No more happy endings...
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
ASOS : Jusqu’à -70% sur 3800 articles
Voir le deal

 :: RP terminés
Patient impatient ~ Phil
Dory F. Water
Dory F. Water
Balais is spécial
Admine Animals
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Giphy
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans
OCCUPATION : Maitre nageur
LOCALISATION : quelque part à Londres
HUMEUR : just keep swimming
COULEUR PAROLE : #0033ff
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Timon, Hadès, Mally, Ian, Kevin & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Ellen Degeneres & image sur google recadrée par moi
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 1327
POINTS : 1069
Ven 29 Jan 2021 - 3:06
Patient impatient

Assise côté passager, je regardais le décor londonien qui défilait. Je connaissais ces rues comme ma poche, alors je regardais sans vraiment voir. J’étais surtout ennuyée de ne pas conduire, mais c’était chacun son tour, alors ce serait moi qui serait aux commandes pour l’appel qui suivrait. Déjà, il faudrait qu’il y ait un appel pour qu’on passe au suivant. Nous nous contentions de nous promener avant d’aller nous poster à notre point d’attente. Ma collègue ne semblait pas vouloir faire la conversation et je ne faisais rien pour l’encourager. Je pense que nous n’avions juste rien à dire. Tant qu’à ne pas savoir de quoi parler, autant garder le silence. Nous n’avions pas vraiment d’intérêt commun, à ma connaissance.

Soudainement, la répartition nous donna un appel, enfin de quoi s’occuper! Pas que je suis heureuse qu’il y ait des gens qui aient besoin des services d’urgences, mais d’un autre côté, c’est bien de se sentir utile. C’était ce qui était bizarre avec ce métier, c’était qu’on ne pouvait pas être heureux d’être occupé, car ça voulait dire plus de malades ou de blessés! D’un autre côté, c’est assez ennuyant quand il ne se passait rien.

Nous allumâmes la sirène et le gyrophare afin de nous faufiler dans la circulation. Je ne pu m’empêcher de froncer les sourcils, comme adresse, nous avions qu’un coin de rue. Ça ne plaisait pas, les interventions en pleine rue incluaient des passants qui s’arrêtaient pour fouiner. Les gens ont l’agaçante manie de croire qu’ils en savent plus sur mon travail que nous! J’ai déjà bien assez de m’occuper des patients sans gérer des fouines qui filment! Bon, rien ne servait de s’inquiéter, on traversera la rivière quand nous y seront.

J’essayais d’être philosophique, mais un autre point m’agaçait. Il manquait de détails à propos de l’intervention. Celui qui avait appelé n’avait pas fait une bonne description. Alors nous  ne savions pas si c’était un accident impliquant une voiture, une bagarre ou quelqu’un qui avait trébuché. Avec la possibilité d’une mince glace sur la chaussé et les trottoirs, ce pouvait bien être deux de ces trois options.

Une fois à destination. Je cherchai du regard un attroupement. Je me dirigeai vers un groupe :

-Bonjour, quelqu’un a appelé les services d’urgences?

-Moi. c’est à cause de lui. Maintenant je dois partir, cet homme est fou.

La jeune fille s’en alla rapidement, avant que je ne puisse l’interroger d’avantage, me laissant en charge. J’observais l’homme. Il n’avait pas l’air fou, mais il ne faut pas se fier aux apparences.

-Alors monsieur, que s’est-il passé?


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Patient impatient ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Lun 8 Fév 2021 - 21:52
Patient impatient
Phil & Dayhun
Où suis-je ?

J’ouvre les yeux sans comprendre où je suis. Tout ce que je sais, c’est que j’ai un affreux mal de crâne et une bosse énorme sur le front. Le soleil tape fort et j’ai du mal à acclimater mes yeux à la luminosité. Mais je tente d’analyser la situation. Je suis assis sur du goudron, j’ai les paumes des mains écorchées. À ma droite se dresse un drôle de bâtiment, à ma gauche est planté un panneau avec un symbole étrange. Mes souvenirs sont flous, tout comme la foule de personnes qui accourent déjà vers moi pour me demander si je vais bien. Je ne sais même pas répondre à cette question.

Récapitulons. Je m’appelle Philip, je suis Prince et je vis dans un château avec ma princesse Aurore. Qu’ai-je fait de la journée ? Comment me suis-je retrouvé là ? C’est un mystère que je ne parviens pas encore à résoudre. Pourtant, les rues me paraissent familières. Elles ne sont clairement pas de mon royaume, les habitants sont très étrangement attifés et l’architecture des routes et des bâtiments est plutôt douteuse. Mais l’endroit m’est familier. Pourquoi me suis-je rendu là ? Est-ce un royaume voisin ? Suis-je attendu par la famille régissante ?

Quelqu’un me touche l’épaule, me demande si ça va, si je ne suis pas blessé. Comme je ne réponds pas, il demande si je l’entends, puis crie à une jeune femme d’appeler une ambulance. Je la vois sortir une sorte de gadget rectangulaire de son sac, tapoter dessus et le porter à son oreille. Il y a quelque chose de familier dans ce geste mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus. Je ne comprends pas ce qu’il se passe. Quelque chose m’échappe. Je finis par prononcer :

« Où suis-je ? Que m’est-il arrivé ? Qui êtes-vous ? »

L’homme près de moi panique et me répond très vite que c’est de sa faute, qu’il ne m’a pas vu venir, que j’ai débarqué de nulle part sur la route, comme si j’étais très pressé de la traverser au point de ne pas regarder, qu’il m’a percuté sans avoir pu m’éviter. Je ne comprends rien à ces aveux. Il me pointe du doigt un endroit derrière moi. Je me retourne pour voir une machine bizarre. C’est une voiture, mais je ne sais pas comment je sais ça. Je ne comprends pas.

« Qui gouverne ce royaume ? Je crois que je suis ici pour des affaires diplomatiques. »

L’autre ne comprend pas, il me parle de la Reine d’Angleterre. Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà eu affaire à elle, mais encore une fois, mes souvenirs sont actuellement très imprécis. Je hoche la tête, puis demande :

« Où sont mes gardes ? Et mon valet ? Je devrais être accompagné. Je suis le Prince Philip. Vous avez sans doute déjà entendu parler de moi, je suis le héros qui a vaincu un dragon. »

L’histoire a fait le tour des royaumes, à l’époque. Mais pas de celui-ci, apparemment, car tout le monde me regarde d’un air interloqué. Je décide d’en dire un peu plus et de conter mes exploits dans l’espoir que quelqu’un me reconnaisse, mais cela semble être peine perdue. Je sursaute en entendant un bruit assourdissant, quelqu’un crie que l’ambulance arrive. Je me couvre les oreilles en demandant ce qui peut faire un vacarme pareil. On me parle de sirènes. Je ne comprends pas. Les gens ici sont tous fous.

Une étrangère s’approche de moi pour me demander ce qu’il s’est passé. Elle m’appelle « monsieur », mais je ne lui en veux pas : ce royaume a l’air réellement ignorant. Je ne suis même pas certain qu’il vaille la peine de créer une alliance avec lui.

« Je suis Mon Altesse le Prince Philip, et pour tout vous dire, je ne sais pas bien ce qu’il m’est arrivé. Je n’ai aucun souvenir de ma visite en ce royaume ni des affaires qui m’y ont mené. Il semblerait que j’ai subi un choc frontal qui a quelque peu endommagé ma mémoire – temporairement, espérons-le. Pourriez-vous me conduire au château de votre Reine ? Elle pourra sans doute m’aider à remettre de l’ordre dans mes souvenirs. »
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Dory F. Water
Dory F. Water
Balais is spécial
Admine Animals
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Giphy
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans
OCCUPATION : Maitre nageur
LOCALISATION : quelque part à Londres
HUMEUR : just keep swimming
COULEUR PAROLE : #0033ff
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Timon, Hadès, Mally, Ian, Kevin & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Ellen Degeneres & image sur google recadrée par moi
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 1327
POINTS : 1069
Dim 21 Fév 2021 - 1:52
Patient impatient

Cet homme s’était clairement cogné la tête très fortement. Il semblait très confus. Je fis de mon mieux afin de rester stoïque alors qu’il me parlait. Il se prenait pour un prince en visite dans un autre royaume et il voulait rencontrer la reine?! Au moins, il semblait réaliser qu’il s’était cogné la tête, même s’il ne se rappelait pas comment. C’est le conducteur de la voiture tout près qui expliqua  qu’il avait renversé l’homme. Le pauvre semblait dans tous ses états! Il ne l’avait pas vu déboulé et n’avait pu éviter la collision. Au moins, il était resté pour constater l’état de celui qu’il avait renversé. Comme tout le monde semblait confirmer que Monsieur de prince n’avait pas regardé avant de traverser, sans doute qu’il pourrait repartir tranquillement. Il du aller parler avec les policiers pour raconter sa version.

Je me concentrai sur mon patient, me demandant s’il n’était pas déjà confus avant l’accident. Il avait eu une attitude étrange selon les témoins, alors je gardais cette hypothèse en tête. Tout comme je devais garder en tête de ne pas trop contredire l’homme, car après tout, on ne sait jamais quand un cas de psychiatrie peut devenir violent. Il ne faisait pas parti de nos « clients réguliers » comme on disait. Car oui, il y a des gens qu’on doit ramener à l’hôpital psychiatrique de façon régulière… Le syndrome des portes tournantes. On les rentre et des qu’ils vont mieux ils peuvent sortir, mais livrés à eux même, leur état dégrade et nous devons à nouveau les emmener en psychiatrie… J’espérais que ce n’était pas le cas de ce monsieur, qu’il n’était pas dans une de ces spirales interminables.

Je pris une voix calme et rassurante pour m’adresser à l’homme. Je devais le convaincre de coopérer afin de le soigner.

-Avant d’aller voir la reine, il faut s’occuper de vous. Avez-vous mal quelque part?

Je ne pensais pas qu’il fut connu de la reine, car aucun dignitaire ne se serait promener ainsi sans escorte pour sa sécurité! Soit le choc lui avait fait perdre la tête, soit il ne l’avait plus avant. Par contre, s’il disait avoir des problèmes de mémoire, le choc avait tout de même été violent. Au moins, il était conscient et semblait en relativement bon état.

Pendant que j’essayais de l’ausculté, j’entendis quelqu’un rapporter les paroles du blessé à mon collègue… Il aurait dit avoir terrassé un dragon?! Bon, peut-être qu’ils avaient mal entendu? Après tout, là sur le bord de la rue, c’était un peu bruyant. Les dragons, ça n’existe pas plus que les extraterrestres! Donc il délirait s’il y croyait vraiment.

-Alors… Prince Phillip, ces gens semblent dire que vous avez combattu… un dragon? Est-ce là de simple rumeurs? Parfois on rapporte mal les paroles.

J’essayais de l’amadoué ainsi. Déjà, le faire parler me permettrais peut-être de faire un diagnostique. Sinon, le plus d’informations j’emmenai aux médecins, mieux ils pourraient traiter son cas.

-Vous pouvez me laissez prendre vos constances s’il vous plait? Je veux m’assurer que tout va bien.

Je préférais demander, comme je ne savais pas quelle serait sa réaction sur j’essayais de lui passer le brassard pour prendre sa pression.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Patient impatient ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Mer 10 Mar 2021 - 19:40
Patient impatient
Phil & Dayhun
Enfin, quelqu’un qui me répond sans avoir l’air aussi ignorant que les autres ! Je ne sais toujours pas qui est réellement cette femme devant moi, mais elle doit sans doute être plus haut placée que le reste du monde autour puisqu’elle a l’air de prendre les choses en main plus rapidement. Elle n’a pas tort de me demander si j’ai mal d’ailleurs : même les grands héros comme moi peuvent souffrir de graves blessures, et je devrais me préoccuper de cela autant que de ma perte de mémoire, si je voulais accomplir mes missions en un seul morceau. Je me concentre sur mes douleurs, et je lui réponds :

« Je souffre d’une affreuse douleur sur l’avant de mon crâne, j’ai bien peur que ce soit ce choc qui ait affecté ma mémoire. J’ai quelques picotements aux mains et aux genoux, mais bien moindres. Avez-vous de quoi me soigner ? Êtes-vous une guérisseuse ? Une magicienne peut-être ? »

Elle est bien loin de ressembler aux soigneuses que j’aie l’habitude de croiser, mais là encore, ce monde ne ressemble en rien à ce que je connais, alors je ne m’en étonne pas. Alors que je tente encore de comprendre ce qu’il m’arrive – et pourquoi cet endroit me semble aussi familier alors que je n’ai plus aucun souvenir d’y être venu auparavant – j’entends une conversation près de nous rapportant mes exploits contre le dragon Maléfique. Seulement, les voix n’ont pas l’air très impressionnées ; encore une fois, personne ne semble me croire. Personne, sauf cette jolie demoiselle aux yeux bridés qui, une nouvelle fois, fait preuve de bon sens en me posant quelques questions de curiosité à ce propos. Avec fierté, je lui réponds :

« En effet, vous avez devant vous le héros qui a envoyé la sorcière Maléfique tout droit aux enfers, alors qu’elle avait pris la forme d’un dragon ! N’avez-vous jamais entendu cette histoire ? J’avoue que j’ai du mal à comprendre quel est ce royaume et pourquoi vous semblez aussi éloigné du mien. Êtes-vous un peuple isolé ? »

Sans doute sera-t-elle plus à même de répondre que les autres, elle me semble être la plus informée d’entre eux. Maintenant que j’y pense, elle doit venir d’un autre royaume, elle aussi. Je me demande pourquoi je n’ai pas eu cette conclusion plus tôt, elle a des traits différents des autres personnes autour. Drôle d’idée cependant d’emménager ici, ça m’a l’air d’un pays assez particulier. Je décide cependant de ne pas poser la question, je ne voudrais pas paraitre indiscret envers la seule personne capable de m’administrer des soins ici. Je la laisse plutôt me demander si elle peut « prendre mes constances ». Je n’ai aucune idée de ce que cela peut signifier, mais j’imagine par le contexte qu’il doit s’agir d’un jargon de guérisseuse.

« Je ne suis pas certain de comprendre ce que cela veut dire, mais je vous fais confiance : faites donc tout ce qui est en votre pouvoir pour m’aider, il faut que je sois sur pieds rapidement si je veux rentrer chez moi au plus vite après un travail bien fait. Ma femme m’attend au château, vous savez. »

La pauvre risque de s’inquiéter si je ne rentre pas avant la nuit. Maintenant que j’y pense, j’ai l’impression étrange que je n’ai pas revu Aurore depuis une éternité. Comme si j’avais été séparé d’elle il y a des années. Comment est-ce possible ? Depuis combien de temps suis-je dans ce monde ? Et pour quelle raison ?
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Dory F. Water
Dory F. Water
Balais is spécial
Admine Animals
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Giphy
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans
OCCUPATION : Maitre nageur
LOCALISATION : quelque part à Londres
HUMEUR : just keep swimming
COULEUR PAROLE : #0033ff
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Timon, Hadès, Mally, Ian, Kevin & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Ellen Degeneres & image sur google recadrée par moi
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 1327
POINTS : 1069
Jeu 25 Mar 2021 - 1:09
Patient impatient

Je du faire de mon mieux afin de ne pas rire lorsque mon patient me demanda si je n’étais pas une guérisseuse ou une magicienne. Je gardai en tête de ne pas trop le contredire. Il ne semblait pas violent, mais je ne voulais pas prendre de risque comme je ne le connaissais pas et qu’il n’y avait personne pour m’informer à son sujet. Le laisser sans réponse me semblait plutôt impoli et pouvait être une source d’irritation, alors je décidai de lui expliquer rapidement ce qu’était mon rôle, car il ne semblait pas savoir ou se rappeler ce que les ambulanciers faisaient :

-Je ne suis pas tout à fait une guérisseuse. Enfin je peux prodiguer les premiers soins, mais mon travail est d’amener les gens qui en ont besoin à un vrai guérisseur.

Je me disais que les guérisseurs, c’était un peu le nom qu’on donnait aux médecins il y a longtemps, donc mon explication se tenait. C’était la vérité sans employer des termes qui pourraient déplaire. Enfin, j’espérais que ma réponse lui conviendrait. Je l’écoutai, étonnée de la suite. Maléfique, c’était la méchante dans le film La belle au bois dormant! Ce type se prenait pour un héro de dessin animé? Il devait s’être pris un sacré coup sur la tête! Ce jugement rapide fut bien vite suivi par une autre réflexion… Sun disait être un balai et Kevin se prenait pour l’oiseau dans Up, sans parler de ce qui s’était passé à cette fameuse soirée, avec l’apparition des pouvoirs! Je devais admettre qu’il y avait des choses étranges qui se passaient dans notre monde. Ça défiait la logique, mais je savais que c’était bien arrivé! Il y avait des choses inexplicables, il fallait faire avec. Bon, il ne fallait pas exclure que cet homme pouvait juste avoir reçu un puissant choc à la tête lui ayant fait perdre un peu la raison.

Il m’autorisa à l’ausculter. J’étais soulagée qu’il soit coopératif. Tout en attrapant mon stéthoscope, je commentai son histoire :

-Je suis très impressionnée par votre courage. La plupart des hommes de ce royaume se seraient enfuis à la simple pensé de faire face à cette bête. Maintenant que vous m’avez donné des détails, j’avoue me souvenir d’en avoir entendu parler. Peut-être suis-je dans l’erreur, mais on m’a raconté que c’était votre baiser qui avait réveillé la princesse… Aurore? Nous ne sommes pas si isolé, bien que nous nous trouvons sur une île. Le Royaume-Uni, ça vous dit quelque chose?

J’écoutai son cœur et ses poumons, tout semblait normal. J’installai ensuite le brassard pour prendre sa pression. Je le prévins au passage que se serait inconfortable. Là encore, les résultats étaient normaux. Certes, ce n’est pas parce que tout semble aller, que ça va vraiment. Après tout, il pourrait bien avoir un saignement interne sans que je puisse le détecter. Comme il avait subit un choc important, il fallait qu’il passe des examens plus poussés.

-Vos constantes semblent bonnes, mais je suis inquiète à cause de votre perte de mémoire. J’aimerais que vous veniez avec moi dans l’ambulance, c’est mon moyen de transport pour aller voir des guérisseurs. Et puis ça permettrait d’être plus tranquille, il y a beaucoup trop de gens indiscrets sur la place publique. Je pense que votre femme comprendra votre retard. Vous pouvez vous lever? Sinon nous avons la civière.

J’espérai qu’il continue de coopérer. J’étais prête à faire des concessions afin de réussir à l’emmener. Souvent les hommes ont leur orgueil, c’était pour cela que je lui avais proposé de monter lui-même dans l’ambulance. C’est dans ce temps là que je me dis que c’est moins compliquer de travailler avec des gens inconscients. On les met sur la civière et hop dans le camion. Je du donc attendre son consentement afin de le faire monter dans l’ambulance.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Patient impatient ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Mer 21 Avr 2021 - 20:47
Patient impatient
Phil & Dayhun
Malheureusement pour moi, la femme dit ne pas être guérisseuse, ce qui ne m’arrange pas beaucoup. Elle peut m’amener à des guérisseurs, mais cela veut dire que je ne peux pas être soigné sur place et que tout cela risque de prendre beaucoup plus de temps que je ne le pensais. Pauvre Aurore, dire que je n’ai aucun moyen de la contacter ! Pourquoi n’arrivai-je pas à me souvenir de tous les traits de son visage ? Son image est lointaine, comme si elle et moi s’étions perdus de vue depuis plusieurs années. Serait-ce possible ? Que m’est-il arrivé ?

En tout cas, je suis ravi de constater que, pour une fois, mon histoire n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde. Ce doit être une dame bien plus cultivée que les autres manants qui m’entouraient tout à l’heure, car elle semble avoir déjà entendu mes exploits et connait même le nom de ma femme. Je souris en l’entendant prononcer ce nom si délicieux à mes oreilles. Aurore. J’espère la retrouver bien vite. D’après la non-guérisseuse, nous sommes actuellement au Royaume-Uni. Je suis étonné de trouver ce nom familier, il résonne en moi comme si je le connaissais bien. En revanche, je n’ai aucune idée de la distance qui le sépare de mon propre royaume. Je réponds :

« Le Royaume-Uni… Je ne saurais pas dire comment, mais cet endroit me parle effectivement. Nous sommes à Londres, c’est correct ? »

Les noms me reviennent en mémoire par à-coups, je me souviens de Big Ben, de la City, et d’un pub irlandais dans lequel il me semblait être allé récemment, quelque chose comme O’Leary. Sans doute avais-je découvert tout ceci dans la journée. Je décide de ne pas me creuser la tête à ce sujet plus longtemps et réponds plutôt :

« Vous ne vous êtes pas trompée, je suis bien le Prince Charmant ayant sauvé la princesse Aurore de sa malédiction de sommeil. Vous êtes bien au courant de l’histoire des peuples ! J’avoue que je pensais être tombé sur un pays d’ignorants, tout à l’heure. Mais vous êtes bien renseignée. Je suis venu ici à cause d’une malédiction. »

La dernière phrase me surprend en même temps que je la prononce. Sapristi ! C’est bien vrai ! Une malédiction ! C’est pour ça que je suis ici ! J’aimerais bien creuser davantage, mais mon mal de crâne m’en empêche. Peu importe, c’est déjà une première victoire. Tout souriant, j’aimerais célébrer ma découverte avec la jeune femme, mais déjà elle reprend son sérieux et me demande de venir avec elle dans l’ambulance. Cela m’ennuie, mais je dois bien admettre que j’ai besoin d’un travail de guérisseur. Je ne peux pas voir la Reine du Royaume-Uni dans cet état. Du moins, je crois que j’ai rendez-vous avec elle ? Je ne suis plus certain. L’ambulancière me demande si je peux me lever. J’essaie. Je tente de me mettre debout, j’y parviens plutôt difficilement et très douloureusement, mais j’y parviens. Je ne suis pas sûr d’être très stable en revanche, alors je me permets de me tenir sur l’épaule de la dame.

« Heureusement, je suis un héros, je peux toujours me relever, mais j’admets que j’aurais peut-être besoin d’un peu d’aide, si vous le voulez bien. »

Clopin-clopant, je m’approche lentement du véhicule jaune et monte à l’intérieur, déjà presque essoufflé. Puis je me tourne vers la jeune brunette et lui indique :

« Aurore doit se faire un sang d’encre, je ne suis pas rentré depuis des années. Vous pourriez lui envoyer une missive ? »
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Dory F. Water
Dory F. Water
Balais is spécial
Admine Animals
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Giphy
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans
OCCUPATION : Maitre nageur
LOCALISATION : quelque part à Londres
HUMEUR : just keep swimming
COULEUR PAROLE : #0033ff
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Timon, Hadès, Mally, Ian, Kevin & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Ellen Degeneres & image sur google recadrée par moi
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 1327
POINTS : 1069
Dim 9 Mai 2021 - 19:29
Patient impatient

Je trouvais encourageant qu’il sache que nous nous trouvions à Londres. Je lui répondis donc par l’affirmative en lui souriant. Je voulais l’encourager à parler afin que la mémoire continue de lui revenir. L’homme me semblait de plus en plus lucide, malgré les choses étranges qu’il raconta par la suite. Il me confirma être le prince Charmant! Je me sentais un peu confuse, me demandant s’il n’inventait pas ou s’il était comme Sun et Kevin? Surtout qu’il disait être ici à cause d’une malédiction! Je ne pouvais m’empêcher de repenser à cet Halloween, où nous nous étions retrouvés avec des pouvoirs et où d’autres gens m’avaient dit être des personnages de Disney! Je n’avais pas eu l’occasion d’approfondir cette histoire, ma protégée étant traumatisée par son passé.

Le prince décida de se lever par lui-même, prenant tout de même appui sur moi. Je l’aidai donc à marcher, puis à monter dans l’ambulance tout en le rassurant.

-Il n’y a pas de mal à accepter un peu d’aide de temps en temps. Un peu comme lorsque les fées vous ont porté assistance contre Maléfique.

Cet effort semblait lui avoir couté beaucoup, mais c’était le prix à payer pour sauver son orgueil. Ah les hommes! C’est sans doute pire parce qu’il est un héro! Ce n’est pas pour rien que je n’accroche pas vraiment sur ce genre de personnage dans les films. Évidement, je gardai mes réflexions pour moi, je me devais de rester professionnelle. Avant que je n’ai pu l’installer sur le civière, il me dit à nouveau quelque chose de bizarre. Je ne pu m’empêcher de froncer les sourcils. Il me donnait l’impression qu’il disait des choses sans réfléchir, comme si sa bouche se souvenait de choses qu’il avait oublié. Ce devait être son inconscient qui parlait ou quelque chose du genre. Je fermai les portes et je m’assurai de ne pas être entendue, ne voulant pas passer pour une folle aux yeux de mon collègue. Quoique peut-être qu’il penserait que j’essayais seulement de soutirer des informations au patient?

-Je crains de ne pas avoir les moyens de contacter Aurore. Surement à cause de la malédiction. Dites-moi, il semblerait que cette malédiction vous ait touché il y a un moment? Vous ne semblez pas perturbé par les technologies de ce monde. Je connais des gens qui ont eu du mal à s’y faire. Au début, je ne comprenais pas comment elles pouvaient ne pas connaître ce genre de choses… puis j’ai rencontré d’autres personnes ayant vécut la même situation. Je pense qu’encore, j’ai un peu de difficulté à croire tout ça… Comment des personnages de contes peuvent-il d‘un coup apparaitre dans la réalité?

Je me figeai, réalisant que je venais peut-être de le brusquer. Savait-il qu’il était un personnage de conte? Je me sentis immédiatement mal. Pour tenter de dissiper ce malaise, je décidai de poursuivre mon examen.

-Heum… Installez-vous sur la civière. Je vais vous brancher au moniteur. Je vais aussi vous attacher, pour ne pas que vous tombiez pendant que nous roulons. Nous allons à l’hôpital le plus proche pour qu’un médecin, un guérisseur, vous examine.

Je m’exécutai donc en espérant ne pas trop l’avoir perturbé. Ce n’était pas mon genre à parler autant pendant que je travaillais. Quand je le faisais, c’était pour interroger les patients et pour les rassurer. Ce sujet particulier semblait m’avoir enlevé mes inhibitions.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Patient impatient ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Dim 8 Aoû 2021 - 14:29
Patient impatient
Phil & Dayhun
Confortablement installé dans l’ambulance – on y est tout de même mieux que dans les calèches dont j’avais l’habitude – j’essaie tant bien que mal de me concentrer sur ce que me dit ma guérisseuse. Mais ma tête me fait un mal de chien, et je ne peux m’empêcher d’avoir l’impression que l’on est en train de me cogner dessus avec une massue à répétition. Vivement que l’on m’applique quelques pommades magiques dont les plus grands druides ont le secret ! J’entends l’ambulancière me parler des fées et de leur aide face à Maléfique. Une fois encore, elle est bien renseignée ; même si la victoire contre le dragon me revient indéniablement, c’est tout de même grâce à elles que j’ai acquis l’épée qui lui coupa la tête. J’acquiesce douloureusement.

« En effet, elles me furent d’un atout précieux dans ma quête, je ne saurais l’oublier. »

Lorsqu’Aurore est mentionnée, je m’efforce de me représenter le visage de ma bien-aimée, mais il m’apparait flou dans mes souvenirs. Serait-ce vrai ? L’aurais-je effectivement quittée depuis plusieurs années déjà, par les effets d’une terrible malédiction ? Je tente une nouvelle fois de m’appuyer sur ma mémoire, mais mon mal de crâne m’empêche de trop la questionner. J’ai cependant une image qui me revient en tête : moi, aux côtés d’un demi-dieu, dans une sorte d’auberge que l’on appelle un bar, en train de terminer une bière qu’un barman blond m’aurait servie. Je sens que ce souvenir est une clé, qu’il faudrait que j’analyse pour découvrir la vérité. Mais c’est peine perdue, et l’image devient floue au fur et à mesure que mon attention se reporte sur ce que me raconte la jeune femme auprès de moi. Il y a trop d’informations dans son monologue, des informations que j’ai pourtant l’impression de connaître déjà. Lorsqu’elle termine en me parlant de personnages de contes, je lève vers elle de grands yeux ronds stupéfaits. Je souffle dans un murmure, presque pour moi-même :

« Oui… C’est cela, des personnages de contes… Nous sommes des personnages de contes. »

J’ai l’impression qu’on me l’a déjà expliqué. Une malédiction nous a envoyé dans ce monde où nous ne sommes que des personnages venus de contes et de films animés. Encore une fois, je suis étonné de savoir ce qu’est un film – je suis absolument certain qu’il n’y en a jamais eu d’où je viens. Je crois que nous sommes plusieurs dans ce cas-là, comme l’a dit ma sauveteuse ; et d’ailleurs il me semble que le demi-dieu et le barman de mes souvenirs font eux-aussi partie de ces gens-là. Je suis tellement pris de court par cette nouvelle que je ne fais même plus attention aux restes des paroles de l’ambulancière. Par conséquent, je suis très surpris lorsqu’elle commence à tirer des fils pour me brancher à une espèce de machine peu rassurante. Je me relève d’un bond et m’écrie :

« Sacrebleu ! Mais que faites-vous donc ?! Retirez-moi ça tout de suite, je refuse d’être attaché comme un vulgaire clébard ! »

Et dire que je lui faisais confiance ! Que me veut-elle ? Est-elle complice de Maléfique ? Cherche-t-elle à me ligoter et à m’emprisonner comme je l’ai été autrefois ?? Non merci ! Furieux, je me jette sur la porte de l’ambulance pour sortir d’ici au plus vite. J’ignore où elle comptait m’emmener, mais je ne suis plus si sûr que ce soit pour mon bien. Je suis un Prince, et un héros par-dessus tout, je sais sentir ces choses-là. Je ne suis plus en sécurité ici.

« Sortez-moi de là ! Vous ne m’emprisonnerez pas une seconde fois, vous comprenez ?? »
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Dory F. Water
Dory F. Water
Balais is spécial
Admine Animals
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Giphy
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans
OCCUPATION : Maitre nageur
LOCALISATION : quelque part à Londres
HUMEUR : just keep swimming
COULEUR PAROLE : #0033ff
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Timon, Hadès, Mally, Ian, Kevin & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Ellen Degeneres & image sur google recadrée par moi
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 1327
POINTS : 1069
Dim 29 Aoû 2021 - 21:00
Patient impatient

J’avais l’impression d’avoir réussi à l’amadouer. Pour une fois que mes quelques connaissances à propos des films de Disney me servaient! Soyons franc, je n’étais pas trop fan des classiques films de princesses. Je n’aimais pas l’idée de ces femmes qui avaient absolument besoin d’un homme pour les sauver. Heureusement, ça avait plutôt évolué dans les dernières années. J’étais tout de même déçue du manque de représentation de l’homosexualité dans les dessins animés. Nous existons, pourquoi vouloir nous cacher? Surement parce que certaines nations boycotterait?  Il y avait vraiment des gens qui ne savaient pas évoluer! C’était désolant de croiser des personnes qui vivaient ainsi dans le passé.

Le prince sembla avoir un éclair de lucidité. Enfin, en quelque sorte, parce que ce qu’il racontait semblerait bizarre à n’importe qui. Ils sont des personnages de conte. C’était ce que je pensais aussi. Comme Sun et Kevin. Sauf qu’aucun des trois ne venaient du même monde. Je ne pouvais m’empêcher de me demander combien ils pouvaient être à errer dans notre monde, loin des leurs? Je me sentirais si triste et déboussolée de me réveiller dans un monde nouveau sans ma famille et mes amis! Ils avaient beaucoup de force pour continuer à avancer  et s’adapter. Bon, dans le cas de certain, je n’avais pas l’impression qu’ils faisaient beaucoup d’effort. Kevin, elle passait son temps à rien foutre!

Alors que tout semblait bien aller, que je faisais mon travail, monsieur fut soudainement pris d’une crise de panique!  Et merde! Ça se passait si bien jusque là! Je serrai les mâchoires, réfléchissant à toute vitesse à un moyen de le calmer. Déjà, il fallait analyser pourquoi il réagissait ainsi. Il pensait que je voulais le faire prisonnier?! Alors que bon, en soit, je ne voulais que suivre les procédures habituelles! Sauf que pour quelqu’un venant du moyen âge, souffrant d’une confusion due à un choc, il ne comprenait visiblement pas.

-Je ne veux pas vous emprisonner! Je ne vois pas quel en serait l’intérêt. J’ai déjà bien assez à faire sans m’occuper d’un prisonnier! Ces sangles son pour vous éviter une blessure pendant que nous nous rendons à l’hôpital. Moi-même, je vais m’assoir et mettre une ceinture. Pour ce qui est des fils reliant aux appareils, un homme aussi fort que vous n’aura aucun problème à les retirer. Même moi je les enlève sans efforts.

Pour prouver mes dires, je collai une des ventouse au dos de ma main et la retirai devant ses yeux. De plus, je me disais que flatter son égo ne pouvait pas faire de tord. Il avait l’air de bien s’aimer après tout, alors ça valait la peine d’essayer.

-Écoutez, je ne peux pas vous obliger à vous faire soigner. Je pense vraiment que vous devriez faire examiner votre tête car vous avez clairement des problèmes de mémoire. Sans vouloir vous insulter, je ne pense pas que vous serviez à qui que ce soit dans votre état.

Bon, c’était peut-être un peu insultant, mais le but était de le faire réfléchir. Certes, je pouvais faire venir la police pour forcer le transport à l’hôpital, mais je n’avais pas envi d’en venir là. Et puis d’ici à ce qu’ils daignent arriver, le patient serait partit.

-Si vous voulez rester dans cet état d’hébétude, je peux vous faire signer le refus de transport et vous laisser, mais je vous conseillerais de vous rendre tout de même l’hôpital au plus tôt. Ce serait tout de même bien plus rapide et sécuritaire en ambulance.


Voilà, c’était mes dernières cartes. À voir s’il voulait toujours partir ou pas. Je détestais avoir ce genre de conversation avec un patient, mais ça arrivait. Ça faisait parti du métier.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Patient impatient ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Mer 15 Sep 2021 - 20:23
Patient impatient
Phil & Dayhun
Sans vouloir dramatiser la situation, c’est la grosse panique. À peine sorti en trombe de cet engin de malheur où l’on voulait me faire prisonnier, la douleur à ma tête revient à la charge et je porte les mains à l’endroit de ma blessure. Pourquoi ne peut-on pas simplement faire venir les guérisseurs à moi, plutôt que de me transporter jusqu’à un lieu inconnu ? Je suis Prince, ce n’est pas à moi de faire le déplacement ! Je me souviens des heures passées à attendre dans cette sorte de cellule où Maléfique m’avait jeté, il y a bien longtemps. Je me souviens du sentiment de haine et d’angoisse que j’avais ressenti à ce moment-là, cette impression d’impuissance, de désespoir, et cette promesse que je m’étais faite en me libérant que jamais plus je ne me laisserais avoir de la sorte. Je me souviens bien de tout ça, de chaque détail, chaque sombre pensée qui avait alors pris place dans mon cerveau, je me souviens de tout, ce qui est plutôt étonnant compte tenu de l’état de ma mémoire actuelle. Je ne veux pas qu’on m’embarque. Je ne veux pas qu’on me restreigne avec des sangles et des fils sur le corps. Je veux repartir sur mon cheval le plus vite possible et retrouver Maui.

La damoiselle se défend plutôt bien, amenant des arguments qui me sont plutôt difficile à contrer. En effet, à la voir retirer les fils sans aucune difficulté, je me sens un peu plus en confiance. Certes, je n’aurais pas de mal à me libérer de là si jamais cela devait mal tourner. Malgré tout, je reste sur mes gardes. Je déteste être attaché, même en voiture j’évite du mieux que je peux de boucler ma ceinture. À mon époque, on ne faisait pas temps de chichis pour rien. Personne n’était attaché à son cheval par des sangles ou quoi que ce soit. On n’avait qu’à prendre les rênes en main et hop ! Celui qui lâchait, c’était son problème.

Ça alors, je viens de me rendre compte que je parle de cette époque comme un temps révolu. Je réalise enfin où je suis. Je suis à Londres, sur Terre, je suis venu ici dans l’espoir de retrouver ma bien-aimée qui n’est malheureusement pas avec moi depuis la malédiction. J’habite dans une ville qui s’appelle New York, bien loin d’ici, de l’autre côté de l’océan, et je vis avec mon meilleur ami du nom de Maui. Il y a encore beaucoup de souvenirs flous et des choses qui m’échappent, mais je commence à y voir plus clair. Je suis guéri ! … Aïe, rien que de le penser avec enthousiasme ravive ma douleur. Je geigne, et l’ambulancière à côté de moi choisit ce moment pour me dire qu’il faudrait vraiment que j’aille faire examiner ma tête, comme par un pur hasard. Elle rajoute que je ne servirais à personne dans mon état, et bien que je n’aime pas tellement l’admettre, elle n’a pas tout-à-fait tort. J’ai besoin de reprendre des forces et d’être soigné avant de mener à bien mes missions, et je ne pense pas que les médecins viendront d’eux-mêmes à moi, car je ne suis ici qu’un citoyen comme un autre, même si ça me fait mal de l’avouer. Je suis bien obligé de la suivre dans l’ambulance. Je soupire d’agacement mais finit par lui répondre, une fois qu’elle a terminé de me lister mes options :

« Très bien, je vais monter avec vous. Mais je déteste être attaché. Je vous préviens, au moindre mauvais coup, je saute du véhicule, peu importe comment je me débrouille pour cela ! Vous ne me mettrez pas dans un cachot, j’ai déjà donné, non merci ! J’ai déjà vaincu Maléfique, ne pensez pas que vous pouvez quoi que ce soit contre moi ! »

Je m’emporte peut-être un peu, d’autant plus que si cette jeune femme ne ment pas, elle est là pour m’aider. Je ne voudrais pas l’offenser, alors qu’elle est la seule ici qui me comprenne un peu mieux que tous ceux que j’ai croisé jusqu’ici. Je m’excuse alors :

« Pardonnez-moi si je vous ai froissée, ce n’était pas mon intention. Je ne supporte simplement pas d’être traîné comme un malade dans un lieu que je ne connais pas, je suis plutôt celui qui guide les autres et qui contrôle mon cheval, d’habitude. Disons que cela me met un peu sur les nerfs, voilà tout. »

Mes excuses faites, je prends une grande inspiration et rentre de nouveau dans l’ambulance, plus prudemment que je ne l’ai jamais été, m’attendant à chaque instant que la personne derrière moi en qui j’avais placé ma confiance ne me trahisse soudainement et m’enchaîne pour me jeter aux cachots. Il faut que je rationalise, je vais simplement à l’hôpital, tout va bien se passer. Et puis, dans le pire des cas, j’ai des bons réflexes et je suis entraîné, je n’aurais aucun mal à me battre. Il faut que je me calme, ma douleur au crâne empire chaque fois que je recommence à angoisser. Je m’installe sans trop d’assurance sur le lit et m’accroche aux poignées. Avec un peu d’espoir, je demande :

« Vous savez, je peux simplement m’agripper aux barreaux, je n’ai pas besoin d’être attaché. Je vous promets que je ne tomberais pas ! Regardez, je me tiens bien comme cela. »
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Dory F. Water
Dory F. Water
Balais is spécial
Admine Animals
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Giphy
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Finding Nemo
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans
OCCUPATION : Maitre nageur
LOCALISATION : quelque part à Londres
HUMEUR : just keep swimming
COULEUR PAROLE : #0033ff
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Timon, Hadès, Mally, Ian, Kevin & Gram
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Ellen Degeneres & image sur google recadrée par moi
MON ARRIVÉE : 20/04/2013
MON VOYAGE : 1327
POINTS : 1069
Sam 25 Sep 2021 - 22:33
Patient impatient

J’eus l’impression que quelque chose changeait dans le regard de l’homme, comme s’il retrouvait enfin la mémoire. Lorsqu’il reprit la parole, il semblait vraiment moins confus et plus calme. Il était prêt à collaborer afin que nous l’amenions à l’hôpital. Certes, je restais sur mes gardes, une rechute était toujours possible. Il ne voulait pas être attaché, soit, si c’était ce qu’il fallait pour nous rendre à destination… ça ne m’enchantait pas, mais c’était ça ou le laisser là à son sort. Il s’emporta un peu, pour finalement se calmer et s’excuser. Je me montrai compatissante.

-c’est normal comme réaction. Personne n’aime se retrouver en position de faiblesse. C’est difficile de ne plus avoir le contrôle et de laisser des gens, voir des inconnus dans ce cas-ci, nous mener.

Il s’installa à nouveau sur la civière en s’accrochant aux barreaux, tout en promettant de ne pas lâcher. Je ne pu m’empêcher de faire une légère moue.

-Je ne suis pas supposé vous laissez faire cela, mais comme nous allons rouler pas trop vite, ça ira, enfin j’espère. Je peux vous mettre les électrodes par contre? Pour surveiller vos constantes. Ça me dira si vous êtes sur le point de faire un malaise et nous pourrons l’éviter.

Je lui collai donc avec douceur. Je lui montrai l’écran en lui expliquant que c’était le battement de son cœur et que si ça accélérait trop, ce serait un signe qu’il faisait trop d’effort. Ça semblait plutôt sous contrôle, alors je dis à mon collègue que nous pouvions y aller. Je m’assis près du prince et mis ma ceinture, question de montrer le bon exemple.

J’eus envie de le questionner sur sa situation et savoir comment il s’en sortait dans notre monde, mais j’avais peur que ce genre de réflexion fassent revenir les maux de tête, je gardai donc le silence jusqu’à l’hôpital. Une fois sur place, ce fut la routine : sortir la civière, donner les informations au triage, transférer le patient de civière afin que nous puissions la laver et repartir. Je pris quelques instants afin de parler à Philip :

-Bonne chance pour la suite, j’espère que vous n’avez rien de grave. Peut-être qu’un jour, nous nous recroiserons et pourrons parler tranquillement des autres mondes? Au revoir.


Il se pouvait bien que je ne le revois jamais. C’était ce qui était difficile parfois, de ne pas savoir ce qui arrivait aux patients une fois à l’hôpital. Parfois certaines infirmières ou médecins nous en donnait des nouvelles, mais souvent, c’était le silence. La question restait en suspend : étions-nous arrivé assez vite? Ou est-ce que notre intervention n’avait servie à rien?

Je n’avais pas trop le temps de cogiter là-dessus, il fallait nettoyer le matériel, remplir les rapports avant de repartir sur le prochain appel.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Phil Strongman
Phil Strongman
Faith, trust and pixie dust
Admin CH
PHOTO D'IDENTITE : Patient impatient ~ Phil Tumblr_n2r8a3amUy1sd4c1xo4_r2_250
Patient impatient ~ Phil Bro_bro_blub
DESSIN ANIME D'ORIGINE : La belle au bois dormant
ÂGE DU PERSONNAGE : 34
COTE COEUR : Marié à Aurore + en Bromance avec Maui
OCCUPATION : Aucune pour le moment
LOCALISATION : New York
COULEUR PAROLE : #990000
DOUBLES COMPTES : Wendy, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Joel McHale (avatar : Shiya)
MON ARRIVÉE : 26/12/2019
MON VOYAGE : 57
POINTS : 138
Jeu 14 Oct 2021 - 19:15
Patient impatient
Phil & Dayhun
L’ambulancière a l’air de me comprendre au sujet de ma peur d’être attaché. Que dis-je, ma peur ? Non, bien sûr, je n’ai peur de rien. Disons simplement que je n’aime pas ça. J’ai horreur de me retrouver en position de faiblesse, comme elle vient de le dire. En vérité, c’est exactement ça. Je suis un héros, je n’ai pas pour habitude d’être dépendant de l’aide d’autrui ; en général, c’est plutôt moi qui viens au secours des autres. Je déteste avoir à me retrouver à la place de la victime, ce n’est pas mon rôle. Je ne veux pas être pris en charge par qui que ce soit, et avoir à me faire embarquer pour aller à l’hôpital. Surtout lorsqu’il faut pour cela que l’on m’attache. Heureusement, elle semble être d’accord pour me laisser simplement me tenir aux barres de sécurité. C’est au moins ça, même si je n’aime toujours pas d’être traîné aveuglément dans un endroit que je ne connais pas.

Je grommelle un peu lorsqu’elle me parle de me coller ses électrodes. Je comprends au ton de sa voix que je n’ai pas trop le choix, que ce doit être dans son code du travail de prendre les constantes de ses patients. J’ai envie de protester, de dire que je me sens bien et que je ne ferais pas de malaise (c’est pour les faibles ça, et je suis loin de l’être), mais j’y renonce finalement. Allez, si ça peut lui faire plaisir. Si jamais ça me gêne, je pourrais les enlever simplement. Je hoche la tête, un peu bougon malgré tout, et la regarde me coller ses bidules sur ma peau. Elle m’explique quelques trucs sur les machines à côté mais ça ne m’intéresse pas beaucoup de savoir à quelle fréquence bat mon cœur, alors je finis par détourner mon attention.

Le trajet se fait en silence. Je sens à sa façon de me regarder par moment qu’elle veut me parler, peut-être me poser des questions, ou me demander un autographe, mais qu’elle n’ose pas. Je me note mentalement de revenir plus tard avec une image de moi dédicacée, ça devrait lui faire plaisir, et je lui dois au moins ça. En attendant, j’essaie de me concentrer sur mes souvenirs qui reviennent peu à peu, douloureusement. Je tente de dessiner dans mon esprit les pièces de l’appartement que j’occupe avec Maui, et l’emplacement de la salle de gym que l’on a ouverte ensemble. Je me souviens de certaines conversations, quelques moments de bonheur et de partage avec mon colocataire et meilleur ami. J’ai toujours sacrément mal au crâne, mais je me sens au moins plus lucide, moins perdu qu’avant. J’imagine que c’est bon signe. J’ai hâte d’en avoir fini avec cette histoire et de redevenir le héros qui sauve la veuve et l’orphelin, plutôt que le blessé que l’on doit soigner.

On arrive enfin, et la jeune femme me fait sortir sur la civière. Je réalise que je ne connais même pas son nom. Je lui demanderais peut-être, à l’occasion. Ce serait mieux de le savoir si je veux lui dédicacer un portrait. Ou bien je l’appellerais simplement « l’ambulancière », c’est bien aussi. Le monde se bouscule autour de nous et je dois même changer de civière. J’essaie de leur dire que je n’ai pas trop besoin d’autant de manières et que je peux simplement marcher, mais personne ne semble m’écouter. Finalement, mon ambulancière me souhaite bonne chance et me salue. Je lui réponds :

« Ce serait avec plaisir, il est vrai qu’avec tout ça, nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour discuter des choses importantes. Ne vous inquiétez pas pour moi, je suis un héros, je serais rétabli en un rien de temps ! Prenez soin de vous en retour. Au revoir. »

Et sur ces mots, elle s’éloigne, et moi aussi. Je suis emmené dans une chambre d’hôpital qui me déplait fortement. J’espère que je sortirais bientôt d’ici.
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: