Une arrivée mouvementée [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Une arrivée mouvementée [Terminé] Mar 8 Nov 2016 - 1:19
Une arrivée mouvementée

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT



Un vacarme assourdissant me tire de mon sommeil. J'ouvre les yeux et découvre avec horreur un environnement totalement inconnu et qui me semble très hostile. J'ouvre les yeux et découvre des tunnels noirs de monde, bruyants, éclairés d'une lumière artificielle très étrange. Et surtout, une odeur pire que celle du cadavre en décomposition. Mais comment ? Pourquoi ? Où suis-je ? Pourquoi ne puis-je donc jamais avoir la paix ?!

Je me lève et chancèle. Ma tête me fait mal, et tout ce bruit n'arrange pas les choses. Les gens autour me lancent des regards étranges en continuant leur chemin. Ils entrent dans des espèces de carrosses sans chevaux, très longs, qui foncent à travers des couloirs étranges. Cette odeur commence à vraiment m'incommoder, je dois aller ailleurs, il doit bien y avoir un véritable soleil dans ce monde de malheur.

Je repère un panneau sur lequel est écrit sortie. Je suis le chemin indiqué par les flèches en titubant. Je manque de tomber à plusieurs reprises, mais je parviens à un escalier. Je le monte en m'appuyant sur la rampe et découvre avec horreur un enfer encore pire que celui que je venais de quitter.

Encore plus de vacarme, des châteaux de métal qui montent jusqu'aux nuages, des carrosses de métal sans chevaux, des femmes en... pantalon !? Ce monde est de plus en plus étrange, mais au moins l'odeur nauséabonde est moins pire. Je déambule dans ce qui me semble une rue et je finis par apercevoir un espace vert. Je décide de m'y aventurer avec scepticisme. Après tout, c'est l'endroit le moins hostile depuis mon arrivée ici. Je déambule sur les allées de ce qui semble s'appeler "Central Park" et vois une pancarte indiquant un musée. Je décide de m'y rendre, afin d'en apprendre davantage sur ce monde.

On me demande de payer pour entrer dans ce lieu, c'est incroyable !

- Payer?! Payer?! Savez-vous QUI je suis, manant ?!

Je commence à étendre mes bras pour invoquer mon nuage de fumée verte, mais rien ne se produit. L'homme derrière le guichet me regarde d'un air tellement blasé que j'ai envie de le réduire à l'état de poussière. Je lui lance un regard tellement noir que n'importe qui, là d'où je viens, se serait mis à genoux en implorant ma clémence. Mais là, rien. Je bous intérieurement.
(c) Madouce sur Epicode


Dernière édition par Mal E. Ficent le Sam 26 Nov 2016 - 18:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Timon S. Merkat
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 43 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
LOCALISATION : à quelque part
HUMEUR : Hakuna Matata
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Neil Patrick Harris & Evie
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1986
POINTS : 477
MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Lun 14 Nov 2016 - 15:55



Une arrivée mouvementée

Timon & une méchante très maléfique




C’était une journée plutôt agréable, le genre qui pousse les gens à sortir dehors pour se balader. Malheureusement pour Timon, il n’avait pas été le seul à vouloir prendre l’air. Les rues lui semblaient encore plus bondées que d’habitude, déjà qu’en temps normal il fallait prendre toutes sortent de précautions afin de ne pas marcher sur les pieds des gens ou que lui-même se fasse piétiner… Là il avait l’impression que c’était juste invivable comme situation! Comme il n’avait pas envie de s’enfermer à l’intérieur par une si belle journée, il se rabattit sur Central Park. Cette fois la chance lui souriait un peu et il y avait moins de monde. L’air lui semblait un peu plus frais, bien que la pollution New-Yorkaise était tout de même omniprésente.

Cette petite escapade lui faisait un bien fou. Entre Charlie, son travail d’exterminateur et le bar, parfois le suricate avait un peu l’impression de se perdre. Le bar… Il devait justement s’y rendre d’ici quelques heures afin de tout mettre en place et de s’assurer que tout roule bien. C’était difficile à croire même après tout ce temps… lui et Laurence étaient propriétaires d’un bar! Bon, ce n’était pas que cela, c’était aussi un lieu de rassemblement pour les personnages de Disney s’étant retrouvés dans ce monde. Le blond avait par le passé aider bien des gens nouvellement arrivés, mais parfois il s’était trouvé dans l’impossibilité de les loger, le temps qu’ils trouvent leur voie dans ce monde… maintenant, c’était possible avec les chambres à l’étage au bar. Oh mais l’aide du suricate n’était pas totalement désintéressée… il espérait ainsi retrouver plus facilement ses amis, sans parler que tous ceux qu’il aidait se retrouvaient avec en quelque sorte une dette moral à son égard et que donc il pouvait se trouver des protecteurs et des alliés de cette façon. Il reste que lui aussi avait été aidé depuis qu’il se trouvait à New-York, alors il faisait de son mieux pour rendre le bien qui lui a été fait.

Après avoir passé un moment assis à relaxer, Timon se leva pour marcher encore un peu, arrivant devant un petit musé, où une scène curieuse se déroulait. Une femme excentrique faisait une crise devant les guichets d’entrés. Le blond ne savait pas pour qui elle se prenait, mais lui non plus ne savait pas qui elle était. Une illuminée essayant d’entrer gratuitement? Ou quelqu’un n’étant pas habitué à ce monde? Comme c’était une femme et qu’elle avait l’air près de la crise d’hystérie, le suricate fut bien tenté de passer son chemin, mais quelque chose lui dit qu’il devait au moins apprendre qui elle était. Il avait du flair pour repérer les gens qui débarquaient d’un autre monde, peut-être était-ce l’instinct animal, enfin, pour le peu qu’il avait eu…

Timon s’approcha donc doucement s’adressant à l’homme s’occupant des admissions :

- Vous ne la reconnaissez pas? Et puis tant pis pour vous, vous ne pourrez pas vous vanter de l’avoir croisé aujourd’hui! Moi je vais lui payer son billet! Donc deux entrés s’il vous plait.

Heureusement, ce n’était pas vraiment cher et il s’en tira pour à peine une quinzaine de dollars pour les eux tickets. Une fois à l’intérieur, Timon se tourna vers la femme, s’adressant à elle prudemment :

- Heu… salut, moi c’est Timon. En fait… je n’ai aucune idée de qui vous êtes. Est-ce que par hasard vous viendriez de vous réveiller ici alors que quand vous vous êtes endormi vous étiez ailleurs?

Le suricate fit de son mieux afin d’être discret, faisant mine de visité l’exposition. Plusieurs lui reprocherait d’aborder le sujet des différents mondes un peu trop vite, mais il avait besoin de savoir. Et puis il avait fait de son mieux pour se montrer subtil… si elle ne comprenait pas ou ne donnait pas de réponses allant dans ce sens, il saurait qu’il s’était trompé… mais il en doutait.



codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Mar 15 Nov 2016 - 1:12
Une arrivée mouvementée

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT


Je vais tous les détruire, ces humains, que se passe-t-il ? Pourquoi mes pouvoirs sont-ils sans aucun effet ici?

Au moment ou je suis sur le point de me jeter au cou du guichetier, un homme intervient. Plutôt grand, blond, l'air avenant... il achète deux billets d'entrée pour ce musée et m'en tend un. Perplexe, je me demande ce qu'il me veut, je ne le connais ni d'Ève, ni d'Adam, je vais lui être redevable. D'autant plus que lui semble me connaître, vu comme il parle de moi à ce manant. Sûrement un de mes admirateurs, je ne vais peut-être pas finir aussi dépaysée que je le pensais...

Je le suis, intriguée par ce qu'il pourrait vouloir obtenir en échange de ce menu service. Dans tous les cas, je pourrai l'utiliser pour en apprendre davantage sur ce mystérieux monde.

À peine sommes-nous entrés dans le musée qu'il se tourne vers moi et se présente. Timon. C'est étrange comme nom... enfin, certainement moins que le mien. De mieux en mieux ! il n'a aucune idée de mon identité... mais il est rusé, je devrais certainement me méfier de lui.

Tout en déambulant entre les oeuvres d'art, il me pose ensuite une question qui me tétanise. Comment se fait-il qu'il soit tombé si juste? "Réveillée ici en m'étant endormie ailleurs"... je ne sais pas si je dois me confier à ce Timon. Il ne semble pas très sûr de lui. En même temps, je ne connais pas les coutumes de ce monde, mais ce n'a pas l'air d'une question courante et normale. Il fait mine de s'intéresser aux oeuvres, peut-être pour avoir l'air moins suspect.

- Je...

J'hésite un instant avant de poursuivre ma réponse. Je me redresse et déclare de mon air le plus assuré qui soit :

- Je m'appelle Mal...ycia. Et votre question me semble bien étrange et indiscrète...

Je hausse un sourcil et poursuis d'une seule traite.

- Mais je n'ai aucune idée de là où je me trouve. Je me suis réveillée à quelques mètres d'ici, dans un endroit infernal d'où émanait une odeur pestilentielle, envahit par des hordes de serfs, et tous ces carrosses sans chevaux... Où est passé mon château ? Ma malédiction ? C'est ma faute si tout est comme ça ? Vous aussi vous venez d'ailleurs ?

Je fais une pause pour reprendre ma respiration. J'espère qu'il n'a pas senti la pointe de panique dans la fin de ma phrase, déjà que je n'ai apparemment plus l'air aussi terrifiante...

En parlant de ça, je tombe sur mon reflet dans une vitrine. MES CORNES ?!!!! Que s'est-il passé? Mes yeux verts se mettent à luire semblables à mon nuage de flammes dans lequel j'aimais tant disparaître. Je secoue vivement ma tête et tourne mon regard vers Timon, en espérant trouver des réponses aux questions que je lui ai déjà posées, et à celles que je n'ai pas encore formulées, de peur de le faire fuir.

Cette situation ne me plaît guère, mais je suis contrainte de m'avouer à la merci du savoir de cet inconnu...

(c) Madouce sur Epicode


Dernière édition par Mal E. Ficent le Mer 16 Nov 2016 - 23:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Timon S. Merkat
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 43 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
LOCALISATION : à quelque part
HUMEUR : Hakuna Matata
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Neil Patrick Harris & Evie
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1986
POINTS : 477
MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Mer 16 Nov 2016 - 16:17



Une arrivée mouvementée

Timon & une méchante très maléfique




Timon faisait toujours mine de regarder des œuvres en attendant une réponse, car cette femme lui devait bien cela, il avait payé son entrée après tout! Elle lui sembla plutôt méfiante, ce qui était normal si les doutes du blond étaient fondés. Il était bien placé pour savoir que ce n’était pas facile de se réveillé du jour au lendemain dans un endroit inconnu. Quoiqu’elle aurait sans doute été méfiante si elle était de New-York et qu’un inconnu lui posait ce genre de questions…  Il attendit donc, notant certaines hésitations, mais aussi son commentaire sur la question du suricate. Si elle avait été normale, elle n’aurait pas utilisé le terme « semble », car elle aurait été certaine de l’anormalité et l’indiscrétion de la question…

Au moins elle ne fit pas l’Insulte à Timon de nier qu’elle n’était pas du coin. Pour le prénom, il n’était pas certain, mais bon, si elle ne voulait pas le dire, en quoi ça concernait le suricate? Qu’en avait-il à faire? Rien. Il pu remarquer l’emploi de certains mots qui n’étaient pas vraiment utilisés de nos jours… Serfs? Il avait cru qu’elle parlait de Cerfs sur le coup! Comme il n’y en avait dans la ville, sauf au zoo, il se doutait que ça devait désigner les gens, parce qu’il y en avait beaucoup! Il cru comprendre d’après la description que la femme avait fait l’expérience du métro… pas l’endroit le plus agréable pour se réveiller! Château? Oh, ça expliquait le vocabulaire, sans doute son monde était d’une autre époque…

Le blond analysait donc silencieusement, jusqu’à ce que ce soit son tour de répondre :

- Oui, ça m’est aussi arrivé… sauf que moi, c’était il y a plus de quatre ans. Ah et que ça a été un gros choc parce qu’avant, je n’étais pas un humain… et que je vivais dans la savane africaine… Maintenant je me suis intégré dans la population, j’ai refait ma vie ici et quand je peux, j’aide les autres qui vivent la même chose. Je crois que j’ai un dont pour les repérer.

D’ailleurs, était-ce parce qu’il avait ce dont que Lucas avait fait appel à lui et Laurence pour s’occuper du bar? Au départ, Timon croyait au hasard des rencontres, mais il y avait sans doute plus que ça en fait. Ce qu’il espérait, c’était qu’il n’était pas encore la marionnette de quelqu’un, comme lorsqu’il était dans son monde… L’idée de forces supérieures qui tirent les ficelles pour lui faire faire ce qu’ils voulaient faisait plutôt peur au suricate, alors il se concentra plutôt sur cette Malycia. C’est alors qu’il remarqua la colère dans les yeux de la femme après qu’elle eu regardé son reflet… Elle ne devait pas avoir cette apparence avant…

- Ici… On subit presque tous une transformation, sauf ceux qui étaient des humains normaux avant de débarquer ici. Je ne comprends pas la raison de votre colère, vous me semblez tout à fait jolie. La plupart des femmes envieraient ce visage.

Bien que Timon ne fût pas attiré par les femmes, il connaissait les critères de beauté. Il espérait par ses petits compliments qu’il apaiserait la femme. Il était loin de se douter de ce à quoi elle ressemblait avant! Même si elle lui avait dit son nom complet, le blond n’avait pas visionné beaucoup de films de Disney et n’en connaissait donc que peu de personnages. Voyant comment la dame semblait avoir un certain caractère, il cru bon de lui spécifier :

- Dans ce monde, les règles sont différentes, il y a peu de magie, ce qui fait que même ceux qui auparavant avaient de grands pouvoirs, se retrouvent aujourd’hui à la merci des autorités… Si finir enfermée ne vous tente pas, mieux vaut faire profil bas…




codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Jeu 17 Nov 2016 - 1:03
Une arrivée mouvementée

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT


Ce Timon était un animal il y a quatre ans? J'ai du mal à imaginer ça... de la savane africaine? C'était un lion, ou quelque chose du genre? Un rhinocéros? Il n'a pas vraiment l'allure ni de l'un, ni de l'autre... Pas étonnant qu'il ait été choqué...  

Il parle "des autres"... d'autres personnes ont subi le même sort que nous ? L'homme semble vouloir me rassurer en me complimentant sur mon visage, soit-disant que de nombreuses femmes l'envieraient... au moins, ça, ça n'a pas changé. Je me sens soulagée de voir ses efforts pour me rassurer et me calmer. Bien que ses informations sur les pouvoirs magiques me mettent relativement hors de moi, je ravale au mieux ma colère en me crispant et expire un grand coup. J'aperçois cependant mes yeux flamboyer de nouveau.

"Faire profil bas"... je vais devoir m'abaisser à un statut de simple... villageoise !

- Bon, écoutez, je n'ai pas été très... franche avec vous. Avant, j'avais de magnifiques cornes, tout le monde craignait mon nom et ma vision, je régnais sur le Mal dans le royaume. J'ai lancé les plus belles malédictions que le monde ait pu porter, à ma connaissance. Là d'où je viens, on m'appelle Maléfique. Je craignais que ce nom ne vous fasse fuir et de n'obtenir ainsi aucune réponse. Mais vous semblez accoutumé à ce genre de situation. Je ne connais rien de cet endroit, et... hem... j'avoue qu'un guide me serait utile...

Je toussotte à l'idée de demander de l'aide à quelqu'un. Je n'ai pas vraiment l'habitude de me montrer si... vulnérable. Mais je dois bien admettre que je n'ai pas d'autre choix. Si je veux m'adapter à ce nouveau monde et qui sait, peut-être un jour le contrôler, je dois sympathiser avec Timon.

- Je ne sais pas si vous serviez les forces du Mal dans votre ancien monde, votre savane africaine, mais sachez que si vous me venez en... aide, j'aurai une dette d'honneur envers vous. Vous trouverez toujours une alliée en moi. Je sens que je vais le regretter, mais si vous m'...aidez, je n'aurai pas d'autre choix. Et comme vous êtes sur la lancée, je ne souffrirais de couper votre élan.

J'ai du mal à utiliser ce mot quand il se rapporte à moi, mais je dois tout d'abord ravaler ma fierté. J'aviserai ultérieurement de l'utilité de cet énergumène, et à quel moment je pourrai considérer ma dette comme payée... mieux vaut commencer par se faire des alliés, après tout. Peut-être finira-t-il par être aussi fidèle que mon cher corbeau...
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Timon S. Merkat
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 43 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
LOCALISATION : à quelque part
HUMEUR : Hakuna Matata
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Neil Patrick Harris & Evie
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1986
POINTS : 477
MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Ven 18 Nov 2016 - 17:22



Une arrivée mouvementée

Timon & une méchante très maléfique




Bien que les quelques maigres compliments de Timon semblèrent calmer la femme, elle paraissait tout de même fort mécontente pour ce qui était des pouvoirs magiques. Le blond pouvait imaginer que c’était fort déplaisant… un peu comme lui n’avait pas été très content de se retrouver dans un grand corps si maladroit. Ce n’était pas facile, mais il s’y était adapté. Il ne pouvait pas comprendre s’il y avait une logique derrière la disparition des pouvoir la Malycia… Elsa en avait conservés, elle! Est-ce que ça dépendait du monde d’origine ou de la personnalité des gens? Était-ce que le hasard qui décidait qui gardait quoi et en quelle proportion? Ce qu’il savait par contre, c’était que personne ne gardait sa pleine puissance… surement pour une question d’équilibre, sinon les vilains prendraient la ville d’assaut en un rien de temps!

Les confessions de la femme laissèrent Timon sans voix… Une femme avec des cornes? C’était un genre de démon ou quoi? Probable, comme elle se vantait d’avoir lancé des malédictions et que les gens la craignaient… Maléfique? C’est certain que ça sonne assez méchant comme prénom! En aurait-il eu peur? Pas du tout! Bon, peut-être un peu en fait… Enfin, il aurait aussitôt eu un doute sur quelle genre de personne elle était avant. C’était sans doute un bien qu’elle n’ait plus de pouvoirs, parce qu’elle aurait sans doute foudroyé le pauvre guichetier!  Et  puis le suricate pouvait peut-être tirer avantage du fait qu’elle ne sache rien de se monde… non pas dans le but de la rouler, mais plutôt dans celui de l’empêcher de faire du mal.

Timon la laissa continuer, car il y a des gens qu’il vaut mieux ne pas interrompre. Lui, servir le mal? Il n’avait pas trop une tête à ça… peut-être avec un mono-sourcil et des cheveux gris, il aurait eu la tête de l’emploi… Quoiqu’il en soit, elle lui proposait une alliance, ce qui pouvait être fort intéressant. Le suricate avait la nette impression que mieux valait avoir maléfique comme alliée que comme ennemie.

- Disons qu’avant… je servais mon estomac en général. Mais sinon, désolé de vous décevoir, mais j’imagine que j’étais du côté du bien… quoique bien, mal, c’est plutôt une question de point de vu. Tous les prédateurs me semblaient méchants, jusqu’à ce que je sois sous leur protection… Vous verrez que dans ce monde les notions de bien et de mal sont souvent entremêlés au point où on ne sait plus les discerner un de l’autre.

Par là, Timon essayait de démontrer qu’il ne faisait pas de discrimination. Ce n’était pas toujours facile, mais il faisait de son mieux. Il savait que certains méchants s’adoucissait avec le changement de monde… Comme Helga. Il faut dire que dans son monde, elle était considéré comme telle parce qu’elle faisait passer ses intérêts personnels avant le reste.

- Je vais vous aider, c’est en quelque sorte ma mission. Je suis copropriétaire d’un bar qui accueil les gens comme vous et moi. Je peux vous prêter une chambre le temps que vous arriviez à vous débrouiller, par contre il y a quelques petites règles à respecter… Pas de batailles, pas de vol, pas de meurtres et pas de malédiction… En gros c’est un endroit neutre, alors pas de trucs de méchants, sinon c’est la porte. Mais je sors aussi les chahuteurs, même s’ils sont parfois bien gentil, parce qu’il ne faut pas abuser non plus de la patience des autres.

Il fallait un semblant de justice, c’est bien beau de dire de pas cogner les autres, mais si les autres viennent emmerder les caractériels, allez leur dire de garder leur calme! Donc Timon essayait d’éviter les problèmes avant qu’ils ne surviennent. Par chance, c’était plutôt rare en fait. Comme la base de leur « entente » était dite, le suricate lui demanda :

- Que puis-je vous apprendre d’utile pour aujourd’hui? Une chose me semble sure, n’essayez pas d’aller trop vite, ça peut prendre plusieurs semaines avant de s’habituer à cette nouvelle vie. Il faut seulement trouver sa voie. La première chose à savoir c’est que peu importe qui vous étiez avant, dans ce monde, il faut travailler pour obtenir ce qu’on veut. En travaillant on obtient de l’argent qui permet de manger, se vêtir et se loger.

Le blond avait cru bon de spécifier cette dernière info, car il n’avait pas l’impression que Maléfique travaillait avant… autre que pour lancer des sorts. Il voulait bien aider, mais il ne voulait pas qu’on abuse de sa bonté non plus!


Hrp: pour la blague du mono-sourcil Neil en compte Olaf x)


codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Sam 19 Nov 2016 - 4:12
Une arrivée mouvementée

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT


Il servait son estomac? Un ventre sur pattes... facile à amadouer alors? Il me parle de "prédateurs"... c'était quoi, un opossum ? Pour avoir peur de prédateurs... mais il s'est retrouvé sous la protection de ses tortionnaires apparemment... Il essaye de m'embrouiller avec ses histoires de bien et de mal dans ce monde ? Je lui lance un regard perplexe... j'ai quelques difficultés à comprendre toutes les ficelles de ce lieu étrange... Mais le fait que la frontière entre ces deux notions soit ténue pourrait jouer en mon avantage, une fois que je connaîtrai mieux mon nouvel environnement.

En tout cas, il ne semble vraiment pas me connaître, ni me craindre. Ça c'est un point plutôt positif. Il ne semble pas rebuté non plus à l'idée que je sois une "méchante", j'avoue me sentir un peu rassurée. Peut-être un peu trop, car je laisse échapper un léger soupir de soulagement.

Il me propose de m'aider en m'hébergeant dans son bar, et en contre-partie, je ne dois pas lancer de malédiction, ni être "méchante" avec les autres... Ça enlève tout le charme ! Mais bon, je lui ai dit que s'il consentait à me venir en aide, je serai son alliée... je ne peux revenir sur ma parole, que vaudrait-elle sinon? D'un autre côté, son information sur les fauteurs de trouble raccompagnés à la porte de l'établissement me rassérène également... je n'ai pas vraiment envie de prendre le risque d'être pourfendue d'un glaive, sous prétexte que je suis vulnérable dans ce monde et que mon décès lèverait la malédiction qui pèse sur mon monde.

Je hoche donc la tête en signe d'acquiescement à toutes ces conditions, tout en écoutant Timon poursuivre. Que pourrait-il m'apprendre aujourd'hui? il y a tant de choses que je ne sais par où commencer... mais quelque chose dans ses paroles me choque.

- Travailler? Vous voulez dire... comme des roturiers ? Devoir obéir aux ordres que quelqu'un? Et faire cette corvée me permettra d'obtenir des gages en pièces sonnantes et trébuchantes? Et je devrai vous en reverser pour mon logement, j'imagine? Le problème, c'est que je ne sais pas faire énormément de choses... fouetter, maudire, ensorceler... on peut fouetter dans ce monde?

Je marque une petite pause, un peu emportée par la liesse de mes souvenirs de châtiments.

- Je ne sais pas par où commencer à dire vrai... Les gens me regardent étrangement, cela vient-il de mon accoutrement? Vous pouvez m'apprendre à parler le patois local? Vous semblez bien le maîtriser... Et comment je fais pour trouver un travail? Et lequel est fait pour moi? Non non non non non ! Avant toute chose : la Princesse Aurore, le Prince Philippe, ils sont ici?

Je parcours la salle du regard, avec une pointe de frayeur que j'ai du mal à dissimuler. J'aperçois une tapisserie me rappelant quelque chose dans la pièce d'à côté et je m'y précipite pour chercher des indices de leur présence.

Tout est présenté dans des vitrines, mis en lumière par ces espèces de soleils artificiels. Je ne reconnais rien, et pourtant tout me semble familier. Mon château me manque, mes effets personnels, toutes ces choses que je ne retrouverai peut-être jamais... Quelque chose d'humide monte à mes yeux, une sensation que je n'avais jamais ressentie jusqu'à maintenant me serre la poitrine, comme si on essayait de planter une dague dans mon coeur en la tournant comme pour touiller une potion dans un chaudron.

- Comment puis-je retourner chez moi? Timon... je...

Je ne parviens pas à finir ma phrase. L'impensable se produit : je suis en train de pleurer. Quelle stupidité ! Quelle faiblesse ! Comment puis-je me montrer si vulnérable face à lui? Je suis ridicule. Il faut te ressaisir ma grande ! Tu règnes sur le Mal, diantre!

Je me laisse envahir par la colère que je décide de ne plus contenir et parviens à me redresser. Je fixe Timon droit dans les yeux, l'air inquisiteur et autoritaire, en attendant une réponse. Il va me prendre pour une folle de changer d'humeur ainsi, mais j'imagine qu'il a du en passer par là lui-même il y a quatre ans. Je compte sur ça pour qu'il ne me juge pas trop hâtivement et ne décide de retirer son offre.

(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Timon S. Merkat
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 43 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
LOCALISATION : à quelque part
HUMEUR : Hakuna Matata
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Neil Patrick Harris & Evie
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1986
POINTS : 477
MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Dim 20 Nov 2016 - 15:38



Une arrivée mouvementée

Timon & une méchante très maléfique




Comme Timon s’en doutait, Maléfique sembla choquée par l’idée de travailler. Il comprenait bien, car lui-même avait du se faire à cette nouvelle réalité. Le truc pour lui avait quand même été de trouver un emploi qui n’était pas trop difficile et qui lui permettait de manger quelques insectes en douce… C’était ainsi qu’il était devenu exterminateur. Le bar lui avait demandé pas mal d’efforts au départ, mais maintenant que tout était en place, c’était plutôt facile de s’en occuper. La femme semblait comprendre vite le principe de ce monde, à certain détail près. Le suricate eu envie de se taper le front lorsqu’elle parla de fouetter des gens… Ah ces méchants! Ils ne pensaient donc qu’à ce genre de trucs? Il tenta tout de même de rester neutre, ne démontrant pas son exaspération :

- Non, ce n’est pas permit de fouetter les gens. Par le passé, c’était acceptable, mais plus maintenant.

Bon, il y avait ces histoires louches de cuirs et de fouets, mais ce n’était certainement pas le moment de parler des pratiques sexuelles de certaines personnes… C’était le genre de trucs qui dépassaient encore Timon. Non mais les animaux font leurs petites affaires et c’est tout… mais les humains! Comme ils pouvaient réussir à rendre compliquer les choses simples de la vie! Le blond chassa ces pensés hors sujets pour revenir à Maléfique qui se questionnait sur les raisons qui attiraient les regards des gens sur elle. Puis c’est la panique à propos d’une Aurore et d’un Philipe… Il n’eut pas le temps de rien dire qu’elle semble chercher des indices dans les tapisseries et tableaux. Ce serait très surprenant qu’elle y trouve quelque chose, mais il n’intervint pas, la laissant se calmer un peu… mais c’est alors qu’elle se mit à pleurer! Ensuite elle passa à la colère! Était-elle bipolaire ou un truc comme ça? Où c’était le changement de monde qui ne lui faisait pas? Sans se laisser démonter, l’homme essaya de lui répondre de son mieux :

- C’est normal qu’à faire des scènes, que les gens vous regardent. SI vous voulez passer inaperçue, il faut rester calme. Et en effet votre langage et vos vêtements attirent sans doute un peu l’attention. On vous trouvera quelque chose de plus moderne à vous mettre et pour la façon de parler, il suffit d’écouter le new-yorkais faire et ça viendra vite. Ensuite pour vos connaissances… Je ne sais pas. Les changements de mondes semblent bien aléatoires. Par exemple, moi je viens de retrouver la lionne dont j’étais le gardien. Alors que Laurence a croisé une amie de son monde après seulement quelques mois… Vous pourriez les croiser demain comme vous pourriez ne jamais les revoir.

Les derniers mots firent l’effet d’un serrement au cœur de Timon alors qu’il les prononçait… Ne pas revoir les hyènes, ça lui allait, mais ne jamais revoir Pumba, ça le rendait triste. Mais bon, ce n’était pas le temps de se morfondre, il devait s’occuper de la femme, qui semblait réellement dans tous ses états! Il chercha comment la calmer et la rassurer, mais ce n’était pas évidement pour lui! Déjà, c’était une femme, donc elle avait une tendance à l’hystérie… en plus c’était une méchante, donc pas tout à fait les mêmes valeurs que le suricate… Il la prit par le bras, l’entrainant dans une autre salle, où il y avait des sculptures cette fois. Décidément, ce n’était sans doute pas la bonne exposition pour apprendre des trucs sur ce monde!

- Je ne crois pas que vous trouviez des réponses ici. Si vous voulez, une prochaine fois je vous emmènerais dans un musé où ils parlent de la civilisation humaine. Ça devrait vous plaire, ils parlent entre autre de la torture au moyen-âge… Nous devrions sans doute sortir d’ici avant de trop attirer l’attention.

Il l’entraina donc à l’extérieur, où il serait plus ardu pour les gens de les épier. Et maintenant? Il ne savait pas trop s’ils avaient encore quelque chose à faire là. Se dirigeant vers la rue, il fit signe à un taxi.

- Je crois que nous devrions aller au bar, ça vous permettrais de vous restaurer et vous rafraichir et on pourrait parler en paix.



codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Dim 20 Nov 2016 - 18:39
Une arrivée mouvementée

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT


Rester calme? Comment je pourrais rester calme dans une telle situation? Enfin, heureusement que je suis tombée sur Timon... Ce monde a beau m'effrayer, il me semble de moins en moins terrible à mesure que je discute avec cet homme. Il m'informe que je pourrais ne jamais retrouver cette pimbêche de princesse et cet imbécile de prince... cette simple pensée me fait chaud au coeur et me redonne le sourire. J'inspire profondément pour essayer de me détendre, puis je note un air triste dans le regard de mon guide. Contrairement à moi, il doit avoir perdu la trace de personnes auxquelles il tient, ça ne doit pas être facile tous les jours... S'il n'avait eu que des ennemis, il n'aurait pas eu ce problème! Ces gentils... quelle bande de pleurnichards !

Il me prend par le bras pour m'emmener dans une autre salle. Il ose poser la main sur moi?! Chut, détends-toi Mal, il est serviable avec toi, ne te le mets pas à dos, sinon tu seras complètement livrée à toi-même dans ce monde de fous, et avoue que tu ne t'en sortirais pas seule! Je découvre avec émerveillement des statues dans la salle. Plein de personnes, figées dans la pierre, c'est magnifique... ça me rappelle les gargouilles de mon château, mais là... je me dis que j'aurais peut-être mieux fait de transformer la princesse Aurore en statue de pierre, ainsi que son prince, ç'aurait été du plus bel effet dans mes appartements.

Timon m'apprend qu'un autre musée sur la civilisation humaine pourrait m'en apprendre davantage, il me propose de m'y conduire une autre fois. Il y a des informations sur la torture ?! J'aime déjà cet endroit! Je sens que mes yeux brillent littéralement et un sourire se dessine sur mes lèvres.

Timon conseille que nous partions à un autre endroit pour éviter de se faire repérer. Je ne prends pas le temps de lui répondre et le suis à l'extérieur du bâtiment. Je le vois faire signe à un carrosse jaune sur lequel est inscrit "TAXI", qui s'arrête à notre niveau.

Je sens mon estomac se manifester bruyamment et lance un regard gêné à Timon. Effectivement, son idée de se rendre au bar pour se restaurer semble très appropriée.

- Désolée, ce ne serait pas de refus je crois...

Je le suis à l'intérieur de ce monstre de fer et découvre avec surprise des banquettes en tissu et un homme qui tient quelque chose de rond, un miroir et une boîte avec des chiffres marqués en rouge dessus. Il nous demande où nous souhaitons nous rendre, je ne peux m'empêcher de répondre d'un ton enjoué en tendant mon bras vers l'avant :

- Au bar de Timon ! Au galop!

J'adresse un large sourire à mon guide et ajoute :

- J'ai toujours voulu faire ça! Je n'avais pas tellement l'occasion de me déplacer en carro...

Je m'interromps en apercevant le regard étrange que l'homme à l'avant du véhicule me lance et décide de me reprendre en toussant.

- Hem... je ne connais pas très bien la ville, j'ai plutôt l'habitude de me déplacer à cheval...

Je fais un clin d'oeil à Timon et souris, fière de moi. Je regarde par la fenêtre les bâtiments défiler, je n'arrive pas à en percevoir le sommet, je me demande comment les habitants de ce monde font pour monter aussi haut...

- Cet endroit est vraiment magique Timon! J'adore ça !

Je souris comme une enfant qui viendrait de recevoir une poupée le jour de son anniversaire. Finalement, je vais peut-être m'y faire à cet endroit...

(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Timon S. Merkat
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 43 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
LOCALISATION : à quelque part
HUMEUR : Hakuna Matata
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Neil Patrick Harris & Evie
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1986
POINTS : 477
MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Lun 21 Nov 2016 - 3:09



Une arrivée mouvementée

Timon & une méchante très maléfique




Timon avait semble-t-il vu juste, maléfique avait faim. Ce n’était pas surprenant, c’était comme lorsqu’on se levait le matin, ce ne prenait pas beaucoup de temps avant que l’estomac se manifeste. Ils montèrent à bord du taxi qui se présenta et avant que le suricate puisse dire leur destination au conducteur, la femme donnait déjà ses directives. Faire profil bas, elle ne savait vraiment pas ce que ça voulait dire?! L’homme au volant se demandait visiblement s’il n’avait pas affaire à une folle évadée de l’asile ou si ce n’était d’une amatrice de fêtes médiévales. Le blond lui donna l’adresse du bar, car le chauffeur ne savait pas où il se trouvait et c’était normal, car l’endroit était plutôt fréquenté par d’anciens personnages des univers Disney.

Au moins, la femme semblait s’amuser, voir être excitée par une promenade en « carrosse ». Timon n’eut pas à essayer d’inventer une histoire, Maléfique s’occupa d’elle-même de fournir une brève explication qui sembla satisfaire le conducteur. Il devait sans doute transporter beaucoup de touristes et gens de la campagne ne venant peu souvent en ville. Pour l’instant, ce serait sans doute la meilleur approche pour la femme, de se faire passer pour une touriste ou quelque chose du genre. Mine de rien, vu tout ce que le tourisme rapportait à la ville, les gens se montraient plus indulgents. Bon par plus indulgent, c’est qu’ils ne vous prenaient plus pour des fous, se contentant seulement avoir pitié ou juste vous ignorer… Ce dernier point était sans doute celui qui aidait les gens comme Timon et Maléfique à se fondre dans la masse.

La femme semblait fascinée par la ville. Il ne fait nul doute qu’il n’y avait pas de buildings chez elle… Timon avait aussi trouvé ces constructions impressionnantes quand il était arrivé. Maintenant, ça faisait partit du paysage et il ne s’y attardait plus vraiment. Elle trouvait ça magique… pourtant, il n’y avait aucune magie dans l’érection de ces édifices, que de la technologie.

- Ce genre de chose est difficilement imaginable jusqu’à ce que l’on ne les ait vues… Dire que ce sont des hommes qui ont fait ça, sans magie, juste des machines et des technologies de plus en plus avancées.

Il y avait une certaine beauté dans ses immeubles lustrés comme des miroirs, mais pour Timon, rien ne pouvait être plus beau que la nature. La voiture s’éloigna bien vite des hauts immeubles pour se retrouver dans un coin un peu plus campagnard… enfin là ou les plus hauts bâtiments faisaient trois étages et où il y avait des espaces de plus en plus grands entre les habitations. Puis ils arrivèrent devant l’ancien ranch. Le suricate paya la course et ils descendirent du taxi.

Le bar possédait un grand terrain, ce qui leur permettait d’être tranquilles. C’était un coin calme et Timon ferait tout ce qu’il pouvait pour que ça le reste. Il déverrouilla la porte, car il n’y avait personne à cette heure-ci. Il voudrait bien qu’il y ait quelqu’un de confiance à temps plein, mais pour l’instant c’était compliqué. Il fit assoir la femme à une table avant de disparaitre par la porte derrière le bar. Il alla fouiller dans ce qui servait de cuisine, y dénichant quelques trucs à manger. Comme il n’y avait personne qui vivait là en se moment, ils n’avaient pas crus bon de renouveler les réserves. Il trouva tout de même de la soupe qu’il fit réchauffer, un bout de pain ainsi que du fromage. Le blond déposa tout ça sur un cabaret avec une bouteille d’eau avant de ramener tout ce qu’il avait trouvé à Maléfique :

- Voilà, ce n’est pas grand-chose, je vais sans doute devoir aller à l’épicerie pour remplir un peu les armoires. Si vous avez besoin d’aller aux toilettes, c’est juste là.

Il désigna la porte identifiée par un logo représentant une femme. Il crut bon ajouter quelques commentaires :

- Au cas où vous vous demandiez, à côté aussi ce sont des toilettes, mais pour les hommes. Comme nous sommes en quelque sorte un lieu public, on sépare les deux sexes pour ces trucs là…

C’était évidement le genre de sujets qu’il trouvait plutôt malaisant de parler avec une dame récemment rencontrée, mais il valait sans doute mieux lui expliquer tout de suite ces détails là, non? Il la laissa manger et se reposer, attendant les nouvelles questions, puis il irait lui montrer la chambre qu’il lui prêterait, à l’étage.




codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Lun 21 Nov 2016 - 16:33
Une arrivée mouvementée

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT


Ce sont des hommes qui ont fait ça?! Sans magie ? Avec des "technologies" et des "machines" ? Étrange... Plus le taxi avance, plus cette civilisation me fascine. Ces grands bâtiments reflètent la lumière du soleil qui brille aujourd'hui, je suis un peu éblouie mais je ne veux pas détacher mon regard de ce paysage étrange.

Au fur et à mesure que nous progressons dans la ville, les bâtiments deviennent de plus en plus petits et colorés, et plus espacés. Nous nous arrêtons devant un charmant petit établissement qui semble bordé d'un grand terrain. Timon donne encore des bouts de papier verts au cocher du taxi quand il lui demande de payer. Apparemment, ça s'appelle des "dollars". De mon temps, on payait avec des pièces, pas des parchemins peinturlurés...

L'homme sort une clé de sa poche et déverrouille la porte. Je découvre alors une taverne assez atypique. Enfin... ce doit être à quoi doit ressembler une taverne dans ce monde. Il y a des tables, un comptoir, toutes ces choses qui font que l'on sait où on se trouve lorsqu'on les voit. Il m'indique une table à laquelle je m'installe et l'observe disparaître derrière une porte. Je tends l'oreille et entends quelques bruits, comme s'il était en train de chercher quelque chose. J'imagine qu'il va me préparer à manger... J'en profite pour jeter un oeil à mon nouvel environnement. Il est chaleureux, apaisant, confortable. Rien à voir avec l'endroit dans lequel je me suis réveillée !

Timon reparaît avec de quoi manger : potage, pain et fromage. Grand luxe !  

- "Pas grand chose"? C'est courant ici d'avoir du fromage? Dans mon monde, enfin, chez moi, c'était plus quelque chose que je prenais dans de grandes occasions... Merci pour ce festin!

Il me parle d'aller à l'épicerie pour refaire ses réserves si je comprends bien. Puis il m'indique une porte avec un symbole de femme dessus... s'il le dit, c'est que ça doit être ça...

- Vos cabinets d'aisance sont bien étranges dans ce monde. Pourquoi ne pas en faire un seul pour tout le monde? Les gens n'ont qu'à attendre leur tour ou rentrer chez eux s'ils veulent se soulager... D'autant plus que les deux symboles sont très similaires... vous n'avez jamais eu de problème à cause de ça? J'ai souvenir dans ma jeunesse d'un homme qui voyait flou tout ce qui était un peu éloigné de lui... y a-t-il des personnes qui souffrent du même mal dans ce monde?

Je parcours à nouveau la salle du regard puis m'adresse de nouveau à Timon :

- Ne m'aviez-vous pas dit que vous étiez COpropriétaire de ce lieu? Pourquoi sommes-nous seuls ici? Et surtout, vous m'avez dit vouloir me prêter une chambre... mais je vais devoir vous donner des parchemins-dollars en échange, non? Comment est-ce que je pourrais trouver un... travail?

Une pointe de dégoût s'échappe de ma voix lorsque je prononce ce mot. J'aimerais vraiment trouver un autre moyen pour avoir de l'argent.

- Sinon... ne pourrais-je pas faire un mariage d'intérêt avec un homme fortuné et plein de pouvoir? Ça doit bien exister ici aussi, non?

Je lance un sourire plein d'espoir à Timon. Ce serait la solution parfaite! Je n'aurais qu'à prendre mon mal en patience le temps de finir de m'adapter à ce monde, puis je me débarrasse de lui une fois qu'il m'aura désignée comme héritière. Heureusement que mon guide ne peut pas lire dans mes pensées, sinon j'aurais du souci à me faire... Il serait de bon ton que je joue le jeu de la gentille si je ne veux pas être percée à jour...

(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Timon S. Merkat
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 43 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
LOCALISATION : à quelque part
HUMEUR : Hakuna Matata
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Neil Patrick Harris & Evie
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1986
POINTS : 477
MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Mer 23 Nov 2016 - 3:11



Une arrivée mouvementée

Timon & une méchante très maléfique




Pour Timon, ce n’était pas grand-chose, il avait accès à ce genre de nourriture à tous les jours, mais il était vrai que lui-même n’aurait jamais pu avoir ce genre de produits dans son monde d’origine… Mais il n’avait jamais vu d’humains non plus dans son monde et ce type d’alimentation était typiquement humaine. C’est par ce genre de remarques que le suricate réalisait qu’il aurait bien de choses à apprendre à cette femme. Il avait presque l’impression de se revoir il y avait quatre ans de cela, lorsqu’il était arrivé et ne savait même pas ce qu’une saucisse à Hot-dog était…

- Oui, le fromage est très facilement accessible, suffit d’aller à l’épicerie, c’est un peu comme un marché, où on peut trouver toute sorte de nourriture en tout temps de l’année.

Le blond essayait de trouver des comparatifs que Maléfique pourrait comprendre. Il essayait aussi d’expliquer les différents éléments de ce monde sans s’étaler trois heures. Les commentaires de la femme sur les toilettes n’étaient pas dénué de sens, lui-même ne savait pas pourquoi les humains ressentaient le besoin de tout séparer de la sorte. Il expliqua de son mieux ce mystère avec ce qu’il avait recueillit comme informations depuis qu’il habitait cet endroit aux coutumes étranges :

- Dans les petits commerces ou chez les gens, il n’y a qu’une toilette et si les gens ne sont pas contents, ils n’ont qu’à retourner chez eux. Par contre dans beaucoup d’endroits, c’est comme ici, parce qu’il y a plusieurs cabines dans les salles de toilettes. Donc séparer les garçons et les filles, ça empêche les histoires de voyeurisme. Oui, ça arrive que des gens un peu trop enivrés se trompent, mais pour l’instant personne n’en a fait de cas. Oui, beaucoup de gens souffrent de troubles de la vue, mais il existe des lunettes, un bout de verre, qu’ils mettent devant leurs yeux et ainsi ils peuvent voir aussi bien que vous ou moi.

C’est alors que Maléfique l’interrogea à propos du bar. C’est qu’elle avait des questions plutôt pertinentes!

- Laurence avait un contrat comme photographe aujourd’hui. Un genre de peintre des temps modernes, il fait des portraits avec un appareil photo, c’est une boîte qui reproduit une image en une fraction de seconde. C’est souvent tranquille ici dans la semaine, l’idéal, ce serait que j’ai quelqu’un au bar pour que ça soit ouvert même quand je ne peux pas être là. Pour la chambre, je ne vous ferais pas payer tant que vous n’aurez pas de revenus, ne vous inquiétez pas. Et puis je les fais pas chères par la suite.

Comment trouver un travail… lui-même n’avait pas vraiment eu à chercher, ça lui était tombé dessus comme ça. Ensuite… il ne sut pas ce qui le troubla le plus, l’idée de marier quelqu’un pour l’argent, ou le fait que ce soit plus fréquent qu’on ne le pense? Il tenta de rester calme et encore une fois ravala son exaspération :

- Pour trouver un emploi, il faut regarder où les employeurs affichent les postes à combler. Ensuite il faut aller voir les patrons et vanter ses expériences. On raconte pas mal d’histoires sur les mariages d’intérêts et quand l’homme meurt, on soupçonne tout de suite la femme de l’avoir tué pour la fortune… Beaucoup de femmes sont devenues riches et puissantes sans avoir recours à ce genre de bassesses. Voulez-vous vraiment devoir quelque chose à un homme?

Timon la laissa finir son repas, puis il la guida jusqu’à l’étage, où il lui fit faire un petit tour rapide :

- Il y a un petit salon, qui permet d’être tranquille pour parler, sinon il y a une salle de bain complète au bout du couloir : bain-douche, toilette, lavabo et des armoires remplies de draps de bain. Voici la chambre que je vous prête.

C’était la chambre verte, parce que quelque chose disait au suricate que la chambre rose ne serait pas au gout de la femme… et les autres n’avaient pas été époussetées depuis un moment. La chambre contenait un lit, une commode, une table de nuit et une table de travail et un petit téléviseur au mur et une fenêtre avec vu sur un boisé. Ce n’était pas grand, mais ils avaient fait de leur mieux pour rendre l’endroit douillet. Il attrapa la clef sur la table pour la donner à Maléfique :

- Il n’y a pas de voleur dans le coin, mais je crois tout de même que chaque visiteur a droit au respect de sa vie privée. Si vous voulez la paix, personne de devrait venir vous embêter dans cette chambre. Vous pouvez vous reposer, je serais en bas s’il y a un problème. Je dois mettre un peu d’ordre et puis il y aura sans doute quelques habitués qui passeront.

Ou peut-être qu’il n’y aurait personne… ça arrivait parfois… Dans ce temps là, Timon finissait par s’ennuyer comme un rat mort…




codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Jeu 24 Nov 2016 - 16:00
Une arrivée mouvementée

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT


J'ai du mal à assimiler toutes les informations que me donne Timon. Des marchés condensés, des hommes qui ont tellement perdu toute galanterie qu'on est obligé de construire deux latrines différenciées, des morceaux de verre pour une vue parfaite, des peintures instantanées... Ce monde recèle bien des surprises, et pas toutes très bonnes.

"Devoir quelque chose à un homme"... Timon a raison, je vaux bien mieux que ça... Je fronce les sourcils et me venge sur mon assiette de soupe. Ce repas me fait un bien fou, c'est incroyable !

Une fois que j'ai terminé mon repas, il me conduit à l'étage en me faisant visiter le reste de l'établissement. Un salon pour discuter, une salle de bains avec tout l'équipement haut de gamme. Mais vu le ton banal dont il me présente cela, j'ai l'impression que c'est la norme dans ce monde. Tant mieux ! Ça m'évitera de devoir subir les effluves nauséabondes que certains de mes contemporains m'infligeaient par leur simple présence.

Il me montre ensuite une chambre verte, tout à fait charmante. Meublée d'un lit, d'un bureau et d'une fenêtre, j'envisage mon nouvel environnement.

- Vous avez touché juste avec la couleur de cette chambrée. Mais quelle est cette étrange fenêtre noire ?

Il m'informe que c'est une télévision. Je crois comprendre que c'est une boîte à troubadour, et en l'allumant grâce à la baguette magique appelée "télécommande", je peux changer le ménestrel qui fait son spectacle dans la boîte. Il m'indique certaines "chaînes" pour que je puisse m'informer davantage sur ce nouveau monde. Il me donne ensuite la clé de ma chambre pour que je puisse garder un minimum d'intimité, avant de retourner en bas.

Je le remercie une nouvelle fois et m'installe sur le lit pour regarder la télévision. Je vais essayer d'intégrer les manies idiomatiques de ce monde et en apprendre davantage sur tout ceci.

En changeant de chaîne, je tombe sur un spectacle où des peintures bougent. Intriguée par cette nouveauté, je m'y attarde et reconnais certaines choses, jusqu'à découvrir avec horreur que c'est ma vie. Je pousse un cri d'effroi et panique totalement. Je descends en trombe dans la salle du restaurant, espérant que Timon ne soit pas encore parti à l’épicerie.

- Timon !!! C’est horrible! Quel est ce sortilège? Comment ça se fait? Pourquoi est-ce que je suis dans la boîte à troub… la télévision, ou quel que soit le nom de cet engin du Diable !? Je… j’ai vu ma… je suis… comment est-ce possible?

Je m’effondre sur une chaise et fonds en larmes, cachant mon visage dans mes mains. Je ne peux me résoudre à croire ce que j’ai vu, ce n’est pas possible que je… que ça se passe ainsi. Je m’y refuse.

- Je ne veux jamais retourner dans mon monde, si c’est pour que les événements se produisent de la sorte…

Les larmes continuent de couler sur mes joues, bien que j'essaye de me calmer.

(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Timon S. Merkat
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"

Fantastic Animals
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 43 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
LOCALISATION : à quelque part
HUMEUR : Hakuna Matata
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Neil Patrick Harris & Evie
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1986
POINTS : 477
MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Ven 25 Nov 2016 - 2:57



Une arrivée mouvementée

Timon & une méchante très maléfique




Timon fut satisfait que la couleur de la chambre plaise, car le but était évidement que Maléfique se sente bien. Ensuite, il du lui expliquer ce qu’était la télévision. C’était un peu comme un miroir magique? Une fenêtre sur un autre monde? Quoiqu’il en soit, ça aiderait sans doute la femme à apprendre bien des choses sur ce monde. Le suricate n’était pas le plus grand fan de la télévision, mais il aimait bien les documentaires, surtout ceux sur les animaux, c’était intéressant de voir comment les humains les percevaient. Sinon les bulletins d’informations étaient bien pour avoir une idée de ce qui se passait dans le monde ou les évènements à venir en ville. Il regardait des films parfois avec Laurence, mais il préférait éviter les films de Disney. Il était certes curieux, mais il ne trouvait pas ça bien de connaitre les gens de cette façon plutôt que d’apprendre à les connaitre en personne. Et si les films ne rendaient pas bien leur personnalité et leurs intentions?

Ses explications terminées, Timon redescendit pour mettre un peu d’ordre au bar. Il avait l’inventaire à faire et peut-être que ce trouver quelque chose à manger pouvait être envisageable? Il se fit rapidement un sandwich au fromage qu’il avala bien vite avant de se mettre à la tâche. Il descendit à la cave chercher une caisse de boissons gazeuses qu’il mit dans le réfrigérateur, personne ne voulait d’un coca chaud et plat! Il terminait cela lorsque Maléfique descendit précipitamment, en pleine état de panique.

Quelles étaient les chances qu’elle tombe sur son film dans les cinq premières minute d’écoute télévisuel? Surement plus grandes que ce que Timon aurait pu croire. Pas qu’il voulait lui cacher, mais il se disait que ça faisait déjà bien assez de trucs à digérer pour une première journée. Il semblait que le destin n’était pas d’accord là-dessus, prenant un malin plaisir à s’acharner sur la femme. Était-ce là une vengeance pour les méchancetés qu’elle avait fait dans son monde? Quoiqu’il en soit, elle semblait au bord de la crise… En fait elle était vraiment en crise… L’instinct poussait le blond à fuir, mais il savait bien que ce n’était pas la solution… et puis laisser le bar avec une femme en crise? Il voulait le garder ce bar!

Tirant une chaise, Timon s’assit devant Maléfique en lui prenant une main. Il prit le temps d’analyser ce qu’elle venait de dire… ce pouvait-il qu’elle ait vu sa mort? Beaucoup de méchants mourraient dans les films, était-ce là son destin? Surement, sinon elle ne serait pas dans tout ses états.

- Maléfique… calmez-vous. Je voulais vous épargner, mais je dois vous dire la vérité : Tous ceux qui se retrouvent ici sont des personnages apparaissant dans des films de Disney. Je sais pas comment c’est possible, pourquoi certains débarquent ici du jour au lendemain… mais une chose est clair, pour l’instant il n’y a pas de retours en arrière. Aucun de nous n’est retourné dans son monde d’origine.

Timon cherchait comment expliquer, mais comment décrire ce qu’on ne comprend pas? Le suricate n’était pas celui qui avait  fait le plus de recherches, mais il n’avait pas l’impression que ceux qui s’étaient cassés la tête avait vraiment plus trouvé des réponses.

- Nous avons été dessiné. Ils nous ont insufflé la vie, puis ont décidé de notre destin. Sauf que j’imagine que quelque chose s’est produit et nous nous avons commencé à nous réveiller ici, pour certain, comme vous, échappant à la fin de l’histoire. Nous avons refait nos vies, même si je ne meurs pas à la fin de l’histoire, je ne veux pas retourner là-bas. Si Laurence et moi retournons dans nos mondes… qui s’occupera de Charlie? C’est une inquiétude que nous avons de temps en temps, mais je ne crois pas qu’un retour en arrière soit possible.

Il essayait de se faire rassurant, mais est-ce qu’il y arrivait vraiment? Elsa le trouvait rassurant, probable que d’autres aussi, mais le suricate avait bien de la difficulté à comprendre pourquoi. C’était peut-être la compassion? Où le fait qu’il était lui-même passé par tout cela? Il se leva allant chercher de l’eau… parce que c’était toujours bon de l’eau, surtout avec celle que la femme perdait par les yeux, il ne voulait pas la retrouver déshydrater!





codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé] Sam 26 Nov 2016 - 1:55
Une arrivée mouvementée

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT


Timon prend ma main et essaye de m'expliquer la situation. Donc en fait, ces peintures vivantes sont des dessins animés et c'est de là que nous venons... Quelqu'un m'a créée de toutes pièces? Comme une divinité, mais réelle dans le monde où je me retrouve aujourd'hui. C'est assez obscur comme concept, mais ça tient la route. J'essaye donc d'assimiler ces informations supplémentaires qui finissent presque par me donner la nausée.

En tout cas, il me rassure en me disant qu'il n'y a pas de retour en arrière possible. Je n'ai pas envie de subir ce sort funeste, et je m'en vais lui faire tâter de mon bâton à ce Walt Disney qui a cru bon de décider de mon destin comme si je n'étais qu'un vulgaire produit de son imagination!

J'essaye de m'apaiser lorsque que Timon revient avec une carafe d'eau et un verre. Je bois d'une traite le contenu du gobelet et le remercie. Je soupire bruyamment avant de poursuivre :

- Sincèrement, je ne sais pas comment j'aurais fait si je ne vous avais pas rencontré, Timon. Vous m'êtes d'un grand secours, et vous êtes étrangement apaisant. C'est un peu comme si vous aviez le pouvoir de deviner ce que je dois entendre pour être calme de nouveau. Vous êtes une espèce de voix de ma conscience... Vous savez, cette petite voix nasillarde qui dit toujours quoi faire de droit et censé alors qu'on pourrait tellement s'amuser si on ne l'écoutait pas... Sauf que la vôtre n'est pas nasillarde. Ni barb... barbi... barbon... barbante? C'est bien comme ça qu'on dit? J'ai entendu un ménestrel de la télévision dire ceci dans une situation similaire... Je vais essayer de m'améliorer, je vous le promets!

Je lui adresse un sourire timide et réalise que j'ai dû l'interrompre dans ses activités lorsque je suis descendue. Je me confonds donc en excuses avant de regagner ma chambre et de regarder la télévision à nouveau, mais cette fois je reste sur les chaînes d'information. Mais ça commence à faire encore beaucoup d'informations à digérer, je commence à avoir mal à la tête. Je me dirige vers la fenêtre et regarde les arbres qu'on aperçoit d'ici. J'ouvre la vitre et prends une bonne bouffée d'air frais, puis referme tout ça avant d'aller m'allonger quelques instants sur mon lit.

Je fais le point sur ma journée, tout ce que j'ai vu, entendu, senti... c'est énorme, il y a du positif tout comme l'inverse. Mais globalement, je pense que je pourrai me plaire ici. Mes yeux commencent à se fermer et je m'assois en sursaut. Puis j'entends la voix de Timon me répéter qu'il n'y a pas de retour en arrière. Je sais que c'est dans ma tête, mais au moins, j'arrive à me calmer. Je me demande s'il aime les massifs de ronces... je pourrais essayer de lui en offrir un pour le remercier de tout ce qu'il fait pour moi... Pourquoi pas un plant de mûres, comme ça il en aurait de belles et fraîches dans son jardin, plus besoin d'aller à l'épiphanie. Non, épi...céa? Épicerie je crois. Il faudrait que je note tout ça sur une feuille pour me rappeler de ces mots nouveaux. Mais pour tout de suite, je m'allonge à nouveau et décide de m'abandonner à la fatigue qui m'envahit et m'endors étrangement sereine. Pas de retour... pas de danger... un monde à conquérir... sans magie...

(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une arrivée mouvementée [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Une arrivée mouvementée [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Comment nous en sommes arrivés là ? [Elendil][Terminé]
» Retour d'une nuit bien mouvementée [Terminé]
» À l'arrivée[Prio JD][Terminé]
» Arrivée mouvementée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-
Sauter vers: