Partagez | 
 

 Coup de théâtre qui a du chien ▬ Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« C'est Leviosa et pas Leviosaaa »
Clem
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Belle et Le Clochard
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
COTE COEUR : Coeur brisé
OCCUPATION : Barmaid à l'hôtel Le Nouveau Monde
HUMEUR : Joueuse
MON ARRIVÉE : 06/03/2014
MON VOYAGE : 571
POINTS : 84
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Coup de théâtre qui a du chien ▬ Ange  Dim 9 Mar 2014 - 18:35

Coup de théâtre qui a du chien

Clémence s'endormit encore attristée de la disparition de son père, survenue quelques semaines plus tôt. Cette disparition lui avait fait rappeler celle d'Ange, la dernière venue dans leur famille. Cette dernière lui manquait. Voilà environ un an qu'elle avait disparu. Cette chienne au pelage d'or avait pris une place importante dans la vie de la jeune chienne au collier bleu, puisqu'elle était devenue plus qu'une amie, une sœur. Elle faisait partie de sa famille, surtout qu'elle entretenait une relation plus qu'amicale avec son frère Scamp. Sa disparition avait provoqué une grande blessure dans le cœur du cocker spaniel anglais et cette blessure s'était aggravée avec la disparition de son père. Clémence avait ainsi le moral au plus bas en s'endormant.

Une lumière vint la réveiller, ainsi que des bruits de pas. Clémence ouvrit doucement un œil puis le referma pour le rouvrir immédiatement ! Qu'est-ce que c'était que cet endroit ! Clémence ne se rappelait pas s'être endormie dans un endroit pareil. D'abord qu'est-ce que c'était que cet endroit ! Et que faisait-elle couchée dans un amas de vêtement. Elle s'était pourtant endormie chez les Brown, lovée contre ses deux sœurs dans leur panier, elle s'en souvenait ! Que faisait-elle là ! Les pas se rapprochèrent. Ils étaient lourds et ils faisaient craquer le plancher, c'était des pas d'humains d'un homme. Clémence avait le cœur qui battait à tout allure. Et si elle aussi s'était fait enlever ? Elle s'enfonça davantage dans les vêtements, espérant que l'inconnu de la verrait pas. Et s'il venait pour elle ? Et s'il savait qu'elle était là, puisque c'était lui qui était responsable de sa présence ici ? Etait-elle en fourrière ? Et si oui, venait-on pour se débarrasser d'elle, la vendre ? Clémence imaginait tout un tas de scénario tous plus horrible les uns que les autres pour une jeune chienne de bonne famille. C'est alors que son regard ambré croisa celui de l'inconnu. L'homme parut d'abord surpris, puis il commença à lui aboyer dessus, visiblement mécontent de sa présence.

« Déguerpissez de ce théâtre, espèce de vermine de malheur ! »


Vermine ? Mais de qui il parlait ? Clémence était loin d'être une vermine. Elle ne comprenait pas, la situation lui échappait. Et d'abord c'était quoi un théâtre ? Enfin, elle ne comptait pas rester-là pour le découvrir. Elle n'avait qu'une envie, prendre ses pattes à son coup. Mais d'ailleurs, où étaient-elles passées ? Ses magnifiques pattes ambrées ? En essayant de se mettre debout pour fuir, Clémence tomba à la renverse dévoilant alors un corps humain d'une jeune femme nue. Seul un collier bleu orné une plaque dorée la vêtait.


« Et en plus, elle est nue ! Ah ces artistes, peuvent pas s'occuper convenablement de leur compagnie d'un soir ! T'étais à la représentation hier, je parie. Et un des comédiens t'a dragué et vous avez passé la nuit ensemble, c'est ça ? Alors ouste, c'est pas un bordel ici ! Prends tes affaires et dehors ! »


Mais de quoi il parlait ? Clémence avait des grands complètement ouverts d'apurement et d'incompréhension. Elle ne comprenait plus rien. L'adrénaline monta et poussée à son maximum, entraîna ses jambes, qui emmenèrent Clémence plus loin. Elle quitta les coulisses pour se retrouver sur une scène. Elle trébucha, s'emmêla les pieds et atterrit dans un décor. Elle voulut alors se lever, mais elle retomba immédiatement au sol. Qu'est-ce que c'était que ce corps ! Qu'était-elle devenue ! L'homme la prit alors violemment en la sortant du décor. Clémence lui sauta alors dessus et lui mordit le bras. L'homme hurla de douleur, mais pas autant qu'elle l'aurait voulu. Mais c'était quoi cette mâchoire qu'elle avait ! Où étaient passés ses crocs, ses magnifiques canines blanches aiguisées ?

Clémence essaya de se mettre debout et de repartir, mais l'homme l'empoigna par le bras et la traîna jusque dehors.


« Lâchez-moi !

-T'inquiètes, ma jolie, c'est prévu ! »


Il la comprenait ? Un humain l'avait compris. Elle n'était plus une chienne et un humain la comprenait. Etait-elle devenue une humaine ? Clémence n'eut pas le temps de s'en formaliser. Il lui balança alors une robe, pensant que c'était la sienne, vu qu'elle avait traîné sur la scène, près du décor.

« Tiens ! Et que je te revois plus ou la prochaine fois, j'appelle la police ! »


Clémence tomba alors contre le mur, à côté des poubelles. Un morceau de tissu bleu tomba sur son corps dénudé et endolori. L'ancienne chienne s'observa et réalisa qu'elle était belle et bien devenue une humaine. Elle sentit alors des larmes lui coulaient le long des joues. Où était-elle ? Où était sa famille ? Et pourquoi était-elle une humaine ?
codage par Junnie sur apple-spring

_________________
Young & Relentless
We could be any place, any time, in any moment It's a race to the line Break away from the life that they sold ya Pack a bag, say goodbye All we know is go, go, go ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
I've got the power
Kiara
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Maëva
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion 2 - L'honneur de la tribu
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans
COTE COEUR : Amoureuse ♥
OCCUPATION : Assistante Vétérianire
HUMEUR : Très Bonne ! :D
MON ARRIVÉE : 09/04/2013
MON VOYAGE : 266
POINTS : 0
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Coup de théâtre qui a du chien ▬ Ange  Lun 10 Mar 2014 - 21:08

Coup de théâtre qui a du chien
Lucy C.Brown & Ange A.Kinley



Ange désespérait... Hanity, la meilleure amie d'Hayley avait quitté l'appartement depuis deux semaines et depuis la jeune fille s'ennuyait. Bien que les deux sirènes ensemble soient vraiment infernales, elles avaient égayées l'appartement quelques temps. Elles avaient mis un peu de piment dans la vie de routine que la jeune chienne qui à présent s'ennuyait.. Elle tournait en rond dans l'appartement durant des journées entières. Elle ne sortait que pour faire les courses en achetant le strict nécessaire où pour aller travailler. Mais même cela ne lui plaisait plus. Bien que sa collègue avec qui elle avait tissés des liens assez forts, était revenue son travail lui semblait être une véritable corvée.. Elle n'y allait pourtant que trois jours par semaine mais c'était toujours en trainant les pieds.

La grande raison de cette soudaine dépression était que son ancienne vie lui manquait. Plus que tout elle voulait reprendre son ancienne forme et retourner vivre chez les Brown avec Scamp. Scamp... Son joli museau lui manquait terriblement.. Elle était jeune et beaucoup de personnes trouvaient cela bizarre qu'à son âge elle puisse tomber amoureuse. Ange parler de lui comme si l'était l'amour de sa vie et cela faisait souvent rire ses collègues. Car oui elle leur avait parlé de Scamp. Elle n'avait pas utilisé ce nom pour le présenter mais celui d'Antoine. Aller savoir pourquoi ce nom et pas un autre.. Antoine.. Cela sonnait bien. Elle avait choisi un nom de substitution pour présenter son petit ami car Scamp n'était pas un nom courant.. Tout comme Ange. Ici les gens trouvaient cela étrange. L'ancienne petite chienne avait donc décidé de se faire appeler Angélique. Cela ressemblait beaucoup à son véritable prénom et elle l'aimait bien.
Malheureusement, c'est encore avec une grosse déprime qu'Ange se leva pour aller travailler ce matin. Elle s'était habillée rapidement avec un pantalon noir, un haut blanc assez simple et un grand gilet très ample. Elle se passa un rapide coup de peigne dans ses long cheveux blonds, un coup de crayon et de mascara puis quitta son domicile sans même prendre le temps de déjeuner ou de dire bonjour à sa grande soeur d'adoption.

Elle décida de se rendre à pied à son lieu de travail qui était à une petite quinzaine de minutes. La jeune fille s'arrêta devant une petite animalerie justement celle où elle avait acheté Fluffy il y a quelques mois. Elle posa ses doigts contre la vitre et joua quelques minutes avec un petit chiot. Un petit cocker qui semblait très joueur. Elle salua de la main le vendeur avant de se tourner en entendant un homme crier dans une ruelle proche. Ange vit en effet un homme tenir une fille par le bras et la jeter dehors. En entendant crier le grand bonhomme que la prochaine fois il appellerait la police, la blonde c'était dit que cette fille était une délinquante. Elle avait certainement fait quelque chose de pas très sympa.. Elle décida de ne pas vraiment y prêter attention jusqu'à se rendre que la jeune fille était nue et qu'elle ne semblait pas en très bon état..
Discrètement, Ange traversa la rue pour se rapprochait. Avant de courir au secours de quelqu'un elle voulait s'assurer que cette personne en avait vraiment besoin. Il pouvait s'agir d'une nudiste après tout. Seulement la jeune fille se recroquevillait sur elle et elle semblait dans un sale état.. La jeune fille blonde s'approcha d'elle et lui mit son gilet sur les épaules.

- N'ai pas peur. Je m'appelle Angélique.

Dit la blonde sur un ton très calme. Elle ne voulait pas l'effrayer, juste la consoler et l'aider. Ange s'accroupie à ses côtés pour mieux la regarder. En effet elle semblait complètement déboussolée. L'ancienne chienne lui parlait avec toute la tendresse et la douceur qu'elle pouvait pour réconforter la demoiselle qui ne semblait pas beaucoup plus vielle qu'elle.

- Ca va aller, lève-toi, il faut te sortir de là..

Oui la jeune fille avait atterrie près des poubelles, ce qui n'était pas très agréable. Ange avait gardé son flair de chien. Elle pouvait alors sentir toutes les odeurs les plus immondes qui sortaient de ses poubelles. La blondinette prit alors la jeune par les épaules pour l'aider à marcher et l'installa plus loin sur les marches d'entrée d'une maison. Elles s'étaient enfoncées plus loin dans la ruelle pour éviter tous les regards indiscret. Une jeune fille nue dans les rues de Paris ce n'était pas chose courante. C'est alors qu'Ange remarqua que la jeune fille portait un beau collier bleu... Une chose très étrange... C'était très rare de voir des personnes nues dans la rue et encore plus avec un collier autour du cou. C'était peut-être son style après tout. Ange décida de reprendre la conversation pour faire sécher les larmes de la jeune fille et l'aider à aller mieux.

- Aller... chuut.. arrête de pleurer ça va aller.. Tout va s'arranger..

Ange n'avait aucune idée du problème de la jeune fille mais il y a toujours une solution à tous les problèmes. Elle s'installa donc à côté d'elle et remarqua que quelque chose était coincé dans ses cheveux.

-Tu as quelque chose de coincé.. Bouge pas.

Ange mit alors sa main dans les cheveux de la brune et démêla ses cheveux qui semblaient être coincé autour de la médaille du collier. Toujours en ce demandant pourquoi cette jeune fille portait un collier, elle lut l'inscription qui se trouvait dessus.

- Clé................. Clémence ?...

Non, Ange n'avait pas eu du mal à lire. Bien qu'elle connaisse cette technique depuis peu de temps, ce n'était pas cela qui lui avait posé un problème. Le souffle de la blonde commença à se faire de plus en plus rapide et elle ne détachait plus ses yeux de la médaille. La forme en losange, la couleur or, le nom, la couleur du collier.. A présent tout lui faisait penser que la jeune fille qui se trouvait devant elle était l'une de ses demi-soeurs. Seulement, elle ne voulait pas le croire. Elle n'y arrivait pas. Elle cherchait depuis presque un an des gens venant de chez elle et elle n'arrivait pas à se faire à l'idée que la personne qui se trouvait devant elle pouvait être Clémence.. Pourtant, elle semblait perdue et elle était nue.. Tout comme Ange à son arrivée.. La bouche entrouverte et les yeux clignotant, Ange était sous le choc.. Avait-elle vraiment retrouver quelqu'un de sa famille ou son esprit lui jouait-il des tours ?.



© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« C'est Leviosa et pas Leviosaaa »
Clem
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Helga K. Sinclair & Roxane P. Mona
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : La Belle et Le Clochard
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
COTE COEUR : Coeur brisé
OCCUPATION : Barmaid à l'hôtel Le Nouveau Monde
HUMEUR : Joueuse
MON ARRIVÉE : 06/03/2014
MON VOYAGE : 571
POINTS : 84
LOCALISATION : Paris

MessageSujet: Re: Coup de théâtre qui a du chien ▬ Ange  Mar 11 Mar 2014 - 19:35

 
Coup de théâtre qui a du chien

Les larmes coulèrent sur le visage de Clémence et l'ancienne chienne se recroquevilla un peu plus sur elle-même. Son corps d'humaine lui faisait mal, la tiraillait. En effet, elle avait déjà quelques égratignures et son poignet était endolori, à cause de la poigne trop serrée de l'homme. D'autres larmes coulèrent sur les joues de Clémence. Elle enroula alors ses bras autour de ses pattes ou plutôt de ses pattes devenues des jambes et les rapprocha pour les serrer contre elle. Ses yeux regardèrent le morceau de tissu bleu à ses pieds. Elle n'essaya même pas de recouvrir son corps dénudé de cette robe, que cet homme lui avait balancé à la figure. C'était comme si elle n'était plus douée de mouvements, comme si son corps n'était pas le sien. Bien que ce vêtement était bleu, Clémence n'en voulait pas, elle posa sa tête contre ses genoux et ferma les yeux, ses larmes continuèrent de couler. Pourtant, son corps en aurait eu besoin. Il commençait à trembler et pas seulement à cause de ses pleurs, mais à cause du froid. Bien que la journée s'annonçait chaude et ensoleillée, à cette heure de la journée, dans cette ruelle sombre près des poubelles, il faisait plutôt frais. Et s'il n'y avait que le froid ! Les poubelles infestaient l'air d'une odeur nauséabonde. Mais Clémence était bien trop anéantie pour se lever, pour partir loin de cette odeur désagréable, ailleurs. Ailleurs ? C'était où ailleurs ? Clémence ne savait même pas où aller, ni quoi faire, alors elle ne bougea pas et continua de pleurer, perdue dans ce monde qui n'était pas le sien, seule, loin de sa famille.

Des pas s'approchèrent de l'ancienne chienne. Des pas plus doux, plus hésitant que ceux de l'homme qui l'avait jetée de ce théâtre. Pourtant, Clémence prit peur. Qu'allait-il encore lui arriver ? Les pas se rapprochèrent et Clémence se replia davantage sur elle-même, espérant ainsi se cacher derrière cette masse immonde et puante. Cependant, les pas arrivèrent à sa hauteur. Elle releva la tête et vit une jeune femme au visage doux apparaître. Celle-ci se présenta avec douceur sous le nom d'Angélique et tenta de la rassurer, de l'apaiser. Elle la vêtit même de son gilet. Un soupçon de chaleur parcourut le corps de l'ancienne chienne. Peut-être à cause du vêtement ou du geste, Clémence n'en savait rien. Elle renifla et la jeune femme s'accroupit à sa hauteur. Clémence osa alors plonger son regard dans celui de la jeune femme. Elle y vit de la douceur, de la bienveillance. L'ancienne chienne se rassura et s'apaisa légèrement. Peut-être que les choses allaient enfin s'améliorer.

Angélique lui parla alors d'un ton doux et réconfortant pour lui demander de se lever. Clémence approuva et se releva en s'aidant du mur de briques. Puis, elle resserra le gilet autour de ses épaules, laissant la robe au sol. L'humaine se fit ensuite épauler par la jeune blonde qui l'aida ainsi à marcher. La nouvelle venue y vit un soutien indéniable. Elle lui assurait ainsi son équilibre et Clémence pouvait prendre pleinement conscience de ses nouvelles jambes et sentir les muscles de ses jambes fonctionner. C'était donc ça marcher sur deux pattes ! C'était une sensation étrange. L'ancienne chienne constata qu'elle était plus grande et voyait plus loin qu'à quatre pattes. C'était le seul point positif de la journée pour l'instant. Ça et cette rencontre.

Arrivée jusqu'aux marches d'une maison, un peu plus loin dans la rue, Clémence s'assit grâce à l'aide de cette jeune femme prénommée Angélique. Cette dernière lui demanda d'arrêter de pleurer en lui assurant que tout allait s'arranger. Comment ? Voulut lui crier Clémence. Au lieu de ça, elle effaça ses larmes d'un revers de manche et cacha par la même occasion sa plaque, qui ornait son collier dans ses cheveux bruns en bataille. Elle regarda alors devant elle, tandis que cette bonne samaritaine s'asseyait à ses côtés. Cette dernière remarqua qu'elle avait coincé son médaillon doré dans sa tignasse. La jeune inconnue prit alors l'initiative de le démêler et s'exclama alors, criant ainsi le prénom de Clémence. Celle-ci se recula, surprise et apeurée.

« Qui êtes-vous ? »


Clémence la détailla. Cette jeune inconnue avait changé d'attitude et n'avait pas l'air de lui vouloir du mal. Elle arrêta de pleurer. Cette fois, l'ancienne chienne était pleinement réveillée et les sens aux aguets, en plein possession de ses moyens. Très vite, elle se mit à réfléchir. Avait-elle dit qu'elle s'appelait Angélique ? Cela ressemblait à Ange. Et elle avait une chevelure aussi dorée que le pelage d'Ange. Et cette voix si douce, lui était comme familière aux oreilles. L'avait-elle réellement reconnue grâce à la couleur de son collier, à la forme de son médaillon et à sa couleur ? Ou avait-elle simplement lu le nom qui y était gravé ? Mais pourquoi aurait-elle crié son nom si elle ne la connaissait pas ? Ce pouvait-il que cette personne soit réellement Ange ? L'avait-elle enfin retrouvée ? Allait-elle enfin savoir ce qu'il lui était arrivé ? Et vivait-elle ce qu'Ange avait vécu, il y a presque un an ? Clémence la brave se réveilla. Elle tenta alors d'éclaircir le point sur la situation.

« Ange ? Est-ce que.. est-ce que c'est toi ? C'est vraiment toi ? »


Le visage de Clémence n'exprimait plus aucune peur, juste l'espoir d'avoir peut-être retrouvé Ange. Surtout vu l'attitude de cette jeune inconnue. Elle avait l'air chamboulé. Clémence la regarda alors plus attentivement, les yeux remplis d'un espoir nouveau, en attente de la confirmation.
 
codage par Junnie sur apple-spring

_________________
Young & Relentless
We could be any place, any time, in any moment It's a race to the line Break away from the life that they sold ya Pack a bag, say goodbye All we know is go, go, go ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
I've got the power
Kiara
PRESENCE/ABSENCE : Présente
DOUBLES COMPTES : Maëva
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion 2 - L'honneur de la tribu
ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans
COTE COEUR : Amoureuse ♥
OCCUPATION : Assistante Vétérianire
HUMEUR : Très Bonne ! :D
MON ARRIVÉE : 09/04/2013
MON VOYAGE : 266
POINTS : 0
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Coup de théâtre qui a du chien ▬ Ange  Jeu 27 Mar 2014 - 21:43

Coup de théâtre qui a du chien
Lucy C.Brown & Ange A.Kinley



Ange n'en revenait toujours pas.. Elle se trouvait avec une jeune fille qui semblait complètement perdue et qui portait un collier avec le prénom de Clémence marqué dessus. La jeune fille blonde ne voulait pas espérer qu'il s'agissait d'une des soeurs de Scamp de peur d'être déçue. Seulement maintenant, elle en était certaine, ce collier était le même.. Les coutures, la forme de la médaille, la taille. Vraiment tour lui faisait penser qu'elle était avec Clémence. Même les beaux cheveux châtains ondulés de la jeune fille lui faisait penser à ses anciennes longues oreilles.

Seulement en disant le nom de la jeune fille à haute voix, Ange semblait lui avoir fait peur.. Ce n'était pas du tout ce qu'elle voulait, mais la jeune fille brune recula. La jeune fille blondinette pouvait deviner la frayeur dans les yeux noisettes de celle qui portait son gilet. Elle ne fut pas étonnée lorsque Clémence lui demanda sur un ton très peu chaleureux, qui elle était... Comment lui expliquer sans lui faire encore plus peur.. Si ce n'était pas Clémence, Angélique risquait sans doute de lui faire encore plus peur en lui racontant son passé et en lui parlant de son ancienne forme..

Ange se passa la langue sur les lèvres tout en réfléchissant à ce qu'elle allait dire seulement au moment où elle allait ouvrir la bouche, Clémence parla. Ange la regarda les yeux grands écarquillés. Elle venait réellement de dire "Ange" ou son esprit lui jouait des tours ?.. Elle entrouvrit la bouche cherchant ses mots. De nombreuse fois elle avait réfléchie au jour où elle retrouverait une de ses connaissances, de nombreuse fois elle avait répété ce qu'elle pourrait dire pour ce faire reconnaitre, mais la aucun mot ne semblait sortir de sa bouche.
La jeune fille mit quelque seconde avant que son visage change d'expression. Un grand sourire commençait alors à se dessiner sur ses lèvres. Son calvaire était fini ! Elle n'était plus seule ! Elle se rapprocha alors de Clémence et la serra très fort dans ses bras. La jeune fille blonde n'avait pas répondu à la question de l'ancienne cocker, mais elle avait certainement compris qu'elle avait visé juste. En l'appelant Ange, elle avait touché en pleins dans le mile. Plus personne ne l'appelait Ange ici sauf Hayley.. L'entendre d'une voix qui lui était familière lui était de plus réconfortant.
Retenant ses larmes de joies qui ne commençaient à couler, Ange se desserra du cou de Clémence pour lui refaire un grand sourire.

- Tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse de te voir ! J'ai un million de questions à te poser ! Je veux tout savoir, comment va Scamp, Clochard, tout le monde ! Mais avant, je pense qu'il faudrait qu'on rentre à mon appartement..

Ange était maintenant tout excitée, elle voulait savoir comment se portait les autres qui se trouvaient sans doute toujours dans leur monde. Seulement, poser d'innombrable questions à Clémence n'était sans doute pas une bonne idée surtout qu'elle venait d'arriver et qu'elle semblait avoir un peu de mal à se faire à son nouveau corps. Ange la prit par la taille pour l'aider à se relever. Elle prit un des bras de l'ancienne cocker qu'elle plaça autour de son cou.

- Appuie-toi sur moi, je t'emmène chez moi, tu verras on sera beaucoup mieux qu'ici.

Heureusement pour les jeunes filles, elles ne croisèrent que très peu de personnes dans la rue. Heureusement, car Clémence ne portait qu'un simple gilet et beaucoup de personnes auraient trouvé cela étrange surtout un mois de mars... Au bout de cinq petites minutes de marche, elles se trouvèrent dans le hall d'entrée.

- Ca doit te changer par rapport à la maison des Brown ici...

Ange le disait car elle avait été totalement dépaysée en arrivant ici. Elle était habituée aux grandes maisons de la nouvelle Angleterre avec les arbres en cages, les rues parfaitement pavées, mais aussi aux décharges.. En voyant tous ses énormes buildings, ces immeubles grands comme des arbres et toute la nouvelle technologie, elle avait presque perdue la tête. Mais aujourd'hui, elle s'y était habituée. Elle vivait comme une jeune fille tout à fait normale. Enfin presque normale puisqu'elle n'allait pas à l'école..
L'ancienne petite chienne appuya sur un bouton pour faire venir l'ascenseur qui mit quelques secondes avant d'ouvrir les portes.

- Tu vas voir ce genre d'engin est très utile pour éviter de monter les marches !

Elle rentra dans l'ascenseur avec sa sorte de demi-soeur puis monta jusqu'au dernier étage. Elle entra ensuite dans son appartement puis demanda à Clémence d'attendre quelques minutes le temps qu'elle aille lui chercher des vêtements. Elle ne pouvait tout de même pas la laisser juste avec un pull sur les épaules. Ange retourna dans la salle à peine deux minutes plus tard avec un jean et un tee-shirt de couleur bleu. Elle avait également prit des sous-vêtements.

-Tiens, j'espère que ce sera à ta taille.

Ange resta un instant à la regarder pour savoir si elle savait se changer.. A son arrivée, Hayley l'avait aidée car la jeune fille blonde n'avait aucune idée de comment on enfilait un soutien-gorge ou même un pantalon..


© Aki Epicode
Modif' ©SamyChou




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Coup de théâtre qui a du chien ▬ Ange  
Revenir en haut Aller en bas
 

Coup de théâtre qui a du chien ▬ Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-