Partagez | 
 

 Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  Lun 28 Juil 2014 - 1:28


Stone, le monde est stone


Il laissa tomber l'assiette qu'il tenait, ignorant les éclats qui volaient au sol. Son cellulaire lui échappa de la main alors que tout semblait s'arrêter autour de lui. L'air même de ses poumons semblait s'être échappé. D'une main traitresse, il tenta de s'accrocher au comptoir de la cuisine. L'autre cuisinier le regardait surprit, mais ses propres pensées étaient à dix milles lieux. Vers Kevin. Sans rien dire, il cligna des yeux deux ou trois fois, ignorant les appels de son collègue et les bruits venant du cellulaire au sol, oublié. D'un coup, il se précipita vers la sortie, poussant la porte avec plus de force que nécessaire. Le châtain se mit à courir, courir le plus vite qu'il n'avait jamais courut. Il n'avait pas le temps d'attendre la bus ou de chercher un métro. Il avait oublié les taxis, les autos.

Non. Non. Non. NON! Impossible, pas possible. Jamais. Non.

Il évita d'un bon une voiture qui ne faisait pas son stop, continuant sa course, l'air fou.

Accident? Kevin? Vol? Le bébé?!

Les portes automatiques s'ouvrirent devant lui, le laissant passer, échevelé, en sueur. Ses yeux tombèrent par réflexe sur l'horloge, vingt minutes. Il avait courut vingt minutes de trop. Planquant ses mains contre le comptoir, il fit sursauter la réceptionniste de l'urgence.

-Kevin Dabou. Une femme enceinte, on m'a appelé, elle a eut un accident. Ou est-elle!?

Il avait crié les dernières paroles, complètement paniqué. La secrétaire recula sur sa chaise à roulette, un peu apeurée par le géant qui lui faisait face. D'un bout des bras, elle tapa les informations à l'ordinateur.

-K-Kevin Dabou, salle d'opération 5 au quatrième étage.

Décollant comme une fusée, Dug se remit à courir, ignorant les ascenseurs, il se mit à monter quatre à quatre les escaliers, déboulant sur l'étage. Il arrêta une infirmière lui demandant ou était la salle d'opération 5. Celle-ci lui indiqua le bout du couloir avant de tenter de le retenir alors qu'il repartait. Il entendit faiblement qu’elle appelait deux infirmiers. Ses yeux trouvèrent enfin la salle et alors qu'il allait y entrer en poussant les portes, deux paires de bras le stoppèrent.

-Laissez-moi! Kevin! Kevin! Je suis là. Kevin!

Se débattant comme un beau diable, il cria de nouveau le nom de sa compagne avant que les deux infirmiers ne le reculent, l'emportant dans une salle d’accueil ou le pauvre chien se laissa finalement déposer, exténué, dans un fauteuil. Des larmes commencèrent à monter aux yeux du châtain qui les ravala avec difficulté. Les infirmiers s'éclipsèrent en lui assurant que sa compagne était entre des mains expertes, mais non sans laisser un gardien de sécurité le surveiller. Il avait l'impression que son monde s'écroulait. Personne ne lui disait l'état de la brune, était-elle en vie? Et le bébé, comment allait le bébé?

Un bruit de pur douleur lui échappa alors qu'il enfouissait son visage entre ses mains. Pourquoi avait-il laissé Kevin? Pourquoi il n'avait pas été à ses côtés? Tout était de sa faute. Sa Kevin, son oiseau, en salle d'opération! Kevin... Kevin...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  Mer 30 Juil 2014 - 2:41



Stone, le monde est stone

Dug, Kevin & Mallymkun



J’avais crus que rien ne pouvait m’atteindre. Je pensais qu’en tant que guerrière, j’étais assez forte pour tout supporter. Ou peut-être que ma folie aurait du me protéger? Chez moi, à Wonderland, ça aurait sans doute suffit… ça avait toujours suffit. Il n’y avait que depuis que je me trouvais dans ce monde que mes convictions à ce propos s’effondraient. J’avais l’impression que je vivais les émotions plus intensément, peut-être à cause des histoires d’hormones des femmes? Quoiqu’il en soit j’avais bien remarqué que j’étais parfois un peu plus sensible, comme lors de ma dispute avec Laurence il y avait déjà quoi, sept mois? Je ne comptais pas particulièrement les mois depuis cet évènement, mais je ne pouvais pas vraiment oublier, puisque j’avais plié bagage et était partie… Bon j’étais revenue et nous nous étions réconcilié, donc au final tout avait bien fini! Pas comme aujourd’hui…

Dire qu’au départ, C'était pourtant une journée ordinaire. Tout avait bien été jusqu’à ce que j’entre dans ce dépanneur, me retrouvant face à ses deux voleurs… J’avais essayé de les arrêtez, mais il était déjà trop tard pour la jeune femme qu’ils avaient blessée. Ils m’avaient aussi surprise avec un vilain coup et je m’étais retrouvée un peu désorientée. Ils avaient pris la fuite alors que je n’aurais que demandé à poursuivre le combat… si je n’avais pas été sonnée. Ça ne me semblait qu’être un incident comme un autre, jusqu’à ce que je trouve cette Kevin au sol… Ils avaient osé toucher à une femme enceinte! Elle se trouvait en difficulté à cause de ces salopards…

Je voulu partir à leur poursuite, mais d’un autre côté, je ne voulais pas laisser la brune seule. Il fallait que je reste avec elle. J’étais convaincue qu’elle ne venait pas de ce monde et je voulais la soutenir. Si elle se réveillait sans personne, elle aurait peur! Elle ne me connaissait pas, ne m’ayant surement qu’aperçu le jour de Noël, mais au moins il y aurait quelqu’un pour la soutenir. Quelqu’un qui la traiterait comme une personne, et non que comme un cas médical. Je serai là en attendant qu’on contact le père de l’enfant qu’elle portait…

Donc j’avais pris place dans l’ambulance avec la jeune femme, regardant les ambulanciers prendre soin d’elle. J’éprouvais un certain malaise, car la dernière fois que je m’étais retrouvée dans un véhicule semblable, on m’emmenait dans un asile psychiatrique… Je me secouai intérieurement : Ce n’était vraiment pas la même situation! Si ce n’était pas de cette brune, Kevin selon ce que j’avais vu sur ses papiers, je ne serais même pas là! Je serais sans doute déjà sur le chemin du retour de l’appartement! En route, je dus répondre aux questions des hommes en uniforme… Non je ne la connaissais pas. Elle s’appelle Kevin Dabou. Elle a été poussée contre une étagère. Non je ne connais personne qui ne la connait…

Une fois arrivé à destination, je restai assez près pour entendre ce que les gens l’examinant disaient. Ça ne semblait pas bien se présenter… Ils n’attendaient pas le cœur du bébé? Je n’étais pas certaine d’avoir bien entendu et j’espérai vraiment me tromper. Sauf que vu la vitesse à laquelle ils l’emmenèrent en salle d’opération, son état devait être plutôt grave…

J’étais impuissante. Rien ne me semblait pire que de ne rien pouvoir faire. Je ne pouvais même pas proposer un thé pour encourager les médecins, il était interdit de boire dans la salle d’opération… Ils avaient peur d’échapper la boisson chaude dans le corps de la jeune femme? Personnellement j’aurai bien aimé avoir en permanence du thé en moi. Peut-être que je devrais me faire greffer un sachet de thé? Comme je pouvais avoir des pensées ridicules! Non mais comment je ferais pour le mettre dans l’eau chaude?! En prenant un bain?

Pour une fois, mes pensés revenaient sans cesse à un sujet sérieux. Je n’arrivais même pas à songer à la morve fluo de Chess plus de trente secondes! Aussitôt, je recommençais à fixer la porte devant moi. La porte où ils avaient emmené Kevin… Je détestai cette porte qui m’empêchait de savoir ce qui se passait exactement.

Je me rendis à la salle de bain, question de me rafraichir. Peut-être que ça diminuerait la pression en moi? Je me passai un peu d’eau sur le visage. Ce qu’il y avait de bien, c’est que l’eau cachait efficacement mes larmes qui coulaient sur mes joues. Était-ce de la colère? Tristesse? Ou encore cette foutue impuissance? Je n’avais même pas pu appeler ce Dug, qui figurait sur la liste des numéros dans le téléphone de la brune! Je suis pourtant certaine qu’il aurait préféré ma voix plutôt que celle de ce policier insensible et stupide!

Oui STUPIDE! Il m’avait posé des questions encore et encore… Heu c’est parce que la réalité n’avait pas changée en cinq minutes! Et puis j’avais du faire attention afin de ne pas avoir l’air trop folle. Heureusement je devais avoir réussis, puisqu’il ne m’interna pas… Sauf que j’étais maintenant seule dans les toilettes… Ce qui ne me rendrait certainement pas plus utile… valait mieux sortir en fait.

Il y avait de l’agitation non loin. J’allai donc voir puisque c’était près des blocs opératoires. C’était un géant qui s’agitait… Est-ce que ça pouvait être lui? Son air profondément désespéré ne mentait pas… Ah et le fait qu’il criait le prénom de la jeune femme aussi… S’il arrivait quelque chose à mon Lièvre, à Mary ou à Laurence, je serais sans doute dans le même état… non en fait je serais pire et je me trouverais déjà dans la salle d’opération!

Je m’approchai de lui, constatant qu’il était vraiment grand, faisant une quarantaine de centimètres de plus que moi! Était-il une girafe avant? Est-ce que les girafes peuvent se réincarner en humain? Malgré sa taille, deux infirmiers l’emportèrent dans une salle d’accueil où j’allai le rejoindre. À le voir si triste avec cette plainte s’échappant de sa bouche, j’eus l’impression que mon cœur se fendait un peu plus… Je repris contenance et j’allai m’assoir à côté de lui, posant délicatement une main se voulant rassurante sur son bras :

- Dug? Je ne vous dérangerais pas si ça n’étais pas important, mais j’ai accompagné Kevin jusqu’ici en ambulance… Je sais ce qui lui est arrivé et je crois que vous voulez sans doute le savoir.

Je fis une petite pause afin de remettre de l’ordre dans mon esprit embrouillé. Je devais parler seulement de ce qui était important. Faire clair, net et précis… Je continuai donc mes explications :

- Il y a eu un braquage dans un dépanneur où elle s’était arrêtée. Je crois qu’un des deux hommes a du la prendre en otage. Lorsqu’ils ont fuit il l’aurait poussé sur une étagère et elle est mal tombée. Je suis arrivé alors qu’ils quittaient le commerce. J’ai essayé de les empêcher, mais je n’ai pas réussit…

Je pris une nouvelle pause, me sentant honteuse de ne pas avoir arrêté les deux hommes… bien que logiquement une femme de ma taille désarmée n’avait pas vraiment eu de chance contre eux et leurs armes…

- Lorsque je suis arrivée près de Kevin, elle était encore consciente, mais elle a perdu conscience par la suite. Je… je crois qu’elle… est tombée… sur le ventre. Ces monstres… ils mériteraient que je les retrouve et leur fasse payer ça!




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  Mer 30 Juil 2014 - 20:48


Stone, le monde est stone


Il sursauta en sentant la main se poser sur lui et releva les yeux vers la blonde à ses côtés qui était sortie de nul part. Son visage ne lui disait rien, mais elle le connaissait, visiblement. Ses pensées se focalisèrent quand elle nomma Kevin. Il attrapa la main de la jeune femme, la regardant avec intensité, sans rien dire. Enfin, jusqu'à ce qu'elle dise que Kevin était mal tombée.

-Mal tombée sur le ventre...

Le reste des paroles glissèrent autour de lui alors qu'il retournait la tête vers la salle d'opération. Sa main glissa à ses côtés.

-Vous avez essayé. Mais moi, je n'étais pas là. Je n'étais pas là pour elle. Ma Kevin... Eliot...

Il se balança d'avant en arrière, ramenant ses mains contre son torse en fermant les yeux et en psalmodiant:

-Faites qu'ils aillent bien je vous en prie...

Oui, il avait peur de devenir père, mais l'attendait avec impatience. Chaque jour qui passaient le rapprochait de cette rencontre. Kevin qui devenait de plus en plus belle chaque jour, malgré son tempérament qui faisait un peu le yoyo des fois, même si elle ne le réalisait pas. Son ventre qui poussait comme un gros melon et qui contenait leur bébé. Leur enfant. Tout ces moments ou il s'était simplement couché à côté d'elle, écoutant les bruits du bébé, l'oreille posée sur la peau douce. Oh oui, il reconnaissait la voix de son papa... Il était certain qu'il l'entendait quand il chantonnait ou parlait doucement.

-Pourquoi... Qui a osé toucher à mon oiseau et mon bébé? Qui peut faire une telle chose? Pour de l'argent en plus!

Sa voix se brisa alors qu'il enfouissait son visage entre ses mains. Le son d'une horloge se faisait entendre, un tic-tic régulier et il se força à calmer sa respiration. Le châtain réalisa qu'il portait encore son tablier couvert de traces diverses et qu'il sentait la friture. Le son d'une porte s'ouvrant le fit sortir la tête. Mauvaise porte. Il avait l'impression que le monde s'écroulait autour de lui et qu'il ne pouvait même pas être côtés de Kevin. Comment osaient-ils le garder loin d'elle?

La porte s'ouvrit, laissant passer un docteur avec visage un peu gris. Quand celui-ci le vit, il se dirigea vers lui.

-Monsieur Simmons?

Ne faisant pas confiance à ses jambes, Dug resta assit. Le docteur se baissa à sa hauteur, posant une main sur le genou de l'homme et commença à parler d'une voix douce.

-Votre femme va s'en sortir. Elle a perdu beaucoup de sang, car une de des veines principales s'est ouverte, mais nous avons réparé les dégâts. Pour votre fils...

Dug déglutit, les yeux plongés dans ceux du docteur.

-Eliot...?

-Eliot est mort.

Le souffle de l'ancien chien se bloqua et le docteur continua lentement.

-Eliot est mort, le coup était directement à sa tête et son crâne était trop mou pour supporter le choc.

Un moment de silence s'étira alors que le châtain clignait des yeux, enregistrant lentement les paroles du médecin.

-Souhaitez-vous rester seul? Ou je peux rester pour répondre à vos questions. Je dois cependant vous avertir que la police viendra vous voir un peu plus tard pour vous poser quelques questions de routine, à vous aussi mademoiselle.

-Je... Je veux la voir. Je veux voir Kevin...

Le docteur secoua la tête négativement.

-Elle est en ce moment encore dans la salle d'opération, une fois qu'elle sera en salle de réveil, vous pourrez la voir, tout comme votre fils.

Les yeux dans le vide, Dug hocha la tête et le médecin se releva.

-Je suis vraiment désolé monsieur Simmons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le courage ne se mesure pas à la taille!
DOUBLES COMPTES : Tous des imbéciles sans courages!
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Alice au pays des merveilles
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans chez les humains
COTE COEUR : c'est compliqué
OCCUPATION : Prendre le thé!
HUMEUR : ZzZ
MON ARRIVÉE : 09/07/2013
MON VOYAGE : 598
POINTS : 90
LOCALISATION : Quelque part à Paris

MessageSujet: Re: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  Mer 6 Aoû 2014 - 1:27



Stone, le monde est stone

Dug, Kevin & Mallymkun



Je ne savais tout simplement pas quoi dire pour réconforter le pauvre homme. Moi qui parlais beaucoup, ça me donnait l’impression de ne pas être moi-même en étant aussi silencieuse. Il faut dire que je n’avais plus l’habitude de situation si triste… Pas depuis que le règne de l’horrible grosse Tête avait pris fin. Enfin, j’avais vécut des évènements triste depuis mon arrivé dans ce monde, même que mon cœur avait été brisé à plusieurs occasions… Sauf que mes peines d’amour me semblaient bien risibles si je comparais au drame auquel j’assistais. Cet homme risquait de perdre les deux êtres auxquels il tenait le plus et il n’y avait que les médecins qui pouvaient y faire quelque chose… je ne pouvais que lui tenir la main avec compassion en attendant qu’un docteur daigne venir le voir. Peut-être qu’ils nous avaient oublié? Ou qu’ils attendaient la fin de l’opération pour ne pas nous donner de faux espoirs?

Je restai accroché sur certaines de ses paroles… ils avaient un prénom pour l’enfant. Eliot, c’était très jolie et un Eliot ne pouvait qu’être mignon! Il avait appelé Kevin son oiseau… Avais-je eut raison de penser qu’elle n’était pas d’ici? Ça semblait se confirmer, mais je ne pouvais pas poser de questions à ce propos sans être très déplacée et risquer de faire encore plus de mal au châtain. Peut-être que plus tard je pourrai me risquer à demander? Ou peut-être qu’en fait quelques recherches avec leurs prénoms je trouverais? Je repoussai cette idée dans un coin de mon esprit en essayant de me concentrer sur des trucs plus importants.

Je devais me maitriser afin de paraitre calme… paraitre c’était déjà un bon début quand on pensait à toute la rage qui brûlait en moi. Ce fut encore plus difficile de rester de marbre lorsque le médecin vint nous voir. En fait je n’y arrivais pas et je ne cessai de gigoter sur ma chaise. Enfin nous avions des nouvelles! Kevin allait s’en sortir, Excellent! Par contre pour l’enfant… il n’avait en aucune chance. Jamais il ne respirerait, jamais il ne rirait, jamais il ne marcherait… Il pourrait le voir, mais ça ne servirait qu’à leur prouver qu’il était bien mort et que personne ne l’avait volé… je crois que pour que le couple arrive à faire leur deuil, c’était une étape nécessaire… difficile, mais nécessaire…

Je voulais partir, mais je savais que je devais rester pour tenir la main de Dug. Et puis je ne pouvais pas nier que je voulais être certaine que la brune allait bien avant de partir… partir pour aller où? Retourner chez Laurence et Timon? Et comment je leur expliquerai ma sale tête? Je n’avais pas vraiment envie de parler des drames qui arrivent dans ce monde avec Mary… ce n’était qu’une enfant! Errer dans les rues? Non merci, on voyait bien sur quoi j’étais tombé!

Le médecin repartit après nous avoir entre autre annoncé qu’il faudrait voir la police… encore?! Ah non j’en avais marre de leur parler! Bon peut-être qu’avec un peu de chance ce ne serait pas le même et que je n’aurai pas à tout répéter cinquante fois! Au moins je ne pouvais nier que les policiers étaient souvent beaux, mais c’est qu’il y avait le charme de l’uniforme. Voyant que mes pensées s’égaraient à nouveau, je me forçais à jeter un coup d’œil à l’homme à mes côtés. Ne trouvant rien à dire, je repartis dans mes délires personnels, où la morve de Chess est reine et où je fête les non-anniversaires avec mes amis.

Après un long moment, un policier entra… c’était le même qui m’avait interrogé… Il avait surement du hériter de toute cette affaire. Si ça se trouvait il devait parler avec tous les témoins et essayer de rassembler le plus d’informations possible. Il semblait vouloir me laisser tranquille pour l’instant et interrogé Dug… Il lui demanda où il se trouvait quand Kevin avait été attaqué, où il travaillait, où elle travaillait, quel était exactement son lien avec elle, si des gens pouvaient leur vouloir du mal… Ce que Kevin faisait là… ça faisait beaucoup de questions à répondre! Et l’homme en uniforme continuait, laissant à peine le temps au géant de parler!

J’avais eu moi-même à répondre à ses questions plus tôt, mais tout ce qui concernait la vie de la pauvre femme, je n’avais eu aucune réponse à fournir.

Prenant des notes, il se retourna vers moi en regardant ma main dans celle du châtain :

- Est-ce que vous vous connaissez depuis longtemps? Je vous redemanderais quel est exactement la nature de vos liens avec Monsieur Simmons et Mlle Dabou…

Il voulait rire de moi? Il ne pensait quand même pas que mes réponses changeraient? En plus il semblait se faire des idées étranges? Il pensait que j’étais l’amante de Dug et que j’avais organisé ça contre sa copine? Il devait regarder trop la télévision! Et c’était moi qui passait pour une folle!

- J’ai rencontré Dug ici en attendant d’avoir de nouvelles de Kevin. Ensuite Kevin je l’avais croisé à Noël au Rockefeller center quand j’étais avec mon ami Laurence. Mais je n’ai pas parlé avec elle parce que mon ami m’a demandé de défendre son futur petit copain contre un type bizarre et pervers qui l’avait cogné. C’est clair il me semble! Et puis je ne savais pas que c’était elle qui avait été attaquée quand je suis entrée dans le dépanneur! Je l’ai reconnue alors qu’elle était par terre… Le seul lien c’est donc de la compassion! Parce que si j’étais dans une telle situation j’aimerai que des gens fassent attention à moi plutôt que de me harceler de questions!


Oui, j’étais vraiment en train de péter un plomb… par chance le médecin revint pour nous annoncer que Kevin était en salle de réveille et que nous pouvions aller attendre qu’elle reprenne conscience à ses côtés. C’en était donc terminé avec le policier qui avait sans doute été sur le point de répliquer à ma tirade…

Je suivis le docteur et Dug, me postant dans un coin de la chambre, observant la femme endormie dans le lit et qui semblait plutôt pâle. Je voulais seulement m’assurer qu’elle allait bien… je ne voulais rien dire sauf si on m’adressait la parole.




codage par greenmay. sur Apple-Spring

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  Sam 16 Aoû 2014 - 2:06


Stone, le monde est stone


Perdu dans ses pensées, il dut se faire appeler 3 fois par l'agent avant de relever les yeux, complètement déboussolé. Il répondit de façon robotique aux questions, répondant franchement mais il s'arrêta en entendant la question, si quelqu'un pouvait leur en vouloir.

-N-non... On a jamais fait de mal à personne. Surtout pas Kevin... Elle est si gentille et si douce. Ma petite Kevin...

Il déglutit difficilement, ravalant les larmes qui menaçaient de s'échapper. Heureusement que la gentille inconnue était restée avec lui. Elle le soutenait dans ce moment difficile... Jamais il ne l’oublierait... Le châtain tourna brusquement la tête vers la blonde, la bouche entrouverte, surprit.

-Tu connais Kevin? Et Laurence, c'est pas un type étrange... ce... ce tortureur d'oiseau?!

Un médecin entra dans la pièce, demandant à l'inspecteur si il avait fini, ce qui était le cas, empêchant Dug de poser plus de questions. Il annonça à l'ancien chien que la brune était en salle de réveil. Se précipitant à la suite de l'homme en blanc, Dug se retrouva rapidement dans une pièce ou gisait Kevin, blême, entourée de machines bipant chacune leur tour. Il se laissa tomber sur la chaise juste à côté du lit et regarda le visage de son amour. Comme si sa main était la chose la plus fragile de l'univers, il la prit avec la plus grande délicatesse, encore plus inquiet de la sentir froide entre ses doigts. La gorge serrée il se baissa, il embrassa du bout des lèvres le dos de la main de Kevin.

-Oh... Kevin... Reste avec moi je t'en supplie...

Il réalisa que sa vision était floue et que des larmes coulaient malgré lui. Le châtain resta prostré aux côtés du lit, observant la jeune femme dormir, ses yeux dérivant parfois vers son ventre, mais remontant rapidement à son visage, clignant furieusement. Une infirmière passa régulièrement pour prendre en note les différentes informations des machines. La seule fois ou il demanda quand Kevin allait se réveiller, l'infirmière lui avait jeté un regard plein de pitié et lui répondit simplement:

-Quand elle sera prête.

Depuis, il attendait, patiemment, à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  Mer 20 Aoû 2014 - 17:07

Stone, le monde est stone

Je me trouvais dans un brouillard épais. Parfois ça s’éclaircissait le temps que j’aperçoive une image. Souvent c’était deux hommes terrifiant. Ils m’avaient fait du mal, mais je ne savais pas à quel point encore… mais surtout le grand à la barbe brune. Je lui avais aussi fait mal en le mordant, mais je crois qu’il y avait quand même un déséquilibre… sans savoir quoi exactement. Les douleurs que j’avais ressenties n’étaient pas normales, même si maintenant je ne sentais plus rien. C’était bien de ne plus avoir mal, mais c’était étrange… pas naturel. Bon, je commençais à savoir qu’il y avait des tas de trucs pas naturel dans ce monde. Les humains avaient inventé des tas de trucs pour ne pas avoir mal ou pour juste se facilité la vie. Mais d’un autre côté ils avaient réussit à tout compliquer avec des choses comme l’argent… l’argent était bien plaisante pour obtenir de la nourriture ou des vêtements, mais c’était une grande source de conflits et de violence… J’avais été victime de l’amour des hommes pour l’argent… Ils avaient préféré la violence au travail honnête et c’était moi qui c’était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment… peut-être que si je ne l’avais pas mordu, il ne m’aurait pas poussé contre l’étagère?
Tout ça parce que j’avais du aller acheter du pain au moment où ils avaient décidé de braquer ce dépanneur… cinq minutes plus tôt ou plus tard et je serais chez moi tranquillement en train de regarder la télévision ou de parler avec Dug. Ou de dormir? Je ne savais pas quelle heure il pouvait être en fait. Est-ce que ça faisait longtemps que j’étais dans ce brouillard? Parfois j’apercevais Dug, il m’appelait. Je voulais le rejoindre, mais je ne savais pas trop comment. Ça ne devait pas si compliqué que ça… Mais comment sortir de ce brouillard? Où je me trouvais en fait? Perdu à quelque part dans mon esprit? Si c’était le cas, je n’avais qu’à ouvrir les yeux!

Plus facile à dire qu’à faire… je me concentrai longtemps avant de réussir à laisser la lumière entrer. Je crois que je n’avais pas envie de me réveiller et d’affronter la réalité. Sauf que Dug était là… Je commençais à sentir sa main dans la mienne. Il voulait que je me réveille et je voulais qu’il me serre dans ses bras en me disant que tout irait bien. Il chasserait les méchants et me protégerai.

Même une fois les yeux ouverts, je ne vis pas clairement autour de moi, tout fut flou un moment, mais ça n’avait pas d’importance. Je réussis à articuler d’une voix rauque et faible le prénom de mon amoureux tout en cherchant son visage inquiet.

- Dug…

Il était là. Il y avait quelqu’un d’autre dans la pièce, mais je ne voyais pas jusque là et puis ça ne me dérangeait pas. L’important c’était que j’étais avec Dug et que tout irait bien! Nous allions pouvoir continuer notre vie avec notre future petite famille… et… et… je me figeai en passant une main sur mon ventre qui me semblait tout plat. Je me redressai rapidement, surement trop puisque ma tête commença à tourner. Je tirai rapidement les couvertures en agrippant ce qui aurait du contenir un bébé… tout ce qu’il y avait là, c’était une cicatrice… je ne pouvais pas la voir, parce qu’il y avait un bandage, mais je la sentais en dessous.

J’étais en état de choc, je n’arrivais pas à comprendre ce qui c’était passé… ou peut-être que je ne le voulais pas? Je tremblais. Tournant un regard empli de larmes vers Dug j’eu de la difficulté à parler tellement ma gorge se serrait de chagrin et de peur :

- Où est-il? Où est Éliot? Pourquoi il n’est plus dans mon ventre? Il est trop tôt… Beaucoup trop tôt…

Je me sentais si confuse, endolorie, apeurée et triste que je regrettais de m’être réveillée… au moins dans le brouillard de mon sommeil, rien ne semblait m’atteindre, alors que maintenant je me sentais si mal…




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  Jeu 18 Sep 2014 - 1:01


Stone, le monde est stone


Il massait doucement la main froide de la brunette, tentant de lui donner un peu de chaleur, mais la poche de soluté rendait sa tâche bien difficile. Sous ses doigts, la main frémit doucement et il releva les yeux, observant le visage fatigué de Kevin. Il se redressa sur sa chaise en voyant qu’elle se réveillait. Une légère panique lui agrippa la poitrine, mais il prit une respiration profonde. Il devait… Il devait être fort pour elle. Il le devait pour elle et pour Eliot. Il lui sourit faiblement, lui-même fatigué et lui parla d’une voix douce.

-Hey… Kev…

Il embrassa doucement son front, tremblant. Le châtain observa Kevin se réveiller peu à peu, mais le mouvement de sa main sur son ventre et ce qu’il a entraina le fit sursauter et attraper doucement les poignets de Kevin. Et si elle faisait comme Juju, un bulldog qui avait ouvert ses points quand il s’était blessé sur les pièges de son premier maitre?

-Kevin, Kevin calme-toi, tu vas te faire mal. Je t’en prie!

En douceur, il la fit s’étendre puis il posa son front contre celui de la brune, les yeux fermés, cherchant ses mots, comment lui annoncer…

-E…Eliot est… L’homme t’a poussée et… le choc a…

Le mot refusait de sortir de sa bouche, mais il devait le dire…

-Il a tué notre bébé Kevin. Cet… humain a tué notre bébé…

Le mot humain lui laissait une touche amère. Lui qui les croyaient au-dessus de ces choses… Ils devaient bien savoir que ça ne les avanceraient à rien non? Si lui le réalisait, pourquoi pas eux? N’étaient-ils pas supposés être plus intelligents?  Son souffle se bloqua un instant avant de reprendre. Il l’avait dit.

-Les médecins ont pu te sauver, mais pas Eliot… Pas Eliot…

Il déglutit difficilement avant de se redresser, caressant doucement le visage pâle à ses côtés.

-Je suis tellement désolé Kevin… J’au-J’aurais dû être là. J’aurais dû vous protéger. Je m’en veux tellement, si tu savais! Heu… heureusement que Mally était là. Oh seigneur…

Il ferma les yeux, refusant d’imaginer d’avoir perdu les deux êtres les plus importants à ses yeux.

HRP: désolée si c'est court... Mais hey, j'ai posté :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  Ven 19 Sep 2014 - 14:00

Stone, le monde est stone

Je ne comprenais pas ce qui se passait. J’étais confuse, parce que je me trouvais dans un environnement inconnu à mon réveil. Je n’étais malheureusement pas assez stupide pour ne pas remarquer que je me trouvais dans une chambre d’hôpital. Avec ce que j’avais compris en regardant la télévision, c’était rarement bon de se réveiller là, surtout si on ne se rappelait pas comment on y était arrivé. Quelqu’un de gentil m’avait emmené ici, c’était ce que je pouvais déduire… Donc quelqu’un totalement à l’opposé des voleurs. Tous les humains n’étaient pas méchants, par chance. La violence me rendait triste lorsque je la voyais sur l’écran du téléviseur, mais je ne pensais pas que j’en serais victime… Après tout avec mon instinct animal, j’aurais du être en mesure de détecter le danger et d’aller me cacher comme je savais si bien le faire!

Je voulais me lever et chercher mon bébé qui n’était plus où il aurait du être, sauf que Dug me retenait. Il voulait que je me calme pour ne pas que je me fasse du mal, mais moi je voulais savoir où était Eliot! J’arrêtai de m’agiter, parce que la tête me tournait un peu lorsque je faisais des efforts. Et puis il y avait cette cicatrice sur mon ventre qui tirait et qui faisait légèrement mal. Le châtain avait quelque chose d’important à me dire, je le voyais bien, mais j’avais l’impression que je ne voulais pas l’entendre, ça allait faire mal, bien plus mal que quand je m’étais fait mordre par un chien et bien plus aussi que tomber sur cette étagère… Je l’écoutai quand même, parce qu’il avait mal et que je ne voulais pas lui compliquer plus la tâche de m’annoncer la mauvaise nouvelle.

Les mots se frayèrent un chemin au travers de mon esprit. Eliot était mort. Je commençai par trembler. J’avais pu être sauvé, mais pas lui. Ce n’était pas juste! La vie était injuste! Mon oisillons avait eut sa coquille brisée… J’avais déjà eut des œufs brisés, mais ça ne m’avait pas tant affecté… peut-être parce que lorsque le bébé grandit à l’extérieur du ventre, on s’y attache moins? J’avais appris à vitre avec la présence d’Eliot et maintenant il n’était plus là et je sentais un terrible vide. Dans ma vie d’avant, une mort de ce genre ne m’aurait pas affecté bien longtemps, parce que les animaux n’ont pas les émotions très développées et puis il faut continuer de survivre… mais les humains réagissent différemment. Et puisque j’étais humaine depuis un moment, la perte d’un bébé m’affectait bien plus que lorsque j’étais un oiseau.

Dug continua de parler, je l’écoutai distraitement. Il se sentait coupable de ne pas avoir été là. Mais qu’aurait-il pu faire? Ne pas oublier le pain à l’épicerie et ça nous aurait évité d’aller dans l’échoppe où tout ça était arrivé… Et qui était cette Mally? La blonde dans le coin? Je savais l’avoir déjà vu, mais je n’avais pas envie de penser pour trouver où. Peut-être que plus tard je voudrais lui parler, mais maintenant je ne voulais parler à personne. Peut-être un peu à Dug, mais j’y arrivais à peine puisque ma gorge se serrait :

- Ce n’est… pas… ta faute… Je n’aurais pas du arrêter là pour du pain! Quand j’ai sentis que quelque chose clochait j’aurais du courir, mais il était déjà trop tard!


Cette fois le barrage céda et les larmes coulèrent sur mes joues. Je ne pouvais pas laisser mon amoureux porter le blâme alors que c’était mes mauvaises décisions qui m’avaient menée là. Et puis les vrais coupables, c’était les deux voleurs. J’avais mal à cause d’eux! Une blessure au cœur qui ne guérirait jamais complètement… Je me sentais vidée et je ne voulais qu’une chose, dormir, mais je savais que je ne pouvais pas y arriver, je pensais bien trop à Eliot… Et puis je commençais à avoir mal au ventre.

Une machine fit du bruit. Probablement que mes données s’emballaient avec les émotions qui faisaient battre mon pauvre cœur trop vite. J’avais de la difficulté à respirer… Une infirmière vint injecter un truc dans le tuyau qui était relié à ma main. Je me sentis vite un peu mieux. Plus calme… et je dus m’endormir. C’était ce qu’il y avait de mieux pour l’instant, je n’étais pas encore prête à affronter la réalité plus de cinq minute.




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*  
Revenir en haut Aller en bas
 

Stone, le monde est stone *PV Kevin, Mally*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» stone le monde est stone
» le monde et stone de gael garcia
» Oliver Stone intéressé par une Suite a Scarface
» Stone, the word is stone.
» Gwen Harwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-