Partagez | 
 

 The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Jeu 24 Nov 2016 - 23:23
The Devil Within

feat. Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

HRP: ce rp-ci est postérieur à tous mes autres sujets ouverts actuellement. Donc Elsa connait déjà Judy, Timon et Anna.

Décembre est arrivé sur New York, et après une période d’accalmie voilà que la neige se déchaîne. Décembre… il s’agissait autrefois du mois de l’année que je détestais le plus. Pas seulement parce que je ne pouvais pas assister aux fêtes de fin d’année, cloisonnée que j’étais, mais aussi parce que je m’interdisais (avec le soutien de mes parents) de venir jouer dans la neige, par peur de stimuler des pouvoirs. La neige que j’aimais, qui m’appelait… Mais aujourd’hui j’ai dépassé ça. La neige et le froid, c’est ce que je suis, c’est ma nature. Mes pouvoirs font partie de moi, et ils contribuent à me rendre heureuse. Alors que les flocons virevoltent autour de moi et que le vent froid me balaie le visage, je ne me départis pas de mon adorable sourire. Autour de moi les gens marchent à grandes enjambées, recouverts de lourds manteaux, grelottant de froid et emmitouflés dans leur écharpe. Quant à moi, c’est à peine si je porte une veste épaisse et un bonnet. Le froid ne m’a jamais dérangé… en rougissant je me rappelle de ce moment, juste avant de me créer ma première robe de glace, où je m’étais retrouvée dans mon plus simple appareil au cœur du palais créé par mes pouvoirs, sans ressentir le moindre frisson. Voilà bien la preuve, si besoin est, que je me passer d’une tenue polaire…

Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle je suis heureuse que Décembre soit enfin là. Pour la première fois depuis des années, je ne vais pas passer les Fête seule. Avec joie je me remémore à quel point ma vie a été chamboulée en quelques mois à New York. Les débuts ont été très durs, bien sûr, j’ai dû beaucoup m’accrocher. Mais pour la première fois depuis des années, je ne suis plus toute seule. Il y a d’abord eu la rencontre avec Judy : ma meilleure amie, ma seule amie. Elle ne s’est pas contentée de m’aider à me sortir d’un très mauvais pas, elle m’a aussi rendue espoir et m’a fait découvrir à quel point l’amitié pouvait être belle. Je sais que je pourrais toujours compter sur elle pour me soutenir et me protéger, j’en ai d’ailleurs eu la confirmation avec ce qui s’est passé récemment… mais je préfère ne pas y repenser. Ensuite est venu Timon Merkat, ce Monsieur si gentil et compréhensible à qui j’ai pu confier le secret qui me pèse depuis si longtemps. Il me laisse être la babby-sitter de son adorable Charlie, ce qui m’amène à lui rendre régulièrement visite. Puis enfin j’ai revu ma petite sœur. Anna, ma chère Anna… malgré le poids de l’incompréhension qui s’est installée entre nous, à cause de mes erreurs, elle est toujours un soleil dans ma vie. J’ai découvert les plaisirs des relations sociales, de l’amitié. Et je vais pouvoir passer le plus beau moment de l’année avec les gens qui me sont chers, pour la première fois de ma vie.

Me voilà arrivée. Je pousse les battants de la porte du T & L’s bar, et me voilà à l’intérieur du lieu de rencontre préféré de tous les personnages Disney exilés à New York. Je promène mon regard à l’intérieur : le bar est toujours aussi spacieux et bien ordonné. L’œuvre de Timon plus que de Laurence, je pense avec amusement : le suricate a gardé les réflexes de son espèce, si habile à construire des tunnels complexes et impeccablement structurés. Je remarque que la salle est en plein travaux : ici des guirlandes à moitiés étalées, là un petit Père Noel sur son traîneau suspendu, là un Sapin à moitié recouvert de boules… J’ai un brin de nostalgie car tout cela me fait penser à Arendelle. Mon pays natal… mais si j’adorais les paysages d’Arendelle, je ne regrette pas la société dans laquelle je vivais, qui enfermait ma vraie personnalité dans un carcan et me rendait profondément malheureuse. New-York m’offre-t-elle une deuxième chance ? Judy et Timon ne cessent de me le répéter, et je veux y croire. J’en ai terriblement envie.

Quand on parle du loup… Voilà que je vois Timon remonter de la cave, avec sous les bras un énorme carton rempli de décorations. Il halète sous le coup de l’effort ! Le suricate ne semble guère être habitué au sport. Je réprime un gloussement, mais je sais que je ne peux guère l’aider pour ça. Je signale ma présence :

-Bonjour Timon ! Votre femme préférée est venue vous rendre visite ! Je passerai ce soir chez vous pour garder Charlie, comme prévu, mais en attendant je comptais m’installer ici pour réviser un peu.

Je réalise en me mordant la langue que je viens encore de vouvoyer Timon ! Il m’est décidément difficile de me séparer.

Si tu as besoin d’un petit coup de main, n’hésitez pas ! Je voudrais commander un Coca Zero aussi, cela ne te dérange pas si je prends une avance sur ma paye ?

« Votre femme préférée » est une plaisanterie récurrente entre Timon et moi. En réalité la liste des femmes qu’il porte dans son cœur n’est pas très longue, ce qui explique en partie son attirance pour les hommes. Je n’ai donc pas eu beaucoup de difficultés à m’y retrouver en bonne place ! Et de façon ironique je ressens exactement la même chose vis-à-vis des hommes, Timon faisant partie des très rares exceptions.

M’étant installée sur une chaise, je hisse sur la table juste devant moi mon sac. Grand Dieu qu’il est lourd ! Et j’en sors un cahier de brouillon, une trousse, ainsi que les livres que j’ai empruntés à la médiathèque : « Mécanique quantique et attraction des Pôles », « Histoire de la chimie de l’eau », « Petit précis de climatologie » et j’en passe… certains pourraient trouve ça rébarbatif, mais je trouve ça passionnant. La science et les voyages m’ont toujours fascinée, sans parler de mon lien étroit avec la Neige et le Froid. Très vite je me plonge dans ma bulle : les livres ouverts devant moi, mes yeux fixés sur le texte, les formules mathématiques défilant dans mon esprit, je ne bouge que pour griffonner mes notes et mes calculs sur mon cahier.
clyde sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Ven 25 Nov 2016 - 23:00



The Devil Within

parce qu'il faut bien superviser la jeunesse x)



Avec l’approche des fêtes, Timon ne savait plus trop où donner de la tête. Il avait hérité de la tâche de décorer le bar pour le temps des célébrations. Il avait quitté l’appartement plus tôt que d’habitude, laissant les deux hommes de sa vie faire le ménage et décorer là bas. Le suricate s’affairait donc depuis un bon moment à égailler le lieu de rassemblement des personnages de Disney. Il avait tout d’abord mit en place les sapins sur leurs socles. Il leur mit un peu d’eau afin qu’ils ne se déshydratent pas, ce qui leur feraient perdre toutes leurs aiguilles! Il installa aussi quelques sapins artificiels, qui avaient déjà des lumières intégrés, ce qui lui facilita la tâche. Il y avait de très beau faux arbres, mais il aimait bien en avoir quelques vrais car ils sentaient bon.

Malgré tout son bon vouloir, Timon n’était pas le plus organisé des décorateurs… sans doute que Laurence aurait mieux fait, mais comme le blond ne voulait pas se retrouver avec un Père-Noël en cuir rose, il avait pris sur lui de s’occuper du bar. Il avait au court du mois précédent fait plusieurs petits achats, de nouvelles boules de noël, des guirlandes normales et aussi celles faites de lumières. Avec tout ça et aussi ce qu’il avait trouvé à la cave, il avait de quoi créer une belle ambiance. Sauf qu’il lui restait encore bien du travail avant d’arriver à un résultat satisfaisant. Le blond s’était quelque peu étalé, commençant des choses ici et là, sans pour autant en terminer.

Après avoir installé une guirlande dans un sapin, il se demanda s’il ne lui restait pas quelques boules décoratives dans une caisse à la cave. Il laissa donc ce qu’il faisait en plan pour descendre  à la recherche de la dite boîte. Ce ne fut pas bien long qu’il pu remonter, avec sans doute un peu trop d’empressement, ce qui lui donna chaud. Alors qu’il arrivait au rez-de-chaussée, il remarqua qu’Elsa était là. Ça lui arrivait de temps à autre de passer pour profiter de la tranquillité de l’endroit, ce qui faisait un peu de compagnie au suricate.

Timon sourit un peu, autant parce qu’elle venait de dire que parce qu’elle l’avait encore vouvoyé. Dans un sens, elle se décoinçait un peu en faisait de l’humour.

- Je t’en pris, prend place! Tu n’es pas la plus désagréable des clientes. Ça devrait aller, au pire je terminerais demain, étudie bien… Oh, allons, je te l’offre ton coca.

Il attrapa une bouteille dans le petit réfrigérateur pour ensuite la donner à la blonde. Il poursuivit donc de décorer son arbre de plus tôt. Il finit d’installer la guirlande, puis les lumières. Tout en travaillant il demanda :

- Alors ta journée? Ça se passe bien en classe, où les autres t’embêtent encore? Où tu les ignore tellement bien que tu ne sais pas?


C’était important pour Timon de prendre des nouvelles de sa protégée. Il ne savait pas trop pourquoi, mais il lui arrivait de se montrer protecteur envers cette jeune femme… peut-être parce qu’il comprenait une part du mal-être qu’elle avait ressentie? Il aimait le caractère calme et posé qu’elle avait en général, loin de l’hystérie de la plupart des femmes! Il continua de travailler en l’écoutant, montant sur une chaise pour mettre l’étoile au sommet du sapin. Comme il n’était pas assez grand, il se mit sur la pointe des pieds tout en grognant un peu, jusqu’à ce qu’il réussisse à la mettre en place… cependant il perdit l’équilibre et chuta en poussant un cri, faisant voler quelques boules au passage.



codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Sam 26 Nov 2016 - 15:26
The Devil Within

feat. Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

Je suis interrompue dans mes réflexions studieuses par Timon qui me demande comment je vais. Je souris relève la tête et je souris : le suricate fait partie des rares capables de me sortir de ma bulle quand je travaille. Je n’ai pas encore totalement l’habitude qu’on prenne de mes nouvelles, qu’on se soucie de comment je vais, et c’est toujours agréable de l’entendre. Il connaît bon nombre de mes secrets, certains dont même Judy n’est pas au courant.

-Et bien… je n’ai toujours pas beaucoup d’amis à l’Université, à part le cercle des informaticiens et des adeptes de jeu de rôle. J’aime bien discuter de Science et de Cinéma avec eux mais… j’ai l’impression que certains d’entre eux sont intéressés par moi, et ça me met mal à l’aise, comme tu peux l’imaginer… Jerry Simmons et les cheerleaders me détestent toujours autant, je sais qu’elles parlent de moi dans mon dos et pas en bien. Mais depuis que je me suis fait des amis en dehors de l’école et que je sais que je peux compter sur vous, j’y prête moins attention. Et puis elle n’ose plus me frapper comme elle le faisait à une époque, et ce depuis qu’Anna est venue à mon aide. Je t’avais raconté cet épisode je crois ? Je sais que tu ne l’apprécie pas trop, tu la trouves hystériques… mais crois-moi ma petite sœur à un cœur en or ! Je ne sais pas ce que je ferais sans elle et Judy…

C’est alors que Timon trébucha de son échelle, et fit tomber toutes les boules avec lui. Le pauvre ! Je le vois qui se passe la main sur le coccyx, qui réprime un juron. Vite je laisse mes cahiers et mes livres, et je l’aide à se relever (en prenant soin de ne pas rouler sur les boules répandues par terre).

-Oula, ça doit faire mal ! Ça va, tu n’as rien ?

C’est vrai que ça ne doit pas être facile, tout seul pour décorer le bar… C’est alors que j’ai une idée pour lui remonter le moral.

Je lève ma main droite, je la fait virevolter un peu… et soudain se forme un petit nuage gris au sommet du sapin ! Des flocons de neige tombent du nuage et descendent en douceur vers le sol. Certains se posent sur le sapin, formant un léger manteau blanc qui se marrie très bien avec les boules de toutes les couleurs (enfin celles qui n’ont pas été emportées par la chute de Timon). Quant aux flocons qui tombent par terre, ils s’évaporent instantanément. Je souris à l’adresse de Timon maintenant redressé sur ses deux pattes :

-Comme ça tu n’auras même pas besoin de nettoyer le sol ! Et on se croit tout de suite dans une atmosphère de Noel Blanc, tu ne crois pas ? Cela me rappelle Arendelle… Tiens, une petite étoile pour couronner le tout !

Un geste de la main gauche, et je fais apparaître une étoile de glace grosse comme un poing au sommet du sapin. La lumière de la lampe électrique se réfléchit à l’intérieur, lui donnant une couleur dorée fascinante. Quel magnifique clou du spectacle pour Noel… un sentiment rare m’emplit le cœur : la fierté. Comment j’ai pu rejeter, détester mes pouvoirs et moi-même pendant si longtemps ? Si seulement il m’était aussi facile d’appliquer ce raisonnement à d’autres parties de moi-même que la société juge contre nature…

C’est alors que j’entends un craquement de plancher derrière nous. Quelqu’un descend les escaliers... Mais qui donc peut habiter au T & L’s bar ?
clyde sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Sam 26 Nov 2016 - 18:00
The Devil Within

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT & ELSA VON ARENDELLE


Cela fait maintenant quelques semaines que je suis arrivée dans ce monde. J’ai beaucoup étudié la télévision pour en apprendre le plus possible. J’ai dû passer les deux premières journées au T & L’s Bar cloîtrée dans ma chambre, à essayer de tout assimiler. Mais rapidement, je me suis rendue compte que ce ne serait pas suffisant pour tout connaître. J’ai donc cherché une bibliothèque et suis allée emprunter de nombreux livres. Trouver un travail viendrait plus tard… je devais d’abord apprends à me fondre dans la masse pour ne pas paraître trop étrange. Ce n’est pas vraiment facile de faire des choses sans argent, c’est pour ça que je ne sortais pas vraiment du bar.

À la bibliothèque, j’ai dû donner mon nom pour ma carte gratuite. J’avais donc décidé de m’en inventer un. Malycia Evie Ficent. Après tout, c’était le prénom que j’avais sorti à Timon la première fois, pourquoi ne pas l’utiliser, il lui a semblé commun, et d’après les films que j’ai pu voir depuis mon arrivée, cela semble être assez contemporain. Lorsque je retourne rendre les livres, j’aperçois  un tableau avec des papiers qui demandent des services en échange d’argent. Garder des enfants le temps d’une soirée semble à ma portée… des fées incompétentes on pu le faire pendant seize ans, ça ne doit pas être bien compliqué!

Bon, après deux expériences où les enfants se mettaient à pleurer à la fin de l’histoire que je leur racontais avant d’aller dormir, j’ai décidé que j’allais laisser tomber cette voie, même si elle était suffisamment lucrative pour subvenir à mes menus besoins. J’ai pu m’acheter deux autres robes, un crayon de maquillage pour les yeux et payer un abonnement d’un mois aux transports en commun. Mais après ça, je me suis aperçue que j’il ne me restait pas suffisamment de dollars pour en donner à Timon pour manger.

Un jour, je décide de marcher pour rentrer de la bibliothèque et vois une personne en train de cultiver son jardin. Ça me rappelle la merveilleuse forêt de ronces que j’avais fait sortir de terre… Bon, elle s’y prend tellement mal que je décide d’intervenir pour la remplacer. Elle me propose alors de me payer si je viens m’occuper tous les jours de son jardin. Voilà qui solutionnerait mon souci d’argent.

Lorsque j’ai annoncé à Timon que j’avais trouvé un petit boulot, toute fière que j’étais, je lui ai dit que je pourrais enfin lui payer la chambre. Ce n’était pas énorme, mais j’arrivais à gagner 20$ par jour en deux heures et j’avais le reste de ma journée pour parfaire mon étude de ce monde.

Aujourd’hui, je suis tranquillement en train de prendre des notes sur la botanique des plantes «actuelles» lorsque j’entends un vacarme assourdissant venir du rez-de-chaussée du bar. Je sors donc discrètement de ma chambre. Arrivée sur le palier, j’entends une voix féminine en plus de celle de Timon. Je vérifie que je suis bien dans une tenue décente et m’aventure doucement dans l’escalier, regardant discrètement ce qui se passe. Une charmante jeune femme blonde fait sortir de nulle part une étoile qu’elle pose en haut de l’arbre que Timon décore. Des boules et des guirlandes sont étalées un peu partout, certaines ont dû tomber, ça expliquerait pourquoi j’ai entendu autant de bruit. Mais je fais un blocage sur le fait que cette mystérieuse jeune femme arrive à faire apparaître des choses de glace… qui est-elle? Je n’ai pas vu tous les films de Disney, à vrai dire, comme je ne connais que Timon, je n’ai regardé que son film, pour en savoir un peu plus. Je descends d’une marche de plus pour un peu mieux voir ce qui se passe, mais je fais craquer le sol, alors je descends l’escalier comme si de rien n’était, parée de mon plus beau sourire.

- Bonjour Timon ! Vous avez besoin d’aide pour décorer le bar? J’ai entendu du bruit, je voulais savoir si tout allait bien…

Je tourne ensuite mon regard vers la jeune fille, à moitié cachée derrière une montagne de livres sur le climat, les pôles et autres mathématiques. Je lui adresse et sourire et ajoute :

- Bonjour, je ne crois pas avoir eu l’honneur… Je suis Malycia, ravie de faire votre connaissance

Je lui tends la main et plonge mon regard dans le sien. Il y a quelque chose chez cette femme qui m’intrigue… Serait-elle une méchante aussi? D’où viennent ses pouvoirs magiques ? Peut-être y a-t-il quelque chose que je pourrais découvrir sur mes propres pouvoirs… J’ai laissé cette facette de côté pour m’adapter du mieux que je pouvais à ce monde, suite aux conseils de Timon. Mais à la simple idée que je puisse découvrir d’autres facettes de mon pouvoir dans ce monde, je sens mes yeux luire et détourne brusquement le regard, un peu gênée.

(c) Madouce sur Epicode


Dernière édition par Mal E. Ficent le Dim 27 Nov 2016 - 17:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Sam 26 Nov 2016 - 20:15



The Devil Within

parce qu'il faut bien superviser la jeunesse x)



Ce fut le sol qui réceptionna durement Timon. Au moins, il était tombé sur le derrière, pas sur la tête, ce qui aurait pu être très dommageable. Mais le moindre des deux maux était tout de même très douloureux. Pourquoi ce genre de choses lui arrivait tout le temps? Surement parce qu’il n’était pas assez prudent. Il aurait du écouter ce qu’Elsa lui répondait avant d’aller se jucher en équilibre précaire, sans doute que ça l’aurait moins déconcentré! Ou peut-être qu’il devrait aller hercher l’escabeau… ça lui aurait permit de monter plus haut tout en gardant l’équilibre. S’il ne s’était pas montré paresseux, il ne serait sans doute pas tombé! Ses tentatives pour gagner du temps étant infructueuses, il commençait à se faire bougon.

La blonde l’aida à se relever. Il repensa à ce qu’elle venait de lui dire. Il trouvait ça dommage que les cheerleaders l’embêtent, mais que pouvait-il faire, autre que la soutenir? Il était cependant heureux qu’elle se soit fait des amis. Les gens qu’elle fréquentait pouvaient l’aider à évoluer, ce qui était bon pour elle. Bon, ça pouvait créer des malaises si les garçons se montraient un peu trop intéressés, mais elle devait s’affirmer et leur dire non. C’était à elle de faire ce chemin. Sinon mieux valait qu’il ne commente pas trop ce qu’il pensait de cette Anna… étaient-elles vraiment sœur? Elles ne se ressemblaient ni physiquement, ni mentalement…

Timon regarda La reine des neiges faire un peu de magie. C’était amusant de voir à quel point elle contrôlait bien ses pouvoirs lorsqu’elle était calme. Aucune perte de contrôle ou de bavure, tout se passait comme elle le voulait. Comme il n’y avait pas de magie à la Terre des Lions, il trouvait particulièrement intéressant de voir Elsa en faire. Dire que ce n’était plus qu’une fraction de ce que son pouvoir était dans son monde… ce qui était sans doute mieux, il n’avait pas envie de New-York se retrouve sous un épais manteau de neige en juillet si on énervait la jeune femme!

- Merci Elsa, ça fera de jolies décorations. Je devrais me remettre de cette chute, ce n’est pas comme si c’était la première fois…

Il en venait à la réflexion qu’il aurait du laisser tout le côté décoration à la blonde… Mais bon, comme il avait commencé, il lui fallait finir. Rien n’empêcherait la jeune femme d’ajouter sa touche ici et là. Le suricate fut interrompu par un grincement du plancher, qui dévoila la présence de Maléfique. Il la croyait partit, mais elle était dans sa chambre au final. Bien qu’il n’en parlait pas vraiment, il était fier des efforts qu’elle faisait pour s’adapter, sans parler que c’était une locataire calme. Il avait d’ailleurs du la déranger avec le boucan qu’il avait fait.

- Bonjour Mal, Pardon du bruit. Merci, mais ça devrait aller. Je vais ramasser mes dégâts et aller chercher l’escabeau plutôt que de risquer de me casser le cou sur une chaise…

Timon n’eu pas à faire les présentations que la brune se plantait devant Elsa pour parler. Avait-elle vu les petits tours de la blonde? Possible. Bien que l’homme continuait de s’affairer à ramasser les débris de boules de noël, il tendait tout de même l’oreille, surveillant les deux femmes. Il ne pouvait pas se résoudre à faire totalement confiance à l’ancienne méchante. Il laissait une chance, mais il ne voulait pas que ses mauvaises habitudes reviennent et qu’elle abuse de l’innocence de la jeune femme.




codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Dim 27 Nov 2016 - 17:23
The Devil Within

feat. Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

Effectivement, une nouvelle venue s’est installée au bar, sans doute sous la protection de Timon. Il semble être dans la nature du Suricate de prendre sous son aile les personnes qui lui semblent vulnérables, c’est vraiment quelqu’un de bien. Je ne m’attendais pas à voir quelqu’un d’autre arriver, et cela me déstabilise, car je n’ai pas le temps de revêtir le masque que je porte face aux gens que je ne connais pas et dont je ne sais pas si je peux avoir confiance (c’est-à-dire tout le monde en dehors de Judy, Anna et Timon.

Malycia… la première chose que je remarque malgré moi chez cette inconnue c’est qu’elle est belle, très belle. Ses longs cheveux noirs ondulent quand elle marche et semblent réfléchir la lumière ambiante, les traits de son visage sont finement dessinés, notamment son nez parfaitement proportionné, et sa gorge blanche est adorable. Mais ce qui me marque le plus ce sont ces yeux bleus : profonds, fixes, ils trahissent une intelligence aiguisée et une grande assurance. Une assurance qui se retrouve aussi dans son maintien et sa posture… Son caractère semble clairement affirmé, malgré la petite gêne qu’elle semble afficher un court instant. Je sens mes joues devenir roses et mes yeux se baissent : ne devrais-je pas avoir honte de telles pensées ? Avec une parfaite inconnue, et qui semble nettement plus âgée que moi qui plus est ? Pour gagner du temps je lui tends la main pour la serrer, mon habituel sourire timide s’affichant sur mon visage.

-Enchantée, Malycia ! Je me prénomme Elsa Kristanna Sol… heu appelez-moi juste Elsa. J’étais souveraine du Royaume d’Arendelle, dans l’autre monde, mais ici je ne suis qu’étudiante à l’Université de Colombia. On me dit que je viens du dessin animé appelé La Reine des Neiges, c’est sans doute lié à ces pouvoirs que j’ai depuis toute petite.

J’ai un silence gêné, j’ai l’impression de n’avoir dit que des platitudes destinées à gagner du temps, pour une conversation des plus ordinaires. Face à cette femme, je me sens si timide, si gauche, si négligeable… la partie rationnelle de mon esprit me pousse à lui dire poliment au revoir pour qu’elle ne remarque pas mon trouble, et à retourner me plonger dans mes livres et mes équations. Cependant… une autre partie de moi-même en a assez de toujours prendre la fuite, et a au contraire envie de relever le défi qui se présente à moi. Et je ne peux pas m’empêcher d’être curieuse, de vouloir en apprendre plus sur elle… Je rajuste une mèche de cheveux blonds derrière mon oreille, tout en cherchant un moyen de poursuivre la conversation.

-Et vous, depuis combien de temps êtes-vous à New York ? Pourrais-je vous demander –si cela ne vous dérange pas bien sûr– qui vous étiez dans l’autre vie ?

Lassée d’être debout, je saisis ma bouteille de Coca Zéro gentiment laissée sur le comptoir par Timon et fait signe de vouloir me rasseoir. C’est aussi un test : cette inconnue m’accorde-t-elle suffisamment d’importance pour accepter de discuter avec moi à ma table ? Je suis assez anxieuse en attendant sa réaction, et c’est bien malgré moi que je me rends compte que je me mordille la lèvre inférieure…

clyde sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Dim 27 Nov 2016 - 19:00
The Devil Within

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT & ELSA VON ARENDELLE


Timon s’excuse du bruit qu’il a causé, je lui adresse un sourire avenant pour lui faire comprendre que cela ne m’a pas dérangée. Après tout, je n’étais pas en train de faire quelque chose de véritablement vital…

La jeune femme se présente. C’est assez étrange, elle me donne tant d’informations sur ses origines… Et elle… rougit? Est-ce que c’est ma faute? Légèrement déstabilisée par l’attitude d’Elsa, je l’observe intensément. Ses cheveux sont d’un blond très pâle, ses yeux bleus comme la glace me font oublier le reste l’espace d’un instant. Mais que m’arrive-t-il?

Elle replace une mèche derrière ses oreilles et un léger frisson m’envahit. Je ne sais pas si ça vient de ce fait ou des questions qu’elle vient de me poser. Je ne sais pas pourquoi, j’ai peur de lui dire… j’ai toujours été très fière de ce que j’étais dans l’autre monde, pourquoi serait-ce différent avec Elsa? La jeune femme va prendre sa boisson sur le comptoir et m’invite plus ou moins indirectement à m’installer à sa table. Je marque un temps d’arrêt, me demandant si c’est bien raisonnable. Mais quelque chose me donne envie de connaître cette reine d’un autre monde. Je la surprends en train de se mordiller la lèvre et ne peux m’empêcher d’hausser un sourcil surpris.

Peut-être que je peux utiliser son innocence pour la façonner et en faire une alliée… et si j’ai des atouts qui ne la laissent pas indifférente, pourquoi me priver de cet avantage? Je lui adresse un sourire charmeur et m’assois en face d’elle.

- En fait, je ne m’appelle pas vraiment Malycia… Dans l’autre monde, j’étais…

Je feins d’être gênée et lance un regard coupable et honteux à Elsa avant de poursuivre.

- Je suis la méchante de la Belle au bois dormant. Je m’appelle Maléfique. Mais… je préfère qu’on m’appelle Malycia. Mon véritable nom me rappelle de trop mauvais souvenirs…

D’un air de chien battu, je termine ma phrase. J’espère qu’elle va tomber dans le panneau, je crois que si je me voyais, je serais moi-même prise au piège.

- Et Malycia, c’est comme ceci que je m’étais présentée à Timon lors de notre rencontre. J’avais peur de sa réaction, s’il savait qui j’étais avant… et en fait, depuis je me suis rendue compte que les gens étaient plus… tolérants que ce que je pensais. Je suis ici depuis un mois peut-être, je dirais trois semaines… j’ai du mal à concevoir les jours depuis mon arrivée, je ne sors pas longtemps et je fais à peu près les mêmes choses à chaque fois… je n’ai pas vraiment de repère.

Je marque une pause. C’est vrai que maintenant que j’y pense et que je pose des mots dessus, je me sens un peu perdue. Je secoue vivement la tête et m’adresse de nouveau à Elsa.

- Et vous étudiez donc le climat? C’est… intéressant! Tout comme votre… sourire.

SOURIRE ?!!! Bon d’accord, je voulais dire «pouvoir» mais de peur d’être trop vite percée à jour, j’ai cherché autre chose à dire. Mais pourquoi son sourire? Mal, qu’est-ce qu’il se passe? Un peu de sérieux quand même ! Je détourne mon regard, gênée, et tente de me concentrer sur les titres des livres empilés sur la table. Je ne veux pas qu’elle voie mes yeux luire faiblement, mais autant lui demander d’être aveugle… Comment va-t-elle réagir? Et Timon qui observe la scène depuis son escabeau…

.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Mar 29 Nov 2016 - 23:58
The Devil Within

feat. Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

Je ne m’attendais pas à ce que Malycia accepte mon invitation, mais voilà que nous nous retrouvons à ma table. J’espère très fort qu’elle n’a pas remarqué le trouble qu’elle occasionne chez moi, je me doute que Timon doit s’amuser à la table, lui qui me connait si bien. Mais bien qu’elle m’impressionne je ne peux empêcher une partie de moi-même d’être méfiante et interrogative à propos de cette femme sortie de nulle part : qui est-elle vraiment. Le début de son discours ne me met pas précisément en confiance. Elle était méchante dans un autre monde Disney, dans La Belle au Bois Dormant… Maléfique la Sorcière. Les contes de mon enfance me reviennent en mémoire : c’est l’enchanteresse malveillante qui, jalouse de ne pas avoir été invitée au baptême de la princesse Aurore, lance à la malheureuse une malédiction qui la plonge dans un sommeil éternel. Gère encourageant tout ça…

J’en frissonne, mais étrangement mon trouble à l’égard de Mal n’en est pas diminué. Surtout que la voilà qui enchaîne sur une véritable déclaration de repentir. Ses yeux sont abattus, sa mine résignée, elle pourrait même laisser parler une larme… Dois-je la croire sincère ? Une partie de mon esprit me met en garde : souviens-toi de Hans, de tous ces courtisans hypocrites, ne te fies pas aux apparences… combien de fois j’ai moi-même donné la leçon à Anna sur ce sujet ! Mais cette partie de mon esprit n’est plus la seule à s’exprimer aujourd’hui : une autre voix, beaucoup plus douce et séduisante, m’incite à faire confiance, à lui donner au moins une chance… Je me rend compte que j’ai envie de lui faire confiance. C’est étrange, je n’ai jamais connu ça par le passé. Ca m’inquiète un peu, et en même temps je brûle d’envie d’y céder… surtout que je ne peux pas m’empêcher de me sentir proche de Mal. La description qu’elle fait de son sentiment d’être seule au monde, son malaise… cela me brise le cœur, ce sont des sensations que je ne connais que trop bien.

J’ai envie de la réconforter, de lui prendre la main pour lui faire comprendre qu’elle n’est pas seule. Je fais mine de tendre le bras… et soudain je me retiens, et le retire en vitesse. Le mouvement a été rapide, presque imperceptible. Il m’est toujours difficile de toucher les gens, des années d’isolation et de peur de blesser les autres avec mes pouvoirs m’ayant rendu allergique au contact physique. Mais je croyais avoir fait des progrès : j’ai déjà connu quantité de câlins avec Judy, avec Anna. Parfois même avec Timon. Et pourtant ici, même si cette femme me semble sympathique, je n’y arrive pas. Non, ce n’est même pas ça : je fais un blocage. De façon inexplicable, à l’idée de toucher Mal je me sens comme honteuse, sale. Qu’est-ce qui a donc de différent avec elle ?

Heureusement elle reprend la parole, et elle me complimente pour… mon sourire ? Et elle-même semble gênée, qu’est-ce qui se passe ? Je retiens un « Oh ! » de surprise, et je me sens rougir à nouveau.

-En fait… on m’a souvent dit que j’avais un beau sourire, en effet, mais je ne le fais pas très souvent pour être honnête. Ce n’est pas forcément… naturel pour moi, et j’ai horreur de me forcer à sourire pour faire plaisir à la galerie. Dieu que je détestais ces interminables séances de poses devant les peintres de la Cour, en tenue de couronnement ! La photographie est une invention bénie de ce nouveau monde. Il faut dire que je n’ai pas eu souvent l’occasion de sourire.

Je croise les bras devant moi d’appréhension –la peur d’être jugée, toujours…– mais je ressens le besoin de me confier, d’exprimer à quel point je me sens proche d’elle.

-Je comprends ce que vous avez ressenti. L’isolement, l’incompréhension, la sensation d’être la dernière de son espèce… j’ai du très tôt cacher mes pouvoirs, les refouler au fond de moi, les considérer comme une partie honteuse de moi-même. Pas seulement parce que je pouvais faire du mal à mon entourage, mais aussi parce que j’avais peur d’être traitée comme une curiosité, un animal de cirque. Et ce soir, lors du bal de mon couronnement… lorsque mes barrières mentales ont cédé… le regard que les autres ont membres de la Cour ont porté sur moi, ce qu’ils m’ont dit.

Je suis devenue très calme, tout à coup. J’avale une gorgé de mon Coca, je savoure, sans lever mon regard de la table.

-Ils m’ont appelé un Monstre.

Silence gêné de ma part. Puis je me dis qu’il serait tant dommage de gâcher cette discussion, et je ne veux pas donner l’impression à Mal d’être une fille maussade, plate et déprimante ! Je relève la tête et je reprends, avec le sourire cette fois.

-Oui je m’intéresse à la climatologie, c’est l’une de mes passions ! J’ai toujours adoré la Science, je pouvais passer des heures dans la bibliothèque quand j’étais petite ! Et vous, vous envisagez de travailler dans quoi dans ce nouveau monde ?


clyde sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Jeu 1 Déc 2016 - 0:39
The Devil Within

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT & ELSA VON ARENDELLE


Elsa rougit à mon compliment sur son sourire, je me dis que je ne dois certainement pas la laisser indifférente… Voilà qui pourrait bien m’aider dans mon entreprise… Quand elle me parle du miracle de la photographie en comparaison des peintures que nous devions subir. J’esquisse un sourire à l’évocation de ce souvenir. Puis elle croise les bras. Son corps exprime une certaine fermeture à moi, mais sa douce voix cristalline indique le contraire. Perplexe, j’écoute la suite avec impatience, pendue à ses lèvres.

- Un monstre? Votre cour aurait eu connaissance de moi, ils vous auraient certainement vue comme un ange, en comparaison. Ne vous inquiétez pas, ils ne savent pas ce qu’ils ont perdu… vous avez bien plus de valeur qu’ils n’ont voulu vous le faire croire…

Mais que m’arrive-t-il? Je n’arrive pas à contrôler les mots qui sortent de ma bouche. J’ai l’impression de ne plus être moi-même. Mon coeur s’emballe, je tends la main vers la Reine étudiante. Mais je réalise mon geste et m’empresse de tendre l’autre, comme pour m’étirer, tout en écoutant ses questions. Travailler dans quel domaine…

- Eh bien, cela fait peut-être une semaine que je m’occupe du jardin d’une personne âgée chaque jour. Ça me détend et m’apaise, et au moins, elle ne risque pas d’abîmer davantage ces pauvres offrandes de la Nature. Comme ça, j’ai une petite rente qui me permet de payer un tribut à Timon pour la chambre qu’il me prête. Pardon, je crois que le terme ‘’loyer’’ est plus approprié… J’ai encore des difficultés avec le patois de ce monde, veuillez m’en excuser…

Je baisse les yeux, un peu honteuse. J’étais si fière de montrer à Timon que je faisais des progrès, mais cette femme me déstabilise tellement que j’en perds mon latin, ou dans le cas présent, mon patois… Je décide de rebondir du mieux que je peux, sans paraître décontenancée.

- Je me rends régulièrement à la bibliothèque, j’aime y emprunter des ouvrages sur la botanique. J’en lisais d’ailleurs un lorsque j’ai entendu du bruit. Je pense que je pourrais me reconvertir dans un métier qui touche aux plantes… J’ai la chance de bénéficier d’une seconde vie, c’est une seconde chance idéale pour me racheter autant que possible de tout le… mal que j’ai fait…

…Même si pour rien au monde je ne reviendrais sur ce que j’ai fait. Mais je préfère taire cette partie. La méchante en repentir est une si bonne couverture, je sens que je dois continuer sur cette voix. Mais en même temps, cette petite voix dans ma tête me dit que c’est le chemin que je devrais prendre pour avoir une vie heureuse. Mon coeur hurle lorsque mon regard croise celui d’Elsa, et je ne peux m’empêcher de détourner le regard de façon systématique. Mes yeux brillent, je le sens, je le sais, je… j’ai honte…

.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Sam 3 Déc 2016 - 0:07
The Devil Within

feat. Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

« Vous avez bien plus de valeur qu’ils ont voulu vous le faire croire »… Je sens comme une douce chaleur glisser en moi aux paroles de Mal. J’ai toujours été désespérément en manque de reconnaissance, et un compliment sincère est une denrée rare à laquelle je m’accroche désespérément. Mais par rapports aux compliments des autres êtres qui me sont chers –Anna, Judy, Timon– ceux de cette femme me font quelque-chose de plus. C’est comme si… je ressentais des frissons à travers mon corps. Mon sourire revient, toujours un peu gêné mais profond et adorable. C’est alors que ma main droite s’enroule autour d’une mèche de mes cheveux, et commence à la tourner et à la tournicoter. C’est une habitude que j’ai prise pour extérioriser ma tension interne, et dont je n’ai jamais réussi à me débarrasser, sans l’avoir vraiment cherché. D’habitude je me dissimule pour faire cela, par peur d’être jugée. Mais alors même que cela peut sembler bizarre, je n’ai aucun problème à le faire en présence de Mal. Comme si je lui faisais déjà confiance.

Je me retiens de pouffer en entendant Mal parler de tribut à la place de loyer. La pauvre, elle est comme moi, il lui reste tellement à apprendre ! Je réalise que nous avons décidément bien des points communs : le malaise et le sentiment d’incompréhension, l’intérêt pour la nature et les livres… se pourrait-il que nous ayons une autre chose en commun ? Non, bien vite je chasse cette pensée, d’ailleurs malsaine. Mal vient d’un monde médiéval, logiquement bien plus répressif que mon monde d’origine, où il était déjà si mal vu d’être… différent. Il me faut accepter l’idée de garder cette femme comme une simple amie… ce qui est déjà très bien non ? Mais je n’arrive pas à me réjouir de cette pensée.

Je ne peux pas m’empêcher de sentir mon cœur se serrer en entendant mon interlocutrice expliquer à quel point elle ressent le besoin de tourner la page du passé.

-Croyez-moi, il est possible de repartir à zéro et de laisser le passé derrière soi. Cela peut sembler difficile au début, mais on finit par se sentir mieux. Quand j’ai été obligée de m’enfuir le soir de mon couronnement, par peur de causer du mal aux autres ou d’être persécutée pour mes pouvoirs… au début je me suis sentie anéantie, seule et désespérée. Mais ensuite je me suis rendu compte que je pouvais enfin libérer mes pouvoirs, être moi-même sans avoir craindre tout ce qui me faisait peur auparavant. J’étais libre.

J’arrête de me tourner les cheveux et, levant la main droite et la faisant tournoyer pour mettre en action des formules dont j’ai le secret, je fais émerger juste devant Mal une magnifique copie miniature de mon château de glace.  De la taille d’un avant-bras, elle est très réaliste et détaillée, et la lumière se réfléchis à travers les parois gelées, comme pour l’étoile au sommet du sapin. Je reste un instant en admiration de mon œuvre. C’est ce que je suis, c’est ma nature, et je ne peux pas y renoncer sans me rendre malheureuse. Je me rends compte que je me suis remise à sourire et que je ne dis rien, Mal doit sûrement attendre ma réaction. D’un geste de la main je vaporise la copie du château, mais les flocons se déplacent comme emportés par le vent et le château se reconstruit, dans une copie identique, sur le comptoir juste à côté de Timon.

-Je sais que vous avez commis des actes malveillants par le passé. Mais ne renoncez pas à ce que vous êtes, sous aucun prétexte. Il est toujours possible de prendre un nouveau départ, d’être heureuse. Et puis il y a de la beauté en vous.

Cette fois ma rougeur revient, et de façon indéniable. Qu’est-ce que je viens de faire ? Je viens d’évoquer la beauté de Mal juste devant elle ? C’est vrai qu’elle est la femme la plus belle qu’il m’ait été donné de voir, et pas seulement du fait de son physique si bien dessiné… mais est-ce une raison pour le dire à voix haute ? Je bats en retraite et je m’empresse de changer de sujet, revenant sur un terrain sur lequel je me sens toujours à l’aise : les livres.

-Alors comme ça vous aimez les bibliothèques ? Je peux vous aider à avoir accès à celle de mon université, si vous voulez. J’avoue ne pas être très versée en botanique, mis à part ce qui concerne les bouleaux et les sapins de mon pays natal… En revanche j’ai pu étudier comment l’évolution fait que les végétaux s’adaptent au climat. Tenez, regardez !

J’ouvre l’un de mes épais ouvrages celui-ci intitulé « Biologie et climat ». Il est lourd et dense, je dois feuilletter une bonne vingtaine de pages avant de retrouver celle qui m’intéresse. Je pointe alors du doigt une très jolie fleur violette.

-Le crocus, emblème de la monarchie d’Arendelle depuis des générations ! Elle ne fleurit à l’Automne et à l’Hiver, à l’époque de l’année où toutes les autres fleurs se fanent… fascinant, non ? Connaissiez-vous des espèces de plantes similaires dans votre monde.

J’attends avec impatience la réponse de Mal : je suis réellement enthousiaste ! Mais mon intérêt pour la Biologie et les livres est-il seul en cause ? Je remarque à cet instant que les lèvres de Mal, qui semblent délicates et généreuses, me rappellent par leur couleur et leur forme les pétales de crocus… Je déglutis et baisse les yeux, faisant semblant de me concentrer sur le livre scientifique. Comment je peux me sentir à ce point si joyeuse et si honteuse ?


clyde sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Sam 3 Déc 2016 - 17:16
The Devil Within

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT & ELSA VON ARENDELLE


J’aperçois Elsa se tripoter une mèche de cheveux, j’ai l’impression qu’elle est nerveuse. Elle me dit qu’il est possible de repartir de zéro, que c’est effectivement une seconde chance extraordinaire pour tout le monde ici. Je ne peux détacher mon regard de la jeune femme, essayant de cerner la complexité des sentiments qu’elle a pu éprouver dans son monde d’origine. Persécutée pour ses pouvoirs… Tout ceci me parle bien plus que je ne souhaiterais l’admettre. Puis elle arrête de jouer avec sa mèche et se lance dans la construction magique d’une miniature d’un château de glace. Je suis ébahie par son pouvoir, je trouve cela apaisant et merveilleux, magnifique. Elle le balaye d’un revers de la main et il s’envole en flocons pour mieux se reconstruire sur le comptoir du bar. J’en perds mes mots, encore plus lorsqu’elle parle de la beauté en moi. Une gentille me dit de ne pas renier qui je suis juste parce que j’ai fait de mauvais choix, et que je suis belle. Bon, elle rougit d’un coup, et j’avoue que moi-même je ne suis pas très à l’aise avec les compliments. C’est étrange, cette attirance qu’elle provoque en moi… Je me rappelle que Timon m’avait dit qu’il préférait les hommes, alors il me semble tout à fait logique que les femmes préfèrent les femmes dans ce monde.

Soudain, la Reine étudiante change de sujet, et me propose de m’aider à obtenir un accès à la bibliothèque de son université. Ce serait tellement intéressant! Je sens mon regard s’illuminer tandis qu’elle me parle des arbres de son pays natal, Arendelle. Elle prend alors un livre assez volumineux pour me montrer quelque chose. Je me lève donc et me rapproche de la jeune fille, me penchant pour mieux voir la fleur dont elle me parle. Je sens une douce odeur émaner de sa chevelure qui me déconcentre très légèrement. Le crocus, cela me rappelle quelque chose…

- Ah je connais cette fleur ! Chez moi on appelle ça du safran. Elle produit un filament avec son pistil, qu’on peut utiliser pour se parfumer, donner du goût à un plat et parfois dans des potions. Je trouve cette fleur vraiment magnifique… je comprends pourquoi c’est l’emblème de votre pays…

Je marque une petite pause, toujours appuyée sur la table, le visage à quelques centimètres de celui de la jeune reine. Je connais d’autres fleurs qui poussent malgré les contraintes climatiques… et je ne sais pourquoi, j’aimerais pouvoir lui en offrir un bouquet.
- Dans mon pays, l’hiver, dans la forêt, on peut trouver des perce-neige. Comme leur nom l’indique, elles peuvent traverser une fine couche de neige et fleurir au-dessus. Il y a aussi l’edelweiss, une fleur qui pousse l’été sur les montagnes. Il y en avait sur les flancs de la falaise de mon château… J’aime vraiment ces plantes, elles sont combattives, elles sortent de terre dans les pires conditions, à travers le froid, la pierre… Elles ont du caractère, de la volonté… Elles vous iraient bien…

Mais qu’est-ce que je dis? Pourquoi je dérape comme ça? Et en plus je la regarde dans les yeux, à quelques centimètres de son visage! Elle va forcément voir la lumière s’allumer dans les miens. Je sens le feu monter à mes joues, mais je tente de garder mon apparente assurance avec un sourire en coin, attendant la réaction de la ravissante Elsa.

.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Lun 5 Déc 2016 - 15:11
The Devil Within

feat. Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

Des perce-neige, des edelweiss… tout cela est bien passionnant, je suis étonnée que Mal en sache autant sur un sujet que j’ai à vrai dire un peu pris au hasard pour continuer la conversation sur un terrain ou je suis à l’aise. Mais est-ce le contenu de la discussion qui me passionne autant ? La brune s’est levée pour venir voir mon livre, elle se tient juste à mes côtés, et je me rends compte que je suis très consciente de sa présence. Ses cheveux tombent en cascade près de mon visage, et ses yeux sont fixés sur les miens, pas sur le livre. Je sens ses cheveux effleurer mes joues, c’est étonnant comme la sensation est douce et agréable. Je m’imagine en train de triturer une mèche des cheveux de cette femme au lieu des miens. C’est vraiment étrange… est-ce que parce que j’ai aussi peu d’expérience des relations humaines, à vingt-et-un ans passés, que mon ressenti est aussi intense ? Dire que je ne la connaissais ni d’Eve ni d’Adam quelques minutes plus tôt. Je me sens comme en apesanteur, comme si une sorte de… connexion s’était opérée à mon insu.

Je suis tellement à l’Ouest que c’est seulement à retard que je parviens à enregistrer et analyser ses paroles, et il s’écoule un certain temps avant que je ne réalise ce qu’elle vient juste de dire. « Elles ont du caractère, de la volonté… Elles vous iraient bien… ». Cette fois je rougis violemment, sans aucune retenue. D’où elle est placée Mal doit avoir une vue magnifique sur mes joues, et voir à quel point leur rougeur contraste avec la blondeur platinium de ma chevelure. A vrai dire j’apprécie toujours les compliments sur ma beauté physique –quelle femme ne les apprécierait pas ? –, mais en même temps j’en ai entendu tellement de la part des courtisans flatteurs d’Arendelle que je m’en méfie un peu. A certains moments ils me donnent l’impression de n’être qu’une charmante poupée de chair, bonne à être épousée, mise au lit et engrossée pour donner un héritier à la Couronne. Les compliments sur ma personnalité en revanche… c’est quelque-chose qui touche au plus profond de mon âme. A mon besoin désespéré d’être aimée et considérée, depuis toujours. Je joins mes mains et dirige mon regard vers le bas, comme pour éviter celui de Mal.

-Oh… vous pensez vraiment tout ce que vous dites ? Je me suis toujours considérée… comme faible et irrésolue. J’ai toujours eu tellement peur de ce que les autres allaient penser de moi. Donc oui je donnais une image de solidité et d’assurance : je m’exprimais de façon soutenue impeccable, j’affichais un sourire protocolaire, je me tenais toujours bien droite, je répondais toujours de façon précise et pertinente… mais il ne faut pas se fier aux apparences, et j’ai toujours été profondément timide et mal à l’aise face aux autres. Bien plus que ma petite sœur, même si elle le cache moins.

Mais j’essaye de remonter la pente. Et il y a des personnes qui m’y aident et qui me redonnent du courage. Ma sœur, mon amie Judy, Timon. Et… je crois que vous en faites partie.


Le prendra-t-elle comme un compliment ? Je me sens bien maladroite, mais j’ai l’étrange impression que mon attraction est partagée. Serait-ce une… flamme que je vois dans ses yeux ? Une flamme pour compenser, pour contrebalancer ma glace… Je n’ai aucune preuve rationnelle, juste une sorte de… sensation. Très inhabituel, pour quelqu’un comme moi qui suis à ce point habituée à s’appuyer sur la logique et la raison avant quoi que ce soit d’autre, et à éteindre l’instinct et les sentiments. Je réalise alors qu’il me faudra bientôt partir (moi qui suis venue initialement pour réviser et qui vais devoir bientôt aller chez Timon pour prendre soin de Charlie), et que je risque de ne pas la revoir avant un moment. C’est très inhabituel de ma part, mais… je ressens le besoin de lui faire une proposition.

-Et au fait que faites-vous en dehors de votre travail et du temps passé à la bibliothèque ? Avez-vous d’autres loisirs, des hobbies. A vrai dire je vais bientôt devoir partir, et il ne me déplairait pas de vous revoir pour poursuivre… cette si passionnante conversation sur les fleurs des neiges. Fréquentez-vous les cinémas ? On me dit aussi qu’une patinoire publique a ouvert pour la période des Fêtes.

Je maintiens mon regard dirigé vers Mal, mais mon sourire exprime tout sauf de l’assurance. Je sais qu’il s’agit d’un instant décisif, sans trop savoir comment. Et elle est si proche de moi… Je réalise soudain que, debout juste à côté de moi et penchée tel qu'elle se trouve, la brune expose bien malgré elle certains attributs féminins qui se trouvent sur la trajectoire de mon regard et qui ne me laissent pas indifférente. Je détourne soudainement les yeux, gênée mais plus que jamais désireuse d'entendre sa réponse...


clyde sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Mar 6 Déc 2016 - 18:37
The Devil Within

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT & ELSA VON ARENDELLE


La jeune reine rougit tellement que j’ai peur qu’elle explose. Je ne savais pas que je pouvais faire cet effet aux femmes également… Même si dans mon monde, les hommes semblaient plus intimidés que charmés par mon apparence, je me dois d’admettre qu’une femme aussi belle qu’Elsa réagisse ainsi me flatte. J’ai comme l’impression que je ne vais pas avoir grande difficulté à la séduire pour la façonner insidieusement et la faire basculer du côté obscur de la magie… Elle détourne le regard et me confie des secrets sur son assurance simulée à la cour d’Arendelle, et termine sa tirade en me disant que je l’aide à regagner du courage, tout comme Timon et une certaine Judy. Et sa soeur. Je déteste les soeurs… Elles se mêlent toujours de ce qui ne les regardent pas et réfrènent les pulsions naturelles par souci de protection. Je n’ai plus qu’à espérer qu’Elsa soit la grande soeur, sinon je suis mal partie… Mais l’idée de venir en aide à une personne aussi douce et charmante qu’Elsa me trouble. Je sens comme une chaleur monter en moi, comme un sentiment de fierté et de bonheur. Jusqu’à maintenant, je pensais que mon bonheur ne s’obtenait qu’en causant le malheur des autres, et cela me convenait parfaitement. Peut-être pourrait-elle m’apprendre des choses à ce sujet, peut-être pourrions-nous nous aider mutuellement. Allons, Mal, ne te laisse pas prendre au piège de la gentillesse, ça n’a jamais marché avant, pourquoi cela marcherait maintenant?

Elle change brutalement de sujet, me demandant si j’ai des hobbies. À part terroriser des enfants le soir avant de dormir? C’est vrai que je ne fais pas grand-chose de mes journées… À l’idée de savoir qu’elle va devoir partir, mon coeur se serre, j’aurais tant aimé discuter un peu plus avec elle. Le cinéma… c’est quelque chose de très populaire ici, mais je préférerais garder mon argent pour lui offrir quelque chose de plus personnel. Mais pourquoi diable est-ce que je veux lui faire un cadeau?! Je prends une grande inspiration avant de répondre à la magnifique blonde.

- Eh bien, je n’ai pas vraiment d’activité en-dehors de mon travail et de mes recherches… je ne sors pas souvent, et je préfère regarder les films à la télévision, je ne vois pas l’intérêt d’aller seule dans une salle remplie de gens que je ne connais pas et qui ont plus de chances de m’incommoder qu’on ne le croirait probable… Mais pour ce qui est de la patinoire, je ne sais pas faire de patin… Il ne neigeait pas suffisamment pour aller danser sur la glace dans mon pays. Peut-être pourriez-vous m’apprendre? Je serais vraiment honorée d’y aller avec vous. Mais devez-vous vraiment partir dès maintenant? Je…

Je remarque que la reine me sourit, et j’avoue que j’aimerais bien connaître la sensation de ses lèvres sur ma peau… Mais je m’égare. Elle détourne les yeux et j’en profiter pour jetter un coup d’oeil à Timon. Pour la première fois depuis que mon regard a croisé celui d’Elsa, je réalise que nous ne sommes pas seules dans le bar. Ce qui semble logique, après réflexion. Sur quelle pente verglacée me suis-je engagée? Je me redresse brusquement et poursuit à l’attention de la blonde.

- Je serais vraiment ravie de vous offrir un dernier verre avant votre départ. Vous savez, je pense que vous avez travaillé très dur sur ces ouvrages, vous pouvez bien vous accorder une pause digne de ce nom…

Je me penche sur la table pour fermer les livres qui sont ouverts, adressant un sourire malicieux à Elsa. Sans même lui laisser le temps de répondre, je me dirige ensuite vers le bar pour commander à Timon deux Coca Zéro. Puis j’ajoute à voix basse, de sorte à ce que seul le gérant puisse m’entendre.

- Timon, je me sens toute drôle… Est-ce qu’elle m’a jeté un sort? Je ne connais pas la magie d’ici, ni ses effets… Aidez-moi, je ne sais pas quoi faire! Vous croyez que c’est une bonne idée? J’ai l’impression d’être encore plus perdue que lorsque je me suis réveillée dans cette station de métro toute puante…

Je confie ainsi à cet homme à quel point je suis déstabilisée. À force, il va avoir l’habitude, mais il a toujours trouvé les mots pour calmer l’agitation qui se battait au fond de moi et me faire observer les choses avec rationalisme. C’est un ami très précieux, je ne voudrais pas prendre de décision qui pourrait m’amener à le perdre. J’attends sa réponse avec autant d’angoisse qu’un condamné à mort devant l’échafaud. J’ai peur qu’il me dise d’oublier Elsa, de la laisser, qu’elle ne m’appréciera jamais… Je ne saurais me résoudre à cela. Vu l’émotion causée par la simple idée de son départ, je n’ai qu’une envie : la suivre et en apprendre davantage sur elle. C’est comme un livre que je meurs d’envie de lire, avec la peur qu’un jour il n’y ait plus de page à tourner pour connaître la suite de l’histoire.

.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Mer 7 Déc 2016 - 16:23



The Devil Within

parce qu'il faut bien superviser la jeunesse x)



Après avoir ramassé ses dégâts, jetant les débris des pauvres boules de noël, Timon alla chercher l’escabeau, ce qui lui permit d’avoir accès au sommet des sapins. Ce serait bien mieux décoré ainsi, sans parler qu’il risquait bien moins de tomber. Tout en s’affairant autour de ses arbres de noël, le suricate tentait une oreille, suivant un peu la conversation des deux femmes. Au début, il ne comprenait pas trop ce qui se passait entre-elle. Il connaissait les attirances d’Elsa, mais pour ce qui était de Maléfique, ils n’en avaient jamais parlé, alors le blond n’en avait pas la moindre idée… ce qui l’amena à un moment à penser qu’il se pouvait que les sentiments de la blonde ne soit pas réciproque… Cette idée lui fit un poids dans l’estomac, car il savait bien qui devrait consoler la reine des neiges si elle se faisait briser le cœur… Lui!

Caché derrière un sapin à espionner, il observa le comportement de la brune. Se pouvait-il qu’elle ait une attirance pour la blonde? Timon ne savait pas trop quoi en penser, car il faut dire qu’il était loin d’être un expert dans le domaine! Une chose lui semblait assez évidente, il aurait bien pu être à côté d’elles qu’elles ne se seraient rendu compte de rien! Les deux femmes semblaient être dans un autre monde, un lieu hors du temps et où le blond n’existait pas. Le suricate repris donc son travail, question de ne pas se faire prendre à écouter aux portes… enfin aux sapins.

Maléfique semblait franche, avouant qu’il était une méchante, au moins elle ne semblait pas jouer un jeu… à moins que cette sincérité cachait autre chose? Pouvait-elle vraiment simuler ce genre de comportements et cette gêne? Timon était confus, il ne savait pas trop quoi penser de cette situation. Il ne voulait pas qu’Elsa souffre, mais d’un autre côté, il ne voulait pas s’opposer à leur bonheur. Toutes deux avaient été mises de côté chez elles et avaient quelques problèmes d’adaptations à la société.  Peut-être pouvaient-elles apprendre une de l’autre? Alors qu’il déposait des pots de cannes en bonbon sur le comptoir du bar, il pu observer une autre démonstration des pouvoirs de la blonde, qui matérialisa un petit palais de glace sur la table, puis l’envoya juste à côté du suricate. Il espérait que la brune ne s’intéressait pas à la plus jeune juste pour ses pouvoirs… qu’elle ne voulait pas utiliser la reine des neiges… Il n’avait jamais pris le temps de discuter avec Mal, question de savoir si elle s’était trouvé un but, ou si elle voulait dominer New-York…

Les décorations de Timon avançaient bien, tout comme l’heure! Par contre on ne pouvait pas en dire autant des études d’Elsa! Parler avec une personne réelle ne pouvait pas lui faire de tord, elle passait un peu trop de temps le nez dans les bouquins… Et puis une fois qu’elle aurait couché Charlie, elle aurait du temps libre pour s’y mettre sans être dérangée. Ce serait sans doute une petite soirée, Laurence et lui rentrerait sans doute tôt du bar.

Pour le moment, Timon s’était accordé une petite pause, buvant un grand verre d’eau, assis derrière le bar, là où il avait une vue d’ensemble sur la pièce. Il avait presque finit, ce qui le rendait particulièrement fier. C’est alors que Maléfique s’approcha du bar après avoir ordonné une pause à la blonde. Le suricate lui donna les breuvages tout en l’écoutant. Le désarroi de la femme toucha le blond, il connaissait se genre de sentiment, pour les avoir vécu lui-même… Ses doutes de plus tôt se trouvaient en quelque sorte confirmés. Il tenta de se faire rassurant :

- Et bien ma petite Maléfique, je crois que tu as des sentiments pour Elsa… Certains disent que c’est la magie la plus forte de tout l’univers. Personne ne t’a jeté un sort, c’est tout cœur qui a décidé ça tout seul. Parfois, on se retrouve attirer par une personne qu’on n’aurait pas cru… Il ne faut pas aller contre ses sentiments, sinon on se fait du mal et aussi aux autres.

Le suricate avait sourit en répondant, il n’avait pu s’empêcher de penser à lui et Laurence. Cependant il ne pu s’empêcher de donner un petit avertissement :

- J’adore Elsa, c’est une gentille fille, alors je ne serais pas enclin à pardonner quelqu’un qui la ferait souffrir. Je sais qu’elle doit vivre sa vie, mais je veux son bonheur… Ce que je veux dire, c’est que si au final je me trompe et que tu n’as pas de sentiments pour elle, ne joue pas avec les siens. Briser le cœur de quelqu’un est bien pire que toutes les malédictions. Pardon, je ne devrais peut-être pas dire ce genre de choses, surtout que vous semblez bien vous entendre toutes les deux, je ne veux pas vous empêcher de vous fréquenter au rien, je veux juste que tu lui fasses attention.

Timon avait parlé de façon bienveillante, comme à chaque fois qu’il s’adressait à Maléfique. Il savait qu’elle était débutante dans ce genre d’histoire. Jamais le blond n’aurait cru pouvoir en apprendre aux autres sur l’amour et ce genre de sentiments! Il en était pourtant là, derrière le bar, à donner des conseils et des avertissements, qui l’aurait cru?

- Allons, va la rejoindre, sinon elle va nous trouver louche à murmurer ici…

Un petit clin d’œil et Timon repris son travail, car il voulait avoir finit pour quand Laurence viendrait le rejoindre.


codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Jeu 8 Déc 2016 - 3:12
The Devil Within

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT & ELSA VON ARENDELLE


Avoir des sentiments pour Elsa? Est-ce bien… normal? Je sais que c’est humain, mais quand même… c’est une femme! Enfin… Timon est bien avec un homme… ce doit être la normalité ici, et cela expliquerait pourquoi je trouve cette blonde si attirante…

Je réprime une soudaine envie de décoller la tête à Timon lorsqu’il me parle de ’’la magie la plus forte de tout l’univers’’. Ils m’énervent ces gentils, avec leur façon de voir l’amour comme le remède à tous les maux… Dans ce monde en tout cas, ce n’est pas ainsi que ça se passe. On voit bien ces maladies qu’on appelle ‘’cancer’’, ou ‘’sida’’… Mais j’interromps mes pensées en écoutant le reste de ce que me dit le gérant. Je ne dois pas réprimer mes sentiments pour ne pas souffrir, ni infliger cela à Elsa. J’ai comme l’impression qu’il me donne un avertissement concernant le fait de ne pas jouer avec ceux de la reine, s’il s’avérait qu’il se trompe sur les miens.

- Ne t’inquiète pas, je… j’ai envie de la connaître… de la protéger… Je me sens proche d’elle, je ne saurais pas l’expliquer…

Il y a un fond de vérité dans mes paroles, mais j’avoue que je suis aussi un peu intéressée par la jeune femme, sur de nombreux plans… Timon me fait un clin d’oeil et me conseille de retourner à table pour ne pas éveiller de soupçons. Je retourne donc auprès de la charmante créature assise avec ses livres et me rends compte que j’ai laissé les bouteilles sur le comptoir. Je fais donc demi-tour et reviens à table, affichant le plus beau sourire dont je pense être capable.

- Et voilà, Majesté…

Je pose les boissons sur la table et pousse les livres pour ne pas les abîmer, avant de m’installer sur la chaise à côté de la blonde. Je pose mon coude sur la table et appuie mon menton dans le creux de ma main, plongeant mon regard de feu dans celui de glace de la jeune reine.

- Comme je vous disais à l’instant, je souhaiterais vivement que vous m’appreniez le patinage. L’ambiance des fêtes rend la ville presque aussi magnifique que v… que dans mon pays. On avait l’habitude de faire de grands feux de joie et passer des soirées à danser autour, c’était vraiment convivial… Si vous aviez pu voir mon château du temps de sa grandeur… Mais quand je suis partie, ce n’était plus qu’un immense champs de ruines, excepté mes appartements, bien entendu.

Je lui adresse un sourire nostalgique. Cette époque remonte à si loin… Mais Elsa, elle, est présente ici et maintenant, et c’est tout ce qui m’importe.

.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Jeu 8 Déc 2016 - 15:45
The Devil Within

feat. Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

J’ai profité du départ de Maléfique pour me replonger dans mes livres : l’étudiante sérieuse et moralisatrice en moi a repris le dessus. Je m’efforce de me concentrer sur mes révisions… mais les mots et les chiffres défilent sous mes yeux comme une mystérieuse formule magique dont il me manque les clés. Les yeux, la voix, les cheveux de Mal… ces images enivrantes trottent dans ma tête, et en chassent toutes les pensées studieuses. Je vois qu’elle est en train de parler avec Timon, je me doute que ce doit être à mon sujet. Mais une force invisible m’empêche de les regarder : je veux absolument leur donner l’impression d’être détachée, distante. Insensible… mais cette bataille est vaine. A peine la brune retournée vers moi que je me sens de nouveau rougir sous l’effet du compliment qu’elle m’adresse : « Majesté »… ou plutôt j’ai l’impression de rougir, car en réalité je crois que mon visage n’a jamais cessé d’être écarlate depuis tout à l’heure.

Mon cœur tressaute de joie : elle accepte d’aller à la patinoire ! Mieux : c’est elle qui me propose directement d’y aller, m’épargnant l’embarras d’affronter ma timidité maladive et de l’inviter moi-même. Tout en m’emparant de ma boisson j’affiche un sourire radieux, et j’arrive à regarder Malycia droit dans les yeux.

-Tant mieux ! On en rediscutera alors, de mon côté je suis disponible les jeudis et vendredis, ce sont les soirs où je ne garde pas Charlie. D’habitude je révise ce soir-là, mais je crois que je peux faire une exception pour vous… Vous verrez, le patin à glace est un sport passionnant ! Ça peut paraître difficile au début, mais avec de la pratique et de l’assurance on y arrive vite. Je vous guiderai. Et je suis certaine que leurs décorations de Noël sont magnifiques ! Dans mon pays on célébrait Sinter Klaas et le Housekarl, Saint Nicolas et le Père Fouettard comme ils disent ici. Mais je trouve ce Père Noël bien drôle personnellement. Comme chez vous nous organisions aussi un grand feu de joie pour célébrer le Solstice d’Hiver et l’arrivée des jours meilleurs, la tradition voulait que ce fut le souverain en exercice qui allumât le feu. Je l’ai fait à trois reprises, depuis la mort de mon Père…

Je suis si heureuse et épanouie. La perspective de partager l’un de mes passe-temps favoris, le patin à glace, avec une femme qui me fait un tel effet m’enchante véritablement. Une perspective bien plus forte que toutes mes appréhensions et tous mes complexes… Même l’évocation du décès de mes parents, évènement tragique qui a façonné mon existence, n’est pas suffisante pour détruire ma bonne humeur.

-Vous m’avez appelé « Majesté » à l’instant. C’est étrange, personne ne m’a plus appelée comme ça depuis des mois… à part Anna, ma petite sœur, pour me taquiner ! Savez-vous que je n’étais même pas censée devenir Reine, à l’origine, d’ailleurs ?

Je me penche vers Mal d’un ton de confidence.

-A l’origine, les lois de successions ancestrales au Trône du Crocus –ainsi appelait-on par métonymie le titre de Roi d’Arendelle– étaient fort claires : les femmes ne pouvaient ni devenir Reine ni transmettre d’éventuels droits de succession à leurs descendants. La succession se faisait en ligne strictement masculine entre les descendants des Souverains. C’est ainsi que mon propre père, Agdar Olafsson, est devenu Roi à la mort de son frère aîné, qui laissait trois filles mais pas de fils. Lui-même n’ayant pour enfants que moi et Anna, le titre royal était censé revenir à un parent éloigné, membre d’une branche cadette de la famille royale –un cousin au second degré de mon Grand-Père, je crois.

Mais mon Père en a décidé autrement : il a fait amender la Loi par le Storting –notre Assemblée populaire– pour autoriser les filles d’un Souverain à lui succéder en absence de fils. D’une part, il estimait que le secret autour de mes pouvoirs serait mieux protégé si j’exerçais moi-même la royauté. D’autre part, il estimait que j’étais suffisamment intelligente et déterminée pour exercer la fonction suprême aussi bien qu’un homme. Evidemment le projet n’est pas sans aller sans susciter des oppositions. L’ancien héritier en titre a crié au scandale. Il a même proposé à mon Père de m’épouser pour devenir au moins Prince consort, quand bien même il avait plus de trois fois mon âge ! Pour conserver la Couronne au sein de la dynastie d’origine soi-disant, pour des raisons totalement désintéressées…


Je retiens un pouffement de rire, guettant la réaction de Mal. J’ai comme le pressentiment, amusée, que l’idée ne lui plairait pas du tout. J’avale une gorgée de mon Coca avant de reprendre mon récit.

-Inutile de dire que mes cousines –filles de l’ancien Roi, frère aîné de mon Père– n’ont guère apprécié non plus, elles qui s’étaient vu écartées des années plus tôt par une Loi maintenant abrogée à mon profit. Elles ont même essayé de comploter pour me renverser, en soulignant mon caractère froid et solitaire. Mais mon Père a tenu bon, contre vents et marées, et c’est ainsi que je suis devenu le Seizième souverain d’Arendelle –et la première de sexe féminin.

Est-ce que cela fut un cadeau empoisonné de la part de mes parents ? Je ne saurais le dire : la royauté a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Mais je me suis senti si malheureuse à certains moments, à toujours être obligée de porter un masque… Je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout ça, ça doit vous ennuyer. Mais c’est la première fois que je rencontre quelqu’un qui vient d’une société semblable à la mienne, quelqu’un dont je peux me sentir proche…


C’est alors que je me rends compte que la splendide Mal tient son menton appuyé dans le creux de sa main, et se tient, une nouvelle fois, de façon à ce que son décolleté s’expose parfaitement sous mon regard. Le fait-elle exprès cette fois ? Et de même est-ce un hasard si mon regard se retrouve une nouvelle fois attiré par ces si charmants attributs, qui semblent défier certaines lois de la physique ? Malgré toute la force de ma volonté je ne peux empêcher mes yeux de s’attarder un instant là où ils ne le devraient pas. Mon esprit se fait traître, et j’imagine quelle sensation ce serait d’effleurer délicatement les contours de ces trésors avec mes doigts… Je détourne le regard, gênée, et bois une nouvelle gorgée de ma boisson, comme si de rien n’était. J’ai tellement honte : que dirait ma mère si elle me voyait ? Ce n'est pas une attitude digne d'une Reine, voir d'une femme de qualité de manière générale ! Pourquoi les bustes des athlètes et des soldats sur lesquelles s’émerveillent toutes les autres filles me laissent de marbre, tandis que la poitrine d’une femme provoque cette réaction chez moi ? Avec angoisse, je réalise que cette fois il n’est pas possible que Mal n’ait pas remarqué mon bref petit jeu de regard…



clyde sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Jeu 8 Déc 2016 - 17:20
The Devil Within

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT & ELSA VON ARENDELLE


J’ai comme l’impression que la jeune femme se sent en confiance, elle devient un véritable torrent de paroles. Elle m’explique le fonctionnement de la succession dans son pays. Je ne peux m’empêcher de froncer les sourcils en entendant que seuls les hommes pouvaient hériter du pouvoir. C’est une chose tellement injuste, pourquoi penser qu’ils sont plus à même de gouverner?

- C’est tout simplement idiot de penser qu’un homme serait un meilleur souverain qu’une femme. Ont-ils oublié qui les a éduqués? Et nous supportons des douleurs tellement plus intenses et insoutenables qu’eux, nous voyons la vie avec une espèce de regard maternel. C’est censé être quelque chose d’inné chez nous, moins chez eux… Permettez-moi de vous dire que ce sont de sombres imbéciles dans votre famille. Vous jalouser parce que vous pouvez bénéficier de ce privilège, parce que votre père est le premier à en avoir eu l’idée… c’est stupide! J’espère que vous avez fait payer le prix fort à ces pétasses, comme on dit ici. Vous les avez enfermées dans une salle sans eau ni nourriture, avant de les fouetter sur place publique et de nettoyer leurs plaies avec du sel?

Je me rends compte de ce que je viens de dire et me demande si je n’ai pas fait une gaffe. C’est peut-être encore un peu trop ‘’méchant’’ comme châtiment…

- Désolée, c’est une vieille habitude… On dit qu’elles ont la vie dure… Mais non, vous ne m’embêtez absolument pas, au contraire! Je trouve cela véritablement passionnant, et vous en parlez avec tant d’affection… Vous deviez vraiment aimer vos sujets…

Non mais je rêve ou elle n’écoute rien de ce que je dis? Elle a les yeux rivés sur mon décolleté, je ne peux pas vraiment dire que cela me déplaise… Au contraire, si j’arrive à attirer son attention ainsi, je pourrai peut-être la manipuler, et ensemble nous pourrions régner sur New York, avant de s’attaquer au monde. Je hausse un sourcil tandis qu’Elsa détourne le regard d’un air gêné, semblant trouver un soudain intérêt immense pour sa boisson. Je ne peux réprimer un petit sourire, alors que je lui réponds.

- Vous savez… j’ai moi-même du mal à détacher mon regard de certaines choses. Comme vous pouvez le constater, mettre de la distance entre les techniques de torture et moi est assez difficile, mais j’y travaille. Ou parfois, cela me déchire le coeur de ne plus pouvoir regarder ma fleur préférée…

J’attends la réaction de la jeune beauté en face de moi, ne sachant si elle aura compris mon stratagème. Sa peau semble si douce, je suis sûre qu’elle doit être fraiche comme le givre, ma elle semble lisse comme de la glace. J’aimerais pouvoir connaître cette sensation, mais je ne veux pas effrayer Elsa. Déjà qu’avec mes idées morbides de torture j’ai dû passer pour une folle complètement déséquilibrée et sadique, je n’ai pas envie qu’elle me prenne pour une perverse… même si elle a un peu commencé.

Je plante mon regard de braise dans le sien, me demandant s’il était possible de rendre le rouge de ses joues encore plus vif. J’aimerais bien essayer, c’est tellement adorable de la voir se débattre ainsi avec ses pensées. J’imagine que les convenances d’Arendelle ne sont pas tout à fait identique à celles d’ici, puisqu’elle semble un peu gênée. Je vais devoir l’aider à déculpabiliser, et j’ai comme l’impression que ce ne sera pas une mince affaire…

.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Crowned Head
PHOTO D'IDENTITE :
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Frozen/La Reine des Neiges
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
COTE COEUR : Aucune pour l'instant... sujet tabou, passez votre chemin
OCCUPATION : Etudiante/Petits boulots à mi-temps. Aspire à devenir climatologue
HUMEUR : Mais que se passe-t-il dans ma tête ?
MON ARRIVÉE : 10/09/2016
MON VOYAGE : 71
POINTS : 15
LOCALISATION : New York City

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Lun 12 Déc 2016 - 21:49
The Devil Within

feat. Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

Moi qui pensais que mon discours était en train d’ennuyer Mal… je reste sidérée par la violence de ses propos. Emprisonnées au pain et l’eau, torturées, fouettées en public… quelle cruauté ! Je ne portais guère mes cousines dans mon cœur pour ce qu’elles avaient essayé de me faire, mais jamais l’idée de tels châtiments ne m’avait traversé l’esprit à l’époque. Ni même aujourd’hui, Dieu merci ! Serait-ce la sorcière Maléfique que je viens d’entendre parler ? J’en ressens un frisson… mais pas seulement de peur, et c’est cela qui m’inquiète. Au fond de moi, très profond, une petite voix me discrète que je ne dois pas avoir cœur de rendre coup pour coup, que malgré quelques honorables exceptions les autres ne m’accepteront jamais telle que je suis et chercheront toujours à me faire du mal. Cela me terrifie, je refuse de céder à cette partie sombre de moi-même. Mais je ne peux m’empêcher d’être d’autant plus attirée par Mal, malgré moi, comme si je trouvais en elle la force impitoyable capable de me protéger des méchants. Mes yeux s’attardent un instant sur la bouche enchanteresse qui de délivrer ces paroles tranchantes comme le fer, et je me prends à imaginer quelle sensation aurait sa lèvre inférieure coincée entre mes deux lèvres… Concentration, concentration ! Je dois presque me secouer la tête pour revenir sur la discussion.

-A vrai dire… Je les aie seulement punies d’une semaine d’emprisonnement, d’une confiscation de leurs biens et d’un exil. Il me répugnait de faire du mal à des membres de ma famille, même après ce qu’elles ont voulu me faire. Pour avoir la paix je les ai mariées à des souverains de petites principautés loin d’Arendelle, cependant sur les conseils de ma sœur j’ai choisi des hommes âgés et grabataires, ayant déjà plusieurs enfants… Anna a toujours été la plus machiavélique de nous deux.

Je réprime à nouveau un gloussement, c’est vrai que l’idée est venue d’elle. Anna et moi, nous nous complétons tellement. Je suis tellement heureuse de l’avoir retrouvée… mais j’ai peur qu’elle ne plaise pas trop à Malycia, je ne sais pas pourquoi. De même qu’à Judy. Pourtant il faudra bien un jour que je franchisse le pas et que je leur dise ce que je suis…

Le discours de Mal sur les hommes me heurte par sa violence, il est tellement à l’opposé de tout ce que j’ai entendu depuis mon enfance… Ma mère m’avait toujours enseigné que je devais être bonne, douce de caractère et obéissante, et ce n’était pas sans l’incompréhension voir l’hostilité de beaucoup que je m’étais lancée dans les études pour me préparer à mon rôle de souveraine. Mais dans un même temps je ne peux pas l’empêcher de la rejoindre, j’ai déjà exprimé à Timon à quel point je ne porte pas l’autre sexe dans mon cœur.

-Je ne sais pas si les souffrances que nous endurons sont bien supérieures aux leurs comme vous le dites. Mais il est vrai qu’à part mon Père –et encore, je lui en veux encore un peu pour m’avoir contrainte à dissimuler mes pouvoirs– et Timon il n’y a pas d’homme avec qui j’entretiens une relation heureuse et épanouissante. Je ne me sens pas à l’aise avec eux, je les trouve trop brusques, surtout quand ils essayent de m’aborder. J’ai besoin… de douceur. C’est sans doute pour ça que je m’intéresse aux…

Je sursaute en réalisant ce que je m’apprêtais à révéler, mais je crois que Mal n’aurait pas été étonnée ou choquée une seule seconde. Après tout ce n’est pas comme si la chose était juste évidente depuis le début de notre conversation… Je remarque de même que le fait qu’une… certaine partie de son corps ait attiré mon regard de manière magnétique ne semble pas la déranger outre mesure, au contraire. Je la vois même qui continue. Je rêve ou elle me parle de « détacher le regard », de sa « fleur préférée ». Il y a comme une étrange odeur dans l’atmosphère ambiante, j’ai soudain la gorge sèche et d’étranges picotements qui me parcourent. Moi qui espérait que mon rougissement finisse par disparaître progressivement… c’est raté, je sens qu’il est en train de revenir en force. Je me ratatine sur moi-même, les joues empourprées, et je baisse les yeux pour éviter le regard de braise de cette femme sublime. Je recommence à me triturer les cheveux de la main droite.

-Je vous comprends, il est difficile de lutter contre sa nature, de refouler ce que l’on est vraiment… Ce n’est pas facile pour moi, j’ai reçu une certaine éducation. Ma mère m’enseignait que certaines choses sont à faire et d’autres à absolument éviter. Et j’ai du mal à m’en détacher. En tant que Reine, j’ai tellement du me contenir porter un masque. Je dois avouer que je vous envie. Vous êtes si forte, si belle…

Cette fois je relève les yeux vers Mal et je la fixe d’un air toujours aussi peu assuré, en me mordant la lèvre inférieure. Les mots sont sortis tous seuls, je viens à peine d’en réaliser la portée. Comment va-t-elle réagir ?




clyde sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Mer 14 Déc 2016 - 11:36
The Devil Within

MAL. E. FICENT & TIMON S. MERKAT & ELSA VON ARENDELLE


Une fois de plus captivée par la douce voix mélodieuse de la reine, je bois ses paroles. Il me semble qu’elle est sur le point d’avouer qu’elle aime les femmes, ce qui semble tout à fait normal, pour ce que je sais de ce monde. Mais elle s’interrompt. Son évocation de besoin de douceur me touche, je ne saurais dire pourquoi. Je ne serais pas particulièrement contre une preuve de tendresse de sa part, et j’aimerais bien essayer. Si c’est pour la faire sourire, je pense que la récompense est largement à la hauteur de l’effort que cela me demanderait.

Le souci, c’est que je n’ai absolument aucune idée de la marche à suivre. Il est totalement exclu de demander de l’aide à qui que ce soit, je suis suffisamment redevable envers Timon, et… Quoi? Forte et belle ? Moi? Euh… d’accord, ça au moins, c’est direct! Vite, Mal, trouve quelque chose à faire, à dire !

- Je vous remercie Elsa, ces compliments me vont droit au coeur… surtout venant d’une personne aussi exceptionnelle que vous.

Je me sens faiblir en voyant son air timide, tout en tortillant une de ses mèches de cheveux. Sans réfléchir vraiment, je tends ma main vers la sienne, effleurant délicatement sa joue, juste assez pour laisser planer un doute, tout en lui retirant sa mèche d’une blondeur éclatante de ses doigts. Je lui souris et ajoute :

- Je crois qu’il serait plus raisonnable de vous laisser à vos études pour ce soir, j’attendrai avec impatience de vos nouvelles pour notre sortie à la patinoire vendredi. Bonne et douce soirée, charmante Elsa.

Je me lève, lui fais un baisemain dans les règles de l’art et, après un signe de tête à Timon, je remonte dans ma chambre. Je me jette sur mon lit et fixe le plafond pendant quelques minutes, avant de réaliser que je suis presque partie comme une voleuse. Mais c’est trop tard, je pense que mon départ a dû avoir son petit effet, et maintenant je ne vis que dans l’attente de cette soirée à la patinoire. Il faut que je trouve comment m’habiller ! Prise de panique, je fouille mes tiroirs pour trouver une tenue qui puisse plaire à la jeune reine, puis réalise que j’ai le temps, avant de m’affaler de nouveau sur le lit, comptant les flocons de neige dans mon esprit avant de m’endormir. C’est tellement épuisant d’être gentille…

.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"Je vais pas me déguiser en Vahinée!"
Fantastic Animals
PRESENCE/ABSENCE : fidèle au poste o/
DOUBLES COMPTES : Un dieu qui a oublié de prendre le thé /sbaf/
PHOTO D'IDENTITE :

DESSIN ANIME D'ORIGINE : Le Roi Lion
ÂGE DU PERSONNAGE : environ 38 ans d'humains
COTE COEUR : Les insectes, miam... oh et Laurence ♥
OCCUPATION : Empêcher Laurence de jouer dans mon pentalon
HUMEUR : Hakuna Matata
MON ARRIVÉE : 06/04/2013
MON VOYAGE : 1958
POINTS : 219
LOCALISATION : à quelque part

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  Jeu 15 Déc 2016 - 16:05



The Devil Within

parce qu'il faut bien superviser la jeunesse x)



Si Maléfique avait envie de protéger Elsa, c’était bien! Timon comprenait ce sentiment, par contre il ne pensait pas que l’ancienne méchante pouvait ressentir cela elle aussi. Serait-elle en train de changer? Certes, elle avait encore certaines habitude et prenait un peu trop de plaisir à parler de torture, mais elle avait eu un comportement irréprochable depuis qu’elle logeait au T & L’s Bar. En même temps le suricate lui avait dit que si ce n’était pas le cas, il la mettrait dehors, alors ça avait surement freiné quelques peu les envies de méchanceté le la brune. Et puis ce monde finissait par les changer d’une manière ou d’une autre. Une foule de raisons pouvaient expliquer ce phénomène, comme qu’ils n’étaient plus soumis aux lois de leur monde d’origine, ou qu’ils faisaient de nouvelles rencontres qui changeaient leur vision de la vie.

Timon continuait d’écoute ce qui se passait en installant les dernières guirlandes. Il était question de patinage, ce qui lui rappela que la seule fois où il avait tenté, ça avait finit à l’hôpital… non pas parce qu’il était tombé, mais parce qu’il avait fait la rencontre de ce type qui lui avait foutu son poing sur le nez! Un sauvage! Sinon Elsa fit un long monologue sur la hiérarchie et tout ça, des trucs si intéressants aux yeux du suricate. Il savait que c’était une part importante dans la vie de la jeune femme, mais dans son cas, il trouvait que les humains en faisaient tellement trop avec ces guerres de pouvoir! Bon, parfois les lions aussi… Quoiqu’il en soit, le blond avait toujours été bien heureux de ne pas avoir de tracas avec tout ça! Se contenter d’aider Simba à sauver la Terre des Lions lui avait bien suffit!

Lorsqu’il entendit les propositions de Maléfiques sur les châtiments à infliger à des gens comme les cousines de la blonde, Timon ne pu se retenir de frissonner. Il faudrait qu’il touche deux mots à la sorcière… parler de torture n’est pas un très bon moyen de drague avec une jeune demoiselle distingué comme Elsa! Elle sembla se rendre compte de son erreur par elle-même, ce qui dénotait qu’elle s’inquiétait de ce que la plus jeune pensait d’elle. Le suricate écouta tout de même la fin de leur conversation, ce qui était arrivé aux cousines, le presque aveux sur les attirances de la reine et encore des compliments…

Timon salua Maléfique juste avant qu’elle ne monte à sa chambre. Il termina enfin la mise en place des décorations alors qu’Elsa devait sans doute étudier… ou peut-être pas. Il la salua juste avant qu’elle ne quitte pour aller garder Charlie, ce qui permettrait à Laurence de venir le rejoindre et peut-être qu’avant il pourrait faire quelques courses. Le blond redescendit les caisses vides au sous sol, question qu’elles ne soient pas dans ses pattes. Il les réutiliserait après les fêtes pour ranger à nouveau les décorations, jusqu’à l’année suivante.

Après un bon coup de balai pour se débarrasser des aiguilles de sapin et de la poussière qu’il avait sur certaines décorations et qui s’était retrouver sur le sol, Timon s’assit, buvant un grand verre d’eau en baladant son regard sur son œuvre. Une grande satisfaction l’envahit. Cette année, les fêtes seraient exceptionnelles!

la fin du rp? mais le début d'une histoire d'amour 8D


codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent  
Revenir en haut Aller en bas
 

The Devil Within - Pv Timon S. Merkat and Mal E. Ficent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No more happy endings... :: RP terminés-