No more happy endings...
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector en édition limitée ?
13.50 €
Voir le deal

 :: L'infini et au delà :: Autres lieux du monde
Notre dernier été sur notre petite île
Moonbin Kang
Moonbin Kang
I will bite you if I have to
Admin TL
ÂGE DU PERSONNAGE : Né le 12 avril 1992, Moonbin a vu passer 28 printemps
COTE COEUR : Le coeur et ses complications. Il y a quelques années encore, il aurait juré que pour le prénom de Jungwan, mais désormais le prénom de Noah semble timidement faire apparition dans son vocabulaire
OCCUPATION : Les disney le qualifient de chasseur, les êtres humains l'appelle étudiant universitaire... Mais pour lui, il n'est qu'un papa d'une sirène manipulatrice à temps plein
LOCALISATION : Ici et là. Parfois au QG des Chasseurs, parfois à l'université. Autrefois vous l'auriez trouvé au bar en train de tromper son partenaire, mais cet activité ne l'intéresse plus
HUMEUR : Pourquoi est-il devenu cet être abjecte ? Est-ce la répercussion de la perte de l'amour de sa vie ou était-il prédestiné à l'être ?
DOUBLES COMPTES : Clawd Delatour & Rox Fox
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Kim Kibum (Key) & Suture
MON ARRIVÉE : 09/12/2017
MON VOYAGE : 693
POINTS : 1104
Ven 14 Juin 2019 - 20:15
Notre dernier été sur notre
petite île
3 Juillet 2004

C’était une de ces journées chaudes, l’une parmi les autres sur la petite île qu’est Jeju. Cette île, reculée de la Corée du Sud, avait toujours attiré énormément de touristes durant les vacances tant sa beauté était à couper le souffle. Ses montagnes verdoyantes, son eau chaude et clair, le volcan de l’île éteint plus qu'intriguant… Tout était là pour créer une magnifique économie, mais malgré ces merveilles, certains habitants n’aimaient pas particulièrement la venue d’étrangers sur l’île; Moonbin en faisait partie.

Chaque année, Moonbin cherchait quelque chose pour s’éloigner le plus possible des étrangers que ça soit à l’aide d’une équipe de sport qu’il rejoignait avec Jungwan ou simplement en allant dans la cabane dans la forêt qu’il avait trouvé avec son frère jumeau lorsqu’ils étaient âgés de 8 ans. Chaque été, l’installation de leur refuge devait être refait et Moonbin ne tardait jamais très longtemps après que les cours soient officiellement terminés.

« Hey Jungwan ! » avait hurlé Moonbin la tête sortie par la fenêtre de la cabane. « Montes, j’ai terminé ! » Le cadet avait fait la grâce matinée et n’avait jamais entendu son frère quitter la chambre aux petites lueurs du matin pour préparer l’abris. Pressant le pas, il avait escaladé les planches de bois pourrîtes cloués au tronc de l’arbre faisant office d’échelle de fortune. Ayant perdu une marche l’été précédent, l’échelle n’était pas aisée à montée et Moonbin l’aida à terminer son ascension en le tirant par le bras. À peine avait-il les deux pieds dans la petite demeure que ses yeux balayèrent les murs tapissés d’affiches de super-héros et de groupes de musique Coréens qu’ils affectionnaient tout les deux. « Mais tu t’es levé à quelle heure pour faire ça ? » Moonbin haussa les épaules comme simple réponse; Il ne savait pas. « Dès mon réveil. J’ai pris ton affiche de la femme chat, ça ne t’embête pas ? » Il y avait une règle d’or chez les jumeaux : ils n’avaient pas le droit de toucher les choses de l’autre sans la permission de l’autre, mais Moonbin avait une fixation pour cette femme forte habillée dans un costume en latex sculptant ses formes… Eh ouais, le garçon était déjà fortement attiré par la gente féminine, mais personne ne pouvait détrôner Jungwan dans son cœur. « Non, ça va. J’aime voir nos choses ici. »

Moonbin sourit un instant, puis invita son frère à s’installer sur les couvertures étalées au centre de la pièce. Sans trop attendre, Jungwan s’y coucha et observa les rayons du soleil passer entre les fentes du toit qu’il s’amusa à faire disparaître à l’aide de l’une de ses mains puis à faire réapparaître. L’aîné alla le rejoindre quelques instants plus tard et se coucha suffisamment prêt de lui pour ressentir la chaleur de son corps. « J’ai dit à papa que tu étais d’accord pour rejoindre à nouveau l’équipe de baseball cet été avec moi. » Un gémissement plaintif sorti de la gorge de Jungwan. « Pourquoi veux-tu toujours qu’on joue au baseball ? » avait-il chouiné en poussant le bras de Moonbin. « Parce que tu es beau en uniforme… » Avait soufflé Moonbin d’un ton sérieux en plongeant son regard dans celui de son identique. Une chaleur à son cœur l’envahi et sans contrôler d’une quelconque façon son corps, ses doigts agrippèrent timidement ceux de Jungwan qui fut incapable de répliquer quoique ce soit. Un moment de plénitude, c’est ce que le plus vieux ressentait à ce moment même. De l’amour pur et vrai… Quelque chose qui ne pourrait jamais être identique, simplement imité. Continuant dans sa lancée, Moonbin leva doucement son tronc pour avoir un meilleur aperçu de l’être qui lui était le plus cher au monde, puis lui caressa doucement le bras. « Je t’aime. » annonça-t-il en souriant. Jungwan sourit en l’entendant, leva son tronc à son tour pour le serrer dans ses bras, annonçant avec enthousiasme que lui aussi. Jungwan ne comprenait pas, mais le plus vieux était tout de même satisfait de l’entendre dire que le sentiment était réciproque d’une certaine façon.

Le moment ne dura cependant pas suffisamment longtemps puisque Jungwan s’écarta brusquement de l’étreinte en voyant un lecteur CD posé sur une casse en bois. « Qui te l’a donné ? » Moonbin tourna immédiatement la tête pour voir de quoi son frère était en train de parler. « Le lecteur CD ? C’est monsieur Lim ce matin. Il m’a vu marché avec les boîtes et il m’a dit qu’il avait quelque chose pour nous. » Monsieur Lim était l’un des pêcheurs de l’île, un vieil homme qui n’avait surement jamais fait autre chose de sa vie que pêcher. Toujours souriant, Moonbin aimait discuter avec lui sur les quais lors des matinées puisqu’il était un oiseau matinale tout comme lui. « Il faut la lui redonner chaque soir, mais elle est à nous pour l’été. » annonça-t-il finalement. « Trop bien ! » À ces mots, Jungwan s’était élancé en la direction de celui-ci pour l’observer dans tout les sens, puis pressa le bouton lecture sans même vérifier le contenu du lecteur. La chanson Pray 4 U du groupe favori des jumeaux se lança, envahissant la cabane ainsi qu’une partie de la forêt au point de ne plus entendre les oiseaux chanter.

Moonbin se leva à son tour pour chercher un paquet de cartes à jouer dans le fond de son sac à dos, puis il alla s’installer à nouveau sur les couvertures posées au sol. Ils y jouèrent tout l’après-midi, oubliant le temps les environnant et ce fut seulement lorsque leurs ventres commencèrent à grogner qu’ils décidèrent de quitter l’endroit pour aller manger.

Heureusement, ils arrivèrent au moment où les bols commencèrent à être posés sur la table à manger et ils purent s’y installer après s’être lavé les mains. Bien entendu, leur père ne tarda pas à leur adresser la parole lorsque ceux-ci arrivèrent les derniers à la table. « Où avez-vous été toute la journée? Ta mère ne t’a même pas vu ce matin, Moonbin. » Comme à son habitude, Moonbin ne leva pas le regard en la direction de son père qui l’avait toujours intimidé par sa façon dure et autoritaire de parler. « Nous étions à la cabane, Moonbin l’a emménagé à nouveau. » À ces mots, Eunji sursauta et hurla d’un coup qu’il ne fallait pas qu’ils y aillent. « La cabane est pourrie ! Y’en a un de vous deux qui allez vous blesser si vous continuez à y aller ! » De sages paroles venant de l’aîné des enfants, mais bien entendu, les jumeaux n’allaient pas l’écouter. « On fait ce qu’on veut ! » avait hurlé Moonbin en laissant tomber ses baguettes sur la table. « Toi espèce de petit morveux ...! » Il avait levé la main, prêt à frapper son cadet qui s’était montré fort irrespectueux envers lui, mais leur père calma le jeu en hurlant encore plus fort. Poignardant du regard son frère, Moonbin ne répliqua rien et recommença à manger, la langue lui démangeant de répliquer à nouveau. Un repas normal chez la famille Kang, c’était quoi ? Plus loin d’Eunji qu’il était, mieux Moonbin se portait.
Pando

_________________

    Easy to love ◇I’m not easy to love. So dangerous. Even if I try to fix my heart, I’m hesitating for some reason. Everything’s messed up, everything’s just difficult My head is full of chaos, Cause I’m not easy to love, it worries me. I’m not the only one like this, right? I don’t know the answer.©endlesslove
https://disney-badendings.forumactif.org/t2396-moonbin-kang
Revenir en haut Aller en bas
Moonbin Kang
Moonbin Kang
I will bite you if I have to
Admin TL
ÂGE DU PERSONNAGE : Né le 12 avril 1992, Moonbin a vu passer 28 printemps
COTE COEUR : Le coeur et ses complications. Il y a quelques années encore, il aurait juré que pour le prénom de Jungwan, mais désormais le prénom de Noah semble timidement faire apparition dans son vocabulaire
OCCUPATION : Les disney le qualifient de chasseur, les êtres humains l'appelle étudiant universitaire... Mais pour lui, il n'est qu'un papa d'une sirène manipulatrice à temps plein
LOCALISATION : Ici et là. Parfois au QG des Chasseurs, parfois à l'université. Autrefois vous l'auriez trouvé au bar en train de tromper son partenaire, mais cet activité ne l'intéresse plus
HUMEUR : Pourquoi est-il devenu cet être abjecte ? Est-ce la répercussion de la perte de l'amour de sa vie ou était-il prédestiné à l'être ?
DOUBLES COMPTES : Clawd Delatour & Rox Fox
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Kim Kibum (Key) & Suture
MON ARRIVÉE : 09/12/2017
MON VOYAGE : 693
POINTS : 1104
Sam 15 Juin 2019 - 1:31
Notre dernier été sur notre
petite île
23 juillet 2004

C’était leur premier match de la saison. Excité comme une puce à l’idée de pouvoir jouer contre l’une des équipes adverses et enfin voir si ses balles courbes étaient véritablement à la hauteur de la ligue, Moonbin s’était habillé à l’avance et s’était installé sur son lit pour lire un peu. De son côté, Jungwan attendit un peu la dernière minute pour se changer, ce qui ne rata pas d’attirer l’attention de son jumeau qui l’observa longuement galérer à enfiler son pantalon ne voulant pas laisser passer son postérieur. Amusé, Moonbin s’était contenté de le regarder, un sourire en coin et de lui lancer une petite remarque à son sujet : « Je crois que t’as pris du poids… » Jungwan n’avait rien répliqué, seul un oreiller vola en la direction du plus vieux qui l’arrêta de justesse avant de le recevoir au visage. « Sois pas choqué, ça te va bien. »

À ces mots, on cogna à la porte de leur chambre et sans même attendre l’approbation de pouvoir entrer, Eunji poussa la porte et leur demanda de se dépêcher à finir de se préparer. La porte claqua à peine après que sa dernière phrase soit terminée, puis Moonbin se leva de son lit pour attraper son gant de baseball ainsi que la batte de Jungwan. Il était hors de question que leur frère quitte la maison sans eux puisqu’il était le seul à pouvoir les conduire jusqu’au terrain de baseball. Sans ça, ils allaient devoir marcher et sans aucun doute perdre le match.

Moonbin quitta la demeure en premier, se glissant sur le banc arrière de la voiture de son frère pour lui donner une raison d’attendre Jungwan, puis ce fut 2 minutes plus tard que le retardataire arriva, sa casquette ainsi que celle de Moonbin dans les mains. « Merci… » mima de ses lèvres Moonbin en attrapant sa casquette qu’il déposa sur sa tête. Le trajet fut silencieux puisque c’était la règle que leur frère leur avait donnée pour avoir le droit d’entrer dans sa voiture, mais malgré tout, les jumeaux trouvèrent quelque chose pour s'occuper puisque Moonbin engagea une expérience d’art en dessinant du bout de ses doigts des formes sur l’une des cuisses de Jungwan. Ce geste anodin pour les enfants ne l’était pas dans l’esprit de Moonbin qui s’aventurait toujours plus haut que nécessaire lors de ses dessins. Finalement, Eunji qui les avait observés pendant un moment dans son rétroviseur, leur avait demandé d’arrêter de faire ça, ne leur expliquant toutefois pas que ce genre de chose ne se faisaient pas entre hommes en Corée.

Arrivés au terrain de baseball, Eunji s’arrêta dans la rue, bloquant les autres voitures tentant d’aller en direction du lieu alloué pour les gens souhaitant regarder la partie, le temps que les jumeaux sortent de la voiture. Se dirigeant vers leur entraîneur, ils purent rapidement se rendre compte qu’ils étaient les seuls enfants à ne pas avoir leurs parents leur côté; ils en faisaient presque pitié. Heureusement, pensa Moonbin, ils n’étaient pas réellement seuls puisqu’ils avaient l’un l’autre pour s’encourager.

Lorsque toute l’équipe fut arrivée, l’entraîneur leur étala le plan de jeu, puis comme prévu, Moonbin entra sur le terrain comme premier lanceur. La première manche se passa parfaitement et aucun point ne se fit marquer, cependant, les choses ne fut pas bien florissantes de leur côté lorsqu’ils devaient marquer des points à leur tour. Ratant plusieurs balles, l’équipe vit plusieurs de ses batteurs quitter le terrain sans avoir toucher l’une des bases. Ce fut seulement à la troisième manche que les points commencèrent à s’accumuler de leur côté, créant un score 2-0 à la cinquième manche. Ne restant que 4 manches, l’entraîneur demanda à Moonbin de rester sur le banc pour le restant de la partie, laissant son remplaçant jouer le reste des manches.

Malheureusement, le match se fit interrompre par une averse lors de la septième manche et malgré la volonté de tout le monde d’attendre la fin, celle-ci ne sembla pas se calmer après plus d’une heure et le match se fit reporter au week-end suivant. « On fait quoi? » Questionna Jungwan en grelottant. « … Je sais pas … Attendons Eunji, il verra bien qu’il pleut et il viendra nous chercher. » Mais il ne vint pas. La partie s’était terminée depuis déjà deux heures et aucune voiture pouvant être celle de leur frère se pointa pour les récupérer. « On devrait commencer à marcher si on ne veut pas rentrer après le repas… » L’envie n’y était pas, mais ils n’avaient pas le choix puisque Jungwan tout comme lui commençait à renifler.

Pressant le pas sous la pluie, courant à quelques reprises jusqu’à être hors d’haleine, les jumeaux virent finalement leur domicile après de nombreuses minutes, au même moment où le véhicule de leurs parents arriva dans leur stationnement. « Mais qu’est-ce que vous faites à l’extérieur ?! » S’étonna leur mère les yeux grands ouverts. « Mais entrez immédiatement avant d’être malade ! » Les garçons ne se firent pas prier et ce fut de façon pénible que ceux-ci retirèrent leurs chaussures et leurs chaussette à l’entrée et qu’ils se dirigèrent ensemble en direction de la salle de bain pour prendre une douche chaude. Se déshabillant hâtivement, les jumeaux n’ouvrirent pas une seule fois la bouche ce qui leur permit d’entendre la discussion musclée que leur père avait avec Eunji qui n’avait pas respecté l’entente qu’il avait fait avec lui. Des questions, des réponses, des cris, des reproches… Une gifle résonnant l’autre côté de la porte. Instinctivement, Jungwan chercha la main de Moonbin pour être apaisé, mais celui-ci s’éloigna de son frère. « T-tu pense qu’on aura la même punition ? » S’accotant l’oreille contre la porte, Moonbin pu entendre des pas s’éloigner et la voix de leur mère tenter de calmer leur père qui était visiblement épuisé de devoir gérer un adolescent de 18 ans. « N-non. Non, ça va je crois. »
Pando

_________________

    Easy to love ◇I’m not easy to love. So dangerous. Even if I try to fix my heart, I’m hesitating for some reason. Everything’s messed up, everything’s just difficult My head is full of chaos, Cause I’m not easy to love, it worries me. I’m not the only one like this, right? I don’t know the answer.©endlesslove
https://disney-badendings.forumactif.org/t2396-moonbin-kang
Revenir en haut Aller en bas
Moonbin Kang
Moonbin Kang
I will bite you if I have to
Admin TL
ÂGE DU PERSONNAGE : Né le 12 avril 1992, Moonbin a vu passer 28 printemps
COTE COEUR : Le coeur et ses complications. Il y a quelques années encore, il aurait juré que pour le prénom de Jungwan, mais désormais le prénom de Noah semble timidement faire apparition dans son vocabulaire
OCCUPATION : Les disney le qualifient de chasseur, les êtres humains l'appelle étudiant universitaire... Mais pour lui, il n'est qu'un papa d'une sirène manipulatrice à temps plein
LOCALISATION : Ici et là. Parfois au QG des Chasseurs, parfois à l'université. Autrefois vous l'auriez trouvé au bar en train de tromper son partenaire, mais cet activité ne l'intéresse plus
HUMEUR : Pourquoi est-il devenu cet être abjecte ? Est-ce la répercussion de la perte de l'amour de sa vie ou était-il prédestiné à l'être ?
DOUBLES COMPTES : Clawd Delatour & Rox Fox
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Kim Kibum (Key) & Suture
MON ARRIVÉE : 09/12/2017
MON VOYAGE : 693
POINTS : 1104
Ven 28 Juin 2019 - 16:26
Notre dernier été sur notre
petite île
24 juillet 2004 - 28 Juillet 2004

La prédiction de la mère de Moonbin s’était avérée juste; les deux garçons s’étaient retrouvés cloués au lit pendant plusieurs journées à la suite de la douche gratuite qu’ils avaient eu après que leur partie de baseball soit reportée. Heureusement pour Jungwan, celui-ci n’avait eu qu’un vilain rhume qui n’avait duré que 2 jours et quelques boîtes de mouchoirs. Cependant, du côté de Moonbin, une fièvre s’était emparée de lui, inquiétant suffisamment ses parents qu’il se retrouva à l’hôpital pendant quelques jours. Celui-ci ne vit pas le temps passer, trop occupé à dormir ou à vomir le faible contenu que son estomac pouvait avoir.  « Comment vas-tu aujourd’hui mon chéri ?» questionna sa mère lors d’une de ses visites en poussa doucement le plat de riz devenu froid que le malade avait refusé de manger plus tôt. Un rot créé par une nausée naissante fut sa seule réponse. Voir de la nourriture, le répugnait et sans chercher à répondre réellement à sa mère, Moonbin s’était jeté sur son oreiller pour s’endormir à nouveau.

Les visites étaient courtes et seul un membre de la famille pouvait venir vérifier son état puisque selon les médecins, le garçon avait besoin de repos. Bien entendu, ce fut la femme qui lui avait donné vie qui était chargée de veiller sur lui, ce qui créa peu à peu une colère chez l’enfant. « Je veux voir Jungwan !» avait-il hurlé une matinée alors qu’elle était venue le visiter avant de quitter pour le travail. Cela devait bien faire 2 jours qu’il n’avait pas pu voir le visage de son inséparable et celui-ci préférait faire des crises le vidant de toutes ses forces à ce sujet plutôt que de rester calme et de prendre du mieux. Les médecins avaient mis ces crises sur la faute de la fièvre impressionnante que Moonbin avait et qui devait sans doute le faire délirer, mais la vérité était bien que même si ses rêves étaient mouvementés et ses nuits très courtes, une seule motivation le guidait vers la guérison : revoir son jumeau.

Les gens ne comprenaient pas ou ne voulaient pas comprendre leur attachement. Les jumeaux avaient toujours tout fait ensemble et Moonbin le ressentait toujours lorsque son frère n’était pas bien et il craignait que son état le rende mal aussi. Cet empathie unique… Il ne voulait pas qu’il soit triste pour lui… Il voulait le voir pour vérifier qu’il allait bien. Il ne pourrait pas se le pardonner si Jungwan était triste par sa faute.

« Comment va la famille ? » avait-il finalement demandé calmement le lendemain de sa crise après avoir réussi à manger sans rien rejeté. « Ils vont tous très bien. Eunji se prépare à quitter pour Séoul, Dayhun, tu la connais bien, elle passe ses journées avec ses copines à flâner dans la ville. » Un silence s’installa et Moonbin s’était assit d’un bon dans son lit à l’attente de la suite. Pourquoi sa mère ne lui parlait pas de Jungwan ? « Ne t’énerve pas… Mais ton père l’a amené au ciné parc pour regarder Star Wars. » Une chaleur s’empara du corps de Moonbin, mais celui-ci était incapable de dire si c’était parce qu’il était soulagé de savoir que son frère s’amusait sans lui ou si c’était parce qu’il était jaloux de ne pas avoir pu regarder le film avec eux deux. Une main bienveillante s’était déposée sur sa joue et l’avait caressé. « Tu reprends des couleurs, je suis heureuse. » Un grognement sortit de sa gorge comme réponse. Il n’aimait pas être touché de la sorte par les gens et ce, même si c’était une caresse maternelle.  « Si je vais mieux, Jungwan pourrait venir me voir demain ? » Sa mère ria. « Tu ne perds pas une occasion pour le demander à ce que je vois. » Le rouge avait monté aux joues de l’enfant; évidemment. « Il me manque… » s’était-il contenté de répliquer.

La fièvre avait fini par disparaître durant cette nuit et ce fut en matinée que les médecins lui annoncèrent qu’il allait pouvoir quitter l’établissement quand ses parents allaient venir le chercher. Moonbin ne savait pas si c’était le fait d’avoir été impotent pendant d’aussi nombreuses journées, mais il sentait une nouvelle énergie remplir son corps et malgré que les médecins lui aient demandé de ne pas se surmener pour les prochains jours, celui-ci avait envie d’aller s’amuser dans la forêt entourant leur cabane dans les arbres.  N’ayant pas été appelé au sujet de l’état de Moonbin, sa mère arriva tôt en compagnie de Jungwan qui était toujours en pyjama et qui n’avait pas perdu son temps pour sauter au pied du lit d’excitation en voyant son frère en santé. « Tu vas pouvoir sortir aujourd’hui ?! » S’étonna-t-il alors que Moonbin l’annonça à sa mère qui n’avait pas prévue retourner à la maison avant d’aller au travail. « Je peux demander à Eunji de venir vous chercher si vous voulez. » non. Non ils ne voulaient pas. Ils voulaient rester tranquille dans la chambre, que les deux. Leur mère accepta finalement, appelant toutefois leur frère pour que celui-ci vienne les chercher en début d’après-midi pour ne pas gêner les médecins ayant probablement besoin de cette chambre au courant de la journée.

Les jumeaux parlèrent durant tout le temps qui leur fut alloué, oubliant ce que des enfants de leur âge devaient faire normalement. « J’ai trouvé le temps long sans toi. » avait commencé Jungwan. « Papa ne voulait pas que je vienne te voir, trop ''dangereux'' qu’il disait. » ajouta-t-il en faisant des guillemets remplis de sarcasme avec ses doigts. « Maman ne dormait presque pas, elle se souciait beaucoup de toi. » Moonbin en était désolé; il n’avait voulu inquiéter personne. « Je voulais vraiment te voir, je me disais que tu avais besoin de moi, mais papa restait catégorique, du coup on est allé voir Star Wars au ciné parc. » Oh. Jungwan ne lui cachait même pas. « J’aurais voulu être avec toi. Mais t’inquiète pas, c’était le film où la planète Naboo se fait envahir et que la reine va sur Coruscant, tu l’as déjà vu celui-là. » Moonbin sourit et poussa un coup d’air de ses narines en signe d’amusement. « On peut demander à papa de le regarder encore ce soir si tu veux ! Avec toute la famille ! » Il acquiesça à cette idée; même si leur famille pouvait être dysfonctionnelle, Moonbin aimait beaucoup passer des moments avec eux.

Et ce fut ainsi que leur soirée s’annonça. Eunji s’était stationné aux côtés de la voiture familiale et avait offert son siège avant à Dayhun, les parents avaient quant à eux réglés leurs sièges pour que tout le monde à l’intérieur puissent regarder l’écran correctement même s’ils étaient à l’arrière et de leur côté, les jumeaux regardaient le film avec attention, Moonbin la tête collé à l’épaule de son inséparable.
Pando

_________________

    Easy to love ◇I’m not easy to love. So dangerous. Even if I try to fix my heart, I’m hesitating for some reason. Everything’s messed up, everything’s just difficult My head is full of chaos, Cause I’m not easy to love, it worries me. I’m not the only one like this, right? I don’t know the answer.©endlesslove
https://disney-badendings.forumactif.org/t2396-moonbin-kang
Revenir en haut Aller en bas
Moonbin Kang
Moonbin Kang
I will bite you if I have to
Admin TL
ÂGE DU PERSONNAGE : Né le 12 avril 1992, Moonbin a vu passer 28 printemps
COTE COEUR : Le coeur et ses complications. Il y a quelques années encore, il aurait juré que pour le prénom de Jungwan, mais désormais le prénom de Noah semble timidement faire apparition dans son vocabulaire
OCCUPATION : Les disney le qualifient de chasseur, les êtres humains l'appelle étudiant universitaire... Mais pour lui, il n'est qu'un papa d'une sirène manipulatrice à temps plein
LOCALISATION : Ici et là. Parfois au QG des Chasseurs, parfois à l'université. Autrefois vous l'auriez trouvé au bar en train de tromper son partenaire, mais cet activité ne l'intéresse plus
HUMEUR : Pourquoi est-il devenu cet être abjecte ? Est-ce la répercussion de la perte de l'amour de sa vie ou était-il prédestiné à l'être ?
DOUBLES COMPTES : Clawd Delatour & Rox Fox
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Kim Kibum (Key) & Suture
MON ARRIVÉE : 09/12/2017
MON VOYAGE : 693
POINTS : 1104
Mar 9 Juil 2019 - 21:46
Notre dernier été sur notre
petite île
1 août 2004

Il ne restait déjà plus qu’un mois d’été. Le temps avait passé trop vite. C’est ce que Moonbin s’était dit lorsqu’il ouvrit les yeux alors qu’il venait de se réveiller dans les bras de son frère. Confortable dans son étreinte, l’aîné n'avait pas osé s’en défaire et glissa son visage dans le creux du cou du second pour y déposer un baiser timide. Ils ne partageaient pas souvent leur lit puisqu’ils étaient trop petit pour dormir à deux de façon confortable, cependant durant les vacances d’été, le sommeil était quelque chose d’arbitraire. La veille, ils avaient joué à Pokémon sur leur gameboy et n’ayant pas vu le temps filé, les garçons s’étaient montrés trop paresseux pour se séparer pour la nuit. Cela ne dérangeait pas le moins du monde Moonbin qui aurait passé volontiers sa vie collée à son frère jumeau. Amplifiant son élan de tendresse, Moonbin glissa lentement sa main sous le dos du t-shirt de Jungwan et s’arrêta lorsque celle-ci se retrouva au centre et tira le corps lourd de son frère contre le sien. Désormais presque fusionné avec lui, il s’endormit à nouveau jusqu’à tôt en après-midi. Moonbin ne dormait jamais très tard, mais cette fois-ci, s’il pouvait profiter de la chaleur de Jungwan, il n’allait pas rater cette occasion pour la simple raison d’un manque de fatigue.

À son réveil, Jungwan n’était plus dans le lit et après une courte inspection de la pièce, celui-ci semblait l’avoir quitté pour aller manger. Parcourant d’un pas lourd le long couloir le menant à l’aile ouest de leur habitation, Moonbin jeta un coup d’œil à l’intérieur de certaines pièces où son frère pouvait se trouver, mais comme attendu, celui-ci se trouvait dans la salle à manger en train de manger des céréales que leur mère n’approuvait pas puisqu’elles étaient remplies de colorants artificiels et de sucre. Qu’avait-il de mal dans le fond à manger des produits commerciaux ? Ce n’était évidemment ce qui était le meilleur pour leur santé, mais à leur âge, c’était ce qu’ils avaient envie de manger le matin. « Tu as beaucoup dormi aujourd’hui. » Engagea la conversation Jungwan en l’entendant ouvrir la porte de la pièce. « Ouais, on a trop joué hier soir… » avait-il simplement répondu en se prenant un bol dans le vaisselier. Il s’était installé en face de son frère puis avait versé ses céréales et ajouta un peu de lait. Comme à leur habitude, ils n’avaient pas trainé dans cette pièce et s’étaient redirigés vers leur chambre pour s’habiller et débuter leur journée qui était déjà programmé depuis presque deux semaines à cause de leur partie de baseball reportée.

« J’aime dormir avec toi, j’ai l’impression qu’on a à nouveau 5 ans. » Le souffle de Moonbin s’était coupé. Oh, lui aussi il aimait partager son lit avec lui, mais il n’avait pas l’impression d’avoir 8 ans de moins, oh non. C’était le contraire; il avait l’impression d’avoir 8 ans de plus et de se réveiller comme un adulte auprès de l’être aimé. C’était absurde, il le savait… Si bien qu’il avait déjà embrassé plusieurs filles de son âge, pour faire comme tout le monde, mais la conclusion restait la même; c’était Jungwan qu’il désirait avoir. « Moi aussi j’aime dormir avec toi. » avait-il simplement répondu en enfilant son uniforme de rouge de Baseball. De son côté, Jungwan jetait les équipements sur son lit à la recherche de son uniforme qui n’était ni sur les cintres, ni au fond du placard. « Maman a peut-être oublié de le laver. » Ça lui arrivait de d’oublier, mais habituellement, elle était présente à la maison pour le laver en vitesse avant la rencontre. Arrachant de façon nonchalante deux chandails de baseball lui appartenant du support, Moonbin les lança à son frère. « Même si tu as le même numéro, ce n’est pas grave. Seokjin sait nous reconnaître de toute façon. » Ce n’était pas faux, l’important était que leur coach savait qui était qui.

Leur mère arriva à l’heure après avoir fait l’épicerie, pour aller au terrain de baseball avec eux pour qu’ils puissent disputer le match. Depuis l’aventure que les deux avaient vécus par la faute d’Eunji, leurs parents étaient catégoriques et plus jamais ceux-ci devaient quitter le terrain malgré la pluie s’ils n’étaient pas certains d’avoir un moyen de transport pour retourner à leur domicile. Pour faciliter la chose, leur mère s’était finalement libérée pour aller les voir jouer pour la première fois de la saison, au grand plaisir des jumeaux qui s’étaient grandement amélioré depuis l’année précédente.

Arrivé sur le terrain, les jumeaux se dirigèrent dans le champ pour se faire des lancers et s’étirer avant le match. « C’est sympa que maman soit là. » Moonbin s’était contenté de hocher froidement la tête, trop concentrer à regarder un homme qui ne lui disait rien du tout qui discutait et riait justement avec leur mère et leur coach. « Tu sais c’est qui ? » S’arrêtant de s’étirer, le cadet plissa les yeux pour tenter de mieux voir l’inconnu, mais il s’était contenté d’hausser les épaules. « C’est peut-être un ami de Seokjin. »

Comme à son habitude, Moonbin fut sur le terrain la majorité du match, d’autant plus que comme cela n’était qu’une reprise de match, le coach n’était pas obligé de le laisser sur le banc pour laisser place à un second lanceur… Et étrangement, malgré la demande de Moonbin pour laisser sa place au second lanceur, leur coach refusa, lui disant qu’il était important pour ce match qu’il donne le meilleur de lui-même. Il n’avait pas trop compris en quoi soudainement il devait se dépasser, mais il écouta ses conseils et il lança comme il ne l’avait jamais fait, sentant après un moment une brûlure au niveau de son épaule. Finalement, ne sentant plus son épaule, il décida de lancer du bras droit créant de bons lancés bien que facile à frapper. Ce fut après cette manche qu’il se fit mettre au banc pour le restant de la partie et que le coach arriva accompagné par l’inconnu qu’il avait vu avant la partie.

« Moonbin, je te présente Choo Taekyun. Il est le coach de l’équipe Sud-Coréenne des jeux asiatiques. » Intimidé, Moonbin prit plusieurs secondes avant de répondre à la poignée de main que l’inconnu lui avait offert. Les jeux asiatiques… Qu’est-ce que le coach faisait ici sur un terrain de baseball amateur ? C’était complètement absurde. « J’ai discuté avec ton entraîneur avant le match à ton sujet. » Oh. C’était pour cela qu’ils discutaient aussi avec sa mère. Songe-t-il sans pour autant comprendre ce que cet homme lui voulait. « J’ai pris l’avion jusqu’ici pour rencontrer un batteur pour mon équipe et je me suis arrêté quand j’ai vu qu’un des joueurs lançait de la gauche. J’ai été heureux de voir que tu étais le lanceur. » Le regard de l’adolescent restait vide. Il ne comprenait pas. L’homme était venu sur l’île pour rencontrer un batteur pour la ligue, mais il s’était arrêté pour regarder des enfants jouer ?

« Je crois que tu n’as pas conscience qu’être un lanceur gaucher est un très gros avantage pour toi et ta carrière. » Carrière ? Quelle carrière ? Il jouait au baseball, il n’était pas chirurgien. « Et puis… Tu as lancé de la droite. Tu lance souvent de la droite ? » Moonbin avait hoché de la tête. « C’était la première fois. » Un sourire dément s’était dessiné sur le visage des deux hommes.  « Si tu lances comme ça de la droite alors que tu ne t’es jamais entraîné, tu pourrais devenir un lanceur ambidextre ! il n’y a que 2 lanceurs ambidextres de recensés dans le sport dans le monde entier, est-ce que tu réalise ? » Non. Non, il ne réalisait pas ce que cette information pouvait impliquer. « Tu es encore très jeune et si tu continu à travailler fort sur tes lancers, je pourrais te prendre dans mon équipe pour les jeux asiatiques de 2010. » C’était si loin comme projet, mais le souffle du garçon fut coupé à l’idée de pouvoir jouer de façon professionnelle à ce sport. « J’en ai déjà discuté avec ta mère et elle est très enthousiaste à l’idée que tu puisses gagner l’or et être exempté du service militaire. » Ah oui, le service militaire obligatoire. Il y avait des échappatoires et gagner l’or aux jeux asiatiques en faisait partie. « Et Jungwan ? » Le coach Seokjin ria de bon cœur, ce qui offusqua profondément Moonbin. « Il est un joueur dans la norme, rien qui pourrait lui permettre de jouer professionnellement. » Un pincement au cœur. Lui qui partageait tout avec son frère devrait faire différemment pour une fois. « Je dois partir maintenant, mais si tu veux, je peux venir ce soir chez toi après mon rendez-vous avec un contrat conditionnel. » Il aurait voulu avoir sa mère auprès de lui pour le rassurer, mais celle-ci était toujours dans les gradins à encourager Jungwan qui était à la deuxième base. « Oui… Oui, d’accord. » S’échangeant rapidement leurs coordonnés, le coach de l’équipe Sud-Coréenne quitta le terrain et ce fut pour le restant du match que Moonbin resta silencieux sur le banc et se contenta d’entourer le bras de son jumeau avec les siens et de poser sa tête contre son épaule. Il n’allait rien dire… Pas tout de suite.

Pourquoi ne lui disait-il pas ? Sans doute qu’il craignait de le blesser en lui disant qu’il était le seul à avoir été approché pour les jeux asiatiques.

Pando
https://disney-badendings.forumactif.org/t2396-moonbin-kang
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: