No more happy endings...
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-47%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte Mémoire microSDXC Ultra 128 Go + Adaptateur SD
14.72 € 27.99 €
Voir le deal

 :: Paris :: Paris ouest
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Ven 3 Avr 2020 - 2:57



Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



Où était-il? Il n’en était pas certain. Probablement une ruelle, ça empestait les ordures et l’urine. Inquiet, Ian se tâta rapidement l’entrejambe pour se rassurer. Ouf, cette odeur ne venait pas de lui, il était au sec. Surement que quelqu’un avait pris le derrière d’une poubelle comme un urinoir, c’était plutôt fréquent, même dans les rues de Paris en fait. Tous n’avaient pas entendu la chanson dissuasive faite par une humoriste… Les gens étaient tellement dégueulasses! Donc oui, il savait se trouver dans la ville lumière. C’est tout de même un peu la base de savoir cela! Par contre, près de quelle rue, ça restait un mystère. L’irlandais était dans les vapes, assit par terre, l’air hébété. Il avait trop bu, plus que d’habitude. Bien plus que sa tolérance.

Donc ok, il avait bu, encore. Mais pourquoi autant? Au point où on l’avait sorti du bar! D’ailleurs, il avait mal au nez. En le touchant, il réalisa qu’il y avait un peu de sang… Quoi?! On l’avait cogné?! Le chasseur espérait avoir amoché son agresseur! Ses souvenirs de la soirée semblaient n’être que d’énormes trous. L’homme ne savait même plus ce qui l’avait mené à boire plus que de raison. Certes, Ian buvait toujours beaucoup, marchant rarement droit lorsqu’il rentrait chez lui aux petites heures du matin. Il soupira, se disant qu’il valait mieux ne pas essayer de s’en rappeler. Si ça se trouvait, ce n’était rien de nouveau : Le travail qui faisait chier, la solitude qui le pesait… et peut-être que ses pensés avaient dérivées jusqu’à Moira? Si ça n’avait pas été le cas plus tôt, ce l’était maintenant.

Un nouveau soupir avant de se lever difficilement. Le brun avait l’impression d’avoir le double de son âge. Rien d’étonnant qu’il soit courbaturé après avoir roupillé sur le sol dur de la ruelle! Quelle idée! Bon, clairement il n’avait pas réfléchit depuis quelques heures. Après avoir passé un moment appuyé contre le mur, il se décida à bouger. Un pas à la fois, l’homme arriva sur la rue. La lumière du lampadaire l’éblouie, lui donnant le tournis. Quelques jurons plus tard, il reprit sa route plissant les yeux pour y voir quelque chose. L’alcoolique se demandait quelle heure il pouvait bien être. Quoique ça ne changeait rien à la situation. Qu’il soit 22h ou 4h, il ne serait pas moins amoché.

Il n’y avait pas grand monde dans la rue, mais Ian réussit tout de même à trébucher et à s’étaler comme une merde devant un passant. Face au trottoir, il lâcha un chapelet de jurons français, anglais et irlandais. Quel être pathétique il était! Comment en était-il arrivé aussi bas? Il ne pouvait plus continuer ainsi, ça n’avait plus de sens. Le chasseur avait envi de rester là, sol le sol, pourquoi se relever, il risquait de tomber à nouveau. Après une sieste, il serait en meilleur état pour se balader… Sauf que s’il ne se bougeait pas, quelqu’un risquait d’appeler les flics. Se retrouver au poste était bien la dernière chose dont il avait besoin.

Un soupir plus tard, Ian tenta de se lever, mais se ne fut pas très concluant.




codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Sam 4 Avr 2020 - 20:17
Mauvaise soirée
Phil & Ian
Paris. Royaume de France. Qui d’après ce qu’on m’en a dit, n’est même plus un royaume. Apparemment, la plupart des pays européens ont opté pour un régime relativement différent de celui cher à mon époque. Ici, on parle de République Française. Il n’y a même plus de famille royale. Je trouve tout cela tellement déprimant. Heureusement que je ne suis pas né dans ce monde-là. Mais je ne suis pas ici pour laisser aller ma nostalgie. Je suis là pour chercher ma femme. Et quelle femme ! Ma douce, ma chère, ma tendre et si belle Aurore ! Puisque je ne sais comment rentrer auprès d’elle, je n’ai qu’à espérer qu’elle apparaisse auprès de moi. J’ai fouillé terre et ciel pour la retrouver, et par terre et ciel, j’entends la ville de New York, sans succès. Je ne compte pas abandonner pour autant. Mon bro Maui et moi avons été rapidement mis au courant de l’existence des portails reliant New York à Londres et Paris, et il semblerait par ailleurs que tous les personnages « Disney » (un jour, je me renseignerais sur ce que veut dire cette appellation) se matérialisent exclusivement dans l’une de ces trois villes. Autrement dit, si Aurore est dans ce monde et que je ne l’ai pas croisée à New York, j’ai de grandes chances de la trouver soit à Paris, soit à Londres.

Alors me voici. Dans les rues bondées de la capitale, à sonder chaque visage que je croise, espérant à chaque instant repérer cette tête blonde que mon cœur a choisi. Parfois, j’arrête un passant, lui demandant s’il ou elle n’aurait pas croisé une femme magnifique du nom d’Aurore. Souvent, je me fais rembarrer avec plus ou moins de courtoisie. Et par plus ou moins, j’entends principalement moins. J’en viendrais presque à me demander si mon français ne serait pas incorrect. Ah ! Quelles sottises ! Bien sûr que mon français est correct. Je suis Prince, j’ai reçu les meilleures leçons et j’ai su me montrer un élève particulièrement prodigieux. Il n’y a pas de raison que mon langage soit risible. Non. Je mets définitivement ça sur l’insolence des habitants d’ici. Vivement que je rentre chez moi, dans mon royaume, et que je retrouve le respect inébranlable de mon peuple à mon égard. Eux me saluent jusqu’au sol lorsque je les croise. Et puis, ils sont aussi bien moins nombreux. C’est quoi cette manie de laisser autant de gens s’agglutiner au même endroit ? C’est à la mode ?

Quoi qu’il en soit, je ne trouve Aurore nulle part. Déprimé, après une journée épuisante de recherche (qui m’a tout de même pris environ trois bonnes heures), je me laisse tomber sur une chaise de bar et commande une bonne bière. La nuit commence à tomber, je devrais bientôt retourner à l’hôtel. C’est pratique ici, le portail se situe juste à l’intérieur de l’hôtel des personnages « Disney » (vraiment, il faudra que j’apprenne ce que ce mot étrange signifie). J’espère simplement être capable de le retrouver en sortant du bar ce soir. Mais pour l’instant, l’heure est au confort. Je déguste tranquillement ma boisson tout en discutant joyeusement avec le barman. Tant qu’à faire, je lui demande aussi s’il n’aurait pas croisé ma chère et tendre, mais la réponse est négative. Tant pis. Je m’en doutais un peu, cet endroit n’est pas fait pour une chose aussi douce et délicate que ma princesse.

L’heure tourne, il fait bientôt nuit noire. Je finis à peine ma bière quand je me sens bousculé par derrière. En me retournant, je vois une espèce d’ivrogne déjà bien rond qui titube entre les tables. Quelques pas plus loin et le voilà déjà en train de se bagarrer avec un type qui lui étale son poing dans la figure. Je lève des yeux au ciel et détourne mon attention. Les combats aujourd’hui sont quand même bien moins impressionnants que ceux que j’ai connus là d’où je viens. Ici, nous n’avons même pas le droit de sortir avec une arme blanche. Quelles bêtises. Comment voulez-vous qu’on se défende proprement dans ces conditions ? Enfin, peu importe. Je termine mon verre, paie l’addition et sors finalement du bar après avoir salué le barman.

Les rues sont bien plus vides à cette heure de la nuit, même si je croise encore quelques groupes de jeunes pour la plupart bien bruyants. Bon, je dois retrouver l’hôtel. Ça ne doit pas être compliqué. J’ai toujours ce gadget de communication à distance pour me servir. L’autre jour, Maui m’a dit qu’il avait trouvé un moyen d’y afficher une carte pour se repérer à l’endroit où l’on se trouve. Il faut que je retrouve comment on fait. Sinon, j’improviserais, je devrais pouvoir m’en sortir. Je pianote sur mon machin qui s’appelle un smartphone si ma mémoire est bonne (ma mémoire est toujours bonne) tout en avançant dans une direction qui me semble correcte. Les yeux rivés sur l’écran, je ne vois pas l’espèce de déchet en plein milieu du trottoir et trébuche en le percutant, me rattrapant in extremis.

« Qu’est-ce que… »

Surpris, je me retourne vers le coupable à mes pieds et y découvre un homme apparemment saoul que je prends tout d’abord pour un SDF. Ah, ça aussi, il y en a partout dans ce monde. Si j’étais roi, croyez bien que je ne permettrais jamais ce genre de choses dans mon royaume. Encore une preuve que ce monde n’est pas à ma hauteur. J’allais donc passer mon chemin, quand je reconnais l’ivrogne du bar où j’étais à l’instant. Ah ! Il est donc possible que ce pauvre type soit tombé en voulant rentrer chez lui. Voyons. Peut-être devrais-je tenter quelque chose pour l’aider.

« Que faites-vous donc par terre, ivrogne ? N’importe qui pourrait vous marcher dessus, ici. »

Je commence par tendre une main pour le relever, mais me ravise au dernier instant. Cet homme est très certainement au bas de l’échelle de la société, et bien que je sois un bon Prince, je reste un Prince. Je suis noble, et l’on ne mélange pas les torchons et les serviettes. Je veux bien aider cet alcoolique, mais je ne vais tout de même pas le toucher. Je lui propose plutôt :

« Vous devriez prendre le mur comme appui, pour vous relever. Ce sera plus simple de marcher que de ramper pour rentrer chez vous. Mais dites-moi, vous habitez quelque part ? »

Comprenez, il vaut mieux que je sache tout de suite s’il s’agit ou non d’un sans-abri avant de perdre mon temps à l’aider pour rien.
code by exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Mar 14 Avr 2020 - 17:14



Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



Ian plissa les yeux afin de réussir à faire le focus sur l’homme. Il semblait plutôt élégant et sa tête lui disait vaguement quelque chose… peut-être l’avait-il aperçu dans un bar? Le chasseur croisait vraiment beaucoup de gens dans ce genre d’endroit. Peut-être même s’étaient-ils trouvés dans le même bar ce soir? L’irlandais ne se questionna pas bien longtemps, puisque ça ne changeait rien à la situation actuelle, lui au sol, au bout de sa vie et l’autre homme qui le jugeait visiblement… Il n’avait jamais vu quelqu’un de saoul? Et puis que dire de son commentaire?! Ce n’est jamais agréable de se faire traiter d’ivrogne, même quand c’est ce qu’on est, et encore plus dérangeant de se faire énoncer un fait si évident!

-Merci… je sais qu’il ne faut pas rester là… aidez moi au lieu de me regarder.

Mais il semblait qu’apporter son aide n’était pas vraiment dans les projets de l’autre homme, qui se contenta de conseils qui donnaient bien envi de le cogner ou de boire jusqu’au coma éthylique. Ian rampa tout de même jusqu’au mur comme aucune aide vraiment utile ne venait. C’était le genre de rencontre qui lui rappelait pourquoi il était souvent mieux seul. Après de longs et difficiles efforts, il réussit à se relever en prenant appuis sur le mur de briques. Une fois debout, il répondit enfin à la question. C’est que dans son état, il ne pouvait pas fournir les efforts pour se remettre debout et répliquer en même temps!

-Bien sur que j’habite quelque part. Pourquoi tu veux savoir ça? Pour me voler? Il n’y a rien de valeur chez moi. Tu sais je suis peut-être saoul, mais pas débile, je connais des histoires de gens bien habillé comme toi qui étaient en fait des voyous.

Au diable le vouvoiement ou toute autre forme de politesse, après tout, c’était ce drôle de bonhomme qui avait insulté Ian en premier! Le respect attire le respect. Alors si on le traite d’ivrogne, l’irlandais ne va certainement pas sourire en vous remerciant! Certes, il est alcoolique, mais pas besoin de se le faire répéter! Et puis ivrogne, ça sonnait tellement comme une insulte, plutôt qu’un simple fait.

L’orgueil du chasseur étant amoché suite à sa chute, il voulu partir la tête haute, mais ça ne se déroula pas comme désiré… Ses pieds gourds refusèrent  de lui obéir et il trébucha de nouveau, sauf que cette fois, il réussit à se rattraper à quelque chose… ou plutôt quelqu’un. Accroché à cet inconnu, l’irlandais du en venir à la conclusion que jamais il ne réussirait à rentrer chez lui seul dans cet état…

-Bon… écoute mon gars… soit tu m’aide à rentrer et je te filerai vingt balles… soit tu t’en vas vaquer à tes occupations ... mais si tu es seul là, j’imagine que t’as rien de mieux à faire.

Certains disent qu’il faut savoir demander de l’aide, donc voilà, c’était chose faite. Ce n’était peut-être pas la meilleure façon, mas ce n’était pas comme si Ian en avait l’habitude. Que cet homme arrogant soit un voleur ou non, le chasseur n’avait pas vraiment le choix, c’était sur lui qu’il était tombé, fallait essayer de faire avec.

-D’ailleurs… tu semble pas de coin? Tu vas voir c’est pas trop loin. Enfin, c’est pas trop loin quand on arrive à marcher correctement. C’est quoi ton petit nom?




codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Sam 9 Mai 2020 - 15:25
Mauvaise soirée
Phil & Ian
L’ivrogne semble au moins assez lucide pour suivre mes conseils puisqu’il rampe jusqu’au mur et parvient à se relever plus ou moins correctement. Une fois encore, mon aide précieuse vient à point nommé. Qui sait ce qu’il serait advenu de cet homme si je n’avais pas croisé son chemin ? Le pauvre, je ne préfère même pas l’imaginer. Malheureusement, il doit encore être trop saoul pour le reconnaitre, puisqu’en guise de gratitude, il m’accuse de vouloir le voler. Allons bon ! Il faut vraiment que l’alcool lui soit monté au cerveau. Qu’aurais-je à gagner à tenter de cambrioler un soûlard de son genre ? L’idée même me répugne. Il doit pourtant bien remarquer que l’on ne joue pas dans la même cour, lui et moi. Je sais bien que ça a toujours été une mode de penser que les riches volent aux pauvres ; et peut-être bien que c’est le cas par endroits. Mais je n’ai jamais laissé faire ça dans mon royaume, et je suis offusqué qu’on me traite de la sorte. Je ne veux pas m’énerver – vu son état, ça n’en vaut pas la peine – mais il faut tout de même que je démente ces viles accusations.

« Allons ! Pas la peine de se mettre dans ces états, c’était une simple question. D’où je viens, j’ai croisé des tas d’ivrognes comme toi qui n’avaient pas de foyer auquel retourner. C’est toujours plus ennuyeux dans ce cas. Sois rassuré, je n’ai que faire de te cambrioler, je n’ai d’ailleurs que du mépris pour ceux qui volent les pauvres gens. »

J’ignore si l’homme est assez lucide pour comprendre un traitre mot de ce que je viens de dire. Peu importe, le voilà déjà qui tente quelques pas pour reprendre sa route. Ce n’est que de courte durée, puisqu’il s’écrase à nouveau pathétiquement sur le sol. Malgré ma bienveillance, je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel en me demandant ce qui peut pousser un homme à vouloir se saouler au point de devenir un tel déchet. Moi-même, si j’apprécie toujours une bonne boisson, je ne me permettrais jamais de me laisser aller de cette manière ; je connais mes limites. Et puis, je tiens un minimum à garder une bonne réputation. Je suis Prince, tout de même, ce ne serait pas très royal de ma part.

L’ivrogne finit par se faire une raison en me priant de lui apporter mon aide en échange d’une modeste somme. À bien réfléchir, il est vrai que je n’ai pas tellement autre chose à faire. Ce n’est certainement pas cette nuit que je trouverais Aurore, et je n’ai toujours pas trouvé le chemin de l’hôtel de toute manière. Je peux bien prendre de mon temps pour aider ce pauvre homme, d’autant plus qu’il ne serait pas très honorable de ma part de le laisser trainer là jusqu’à ce qu’il dessoule. Le pauvre sera bien mieux chez lui. Il faut bien que j’accepte cette quête ; même si j’admettrais bien volontairement que je préfèrerais encore combattre un dragon plutôt que de devoir trimballer un soûlard jusque chez lui.

« Bien sûr que je vais t’aider, je ne vais tout de même pas te laisser là, ce ne serait pas très héroïque de ma part. Et garde ton argent va, je ne fais pas ça pour la récompense, tu en auras sans doute besoin plus que moi. »

Prenant sur moi, je lui tends la main pour l’aider à se relever. Il faut bien que je le soutienne de toute façon, j’ai bien vu comme il avait des difficultés à tenir debout, il n’ira pas loin si je n’y mets pas un peu du mien. Je prendrais une douche en rentrant à l’hôtel, si je le retrouve. L’homme me demande mon nom et d’où je viens, en précisant que lui-même n’habite pas loin. J’espère bien, le plus vite je l’aurais amené à bon port, le mieux ce sera. Je réponds :

« Tu peux m’appeler Phil. En effet, je ne suis pas d’ici, je réside actuellement à New York, je suis venu à Paris pour des affaires personnelles. »

J’hésite à lui en dire plus, au cas où il aurait miraculeusement des réponses à m’apporter pour ma quête, mais je me retiens. Dans son état, je doute qu’il ait véritablement quelque chose de cohérent à me dire. Je préfère plutôt lui retourner ses propres questions.

« Et toi, quel est ton nom ? Et que faisais-tu par terre en pleine capitale au beau milieu de la nuit, si je peux me permettre une question indiscrète ? »
code by exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Mer 3 Juin 2020 - 2:16

tumblr_ohy8tl6v6Y1sijamao1_500.gifv

Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



Ce mec se prenait pour un prince ou quoi?! Il se permettait des questions et des remarques peu flatteuses et ensuite il faisait la vierge offensée lorsqu’on lui renvoyait? Il était si agaçant, mais Ian avait vraiment besoin d’aide. Il devrait supporter cet homme maniéré…  et condescendant. N’était-il pas en train de traiter l’alcoolique de pauvre, encore une fois?! Il devrait savoir que l’habit ne fait pas le moine?! Le chasseur pourrait être plutôt fortuné s’il le voulait, seulement, il n’en avait rien à faire d’amasser de l’argent pour seulement le regarder. Il préférait s’en servir pour boire un coup et se payer un bon resto de temps à autre.

Au moins, cet individu hautain acceptait de l’aider. Avec encore une sorte d’insulte au passage... il avait une fixation sur l’argent ou quoi? Peut-être était-ce ses choix de mots qui faisaient tout passer pour des insultes? D’ailleurs… d’où il débarquait pour avoir ce langage? Ce n’était pas très… moderne. Et puis de nos jours, dans ce monde, peu de gens faisait des choses pour être « héroïque »… Toutes ces bizarreries tournaient dans la tête de l’alcoolique, mais les liens qu’il aurait du faire ne se faisaient pas. En fait, c’était plutôt difficile d’orienter ses pensés afin qu’elles restent cohérentes.

Appuyé contre cet homme étrange disant s’appeler Phil, Ian essayait de ne pas retomber. L’autre homme venait de New-York? Il n’avait pas l’air d’un américain… Il avait l’air de débarquer d’un autre monde. Et venu pour des affaires personnelles? Et puis quoi encore? Pour sauver une princesse? L’alcoolique eu bien envi de faire cette blague à voix haute, mais son esprit passa à autre chose.  C’est que Phil le questionnait.

-Ian. Je m’appelle Ian. Qu’est-ce que je fais par terre…? Et bien, je suis saoul… comme un cochon!

Il rigola comme un imbécile. Il faut dire que la question de l’autre homme était un peu stupide de base… non mais, qu’est-ce qu’il avait l’air de faire, autre que d’être saoul mort? Philou venait de quel monde pour ne pas s’en rendre compte? Ou voulait-il savoir ce qui avait amené le brun à boire autant? Ce devait être ça? Sinon, ce mec était débile!

-J’ai bu pour oublier toute la merde qu’il y a dans ma vie. Je t’en parlerai pas parce que je serais obligé de m’en souvenir ce qui annulerait ma démarche. Et toi Philou, t’as pas envi de parler des affaires personnelles qui t’on amener à Paris? Un bel homme comme toi doit avoir une petite femme qui l’attend.

L’irlandais se foutait bien de son indiscrétion. Il se foutait pas mal de tout en fait. L’important était de ne pas réfléchir à ses propres problèmes. Ça et réussir à rentrer chez lui. Ce dernier point importait pas mal en fait. L’alcoolique avait déjà bien assez dormi sur le sol pour cette nuit. Comme son lit serait confortable après cette dure soirée!

Ian indiquait le chemin à l’autre homme, tout en titubant. Il avait tout de même de la chance d’être tombé sur une âme charitable.

-C’est là, la porte verte. Normalement, elle n’est pas verrouillée…

Sauf que cette fois-ci, elle l’était. Pourquoi tout devait-il être si compliqué? D’ailleurs, il n’osait pas trop songer aux escaliers qu’ils devraient gravir ensuite pour arriver sur le palier où se trouvait la porte de son appartement… Bon, une chose à la fois. Premièrement, les clés. Le chasseur les trouva, mais les échappa.

-Non mais quelle MERDE! Elles sont tombées OÙ?!



codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Lun 21 Sep 2020 - 22:00
Mauvaise soirée
Phil & Ian
Nous commençons à marcher tant bien que mal dans les rues de la capitale française. Je soutiens le pauvre homme par les épaules et le regarde tituber non sans pitié. Je ne comprendrais jamais ce qui peut pousser quelqu’un à se diminuer autant de manière volontaire. Pourquoi s’inflige-t-il cette souffrance ? Bien sûr, ce ne sont pas mes affaires, et l’homme a sans doute ses raisons ; mais je suis quand même bien perplexe. Agacé aussi, peut-être un peu. Je suis un héros, mais je préfère largement aller au secours des personnes qui ne se sont pas mis dans le pétrin d’elles-mêmes. Après tout, cet ivrogne l’a bien cherché, il n’aurait pas dû boire autant, ce n’est pourtant pas si compliqué. Mais enfin, on ne se refait pas. Je suis un Prince et un grand homme, je ne peux décidément pas laisser ce type comme un déchet en plein milieu du trottoir, peu importe les raisons qui l’ont trainé ici.

L’alcoolique se présente sous le nom d’Ian, saoul comme un cochon. Evidemment, cette explication m’est bien inutile, mais je prends le pli de ne pas insister. Comme je l’ai dit dans le paragraphe précédent, ce ne sont pas mes affaires, et s’il a choisi de se remplir les veines d’alcool jusqu’à finir à même le sol, cela ne regarde que lui. Je suis surpris de l’entendre éclater de rire dans l’instant qui suit, mais je ne pose pas de questions. Le pauvre doit avoir l’esprit complètement embrumé, difficile d’être cohérent dans cet état. Il faudra bien que je m’y fasse, mon partenaire de discussion actuellement risque d’être particulièrement difficile à suivre. Tant pis, je m’adapterai. Et avec un peu de chance, il n’habite pas si loin et notre conversation n’aura pas à durer.

Étonnamment, il décide finalement de m’en dire un peu plus sur la raison pour laquelle il buvait autant. Pour oublier. Je ne réponds pas, mais je trouve ça pathétique. L’alcool ne règle aucun soucis, l’alcool permet juste de terminer élégamment sur le bitume comme un chien errant. Triste choix de vie. Ce ne sont pas mes paysans qui se comporteraient de la sorte. Dans mon royaume, tout le monde est heureux ; il faut dire qu’il est bien gouverné. Ce monde-ci est définitivement bien plus morne, ça me fait réaliser à quel point je m’ennuie du mien. Bien sûr, il me manquerait Jake dans mon royaume, donc ce ne serait pas absolument parfait. Finalement, je m’ennuie surtout de New York. Enfin peu importe, ce n’est pas le moment d’être nostalgique. L’autre (Ian ?) vient de me poser une question, et même s’il n’est pas de si bonne compagnie, il faut bien que j’y réponde.

« Ah, ma femme… Ma douce femme, ma mie, c’est justement pour elle que je suis ici. Je suis en réalité à sa recherche. Je l’ai perdue, mais je ne désespère pas de la retrouver un jour. »

Je ne pensais pas me livrer ainsi à un parfait alcoolique, mais il faut croire que j’aime à ce point parler de moi. Qui n’aimerait pas parler de moi, de toute façon ? Et puis, à en juger par l’état du type, je parierais bien volontiers qu’il n’a même pas enregistré un traitre mot de ce que je viens de lui répondre. Bah, tant pis pour lui. Il ne sait même pas la chance qu’il a de me parler, le pauvre. Je me demande s’il se laisserait autant aller devant moi s’il savait que je suis Prince d’un autre royaume. Sans doute pas. Si j’avais été son Prince, il se serait tenu plus correctement, c’est certain. Encore une fois, ça me manque un peu de ne pas être reconnu à tous les coins de rue.

On arrive finalement devant une porte verte qu’Ian reconnait comme sa demeure. Ou plutôt, comme l’immeuble qui l’abrite, car je me doute que l’ivrogne ne possède pas l’ensemble des appartements. Il y en a aussi à New York, des immeubles, bien qu’ils soient plus hauts et d’architecture différentes ; c’est comme ça que j’ai appris comment ils fonctionnaient. Il y a certains espaces communs avec les autres habitants, et puis il y a des petites habitations pour chaque foyer. Astucieux. Chez nous, l’ensemble du château appartenait à ma famille, mais évidemment ce n’est pas le même univers. Je propose pendant que l’autre manie son trousseau de clés :

« Bon, puisque nous sommes arrivés, je suppose que je peux te laisser ici ? Ou est-ce que tu préf… »

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase qu’Ian pousse une exclamation de colère. Il semble avoir perdu son jeu de clés et les cherche au sol. Bon, ça règle ma question, il faudra sans doute que je l’accompagne jusqu’au bout. Quelle plaie.

« Calme-toi, ce n’est pas en s’énervant que tu les trouveras plus facilement. Et puis tiens, regarde, elles sont là. »

C’est encore à moi de sauver la mise. Je les ramasse mais, jugeant inutile de les redonner à leur propriétaire complètement ivre, je tente moi-même d’ouvrir la porte avec. Bon. Comment marchent les serrures ici déjà ? Je teste une première clé mais elle ne rentre même pas dans le trou. Je m’y prends peut-être mal. Haha, c’est une plaisanterie, évidemment, je suis le Prince Phillip, rien ne me résiste, c’est pourtant bien connu. Je tente une seconde clé mais me retrouve dans la même galère. Je finis par pester malgré moi.

« Bon sang ! Tu es sûr que c’est chez toi ici ? Que ce sont bien tes clés ? »

Qui sait ? L’alcool a pu lui jouer des tours et nous ne sommes peut-être même pas au bon endroit. Qui me dit même s’il n’a pas totalement inventé cette histoire d’appartement et qu’il vit en réalité bien à la rue ? Je n’en serais même pas étonné. Je le regarde, les yeux pleins de pitié. Ce pauvre homme, il s’est peut-être imaginé une vie meilleure, assez bien pour y croire lui-même. Quelle tristesse. Quand je vous dis que mon royaume me manque.
code by exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Sam 26 Sep 2020 - 3:10

tumblr_ohy8tl6v6Y1sijamao1_500.gifv

Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



Phil lui avait parlé de sa femme. Il utilisait encore des termes démodés, ma mie? Qui utilisait encore cela de nos jours? Autre que pour parler de pain? La question était de savoir si cet homme se donnait un air ou s’il était comme ça au naturel. Mais est-ce que ça avait une réelle importance? Au moins, il était prêt à aider. Bon, il semblait aussi prêt à partir dès que possible… Enfin, ça aurait été le cas si Ian n’avait pas fait tomber ses clefs, ayant donc encore besoin d’un petit coup de pouce pour rentrer chez lui.

L’alcoolique fit la moue. Non mais, il se prenait pour qui le Philou pour lui ordonner de se calmer? Ça lui changeait quoi que l’irlandais s’énerve contre ses clefs?! Bon, le chasseur n’eut pas le temps de protester, comme l’autre retrouva les fameuses clefs. Il essaya ensuite d’ouvrir la porte sans y parvenir. Ian se contenta de le regarder faire sans intervenir, jusqu’à ce que son sauveur ne perde patience. Il ne pu retenir un ricanement, imitant l’autre :

-« Calmes toi, ce n’est pas en s’énervant que tu trouveras plus facilement » Bien sur que ce sont mes clefs et que c’est chez moi. Il faudrait être stupide pour ne pas me rappeler où j’habite. Non mais tu sors d’où pour avoir ce genre de réflexions?!

Ian lui prit le trousseau des mains. Il fronça les sourcils en fixant l’objet qui était bien le sien. Un coup d’œil à la porte pour se confirmer qu’il était bien chez lui. Pourquoi ne pouvaient-ils pas entrer? Peut-être que Phil était en fait un demeuré incapable de bien se servir de clefs? Ou qu’il en avait oublié une dans ses tentatives? Nouveau regards au trousseau dans sa main… Si seulement il n’était pas aussi saoul! Un instant…

-Oh… c’est mes clefs pour le travail en fait… héhéhé…

Sans doute aurait-il du être gêné de cette bourde, mais non. D’ailleurs, pourquoi était-il sortit avec? Surement parce qu’il était allé au bar directement après le travail? Il sortit un autre trousseau contenant deux clefs. Il pu donc enfin ouvrir la fameuse porte verte. Enfin une victoire dans cette longue soirée. Sauf qu’ils n’étaient pas au bout de leurs peines… il fallait encore monter l’escalier une fois entré. L’alcoolique ne se gêna pas pour prendre appui sur l’autre homme. Désignant une porte il déclara simplement :

-C’est là haut, brave Philou!

Ian se trouvait amusant, mais il se retint afin de ne pas rire de sa propre blague, qui n’était peut-être pas vraiment drôle. Il devait garder ses forces pour gravir cet interminable escalier. Ce fut laborieux, l’irlandais faillit tomber quelques fois, s’étirant un muscle dans l’épaule en se retenant à la rambarde.

Cette fois, devant la porte, il avait la bonne clef en main. Cependant, ce fut inutile comme elle n’était pas verrouillée. Ian entraina son sauveur à l’intérieur. Le menant jusque dans la cuisine où il le poussa sur une chaise avant de se diriger vers la cafetière:

-Tu veux un café?  Tu mets quoi dedans?

Déjà, il remplissait le réservoir d’eau, plaçait un filtre et y déposait de café.


codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Mar 6 Oct 2020 - 20:21
Mauvaise soirée
Phil & Ian
J’entends un ricanement provenant de mon cher compagnon d’infortune au moment où je termine de pester contre son trousseau de clés. Il se moque de moi ? Je dois rêver. Je suis particulièrement agacé d’être traité de la sorte lorsque je ne le mérite pas. Allons bon ! Je suis un Prince, tout de même ! Ce n’est pas ainsi qu’on s’exprime devant moi. Cet homme va finir par me faire perdre patience, et lorsque ce sera le cas, je n’aurais d’autre choix que de lui faire comprendre exactement qui je suis. Ça lui fera les pieds, de réaliser qu’il parlait à un membre de la famille royale depuis le début. Je l’imagine se confondre en excuse pour ne pas m’avoir apporté le respect qu’il me devait, et à cette idée ma grimace de dégoût se transforme en un mince sourire discret. Ah ! Il l’aura cherché, l’ivrogne.

En attendant, ce ne sont toujours pas des excuses que j’entends de sa bouche, mais plutôt une sorte d’imitation parodique d’une phrase que j’ai employée à son égard à peine quelques minutes plus tôt. C’est officiel, désormais : il se moque effectivement de moi. Il s’énerve en m’assurant que ce sont bien ses clés et que nous sommes bien chez lui, et je vous promets que je me serais présenté sous le nom de Mon Altesse Philip s’il n’avait pas ponctué sa colère par un léger hébètement alors qu’il fixait ses clés. Je plisse les yeux, patient, tandis que son regard fait des allers et retours entre son trousseau et le trou de la serrure. Finalement, le verdict tombe, et j’ai bien du mal à contenir mon rire. J’ai bien fait de douter de sa capacité à trouver les bonnes clés. Je ne peux pas m’empêcher de le taquiner :

« Mes réflexions avaient du bon, finalement, tu ne trouves pas ? Allez, ouvre donc cette porte, que tu puisses décuver au fond de ton duvet. »

La porte s’ouvre sur un escalier en colimaçon et je retiens un soupir de découragement lorsque je sens le poids d’Ian sur mon épaule. Je n’en ai pas encore fini avec lui, il me faut encore le porter jusqu’à son appartement. Ah, ce que je ferais pour aider les pauvres alcooliques en détresse ! J’aurais encore préféré me mesurer à un autre dragon, actuellement, plutôt que de continuer cette quête ennuyante. Mais enfin. Ce n’est que l’affaire de quelques étages, plus vite ce sera fait, plus vite je pourrais retourner à l’hôtel et retrouver mon Bro à New York.

Je laisse se former une grimace désapprobatrice sur mon visage lorsque je l’entends m’attribuer pour la deuxième fois ce surnom qui ne me sied pourtant guère. Je ne suis pourtant pas un filou ! J’évite cependant d’exprimer mon mécontentement à voix haute. Je ne suis pas assez d’humeur pour me lancer dans un débat avec un homme ivre, d’autant plus que je sais pertinemment à quel point ceux-ci peuvent être durs d’oreille lorsqu’ils s’y mettent. Et puis, après tout, quelle importance ? Bientôt, nous ne serons plus que des étrangers l’un pour l’autre.

Je prends mon courage à deux mains et le gars sur mon épaule, et je commence à grimper les marches en prenant garde à ne pas le faire tomber. Le gars, pas mon courage. L’affaire n’est pas simple et Ian manque de perdre l’équilibre à plusieurs reprises, mais nous arrivons bientôt à bon port. Mon protégé pour la nuit ouvre la porte (sans clé cette fois) et m’invite à l’intérieur. Ne me sentant pas de refuser, j’avance sans un mot et suis surpris de constater que l’appartement est plus vaste que je l’imaginais. Pour être honnête, je pensais que ce pauvre homme, que j’ai repêché alors qu’il trainait comme un déchet en plein milieu d’une ruelle dépravée, vivait dans une sorte de taudis. Comme quoi, les apparences sont souvent trompeuses.

Ian me propose un café, c’est une boisson chaude faite de grains moulus et d’eau bouillante, comme je l’ai appris récemment en arrivant dans ce nouveau monde. Je suis fier de pouvoir utiliser ce que j’ai appris pour aider mon camarade à le préparer. Je réponds sur un ton faussement désinvolte :

« Je veux bien. Ça se fait avec des grains de cafés moulus et de l’eau bouillante. »

Mais je n’ai même pas fini ma phrase que je le vois déjà remplir la cafetière. Et bien, s’il savait comment faire, pourquoi m’a-t-il demandé ce que je mettais dedans ? Je vous jure, parfois, ces alcooliques. Je hausse les épaules et prends un siège au hasard pour m’assoir. Je sais bien que j’ai dit que je ne resterais pas longtemps et que je suis pressé de partir, mais je ne peux décemment pas partir comme un voleur. J’attendrai de finir mon café et je partirai, tout simplement. En attendant, je peux bien faire un peu de conversation :

« Qu’est-ce que tu fais de ta vie, alors ? C’est à cause de ton travail que tu as voulu te souler autant pour oublier tes soucis ? Ce doit être un métier sacrément déplaisant pour te mettre dans des états pareils. »

Je suis à peu près certain qu’il a un travail, puisqu’il a confondu les clés de chez lui avec celle de son bureau tout à l’heure, donc ma question n’a pas trop de risque d’être à côté de la plaque. Notez bien que je demande tout ça par besoin de passer le temps que par réelles curiosité et envie de le connaitre. Il faut dire que les conversations m’ennuient bien vite lorsqu’elles ne tournent pas autour de moi.
code by exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Mar 3 Nov 2020 - 16:59

tumblr_ohy8tl6v6Y1sijamao1_500.gifv

Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



La monté laborieuse de l’escalier avait plutôt réveillé Ian et son appétit. Il avait faim, mais avant il y avait le café à préparer. L’alcoolique avait un peu décidé que son sauveur en boirait avec lui. Certes il semblait l’avoir proposé, mais dans les faits, il préparait déjà la cafetière. D’ailleurs, il ne pu se retenir de dévisager Phil un instant. Pourquoi ce dernier lui expliquait comment en faire? C’était à se demander qui était le plus saoul entre lui et l’irlandais! Ou peut-être qu’il croyait le chasseur trop imbibé pour se souvenir de comment ça se préparait? C’était vraiment comme s’il venait d’un autre monde! Le brun trouva cette réflexion drôle, mais ne s’y attarda pas, mettant en marche la machine avant de se diriger vers le frigo.

Ian fouillait à la recherche de nourriture lorsque Philou le questionna sur son travail. C’était rare qu’on lui pose la question, car on n’interroge que rarement le mec saoul dans le fond de la salle. En général, les gens n’en avaient juste rien à faire des autres personnes. Bon, l’irlandais n’était pas dupe, il se doutait bien que ce n’était que pour faire la conversation, son invité ne semblait pas de genre à réellement se préoccuper des autres. Il décida de ne pas répondre tout de suite. Pas qu’il voulait se laisser désirer, mais il voulait essayer de mettre de l’ordre dans ses idées chaotiques. Il attrapa donc du fromage, comme le frigo ne renfermait rien d’autre d’intéressant. Après avoir déniché des craquelins dans une armoire vide, il se décida à répondre.

-Je suis… une sorte de chasseur de prime, si on veut. On me paie pour surveiller et attraper des gens dangereux pour la sécurité de la population… seulement, il y a des jours où je ne suis pas certain qu’ils sont si dangereux.

La nourriture déposée sur la table, Ian prit deux tasses pour y verser le café. Il en donna une à Phil. Comme ce dernier ne lui avait pas mentionné s’il mettait du sucre ou du lait, Ian n’en sortit pas… bon il n’avait pas de lait ou de crème à offrir de toute façon. L’irlandais s’assis à son tour, buvant un peu de son café.

-Il y a autre chose qui me retourne la tête, autre que le travail. Il y a cette femme, que j’ai connue il y a longtemps… Je l’ai revu et elle a une fille qui aurait à peu près l’âge de notre rupture. J’ai l’impression qu’elle me ressemble, mais peut-être que je me fais des idées? T’imagine être père toutes ces années et de pas le savoir? Il y a des jours où j’ai envi d’aller la voir et lui demander « Moira, est-ce que Poppy est ma fille? » mais j’ai peur de sa réponse. Je ne sais pas si je suis prêt à être père ou si je serai déçu de ne pas l’être…

L’alcool avait délié la langue d’Ian plus que prévu. L’ironie étant qu’il avait bu pour oublier et que maintenant il déballait tout au premier venu. Contrairement à ce qu’il aurait cru, il se sentait soulagé d’avoir mis des mots sur son trouble. Si ça se trouvait, ce n’était pas d’une bouteille qu’il avait besoin, mais une oreille attentive? Bon, pas que son interlocuteur soit particulièrement attentif, mais c’était mieux que rien. Et puis, avait-il vraiment besoin d’être écouté ou seulement de dire à voix haute ce qu’il ressentait?

Il avala des craquelins et du café avant de soupirer :

-Dur les affaires de cœur, n’est-ce pas?


codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Jeu 26 Nov 2020 - 19:58
Mauvaise soirée
Phil & Ian
Ian me dévisage bizarrement lorsque je lui explique comment préparer le café. Je crois qu’il ne s’attendait pas à ce que ce soit si bête. C’est vrai, c’est simplement un peu d’eau chaude et des grains moulus, il fallait y penser ! En même temps, ces grains viennent d’une contrée lointaine, on peut donc concevoir que ce ne soit pas la marchandise la plus facile d’accès d’où je viens. Mais dans ce monde-ci, à cette époque-là, tout va très loin très vite ! Tous les produits de tous les pays du monde peuvent être achetés n’importe où aux quatre coins de la Terre ! Vous ne trouvez pas ça incroyable ? Je pense que c’est pour ça que Ian me regarde ainsi. Il doit être tout aussi impressionné que moi des progrès du commerce mondial. Ou alors, il est trop ivre pour avoir compris un seul traitre mot de ce que je viens de dire. J’hésite à lui répéter en insistant plus sur chaque syllabe mais le café étant déjà en préparation je me dis que c’est certainement inutile. Espérons qu’il n’ait pas mis n’importe quoi dedans et que je ne meurs pas d’empoisonnement en le buvant.

Ma question sur son travail suscite semblablement un peu moins d’attention puisque mon hôte ne montre aucune réaction. Il s’affaire plutôt dans la cuisine, à ouvrir des placards et des frigos pour trouver un peu de nourriture. Maintenant que j’y pense, j’ai un peu faim aussi. Je n’ai pas trop mal mangé au dîner mais l’ascension que je vienne de faire dans les escaliers avec un ivrogne sur les épaules m’a ouvert l’appétit. Je ne dirais pas non à quelques friandises. Je suis tellement concentré sur les biscuits dont il vient de se saisir que je suis presque surpris lorsqu’il reprend la parole pour répondre à mes questions. Il faut dire que je les avais presque oubliées. Ian se dit donc être chasseur de primes. Au fond, c’est un peu comme moi, en tant que grand héros, lorsque je défendais mon peuple des viles créatures qui le persécutaient. Moi aussi, j’arrêtais tout ce qui était dangereux, je les mettais hors d’état de nuire. C’était la belle vie, j’espère avoir l’occasion de recommencer dans un futur proche. Evidemment, moi, je n’étais pas payé pour ça. Mais j’avais la gloire, l’honneur et la dignité, tout ce que ne semble pas posséder ce pauvre homme devant moi. Je me demande bien pourquoi, d’ailleurs. Ne devrait-il pas être fier de pouvoir sauver la population de graves dangers ? Je décide de le soutenir un peu.

« Si ce sont des méchants, alors tu fais bien de les attraper, pense à toutes les personnes que tu sauves en faisant ça ! »

Je conclus ma phrase en chipant un biscuit sur la table et en croquant joyeusement dedans. Ah ! C’est agréable. J’attrape ensuite ma tasse de café et souffle dessus pour ne pas me brûler (ça m’est arrivé la première fois que j’ai essayé, un conseil, ne faites pas ça) puis en boit une gorgée tandis qu’Ian continue son histoire. Cette fois-ci, ça parle d’amour, je crois, car il mentionne une femme. Ça me fait immédiatement penser à Aurore. Ma douce femme, la lumière de mes jours, dire que je ne l’ai pas retrouvée ! Du coup, je n’ai pas tout entendu du discours d’Ian, mais je reprends mon écoute alors qu’il demande à Moira si Poppy est sa fille. Sapristi, combien de chapitres de son histoire ai-je loupé ? Je ne pensais pas que rêver d’Aurore me prenait autant de temps. Ainsi donc, Ian ne sait pas s’il serait prêt à être père ou déçu de ne pas l’être. J’essaie de me mettre à sa place, mais je n’y arrive pas. Si jamais je retrouvais Aurore des années plus tard et m’apercevais qu’elle avait élevé un enfant de moi seule, je serais aux anges ! Je retrouve ma femme et je gagne un héritier, dont je n’ai même pas à supporter la phase ennuyante où ils pleurent tout le temps et sont incapables de marcher sur deux pattes. Je pourrais lui apprendre directement à manier l’épée, à combattre en duel, à discourir comme un Prince ! Et si c’est une fille, et bien… j’aurais une enfant mignonne et je la proposerais au Prince du royaume d’en face contre une alliance. Vraiment, j’ai du mal à comprendre ce qui peut peiner autant mon pauvre ami.

Je ne suis donc pas d’accord avec Ian. Les affaires de cœurs ne sont pas si dures, il suffit de croire en l’Amour et tout s’éclaire ! Il n’y a rien de difficile là-dedans, et je ne vois pas en quoi avoir un enfant gâcherait tout ça, au contraire. Je réfléchis un instant à ce que je pourrais dire avant de lui livrer mes précieux conseils :

« Si tu aimes cette femme alors ne te prends pas tant la tête. Cette enfant que vous avez eue, vous l’avez eue ensemble, même si tu ne l’as pas connue, et tu es son père. Un père, c’est le rôle le plus important dans la vie d’un enfant, parce qu’il a une fonction de chef de famille, et ce rôle t’est dû. Alors fonce, ne laisse pas cette femme et cette fille seules sans un homme pour garder la maison ! Tu verras que tu es bien plus prêt à être père que tu ne le penses, surtout si tu continues à les protéger des gens dangereux, comme tu l’as dit. »

Voyez comme je suis un bon conseiller ! J’ai même fait référence à son métier, ça prouve que j’écoute bien. Je ne suis pas peu fier de moi. Dans tous les cas, j’espère que ça a pu l’aider et qu’il va pouvoir arrêter d’être aussi misérable. Mais assez parlé de lui ! C’est mon tour maintenant !

« Pour tout te dire, ma vie n’est pas des plus simples non plus. Du jour au lendemain, mon monde s’est écroulé et j’ai perdu ma femme et tout le bonheur qu'on avait fondé ensemble. Je les pleure chaque jour, mais je ne désespère pas cependant. Je sais que je retrouverais ma vie d’avant, peu importe ce qu’il faudra que je fasse pour y parvenir. Je ne veux pas me laisser abattre ! »

Je veux lui montrer par ce discours que moi, contrairement à lui, je garde ma vie en main malgré les imprévus et les obstacles que je rencontre. Je sais que c’est la bonne façon de faire et que ça m’aidera à accomplir mon but. Peut-être pourra-t-il prendre exemple sur moi, il en aurait bien besoin.
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Dim 6 Déc 2020 - 22:29



Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



« Si ce sont des méchants », c’était bien là le problème, Ian n’en était pas certain! Un gamin peut-être vraiment être un danger pour leur monde? Car dans la liste des cibles à capturer, il y avait des femmes et des enfants, dont certains ne semblaient pas agressifs. Il y avait des êtres dangereux, comme celui qu’on appelait Hadès, qui avaient des pouvoirs, mais jusqu’à maintenant aucun chasseur n’avait réussit à mettre la main dessus. Il se cachait bien ce fils de p… Mais Oliver, ou Rox, ils n’étaient pas réellement dangereux? Bon, l’irlandais était tombé dans les escaliers à cause du renard et avait trébuché sur le chaton, mais ce n’était pas pire qu’avec des enfants ordinaire? Bon, pas qu’il s’y connaissait dans le domaine, il ne pouvait qu’imaginer.

Ils mangèrent un peu, buvant leur café. Le chasseur était plutôt en réflexion, se demandant encore pourquoi il avait parlé autant. Pourquoi s’en faire? Il était trop tard, il ne pouvait pas effacer ce qu’il avait dit. Contrairement à ce qu’il aurait cru, son invité commença à le conseiller. Au départ, c’était bien parti, quand il était question de ne pas se casser la tête et de foncer… mais ça devient vite bizarre, voir démodé. Il y avait déjà presque vingt ans qu’elles vivaient sans lui, elles pouvaient se débrouiller encore. L’irlandais ne pu se retenir d’hausser un sourcil. Il se croyait à quelle époque le Philou? De nos jours, une majorité de femmes pouvaient se débrouiller sans hommes! Même pour faire des bébés, elles se débrouillaient sans eux, ne prenant que la semence dans un petit pot! Le châtain le savait ça? Qu’il sache ou pas, hors de question d’aborder ce sujet avec lui! Ce type était trop décalé.

- Heum… merci pour les conseils, je réfléchirai à tout ça, à tête reposée.

Ses conseils divulgués, Phil commença à parler de lui. Ça devait le démanger après avoir parlé si longtemps de quelqu’un d’autre! Ian l’écouta parler de ses problèmes, ce demandant quel vice avait pu tout faire perdre à l’autre homme. Probablement la drogue, car il avait vraiment l’air de vivre dans un autre monde que seul lui comprenait.

-Avouer qu’on a un problème est le premier pas vers la guérison. Il ne faut pas se laisser abattre, tu as raison.

C’était un conseil tout pourri et faux, mais comme Ian ne savait pas quoi dire d’autre, c’était ce qui lui avait semblé le plus approprié. Dans le cas de l’alcoolique, il savait qu’il avait un problème, mais n’avait pas la volonté d’essayer. Il lui faudrait une bonne raison pour arrêter l’alcool ou même pour diminuer sa consommation. Peut-être que s’il allait voir Moira et que tout se passait bien, il pourrait y songer? À voir, un jour où il sera en meilleure forme.

-Tu fais comment pour te relever après tout ça? Tu es allé consulter? On parle souvent des maisons de désintox, mais ça me dit rien. Je vois pas tant l’intérêt. Qu’est-ce qui m’attend après? Je n’ai personne à part la bouteille.

Le chasseur sentait son moral dégringoler. Il se sentait si seul! Cette pensée lui enserra le cœur. Il voulait un verre, mais il n’avait pas grand-chose à boire chez lui. S’il n’était pas saoul peut-être aurait-il réussit à étouffer ce sentiment qui se propageait et passer à autre chose, mais il n’y arrivait plus. C’est avec surprise qu’il se mit à pleurer, incapable de se contrôler. Malaise.


codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Mer 23 Déc 2020 - 21:50
Mauvaise soirée
Phil & Ian
Le café doit vraiment agir contre l’ébriété, car Ian commence progressivement à devenir plus lucide qu’il ne l’était avant d’arriver ici. Il parait devenir plus sensé et écouter religieusement les conseils que je lui apporte. Ça me rend plutôt fier. J’ai peut-être – que dis-je, j’ai indubitablement – changé la vie d’un homme cette nuit, mes simples paroles lui ont redonné l’envie de se battre et de se reprendre en main. Comme quoi, il n’y a pas toujours besoin d’une épée pour accomplir des actes héroïques. Quand il me répond qu’il réfléchira à tête reposée à tout ce que je viens de lui dire, je hoche la tête avec un sourire encourageant, pour lui faire comprendre qu’il prend la bonne décision. Peut-être que je devrais garder contact avec lui ensuite pour suivre l’évolution de sa situation et voir si j’ai réussi à le pousser à retrouver sa famille. Oh, mais je viens de me souvenir que je suis un homme très occupé et que je n’ai pas vraiment le temps de m’intéresser à ce que deviennent Pierre, Paul ou Jacques après les avoir sauvés. Tant pis, l’histoire restera en suspens, mais ce n’est pas plus mal.

Quand je termine de parler de moi, de ma force de motivation et de ma volonté à agir sans jamais laisser tomber le bras, il m’appuie et admets que j’ai raison. Evidemment que j’ai raison ! Quand est-ce que je n’ai pas raison ? Je suis content qu’il soit devenu assez sobre pour s’en rendre compte. Je donne des conseils et des astuces toujours précieuses. J’espère vraiment qu’une fois que je serais parti il les mettra en application et qu’il ne profitera pas du fait que je ne sois plus là pour se laisser aller de nouveau. Il faut qu’il se reprenne ! Qu’il redevienne un homme, un vrai, un vainqueur ! Ce n’est pas avec son allure d’ivrogne qu’il récupèrera sa famille.

Le sujet sur ses petits tracas semble clos car Ian ne le relance pas. Il préfère me poser des questions sur moi et sur ma capacité à tenir le coup. Il me demande comment se relever après le drame que j’ai vécu, il me parle même de maisons de désintox que je ne suis pas vraiment sûr de connaitre. L’important, c’est qu’il me demande de nouveaux conseils, et le mieux c’est que je peux le faire tout en partageant mes histoires et en parlant de moi, ce qui ne peut que me rendre fier et heureux. Evidemment, lui et moi sommes parfaitement différents. Je suis un prince héroïque tandis qu’il n’est qu’un habitant du peuple vaincu par l’alcool. Tout le monde ne nait pas avec l’âme d’un grand héros, malheureusement, et je ne peux que sympathiser pour ses tristes tragédies. Mais cela ne veut pas dire que c’est fichu pour lui. Il peut s’en sortir, peut-être avec plus de mal, mais il peut le faire, j’en suis certain. Il doit bien exister quelque part au fond de lui un minimum de force pour qu’il réussisse à se bouger.

Vraiment au fond de lui en tout cas, parce que le voila déjà qui se met à pleurer. Je détourne le regard, embarrassé. Ce n’est pas une façon de se comporter quand on est un homme, encore moins devant quelqu’un d’autre ! Le pauvre a vraiment l’air d’avoir touché le fond, c’en est presque pitoyable.

« Allons, allons, reprends-toi, mon ami ! Es-tu tant désespéré que ça, pour fondre en larmes comme une fillette ? Ressaisis-toi, enfin ! »

Je veux bien croire que l’alcool n’aide pas à contenir ses émotions, mais tout de même, un peu de tenue ! Il va vraiment falloir que j’use de mes talents d’orateur et de mon charisme de leader pour le sortir de là.

« Je n’ai eu besoin de consulter personne. Je tiens toujours debout malgré ce drame parce que je sais que je peux trouver un moyen de retourner d’où je viens, et que ça ne sera pas possible si je me laisse aller ou si je laisse l’alcool avoir raison de moi. Je tiens pour avoir une chance de me battre. C’est ma raison d’avancer. Tu devrais en faire de même, mon vieux. »

J’ignore pourquoi, mais je me souviens soudainement d’un passage de ma vie où je pensais qu’il n’y avait plus aucun espoir. C’était le soir où la vile Maléfique m’avait capturé alors que je voulais retrouver Aurore. Seul dans mon enclos de pierre, les mains menottées, je n’y voyais aucune échappatoire. Et puis, de nulle part, la magie s’en est mêlée et m’a aidé. Bien sûr, c’est parce que j’étais le Prince Charmant et accessoirement le héros du conte, mais cet épisode a gravé dans mes pensées une morale que je n’oublierais jamais. Il ne faut pas perdre espoir. Un jour, on se retrouve pris au piège et dépourvu de tout, et quelques heures plus tard on tranche la tête d’un dragon avec une épée magique. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Sans crier gare, d’un moment à l’autre, un miracle peut toujours se produire pour nous faire sortir de l’enfer où l’on est prisonnier.

J’aime croire que je suis ce miracle pour Ian. Le noble étranger qui l’a aidé un soir d’ivresse et qui lui a redonné la force de se relever. Celui qui l’a poussé à retrouver la femme qu’il aime et la fille qu’ils ont conçue ensemble. Peut-être que je suis le héros de son histoire, à lui aussi. Et puis allez, tant qu’on en est à partager nos expériences, je veux aussi lui transmettre un peu d’idées positives.

« Au fond, même si mon monde a changé, je dois dire que ce n’est pas si mal. Bien sûr, j’ai perdu ma femme. Mais j’ai fait des rencontres fantastiques et j’ai un meilleur ami que je n’échangerais pour rien au monde. Tout n’est pas perdu, et j’aurais pu tomber pire. Je suis sûr que si tu te donnes la peine, tu pourrais trouver des bonnes choses dans ta vie, toi aussi. »

Je pense que je ne peux pas faire mieux comme discours, j’y ai mis toute mon âme. Espérons qu’il ne pleurera plus, après ça. Sinon, j’abandonne, cet homme est un cas bien trop désespéré, même pour moi !
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Mer 13 Jan 2021 - 3:27



Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



Le malaise était palpable, mais Ian n’en avait rien à faire. Parfois, il faut que la pression se relâche. Certes, il aurait préféré être seul, ça aurait évité qu’il ne se fasse traité de fillette. Sans parler du discours moralisateur qui s’en suivi! L’irlandais écouta plutôt distraitement. Ce demandant tout de même d’où venait Phil. Bon, peut-être que l’endroit où il voulait retourner était seulement la maison familiale, qui lui avait été interdite suite aux problèmes de drogue? Ou était-ce des problèmes de jeux? L’autre ne semblait pas vouloir approfondir le sujet, sans doute essayait-il de passer à autre chose? Passer à autre chose, ça semblait tellement facile pour tout le monde, sauf lui.

Ian sécha ses larmes tout en continuant d’écouter Philou. Ce dernier avait raison, il ne fallait pas se laisser abattre. Par contre, il n’était pas en train de dire qu’il préférait son nouvel ami à sa femme?! L’alcoolique préféra ne pas relever, pour l’instant. Ce devait être ça essayer de voir le positif? Le brun réfléchit à sa situation… qu’est-ce que l’alcool lui avait apporté? L’oublie, très certainement. L’engourdissement lui avait bien souvent permis d’oublier ses problèmes. Sauf que ça ne menait à rien à long terme. Se bourrer la gueule n’était pas une solution, mais une échappatoire pour quelques heures. De plus ce soir, il était allé trop loin et c’était pire qu’avant qu’il ne boive.

Se reprendre ne mains, c’était plus facile à dire qu’à faire. Déjà, il ne se voyait pas arrêter l’alcool. Par contre, boire juste un peu moins serait une bonne idée. Ça lui éviterait de se retrouver seul dans une ruelle complètement torché. Comment se contrôler? Comment savoir quand c’était la goute de trop? Arriverait-il à se convaincre de rentrer avant la fermeture des bars? Ou devrait-il prendre des breuvages contenant peu ou pas d’alcool? Eurk. Non, cette dernière option était à oublier, quand il buvait, il voulait quelque chose avec du gout, sinon il prendrait de l’eau! Et puis tout le monde le dit, il faut économiser l’eau.

Ian vida sa tasse et se resservi  du café. Il en profita pour remplir la tasse de son invité, que ce dernier le veule ou pas. Il allait boire ce foutu café et rester assis là! Le chasseur ne voulait pas être seul, alors il espérait garder Phil plus longtemps s’il continuait de lui donner du café. Bah quoi? La politesse c’est de finir son breuvage avant de quitter! C’était un stratagème bien pourri, mais avec son esprit embué, on ne pouvait pas s’attendre à mieux de la part du brun. Il décida alors de revenir sur les quelques points qui avaient attiré son attention :

-Mec, t’es pas un peu en train de dire que tu préfère ton meilleur pote à ta femme? Je juge pas, mais c’est peut-être pas pour rien qu’elle t’as quitté. Les femmes veulent se sentir importantes, alors si t’es toujours fourré avec ton poto, elle ne devait pas en être contente. Et puis tu parles de ton ancienne vie comme d’un lieu? T’étais où avant? Et pourquoi tu parle comme dans l’ancien temps? Personne parle comme ça sauf dans les pièces de théâtre! Est-ce que t’es un drogué en fait?

Et voilà, pour éviter de pleurer, Ian avait opté pour un intérêt marqué pour son invité, enchainant les questions. Il réalisa que s’il ne se taisait pas un peu, il n’aurait pas de réponses! Et puis il n’était pas comme Philou, à aimer s’écouter parler alors, il se tut pour laisser la parole à l’autre homme. Il mangea un peu pour s’occuper tout en fixant l’autre. Peut-être commençait-il à retrouver un peu ses esprits, parce qu’il avait un drôle de sentiment, comme si quelque chose était en train de lui passer sous le nez. Malheureusement pour lui, il ne savait pas encore quoi, mais comptait bien trouver afin de se trouver un but et oublié ses problèmes.



codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Mar 26 Jan 2021 - 21:49
Mauvaise soirée
Phil & Ian
J’ai à peine terminé ma tasse de café qu’Ian me ressert déjà. Je ne connais pas bien les mœurs du 21ème siècle, encore moins celles de la France, mais ce doit être une coutume de resservir l’invité quand son verre est vide. J’accepte donc poliment pour ne pas l’offenser, mais décide de ne pas le boire trop vite, cette fois. Je n’ai pas envie de finir toute la cafetière, d’autant plus que j’ai appris que le café était excitant et par conséquent déconseillé avant le coucher. Non pas que je veuille aller dormir tout de suite, mais ce serait rapidement énervant de ne pas trouver le sommeil lorsque je serais de retour à l’hôtel. Je vais donc économiser le contenu de ma tasse pour ne boire la dernière gorgée qu’au moment de partir ; ainsi Ian n’aura pas à me resservir. Je félicite mon intelligence puis écoute mon hôte parler.

Je réfléchis sérieusement quand il me demande si je ne préfère pas mon meilleur pote à ma femme. En réalité, c’est une question difficile. Je ne veux même pas avoir à les départager. D’un côté, il y a mon grand amour, la flamme de ma vie, mon âme sœur ; mais de l’autre, il y a quand même mon bro, mon alter ego, et lui et moi sommes parfaitement inséparables. Je songe d’ailleurs que je suis plutôt pressé de rentrer à New York, cela fait longtemps que je ne l’ai pas vu – au moins une bonne journée.  Enfin, quoi qu’il en soit, Ian se trompe totalement. Ce n’est pas à cause de Maui qu’Aurore m’a quitté ; elle ne m’a même pas quitté, d’ailleurs. J’ai simplement disparu par la faute d’une malheureuse malédiction, mais ça, Ian ne pourrait pas le comprendre.

Il semble poser beaucoup de questions, cependant, et je commence à être à court de réponses qui pourraient satisfaire de simples mortels lambdas. On m’a déjà répété qu’il ne fallait pas divulguer d’où je venais vraiment, comme cela pourrait susciter l’intérêt de personnes malveillantes, alors je préfère généralement donner des réponses vagues sur mon passé. Mais Ian a l’air bien insistant. Et puis, soyons honnête, dans l’état où il est, je ne suis pas sûr qu’il puisse être d’une quelconque menace. Surtout que, j’ai déjà vaincu un dragon, ce ne sont pas quelques chasseurs de Disney comme ils disent qui sauront me neutraliser. Je ne risque rien à expliquer un peu qui je suis. Ne serait-ce que pour démentir ces accusations d’addictions à la drogue.

« Rassure-toi, je ne suis absolument pas drogué, je n’ai d’ailleurs jamais touché à de telles substances illégales. J’ai certes quelques expressions un peu vieillottes, je ne le nierais pas, mais c’est ainsi que l’on s’exprimait d’où je viens. Et si ma femme et moi avons été séparés, c'est un malheur qui n'a rien à voir avec mon meilleur ami. Pour tout te dire, avant que tout ne s’achève brutalement en pleine nuit par une malédiction d’origine encore inconnue, j’étais un Prince. On me désignait même comme le Prince Charmant. Ma famille régnait sur un grand royaume dont ma femme et moi aurions dû hériter si je n’avais pas été envoyé dans cet autre monde dans lequel je suis aujourd’hui. »

Je bois une petite gorgée de café avant de dévisager mon interlocuteur à la recherche d’une quelconque réaction aux mots que je viens de prononcer. Evidemment, je ne m’attends pas à grand-chose ; j’ai beau m’être livré avec la plus grande sincérité, je sais que la plupart des gens de ce monde ne croiraient pas un traitre mot de ce discours. Ils vivent tous tête baissée dans cette dimension ordinaire qui est la leur et tout ce qui traite à la magie ou aux malédictions n’est que pure fantaisie à leurs yeux. Ça me fait sourire, alors j’ajoute :

« Je ne serais pas étonné que tu ne me croies pas. Ne t’en fais pas, je te donne la permission de ne pas m’appeler Votre Altesse. »

Après tout, j’ai beau rester un prince dans mon cœur, ici je fais partie des citoyens modernes, désormais. Pour tout le monde, je ne suis plus que Phil. Ou Charmant, pour les plus intimes.
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Ven 12 Fév 2021 - 16:04



Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again




Phil disait ne pas être un drogué… ça restait encore à prouver. Ian ne l’interrompit pas, le laissant continuer ses explications. Il reconnaissait avoir des expressions vieillottes, et bien c’était un bon début qu’il s’en rende compte! La suite laissa le chasseur sans voix. Quel crétin, s’il n’avait pas été aussi saoul, il se serait rendu compte bien avant que son invité n’était pas de ce monde! Quel imbécile il faisait! Une chose était certaine, il ne fallait pas que ça se sache qu’il avait eu un Disney sous le nez aussi longtemps sans s’en rendre compte. Déjà que sa réputation n’était pas géniale auprès des autres chasseurs, il ne fallait pas en ajouter! Quoiqu’il pouvait toujours plaider qu’il n’était pas en service…

Soudain une idée lui passa en tête… S’il faisait de l’homme devant lui son informateur? Ian n’était clairement pas en état de l’assommer pour le ramener à Louis. Donc le mieux était de ne pas se dévoiler et de continuer à gagner sa confiance pour réussir à obtenir des informations. Peut-être même garder contact afin de l’attraper lorsque le chasseur serait en meilleur état? Il écouta donc attentivement, manquant de s’étouffer quand l’autre lui dit être le « prince Charmant ». Et bien, ça expliquait bien des choses! Par contre, l’irlandais ne le trouvait pas si charmant que ça… Tout est une question de point de vu, sans doute. Et que dire de ce que le prince ajouta ensuite? Non mais il se prenait vraiment pas pour de la merde cet égocentrique! Son Altesse allait attendre longtemps avant que quelqu’un de sensé ne l’appelle ainsi!

Ian le fixa un moment, cherchant la façon de le faire parler… bon, ça de devrait pas être trop difficile, Phil adorait parler de lui! Un souvenir lui revint, quelque chose de parfaitement exploitable pour amener la confiance.

-Étrangement, tu n’es pas le premier qui me fait ce genre de déclaration… pour ce qui est de venir d’un autre monde, parce que je pense bien que t’es le premier prince que je croise. C’était un garçon qui se prenait pour un chat, ou plutôt qui était un chat. J’avoue que je ne l’ai pas cru à ce moment là. Maintenant je sais qu’il devait dire vrai, comme vous. Car comment ne pas croire un homme de votre stature?

Et oui, Ian essayait soudainement de faire bonne impression. Il fallait encourager son invité à parler. Si seulement il pouvait apprendre quelque chose de significatif!

-Dites moi, comment est-ce possible? Comment êtes-vous débarqué ici, à une époque qui n’est pas la vôtre? Est-ce fréquent? Vous pensez que ça pourrait m’arriver aussi une jour de me réveiller dans un autre monde?

À la connaissance d’Ian, c’était à sens unique, les personnages Disney se réveillaient chez les humains, mais l’inverse n’était pas encore arrivé. Il paraissait que Narissa et Louis faisaient mumuse avec un espèce de livre, du moins, c’était ce qu’on racontait. Il préférait jouer la carte de l’ignorance, prenant même un air inquiet. Ça devrait faire plaisir à monsieur le prince de le rassurer!




codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Lun 8 Mar 2021 - 18:49
Mauvaise soirée
Phil & Ian
Je vais être parfaitement honnête. Je ne m’attendais pas du tout à cette réaction. En général, quand je raconte d’où je viens et qui je suis réellement – ce que je fais peu souvent, malheureusement, puisqu’on m’a déconseillé fortement de le faire – les gens de ce monde ne me croient pas. Leur imagination limitée les empêche de croire aux contes de fée, et je ne suis pour eux qu’un beau menteur ou un sacré blagueur. Jamais, ô grand jamais, leur arrive-t-il d’accepter le fait qu’une malédiction lancée par une sorcière ait pu importer des personnages Disneys dans leur monde. Ils ne savent même pas que d’autres mondes existent dans lesquels nous avions tous eu notre vie d’antan. Alors quand j’ai fait mon discours à Ian, je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi rapidement convaincu. Je misais sur son état d’ébriété pour raconter mon histoire sans qu’il n’y ait de conséquences, à vrai dire je me fichais un peu de sa réaction ; mais le fait qu’il me croie m’interloque quelque peu. Je plisse les yeux, méfiant. Je sais qu’il est saoul, mais tout de même. Pour me croire aussi vite, les chances qu’il soit lié de près ou de loin à cette malédiction sont plutôt grandes. Mais dans ce cas, pourquoi me le cacherait-il alors que je viens moi-même de me livrer ?

Je décide de rester prudent et ne parle pas de mes suspicions, mais je laisse ce détail dans un coin de ma tête. Quelque chose ne tourne pas rond chez Ian, et je ne parle pas de son mental d’ivrogne. S’il n’avait rien à me cacher, il ne me le cacherait pas. S’il est vrai que ma stature a souvent cet avantage de mettre les gens en confiance et de me considérer comme un leader charismatique qu’il faut suivre et approuver coûte que coûte, je reste perplexe. Je réponds finalement :

« Tu sais, je ne dis pas non plus que tout ce que racontent les autres est vrai aussi. Ce petit garçon dont tu parles avait peut-être simplement envie de jouer à chat, ce ne serait pas si peu commun pour un enfant. »

Et puis, pourquoi est-ce qu’une grande sorcière assez puissante pour m’envoyer d’un monde à l’autre s’embêterait avec un chaton ? Je ne vois aucun sens dedans. Je conçois l’importance d’utiliser la malédiction sur de grands héros tels que Maui ou moi ; mais un vulgaire matou, ça me parait plutôt improbable. Ian ne devrait pas croire n’importe qui. Peut-être qu’il est juste naturellement naïf et que je me méfie pour rien, finalement. D’ailleurs, il pose beaucoup de questions. Bon, cela étant dit, mes réponses ne devraient pas me porter préjudice de tout manière. Je réponds de manière évasive :

« Honnêtement, je n’ai que très peu de détails là-dessus. On raconte que ce serait l’œuvre d’une sorcière malveillante avec de grands pouvoirs. En grand héros que je suis, je voulais la traquer pour l’affronter, mais on m’a déconseillé de le faire et je n’ai pas assez d’informations pour la retrouver moi-même. En revanche, il semblerait que tout tourne autour de ce monde-ci, je doute donc que tu te réveilles ailleurs un beau jour. »

Je n’ai pas menti, mais je n’ai plus tellement envie d’en dire plus. Mon instinct de survie me chuchote à l’oreille que ce ne serait pas prudent d’en dire trop et que j’avais peut-être affaire à l’un de ces chasseurs dont on m’a déjà parlé maintes fois. Un chasseur de bas niveau, à le voir dans un tel état, mais un chasseur néanmoins. Cela dit, si c’est vraiment le cas, j’aurais peut-être quelques intérêts à l’avoir dans ma poche. Après tout, il saura peut-être m’en dire un peu plus sur cette fameuse sorcière. Reste à définir la meilleure manière de l’approcher.

« Je dois dire qu’il y a peu de monde enclin à croire cette histoire de malédiction et de passages d’un monde à l’autre. Qu’est-ce qui t’a réellement convaincu que je disais la vérité ? Après tout, je pouvais tout aussi bien profiter de ton ébriété pour te jouer un tour. Tu as accepté ma version des faits tout de suite, je dois dire que je suis plutôt impressionné. »
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Mer 24 Mar 2021 - 16:04



Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



Peut-être aurait-il du faire mine d’être plus difficile à convaincre? Ian avait accepté trop vite ce que Phil lui avait dévoilé. Il se retint afin de ne pas protester à propos du garçon se prenant pour un chat. Oliver avait bel et bien été un chat, mais le chasseur ne pouvait pas en dire plus sans révéler son réel travail. S’il n’avait vu le gamin que cette seule fois, l’irlandais aurait été d’accord avec le prince, mais quelques temps plus tard, il avait eu l’ordre de l’attraper, ce qui avait confirmé la vraie identité. Sauf que cet argument devait définitivement rester secret. Sinon l’autre homme allait fuir et le brun n’était vraiment pas en état de le poursuivre. Il se contenta donc d’hausser les épaules.

Donc, ils savaient qu’il y avait une sorcière dans cette histoire. Ian en avait entendu parler quelques fois. Narissa. L’ironie était qu’elle venait elle-même un dessin animé. Parfois, le chasseur se demandait se qui la motivait vraiment, la vengeance? Soif de pouvoir? Est-ce que ça changeait quelque chose? Non. Il continua d’écouter l’autre se contentant d’avoir l’air surpris, voir un peu septique :

-Une sorcière? Genre une vieille femme laide avec des pouvoirs magiques?! Tu me fais marcher? Tu veux allez la confronter?! T’es un ouf toi! T’as pas peur qu’elle te change en crapaud?

Ian continua d’écouter Phil, au cas ou il lui mentionnerait quelque chose d’important, mais il ne semblait pas savoir grand-chose au final… ou il avait décidé de se méfier de l’alcoolique? Pourtant, il n’avait pas semblé particulièrement intelligent jusque là. Il semblait surtout imbu de lui-même. Le brun compris qu’il devait maintenant manœuvrer avec un peu plus de finesse… Aha. De la finesse alors que son esprit était encore embrumé par l’alcool, quelle blague! L’alcool, c’était peut-être là le moyen de se soustraire aux questions?

-Mec, je suis dans un soir où je suis prêt à croire n’importe quoi pour oublier ma vie misérable. Peut-être que si tu m’avais raconté tout ça hier, je t’aurais cru fou, probablement défoncé. Et puis pourquoi le garçon-chaton ne dirait pas vrai? Est-ce qu’il y a de la discrimination envers les chats chez toi? Moi j’aime bien les chats, pas toi?

Ian se demandait s’il pouvait faire confiance à un homme n’aimant pas les chats. Peut-être que ce n’était pas ça, mais il trouvait que Phil semblait avoir des préjugés envers les autres disney. Parce qu’il était un grand prince, monsieur était plus apte à se retrouver chez les humains? C’était quoi cette attitude de merde?! Il se pensait investit d’une mission peut-être? Et bien un jour, il aurait une surprise de taille d’apprendre qu’il n’était pas plus important qu’un chaton ou qu’une souris! L’irlandais savait par expérience qu’il ne fallait pas se fier à l’apparence ou au statut.

-Moi, je trouve que l’explication de gens venus d’autres mondes explique pourquoi il y a des gens bizarre dans les rues. Je préfère cette explication à celle des petits bonhommes verts venus de l’espace pour explorer les confins du derrière d’un agriculteur du fin fond de la campagne du nord.

Peut-être bien que les extraterrestres existaient vraiment, mais ils avaient bien mieux à faire. Ian s’en foutait un peu en fait, ça ne lui changeait pas grand-chose qu’il y ait de la vie ailleurs ou pas, il préférait se préoccuper de ce qui se passait sur la Terre…  surtout ce qui se passait autour de lui en fait. Il avait déjà bien assez de difficulté à s’occuper de lui, il n’allait pas s’en faire avec le reste de la population mondiale!

-Tu y crois toi aux extraterrestres? Oh attends, je reviens.

Voilà, une question stupide pour noyer le poisson. Pourquoi pas? Mieux valait jouer le jeu de l’homme encore sous l’effet de l’alcool. Passer du coq à l’âne lui évitait de trop réfléchir et aussi d’oublier le mal de crane qui commençait à s’installer. Il se leva pour se rentre dans la salle de bain pour y prendre de l’aspirine. Il revient rapidement à table.

-Je n’aurais jamais du boire autant… Alors les E.T. t’en pense quoi?





codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Mer 7 Avr 2021 - 21:48
Mauvaise soirée
Phil & Ian
Mes réponses suscitent de nouvelles questions chez Ian. Il semble réellement croire à mon histoire. L’aurais-je mal jugé ? Peut-être fait-il parti de ce tout petit pourcentage de la population moderne à avoir assez d’ouverture d’esprit pour accepter le phénomène que nous, les Disneys, avons subi. Peut-être vient-il d’un monde où la magie règne, lui aussi ? Mais pourquoi le cacherait-il, après tout ce que je viens de lui confier ? Décidément, il y a quelque chose qui ne colle pas avec lui. J’ai vraiment l’impression qu’il en sait plus que ce qu’il ne veut bien avouer. Et puis, il y a quelque chose dans son regard aussi, qui semble déphasé avec son discours : je n’y trouve pas la naïveté et l’émerveillement que j’entends dans ses paroles. Quelque chose cloche. Ou peut-être simplement que je sur-analyse un peu trop la situation et qu’il est seulement bien bourré. Avec tout ça, j’en ai presque oublié que je l’ai trouvé ivre mort sur le trottoir il y a encore quelques dizaines de minutes. Il est saoul. Je pense que c’est ça, la vérité.

Je relâche ma méfiance et me met à rire à ses questions. Le naïf ! Pense-t-il vraiment que moi, le grand Prince Charmant, le héros infaillible, sans peur ni sans reproche, serait du genre à fuir une sorcière, si laide soit-elle, simplement parce qu’elle risque de me transformer en crapaud ? Sottises ! C’était bien mal me connaitre !

« Moi ? Peur ? Allons bon, mon ami, je n’ai peur de rien ! Ce n’est pas une petite sorcière qui pourrait me vaincre, je vaux tout de même bien mieux que ça ! Il suffit d’être grand, fort, beau et charmant, tout ce que je suis, pour triompher de tout le mal ! Malheureusement, personne ne veut me mener à elle pour que je puisse m’occuper moi-même de son cas. »

La suite de la conversation confirme ma théorie : Ian est bien trop bourré pour remettre en question mes dires, c’est pourquoi il accepte tout comme la pure vérité. Ce doit aussi justifier pourquoi son discours part dans tous les sens, défiant la logique : pourquoi se met-il à parler de discriminations de chats, à présent ? Tout cela n’a plus aucun sens ! Je n’ai jamais dit que je n’aimais pas les chats, je dis simplement qu’ils n’ont tout de même pas la même importance que moi. Il ne faudrait tout de même pas mélanger les torchons et les serviettes. J’ai combattu un dragon, quel genre de chat pourrait se vanter d’avoir déjà accompli quelque chose d’au moins aussi héroïque ? Mais je me souviens qu’Ian n’est sans doute pas en état de débattre, et le risque d’un dialogue absurde m’ennuie déjà, alors je réponds le plus rapidement que je peux :

« Mais si, mais si, j’aime beaucoup les chats. »

Je pense ainsi échapper aux divagations d’un homme éméché, mais c’était penser trop vite. Déjà Ian me parle de bonhommes verts et me demande si je crois aux aliens. Les aliens, c’est bien une invention de l’époque moderne, ça. De mon temps, personne n’en parlait. Bien sûr, on était déjà bien occupés avec les fées et les sorcières, on n’allait quand même pas s’embêter avec des extraterrestres. Mais dans ce monde, ils semblent être partout : à la télévision, au cinéma, dans les journaux… Pourtant, personne n’a jamais rapporté en avoir vu réellement de leurs propres yeux, et toutes les histoires qui les mentionnent se basent simplement sur des faits étranges et des « et si ». M’est avis que les gens d’ici s’ennuient surtout dans ce monde où rien de magique ne se passe et préfèrent s’inventer quelques phénomènes surnaturels pour donner un peu de fantaisie à leur vie morne. Je les plains, un peu. Si seulement je le pouvais, je les emmènerais tous dans mon royaume. Là-bas, au moins, pour ce qui est de la magie, ils ne pourraient pas être déçus.

J’ai réfléchi assez longtemps à la question pour que Ian s’absente puis revienne avec quelques médicaments. Pour les peines causées par son ébriété, j’imagine. Il se plaint d’avoir trop bu, puis me demande ce que je pense des… des quoi ? Des eaty ? e-tea ? Encore quelque chose dont je n’ai pas la référence dans cette réalité si complexe. Tant pis, je vais faire mine de ne pas avoir entendu cette question et répondre plutôt à celle sur les extraterrestres.

« Pour te répondre à propos des extraterrestres, j’ai plutôt tendance à ne croire que ce que je vois. Les extraterrestres, non. Mais les dragons, les fées ou les épées qui peuvent apparaitre par magie, ça oui. Dans ton cas, j’admets que j’ai un peu de mal à comprendre comment tu fais la part des choses. Tu veux bien croire que certaines personnes ont traversé des mondes jusqu’ici, mais pas des bonhommes venus d’autres planètes ? »

Pourquoi débat-on de ça, déjà ? Discuter avec Ian revient à parler avec un enfant, il n’y a plus aucun fil rouge et la conversation part dans tous les sens. Je finis mon café d’une traite avant qu’il ne termine de refroidir. J’ai passé bien plus de temps ici que je ne l’avais prévu au départ. Il va commencer à faire vraiment tard, et à ce rythme-là je vais dormir toute la journée plutôt que de profiter du soleil pour repartir à la recherche d’Aurore. Mais je repense à mes interrogations sur Ian et à ce que je trouvais étrange dans sa manière de me croire. Peut-être vaudrait-il mieux que j’en aie le cœur net ? Est-il des nôtres ? Se cache-t-il parce qu’il est le Villain d’un conte ? Et pourquoi pas ? Je pense qu’il est encore assez pompette pour que je tente un coup de bluff.

« Je sais qui tu es, Ian. Tu ne peux pas me mentir. Je le vois bien dans tes yeux encore emplis par l’alcool. »

S’il n’a vraiment rien à cacher, je m’en sortirais autrement, peut-être avec une petite blague. Je n’ai rien à perdre, après tout.
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Dim 18 Avr 2021 - 16:56



Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



Phil, c’était un dur à cuire, il n’avait pas peur des sorcières. Ian ne pouvait tout de même s’empêcher de se dire que le mec avait tout de même du avoir une petite crainte, sinon c’était de l’inconscience. Avoir peur et y aller, c’est du courage. Ne pas avoir peur du tout, c’était de la stupidité. L’ivrogne ne commenta pas, se contentant de faire celui qui est impressionné. Il ne voyait pas quoi faire d’autre. Les héros aiment qu’on soit impressionné? Voilà. Sinon le prince voulait que quelqu’un le mène à Narissa pour s’occuper de son cas… Bonne chance, même les chasseurs ne pouvaient pas la voir quand ils veulaient!

L’invité disait aimer les chats… ça restait encore à prouver. Comme ce n’était pas trop le moment de débattre à propos des félins, encore une fois, Ian n’avait rien dit à ce propos, faisant semblant de le croire. Décidément, l’irlandais avait de la difficulté à croire l’autre homme.

Ensuite, il fut question des extraterrestres. Comment ils en étaient venus là, le chasseur n’en était plus certain. C’était lui qui avait essayé de noyer le poisson avec ce sujet? Surement, parce qu’il ne voyait pas Phil abordé un tel sujet, après tout, ça ne parlait pas de lui! En plus, il avait le culot de critiquer les croyances d’Ian! Lui qui parlait de dragon et de fées?! L’envie de le mettre dehors pour se reposer se faisait de plus en plus forte. Quoique le prince semblait sur le point de partir, il avait finit son café? Du moins, c’est ce qu’il semblait. Mais non, à la place de quitter, l’invité fit une déclaration étonnante. D’ailleurs, il aurait mieux fait d’attendre que l’irlandais ne soit pas en train de boire! Ce dernier s’étouffa et recracha du café sur l’autre homme.

La gorge irrité à tousser, l’alcoolique du se résoudre à boire quelque chose de plus doux et frais… de l’eau, erk. Boire de l’eau ne l’enchantait pas car il avait l’impression de gouter son haleine. Sauf que dans le cas présent, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Deux verres d’eau plus tard, il se retourna vers Phil :

-Mais t’es fou mec de me faire des déclarations de la sorte?! Tu te pense drôle peut-être?

S’étouffer et devoir prendre de l’eau avait au moins aidé Ian à gagner du temps pour analyser la déclaration. Le prince avait-il vraiment deviné qui il était? L’expérience avait souvent démontré au chasseur qu’il ne fallait pas se précipiter, qu’il fallait écouter la suite avant de trop parler. Peut-être que s’il n’avait pas eu de temps pour penser, il aurait trop parlé, l’alcool diminuant sa réflexion. Malheureusement pour lui, qu’il s’étouffe pouvait avoir l’air louche… Il avait un peu l’impression d’être dans une impasse. Le brun comprenait que même si le prince aimait faire le beau, il n’était pas totalement stupide, il se méfiait de lui… Avec raison.

-Donc je suis qui selon toi? Peut-être que ça m’aiderait à y voir plus clair? Tu crois pouvoir me psychanalyser? C’est dans la formation des princes?  

Ian réalisa que son ton était devenu un peu trop sec. Ce qui pouvait aussi être louche… Bon, il commençait surement à un peu trop analyser chacune de ses actions. Décidément, ce n’était vraiment pas une bonne soirée pour lui. Quand il était en chasse, il y allait à l’instinct, sans se questionner autant! Sauf que là, il n’était pas en chasse, il avait trop bu pour être apte à accomplir ce genre de tâche. Il essayait de se sauver la face afin qu’on ne sache pas qu’il était un chasseur… avec un peu de chance, il passerait pour un méchant? Il se passa une main sur le visage :

-Pardon, je m’emporte pour un rien, surement la fatigue. Tu ne mérite pas que je te parle comme ça alors que tu m’as aidé. Merci de m’avoir raccompagné.




codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Lun 17 Mai 2021 - 19:28
Mauvaise soirée
Phil & Ian
De la réaction d’Ian, j’en conclus deux choses. La première, c’est que ma question l’avait bien choqué. La seconde, c’est que maintenant j’ai son café sur ma veste. Je râle par onomatopées, bien décidé à montrer que la situation m’agace. Ma veste ! J’avais dépensé un bon chiffre pour elle, la voila souillée par cet alcoolique, à présent ! Je l’aidais, je l’accompagnais jusque chez lui, je lui donnais de précieux conseils et je me confiais même à lui, et voila ce que je gagnais pour ça ! J’espère au moins qu’il me paiera le pressing. Non pas que ça me pose un problème financièrement, mais tout de même, j’ai des principes. Après tout ce que je fais pour lui, ce serait la moindre des choses.

Je prends une serviette pour essuyer la tâche rageusement tandis qu’Ian se sert de l’eau. Pour être honnête, à voir le personnage, je serais presque étonné qu’il y ait de l’eau chez lui ; mais je ne fais aucune réflexion. Il termine de boire – non sans une grimace de dégoût – avant de me traiter de fou. Je ne sais pas s’il agit ainsi parce qu’il ne s’attendait pas à ma déclaration, ou s’il a effectivement quelque chose à cacher. Comment pourrais-je le savoir ? Je suis Prince, pas mentaliste. À mon époque, quand on suspectait quelqu’un de mentir, on le pendait et on n’en faisait pas tout un plat. Heureusement, étant doté d’une grande intelligence, je saurais démêler le vrai du faux. Il me faut simplement creuser un peu plus.

Mais Ian est coriace. Il me demande lui-même qui peut-il bien être, d’après moi. Il semble ne pas comprendre où je veux en venir. Finalement, il est peut-être bien un simple ivrogne crédule prêt à accepter n’importe quelle histoire qu’on lui racontait. Après tout, il avait bien parlé d’extraterrestres, quelques minutes plus tôt. Le pauvre homme. Je me demande combien de personnes ont pu profiter de sa faiblesse rien que pour se moquer de lui. Sans doute beaucoup, quand ils ne sont pas nobles comme moi, les gens n’ont aucun honneur ! Dans tous les cas, je doute qu’il soit assez sain d’esprit pour mentir aussi bien. Je suppose donc qu’il n’a rien à m’avouer, ni sur les mondes Disneys, ni sur ceux qui les chassaient.

Cela dit, ça n’explique pas son agressivité. S’il ne s’était pas excusé aussi vite, je pense que je lui aurais dit de se calmer. Il met son comportement sur le dos de la fatigue et me remercie de l’avoir aidé. Je souris. Enfin, un peu de reconnaissance ! J’admets que je commençais à m’impatienter. Mais je suis un grand Prince, la patience est l’une de mes nombreuses vertus. Le pardon aussi, et pour le prouver, je décide de ne pas lui reprocher sa réaction trop brutale. Une fois qu’il aura réglé sa dette envers ma veste, nous serons quittes. Avec beaucoup d’amabilité, je lui réponds :

« Ça n’est rien, je suppose que l’alcool n’aide pas non plus. Repartons du bon pied, veux-tu ? Il faudra tout de même faire quelque chose pour ma veste. »

En guise de preuve, je lui montre la tâche de café qui salit mon habit et secoue la tête d’un air dépité. Une si belle veste, se retrouver ainsi souillée, c’était presque un crime ! Mais allons, il faut que je me reprenne. Je soupire, puis envisage de m’expliquer sur ses premières interrogations.

« Je m’excuse si ma déclaration t’a choqué, je n’essayais pas de te psychanalyser. Ce n’était pas dans ma formation, ça n’existait même pas encore, à mon époque. Et puis, un Prince n’est pas censé analyser son peuple, c’est au peuple d’appliquer ses commandements. »

Ça me paraît logique, mais je préfère le dire quand même, car Ian n’a pas l’air d’un gars qui peut facilement relier les points entre eux. Pour le reste, je décide d’improviser :

« Si je t’ai dit ça, c’est simplement que je sais qui tu es. Tu es Ian, le type un peu trop porté sur les bouteilles, mais qui va se reprendre en main, pour sa famille ! N’ai-je pas raison ? À moins que tu t’attendais à une autre déclaration ? Qu’est-ce que tu pensais que j’allais te révéler ? N’es-tu pas réellement celui que tu dis être ? »

Je tente le tout pour le tout, mais je ne m’attends pas tellement à de nouvelles révélations. Je suis à peu près certain désormais qu’il n’y a rien d’autre derrière cette façade d’alcoolique qu’un véritable alcoolique. De toute manière, je ne creuserai pas bien longtemps. L’heure tourne, et il faudra bientôt que je rentre, si je ne veux pas gâcher toute ma matinée à dormir.
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Ian O'Connell
Ian O'Connell
Faith, trust and pixie dust
Admin TL
DESSIN ANIME D'ORIGINE : aucun...
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans
COTE COEUR : une bouteille
OCCUPATION : boire, chasser, boire...
LOCALISATION : Paris
OBJETS ACQUIS : Les lunettes magiques
HUMEUR : j'ai soif!
COULEUR PAROLE : #ff9900
PRESENCE/ABSENCE : je rôde toujours 8D
DOUBLES COMPTES : Tim, Hadès, Loir, Kev', Dada & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Colin Farrell & avatar de Ilyria
MON ARRIVÉE : 05/06/2017
MON VOYAGE : 458
POINTS : 1033
Dim 1 Aoû 2021 - 21:59



Mauvaise soirée dans une mauvaise année

Drunk again



C’était en effet bien dommage pour la veste du prince. Le café pouvait faire de si vilaines taches. Mais ce n’était pas sec, peut-être y avait-il une chance? Ian n’était pas un expert en nettoyage, loin de là, mais il se disait qu’il ne fallait pas laisser cette tache sécher et s’incruster dans le tissu. Il trouvait Philou bien matérialiste… et puis, s’il se précipitait pour sauver les gens, il risquait de se salir! Les risques du métier comme on disait! Une tache, c’était tout de même moins pire qu’une blessure, non? Enfin tout était une question de point de vu.

-Passe-moi ta veste, je vais essayer de la nettoyer.

Le prince s’excusa, mais Ian ne savait pas trop quoi en penser. Plus il parlait et plus le chasseur le trouvait louche. Phil essayait clairement de l’embrouiller pour se sortir les pieds des plats. Avait-il des doutes quant au réel emploi de l’alcoolique? Ce dernier n’avait pas l’intention de lui dire, ça c’était certain. Il fixa son invité avec un regard de jugement.

-T’es certain que t’as pas pris de drogue? On dirait un discours de fou. Ou que t’essais de cacher quelque chose en parlant de moi et de qui je suis… Bon tu me la passe cette veste?

Ian arracha presque le vêtement du prince, allant jusqu’à la salle de bain. Il trouva un peu de savon doux et il mouilla la veste  en la frottant avec soin. Bien vite, il du constater que ce ne serait pas suffisant pour faire partir le café. Bon et bien il avait fait ce qu’il avait pu. Il retourna à la cuisine, tendant la veste et un billet de vingt euro à Phil :

-Sans doute feriez vous mieux d’aller voir un nettoyeur, il fera sans doute un meilleur travail que moi, après tout, c’est leur job! Désolé, j’aurai essayé.

Il haussa les épaules, plus ou moins désolé, comme il ne savait plus que penser de son invité. Si seulement il avait été en état de l’attraper, ça aurait été bien plus simple! Et tous ses efforts afin de ne pas se faire griller qui n’avaient peut-être servis à rien! Le brun était bien décidé à continuer de nier.

-Il se fait tard, non? Si tu ne dors pas assez, ce sera difficile de chercher ta femme ou de sauver la veuve et l’orphelin.


S’il était en train de mettre son sauveur à la porte? Un peu. L’irlandais reconduisit l’autre à la porte.

-Merci pour tout et pardon pour ta veste j’espère que ça disparaitra. Bon retour et bonne nuit.

C’est ainsi qu’Ian ferma la porte pour aller se coucher. Il tourna un peu avant de trouver le sommeil, se demandant toujours si le prince savait ou non qu’il était un chasseur.


codage par greenmay. sur Apple-Spring
https://disney-badendings.forumactif.org/t1923-celui-qu-on-attendait-pour-le-detester-mais-appelez-moi-ian https://disney-badendings.forumactif.org/t1926-les-chasses-d-un-alcoolique https://disney-badendings.forumactif.org/t1952-et-si-on-discutait-autour-d-un-verre
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Mauvaise soirée dans une mauvaise année ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Sam 18 Sep 2021 - 15:12
Mauvaise soirée
Phil & Ian
C’est un peu étrange, la réaction d’Ian. Il parait agacé par mes questions. Il me traite de fou, ou de drogué, mais il a surtout l’air un peu irrité, comme si quelque chose l’avait affecté dans mon discours. Bah. Il est encore bien saoul, ça ne sert à rien de chercher plus loin, au moins pour le moment. Le bon point dans tout ça, c’est qu’il semble d’accord pour tenter de sauver ma veste. Il me l’arrache des mains, un peu violemment je dois dire, et pars passer de l’eau et du savon dessus. Quand il me la rend, la tâche est toujours là. Pas très utile, son numéro, donc. Il me tend tout de même un billet de vingt euros, que je saisis volontiers ; c’est au moins ça de pris. Il faudra que je pense à passer chez un nettoyeur, demain matin. Voire demain après-midi, car il commence vraiment à se faire tard, et je me demande bien quand est-ce que je vais pouvoir enfin me reposer de cette journée riche en émotions.

Comme s’il lisait dans mes pensées – c’est peut-être possible, après tout – Ian me fait la même réflexion sur l’heure tardive. J’acquiesce. J’ai beaucoup de choses à faire demain (la dure vie d’un grand héros tel que moi), et je ne compte pas me réveiller après le dîner. Qui sait si Aurore surgissait soudainement pendant que je dormais toute la journée comme un vrai loir ? Il vaut mieux que je sois en forme pour l’accueillir dans ce nouveau monde comme la princesse qu’elle est. Je n’ai même pas le temps de m’exprimer pour lui répondre que déjà l’alcoolique me montre la porte et me pousse presque à partir. Je me demande s’il n’est pas bien pressé que je m’en aille. Ce n’est pas très gentil de me mettre ainsi à la porte, alors que je l’ai ramassé moi-même quelques heures plus tôt. Sans moi, il serait sans doute encore en trop d’agoniser sur le trottoir comme un vrai déchet. Je réponds tout de même avec ma grande humilité :

« Pas de soucis, c’est mon devoir d’aider les personnes en détresse sur mon chemin. Bonne nuit à toi, Ian, j’espère que tu sauras reprendre ta vie en main et que tu retrouveras ta famille. »

Ne suis-je pas un bon Prince ? Je me soucie toujours de mon peuple, même alors que je n’ai plus mon royaume, et même lorsque les citoyens sont des cas désespérés. Je m’apprête à partir et redescendre les marches des escaliers, mais me retourne juste avant qu’Ian ne ferme la porte.

« Au fait, je ne suis pas à Paris pour longtemps, mais je loge autrement à New York à quelques rues de la salle de sport que je tiens. Si l’envie te prend, un de ces quatre, ou même si tu as simplement envie de parler, n’hésite pas à passer ou à appeler. Voici ma carte. »

Je sors de ma poche de pantalon un lot de cartes de visite et lui en tends une. Le nom du « Bro Club », notre club de gym, y est inscrit en grand, ainsi que l’adresse et le numéro de téléphone de la salle. Si jamais Ian est réellement plus que ce qu’il n’a voulu me l’avouer ce soir, et qu’il décide un jour de se confier, je veux lui donner la possibilité de le faire. Malgré son penchant pour l’alcool, il m’a l’air d’un bon gars. Si lui aussi est un Disney, cela pourrait être bénéfique pour lui de parler à quelqu’un ayant subi la malédiction comme lui, comme moi, Maui ou encore Timon, pourquoi pas. Nous pourrions être en mesure de l’aider à se faire à a nouvelle vie.

Ceci étant fait, je souris une dernière fois et m’en vais par les escaliers sans le regarder claquer la porte derrière moi. Les rues sont encore bien sombres dehors et je retrouve difficilement mon chemin, mais je finis par arriver à l’hôtel avant que les premières lueurs du jour n’apparaissent. Je m’allonge enfin et ferme les yeux, avant d’entamer une nouvelle journée de recherches.
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: