Partagez | 
 

 We are the 1%? Disney style...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: We are the 1%? Disney style...  Sam 22 Mar 2014 - 13:39
Dès qu'il reçu le message de la part du brun, il se précipita à l'adresse donnée par son ami. Il avait rapidement expliqué à Kevin qu'il devait le lui dire, car après tout, c'était un de ses meilleurs amis qui était en plus possiblement dans la même situation qu'eux! Il avait prit le DVD, son blouson et ses souliers et était sorti dehors malgré les lourds flocons qui tombaient. Après un moment dans les transports en commun il se retrouva enfin dans le quartier ou se trouvait le bâtiment. Ses grandes enjambées le portèrent devant une porte dégoulinante de luxe. Le châtain cligna des yeux un ou deux coup avant de se tourner vers un homme presque aussi grand que lui, mais au moins trois fois plus large qui le détaillait de la tête au pied.

-C'est bien le Casino Blue Devils?

L'homme leva les yeux au ciel en hochant la tête. Soulagé d'avoir trouvé le bon endroit, Dug lui fit un grand sourire avant d'entrer et figer au bout de quelques pas. C'était tout simplement... Incroyable. Non... Extraordinaire était le mot. Sauf les châteaux du par d'attraction, il n'avait jamais vu de choses aussi belles de sa vie. S'ébrouant, il se dirigea vers l’accueil.

-Excusez-moi, je suis venu pour voir monsieur Boogeyman...

Encore une fois il se fit regarder de la tête à la taille, le comptoirs cachant le reste et la fille renifla quelque peu dédaigneusement puis murmura dans un souffle qu'il fallait de tout pour faire un monde. Le châtain fronça les sourcils mais resta silencieux alors qu'elle faisait signe à un des hommes en costard de s'approcher. Elle lui demanda de le suivre, ce qu'il fit de bonne grâce, histoire de s'éloigner de cette harpie. Le duo entrèrent dans un ascenseur et l'homme utilisa un clé spéciale pour ouvrir un petit panneau montrant une nouvelle panoplie de boutons.

Au final les portes s'ouvrirent et l'homme lui fit signe de descendre. Les portes se refermèrent, le laissa dans une pièce magnifique et confortable.

-Batman? T'es là?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Mer 2 Avr 2014 - 17:28






Tellement de travail, si peu de temps.

Gérer un casino flambant neuf, bien loin du précédent taudis qui lui servait de domicile en attendant de trouver mieux, le tout en plus de l'Electric Chapel qui gardait la même clientèle si fidèle. Et tout l'art de garder ces clients tout en s'en faisant de nouveaux. Mais les talents de bluffeur et de manipulateur n'étaient pas inutiles à cette tâche délicate. D'autant plus qu'il savait s'y prendre avec les bas-fonds de New York, les petites frappes, les mafieux, les criminels notoires... Rien ne lui faisait peur, surtout pas de simples types, des humains aussi lambdas malgré d'intéressantes affinités avec les fraudes. Cela dit, avoir un bar à strip tease et quelques ravissantes serveuses dans son casino y était pour beaucoup. Qui résisterait à une jolie paire de fesses, surtout quand de l'autre côté de ce corps, elle tient du fric. Encore et toujours du fric. Ce monde et tout ce qui existe ici tourne autour de morceaux de papier verdâtres. Quel intéressant paradoxe de voir que la chose la plus précieuse de la planète se retrouvait alors être la plus banale...
Quoiqu'il en soit, Boogey en avait, et largement assez pour se permettre d'avoir un bureau prestigieux dans les derniers étages de son casino, là où il gérait de près les affaires qui se passaient quelques étages plus bas. Magnat des affaires plus précis encore qu'une horloge. Il savait toujours où il allait, comment, et pourquoi quand il s'agissait de son business.

Le mal est mon business. Et le business c'est bien.

Et puis quand on a du talent, on se doit d'en tirer profit. Mais aujourd'hui, ce n'était pas un client qu'il attendait de recevoir, ni même sa bien aimée poupée dont une photo traînait encadrée dans un des tiroirs encore ouverts de son bureau en bois massif. Alors quand la réceptionniste au rez-de-chaussée l'appela pour lui signaler l'arrivée de son rendez-vous de l'après-midi, Boogey ne se posa pas de questions et lui demanda d'une voix rauque, rendue plus grave encore par les cigarettes qu'il enchaînait, de le faire monter dans son bureau. Et c'est escorté par un des gorilles de la sécurité que Boogey le vit arriver.

"Iron man." lâcha-t-il simplement avec un sourire

Ravi de le voir, Boogey gratifia son ami d'une poignée de main avant de lui désigner un fauteuil où s'asseoir. Le croque-mitaine écrasa son mégot de cigarettes dans le cendrier en verre avant de rallumer aussitôt un autre futur tas de cendres en bâton avec son zippo fétiche gravé d'un 13 encré en noir. Puis il pris place en face de Dug, dans l'imposant fauteuil de son bureau, accoudé sur celui-ci tandis que ses doigts trituraient déjà sa cigarette fraîchement enflammée.

"J'espère que t'as pas eu trop de mal à trouver. J'aurais voulu venir mais le boulot, tout ça, je pouvais pas bouger d'ici." s'excusa-t-il brièvement avant de poursuivre "Alors... ce message... C'était pour me parler de quoi au juste?"

Boogey savait déjà les grandes lignes, ce qu'il voulait c'était du détail. Et surtout des réponses potentielles aux questions qu'ils se posaient depuis son arrivée ici...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Mar 8 Avr 2014 - 2:01
Tournant la tête, il vit son ami et sans pouvoir s'en empêcher, il se mit à sourire de joie de le revoir. Sans perdre un instant, il prit la main du brun et l'entraina dans un bonne accolade avant que celui-ci ne puisse se dégager puis s'installa de bonne grâce dans le fauteuil désigné par son ami qui sentait la fumée. Il aurait bien voulu lui dire que ce n'était pas très bon pour lui mais des choses plus pressantes étaient de mise... Et il n'aurait certainement pas apprécié. De toute façon, ça lui rappelait un peu la maison de retraite avec les vieux bonhommes qui fumaient.

-Oh, non c'était facile, ne t'en fait pas. Cet endroit est merveilleux, tout est magnifique, c'est tellement impressionnant! Je comprends que de diriger un tel endroit doit prendre beaucoup de temps, mais si un jour tu as un moment, j'adorerais t'inviter manger un morceau chez moi, je pourrais te présenter Kevin et faire cette nouvelle recette que j'ai fait, vraiment délicieuse et...

Il détourna un peu les yeux prenant soudainement compte de la stupidité de son geste. Un homme si puissant, venir manger un repas dans son petit appartement multicolore? Voyons! Il devait avoir des gens payés pour faire de la nourriture bien meilleur que la sienne, servie dans des plats en fine porcelaine... Le châtain bafouilla un instant puis laissa tomber, décidant de fouiller le sac qu'il avait apporté et en tira un boitier dvd coloré.

-Au final je voulais te montrer ça.

D'une main, il le tendit à son ami. Le coffret montrait un oiseau bouche grande ouverte, un vieil homme et un garçonnet ainsi qu'un chien blond.

-C'est... C'est mon histoire... Et celle de Kevin, tu vois, c'est elle l'oiseau coloré. Ils lui ont donné un air un peu stupide... Je n'aime pas cette image...

Alors qu'il parlait, il se releva, se mettant à faire les cent pas devant le bureau, troublé et tremblant.

-Ces gens, ils ont des mascottes dans leur parc avec nos visages, ils sont créé des attractions ces choses sans vie qui nous représentent, des gamins qui rient devant la possibilité de la mort de Kevin, de celle de Russell, de ma propre mort et celle de mon...

Il s'arrêta pile incapable de prononcer le mot maître. Il prit une profonde inspiration et déglutit, tout en se grattant l'arrière de la tête, complètement dépassé par la situation. Depuis leur retour il avait gardé toutes ses inquiétudes sous un masque, Kevin étant encore malade.

-Un film animé. On vient d'un film animé. Ou ils ont trouvé un façon de voir nos vies et ils en ont fait un film. Un film pour enfant!

Ses yeux se posèrent sur son ami, cherchant des réponses ou au moins un semblant de stabilité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Mar 29 Avr 2014 - 10:40






Dug... Toujours aussi altruiste.

Même Boogey devait s'avouer vaincu devant la candeur de Dug et sa petite invitation si adorable. Le croque-mitaine imaginait d'ailleurs très bien la petite vie bien rangée de Dug et de... Kevin. Bien qu'il ne connaissait pas cette dernière. Mais connaissant l'ancien chien, Boogey ne doutait pas que son ami avait su trouver une femme charmante. De toutes façons si ce n'était qu'une mijaurée, Boogey s'assurerait qu'elle ne fasse pas de mal à Iron Man. Le cas échéant, Batman aurait pris la situation en main. Dug était peut-être un peu vite attaché aux gens qu'il rencontrait, parfois même un peu naïf jusqu'à penser que Boogey était un héros alors que toute sa vie il avait été de l'autre côté, mais il avait du flair, surtout en terme d'amitié. Bien plus que le croque-mitaine en tout cas. Dug n'avait sûrement pas fait des erreurs si graves avec sa petite amie.

Ou plutôt son oiseau.

Boogey fixa la jaquette de DVD montrée par Dug où il indiquait très clairement que l'oiseau aux couleurs de la gay pride était cette Kevin dans leur monde. Le croque-mitaine fronça les sourcils en attrapant l'objet, persuadé d'avoir déjà vu cette image quelque part sans jamais s'être douté à un seul instant qu'il s'agissait de son ami et de sa chère et tendre.
Dug poursuivit en expliquant que les humains d'ici avaient des parcs entiers dédiés à leur image de... de films pour enfants. Constat terrible alors que Boogey avait cru si longtemps que son film était tout sauf enfantin. Il en avait vu des films de ce genre, par curiosité après avoir rencontré certaines personnes, mais jamais il n'aurait cru que le sien en faisant réellement partie. Après tout, s'il avait bien appris une chose dans ces longs-métrages, c'est que les héros triomphent toujours et que seuls les méchants tuent. Ironiquement dans sa fin, c'est Jack, soi disant héros de son monde, qui avait tué Boogey alors même qu'il essayait de fuir. Ce n'était certes pas une fierté mais Boogey l'admettait en son for intérieur. Par ailleurs, dans ce monde contrairement à l'autre, Boogey se retrouvait à faire... pas trop de mal autour de lui, et il avait même récupéré Sally au final. Sa poupée.

"Je ne comprends pas..." commença-t-il en cherchant dans ses étagères le DVD de son propre film pour le mettre à l'écran qui descendait déjà derrière son bureau, triste obligation puisque Boogey, lui, ne figurait pas sur la jaquette de son film, seul Jack y était "On dirait qu'ils nous connaissent tous alors que nous n'avions pas la moindre idée de l'existence de ces gens."

C'était sans doute une des premières choses que Boogey avait apprise dans ce monde. Jill elle-même avait reconnu ce personnage de croque-mitaine verdâtre quand Boogey lui avait parlé d'HalloweenTown et de tout le reste. Pourtant, Boogey n'avait jamais entendu parlé de la blondinette auparavant. Ca ne marchait que dans un sens visiblement. Et si Boogey avait appris quelque chose d'autre, c'était comment éviter les moment de son film où apparaissait Jack pour directement arriver à ce moment précis du film, soit peu avant sa... mort. Boogey avait tout de même pris soin d'éviter de se montrer tenant la vie du Perce Oreille dans ses mains... ou bien la jambe nue de Sally.

"C'était moi... Avant."

Boogey sentit son coeur s'accélérer un peu en disant cela. Evoquer cette période, c'était se reprendre en pleine face les incidents de Noël, sa presque mort, mais surtout la perte de Sally partie une heure plus tard rejoindre Jack. Le croque-mitaine détourna le regard en poussant la jaquette de son DVD plus loin sur son bureau.
Il était temps de prendre une décision. Boogey ne voulait plus se laissait faire comme un pantin qu'on exploite pour un spectacle enfantin ridicule. Ce n'était pas une marionnette, et Dug non plus. Tous deux se devaient de faire quelque chose, d'en apprendre plus, de trouver une solution pour arrêter ça et récupérer leur vie... ici ou ailleurs mais avec la liberté qu'ils méritent.

"Il faut qu'on arrête ça. On ne contrôle rien et si des gens peuvent nous exploiter pour des films et se servir de nous comme ils le souhaitent, y compris nous envoyer dans ce monde, alors ils pourront très bien nous renvoyer chez nous quand ils se seront lassés de nous. Et je ne veux pas revivre quelque chose de similaire..."

Boogey rendit à Dug son DVD, observant une dernière fois les visages des personnages présents sur l'image centrale.

"Il faut qu'on trouve des indices, qu'on questionne les gens à qui c'est arrivé et qu'on en retrouve d'autres dans notre situation. Si on ne trouve pas ce qu'ils nous veulent très vite, ils pourraient continuer de jouer avec nous et je ne préfère pas savoir qu'ils continuent de nous utiliser comme bon leur semble. Si on découvre quoique ce soit..."

Boogey s'arrêta en remettant le film sur pause. Sans le vouloir, il avait crispé les doigts sur la télécommande plus tôt et toute la scène de sa mort avait défilé derrière lui pendant qu'il parlait, laissant désormais l'écran sur cette image fixe.

"... C'est Sally." admit-il en baissant les yeux pour ne pas voir ça.

Sa chance légendaire... Il avait fallut que ça tombe sur une image d'elle et de Skellington. Boogey éteignit l'écran peu après, incapable de regarder ça en face malgré toutes ces années.

"Il faut qu'on arrête tout ça. Et pas seulement pour nous..." termina-t-il, songeant bien sûr à la poupée qu'il venait de revoir bleue et suturée pour la première fois depuis des mois



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Sam 3 Mai 2014 - 16:22
    L'écran laissa rapidement apparaitre un genre de sac étrange. Le châtain déglutit en voyant son ami dans sa forme d'autrefois. Il était... effrayant, vraiment épeurant. Il avait toujours cru que celui-ci exagérait un peu à quel point il faisait peur, puisqu'à présent, il ne l'était pas du tout... Il était si gentil avec lui! Toujours debout, fixant à présent son ami qui avait parlé et il prit le DVD, ses yeux se reposant sur l'écran, le laissant totalement prit au dépourvut. Dug vit avec horreur Batman se vider des insectes qui le composait, ceux-ci tombant dans ce qui semblait être un puits de lave ou un truc du genre, un chaudron peut-être, mais peut importait, les insectes mourraient, tout comme son ami!

    -Non...

    L'air de détresse n'était certainement pas feint. N'ayant pas vu ce qui se passait avant, il croyait simplement que Jack tentait de le tuer. Alors son horreur ne s'en décupla. Comment ce sac d'os osait faire du mal à son ami?! C'était un monstre! Un monstre qui osait en plus toucher à présent la petite amie de son héro! Quel culot, c'était de la folie pure!

    -Si un jour je vois ce Jack... Je le transforme en engrais pour fleurs!

    Jamais il n'avait été aussi en colère et avait détesté quelqu'un de sa vie, sauf peut-être ceux qui les avaient transporté ici. Ses yeux lançaient des éclairs à l'écran, juste avant que celui-ci ne s'éteigne. Son visage avait rougit sous la rage qu'il avait ressentit en voyant les évènements se dérouler. De plus, le squelette était possiblement ici, dans ce monde. S'il mettait la main sur lui! ... Il prit une profonde inspiration, troublé par ses propres pensées et paroles. Ce n'était pas son genre... Mais... Il avait fait mal à un membre de sa meute, de sa famille, car oui, tout comme Archi, Oogey était assez près de lui pour en faire partie. Comment réagir autrement? Se cacher? Geindre? Non. Plus jamais. Il se calma lentement avant de continuer.


    -Comment combattre ces gens ou choses qui ont le pouvoir de nous emporter ici et de nous transformer? Comment faire en sorte qu'on soit enfin en paix? Je... je ne sais pas moi... Il faut les protéger, tout ceux qui ont été touché par cette histoire! Il faut protéger Sally, Kevin... Quel genre d'indices faut-il trouver?

    Si quelqu'un savait, ça devait être lui. Il était un roc, non?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Dim 4 Mai 2014 - 17:50






L'amitié...

Un concept encore nouveau pour Boogey mais cette nouveauté ne l'empêcha pas d'esquisser un sourire en entendant son ami dire qu'il pourrait faire la peau de ce Skellington s'il le voyait. Le croque-mitaine nota intérieurement pour lui-même de regarder le film racontant la vie de Dug et de mémoriser un quelconque personnage malveillant à son égard.
Dug enchaîna la discussion en demandant comment ils pourraient protéger tout le monde et stopper cette folie. Malheureusement le croque-mitaine était plus doué pour détruire des choses que pour les sauver. Et malgré toute l'importance du problème et tous les efforts qu'avait fait le boogeyman jusque là, il n'avait encore pas la moindre idée pour arrêter tout ça. L'ennui principal était qu'ils ne savaient pas à qui ils avaient à faire. Et sans cible, difficile de tirer dans la bonne direction. Ca devenait alors une chasse sans fin basé sur des indices et une piste pratiquement imaginaire, si tant est qu'elle existait vraiment.

"Je crois qu'il faut d'abord qu'on trouve qui est responsable de tout ça. Ca ne servira à rien de s'acharner contre un ennemi invisible. Il faut qu'on sache qui est à l'origine de tout ça, comment, et pourquoi. Et là on pourra l'empêcher de nous balader d'un monde à l'autre et d'espionner nos vies."

Soudain, une idée frappa Boogey. Si tout ce temps ce qu'ils avaient vécu dans leurs mondes avaient été épié et filmé pour servir à un film, qu'est-ce qui prouvait que ça ne continuait pas encore ici? Les monstres qui avaient faits ces longs métrages continuaient peut-être d'exploiter leurs vies ici aussi. C'était à la fois déroutant... et dégoûtant. Boogey n'était pas fier de ce qu'il avait fait subir à Sally depuis qu'il l'avait retrouvée à New York. Bien sûr depuis leurs retrouvailles à Londres, tout allait mieux, mais avant ça, ça n'avait été...

Qu'un cauchemar.

C'était le mot juste. Si quelqu'un observait ce tragique spectacle depuis tout ce temps, il était hors de question que tout finisse encore mal pour lui, simplement parce qu'il avait commis une erreur. Ces films, ce n'était jamais qu'une partie de la vérité, de leur vie. Et Boogey était bien placé pour savoir que les auteurs de ces folies n'avaient utilisé que ce qui les arrangeait en cachant bien ce qui ne leur était pas utile. Il avait eu un passé avec toute cette histoire de Perce Oreille et de Noël. Il avait eu une vie différente. Et une erreur de trop montré sur des millions d'écrans pour faire croire au public qu'au fond, il méritait de mourir.

"Tous ces films, ils n'ont qu'une chose en commun, ce... Disney. Ca doit être l'auteur de tout ça. Ou une organisation, je ne sais pas."

Peut-être même une fête! Ha!

"Il faut qu'on trouve quelqu'un qui sache ce que c'est. Peut-être un expert, je ne sais pas. Mais quelqu'un est forcément au courant des agissements de cette... chose. Et aussi de comment la trouver. Mais ça risque de ne pas être évident. Les gens d'ici ont l'air habitués à voir ces films sans vraiment croire qu'ils sont réels."

Boogey baissa les yeux une seconde, pensif. Jill et Aaron, ses deux meilleurs amis et humains depuis toujours savaient peut-être quelque chose à ce sujet. Il faudrait qu'il leur en parle. Et Dug devrait en faire autant avec les gens qu'il côtoyait au quotidien. Boogey fit quelques pas vers Dug, juste assez pour pouvoir poser une main bienveillante sur son épaule afin d'appuyer ses propos et d'encourager la démarche courageuse d'Iron Man.

"On va mener l'enquête. Toi et moi. On va apprendre tout ce qu'on peut sur ce qu'est ce Disney et trouver comment mettre fin à ces films." finit-il, sur un ton déterminé



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Mer 7 Mai 2014 - 2:08
    Jamais le châtain n'allait baisser les bras et abandonner espoir! Il avait des amis, du support et ils allaient réussir, ils n'avaient pas d'autre options. Et puis quoi encore, laisser des inconnus jouer encore avec leur vie? Voyons, ils avaient droit d'être heureux non? Baissant un peu le regard pour regarder dans les yeux de son ami, il hocha la tête, décidé. Appréciant le support du brun, il rajouta:

    -On va trouver ce Disney, puis on lui demandera des réponses, ensemble. On est une équipe toi, moi, Sally, Kevin... Une meute imbattable. Je te fais confiance, on réussira à se protéger contre ces gens! On trouvera cette personne puis on lui demandera d'arrêter. Tout ira bien! Qui sait, cette personne est peut-être caché dans ce parc d'attraction ou nous avons vu ces mascottes monstrueuses... Peut-être dans le grand château... Je sais pas si tu as entendu parler de ce Disneyland ou Disneyworld... Il se cache peut-être là...


    Chassant ces pensées noires, l'ancien chien prit une grande inspiration. Il se mit à sourire de façon simple, réconforté dans l'idée qu'ils allaient enfin résoudre toute cette situation. Il se sentait mieux, vraiment mieux présent. D'une main il tapota la main sur son épaule et de l'autre remonta ses lunettes qui glissaient. Son cœur se calmait enfin. Il était temps!

    -Mon invitation tient toujours dans tout les cas. Si tu veux me présenter Sally un jour, je serais très heureux de vous recevoir. Je suis certain que c'est une très bonne personne. Et je pourrai te présenter Kevin. Elle est un peu malade ces derniers jours, mais ça devrait passer.


    Il pencha la tête, regardant son ami, réalisant quelque chose qu'il n'avait pas vraiment réalisé auparavant.

    -Mais toi, comment ça va? Qu'est-ce qui se passe dans ta vie ces temps-ci? Ça fait un moment qu'on s'est vu... Je te parle souvent de moi, mais tu me racontes rarement ce que tu vis.


    L'ancien toutou cligna des yeux, l'air de nouveau inquiet.

    -Tu sais que tu peux me faire confiance, tu le sais ça, hein?


    Son ami ne lui faisait-il pas confiance? Il aurait mit sa vie entre les mains du brun, n'était-ce pas réciproque? Batman l'avait déjà sauvé, bien qu'avec du recul, il réalisait qu'il l'avait surtout sorti du pétrin et non réellement sauvé, mais leur amitié était solide, non? Un duo, des amis, des membres de meute. Mais... Est-ce que c'était à sens unique? Son ami lui disait bien quelques choses, mais ouvrait-il son cœur autant qu'il ouvrait le siens, certainement pas. Oh, il acceptait bien entendu que l'autre soit plus secret, surtout après les atroces choses qu'il avait vécut, mais il souhaitait principalement être certain que son ami réalisait qu'il était là, pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Ven 20 Juin 2014 - 14:57






Disney...

"Disneyland oui... Ca semblait plus un lieu de divertissement pour humains qu'autre chose. Une simple diversion sans doute."

Voir même un moyen de ridiculiser les personnes qu'ils étaient. Des gens costumés comme eux, tout ça pour amuser la foule, rien de plus. C'était plus ou moins ce que Boogey avait connu avec la fête d'Halloween et c'était une de ces choses qui le poussait à détester cette célébration. Des humains qui se déguisaient en monstres, tout ça dans l'espoir vain de combattre le mal par le mal. C'était bien un passe-temps de créatures faiblardes comme eux. Ils essayaient juste de se donner suffisamment de frissons pour mieux dormir la nuit suivante mais même avec ça, les croque-mitaines rodent partout à toutes heures du jour et de la nuit, attendant juste qu'un humain tombe dans les bras de Morphée pour s'approprier le corps de cette victime endormie. Est-ce que c'était pour ça qu'ils étaient tous là? Sally, Dug, Kevin, et même Boogey en personne. Le croque-mitaine avait peut-être eu raison de croire que tout ce temps tout ceci n'était qu'un long cauchemar et qu'un monstre, un dénommé Disney, les empêchait de se réveiller, les gardant à loisir à sa merci entre le sommeil réparateur et le réveil douloureux.

Une véritable paralysie du sommeil...

La suite de la discussion sortit Boogey de ses délires paranoïaques et le ramena à un sourire amusé en voyant que Dug n'avait toujours pas perdu son sens de l'honneur et de l'amitié. Boogey s'arracha même un discret rire joyeux et amusé en entendant l'invitation de Dug. Le croque-mitaine était curieux de connaître celle qui faisait battre si vite le coeur de son meilleur ami. Et il était même ravi à l'idée de pouvoir présenter Sally à son ami. Après tout, depuis le temps que Boogey lui en parlait... Et il avait déjà évoqué Dug en parlant avec Sally mais jusque là, aucun des deux ne se connaissait. En tout cas, Boogey l'ignorait si c'était le contraire.
C'était si fou... Tout ça ressemblait tellement à une vie parfaite. Tout allait si bien, Boogey avait même l'impression d'avoir trouvé une famille ici. Il avait ses amis, des amis comme Dug, et surtout, il avait Sally. Avant il n'aurait même pas pu rêver de tout ça. Avoir autant de chance, ça ne lui ressemblait pas. Alors Boogey ne manquerait pas de reparler de cette invitation. Mais pour l'heure, son ami avait d'autres question.
Dug s'inquiétait pour lui. Encore une première pour le boogeyman qui avait vécu seul si longtemps. Et c'est pour ça que, justement, Boogey avait toute confiance en Dug.

"Bien sûr. Je le sais parfaitement. C'est juste... Je ne suis pas vraiment du genre à m'épancher sur ma vie..." commença le croque-mitaine

Dug était l'un de ses plus fidèles amis. Boogey ne s'étonnait donc pas d'avoir aveuglément confiance en lui. D'autant plus que Dug avait ce genre de regard candide qui faisait douter qu'il puisse avoir la moindre parcelle de méchanceté en lui. Un peu comme les yeux d'un enfant. Mais pas un enfant pervertit par l'éducation d'un croque-mitaine.

Comme les Oogie's Boys qui hantaient encore le croque-mitaine quand il repensait à HalloweenTown...

"Je n'en ai pas encore vraiment parlé à Sally..." admit-il enfin en s'asseyant sur son bureau, le regard perdu dans le vague alors qu'il allumait une cigarette de plus "Mais à HalloweenTown, la ville d'où je viens, j'étais... Pratiquement seul. Exilé en fait. Je n'avais personne et les gens me traitaient comme le monstre que j'étais. Mais même avec tout ça, j'avais... Des amis. Enfin ce n'était pas vraiment des amis à proprement parlé."

Le croque-mitaine se tourné légèrement en direction de la télé afin de choisir un autre passage du film. Et il arrêta finalement l'écran sur trois petits monstres à têtes d'anges. De véritables tueurs en série masqués dont les masques avaient parfois l'air moins cruels que leurs vrais visages.

"C'était trois gamins un peu perdus qui m'avaient pris comme leader de leur petit trio. Bien sûr je les traitais comme des moins que rien et bien sûr je le regrette." poursuivit-il en baissant les yeux, un peu honteux "Sally et Jack sont ici. Alors je ne doute pas qu'eux aussi aient atterrit là sans rien y comprendre. Et comme ce ne sont que des enfants..." il soupira sa fumée, pensif "Je suis certain qu'ils peuvent se débrouiller sans moi. Ils sont d'un naturel plutôt futés. En tout cas... Deux d'entre eux le sont. Mais ça c'est quand ils sont tous les trois et j'ai... peur qu'ils ne soient perdus et déboussolés s'ils sont livrés à eux-mêmes."

Boogey coupa finalement la télévision, écrasant sa cigarette dans le cendrier la seconde d'après, alors que l'écran noir ajoutait une présence fantomatique dans la pièce.

"Il faut que je les retrouve..."

Même si ça doit ruiner la vie parfaite qu'il a construite avec Sally. Il leur devait ça. Quand personne n'avait daigné le traiter comme un être vivant, eux avaient pris Boogey comme un modèle. Et même Sally ne pourrait pas remplacer leur présence aux yeux du boogeyman.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Dim 27 Juil 2014 - 20:45


We are the 1% Disney style


Son ami s'ouvrait enfin un peu. C'était comme une huitre fermée a double tour, vraiment... Le châtain observa l'écran et déglutit en voyant les ''enfants'' à l'écran. Ils lui fichaient la frousse. Oogey avait l'air effrayant, et ce Jack monstrueux encore plus. Mais les visages aux dents pointues de ces gamins lui fichaient la pétoche. Mais si ils étaient aussi important pour son ami, alors il se devait de l'aider à retrouver les enfants. En plus, il s'avoua en son fort intérieur qu’ils devaient eux aussi avoir changé physiquement en venant ici et qu'ils ne devaient plus être aussi effrayants. En écoutant ce que le brun racontait, il réalisa à quel point ils étaient semblable, sur certains points tout du moins. Lui aussi avait été mit de côté par les autres parce qu'il était... différent. Mais il ne serait plus jamais seul, pareil pour Batman, parole de Dug! Il prit une grande inspiration et dit en souriant:

-Hé bien, je vois que nous avons un projet sur les épaules! Retrouver les petits en plus de Monsieur Fredericksen et Russel. Au fait, ils s’appellent comment? Ça aiderait pour les recherches.

Il n'allait certainement pas laisser des enfants perdus, ah ça non. Déjà que Russell était perdu dans la nature, il allait pas laisser un autre trio de chiots perdu, affamés, seuls dans une ruelle avec des monstres qui voudraient leur peau pour en fait des instruments de musique! Bon, il se mélangeait peut-être avec de la peau de chat qui faisait des banjo, il avait vu ça à la télé un soir avec Kevin, des malades les humains... Mais en bref, il allait se décarcasser pour trouver des infos sur les enfants, ça faisait bien trop longtemps qu'il ne faisait rien. Et avec l'aide de Batman, de Kevin et qui sait, Sally, ils devaient réussir!

-Regarde, pour ce soir, on peu pas y faire grand chose. Par contre, quand tu auras un moment de libre, on cherchera ensemble. Je vais demander l'aide de Kevin, et toi, tu peux peut-être en parler à Sally. Je suis certain qu'elle voudra t'aider à les retrouver. Ensuite, je suppose qu'on peut commencer à regarder la ou les gamins seuls se retrouvent... Même si j'ai aucune idée ou commencer... La seule place que je sais ou on peut trouver des enfants c'est dans les parcs, mais eux ils ne sont pas perdu habituellement... Et les parents ne veulent pas qu'ils jouent à la balle avec les gens... Rabats-joie...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  Mar 30 Sep 2014 - 11:06






Leurs noms... Ah oui...

Pas banals, ils ne risquaient pas de passer inaperçus avec des prénoms pareils. Cela dit, Dug avait été un chien auparavant alors il avait du avoir des amis ou des connaissances aux noms plutôt surprenants. Et puis on ne pouvait pas dire que Oogie Boogie était passe partout comme pseudonyme. Mais ça avait le mérite de faire peur rien qu'à son évocation.

"Lock, Shock, et Barrel... Ils ne devraient pas être trop difficiles à repérer si jamais tu les croise. Je ne crois pas les avoir déjà vu sans leurs costumes d'Halloween sur le dos. Alors à moins qu'ils se baladent sans rien..."

Ce que Barrel pourrait faire si Lock l'y avait forcé. Ce serait à peine étonnant.

Le boogeyman écouta son ami canin poursuivre son discours encourageant en réfléchissant en parallèle à ses dires. Les parcs, c'est vrai qu'on y trouvait souvent des gamins par là-bas. Boogey comprit aisément que les parents des marmots refusent que leur progéniture ne s'amuse avec de parfaits étrangers. A dire vrai, ça sonnait logique dit comme ça, même si Dug était loin d'être un danger pour quiconque. Il savait sûrement se défendre, quand il avait de bonnes raisons de le faire, mais jamais Boogey ne l'aurait imaginer attaquer un enfant par exemple. En revanche le boogeyman...

Ca lui était arrivé.

C'était un peu comme... Une proie. Une victime lambda. Bien sûr il préférait s'en prendre à plus fort que lui, c'était un réflexe, un challenge à chaque fois. Mais faire peur aux mioches, c'était son lot quotidien avant. Son job. Sa passion. Et malgré cette occupation arrêtée contre son gré, il n'aimait pas les mioches et préférait nettement les milieux interdit aux morveux. Les bars, les boîtes, les ruelles sombres... Une chance pour lui, il avait sans doute plus de chance de retrouver ses petits chérubins dans une allée glauque la nuit que dans un square en train de se faire des amis. Il avait beau ne pas se souvenir de sa première rencontre avec eux - en tout cas c'est ce qu'il prétendait - , c'était certain qu'il ne les avait pas croisés dans un parc.

"C'est vraiment un truc d'humains d'avoir toujours peur comme ça pour ses mioches..."

Boogey soupira la fumée de sa cigarette en y songeant. Si ces crétins avaient fait une société meilleure que la leur, ils n'auraient pas à se soucier autant du bien être de leur marmaille. A HalloweenTown on tenait les enfants en laisse pour protéger les autres, pas pour sécuriser le petit monstre. Et puis ils n'avaient qu'à leur filer une guillotine et des rats morts. Des gosses normaux s'amuseraient pendant des heures rien qu'avec ça...

"Je tâcherais quand même d'en parler à Sally . De toutes façons il faudra bien que j'aborde le sujet avec elle avant de les retrouver..."

Le croque-mitaine écrasa son mégot dans le cendrier avant de se décoller du bureau pour aller rejoindre son ami. Perplexe, cachant un semblant d'inquiétude. Qu'est-ce que Sally allait dire? Il faisait de son mieux pour qu'elle ait une vie idéale et il allait devoir lui dire que s'il retrouvait ses chers petits monstres, tout redeviendrait un peu plus comme à HalloweenTown. D'un autre côté, trahir les seules personnes - enfin demi-personnes - serait ignoble, même pour lui.

Mais était-ce vraiment le problème?

Quand il était arrivé ici, quand il avait trouvé Sally vulnérable et seule sur son territoire, son premier réflexe avait été de fomenter un plan pour atteindre Jack grâce à elle. Pour ça il devait juste récupérer ses petits hommes de main. Qu'est-ce qui avait changé depuis? Il était amoureux, oui... Il avait des amis, une famille pratiquement, un job, une maison... Tout ce qu'il pouvait espérer pour être heureux. Et en retrouvant Jack à Londres, il avait seulement penser à récupérer Sally tant qu'il le pouvait encore. Il n'avait pratiquement pas chercher à nuire au squelette.
Abandonner ses chers mioches c'était aussi dire adieu à tout ça. A une vengeance potentielle, à cette guerre sans fin... Une faible part de lui voulait qu'il en soit ainsi, que tout s'arrête et qu'il profite de ce qu'il avait tant qu'il le pouvait encore, avant de mourir une deuxième fois, si tant est que c'était possible.
Aujourd'hui il avait l'aide amicale de Dug, d'amis, de Sally sans doute. Une opportunité monstrueuse de prendre sa revanche sur Skellington. Une occasion rêvée. Pardon, cauchemardée. S'il retrouvait ses marmots, il n'avait qu'un ordre, un seul, à leur donner, et quelques jours plus tard ils reviendraient avec Jack ligoté dans une baignoire et ce serait finit. Enfin.

"Je... Je vais devoir te demander de partir. J'ai encore du travail. Je ferais mon possible pour Russel et Monsieur Friedricksen." commença-t-il en raccompagnant son ami à la porte "Je te donnerais des nouvelles à ce sujet, je te le promets."

Une minute plus tard, le croque-mitaine avait mis son meilleur ami dehors et se rallumait une cigarette, tremblotant, face à la baie vitrée donnant sur la ville.

Un monstre, un pari, un exclu, une bête de foire...

Le boogeyman appuya un bras sur la vitre contre lequel il appuya son front, fixant le vide de dizaines d'étages sous ses pieds. Même son reflet ne lui ressemblait plus. Dès son arrivée il avait perdu quelque chose ici. Quelque chose d'important. Quelque chose qui, dans ce reflet assombrit par la nuit, ressemblait à l'ombre de la Lune.

"Skellington me le paiera..."

Quoique ça lui en coûte, même s'il devait y perdre au change. Ces années d'exil et de torture ne pouvaient pas rester impunies. Il n'oublierait pas, il ne pardonnerait jamais.

Jamais.





[HJ: Voilà qui cloture notre sujet, fiston! La suite au prochain épisode.]
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: We are the 1%? Disney style...  
Revenir en haut Aller en bas
 

We are the 1%? Disney style...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Collection n°283: La collec' à Jonas NEW HOME p.2
» [Disney Village] Nouvelle carte au New York Style Sandwiches
» robe de mariée Disney !!
» Style vestimentaire de Charlie Winston & Cie ?
» Décoration sur le thème disney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-