres pensées. Bon parfois elle était insupportable... Il avait d'ailleurs décidé de sortir avant qu'elle ne lui fasse une crise matinale.

Ses pieds l'avaient mené dans un endroit qu'il connaissait bien: La ruelle où il était tombé sur Laurence. Il n'osait pas aller s'y promener jusqu'à ce qu'il croit reconnaitre un homme l’ayant agressé l'année précédente. Il s'y précipita sans réfléchir et sans regarder où il mettait les pieds, ce qu'il fit qu'il ne vit pas un troisième pied qui venait faire interférence et accessoirement le fit trébucher... Il roula, mais sur le mauvais côté et se retrouva sur celui qui l'avait fait tomber... Se rendant compte de son erreur, il roula de l,autre côté:

- Ah non! Ne me faites pas mal!! Ah euh... Laurence?

Après s'être roulé en boule, se cachant la tête, Timon avait jeté un coup d'oeil, réalisant qu'il connaissait celui qui était là n'était pas un inconnu.




codes par shyvana


Dernière édition par Timon S. Merkat le Mer 19 Fév 2014 - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Lun 17 Fév 2014 - 23:39

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



La personne qui me tomba dessus était un homme et ironiquement, c'était l'homme que je souhaitais le moins voir. Bon d'accord, le deuxième, car à ce moment il y avait bien Jonathan que je ne voulais aucunement voir. Il roula de l'autre côté et je le regardai faire, sans passer aucun commentaire sur la façon dont il se prenait et qui pourtant me faisait bien rire vu sa maladresse naturelle. Je ne reconnaissais aucunement ses traits à cause des rayons aveuglants du soleil et c'était peut-être mieux comme cela puisque je m'aurais sans doute mis à chialer à le voyant. J'essuyai finalement la neige qui m'était tombée dessus puis croisai les bras pour me réchauffer du vent glacial qui passait au travers du tissu fin de ma chemise. Je jetai un coup d’œil ensuite à mon manteau que j'avais enlevé et déposé sur le dessus de ma sacoche, je fronçai les sourcils. Je n'avais pas eu conscience de l'avoir enlevé.

« Tu fais quoi ici? » Avais-je finalement demandé au blond en face de moi. Je sais, la question était stupide puisqu'il vivait toujours à New-York et c'était plutôt;a lui de me poser cette question, car aux derniers nouvelles je vivais toujours avec Mallymkun à Paris. Il me répondit et je hochai la tête, tout bonnement, sans véritable sentiment et sans aucun trait faciale plus haut que l'autre. Je finis par me lever et je pris mes choses pour m'éloigner en secouant la main pour dire au revoir à Timon, mais je me ravisai quelques pas à peine plus loin pour me diriger d'un pas plutôt rapidement vers l'homme que je connaissais depuis déjà près d'un an et j'ouvris ma sacoche pour y insérer l'une de mes mains et je me m'y à chercher aveuglement quelque chose. Mes doigts finirent par y toucher et je sortis l'objet en question : un billet. Quelques jours plus tôt, j'avais reçu par la malle un billet invitant un couple à aller à Disneyland gratuitement toute la journée. L'idée m'avait beaucoup plus – Surtout depuis que j'avais compris que je faisais partis de cet univers – et j'avais réussis à convaincre Jonathan de venir avec moi, mais voilà que je me retrouvais seul et que ce billet ne faisait que me rappeler ma triste solitude permanente.

« Tiens, je t'en fais cadeau... Je n'en veux plus et ne t'inquiète pas je ne les ai pas payé... Je devais y aller avec Jonathan, mais TADAM, me revoilà comme une merde dans cette ruelle parce qu'il a décidé pour je ne sais plus combien de fois que notre couple était un erreur, c'est sympa quand même... Le jour de la St.- Valentin..! »

Je me mis à rire à la fin de la dernière phrase. Je trouvais marrant à quel point il avait pu être sans cœur de la sorte pour me largueur la journée des amoureux... La journée où nous devons faire plaisir à la personne qu'on aime... La marque de rouge à lèvre sur sa chemise blanche m’apparut en mémoire. Peut-être avait-il vraiment fait plaisir à la personne qu'il aimait en me laissant...

« Bon c'est pas rien, mais je vais te laisser cette ruelle pour m'en trouver une autre. »

Pour dire vrai, j’espérais honnêtement qu'il me demande de revenir vivre avec lui. Son appartement était peut-être miteux, puait abominablement et tombait en ruine, mais au moins je savais que je n'allais pas mourir de froid dans une ruelle.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Mer 19 Fév 2014 - 1:38

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ


Vraiment, Timon n'arrivait pas à y croire... C'était pourtant bien Laurence! Il revenait à New-York à chaque fête, tel les fantômes des fêtes de Monsieur Scrooge ou quoi? Bon en fait dans cette histoire, ce n'était qu'à Noël que les trucs venaient faire la moral.. et puis ils étaient trois alors que l'ancien colocataire du blond était seul... Quoique bien qu'il était seul, il était plus turbulent que dix fantômes! Enfin tout ça pour dire que le pauvre suricate était tout chamboulé par la présence du brun.

L'homme ne savait pas quoi dire... avec Pumba, peu importe ce qu'il aurait dit, ce dernier lui aurait donné raison au nom de leur amitié et tout aurait continué comme avant. Sauf que c'était Laurence qui était devant lui, ce dernier était plutôt du genre à croire qu'il avait toujours raison... un peu comme Timon en fait. Au lieu de chercher quoi dire, il pouvait peut-être commencer par répondre à la question que l'autre lui avait posé? Ouais, c'était pas trop mal et ils pourraient peut-être avoir un semblant de conversation? Sauf qu,en fait, il ne savait pas trop quoi répondre, il tenta tout de même quelque chose:

- je me baladait dans le coin il y avait des gens louches et j'ai voulu venir me cacher... et toi? Tu fais quoi ici?

Il donna un billet pour Disneyland en racontant rapidement ce qui c'était passé. Timon en fut vraiment attristé. mais d'un côté, il avait toujours trouvé Jonathan pas super gentil... Il ne traitait pas bien Laurence... mais bon, il fallait dire que le blond n'était pas mieux par moment en fait... sauf qu'il n'avait jamais dit qu'il aimait l'ancien flamant rose. Et puis le mal qu'il avait fait avait été fait de manière involontaire! le suricate n'était certes pas toujours très amicale, mais il n'en était pas méchant pour autant! Parfois stupide, mais c'était autre histoire... Quoique non, c'était à cause de sa stupidité et de son aveuglement qu'il avait perdu son ami. Son ami qui allait encore lui tourner le dos et partir s'il ne faisait rien!

- Non! reste! Cette ruelle est bien assez grande pour nous deux!


Mais qu'est-ce qu'il racontait là? Bon c'était vrai que l'endroit était plus grand que son appartement, mais pourquoi vivre là alors qu'il avait déjà un endroit où habiter avec un toit et des murs? C,est qu,en fait le blond voulait tellement répondre rapidement avant que l'autre ne parte qu'il n'avait pas réfléchit. Il se releva, parce qu'il était toujours par terre, c,est que la surprise avait vraiment été grande. Il se précipita pour rejoindre le brun, lui attrapant la main et lui redonner le bilet:

- Je ne vois pas l'intérêt d'y aller seul, c'est pour deux de toute façon... Et puis même si je pouvais y aller seul, je n'irai pas parce que tout me semble fade depuis ton départ...


Il n'arrivait pas à lâcher la main de l'homme, car il avait trop peur qu'il s'en aille si il laissait sa prise. Peut-être que cette fois il ne le reverrait  jamais s'il s,en allait encore? Ça lui faisait trop mal de penser à cette possibilité. La mangouste savait qu'il devait continuer à parler, c'était peut-être son seul moyen de garder son ami, mais là encore, il ne savait plus quoi dire. Il était si confus qu'il n'arrivait pas à mettre de l'ordre dans ses pensé, il faut dire que la présence de l,autre le perturbait toujours autant que quelques minutes plus tôt.

- Tu ne voudrais pas qu'on y aille ensemble? ça serait dommage de gaspiller ce billet... SI tu veux bien, je te force pas.


Non Timon ne forçait pas l'autre, mais il était toujours agrippé à sa main!




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Jeu 20 Fév 2014 - 22:26

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Mon souhait fut exaucé, ou du moins en partie. Timon ne m'avait pas invité à aller vivre chez lui, mais il m'avait tout de même dit que la ruelle était assez grande pour nous deux... Cela ne voulait pas signifier qu'il voulait que je reste auprès de lui? Je m'arrêtai net de marcher lorsque je sentis sa main entourer mon avant-bras et encore dos à lui, un large sourire apparut sur mes lèvres et je sentis mes yeux se remplir de larmes, hésitant entre des larmes de joie ou de tristesse. Oui, j'étais évidement heureux d'avoir l'impression d'être important pour quelqu'un en ce 14 février, mais je n'étais pas sûr de vouloir que cela soit Timon. J'étais bien sûr revenir à New-York pour lui avouer mon amour avec des mots et pas simplement avec des gestes qu'il ne semblait pas comprendre au final, sauf que là, maintenant que je me retrouvais avec lui, je n'étais pas réellement sûr de vouloir le lui dire et d'être encore plus triste que je l'étais déjà à cause de Jonathan. Je refoulai mes larmes puis je tournai les talons pour observer longuement Timon lorsque je l'entendis dire qu'il trouvait sa vie monotone voir fade sans moi. Je haussai un sourcil puis finis par lui reprendre le billet des mains puis je le lu sans vraiment le faire, j'étais perturbé... Il était vraiment entrain de m'inviter à faire quelque chose ensemble le jour de la St. -Valentin..?  Était-il entrain de m'inviter à un rencard ou c'était plutôt une journée entre potes..? Ex-potes plutôt.

« M'oui.... D'accord... J'avais prévu me morfondre toute la journée, mais ton idée me semble plus ou moins égal... »

Bon dit comme ça, ça peut paraître méchant, mais c'était pourtant la pure vérité, car je savais bien que si j'acceptais d'être avec le blond cette journée-là, je risquais de bien déprimer et de me rappeler certains souvenirs agréables qui me paraîtrons au final très douloureux. Je gardai le billet dans mes mains en fronçant les sourcils.

« Tu dois bien en avoir un toi aussi..? Jonathan en avait reçu un et il est écrit sur le billet que l'offre n'est que valable avec une paire de billet comme celui-ci. Tu veux qu'on aille chez n... - toi pour aller le chercher? On prendra l'avion ensuite, c'est inclus qu'il est écrit! »

Bon personnellement, payer l'avion ne m'aurait pas dérangé plus que cela, mais puisque c'était inclus je n'allais tout de même pas cracher sur l'offre. Je pourrais bien garder cet argent pour m'acheter des trucs dans le parc d'attraction. Nous allâmes donc chez Timon pour aller chercher son billet, mais je n'osai pas entrer dans l'immeuble. J'avais peur. Peur d'être nostalgique et de le supplier par la suite de revenir habiter avec lui. J'avais peur d'être attristé en voyant des modifications dans la décoration que j'avais pu faire pour embellir l'appartement terne. J'avais peur d'y mettre les pieds et n'avoir jamais y avoir été auparavant. C'était bête, je sais, car j'avais pourtant horreur de ce logement infesté par des insectes dégoûtants, mais je m'y était plus attaché que je ne l'avais cru. Je restai donc à l'extérieur à geler comme un pop-sicle aux ananas... Des pop-sicle aux Ananas... Est-ce que ça existe..? Il le faudrait! Je suis sûr que ça ferait un carton!

Il finir par sortir et je hélai un des rares taxis passant dans ce quartier pour se diriger vers l'aéroport. Un vol pour Orlando allait décollé dans deux heures alors nous avions juste assez de temps pour faire les formalités puis finalement, nous nous retrouvâmes dans l'avion.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Ven 21 Fév 2014 - 3:51

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ


Timon fut soulagé que Laurence accepte son espèce d'invitation à faire quelque chose ensemble. Bon il aurait bien aimé que l'autre homme montre un peu plus d’enthousiasme, parce que c'était presque blessant que se morfonde soit pratiquement à égalité avec sa proposition... Bon en même temps, le brun devait lui en vouloir encore, c'était donc un très bon point qu'il veule au moins rester un peu en sa présence. Le suricate s'en voulait tellement pour ce qui était arrivé, mais il n'arrivait pas à trouver les mots... Il faut dire qu'il n'avait pas tout saisit en fait... Parce que non, le blond n'était pas toujours très rapide pour comprendre... il avait un côté très... blond en fait.

Lorsque l'ancien flamant fit remarquer au suricate que celui-ci aussi devait bien avoir un billet, ce dernier finit par se rappeler qu'il en avait en effet reçu un qu'il avait rangé il ne savait trop où. Qu'est-ce qu'il avait pu en faire? Bon en fait il l'avait peut-être jeté à la poubelle, croyant que jamais ça ne servirait... et hors de question d'y aller avec Vitani... Elle l'aurait fait tourner en bourrique en lui montrant comment il pouvait avoir l'air stupide en mangouste... et ça c'était si elle ne faisait pas une crise en apprenant qu'elle venait d'un dessin animé... ou qu'ils avaient été espionné... En fait il ne savait pas trop quel était le lien entre l'univers Disney et sa vie. Et elle? le savait-elle? Ils devraient avoir une conversation... mais bon, un autre jour, parce que là ce qui était important, c'était l'homme devant lui!

Ils se rendirent chez eux... enfin chez lui, parce que le brun n'habitait plus là depuis plusieurs mois déjà. Plusieurs mois où Timon avait un peu eut l'impression d'être mort... presque rien ne s'était passé. Le suricate essaya bien de le convaincre de monter pour l'aider à chercher, mais rien n'y fit et son ancien colocataire ne voulu même pas mettre un pied dans l'immeuble! Non, il préférait jouer la sucette glacée à l'ananas tout seul dehors! C'est donc seul et assez déçu qu'il monta chez lui... Il chercha un bon moment le fameux billet, mais ses recherches demeuraient infructueuses. Mais où il était? Il finit par regarder dans la poubelle où le bout de papier semblait le narguer: "coucou je suis là alors que tu m'as cherché partout!" Quel con ce billet! Bon voilà qu'il était fâché contre un billet... Il était vraiment tout à l'envers le pauvre!

Le blond redescendit en vitesse en montrant fièrement son précieux billet sans mentionner qu'il l,avait rescapé de la poubelle... Ils prirent un taxi pour se rendre à l'aéroport où ils firent leur enregistrement et tout ça. Ils étaient plutôt à la course. Sauf qu'ils n'avaient pas de douane à passé puisqu'à l'aéroport de LaGuardia, c'est surtout des vols à l'intérieur du pays, puisque les pistes étaient un peu trop petites pour les avions plus gros servant pour le transport international. Ils prirent rapidement place dans l'avion où la nervosité de Timon monta de façon exponentielle alors que le départ se rapprochait. Lorsque l'engin se mit en route, ils s'accrocha à l'ancien flamant. S'accrocher à un oiseau pour s'élever de quelques mètres dans les airs, c'était une chose, mais être emprisonné dans ce truc qui pouvait s'écraser, s,en était une autre!

Plus l'avion prenait de la vitesse et plus le blond serrait la main de l'autre. Le fleuve Hudson était près, non? peut-être que ça ferait moins mal s'ils se plantaient? Et s'il y avait des oiseaux comme des bernaches qui allaient se foutre dans les moteurs? Ça c'était déjà vu! ici même! Et si le problème n'avait pas été réglé définitivement? heureusement, il s'inquiéta pour rien et le décollage se passa très bien. Malgré cela, ça lui prit pas mal de temps avant de lâcher le brun. Il n'y eut même pas de turbulences pendant le vol et l'atterrissage se passa tout aussi bien... Ce qui n'empêcha pas le suricate d'angoisser un bon coup... Il y avait intérêt à ce que le déplacement en vaille la peine! Une fois descendu de l'appareil, après avoir passé la passerelle, Timon se jeta au sol. Couché à plat ventre par terre, il souffla:

- Vive la terre ferme, le bon vieux plancher des gnous... Laisse-moi mourir ici en paix... un suricate sa creuse des tunnels, ça ne vole pas...


Bon, lui il avait préféré vivre à l'extérieur, mais là il aurait bien préféré un trou plutôt que de penser qu'il devrait reprendre l'avion... Il finit par se relever, mais il avait un peu peur de la suite...




codes par shyvana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Mar 25 Fév 2014 - 17:46

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Le trajet ce fut normalement, enfin. Pour moi. Timon lui semblait terrorisé à l'idée de prendre l'avion et lorsque l'avion décolla, il m'agrippa la main presque aussitôt. Je voulus l'enlever, mais elle restait prise dans la poigne de fer. J'avais poussé un petit « Aoutch », presque silencieux lorsqu'il me broya presque les os de la main tellement il angoissait d'être si haut de la terre ferme. Je me contentai de rien dire, de ne rien lui dire puisque j'étais toujours fâché contre lui malgré le fait qu'il sauvait en quelque sorte ma St-.Valentin qui avait été en voie d'être un échec total. Je me mis des bouchons et un masque sur les yeux pour faire une petite sieste, j'en avais véritablement besoin. Pas parce que j'étais fatigué, mais bien parce que j'avais besoin de faire une pause de tout les tourments qui me trottaient dans la tête à la vitesse de la lumière et qui commençaient à me donner le tournis. Je m'endormis après quelques moments de réflexion sur Jonathan et sur ma vie... et surtout sur les petits papillons que je ressentais dans le ventre alors que la main de Timon touchait toujours la mienne.

Je rêvai au blond. Au moment que nous avions déjà vécu et à des moments que j'aurais tellement aimé vivre auparavant. Désormais ceux-ci n'étaient plus que l'ombre d'un souhait que je savais irréalisable. Je savais bien, je m'y étais fait à l'idée qu'il allait être impossible pour moi de me réveiller pour le restant de mes jours à ses côtés. Je savais qu'il était impossible que je puisse avoir une famille avec lui comme j'avais eu la chance d'avoir avec Mallymkun.  C'était étrange, mais je n'avais pas voulu de cette famille et je ne pensais pas à une future famille lorsque j'étais avec Jonathan, mais pourtant, lorsque je pensais à la possibilité d'avoir une famille, je ne pouvais l'imaginer avec quelqu'un d'autre que Timon. Je finis par me réveiller par un pincement. J'enlevai mon masque et jetai un vif coup d’œil à ma main pour me rendre compte que c'était Timon qui paniquait toujours autant pour l'atterrissage. Sérieusement, il avait besoin de se détendre, c'était pas possible d'être aussi stressé dans la vie ..!

Nous finîmes par sortir de l'avion et Timon semblait alors particulière hâte et sortit avant moi pour passer la passerelle et s'étendre à plat ventre sur le sol et en demandant aux passagers de le laisser mourir en paix. Je m'arrêtai net et je me frottai vivement le front d'une de mes mains en le voyant faire et j'eus presque envie de passer à côté de lui sans même le regarder, mais je finis par reprendre le pas et je lui tirai d'un coup le collet pour le remettre sur ses jambes.

« Voyons Timon, arrêtes de faire le con, tout le monde te regarde. »

Voilà que les rôles étaient inversés. Voilà que c'était moi qui faisait le rebat-joie... Mais en même temps il se la jouait vraiment trop dramatique alors que rien de grave ne s'était passé durant le vol! Enfin, à ma connaissance puisque je dormais aussi bien que Mally pouvait le faire à Wonderland. Je l'entraînai alors avec moi à la sortie de l'aéroport où nous dûmes attendre un Taxi pendant plusieurs minutes incroyablement longues. Pour passer le temps, je ne su pas quoi faire alors je décidai de discuter avec mon ancien colocataire, mais je me rendis rapidement compte que je n'avais rien à lui dire de bien intéressant.

« J'ai une fille.... Enfin, ce n'est pas vraiment ma fille, je l'ai adopté avec Mallymkun, tu sais, la blonde avec qui j'étais ce Noël. » dis-je faisant mine de ne pas avoir été affecté de le revoir cette soirée-là. « Elle à 5 ans et ¾ … Je crois... Pas Mally, Mary.... » Je entrecroisai les doigts et observai la façade de l'aéroport pendant quelques instants puis je replongeai dans l'océan qu'était les yeux de Timon. « … Je crois en vouloir un. Un enfant à moi que je pourrai aimer sans craindre les adieux. »

Paris m'avait transformé en guimauve, tout le monde pouvait le voir. J'étais aidant, aimable et davantage souriant. J'avais désormais envie d'un enfant alors que quelques mois auparavant je n'aurais jamais pu imaginer une telle chose tant mon amour pour moi-même était puissant. J'avais appris à aimer les autres, car cette ville m'avait offert les deux personnes m'ayant aimé le plus jusqu'à présent. J'avais finalement compris que l'amour devait se partager et qu'il n'était pas normal de l'avoir qu'en sens unique. J'avais compris que mon amour pour Timon n'était pas normal...

Un taxi arriva finalement pour nous et nous y montâmes sans perdre une seconde avant que quelqu'un d'autre ne nous le prenne et j'indiquai au chauffeur l'endroit où nous voulions aller. Le trajet fut silencieux, mais plus le décors avançait et plus je n'étais pas capable de me contrôler. J'avais finalement aller à Walt Disney world! Vous ne pouvez pas comprendre à quel point j'étais impatient de voir un univers ressemblant à celui dans lequel j'avais grandis..!  Nous arrivâmes alors au stationnement et je payai le chauffeur rapidement avant de tirer Timon par le bras en courant vers la billetterie. Walt Disney World nous voici!!

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Mer 26 Fév 2014 - 20:42

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ


Alors que Timon avait le visage contre le sol, il ne pu s'empêcher de hausser un sourcil... Depuis quand ça dérangeait Laurence qu'on le regarde? Il avait vraiment changé! Ou était-ce ça médication qui avait changé? Ça avait quelque chose de perturbant d'être le plus con des deux pour une fois... Pas que Timon était plus brillant, seulement qu'avec Laurence, il semblait souvent l'être.... sauf là. Le blond avait l'air particulièrement stupide, mais il était bien là! Bon ce n'était pas vraiment le cas, même que ça commençait à être douloureux... C,est que le sol était dur! Il faudrait qu'il recommence, mais sur de l'herbe, ouais, ça serait bien mieux! et puis il pourrait dormir là, ça lui rappellerait des souvenirs même! la nature et tout ça, son ancienne vie quoi!

Il fut obligé de se lever... malheureusement. Et puis ce fut de façon un peu brutal. Bon au moins le brun ne l'avait pas laissé là, tout seul, à risquer de ce faire piétiner par les gens. Mais un peu de délicatesse ne l'aurait pas tuer, non? Oui le suricate n'avait pas fait preuve de maturité, mais pas besoin de blesser son orgueil non plus! mais au lieu de vraiment s'en offusquer, il laissa couler, car il avait quand même retrouvé Laurence dans une ruelle après une grosse peine d'amour... La mangouste avait souvent été peu délicat avec son ancien colocataire, et il l'avait bien regretté après le départ de l'autre.

Il écouta distraitement ce que l'homme lui disait, enfin pas aussi distraitement qu'il aurait voulu puisqu'il ne pu s'empêcher de serrer les poings lorsque l'autre lui dit qu'il avait une fille avec Mallymkun. Il avait adopté avec cette blondasse?! Alors pourquoi il était ici au lieu d'être avec elle?! Ah vraiment la logique de Laurence était si... illogique! Timon grommela:

- Félicitation... Faudrait que tu me dises pourquoi tu es ici et pas avec elles... C'est bien les enfants, c'est pas compliqué.


Il se mura ans un silence pendant le restant du trajet en taxi. Son air amer n'empêcha pas l'autre homme de le tirer jusqu'à la billetterie une fois arrivé. Il y avait foule, mais ils se frayèrent un chemin et purent montrer leur billets et entrer. C'était aussi simple que ça! Il y avait des gens partout, des plans pour risquer de se faire piétiner! Timon tira l'autre vers il ne savait pas trop où, mais loin de la foule. Il finir par arriver au Kilimanjaro Safaris, oh l'Afrique? Bon bah pourquoi pas? Il tira l'autre jusque dans un véhicule où il le força à prendre place. Laurence n'aurait qu'à choisir ensuite, voilà tout.

Lorsque le véhicule démarra, le suricate n'était plus aussi certain de son choix... Surtout quand il vit un lion... ils avaient quelque chose d'assez intimidant maintenant... oh avant il y avait la différence de taille qui pouvait vraiment faire peur, mais maintenant, c'était surtout le fait qu'il était certain de ne pas pouvoir s'en faire un ami... Mais bon il était en sécurité alors il gardait son calme, par contre c'était un choc de comprendre la différence entre son monde et celui-ci...





codes par shyvana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Jeu 27 Fév 2014 - 18:33

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Timon m'avait félicité pour mon enfant. J'avais cru décelé une certaine frustration dans ses paroles, mais je ne fis aucun commentaire même si j'avais envie de lui demander pourquoi il était comme cela. S'il en voulait un enfant, qu'il se trouve quelqu'un pour adopter, ce n'était pas plus compliqué que cela non? Il était jaloux de mon bonheur... C'était très petit et c'est pour cela que je ne lui répondis pas lorsqu'il me demanda pourquoi je n'étais pas avec Mallymkun et Mary. Lui dire que j'étais venu que pour lui, pour lui dire que je n'avais jamais cessé de penser à lui malgré tout, alors qu'il semblait presque souhaiter que je sois malheureux? Tsss... Il pouvait bien aller brûler en enfer! J'avais envie de faire arrêter le taxi que pour reprendre l'avion, mais voilà que nous étions presque arrivé et donc je fis avec et je tentai de cacher ma frustration puisque je n'avais pas envie de ma journée soit gâchée à cause de lui! Il ne méritait pas d'avoir ce bonheur!

Je l'avais traîné jusqu'à la billetterie en faisant semblant d'être de bonne humeur et nous rentrâmes assez rapidement sur le site. Il finit par m'entraîner au Kilimanjaro Safaris. Je ne su pas ce que c'était, mais je compris plutôt rapidement en voyant tout les animaux en captivité... C'était comme un zoo extérieur.  Je n'étais pas réellement sûr d'aimer l'idée de la captivité, car je savais ce qu'était de vivre enfermé et ce n'était pas génial... Enfin, surtout dans mon cas lorsqu'on pense qu'à tout les jours je risquais de me faire décapiter. Je  ne dis tout de même aucun mot sachant que j'avais déjà été au zoo même si c'était très loin dans ma mémoire et que je ne me souvenais plus de ma visite sauf de la blonde qui me faisait penser à Alice pour je ne sais quelle raison.  J'entrai dans la voiture où de nombreuses autres personnes s'y trouvaient déjà et elle démarra pour commencer le circuit. Nous vîmes des lions dès le départ. Je jetai un coup d’œil à Timon qui semblait plus songeur qu'émerveillé par la vu de ses animaux. Il n'aimait pas ce qu'il voyait? C'était quand même lui qui m'avait forcé à y aller, j'espérais qu'il allait pas faire cette gueule tout le long du trajet. Je regardai les gens silencieusement et je remarquai que plusieurs d'entre eux prenait en photo les lions qui étaient entrain de paresser au soleil. Je me tapai violemment le front avec l'une de mes mains.

« Je suis trop bête! J'aurais dû penser à apporter mon appareil photo! Je l'apporte partout et voilà que je l’oubli quand je vais a Disney World! »

Ces photos auraient été des superbes souvenirs pour Tim et moi, comment avais-je pu oublier? Sans doute que j'avais eu trop hâte cette matin-là d'y aller avec Jonathan et que mon appareil photo était la dernière chose dans ma liste de choses importantes. Je fouillai tout de même dans la poche de mon jean et je pris mon téléphone pour prendre quelques photos avec une qualité potable de l'image. Nous passâmes finalement aux girafes qui s'étaient avancés jusqu'au véhicule au point où nous pouvions presque sentir leur souffle. L'une d'elle finit par entrer sa tête à l’intérieur et me bava dessus. Je ne pu m'empêcher de gueuler d’écœurement en voyant le filet coller à ma chemise préférée. Elle quitta presque immédiatement.

« En fait elle est venue que pour me faire chier.. » Dis-je en essuyant le mieux que je le pouvais le tissu de ma chemise et en frottant ma main par la suite contre la paroi du camion. Nous recommençâmes à avancer et pendant un bon moment nous ne vîmes aucun animal et je dû donc réengager la conversation. « Tu savais que tu paies trop cher ton appartement ? Mon appart à Paris est plus grand et plus joli que ce que tu as et je paie le même loyer... » Ce fut la première chose que je pensai. Je ne sais pas trop pourquoi. En fait, je ne savais vraiment plus rien de lui. Peut-être fallait-il que je lui pose quelques questions sur vie depuis que je m'était installé à Paris..? « T'as quelqu'un dans ta vie? » Je ne le regardai pas. Je n'avais pas vraiment envie de le savoir. « T'as trouvé quelqu'un pour me remplacer comme colocataire? T'as toujours le même boulot..? »

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Mar 4 Mar 2014 - 4:43

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ


Timon réalisa qu’il tirait une sale tête, mais c’était plus fort que lui! Hakuna Matata était en train de mourir sans Pumba… Il savait qu’il ne devait pas voir ça de cet œil, mais c’était plus fort que lui. Ce monde avait assombri le blond, il avait souvent eut l’impression de tout avoir perdu… Puis il avait rencontré Aladdin, et ça avait semblé mieux malgré les circonstances de leur première rencontre, et de leur seconde… Sauf qu’il y avait tout de même un vide dans la vie du suricate. Est-ce que ce vide était le résultat de l’absence de son meilleur ami? Ou est-ce qu’il y avait autre chose? Ce trou, il avait cru l’avoir oublié avec l’arrivé de Laurence. Il faut dire qu’avec ses bizarreries, le brun l’avait pas mal occupé! Bon, l’ancien animal n’avait jamais réussit à tout saisir de son ancien colocataire, mais il avait apprécié sa présence! Parfois il avait été exaspéré, souvent en fait… Sauf que ça avait meublé son quotidien pendant quelques mois, jusqu’à l’Halloween.

L’Halloween… Un si magnifique rêve qui avait tourné au cauchemar une fois réveillé. Bon ça avait été en grande partie la faute de Timon qui n’avait pas réussit à ouvrir les yeux. Il avait regretté et là il avait une chance de retrouver son ami. Mais il n’allait pas réussir s’il gardait sa sale tête!

- C’est vrai que c’est dommage, parce que tu aurais pu nous faire de magnifiques photos. Tu dois avoir trouvé des tas de trucs intéressants à photographier à Paris…

Timon avait toujours aimé regarder les photos de son ancien ami. Ce n’était pas pour rien que ce dernier avait pleins de contrats un peu partout, c’est qu’il était vraiment doué! Comme le suricate aurait aimé avoir un talant comme ça! Sauf que voilà, il n’avait pas de talents particulier en fait, sauf peut-être de s’attirer des ennuis et de foutre en l’air ses relations… Et des dons comme ça, il aurait préféré s’en passer! Ouais, il était doué pour le malheur, ce qui était franchement déprimant… il faudrait qu’il trouve un passe-temps avant de devenir fou.

Il fut interrompu dans ses réflexions par une girafe qui vint baver sur Laurence… Il ouvrit grand les yeux d’étonnement, puis il essaya de se retenir de rire, ayant presque l’air d’être pris de convulsion. Après quelques instants, il abandonna et éclata de rire. Tant pis si l’autre était fâché de ça, parce que lui, il allait mourir s’il ne laissait pas tout ça sortir. Lorsque son hilarité se calma, il réussit enfin à parler :

- Les girafes… toutes les mêmes! Chez moi aussi elles sont comme ça! Elles aiment faire chier les autres juste parce qu’elles le peuvent! Si tu avais vu comment elles me regardaient de haut! C’était pas parce que je faisais que trente centimètres que j’étais moins bien qu’elles!

Il se calma en resongeant à comment la plupart des autres animaux pouvaient être hautain juste parce qu’ils étaient plus grands que lui! Être plus grand ne signifiait pas plus intelligent! Bon, il n’était certes pas l’être le plus brillant de la Terre des Lions, mais là n’était pas la question! Et puis s’il avait survécut aussi longtemps, c’était quand même la preuve qu’il savait réfléchir, parfois. Il faut dire que maintenant, la vie dans la savane lui semblait bien plus simple que vivre dans ce monde… Laurence brisa le silence qui avait prit place entre eux, Le sujet surpris Timon qui dévisagea l’autre :

- Non, je ne savais pas. Je n’ai pas cherché autre chose parce que je pensais pas trouver quelque chose dans mes moyens… Et si des gens sachant où j’habite avaient voulu venir me voir et que j’avais déménagé, ils ne m’auraient pas trouvé…

Il n’osait pas dire plus précisément : « Et si tu étais revenu et que j’avais déménagé? » Oui, la mangouste avait en quelque sorte espéré que le brun revienne le voir et qu’ils aient une conversation, sauf qu’il avait attendu pour rien en fait… Peut-être qu’il aurait vraiment du courir dans la rue pour le rattraper en fait? Il y repensait souvent et regrettait tellement ce qui c’était passé ce soir là…

Il recommença avec des questions… Le blond Voulait-il lui montrer que ma vie était nulle depuis son départ? En même temps il n’avait pas vraiment envie de mentir non plus, alors il répondit, parce que sinon le reste de l’attraction serait longue s’ils s’enfermaient tout les eux dans leur silence!

- Il n’y a personne… J’ai retrouvé une connaissance dernièrement et elle n’avait nulle part où aller, alors je l’ai ramené à l’appartement. J’aimerais dire que c’était une amie, mais dans notre ancienne vie elle ne songeait qu’à me bouffer… Je crois que je lui tape sur les nerfs. Mais elle est peut-être jalouse parce que je suis plus importe qu’elle auprès des lions… ça doit être dure pour une lionne d’être en arrière d’un suricate… Sinon oui j’ai toujours le même emploi…

Il parlait beaucoup… trop même. Sauf qu’il cherchait vraiment à converser avec l’autre. S’il en disait assez et s’il était moins sérieux, peut-être que l’ancien flamant voudrait revenir? Parce que Timon s’ennuyait vraiment de son ami. Ayant assez parler et ayant peur d’avoir fait un monologue, il posa à son tour des questions :

- Et toi, ça va la photo? Tu as beaucoup voyagé? Et puis ça va bien avec ta copine, Mallymkun? C’est ça? Vous devez être bien heureux ensemble à Paris… C’est la cité de l’amour, non?


AH non, vraiment l’ancien animal n’avait pas compris le la blonde n’était pas la petite amie de Laurence ou quelque chose du genre… Il faut dire qu’il n’avait pas u se débarrasser de l’image des deux ensemble sous la douche… Leur échanges salivaires avaient été assez éloquents! Il avait eut le temps de voir comment elle baladait ses mains sur le brun… il n’y avait donc aucun doutes possibles!

Un bruit sortit la mangouste de ses pensés… c’était une sortie de ricanement méchant. Un bruit qui lui glaça le sang. D’instinct, il savait déjà quelle horrible bestiole se trouvait près d’eux. Même s’il se savait en sécurité dans le véhicule, il ne pu s’empêcher de se tasser sur le banc, essayant de se faire tout petit. Il tremblait, comme il avait apprit à le faire depuis son enfance, parce que c’est ce que tout suricate fait en sachant qu’elles approchent, juste avant de courir se cacher! Qui ça elles? LES HYENES! Ces sales bécasses bêtes et baveuses qui avaient si souvent faillit le manger! Il la vit passer pas trop loin et le véhicule stoppa pour qu’ils puissent bien la voir. Sauf qu’il ne voulait pas la voir! Il voulait s’en aller! Mais il ne pouvait pas parce que sinon c’était certain qu’elle pourrait lui faire du mal…

Comme si ce n’était pas assez, elle sembla le dévisager. Bon en fait c’était surement que l’effet de son imagination, mais il n’empêche qu’il pâlit, tout en ayant des sueurs… Il fut bien soulagé quand ils se remirent en route, s’éloignant de la bête maudite. Il recommença à respirer et à reprendre des couleurs, demandant nerveusement :

- Ça finit bientôt ce tour? Je crois que j’ai fait une erreur de choix… Tu seras sans doute meilleur pour choisir.

Ils ne virent plus grand-chose et heureusement la visite s’acheva. Une fois plus loin, le blond retrouva un état plus normal, c'est-à-dire qu’il arrêta de trembler, ce qui était bien mieux pour marcher. Malgré le temps qui avait passé, il détestait toujours autant les hyènes… Les lions étaient ses amis dans son ancienne vie, mais jamais les ricaneuses ne l’avaient été et surtout JAMAIS elles ne le seraient!





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Mer 5 Mar 2014 - 19:17

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Timon était bizarre. Enfin, pas bizarre comme moi sans mes médocs. C'était plus un bizarre : depuis quand tu dis n'importe quoi? Il m'avait dit qu'il n'avait jamais pensé à regarder pour un autre appartement. Je comprend pas, c'est tellement affreux comme appartement. Il faudrait que je lui fasse visiter de plus beaux... Non. Pourquoi je ferais cela? Pourquoi j'aiderais un homme qui m'a autant fait de mal que lui? Parce que tu l'aime Laurence. Non chut taies-toi! Tu dis n'importe quoi quand tu veux! Comment je pourrais aimer un homme que je déteste? C'est super, j'aime un homme que je déteste. Et quoi encore?  Bref. Il avait donné l'excuse que s'il déménageait, les gens qu'il connaissait ne saurait plus où il se trouverait. Mais qu'il était bête..! Lui il savait toujours où ils allaient être! Il avait qu'à les appeler ou passer à leur appartement pour leur donner son nouvel adresse! C'était pas une lumière quand il le voulait celui-là! Je ne passai cependant aucun commentaire, car je ne voulais pas qu'on s'embrouille encore plus.

Il m'avoua ensuite qu'il n'avait personne dans sa vie. J'aurais dû sourire, mais non. Je ne sais pas pourquoi par contre je sentis mon cœur s'emballer à l'idée qu'il était toujours libre. Il parla d'une connaissance. Mon cœur se serra en me demandant si c'était plus, mais qu'il n'osait pas me le dire. Elle sembla n'être rien pour lui, je soupirai de soulagement. Je me sentais presque bipolaire à cause de lui... Est-ce que j'avais pris tout mes médicaments ce matin..? Je suis sûr que oui.. Je crois..? Probablement. Je hochai la tête lorsqu'il me dit qu'il avait toujours le même emploi. Finalement j'avais quelque chose pour me calmer. Me calmer est un grand mot, car je ne le restai pas bien longtemps quand il se mit à me parler de Mally. Je me mis à éclater de rire. Je ris si fort et si longtemps que la majorité des vacanciers étaient tournés vers moi en se demandant ce qu'il se passait pendant que moi, je me tenais les côtés, car je commençais à avoir une crampe.

« Pardon, mais Mally et moi on est qu'amis. Tu sais, je suis un super ami gay que toute les filles veulent. Nous avons adopté Mary simplement parce que ses parents sont introuvables et qu'on ne pouvait pas la laisser dans la rue. À Noël nous n'étions pas nous même. Nous étions saouls.. Ou au moins moi je l'étais, ça j'en suis 100% sûr. Jamais je l'aurais embrassé sinon..! Je suis -500% aux femmes, tu le sais bien que ça ne m'intéresse pas..! »

Je m'arrêtai. C'était la toute première fois que je parlais ouvertement de mon orientation à quelqu'un. M'enfin, dire que j'étais en couple avec Jonathan ou encore dire que j'aimais Timon c'était des gros sous-entendu, mais jamais je n'avais dis à qui que ce soit a quel point les femmes et leurs courbes me répugnaient. Ça me faisait étrange. Aussi étrange qu'entendre Timon me parler de son passé alors que nous avions toujours été muet dans le passé. J'avais cru comprendre qu'il n'avait pas toujours été un humain et qu'il avait même été un suricate peureux à cause d'un étrange rêve partagé à l'Halloween précédant, mais jamais nous avions discuter ouvertement de nos origines.

Un ricanement se fit entendre et je me tournai la tête vers le son, curieux de voir ce que c'était. C'était en fait de gros chiens tachetés que le blond ne semblait pas aimer plus que cela vu la nervosité qu'il dégageait. Pour ma part, je trouvais très intrigante ces créatures dont j'ignorais le nom. Ça me faisait presque penser à un bandersnatch plus petit et plus mince. Bon, un bandersnatch ça ne rit pas... Enfin je crois? Au fait, pourquoi elles riaient celles-là? De moi? Mais non, de Timon sans doute qui tremblait comme une feuille et qui demandait si cet activité finissait bientôt. Je haussai les épaules, ne pouvant pas lui répondre, mais le camion repartit et nous pouvions voir une façade presque identique à celle de l'entrée. La fin arrivait bientôt. C'était dommage, je n'avais pas vu de – Oooooh! Des flamant roses!

À quelques centimètres de la sortie se trouvait des flamants roses. Des flamants roses! Des flamants comme moi! Pas des bleus! Pas des verts ou des oranges! Non! Des roses! Je me levai de mon siège et je sortis ma tête du véhicule pour mieux les voir. Je leur hurlai de partir pour l'Afrique au lieu de rester planter là, mais ils m'observaient comme s'ils avaient un petit pois au lieu du cerveau. J'étais presque sûr qu'un entre-eux louchait même... C'en était trop. S'ils ne pouvaient pas partir pour l'Afrique eh bien j'allais les utiliser à pleine capacité! Je sautai du véhicule qui était toujours immobile et j'escaladai le grillage pendant que derrière mon dos le chauffeur me demandait de revenir m'asseoir à l'intérieur. Je ne l'écoutai pas et je me retrouvai rapidement aux côtés des oiseaux de mon espèce. Je m'approchai lentement d'eux, sachant que personne n'aime se faire poursuivre puis je le pris à la gorge pour le raidir, mais il se mit rapidement à me pincer la main avec son bec.

« Mais espèce d'oiseau sans cervelle! Je veux jouer au croquet avec toi! Sens toi privilégier d'être choisi au lieu de vouloir me mordre! »

Il me pinça à nouveau et cette fois-ci je ne pu faire autrement que de lâcher prise et je me mettre à me sucer la paume de la main qui saignait. Qu'il n'avait aucun savoir vivre celui-là! Je grognai et je lui donnai un bon coup de pied pour qu'il parte puis je me dirigeai vers un autre flamant rose qui sembla beaucoup plus docile. Je réussis même à le soulever de terre et à lui mettre la tête par en bas.

« Quelqu'un aurait un hérisson à me donner?! »

Je n'eus pas le temps de dire autre chose que me le senti tirer vers l'arrière et soulever de terre. J'échappai aussitôt le flamant rose qui s'enfuit de moi et d'un homme baraqué qui traîna de force qu'à l'extérieur du safari. Il me regarda d'un air sévère et me souligna que j'étais très chanceux de ne pas être banni du parc pour avoir fait quelque chose de la sorte. J'eus envie de lui dire que c'était comme à Wonderland, mais je préférai rien dire au final pour ne pas aggraver mon cas. Je cherchai du regard mon compagnon de voyage et je finis après quelques secondes par le trouver et j'allai donc le rejoindre en époussetant ma chemise qui était devenue brune à cause de la poussière du sol.

« Bon …  » Finis-je par dire « … Je suis désolé. » Désolé pour ce qui venait d'arriver, on s'entend, pas pour être toujours fâché contre lui. « Je sais pas ce que tu veux faire, mais y'a Haunted Mansion sur la carte là-bas qui semble intéressant ! Je crois que c'est une maison hanté ! Aller viens, ça va être marrant ! »

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Sam 22 Mar 2014 - 19:53

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ




Timon n’avait pas réalisé que Laurence n’était plus à côté de lui, mais avec les flamants roses… Il ne comprenait pas trop non plus ce que le brun essayait de faire… Jouer au croquet? Le suricate ne savait pas ce qu’était ce jeu, ça ressemblait à croquer… ça devrait être pour ça que l’oiseau essayait de croquer l’homme! Bon en même temps se faire tenir par les pattes, ça ne devait pas être agréable non plus! Sinon, pourquoi son ancien ami voulait-il un hérisson? Il parlait bien de l’animal au moins, ou le blond avait encore moins compris ce qui se passait? Parce que là en gros, il y avait Laurence avec un flamant qui voulait taper sur un hérisson… Ce qui n’était quand même pas la pire chose que le brun avait fait ou voulu faire… Sauf qu’il ne pu pas faire bien plus que ça puisqu’un gardien l’attrapa et le jeta en dehors du safari…

La mangouste le suivis tout en se remettant de sa rencontre avec les hyènes… Quelles sales bécasses bêtes et baveuses! C’est alors qu’il finit par analyser ce que son ancien colocataire lui avait dit en riant… La dénommée Mallymkun n’était donc pas son amoureuse mais une simple amie… Laurence aimait donc bien les hommes comme Timon l’avait crus avant Noël! C’est que ça avait tout embrouillé de les trouver dans la douche en train de se lécher les amygdales, c’est qu’une image vaut mille mots et là il avait presque vu un film classé dix-huit ans et plus… Pourquoi est-ce que ça importait tant au blond? Il ne savait pas trop, il n’arrivait toujours pas à analyser ce qu’il ressentait. Est-ce qu’il était triste de perdre son ami, dans le même principe de quand Simba était avec Nala? Non, ce n’était pas que ça… Il s’était surpris à repenser à cette fois où en forêt son ancien colocataire et lui s’étaient embrassé… Pourquoi repensait-il à ça? Et à leur rêve où il avait trop aimé embrasser cette fille alors quand fait, il n’avait pas d’attirance pour les femmes? Il était confus et ça le frustrait de ne pas réussir à sortir de cette confusion.

L’ancien flamant s’excusa, ce qui surprit le suricate, Laurence qui s’excuse c’était bizarre. Timon se doutait bien que ce n’était que pour ce qui venait de se passer, mais quand même, l’autre ne faisait pas ça normalement… il avait changé… Peut-être que c’était cette fille à Paris? Ou cette enfant? La mangouste ne pouvait s’empêcher d’apprécier ce que le brun devenait. Bon, par contre il aurait bien aimé que l’homme arrête de lui en vouloir… pourquoi avait-il accepté ce voyage si c’était pour faire la tête? Timon faisait des efforts, mais Laurence semblait ne rien voir… ou ne rien vouloir voir! Peut-être que leur amitié était irrécupérable? Il ne voulait plus de Timon? Mais en même temps, il proposait une nouvelle activité? L’ancien animal ne savait plus quoi penser!

- Je ne sais pas c’est quoi, mais si tu crois que ça sera mieux que le safari, je suis preneur.


Il prit le petit plan qu’il avait eut à l’entré et suivis le chemin jusqu’à l’attraction proposé par l’autre.  Une fois devant, il eut un mauvais pressentiment… Une maison hanté, ça lui rappelait cette ville dont ils avaient rêvé à Halloween… Et si ça achevait leur amitié pour de bon? Sauf que refuser d’y aller ne serait pas mieux car Laurence risquait de croire que Timon n’aimait jamais ses idées! Bon, les idées de l’amoureux du rose n’étaient pas toujours très bonnes, pour ne pas dire que ça virait souvent à la catastrophe, mais il ne fallait pas non plus lui remette sur le nez, puisque la dernière chose que le blond voulait faire, c’était de l’offusquer!

Il entra dans l’attraction, prenant place dans un espèce de wagon. Juste ça et il devait se retenir pour ne pas trembler, car il n’aimait pas l’atmosphère que dégageait l’endroit. Bon, le principe était évidement de faire peur, mais avoir peur n’était pas quelque chose qu’il aimait. Lorsque ça commença, il regretta encore plus d’avoir accepté… Entre les cris de corbeaux et de femmes, il ne pouvait s’empêcher de frissonner. Lorsqu’une statue bougea, il cria et se cramponna à Laurence. Tout ça n’était pas réel et il ne risquait rien, mais c’était plus fort que lui de réagir comme ça… et puis sentir la chaleur de son ex-colocataire n’était pas désagréable… peut-être c’était-il ennuyé de ce contact? Il n’osait pas vraiment formuler cette pensé étrange.
Réalisant qu’il étouffait peut-être l’homme il relâcha son étreinte :

- Pardon… Je n’ai jamais été courageux… Je comprends que tu sois parti… Je suis peureux ET égoïste…

Pourquoi avait-il dit cela? Peut-être parce que cette journée le mettait dans tous ses états? Encore une fois, il n’en savait trop rien… Et puis il hurla de nouveau lorsque cette fois sur fut une mariée fantôme qui passa.






codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Mer 2 Avr 2014 - 1:29

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Timon avait l'air songeur. Je le regardais longuement sans dire un seul mot, mais plus le temps d'attente avant de recevoir une réponse était longue et plus je sentais mes sourcils se froncer et une immense rage monter en moi. En fait, il n'avait pas changé. Il était toujours aussi désagréable avec moi qu'avant. Il était toujours autant méchant, mais désormais mon esprit était sobre grâce aux médicaments (malgré qu'à peine plus tôt j'avais eu envie de jouer au croquet avec un flamant rose, mais ça ne compte pas, c'est un sport connu dans mon pays!) que je prenais désormais sur une base régulière et je voyais son petit jeu, son vrai visage qui me dégouttait derrière ses yeux naïfs d'ange. Il était le mal. Le mal en personne qui s'amusait à me faire mal et à me détruire à tout les jours de plus en plus. Je crois que je me mis à serrer les poings, mais je n'en suis pas sûr, car mon esprit bouillait de rage.

Bon en fait, Timon me répondis assez rapidement, mais ma frustration était si grande en moi que l'attente m'avais semblé interminable. Heureusement, la réponse fut celle que je désirais, quoiqu'elle fut inattendue. Le blond ne m'avait jamais épaulé dans mes choix, dans mes idées et cela même lorsque j'avais quelque chose de censé à dire. C'était à croire qu'il ne voyait pas de différence entre moi dans mon état normal et moi complètement gelé aux médocs. Il prit alors un plan et il se dirigea vers l'attraction que je désirais faire. Je restai figé sur place quelques instants, en me demandant si je n'étais pas en train de rêver. C'était vraiment bizarre. Vraiment, mais vraiment bizarre. De plus en plus. Croiser Timon dans la ruelle... Aller à Walt Disney World avec lui... Me faire supporter dans mes idées... Il avait décidé de se faire pardonner ou quoi? Depuis quand il faisait ça, lui, avouer ses tords?

Lorsque nous arrivâmes face à l’attraction que je voulais à tout prix faire, je réalisai que c'était en fait une maison hanté. Je souris de toutes mes dents et je tirai par le bras le plus vieux pour qu'il me suive. Ça allait être super! J'adorais tout ce qui était effrayant et je me sentais alors chez moi. Bah quoi? Vous avez vécu avec la reine rouge? Je vous jure que c'est un véritable film d'horreur de partager sa vie avec elle et la grosse tête à tout les jours. Lorsque nous y entrâmes, je vis rapidement des wagons avant que les lumières finissent par clignoter. L'atmosphère devenait tendue et quelques enfants hurlaient de surprise. Mon ancien colocataire fut le premier à s'asseoir et j'allai rapidement le rejoindre pour ne pas me faire voler ma place. Pas que je voulais à tout prix être à ses côtés, mais plutôt parce que je n'avais pas envie d'être assis à côté d'un inconnu.

Tout allait bien lorsque les wagons démarra. Enfin, pour moi. Je ne sais pas vraiment si Timon aimait ou non le manoir hanté, mais ce qui était clair cependant c'est qu'il avait eu une terrible frousse lorsqu'une statuette bougea puisqu'il se cramponna à moi de toutes ses forces, comme pour m'empêcher de partir. Je le regardai du mieux que je le pu puis je sentis un long frisson me parcourir le corps et une chaleur au cœur se fit sentir. Je ne me sentais pas bien. En fait, je me sentais tellement bien comme ça dans ses bras que j'avais envie de renvoyer mon petit déjeuner.  J'avais envie de lui prendre le bras fermement et de lui faire mal tellement j'étais bien. J'avais envie de lui faire mal, de le mordre férocement dans le cou pour l'entendre pousser un soupir de satisfaction mélangé à une plainte. J'avais envie qu'il me plante ses ongles dans la peau de mon dos au point de me faire saigner et de...

Timon se recula. Il pouvait lire dans mes pensées? Oh non! J'allais lui faire rappeler pourquoi il y ne m'aimait pas! Aller Lau' calme-toi et fais semblant d’être normal. Normal... Pff, m'ouais comme si je savais simplement ce que c'était la normalité.

Contrairement à ce que j'avais pu imaginer, il ne s'était pas rendu compte que mon esprit perverse et il s'était contenté de s'excuser et d'avouer ses tords. Woah... quelque chose ne tournait vraiment pas rond chez lui. Il devait être malade, faire de la fièvre pour dire cela. Je plaquai aussitôt l'une de mes mains sur son front, le visage inquiet et sans même lui demander la permission puis je me rendis alors compte qu'il n'était pas fiévreux. J'enlevai rapidement ma main en réalisant le ridicule de la situation et je levai  la tête pour pointer légèrement le plafond du nez, pour le regarder d'un air supérieur, voir indifférent.

« J'ai toujours su que tu l'étais. Je savais que tu ne pensais qu'à toi et à personne d'autres. C'est toi... Et je t'ai accepté comme ça, mais tu sais quoi? C'est trop pour moi de faire l'innocent qui ne se rend pas compte qu'il n'est pas apprécié par un am..- une personne pour qui il ferait n'importe quoi, simplement pour le voir sourire. Ton air bête et ton manque de reconnaissance envers moi m'a détruit. Je n'étais pas heureux même si j'avais un sourire aux lèvres. Je prenais peut-être pas toujours mes médocs quand je vivais avec toi, mais c'était pas parce que j'oubliais, mais plutôt parce que je voulais pas. Parce que je voulais pas souffrir! Je ressens des trucs quand je suis avec toi qu'avec d'autres non. J'ai envie de vomir dès que tu me touche, expliques moi pourquoi je me sens si détruit en ta compagnie? Dis quelque chose, je t'en pris! »

Ma dernière phrase s'était cassée dans ma gorge, entre deux sanglots que je tentais de retenir. Je plaçai doucement mes mains sur mon visage et je frottai vigoureusement pour empêcher les larmes de couler. J'avais voulut au départ me montrer bête et méchant à son égard, mais rapidement mes sentiments amoureux avaient refait surface et lui avait explosé au visage d'une violence qu'y m'étonna même. J'allais gâcher toute notre journée, je n'en avais pas vraiment envie, je devais tenter de réparer ça.

« Non, écoutes, je dis n'importe quoi. C'est pas toi, c'est moi. Je suis le seul responsable de mon malheur et je ne devrais pas t'en tenir responsable. C'est moi qui est trop bête, oublis tout ce que j'ai pu te dire. »

Je me recalai dans le fond du siège et je fixai l'avant du train alors que tout les gens étaient en train de regarder sur le côté.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Ven 4 Avr 2014 - 17:30

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ



Il était fâché, c’était aussi évident que la trompe d’un éléphant au milieu de son visage… Timon savait que Laurence avait pourtant raison d’être fâché, bien qu’il ne savait pas jusqu’à quel point il avait blessé l’autre. Mais il essayait pourtant de ce racheter, sauf que le brun semblait bien décidé à lui faire payer, alors qu’en fait il ne croyait pas avoir fait quelque chose de mal, enfin au départ. Parce qu’alors que son ancien ami parlait et que sa voix se brisait peu à peu, tout en avouant ce qu’il ressentait, le suricate comprenait qu’il n’avait pas été correct du tout… Pas parce qu’il avait voulu être méchant, non c’était par ignorance. Il avait ignoré les signes que Laurence lui avait fait, tout comme il avait ignoré ce qu’il ressentait. Sauf que l’ancien animal ne savais pas vraiment ce qu’il ressentait à l’époque, il a seulement su que le départ du brun l’avait terriblement ébranlé, qu’il n’avait presque pas vécut depuis… quelque chose était mort lorsque la porte c’était refermée.

Timon avait pensé que c’était le fait de perdre un autre ami, de se retrouver seul à nouveau, mais ça avait été bien plus que ça… Était-ce parce que c’était la troisième fois qu’il se faisait abandonner? Il n’en savait trop rien, seulement que cette fois là, il ne s’en était pas remis. Le temps avait passé, mais il n’avait pas réussit à oublié Laurence… Cette fois, sa vie ne voulait pas reprendre son court, non, il restait à se demander ce qui c’était passé… et ce n’est que maintenant qu’il comprenait à quel point il avait été stupide. Il n’avait rien vu alors que c’était sous son nez, juste devant lui. Une grande partie des bizarreries de son ancien coloc prenaient leur sens à l’instant. Le blond qui avait cru que ce n’était rien, que le côté excentrique du flamant et rien de plus… Il avait vraiment été aveugle.
Mais son aveuglement venait en grande partie de son ignorance des humains et de sa mésadaptation à ce monde. Quand on y pensait, même chez lui, Timon était en marge… Il n’avait pas réussit à vivre avec les autres suricates et avait quitté la colonie pour trouver sa voie. Il avait trouvé Pumba, puis Simba… en gros, pas de compagne de vie. Il faut dire que même chez les autres espèces, il avait toujours eut de la difficulté avec les femelles. Bon il faut dire que la plupart des lionnes voulaient faire de lui une collation… On peut dire que ça allait avec Kiara, mais elle était comme sa petite sœur dont il devait s’occuper! Il avait toujours été mieux avec des mâles, même s’il n’y avait pas plus que de l’amitié, alors il n’avait que recherché de l’amitié chez les hommes, sans se douter que Laurence voudrait plus que cela… car disons-le, Timon n’est pas très clairvoyant… Il est très centré sur sa petite personne pas moment. Pourtant, il n’est pas totalement égoïste, car il a aidé bien des gens depuis qu’il est dans cette ville, sans rien demander en retour!

Timon finissait e déchiffrer ce que Laurence venait de dire, c’est qu’il avait des messages contradictoires… Il semblait dire qu’il voulait plus du suricate, mais en même temps, il disait que quand ce dernier le touchait, il avait envie de vomir… vomir, c’est pas considéré comme négatif? Quoique parfois certaines personnes le font par nervosité. Ce que l’autre venait de dire retournait le blond… Qu’il explique? Qu’il explique ce qu’il ne comprenait pas?

- Je ne sais pas quoi dire… je ne comprends pas… Moi, c’est après ton départ que je me suis senti détruit. On ne réalise pas sa chance tant qu’on n’a pas perdu ce qu’on a de plus précieux… Laurence… je commence à voir qu’en fait je n’avais rien compris. Je vis très mal mon arrivé dans ce monde et dans mon monde, les mâles sont amis et ça s’arrête là. J’ai mis bien trop longtemps à comprendre les autres possibilités…

La mangouste posa sa main sur le bras du brun et glissa jusqu’à sa main. Il la prit doucement, malgré la peur que l’autre ne rejette sa tentative d’explication. C’était déjà bien difficile d’expliquer les choses, si en plus le flamant le rejetait, il n’y arriverait jamais! Déjà que l’ambiance n’était pas idéale avec les cris faisant sursauter le suricate et les personnages effrayants qui passaient. Il prit une grande inspiration, essayant de continuer ses explications qui lui semblaient de plus en plus laborieuses :

- SI tu veux que j’oublie ce que tu viens de dire, tu devras aussi oublier ce que je dis… Quand je t’ai vu avec ton amie, Mallymkun, ça m’a fait terriblement mal... Je n’ai pas compris pourquoi et j’ai longtemps refusé de m’avouer qu’en fait, je crois que j’aurais voulu être à sa place… Pourtant, je ne suis pas gay… mais je crois que… que… que je…

Il n’arrivait plus à trouver les mots, ils mourraient dans sa gorge alors qu’il essayait de les prononcer! Il n’y arrivait pas, peut-être parce qu’il avait peur de la réponse de l’autre homme? Mais il devait le dire, ils devaient en finir avec ce malaise et se dire ce qu’ils ressentaient, ça avait bien assez duré comme ça… Prit d’une soudaine impulsion, le blond attrapa délicatement le visage de Laurence et déposa ses lèvres contre les siennes. Il n’avait presque pas eut d’hésitation, bien qu’il était mort de peur à l’idée que l’autre pouvait le repousser… C’était bien plus terrorisant que tout ce qu’il y avait dans cette maison hanté! Il venait enfin d’ouvrir son cœur… mais est-ce que Laurence l’accepterait? Était-il trop tard?





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Ven 4 Avr 2014 - 21:26

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Tout ce que j'avais pu dire à timon avait sembler le toucher. C'était étrange de le voir réagir de cette façon... De le voir réagir tout court quand j'y réfléchis quelques secondes. Ce n'était pas dans ses habitudes d'écouter ce que j'avais sur le cœur. C'était plutôt le genre à faire le sourd alors que je sais très bien qu'il n'a aucun problème d'audition puisque dès que je brisais un verre en l'échappant sur le sol, il était toujours là pour me reprocher de ne jamais faire attention. Hmphf. L'entendre avouer que j'avais raison et dire que mon absence l'avait affecté me donna envie de pleurer, mais je ne sais pas si c'était des larmes de joie ou de tristesse. J'étais tellement heureux que je compte assez pour lui pour que mon absence l'affecte, mais en même temps, j'étais tellement triste d'apprendre qu'il avait fallut pour que me m'en aille pour qu'il réalise qu'il tienne à moi. Il mettait son arrivé dans ce monde comme étant le problème à comprendre le comporte humain. Je n'osais rien dire. Je trouvais cette raison stupide et qu'elle ne justifiait pas son comportement à lui. Je n'avais jamais été un humain jusqu'à l'été passé et pourtant je connaissais déjà les possibilités d'attirance. Il y avait les hétéro, les hommes comme moi qui aimaient les hommes, les lesbiennes qui étaient comme moi, mais c'était l'autre sexe, le sexe inférieur au mien, puis il y avait les mixte, ceux qui aime les deux sexes. Comme moi avec Mally. Mais … Mais ça ne compte pas. J'avais cru toute ma vie qu'elle était un mâle, c'est très perturbant pour un gay!

Justement, parlant de Mallymkun, Timon venait tout juste de spécifier son nom. Il disait que m'avoir vu  à la fête de Noël dans la douche avec elle l'avait blessé. Mon cœur se serra en entendant cela. Je n'aurais jamais cru que... Est-ce que c'était de la jalousie? Je portai mon regard vers le sien qui était sombre à cause du manque de lumière dans l'attraction. Je ne disais pas un mot et je me contentai de l'écouter tout en me répétant à plusieurs reprises dans ma tête que je voulais qu'il m'embrasse. Je voulais qu'il me touche, qu'il me caresse, que je sente le contact de ses lèvres sur ma peau tiède. Je ne pouvais m'empêcher de prier pour qu'il avance sa tête de la mienne. J'avais envie de lui dire : « Taie-toi idiot et embrasses moi! », mais jamais ces mots sortirent de ma bouche. J'avais peur de le faire fuir comme je l'avais déjà fait auparavant. Il était en train de me dire qu'il tenait à moi, ce n'était pas le temps de tout briser par une connerie. Il était enfin là, à côté de moi et il n'avait plus le dédain de moi, il n'avait pas peur de moi et de mes crises, c'était parfait. Je préférais rester son ami que plus rien du tout quand j'y pensais. J'étais un vrai paradoxe sur deux jambes. Je ne me comprenais pas, ça devait être à cause des médicaments que je prenais, ça déréglais tout mon jugement.

Alors que j'avais finis par accepté d'être simplement amis avec lui, il avait dit qu'il aurait bien aimé être à la place de mon amie, mais ajouta rapidement qu'il n'était pas gay. Eeeuh? Quelque chose clochait dans sa réflexion, mais je n'eus pas la chance de lui faire remarquer, car il me prit le visage délicatement et il m'embrassa. Je sentis mon corps trembler, dans parler de mes mains qui semblaient aussi lourdes que du béton tellement j'avais du mal à les lever pour les glisser dans la chevelure blonde de mon ex-colocataire... Ami? Petit-copain? Ce n'était pas évident de comprendre ce qui avait pu le pousser à faire ce geste et ce qu'il signifiait vraiment pour lui. Il se disait hétéro, mais pourquoi m'embrasser alors? Je ne lui demandai pas tout de suite, je préférai étirer le plus longtemps possible le baiser puis je me reculai finalement la tête lorsque j'entendis un rire machiavélique sortir de nul part. En fait, je m'étais reculé bien malgré moi, car rire me fit sursauter.

« Timon, je suis quoi pour toi? Je veux dire... On est qu'amis ouuu..? » Je me mis alors à jouer nerveusement avec mes ongles puis je recommençai à reparler sans détacher mon regard d'eux. « Je crois que je sais ce que tu as voulus me dire plus tôt et je n'ai pas d'autres choix que te dire que … Que moi aussi. Dès la première fois que je t'ai vu je me suis dis que jamais je ne pourrais vivre sans toi... Que sans toi je mourrais... »

Je tâtonnai dans le noir pour trouver la main du blond, mais je trouvai que ses cuises que mes doigts durent escalader pour finalement trouver l'une de ses mains que j'enlaçai.

« Tim, je t'aime aussi. »

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Ven 4 Avr 2014 - 23:20

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ



Le cœur de Timon s’emballa lorsque Laurence répondit à son baiser. Que de soulagement et de joie à ne pas être rejeté. Un frisson parcouru son corps alors que les mains du brun vinrent se glisser dans les cheveux du blond. Pas un frisson de peur, ou de quelque chose de négatif, non il ressentait de l’excitation, du désir… Ce qu’il n’avait ressentit que pour autre chose que de la nourriture! Il ne voulait pas que Laurence arrête de le toucher, que leurs lèvres se séparent… Il avait mit trop de temps à comprendre qu’il ne devait pas écouter sa tête, mais son cœur. Ils avaient perdu tellement de temps à cause de cela… Ils s’étaient fait du mal! Bon Surtout le suricate qui avait fait du mal à l’autre et ça lui était revenu au visage au final. Il s’en voulait d’avoir été si stupide et de ne pas avoir voulu voir et entende l’évidence… Tout ça parce que ça ne lui avait pas semblé naturel et qu’il s’était convaincu qu’il n’y avait rien de spécial entre eux…

Il fut déçu lorsque le contact se rompit, il voulait plus que ça, mais malheureusement, le flamant avait sursauté en même temps que le suricate et ils s’étaient séparés… Le blond avait eut envie de sauter sur le brun, mais ce dernier parla, semblant tout d’abord ne pas comprendre ce que Timon lui avait pourtant expliqué avec sa langue… Les amis ne s’embrassent pas comme ça, enfin, ils ne sont pas supposé, alors ça lui avait semblé clair pourtant! Bon en fait, au final son ami avait compris qu’il y avait plus, car il lui fit aussi une déclaration d’amour tout en lui attrapant la main.

Les mots flottèrent délicieusement entre eux alors que Timon serrait la main de Laurence dans la sienne. Tenir la main, c’était bien, mais il avait bien aimé lorsque l’autre homme lui avait touché la cuisse… En fait, le blond aimait tout les contacts qu’il pouvait avoir avec son ancien colocataire. Il approcha un peu son visage, murmurant avec une pointe d’hésitation dans la voix :

- Oui, je t’aime. Je suis juste désolé que ça ait pris autant de temps avant que j’arrive à le dire… Je suis un idiot.

Il déposa un baiser sur les lèvres de l’autre homme, mais encore une fois il se laissa emporter à l’embrasser fougueusement, passant une main dans ses cheveux soyeux. Ce n’était certes pas très bien vu d’agir ainsi en publique, mais ils étaient caché par l’obscurité… mais pas très longtemps, puisque ce fut la fin de l’attraction et ils durent se séparer afin de sortir… Et bien, ça avait été bien plus amusant que ce qu’il avait cru… Bien qu’en fait, le tunnel de l’amour aurait été un meilleur décor à leurs déclarations… Sauf que ni un, ni l’autre ne devait s’être douté que ce serait à ce moment que Timon déciderait d’ouvrir son cœur! Surtout après avoir gardé le silence aussi longtemps à propos de ses sentiments… Il avait en quelque sorte attendu une perche et l’avait saisi.

Il traina Laurence à l’extérieur de la maison hanté, ce demandant ce qu’ils pouvaient faire maintenant… son estomac grogna, question de faire savoir qu’il existait toujours et que le remplir serait une activité quelque peu… vitale. Le blond se dirigea donc vers un stand pas trop loin :

- j’ai faim, pas toi? Des Hot-dogs, ça t’irait? Je t’invite.

Il demanda des saucisses végétariennes pour ses hot-dogs, parce qu’il avait toujours peur qu’il y ait du porc… et l’idée de manger Pumba ou de sa famille n’était pas acceptable. Il n’avait rien contre ceux qui en mangeait, mais lui avait fait le choix de ne pas s’en nourrir. Il n’était pas végétarien pour autant, il n’avait rien contre le bœuf ou le poulet… par contre il n’aurait pas mangé de volaille devant Laurence, ce souvenant du fusible qu’il avait peté une fois…

Il paya et s’installa à une table après avoir mit quelques condiments et prit une boisson gazeuse. Ce n’était certes pas un repas santé, mais aujourd’hui, il faisait une exception! Une fois en train de manger, face à Laurence, il demanda, un peu gêné :

- Maintenant? On fait quoi? Je veux dire une fois que nous auront mangé, on continue de visité? T’as envie d’une autre attraction, parce que tu es visiblement meilleur que moi pour choisir.

Il aurait pu aussi demander ce qu’ils allaient faire de leur vie… mais il avait trop peur du retour à la réalité… Et si tout ça n’était qu’un rêve? Ou un autre sort et qu’une fois à l’extérieur du parc, Laurence ne voudrait plus lui parler? Mais si c’était bien réel, que faisaient-ils? Le flamant avait une vie à Paris maintenant! Voudrait-il revenir vivre avec le suricate?






codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Sam 5 Avr 2014 - 2:48

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



L'entendre me dire les mots « Je t'aime » me fis frisonner et même légèrement gémir tellement que ces mots étaient agréables à mes oreilles. Je les avait attendu depuis près d'un an désormais et voilà qu'il venait finalement de m'avouer ce qu'il ressentait pour moi. Cette St-.Valentin allait être la plus belle journée de ma vie, il n'y avait aucun doute. Même si le blond avait dit ces paroles d'un ton hésitant, car je me disais que ce devait être difficile pour lui d'avoir son homosexualité, surtout que plus tôt il m'avait qu'il n'était pas gay... Je ne m’inquiétais pas simplement parce que ces mots me satisfaisais et que son baiser avait sellé ce qu'il avançait. Un baiser qui me surpris puisqu'il était sauvage, remplit de salive et de bruit de succion que nos lèvres humides produisaient lorsqu'elles étaient séparées l'une de l'autre. Plus que le baiser durait et plus je sentais quelque chose naître en moi et mes mains se mirent à danser sur le corps de Timon jusqu'à ce qu'elles arrivent à son jean. Je m'arrêtai bien malgré moi, car l'attraction était terminée et nous étions finalement à la lumière du jour.

J'eus du mal à me lever, mais Tim me tira rapidement en dehors de la maison hanté, sans doute parce qu'il n'aimait pas particulièrement cet endroit même si elle ne s'était avérée si effrayante puisque nous nous étions pratiquement embrassé tout le long. Il me demanda j'avais faim. Je hochai la tête d'un signe affirmatif puis il me demanda si des hot-dogs m'irait.

« Ah oui des hot-dog! J'adore les saucisses! »

J'aurais bien aimé lui dire que j'aurais cent fois plus aimé ses lèvres que les hot-dog, mais je préférai ne rien dire et de le suivre jusqu'au stand à hot-dogs. Lorsqu'il commanda un hot-dog végétarien, je fronçai les sourcils, trouvant cela très bizarre puisqu'il mangeait habituellement toujours de la viande dans mes souvenirs. Du bœuf et du poulet... Mais pourquoi pas de hot-dogs normaux..? Il y avait quoi dans les saucisses..? Du porc... Pourquoi il voulait pas manger de porc? Quand j'y pensais quelques secondes, je réalisai jamais il n'avait mangé quoique ce soit contenant du porc, il faudrait que je lui demande.

J'allais lui demander lorsque nous nous assîmes à une table avec nos hot-dogs et nos boissons gazeuses, mais je n'eus pas la chance, car ce fut lui le premier à prendre la parole pour me demander ce qu'on allait faire. J'ouvris la bouche en lui demandant de quoi il parlait puisque j'avais un doute s'il parlait de nous particulièrement ou juste d'un activité futur. Il répondit avant même que j'aille à lui demander.

« Merci de trouver que j'ai de bonnes idées... Mas pour l'instant je n'ai pas vraiment d'idée... Attends. »  Je fouillai alors dans ma grosse sacoche et je trouvai finalement la carte du site que j'avais pris en entrant. « Puisqu'il fait chaud, on pourrait peut-être faire le Splash Mountain..? T'en dis quoi? »  

Je lui fis un petit sourire timide et je me levai légèrement pour embrasser rapidement Timon. Mon estomac se retourna et mes mains devinrent moites. Jamais auparavant je ne m'étais sentis aussi stressé en sa compagnie. Je ne savais pas vraiment pourquoi, mais j'avais peur chaque fois que je faisais un geste qu'il me rejette comme s'il finirait pas réaliser qu'il ne m'aimait pas vraiment et je n'osais pas non plus lui donner un surnom affectueux comme je l'avais fais pour Jonathan, car j'avais l'impression que notre relation était encore quelque peu ambiguë.
codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Dim 6 Avr 2014 - 14:58

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ



Timon n’avait évidement pas relevé l’allusion à l’amour de Laurence pour les saucisses, car malgré les pulsions qu’il avait eut depuis la maison hanté, il n’était pas rendu au même degré de perversité que l’autre homme. C’était en fait quelque chose qu’il n’avait pas encore compris… Était-ce un instinct animal qui c’était réveillé après tant d’années à sommeiller? Mais cet instinct, il n’aurait pas du se réveiller pour une femelle, une jolie mangouste, et non un flamant rose? AH vraiment, le cœur était bien mystérieux! Il aurait bien voulu comprendre, mais il s’était assez cassé la tête comme ça depuis son arrivé dans ce monde et il avait déjà bien assez combattu ses sentiments… Et ça ne l’avait mené nulle part, sauf en dépression sur le divan d’Aladdin! Et dire que s’il avait été moins bouché, il aurait pu éviter cette période sombre de sa vie! Heureusement, ça n’avait que duré qu’un peu plus de trois mois environ… SI le destin ne les avait pas réunis ce matin là, qui sait combien de temps le suricate aurait erré dans la ville comme une âme en peine?

Il mangea un hot-dog alors que le brun regardait pour trouver une attraction intéressante. Le suricate ne savait pas trop quoi choisir et ne semblait plus tant trouver un intérêt à tout ça. Quoiqu’il devait essayer, car ça pouvait être amusant! Bon jusque là, les attractions en soit n’avaient pas été si formidable, c’était plutôt ce qu’eux avaient fait dans les attractions qui était bien! Bon, le Splash mountain? Ça semblait pas mal, pas trop mouvementé… Parce qu’il n’était pas certain qu’il aimerait les montagnes russes ou ce genre d’attraction un peu plus… agressive? Ça vire à l’envers sa monte et sa descend trop vite… Bon, si le flamant avait voulu, il aurait essayé, mais sinon, il ne proposait pas.

Une fois qu’ils eurent finit de manger, ils se dirigèrent donc vers l’attraction choisie… et y faire la queue. C’était long par contre de devoir attendre un derrière l’autre, ils avaient l’air d’imbéciles en fait! Il y avait vraiment trop de gens dans le parc… surement à cause de cette promotion de la St-Valentin… Bon il n’allait pas s’en plaindre puisque c’était grâce à cela que les deux hommes s’étaient réconciliés… et même plus. Pour combler le silence, le suricate questionna l’autre, d’une voix basse et gênée :

- Est-ce que tu pense revenir peut-être éventuellement t’installer avec moi? Où t dois avoir des responsabilités avec ton amie et la petite fille que vous avez adopté… Parce que moi, je dois rester à New-York, je ne peux pas abandonner Vitani, elle l’a déjà été trop dans notre ancienne vie…

Il se sentait responsable de la jeune lionne, comme il avait été responsable de Kiara. Il ne savait pas trop pourquoi, mais il voulait vraiment aider la jeune femme. Pas qu’il en avait pitié, non, parce qu’il savait qu’elle ne voudrait pas de pitié… mais entre ancien membre de la tribut, ils se devaient de se soutenir!

Ils purent finalement prendre place dans un billot de bois. Bon en fait ce n’était pas du vrai bois, mais une imitation. C’était plus un canot déguisé quand on y pensait… Il y avait de la musique, mais Timon n’en connaissait pas les paroles. Il faut dire qu’il n’avait jamais regardé les films Disney, pas même les siens… Il avait eut trop peur de ce qu’il y découvrirait… Et si on l’avait vu se décrotter le nez?

Leur embarcation commença a monter, accrochée à un rail. Timon regardait autour de lui, restant pétrifié en voyant la descente qui s’approchait… Oh non… ce n’était pas vrai? Lorsque le billot commença à descendre, le blond hurla tout d’abord de terreur, car tomber dans une chute, ce n’était pas très bon dans la nature, mais bien vite il trouva ça plutôt amusant! C’était une attraction, une imitation et c’était sécuritaire! Il leva les bras en s’amusant des éclaboussures. Il jeta un petit coup d’œil à Laurence, s’amusait-il aussi? Parce que c’était encore un bon choix d’activité… Ah vraiment, pourquoi n’avait-il pas plus écouté le brun par le passé? Bon il faut dire que ses idées n’avaient pas toujours été des plus brillantes… comme de vouloir adopter un ours lors de leur fin de semaine de camping…





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Dim 6 Avr 2014 - 19:09

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Encore une fois, Timon avait semblait accepté mon idée. Wouah, c'était vraiment bizarre en fait qu'il soit aussi gentil avec moi. Bon, s'il m'avait dit qu'il m'aimait c'était plutôt normal qu'il le soit, non? Quoique même avec Jonathan je n'avais jamais vraiment été choyé. Il avait toujours été dur avec moi et direct lorsqu'il me disait quelque chose ou devrais-je plutôt dire qu'il m'ordonnait quelque chose. Fais ça, Arrête de faire ça, ne dis pas ça, dis plutôt ça à la place, t'as l'air d'un con, prend tes médocs, touche-moi pas tu m'énerve et il m'agrippait le poignet brusquement ou alors il me tapait du revers de la main pour que j'arrête. En fait, avoir de la considération par quelqu'un du sexe masculin m'était quasiment inconnu. Je n'avais pas vraiment de souvenir la dernière fois que quelqu'un avait pu me dire que j'avais fait quelque chose de bien. Mallymkun sans doute. Mally était la seule avec qui je m'entendais vraiment bien, car elle comprenait ce que je vivais puisqu'elle était dans la même situation que moi: elle était folle. Moins que moi cependant, elle n'avait pas besoin de médicaments pour sembler normal.

Je terminai rapidement mon hot-dog puis je pressai le pas pour attraper la main de Timon pour pouvoir marcher près de lui, les doigts entre-lacés. Je ne savais pas vraiment s'il s'en sentait à l'aise, car c'était tout nouveau pour lui et il faut dire qu'il y avait beaucoup de gens dans ce parc, sans parler que la plupart des clients étaient en fait des enfants, mais moi, je ne trouvais en aucun cas ce geste d'affection déplacé. Timon était à moi maintenant, non? Il était à moi et moi j'étais à lui. C'était naturel que je veuille montrer mon amour pour lui! Il était tellement adorable avec ses grands yeux bleus clairs et ses cheveux dorés, sans parler qu'il était plus grand que moi et que, moi, j'adorais les hommes plus grands que moi, j'avais un protecteur s'il m'arriverait quelque chose! Timon m'avait déjà protégé auparavant même s'il doit pas s'en souvenir. Moi je m'en rappelle qu'il m'avait mit un toit sur la tête et qu'il m'avait fait arrêter la drogue. C’était mon sauveur! C'était bien la raison pour laquelle il devait être l'homme de ma vie!

Nous nous rendîmes donc jusqu'au Splash Moutain main dans la main et moi le sourire fendu jusqu'aux oreilles. J'étais vraiment très heureux de ce qu'il était en train de se passer, c'était comme dans un rêve, peut-être que c'en était un et que j'étais endormi contre la benne à ordure de la ruelle à New-York, mais si c'était le cas, j'espérais au plus profond de moi-même de ne jamais me réveiller, c'était tout simplement parfait comme moment. Nous nous retrouvâmes entre deux murs de hauts billots de bois où plusieurs personnes attendaient pour l'attraction. Je soupirai quelque peu en voyant que l'attente risquait d’être longue. C'était sans doute à cause de la promotion pour la St-Valentin. Qui aurait été assez fou pour ne pas en profiter? J'étais même persuadé qu'une partie de ces couples n'en était pas vraiment un. Comme Timon et moi au début de la journée quand j'y pensais. Alors que nous étions en train d'attendre patiemment notre tour, Timon souleva une question qui me fit chaud au cœur et qui dessina un sourire sur mon visage, mais il disparut avec la suite de sa phrase.

Je restai longuement silencieux, ne sachant pas quoi dire. Peut-être qu'au final notre relation était vouée à l'échec dès le départ..? Nous nous étions séparés et nous avions désormais une vie complètement différente avec des responsabilités que nous ne pouvions pas ignorer. J'avais presque envie de pleurer en me rendant compte que notre amour aurait durée qu'une heure. La vie était trop injuste! Je ne pouvais pas laisser passer ça!

« Écoutes Tim... Je crois que ça va être un peu compliqué pour Mary... Je ne veux pas la forcer à venir à New-York avec moi, surtout que je ne sais pas si tu voudras bien l'avoir avec  nous... Évidement ça ne serait pas toi qui s'en occuperait, c'est moi son père, pas toi. Ça peut paraître surprenant, mais je suis un très bon père. Il faudrait évidement que je demande la permission à Mallymkun et demandé l'avis à Mary si elle veut bien venir vivre avec moi à New-York, car je ne veux pas la forcer à quoique ce soit, je l'aime trop pour qu'elle me déteste, surtout à son âge. Sauf que si elle vient vivre avec nous, il faut absolument qu'on déménage, je ne veux pas qu'elle vive dans ton appartement miteux, pardon, et dans le quartier trop dangereux. Sans même parler que le Bronx pour un couple ga-... Comme nous c'est pas l'idéal. Comme je te l'ai dis plus tôt, il y a des appartements sans doute plus grands et plus neufs qui seront du même prix, sans même parler du fait que nous serons trois à payer pour le loyer et la nourriture donc si le prix est légèrement plus élevé ça ne nous affectera pas..! Et puis, je sais que je gagne sans doute plus que toi alors je serais prêt à payer davantage surtout que j'aurai Mary en charge. Je te promet que tu n'auras jamais à t'en occuper à moins que tu le proposes..! Est-ce que tu acceptes qu'elle vienne vivre avec nous si Mally me donne le feu vert? »

J'avais énormément parlé, mais je ne pouvais pas me résigner à laisser Mally seule avec Mary surtout qu'elle avait une vie à vivre elle aussi et je ne pouvais pas non plus abandonner mon couple avec Tim alors que je l'avais espéré pendant des mois! J'attendis sa réponse impatiemment puis ce fut finalement à notre tour de monter dans un énorme rondin en plastique assez large pour que deux personnes s'installent dans la même rangée. Je décidai de m'installer avec Timon dans la troisième rangée puis le rondin se mit à monter tranquillement en faisant à quelques reprises un toc métallique comme si les chaînes qui nous soutenaient allaient lâcher. Je n'étais pas vraiment sûr d'aimer ce bruit, mais je me perdis rapidement dans la chanson que j'entendais. Je me mis à fredonner l'air, pas parce que je la connaissait, mais plutôt parce qu'elle était entraînante et très répétitive. Lorsque la première descente arriva, je poussai un cri de surprise puisque je regardais plutôt ce qui m'entourait et non ce qui se trouvait devant moi, mais rapidement mon cri se transforma en rire et j'imitai Timon en levant les bras.

« C'est trop génial comme attraction! L'attente en valait la peine! »

Enfin, c'est ce que j'avais cru jusqu'à ce que je me rende compte que l’attraction ne durait qu'une dizaine de minutes. C'était en fait très décevant, mais au moins c'était très rafraîchissant, surtout que je commençais vraiment à avoir chaud dans ma chemise. J'aurais dû mettre autre chose, mais je n'avais pas réfléchis qu'il y avait une bonne trentaine de degrés de plus à Orlando qu'à New-York. Je tentai de retrousser les manches de ma chemise rose, mais je réalisai rapidement que l'eau avait fait en sorte que le tissu me colle à la peau. Je n'avais pas d'autre choix que de l'enlever et de me changer. Lorsque je réussis finalement, je  fouillai rapidement dans ma sacoche pour trouver un chandail ¾ mauve que Hayley avait finit par me faire acheter lorsque j'étais encore à Paris et que j'enfilai rapidement. C'était la première fois que je le mettais... Et c'était la première fois que je mettais autre chose que du rose... c'était bizarre. Je tordis rapidement ma chemise et la mit dans une poche à part dans ma sacoche pour ne pas mouiller le reste de mes trucs.

« C'est à toi de choisir maintenant..! » Finis-je par dire au blond en lui tendant le plan du site.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Mer 9 Avr 2014 - 20:16

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ



Finalement, l’attraction avait été vraiment amusante, ce n’était pas si mal au final ce parc! Jamais Timon n’aurait cru pouvoir s’amuser dans un endroit pareil! En voulant venir ici, il avait surtout souhaité retrouver son ami et qu’avec un peu de chance, ça ne serait pas trop nul comme voyage. Au final, ça dépassait toutes ses attentes! Il se sentait encore un peu bizarre, mais il se disait qu’il était temps après tout qu’il évolue après tout le temps qu’il avait passé à stagner depuis son arrivé dans ce monde. Pas qu’il n’avait pas du tout avancé, il avait tout de même des amis, un appart et un emploi, c’était au point de vu des sentiments qu’il était en quelque sorte handicapé. Il n’avait pas vraiment essayé de faire de rencontres, car il avait vécut toute sa vie en célibataire, avec son meilleur ami Pumba. Il avait aimé cette vie, mais maintenant, qu’il le veule ou non, tout avait changé et peut-être qu’il ne reverrait plus jamais le phacochère! C’était une triste réalité et il devait s’y faire… Maintenant, il avait Laurence, qui voulait lui offrir bien plus que de l’amitié, de l’amour! Un sentiment nouveau pour le blond, qui n’avait connu que l’amour maternel, bien qu’il avait vu les autres couples se former… seulement les amoureux avaient tendance à oublier le reste de monde… pas contre, là il était hors de question qu’il oublie Vitani, elle n’avait que lui dans ce monde!

Ils sortirent de leur faux billot pour marcher jusqu’à l’extérieur de l’attraction, ce qui donna quelques instants à Timon pour repenser au monologue que Laurence lui avait fait plus tôt, pendant qu’ils attendaient. En fait réponse était un grand mot, puisque la mangouste c’était contentée d’acquiescer et de répondre un « Ok » à quelques reprises. Il n’avait rien contre le fait de déménager, même que ça serait mieux aussi pour la jeune lionne qu’il hébergeait… Il n’aimait pas trop qu’elle aille se promener seule dans le quartier avec tout les gens louches... pas qu’elle ne pouvait pas se défendre, mais il y avait une limite… à dix contre un, il n’y avait personne qui avait vraiment une chance… Et puis c’était vrai que deux hommes ensembles… ce n’était sans doute pas très bien vu. Non vraiment pas en fait, du moins, pas où il vivait. Ensuite il n’avait rien contre le fait que la fille de Laurence vienne vivre avec eux, une fois qu’ils seraient ailleurs, ce n’était pas un endroit pour une gamine. Et puis, même si le flamant disait qu’il s’en occuperait, le suricate n’avait rien contre le fait de l’aider un peu, il avait bien élevé Simba, puis Kiara! Une enfant humaine, ça ne pouvait pas être pire qu’une lionne, non? Et puis, rien ne disait que l’amie de Laurence laisserait la petite s’installer à New-York!

Timon fut sortit de ses pensés lorsque le brun lui demanda de choisir une attraction… Il ne savait pas trop quoi faire en fait… Il regarda une construction non loin représentant une montagne, pourquoi pas ça? Les gens qui en revenaient semblaient plutôt joyeux! Il fit donc un signe vers cet attraction, s’en approchant il vit le nom :

- Je ne sais pas trop, on pourrait faire ça? Le Big Thunder Mountain Railroad?

En fait le suricate ne savait pas trop ce que c’était et ça expliquait pourquoi il avait choisi cette montagne russe représentant un train dans une montagne. Lorsqu’il réalisa ce que c’était, il se dit que ce n’était peut-être pas si effrayant que ça… après tout, il avait bien aimé le Splash Mountain, alors pourquoi pas cette attraction là aussi? Il essayait en quelque sorte de se convaincre de faire ce manège, puisqu’après tout, c’était lui qui l’avait proposé! Il n’avait pas beaucoup d’orgueil, mais parfois elle lui faisait savoir de faire une mangous… un homme de lui. Il faut dire qu’il avait eut l’air très pathétique dans la maison hanté, alors il voulait sans doute essayer d’avoir l’air moins peureux… essayer.

Après une attente pas trop longue cette fois, ils purent prendre place dans un des wagons. Au départ, le blond cru que c’était un peu comme le métro… jusqu’à ce qu’ils ait finit la première monté et que la descente commence… Il hurla à plein poumons… Cette fois il ne trouva pas ça particulièrement amusant… Il devint de plus en plus pâle jusqu’à ce qu’enfin le tour se termine. Tout au long de la descente, il ne remarqua presque rien des décors, essayant surtout de rester conscient et de ne surtout pas vomir! Heureusement, même une fois hors du wagon, il ne régurgita pas son repas, même si il n’allait pas trop bien… Il alla plutôt s’assoir sur un banc, se prenant la tête à deux mains, espérant qu’elle arrêterait de tourner :

- Plus jamais! Je ne remonte plus jamais là dedans!





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Ven 11 Avr 2014 - 20:34

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Alors que je demandais à Timon de choisir une attraction en lui tendant le plan du site, celui-ci préféra en choisir un au premier coup d’œil qui se trouvait à être le Big Thunder Mountain Railroad. Je fis un léger sursaut d'étonnement en entendant son choix puisque je n'aurais jamais imaginé Timon choisir un tel activité. Je l'avais bien vu ne pas véritablement aimer les descentes dans le Splash Moutain, pourquoi vouloir faire cette attraction? Bon, je ne savais pas vraiment ce que c'était cette attraction, mais il avait tout de même le nom Thunder qui veut dire tonnerre et tout le monde sait que le tonnerre ce n'est pas calme du tout... En plus, j'avais entendu des gens criés en provenance de cet attraction... Mais bon, je me faisais peut-être une fausse impression sur le manège ou même sur Timon. Il aimait peut-être ça les sensations fortes. Je finis tout de même pas hocher la tête et nous nous dirigeâmes vers l'attraction où la file d'attente n'était pas bien longue. Je sentais un certain stress chez Timon, mais je ne dis cependant rien, me disant que c'était tout à fait normal d'avoir hâte de faire une montagne russe! J'en gloussais moi-même un peu juste à l'idée de la vitesse et du vent qui allait fouetter nos visages.

Nous montâmes finalement dans un des wagons qui monta une longue côte. J'avais très hâte de descendre, car vous savez tous comme moi que tout ce qui monte doit bien redescendre un jour. Sauf que Timon ne semblait pas vraiment au courant, car il hurla à plein poumon quand la descente commença. Pou ma part, je hurlai aussi, mais contrairement à lui, je n'avais pas le visage crispé de peur. En fait, j'avais un sourire tellement large que j'en avait presque mal aux joues et je gardais mes bras dans les airs à chaque descente qu'il pouvait y avoir. Finalement le tour s'arrêta et les wagons s'arrêtèrent. Je sortis d'un bon et m'accrochai au bras du blond pour lui dire que j'avais envie de faire un autre tour, mais aucun sons ne sortit de ma bouche quand je vis la blancheur de son teint. Il en faisait presque peur! Il était si pâle qu'il en était presque vert. Il allait vomir? Mes traits enjoués se transformèrent rapidement en de l'inquiétude, je ne voulais pas qu'il soit malade! Je décidai de prendre mes distances avec lui, car certaines personnes n'aiment pas être touchée lorsqu'elles ont la nausée, moi le premier.  Il se dirigea vers un banc et je finis par m'asseoir à ses côtés après qu'il aille décrété que plus jamais il n'allait faire cette montagne russe.

« Oh.. » M'étais-je contenté de dire en m'installant à ses côtés. Ses couleurs revenaient tranquillement à la normale ce qui me soulageais beaucoup. Je n'aimais pas le voir dans cet état. Je finis par fouiller dans ma sacoche et en j'en sortis une bouteille d'eau que je tendis au blond pour l'aider à revenir dans un état normal. « J'aurais dû te dire que c'était des montagnes russes, je suis désolé, je me sens responsable... »

Lorsqu'il fut finalement apte à rester debout sans être étourdit et sans vouloir renvoyer ses repas, je lui pris la main et je l'entraînai avec moi jusqu'à une autre attraction qui devait se trouver dans une autre partie du parc puisque nous avions tout fait ce qu'il y avait dans Frontierland. Nous passâmes donc un grand arche fait en morceaux de bois attachés les uns avec les autres et où un panneau signalait que nous allions entrer dans Adventureland. J'avais bien hâte de voir ce que cet endroit contenait, j'adore les aventures! Mes pas nous amenèrent jusqu'au Pirates of the Caribbean. Des pirates! Oh! Ça risquait d'être amusant! J'avais attendu des histoires sur eux par Hayley et même si j'avais fait mine de trouver terrible ce qu'ils pouvaient faire, j'avais une admiration pour eux. Vivre que pour voler des trésors! Wow, c'était un mode de vie trop génial! C'était quand même dommage que je n'en sois pas un...

Nous y entrâmes puis nous longeâmes de longs corridors fait en grosses pierres blanches et où des filets, des barils et des canons étaient entreposés. Il y avait des meurtrières, des petits escaliers qui menaient je ne sais pas où ainsi que des fenêtres avec de gros barreaux en métal. J'avais l'impression que nous nous retrouvions dans un repère de pirates et j'étais trop génial comme sensation, mais je réalisai plutôt que nous étions dans le camps inverse quand je vis un garde habiller en rouge et en blanc avec un vieux fusil avec une baïonnette au bout. Je fus légèrement déçu, mais je continuai quand même à sourire en marchant dans le long labyrinthe jusqu'à ce que nous arrivâmes face à des wagons. J'hésitai quelques secondes en voyant les wagons, mais à voir la file d'attente inexistante, je me dis que l'attraction devait être calme puisqu'elle n'attirait personne. Enfin... Personne... Il y avait bien deux autres personnes, mais ils avaient environ le même âge que Tim et moi. Nous y montâmes et pour les wagons partirent presque immédiatement.  

Tout était noir. Il faisait tellement noir que je n'étais même pas capable de voir les wagons qui se trouvaient en face de nous. Cependant, parfois quelques lumières clignotaient et nous pouvions même voir des squelettes accrochés et je dois l'avouer, l’atmosphère ressemblait beaucoup à celle du manoir hanté. Tout se passa bien malgré tout et il n'y eut qu'une petite descente. L'attraction finit puis nous sortîmes pour voir à la sortie un suricate géant se promener avec des enfants autour.

« Oh Timon! On dirait toi! » Hurlais-je en pointant la mascotte du doigt.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Lun 14 Avr 2014 - 21:31

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ



Après quelques minutes, Timon finit par retrouver des couleurs. Il se sentait un peu mieux, mais il restait encore du chemin à faire avant qu’il ne retrouve es pleines capacités. Quelle idée stupide il avait eut! Il était décidément plus que nul pour choisir des attractions… En fait, il faut dire qu’il n’était pas doué pour prendre des décisions en général quand on y pensait… Il essayait pourtant, mais qu’il écoute sa tête ou son cœur, il était rarement satisfait du résultat. Bon, il lui arrivait tout de même de faire de bons choix, comme de venir visiter ce parc avec Laurence! Il se sentait libéré depuis qu’ils avaient enfin parlé, ce qui lui faisait un grand bien, puisqu’il s’était sentit enfermé ces derniers mois…

Il prit la bouteille d’eau que son amoureux lui tendait, en prenant une grande gorgé. Ça allait mieux, il était sur la bonne voie… et puis son repas ne voulait pas ressortir, ce qui était plutôt bon signe! Il fit un sourire absent à son amoureux :

- C’est pas ta faute… J’aurais du mieux me renseigner… Mais je pensais pas que ça me ferait cet effet… Mais tu vois quand je te disais que t’étais plus doué pour choisir les attractions…

Lorsque le pauvre suricate se sentis assez bien pour marcher, il suivit le brun qui l’entraina dans un autre coin du parc. Un endroit pour les aventuriers! Bon en fait ils se rendirent jusqu’à un endroit parlant de pirates. Contrairement à l’autre homme, le blond n’avait pas de grande fascination pour les contrebandiers des mers, pour lui, ils n’étaient que des voleurs particulièrement violents. Ils volaient, pillaient, tuaient, torturaient… C’était presque des hyènes des mers en fait! Il ne pouvait nier qu’il y avait de bonnes histoires à leur sujet, mais il n’était pas attiré par les voleurs… ça lui rappelait les oiseaux qui lui volaient ses insectes juste sous son museau!

Ils longèrent des murs de pierres blanches ornées de filet et d’autre décorations. Les constructeurs s’étaient sans doute donné beaucoup de mal, mais pour Timon, ce n’était pas si intéressant que ça. Il faisait mine d’apprécier, mais ça lui fit ni chaud ni froid de croiser un garde plutôt qu’un pirate… bon peut-être qu’il aurait eut peur d’un pirate, enfin s’il ne savait pas que c’était des gens costumé. Quand on sait que ce n’est pas pour vrai, ça a moins d’effet!

Timon se crispa lorsqu’ils arrivèrent à des wagons. Et si c’était aussi épeurant que l’attraction précédente? Oh non, il ne voulait pas revivre ça! Mais si c’était désert, ce n’était certainement pas si excitant en fait… Et c’était vraiment ça. Ce n’était pas pire que la maison hanté, limite, c’était ennuyant. Bon pas tant que ça, la mangouste fit bien le saut à quelques reprises à cause de bruits ou de pirates, mais il comprenait bien pourquoi il n’y avait personne… Il fut bien content que ça prenne fin pour pouvoir sortir à la lumière du jour. Bon, en fait il ne faisait pas si clair, le soleil avait commencé à se coucher. Par contre, une fois à l’extérieur, il eut presque envie de rentrer immédiatement. Il dévisagea la mascotte représentant un suricate à l’air légèrement ahuri… avait-il l’air aussi stupide? Il préférait ne pas savoir… La bouche pâteuse, il répondit à l’autre :

- C’est parce que c’est moi… les humains me voient comme ça… Je n’ai toujours pas compris, mais il semble qu’ils connaissent mon histoire…


Timon décida de s’éloigner de son représentant… Il ne savait pas comment réagir à ça… Depuis qu’un jeune garçon lui avait parlé de Disney, jamais Timon n’avait vraiment fait de recherches, ayant trop peur des réponses… cependant, il savait que beaucoup de gens avait eut le même problème que lui et s’était réveillé dans ce monde alors qu’ils n’avaient rien demandé…

- Je ne comprends pas… toutes ses histoires, comment savent-ils? Est-ce qu’on a été espionné, ou nous ne sommes que le fruit d’une imagination qui prend vie? Je ne devrais pas me casser la tête avec ça… T’avais envie de d’autre chose? Parce que je crois que je suis épuisé… Et puis cette mascotte me fait peur.

Mais c’est quand plus le suricate géant semblait les suivre… Timon accéléra donc le pas pour le semer et ainsi passer à autre chose.





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
Laurence
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 930
POINTS : 5
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Mer 16 Avr 2014 - 14:41

Un nouveau départ
Laurence Legay & Timon S. Merkat



Oh parce que c'était lui... Quand j'y pensais, ça me semblait logique, hellooo Laurence, ont est dans un parc Disney! C'est ton univers et celui de Timon! Évidement que si tu vois une mascotte suricate c'est parce que c'est clairement Timon! Je me sentais vraiment con sur le coup, après qu'il m'aille répondu. J'avais envie de me cacher et de rester dans ce trou pour le restant de ma vie, tout simplement! Je restai figé sur place par ma propre imbécillité puis je finis par rejoindre mon amoureux qui était partit en fuite en me disant qu'il ne savait pas comment les gens connaissaient son histoire. Il ne savait pas..? Personne ne lui avait raconté? Ce sujet avait toujours été tabou et jamais Timon et moi avions ouvertement discuter de nos origines et même que parfois, j'arrivais à croire que Timon n'était qu'un New-Yorkais normal.

C'était bête de penser cela surtout qu'il ne devait pas y avoir moins bien intégrer dans la société que lui. Tout ceux que j'avais pu connaître avaient un boulot, des amis, des loisirs, des histoires de cœur et il avait bien cette stupide rouquine qui m'avait fait sous-entendre qu'elle venait elle aussi de ce monde et qui était enceinte la dernière fois que je l'avais vu. Il y avait que Timon qui ne semblait pas bien dans ce monde, comme s'il ne voulait pas s'installer confortablement parce qu'il savait qu'il retournerait dans son monde à lui. C'était triste. Triste parce que cela voulait dire qu'il préférait être sans moi, sans quelqu'un qui l'aimait comme un dingue (et la comparaison est vraiment très juste si vous voyez ce que je veux dire) et qui ferait tout pour le voir sourire...! Tout... Peut-être que pour le faire sourire il valait mieux que je le laisse partir s'il le désir... J'en savais trop rien... Je me sentais perdu.

Je finis par le rejoindre en faisant un petit jogging, puis je replaçai ma sacoche sur mon épaule puisqu'elle était entrain de tomber puis je hochai la tête lorsque Timon me demanda si j'avais envie de faire quelque chose d'autre. Il commençait à faire noir et à faire froid, peut-être valait-il mieux pour nous de se louer une chambre d'hôtel puis de retourner dans la grosse pomme le lendemain après bien mangé au petit-déjeuné.

« Timon... » Je lui pris la main pour l'empêcher de marcher puis je plongeai mon regard dans le sien. J'avais envie de lui répondre : «  Tu ne sais rien à propos de nous..? De notre arrivée ici..? J'avais cru que tu le savais puisque cela fait plus longtemps que moi que tu es ici, mais, nous sommes de personnes fictives.... Nous venons de dessins animés et ce monde, Disney, c'est le notre. Je ne suis pas persuadé de comprendre la carte géographique des contes, ni même du temps qui peut séparer un conte d'un autre, mais voilà... Certains d'entre nous sont tellement peut présent dans le film, qu'ils n'ont aucun nom, mais ils en ont un pourtant... Moi le premier. Mon nom m'avais toujours semblé un évidence jusqu'à ce que je regarde Alice aux pays des merveilles, tu vois... Écoutes, je t'aime énormément, je te décrocherai la lune si tu me le demandais, je serais prêt à me sacrifier pour toi, mon amour inconditionnel pour toi va me rendre malade et je m'excuse pour ma folie, je sais que je te dégoutte, mais ce n'est pas de ma faute! C'est mes concepteurs qui ont fait de moi un fou! Ça ne m'avais jamais dérangé auparavant..! Jusqu'à ce que je te rencontre! Si je pouvais, je serais un autre homme pour que tu m'aimes..! Je serais un tout autre homme pour que nous nous aimions pas... pour ne pas souffrir...» Je me contentai cependant  que d'approuver sa fatigue « Si tu veux ont peut se louer une chambre à l'hôtel pour la nuit et on retournera à New-York demain? »

Je lui fis un petit sourire en coin puis j'hésitai quelques secondes avant de lui déposer un baiser sur la joue. Je me dirigeai alors vers la sortie du site sans véritablement attendre l'accord de Timon, car de toute façon j'étais moi aussi crevé de ma journée et que je savais qu'une nuit me ferais énormément du bien puisque je ne me sentais pas terriblement bien moralement soudainement. Timon ne m'avait pourtant rien dit. Il ne m'avait jamais dit qu'il souhaitait revenir dans son monde et de m'effacer de sa vie, mais j'avais l'impression que c'était le cas... Mais je tentais de fermer les yeux sur cette intuition.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  Jeu 17 Avr 2014 - 4:32

[EVENT St-Valentin] Un nouveau départ



Peut-être que ça aurait été le moment pour discuter de leurs origines, mais Timon n’avait pas très envie d’en parler, il faut dire que ça faisait plus d’un an qu’il savait, mais qu’il niait avoir été inventé par quelqu’un un jour. Il préférait de loin croire qu’il avait été espionné! Bon, pour lui le mieux était de ne carrément pas y penser, car sinon il trouvait le sujet bien trop déprimant. Comme l’autre n’en parla pas le suricate n’approfondit pas plus le sujet… Oh si Laurence en aurait parlé et avait posé des questions, il aurait répondu sans problème, seulement il n’arrivait pas à trouver les mots pour commencer une conversation à ce propos… depuis qu’il était dans ce monde, ne pas trouver les termes reflétant ce qu’il pensait ou ressentait était malheureusement courant.

Lorsque son amoureux le rattrapa, il sembla hésiter, comme s’il avait quelque chose qui le tracassait, mais il se contenta de proposer de louer une chambre… Pourquoi le blond avait-il l’impression qu’il y avait tellement plus à dire? Parce qu’en temps normal, c’était le cas? Le brun aimait bien parler, il le faisait tout le temps, même si parfois ça n’avait pas vraiment de sens. Avoir cet impression que tout n’était pas dit était même à la limite légèrement angoissant… Surtout en ce début de relation!

Timon savait qu’il n’était pas toujours amusant, pour ne pas dire qu’il était un rabat-joie! En fait si, disons-le, le suricate est parfois même ennuyant avec son air grognon… Et si le flamant rose en avait marre? Il fallait donc que le blond fasse de son mieux pour que ça fonctionne entre eux, mais il ne savait pas trop comment… en faisant comme des amis juste très proches? Il n’avait jamais eut de relation amoureuse, alors il ne savait pas quoi faire… et Laurence aurait été une femelle, ça aurait été de soit : Après un moment, ils auraient pu avoir des enfants, se reproduire… mais là? Oh ils pouvaient certes fonder une famille, mais deux hommes, ça ne ferait pas des enfants très forts… du moins, pas ensemble! En fait, le suricate ne savait pas ce qui se passait dans le lit d’un couple comme le leur. Est-ce que ça se limitait à se bécoter et à dormir enlacé? Parce que si c’était ça, c’était bien! Oui, il était assez naïf et innocent pour vraiment croire cela, bien qu’il y avait en lui un petit doute que ça ne pouvait pas être tout…

Il était si épuisé, qu’il accepta la proposition du brun, oui, louer une chambre était une bonne idée. Rien ne pressait, Vitani ne mourrait pas de passer une nuit toute seule! Et puis après avoir mangé le lendemain, ils retourneraient à New-York et à ce moment, Timon présenterait son petit copain à la lionne. Il ne pouvait s’empêcher de se demander comment elle réagirait.

Ils quittèrent enfin le parc pour trouver un hôtel, ce qui ne fut pas difficile… L’avantage d’une zone touristique! Par chance il y avait des chambres disponibles, et ils purent monter se coucher. Une fois dans le lit, Timon se blottit contre Laurence. Avant de s’endormir, il ne pu s’empêcher de penser que c’était un peu comme quand il dormait avec Pumba ou SImba! Il sourit légèrement avant de partir pour le pays des songes…





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: [ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon  
Revenir en haut Aller en bas
 

[ÉVENT ST-VALENTIN] Un nouveau départ - PV Timon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-