Partagez | 
 

 Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Lun 10 Mar 2014 - 3:23

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Ce matin-là je m’étais réveillée avec l’impression que flotter sur un nuage. Je quittai la chaleur du lit pour m’habiller. Je me cognai le petit orteil en voulant faire trop vite et je me retins de justesse pour ne pas faire trop de bruit en sautillant discrètement sur mon pied indemne. C’était stupide d’avoir autant d’orteils si c’était pour se les cogner sans cesse! Je réussis à ne pas réveiller le châtain, par je ne sais quel miracle et je trouvai des vêtements dans l’obscurité, puisque je ne pouvais pas allumer au risque de le réveiller! Pourquoi tout ça? Parce que je voulais sortir discrètement pour aller chercher quelque chose à manger avec mes maigres économies. Je me disais que de bons croissants chauds, ça serait bien, non? J’aimais vraiment beaucoup ça les croissants! Bon en fait j’aimais presque tout ce qui se mangeait, mais j’y pouvais rien… et puis comment ne pas aimer le chocolat? Oh je pourrai aussi prendre des chocolatines? ça serait trop bien!

Je finis de m’habiller, enfilant ensuite un manteau et mes bottes pour sortir dans le froid de décembre. Alors que je marchais, je ne pu m’empêcher de penser à cette nuit inoubliable avec Dug. J’avais vécut tant de nouvelles sensations qui m’avaient permis de découvrir mon nouveau corps et surtout à l’apprécier. Jamais lorsque j’étais un oiseau je n’avais autant frissonné de plaisir… Je manquai de mots pour l’expliquer, c’était une chance que je n’ai pas à en parler avec quelqu’un, je n’aurai pas su comment décrire tout ça!

Perdue dans mes pensées, je passai devant le petit café du coin de la rue sans m’arrêter et je dus retourner sur mes pas pour finalement constater qu’il était fermé. Pourquoi c’était fermé aujourd’hui? Parce que c’était Noël? Ils avaient de drôles de traditions ceux-là! Les gens n’arrêtaient pas de manger parce que c’était la naissance d’un enfant il y avait plus de 2000 ans! Je ne comprenais pas trop en fait et je décidai d’aller voir s’il n’y en avait pas un autre d’ouvert… Mais non! C’était nul Noël en fait! Et comme si c’était pas assez, j’étais perdue comme une idiote! Il faut dire que je ne sortais pas trop de l’appartement, sinon j’étais toujours accompagnée par l’ancien chien.

À force d’errer je tombai sur une publicité sur le plus gros sapin de noël du monde. Enfin c’est ce que les autres lire, parce que moi je n’y arrivais pas encore très bien. Et si j’y allais? Ensuite je n’aurai qu’à chercher comment retourner chez moi! Dans la jungle en Amérique du Sud, il n’y avait pas de sapins, alors je voulais voir ce que celui au Rockefeller Center pouvait avoir l’air! Je suivis les indications et je finis par y arriver avec une grande joie. C’était vraiment magnifique toutes les décorations! Finalement, ce n’était pas si mal Noël, c’était même plutôt joli! Doucement, je m’approchai de l’arbre, de plus en plus curieuse de voir s’il y avait quelque chose d’intéressant plus près.

Même si c’était beau, je ne comprenais pas pourquoi les humains faisaient ça… Qui en avait eut l’idée au juste? J’avais vu dans un reportage que certains animaux mangeaient du sapin! Je me demandais bien ce que ça pouvait gouter… Je réussis à me faufiler, m’excusant aux gens que je bousculai par accident. Mais pourquoi ils ne se poussaient pas aussi?! Je fini par enfin arriver à la base du conifère où je pris une grande bouché du tronc. C’était bien trop dur et je fini avec seulement un bout d’écorce en bouche et une certaine douleur… En plus s’était rude et ça me râpait la langue et l’intérieur des joues… Vraiment dégoutant en fait! Crachant l’écorce au sol, je décidai plutôt de tenter les branches, ce qui faisait moins mal, mais les aiguilles se coinçaient entre mes dents… Vraiment pas concluant en fait, mais je repris une autre bouchée, sauf que cette fois je faillis bien m’étouffer lorsque ça se coinça dans ma gorge! Mais je recrachai le tout encore, avec une drôle de sensation… Quelqu’un m’observait! Je commençai alors à essayer d’escalader l’arbre pour me cacher du potentiel prédateur…
Heum… c’était quoi cet espèce de retour en arrière? Il n’y avait pas de prédateurs dans la ville… enfin si, des prédateurs sexuels, mais ils ne sortaient pas en plein jour… je crois. En fait je ne voulais pas tester. Je ne comprenais pas trop pourquoi mon instinct me poussait à me cacher, mais voilà c’est ce que j’essayai de faire de façon maladroite et pas vraiment efficace…





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Lun 10 Mar 2014 - 4:00

Mon beau sapin, roi de la ville ♪.
Les personnalités de Timon et les miennes



Anna, comme à son habitude, dormait comme une bûche. Le soleil venait à peine de se lever et moi j'étais déjà réveillé. Pas parce que j'avais particulièrement bien dormi, mais bien parce que je ne réussissais jamais à dormir bien longtemps avec elle. Elle était une vraie tornade lorsqu'elle dormait et je dois l'avouer que j'en avais pas le moindre idée lorsqu'elle m'avait proposer de partager son lit après que nous nous soyez stabilisé. J'eus même le droit à découvrir sa tête du matin qui très loin de ressembler à ses nattes lorsqu'elle sort de la douche. En fait, je suis persuadé qu'un oiseau pourrait aisément faire un nid dans sa boule de cheveux roux tellement qu'ils sont ébouriffés. Ces pensées, je ne le lui ai jamais partagé, vous comprendrez bien pourquoi. Elle serait sans doute vexée et notre relation serait sans doute compromise ou alors, elle irait le dire à Elsa. Bon, pour le moment, nous n'avons toujours pas croisés sa sœur et je crois que c'est pour le mieux... Si elle avait été au courant que sa sœur venait de se jeter dans les bras de son ex-fiancé...

Il devait être pas plus de 8h30 et ma petite amie venait de me donner une claque au visage pendant qu'elle dormait. Je m'étais lever sans perdre une seconde et j'avais courus jusqu'à la salle de bain qui se trouvait non loin de la chambre en plaçant ma main sous mon nez, car récemment elle m'avait cassée le nez en m'ouvrant une porte sur le visage. Je n'avais plus mon passementent et mon nez était techniquement replacé, mais il m'arrivait parfois de saigner, surtout lorsque je recevais des tapes dessus. Heureusement pour moi, quand j'ouvris la lumière de la pièce, je pu remarquer qu'aucune goutte de sang n'avait coulée et que c'était donc une fausse alerte. Je poussai un soupir de soulagement et je me dirigeai vers le salon qui avait été pendant plusieurs semaines ma chambre improvisé puis je tentai de m'endormir, mais rien n'y faisait. J'en étais tout simplement incapable donc je décidai de m'habiller et je sortis de l'appartement.

Il faisait froid. Je n'aimais pas cette température qui me faisait sans arrêt penser à Elsa et à mon plan qui avait échoué. J'aurais dû être plus intelligent et laisser croire à Anna que le baiser ne fonctionnait pas. Elsa s'était pourtant exilée toute seule, mais l'hiver ne pouvait pas rester indéfiniment dans le pays, les habitants ne s'étaient pas préparés à cela. Je longeai les rues qui étaient beaucoup moins remplies qu'à l'habitude. C'était étrange... Je n'avais pas eu conscience à ce moment de la journée que nous étions, il faut dire que je ne travaillais pas et qu'il était facile de perdre la notion du temps. Finalement, j'entendis les enfants rires et je tournai la tête pour voir une grande patinoire et un gigantesque sapin de Noël. Il m'intriguais et je ne pu faire autrement que de traverser la rue pour aller le voir de plus près.

Je me faufilai entre les gens en leur demandant pardon pour le dérangement, puis je finis par me retrouver à quelques mètres seulement du tronc. Il était énorme. Je n'en avais jamais vu un aussi grand, mais il faut dire qu'il n'y a pas de sapin aux îles-du-sud. Je m'approchai tranquillement vers lui, émerveillé par toutes les décorations qui pouvaient y être accrochés puis je finis par voir une femme le caresser. Je clignai à plusieurs reprises les yeux pour être sûr de ne pas halluciner puis je levai les sourcils choqué de me rendre compte que c'était bel et bien vrai. Elle n'était pas entrain de le caresser... Elle était entrain d'essayer de le manger. Je pressai le pas pour lui dire d'arrêter, mais voilà qu'elle était entrain d'y grimper. Mais c'était pas une humaine, mais bien un singe ma parole!

« Mademoiselle?! Mais que faites vous à monter dans ce sapin! Descendez, vous allez vous blesser! » Finis-je par dire d'un ton autoritaire.  

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mer 12 Mar 2014 - 15:46

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Je n’avais pas réussis à dormir… ce qui était le comble pour un loir! Je n’avais jamais eut de troubles de sommeil avant de débarquer dans ce monde et maintenant il y avait eut plusieurs périodes où je n’arrivais pas à très bien dormir. À chaque fois, c’était lorsque je me disputai avec mes amis… Donc en fait je n’avais eut que deux autres périodes d’insomnies, soit à ma dispute avec Laurence et celle avec Thackery… Sauf que la veille, je ne m’étais pas disputer avec l’ancien flamant rose, même si j’avais mal partout comme si nous nous étions battus! Non en fait nous avions bien faillit nous envoyer en l’air… Pas dans le sens de tomber ou de prendre l’avion… Non dans le sens de baiser comme des bêtes. Dit comme ça c’était super vulgaire en fait… j’aurai pu dire « faire l’amour » mais en fait il n’y avait pas vraiment d’amour, c’était de l’envie, une attirance entre deux corps. Oh mais j’aimais le brun, mais en ami, pas en amoureux. C’était une présence réconfortante dans ma vie depuis mon retour de Londres. Ensemble nous avions recueilli Mary et nous apprenions à nous en occuper. Ça nous avait rapprochés, ce qui était bien après la dispute stupide qui nous avait déchiré…

Mais c’était le passé et mieux valait que je me concentre sur le présent, quoique ce qui c’était passé la veille faisait maintenant partit du passé… mais c’était encore d’actualité parce que ça ne faisait même pas encore vingt-quatre heures! Je ne comprenais pas ce qui c’était passé… oui j’avais déjà eut envie d’arracher les vêtements de Laurence, mais c’était quand j’avais cru qu’il pouvait être intéressé par les femmes et avant que je ne revois le Lièvre! Et puis lui il n’était pas mieux, car il n’avait pas repoussé mes avances, ce qu’il avait toujours fait par le passé! Donc au final, je ne comprenais ni l’homme, ni moi! Bon je sais que peu de gens nous auraient compris de toute façon, mais entre fous, nous aurions du pouvoir expliquer ce qui nous était arrivé, non? Bon en même temps il y avait plusieurs niveaux de folie, mais venant de Wonderland, nous nous étions presque tout le temps compris! Enfin sauf CE fameux jour… Sinon je comprenais pourquoi il agissait comme il le faisait et je savais aussi pourquoi je faisais certains trucs, mais pour notre attirance charnel de la veille, ça restait un mystère… Bon en fait Laurence était vraiment un bel homme, mais j’avais fait une croix sur notre relation, alors pourquoi me jeter dans ses bras de la sorte?

Il fallait absolument qu’on règle ça, ça devenait une obsession! Je ne savais pas pourquoi tout ça c’était passé, mais à tête reposée, je réalisait bien que c’était une erreur et que si nous nous étions pas réveillé de notre transe, nous aurions par la suite regretté… Je me levai et j’attrapai mon téléphone, hésitant avant chaque nouvelle étape pouvant me rapprocher de la sélection du numéro de mon ami. Je finis par faire la composition automatique et attendit avec angoisse que ça réponde. Je faillis raccrocher lorsque ça décrocha, mais au final c’était la boîte vocal, alors je laissai un message d’une voix hésitante :

- Salut Laurence? Bon je vois pas pourquoi je demande si c’est ta boîte vocale, parce qu’en fait tu le dis… Et puis j’avais ton numéro, alors je crois pas que tu aurai changé en moins d’une semaine… heu… bon c’est pas de numéro que je voudrais te parler, mais je dois te parler parce que je ne comprends pas ce qui s’est passé, sauf que je vais pas tout raconter à ton téléphone parce que si on te le vole et bien je raconterai ma vie à un voleur et ça j’en ait pas envie… Alors si tu veux bien me voir, je pensais aller faire un tour du côté du Rockefeller Center… Il y a un gros sapin, alors je voulais voir pourquoi tout le monde en parle… À plus tard j’espère?

Oh lala… j’avais eut l’air d’une vraie folle… Quoiqu’en fait c’était normal dans mon cas! Donc c’est que ça n’allait pas si mal? Et puis le flamant y était habitué alors ça ne m’inquiétait pas tant ce qu’il pouvait penser… Non mais par contre j’avais peur qu’il m’en veule pour la veille et que notre amitié soit brisée! Bon en fait je m’inquiétais sans doute pour rien puisqu’elle avait survécut à bien pire! Sauf que Laurence avait vraiment beaucoup d’importance dans ma vie et je ne voulais pas qu’il ne veule plus me parler… surtout que je savais qu’il pouvait le faire lorsqu’il était très blessé, comme avec son ancien colocataire… sauf que c’était un sujet tabou et je ne lui en parlais plus.

J’allai prendre une douche, même si j’en avais pris une la veille… sauf qu’une douche habillée, c’est pas la même chose! Je séchai mes cheveux, parce que j’avais pas envi qu’ils gèlent une fois dehors. Une fois bien habillée je sortie en prenant un taxi pour me rendre à ce fameux sapin. New-York était vraiment différent de Paris, il y avait beaucoup plus de monde ici et plus de buildings… ça donnait l’impression d’être dans un labyrinthe… Pleins de petites souris qui cherchent leur bout de fromage…

Une fois arrivée je me dirigeai vers le sapin, qui n’était rien d’autre qu’un gros arbre décoré… c’était beau, mais je ne me sentais pas vraiment émue. Il y avait un couple qui semblait se disputer à la base de l’arbre, mais j’étais trop occupée à essayer d’apercevoir si Laurence était là ou pas… C’est qu’il y avait vraiment beaucoup de gens venu voir cette grosse brindille! Je montai sur un banc et je finis par l’apercevoir et je lui fis de grands mouvements de bras avant de courir vers lui. Dan mon empressement je trébuchai et lui tombai dans les bras.





codes par shyvana


_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 929
POINTS : 0
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mer 12 Mar 2014 - 23:49

Mon beau sapin, roi de la ville
Les personnalités de Timon et les miennes



J'avais dormi comme une bûche! Bon, pas litérallement, vous comprendrez bien que je n'avais pas dormi à  l'extérieur entreposé avec d'autres personnes de mon genre... Quoique dormir sur un homme ça doit être sympa. Je n'avais jamais eu l'occasion de le faire... Quoique j'avais quand même déjà un petit avant-goût avec Timon et Jonathan, mais ça n'avait rien à voir au fond. Dormir en cuillère et se faire pousser en bas du lit n'était pas ce que j'imaginais lorsque je parlais de dormir sur quelqu'un. Je m'étais donc écrasé sur le lit de ma chambre d'hôtel lorsque j'avais finalement réussis à trouver l'ascenseur doré du grand hall d'entré. En fait, j'avais vraiment trop bu cette soirée-là et lorsque je me réveillai, je me sentis aussi sale qu'une vadrouille vieille de 20 ans.  Je constatai aussi que j'avais un drôle de goût dans la bouche qu'elle était pâteuse. Il fallait que j'aille me brosser les dents. Je me traînai les pieds jusqu'à ma salle de bain tout en prenant soin d'apporter mon téléphone avec moi et  je me rendis compte arrivé face au lavabo que j'avais un message vocal. Je me frottai vivement les yeux en voyant ma mine qui faisait presque peur puis je composai le code de ma messagerie vocale et je mis l'interphone sur main-libre. J'ouvris le robinet. Je le refermai presque aussitôt en réalisant que c'était trop bruyant et je décidai plutôt de prendre des cachets contre les maux de tête tout en écoutant le message incroyablement long de Mally.

« Elle me lit un roman ou quoi..? » Marmonnais-je

Elle avoua ne pas savoir ce qu'il c'était passé. Ah! Ça tombait bien, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'elle pouvait bien me parler! Je me souvenais bien sûr qu'elle avait été à cette soirée pour noël et je me souvenais aussi que je n'avais pas apprécié le fait qu'elle aille laissé Mary à une inconnue... Mais j'avais passé l'éponge, car de toute façon, il y avait eu bien pire! Durant toute la soirée, je perdais et retrouvais ma montre. C'était très frustrant et ça m'avait mis les nerfs à vifs. C'est pour ça que j'ai commencé à boire... enfin, je crois. Comme je vous l'ai dis, j'avais bien du mal à me souvenir de cette soirée, mais mon amie semblait vraiment vouloir me parler de quelque chose. Est-ce que je devais avoir peur? Je ne réagis pas lorsque je l'entendis me dire qu'elle voulait qu'on se rencontre au Rockefeller Center, mais c'est après quelques secondes, quand je silence revins que je réalisai que sa voix était sérieuse et presque angoissée... Quelque chose de mal lui avait arrivé? Quelqu'un l'avait blessé? Je l'avais blessé?? Non, ça ne se pouvait pas! Je n'aurais jamais voulu volontairement faire du mal à Mally! Je l'aimais trop pour cela! Enfin aimer... Je l'appréciais trop pour cela, voilà!

Je retournai en vitesse dans la salle de bain pour prendre une douche, car mes cheveux sentaient les fraises et je détestais cette odeur de femme, puis je m'habillai avec un pull-over saumon et un jean clair.Je fermai la lumière de ma chambre et je descendis dans la rue ma sacoche sur l'épaule en direction de notre endroit de rendez-vous, mais je fis un crochet à un café du coin et j'achetai deux boissons chaudes, car j'en avais besoin pour prendre mes médicaments qui n'allaient bientôt plus faire effets et aussi parce qu'après une soirée trop bien arrosée, un café c'est toujours agréable.

Arrivé au parc, je me mis à marcher en cherchant du regard la blonde, mais il semblerait que tout les New-Yorkais s'était donnés le mot pour aller admirer ce sapin qui m'époustouflais. Il était vraiment gigantesque! C'était très impressionnant. Je finis par voir Mallymkun qui s'était installée debout sur un banc et qui me faisait de grands signes pour avoir mon attention. Bah voilà, elle l'eut. Je me contentai de sourire en levant légèrement le menton comme signe de salut puisque mes deux mains étaient occupées et je la vis se mettre à courir vers moi et tomber dans mes bras. Heureusement, mon corps l'arrêta de justesse et nous ne tombâmes pas, même si la glace cachée pas une fine neige sous mes pieds semblait vouloir que je trébuche.

« Oh attention Mally, tu vas finir par te faire mal..! Faut faire attention, à New-York y'a beaucoup plus de neige qu'à Paris. »  Comme si elle ne l'avait pas remarqué. Je lui tendis un des contenants que j'avais dans les mains. « Tiens, comme tu l'aime. »

Après quelques secondes d'hésitation, je décidai de faire quelques pas et de sortir de la plaque glacée pour me diriger vers la base du grand arbre de Noël qui semblait beaucoup plus me fasciner que l'ancien loir transsexuel.

« Alors, tu m'as appelé ce matin, mais tu ne m'as pas dis ce qu'il n'allait pas...  Craignant que je m'aille fais voler mon téléphone... Eh bien, c'est la seule chose qu'on ne m'a pas volé hier soir si tu veux savoir! Je crois avoir perdu ma montre plus de cinq fois et voilà que ce matin je ne l'ai toujours pas au poignet! Heureusement que je n'avais rien apporter de trop dispendieux autre que ma montre! Je ne comprend pas pourquoi les gens volent..! C'est un grave manque de savoir vivre, rien de moins! … Bref, oui, tu m'appelais pour quoi? Je me suis quand même déplacé ici après un lendemain de veille, je veux des explications..! »

Je disais cela, mais mon hôtel était à trois rues de l'endroit.... Mais elle n'avait pas besoin de le savoir.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 532
POINTS : 100
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Sam 15 Mar 2014 - 2:02

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Je restais caché dans l’ombre, tel un prédateur à l’affut. J’étais un peu comme le lion chassant la gazelle… Sauf que je n’attendais pas tapis dans les hautes herbes, puisqu’il n’y avait pas de ça à new-York pendant l’hiver… je n’étais pas trop fan de cette saison, car il faisait bien trop froid! Et puis les humains qui jouaient dehors ou se réunissant devant un sapin… ils étaient fous! Quel était l’intérêt de regarder un arbre? Si au moins il y avait une jolie fille montée dedans… oh ce n’était pas ce qu’une petite brunette essayait de faire? Ça pouvait devenir intéressant en fait… Mais un peu de concentration! J’avais une cible à repérer… Ou plutôt deux cibles blondes et stupides… Je recommençai à observer la foule avec attention faisant signe à Randall que je croyais bien avoir repéré ceux que je cherchai.

Comment ça « Et si je commençais par le début? » Quels rabat-joies vous faites! Bon en même temps, il n’y avait rien de joyeux… Tout commença lorsque mon frère Zeus eut un fils et créa une bourrique débile comme compagnon… Quoi? Trop au début? Bon… J’étais à new-York depuis peu et j’avais pourtant réussi à me trouver certains contacts dans des milieux bien louches question de me tenir informé. Bon en fait ils n’étaient pas très fiables, mais au moins je sus quand cervelle de moineau et mémoire de poisson rouge débarquèrent en sol américain! Ils venaient pour une fête de Noël je crois, mais personnellement j’avais décidé de ne pas y aller et de préparer mon piège plutôt. Non mais vous me voyez dans une maison avec pleins de gens joyeux? Des plans que je me fâche et que je mette le feu! Car disons-le, la veille je n’avais pas été d’humeur très patiente… Pas que je l’étais en temps normal, mais j’avais battu des records de vitesse de frustration. Ne vous inquiétez pas, là ça va mieux… mais que je me fâche contre moi-même, un être si merveilleux, ça prouvait qu’il y avait un problème!

J’étais donc resté seul la majeure partie de la journée, ne prenant contact avec Randall que pour lui demander de l’assistance. Bon en fait le dénicher n’avait pas été simple et j’avais du contacter une de ses agences pour lesquelles il travaillait en usant encore une fois de mes contacts louches connaissant les tueurs à gage et ce genre de fréquentation que la plupart du monde ne trouve pas très fréquentable… Bon parmi ces contacts, il y avait un itinérant vivant à côté de l’aéroport et à qui j’achetai des cigarettes contre des informations et plusieurs autres types que je pensais convertir en sous-fifre…

Le plan était simple et consistait à planter seringues contenant un somnifère dans le cou ou tout autre partie de nos cibles et de les trainer à part de la foule en disant qu’ils ont eut un malaise. Où j’avais eu ça? Secret… On va dire que c’est mon allié temporaire, de toute façon rien ne peut être prouvé… Que ce soit dans un sens ou dans l’autre, alors arrêtez de chercher, car ça ne change pas vraiment quelque chose que ça soit moi ou pas qui est ça? Bon c’est probablement pas très légal, et alors? Je vous embrouille? Tant mieux.
L’idéal était de les séparer, parce que sinon c’est encore plus louche… Et puis mine de rien, il faut être subtil, même si en fait les New-yorkais se foutent un peu des autres. Sauf que vous, comme moi savons qu’il n’y a pas que des habitants de ce monde… combien sommes-nous à venir d’ailleurs? Peut-être même que j’en ai rencontré sans le savoir? Et si quelqu’un près de moi venait aussi d’un dessin animé? Bon en même temps je ne connais pas beaucoup de gens, mais assez pour m’amuser de rencontrer autant de personnes dans la même situation que moi, comme Elsa ou Kristoff. Peut-être même que Boggs venait d’un autre monde, pour ce que j’en savais… Quoique non, il était trop ennuyant pour ça! On aurait dit qu’il avait un balais vous savez où. J’ai vraiment besoin de le spécifier? À un endroit où la majorité des gens ne veulent pas avoir ce genre d’objet…
Tout ça pour dire qu’il ne semblait pas s’avoir s’amuser. Bon, il est certain que nous ne nous fréquentions pas en dehors de nos activités professionnelles… Quoique pour l’instant ce genre d’activité se résumait à tuer un terroriste italien faisant affaire avec la mafia… C’était le genre de truc qui pouvait lier deux personnes!

La suite du plan? Bon une fois les deux ligotés et bien je les aurait un peu torturé pour me venger comme il se doit et puis je pensais même à les tuer question de vraiment laver ma réputation et soigner mon orgueil… J’avais été à peu près gentil avec cervelle de moineau, en l’empêchant de crever bêtement, mais il avait décidé de présenter ma tête à un mur… alors je voulais réparation, même si en fait je voulais plus le démolir…

Lorsque je vis le duo de blonds, je fondis au travers de la foule en faisant signe à Randall et c’était eut. Je n’avais pas précisé pourquoi je leur en voulait et pour le convaincre, je lui avais sortit qu’il m’en devait une parce que de un je l’avais aidé dans sa mission et que de deux, je n’ébruiterai pas qu’il aimait fouiner à plusieurs endroits pour du boulot… bah quoi? Je fais ce que je peux pour obliger les gens à aider!

M’approchant de la femme, je l’attrapai et la tirai loin de Pégase, sauf que je ne lui injectai pas le somnifère… non quelque chose clochait… C’était quoi encore le problème du jeune? Un peu de professionnalisme Randall!





codes par shyvana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mar 25 Mar 2014 - 22:40

Mon beau sapin, roi de la ville ♪
Les personnalités de Timon et les miennes



Randy n'avait pas eu le genre de congés que les gens habituels avaient durant les temps des fêtes, mais il faut dire qu'il était loin d'être une personne normale quand l'ont y réfléchit quelques secondes. Il ne travaillait pas comme libraire ou alors comme professeur ou comme magnifique pompier blond et musclé et fait rêver Hanity et qui a son prénom à la bouche sans arrêt..! Pardon, on s’égare du sujet. Alors, comme je le disais plus tôt, Randy devait travailler durant la veille de Noël pour un client dans une des agences douteuses avec qui il faisait affaire. Son téléphone sonna alors qu'il terminait de nettoyer la salle de crime  (Heureusement pour l'appelant, car il se saurait chargé de son cas par la suite. Sadique? En effet.) et il répondit rapidement avec son menton puisque ses mains étaient couvertes de sang. C'était Hadès, un homme qu'il avait voulut tué quelques semaines plus tôt, mais qu'il avait épargné en réalisant qu'il était un dieu dans la mythologie Grec. Pas qu'il se sentais mal de tuer un Dieu, vous savez bien que Randall n'éprouve aucun sentiment, mais il pensait plutôt qu'il pouvait se servir de lui pour quelques missions ennuyantes futures qu'il ne voudrait pas faire. Il pensait de plus en plus à le présenter à sa patronne pour qu'elle l'engage. Elle allait sans doute apprécié d'avoir une nouvelle recrue à torturée et l'ancien caméléon se donnerait à cœur joie si la blonde le lui demanderait. C'était donc l'ancien dieu qui lui demandait un petit coup de main. Randall l'écouta distraitement tout en traînant le cadavre qui laissait une large tracée de sang sur le sol clair puis essuya négligemment l'une de ses mains sur son veston pour prendre son téléphone portable et le déposer sur l'autre oreille.

« Écoutes, je suis pas mal débordé là.. » avait-il soupiré en regardant la pièce dans laquelle il se trouvait. « Je crois pas que ça soit possible, je suis à Shanghai. Peut-être l'année prochaine. »

Il raccrocha tout de suite. Mais à peine avait-il terminé de nettoyer la pièce qu'il s'était décidé à se rendre sur le sol de l'Amérique pour rejoindre l'homme. Lorsqu'il fut arrivé à New-York, il appela le Grec pour lui demander un endroit de rencontre et ce fut le Rockefeller Center. Randy accepta sans trop d'hésitation le point de rendez-vous, se disant qu'il y allait avoir tant de gens à cause de Noël qu'ils pourront passer incognito. C'était parfait! Hadès n'était pas si bête qu'il pouvait laisser croire par moment. L'agent double se présenta donc au lieu et à l'heure comme convenu au téléphone, mais son coéquipier ne fut pas à l'heure. En retard! En retard à son propre plan! Ils avait convenus 9h00, mais voilà qu'il s'était pointé a 9h02! Oh que deux minutes? Que deux minutes?! C'était suffisant pour que l'homme au regard émeraude soit de mauvais poils et d'un sérieux désagréable. Ils s'installèrent près du grand sapin où ils se mirent à examiner les lieux le mieux possible pour trouver la futur victime. Randall n'avait aucune idée de qui pouvait bien être ce Pégase dont Hadès avait parlé, mais il avait été décrit comme étant un jeune homme blond aux yeux turquoise et ayant une cervelle d'oiseau. Du coup, Randy fixait le sol dans l'espoir de trouver un blondinet entrain de picorer des graines que les enfants étaient entrain de lancer aux pigeons.

Finalement, ce n'était qu'une façon de parlé et Hadès finit par trouver un duo de blonds qui marchaient main dans la main. Un couple gay? Uh... Randy resta perplexe quelques instants, ne réalisant pas que le deuxième garçon n'était nulle autre qu'une jeune femme aux cheveux courts, mais vous savez, de dos tout le monde se ressemblent. Il finit par effacer sa stupéfaction de son regard puis ordonna dans un sifflement à son partenaire de prendre l'autre garçon puisque le prénommé Pégase connaissait déjà son visage. Alors que Randy pressait le pas pour rejoindre l'ennemi du dieu et qu'il se rendait sur son côté droit pour mieux l'attraper de dos, il s'arrêta net en découvrant ses traits et se mit à faire des pas à reculons et s'éloigna rapidement du jeune homme.

« Mission annulée! Mission annulée! »

S'il avait su..! S'il avait su! Il ne pouvait pas s'empêcher de répéter rapidement cette réplique dans sa tête confuse et il se mit à faire les cents pas à l'endroit où un jeune homme roux avait sembler persuader  la suicidaire de descendre de quelques branches. Il ne pouvait pas! Il ne pouvait pas! Il ne...  « Ah! » Finit-il par hurler de surprise en se faisant tirer le collet et il se retrouva pousser à plat ventre sur le sol recouvert de neige et lorsqu'il finit par se mettre sur le dos, il vit un visage familier tout près du sien qu'il aurait aimé ne pas voir.

« Heeeey..! Salut Ryan...! »

codage par langweilen sur apple-spring

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mer 26 Mar 2014 - 0:25

Mon beau sapin, roi de la ville ♪
Les personnalités de Timon et les miennes



Je déteste New-York. Ça pue, c'est sale, les gens sont malpolis et ça me rend irritable au point que je finis toujours par me disputer avec Dory! C'est vrai! Juste l'été passé, on s'est laissé pour une connerie que j'ai déjà oublié! Ah non merde, ça vient de me revenir. Dory se faisait peloter par cinq gars à l'hôtel et elle ne semblait pas se défendre, comme si elle aimait ça.  Beurk, c'est écœurant.

Je jetai alors un coup d’œil à ma petite amie qui marchait à mes côtés.

Bon en même temps, j'avais bu et elle aussi alors bon, cette dispute paraît cent fois pire parce que nous n'avions simplement pas les esprits clairs et j'avais tout de suite sauté aux conclusions au lieu de lui demander ce qu'elle était entrain de faire et là je l'ai largué en vitesse et je me suis précipité à la chambre de l'hôtel où nous logions, mais je m'avais écroulé au beau milieu des escaliers de secours pas par ivresse, mais de tristesse. Je m'étais expliqué avec elle le lendemain et y'a un nul qui m'a fait la leçon et blablabla on s'en fiche royalement de lui et Dory et nous formons à nouveau un couple parfait, sans dispute et tout le tralala, mais ça c'est simplement parce que nous vivons à Londres, eh oui! Vous me croyez pas? Eh bien d'accord! Voyez une autre exemple qui date d'hier!

Nous arrivions finalement dans la grosse pomme, car nous étions invité par monsieur-je-sais-tout à une fête organisé pour Noël. Pfft. Déjà là, cette fête, c'est n'importe quoi. Une fête où l'ont fête la naissance d'un garçon né dans une étable, mais où l'ont donne des cadeaux aux autres. Sympa. J'espère qu'ils ne feront pas ça à ma fête parce que sinon je les sort à coup de pieds au derrière. Bref. Une fête complètement stupide dans un endroit complètement stupide, mais puisque j'aime Dory, j'ai finis par l'accepter même si j'étais retissant à l'idée puisque je savais que nous allions nous disputer. Et alors? Eh bien, nous nous sommes disputé! Oui et vraiment quand j'y pense ça me met en rogne (Pas le sujet de la dispute qui était complètement stupide, mais plutôt le fait que je suis toujours à New-York après cette dispute). Je vous ai déjà dit à quel point je déteste New-York? À peine avions nous arrivé dans la ville que déjà Dory me faisait la tête. Je n'ai pas compris pourquoi. Peut-être que je lui avais marché sur les pieds en sortant de l'avion? Je ne sais pas, elle n'a jamais voulut me dire pourquoi elle avait été comme ça avec moi, mais du coup, la voir dans cet état me rendais tout aussi de mauvaise humeur qu'elle et voilà que la journée s'était transformée en cercle vicieux de colère et de jalousie, oui parce évidement, Chose était à la fête! J'ai eu envie de le frapper, mais il s'écroula avant même que je ne puisse le toucher. J'ai pas aimé le fait qu'il se retrouve sous la table avec MA petite amie. Bah quoi? Parce que vous auriez pas fait pareil vous? Bref, je me suis vengé en le frappant dans les côtes puis j'ai disparu. J'ai été vers les escaliers qui menaient à l'étage et j'ai fais la rencontre d'une prostipute qui est en fait une vieille ennemi d'Hanity, oups. J'ai déclenché une guerre entre les deux et j'ai eu soudainement envie de les frapper toute les deux, mais je me suis retenu. Super New-York, j'allais frapper mon ancienne meilleure amie à cause de toi.

Oh pourquoi ancienne meilleure amie? Han! Voilà le meilleur de la soirée! Parce que je m'étais disputé avec Dory à cause de sa technique pour protéger un ananas avec un condom, Hanity à cru que je l'avais largué alors elle m'a prit à part des autres et elle à tenté de m'embrasser, mais moi évidement j'ai reculé et je me suis planté dans un buisson qui piquait et je suis partis à l'intérieur en lui disant que notre amitié était finie. Chouette n'est-ce pas? J'ai entraîné Dory fou de rage jusqu'à notre chambre d'Hôtel, ont s'est disputé en chemin pour je ne sais plus trop quoi et voilà que nous étions entrain d'arpenter les rues de New-York en faisant semblant que tout ce qui s'était passé la veille n'avait jamais existé.

Je déteste New-York.

Nous passâmes une clôture de métal noire où un géant arbre se trouvait et où les gens étaient très nombreux. Certains faisaient des bonhommes de neige et d'autres patinaient. Des gens de tous âge s'y trouvait et malgré leur différence tous avaient une chose semblable : un sourire. Moi, j'avais un visage de plâtre. Je ne pouvais m’empêcher de penser à ce qui s'était passé la veille, mais je me disais que je ne pouvais tout de même pas rester comme ça pour toujours, je devais oublier ce qui s'était passé et je n'avais pas particulièrement envie d'en parler à la blonde qui allait de toute façon oublier notre discussion quelques minutes plus tard. Je décidai plutôt de lui prendre la main puis de la traîner vers une montagne de neige et alors qu'il restait quelques pas à faire, j'enlevai délicatement mes doigts d'entre les siens pour presser le pas et pour faire une boule de neige que je voulus lui lancer, mais alors que je me retournai, elle n'était plus là.

« Dory..? »

Je regardai à gauche puis à droite et c'est alors que je crus apercevoir une tâche noire partir de mon côté droit à la vitesse de la lumière. Je pris quelques temps avant de comprendre et je tournai les talons  pour me jeter sur l'homme qui était en fuite. Après s'être débattu quelques instants, l'homme se retrouva face à moi et mes yeux devinrent ronds puis je fronçai brusquement les sourcils, le moment d'étonnement passé.

« Randy ?! Tu fais quoi ici?! » finis-je par dire en serrant les dents et en lui tenant fermement le collet de son manteau. « Comment as-tu pu te rendre ici alors que tu n'as même pas d'emploi?! Avec l'argent d'Hani' peut-être?! »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleue naturelle
DOUBLES COMPTES : heu... j'ai oublié...
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 chez les humains
COTE COEUR : Il y avait quelqu'un, mais il a disparu...
OCCUPATION : Surveillante de piscine :D
HUMEUR : Just keep swimming :D
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 895
POINTS : 112
LOCALISATION : je suis perdue D:

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mer 26 Mar 2014 - 19:19

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Dory n’aimait pas non plus New-York, mais elle ne se rappelait pas pourquoi. Elle savait seulement qu’à chaque fois qu’elle venait dans cette ville, il se passait toujours des trucs désagréables. Quel était la pire chose qui pouvait arriver? Surement se disputer avec Ryan, puisque ça lui laissait une mauvaise impression. Elle n’arrivait pas à ce souvenir avec exactitude de ces moments, puisque son amnésie fonctionnait comme un moyen de protection dans ce cas là… Car peut-être que si elle se serait souvenu de tout, elle n’aurait pas pu rester avec son amoureux… c’est qu’il pouvait être extrêmement blessant lorsqu’il était en colère… oh et très jaloux. En fait à ce niveau là c’était bien plus que ça, mais les humains n’avait pas vraiment d’autres termes pour l’exprimer. Dire qu’en temps normal il était si gentil et attentionné, mais sur le territoire américain, il changeait… et pas en bien. Et que dire du cas Timon? La blonde n’avait pas vraiment compris la profondeur de la haine que Pégase pouvait lui vouer, parce que pour elle, le New-Yorkais n’était qu’un ami rencontré alors qu’elle avait besoin d’aide… aide que Ryan ne lui avait pas donner puisque c’était de sa faute si elle errait dans les rues pendant la nuit.

Mais bon la femme avait aussi d’autres raisons de ne pas vouloir chanter la pomme à cette ville… Tout d’abord, pour s’y rendre il fallait prendre l’avion, un terrible engin créé par les humains qui ressemblait à un aquarium volant… Les poissons ne sont pas faits pour voler! Sauf les poissons-volants et puis ils ne volent pas aussi haut… Et puis techniquement, ils ne volent pas vraiment, ils sautent juste très haut en dehors de l’eau, on devrait donc parler de poissons-sautants ou de poissons-planants à la limite… Sinon, une fois à New-York, ça puait, il y avait trop de gens et ces gens n’étaient pas vraiment gentils, sauf que c’était des détails qu’elle ne se souvenait qu’une fois sur place, parce que sinon, ils ne seraient pas revenu là! Elle ne comprenait pas pourquoi Timon continuait de vivre là… Mais bon, de toute façon elle était fâchée contre son ami. Elle ne se souvenait pas pourquoi, mais elle lui en voulait pour quelque chose étant arrivé la veille? Parce qu’il l’avait invité à une fête ennuyante où il avait dormit toute la soirée? Parce qu’il ne l’avait avec son ananas? Elle ne savait pas.

Ça avait été un catastrophe en fait cette soirée, et même que le poisson c’était disputer avec son amoureux… mais elle ne savait plus pourquoi, seulement qu’un malaise restait… Sauf qu’elle ne savait pas quoi dire, puisqu’elle ne se souvenait même pas du sujet de leur confrontation de la veille! Elle voulait qu’ils se réconcilient, mais étaient-ils encore fâchés? Parce qu’à la façon du jeune homme d’agir avec elle, il semblait que si… Cette situation la mettait tout à l’envers, pourquoi tout devenait compliqué ici alors que chez eux c’était simple? Ils repartiraient ce soir et tout rentrerai dans l’ordre et elle pourrait oublier tout ça en paix, du moins c’est ce qu’elle espérait.

En attendant, ils marchaient dans la rue, puis vers cet immense sapin. Dory ne se rappelait pas avoir vu un jour un sapin aussi immense… mais bon en même temps elle l’aurait sans doute oublié de toute façon… Elle resta un moment sans mots, trop excité de voir quelque chose de si magnifique. Les humains avaient un don pour faire de jolies choses. Bon, ils savaient aussi faire des horreurs, mais pas chance, elle ne pensait pas souvent à ça. Trop émerveillée, elle s’aperçu à peine que Ryan avait lâché sa main. Lorsqu’elle voulu le chercher, quelqu’un l’attrapa, l’immobilisant. Sans comprendre pourquoi, elle fut envahit par la peur : Elle avait déjà vécut quelque chose de semblable, non? Elle ne savait plus trop et puis de toute façon, son réflexe était de se débattre comme toute personne ou bestiole captive.

Il y avait de l’action non loin d’elle… Est-ce que le blond avait aussi des problèmes? Parce que là, elle ne pouvait pas vraiment aller l’aider, puisqu’elle avait elle-même autre chose à faire… Quoi déjà? Il y avait pourtant quelque chose de super important dont il fallait qu’elle s’occupe… C’était juste là sous son nez… Un bras? Mais pourquoi il y avait un bras qui la tenait? Oh ça devait aller avec l’homme qui la maintenait solidement en fait… Un homme?! Mais qui c’était? Pourquoi il faisait ça? Elle ne le connaissait pas! Bon en même temps elle n’avait pas vu son visage et il lui faisait mal, donc puisqu’il n’était pas gentil et que tout les gens qu’elle connaissait, ou plutôt qu’elle se souvenait, étaient gentil et bien par défaut elle avait décidé qu’elle ne le connaissait pas puisqu’il était méchant!

Bon cette analyse faite, il fallait qu’elle fasse quelque chose pour se défaire de la prise du malotru. La blonde mordit donc la main, jusqu’à ce que le malfaiteur ne lâche sa prise, elle pu donc se libérer tout en hurlant :

- AU FISHNAPPEUR! AAAAAAAAAAAAAh! RYAN! Au secours! AAAAAAAAAAAh!!


Elle n’avait certes pas l’air très saine d’esprit à crier comme ça, mais au moins il y avait moins de chance que l’autre ne lui fasse du mal dans cette foule qui semblait se demander ce qui se passait… Il était aussi méchant que le fishnappeur de Londres! Elle couru, mais pas très longtemps parce qu’elle percuta quelqu’un et se retrouva sur le derrière.





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1883
POINTS : 96
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Jeu 27 Mar 2014 - 2:41

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Il n’avait pas beaucoup dormit pendant la nuit… mais il faut dire que Timon avait passé la journée précédente à dormir à cause d’un sort mystérieux. Personne n’avait su pourquoi, mais tous avaient été affecté par une quelconque magie venue qu’ils ne savaient où. La seule chose que plusieurs avaient remarqué était qu’ils n’étaient pas tout à fait eut même… en fait un point de leur caractère avait été exagéré à l’extrême. Bon concrètement c’était en lien avec les sept péchés capitaux, mais personne n’avait poussé le lien jusque là… dans le cas du suricate, il avait été touché par la paresse et ça avait eut comme résultat de le faire comater toute la journée et un peu partout. Même s’il n’avait pas été conscient toute la journée, ça avait été une des pire de sa vie… Il ne savait plus combien de personnes l’avaient frappé, Dory lui avait balancé un Ananas à la tête et il avait vu Laurence nu dans la douche avec une fille… Mais la fille avait encore ses vêtements, mais à la façon dont ils se léchaient les dents, elle s’était sans doute retrouvée aussi habillée que lui… Mais bon, il n’était pas rester pour regarder, il n’était pas amateur de porno.

La mangouste avait « dormit » sur le divan d’Aladdin, son ami et propriétaire de la pauvre maison qui avait subit cette fête déchainée. L’arable avait essayé de le rassurer, mais il faut dire qu’il n’avait sans doute pas tout compris du discourt confus du blond. Il avait bien d’autres choses à s’occuper… comme de son habitation ravagé par les fêtards sauvages. Ils ne savaient pas vivre ou quoi? Bon, c’était à cause du sort… mais quand même s’excuser et ramasser les dégâts ce n’était pas interdit! Déraper peut arriver, mais rien n’empêche d’essayer de réparer les dommages… les humains étaient parfois des sauvages.

Il se réveilla en sursaut lorsqu’on frappa à la porte… Qui pouvait bien là à cette heure? Surtout que normalement ils n’attendaient plus personne? Le matin de Noël, les humains n’allaient pas chez les autres si tôt le matin, non? Bon, au final c’était des nettoyeurs, parce que la maison avait besoin des soins d’experts. En fait le suricate n’était pas certain que ça serait suffisant… c’est qu’il ne faudrait pas que nettoyer, mais réparer aussi. Il y avait des trous un peu partout dans les murs!

Mieux valait quitter la maison pendant qu’ils faisaient leur travail, mais avant Timon avait envie de manger un petit quelque chose… Sauf qu’il ne restait à peu près rien! Les invités avaient tout dévoré, non mais quelle bande de goinfres! Ils n’en avaient pas eut assez de tout saccager? Il semblait que non… Le blond finit par trouver une vieille boîte de craquelins secs qui goutaient bizarre, mais ça lui remplit un peu l’estomac…. Et puis ce n’était pas comme s’il y avait beaucoup de place, il était encore tout à l’envers à cause de ce qu’il avait vu la veille dans la salle de bain… Et puis Aladdin qui l’avait encore embrassé… Il fallait qu’il parle maintenant que tout le monde était à jeun et dans un état à peu près normal.

Lorsque son ami vint le rejoindre à la cuisine, l’ancien animal lui proposa le reste des craquelins avant de lui dire qu’ils devaient parler et que le mieux serait de sortir… Il se doutait que l’autre homme n’avait pas vraiment envie  que Jessie entente leur conversation… et puis mieux valait laisser le champ libre aux nettoyeurs. Ils se mirent donc en route… pour aller où, ils ne savaient pas trop, c’est alors que Timon pensa à un truc :

- On pourrait aller au Rockefeller Center? Il y a une patinoire, j’ai toujours eut envie d’essayer de patiner et on ne devrait pas croiser de gens qu’on connait…

Une fois sur place, Timon regarde l’arbre de noël, constatant que c’était un très gros sapin. Il se détourna pour plutôt aller du côté de la patinoire ou il loua des patins. Il s’installa sur un banc pour les enfiler tout en commençant à parler à son ami :

- Al… j’aimerais comprendre… les humains s’embrassent quand ils sont en couple, pour démontrer leur amour… Alors pourquoi tu m’as encore embrassé? Je sais qu’on est de bons amis, mais il me semble que les amis ne font pas ça? Enfin Laurence le fait, mais lui il fait n’importe quoi, je crois pas qu’il ait vraiment compris les humains…

Ça relevait de l’exploit, mais le suricate réussit à lacer ses patins tout en parlant. Il était plutôt fier de son accomplissement! Comment il savait le faire? Il avait vu ça à la télévision et puis c’était le même principe que d’attacher des souliers. Il se leva en prenant appuis sur le banc, souriant de sa réussite. Il allait se diriger sur la glace, mais des cris attirèrent son attention… Il connaissait cette voix qui hurlait, non? Il devait aller voir si c’était bien celle qu’il croyait! Il se précipita… mais courir avec des patins, ce n’était pas l’idéal et malgré son bon départ, il finit par trébucher et alla tomber sur un homme à l’air pas net qui se tenait la main comme s’il s’était fait blesser…





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Jeu 27 Mar 2014 - 3:41

Mon beau sapin, roi de la ville ♪
Les personnalités de Timon et les miennes



Al' avait eu un sommeil agité. Il ne se sentait pas particulièrement bien dans son lit qui avait d'étranges bosses, sans parler de Jessie qui était désormais plus ronde qu'un ballon et avec qui il devait partager le lit. Ce n'est pas la peine de vous raconter à quel point une femme enceinte ça ne dort pas comme tout le monde à cause de leur ventre qui n'arrête pas de déranger leur sommeil. Bref, le jeune homme avait faillit tomber du lit une bonne dizaine de fois et ne pouvait s,empêcher de tourner dans tout les sens pour trouver une position confortable qui ne l'était pas plus longtemps qu'une ou deux minutes. Au réveil, si l'ont peut appeler ça un réveil puisque Al' avait les yeux ronds depuis déjà quelques heures, le jeune homme se rendit compte que sa chambre était dans un sale état. Il se leva lentement pour ne pas réveiller sa fiancée et lorsqu'il mit finalement les pieds au sol, une quantité incroyable d'objets tomba de sous les couvertures. Oh, mais c'était ça les bosses dans le lit?! Il rigola, mais s'arrêta en réalisant que cela signifiait que des inconnus avaient oubliés leurs choses au ranch et que cela voulait dire qu'ils allaient tous revenir un à un pour les récupérer... Ce qui voulait dire qu'ils n'allaient pas avoir la paix pour quelques jours...

Il se dirigea dans la salle de bain de l'étage pour prendre une douche, mais il se rappela en mettant ses pieds dans la pièce qu'il n'y avait plus de porte à la douche et que le bain était lui aussi hors d'usage. Un veston et une chemise rose traînait au sol et une montre en or avait restée sur le coin du comptoir du lavabo. Il la prit pour la mettre dans le vide poche en vitre qu'il y avait au centre de la table à manger, mais lorsqu'il vit l'état de la cuisine, après s'être habillé, il la glissa dans sa poche de jean et décida d'appeler un agence de nettoyage, car à quatre jamais ils ne pouvaient tout ranger, sans parler que Jessie était limitée dans ses mouvements à cause de la grossesse et qu'Elsa avait du mal à toucher quoique ce soit sans le transformer en glaçon. Il ne restait plus que Tim et lui, mais honnêtement, Al' n'avait pas envie de nettoyer le bordel qu'il n'avait pas fait.

Les nettoyeurs arrivèrent plutôt rapidement, surtout après que le jeune prince leur aille proposé un salaire beaucoup plus élevé de ce qu'ils pouvaient avoir habituellement puis leur donna certaines indications comme de mettre tout les objets de valeur dans le vide poche pour qu'il puisse faire aisément le tri par la suite. Tim s'était réveillé et s'était volatilisé vers la cuisine d'un pas lourd, sans doute encore endormi même s'il ne devait plus l'être vu les heures qu'il avait pu passer à le faire la veille. L'Arabe alla le rejoindre et resta sans voix lorsqu'il le vit manger à même la boîte des petits biscuits.

« Euh.... Non merci. Euh... Tim... Tu devrais arrêter d'en manger, c'est pas des biscuits. C'est des gâteries pour chevaux. Jessie ne savait pas quoi en faire alors elle les a mit dans la dépense. »

Tim lui dit alors qu'ils devaient parler. Il hocha la tête, il était tout à fait d'accord... Même s'il n'était pas vraiment certain de savoir de ce que le blond voulait parler. Ils enfilèrent donc leur manteau et Al' fit une note aux deux filles pour leur dire qu'il était partit avec Timon en ville et que les hommes en blanc étaient des nettoyeurs et non des voleurs. On ne sait jamais, valait mieux le spécifier. Ils prirent le taxi puis Al' décida qu'ils en sortaient après quelques minutes lorsque Tim proposa d'aller patiner. Ils marchèrent le reste du chemin puis ils allèrent louer des patins arrivé sur le site. Al' s'installa aux côtés de son ami qui tentait tant bien que mal de lasser ses patins alors que lui avait déjà terminé depuis plusieurs minutes. Peut-être devait-il lui proposer un coup de main? Non... mais non, il était plus vieux que lui, ce serait sans doute très gênant... Enfin, moins gênant que la discussion que Timon venait d'initier.

« J'ai aucune idée de pourquoi je t'ai embrassé hier soir. Je n'étais pas dans mon état naturel hier, personne l'était, même toi! J'ai... J'ai passé la soirée à voler les gens et je ne me souviens plus pourquoi je t'ai embrassé. Sur le coup ça me semblait logique, un baiser de prince pour réveiller la personne endormie, mais c'est con. Je te vois là et je n'ai pas envie de le faire. C'était... Juste... J'étais pas moi-même, c'est tout. »

Al' se leva doucement et commença à faire quelques ronds sur la glace en attendant que l'ancien suricate aille terminé puis alla le rejoindre quelques instants plus tard en fronçant les sourcils.

« Tu me parles souvent de ce Laurence, je me trompe? Tu n'as pas pensé que peut-être qu'il le fait parce qu'il t'aime..? »

Timon finit par trébucher, presque aussitôt que Al' aille terminé sa phrase et il tenta tant bien que mal de rattraper son ami durant sa chute, mais celui-ci s'agrippa plutôt à un inconnu qui dégageait une mauvaise aura. L'Arabe finit par le tirer par le collet pour le faire reprendre l'équilibre puis s'excusa brièvement à l'inconnu qui pouvait s'enflammer à tout moment.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Ven 28 Mar 2014 - 1:37

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


J’étais très bien caché dans le gros sapin, personne ne m’avait vu grimpé là! J’étais presque aussi bien caché que lorsque je suivais Russell et le vieux monsieur grognon qui n’arrêtait pas de deviner où j’étais… ce n’était pas que j’étais mal caché et que je dépassais de chaque côté du rocher, non! Il était juste vraiment trop doué pour moi… Comme cet homme roux qui me fixait… mais comment pouvait-il me voir? J’étais caché! Il faudrait peut-être que je lui explique qu’il ne devait pas voir les gens cachés? Mais pour cela, il faudrait que je descendre, et il me verrait! Oh mais en fait, il me voyait déjà… Il devait être doué comme monsieur Fredrickson! Peut-être qu’ils étaient de la même famille? Ils ne se ressemblaient pas, mais les vieux monsieurs, ils ne ressemblent à personne, sauf à de vieux monsieurs! Bon, les humains ne seraient pas d’accord avec moi, mais pour moi, les humains se ressemblent tous! Bon, je sais qu’ils sont tous différent, je suis pas complètement stupide… Il y a des filles et des garçons et puis ensuite ils y a la couleur de peau et la couleur de cheveux et les formes et tout ça… mais dans une foule, c’est difficile d’en identifier qu’un!

Mais bon, tout ça ne change rien au fait que cet homme m’avait vu et voulait que je descende de l’arbre… Il ne voulait pas que je me fasse mal…. Mais un dabou, ça ne se fait pas mal en tombant d’un arbre, puisqu’il ne tombe pas des arbres, tout simplement! Sauf qu’il ne le savait pas, il faudrait aussi que je lui explique ça? Quoique je n’étais pas certaine que je voulais lui parler… Je n’aimais pas son ton trop autoritaire… et puis pas de chocolat et bien je resterai où j’étais! Je ne lui faisais pas confiance à ce type! Bon il ne fallait pas juger du premier coup d’œil, c’était ce que les dessins animés m’avaient appris, donc je décidais de descendre de mon perchoir… ah et en fait c’était pas très confortable une branche de sapin, c’était trop dur et mon postérieur n’aimait pas ça. Un problème que je n’avais jamais eut avant, puisque les oiseaux, ça n’a pas de fesses.

Je descendis sautant à terre dès que je le pus, juste parce que je trouve ça drôle. Par contre j’atterris très près du roux qui n’avait pas cru bon de se pousser… Il ne voulait quand même pas m’attraper? Il était bizarre cet homme et il faisait une tête bizarre! Ce qui était dommage, car je crois qu’il était beau pour un humain, mais je n’y connais pas grand-chose moi en fait… et puis j’ai Dug et c’est tout ce qui compte à mes yeux! Continuant à le regarder, je compris que j’avais un peu atterris sur son pied… je me décalait un peu, parce que passer le restant de la journée sur son pied n’était pas vraiment une activité amusante… Par contre l’imiter, ça c’était amusant! Pourquoi avais-je crus qu’il était méchant? En fait il ne voulait que danser! Les mouvements étaient étranges, mais j’étais douée pour faire comme lui!

Par contre je compris très vite que je m’étais sans doute trompée et à son regard, je me dis que mieux valait que je ne reste pas là… J’aurais bien mieux fait de rester cacher dans mon arbre, même si il m’avait vu… car peut-être qu’il était comme un chien et ne pouvait pas monter aux arbres? Quoique les humains pouvaient monter… et puis de toute façon j’avais trop bougé et il était entre le sapin et moi! Une seule option s’offrait donc à moi : prendre la fuite en sens inverse!

Je courus sans regarder devant moi, ce qui était très stupide, je sais. Bon, je regardai un peu quand même, mais j’avoue qu’à quelques occasions je jetai un regard derrière moi pour voir s’il me suivait et alors je percutais quelqu’un et je tombais sous la force de l’impact… Je crois que la blonde qui essayait de se relever courait aussi… avant notre rencontre frappante, parce que là, ni elle, ni moi ne courions! Je m’assis et la dévisageai. Elle avait les cheveux courts, comme un garçon! Et des yeux bleus, comme... comme quelqu’un qui a les yeux bleus! Je la regardai dans les yeux tout en imitant ses mouvements. Pourquoi je faisais ça? Je ne savais pas… peut-être que si je me confondais dans la foule en agissant comme quelqu’un d’autre, l’homme ne me retrouverait pas?





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Sam 29 Mar 2014 - 19:06

Mon beau sapin, roi de la ville ♪.
Les personnalités de Timon et les miennes



La brune qui avait décidée de grimpée au sapin faisait tout sauf m'écouter. J'avais beau lui demander de descendre, elle ne bougeait pas, comme si elle faisait exprès pour m'irriter. Oui, parce qu'elle commençait bien à m'énerver celle-là et je commençais à monter le ton de voix pour qu'elle descende. Elle allait tomber à un moment et elle allait s'écraser au sol puis j'aurai au final une mort sur la conscience! Oh attendez... Ça ne me gêne pas plus que ça au fond. Elle n'a rien à m'offrir en échange, j'en suis persuadé. Il y a une si minime, quasi presque inexistante, possibilité qu'elle soit de sang bleu ou alors riche. Surtout qu'à la première vue de ses vêtements, je suis persuadé qu'elle est pauvre. Peut-être même qu'elle vit dans cette arbre. Je devrais peut-être l'oublier là et la laisser mourir de froid, j'en ai rien à faire. Alors que j'allais quitté la base du sapin pour aller l'admirer de plus loin, la femme décida de descendre de quelques branches. Eh bah, s'il fallait que je parte pour qu'elle descendre... Elle y resta encore quelques instants jusqu'à ce qu'elle décide de sauter d'un coup sans même m'avertir. Si j'avais su, je m'aurais reculé, mais voilà que la surprise avait été réussit et je sautais désormais sur un pied en me tenant l'autre dans mes mains.  

Je poussai un grognement entre mes dents et je fusillai du regard l’écervelée qui se trouvait en face de moi. J'avais envie de l'étripé, de lui hurler qu'elle aurait dû rester dans son arbre pour mourir. Personne n'aurait été bien triste de cela, j'en suis persuadé! Elle sembla comprendre le message que les poignards que mes yeux pouvaient lancer, car elle partie en courant. Je ne la poursuivis pas puisque je préférais davantage m'asseoir quelque part pour laisser la douleur de mon pied s’estomper, mais à peine avais-je eu le temps de m'asseoir sur une marche de l'escalier que je la vis écrasé au sol avec une femme aux cheveux courts. Je les regardai pendant un moment, mais aucune de deux ne semblaient vouloir bouger.  La brune avait à coup sûr assommé l'autre femme! Je continuai à les regarder au loin, mais voyant que celles-ci ne bougeaient pas, perturbées par ce qu'il venait de se passer, je me levai et j'allai aider la blonde à se lever. La pauvre, elle était au mauvais endroit, au mauvais moment.  Alors qu'elle était finalement remise sur pied, je la regardai un moment et je me pu m'empêcher de me demander pourquoi je l'avais aidé... Et pourquoi je m'avais soucié de la cervelle d'oiseau qui se perchait dans un arbre plus tôt.

Est-ce que je...? Mais non! Enfin... Quand même... Mais non Hans, tu divagues! Tu ne peux quand même être devenu... Haha, c'est n'importe quoi, il faut que j'arrête. Anna ne m'a pas changé. Je fais cela simplement parce qu'elles me devront quelque chose par la suite, tout simplement, voilà! Que je peux être idiot de penser à une telle chose... C'est juste impossible que sois... Gentil. Je l'ai été auparavant, quand j'étais qu'un gamin naïf qui se faisait mutiler par ses douze autres frères. Désormais c'est finit. Plus jamais je ne me ferais blessé par qui que ce soit et plus jamais je ne me laisserai faire quoique ce soit par qui que ce soit! Je lâchai d'un geste brusque la main de la jeune femme et je lui demandai si elle allait bien en jetant un coup d’œil en biais à celle qui l'avait fait tombé. Je hochai la tête. Bien. J'allais ouvrir la bouche à nouveau jusqu'à ce que je réalise qu'il y avait une véritable autour de nous. C'était comme si une guerre venait d'éclater parmi tout les gens qui se trouvaient en ce lieu. C'était très peu approprié pour un lieu publique. En fait, ce ne l'était tout simplement pas parce que ça ne se fait pas à moins que notre vie soit en danger. Bon d'accord, j'avais été violent avec Elsa quand nous étions à Arendelle, mais c'était obligatoire pour avoir le trône et tout ça, vous voyez?  

[HJ]: Pardon pour ma réponse qui fait pas avancer l'histoire

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bleue naturelle
DOUBLES COMPTES : heu... j'ai oublié...
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 chez les humains
COTE COEUR : Il y avait quelqu'un, mais il a disparu...
OCCUPATION : Surveillante de piscine :D
HUMEUR : Just keep swimming :D
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 895
POINTS : 112
LOCALISATION : je suis perdue D:

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mar 1 Avr 2014 - 2:41

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Le choc l’avait envoyé sur le dos… le choc de quoi? Oh, de la collision! Quelle collision? Celle avec une jeune femme brune! C’était qui cette femme? Aucune idée. Oh, il y avait une jeune femme! Dory la dévisageait avec un grand intérêt. L’avait-elle déjà vu à quelque part? Probablement que non, puisque l’autre n’avait pas fait mine de la connaître. Et puis pourquoi cette femme était-elle au sol? Peut-être pour la même raison que la blonde? Sauf que cette dernière n’avait aucuns souvenirs du comment ou du pourquoi ça avait pu arriver, par contre elle avait quelques douleurs, surement dues à un choc.

Le poisson essaya de se relever, mais elle fut captivée par l’autre femme qui semblait l’imiter. Elle bougea un peu d’un côté, puis de l’autre, confirmant que la brune copiait ses mouvements. Loin d’en être insultée, la blonde trouvait cela amusant en fait. Elles de devaient pas être plus brillante l’une que l’autre, deux mésadaptées en quelque sorte… Elles étaient faites pour s’entendre! Dory lui souriait donc, oubliant qu’elle devait se relever, fixant la brune sans bouger.

C’est alors qu’un jeune homme roux arriva et la remit sur ses pieds. Qui c’était lui? Pourquoi il la touchait? Est-ce que la brune par terre le fuyait? Elle avait l’air gentille cette femme, alors si elle le fuyait, c’est qu’il était un méchant, voir un pas gentil! Et puis pourquoi il ne parlait pas? Il avait l’air très louche en fait, malgré sa belle gueule. Bon Dory ne regardait pas vraiment la beauté chez les humains, même si elle en connaissait en quelque sorte les « critères ». Faisant des liens étranges dans sa tête, comme toujours, elle en vint à une fausse conclusion qui la poussa à crier :

- Vous êtes un pervers?! Arrêtez de me suivre! Vous voulez vous battre?


Le poisson montra les poings, prête à se battre contre l’homme. C’est qu’elle n’allait pas se laisser faire! Laisser faire quoi? Elle ne savait plus trop en fait… Qui c’était devant elle? Elle ne l’aimait pas trop en fait ce type… Elle devait s’enfuir! Elle attrapa la main de la brune au sol et l’obligea à la suivre, courant au travers de la foule. Cependant, elle ne couru pas en ligne droite, décrivant plutôt un cercle pour aller percuter le roux… Retour à la case départ. Elle le dévisagea, criant à nouveau de façon plutôt hystérique tout en tirant l’autre femme avec elle alors qu’elle repartait en sens inverse.

Elle couru se cacher derrière un homme brun dans la trentaine. Il n’avait pas vraiment l’air sympathique, mais elle expliqua rapidement :

- Il y a des fishnappeurs ici monsieur! Et des pervers aussi! Je sais pas ce que ça fait un pervers, mais c’est surement pas bien!

C’est alors que la blonde remarqua qu’il y avait quelqu’un qu’elle connaissait très bien là… Ryan! Oh, mais comment il était arrivé là? Ils n’étaient pas ensemble? Ils avaient du être séparés… Parce qu’elle ne voyait pas trop se promener dans cette ville immense seule… Quoiqu’elle n’était pas seule, il y avait cette femme qu’elle trainait avec elle! Pourquoi la blonde l’avait amenée avec elle? Aucune idée. Par contre elle la lâcha pour se jeter dans les bras de son amoureux :

- Ryan! Y’a des gens méchants ici! J’ai eut peur et puis tu n’étais plus avec moi! J’ai trouvé elle, mais je sais pas c’est qui… mais elle est gentille, On peut l’adopter? Elle fait pas de bruit et puis elle est drôle!






codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mer 2 Avr 2014 - 0:43

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


La femme blonde devant moi était vraiment sympathique, elle semblait même aimer que je l’imite! Elle ne se fâchait pas? Pourtant, les humains n’aimaient pas ça normalement! Pourtant, c’était amusant! Je ne savais pas exactement pourquoi, mais moi je trouvais ça drôle. Quoique les humains étaient souvent grincheux. Enfin, les adultes, car les enfants savent s’émerveiller des petites et grandes choses… mais en vieillissant, ils perdent cette faculté. Peut-être que si je restais longtemps dans ce monde, je deviendrais aussi ennuyante? Non… ce n’était pas pour tout de suite… J’avais certes changée, mais au fond je restais toujours la même cervelle de moineau. Être humaine ne m’avait pas rendue intelligente, mais je comprenais mieux certaines choses et j’avais des réflexions bien plus complexes depuis.

Et puis soudainement, alors que nous nous amusions bien, l’homme autoritaire débarqua… mais il m’avait suivit?! Il releva la blonde, pour être gentil? Ou tout simplement parce que ce n’était pas convenable de rester assit sur le sol? Au lieu de le remercier, elle commença à crier avant de m’attraper la main et de me tirer à sa suite. Je n’eus pas le choix de me lever pour la suivre, sinon elle serait partie avec mon bras! Nous courûmes dans la foule, évitant de percuter des gens… jusqu’à ce que nous revenions devant le roux. Pourquoi nous étions revenues? J’aurai du mener, j’étais visiblement une bien meilleure fuyarde qu’elle! J’en profitai pour lui faire des petits saluts de ma main libre, de façon fort insouciante et pour combler le vide laissé par le malaise…

Criant, nous tournâmes les talons pour fuir à nouveau. Et cette fois nous ne retournâmes pas voir l’homme, non, elle se dirigea plutôt vers un autre homme, brun cette fois. Il n’était pas vraiment plus rassurant que le premier à bien y penser… pour ne pas dire qu’il était pire… Oh mais en fait si, il était vraiment plus effrayant que le premier. Et puis elle lui débitait des trucs de fishnappeur… c’était quoi ça? Un kidnappeur de saumon? Parce qu’elle ne ressemblait pas du tout à un saumon! Elle n’en avait même pas l’odeur. Et elle parla de pervers, mais ça, ne n’avais jamais compris ce que c’était, mais Dug ne voulait pas que je m’en approche… c’était peut-être une maladie?

Puis elle embla reconnaitre le blond qui était avec l’autre homme. Même qu’elle le connaissait assez bien pour se jeter dans ses bras! Et elle lui dit plein de trucs, comme qu’elle voulait m’adopter! Oh c’était gentil ça, mais moi je voulais rester un dabou libre et puis j’avais Dug qui m’attendait à l’appartement! Le pauvre serait inquiet si je ne revenais pas! Et puis il croirait qu’il avait fait quelque chose de mal alors que ce n’était pas le cas! Il faisait toujours tout comme il le fallait!

Par contre, je me sentais un peu exclue de leur conversation… enfin ce n’en était pas vraiment une, mais je me sentais laissé de côté alors qu’on venait de parler de m’adopter! Je m’approchai donc du couple et leur fit un câlin en me frottant la tête contre eux en faisant un petit cri d’appréciation comme tout dabou poli. Je les aimais vraiment bien! Par contre, j’étais sans doute de trop, alors je les lâchai pour aller voir ailleurs si j’y étais… et oui j’étais vraiment rendue ailleurs! Je m’assis non loin d’un trio d’hommes, un chaussé de patins semblait être tombé sur un autre alors que le troisième, avec aussi des patins, aidait le premier à se relever. Oui, je savais ce qu’était des patins à glace! J’en avait vu à la télévision! Ça semblait très amusant, mais aussi très dangereux… sauf qu’eux n’avaient pas l’air d’avoir compris qu’il fallait être sur la glace. Je restai là à les observer, en penchant ma tête d’un côté, puis de l’autre, tout en gardant une distance raisonnable et sécuritaire.





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ça effraie les p'tits enfants... Et les p'tits monstres!
PRESENCE/ABSENCE : 3 jour / 7
DOUBLES COMPTES : Laurence Legay & Pégase R. Smith & Clawd Delatour
PHOTO D'IDENTITE :

:Cadeau d'anniversaire reçu de ma Nini chérie ♥:
 

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Monster inc
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
COTE COEUR : La violence et la torture ♥
OCCUPATION : Effrayer les enfants
HUMEUR : Monstrueuse
MON ARRIVÉE : 14/04/2013
MON VOYAGE : 1066
POINTS : 10
LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mer 2 Avr 2014 - 2:17

Mon beau sapin, roi de la ville ♪
Les personnalités de Timon et les miennes



Cela ne fut pas bien long que Randall se faisait maîtrisé par un jeune blond ayant facilement dix ans de moins que lui. C'était une véritable insulte pour lui qui avait déjà tué des dizaines de personnes jusqu'à présent et qui s'entraînait dans un centre possédant des technologies de pointe qui le rendait quasi intouchable. Pourquoi était-il donc étendu contre le sol glacé du Rockfeller center? Eh bien tout simplement parce que le blond en question n'était nul autre que Ryan, le meilleur ami de sa colocataire. C'était bête comme raisonnement n'est-ce pas? Pas tout à fait lorsqu'on réalise que l'ancien caméléon devait être strip-teaseur et non tueur à gage ou mercenaire tout dépendant des jours. Randy tenta de faire son innocent, d'être étonné de le rencontrer à New-York (même si c'était en fait réellement le cas) et par la même occasion se trouver un prétexte pour être là. Malheureusement, il n'eut pas vraiment la chance d'y réfléchir, car le blond le brutalisa verbalement pour qu'il lui réponde. Il sortit donc la première chose qui lui vint par la tête :

« J'ai pas d'emploi?! Qu'est-ce que tu en sais que j'ai pas d'emploi?! Tu sauras que – Enlèves tes pattes de sur moi! » Il poussa rapidement l'une des mains de Ryan qui se trouvait toujours agrippé à son collet de manteau. « Tu sauras que j'en ai un, un emploi. Et j'ai payé mon billet tout seul, alors bon vent, continues ton chemin...! »

La réponse sembla calmer le jeune homme et le plus vieux des deux pu s'extirper de sous lui pour se mettre sur ses deux pieds. Il enleva rapidement de neige qui collait sur ses vêtements puis replaça son manteau qui avait légèrement remonté. Il le regarda se lever à son tour puis il se regarda d'un air sévère rempli de reproches alors que la situation aurait dû être l'inverse vu les intentions initiales de Randy.

« C'est super de voir à quel point tu as confiance en moi. J'imagine bien ce que tu dois dire à Hanity dans mon dos. Tu dois inventer n'importe quoi à mon sujet, dire que je vole ou que je torture des gens? Tu as une super opinion de moi, vraiment, tu me déçois. »

Il continua à le regarder longuement et écouta, sans porter vraiment attention, les explications que l'autre homme était en train de lui donner. C'était con, c'était bête, il s'en fichait, car il n'était pas réellement outré de ce que l'ancien cheval pouvait penser puisqu'il était tout ce qu'il pensait, mais un certain amusement se faisait ressentir à l'intérieur de lui. C'était agréable d'être méchant, de faire mal aux gens, quel que soit la façon. Le regard émeraude et ennuyé de l'homme se tourna soudainement vers le garçon qu'il avait vu plus tôt, mais il réalisa alors en voyant son visage que ce n'était pas un garçon, mais plutôt une femme hystérique qui fonçait directement vers eux en hurlant au fishnappeur. Au fish-quoi?! Il ne réussit pas à comprendre l'histoire que la blonde tentait de déballer au meilleur ami d'Hanity et il préféra plutôt porter attention à une femme brune qui était postée tout près de lui, mais il n'eut pas vraiment le temps, car elle partit en courant vers Hadès qui semblait avoir des problèmes technique. Peut-être aurait-il dû aller l'aider, mais il n'en avait pas envie. Il avait plutôt envie de partir de cet endroit avant qu'Hadès ne rapplique et qui étale sa complicité pour un kinapping raté à Pégase.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Sam 5 Avr 2014 - 21:46

Mon beau sapin, roi de la ville ♪
Les personnalités de Timon et les miennes



Randy semblait très offusqué par ce que je venais de lui dire. Eh bah..! C'est très difficile de ne pas le prendre pour un arnaqueur de première avec tout ce qu'Hanity avait pu me raconter à son sujet. Il était un ancien sans-abris et à voir sa capacité mentale beaucoup plus élevée que la mienne, je ne pouvais pas conclure que c'était à cause qu'il souffrait d'une maladie mentale comme la plupart des S.D.F. Après, j'avais entendu dire qu'il était vraiment crade comme mec. Bon, je sais que ce n'est pas vraiment une raison pour le croire comme un homme louche, mais ce que je trouvais bizarre, c'est que même s'il était très sale et qu'il ne faisait attention à rien, sa personne était toujours très soignée et je crois même qu'il se mettait du parfum. Assez étrange pour un homme qui avait supposément vécu trois ans dans les égouts si vous voulez mon avis. Comment pouvait-il s'acheter tout ce qu'il avait sans voler dans le porte-monnaie d'Hani..? J'avais bien du mal à le croire lorsqu'il me disait qu'il avait un boulot, car honnêtement, chaque fois que j'avais mis les pieds dans leur appartement, il se retrouvait toujours en sous-vêtement étendu de tout son long sur le canapé avec un bol de croustilles et une canette de boisson gazeuse. Oh! Toutes ces réflexions m'ont donné mal à la tête, je crois que j'ai dû me fouler le cerveau. Ça y est, je suis crevé. Je n'eus cependant pas le choix de le laisser se relever, car je l'avais faussement accusé.

Je me levai à mon tour et alors que j'allais lui demander pourquoi il se trouvait dans cette ville, il reprit la parole pour me faire sentir encore plus misérable que je l'étais déjà. Oui, bon, c'est assez. Il n'avait pas besoin d'en mettre une couche en plus, mais en temps j'avais eu toutes les raisons pour croire qu'il l'avait volé! Non, mais quand même! À son âge, pas marié ni d'enfants..! Sa vie était loin d'être glorieuse quand on y réfléchit plus que deux secondes.

« Non, désolé, c'est pas ça que je voulais dire... Je pensais juste que tu avais pas d'emploi, faut dire qu'Hanity et moi ont ne se parle plus vraiment ces temps-ci et... Et je crois pas que ça ira en s'améliorant. On se voit plus depuis que Dory vit avec moi. J'ai toujours besoin de la surveiller et j'avais pas compris pourquoi Hanity ne voulait pas venir à mon appartement, mais elle me l'a fait comprendre hier soir... Je crois que tu seras heureux, han..! Hani' et moi, on est plus amis... »

Le colocataire de mon ancienne meilleure amie ne semblait pas m'écouter. Je me mis donc à lui faire de grands signes avec les bras pour attirer son attention, mais rien n'y faisait. J'étais vraiment vexé de son manque de compatissance! J'étais en train de lui dire que j'étais désormais sans amis, sans confidente qui n'allait pas oublié mon problème après deux minutes et voilà que lui, il regardait ailleurs! J'eus envie de lui donner une bonne gifle pour lui faire savoir ma frustration, mais je me fus bousculer bien avant par Dory qui hurlait à plein poumon des trucs que je ne comprenais pas. Des fishnappeur? Hein? Où ça? C'était quoi? Des voleurs de poissons? Mais il volerait bien des poissons? C'est moche et en plus ça sent super mauvais! Je comprenais même pas comment Dory faisait pour être médecin sous-marine! Elle devait sniffer des poissons toute la journée! Moi j'aurais vraiment peur qu'il en aille un qui reste coin dans l'une de mes narines!

Elle me présenta à une inconnue qui devait avoir environ notre âge et qui me serra fortement dans ses bras lorsque Dory me demanda si nous pouvions l'adopter. Mes  yeux turquoises s'arrondirent et je fixai longuement Dory sans dire un mot. Mais pourquoi voulait-elle qu'on adopte d'une femme? Elle n'avait pas dix ans ou encore à la limite seize ans! Elle devait même être plus vieille que moi! Comment je pouvais adopter une femme plus vieille que moi?

« Non! » Finis-je par dire en poussant les bras de la brune qui m'entouraient. « J'ai tué le poisson rouge de Dimitri et j'ai eu du mal à m'occuper de Wendy, la chienne de la caserne, pour une soirée, je ne veux pas l'avoir dans MON appartement! J'ai déjà assez de toi comme ça! » Mes yeux s'arrondirent à nouveau en réalisant le sens que ma phrase pouvait avoir. « Je veux dire que nous n'avons pas assez de place à l'appartement pour une troisième personne et puis elle doit déjà avoir un chez elle! » Je détournai finalement le regard vers la femme très affectueuse. « Pas vrai? T'as un appartement à New-York? T'as pas besoin de nous? Sinon y'a Randy qui se fera un plaisir de... Randy? »

Eh merde! Il m'avait laissé tombé! Comme c'était surprenant! C'était typiquement lui! Il était là, puis trente secondes plus tard il s'était évaporé! Il était comme un caméléon!

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Dim 6 Avr 2014 - 17:37

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Ce que mon empressement pouvait me rendre maladroite! Bon au moins c’était Laurence et il était habitué à ce que je lui tombe dans les bras! Je l’avais d’ailleurs fait la veille en y repensant… C’est que si je m’étais trompé pour tomber sur un inconnu, ça aurait été très gênant! Quoique je me sentais quand même gênée car je n’arrêtais pas de repenser à ce qui c’était passé dans cette salle de bain il n’y avait même pas douze heures… Ah vraiment, il se passait toujours des trucs étranges dans les salles de bains! Pourtant, je ne faisais pas exprès! Je prends et douche et pouf le Lièvre décide d’avoir une discussion! Je veux me débarbouiller et bam Laurence pleure dans le bain… et hier… bon hier j’avoue que j’y étais pour quelque chose parce que je cherchais vraiment mon ami avec des intensions pas nettes, bien que je crois qu’il y avait un sort dans l’air parce que je ne voulais pas faire ça avec lui, la preuve c’était qu’à minuit j’avais été très embêtée de réaliser ce qui se passait! Ça avait été une journée vraiment bizarre, même pour moi! J’avais cédé à toutes mes envies sans réfléchir et sans pouvoir l’expliquer, alors que normalement, je pouvais donner des explications sur mes actions, même si ça n’avait parfois qu’un sens que pour moi! Oui même dans ma folie, il y avait une logique! Folle certes, mais ça avait un sens pour moi et pour tout fou se respectant.

Je me redressant en prenant le café que mon ami me tentais en le remerciant. J’en pris une gorgé : Il était exactement que je l’aimais! AH il me connaissait bien mon Laurence! Bon, j’aurais préféré un thé, mais le thé pour emporter est souvent juste dégueulasse et ça aussi il le savait. En plus le thé en Amérique du nord… vaut mieux pas trop en parler en fait parce que je pourrais m’emporter sur ce qu’ils osent appeler du thé… qui n’était que de l’eau chaude avec des feuilles! Bon c’était bien là la recette du thé, mais ici il manquait un petit quelque chose… la passion? L’amour? Le bon gout? Je ne savais pas, mais ça n’était pas aussi bien qu’à Paris ou Londres et ne parlons pas de rivaliser avec celui de chez nous!

- Oui tu as raison pardon… je me demande pourquoi il y a autant de neige ici… Pourtant c’est environ la même latitude que Paris, si nous ne sommes pas d’ailleurs plus au sud… C’est bizarre ce monde! Chez nous il a de la neige partout ou nulle part! Enfin sauf chez l’horrible grosse tête, parce qu’elle ferait décapiter celui qui resterait un flocon toucher ses rosiers…

Je le suivis alors qu’il s’éloignait… mais pourquoi il s’éloignait de moi? Il ne voulait plus me voir? Je me giflais mentalement… il ne m’aurait pas amené un café si c’était le cas! Sauf si c’était pour me drogué avec ses médocs et me laisser là! Bon en fait c’était stupide parce qu’il ne me ferait pas ça et surtout qu’en fait il s’éloignait d’une plaque de glace que je n’avais pas vu jusque là. Tomber sur la glace, ça faisait mal, alors je comprenais qu’il ne veule pas que ça arrive… quoiqu’il n’aimait pas avoir mal lui? Bon en fait parfois il voulait avoir mal et d’autres fois non, je suppose que ça dépendait de ses médicaments. Je préférai ne pas penser à ses foutues pilules, je les aimais vraiment pas… On s’était même disputer à cause de ces cochonneries! Bon, maintenant il voulait savoir pourquoi je l’avais appelé… Ce que j’avais été stupide, j’avais du l’inquiéter à l’appeler si tôt le matin!

- Je voulais pas t’inquiéter, pardon j’ai été stupide! Oh c’est drôle je te répète exactement ce que je viens de penser… Oups je m’égare, je crois que j’ai pas assez dormit parce que normalement je suis pas aussi tout à l’envers… enfin si, mais ça parait pas tant… je crois. C’est dommage pour ta montre, mais peut-être que si tu retourne où a eut lieu la fête et bien tu la retrouveras? Sinon je voulais te voir parce que je veux parler d’hier… Je sais pas ce qui s’est passé! Je ne comprends pas! Je ne voulais pas vraiment coucher avec toi! Enfin à l’automne j’aurais bien voulu, mais depuis j’avais compris que nous étions que des amis! J’étais peut-être saoule hier? Et puis toi, tu es trop joyeux pour les femmes! Enfin je veux dire que tu es supposé être gay… J’ai trouvé ça très gênant après coup, tu crois qu’on peut oublier ça? Parce que moi en fait j’aime Thack… Lui je sais pas, mais bon je veux pas m’envoyer en l’air avec toi alors que j’aime un autre, ça serait se mentir et puis j’ai bien des défauts, mais je crois pas être menteuse. Folle, mais pas menteuse! Et je parle trop aussi quand je suis nerveuse… Mais pourquoi tu dis rien? Il ne faut pas me laisser parler autant parce que je me calle toute seule!

Je pris une gorgée de café pour arrêter de parler… Ah vraiment j’avais l’air d’une vraie folle! Oh mais j’en étais une en fait alors pourquoi m’en faire? Je tripotai anxieusement le gobelet en attendant que Laurence ne dise quelque chose, n’importe quoi! Il n’était pas obligé de parler autant que moi, juste un « Ok on oublis tout » serait amplement suffisant. Malgré tout, j’étais une femme presque simple! Bon pas du tout en fait, j’étais folle et j’avais de la difficulté à choisir et en fait je prenais que de mauvaise décisions… Des bruits d’agitations commencèrent à vouloir attirer mon attention, mais je me forçai à rester concentré sur mon ami, même si en fait je sentais la bataille venir… Oh une bonne bataille, ça serait bien amusant! Non! Pas de combat, je suis là pour parler avec le brun et tirer tout ça au clair! Mais… NON! Un peu de retenu bon sang!





codes par shyvana


_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 929
POINTS : 0
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Dim 6 Avr 2014 - 21:34

Mon beau sapin, roi de la ville
Les personnalités de Timon et les miennes



Mally me semblait particulièrement embarrassée, voir stressée d'être en face de moi. C'était vraiment bizarre de la voir comme ça alors qu'à l'habitude elle était une femme très sûre d'elle. La dernière fois qu'elle avait été aussi hésitante c'est lorsque nous étions au sommet de la tour Eiffel et qu'elle avait décidé de m'embrasser. Elle n'allait quand même remettre ça? Si? Je fis quelques pas de reculons, juste au cas où, mais ils ne servirent à rien étant donné ce qu'elle me déclara. Elle voulait pas coucher avec moi? Parfait, moi non plus! Enfin, avec elle, pas avec moi-même... et puis de toute façon je ne crois pas que ça soit possible de le faire. Je fronçai les sourcils durant toute son explication plutôt brouillon et je hochai la tête lorsqu'elle me dit que j'étais gay. Oui, c'était une évidence, ça ne valait quand même pas la peine d'en faire tout un plat. Je suis gay, ouais, gay comme un pinson, maintenant elle devait m'expliquer plus clairement ce qu'elle disait, car même si elle me parler du lièvre de mars et tout le tralala je ne comprenais pas de quoi elle me parlait. Elle me demandait de lui répondre, mais à quoi? Elle avait prit de la drogue ce matin ou quoi?

« Mais taie-toi si tu veux que je te réponde! … Bon... alors, je comprend pas rien de ce que tu me dis. Hier soir j'étais cooooooooooooomplètement bourré et je me souviens plus de rien. J'ai même mal à la tête ce matin alors tu comprendras qu'il doit avoir pas mal de choses manquants dans mes souvenirs. Tu veux pas coucher avec moi et franchement, haha, ça m'intéresse pas non plus, j'aime les hommes. Tout est parfait comme ça, pourquoi tu me parles de ça? » Je la regardai quelques instants puis mes yeux devinrent soudainement ronds « Attends QUOi? ON A COUCHÉ ENSEMBLE?! Euh j'veux dire : On a couché ensemble hier soir..? »

Je frissonnai vigoureusement en faisant une grimace. Je me sentais soudainement sale. Dégouttant et j'avais envie de prendre à nouveau une douche. Comment avais-je pu vouloir coucher avec elle? Elle était mon amie! Mon amie de toujours! Oui, j'avais bien eu un moment où j'étais terriblement jaloux de l'amour qu'elle pouvait porté à Thack, mais c'était du passé. Ce n'était juste une phase! J'avais eu besoin de m'en remettre de ma découverte sur son véritable sexe, mais maintenant...! Pourquoi j'avais couché avec elle hier soir?! J'aime pas les femmes! Beurk les femmes quoi! Fallait m'expliquer ce qui m'avait prit! Quelque chose tournait pas rond chez moi, ou quoi?! J'avais besoin de faire un séjour dans un hôpital psychiatrique! Moi, coucher avec Mally... Haha... Elle était jolie, c'est vrai, elle avait de jolies courbes, je ne pouvais pas le nier, mais oh mon dieu je suis encore en train de le faire! Ce devait être mes médocs qui me faisait ça! Je devais arrêter de les prendre! Non! J'allais donner raison à mon amie si j'arrêtais de les prendre! Je ne pouvais pas la laisser gagner! Je suis gay, gay, gay, gay, gay! Je suis gay, homo, fif, tapette, pédale, bref..!

Pendant que j'étais en train de me convaincre que j'étais bel et bien aux hommes, j'entendis des bruits de bagarre qui se trouvait non loin de nous. Je ne me retournai pas tout de suite, car j'étais encore bien perdu dans mes pensées, mais en réalisant que ce n'était pas mon imagination qui me faisait entendre les cris et les plaintes, je me tournai immédiatement la tête pour me rendre compte qu'il y avait trois hommes en train de se battre et oh! Mon cœur s'arrêta de battre quand je remarquai que l'un d'eux était Timon et qu'il n'était pas en train de se battre, mais plutôt en train de se faire battre. Je devais l'aider! J'allais déposer ma sacoche au sol et me diriger vers le petit groupe, mais mon cerveau freina mon élan. Qu'il aille brûler en enfer! Il ne méritait pas mon aide après m'avoir fait autant de mal! Mais je ne voulais pas non plus qu'il se retrouve à l'hôpital presque mort à cause de tout les coups de poings qu'il avait pu recevoir..! Non, Lau' calme-toi, tu n'es pas le seul autour d'eux, quelqu'un pourra bien s'en occuper! Je l'observai un moment, mais personne ne semblait vraiment s'en charger.

« Mally, tu voudrais pas... » Dis-je en faisant signe de la tête vers les trois hommes.

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1883
POINTS : 96
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Lun 7 Avr 2014 - 0:09

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Aladdin lui avait sortit une excuse étrange encore une fois pour l’avoir embrassé… l’année précédente il était saoul et là il n’était pas lui-même… de la drogue cette fois? Bon surement pas, ils avaient tous été bizarre la veille. Par contre, il faudrait peut-être que le jeune homme commence à réfléchir à s’il ne refoulait pas quelque chose… C’était quand même la deuxième fois qu’il posait ses lèvres sur le blond! Bon Timon n’était pas très bien placé pour penser cela, mais il n’était pas encore prêt à s’assumer… Il n’avait même pas encore vraiment songé à amorcer la réflexion, trop emprisonné dans son carcan. Il était comme ça, il fermait les yeux à propos de bien des sujets. Comme à propos des gâteries pour chevaux, quoiqu’en fait, ça avait pas si mauvais gout, si c’était assez bien pour les équidés, pourquoi pas pour un suricate? Et puis il mangeait des insectes, alors ça ne l’avait pas vraiment dérangé… En fait ça ne goutait pas grand-chose et ce n’était certainement pas fait de porc… des biscuits pour chien, ça ça l’aurait vraiment dégouté!

Avant de se lever et de partir à la course, le blond avait prit le temps de répondre à son ami, parce qu’en fait c’était à croire que ce dernier ne l’avait pas écouté la veille… Non mais il avait tout expliqué ça clairement… enfin à peu près clairement… Bon peut-être pas vraiment :

- Laurence il était avec une FILLE hier. Et puis toi-même tu m’as dit qu’il n’était peut-être pas gay… Et puis de toute façon ce n’était qu’un ami.

Et puis la mangouste était allé tomber sur l’homme louche… Bon l’arabe l’avait tiré en arrière, l’empêchant de se vautrer totalement sur l’inconnu. Une fois droit il se retrouva de la même taille que l’homme, grâce aux patins qu’il chaussait. C’est qu’il était imposant ce type et puis il avait un aura sombre… une très mauvaise première impression en gros…  il regarda l’autre homme qui semblait avoir mal à la main dans les yeux, d’égal à égal, ce qui lui donnait vraiment du courage, parce que sans les centimètres ajoutés par les patins, il se serait sans doute enfuit :

- Oh pardonnez-moi… Est-ce que ça va? Dites votre main, c’est une morsure ou quoi? Dites, vous auriez pas vu une jeune femme blonde aux cheveux courts? Parce que c’est une amis et j’ai l’impression qu’elle était là…

Il y avait du mouvement non loin, mais Timon restait concentrer sur l’homme qui ne semblait pas vraiment l’écouter… hello, il était juste devant! C’était plutôt insultant même! Le suricate ne tenait pas à être le centre de l’attention, mais c’était carrément impoli là! Bon, il y avait une fille bizarre qui les fixait, et alors? Bon, en fait elle avait l’air carrément stupide, mais ce n’était pas une raiso0n pour ignorer l’ancien animal, pas plus que le reste! Il se permit donc de tapoter l’épaule du brun devant lui :

- Monsieur, je vous parle…

Mauvaise idée. Très mauvaise idée en fait, sauf que maintenant, il était trop tard et la machine était enclenchée…





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lord of the Dead
PRESENCE/ABSENCE : Omniprésent... /sbaf/
DOUBLES COMPTES : Trois bêtes très bête...
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Hercule
ÂGE DU PERSONNAGE : trop vieux pour toi gamine!
COTE COEUR : C'est Helga qui l,a trouvé, elle le garde <3
OCCUPATION : tente de dominer le monde
HUMEUR : Boum Badaboum boum boum boum! Ah!
MON ARRIVÉE : 24/04/2013
MON VOYAGE : 532
POINTS : 100
LOCALISATION : pas de tes oignons!

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Lun 7 Avr 2014 - 2:18

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


Je faisais tranquillement mes petites affaires, c'est-à-dire tenter de fuir le lieu du presque crime lorsqu’un imbécile blond me tomba dessus… Non, ce n’était pas Cervelle de moineau, mais un grand imbécile en patins… Il n’avait pas compris que lorsqu’on avait ça dans les pieds, c’était pour aller sur la glace? Non mais ça le disait dans le nom… faire du patin à GLACE. C’était à croire que tous les blonds étaient des imbéciles! Mais qu’est-ce que j’avais fait pour me retrouver dans ce monde? Bon en même temps même la Grèce antique était aussi peuplée d’imbéciles heureux… la preuve Pégase… Il semblait que la connerie était une maladie internationale qui traversait les époques. Bon je suppose que ça facilitais la prise de pouvoir des êtres doués d’intelligence.

Je cessai aussitôt de m’occuper de lui, cherchant plutôt où se trouvait mon coopérateur… Il c’était poussé ce couard! Bon, je ne m’attendais pas à des miracles de sa part, mais je ne pensais pas qu’il allait fuir… et puis franchement, il était louche… pourquoi il avait annulé la mission? Avant que l’imbécile en patins me tombe dessus, j’avais cru le voir parler à sa cible… Peut-être que j’avais mal vu, mais c’était louche, même pour lui! Bon ce n’était certainement pas un ami, Randall ne devait pas avoir d’amis… Et puis qui voudrait être copain avec Cervelle de moineau? Bon il avait quand même réussit à se trouver un copine… Quoique pour avoir eut affaire à cette blondasse stupide, ils étaient fait l’un pour l’autre… Il y avait aussi l’hystérique à l’hôtel qui avait un œil sur lui… mais elle était folle et avait un chat stupide qui ne méritait que de brûler avec ses allergènes… Violent? Moi? Heu, vous oubliez qui je suis ou quoi? Bon je n’aurais flambé le chat, mais juste son poil, parce que je ne veux pas faire de prison non plus à cause d’un sac à puces…

Je vis aussi une fille bizarre, une grande brune assise tout près et qui nous observait… C’était quoi encore ce spécimen? Une jolie poulette, mais elle ne semblait pas avoir toute sa tête à nous dévisager comme elle le faisait en penchant la tête sur le côté… Et puis ce type qui voulait absolument que je m’occupe de lui et qui osait me toucher… S’il voulait de l’attention, j’allai lui en donner à ce type sortit de je ne sais pas trop où avec cette idée que j’allai lui répondre amicalement juste parce qu’il avait la même taille que moi avec ses patins… Je l’attrapai par le col lui parlant à deux centimètre du visage :

- Peut-être que si je ne te réponds pas crétin, c’est que tu devrais te mêler de tes affaires? Je me suis fais mordre par une pétasse blonde. Vu sa stupidité, ça devait bien être une amie à toi!

Il avait l’air tellement naïf et inconscient, ça m’écœurait! J’avais juste envie de lui éclater sa jolie petite gueule… Je ne savais pas ce qui me retenait de lui mettre mon poing… en fait rien. Je ne pus avoir un tressautement de la lèvre en un rictus alors que j’éloignait mon poing pour mieux le cogner en plein sur son petit nez qui émis un craquement qui pour n’importe qui aurait parut sinistre… sauf pour moi, qui trouvait ça marrant. Par contre la satisfaction ne resta que peu longtemps puisque je ressentie une douleur au poing… frapper du cartilage, ça va, mais toucher de l’os, c’est dur… Je le lâchai immédiatement, le laissant s’écrouler au sol tout en secouant ma main meurtrie.

Je me retournai aussitôt vers l’ami du blondinet… Un arabe? Qu’importe, s’il s’en mêlait, il y gouterait aussi… Je ne suis pas raciste, je tape quiconque qui vient me gêner dans mes petites affaires… L’imbécile blond m’énervait à trop poser de questions et surtout à me toucher! On ne me touche pas!

- Tu ferais mieux de t’occuper de ton petit copain avant que ça dégénère plus…


[HS] j'ai 666 mots ça me va bien 8D




codes par shyvana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Lun 7 Avr 2014 - 5:51

Mon beau sapin, roi de la ville ♪
Les personnalités de Timon et les miennes



Avant que tout cette agitation soit présente, Al' avait eu bien du mal à répondre à la question de Timon. Ce qui l'avait prit..? C'était une très bonne question et même après avoir répondu à la question le jeune Arabe ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui lui avait prit. Au premier Noël, il l'avait embrassé simplement parce qu'il était bourré ou du moins c'est ce qu'il avait réussit à se convaincre, mais voilà qu'à nouveau il l'avait fait, un an plus tard. C'était comme si Noël était une fête où chaque personne faisait n'importe quoi, il fallait juste penser à l'état du ranch pour le réaliser! Tout le monde avait été dans un second état, le prince d'Agrabah compris puisqu'il ne se rappelait plus vraiment ce qu'il s'était passé la veille autre que les voles qu'il avait pu commettre puis la très brève discussion avec le blond, quoique ça, ça ne semblait pas vraiment être clair puisqu'il ne se rappelait pas de quoi ils avaient pu parler, mais il faut dire que Timon n'avait pas être très clair sur le sujet.

Ah oui! L'histoire de l'amie et du gay pas gay... Al' ne préféra ne rien dire à ce sujet, surtout que Timon venait tout juste de tomber directement sur un homme, mais heureusement Al' avait réussit juste à temps à lui agripper le collet. Il avait bien imaginé le pire pendant quelques secondes, mais au lieu de l'écraser de tout son poids, Timon ne s'était contenté que de le bousculer légèrement, mais cela n'empêcha tout de même pas l'inconnu de leur porter attention.

« Pardonnez-nous on va..- »

Al' avait voulut faire poli et rapide, trouvant que l'homme qui se trouvait en face d'eux n'était pas très net. Étrangement, il lui faisait penser à Jafar. Le genre d'homme serpent qui fera tout en son pouvoir pour pouvoir écraser ses ennemis pour avoir encore plus de pouvoir et d'admiration, mais vous le savez tous très bien que les méchants ne gagnent jamais la partie, surtout pas avec Aladdin. Malgré les bonnes attentions que le plus jeune avait pu avoir pour éviter de se battre, Timon n'avait pas su garder sa langue et voilà que l'inconnu l'attrapait par le col pour lui parler à quelques centimètres du visage. Al' tentait tant bien que mal de tirer Timon vers lui, mais il avait peur de le blesser et préféra donc arrêter après quelques tentatives. L'homme parlait d'une façon sèche et directe, ce qui pouvait donner froid dans le dos à n'importe qui, mais le jeune prince ne laissait aucune trace de chair de poule ou de jambe tremblante. Peut-être parce qu'il avait déjà vu bien pire qu'un simple New-Yorkais qui se croyait plus haut que les autres ou encore peut-être parce qu'il savait se battre et que contrairement à Timon, il n'avait pas besoin de porter des patins à glace pour être de la même grandeur que l'agresseur.

« Tu devrais faire attention à ce que tu dis espèce de serpent..! Tu as affaire à Aladdin! »

Ces quelques mots auraient sans doute fait tremblé plus d'un soldat de l'armée royale d'Agrabah à l'époque où il n'était qu'un mendiant, mais depuis qu'il était dans la grosse pomme, cette phrase n'avait jamais eu l'effet escompté. Cependant, le jeune homme l'avait dit avec une certaine assurance qui aurait pu faire douter le plus brave des héros pendant quelques instants.

« Tu lâches mon ami immédiatement ou sinon...! »

La menace. C'était toujours une réussite. Sauf dans ce cas-ci. Le brun semblait bien effronté et décidé à garder le collet de l'ancien suricate en otage et alla jusqu'à casser son nez d'un violent coup de poing. Le prince n'avait aucun autre choix que je passer à l'acte, il n'allait sans doute pas laisser l'homme s’en tirer comme ça! Il devait à tout prix l'empêcher de frapper à nouveau, mais comment? La question ne fut pas bien longue à être répondue et Al' le poussa un bon coup comme un placage au football et il l’amena avec lui sur la glace.

« Alors, on fait moins le malin maintenant, hein? » avait lancé Aladdin avec un sourire malicieux en poussant l'agresseur un peu plus loin sur la glace bondée de personnes.

[HJ]: Oooyah ninja

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Mer 9 Avr 2014 - 13:23

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


J’avais pourtant été claire! Bon surement pas, mais en même temps il aurait du me comprendre, non? Il était là lui aussi! Quoique contrairement à moi, il ne semblait pas se rappeler de toute la soirée… C’était à se demander si Laurence était toujours dans sa tête en fait! Bon en fait je ne devais pas me le demander, il n’était pas toujours là. Il était à un autre niveau de folie, à un point plus élevé que Thack ou moi, parce que nous on ne se faisait pas mal! Enfin, pas dans le but d’en ressentir du plaisir! Le flamant lui devait prendre des médicaments, mais je n’étais toujours pas convaincue que c’était vraiment bien, parce qu’il en était dépendant! Sauf que je m’étais promis de ne plus me disputer avec lui à ce sujet… Bon, ce n’état pas facile, mais j’essayai vraiment de ne pas y penser… Sauf qu’il n’en manque pas beaucoup pour qu’elles me narguent les petites pilules multicolores! Bon je suis folle, mais pas au point de penser que ses trucs peuvent avoir une volonté propre… Même si on pourrait croire qu’elles essaient de prendre le contrôle du monde avec leurs effets calmants!

La réaction de mon ami fut comme souvent, très insultante. Un soir il me désir, le lendemain je suis presque un déchet radioactif… Charmant. C’est très dur pour l’égo en fait. Il y en a qui se roulent en boule dans un coin pour moins que ça! Je sais que c’est Laurence et qu’être dégouter des filles fait partit de sa personnalité, mais un peu de retenu ne ferait pas de mal! C’est vrai quoi… Quand c’était son beau Timon qui le traitait comme ça, ça lui faisait mal, alors le brun me faisait aussi mal en me traitant comme ça! C’était mon ami, mais parfois j’avais vraiment envie de le gifler. Je suis peut-être un guerrière, mais j’ai des sentiments, alors qu’il prenne cet air dégouté, c’était terriblement blessant.
Parfois j’avais l’impression que c’était lui qu’il essayait de convaincre qu’il était gay! Il y avait tellement de contradiction en lui que je n’arrivais pas à suivre ses raisonnements ou sa logique plus tordue que la mienne. Je n’avais rien contre le fait qu’il préfère les hommes, mais de là à trouver les femmes dégoutantes alors qui m’avait déjà tripoté à plusieurs reprise, je trouvais ça déplacé de sa part… Je peux être un moment d’égarement pour lui, comme il en avait été un pour moi, mais franchement, il exagérait! Bon il était comme ça, à tout exagérer et à tout ramener à lui… Je me contentai de lui servir un regard blasée, ne voulant pas commencer une dispute.

J’allai le rassurer en lui disant que nous n’avions pas couché ensemble, mais j’avoue que mon regard était de plus en plus attiré vers le trio d’hommes près de la patinoire… J’ouvris la bouche pour enfin répondre, mais il me coupa la parole pour me supplier d’intervenir… Mais c’est pas vrai?! Il me traite comme ça et il veut que je sauve le type qui le rejetait sans cesse? C’était la goute qui faisait déborder le vase… Il devait vraiment penser que j’étais une cruche pour lui sourire et courir au secours de son ancien colocataire… Bon en fait je l’étais peut-être un peu, mais c’est que c’était difficile de résister à une bonne bataille… Et puis il y avait le fiancé de Jessie! Bon je sais qu’on se connaissait plus dans un rêve que dans la réalité, mais ce n’était pas une raison pour ne pas aider celui qu’elle aimait!

Je fixai alors mon imbécile d’ami avec mon plus beau regard meurtrier avant de commencer à le frapper de ma main libre tout en lui criant dessus :

- Espèce de crétin! Je suis bien contente de pas avoir couché avec un idiot pareil! Tu pourrais au moins faire comme si tu ne me trouvais pas dégoutante! Surtout que ce n’est pas moi hier qui s’est fait vomir dessus! Et après ça tu veux que j’aide ce type?! Tu mériterais que je te fasse subir le même sort que lui!! J’ai l’air de ton valet?! Je vais faire quelque chose, mais certainement pas pour toi…

J’arrêtai de le frapper, le poussant pour courir vers la zone de combat. La blond était au sol, je ne pouvais pas grand-chose pour lui. On ne mourait pas d’un nez cassé, alors je préférais passer à autre chose et je me dirigeai donc vers la patinoire, là où il y avait vraiment de l’action. Je balançai mon gobelet de café à moitié plein à la tête du méchant. Pourquoi je dis qu’il était méchant? L’arabe était le fiancé de Jessie, alors il était sans doute gentil! De ce que je connaissais d’elle, le bien et la justice était vraiment très important, donc je supposais que pour le jeune homme aussi. Et puis je n’aimais pas la tête de l’autre… Il était certes très beau, mais il y avait quelque chose chez lui que je n’aimais pas… Malheureusement ils bougeaient trop et le projectile n’atteignit pas la bonne cible… Je suppose qu’au moins sa déconcentra le grand type… Ou peut-être qui cru avoir du renfort alors qu’en fait, non.

Je me précipitai à leur rencontre, mais courir sur la glace, ce n’est pas une bonne idée, sauf que je ne m’en rendis compte que trop tard… Je perdis pied pour tomber sur le derrière, allant terminer ma course dans les jambes de mon nouvel ennemi, le faisant trébucher… sur moi. Je suppose que c’est la loi de la physique et que si j’avais voulu qu’il tombe de l’autre côté, il aurait fallu que je lui percute la tête… Ça aurait prit une tasse au lieu du gobelet et il surtout que j’atteigne la cible… Sauf que personne ne surpassait le Lièvre en ce qui concerne le lancé de la tasse! SI les gens n’éviteraient pas en se penchant, il réussirait tous ses lancés!

Sauf que là, j’avais plus important que de réfléchir à ce que j’aurai pu faire et sortir de ma position fâcheuse… Je frappai cet homme à l’air pervers avant de lui pincer le nez pour le forcer à se pousser par lui-même… puisqu’il était trop lourd pour que je puisse l’enlever de là par ma seule force. Je lui mis aussi un bon coup de genou entre les jambes… Ce qui me permit de me dégager pour mieux lui mettre une claque en plein visage… que ça lui serve de leçon!

- pas touche aux copains de mes amis!





codes par shyvana


_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Jeu 10 Avr 2014 - 0:20

Mon beau sapin, roi de la ville ♪


C’était vraiment en train de mal tourner… Il y avait cet homme avec son air méchant qui ignorait le blond… bon en fait ça, ça ne dérangeait pas vraiment… sauf peut-être lorsqu’il me regarda. J’eus des frissons. Il était vraiment effrayant. J’espérai vraiment ne jamais me retrouver seule avec ce type! Si ça se trouvait, c’était peut-être l’homme que la blonde de plus tôt fuyait? Bon, j’en doutais quand même un peu, même si ça aurait pu… Surtout que celui avec patin cherchait une amie blonde et que celui sans patin disait s’être fait mordre par elle… Bon, je n’allais pas passer trop de temps à réfléchir à ça, sinon j’aurai encore mal à la tête! Et puis je vis avec horreur le méchant taper le gentil! Je me levai d’un bond, cherchant quelque chose pour me cacher… je trouvais une branche du sapin que je pris dans mes mains, me cachant bien à l’arrière, voilà! Le type louche ne me verrait pas et il ne me ferait pas de mal! Quoiqu’il y avait beaucoup d’hommes qui avaient comme code de conduite de ne pas taper les femmes, mais il y avait pourtant des femmes battues! Et puis de toute façon j’étais un dadou, alors j’étais toujours en danger en fait…

Jetant un coup d’œil de derrière ma branche protectrice, je vis l’ami du blond, un homme au teint basané, plaqué le grand brun et l’entrainer sur la glace… Aussitôt, il y eut une femme blonde qui se joignit à eux, en trébuchant sur la glace… Mais elle ne savait pas que ça prenait des patins pour aller là? Et ensuite c’était moi que l’on disait stupide? Je n’allais pas sur la glace pourtant moi! Sauf quand la glace était dans la rue et que ça me faisait tomber… mais c’était la glace qui n’avait pas le droit d’être là!

Je ne portais pas plus longtemps attention aux gens sur la glace, sortant de ma cachette… Quoique j’emmenai la branche avec moi, au cas où le type débarquerait… même s’il était super occupé avec les deux autre! Je m’approchai de l’homme inconscient au sol… le pauvre, son nez semblait tout déformé! Et il y avait beaucoup de sang! Mais était-il vraiment sans connaissance? Et s’il me sautait dessus pendant que j’essayais de l’aider? Je n’avais pas trop envie qu’il me tache de sang! C’était dégoutant le sang… Ah et je ne voulais pas non plus qu’il ne me fasse du mal… parce qu’avoir mal et bien… ça fait mal.

Je pris donc la branche et le touchai du bout de celle-ci, attendant de voir s’il ne réagirait pas. Je me fis plus insistante, il n’allait vraiment pas bien! Il me fallait de l’aide, mais qui? J’essayai cette fois de le réveiller, parlant pour la première fois de la journée :

- Monsieur? ça va pas? Je vais chercher de l’aide!


Je crois qu’il y avait un homme qui venait dans notre direction, mais je n’y fis pas attention courant retrouver la femme blonde de plus tôt. Lorsque je la trouvais, je me frottai affectueusement la tête sur son épaule avant de l’attraper par la main pour l’entrainer vers l’homme blessé, en faisant signe à son ami blond de nous suivre. Ensemble, nous pourrions aider ce pauvre homme!






codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le rose est mon âme-sœur ♥
PRESENCE/ABSENCE : Le rose et moi sommes là !
DOUBLES COMPTES : Randall Boggs & Pégase R. Smith
PHOTO D'IDENTITE :

All you need is love:
 



DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des fous
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans
COTE COEUR : Le rose ♥ Charlie ♥ Le rose ♥ Timon pour toujours ♥ Mais SURTOUT le rose ♥
OCCUPATION : Aimer le rose ♥
HUMEUR : Oh du rose! ♥
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 929
POINTS : 0
LOCALISATION : New-York

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Dim 20 Avr 2014 - 1:06

Mon beau sapin, roi de la ville
Les personnalités de Timon et les miennes



J'étais paniqué même si je le détestais... Tout simplement parce que malgré le fait que je le détestait, je l'aimais. Esprit de contradiction signé Laurence Legay, je sais. Si j'avais été normal, je n'aurais jamais vécu à Wonderland et si je n'avais jamais vécu à Wonderland, cela voulait dire que je n'étais pas Laurence... Et ça c'était nul. C'était nul parce que tout le monde voudrait être moi, c'était une évidence, mais parfois, moi j'espérais être un autre personne. J'étais super, je le savais bien, mais ma vie était merdique et parfois je me demandais ce que je faisais encore sur Terre. Plus le temps avançait et moins j'avais envie d'être là. Tout dans ma vie était nul! Aucune relation amoureuse sincère alors que moi je donnais tout ce que je pouvais aux gens que j'aimais et bien entendu ils ne faisaient que prendre sans rien donner en retour. Je m'égare du sujet? Je sais.

Après que j'avais fait un signe à mon amie pour qu'elle se mêle de la bagarre qui se passait à quelques mètres de nous, celle-ci se mit à me frapper à coup de poings à la hauteur mes épaules et de mon torse en me traitant d'idiot. Bon d'accord, ce n'était pas brillant de ma part de la dévisager comme cela, mais franchement, coucher avec une femme, que ce soit elle ou une autre, c'était tout simplement dégouttant. Comment j'avais pu simplement avoir eu l'idée de coucher avec elle? Mais en fait,  nous ne l'avions pas fait. Cela me soulageai, mais la blonde continuait tout de même à me marteler de coups en me hurlant qu'elle n'était pas mon valet. Bah non... Non je ne la prenait pas pour un valet, elle n'était même pas en forme de carte, comment vouait-elle être un valet? Cependant, malgré sa frustration évidente, elle cessa de me frapper et alla voir les trois hommes... Ou plutôt les deux hommes, car Timon ne semblait plus là. Où était-il?! Mon regard finit par le trouver étendu au sol, sans connaissance. Je fis un pas vers l'avant pour me diriger vers lui, mais j'arrêtai mon mouvement en me disant que je n'avais pas à le faire. Mais en même temps, j'avais vraiment envie d'aller le voir. Mais pour lui dire quoi s'il se réveillait?? Je n'avais même pas su lui adresser la parole la nuit précédente alors qu'il se trouvait dans la même pièce que moi. « Salut Timon, je t'aime, pardonne moi pour un truc que t'as commis. » Franchement...

Ce fut lorsque je vis une jeune femme brune se mettre à le piquer avec une branche de sapin que je décidai d'intervenir. Non, mais franchement! Elle était vraiment stupide pour le piquer comme ça? Il n'avait tout de même pas la lèpre ou je ne sais quelle maladie! Il était sans doute simplement sans connaissance. Je pressai le pas, mais chaque pas me faisait pousser une plainte, car j'avais toujours mal à la cheville pour une raison qui m'était inconnue, mais qui devait avoir un lien avec ma soirée d'hier. J'arrivai finalement vers la brune qui disparue presque aussitôt comme si nous faisions un relais. C'était dommage, je lui aurais bien casser sa branche en deux moi. Je me mis à genoux dans la neige et je me penchai vers le blond qui avait le nez ensanglanté. Je tapai dans mes mains et je claquai des doigts pour qu'il se réveille tout en répétant son nom à plusieurs reprises, mais rien. Ses paupières restaient toujours closent.

« Aller Tim, réveilles-toi...! » Je glissai l'une de mes mains sous sa tête et je sortis un mouchoir de ma sacoche pour essuyer le sang sécher qui lui avait coulé jusqu'à sa lèvre supérieure. « Timon, est-ce que tu m'entend? Il faut que tu te lèves..! »

J'avais bien envie de lui donner des gifles pour le réveiller et me défouler, mais la possibilité qu'il aille une commotion cérébrale m'empêchai de faire cela. J'entendis après quelques minutes des bruits de pas qui craquaient sur la neige humide et qui s'arrêtèrent tout juste derrière moi. C'était la brune et deux blonds qui semblaient être de la même grandeur malgré leur différence d'âge évidente. Sentir leur présence autour de moi, alors que j'avais presque envie de pleurer à voir l'homme de ma vie dans cet état, m'énervais. J'avais envie de me lever et de les frapper un à un, mais bon, je ne suis pas quelqu'un de violent donc je me contentai de hurler.

« Mais laissez-le respirer! Donnez-lui de l'air! »

Je poussai le tibia du jeune homme d'un coup pour le faire reculer puis je m'approchai à nouveau vers Timon pour écouter sa respiration.

« Est-ce que vous croyez que je devrais appeler une ambulance ? J'ai peur de la chute lui aille causé un traumatisme cérébral... »

Je les observai longuement. J'avais l'impression de parler extraterrestre... Ou de parler à trois idiots...

codage par langweilen sur apple-spring


_________________



✱ Timance
The first three years was our honeymoon period. Then you settle into the relationship, and it morphs into just living, breathing. It becomes more comfortable, but it becomes a necessity -- something you can’t give up, like an addict.
-David Burtka
code par Skank sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  Lun 21 Avr 2014 - 2:19

Mon beau sapin, roi de la ville ♪
Les personnalités de Timon et les miennes



Je n'eus aucune réponse de la brune qui s'était mit entre Dory, Randy et moi. Elle préférait partir. Ouaaaaaaais... D'accord. Je ne la voulais pas dans mon appartement, elle me faisait peur. Trop collante, trop bizarre. Trop grande aussi. Elle marchait sur des échasses pour être grande comme ça ou quoi? Je plaignais son petit ami qui devait lui embrasser  l'épaule... Quoique étrange comme elle pouvait l'être, j'avais bien du mal à croire qu'elle pouvait avoir quelqu'un. C'est méchant? Mais non! C'est juste vrai... Elle me faisait peur avec ses câlins. Elle nous connaissait même pas et voilà que nous étions ses meilleurs amis..! Enfin, Dory, pas moi. Moi je ne voulais pas. En plus elle vivait à New-York, c'était loin pour voir une amie! Je me retrouvai donc seul avec Dory. Je la pris dans mes bras et je la serrai doucement, d'une façon protectrice. J'étais bien avec elle et je n'avais pas envie de me séparer une seconde d'elle, mais j'avais quand même envie de savoir où était passé Randy. Il n'avait tout de même pas pu se volatiliser comme par magie tout de même. Je déposai un baiser sur le front de ma petite amie puis je lui murmurai que je l'aimais. Tout me semblait parfait pour une fois dans cette stupide ville Américaine, jusqu'à ce que la brune revienne pour donner un coup de tête comme câlin à la blonde et l'apporta avec elle au loin.

Euh attends, quoi?! Je lui agrippai la main et elle me traîna jusqu'à un homme blond étendu au sol. Cet homme, j'étais sûr de l'avoir déjà vu quelque part.... Oh, mais ce n'était pas Simon?! Qu'est-ce qu'il faisait étendu au sol? C'était une autre technique de drague?! Évidement! Comme ça il allait avoir toute l'attention de Dory et moi j'avais passé pour un moins que rien! Je croisai les bras et je fis une moue boudeuse avant de m'approcher de quelques centimètres pour voir son état. Cependant, je me fis rapidement pousser le tibia par un homme accroupie qui avait resté dos à nous. C'était un médecin? Chouette, on pouvait partir.  Je pris la main de Dory pour que nous nous éloignons, mais l'inconnu nous demanda de faire de l'air. De l'air? D'accord. Je lâchai immédiatement la main de Dory puis je m'approchai du blond pour me mettre à quatre pattes et je mis alors à souffler sur son visage. L'homme se leva finalement la tête vers moi et commença à me parler de traumatisme cérébrale. De quoi..? Je crois que mes traits faciaux voulaient tout dire. L'homme avait un mouchoir couvert de sang dans l'une de ses mains et semblait terrorisé. Simon avait donc vraiment un problème? Je ne sais pas ce qui m'étonna le plus : Simon qui ne draguait pas Dory ou alors que je connaissais l'homme qui se trouvait de l'autre côté.

« Laurence? »

Je restai choqué. C'était vraiment l'homme que j'avais rencontré l'automne passé dans une rue de Londres? Je l'avais invité à mon anniversaire de mes 19 ans, sans croire que j'allais le revoir, mais voilà qu'il était à nouveau en face de moi et semblait se soucier de l'homme que je n'étais pas capable de sentir. Je le regardai longuement puis je finis par réaliser que cet homme était gay. Il était gay et il semblait paniqué de voir Simon comme ça... Et il semblait le connaître... Ils étaient en couple?Je devais peut-être m'excuser pour lui avoir fait une crise... Mais après, je n'avais pas de preuves et puis Simon c'était Simon, je n'avais pas envie d'être gentil avec lui.

« Attend, je fais regarder. » Finis-je par dire. « Je suis pompier, j'ai mes cours de premiers soins. »

Heureusement. Mais quand même, je n'avais pas les connaissances nécessaires pour savoir ce qu'il avait. Je l’auscultai du mieux que je le pouvais. Je lui regardai ses iris, je lui pris sa fréquence cardiaque  et j'écoutai sa respiration qui semblaient tout à fait normal. Il valait mieux qu'il aille à l'hôpital.

« Une ambulance serait approprié je crois. »

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]  
Revenir en haut Aller en bas
 

Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mon beau sapin, roi de la ville ♪ [pv Hans & co]
» Mon beau sapin
» Mon beau sapin (c'est de saison)
» [oeuvre caritative] Mon beau sapin (air connu)
» mon beau sapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-