No more happy endings...
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -47%
SanDisk Carte Mémoire microSDXC Ultra 128 Go + ...
Voir le deal
14.72 €

 :: Londres :: West London :: Westfield
We Were Only Trying To Drown Her || ft. Wendy
Amaryllis A. Marissa
Amaryllis A. Marissa
Faith, trust and pixie dust
Magical Creatures
PHOTO D'IDENTITE : We Were Only Trying To Drown Her || ft. Wendy 92h2

We Were Only Trying To Drown Her || ft. Wendy Jxbv
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans, en apparence.
COTE COEUR : Qui en a besoin.
OCCUPATION : Sugar Baby.
LOCALISATION : New York
HUMEUR : Enjoleuse.
PRESENCE/ABSENCE : Présente !
DOUBLES COMPTES : Perséphone P. Cora
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Abbey Cowen .by me
MON ARRIVÉE : 13/02/2021
MON VOYAGE : 47
POINTS : 96
Dim 19 Sep 2021 - 19:43



Wendy & Amaryllis

⋆ Hello, it's so good to see you, we met before but nice to meet you. Yeah, I don't really wanna be here like, ah-ah-ah-ah. What's my name, do you remember? I'm pretty sure we know each other, so let's pretend we like each other like, ah-ah-ah-ah

Douce chaleur sur sa peau, rayons du soleil qui viennent caresser sa joue et sa cuisse. Dans son éveil encore à moitié endormie, Amaryllis sourit. L’espace de quelques secondes, elle est de retour au pays imaginaire. Dans son esprit, elle entend le bruit des vagues, elle entend ses soeurs qui rient. Là, juste pour quelques instants, la sirène est de nouveau chez elle. Mes quand elle essaie de plonger ses doigts dans le sable chaud, ce n’est que le coton des draps blancs de sa chambre d'hôtel qu’elle trouve. Retour à la réalité, à sa solitude qui a déjà trop durée. Aucune de ses sœurs de la lagune n’est présente ici. Elle n’a rien, ni personne. Si ce n’est le soleil, qui lui semble être restée le même. Alors, malgré tout, sa journée commence bien. Deux jours qu’elle est à Londres, deux jours qu’elle subit cette pluie maudite qui n’en finit pas.

L’ancienne sirène n’aime pas la pluie. Elle trouve ça trop bruyant, trop agressif. Les gouttes d’eaux qui viennent marteler sa peau la dérangent, rien à voir avec la douceur des vagues dans laquelle elle vivait auparavant. Sans parler de la boue qu’elle pouvait créer, qui salissaient ses chaussures, de l’eau sur le pavé qui la faisait glisser jusqu’à ce que ses genoux soient écorchés. Bas déchirés et vêtements trempés, égo abîmé et maquillage ruiné. Non, vraiment, Amaryllis n’aime pas la pluie. Alors, à la vue des rayons de soleil qui traversent les rideaux, elle décrète que la journée sera bonne. C’est décidé, aujourd’hui, elle ira se baigner. L’homme qu’elle accompagne dans ce voyage n’a pas besoin d’elle pour la journée, elle est libre de faire ce qui lui plait. Tant mieux, après lui avoir fait prendre l’avion, il lui doit bien ça… Et une autre paire de Louboutins.

Si elle gardait toujours un air serein, la sirène était bien plus à l’aise dans l’eau que dans les airs… Peut être pour ça qu’une fois arrivée à la piscine, elle s’était tout de suite sentie à sa place. Elle virevoltait entre les gens, dans son élément. Ses affaires à peine abandonnée sur un transat, elle avait déjà plongé sous l’eau bleutée et bien trop chlorée. Les produits chimiques lui piquaient les yeux, elle était obligée de retenir son souffle comme la vulgaire humaine qu’elle était et ses jambes étaient bien trop encombrantes et désordonnées comparée à sa magnifique queue de poisson qui lui manquait tant… Mais qu’à cela ne tienne. Elle était dans l’eau et c’était tout ce qui lui importait. Elle perd la notion du temps, ne réalise pas depuis combien de temps elle est là lorsque son nouveau corps trop faible la rappelle à l’ordre. La fatigue lui tiraille les muscles et la soif se fait sentir. Elle soupire mais se décide à sortir de l’eau.

Secouant ses cheveux dans un mouvement digne d’une publicité, elle rejoint sa place, se déplaçant comme si l’endroit lui appartenait. Mais, arrivée devant sa chaise longue, une inconnue a l’outrecuidance de s’y être installée. Elle jette un oeil à ses affaires, posées sur un transat un peu plus loin. Se rappelle-t-elle simplement mal d’où est ce qu’elle les a déposés ? Quelqu’un d’autre les a-t-il déplacés ? Elle n’en a que faire. Elle veut cette place et l’obtiendra. Elle soulève ses lunettes de soleil en forme de coeurs, les plaçant sur sa tête pour mieux observer l’inconnue qui lui rappelle l'insupportable fillette qui était venue les voir avec Peter. Elle regrettait toujours de ne pas l’avoir noyée celle-là… Elle se planta devant elle, la détaillant d’un air inquisiteur.

« C’est ma place. »





© mad'eyes (code)

Revenir en haut Aller en bas
Wendy Darling
Wendy Darling
Faith, trust and pixie dust
Admine fearless
PHOTO D'IDENTITE : We Were Only Trying To Drown Her || ft. Wendy Tumblr_mtk247KyGU1sfl9zxo1_500
We Were Only Trying To Drown Her || ft. Wendy Tumblr_inline_mpjlt6GpPz1qz4rgp
We Were Only Trying To Drown Her || ft. Wendy The_victime
DESSIN ANIME D'ORIGINE : Peter Pan
ÂGE DU PERSONNAGE : 25
COTE COEUR : Quelques sentiments envers un certain Jake Maui
OCCUPATION : Stagiaire en école, étudiante en littérature, serveuse dans un café et romancière à ses heures perdues
LOCALISATION : Londres
HUMEUR : Heureuse
COULEUR PAROLE : #336699
PRESENCE/ABSENCE : soir & weekend
DOUBLES COMPTES : Phil, Quinn & Gilles
PERSONNALITÉ & CRÉDITS : Jane Levy (signa : princessecapricieuse, Bazzart)
MON ARRIVÉE : 18/05/2019
MON VOYAGE : 239
POINTS : 401
Mer 29 Sep 2021 - 19:08
We were only trying to drown her
Amaryllis & Wendy
Depuis peu, Wendy essayait d’aller à la piscine régulièrement, au moins une fois par semaine. Ce n’était pas toujours simple, entre son stage à l’école, son service au café, son mémoire à rédiger et ses ébauches de romans qu’elle avait du mal à finaliser ; mais elle s’efforçait malgré tout de trouver un peu de temps pour la natation. Apprendre à nager avait toujours été dans sa liste de choses à faire dans sa vie, et elle avait décidé de s’y mettre depuis quelques temps déjà. Pour elle qui avait appris à voler dans les airs, flotter dans l’eau ne devrait pas être bien compliqué. Quelques mouvements de brasse et c’était bon. Non ?

Arrivée près des bassins, sa serviette sous le bras, la jeune femme chercha un endroit où s’installer. Il y avait un peu de monde, mais heureusement certaines places étaient encore disponibles. Wendy choisit une chaise longue qui n’était pas trop mal placée, y étala sa serviette et s’assit, le temps de trouver le courage de se jeter à l’eau. La vérité, c’était qu’apprendre à nager, finalement, ça n’était pas si simple que ça. Et si elle avait toujours rêvé d’avoir la grâce d’une sirène, pour en avoir déjà rencontré quelques-unes, elle avait bien compris qu’elle ne serait jamais la bienvenue parmi elles. Chaque fois qu’elle se rappelait de cet instant, de ce jeu d’enfant qui avait failli tourner au cauchemar, de la panique qu’elle avait ressentie alors qu’elle n’avait rien voulu d’autre que de s’amuser, l’angoisse lui revenait et elle se voyait incapable d’avancer vers cette eau pourtant si calme. C’était pour ça, aussi, qu’elle avait voulu venir. Elle voulait affronter ses peurs.

Après quelques inspirations, elle allait enfin se décider à se lever quand une ombre surgit devant elle. Surprise, elle releva les yeux pour découvrir une belle rousse au visage familier qui l’observait d’un air agacé. Sans d’autres manières, l’inconnue entama directement la discussion en lui annonçant qu’elle était installée à sa place. Confuse, Wendy se releva en panique et commença à regrouper ses affaires tout en s’excusant :

« Oh, je suis désolée, la place était vide alors je m’y suis installée, je pensais que c’était libre. Je vais aller en chercher une autre si vous voulez. »

Sans vraiment de raison apparente, cette altercation avait fait revenir cette angoisse qu’elle avait pourtant réussi à éclipser, et le souvenir de sa rencontre malheureuse avec les sirènes se fit plus insistant que jamais. C’était terminé, elle n’irait pas dans l’eau aujourd’hui. Elle retentera peut-être la semaine prochaine. Ou dans un mois.

Alors qu’elle terminait de rassembler ses affaires, elle réalisa soudain que la rousse en face d’elle était trempée mais n’avait pas de serviette. Ce qui était plutôt étonnant puisque peu de personnes oubliaient de prendre de quoi se sécher lorsqu’ils se rendaient à la piscine. Wendy jeta un rapide coup d’œil autour d’elle pour vérifier que rien ne trainait qu’elle n’aurait pas vu, mais il n’y avait rien d’autres que ses propres affaires. Intriguée, elle finit par demander :

« Excusez-moi mais, vous n’avez pas de serviettes ? Il n’y avait rien sur le transat en tout cas, c’était vide quand je suis arrivée. Vous êtes sûre que c’est votre place ? »

Elle s’était levée un peu vite dans la panique tout à l’heure, mais elle réalisait à présent que c’était un peu étrange. Il n’y avait rien qui justifiait que cette place en particulier appartienne à cette demoiselle, il n’y avait même aucun carton « Réservé » qui aurait pu l’attester. Est-ce qu’on se moquait d’elle ? Ne voulant pas se mettre à la juger trop vite cependant, Wendy décida de ne rien supposer pour le moment et d’attendre plutôt d’écouter ce qu’on lui dira.
code by exordium.



_________________

if you put your mind to it you can accomplish anything
(c) princessecapricieuse


https://disney-badendings.forumactif.org/t2449-wendy-darling-le-besoin-d-aimer https://disney-badendings.forumactif.org/t2458-carnet-d-aventures-wendy https://disney-badendings.forumactif.org/t2451-envolons-nous-ensemble-wendy
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: